Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre aux thermes [Pv: L'oiseau de Feu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 46
Arme de prédilection : Armes lourdes, combat au corps à corps
Arme non maitrisée : Arc, armes à feu sur longues distances
Agent Double
Agent Double
Ven 8 Juil - 17:45
Ces temps-ci, j'admets que je me la coule douce. C'est pourquoi... J'ai décidé d'aller aux thermes histoire de couronner le tout. Il faut dire que je ne suis que rarement motivée à faire un quelconque effort... Sauf quand je vois un pull lapin que je ne possède pas encore, et c'est chose rare. Bref; inutile de chercher à se faire passer pour une personne travailleuse tant que personne ne se plaint! Quelle belle mentalité que j'ai là~

Et en souvenir de mon propre pays... J'optas bien évidemment pour les thermes japonais. Etant donné qu'ils n'ont ouvert que récemment, je devrais pouvoir me relaxer, peinarde et perdue dans cette douce buée sans retrouver de corps flottant suite à un trop plein de chaleur. Ahem. Bien qu'il y ait peu de chances que ça n'arrive, ce serait légèrement glauque. Enfin, légèrement... Cela dépend du temps durant lequel le corps serait resté là à flotter. Oui, bon, il vaut mieux que je pense à autre chose.

Après un saut chez la charmante réceptionniste plongée dans son bouquin, j'allas d'abord m'acheter une petite bouteille de lait à l'entrée, étant donné que rien ne dit que l'on ne peut pas en prendre dans les bains ici... Quoi qu'il en soit, je passas finalement la porte indiquant les bains des femmes -car non, je n'entre pas dans les bains mixtes aussi facilement. C'est avec joie que je retrouvas ces bonnes vieilles étagères avec leurs paniers comme je m'en souvenais... Bon, honnêtement je n'y allais que rarement, mais c'est tout de même plaisant d'y aller. Je pris tout de même la peine de défaire mes couettes -qui sont ma marque de fabrique, après les pulls lapins- pour me faire un chignon haut, avec seulement quelques-unes de mes mèches qui retombaient à l'avant. Parce que je n'aime pas mettre mes cheveux dans un essuie, tout simplement.

Lorsque j’entrouvris la porte, un nuage de buée entra soudainement et je referma vite derrière moi pour éviter d'y faire entrer trop de vapeur. Je m'installas confortablement contre les pierres chaudes au fond du bain en laissant ma serviette derrière mon cou comme un coussin. Et un peu plus derrière moi, ma bouteille de lait bien fraîche. Autant dire que m'étais mise à l'aise. Après quelques gorgées, mes yeux se fermèrent instinctivement, bien que je ne dormais pas. On m'a suffisamment répété que c'était dangereux de s'endormir dans son bain quand j'étais petite.

Cette vapeur est apaisante, et je me sens portée par l'eau... Enfin, pas jusqu'à en flotter, ce ne serait pas très décent. Et puis je risquerais d'avoir froid si je flottais trop longtemps. Et ce serait gênant si quelqu'un venait à arriver à ce moment-là... Très gênant. Très très trèèèèès gênant. Bref: ça l'afficherait mal, même pour moi qui ne suis pas très réactive généralement.

Mais il faudrait que j'arrête de penser à ce genre de chose, car pour la deuxième fois... Ça porte la poisse. Loin de moi d'être superstitieuse, mais question de principe... J'entrouvris légèrement les yeux tout juste de quoi voir leur couleur, mais guère plus. Sait-on jamais, je préfère les garder ouverts. Il n'empêche que c'est fort calme. Et lorsque c'est trop calme, je finis par m'endormir, c'est plus fort que moi... Pourtant je ne suis pas fatiguée. Et je ne voudrais pas me réveiller avec la peau fripée, c'est très désagréable.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 98
Arme de prédilection : Combat à mains nues / Magie de feu
Arme non maitrisée : Les armes lourdes / Armes blanches
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 15 Juil - 19:35
Aujourd'hui... C'était l'heure de me reposer. J'avais enchaîné quelques dures journées de labeur personnelle. Mais aujourd'hui... J'avais juste envie de me la couler douce, ce qui ne m'était pas arrivé depuis peu de temps maintenant. Car lorque l'on a vécu depuis plus de 150 ans, 2 semaines, ce n'est rien. Mais vraiment. Et pour me reposer... Quoi de mieux qu'un bon bain dans les sources chaudes ? D'habitude, je n'aime pas l'eau. J'en ai horreur même, et c'est bien à contre-coeur que je m'en sers pour me laver, et si il y avait un autre moyen, je l'utiliserais. Sauf que les sources chaudes... C'est différent. Peut-être était-ce parce que l'eau était chaude et que la chaleur était mon domaine et mon élément, ou bien parce que cette eau a des vertus magiques d'apaiser quiconque entrerait à l'intérieur... En tout cas, c'était bien le seul endroit avec de l'eau que je pouvais supporter... N'osez pas espérer me faire rentrer à la piscine municipale, un de ces jours, car c'est le genre d'endroit que je ne supporte pas pour des raisons qui me semblent évidentes.

