Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV : Sapphire et princesse Kaguya]Une soirée de folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Jeu 14 Aoû - 10:00
Émilie et le dénommé Gaspacho marchèrent donc en direction de la ville, marchant l'un à côté de l'autre, dans un silence qui devenait pesant. Ils arrivèrent peu à peu au centre-ville, où des gens s'arrêtaient devant des boutiques de vêtement, de souvenirs, mais rien de très extraordinaire parce qu'ils n' étaient pas en plein centre. Émilie avait la tête baissée, surement gêné par ce silence qui s'était installé en quelques minutes. Elle leva la tête vers celui qu'elle considérait maintenant comme son "ami", qui lui aussi ne disait rien. Elle le regardait un peu parce qu'il semblait ne pas l'avoir remarquée puis reposa son regard en direction du sol. Mais attends. Qu'est ce qu'il y a ? En fait depuis tout à l'heure on se ballade ensemble? Nan sans blague? Comme des inséparables?! (pour ceux qui ne le savent pas, les inséparables sont une espèce d'oiseau aussi connue sous le nom "d'oiseaux de l'amour"; ces oiseaux sont appelé ainsi à cause de la tendresse dont ils font preuve envers leur partenaire) Bah un petit peu, vous marché à coté depuis tout à l'heure... Oh la honte. Émilie lança un bref regard sur Gaspacho puis tourna la tête et la secoua pour faire partir ses pensées.... un peu étrange.
-Ça va? Tu parles pas beaucoup.
Elle sourit un peu puis reprit en riant.
-Avoues je suis sûr que tu as accepté de venir uniquement parce que j'ai parlé de nourriture!
Elle rit, d'un rire doux et enfantin, dont elle seule avait le secret, puis se calma. Les lampadaires s'allumèrent parce que bien qu'il fasse encore jour, les rues du centre-ville étaient étroites et de ce faite la lumière ne pouvait y pénétrer. Émilie leva les yeux en direction du ciel et vit la lune qui commençait à apparaitre.
-Tiens regarde la lune comme elle est belle!
Elle sourit puis reposa les yeux en direction de tous les restaurants qui se dressaient devant ses yeux affamés.
-C'est bon on est arrivés... A nous la bonne nourriture!!!
Elle dit sa phrase, avec des étoiles dans les yeux.


Dernière édition par Le Rossignol le Mar 21 Oct - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Dim 28 Sep - 16:46
Ça faisait quelques minutes que je marchais au centre-ville avec Emilie et bon dieu, y'avait un de ces silences... Sans déconner quoi, je sais que je suis imposant, viril et musculeux, ou pas, mais bon, de là à ne pas savoir plus quoi dire... Moi non plus je savais pas trop quoi dire tiens. Dans quoi je m'étais embarqué ? Faut que je contrôle mes envies de bouffer, ça pourrait m'attirer des emmerdes. Bien qu'elle n'avait pas l'air dangereuse, tant que je n'étais pas sûr de bien la connaitre, j'avais une certaine méfiance en moi. Par exemple, jamais je ne lui aurait donné mon numéro ou quelque chose dans le genre, car comme on dit, l'habit ne fait pas le moine. C'est comme s'approcher d'un chat qu'on trouve tout mignon et que ce chat se transforme en lion et se mette à nous bouffer. Je sais, c'est plutôt glauque comme exemple, mais j'avais pas mieux en tête. J'étais tellement absorbé par ma marche que j'avais pas remarqué les deux ou trois regards que la petite blonde m'avait lancé. A vrai dire, cette marche me creusait un peu l'appétit mais bon, c'est toujours mieux d'être accompagné que d'être seul à ne rien faire dans son coin, même si c'est très bien comme activité. Puis, Emilie coupa ce long et pesant silence, me demandant si ça allait et insistant sur le fait que je ne parlais pas beaucoup. Levant mes yeux couleur rubis vers le ciel, je lui répondis.

- Je vais bien, t'inquiètes pas. Et puis, si je parle pas beaucoup, c'est que je suis absorbé par mes pensées. Ce qui est plutôt rare, car je suis souvent d'humeur à faire le con et à sortir des blagues vaseuses made in Gab'. Et, toi non plus tu ne parles pas beaucoup... Tu vas bien aussi ? On sait jamais...

