Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au nom de Dieu ... Agent Pink [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 35
Arme de prédilection : Gabriel l'épée
Arme non maitrisée : Toutes les armes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 26 Oct - 14:02

Agent Pink, pour vous épauler



Crona feat [Soul Eater]

Nom d'agent : Agent Pink

Nom & prénom de naissance : Pierre André

Nom & prénom de substitution : Élisabeth André

Surnom : Marie-Thérèse

Âge : 26 ans

Nationalité : Française

Orientation sexuelle : Orientation quoi ?

Phobies & complexes : Peur qu'on découvre qu'elle est en réalité un garçon

Autre : Elle a pactisé avec un démon mais elle ne le sait pas elle même. Ce démon vit dans son corps, et peux apparaître à sa guise aux yeux de tous. Il peut se transformer en épée et en paire d'ailes. Marie-Thérèse la prénommé Gabriel.


Marie-Thérèse est une fille réservée voire timide. Elle est très distante, de peur que quelqu'un de plus imposant s'en prenne à elle. Quand on a la voit ( enfin faut il encore la remarquer ), elle paraît mystérieuse et secrète. Mais quand on discute avec elle, Marie-Thérèse est très simple dans ses gestes et son attitude. Par contre, elle est extrêmement méfiante quand elle croise des hommes matures. Elle évite les contacts avec eux, sauf quand c'est réellement nécessaire. Marie-Thérèse a été éduqué et élevé pour aider les miséreux et les nécessiteux. Elle leur porte toujours secours, et fait en sorte qu'ils vivent quelques instants de bonheur malgré leur mode de vie. Mais pas seulement, elle est toujours prête à soutenir et aider son prochain, quelque soit son appartenance.  

Marie-Thérèse adore les enfants. Elle se sent à l'aise avec eux. Les enfants l'aiment beaucoup aussi. C'est comme si une connexion entre eux se créer à chaque fois. Elle les comprend, et les enfants lui font confiance. Mais se sont les parents qui ont du mal à accorder leur confiance et leurs enfants à Marie-Thérèse. Ils la trouvent trop bizarre pour lui laisser la garde et la surveillance d'enfants. Pourtant, elle est très douce et très gentille avec les bambins, telle une grande sœur. Ce qu'elle adore par dessus tout aussi, se sont les phoques. Elle a une admiration pour cet animal. Elle le trouve très touchant, doux, adorable, mignon, blanc et pur. Elle est sensible à leur mode de vie, et elle a toujours peur que des humains s'en prennent à ses pauvres animaux.

Marie-Thérèse est très croyante. Elle a été élevée dans la religion depuis son jeune âge, et en accorde une importance capitale dans son quotidien. Elle lie tout à la religion, pense religion, mange religion et dort religion. Elle restera fidèle à Dieu peux importe ce qui passe ou se qui se passera dans sa vie. Son but est de le rejoindre le plus rapidement possible pour être à ses cotés, une fois que sa mission divine sera accomplie.

La jeune fille déteste la violence. Elle ne comprend pas pourquoi les humains sont si complexes et accro à la mort et à la destruction. Pourquoi personne ne peut il s'aimer ou lieu de se haïr ?  Le sang, la mort d'innocent, le mal, la souffrance, tout cela est juste insupportable pour elle. C'est pour cela, que partout où Marie-Thérèse passe, elle transmet tout ses messages d'amour, d'espoir et de paix pour faire raisonner les gens : « Faites l'amour pas la guerre ».

Marie-Thérèse a un penchant pour les choses mignonnes comme les peluches et les animaux tout mignons, les lapins pour donner un exemple. Je vous laisse imaginer son état quand elle voit un lapin en peluche dans une vitrine de magasin de jouets. Ce qui l'apaise en général, se sont les chants mélodieux, doux et calme. Les voix douces et claires lui sont très agréable à l'oreille. S'il entend une voix mélodieuse,douce et féminine dans les fins fonds de la forêt, il ira voir d'où cette voix provient, et rencontrer cette personne ( cf. princesses disney ).

Grâce à sa morphologie qui est ectomorphe, elle peut manger n'importe quoi sans grossir. Elle en profite donc pour savourer les mets délicieux que Dieu à apporter sur cette Terre. Gabriel le démon, lui aussi apprécie les bonnes choses. Il est très glouton et adore en particulier les friandises. Il engloutit les choses sucrées. Mais ne lui proposer jamais de légumes il a horreur de ça !!!  

Marie-Thérèse est un peu trouillou. Elle n'aime pas l'aventure. Elle a peur de se perdre, de ne plus retrouver son chemin et de finir dévorer par des loups carnivores. Elle aime avoir des repères et ne pas partir dans des lieux qu'elle ne connaît pas. Elle prendra  de l'audace et du courage de s'aventurer dans des horizons nouveaux, seulement si une force divine la pousse à y aller.

