Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV Libre] Quand un drôle d'hurluberlu met les pieds sur VOTRE bureau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Grand Méchant Loup
Messages : 27
Directeur de l'Organisation de GML
Directeur de l'Organisation de GML
Ven 24 Mai - 16:46
Hector, que tout le monde connaissait maintenant sous le nom de Grand Méchant Loup, avait décidé de repasser à son bureau malgré le jour de congé, presque annuel tellement il y en avait peu, à l'agence. Sifflotant presque joyeusement, pour une fois, c'était l'un des rares jours où il semblait content de ses agents. Mais ça, c'était avant. Se dirigeant donc vers son bureau, il souhaitait notamment régler les dernières procédures pour l’embauche de sa dernière recrue.

- Prom'nons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas...

Et oui, c'était bien GML de bonne humeur, une chose qui n'arrivait que tous les 36 du mois ! Ou 37, je ne sais plus... Bref, le terrifiant, ou pas en fait, patron de l'agence ouvrit de sa patte brune la porte de son bureau... pour se retrouver nez-à-nez avec un drôle de type drôlement habillé, drôlement coiffé (c'est un humain quoi...) et surtout... assis sur son bureau. Nan, les pieds sur SON bureau. Qu'est-ce que c'était que cet hurluberlu-là sapristi ?!

- Vous gênez pas surtout ! tonna-t-il de sa grosse voix.

Oui bon grosse voix, y avait mieux. Même que GPL avait carrément envie de le frapper quand il l'utilisait, ça faisait tellement pitié aussi, mais lui trouvait que ça le rendait... supérieur. Ou pas.

- Hop ! fit-il de sa patte de loup pour lui faire signe d'enlever ses sales pattes de son bureau. Z'êtes qui vous au juste ?

Ca se trouve c'était le nouveau. Hrum... pourquoi des recrues incapables, ça tombait que sur lui ? Ou sur MG aussi, vu la tête de ses agents... Et lui au moins avait des psychopathes dans ses rangs, et NA !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Ven 24 Mai - 17:09
L'étranger regarda le Grand Méchant Loup après avoir relevé son chapeau, semblant surpris de son arrivé.
Il décroisa les jambes, laissant les pieds sur le bureau, et d'un mouvement fluide, comme un serpent qui se redresse, il se retrouva a croupi sur le bureau de GML. Les bras sur ses genoux fléchit, il plongea son regard étrange dans celui de son futur employeur en gardant un moment le silence. Un léger sourire narquois se dessina sur ses lèvres gercées, et son regard devint celui d'un enfant amusé et intrigué par un animal inconnu.

- Vous ... Ne me connaissez pas ?


Dernière édition par Le Chapelier Fou le Ven 24 Mai - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grand Méchant Loup
Messages : 27
Directeur de l'Organisation de GML
Directeur de l'Organisation de GML
Ven 24 Mai - 18:32
- Vous ... Ne me connaissez pas ?

Bah... nan. Si l'autre croyait qu'il mémorisait les visages de tout le monde... Franchement, il avait autre chose à faire hein ! Pfff... Et pourquoi surtout il restait sur SON bureau ?! Ca allait faire des traces partout quoi ! C'est sale après ! Et puis c'était lui le patron, non mais ! Et pourquoi il souriait d'abord ? Raaah, voilà ! Il était plus de bonne humeur ! Merci le clown ! Bravo !

- Parce que je devrais ? Oust de mon bureau !

Bon, il avait intérêt à l'écouter, parce qu'après c'était qui qui se tapait la honte de pas être écouté ? Bah c'était lui. Hrum, il allait surtout être en colère après et c'était les gens proches de lui qui allaient en pâtir. Pour les oreilles. Parce qu'un loup quand c'est pas content, c'est pas content. Et quand ça grogne, ça grogne. Grrr...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Ven 24 Mai - 19:01
- Parce que je devrais ? Oust de mon bureau !

Le sourire de l'étrange personnage s'élargit pour dévoiler une dentition impeccable aux airs carnassiers. Son unique œil rouge pétilla d'une lueur d'amusement.

- Oh que oui vous devriez. Car après tout ...

L'homme se détendit comme un ressort, et d'un bond ample il se retrouva parfaitement sur ses pieds, derrière le GML, un léger sourire aux lèvres. Il posa sa main sur sa canne qu'il sembla sortir de nul part et remit son chapeau soigneusement en place.

- Je fais partit de vous.

Devant l'air perplexe du GML, le jeune homme continua en parlant, une lueur de folie latente couvant dans son regard, sa voix partant parfois un peu en vrille. Il marcha à pas lent, tournant autour de son interlocuteur sans vraiment prêter attention à lui.

- Je suis ... Une ombre dans votre cerveau. Une tare dans votre petit psychisme fragile ... !

Il arriva a nouveau face au Loup, et le regarda dans les yeux. Il se montra soudain étrangement sérieux, son regard glacial, gardant son éternel sourire, et s'adressa à lui comme on s'adresse à un malade qui ignore tout de sa maladie.

- Vous me connaissez ... Mais vous n'en avais pas encore conscience.