N'empêche, maintenant que j'y pense, je suis un vrai paradoxe. C'est vrai quoi, mon nom d'agent c'est Sapphire, Saphir en français, et j'ai les yeux rouges, et le bleu n'est pas une couleur qui m'attire tant que ça, mis à part le bleu bien foncé? J'aime pas trop les couleurs claires, je préfère rester discret. En mode ninja, et non pas janin. Je viens de briser mon image des ninjas, quel blaireau... C'est vrai quoi, les ninjas c'est classe, ça tue dans l'ombre, ça fait des missions, ça crache des boules de feu et ça fait de la foudre... Dans les jeux certes. Alors que janin... Ça ressemble à un nom d'octogénaire grincheuse. Tain, j'pars dans de ces sujets quoi, et après on se demande comment j'arrive à sortir de telles conneries. Pendant que j'étais en train de me poiler intérieurement en pensant à ce que pourrait donner une grand mère octogénaire ninja, Emilie me reparla, disant en riant que j'avais accepté de venir que pour la nourriture. Je le prenais pas mal, c'était du second degrés. D'un coup, je me mis à exploser de rire a ma pensée, avant d'essayer de me calmer pour lui répondre.

- C'est vrai que c'était sympa de m'avoir invité à manger, mais je suis pas venu que pour ça. Tu m'as fait un peu sortir de chez moi, ça me change de mes innombrables heures passées devant mes consoles. Puis, il fait bon, pour une fois.

La nuit était tombée sur Chantilly, et il n'y avait pas de projecteur avec le signe d'une chauve-souris reflétant sa lumière dans le ciel... Sauf que Batman, c'était à Gotham City, donc j'étais totalement teubé. Par contre, je venais de voir mais la lune brillait fort cette nuit, en plus c'était la pleine lune. Grand fan d'histoire fantastiques, les soirées de pleine lune, je m'attendais souvent à voir un loup-garou traîner dans le coin, sauf que ça n'existe pas. Une fois, j'avais vu un gars très poilu, à la Chabal, se balader et je l'avais pris pour un loup garou. Au début, j'étais émerveillé mais après, j'avais ri de ma propre connerie. Apparemment, Emilie aussi avait regardé la lune, et m'avait fait remarquer que ce soir, cet astre était beau. C'est d'un hochement de j’acquiesçai, prenant un léger sourire narquois.

- Fais gaffe aux loups-garou, c'est la pleine lune, et les loups garous aiment bien dévorer les petites filles !

Bon, c'était pourri. Tout d'un coup, un délicat fumet entra dans mon nez... Puis un autre, et encore un autre... Et mon estomac se mit à gargouiller, faisant un bruit monstrueux, comme si un dragon rugissait. alors que je m'apprêtais à avancer en limite bavant, quelque chose interpella mon attention. En effet, une brune courrait après quelqu'un qui allait plus vite qu'elle, et qui avait quelque chose en main. Un pickpocket ? Bah, gentleman que j'étais, je me plaça en position de course, avant de me retourner vers Emilie.

- Essaies de me suivre, j'ai un truc à faire !

Puis, d'un coup, je me mis à partir comme un flèche en direction du gars. Limite on aurait pu mettre la musique de l'invincibilité de Sonic en fond que ça serait passé crème tellement on était dans l'ambiance. Ou la musique de la starlight zone aussi, comme il faisait nuit... Enfin, toujours est-il que j'avais un peu de mal à le rattraper, car je devais éviter les gens et les obstacles. Mais, j'avais pas mis longtemps mine de rien, car, arrivé un peu devant lui, je lui fis un croche-patte et repris l'objet volé, un pendentif, qui avait l'air d'avoir de la valeur. D'ailleurs, le voleur s'était mangé une gamelle mais MO-NU-MEN-TALE, comme ma brioche, avant de s'enfuir comme un vieux sac. Puis, voyant la jeune femme arriver derrière, assez essoufflée, je me retourna et lui donna le pendentif, la regardant de mon regard rouge sang, pour voir si je la connaissais ou non.