Autre point, elle aime l'ordre et le rangement. Je ne pense pas que ce soit de la maniaquerie, mais elle ne supporte pas le désordre. Comparativement, elle adopte les attitudes stéréotypées d'une ménagère : elle adore faire la cuisine pour les autres, elle aime la couture, faire le ménage, la lessive, faire des ateliers créatifs, faire du jardinage etc.

Malgré le fait que la grâce divine le touche, elle est très poisseuse. Je m'explique : il lui arrive toujours quelque chose de '' moche ''. Elle n'est jamais à l'abri d'une catastrophe ou d'une malchance. Quand il s'agit de perdre ses clés, de se perdre dans la rue, de se faire draguer par des types louches, de se fouler une cheville ou de glisser sur une peau de banane, c'est toujours pour sa pomme.

Ne soyez pas étonné de la voir souvent pleurer, c'est normal. Marie-Thérèse est très empathique et sensible. Elle pleure souvent à cause de la souffrance que les gens dégagent. Ces souffrances, Marie-Thérèse les ressent et ne peux s'empêcher de réconforter, de comprendre, de supporter ces personnes, et de les accompagner dans leur douleur.

Caractère


Attaque : 55
Esquive :45
Magie : 0

Armes de prédilection : Gabriel l'épée
Armes non maîtrisées : Toutes les armes

Spécialisation : Détective classe 5

Marie-Thérèse déteste la violence. Il lui arrive d'accomplir des actions meurtrières, uniquement quand cela lui est ordonné par Dieu. Gabriel, le démon qui l'habite se transforme en une longue épée noire. C'est une dévoreuse d'âme. Plus elle accumule d'âmes, plus elle devient forte. Elle n'est pas forcément à l'aise dans l'art du maniement de l'épée, mais Gabriel fait en sorte de se manier tout seul. Marie-Thérèse sert juste de support. Mais au fil des années, elle a appris à se débrouiller un minimum dans son maniement. Elle sait bien la tenir et effectuer les gestes de bases d'escrime.

De temps à autre, Gabriel prend une autre forme que celle de l'épée. Il peut se matérialiser en paire d'aile noires dans le dos de son hôte. Tel un ange, ils peuvent s'envoler dans les airs. Cela est très pratique. Marie-Thérèse ayant un peu le vertige ne l'utilise quasiment jamais. Quand elle est munie de cette paire d'aile, elle se retrouve sans défense et sans arme puisque Gabriel ne peut matérialiser qu'une forme à la fois.

Malgré son faible corps, elle est très résistante grâce au âmes absorbées précédemment sa vie d'agent. Gabriel  renforce le corps de Marie-Thérèse, en absorbant du sang de ses adversaires également.  

Marie-Thérèse peut lire les âmes des gens grâce à Gabriel. On pourrait comparer cette capacité comme un scanner à rayon X. Ainsi, elle peut détecter les âmes à dévorer.

Capacités


Ce qu'on remarque en premier chez Marie-Thérèse sont ses cheveux de couleur rose. Mais ce n'est pas tout. On ne peux pas dire que la symétrie soit son domaine de prédilection. Elle a une coupe de cheveux courtes et complètement déstructurée. Plusieurs mèches longues et courtes se battent en duel devant et derrière son visage.

Marie-Thérèse a les yeux bleu. En fonction de la position de la lumière soient ils sont plus clairs, soient ils sont plus foncés. Il n'est donc pas rare qu'en hiver ses yeux soient plus sombres, et qu'en été ils soient plus clairs.

Physiquement parlant, elle est grande, élancée, maigre voire anorexique et sans forme ni féminine, ni masculine apparente. Il est donc difficile de savoir au premier abord son sexe et son genre. De plus son apparence androgyne n'aide pas à le déceler. Cela l'arrange car il fait en sorte de ressembler le plus possible à une fille. Il a aussi une apparence très juvénile. Il paraît très jeune malgré qu'il est 26 ans. Elle ressemble plus à une personne âgée entre 18 et 20 ans.

Ses vêtements sont très simples. Une fois sorti de l'école de bonne sœur, elle a pris l'habitude de s'habiller à peu près de la même manière. Elle porte une longue robe noire lui arrivant au mollet. Cette robe lui recouvre le cou avec un long col blanc. Ses manches sont également blanches avec des boutons de manchettes noires.Il porte des chaussures plates noires avec des revers blancs. Voilà et c'est tout pour le style vestimentaire. En accessoire, elle porte une chaîne dorée avec un pendentif en forme de croix autour du cou, qu'elle dissimule sous le col de sa robe.