Et puis... Je dois avouer que j'avais un petit faible pour le côté bains japonais de cet endroit. Probablement parce que j'avais des origines profondes dans ce pays, et que j'avais l'habitude de prendre des bains dans ce genre d'endroit lors de mon enfance... Je me demande d'ailleurs si le style plutôt traditionnel de ces bains a été conservé au fil de ces années, ou si ça a évolué. Au fond, j'espérais juste un peu que ça soit resté comme avant, histoire de ne pas y perdre mes repères, et puis... De toute façon, je verrais bien là-bas. Je pouvais partir et revenir quand je le voulais, de toute façon, puisque j'habitais seule. Stella était partie... Elle me trouvait certainement trop désagréable, je suppose, tant pis pour elle. Ou bien, elle avait affaire autre part. En tout cas, c'était bien dommage, car si je ne le montrais pas plus que ça, sa compagnie était plutôt bonne. Au moins, ça me changeait de ma solitude. M'enfin... Je suis habituée à la solitude, donc au final, son départ ne m'avait pas plus affectée que ça.

Après avoir quitté mon domicile, je me rendis aux thermes. Heureusement que ce n'était pas trop loin, car il n'aurait plus manqué que je me retrouve à marcher plusieurs kilomètres tout ça pour profiter d'un bain aux sources alors que je pouvais rester chez moi, dans mon lit, à dormir ? Une fois là-bas, j'interpellais la réceptionniste, qui m'avait l'air visiblement très plongée dans sa lecture. Je n'étais pas franchement du genre littéraire... Mais je suppose que lorsque l'on aime bien lire, c'est un passe temps comme un autre et ça aide à combattre l'ennui... C'est vrai que rester assis derrière un comptoir, à attendre les gens, ce n'est pas une activité passionnante. C'est même très chiant... Un peu comme remplir de la paperasse, mais en moins pire au final. Bref... Une fois là-bas, je pouvais constater que pour le moment, rien n'avait changé. Les étagères... C'était comme à mon époque, si je puis m'exprimer ainsi. Et elles n'étaient pas vide... Ainsi, il y avait une autre fille qui était venue avant moi ? Et elle semblait seule, car il n'y avait pas d'autres affaires. Et c'est hors de question que je rentre dans des bains mixtes. Je n'ai pas envie d'être confrontée aux hommes... Ces... Pervers qui me regarderaient avec des yeux brillants, salive à la bouche, parce que je possède des seins et un vagin. Tss.

Une fois à l'intérieur, je pouvais sentir la fumée et l'air chaud arriver sur mon visage. Cette sensation... C'était une bonne sensation. J'appréciais vraiment ça. Dommage que ça ne soit pas comme ça partout... Enfin, je m'égare. J'enlevais ma serviette, avant de commencer à tremper mes pieds dans l'eau, puis à m'avancer. Au loin, je pouvais distinguer quelque chose... Une forme sortant de l'eau. Lentement, je m'en approchais, sans faire trop de bruit. L'eau chaude m'avait vraiment mis à l'aise... Puis, je me posais à côté d'elle, avant de l'observer. Elle dormait. Comme une enfant dans son bain... Je souriais, un peu amusée. C'était plutôt amusant à voir... Une parfaite inconnue qui dormait dans son bain. Puis, je lui donnais une petite tape dans le dos, histoire de la réveiller.

