Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV L'Apprentie-Mage] Une invitée de marque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Messages : 481
Modérateur
Modérateur
Ven 31 Jan - 0:37


La vue de son défunt maître entre les mains cruelles du souverain suscita un bouleversement chez Nayomi. Était-ce vraiment parce que cette pauvre âme se trouvait sous l'emprise du bon vouloir du roi ou tout simplement le fait que le vieil homme n'était plus que l'ombre de ce qu'il était par le passé? Sans doute un peu des deux. Mais quand bien même elle fut affectée par cette vision, cela n'eut pas l'effet escompté, c'est-à-dire la voir terrassée par le désespoir et la terreur.

Tout en conservant son calme, elle lui répondit encore une fois, partant dans de simples mais longues phrases. Effectivement, elle n'était pas une humaine à part entière, du sang elfique coulait dans ses veines. Grâce à cela, elle réussissait à garder un certain contrôle sur ses émotions. Mais ce contrôle n'était pas parfait. Elle l'avait déjà démontrait lorsqu'elle faillit devenir folle de colère lors de leur affrontement. Et elle fut honnête en le reconnaissant. "Non, je le supporterais pas" avait-elle dit. Par contre, peu importe ce que le roi pourrait lui faire, elle ne cèderait pas. N'était-ce pas une forme de fierté? On pourrait dire que oui.

En l'écoutant attentivement, il se rendit bien vite compte de la véritable personnalité de cette jeune fille. Ce n'était pas de la naïveté, ni de la fierté, ni du courage. Non. C'était purement de la franchise. Oberon n'avait jamais rencontré de personne aussi franche qu'elle depuis la défunte Mélusine. C'était une arme, ou plutôt une personne contre laquelle il ne pouvait pas lutter. Elle ne cèderait pas, elle ne se battrait pas et en prime, elle lui dirait ses propres faiblesses. Pour quelqu'un qui utilisait l'intimidation et la force pour affaiblir ses adversaires, il y avait peu de manœuvre possible.

Oberon la fixa pendant de très longues secondes puis ferma les yeux. Que faire? Il pourrait la tuer sur le champ mais il n'en tirerait aucune satisfaction. Elle ne hurlerait peut-être même pas. Mais surtout, il sentait qu'il n'avait pas la volonté réelle de la tuer, sinon il l'aurait déjà fait depuis des lustres. Pourquoi ne pouvait-il pas se résoudre à l'éliminer? Une question qui devra trouver réponse plus tard. En attendant, il lui fallait décider de la marche à suivre. Il ouvrit alors les yeux. L'âme du vieil homme se fit aspirer dans la gueule de Cait avant de disparaître. Il s'en était retourné aux Enfers.

Le souverain se leva, une main sur la table. Il plongea son regard dans celui de la magicienne. Il tendit la main pour la saisir par le col, approchant son visage à quelques millimètres du sien, la dévisageant avec mépris. Il semblait sur le point de la frapper mais contre toutes attentes, il la relâcha. Il baissa les bras le long de son corps, et son visage reprit son habituelle expression froide. Il soupira.

«J'ai perdu. Je ne suis pas en mesure de te faire désespérer.»

Il serra les poings, tremblant de frustration puis il tourna le dos à son invitée. Il leva la tête vers le plafond, ne sachant pas que penser puis il tourna légèrement la tête derrière lui, afin d'avoir un visuel sur la rousse.

«Mais ne crois pas que tu m'as vaincu pour autant, je peux te tuer comme je le veux. D'ailleurs, tu n'as pu satisfaire ta curiosité alors que moi, je dispose de bien d'informations sur toi.»

Oui, sa victoire n'est pas complète. Elle ne sait toujours rien sur lui, ce qui n'était son cas. Lire dans les pensées était un pouvoir bien pratique. Sauf qu'il n'osait plus en abuser sur elle. Il semblait qu'elle soit capable de lire une partie des siennes lorsqu'il pénètre en elle. Était-ce lié à ses pouvoirs de Mage? Ou bien, était-ce plus un effet secondaire de l'état psychologique d'Oberon? Tant de questions, mais si peu de réponses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Ven 31 Jan - 11:43
L'Apprentie-Mage leva un regard surpris vers le Roi des fées. Pourquoi ne mettait-il pas sa menace à exécution? Pourquoi ne torturait-il pas l'âme du vieux magicien? Les battements de son coeur s'accélérèrent encore lorsque Zephyrius l'empoigna par le col. Son étonnement fut d'autant plus grand quand il la laissa retomber sur sa chaise. La jeune femme rouvrit les yeux, qu'elle avait fermés en attendant le coup de l'homme-fée.

«J'ai perdu. Je ne suis pas en mesure de te faire désespérer.»

Elle ouvrit la bouche pour répondre mais il la devança :

«Mais ne crois pas que tu m'as vaincu pour autant, je peux te tuer comme je le veux. D'ailleurs, tu n'as pu satisfaire ta curiosité alors que moi, je dispose de bien d'informations sur toi.»

En l'entendant avouer sa défaite sur le mental de la magicienne, les yeux de la demie-elfe s'agrandirent. Un léger sourire étira ses lèvres. Mais il n'était pas victorieux ou ironique, seulement franc.

-Je pense que, si vous aviez voulu me tuer, vous l'auriez fait depuis longtemps. Et tant pis pour la curiosité, vous avez dit que c'était un véritable défaut non?

Sa dernière question n'attendait pas réellement de réponse et elle ne voyait pas ce qu'il aurait pu ajouter sur cette phrase.

Nayomi ne voyait le Roi que de profil et de dos. Elle avait du mal à croire qu'elle, une simple humaine, avait résisté à Oberon. Dans un sens, la rousse en était contente mais de l'autre, ça la mettait légèrement mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Ven 31 Jan - 18:42


Des questions, toujours des questions. C'est le quotidien d'Oberon depuis qu'il a tout perdu lors de l'assaut de Seguin, il y a quatre ans. Et bien qu'il ait grandi, qu'il soit devenu un homme à part entière, un puissant monarque, face à ses interrogations, il demeurait un enfant. Son refus de nouer des liens, de s'abandonner à des sentiments tels que l'amitié, la compassion ou l'amour, ont fait qu'il était devenu incapable de savoir ce qu'il ressentait vraiment pour les autres, hormis de la haine ou du mépris. Aussi, quand pour la première fois, il s'était retrouvé en face de Titania, il n'était plus en mesure de comprendre son propre cœur. Le même phénomène était en train de produire ici, vis-à-vis de Nayomi. Sa personnalité plutôt singulière suscite en lui une sensation similaire à ce qu'il a pu éprouver en retrouvant Allen, mais il était incapable de définir ce que c'était. Ou qu'il ne voulait pas l'accepter.

Après avoir avoué sa "défaite", un long moment de silence s'installa dans la gigantesque pièce. Le seul bruit que l'on pouvait entendre était le sifflement du courant d'air qui faisait tanguer le lustre en or qui décorait le plafond. Toujours le dos tourné à la jeune fille, Oberon pouvait deviner son sourire. Elle était sûrement heureuse d'avoir pu résister à un roi tel que lui, et c'était de bonne guerre. Mais la fée était quelqu'un de très orgueilleux, lorsqu'il perdait, il revenait toujours avec deux fois plus de force et de hargne. Il lui fallait découvrir sur quel angle il pouvait l'abattre. Sûrement pas physique, elle refuse de se battre contre lui et il n'en tirerait aucune satisfaction morale. Le côté mental à aussi connue quelques bévues, mais il n'avait pas encore exploré tout cet aspect. Le passé n'a pas fonctionné mais qui sait pour le présent?

