Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Retrouvaille inespérée [PV Agent Seagreen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Mar 13 Jan - 13:27
Aujourd'hui c'était jour de paye! Et qui dit jour de paye, dit jour de fêtes! Et comme je n'avais pas pris de congé depuis longtemps je m'en prie une semaine. Une semaine de repos et de sortie pour mon plaisir! Je suis donc sortie en ville et retira un peu d'argent, pour renfloué mon porte-monnaie. J'avais ouïe dire qu'une source Thermales avait ouvert ses portes, je me décida donc à y aller.

Sur le chemin j'aperçus quelque collègue se rendant au travail, me moquant intérieurement d'eux, car moi j'étais en congé et pas eux! Après avoir traversé une bonne partie du centre-ville, je finis par arriver à destination.La sources Thermales! Je rentra et me rendit à l'accueil pour voir ce qu'ils proposaient. Un bain japonais ? Serieux ? Ca fait trop longtemps! Je décida donc de prendre la partie des bains japonais. après avoir payé, je me rendit donc au vestiaire pour me deshabillé, je noua une serviette autour de mon corp et me rendit dans les bains. Il y avait pas grand monde, et tant mieux! Je m'approcha du bassin et m'imergea dedans jusqu'à ce que seul ma tête dépasse. Mes cheveux se mirent à flotté tout autour, donnant l'illussion qu'une méduse vertes était dans le bain.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 13 Jan - 16:07
Parcourant la ville comme à mon habitude, je passais par les ruelles et grimpais sur quelques façades pour examiner la ville avec plus de hauteur.
J’adorais faire ça : Les mécontent pouvaient râler sans jamais me rattraper et je pouvais avoir une vue superbe de cette charmante ville.
Agrippée contre un parapet je scrutais l’horizon. Une voix masculine m’interpella depuis le bas. Je baissais ma tête dans sa direction :

Hey Vous là-haut descendez s’il vous plait !

Je souriais au vu de son uniforme bleu-marine : un agent des forces de l’ordre.

-Tiens…un flic…Hey M’sieur que diriez-vous d’arrêter de m’importuner et de faire votre boulot ?

Déconcerté le policier me fit signe de descendre poliment.

Hum…il ne va pas me lâcher…bon…

Je m’appuyais contre le parapet et me servant de ce dernier comme appuis pour sauter sur le toit le plus proche sous le regard ébahit de l’agent. Je fis une simple roulade sur le côté pour éviter de me blesser. Je me relevai rapidement avant de me mettre à courir, sautant sur d’autre toit et m’agrippant à d’autre façade jusqu’à atteindre la petite chapelle. Essoufflée je poussais difficilement la lourde porte en bois noir. Pff ce qu'elle peut être pesante cette satané porte ! pestais-je en moi même. Je fis quelque pas et m’assis sur l’unique chaise. Une boule de poil noir vint se blottir contre mes jambes.

Salut toi…bien dormis ? J’eu pour unique réponse un léger miaulement suivit de quelques ronronnement. Je souris grattant entre les oreilles du chat. Les battements de mon cœur se calmèrent de concert avec ma respiration. Je regardai le plafond de la chapelle en soupirant. Pourquoi ils n’ont pas installé une douche ? Si veux en prendre une je suis obligeai d’utiliser les cabines dans la piscine…elle est siii loin cette foutu piscine ! Je vais devoir me taper encore un long trajet…Le chat grimpa sur mes genoux se roulant en boule s’amusant avec mes habits.

Toi t’es tranquille ici hein ma p’tite bouboule de poil. Hum…bon…allons-y.

Je fis descendre le chat malgré ses grognements, me dirigeant vers une grande armoire quasiment vide. Le chat se frottait contre moi pendant que je prenais mes affaires, mon maillot de bain une serviette assez grande et de quoi me laver. Je ressortis dehors un sac à la main. Cette fois j’empruntais la voie du sol, marchant rapidement. Au détour d’une rue je remarquais un bâtiment. Curieuse je m’approchais.
Une affiche attira mon attention : Bain publique ouvert.
Surprise je m’exclamais tout haut.