- Tiens, je crois que ça t'appartient non ? Sinon, c'est que j'suis totalement crevé et que je me suis trompé de personne.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Mer 22 Oct - 22:48


   
   Agent Sapphire , Le Rossignol & Princesse Kaguya
   Un perdu , dix de retrouvés

J
'ai passé toute la journée à flâner dans le centre-ville sans vraiment de but précis , de toute façon ce n'était pas la première fois alors ça ne changeait absolument  rien .  Donc je marchais , encore et encore tout en étant perdue dans mes pensées  . Je regardais les différentes vitrines sur mon chemin et j'ai fais ça pendant des heures et heures sans rien m'acheter au final  . Bah ...ce n'est pas ce qui me manque donc bon ! Mais sans m'en rendre compte tout de suite , la nuit était rapidement tombée et comme je ne voulais pas trop traîné dehors à cette heure-ci c'était vite décidé .  Et puis on ne sait jamais sur qui on peut tomber , n'est pas ? Enfin ce n'est pas comme si je ne savais pas me défendre contrairement à ce qu'on pourrait croire , j'en ai maîtrisé plus d'une fois sans problème , vous voyez ?

Bref en rentrant chez moi , je suis passée devant une boutique d'arts martiaux qui avait attiré mon attention parce que c'était celle que mon frère préférait le plus quand il était encore parmi nous .
Rien qu'à sa pensée , je serrais le collier que celui-ci m'avait offert pour mon douzième anniversaire et je fermais les yeux . Puis voulant regarder la photo à l'intérieur , je l'ai enlevé d'autour de mon cou et je me suis mise à la fixer pendant de longue minutes en laissant à paraître un sourire triste sur mon visage .  J'étais si jeune à l'époque …
Sota , on avait l'air tellement heureux , tu étais le meilleur grand frère que j'aurais pu rêvé d'avoir . Je ne te remercierais jamais pour tout ce que tu as fait pour moi . Pourquoi a-il fallu que ça finisse ainsi ? J'espère que tu es fier de ce que j'ai accompli jusqu'à maintenant et je te jure de retrouver …

Et je n'ai même pas eu le temps de finir qu'un homme a surgit de nul part pour me voler mon bien le plus précieux . Évidemment mon premier réflexe a été de lui courir derrière et je n'avais qu'une idée en tête : le récupérer . C'est qu'il courait vite en plus mais j'étais capable de le rattraper sauf que malencontreusement pour moi je portais des chaussures qui n'était pas adaptés pour la course et en plus de ça il faisait nuit noire ! Il faut que je le rattrape , coûte que coûte !  Mais il commençait a avoir une bonne distance entre nous et je m'étais faite à l'idée que je ne reverrais plus mon pendentif à par si  il y avait un miracle...et puis là , comme si quelqu'un m'avait entendue, il s'est produit .

Un garçon brun , d'à peut près seize ou dix-sept ans l'a coursé derrière et lui a fait un croche patte puis le voleur est tombé avant de prendre la fuite en laissant son larcin derrière ! Je n'en croyais pas mes yeux et j'étais en même temps soulagée . Soulagée de savoir que mon pendentif est sain et sauf mais aussi que les miracles existent vraiment finalement . Je suis arrivée un peu après  légèrement essoufflée et lorsqu'il m'a vu , le jeune homme m'a tendu mon pendentif et je l'ai remit à sa place autour de mon cou .

- " Merci , je te dois une fière chandelle . C'est mon bien le plus précieux et si je l'avais perdu...je ne sais pas ce que j'aurais fait . Je m'appelle Meiko et  si tu as quoique ce soit à me demander n'hésite surtout pas ."

Je lui souriais , mais à peine ai-je pu finir ce que j'avais à dire qu'une jeune fille blonde est venue vers nous . Je suppose qu'elle devait être avec lui...enfin je crois .

-"Hmm ...bonsoir ? "

Je n'en étais pas sûre mais bon , je fais quand même preuve de politesse . Et soudainement , j'ai entendu en gargouillement monstrueux venant du garçon en face de moi qui ne voulait dire qu'une chose :  j'ai faim . Sauf que , je n'ai jamais mais alors jamais entendu dans ma courte existence un estomac gargouillé de cette façon , on aurait même pas dit un gargouillement mais...un grognement ! Oui voilà c'est ça !  De toute façon c'est connu ,  les garçons sont pour la plupart de gros mangeurs , mon propre  frère en était la preuve pour dire !