Le personnage qui devenait de plus en plus troublant, fit un grand sourire amical, il ôta son chapeau en se redressant fièrement, et dit d'une voix assurée joyeuse et forte :

- Mad Hatter ! Le Chapelier Fou ... il s'inclina et fit la révérence, puis leva un œil vers le GML, son sourire toujours aux lèvres. À votre service.
Revenir en haut Aller en bas
Grand Méchant Loup
Messages : 27
Directeur de l'Organisation de GML
Directeur de l'Organisation de GML
Sam 25 Mai - 17:15
- Oh que oui vous devriez. Car après tout ... Je fais partie de vous.

C'est c'la ouais. Encore un autre imbécile qui essayait de lui faire du lèche-botte pour obtenir une prime. Pff, il pouvait toujours courir entre nous, GML étant un peu beaucoup radin. Ouais, radin. Du genre à ne pas lâcher le morceau aussi.

- Je suis ... Une ombre dans votre cerveau. Une tare dans votre petit psychisme fragile ... !

- Attention à ce que tu dis, c’est fragile les humains...

Grrr... parfois il se retenait vraiment de mordre le Grand Patron, avec des majuscules. Il croyait quoi l'autre clown, qu'il allait le laisser l'insulter ? Son regard noir fixa le drôle d'humain, limite un malade mental en fait. Comme la vieille. Argh, il l'aimait pas beaucoup celle-là !

- Vous me connaissez ... Mais vous n'en avais pas encore conscience.

Ouais, malade mental. Et c'était un de ses agents ? Ca promettait ça... Par les crocs de ses ancêtres ! Pourquoi il souriait comme un... un... un fou ouais. Pourquoi ?

- Mad Hatter ! Le Chapelier Fou... À votre service.

Fou ? Bah ça se voyait... Il avait failli se faire virer lui... Failli, parce qu'après tout il paraissait doué pour faire tourner en bourrique les gens, et puis il avait bien dit qu'il était à son service. Or GML, comme tout homme... euh loup pardon... possédant un égo assez développé, aimait bien son statut de dirigeant qui dirige (oui, c'est logique). Donc avoir des gens qui lui obéissent, en théorie c'était plutôt cool... M'enfin bref, le loup regardait toujours le clo... le Chapelier, fou certainement oui, de son regard noir. Normal aussi, il avait les yeux noirs.

- Tu es la nouvelle recrue ?

Nan ! C'est un ancien masochiste de retour ! Vous remarquerez quand même qu'il avait pris le tutoiement, et oui. On le vouvoie, lui le Grand Patron, et lui tutoie ses agents, sans majuscule parce que les agents c'est des escl... des agents.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Sam 25 Mai - 18:23
- Tu es la nouvelle recrue ?

Le Chapelier sourit de plus belle à ces mots. Il semblerait que les mortels soient finalement toujours aussi terre à terre ... Enfin ! Certaines choses ne changent peut être jamais. La nouvelle recrue ? Pourquoi pas, s'il devait en être ainsi. Cela n'avait finalement que peu d'importance. On doit tous commencer quelque part, n'est ce pas ? Et ce n'était pas la première fois qu'il "commençait". Il faut dire qu'en près de trois siècles, il avait eut le temps de voyager dans bien des pays, et de servir dans bien de régimes. Et tout ceci l'amusait toujours autant.
Il leva un nonchalamment une main, en basculant légèrement sa tête sur le coté, et dit en lançant un regard légèrement ironique à son future employeur.

- Ça, c'est à vous d'en décider.

Il tourna les talons, passa derrière le bureau de GML, les mains dans le dos, et tira son fauteuils. Il se baissa vers ce dernier en le désignant d'une mains, faisant signe au "grand patron" de prendre place. Son sourire narquois disparu pour laisser place à un autre sourire, tout à fait innocent, un sourire de courtoisie parfait qui aurait endormi la vigilance de n'importe qui, ou presque.

- Et si nous commencions l'entretiens ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 9:19
Quelqu'un toqua à la porte du bureau, un homme entra dans la pièce, juste avant le début de l'entretien de GML et du Chapelier Fou, un homme d'une cinquantaine d'années, vêtu de manière anodine, un vrai monsieur Tout-le-Monde

-Je en suis pas en retard, j'espère...j'ai eu des soucis sur la route depuis l'asile

L'homme s'approcha du bureau et serra la main....pardon, la patte de GML

-Je me présente, Dr.Alistair Butterfield, psychologue de son état, directeur de l'asile local, bienveillant et amical....enfin ca c'est le Alistair Butterfield que tout le monde voit.....

Un sourire mauvais et malsain se dessine sur les lèvres du médecin

- Appelez-moi Le Marionnettiste : expert de la manipulation, de la torsion mental, du lavage de cerveau et du détournement de l'esprit

Le docteur lâcha la patte de GML et salua le Chapelier Fou
Revenir en haut Aller en bas
Grand Méchant Loup
Messages : 27
Directeur de l'Organisation de GML
Directeur de l'Organisation de GML
Dim 26 Mai - 9:40
- Ça, c'est à vous d'en décider.

Hum faux. C'était déjà décidé, sauf si l'autre zouave faisait une bêtise, ce qui l'enverrait prématurément à l’hôpital. Prématurément, disons juste que le loup noir ferait ce que grand nombre d'individus bipèdes à intelligence réduite feraient.

- Et si nous commencions l'entretien ?