Quoi ? Il y a une therme ici ? Mais…Depuis quand ?

J’ouvris la porte, me dirigeant vers l’accueille posant deux trois questions. Je finis par prendre la décision d’y aller à la place de la piscine. Plus pratique et c’était fait pour en plus ! Héhé. Avec un grand sourire je me changeais afin d’accéder aux bassins. Ma serviette bleue aux rayures blanches couvrait en grande partie mon corps, j’avais détaché mes cheveux, qui tombaient en une cascade verte d’eau sur mes épaules et une partie de mon dos. Je fis rapidement le tour des lieux avec mon regard. Diverses personnes étaient déjà présent, dont une mère et ses deux enfants. Je souris. J’adorais voire cette diversité et surtout je pouvais enfin me décrasser sans être gêné par le temps ni par les autres !
J’entrais dans l’eau chaude, fermis mes yeux bleu-vert et me laissais couler doucement comme une algue en plaine mer.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 14 Jan - 18:58
Je me prelassai dans l'eau depuis quelques minutes quand j'entendis une nouvelle personne entré dans la pièce des bains. Je retournai légèrement mon visage vers l'apporte apporter entrer et vis une juene femme entré, elle avait des cheveux ayant le même type de couleurs original que la mienne. Je la regarda, et laissa la nostalgie m'envahir. J'avais connus un autre fille ayant la même couleurs de cheveux il y à longtemps... Une larmes coula le long de ma joue à ses souvenir... Mais je me dit que cela ne pouvais pas être elle. Entre temps j'avais changé de pays... Elle entra dans l'eau fasse à moi, je la regarda un moment, et finit par détourné le regard. Les souvenir affluent était trop douloureux...

Je me retourna et regarda la mère et ses enfants, ceux-ci courait partout en criant à tout vas. Ils étaient vraiment bruyant, mais mignon mine de rien. La jeune fille fini par glissé sur le sol et tombé. La petite se redressa en plurant à grosse larmes. Je m'était levé pour allé la consolé. Sa mère était débordé par la turbulence de son fils.Je décida donc d'offrir mon aide à cette jeune femme. Je lui proposa de m'occupé de sa fille pendant qu'elle elle s'occupait de son fils, elle accepta en me remerciant pour mon aide, comme elle avait déjà fait en sorte que sa fille soit lavé, je la prit avec moi dans le bain et entama la conversation.

-Comment tu t'appelle ? Lui demandai-je avec le sourire.

-Je m'appelle Lydia! Et toi madame ? Me répondit-elle avec un sourire tout aussi grand.

-C'est un jolie nom! Moi c'est Nagisa. Tu veux joué avec moi Lydia ?

-Oh oui je veux!

On commença à joué ensemble, s'éclabousant l'une l'autre. Nous rions au éclat, cela faisant longtemps que je ne m'était pas amusé ainsi. Après une dizaine de minute la mère de la fille vint la cherché, elle repartit en me souriant.

-Au revoir madame Nagisa! On rejouera ensemble ?

-Quand tu veux Lydia.