Honnêtement , je n'ai pas pu m’empêche de rire mais en même temps ça m'a aidé à trouver la manière dont j'allais le remercier pour son aide .

-"Je vois que tu as l'air affamé , alors laisse moi t'inviter à manger ce soir , d'accord? Et puis ton amie peut venir aussi , ça ne me dérange pas . Vous voulez aller où ? Dans un restaurant ou un snack ? "


C'est vrai qu'à cette heure-ci tout été quasiment fermé , c'était plutôt ce genre d'endroits qui été ouvert mais les seuls restaurants que je connaissais étaient ceux auxquels j'allais avec mes parents ou Sôta et ils coûtaient assez cher . Enfin peut importe , j'avais une dette à rembourser et je le ferais avec plaisir mais aussi sans regrets .
WILDBIRD
 

HRP
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Ven 24 Oct - 10:22
- Essaies de me suivre, j'ai un truc à faire !
La bonde regarda son ami partit en courant. Elle arqua un sourcil. Bah qu'est ce qui lui prend? Elle se gratta la tête en réfléchissant, elle n'était pourtant pas si repoussant que ça? Elle suivit le garçon de ses iris bleues et le vit courir en direction d'une jeune fille brune qui essayait en vint de rattraper quelqu’un. En fait Gaspacho est... Un coureur?! Je ne l'imaginais pas comme ça. Lorsqu'il s'arrêta, Émilie partit en courant pour le rattraper, ce qu'elle fit très rapidement étant donné sa vitesse.
-Hmm ...bonsoir ?
La bonde regarda la jeune fille d'u  regard interrogatoire. Elle ne comprenait rien à la situation, il faut dire qu'elle n'avait pas trop cherché à la suivre...
-Euh... salut.
Elle lui tendit la main, en signe de politesse mais fut interrompu pas l'estomac du jeune homme qui criait famine...
-Gaspac... Euh Gabriel! Fais taire ton estomac! Tu vas faire la faire fuir! fit la blonde en la pointant du doigt.
Elle reposa ses prunelles sur la brune qui était maintenant partit dans un fou rire.
-Je vois que tu as l'air affamé , alors laisse moi t'inviter à manger ce soir, d'accord? Et puis ton amie peut venir aussi, ça ne me dérange pas. Vous voulez aller où ? Dans un restaurant ou un snack ?
La blonde la dévisagea d'un regard interrogateur, soit cette fille était de nature extrêmement gentille ou soit s'était une grosse psychopathe qui voulait les droguer à l’arsenic. Emilie pencha pour la deuxième possibilité et lui fit un grand sourire, elle était ravie, son porte-monnaie n’allait pas souffrir...
-C'est une bonne idée je pense t'en dit quoi toi? La blonde réfléchit quelques instants avant de reprendre : Personnellement moi je serai plutôt pour le restaurant, dit-elle avec un petit sourire malicieux.
Elle sourit à la brune, elle avait vraiment l'air très gentille, en plus ils ne se connaissaient pas et elle les invitaient au restaurant, cette fille était le sosie même de la gentillesse!
-Au fait, je m'appelle Emilie, fit la blonde amicalement. Et toi, tu t'appelles comment?
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Sam 25 Oct - 13:04
La personne que j'avais aidé à récupéré son pendentif avait l'air extrêmement reconnaissante avec moi. Je ne savais pas ce que ça représentait exactement pour elle, mais ça avait l'air très important. Un peu comme mon édition collector très rare directement importée du Japon de Hyrule Warriors, qui est presque introuvable en Europe et qui coûte pas loin de 200 euros. Bon, j'avoue, j'ai du économiser comme un taré pour l'avoir, et j'ai du emprunter un peu d'argent à mon cousin, mais bon, je regrette rien, même si je peux pas y jouer parce que la console est zonée... Buhuhu. Je pleure. Ou pas. Puis, elle me dit son prénom en souriant. Alors comme ça, elle s'appelait Meiko... JAPON PAWA MES AMIS ! Ahem. Fallait que j'me présente moi aussi.