Quand on la voit, elle paraît sans vie et monotone. C est à peu près cela. Mais ce n'est pas un zombi non plus. Si vous voulez voir de la joie et un brin d'étincelle de vie sur son visage, il suffit d'évoquer toute les choses qu'elle aime le plus pour qu'elle rayonne

apparence


Un soir d'hiver, en pleine campagne, au chaud, assise dans son fauteuil près de la cheminée, la veuve André entendait la sonnette de chez elle retentir. Elle s'étonna, elle n'attendait personne, et encore moins à cette heure. Quand elle ouvrit la porte, deux personnes appartenant aux services sociaux, étaient accompagnées d'un enfant, un petit garçon pour être plus exact. La grand mère laissa ses personnes entrer dans son domicile. L'enfant en question était son petit-fils, Pierre André. C'est le fils de sa fille unique.

« Cette petite traînée a fait un gosse et n'est pas capable de s'en occuper » pensa la grand- mère.

C était exactement le cas. La mère, junkie, prostituée et délinquante, s'était fait retirer la garde son fils par les services de la protection de la petite enfance. Ce fut une voisine qui prévint ces services suite à des bruits étranges dans l'appartement. L'enfant était élevé dans des conditions monstrueuses : des hommes venaient rendre visite à sa mère tous les jours, la mère comateuse par l'alcool et la drogue ne nourrissait pas son fils. Le logement était insalubre pour l'éducation d'un bébé. L'enfant était délaissé par sa mère. Il était recouvert de bleus, d'hématomes et de brûlure de cigarette sur tout le corps. Il était à la limite de la mort quand on l'avait trouvé. Il a dut avoir des soins d'urgences pour le maintenir correctement en vie. La garde de l'enfant avait donc été retiré à sa mère, ce qui l'arrangeait bien apparemment. Après avoir bénéficié de bons soins et après avoir retrouvé du tonus, il a pu être en mesure de le placer ailleurs. Les recherches avaient été effectuées. Le seul membre de sa famille encore présent était sa grand mère maternelle.

La grand mère se sentait seule depuis la mort de son époux. Avoir a s'occuper du fils de sa fille qu'elle reniait du plus profond de son âme, ne l'enchantait guère au départ. Mais, elle comptait réparer ses ''erreurs'' antérieures et éduquer cet enfant, comme si c'était le sien. Depuis ce soir d'hiver, Pierre André allait connaître une belle vie avec sa grand mère. Durant toute son enfance, Pierre André avait reçu une éducation catholique. En effet, sa grand mère était une ancienne bonne sœur, devenue enseignante ensuite. Il avait donc vécu dans un cadre catholique et éducatif en pleine campagne. Ce fut sa grand mère qui lui donnait des cours, puisqu'il n'y avait pas d'école dans le secteur.

Pierre vivait paisiblement, en accord, et en harmonie fusionnelle avec sa grand mère. Il l'a considérait comme un modèle. Elle était son ange, sa sauveuse. C était pour cela qu'il voulait à tous prix lui ressembler. Il voulait devenir bonne sœur ou professeur, voire même les deux, comme sa grand mère. Il voulait vivre sa vie pour honorer Dieu et partager ses connaissances, pour les transmettre à une génération future. Mais, Pierre ne se sentait pas bien dans son corps. En effet, il disait que son âme ne résidait pas dans le bon corps. Dès son plus jeune âge, il ne s'était jamais considéré comme un garçon, mais comme une fille. Il en parla à sa grand-mère, qui était très compréhensible à ce sujet. C était pour cela que sa grand mère l'appelait Élisabeth. Il appréciait beaucoup cette attention. Depuis, il se comportait et s'habillait comme une fille, et son physique l'aidait beaucoup dans cette démarche. Il n'y avait pas besoin d'artifice pour cacher le fait que se soit un garçon.  

La vie parfaite, jusqu'à ce que la veuve mourut de vieillesse. De ce fait, Élisabeth se retrouvait seule. Elle était alors âgée de 12 ans. Mais elle n'était pas tant à la rue et désespérée que ça. En effet, grâce à sa grand mère, elle allait pouvoir continuer une éducation religieuse et intellectuelle. La veuve avant sa mort, avait prévue et effectuer une demande d'inscription à un collège, lycée et université privé catholique, pour y inscrire sa petite fille. De plus, la veuve connaissait personnellement le directeur de l'établissement. Il avait une dette à lui devoir. Par cette dette, elle exigea que sa petite fille bénéficie d'une chambre pour elle seule avec une salle de bain privé. La demande fut accepter. La fille fut donc inscrite en tant qu’Élisabeth André à l'école Sainte Catherine, pour suivre un enseignement religieux la conduisant à devenir bonne sœur et institutrice à la fois. Suite à son entrée à Sainte Catherine, on lui attribua un nom de sainte. La bas, elle se prénommait Marie-Thérèse. Elle appréciait énormément ce prénom de bonne sœur. Elle décida même de l'utiliser comme symbole identitaire.  