Je lui sourit en la regardans partir, puis me cala contre le bord, pour profité du calme du bain. Ayant totalement oublié ce à uoi j'avais pensé plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 15 Jan - 18:50
Des cris d’enfants retentissaient dans les bains, ceux-ci courait partout en criant à tout vas. Je souris. Ils sont si adorables malgré leurs agitations. La fillette tomba au sol, ce qui me fit subitement sortir la tête hors de l’eau. Ce fut à ce moment que je l’avais vu : cette jeune femme à la chevelure verte. Elle regardait la petite se redresser en pleurant à grosse larmes. Je l’observais discrètement. Non…non…c’est elle ? Peu de gens pouvaient avoir une telle couleur de cheveux. Non ça ne prouvait rien, les colorations existaient…alors…mais…j’ai déjà crus l’apercevoir une fois…oui bon vite fait…à cette drôle d’agence en plus…je dois me calmer, c’est impossible…elle avait dû rester là-haut…contrairement à moi…Non, ce n’est pas elle…je dois me calmerje cachais partiellement ma tête sous l’eau refusant d’y croire et tentant de me ressaisir. Et même si ça aurait pu être-elle ? Qui me dit qu’elle se souviendrait encore de moi ? Je ne la lâchais plus du regard. Je la vit se lever pour aller consoler la fillette. Sa mère était débordée par la turbulence de son fils. L’image de Nagisa plus jeune remplaça celle de la petite fille. Je secouais la tête. L’inconnue qui me troublait tant décida d'offrir son aide à cette jeune femme. Quelques larmes s’invitèrent sur mes joues, se mélangeant aux eaux chaudes. Elle lui proposa de s'occuper de sa fille, pendant que la mère s'occuperait de son fils. Je me rapprochais du bord légèrement fébrile, prise soudainement de bref flash-back. Cette voix…on dirait vraiment elle…Secouant la tête une énième fois pour chasser tous ses souvenirs douloureux. J’entendis la mère accepter la proposition de l’intrigante jeune femme. Elle prit la jeune enfant avec elle dans le bain et entama une conversation :

« -Comment tu t'appelles ?

Sa voix me fit l’effet d’un dard se fichant dans ma chair. Cette voix douce et chaleureuse…je mourrais d’envie d’aller la voir !

-Je m'appelle Lydia! Et toi madame ?

-C'est un jolie nom! Moi c'est Nagisa. Tu veux jouer avec moi Lydia ?

Ce nom…Le choc de l’entendre fut tel que je faillis m’évanouir dans l’eau. Agrippé aux rebords, j’haletais, mon cœur se mit à battre comme un tambour. Je détournais le regard de cette Nagisa…Non…c’est IMPOSSIBLE !

-Oh oui je veux! Répondit la fillette.

Elles jouaient ensemble, s'éclaboussant l'une l'autre. Riant aux éclats. Ce rire…Cela faisant longtemps que je ne l’avais pas entendu…Il était déjà assez rare de l’entendre rire. Après une dizaine de minute la mère de la fillette vint la cherché, elle repartit en lui souriant.

-Au revoir madame Nagisa! On rejouera ensemble ?

Nagisa…Nagisa…ce nom revenait sans cesse dans mon esprit.

-Quand tu veux Lydia. »

Le peu de parole qu’elle avait pu prononcer m’avaient déjà chamboulé. Je la vit se caler contre le bord. Elle avait l’air de profiter du calme du bain. Ce fut à ce moment que je décidais d’aller la voir. Je voulais en avoir le cœur le nette. Cette voix, l’apparence malgré quelques changement et puis…son prénom…ce devait être elle, là j’étais sûr de moi ! Je vins la rejoindre contre le bord. Engagent la discussion sans montrer le moindre signe de la tempête qu’elle avait causé au fond de moi.

« C’est agréable de venir se détendre ici…Je lui souris sans même me forcer. Vous ne trouvez pas ? »

J’attendais sa réponse en gardant un air léger, même si au fond, je voulais la serrer contre moi. Tout un tas de questions firent surfaces, je ne voulais pas la brusquer même si je savais que cette magnifique jeune femme était Nagisa…ma petite Nagisa…j’en aurais mis ma tête à couper.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Ven 16 Jan - 19:47
« C’est agréable de venir se détendre ici… Vous ne trouvez pas ? »

Hein ? Qui me parle ? Je n'avait pas fait attention mais la jeune femme que j'avais repéré plus tôt s'était rapproché de moi. Se yeux était magnifique et... Emplis de souvenir pour moi... Beaucup était douleureux... Mis... Certain autre était mes trésors les plus précieux. Et parmis eux elle : mon premier et seul amour... J'avais tenté de la rettrouvé mais... C'était peine perdue... Je ne connaissait même pas l'emplacement du complexe... Et il était camouflé... Et après l'escapade la sécurité avait du être renforcé... J'avais donc finalement perdue l'espoir de larevoir, même si je le souhaitais plus que tout au monde. J'avais donc finis par changé de pays, et venir ici en france, pour fuir tout cela...