«Je pense que, si vous aviez voulu me tuer, vous l'auriez fait depuis longtemps. Et tant pis pour la curiosité, vous avez dit que c'était un véritable défaut non?»

l'interrompit-elle pendant qu'il pensait. Plus tôt, il la considérait comme une imbécile finie mais il semblerait qu'elle ne soit pas aussi stupide. Elle était parfaitement consciente de la situation mais avait prit le risque de continuer à répondre à Oberon. Encore une fois, c'était une forme de fierté, ce qui arracha un demi-sourire à la fée, mais que Nayomi ne put voir étant donné qu'il lui tournait toujours le dos. Finalement, elle laissa tomber aussi sa curiosité. Mais alors...

«...si tu savais que tu ne pourrais pas satisfaire ta curiosité, pourquoi es-tu quand même restée? Tu aurais pu partir si tu me l'avais demandé?»

demanda-t-il, se retournant complètement pour de nouveau faire face à la rousse. C'était vrai, qu'est-ce qui pouvait la pousser à continuer à discuter avec lui si depuis un moment, elle savait qu'elle n'obtiendrait rien de lui? Que cachait-elle? Oberon était tenté de lire dans ses pensées mais pouvait-il le faire sans risque? Et si elle lisait à nouveau dans son cœur, que se passerait-il? Pourrait-elle voir ce que le roi lui-même n'était pas apte à comprendre, c'est-à-dire la nature de cette sensation si étrange qui tourbillonnait en lui à chaque fois qu'il posait le regard sur Nayomi?




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Ven 31 Jan - 21:18
«...si tu savais que tu ne pourrais pas satisfaire ta curiosité, pourquoi es-tu quand même restée? Tu aurais pu partir si tu me l'avais demandé?» l'interrogea Oberon.

Il se retourna complètement. Nayomi se mordit la lèvre inférieure. Il posait une question qu'elle-même n'arrivait pas à résoudre. L'agente posa son regard vert sur ses mains, puis sur le visage du souverain, espérant y trouver une réponse. Mais l'idée miracle ne vint pas et la réflexion de l'Apprentie-Mage n'avançait pas, aucun élément n'était apparu à son esprit. Réellement hésitante pour la première fois, elle tenta de répondre :

-Je... Je ne sais pas.

La semi-elfe se reprit :

-De toute manière, si je vous l'avais demandé, est-ce que vous l'auriez fait?

Puisqu'elle n'avait pas la réponse, autant lui poser une autre question en retour. Elle ne comprenait pas non plus. Au départ, elle n'avait pas voulu que ça se passe comme ça. Maintenant, Nayomi voulait continuer en ce sens pour essayer d'analyser son propre coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Sam 1 Fév - 19:52


L'hésitation dont la semi-elfe fit preuve en disait long sur la réponse qu'elle allait lui donner. Il était évident qu'elle ne le savait pas non plus. Tout cet illogisme chamboulait l'esprit hyper rationnel d'Oberon. Pour lui, toutes choses avaient une raison d'être et toutes actions avaient un motif qui les justifiaient. Alors quand on est confrontée à une personne qui n'a aucune raison de se trouver là mais qu'elle s'obstine à y rester, il y avait de quoi s'arracher plusieurs touffes de cheveux.

«Je... Je ne sais pas.»

lui répondit-elle, fixant le roi d'une expression timide. Au moins elle avait été franche et n'avait pas cherché à s'inventer des excuses. Mais quelque part, le souverain ne croyait pas dans le fait qu'elle ne puisse pas le savoir. Elle savait. De manière inconsciente du moins. Généralement, on a toujours l'impression de ne pas savoir alors qu'il suffisait de chercher plus loin en soi pour trouver des réponses. Il avait expérimenté, plus d'une fois, les plongeons dans l'inconscient, et savait à quel point l'esprit pouvait être un endroit où il était difficile de ne pas se perdre.

«De toute manière, si je vous l'avais demandé, est-ce que vous l'auriez fait?»

enchaîna-t-elle presque aussitôt. Une très belle façon d'esquiver la question et la retourner subtilement vers son interlocuteur. Il était évident qu'il n'obtiendrait pas ce qu'il cherchait en discutant avec elle. Il devait aller chercher les informations à la source. Oui, il devait tenter de lire à nouveau son esprit. Cette fois, il ne tombera plus dans le piège, il allait utiliser tout son pouvoir pour cela. Mais il ne fallait pas qu'elle s'en doute sinon elle tenterait de résister. C'était plus difficile à faire étant donné qu'elle était aussi une adepte de la magie. En fin stratège, Oberon avait déjà élaboré un plan.

«Je t'ai déjà donné l'opportunité de partir, et tu as préféré me suivre. Je ne t'ai jamais forcé à rester, tu as toujours été libre de t'en aller. Si je t'ai menacé de te garder ici, c'était uniquement pour t'effrayer, ce qui n'a pas marché.»

lui dit-il, calme comme à son habitude. Pour lui faire baisser sa garde, il n'avait pas besoin de subterfuge. Il avait utilisé quelque chose de plus simple, la franchise. En lui disant la vérité, peut-être ses doutes se lèveraient-ils un peu. L'étape suivant était la plus cruciale. Heureusement pour lui, il se trouvait dans son propre palais où son pouvoir se trouvait augmenté. En une fraction de seconde, il réussit à recréer la même pièce dans ses moindres détails, elle, assise au bord de la table et Oberon, debout, lui faisant face. Mais le tout n'était qu'une illusion destinée à remplacer la réalité dans l'esprit de Nayomi. Pour qu'elle puisse s'en rendre compte, il faudrait qu'elle soit un puissant mage dans le domaine de l'illusion.

Pendant que la jeune fille vivait une réalité fictive dans sa tête, la fée s'approcha du corps immobile de la rousse, qui semblait en transe. Il prit son visage entre ses mains puis colla son front contre le sien. Plus les esprits étaient proches, plus le lien serait puissant. Il pouvait difficilement faire plus proche que ça. Il plongea une fois de plus dans les méandres de l'esprit de la semi-elfe, aspiré par un tourbillon de sentiments.




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Sam 1 Fév - 22:45
«Je t'ai déjà donné l'opportunité de partir, et tu as préféré me suivre. Je ne t'ai jamais forcé à rester, tu as toujours été libre de t'en aller. Si je t'ai menacé de te garder ici, c'était uniquement pour t'effrayer, ce qui n'a pas marché.»

Nayomi ne remarqua pas l'intrusion du souverain de Concordia dans son esprit, une nouvelle fois, mais elle agit inconsciemment. Malgré le fait qu'elle voyait la salle dans une réalité mensongère et ne le savait pas, la demie-elfe ressentait une impression étrange. Et elle se confirma lorsque des sentiments qui n'étaient pas les siens affluèrent à son esprit. Beaucoup de colère et de haine envers la race humaine, mais aussi de l'incompréhension. La rousse devina que c'était ceux d'Oberon. Donc... était-il en train de lire dans son esprit? Possible...