- Hoy. Tu sais... C'est pas un très bon endroit pour dormir, ici. J'ignore depuis combien de temps tu es là, mais si tu continues, tu vas finir toute fripée. Ce serait dommage, hein ?

Je parlais sur un ton tout à fait neutre, aucune émotion ne transparaissait sur mon visage, comme à mon habitude. Après tout, c'était une inconnue. Nue, dans un bain, mais une inconnue aussi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 46
Arme de prédilection : Armes lourdes, combat au corps à corps
Arme non maitrisée : Arc, armes à feu sur longues distances
Agent Double
Agent Double
Sam 16 Juil - 20:00
Il semblerait que je me sois finalement assoupie... Et le pire, c'est qu'une autre fille arriva juste après et qu'elle m'a donc vu roupiller dans les bains. C'est assez gênant, et bien que mon visage garda une expression neutre, mes joues rougirent légèrement d'embarras et en la voyant au réveil mon premier réflexe fut de baisser ma tête dans l'eau, mais je m'arrêtas avant que mon nez soit immergé dans l'eau. Comme elle l'a si bien dit, ce n'est pas un bon endroit où dormir, malgré mes tendances... Et surtout je risquerais d'avoir la peau fripée si je restais trop longtemps, je jeta alors un coup d’œil au ciel et jugeas qu'il n'avait pas trop changé et donc que je m'étais probablement assoupie peu de temps.

Je relevas alors mon regard vers mon interlocutrice et repris une position plus droite pour lui faire face. Enfin, lui faire face... Encore une fois, je suis un peu plus petite qu'elle, et je n'ai toujours pas rencontré d'adulte plus petit que moi dans cette ville. Et il faut dire que mon visage aussi, semble assez enfantin, heureusement que mes formes, elles, sont normales... Sinon on m'aurait probablement déjà prise bien plus souvent pour une mineure d'âge. Bien qu'honnêtement, ce n'est pas si grave étant donné qu'en dehors du travail, je ne fais que flemmarder et que je ne touche jamais à de l'alcool. Donc en soit... ça ne fait pas une grande différence.

Pour en revenir aux faits... Je détaillas rapidement mon interlocutrice, sans m'attarder sur ses formes, ce qui paraîtrait plus que louche. Le plus frappant est probablement son apparence qui fait tout de suite penser à une albinos et la longueur de ses beaux cheveux... Ça doit demander un certain entretien. Quoi qu'il en soit, ce qui me frappa le plus fut la neutralité de son timbre de voix et de son visage. Elle aussi aurait des soucis d'expressions faciales, ou est-ce que cela n'a absolument rien à voir? Qui sait, mais en attendant, maintenant que nous sommes là autant ne pas rester à rien dire.

- Merci de m'avoir réveillée. J'ai tendance à facilement m'endormir quelque soit l'endroit, je devrais faire d'avantage attention.

Mon visage était neutre mais mon ton avait une pointe de reconnaissance. Après tout, m'endormir dans un bain est plutôt dangereux... Je n'ai pas été assez attentive. Cependant, la remercier de m'avoir réveiller ne suffira probablement à faire passer le temps, et ça me mettrait très mal à l'aise de couper le fil de la discussion aussi tôt. Ou plutôt, ce n'est pas le genre de silence qui serait agréable.

- Mais maintenant que nous sommes là... Je m'appelle Yuzu.

Je penchas légèrement la tête sur le côté, comme pour lui demander de répondre à la suite. Je serais fort étonnée qu'elle ait une raison de ne pas me répondre après tout. Moi-même, je ne cite jamais mon nom de famille à moins que l'on me pose la question de manière directe. Cependant, à moins d'avoir donné son nom complet, ce n'est pas comme si je risquais quelque chose en disant mon prénom à quelqu'un dont je ne connais rien. Quoi que, elle me dit légèrement quelque chose, même si je ne saurais pas dire d'où me vient cette impression. Peut-être sommes-nous collègues et que je l'ai croisée en coup de vent? Hum... Je cherche trop loin, je crois. Et sans savoir de quelle agence elle pourrait revenir, il vaudrait mieux que je laisse ce sujet au loin. Après tout, même si elle venait à faire parti de l'agence ou de l'organisation, il y aurait une chance sur deux qu'elle n'ait jamais vu mon visage étant donné que je porte un masque quand je suis sous les ordres de gml.