Marie-Thérèse allait pouvoir continuer son enseignement sans craintes. Personne ne découvrirait son secret. Elle était sereine et en sécurité. Les habits de bonne sœur, dissimulait très bien son corps, aucune autre fille en apprentissage comme elle, ni même ses supérieurs enseignants, ne s'étaient rendu compte de rien. Lors de son parcours scolaire, elle ne s'était pas fait beaucoup d'amies sœurs. Elles les respectaient, mais n'avait jamais entamée une discussion privée, en dehors du cycle scolaire avec elles. La cause : à chaque fois que Marie-Thérèse se trouvait à proximité de quelqu'un, des maux de tête insupportables envahissaient la jeune fille. Elle se sentait mal, comme si elle avait la nausée, et avait envie de pleurer. Pour les soirs de messe, elle se préparait psychologiquement pour encaisser tout les maux qu'elle se prenait en pleine poire. C’était fort étrange. De plus, Marie-Thérèse faisait des rêves prémonitoires de plus en plus fréquent. Pour elle, Dieu lui envoyait des messages, et lui faisait partager le futur. Elle accepta son sort. Elle en était même fière. Dieu reconnaissait son existence sur Terre, ce qui lui donnait encore plus d'importance à ses yeux.

Marie-Thérèse était très concentrée dans sa formation de bonne sœur. Elle grandissait, et devenait une religieuse exemplaire. Les autres sœurs l'enviaient. Ce sentiment d'admiration la mettait mal à l'aise. Elle ne supportait pas qu'on pose des regards sur elle. C'était comme si on se moquait d'elle constamment, ou si quelqu'un avait découvert sa véritable identité. Ses prières n'y changeaient rien, l'admiration se portait toujours sur elle. Même les plus jeunes lui vouaient un culte. Marie-Thérèse voulait se débarrasser de se sentiment. Et effectuer des mauvaises actions pour s'en décrocher était juste inconcevable. Elle décida d'aller parler au nouveau Père de l'établissement. C'était un bon curé et un bon chrétien. Il était reconnu dans son métier, toutes les sœurs voyaient du bon et du bien en lui. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais Marie-Thérèse alla se confesser à ce Père. Elle lui confessa cette admiration que les sœurs lui vouaient, mais qu'elle ne l'acceptaient pas et qu'elle les repoussaient. Il lui conseilla de laisser passer le temps. A force, les sœurs s'en lasseront et abandonneront leur dévolu sur elle. Marie-Thérèse trouva se conseil fort intéressant. Depuis cet épisode, elle trouvait le Père digne des louanges qu'on lui faisait. Mais un jour, Marie-Thérèse eu un ressentit étrange à son égard. Elle le trouvait de plus en proches des sœurs. De plus, ses maux de tête s'aggravaient chaque jours, et ses larmes ne cessaient de couler chaque soir quand elle s'isolait dans sa chambre. Elle retenait ses pleurs pour que personne ne la voit. Mais c'était très fort depuis l'arrivée de ce Père.  Certes les sœurs ne l’idolâtrait plus, mais son mal être empirait.

Elle n'était pas la seule à aller mal. Elle ressentait chez les autres jeunes sœurs un poids énorme et sombre qui pesait sur leurs épaules. Pourquoi l'atmosphère si paisible depuis son arrivée avait elle subitement sombré dans le chaos ? Marie-Thérèse se confessait chaque soirs à Dieu pour qu'il l'aide à trouver des réponses. Marie-Thérèse entamait sa première année de lycée. Elle était très concentrée dans ses études. Cela lui permettait de ne pas trop penser à tout ce qui l'entourait. Mais peu importe les heures et les heures passées dans ses bouquins, ses résultats chutaient, elle qui n'avait jamais eu de mauvaises notes. Elle en était persuadée : cette aura sombre qui régnait dans l'école était la source de toute cette catastrophe. Elle était certes malchanceuse de naissance, mais cela n'était pas dut à de la chance. Elle sentait quelque chose de lourd et de menaçant.

Tous cela était très pesant. Au fil des jours, Marie-Thérèse n'arrivait plus à respirer. Malgré ses dons, elle ne trouvait pas la source de cette énergie. Elle avait un pré-sentiment, mais n'était pas tout à fait sûre d'elle. Elle émettait l'hypothèse que le Père était derrière tout ça. Mais à chaque fois qu'elle songeait à cela, elle se remettait dans le droit chemin en se disant qu'un religieux, un élu de Dieu, ne peux être impliqué dans quelque chose de monstrueux. Un soir ces craintes avaient été clarifiées, lorsque le Père la convoqua et abusa d'elle. Il la menaça même de dévoiler son secret si elle répétait ses actes interdits.Un soir, alors qu'elle était effondrée sur le sol humide du parc de l'établissement, après une visite au Père, tout ses espoirs étaient partis en fumée, elle essaya de morfondre sur le banc qui se trouvait face à elle. Avec beaucoup d'efforts, de mal et d'acharnements, elle réussit à s'allonger sur le banc. Elle regardait le ciel et la lune. Elle pleurait toutes les larmes qu'elle pouvait déverser.