Pourquoi? Qu'est-ce que la fée ne comprenait pas? Apparemment, c'était son propre cœur qu'il n'arrivait pas à suivre et aussi celui de la jeune mage. Qui ne se comprenait pas elle-même. Du moins, elle le pensait et ne voyait aucun élément de réponse lui effleurer l'esprit. Dans la réalité immatérielle créée par l'homme-fée, Nayomi ferma les yeux pour mieux se concentrer. Un premier problème de régler : ce qu'elle voyait pouvait n'être qu'illusion. Second problème : essayer de se comprendre soi-même et le blond ensuite. Ou dans l'autre sens, c'est bien aussi.

En fermant les paupières, l'Apprentie-Mage pouvait plus facilement ressentir les émotions et informations qui provenait de Zephyrius. Elle tenta de les analyser et de les comprendre. La jeune femme n'avait pas abandonné sa curiosité, elle était seulement tournée vers autre chose. A savoir, pourquoi elle restait alors que rien ne la retenait? Et regarder dans le cœur d'Oberon pourrait l'aider à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Dim 2 Fév - 6:44


Le décor factice qu'il avait créé paraissait stable et Nayomi n'avait pas remarqué qu'il avait usé de ses pouvoirs. Son front collé contre celui de la jeune fille, il avait plongé dans le monde sombre de l'inconscient, une expérience qu'il a maintes et maintes répété pendant ses entraînements. Il se retrouva dans un espace noir dans lequel on ne pouvait distinguer qu'une faible lueur au bout. Une mince ouverture.

Oberon se dirigea vers celle-ci, pénétrant alors dans une pièce suréclairée, floutant sa vision. Ses pupilles s'adaptèrent à la forte lumière et il put à nouveau voir clairement. La pièce était tapissée d'une belle couleur rouge, comme la chevelure de la jeune fille. L'endroit était subdivisé en plusieurs partie, qui devait symboliser les différentes étapes de sa vie. À sa droite, on y voyait une vitrine et des étagères, dans lesquels étaient exposées des gâteaux, des muffins, des baguettes de pains, de la viennoiserie et toutes sortes de bonnes choses sucrées. Une partie de la vie de la semi-elfe défila, racontant le bonheur qu'elle connu en tant que pâtissière puis la rancœur qu'elle éprouvait à l'égard de Mère-Grand pour avoir transformé sa vie en cauchemar, la mendicité, la vie sauvage dans la forêt...Elle aussi avait souffert. Mais qu'avait-elle encore pu vivre? Où pourrait-il trouver ce qu'il cherche?

Plus à gauche, l'espace semblait dater d'une autre époque. De vieilles étagères, des tables d'enchantement, des vieux grimoires miteux et des tableaux représentant son vieux maître et un autre avec une elfe. Une fois encore, il revit le passé de Nayomi, lui relatant comment elle était devenue une adepte de la magie, sa vie de famille dans cet autre monde, comment elle perdit son maître et comment avait-elle vécu son entraînement. Cela ne devait pas être facile, après tout Oberon avait connu une formation plus dure que la sienne et savait à quel point il était ardu de devenir un bon mage. Ainsi, elle venait d'un autre monde. Les fées prenaient leurs origines dans d'autres dimension également, mais Oberon n'a jamais eu l'occasion d'en visiter d'autre. Peut-être devait-il y songer un jour? Mais il s'égarait. Il était en train de replonger trop loin dans le passé de la jeune mage alors que ce qu'il cherchait devait être plus récent, datant d'il y a à peine quelques heures.

Il continua à scruter les alentours mais rien d'autres ne semblait venir à lui. Où chercher? Il ne pouvait pas risquer de plonger plus loin sous peine de ne peut-être jamais en sortir. Soudain, un mal de tête le prit. Il tomba sur l'un de ses genoux, se tenant la tempe. Que lui arrivait-il? Il sentit alors les émotions de Nayomi affluer en lui. Il put ressentir sa curiosité, ses doutes, ses interrogations et ses envies traverser son esprit. Quelque chose n'allait pas. Il n'était pas sensé les percevoir aussi fortement, à moins qu'elle ait pénétré en lui. Impossible. Il avait utilisé ses meilleurs barrières mentales pour empêcher ce phénomène alors pourquoi? Il ne le savait pas, mais dans son état mental actuel, en proie au doute et l'incompréhension, ses défenses spirituelles n'étaient pas au mieux. Bientôt, il fut incapable de contenir ses propres pensées et dans un cri, il relâcha tout son inconscient dans celui de la magicienne. Son enfance, sa formation, sa séparation avec Allen, sa rencontre avec Yonne, sa trahison, la mort de son père, les cadavres et le sang de la guerre, sa haine profonde pour les humains et cette créature qui était enchaînée dans son esprit, tout cela défila à grande vitesse dans l'esprit de Nayomi. Au fur et à mesure que son âme se vidait, ses sentiments se firent de plus en plus clair. Le masque qu'il s'était créé pour masquer ses bons côtés, sa profonde gentillesse, son amour de la nature et des arts, le respect qu'il éprouvait pour Jack, ce sentiment inexplicable qu'il éprouvait pour son amie d'enfance...et un sentiment similaire qu'il éprouvait pour la jeune mage. Ces sentiments n'étaient pas clair, et il était clairement impossible de donner une nature ou une forme à ceux-ci mais ils étaient bel et bien là.

La bête difforme qui représentait toute sa haine était derrière lui, toujours enchaînée, et se débattant férocement pour pouvoir prendre le contrôle du corps de Zephyrius. Il avait du mal à le retenir, se tordant de douleur à genoux. Au moment où il fut sur le point de céder, ses sentiments provoquèrent une réaction dans le cœur de la semi-elfe. Un éclat de lumière vint illuminer encore plus la dimension, faisant frémir la bête. Une jeune fille se trouvait au milieu du halo lumineux. Les yeux d'Oberon s'écarquillèrent devant la vision qui s'offrait à lui. C'était Nayomi, entièrement nue. Enfin ça n'était pas elle. Il le sentait. C'était la matérialisation des sentiments de la jeune fille. L'avatar s'approcha de lui. Il la fixait, ne pouvant bouger, subjugué par la beauté du spectacle. La fille en tenue d'Ève le prit alors dans ses bras et tout fut englouti par la lumière.

L'illusion se brisa, telle une glace que l'on venait de frapper à coup de masse. Oberon ouvrit les yeux, son front toujours contre celui de la rousse. Il recula, une goutte de sueur coulant sur la gauche de son visage, le regard vide. Il avait peur de comprendre ce qu'il venait de voir, il ne voulait pas le croire. La fatigue engendrée par l'épreuve se fit sentir. Pendant qu'il reculait, il perdit l'équilibre et tomba au sol, sur ses fesses. Il mit une main sur son visage, haletant comme s'il venait de courir 1000 mètres. Pourquoi? Comment? Il avait du mal à recoller les morceaux. Et elle? Qu'avait-elle compris, vu, entendu, ressenti à ce moment-là? Il leva la tête, la fixant, le regard troublé.




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Dim 2 Fév - 9:04
La réalité créée par Oberon dans son esprit vola en éclats. Surprise, Nayomi cligna des yeux puis regarda le souverain. Que venait-il de se passer? Elle tenta de recoller les morceaux.

Alors qu'elle avait réussi à pénétrer les pensées de la fée, lui lisait aussi en elle. Elle avait ressenti les sentiments du Roi et lui les siennes. Mais ensuite? La rousse se souvenait que des images avaient défilé à toute allure dans son esprit. Vraisemblablement, c'était le passé d'Oberon. Cette aventure dans les souvenirs de Zephyrius la rendit triste mais aussi en colère contre ceux qui lui avaient fait ça. Elle comprenait mieux sa haine envers les humains. Mais la créature qu'elle vit lui fit peur. Un véritable effroi, qui la fit presque paniquer. Elle souffla et chassa ses images de son esprit, pour retrouver son calme. Avant de quitter définitivement ses images (pour le moment), elle entrevit la scène du Roi et de son avatar. La lumière l'aveugla.