- Je m'appelle Jean-Kevin, alias JK pour les intimes. Puis, je me raclais la gorge. Nan, un peu de sérieux Gab, ça s'fait pas de mentir comme ça. Et puis, Jean-Kevin quoi... Plus sérieusement. Au lieu de dire des conneries. Je m'appelle Gabriel, et si j'ai quelque chose à te demander je n'hésiterais pas, mais bon, je ne suis pas très exigent...

Une petite blonde vint à côté de moi. Emilie m'avait enfin rattrapé. Tu m'diras, j'ai quasiment pas couru, donc ça pouvait aller encore. Heureusement que je t'ai pas tapé une distance trois ou quatre fois supérieure à cette vitesse... Sinon, je doute qu'elle aie mis aussi peu de temps. Je vis une certaine hésitation à la saluer chez Meiko, mais elle la salua quand même. Emilie fit de même, et pendant qu'elle lui tendit la main... Un bruit monstrueux digne du bruit d'une grosse explosion se fit entendre. Bon, pas si gros que ça, mais quand même... C'était mon estomac qui criait famine. Bah, c'était ça de m'emmener bouffer aussi, fallait pas traîner avec un monstre comme ça dans mon ventre ! Bon, je suppose qu'il y a plus gros bouffeur que moi en cette ville, mais bon, cette personne ne doit pas être humaine alors ! Emilie me pointa du doigt avant de me demander de faire taire mon estomac, et elle avait failli m'appeler... Gaspaccho. AGAIN. Je m'appelle Gabriel nom de Dieu. Meiko, elle, se mit à rire, et pas qu'un peu...

- Jamais je ne ferais taire cette bête qui se tapit au fond de moi ! Ce monstre qui sommeille en son antre qu'est mon estomac ! Disais-je en prenant différentes expression, comme si j'essayais de faire du théâtre. Bien entendu, je suis bon pour cacher mes sentiments, pas pour les exposer, donc du théâtre à la Sapph, c'est l'expérience la plus déplorable que vous n'aurez jamais vu. Sérieusement. Après s'être marrée, Meiko me proposa de m'inviter à grailler pour ce soir, surement pour rembourser la dette qu'elle avait avec moi. Elle demanda ou nous voulions aller. D'un coup, mes yeux s'illuminèrent et je hochais la tête positivement, avec un grand sourire. Emilie avait demandé à aller dans un restaurant, mais moi, sympathique, j'voulais pas que Meiko paie trop cher, sauf si elle se balade avec des billets de 500 dans les poches, auquel cas ça ne l'importerait peu.

- Peu m'importe ou on va manger, par contre, je te préviens... Je mange une quantité astronomique de nourriture avant d'être calé. Sérieusement. C'est pas une entrecôte qui va me remplir l'estomac ! Par contre, j'mangerais bien du poulet ce soir, et du magret de canard si y'en a...

Un nouveau gargouillement de mon estomac se fit entendre, comme pour approuver mon choix. Puis, enlevant ma veste et la mettant autour de ma taille, je les regardais.

- Bah quoi ? Trouvez pas qu'il fait chaud vous ?

Gabriel, ou l'art de sortir la nuit en t-shirt et en short.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Dim 26 Oct - 4:29


   
   Agent Sapphire , Le Rossignol & Princesse Kaguya
   Soirée restau

G
asp … ? Euh elle allait dire Gaspacho là non ou j'ai halluciné ? D'accord … ! Donc j'avais vu juste quand je disais qu'ils se connaissaient tout les deux voir même étaient amis vu le surnom . Cependant ,  la jeune fille avait l'air confuse face à ma proposition quand à les inviter tout les deux puisqu'elle s'est mise à me dévisager , ce qui me mettait un peu mal à l'aise d'ailleurs .  Bon c'est vrai qu'elle est arrivée après la fête comme on dirait , et qu'une fille l'invite à manger gratuitement ça ne doit pas arriver tout les jours donc je pouvais comprendre son scepticisme .  Mais bon apparemment l'idée avait l'air de lui plaire puisqu'elle s'est mise à me faire un grand sourire et à me demander mon avis sur la question , honnêtement ça m'était égale en faite .

- Peut importe ,  comme vous voulez !

Je leurs souriais puis en réfléchissant la jeune fille a fait rapidement son choix et était partante pour aller dans un restaurant . Elle lorsqu'elle avait terminé , cette dernière s'est présentée comme s’appelant Emilie . Alors comme une personne polie et normalement constituée , j'ai fais de même de mon coté bien que j'avais déjà énoncé mon nom il n'y a peine cinq minutes au garçon d'à coté .