« Dieu, je t'en supplie, cesse cette horreur, ce bain de sang. Je suis si fatiguée. Je veux uniquement t'être dévouée corps et âme. Je n'appartiens à personne d'autre qu'à toi. S'il te plaît, entends ma prière, et envoie moi un signe, un indice, n'importe quoi. Mais je t'en conjure, arrête le Père par pitié »

Après s'être confiée à Dieu, du mouvement se faisait sentir dans un des buisson à proximité de Marie-Thérèse. Une petite ''bestiole'' noire fit son apparition. En réalité, c'était un démon. On aurait dit que lui aussi souffrait au vu de sa démarche. Il rampait au sol, avançant avec fragilité et lenteur. Marie-Thérèse eut tout de suite de la compassion pour cet animal, qu'elle assimila vite à un bébé phoque. Elle éprouvait une sorte de joie en le voyant arriver vers elle. Était ce le signe que Dieu lui envoyait ? Son animal fétiche apparaissait juste après son appel. Pour Marie-Thérèse ce n'était pas une coïncidence, c'était une réponse, un espoir. Le '' bébé phoque'' réussit à se poser sur le ventre de Marie-Thérèse.

« J'ai entendu ta détresse humain. Que t'arrive t-il ? » dit le bébé phoque d'une voix aiguë

Marie-Thérèse sentait qu'elle pouvait faire confiance a l'animal. Elle lui raconta tout depuis le début de l'arrivée du Père.  

« Oh je vois !!! Je crois savoir pourquoi j' ai été envoyé sur Terre. J'ai une mission à accomplir. Je dois dévorer des âmes. Le souci c'est que j'ai besoin d'un corps pour cela. Si tu me prête le tien, je t'offre ma protection quoi qu'il arrive en échange. T'en pense quoi humain ? » déclara le bébé phoque

Avoir un bébé phoque comme protecteur était assez étrange. Mais pour Marie-Thérèse, cet animal était un cadeau que lui offrait Dieu. Avec certitude, elle était convaincue que ce dernier voulait qu'elle partage cette mission avec bébé phoque noir. Elle accepta la proposition. Après validation, le bébé phoque, prévient la jeune fille qu'il a besoin de prendre quelque chose à l'intérieur de son corps, pour qu'il fusionne, comme son âme par exemple. Étant persuadé qu'il s'agissait un enfant de Dieu, Marie-Thérèse proposa son âme en cadeau. Le démon fut ravie de son offre. Il commença à s'infiltrer à l'intérieur de Marie-Thérèse, en traversant son abdomen. Une fois l'âme consolidé avec le démon, Marie-Thérèse et lui ne faisait plus qu'un. Après avoir effectué le pacte, une épée noire se matérialisait dans la main droite de Marie-Thérèse. Le démon se mit à parler.

« Voilà de une de mes vraies formes. Je suis une épée dévoreuse d'âme. Grâce à moi tu vas pouvoir te défendre et battre contre n'importe qui et n'importe quoi. Au fait pendant que j'y pense!T'es un drôle d'humain toi !!! Ton âme est celle d'une fille, et ton corps celui d'un garçon. Donc au final t'es quoi ? Oh et, c'est quoi ton petit nom ? Moi bah, personne ne m'en désigné un. Je suis juste l'épée dévoreuse d'âme » dit le démon

« Je suis une fille !!! Et je me nomme Marie-Thérèse. Quant à toi, je vais te donner le nom de Gabriel, comme l'ange Gabriel » affirma Marie-Thérèse

Une fois les présentations faites. Il était temps pour les deux nouveaux partenaires d'effectuer la mission qu'ils leur a été confiée : Dévorer des âmes. Pour Marie-Thérèse, il était évident qu'elle devait se débarrasser du mal, en aspirant des âmes mauvaises, et celle du Père en faisait partie. Le lendemain, les deux coéquipiers avaient préparés un plan pour que le Père cesse ses activités. Comme tous les soirs, Marie-Thérèse se rendrait dans les appartements privés du Père. Ensuite ce sera Gabriel qui se chargera du reste. Le soir était tombé. Comme convenu, Marie-Thérèse alla à la rencontre du Père. Elle se déshabilla sous ses yeux. Le Père était étonné du preuve d'initiatives que pouvait prendre notre protagoniste. Il en était encore plus émoustillé que d'ordinaire. Marie-Thérèse s'allongea sur le lit en invitant le Père à venir le rejoindre. Le Père sauta sur l’occasion en appuyant tout le poids de son corps contre le sien.