Nayomi retourna au présent. Remarquant la position inconfortable d'Oberon, elle se leva et lui tendit une main, l'invitant à la prendre. Elle vit aussi le regard interrogatif, inquiet du souverain. La semi-elfe savait qu'il avait décrypté ses émotions et son passé, qu'il avait vu la représentation des sentiments de la rousse, mais cela n'affectait pas vraiment le comportement de Nayomi, qui avait décidé de laisser ce point de côté. Elle sourit légèrement et ouvrit la bouche, mais la referma aussitôt. Aucun mot ne pourrait vraiment expliquer ce qu'il venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Dim 2 Fév - 20:19
La langue française n'avait pas un vocabulaire assez riche pour pouvoir décrire ce qu'Oberon ressentait à ce moment. Jamais il n'était allé aussi profondément dans le couplage de l'esprit. Beaucoup de livres mentionnaient ce phénomène, comme quoi deux esprits en parfaite harmonie pouvaient fusionner et créer un pouvoir supérieur à la simple magie. Mais il n'a jamais été mention de ce qui pouvait arriver si les deux entités n'étaient pas en paix. C'est sans doute ce qu'ils venaient de vivre. Mais d'une façon inexpliquée, c'est la fée qui aurait subit le plus de dommages. En effet, en plus d'avoir emmagasiné les souvenirs de Nayomi, il a dû faire face à ses propres démons. Pourtant, ce n'était pas ce qui l'avait affecté le plus. Peu importe si la rousse ne savait pas pourquoi elle se refusait de quitter cet endroit, lui, avait entrevue la réponse.

Heureusement pour lui, ses propres sentiments concernant le mage ne lui ont pas été révélé et il pouvait encore éviter que cela se saches. Étant donné que c'est lui qui avait pénétré son cœur, elle n'a pas été en mesure de voir l'intégralité de son psyché et de sa réelle personnalité. Du moins, c'est ce qu'il espérait.

Lorsqu'il lui tendit la main, un sourire timide sur les lèvres, Oberon ne sut pas trop comment réagir. Ce qu'elle ressentait pour lui n'était pas clair, c'était plus comme un envie irrésistible de le garder près d'elle et de mieux le connaître. Mais peu importe la nature de ce phénomène, il ne pouvait pas s'attarder dessus. Il avait bien trop de choses à accomplir, trop de haine pour pouvoir rendre quelqu'un heureux, il avait Titania qui lui avait juré de le protéger. Que penserait-elle de cela d'ailleurs? Rien, elle serait sans doute heureuse que le roi ait trouvé une personne qui tienne à lui, après tout, n'étaient-ils pas juste des amis d'enfance? Non, non et non. Il était le souverain puissant et incontesté de Concordia, il était la terreur du genre humain, un mage d'exception, un guerrier hors pair, un stratège plus que brillant, il ne pouvait pas accepter de tomber aussi facilement dans les bras de sentiments tels que l'amour ou l'affection profonde.

Il baissa la tête, des mèches tombant sur son visage et masquant ses pupilles. Il frappa légèrement la main de la rousse pour la dégager de devant son visage et se releva. Il aurait voulu lui dire des tas de choses mais il ne put tout simplement pas parler. Il ne pouvait pas penser correctement. Il ne pouvait même plus la regarder en face. Il ne fallait pas qu'il la revoit. Sinon, il ne saurait pas ce qui pourrait se passer. Il pourrait faire quelque chose qu'il regretterait, ou pire. Il pourrait succomber à la tentation. Il se retourna sans un mot et commença à marcher vers la porte d'entrée.




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Lun 3 Fév - 9:22
Sa main la picota légèrement après la frappe de la fée. Nayomi esquissa une petite moue blessée et le regarda avancer vers l'entrée. "C'est fini..." Toujours un éternel sourire aux lèvres, la magicienne marcha rapidement pour le rattraper et reprit une allure normale, tout en restant légèrement en retrait derrière lui. Tête basse, la jeune fille réfléchissait profondément.

Elle essayait encore et toujours de comprendre, en commençant par elle-même. Le moment qui l'intriguait le plus était celui de l'horrible bête, représentant la haine d'Oberon. Le Roi avait été là aussi, devant le monstre. Et elle. Ce n'était pas le fait qu'elle soit en tenue d'Eve qui la gênait, mais ce qu'elle avait fait exactement et pourquoi. Nayomi savait que c'était l'avatar de ses sentiments. Mais desquels? Que ressentait-elle envers le souverain de Concordia? La mage soupira, incapable d'en décrypter et d'en analyser plus.

L'hybride le suivait toujours, respectant son silence et ne désirant pas le rompre. Visiblement, aucun des deux ne savait comment réagir ni que dire. L'absence de bruit était pesante pour Nayomi elle n'entendait même pas ses pas, uniquement les battements de son propre coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Mar 4 Fév - 6:11


L'ensemble de ses pensées n'était que pur brouillard. Il n'arrivait plus à réfléchir correctement. Cela n'avait plus grand à chose à voir avec ses sentiments ou ceux de Nayomi. Il s'agissait d'un contrecoup du choc mental qu'il venait de subir. Un tel afflux de sensations, les siennes comme celles de la mage, avait de quoi causer des dommages, même à un esprit puissant et entraîné. Sa vision se floutait par intervalle et il peinait à se tenir correctement sur ses deux jambes, avançant avec difficulté.  Tout en évoluant en direction de la grande porte par laquelle ils étaient arrivé, il mit un main sur son front, duquel dégoulinait de larges gouttes de sueur. Il n'arriverait sûrement pas jusqu'à ses appartements dans cet état. Il n'aurait peut-être pas le choix, il aurait à entrer en méditation dans la salle de réception. Les dégâts qu'il avait subit étaient moins important que lors de sa dernière expérience similaire, aussi il n'aurait pas besoin qu'un télépathe lui vienne en aide. Il pourrait facilement reconstituer les morceaux tout seul.

Pendant qu'il marchait, il entendit des bruits de pas derrière lui. Ah oui, il l'avait complètement oublié, l'espace d'un instant. Il avait pensé qu'elle partirait d'elle-même mais la rousse était en quelque sorte coincé ici. Avec la complexité du palais et le sens de l'orientation quasi inexistant de la jeune fille, elle avait peu de chances de retrouver le chemin qui la ramènerait dans le monde des humains. Il tourna légèrement sa tête en arrière pour l'apercevoir. Elle suivait ses pas de près, la tête basse comme si elle était abattue. Elle devait repenser à tout ce qu'elle avait vu. Mais d'ailleurs, qu'avait-elle vu? S'était-elle vue, enfin plutôt avait-elle vu son avatar entièrement dévêtue? Oberon s'arrêta net. Ne voyant pas que la fée avait stoppé sa progression, elle se cogna contre son dos.

«Pourquoi me suis-tu..?»

Il en connaissait parfaitement la réponse, mais la question s'était échappée de sa bouche. En fait, il s'était rattrapé au dernier moment, car sa véritable question était "Qu'as-tu vu?".




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Ven 7 Fév - 9:45
«Pourquoi me suis-tu..?»