- Je m'appelle Meiko , enchantée de te connaître .


Je ne sais pas pourquoi , enfin peut être que je me trompais mais cette fille ne m'était pas inconnue ni même son nom … j'ai dû la croisée quelque part mais impossible savoir quand et où surtout . Enfin ce n'est pas grave , on verra ça plus tard avant que la bête à l'intérieur de l'estomac de Gabriel ne se réveille à nouveau comme il l'a si bien dit ! D'ailleurs quand celui-ci s'est présenté , on pouvait déjà voir que c'était un grand comique , Jean-Kévin mais vraiment où il est allé cherché ça haha !  Je n'ai pas pu m’empêcher à nouveau de lâché un rire avant de conclure les présentations sur un ton amusée .

- Je vois qu'il n'y a pas qu'une bête qui sommeil en toi mais aussi un comique hein ? Enfin enchantée de faire aussi ta connaissance !


En tout cas Gabriel avait l'air de ne pas être trop exigeant mais il m'a prévenu du fais que ça soit un gros mangeur , ce qui n'est pas étonnant vu ce que j'ai entendu tout à l'heure ! Et pour tout vous dire , ça me rappelait une certaine personne ...

- Ah hé bien alors je suis d'accord avec Emilie et je pense qu'on devrait opté pour le restaurant ! Et puis ne t'inquiètes pas dans l'endroit où je vais vous emmener y'a de la variété et de quoi bien vous remplir aussi .


Et voilà que l'estomac de Gabriel qui se remettait à gargouiller ! En faite, c'était comme pour nous dire  «Arrêtez de parler et dépêchez vous ! » , à croire que y'a vraiment une créature affamée tapie à l'intérieur . Enfin après avoir fini de parler , le jeune homme à enlever sa veste et l'a mise autour de sa taille en nous disant qu'il avait chaud , en même temps après le sprint qu'il s'est prit c'était normal . Puis , il nous regardait en pensant qu'on trouvait ça étrange . Hé bien pas moi personnellement !


- Euh non pas du tout , je crois que c'est que toi qui a chaud en faite .


Je regardais Emilie l'air de dire « Pas vrai ? » et à mon avis elle était tout à faite d'accord avec moi parce qu'il faut avoué qu'il faisait plutôt froid qu'autre chose .


-Je pense qu'on devrait y aller avant de gelé sur place et de se faire attaquer si vous voyez ce que je veux dire !

Je lançais un sourire narquois vers Gabriel avant de continuer .


- Allez suivez-moi , ce n'est pas très loin d'ici en plus .

Après leurs avoir fait signe de venir , nous avons marcher une bonne dizaines de minutes avant d'arriver à destination . C'était mon restaurant préféré et ce que j'aimais bien était certes la nourriture mais le fait que malgré le fait que ça soit un restaurant plutôt chic , il ne le paraissait pas trop du coup je me sentais plus à l'aise . C'est d'ailleurs ce que j'ai voulu faire avec mes deux compagnons avant de rentrer à l'intérieur .

- Ne soyez pas surprit par le prix de ce qu'il propose , prenez ce que vous voulez c'est moi qui régale !