« Maintenant Gabriel » cria et pleura Marie-Thérèse

Une épée noire surgit de la main droite de Marie-Thérèse. Gabriel, sous cette forme est très puissant. Il s'auto-guida au milieu de la poitrine du Père. Du sang sortait de la bouche et du corps du Père, et gicla sur le visage de Marie-Thérèse. L'épée noire était munie de la bouche de Gabriel. La bouche se faufila à l'intérieur du corps du vieux cochon, pour y avaler son âme. Cette âme était de couleur rouge, la représentation du mal incarnée. Les âmes rouges sont les plus diaboliques. Inversement, les âmes bleus sont très pures. D'autres âmes existent : celles de couleurs violettes représentent les gens exerçant la magie blanche, les âmes noires symbolisent les utilisateurs de magie noire. Une âme peut aborder plusieurs teintes différentes. Suite à l'avalement de cette âme, le corps se mit à disparaître et à s'évaporer. Le corps quand il est séparé de son âme devient poussière. Aucune trace n'avaient été laissées sur les lieux.

« Bon travail Marie-Thérèse !!! On s'est débarrassés du vieux porc !!!! En tous cas moi je me suis régalé !!! » dit Gabriel

Marie-Thérèse était encore sous le choc de se spectacle. Elle était encore souillée de partout. Certes elle avait accomplie le début de sa mission divine, mais elle n'aimait pas la violence, le sang. Tout cela est immonde à ses yeux. Elle avait besoin de se désinfecter, et d'enlever toute la crasse sur elle. Après 2h, 30 minutes et 53 secondes sous la douche, Marie-Thérèse se sentait légèrement mieux. Le lendemain, toutes les sœurs s’inquiétaient de ne pas voir le Père montrer le bout de son … nez. Une des Mères supérieures prit la peine d'aller dans les appartements du Père. Elle ne trouva rien. Aucune piste de sa présence et d'une éventuelle disparition. Toutes ses affaires étaient là, mais aucune lettre d'adieu n’annonçait un départ, aucune trace de lutte ne montrait un assassinat. Suite à cette disparition mystique, un nouveau Père vint à Sainte Catherine pour écouter les confessions des  sœurs. Aucune d'entre elles ne souhaitaient le retour de cet individu, toute étaient à l'inverse soulagée. Bizarrement, cette évaporation divine n'avait rendu triste personne dans l'église. Un nouveau Père avait été appelé. Et celui ci était quelqu'un de réellement bien cette fois ci.

Mais les séquelles subies étaient encore présentes. Marie-Thérèse ressentant la tristesse et le malheur se permit de s'attribuer une mission : Aider les sœurs victimes des abus du Père. Elle devait être là pour elle, les soutenir, et les aider à guérir. Marie-Thérèse fit un travail remarquable. Elle était devenue la confidente de toutes les sœurs. Mais le travail thérapeutique fut long et intense. Par ce biais, Marie-Thérèse se soulageait aussi de cette souffrance interne. Aider les autres allait la ressaisir vers le droit chemin, en détruisant ce mal en elle. Plus les années avançaient, plus elle était utile à la communauté religieuse. Mais cela ne lui suffisait plus. Ce mal la rongeait encore. Il fallait sauter un pas, pour franchir une nouvelle étape. Plus elle aidait les gens, plus son âme retrouvait une teinte bleue. Enfin diplômée d'un baccalauréat, elle se lançait dans la préparation d'un concours de professeur d'histoire. Cette directive l'avait conduite par donner des cours à des lycéens dissipés, rencontrant des problèmes, dans une école d'un quartier populaire, non loin de Sainte Catherine. Deux fois par semaine, elle aidait ses jeunes dans la réussite scolaire. Elle prit du temps, beaucoup de temps, avant de se faire accepter et intégrer par ses élèves. Mais au fur et à mesure, elle y arriva enfin. Ils avaient confiance en elle, et découvrit la personne formidable que Marie-Thérèse était. Suite à son enseignement, les élèves étaient devenus de bons élèves, avaient obtenu leur diplôme.

Ces dans ses moments là qu'elle avançait dans sa guérison. Elle se sentait épanouie et sereine. Mais tout n'était pas tout rose comme ses cheveux. Il fallait aussi en parallèle effectué sa mission divine. Elle était à moitié enjouée et à moitié malheureuse de la faire. Elle adorait faire ces missions pour le bien de l'humanité et de Dieu. Mais, elle n'aimait pas tuer des personnes, même si c'était de mauvaises personnes. Le pire était le sang qui giclait sur elle. Elle avait besoin d'une bonne préparation mentale avant d'aller avaler des âmes. Voilà comment se déroulait la vie de Marie-Thérèse pendant sa préparation au concours de professeur : elle suivait des cours universitaires, elle aidait bénévolement un lycée, et elle tuait des criminels. Beaucoup de choses à effectuer, mais qui en fallait la chandelle. Tant que Dieu était fière d'elle, elle ne désirait rien d'autre. Cela faisait son bonheur. Suite à de nombreuses années, elle obtenue son certificat d'enseignante en Histoire-Géographie à 24 ans. Elle exerça son boulot dans la joie, la tranquillité et la passion dans un établissement privé catholique, dans un village situé au Nord de la France, près de la ville de Chantilly.