Mais voila que cette femme qui lui ressemblait tant... Je savais que la possibilité que ce soit elle était de l'ordre de moin d'un pour cent mais je voulais y croire, je ne laissa pas voir l'émotion qui m'avait traversa à la mémoire de ses souvenir et répondit avec le sourire.

-Je suis amplement d'accord avec vous madame. Madame ?

J'avais bien mis l'intonation faisant comprendre que je souhaitait connaitre son nom si elle était disposé à me le révélé. Je pencha la tête vers le plafond, profitant de cette instant. La proximité de cette femme me donnait la chair de poule, mon corps tout entier l'appelait à moi, mais... Je n'agissit pas, si jamais je me faisait juste des film... Que ce n'était pas elle... J'aurai l'air bien bête de lui sauté au cou... Enfin pas plus que d'habitude mais la... C'était différend... Je ne pouvais pas, j'y arrivais pas, jevoulais pas... J'avais trop peur de me trompé...

Un de mes yeux se tourna vers elle et l'observa à la dérobée, ou plutôt la dévora du regard littérallement. Elle était très belle, magnifique je dirais même. Ses cheveux flottant sur l'eau, son corps se dessinant au travers de la serviette. Je ne pouvais m'empeché de la regarder. Je finis par me mordre la lèvres pour détourné le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Sam 17 Jan - 9:21
Je fis remuer légèrement l’eau, jouant avec le flux et reflux du liquide chaud passant entre mes doigts. Je ne me laissais pas déstabiliser par l’envie irrésistible de la prendre dans mes bras. Sa voix déclencha un sourire incontrôlé. Elle était calme, du moins ce fus ce que je crus en premier lieu : son corps…la trahissait par certains gestes échappant à son contrôle, me mis la puce à l’oreille. Il me restait encore l’infime possibilité qu’il ne s’agissait que d’une inconnue. Mais, elle avait l’air intéressée par ma présence…dans le pire des cas…elle m’aurait déjà rejetée…partant parce que je l’ennuyais…mais ce ne fut pas le cas.

-Je suis amplement d'accord avec vous madame. Madame ?

Sans réellement me surprendre, sa réponse exprimait clairement son désir de connaître mon identité…M’aurait-elle reconnue ? Si ce fut le cas…alors la Nagisa qui était à mes côtés était la bonne…Au même instant où sa tête se penchait en arrière, j’inclinais la mienne sur le côté, restant une discrète observatrice, analysant ses moindres mouvants. Elle avait l’air si hésitante…et si gracieuse. Son corps avait si changer…toutes ses nouvelles courbes, elle avait bien grandit. Je ne pus m’empêcher de mesurer l’étendue des changements, dans le cas où il s’agirait bien d’elle. Son teint plus matte lui allait si bien. Cette Nagisa n’était plus la petite pâlotte mais adorable tête de mule. L’inclinaison de ma tête me permit de cacher mon rougissement naissant. Je me sentis aussi gênée que la première fois au j'ai pus lui parler seule à seule. La rougeur de mes joues me rendaient-elles parano ? Où je pouvais sentir son regard se braquer sur moi ? Enfin…braqué était peut-être trop élevé comme mot. Je n’arrivais plus à réfléchir calmement…je jouais avec l’eau de plus en plus nerveusement jusqu’à me stopper d’un coup en remarquant son pincement de lèvre. Ce geste signifiait tout de lui-même.