Les armures ne sont pas des matelas agréables sur lesquels se cogner, c'est noté... Nayomi leva la tête vers Oberon.

-C'est la seule sortie de cette pièce et il serait mieux que je retourne dans mon monde, non?

La rousse remarqua le court laps de temps entre l'arrêt du souverain et sa question, démontrant une hésitation ou un rapide changement de phrase. La magicienne opta plus pour la seconde solution, elle voyait mal le Roi de Concordia hésiter et ne pas le dissimuler entièrement. L'hybride abaissa une nouvelle fois son regard noisette.

-Je suis désolée...

Elle ne savait pas exactement de quoi, mais provoquer Oberon ainsi sur son propre territoire avait été une de ses plus mauvais idées. Elle porta sa main droite à sa bouche et se rongea les ongles, ne sachant que faire.
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Dim 9 Fév - 16:28


Oberon fit pivoter sa tête de quelques degrés afin de pouvoir apercevoir une partie du visage de Nayomi. Celle-ci, la tête toujours dirigée vers le bas, ne semblait ne pas pouvoir à la question. Après quelques instants de réflexion, elle daigna enfin relever le crâne pour poser son regard dans celui du blond.

«C'est la seule sortie de cette pièce et il serait mieux que je retourne dans mon monde, non?»

De ses propos se dégageaient le parfum de l'hypocrisie. Elle se mentait à elle-même, comment le savait-il? Disons qu'une personne qui est sensée pouvoir lire les pensées des autres à une certaine facilité à comprendre et anticiper les réactions des autres. Il était bien évident que le dernier de ses souhaits soit de  partir mais pour ne pas perdre la face, ou plutôt, pour ne pas froisser davantage le souverain, elle a dit ce qu'il voulait entendre. Mais était-ce vraiment ce que le roi voulait? Qu'elle parte? Lui-même n'en était pas sûr, bien sûr le fait qu'elle lui ait tenu tête pendant tout ce temps l'avait irrité au plus haut point mais il ne pouvait pas détacher son esprit de la vision de cet avatar.

«Je suis désolée...»

Nayomi baissa la tête, ses doigts sur ses lèvres, subissant la loi de sa dentition. Mais de quoi était-elle désolé? D'avoir montré du courage et un sang-froid hors du commun? Cela n'avait pas de sens. Elle n'avait pas de réelle raison de s'excuser, elle s'était soulevée contre son oppresseur et avait refusé d'agir selon les désirs de la fée, où était le mal? Oberon avait beau retourné les événements dans sa tête, il ne trouvait pas matière qui justifiait de telles excuses. À vrai dire, elle ne voulait pas partir mais ne savait pas comment justifier le fait de rester, elle ne savait tout simplement pas quoi faire dans cette situation plutôt étrange.

L'homme en armure soupira silencieusement. Ses jambes se firent sentir plus lourde, lui indiquant qu'il était temps pour lui de remettre un peu d'ordre dans son psyché. Il se retourna complètement, pour face à la rousse. Il s'assit sur le carrelage de la salle en position tailleur et joignit ses deux mains, de  la même manière que lorsque l'on effectuait une prière. Une légère aura doré se mit à envelopper son corps. Même pendant sa méditation, il demeurait en état d'établir une conversation avec autrui. En effet, réparer un esprit état délicat mais dans son état, les dégâts n'étaient pas bien importants. Les yeux fermés, il s'adressa à la mage, décidé à ne plus passer par une autre voie que celle de la franchise. Si elle ne se décidait pas à oser en parler alors il le ferait. Il ne pouvait pas la laisser partir sans en avoir le cœur net, quitte à aller à l'encontre de certains de ses principes.

«Nayomi, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Qu'as-tu vu?»




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Mar 18 Fév - 21:31
Nayomi le regarda méditer et détourna le regard, trouvant que son geste était de trop. L'aura dorée qui l'entourait était belle mais elle ne savait pas ce qu'elle symbolisait. Peut-être une sorte de protection contre les menaces possibles extérieures. Même si, pour l'instant, elle n'avait pas lieu d'être car l'hybride n'avait l'intention pas de tenter quoi que ce soit.

«Nayomi, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Qu'as-tu vu?»

Elle décida de cacher une partie de la vérité.

-J'ai...

La jeune magicienne comprit l'inutilité de cette action et, finalement, prit le parti de tout dire, d'une petite voix fatiguée.

-J'ai vu votre passé, un peu vos émotions et la bête immonde qui représente votre haine...

L'Apprentie-Mage cligna des yeux, se sentant de plus en plus épuisée. "On dirait que mon corps s'engourdit et devient très lourd..." Pour économiser ses forces, un peu plus maigres à chaque seconde, l'adolescente se permit de s'asseoir au sol et prit sa tête entre ses mains, se massant les tempes. "Tête qui tourne..." Elle ferma les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Lun 24 Fév - 0:40


Oberon ne s'attendait pas à ce que Nayomi lui dise toute la vérité. Du peu qu'il connaissait d'elle, ce n'était pas le genre de personne directe et cela serait sûrement dur pour elle de ressortir ce qu'elle a put voir lors de cette douloureuse expérience. Mais qu'importe, il voulait des réponses et il les obtiendrait. Il n'avait que trop perdu de temps dans des conversations stériles et sans aboutissements réels, si ce n'est un mal de tête horrible et la sensation que quelque chose lui échappait. Quelque chose d'important, quelque chose qu'il ne pouvait pas saisir, alors peut-être que la magicienne serait en mesure de lui expliquer. En supposant bien qu'elle ait vu les mêmes choses que lui.

«Jai..»

commença-t-elle avec un manque d'assurance criant. De l'hésitation? Elle tentait bien évidemment de lui cacher quelque chose. Et nul besoin de pouvoirs télépathiques pour déceler ce genre de chose chez elle.

«J'ai vu votre passé, un peu vos émotions et la bête immonde qui représente votre haine...»

Cette fois, elle ne semblait pas avoir menti. Ou presque. Il manquait un détail, le plus important, dans la description qu'elle venait de lui faire. Un oubli ou bien du déni? Il est vrai que se voir soi-même en tenue d'Ève avait de quoi surprendre. Bon, cette jeune fille en savait déjà trop sur lui et une question se mit alors à trotter dans la tête du souverain. Devait-il se débarrasser d'elle? Même si elle était une collègue, le fait qu'elle soit allé si loin dans son subconscient faisait d'elle une menace permanente. Comment savoir si elle était digne de confiance, qu'elle n'irait pas conter ses secrets de par les terres et les mers? C'était un peu exagéré comme image mais le fait est là, hors de question qu'elle sorte d'ici avec de tels souvenirs. Il lui effacerait la mémoire s'il le faut.

Bien qu'ayant toujours les yeux fermés, il était en parfaite harmonie avec son environnement direct, aussi fut-il capable de savoir ce que faisait la rousse, ses moindres faits et gestes. Cette dernière s'assit alors sur le sol, juste en face de lui. Elle semblait dans un état étrange, l'aura qu'elle dégageait n'était plus aussi...dynamique si on devait trouver un adjectif. Les mouvements dans l'air indiquait qu'elle avait les mains sur la tête, comme si une migraine était en train de lui torturer les méninges. Cela n'avait rien d'étonnant, lui-même avait subit un contrecoup plus violent des suites de cette expérience psychique, il serait anormal qu'elle n'en ressente pas elle aussi les effets. Lui effacer la mémoire pendant que son esprit était aussi faible serait une mauvaise idée, elle pourrait en perdre la raison, voir même mourir d'une surcharge mentale. Et il ne pouvait pas se résigner à la tuer, pour des raisons...disons pratiques. Il n'avait tellement le choix, il devait la garder ici le temps qu'elle se rétablisse. Cela ne serait qu'un question de minutes si elle était capable de méditer pour réparer son psyché, une question d'heures ou de jours autrement. Mais avant, il se devait de s'assurer de quelque chose.

