Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Poker psychopathe, on joue sa vie[PV: lapin blanc, vass, chapelier fou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Jeu 25 Déc - 0:36
- Et si on se faisait un petit poker?!

Revenons quelques temps auparavant voulez-vous?

La nuit, il faisait noir, et l'extérieur était seulement éclairé par la lune, la pleine lune. Le noir, le noir complet, on ne voyait rien, pas une lumière hors mit celle que procurait la lune sur la belle ville de Chantilly.

Emilie, se dirigeait vers l’organisation du grand méchant loup, éclairée par ces étranges lumières qui lui décoraient le dos. Après quelques minutes de vol, elle se posa sur le sol gelé, et glissa avant de se casser la figure par terre. Roh mais quel est l'idiot qui a mit du verglas juste devant l'entrée? Et ensuite on ose dire que je suis stupide?!

Elle passa une main dans ses courts cheveux blonds, avant de passer une main sur sa robe rose pâle, comme pour enlever une poussière. Sachant qu'elle passait le plus clair de son temps à voler lorsque la nuit était tombée, elle ne s'était même pas donnée la peine de prendre avec elle une paire de chaussure. Pourtant les chaussures, ce n'était pas ce qu'il manquait chez elle ! Enfin plutôt dans sa chambre, elle n'allait tout de même pas prendre le risque que Ethan balance toutes ses chaussures à la poubelle. Des mois de salaires entier qu'elle avait investie, des mois !

Emilie-Rose entra dans le bâtiment, qui était désert. Elle regarda sa montre avec ses grands yeux bleus pour regarder l'heure indiquée. Minuit moins vingt. Normal qu'il n'y ait personne après tout.

Elle haussa les épaules, de toute façon, elle n'avait rien à par aller chanter au cimetière à cette heure-ci... Elle pointa son index sur son menton, pourquoi était-elle venue travailler à cette heure-ci déjà? Elle s'arrêta de marcher dans le grand couloir sombre pour réfléchir quelques instants. Ah oui je me souviens maintenant ! Cette histoire remonte à quelques jours, lorsque Emilie avait été convoquée dans le bureau de GML. Celui-ci lui avait dit qu'elle était trop gentille, et qu'il allait renforcer son caractère pour qu'elle soit plus méchante ! Il avait donc organisé cette petite réunion, qui se déroulait ce jour-ci à minuit pile, où il y était censé y avoir d'autres agents, légèrement dérangés psychologiquement. Il était vrai que à par le dragon dénommé Fafnir qu'elle avait rencontré dans la salle de jeux, elle n'avait fait la connaissance de personne d'autre dans cette agence.

Elle repartit dans les couloirs sombres et lugubres à la recherche de la fameuse salle de réunion, où ce tenait cette petite rencontre entre collègues. Elle arriva devant la porte en question, et elle regarda sa montre une dernière fois avant d'entrer. Pile à l'heure !Et pourtant, il était rare qu'elle arrive à une heure dite, mais depuis qu'elle avait retrouvé sa montre que lui avait offert sa sœur Maelyss il y a 4 ans de cela, dans son coffre à jouets la semaines dernière, elle n'était plus en retard ! Enfin, jusqu'à qu'elle perde à nouveau sa montre évidemment.

Après une petite seconde d'hésitation, elle passa sa main sur la poignée et l'ouvrit. La salle, était grande et il y avait une grande table au milieu. La petite blonde, vola jusqu’à la table et s'assit à une place située en plein milieu. Elle ne prit même pas le temps de regarder les agents déjà présents ou non, elle fouilla dans une poche de son petit sac à main rose qu'elle avait avec elle. Elle cherchait quelque chose, quelque chose de très important ! Si elle devait rester dans cette pièce, avec des inconnus, autant que ce soit pour s'amuser non?  

Soudain, un sourire franchit la barrière de ses lèvres, dans cette montagne de bazar qu'était son sac, elle avait trouvé ce qu'elle cherchait, chose qui était pour le moins... Sans rapport avec ce lieu dédié au travail? La tête baissé pour que personne ne voit ce qu'elle faisait, ce qu'elle était en train de faire.