Il renifla en son fort intérieur. Un drôle d'hurluberlu un peu trop poli à son goût (sachant que la dernière fois il s'était quand même pris un rocher quand il avait été gentil...). Mais bon, il trottina quand même jusqu’à son siège, et son bureau à lui tout seul, et s'installa confortablement dessus. Il aimait bien son siège. En cuir, tout doux. On pourrait presque dormir dessus... mais pas pendant un entretien d'embauche.

- Bien, hrum hrum, il racla sa gorge encore un peu enrouée vu qu'il avait crié sur ses fainéants d'agents hier, alors...

Il ne finit pas sa phrase. Parce qu'un autre type venait d'entrer dans son bureau après avoir frappé à la porte. Et il l'avait entendu où son "Entrez" ?!

- Je en suis pas en retard, j'espère...j'ai eu des soucis sur la route depuis l'asile.

Qu'il retourne à son asile tiens... et qu'il y emmène la vieille par la même occasion ! Ca fera des vacances à beaucoup de gens !

- La prochaine fois vous attendrez qu'on vous dise d'entrer, grogna-t-il.

- Je me présente, Dr.Alistair Butterfield, psychologue de son état, directeur de l'asile local, bienveillant et amical....enfin ca c'est le Alistair Butterfield que tout le monde voit... Appelez-moi Le Marionnettiste : expert de la manipulation, de la torsion mental, du lavage de cerveau et du détournement de l'esprit

Un... un... un quoi ? Un psy ? Si c'était pour des affaires conjugales, non merci. Par contre, les marionnettes pouvaient servir. Surtout pour ça...

- Un marionnettiste ? Hrum, ça pourrait toujours servir...

Car oui, vous ne le saviez pas, mais... GML avait une couverture. Bah oui ! Sinon les gens se sauveraient en courant en voyant des animaux parler, des dragons, des princesses et des... fous. Les gens le croyaient chef d'une troupe de théâtre. Et réputé je vous prie ! D'ailleurs en parlant de cela, il avait des choses à régler pour le prochain spectacle...

- Bien, alors... J'aimerais que vous me brossiez un portrait rapide de vos capacités, pour que je sache où vous placer.

Il posa un regard neutre sur le clo... le Chapelier, puis sur le psy.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 9:47
Le Docteur afficha un terrifiant sourire..
- Etant donné mon apparence, les agents de MG et le monde en résumé se sentent en confiance avec moi mais ils ignorent que je suis un malade mental, obsédé par la folie que je peux rependre dans l'esprit des autres, grâce à mes techniques d'hypnose et mon talent pour faire dérailler l'esprit

Le docteur regarda le Chapelier...

-J'espere que je ne dérange pas
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 10:27
Ce dernier tenait en équilibre sur sa chaise, en train de fixer le nouveau venu avec des yeux ... hum - un œil plein de curiosité, son visage à quelques centimètre d'Alistair, les coudes appuyés sur son accoudoir, ses mains encadrant son visage pâle. Un jeune fou ? Un directeur d'asile ? Intéressant ... Il empestait l'orgueil à plein nez ... Un maître de l'esprit ? Les humains étaient toujours aussi passionnant. Enfin .. ça pourrait être amusant de montrer à ce cher "docteur" ce qu'était Réellement la Folie ... Un sourire étrange s'afficha sur se lèvre, et une lueur de sadisme naquit dans son regard. Une autre fois peut être. Il basculait sa tête de gauche à droite sans quitter le docteur des yeux.

- Absolument pas Docteur, vous tombez à merveille. Après tout, tout tombe toujours à merveille... Les coïncidences, les rencontres, les pots de fleurs, les oiseaux morts, les rochers ... Enfin !

Le Chapelier se rassit normalement, et repris un visage tout à fait normal, son regard troublant disparut et son sourire se refit, comme si de rien n'était, des plus polis. Il joua avec le pommeau de sa canne, et garda le silence quelques minutes. Puis se rendant compte qu'on attendait quelque chose de lui, il lança un regard étonné au GML.

- Vous disiez ?
Revenir en haut Aller en bas
Grand Méchant Loup
Messages : 27
Directeur de l'Organisation de GML
Directeur de l'Organisation de GML
Dim 26 Mai - 11:02
- Etant donné mon apparence, les agents de MG et le monde en résumé se sentent en confiance avec moi mais ils ignorent que je suis un malade mental, obsédé par la folie que je peux rependre dans l'esprit des autres, grâce à mes techniques d'hypnose et mon talent pour faire dérailler l'esprit. J’espère que je ne dérange pas.

- Je note pour l'hypnose.

Un malade mental sachant qu'il était malade mental... ouais, normal quoi... Bah la vieille le savait toujours pas. L'hypnose pouvait être intéressante, surtout pour obliger Mère-Grand à ne plus vendre de cookies et à se prosterner devant lui pour lui demander pardon.

- Absolument pas Docteur, vous tombez à merveille. Après tout, tout tombe toujours à merveille... Les coïncidences, les rencontres, les pots de fleurs, les oiseaux morts...

GML sortit de l'un de ses tiroirs un carnet rouge pendant que l'autre continuait à parler dans le vide. Il prit également un stylo de son bureau et ouvrit une nouvelle page, sur laquelle il nota plusieurs éléments à savoir sur la Marionnettiste, puis il referma le cahier et le rangea. Il demanderait plus tard à Luna de chercher des informations. Pour l'instant, le monologue de l'autre zouave !

- ...les rochers ... Enfin !

Nan, les rochers ça tombe pas à merveille. Sauf pour tous ces chômeurs que MG a recruté. Et ça faisait mal en plus !