«Sûre?  Ou bien avais-tu les yeux bandés quand cette version de toi quasiment nue est apparu? "

Il se leva en même temps, sa méditation achevée. Il ouvrit les yeux et la regarda de haut, en croisant les bras. Il ne lui avait pas fallu énormément de temps pour se rétablir, allez savoir si ce serait le cas pour Nayomi. Elle ne semblait pas dans une très bonne forme et si rien n'était fait, son état pourrait encore se dégrader.




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Lun 24 Fév - 14:34
«Sûre?  Ou bien avais-tu les yeux bandés quand cette version de toi quasiment nue est apparu? "

Nayomi devina que le souverain des Fées la dominait de toute sa hauteur. Un son très aigu venant seulement de son esprit lui creva les tympans intérieurement. Elle se mordit violemment la lèvre, au point d'en saigner, pour empêcher un cri de sortir mais elle resta prostrée au sol. Elle secoua la tête.

-Non, je n'avais pas les yeux bandés. Je ne sais pas quoi penser...

La semi-elfe rouvrit les yeux et tenta de se relever, mais ses jambes tremblaient sous elle.
"Je dois rentrer, je ne vais pas tenir longtemps...
Tenant à peine debout, elle murmura :

-Je dois retourner chez moi... Où est la sortie, s'il vous plaît?

Nayomi était à deux doigts de retomber pour ne pas se relever pendant des heures, le temps de se refaire à peu près correctement. Et de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Mar 25 Fév - 0:37


Après cette courte méditation, les sens d'Oberon s'en étaient retrouvés tout de même plus aiguisés qu'à l'ordinaire. De ce fait, il n'eu aucun mal à déceler la force vitale de Nayomi décroître à mesure que les minutes avançaient. Son pouls jouait sur un rythme endiablé que son corps ne pouvait suivre sans parler de sa respiration qui devenait de plus en plus irrégulière. Une sensation étrange traversa alors le souverain. Pendant un bref instant, il perçu ce qui s'apparentait à sifflement aigu qui disparu aussitôt. Se demandant d'où cela pouvait provenir, il constata au visage de la magicienne que cela venait de son esprit. Le souverain se demandait comment il arrivait à ressentir les émotions de la jeune fille alors qu'il ne lisait pas dans ses pensées. Probablement était-ce en rapport avec l'expérience psychique qu'ils avaient vécu tout le dos, qui a contribué à lier leur esprit. Il devrait peut-être étudier ce phénomène de plus près.
Les lèvres de la rousse étaient recouvertes de sang. Afin de ne pas céder à la douleur, elle avait dû se les mordre de toutes ses forces. Pour tenter de faire partir cette sensation, elle secoua sa tête de façon frénétique.

«Non, je n'avais pas les yeux bandés. Je ne sais pas quoi penser...»

Le souverain serra les dents afin de ne pas éclater de colère. Comment ça, elle ne savait pas quoi penser? Bon sang, il s'agissait de ses sentiments. Qui d'autres à part elle serait en mesure d'interpréter cela? Oberon voulait des réponses et il les obtiendrait, peu importe la manière. Pendant qu'il fulminait en silence, la semi-elfe se releva avec difficulté. Les tremblements caractéristiques que faisaient ses jambes, lui faisant davantage ressembler à une danseuse de claquette qu'à autre chose, la gênait dans ses tentatives de tenir debout. À bout de forces, elle parla à nouveau, d'une voix plutôt faible.

«Je dois retourner chez moi... Où est la sortie, s'il vous plaît?»

À l'instant où elle termina sa phrase, elle tomba en avant. Sa sensation de vertige affecta également le souverain, de moindre façon certes, mais lui faisant comprendre qu'elle ne tiendrait pas longtemps dans cet état. Avant qu'elle ne touche le sol, il avança pour la retenir contre elle. Sa tête était à présent collé à son buste, les mains du roi sur ses deux épaules.

«Désolé, mais je crains que tu ne disposes pas de ressources physiques  nécessaires pour rentrer chez toi. Tu vas devoir rester ici, le temps de te rétablir. Mais avant de t'endormir, réponds à ma question. Que représentait cet autre toi? Depuis que je suis entré en contact avec, je ressens les mêmes choses que toi!»

Il prit soin de ne pas hausser le ton pour la rassurer et ne pas la faire paniquer. Il la regarda dans ses yeux fatigués, espérant qu'elle ait les ressources nécessaires pour tenir le plus longtemps afin de lui fournir des réponses.




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Mar 25 Fév - 9:18
Nayomi n'eut aucune réaction lorsqu'Oberon la rattrapa, même la surprise, tellement ses sens étaient engourdis.

«Désolé, mais je crains que tu ne disposes pas de ressources physiques nécessaires pour rentrer chez toi. Tu vas devoir rester ici, le temps de te rétablir. Mais avant de t'endormir, réponds à ma question. Que représentait cet autre toi? Depuis que je suis entré en contact avec, je ressens les mêmes choses que toi!»

Puisant dans ses dernières ressources, la magicienne aux cheveux rouges réfléchit pour donner une réponse au souverain. Le métal froid de l'armure la revigora légèrement, juste assez pour donner un élément de réponse, le seul dont elle disposait maintenant.

-Cet avatar représentait... peut-être mon esprit? Ce qui expliquerait pourquoi vous ressentez mes émotions... A cause du lien psychique qui a pu être établi au moment de l'importante source de lumière...

L'Apprentie-Mage était sûre que toutes les réponses à ces questions se trouvaient dans ce moment. La jeune fille essaya de ne pas détourner son regard de celui du Roi mais elle abaissa finalement la tête, incapable de soutenir les iris verts d'Oberon plus longtemps. Torturant toujours ses méninges, elle essaya de creuser plus profondément l'idée d'un lien spirituel établi entre eux. "Cela peut paraître probable, mais pourquoi ça se serait passé de cette manière précisément? Il y autre chose..."
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Ven 7 Mar - 6:33


«Cet avatar représentait... peut-être mon esprit? Ce qui expliquerait pourquoi vous ressentez mes émotions... A cause du lien psychique qui a pu être établi au moment de l'importante source de lumière...»


Pendant quelques instants, Nayomi s'efforça de garder son regarder en direction de celui d'Oberon. Pour une raison quelconque, elle ne put continuer à le défier du regard et abaissa lentement sa tête, le visage marqué par un profond doute. Elle même ne semblait ne pas pouvoir donner de réponse à ces questions, ce qui irritait quelque peu la fée. Bien entendu, il était déjà bien conscient qu'il s'agissait d'une projection spirituelle de la magicienne. Là n'était pas la question. Cette avatar avait réussi à briser une illusion de rang très élevé contre laquelle la plupart des télépathes aurait buté. Il ne saisissait pas comme une simple magicienne avec un niveau plutôt moyen dans la magie avait pu être capable, même inconsciemment, de le sortir de cette dimension. Quelque chose de bien plus profond avait été à l'œuvre.