Elle releva soudainement la tête, ses cheveux blonds légèrement décoiffés, elle posa un paquet cartes et une mallette remplis de jetons. Elle leva ses iris bleutées vers ses collègues. Cinq, en se comptant elle aussi. Il y avait donc quatre autres personnes. Deux hommes, une fille très belle, et un... Un dragon?! Emilie déglutit sur place. Pourquoi fallait-il qu'elle tombe sur la seule personne qu'elle ne voulait pas voir ici? Fafnir le dragon qui avait voulu la transformer en brochette de poulet la première fois qu'elles s'étaient rencontrées.

Elle lui fit un petit coucou de la main tout en gardant son éternel sourire, elle tourna ensuite la tête vers les autres, tandis qu'elle séparait les jetons en cinq partit égales.

- Je vais être franche je n'ai aucune envie de bosser donc, et si on se faisait un petit poker?! s'exclama la jeune fille en souriant.

Ses ailes en arrières, elle les fit brusquement revenir en avant, ce qui provoqua un coup de vent, et lança deux cartes par personnes, ainsi que des jetons. Cinq cartes se retrouvèrent face retournée sur le milieu de la table, face retournée.

- On commence?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 25 Déc - 13:34
Plic. Ploc. Dehors, de minuscules gouttelettes glissaient le long des stalactites pour venir s'écraser au sol. Il faisait froid, et toutes ces étendues glacées lui rappelaient sa Russie natale, ce rude pays qu'elle chérissait tant. Confortablement assise sur un fauteuil de velours pourpre, la jeune femme au regard glaçant s'affairait à lustrer sa lame à l'aide d'un fichu bleu récupéré d'un précédent cadavre. Sa chevelure ruisselait sur ses épaules en une cascade de boucles blond fade. Elle aurait pu être jolie si elle souriait. Mais en général ses sourires n'étaient pas annonciateurs de bonnes choses.

Élégamment vêtue d'une robe en dentelle blanche et noire qui descendait jusqu'à ses genoux, elle portait également un collant en laine blanche ainsi qu'une paire de ballerines sombres. Une bande de tissu azur accompagnée d'un noeud assorti lui servait de ceinture. Ses bras étaient nus, totalement pâles. La seule autre touche de couleur dans ce tableau morne était ses yeux. D'un bleu cobalt, ils semblaient être faits de glace, tout comme son coeur. Son attitude hautaine dégageait une telle impression de froideur qu'elle en ferait presque geler les vitres.

Cela faisait plusieurs minutes qu'elle était assise devant cette table à nettoyer ses armes, qu'elle avait provisoirement étalées sur le bois sombre. Leur nombre était étonnant, leur diversité encore plus. Parfois, elle en récupérait sur des adversaires coriaces, un peu comme un souvenir. Certaines lames étaient élégantes, d'autres glaçaient le sang tant leur signification était claire : trancher les viscères du premier malheureux croisé pour le pendre avec. Nina avait fini. Occupée par sa tache, elle n'avait pas tilté à la présence des autres personnes dans la pièce. A vrai dire, tant qu'ils ne lui adressaient pas la parole, elle s'en fichait éperdument.

Enfin, c'était avant que elle n'arrive. La jeune russe avait fini de ranger ses armes sur elle qu'elle avait débarqué comme une furie dans la pièce. Tss. Ridiculement petite pour un agent, encore plus que le lézard, elle n'avait strictement rien à faire ici. Encore moins pour jouer. Jouer ? Le visage de Nina se déforma en un rictus. Elle ne connaissait, ne savait pas. Elle détestait ne pas savoir. A peine arrivée, elle détestait déjà cette gamine.

Elle avait lancé des jetons et des cartes un peu partout sur la table. Nina ne comprenait pas, et ça l'énervait. Profondément. Oubliant les bonnes manières, elle monta sur la table et ses pieds balancèrent les jetons un peu partout dans la pièce, ainsi que sur les personnes présentes. Elle se tourna ensuite vers la petite fille et planta sa hache devant ses mains. Le rictus devint un sourire sadique.