- Vous disiez ?

- Hrum, quelles sont vos capacités qui feraient que je devrais vous engager.

Le loup noir se remit à jouer avec son stylo entre ses grosses pattes, signe qu'il attendait toujours une réponse. Qu'il espérait rapide.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 11:26
Le psychologue regarde le Chapelier avec amusement, avant d'entrer dans une introspection
-Ce Chapelier Fou pourrait vraiment devenir un agent vraiment amusant, ce gars semble être né de la folie elle-même... intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 13:09
- Hrum, quelles sont vos capacités qui feraient que je devrais vous engager.

Le regard du Chapelier devint perçant et glacial, il eut un sourire moqueur et s'avança vers son futur employeur en croisant les doigts sous son menton, courbé comme un serpent. Il l'avait bien dit : Si terre à terre ...

- C'est là toute la question n'est-ce pas ? siffla-t-il entre ses dents.

Le Chapelier se redressa sur son fauteuil en faisant une mine hautaine, se désignant de la mains, et continua à parler.

- Car après tout : pourquoi engager un artisan dément tel que moi dans votre Organisation, alors que vous ne le connaissez pas, qu'il vous parait particulièrement louche, imprévisible, et irrespectueux de surcroit, qu'il se permet des choses auxquels personne n'oserait même y penser, qui semble être suicidaire voir même effrayant ?

Le dément pris une position confortable et enfonça son regard froid et examinateur dans celui du GML, il posa un pied sur sa chaise sans gène, et joua avec ses doigts en continuant d'un ton légèrement ironique mais très calme et posé - pour changer.

- Il est vrai que n'importe quel brute à la vanité surdimensionnée et à la gueulante facile m'aurait déjà envoyé cueillir des pâquerettes à grand renfort de coup de pat...- de pied au derrière. Mais ce n'est pas votre cas n'est ce pas ? Pour preuve : je suis toujours ici. Laissez moi vous présenter les choses sous un autres angle, voulez vous ? Le Chapelier commença à énumérer sur le bout de ses doigts ganté. Il parla vite avec une élocution impeccable, et il était difficile de le suivre Je me suis introduit dans votre bureau au nez et à la barbe de tous sans me faire remarquer. J'ai fouillé dans votre bureau et lut tous les papiers important qu'il y avait à lire et je sais tout de votre organisation et de vos membres. Là je viens de vous faire croire que j'ai lut tous vos papiers importants et que je sais tout ce qu'il y a à savoir de votre organisation et de vos membres. Maintenant je vous embrouilles et vous ne savez plus quoi penser, votre esprit se fragilise et la migraine vous gagne. Est ce que je mens ? Dis je la vérité ? Si tout pouvait être si simple. Je suis monté sur votre bureau et j'ai bravé la fureur du Grand Méchant Loup. J'ai continué à jouer mon rôle sans faillir malgré les imprévus. Soudain, le Marionnettiste vit un drôle de créature semblable à un poulpe volant et difforme ayant fait un tour à Tchernobyl passer sous son nez, que GML lui ne vit pas, puis disparaitre. Je provoque parfois de ... légers "troubles de la perception", et je suis un escrimeur de talent, ce qui fait que je peux me montrer aussi dangereux contre le corps que contre l'esprit en combat, même si la violence n'est pas forcément ma tasse de thé. J'ai une longue expérience derrière moi et ... Je vous laisse la surprise du reste. Après tout, la vie serait Tellement moins amusante si l'on savait déjà tout sur tout vous ne pensez pas ?

Il sourit poliment à son interlocuteur puis sembla se rappeler d'un chose et rajouta :

- Oh ! Et malgré tout les écarts que je me suis permis, que cela soit avec vous, ou qui que se soit : Je suis toujours en un seul morceau. C'est peut être qu'il y a une bonne raison non ?
Revenir en haut Aller en bas
Grand Méchant Loup
Messages : 27
Directeur de l'Organisation de GML
Directeur de l'Organisation de GML
Dim 26 Mai - 15:24
Spoiler:
 

- C'est là toute la question n'est-ce pas ? Car après tout : pourquoi engager un artisan dément tel que moi dans votre Organisation, alors que vous ne le connaissez pas, qu'il vous parait particulièrement louche, imprévisible, et irrespectueux de surcroit, qu'il se permet des choses auxquels personne n'oserait même y penser, qui semble être suicidaire voir même effrayant ? Il est vrai que n'importe quel brute à la vanité surdimensionnée et à la gueulante facile m'aurait déjà envoyé cueillir des pâquerettes à grand renfort de coup de pat...- de pied au derrière. Mais ce n'est pas votre cas n'est ce pas ? Pour preuve : je suis toujours ici. Laissez moi vous présenter les choses sous un autres angle, voulez vous ? Je me suis introduit dans votre bureau au nez et à la barbe de tous sans me faire remarquer. J'ai fouillé dans votre bureau et lut tous les papiers important qu'il y avait à lire et je sais tout de votre organisation et de vos membres. Là je viens de vous faire croire que j'ai lut tous vos papiers importants et que je sais tout ce qu'il y a à savoir de votre organisation et de vos membres. Maintenant je vous embrouilles et vous ne savez plus quoi penser, votre esprit se fragilise et la migraine vous gagne. Est ce que je mens ? Dis je la vérité ? Si tout pouvait être si simple. Je suis monté sur votre bureau et j'ai bravé la fureur du Grand Méchant Loup. J'ai continué à jouer mon rôle sans faillir malgré les imprévus. Je provoque parfois de ... légers "troubles de la perception", et je suis un escrimeur de talent, ce qui fait que je peux me montrer aussi dangereux contre le corps que contre l'esprit en combat, même si la violence n'est pas forcément ma tasse de thé. J'ai une longue expérience derrière moi et ... Je vous laisse la surprise du reste. Après tout, la vie serait Tellement moins amusante si l'on savait déjà tout sur tout vous ne pensez pas ?