Puis avoir poussé la porter d'entrée , je pouvais voir que le restaurant était plutôt bien rempli mais heureusement beaucoup , beaucoup moins que d'habitude parce que mine de rien il a du succès ! Heureusement , à peine arrivés un serveur est venu à notre rencontre et nous a demander combien nous étions . Je lui ai indiqué que nous étions au nombre de trois et il nous a ensuite demander de le suivre pour nous placé dans une table du fond où il n'y avait heureusement encore personne comme ça on pouvait être tranquille pour discuter .
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 27 Oct - 22:08
- Peu m'importe ou on va manger, par contre, je te préviens... Je mange une quantité astronomique de nourriture avant d'être calé. Sérieusement. C'est pas une entrecôte qui va me remplir l'estomac ! Par contre, j' mangerais bien du poulet ce soir, et du magret de canard si y'en a...
Émilie le dévisagea avec de grands yeux. Il était sérieux? Comment osait-il dire qu'il voulait manger  de pauvres oiseaux sans défense devant elle? Elle les laissa passer devant elle et croisa les bras, signe qu'elle boudait. Elle se mit à contempler la ville, en les laissa tout les deux discuter en tête à tête ♥.
Elle regardait le temps, le ciel s'assombrissait de plus en plus, montrant que la nuit montrerai bientôt le bout de son nez. Cela l'inquiétait un peu d'ailleurs... Mais bon tant qu'elle rentrait avant que le soleil ne disparaissent complètement ça lui laissait une petite marge qui ne devait en aucun cas dépasser une heure. Elle se mit soudainement à grelotter, il commençait à faire froid, bien que nous n'étions pas en hiver...
Elle daigna enfin tourner la tête vers ses deux amis lorsqu'elle fut interpellé par les paroles de Meiko, qui discutait avec Gaspacho depuis quelques minutes.  
- Allez suivez-moi, ce n'est pas très loin d'ici en plus .
Émilie fit un hochement de tête positif et suivit les deux tourtereaux dans les rues de Chantilly. Ils marchèrent une dizaine de minutes, le temps passa lentement pour la blonde qui essayait de s'effacer dans le décors. Elle était assez intimidée. Il faut dire qu'elle ne connaissait pas cette Meiko! Mais elle avait quand même l'air d'être un personne gentille avec qui elle pourrait devenir amie.
Ils arrivèrent devant un restaurant que Émilie connaissait bien mais dont elle n'avait jamais osé ouvrir la porte à cause de ces prix à plusieurs zéros pour certains plats...
- Ne soyez pas surprit par le prix de ce qu'il propose , prenez ce que vous voulez c'est moi qui régale !
-M.. mais heu.. tu..v..vas..t..te..rui..ruiner...
La blonde dit quelques mots incompréhensible avant de lever les yeux vers le ciel et enfin entrer dans le restaurant. Elle n'avait pas l'air de l'avoir écouté. Elle enta dans le restaurant avec les deux autres.
Il y avait du monde à l’intérieure. Une serveuse les accosta et la blonde lui adressa un petit bonjour timide. Elle les dirigea vers une table de trois personnes.
La table était très belle, une belle, non magnifique nappe blanche en en dentelle la décorait. Les assiettes étaient de porcelaine et il y avait un très beau chandelier au milieu de la table. Bref c'était la perfection.
La serveuse leurs indiqua ses places et leurs donna des menus.
Émilie tourna de l’œil en voyant les chiffres mais elle se ressaisit rapidement. Elle se mit à lire les plats, plus cher les uns que les autres. Elle décida de prendre le moins cher, une salade verte à soixante euro. Y avait intérêt qu'ils mettent du foie gras, des truffes et du caviar dans leur salade mais le menu indiquait les ingrédient et c'était mit que c'était juste une salade verte. Elle soupira. La salade devait être grande se dit-elle.
-Dis Meiko? demanda timidement la blonde. Je vais prendre la salade verte... J'ai.. pas très faim.
Elle regarda son assiette vide en se lamentant, elle avait faim.. Mais elle se dit que quand elle rentrerait elle piocherait dans sa réserve secrète de sucrerie, en espèrent secrètement que son gros morfale de colloque ne l'ai pas découverte, sinon adieu les schokobons...
Elle soupira puis reposa ses prunelles sur les deux autres personnes qui partageaient la table, elle décida de s'incruster.
-Vous allez prendre quoi vous? dit la jeune fille tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Mar 23 Déc - 15:45
Ma fausse identité improvisée à la pisse avait fait rire Meiko, qui venait de dire qu'il y avait aussi un comique qui se terrait en moi. Je n'suis pas un comique ou quoi que ce soit, juste un idiot professionnel qui aime dire de la merde pour amuser les gens, rien de plus, rien de moins ! Fin bref, cette Meiko m'avait l'air sympa. Je ne me méfiais pas d'elle, car je suis sûr que c'est pas une sorte de plan pour nous attirer on ne sait ou pour nous trucider ou une connerie comme ça, pis si elle essayait... FUS RO DAH ! Quand j'avais parlé de mes envies de bouffer du piaf, Emilie m'avait regardé avec des grands yeux en mode "OPUTAIN LE MONSTRE IL VEUT MANGER DE L'OISEAU." Sauf que vois-tu petite, quand il s'agit de bouffe, on ne parle plus de la même chose. Qu ça soit du poulet, du boeuf, du cheval, du poisson, du porc... Tout se mange. Fin presque tout, faut pas exagérer. Le boudin noir, c'vraiment dégueulasse. QUI MANGERAIT CA ?