«Ne te méprend pas, je ne ressens pas tes émotions mais tes sensations physiques, ce qui est asses dérangeant.»

dit-il alors doucement, afin de ne pas brusquer la rousse. Elle  semblait exténuée. Lui tenant toujours les épaules, la tête de la rousse contre son thorax, il sentait son flux d'énergie s'affaiblir de secondes en secondes. Elle était en train de succomber à la fatigue spirituelle qui engourdissait son corps, sensation qui traversa également le corps d'Oberon, qui avait oublié pendant quelques instants qu'il était lié à elle pour le moment. Cette sensation était plutôt embarrassante, dans le sens où il ne voulait pas partager les sensations de la semi-elfe pour l'éternité. Il lui fallait trouver un moyen de trancher ce lien plutôt inhabituel. Il lui fallait la laisser se reposer afin qu'elle ait l'esprit plus clair...ou bien, il pourrait lui faire ce qu'il s'était fait plus tôt.

Il retira ses mains des épaules de Nayomi et les plaça sur les joues de la magicienne. Il colla son front contre le sien et ferma lentement les yeux. Un halo lumineux entoura alors les deux protagonistes, brillant d'une magnifique couleur bleue.

«De la même manière que lors de ma méditation, je suis en train de réparer ton psyché. Une fois cela fait, on pourra discuter de tout cela.»




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Dim 16 Mar - 13:35
Nayomi devina, de très loin, l'agacement que sa réponse vague avait occasionné. Mais dans son état, la rousse n'avait pu répondre autre chose, son mental s'était trop affaibli pour lui permettre de sortir une réponse plus intelligente qui aurait plus ou moins satisfait Oberon.

«Ne te méprend pas, je ne ressens pas tes émotions mais tes sensations physiques, ce qui est assez dérangeant.»

Grande différence, c'est vrai... La semi-elfe acquiesça faiblement en dodelinant de la tête mais ce léger mouvement lui procura seulement un début de migraine. La magicienne ne fit aucun mouvement lorsque la fée colla son front au sien, se contentant seulement d'ouvrir les yeux puis de les refermer immédiatement lorsque la lueur azurée l'aveugla presque.

«De la même manière que lors de ma méditation, je suis en train de réparer ton psyché. Une fois cela fait, on pourra discuter de tout cela.»

-Merci...

Une question brûla les lèvres de Nayomi, qui se remettait lentement, mais elle préféra attendre la fin des soins du souverain. Elle était quasiment endormie, tellement sa fatigue était intense.
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Ven 21 Mar - 3:51


Nayomi balbutia quelques remerciements à peine audible mais qui parvinrent très clairement dans les oreilles du souverain, tellement les deux personnages étaient proches l'un de l'autres. Puis, elle se tut. Sa respiration, jusque là plutôt irrégulière, se stabilisa au fur et à mesure qu'Oberon réassemblait le psyché de la demi-elfe. Il ne fallu pas bien longtemps pour que la rousse s'endorme, émettant un doux ronronnement continu, envoyant quelques bouffées d'air chaud sur le nez de la fée, désagréablement surpris. Il faut dire que seuls quelques centimètres séparaient leurs nez et leurs lèvres. Et il se le cachait pas, elle n'avait rien de repoussant, au contraire, elle était plutôt séduisante, surtout le visage endormi. Zephryius fronça les sourcils de frustration. Il tenta de balayer ces pensées peu habituelles de ses pensées. Non seulement elles n'avaient pas lieu d'être étant donné qu'il n'était pas du genre à être sensible à ce genre de charme déjà, mais il lui fallait se concentrer pour soigner la magicienne.

Au bout d'une bonne dizaine de minutes, il n'eut pas trop de mal à remettre les choses en ordre dans la tête de la jeune fille. Il s'efforçait de ne pas trop rentrer dans son intimité mentale et se contentait de réarranger les fragments de façon précise et ordonnée. Terminé. Il avait fait le maximum et normalement, tout devait être rentré dans l'ordre. Pour le moment, elle ne s'était toujours pas réveillée mais ce n'était pas si alarmant. Après tout, elle avait l'air vraiment exténué. Dormir un peu de repos ne lui ferait pas de mal. Il décolla son front du sien puis ne sachant pas trop où l'allonger, il passa ses bras derrière la nuque et sous les cuisses de Nayomi afin de la soulever. Il regarda autour de lui et fut forcer de constater qu'il n'y avait que des tables, ce qui était normal pour une salle de réception. L'endroit le plus proche équipé d'un lit, c'était ses propres appartements et il était hors de question qu'un étrangère pénètre son espace intime.

Une table, ce n'était pas très confortable. En temps normal, il ne se soucierait guère du bien-être d'autrui et pourtant, cette-fois là, il se montra un peu attentionné envers son invité. Il se décida à la garder dans ses bras, elle ne devrait pas tarder à se réveiller de toute façon.




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Lun 24 Mar - 6:29
Toujours dans les bras de Morphée, Nayomi se laissait faire telle une poupée de chiffon pâle comme la Lune. La tête légèrement penchée en arrière, ses longs cheveux rouges frôlaient le sol presque de la même couleur. Son sommeil n'était trahi que par sa lente respiration et ses battements de coeur réguliers. Dans le monde de ses rêves, la semi-elfe se remettait lentement appuyée par les soins d'Oberon sur son esprit. Quittant sa somnolence, elle rouvrit les yeux pour les refermer aussitôt, aveuglée par la lumière à laquelle ses pupilles n'étaient plus habituées. En ouvrait d'abord un oeil puis l'autre, Nayomi put enfin regarder la pièce sans devoir mettre sa main devant ses yeux.

Un peu déboussolée tout de même, elle tourna la tête de tous les côtés pour trouver le souverain de Concordia, avant de se rendre compte qu'il la portait. Tournant son visage vers lui, elle lui sourit légèrement et le remercia une nouvelle fois :

-Merci beaucoup!

Nayomi pensait que, si elle s'endormait (et ça avait été le cas), il la laissera au sol, sur une chaise ou encore sur une table mais elle voyait au final que ce n'était pas le cas et qu'il était un peu plus attentionné qu'il ne veut faire croire.
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Mar 25 Mar - 4:04
Vraisemblablement, la jeune magicienne prenait son temps pour se réveiller. Ce n'était pas qu'elle était trop lourde ou quelque chose dans ce genre là, mais Oberon n'était tout simplement pas le genre d'homme à avoir des femmes dans ses bras, dans tout les sens du termes. Il la fixa quelques minutes, le visage toujours endormi. Il n'y avait pas à dire, elle était vraiment jolie. Il s'empressa de détourner le regard, fixant le plafond, l'air un peu hébété. Finalement, elle se mit à se tortiller puis ouvrit alors ses paupières avant de les refermer, sans doute éblouie par la lumière qui venait de pénétrer dans ses rétines. Lentement, elle les rouvrit puis se mit à regarder partout autour d'elle, un peu inquiète avant de se rendre compte qu'elle était dans les bras de la fée.

«Merci beaucoup!»

lui dit-elle alors de façon très naturelle, absolument point gênée par la situation qui était tout de même particulière, surtout venant de cet individu froid qu'était Zephyrius. En guise de réponse, il se contenta d'acquiescer d'un mouvement de la tête puis la déposa délicatement sur ses deux jambes, la soutenant au début afin qu'elle puisse retrouver un peu son équilibre. Elle manqua alors de tomber vers l'avant mais heureusement, le large torse de la fée était là pour la réceptionner, les mettant de nouveau dans une position plutôt embarrassante. Le souverain la tint par les épaules afin de l'aider à se tenir droite puis détourna le regard, et croisa alors ses bras.