Le grand loup noir était... choqué ? Surpris ? Sonné ? Embrouillé ? Ailleurs ? Oui, à peu près tout à la fois en fait. Il... euh... ah... de l'air... ah... aspirine... euh... uh... ih...oh... voyelle-euh... consonne... voyelle... en cinq mots, une lettre... euh... en cinq lettres un mot... dormir... ah... ca en faisait six... ou douze...aaaaah...

- Oh ! Et malgré tout les écarts que je me suis permis, que cela soit avec vous, ou qui que se soit : Je suis toujours en un seul morceau. C'est peut être qu'il y a une bonne raison non ?

- ...

Brrrr... GML secoua sa tête pendant quelques secondes avant de retrouver un regard noir normal, et lucide.

- Pas mal, j'ai pas tout compris, mais c'est pas mal.

En fait il n'avait carrément rien compris. Nothing. Nada. Hruuuum, où étaient les femmes quand on avait besoin d'elles ? Ou au moins quelqu'un qui aurait compris de quoi qu'il avait causé... Ah si, il avait fouillé dans ses dossiers ! Ou pas ! Ou si ! Ou non ! Ou... quoiiiii ? L'embrouille totale. Vivement qu'il se payât des vacances lui. Loin de la vieille et des bipèdes en tout genre. Hrum, malgré le fait que son cerveau fût hors d'usage, le patron resta de marbre en extérieur, et resta là à son bureau à jouer avec un stylo.

- Eh bien, je suppose que vous n'avez pas d'antécédent dans le théâtre je présume, si ?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 15:47
- ...

Le Chapelier resta parfaitement calme, souriant au loup comme si de rien n'était. Mais intérieurement, il prenait littéralement son pied.

- Pas mal, j'ai pas tout compris, mais c'est pas mal.

Bien sur que tu n'as pas tout compris, tu as le cerveau le point de couler par les oreilles. Bon ... ça ne ferait pas une grosse perte, ça remplirait peut être un dés à coudre ? Le Chapelier lui sourit encore une fois poliment et lui adressa un hochement de tête de remerciement.

- Eh bien, je suppose que vous n'avez pas d'antécédent dans le théâtre je présume, si ?

"Je suppose [...] je présume, si ?" Bon dieu, le vieux Loup était si embrouillé qu'il se répétait sans s'en rendre compte, ohohoh ! C'était si bon ! Et il n'avait même pas encore utiliser son pouvoir. Enfin, restons calme. Le Chapelier eut un sourire narquois et baissa les yeux.

- Oh, si l'on admet que la Vie elle même est un théâtre, nous sommes tous plus ou moins des comédiens. Certains plus que d'autre ... Si je puis me permettre : Pourquoi cette question ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 18:04
Le Marionnettiste s'amusa de l'illusion qu'avait fait apparaitre Le Chapelier Fou, il se frotta les mains

-Très amusant, Chapelier, vous semblez avoir été concu par la folie mais malgré tout vos petits tours...je suis le seul à pouvoir attaquer les agents de MG sur un terrain que moi seul maitrise, vous semblez vouloir vivre dans la folie, moi je veux la rependre et l'améliorer et quand je vois votre esprit ravagé....je vois que j'ai encore de la route à faire pour arriver à un résultat aussi parfait...mais si il faut une démonstration...

Le psychologue sortit un pendule de sa poche et commença à l'agiter sous le regard de GML, avec un sourire des plus inquiétants

-GML....vous allez voir votre pire cauchemard se matérialiser sous vos yeux!

le pendule continue de bouger...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 19:30
-Très amusant, Chapelier, vous semblez avoir été conçu par la folie


Oh Cher petit docteur ... Si tu savais !

- Mais malgré tout vos petits tours...je suis le seul à pouvoir attaquer les agents de MG sur un terrain que moi seul maitrise

Ahh l'arrogance de la Jeunesse ... Toujours aussi divertissant !

- Vous semblez vouloir vivre dans la folie.

- Mon amis, nous vivons tous dans la Folie. Seul les sages et les fous s'en rendent compte.

- Moi je veux la rependre et l'améliorer et quand je vois votre esprit ravagé....je vois que j'ai encore de la route à faire pour arriver à un résultat aussi parfait...

Arrogant, c'était le mot. Au moins, il savait de quoi il parlait quand il disait "résultat aussi parfait" ! Héhéhé...

- Mais si il faut une démonstration... GML....vous allez voir votre pire cauchemard se matérialiser sous vos yeux!