Elle dut partir de Sainte Catherine. Elle n'était pas si triste de partir, même si ses larmes coulèrent à flot à son départ. Elle avait accomplie sa mission ici. Il était temps d'aller l'accomplir ailleurs, pour que d'autre gens connaissent la paix, le bonheur, l'amour et la sérénité. Elle exerça à Saint Rémi pendant deux ans. Elle disposait d'un appartement de fonction au sein de l'établissement. La vie tranquille. Elle avait tout son temps aussi pour s'occuper de la mission divine qui lui a été confiée avec Gabriel. D'ailleurs, ils apprirent à se connaître l'un et l'autre au fil des années. C'était le seul ami que Marie-Thérèse avait, et elle comptait bien le garder pour toujours. Il irait avec elle au paradis rejoindre Dieu, quand leur heure sera venue.  

Après deux années d'enseignement, Marie-Thérèse eut une prémonition. Elle devait se rendre à Chantilly. Elle qui n'aimait pas l'aventure, rester chez elle et faire ses activités tranquille, elle devait prendre son courage à deux mains pour s'y rendre. Elle abandonna tout son confort, son boulot, et sa vie pour en faire une nouvelle. Mais elle avait confiance en la grâce de Dieu. Elle ira partout où il lui dira d'aller. Elle était arrivé dans la ville de Chantilly. Les forces divines la conduit jusqu'à une boutique de gâteaux, se qui enchanta Gabriel. Elle savait qu'elle devait s'adresser à une certaine Mère Grand. Quand elle demande à voir cette dame, elle fut de suite envoyer dans son bureau. Quand Mère Grand la reçu, elle écouta son histoire. Après le récit, la vieille l'embaucha en qualité d'agent, ce qui l'arrangeait car elle était en pénurie d'agent en ce moment.  

« Tu seras l'agent Pink !!! Car tes cheveux sont se qui se démarque le plus chez toi. Bienvenue parmi nous ma chère »

Par cette rencontre '' imprévue '', elle devint l'agent Pink. Ce nom de code lui convenait parfaitement, car le rose c'est une couleur de fille. Comme cela, personne ne se poserait de question sur le fait que c'est en réalité un '' garçon ''. Elle ne demandait qu'une chose en échange, qu'on ne dévoile pas sa véritable identité.

Histoire


Prénom / Surnom : Adidi

Age : 23 Balais

Comment as-tu connu le forum ? BB come Back again again

Fréquence de connexion : fréquente

Code du règlement : Miam !

Derrière l'écran


Dernière édition par Agent Pink le Ven 28 Oct - 19:46, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 409
Arme de prédilection : Armes blanches / Corps à corps
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bouclier d'acier x1
Grande Prêtresse Cookiesque
Grande Prêtresse Cookiesque
Mer 26 Oct - 14:55
BB ! Love2
Le perso est hyper intéressant ! :o
J'ai pas encore eu le courage de lire l'histoire mais je m'y mets de suite èé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 26 Oct - 15:29
On a déjà évoqué les points à modifier en privé, donc je n'ai plus rien à dire, tu as ma validation. :)
Je rajouterais simplement qu'il y a quelques embrouilles au niveau de la personne, il faudrait que tu détermines si tu parles avec "elle" ou "il" mais pas les deux pour éviter d'embrouiller le lecteur. =) Pour  ta fiche ce n'est pas trop grave, je ne te demande de changer évidement. :p

Voila ! Re bienvenue  Love2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 409
Arme de prédilection : Armes blanches / Corps à corps
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bouclier d'acier x1
Grande Prêtresse Cookiesque
Grande Prêtresse Cookiesque
Mer 26 Oct - 15:36
Perso le "il" et "elle" alternée je trouve que c'est ce qui fait tout le charme de ton écriture avec ce perso
Le seul truc c'est dans l'histoire les détail trop poussés. Ce n'est pas toléré par le règlement, donc... essaie de le tourner de manière à ce que ce soit sous-entendu pour la phrase en particulier qui est un peu cru et ce sera parfait ! ;)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 26 Oct - 15:39
D'accord... A voir dans ce cas vis à vis des autres si c'est on opinion ! =)
Je lui ai proposé de mettre une balise spoiler pour la limite d'âge, est-ce que cela suffit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 26 Oct - 17:27
Je déplace qu'a dit Indigo car Berry a eu un bug dans sa fiche :