Mais laissons cette hypothèse de coté, je suis censée être ici pour me la couler douce, comme à mon habitude, pas pour penser au travail. Après tout, je peux très bien l'avoir croisé dans la rue ou quelque chose comme ça. Mais pour être honnête, j'espère vraiment que sa neutralité n'est pas du tout pour les mêmes raisons que la mienne. Cela serait, en effet,  plutôt gênant pour diverses raisons... Mais quoi qu'il en soit, le fait est que... Je vais devoir trouver un sujet de conversation pour éviter un silence gênant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 98
Arme de prédilection : Combat à mains nues / Magie de feu
Arme non maitrisée : Les armes lourdes / Armes blanches
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 27 Juil - 17:02
Cette inconnue s'était littéralement endormi pendant son bain. Heureusement que j'étais intervenue, car elle aurait peut-être pu... Glisser ? Rah, et puis, qu'est-ce que j'en ai à faire, de la vie d'humains que je ne connais même pas... Ce n'était qu'une passante parmi tant d'autres. Au moins, j'aurais accompli ma bonne action de la semaine, qu'on ne me demande pas d'en faire d'autre, sinon, je refuserais. Son visage ne montrait aucune expression, comme la mienne, mais je pouvais deviner qu'elle était gênée, bien que légèrement. Ou pas, en fait. Je n'en avais aucune idée. En tout cas, elle ne m'avait pas l'air très expressive... Au moins, ce n'était pas une de ces filles surexcitées et chiantes qui ne peuvent pas rester en place et profiter d'un peu de repos pendant plus de 20 minutes. C'est alors qu'elle se repris, et se mit dans une position plus... Adaptée pour me parler. Ce que je pouvais voir déjà, c'est qu'elle était plus petite en taille, et qu'elle paraîssait plus jeune, un peu enfantine. Cependant, j'ai appris à ne pas juger trop vite sur les apparances, et moi-même j'en suis un parfait exemple: une personne normale ne me croirait pas si je lui disais que j'avais environ 200 ans. On m'a toujours donné 20 ans d'âge physique, donc, quand j'ai à mentir sur mon âge, je me donne 20 ans, point barre.

Elle me remercia de l'avoir réveillé, avant de dire qu'elle avait tendance à s'endormir un peu partout sans vraiment faire gaffe. Je l'avais remarqué, ça, je n'ai jamais vu quelqu'un, a part elle, s'endormir dans de l'eau chaude... Ou dans de l'eau tout court. Enfin, si on peut appeler ça chaud, car ce n'est rien comparé aux flammes que je peux générer avec mes pouvoirs. Mais ça, elle ne le savait pas. Ou probablement pas. Après tout, a moins d'être l'une de mes collègues... Et encore, même là, elle risque de ne pas me connaître. Comme cette fille encapuchonnée avec son masque qui est plus que louche, ou bien quelques autres membres de l'organisation à qui je n'ai jamais parlé. Il faut dire aussi que ce n'est pas mon genre de parler aux autres, surtout si je ne les connais pas. Le moins j'en sais sur eux, mieux je me porte, comme on dit. Je hochais la tête pour dire qu'effectivement, elle devrait faire plus attention à là ou elle dormait. Là encore, ça va, mais si elle tombe dans un lieu extrêmement mal fréquenté, elle risque la peau à s'y endormir. Même si elle était n'était sûrement pas si normale que ça, comme une bonne partie des habitants de la ville.

Je disais ça, car à y regarder de plus près... Son physique collait un peu à la descrpition d'un agent de Mère Grand. J'ai beau n'en avoir rien à faire de toutes ces histoires d'agents secrets et d'histoire de rivalité, la seule raison qui m'a poussé à lire ça, c'était pour me trouver un adversaire digne de ce nom dans le camp adverse. Mais apparemment, ils étaient tous humains... Quelle déception. En tout cas, dans le ton de sa voix, on pouvait lire de la reconnaissance... C'est alors qu'elle engagea la conversation avec moi. C'est vrai que parler à quelqu'un est agréable, de temps en temps... Même si je ne la connaissais pas. Elle me dit son nom. Elle s'appelait Yuzu. J'en déduisais que elle aussi, était japonaise, ou au moins, avait des origines de là-bas. Et comme elle eut la gentillesse d'engager la conversation, j'allais lui répondre. Après tout, ça serait malpoli au possible de ne pas répondre et de partir comme ça sans rien dire. Je croisais les bras, avant de m'adosser aux bords du bain.