Le Chapelier se pencha avec intérêt. Vas y petit, fait joujou, montre moi ce que tu sais faire...
Revenir en haut Aller en bas
Grand Méchant Loup
Messages : 27
Directeur de l'Organisation de GML
Directeur de l'Organisation de GML
Mar 28 Mai - 20:33
Spoiler:
 

- Oh, si l'on admet que la Vie elle même est un théâtre, nous sommes tous plus ou moins des comédiens. Certains plus que d'autre ... Si je puis me permettre : Pourquoi cette question ?

Pffiou, il parlait quelle langue le Chapelier ? Chinois ? Il avait juste compris le plus important, la fin de la phrase. Hum, on allait dire que cela suffirait.

- Vous verrez en temps voulu.

Lui aussi pouvait faire des devinettes tiens !

-Très amusant, Chapelier, vous semblez avoir été concu par la folie mais malgré tout vos petits tours...je suis le seul à pouvoir attaquer les agents de MG sur un terrain que moi seul maitrise, vous semblez vouloir vivre dans la folie, moi je veux la rependre et l'améliorer et quand je vois votre esprit ravagé....je vois que j'ai encore de la route à faire pour arriver à un résultat aussi parfait...mais si il faut une démonstration...

Pffiou, les loups ne parlent pas chinois hein. Fallait freiner sur les phrases super longues et incompréhensibles.

-GML....vous allez voir votre pire cauchemar se matérialiser sous vos yeux!

Dans tes rêves mon coco, confisqué le pendule d'abord. GML prit le joujou avant qu'il n'eût le temps de faire... il ne savait quoi... et le posa sur son bureau, son regard toujours aussi neutre. Son pire cauchemar, l'horreur ouais. Se marier avec MG dans un horriiiiible-euh tutu rose à paillettes vertes au pays des poneys volants, avec le traitre de déséquilibré mental comme curé avec qui il rit et parle tous les millièmes de seconde. Aaaaah...

- Un conseil sur vous voulez rester en un seul morceau, évitez de le faire sur moi. J'ai les crocs faciles.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Mer 5 Juin - 17:14
-Un conseil sur vous voulez rester en un seul morceau, évitez de le faire sur moi, j'ai les crocs faciles.

un sourire malsain se dessina sur le visage du psychologue fou, il fouilla dans ses poches...

-Alors comme ca....on ne veut pas se soumettre ? ce n'est qu'une démonstration de mes talents, vous n'avez rien à craindre, si je pouvais choisir, je me concentrerais sur ce dément de Chapelier mais...il es bien trop atteint pour que je puisse en tirer quelques résultats

le médecin sortit une pierre et la posa sur le bureau, avant de s'assoir et de regarder le Canidé avec attention à la recherche de détails que lui veut garder secrets

-Hmmmm depuis j'ai posé cette pierre sur votre bureau...je sens un certain stress voire meme une inquiétude...une peur que je peux aisément, et à ma guise, retourner contre vous....

il regarda le Chapelier fou....

ce dément m'intrigue mais je verrais ce qu'il vaut plus tard...

il tourna son regard sur GML en attendant une quelconque réaction...

- Ne cherchez pas à dissimuler vos peurs....plus vous lutterez...plus vous aurez du mal à vous en remettre...

Alistair ne détourne plus son regard des yeux de GML
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 5 Juin - 18:59
-Alors comme ça... on ne veut pas se soumettre ? ce n'est qu'une démonstration de mes talents, vous n'avez rien à craindre, si je pouvais choisir, je me concentrerais sur ce dément de Chapelier mais...il es bien trop atteint pour que je puisse en tirer quelques résultats.

Le Chapelier fit mine d'être faussement gêné.

- Ohh arrêtez, vous allez me faire rougir !

Ce cher docteur semble être plutôt divertissant. Dommage qu'il fasse preuve de si Peu de tact ... ! Pensa Mad Hatter, amusé.

le médecin sortit une pierre et la posa sur le bureau, avant de s'assoir et de regarder le GML avec attention. Le Chapelier regarda la pierre, intéressé.

-Hmmmm depuis j'ai posé cette pierre sur votre bureau...je sens un certain stress voire même une inquiétude...une peur que je peux aisément, et à ma guise, retourner contre vous....

Sans que personne ne le remarque, alors qu'il n'écoutait pas du tout, le Chapelier se pencha exagérément sur la pierre, tenant en un équilibre instable sur sa chaise. Il la regarda avec la curiosité d'un enfant. Les mortels sont vraiment prêt à inventer n'importe quoi pour gagner en influence. Comme s'il compensait la fugacité de leur existence avec toujours plus de futilités en tout genre... Amusant.

Alistair regarda le fou, puis continua en regardant le GML.

- Ne cherchez pas à dissimuler vos peurs....plus vous lutterez...plus vous aurez du mal à vous en remettre...

Le Chapelier ne semblait plus prêter aucune attention à la scène qui l'entourait, il s'était enfonçait dans son fauteuils, les pieds dessus, la pierre entre ses doigts. Il l'examinait curieusement dans tous les sens, regardant la lumière filtrer à travers elle, la tapota sur son accoudoir. Il était parti dans son petit monde, s'amusant avec la pierre, ce que le Marionnettiste, pris dans sa contemplation du GML, ne remarqua pas tout de suite.