-Tsuki. Mais vous pouvez m’appeler par mon prénoms…Je ne sus pas pourquoi, mais je mis quelques minutes avant d'annoncer mon prénoms, comme si…comme si je redouter sa réaction. J’insistais pourtant sur l’articulation de ce mot. Akane. Un grand sourire s’afficha sur mon visage, mêlant gêne et entrain. Je portais une main à ma chevelure vert-d’eau, faisant glisser mes doigts entre mes fins cheveux. Sans trop y faire attention, peignant ma chevelure je me mis à chantonner un air. Un air que seuls les rescapés du complexe m’ayant côtoyés, pouvait deviner la provenance. Je m’arrêtais, fixant autre part dans le bassin. Et vous charmante demoiselle ?

Je repris inconsciemment la mélodie, ajoutant quelques paroles. Cette fois-ci mon ultime teste semi-conscient aller vraiment être révélateur, même au fond, je savais que cette jeune femme était elle. Si Nagisa…Ma Nagisa était là, elle m’aurait soi sauter dessus soi…je rougis automatique, enchaînant les paroles inconnue de la langue de Molière. Je ne voulais plus qu’une seule chose : qu’elle me reconnaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 18 Jan - 12:42
après ma question je continua de l'observé. guettant ses réactions. Je la vit penché légèrement la tête. Ses cheveux virent caché son visage, je ne pouvait plus réelement guetté son visage, mais les movement du reste de son corps je le pouvais toujours. Je la vis commençé joué avec l'eau filant entre ses doigt. On aurait dit un enfant, c'était tellement mignon! Elle s'arreta d'un coup quand je me mordis lgèrement les lèvres.

-Tsuki. Mais vous pouvez m’appeler par mon prénoms…

Elle se stoppa, comme si elle hésitait à dire son nom. C'était un peu étrange car plus elle attendait, plus je voulais savoir, plus je voulais être sur de mes doutes de plus tôt.

-Akane.

Elle affichait dès lors un beau sourire. Son nom me fit l'effet d'un éléctrochoc. Comme si je venais de me reveillé après de longue année profondément endormie. Akane... J'étais tellement surprise que je ne réagit pas immédiatement à la chanson qu'elle chantait. On l'avais appelé : l'hymne aux survivant, cette musique c'était celle que l'on avait écrite pourquand on en serait sortie, pour qu'on se reconnaisse tous, tous les survivant, malheureusement... Ils étaient tous mort... Akane... Tous ? Nan, seul une personne n'était pas forcément morte, j'avais dut la laissé la bas... Elle ne m'avait pas laissé le choix... Me promettant qu'on se retrouverait... Akane... Cette personne portait le prenom : Akane. Et elle était la seul garde nous ayant aidéà survivre, à fuir, même si la plupart était mort... J'était la seule survivante d'entre tous...

-Et vous charmante demoiselle ?

Sa question me sortit detous ses souvenir refesant surface, tel un ras de marré. Je la regarda, lui sourit tendrement et lui répondit :

-Nagisa.

Quand elle reprit la musique, c'était une partie de l'air que nous avions gardé secrête, pour nous deux seulement. Je ferma les yeux un instant, profitant de la musique, qui me rappelait tout les bon souvenir que j'avais de mon enfance, et même s'il était peu nombreux, ils existaient. Je me retourna et lui sauta dessus, la vivacité de mon mouvement fit se détaché la serviette autour de ma taille sans que je m'en rende compte. J'étais accroché à son cou,pleurant et riant en même temps.

-Akane! Ne part plus!

Je redressa mon visage, de grosse larme de croodile coulant sr mes joue, mais un sourire ou toute la joue de la retruvé était présente.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 19 Jan - 10:17
A la vue de son sourire je devinais que cette jeune femme était bien elle. Je n’avais pas réellement entendu sa réponse, son visage suffisait de lui-même. j'étais si heureuse et manquais de verser quelques larmes.
Nagisa se retourna subitement vers moi, afin de me sauter dessus. Je fus surprise sur le coup, ne remarquant pas la serviette qui s’était détaché sous la vivacité et la rapidité de son mouvement. Quand à moi, celle qui entourait de ma taille avait manqué de se défaire. Elle s’accrocha à mon coup. Je la laissais faire et de toute façon je n’allais pas la repousser, elle m’avait tellement manqué, ma petite Nagisa ! La voire pleurer et rire en même temps déclencha un fou-rire incontrôlable.