- Tu veux jouer ? On va jouer. Que dirais-tu de parier... ta vie ? Ou un de tes organes, c'est toi qui décide ! Mais dans tous les cas... Elle passa une langue rose sur ses lèvres pâles. Tu y perdras.

L'agente russe reprit sa hache puis descendit de la table après avoir fait une révérence à un spectateur invisible. Elle retourna alors s'asseoir au fond de son fauteuil de velours, lui donnant ainsi un air précieux et indifférent. Mais intérieurement, c'était ce qu'elle était. Délicieusement méprisante.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Sam 27 Déc - 18:02




Poker psychopathe, on joue sa vie
« I'M LATE I'M LATE DAMN IT. »


Ah. Le soir, la nuit tranquille, le boulot terminé... Enfin libre ! Matthew attendait ce moment depuis déjà l'après-midi. Beaucoup trop de choses à faire pendant cette journée. Surtout qu'il a eu le droit à des heures supplémentaires, alors qu'il avait prévu de faire des choses durant la soirée. Lui détestant tous ces imprévus, cela avait pour finalité de le mettre de très mauvaise humeur. On pourrait alors se demander pourquoi avait-il accepté, malgré son humeur massacrante, de faire une partie de poker avec des collègues, surtout que lui n'y connait rien au jeu... Il avait hoché la tête, et avait déclaré qu'il arriverait à l'heure pile et s'élança dans les couloirs de l'Organisation à toute vitesse.
Avant d'aller à la salle de réunion où la partie avait lieu à minuit, Matthew s'était dit qu'il avait sûrement le temps de rentrer chez lui déposer quelques affaires puis de revenir. Mais malheureusement, alors que sa montre indiquait minuit moins cinq, il n'était toujours pas sorti de chez lui. Résultat, il allait être en retard. Et pas qu'un peu ! Encore une raison qui pourrait expliquer pourquoi, avec exactement 13 minutes de retard, Matthew semblait aussi énervé lorsqu'il entra dans la salle de réunion, où déjà toutes les personnes l'attendaient.
Sans un bruit, il prit place sur une chaise où devant lui avaient déjà été distribués cartes et jetons.
Il prit ses cartes, les observa minutieusement avant de lancer un regard froid à la filles aux ailes multicolores.

- J'espère au moins que votre jeu en vaux la peine. Je ne suis pas de très bonne humeur, ce soir. Alors si par malheur votre jeu résultait UNIQUEMENT à me faire PERDRE du TEMPS, alors cette soirée ne se terminera sûrement pas comme vous l'aurez prévue. Ooh non, sûrement pas ! Cette soirée se révélera être imprévisible. L'issue en sera inconnue, comme l'a été mon emploi du temps aujourd'hui ! Gah... Mon emploi du temps... Mon magnifique emploi du temps... Par leur faute, je vais devoir le refaire... ET CELA ME FERA PERDRE TROP DE TEEEMPS.

Il cogna d'un coup sur la table et se leva d'un bon de sa chaise, braquant sa clé à molette vers la jeune fille.

- Listen to me, young lady. Si par malheur ce jeu prendrait plus de 1h34 minutes à se terminer, je vous promet, avec ma plus grande exactitude, que cette soirée se verra être EXACTEMENT la plus imprévue possible, et que d'une façon où d'une autre, elle se terminera mal ! Oui, TRES MAL ! A VERY VERY BAD END !

Reprenant peu à peu son calme, son regard scrutant toujours la jeune fille ailée, il se rassit sur sa chaise et posa sa clé à molette sur ses genoux. Après un soupir, il jeta un second coup d'oeil à ses cartes, attendant que le jeu ne commence.
1h34... Il espérait sincèrement qu'ils sauront respecter cette limite.


© Kibara sur Epicode..


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

Poker psychopathe, on joue sa vie[PV: lapin blanc, vass, chapelier fou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Civet de lapin aux épices
» FENOUIIIIL! Oh désespoir, le pauvre lapin imaginaire est mort! [Libre mon ami =)]
» Le lapin sanglant!
» Quand on joue avec le feu, on se brûle.
» Mi homme mi lapin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-