«Maintenant que tu es rétabli, je crois qu'il est tant qu'on termine cette discussion. Mes questions demeurent les mêmes aussi j'aimerais que tu y répondes clairement.»

Son ton agressif s'était estompé. Il lui parlait à présent d'une voix clair, mais plus naturelle, plus posée. L'animosité dont il faisait preuve n'était plus d'actualité, sachant très bien qu'il n'obtiendrait d'elle en l'intimidant. Il ne resterait plus qu'à savoir si elle était en mesure de lui dire ce qu'il voulait entendre.




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Mar 25 Mar - 6:39
Lorsqu'il l'aida à tenir debout, Nayomi voulut le remercier une énième fois mais, en pensant que ce la allait l'agacer, elle esquissa juste un signe de tête pour dire exactement la même chose. "Tiens, pourquoi il a détourné le regard?" La rousse s'interrogea à plusieurs reprises dans le but de comprendre son geste mais torturer son esprit encore légèrement fragile ne l'amenait à rien et la jeune mage abandonna pour en revenir à Zephyrius.

«Maintenant que tu es rétablie, je crois qu'il est tant qu'on termine cette discussion. Mes questions demeurent les mêmes aussi j'aimerais que tu y répondes clairement.»

Le puissant monarque (car il fallait bien se l'avouer) avait adopté un ton plus doux et donc moins glacial que celui qu'il avait employé au début envers Nayomi. Ce changement d'attitude intrigua l'agente mais, comme il y a une minute (ou peut-être moins), elle n'avait pas de réponse non plus. Ce qui l'embêtait quelque peu. Toujours aussi franche qu'avant, elle lui répondit :

-Je ne suis pas sûre de pouvoir répondre clairement. Si vos questions portent sur mes sentiments, je n'arrive pas les analyser. Il faut beaucoup de temps aux humains pour ce faire. Si elles concernent le lien psychique qui s'est crée, je ne peux absolument pas l'expliquer si même un grand magicien comme vous se heurte à ce problème.

Dans la même attitude qu'Oberon, Nayomi croisa les bras à son tour et fixa le Roi de Concordia quelques instants avant de détourner le regard vers le sol, aux pieds, de son hôte. Elle savait que sa réponse avait de quoi irriter n'importe qui, surtout lui, et elle attendait le moment où il deviendrait furieux presque avec indifférence. "Je suis ignorante sur ce sujet,elfes et humains ont toujours tous du mal à savoir ce qu'ils ressentent..."
Revenir en haut Aller en bas
Oberon
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Mer 26 Mar - 3:37
Le regard plutôt intrigué que lui lança alors Nayomi  n'étonna point le jeune souverain. Il avait été étonnamment patient, il l'avait soigné et maintenant, il s'adressait à elle comme s'il la considérait un peu. Il fallait dire aussi qu'elle ne s'était pas laissé marcher sur les pieds aussi, Oberon n'avait plus vraiment d'intérêt à rester agressif à son égard. D'un ton toujours aussi franc et direct, elle lui répondit d'une voix aussi claire que la sienne.

«Je ne suis pas sûre de pouvoir répondre clairement. Si vos questions portent sur mes sentiments, je n'arrive pas les analyser. Il faut beaucoup de temps aux humains pour ce faire. Si elles concernent le lien psychique qui s'est crée, je ne peux absolument pas l'expliquer si même un grand magicien comme vous se heurte à ce problème.»

Elle ne pouvait pas être plus précise. C'était bien là le défaut des créatures animées par leurs sentiments, c'est de ne pas être en mesure de les identifier. C'est pour cette raison que le monarque avait toujours choisit sa raison et sa logique pour diriger sa vie. Mais à force de rencontrer les agents de GML, il commençait à ressentir des choses étranges qu'i avait toujours prit soin de réprimer bien loin au fond de son âme. Et maintenant que ces sensations refaisaient surface, étant donné qu'il n'avait pas l'habitude de ressentir ce genre de chose, il était encore moins capable que Nayomi de les analyser. Il avait l'espoir qu'elle puisse lui en apprendre plus mais il n'en était rien apparemment.

La magicienne mima la pose de Zephyrius, en croisant ses bras à son tour. Elle le fixa quelques courts instants avant de porter son regard sur le sol blanc de la salle de réception. Le blond la fixa, un sourcil en l'air. Avait-elle encore peur de lui faire face? Ou bien pense-t-elle qu'il allait hausser le ton à cause de sa réponse? Non, il n'avait même plus envie de s'énerver, surtout pour des choses qui, finalement, étaient futiles. Tant pis qu'il ne soit pas en mesure de comprendre ses sentiments et ceux de la rousse. Il n'avait qu'à faire comme toujours, les réprimer et continuer son chemin en laissant cette journée derrière. Il étai las de toutes ces questions sentimentales. Il tourna le dos et commença à se diriger vers l'immense porte, qui était quand même à très bonne distance, compte-tenue de la taille de la salle.

«Soit. Ça n'a plus d'importance à présent. Je n'ai pas le temps de m'arrêter sur ces broutilles, j'ai d'autres choses plus cruciales qui m'attendent.»

Il agita un bras en l'air en guise de salutation. Généralement, il avait des manières et savait faire preuve de politesse et de classe pour quitter quelqu'un. Mais là, il avait agit d'une façon plus nonchalante, voire même désinvolte, signe d'une certaine irritation. Mais le connaissant, il ne reconnaitrait pas qu'il brûlait d'envie d'avoir des réponses et que le fait de ne pouvoir en obtenir l'énervait au plus profond de lui.




Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Mer 2 Avr - 19:09
«Soit. Ça n'a plus d'importance à présent. Je n'ai pas le temps de m'arrêter sur ces broutilles, j'ai d'autres choses plus cruciales qui m'attendent.»

Sa désinvolture tranchait avec son attitude distante, quelques instants plus tôt, et fournit à Nayomi une raison de plus pour s'étonner du changement de son caractère chez Zephyrius. "Comment je dois l'interpréter? C'est surprenant qu'il s'en aille comme ça, juste avec un signe du bras... Ce n'est pas vraiment crédible avec l'image qu'il donne de lui." La rousse fronça les sourcils, de manière imperceptible puis haussa les épaules et se leva à son tour. Trottinant pour arriver juste derrière Oberon, la jeune mage sourit légèrement :

-Merci de m'avoir laissée en vie et pour m'avoir soignée!

Elle se retint d'ajouter un "pour l'instant" car elle ne savait pas trop comment le prendre. Comme un sursis ou une certitude de ne plus être menacée par la Mort en la présence du souverain des fées? "Aucune idée... Mais bref, le but du moment, c'est de trouver le moyen de sortir d''ici car je suis pas sûre qu'il accepte de m'héberger... Et puis, j'ai un appart alors pas question. Surtout qu'Ashes doit m'attendre! Je lui ai dit que je rentrerais rapidement. En plus j'ai plein de trucs à faire, comme le ménage, la vaisselle, les courses... Aaaaaah!" Nayomi retint un soupir, se faisant désespérer toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV L'Apprentie-Mage] Une invitée de marque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Anima [Mage]
» Une apprentie bien mignionne [PV Nuage de l'Aube]
» Les Invités de mon père [DVDRiP]Comédie dramatique
» Rp collectif spécial Pâques ! [Tout le forum est invité !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-