- Quel étrange objet ... siffla le Chapelier sans attendre de réponse, un peu pour lui même, en continuant de jouer avec. Qu'est ce donc ? Un condensateur psychique ? Un déphaseur encéphalique ? Un générateur à ondes psyoniques peut être ? Ou même un prisme psychanalytique ... Très intéressant en tout cas ... J'ai beau avoir vue beaucoup de chose, je n'ai encore jamais vue de joujou semblable. Vraiment, les humains sont prêts à tout pour augmentait leurs emprises sur la réalités ... Bien que cela soit futile, ça a quelque chose de ... Divertissant ... Enfin !

Puis, comme un enfant qui perd son intérêt pour quelque chose aussi soudainement que cela lui est venu, Mad Hatter se lassa. Il fit la mou, cessa de tourner l'objet dans tous les sens un seconde, puis avec toute la désinvolture du monde, il jeta la pierre par dessus son épaule. Celle ci glissa sur le plancher fraichement polie, jusque sous la porte. Le Chapelier ne bougea plus un instant, un peu ailleurs. Puis il releva les yeu...-l'oeil, et se rendit compte qu'on l'attendait. Il se redressa et pris à nouveau un posture correcte, en souriant, un peu gêné.

- Oh ! Mes excuses, je suis parfois un peu rêveur ... Vous savez, quand quelque chose m'intéresse Pfffiou ! Je suis parti ! il rit légèrement, puis s'arrêta. Hum ... Ai-je loupé quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Grand Méchant Loup
Messages : 27
Directeur de l'Organisation de GML
Directeur de l'Organisation de GML
Dim 9 Juin - 11:50
-Alors comme ça... on ne veut pas se soumettre ?

Tu m'touches, j'te bouffe. Compris ?

- Ce n'est qu'une démonstration de mes talents, vous n'avez rien à craindre, si je pouvais choisir, je me concentrerais sur ce dément de Chapelier mais...il es bien trop atteint pour que je puisse en tirer quelques résultats.

Mais... mais ce n'était pas possible d'être maso à ce point ! Il voulait quoi, finir à l’hôpital ?

-Hmmmm depuis j'ai posé cette pierre sur votre bureau...je sens un certain stress voire même une inquiétude...une peur que je peux aisément, et à ma guise, retourner contre vous... Ne cherchez pas à dissimuler vos peurs....plus vous lutterez...plus vous aurez du mal à vous en remettre...

- J'ai pas peur des cailloux.

Le loup noir lui jeta un regard... blasé. Est-ce que s'il se frappait contre un mur, cela ne paraitrait pas... bizarre, voire carrément masochiste ? Non, mais parce que là, il en avait graaande envie. C'était fatiguant d'être patron parfois, il se demandait ce qui le retenait de ne pas en mettre un grand nombre à la porte.

- Quel étrange objet ... Qu'est ce donc ? Un condensateur psychique ? Un déphaseur encéphalique ? Un générateur à ondes psyoniques peut être ? Ou même un prisme psychanalytique ... Très intéressant en tout cas ... J'ai beau avoir vue beaucoup de chose, je n'ai encore jamais vue de joujou semblable. Vraiment, les humains sont prêts à tout pour augmentait leurs emprises sur la réalités ... Bien que cela soit futile, ça a quelque chose de ... Divertissant ... Enfin ! Oh ! Mes excuses, je suis parfois un peu rêveur ... Vous savez, quand quelque chose m'intéresse Pfffiou ! Je suis parti ! Hum ... Ai-je loupé quelque chose ?

Aspirine, aspirine, aspiriiiiiiiine... GML avait maintenant ses deux yeux noirs grands ouverts, prêt à prendre la porte, à moins que ce ne soit la fenêtre, tout ça pour échapper à... ça. Bonté divine, mais il allait lui faire regretter d'être allé dans le monde des humains celui-là ! Pffiuuuu...

- Hrum, règle numéro un : toujours écouter Buck GML. Règle numéro deux : si vous avez un truc sado-maso à faire, c'est contre Cooki. Règle numéro trois : y en n'a pas, à part essayer de survivre.

Essayer, parce qu'avec une vieille sadique en face, c'était dur parfois. Voire même souvent.

- Vous avez des questions ?

Question rhétorique, il n'y répondra pas de toute façon. Et confisqué la pierre, le loup noir la saisit de sa grosse patte velue et la rangea dans son tiroir, à côté du pendule de l'autre fou. Tiroir à bizarreries, bonjour !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 17:03
Alistair fut démoli de voir que ses talents de manipulateur venait d'etre réduit à néant, il compris qu'il ne serais d'aucun recours à GML

-bon et bien....je ne vais pas vous deranger...plus longtemps...je suis sur que tout ira pour le mieux pour vous, si un jour vous avez besoin de mes services, je loge à la résidence Othelo dans le penthouse au dernier étage, et sinon je dirige l'asile Rosewood du cnetre-ville, passez donc au bureau

Le psy salua GML et quitta la piéce
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 11 Juin - 12:50
Le Chapelier s'amusa intérieurement des soucoupes avec lesquelles GML le fixait, mais ne fit semblant de rien.

- Hrum, règle numéro un : toujours écouter Buck GML. Règle numéro deux : si vous avez un truc sado-maso à faire, c'est contre Cooki. Règle numéro trois : y en n'a pas, à part essayer de survivre.