- Et moi, je m'appelle Hanabi. Enchantée de faire ta connaissance, Yuzu. Tu es japonaise toi aussi, n'est-ce pas ?

Elle avait hoché la tête, attendant ma réponse. Moi non plus, je n'avais pas donné mon nom de famille. Car même si il fallait être plutôt perché, ça permettrait de faire le lien avec ce que je suis réellement, et s'il s'agissait d'une agente de Mère Grand... Même si je doute qu'elle soit assez bête pour m'attaquer toute seule, surtout si elle a lu les dossier. Ou alors, c'est qu'elle aussi est sacrément monstrueuse, et qu'elle pourrait me tenir tête. Je lâchais un soupir, avant de m'enfoncer un peu plus dans l'eau chaude, histoire d'un peu en profiter. C'était bien la seule fois que je pouvais dire que je profitais de l'eau... Et puis, j'étais venue ici pour ne plus penser à rien. Alors penser au travail... Non merci. Même si pour moi, c'est plus un moyen de me divertir que de vraiment gagner ma vie... Car en vrai, je ne fais que les missions de rang B minimum. Le reste, c'est beaucoup trop facile.

- Dis moi... Qu'est ce que tu fais dans la vie ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 46
Arme de prédilection : Armes lourdes, combat au corps à corps
Arme non maitrisée : Arc, armes à feu sur longues distances
Agent Double
Agent Double
Lun 8 Aoû - 18:54
Mon interlocutrice à la longue chevelure blanche hocha la tête lorsque je mentionnas ma salle manie à m'assoupir en tout lieu. C'est un peu gênant tout de même, qu'une inconnue en soit témoin... Elle doit probablement me prendre pour une fille bien inconsciente. Même si jusqu'à présent je n'ai jamais vraiment eu de problème à cause de cette habitude, il est cependant vrai que ce n'est pas conseillable... Du moins, pour une personne normale. Dans mon cas, je ne risque pas grand chose, rien que par mes capacités physiques. Si jamais quelqu'un avait le malheur de tenter quoi que ce soit importunant mon précieux sommeil, soit je pourrais m'éloigner rapidement grâce à mes puissants bonds, soit je pourrais faire usage de cette force surhumaine que personne n'a jamais pu deviné au premier abord.

Il faut dire que j'ai une apparence bien innocente, et mon style vestimentaire ne me rend pas spécialement plus intimidante, bien que je sois actuellement nue... Même si il me suffit de porter des vêtements un peu plus élégants que mignons pour qu'il soit aisé de comprendre que je suis majeure. J'ai tout de même un corps d'adulte malgré mon visage enfantin, mais ça, ce n'est généralement pas la première chose que des personnes normales sont censées regarder, donc je conçois qu'on me rajeunisse et j'utilise ce fait entant qu'atout. Mais quelle enfant terne je ferais... Enfin, je n'ai jamais été très expressive, et ça ne m'a pas empêchée de vivre "normalement". Probablement parce que mon pouvoir n'est pas spécialement puissant, du moins en général, au vu de mes utilisations. Mais de toutes manières, tout ça, peu de gens sont supposés le savoir. Même si vu son apparence peu commune, il est vrai que ça ne m'étonnerait pas qu'elle soit membre d'une des agences, mais c'est sans importance vu que je suis actuellement "juste Yuzu".

De plus elle ne semblait pas méfiante ou autre, donc inutile de se soucier de pareilles futilités. La personne qui jusqu'à présent je ne pouvais pas nommer croisa les bras en s'adossant sur le bord du bain pour finalement se présenter poliment. Elle me demanda si j'étais aussi Japonaise et j'hocha la tête, n'ayant aucun intérêt à mentir sur le sujet. Nous avons au moins un autre point commun que notre "féminité" et notre "neutralité". Elle poussa ensuite un soupire avant de s'enfoncer un peu plus dans l'eau, ce qui me fit me demander ce à quoi elle pensait. Mais la fille bien élevée que je suis ne montre aucunement mon interrogation et ne posera pas de questions. Je suis peut-être un peu blasée, mais je ne suis pas aussi inconsciente que je le parais. Mais ensuite vint la question sur le travail... Bien qu'en réalité je ne réagis pas plus que ça, après tout il faut toujours savoir répondre avec calme à cette question en particulier dans notre travail.