- M'oui bon un resto ça me va, mais pas trop cher hein ! J'ai pas envie de chier de l'or en jouant ce soir chez moi.

Mon estomac gargouillait. Quand on parlait de resto. C'est un signe divin mes amis ! Aheum aheum. Mes gargouillements d'estomac avaient l'air d'avoir fait réagir Meiko. Pis j'avais enlevé ma veste et je l'avais mise autour de ma taille, en mode tenue de boss final hyper classe, sauf que j'suis pas torse poil, et que j'suis pas hyper classe. Et le fait d'avoir chaud avait plutôt surpris Emilie et Meiko. Bah, j'ai une résistance au froid, ça c'est que d'alle ! Après avoir marché quelques minutes, on était arrivés devant ce restaurant, et... PUTAIN, C'QUOI TOUS CES ZEROS ? On dirait le nombre de pv d'un bos sac à pv quoi. Je ne citerais AUCUN nom bien sur, ça serait trop facile sinon. Je restais statique devant la porte, avant de limite chier dans mon pantalon en voyant le prix de certains plats. Et elle voulait nous payer ça... Miséricorde, elle devait avoir autant d'argent que Bruce Wayne et Tony Stark réunis moi j'vous dis.

- Hum Meiko... T'es sûre que tu veux nous payer de la bouffe ici ? Parce que tu sais, j'peux vous emmener au MacDo du coin, ça ira plus vite, et ça sera beaucoup moins cher. Vous êtes pas d'accord avec moi ?

Apparemment non. On rentrait dedans et... P'tain, c'est un truc de bourgeois ici ! Jamais je n'aurais pensé manger dans un endroit comme ça. MERCI DIEU, T'ES COOL BRO. Meiko nous dit qu'on pouvait se lâcher et prendre ce qu'on voulait, elle allait régaler. Mauvaise idée. Très mauvaise idée. Me demander ça, c'est comme si Chichi demandait à Broly de lui donner un coup à pleine puissance... CA NE VA ENGENDRER QUE LE CHAOS ET LA MORT. Bon, j'exagère un peu, mais la pauvre, elle va finir ruinée par ma faute ! Je la regardais en souriant, avant de prendre un faux air grave et sérieux.

- Merci mais vraiment... J'espère que t'es aussi riche que Crésus. Parce que quand je bouffe... C'est comme si tu devais nourrir une dizaine de T-Rex de Jurassic Parc. Tu saisis le délire ?

Une serveuse nous interpella pour nous diriger vers une table, et punaise c'est qu'ils se foutaient pas de nous ici. Une nappe blanche décorait le milieu de la table ainsi qu'un chandelier en son milieu et trois assiettes de porcelaine. Bon sang, même avec une vie de salaire chez Mère Grand j'pourrais pas aller bouffer dans un lieu comme ça ! Ensuite, la serveuse nous donna les menus. Les prix me faisaient peur mais... PUTAIN UNE ENTRECÔTE DE 500 GRAMMES. DU SUPRÊME DE PINTADE. Du foie gras maison avec des toasts... Nom nom nom. J'en bave. Par contre, les desserts ne me tentaient pas trop... Dommage. Alors que je réfléchissait à quoi prendre, Emilie nous dit d'une toute petite voix qu'elle n'avait pas très faim, et qu'elle allait prendre une salade. PETITE JOUEUSE VA. Elle venait de nous demander ce qu'on allait prendre.

- Moi ? Un kilo d'entrecôte, un suprême de pintade et des toasts avec du foie gras maison. Quoi, vous êtes étonnées ? Pourtant, je vous l'avais dit, j'ai la dalle et j'ai un appétit comment dire... Monstrueux.

Misère les tronches qu'elles tiraient, c'était trop drôle !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV : Sapphire et princesse Kaguya]Une soirée de folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» Au ciné ce soir
» soirée fraîche
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Quand notre guerrière se déshabille le soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-