Des Règles, toujours des Règles. Les mortels et leur manie de vouloir garder une emprise totale sur tout ! Bien, après tout si ça les rassure ... Pourquoi pas, il jouerait le jeu. Règle numéro 1 donc : Caresser GML dans le sens du poils. Sauf quand la tentation serait trop forte ... Héhéhé. Règle numéro 2 : Si on veut s'amuser, c'est contre l'ennemi. Pourquoi Contre ? Qui est l'ennemi ? Aucune idée. Et au final, ça n'a pas d'importance. Règle numéro 3 : Tenter de ... Non. Il n'y a pas de règle numéro 3. Aucune. Pour résumer : "Amusez vous, tant que c'est dans mon intérêt." Ça lui allait.

- Vous avez des questions ?

Le Chapelier n'eut pas le temps de répondre qu'Alistair se leva, démolit.

- Bon et bien... je ne vais pas vous déranger... plus longtemps... je suis sur que tout ira pour le mieux pour vous. Si un jour vous avez besoin de mes services, je loge à la résidence Othelo dans le penthouse au dernier étage, et sinon je dirige l'asile Rosewood du centre-ville, passez donc à mon bureau.

Le psy salua GML et parti, abattu. Mad Hatter était à genoux sur sa chaise (Mais quand Diable avait il bougeait ?!), appuyé sur le dossier dans un équilibre instable, tournant le dos à GML. Il observait le pauvre homme partir, lui faisant un petit signe de la main, monotone, un sourire sans joie aux lèvres. Les humains étaient si fragiles ... Un rien pouvait les réduire à Néant. Un joujou confisqué, une envie tombée à l'eau, un regard méprisant. Ça avait quelque chose de lassant. Bye bye, docteur. Lorsqu'il fut parti, et que la porte se ferma, il glissa sur sa chaise, fluide comme un serpent, reprenant une posture correcte. Croisant les doigts, il adressa un sourire en coin à son futur employeur, le regardant d'un air parfaitement polie.

- Et vous, Hector, vous ne vous posez jamais de questions ? Demanda innocemment le Chapelier.
Revenir en haut Aller en bas
Grand Méchant Loup
Messages : 27
Directeur de l'Organisation de GML
Directeur de l'Organisation de GML
Mer 12 Juin - 14:06
Le Marionnettiste se leva face à son manque total de coopération et choisit de quitter la pièce. Ouf, un zouave de moins. Mais pas le plus important, hélas.

- Bon et bien... je ne vais pas vous déranger... plus longtemps... je suis sur que tout ira pour le mieux pour vous. Si un jour vous avez besoin de mes services, je loge à la résidence Othelo dans le penthouse au dernier étage, et sinon je dirige l'asile Rosewood du centre-ville, passez donc à mon bureau.

Le silence s'installa ensuite, car le loup n'avait pas envie de reprendre la parole pour le moment. Le cing... le Chapelier ne l'écouterait pas, perdu dans ses pensées. Mieux valait attendre que celui-ci parlât en premier.

- Et vous, Hector, vous ne vous posez jamais de questions ?

Le loup noir écarquilla les yeux et renifla bruyamment. Il semblait choqué, abasourdi, mais se reprit rapidement en main et ce fut un regard sombre qui fixait désormais le Chapelier.

- A part "est-ce que vous comptez utiliser mon prénom", ne ne vois pas. Ah si, vous avez une assurance décès je suppose, non ?

GML grogna. Lui c'était le Grand Méchant Loup et rien d'autre !

- Puis ça sera tout pour aujourd'hui je pense. Une remarque ?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Mer 12 Juin - 14:27
Le loup noir écarquilla les yeux et renifla bruyamment, puis lança un regard sombre au Chapelier.

- A part "est-ce que vous comptez utiliser mon prénom", Je n'en vois pas. Ah si, vous avez une assurance décès je suppose, non ?

Le Chapelier le regarda avec un air parfaitement naïf et innocent.

- C'est pourtant bien votre prénom, non ? Il étouffé un petit rire à la question de GML. S'il avait une assurance décès, il serait déjà riche depuis longtemps. Et non, je n'ai pas d'assurance décès, sinon j'aurais déjà ruiner les caisses de l'état trois fois à moi tout seul ...

Le Chapelier sourit en reprenant son calme habituel. Ce poste l'amusait déjà, il devrait se plaire ici.

- Puis ça sera tout pour aujourd'hui je pense. Une remarque ?

La chaise face à GML était déjà vide, elle tournait en brassant l'air. Le Chapelier était déjà au pas de la porte, celle ci entre-ouverte, tournant le dos à son employeur. Il parla avec un sérieux qui ne lui était pas coutume, un calme olympien et une froideur mesuré.

- Aucune Monsieur, je suis sur que vous ne serez pas déçus. Mes talents sont à votre entière disposition, n'hésitez pas à penser à moi. De toute façon, dès que vous aurez besoin de moi, je le saurez. Au plaisir de travailler au plus vite pour vous !

Le Chapelier s'apprêta à fermer la porte derrière lui, mais avant que celle ci ne se ferma, il passa sa mains dans l'ouverture, avec entre les doigts la pierre et le pendule du Marionnettiste.

- Au fait, Monsieur, je vous emprunte ces joujoux. Je vous les rendrez incessamment sous peu, sauf si vous préférer que je les rendent à Alistair. À bientôt, et mes salutations à votre femme.

La porte se ferma, et le Chapelier disparu, sans laissez au GML l'occasion de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Libre] Quand un drôle d'hurluberlu met les pieds sur VOTRE bureau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» Quand les beaux-parents débarquent....
» Une petite baignade [libre]
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-