-Akane! Ne part plus!

J’essuyais ses douces et chaudes perles salées qui traçaient des sillons humides sur ses joues. Mes mais se refermèrent sur son dos quasi-instinctivement, je pouvais sentir le contacte doux et agréable de sa peau sous mes doigts.

-Nagisa…je t’ai enfin retrouvé ! Je lui caressais la tête. Je ne te lâcherai plus promis !! Haaan ma douce ta présence ici tient du miracle !

Je fermis les yeux à mon tour, savourant notre étreinte, je ne voulais plus la lâcher de peur qu’elle s’envole. Je n’osais plus ouvrir mes yeux au risque que tout ceci ne fut qu’un rêve. Pourtant je les ouvris, observant son magnifique visage bien réel. Ses lèvres douces m’appelaient. Je ne pus résister à déposer mes lèvre contre les siennes, oubliant le bruit émanant des bassins, oubliant le contacte de l’eau, me focalisant uniquement sur Nagisa, sa présence était la seule chose qui comptait à mes yeux. Je caressai son dos nu. Nu ? Quoi…il devrait y avoir une serviette ici ? Où…je détournais le regard et vis la serviette flotter. Je me rapprochais encore plus de Nagisa, pour cacher sa nudité du regard des autres. Au vu de sa non réaction elle ne devait pas avoir encore remarqué la disparition de la serviette. Je lui murmurais délicatement à l’oreille après avoir détaché mes lèvres des siennes :

Na…Nagisa…tu as perdu…t-ta serviette…

Je devint toute rouge et toute gênée et ramassai rapidement le tissu flottant à la surface, je lui donnais discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 20 Jan - 13:42
En me voyant pleuré et rire en même temps, elle se mit à éclater de rire, ce rire qu'on avait si peu partagé quand on y était... Mais maintenant nous allions rattraper tout ce temps, je l'emmènerais partout ou j'ai été, je passerais tout mon temps libre avec elle. Elle tendit la main vers mon visage et essuya mes larmes, puis elle resserra ses bras dans mon dos. Je glissai mon nez dans son cou. M'imprégnant de sa présence, de son odeur.

-Nagisa…je t’ai enfin retrouvé ! Je ne te lâcherai plus promis !! Haaan ma douce ta présence ici tient du miracle !

En même temps de me parler, elle me caressa la tête, dans un geste si souvent fait et refait par le passé. Avant de lui répondre, je déposai un baisé fugace dans son cou, j'étais tellement heureuse que j'eusse fini par oublier où l'on était.

-Akane, tu m'as tellement manqué ! Puis je relevai mon visage pour te regarder dans les yeux et te dis dans notre langue natale. Shikashi anata ga Furansu de tsukuru mono? (Mais que fais tu en France ?)

Elle me serait dans ses bras, je ne cherchai absolument pas à me soustraire de son emprise, au contraire. Je la serrai encore plus fort contre moi. Puis elle m'embrassa, à la seconde ou ses lèvres touchèrent les miennes, j'eus l'impression que le monde s'écroulait autour de nous. Plus rien ne restai à part ce sentiment de bonheur qu'elle venait d'encré en moi. Puis nos lèvres se séparent finalement...

-Na…Nagisa…tu as perdu…t-ta serviette…

Je fus surprise et me regardai. Instinctivement, je rougissant et me replia sur moi-même pour me cacher. Quand tu me tendis ma serviette, je te remerciai et la nouai rapidement, puis en te souriant je replis place dans tes bras.

-Si... Si c'est toi qui me regardes... Ce n'est pas grave si je la perds encore... Cette serviette.

Je cachai mon visage rougissant derrière un rideau de cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvaille inespérée [PV Agent Seagreen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï
» Une Grande Retrouvaille... Seulement va t-elle durée ?
» Récompense de l'agent CP9: Kaitô
» Découverte des capacités d'un agent du CP9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-