Indy a écrit:
rebienvenu BB ^^ (ou bienvenue dans mon cas ;o; je te l'ai toujours pas souhaité moouuuaaa avec mon absence! ><)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 4108
Arme de prédilection : Arts Martiaux / Dague
Arme non maitrisée : Tout ce qui demande de viser
Grande déesse des Cookies
Grande déesse des Cookies
Jeu 27 Oct - 21:06
Rebienvenu à toi ♥

Je sais que c'est pas cool, mais le passage interdit au moins de 18 ans est tout simplement supprimé^^ ('fin là il est sous hide que tu puisses récupérer certaines phrases si tu le souhaite, mais si ce n'est pas modifié demain je supprime totalement) si tout ce qui est à caractère violent est tolérée à condition de prévenir les membres, tout ce qui est à caractère pornographique est prohibé. Cf. le règlement. En gros, tu dis que "le père la convoque, découvre son secret et abuse d'elle" pas plus de détails.

Concernant la magie, ça revient à 0. La stat' n'est là que pour les compétences pouvant être utilisés en combat. Entre autre, si ça ne provoque ni dégâts ni altérations d'état, ça ne sert à rien de l'inclure dans le système de dé. Et puis je suis d'accord pour les pouvoirs liés à Gabriel mais pas ceux qu'elle a depuis sa naissance. Seuls les personnages de contes ont de la magie naturellement, on peut faire une exception pour les humains à condition que cela soit justifié, mais dans ce cas ça ne l'est pas. Et Gabriel est déjà une exception, en faire deux serait trop.

Sinon soutien c'est plutôt un spé pour un personnage qui attaque à distance, je ne suis pas sûre que ce soit très pertinent pour le tien... Par exemple le +5 en attaque n'est valable que si tu utilise une arme avec une longue portée, ce qui n'est absolument pas le cas d'une épée. Je te conseillerai plutôt de devenir combattant, voir détective comme elle n'aime pas se battre.

Sinon je rejoins l'idée qu'il faille que tu choisisse entre il ou elle x3 en optant plus pour elle comme ton perso à l'air de se considérer comme une fille. Et une religieuse ouvert sur la question du genre c'est tellement un truc qui me paraît impossible /PAF/ mais je suppose qu'il existe quand même des personnes tolérantes x3

Et vala, j'ai fini :3




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agencecooki.lebonforum.com
avatar
Messages : 35
Arme de prédilection : Gabriel l'épée
Arme non maitrisée : Toutes les armes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 28 Oct - 19:43
Modification terminée Oh Grande déesse des cookies !!! ^^

J'ai enlever les dons de naissances de Marie-Thérèse ce n'est pas un souci en soit.

Effectivement pour la classe, détective peut être appropriée pour le personnage qui n'aime pas la violence. Je ne la vois pas en combattante, elle ne supporterais pas de jouer ce rôle.

Pour le ''il'' et ''elle'', j'en ai modifié quelques uns, mais à la suite de la validation, si validation il y a, j'utiliserai le terme ''elle'', même si mes personnages parlent à la première personne du singulier. J'ai juste laissé quelques termes ''il'' dans l'histoire, et quand le pronom était là c'était dans la partie '' censurée ''.

Je sais que mon histoire est un poil ( un poil beaucoup oui ^^ ) poussée sur les bords, mais mon inspi est partie loin mais très loin. ( enfin pas si loin que ça quand on sait pourquoi ^^ ). J'ai ajouté qu'elle se faisait abuser par le Père ( je laisse l'imagination des autres faire le reste ).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 4108
Arme de prédilection : Arts Martiaux / Dague
Arme non maitrisée : Tout ce qui demande de viser
Grande déesse des Cookies
Grande déesse des Cookies
Sam 29 Oct - 0:49
Du coup c'est bon pour moi :)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agencecooki.lebonforum.com
avatar
Messages : 409
Arme de prédilection : Armes blanches / Corps à corps
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bouclier d'acier x1
Grande Prêtresse Cookiesque
Grande Prêtresse Cookiesque
Sam 29 Oct - 12:46
Bon et bien si tout est réglé... Re-re-bienvenue !

Félicitations, tu es validée ! N'hésite pas à demander un RP [ici] si tu recherches des compagnons. Rendez-vous [ici] pour ta fiche de liens, [ici] pour demander un logement et [] pour ton journal, si tu désires en faire un.

Bonne continuation sur Agence Cooki !



Dernière édition par Agent Wheat le Ven 4 Nov - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 35
Arme de prédilection : Gabriel l'épée
Arme non maitrisée : Toutes les armes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 30 Oct - 12:12
Love Love dance dance dance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Au nom de Dieu ... Agent Pink [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Agent Pink il broie du noir... [terminé]
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» QUAND L'AGENT AGRICOLE ET LE FAUX INGENIEUR PIETINENT UN AGRONOME ETUN INGENIEUR
» Et Dieu créa la femme.
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Hors RP :: Bureau de Mère-Grand :: Agents :: Agents validés-