- Je travaille dans un pâtisserie. Et que je ne parle pas souvent du travail, j'espère que ça ne te dérange pas si je te retourne la question?

Mon regard était détendu et légèrement endormis à cause de la vapeur, quant au ton de ma voix, il était neutre avec une touche d'innocence... En somme, mon regard et mon ton habituels. Même si, en toute honnêteté, je ne suis pas vraiment habituée à parler du travail. Je suis probablement trop flemmarde pour parler de quelque chose pour lequel je dois dépenser de l'énergie... Eh bien, de toutes manières la réponse est simple. Il y a beaucoup de pâtisseries dans la ville après tout, mais il y a moins de théâtre... Et puis, étant donné que je travaille sans masque chez mg, je ne mentionne que mon travail chez elle, ce qui me semble logique afin de protéger ma véritable identité... Quelle idée j'ai eu, de devenir agent double. Qui dit double dit deux fois plus de travail... Mais deux fois plus d'excuses pour moins travailler de chaque côté. Même si cela peut paraître étrange pour une combattante, vu que l'on penserait plutôt à quelqu'un spécialisé dans l'infiltration pour ce genre de travail... Mais il se trouve que non.

- Il est tout de même reposant de venir ici en dehors du travail, d'autant plus que cet endroit n'est pas surpeuplé.

A vrai dire, je n'avais pas vraiment prêté attention à mes mots, j'étais probablement trop détendue. Enfin, tant que ce n'est pas ma manie d'être trop affective qui ressort, ce n'est pas spécialement grave. Vraiment... Me montrer autant affective avec une inconnue -et en plus nues...- ce serait plus que louche...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 98
Arme de prédilection : Combat à mains nues / Magie de feu
Arme non maitrisée : Les armes lourdes / Armes blanches
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 24 Aoû - 21:14
Cette conversation était plutôt... Banale, en fait. Moi qui m'attendait à ce qu'elle soit quelqu'un de spécial... Ce n'était qu'une banale employée qui travaillait dans une pâtisserie. Je n'allais pas lui demander plus de précisions que ça, car ici, des pâtisseries, il n'y en a pas beaucoup, et puis de toute façon, ce genre de détails ne m'intéresse pas. Parce que déjà, j'envoie toujours des larbins me chercher des pâtisseries quand j'ai faim, enfin, j'envoyais, parce que j'ai plus de colocataires maintenant, et puis , les personnes que je croise dans la rue s'enfuient toutes en courant. Pourtant, je ne suis qu'une personne banale parmi tant d'autres qui demande juste un petit service, non ? Bon, en les menaçant de les mettre au flammes éternelles du phénix pour être plus convaincante, mais ils me prennent pour une folle et partent. M'enfin... A son tour, elle me demanda ou je travaillais. Je n'allais quand même pas lui dire que j'étais agent secret de chez GML. Car même si j'en avais strictement rien à faire de mon travail et que je faisais ça pour me divertir... J'avais quand même une certaine dignité à avoir, et tomber sa couverture directement fait très mal à la dignité. C'est quoi déjà la couverture quand on est agent du Grand Méchant Loup... Ah, oui, comédien dans une pièce de théâtre. Bon, et bien j'espère que ça passera... Heureusement que je suis douée pour mentir et pour jouer un certain jeu d'actrice.

- Une pâtisserie ? Voila qui serait intéressant de venir visiter, un de ces jours. Personnellement, je travaille comme comédienne dans une troupe de théâtre, mais comme je déteste les gens, je suis souvent sous la scène à souffler des répliques. Mais je n'aime pas trop parler de mon travail, j'ai l'impression de perdre un peu de dignité à chaque fois que je le fais... Être sous une scène à souffler des répliques, ce n'est pas... Nul ?

Au moins, elle connaissait le fond de ma pensée, maintenant. Je regardais mon interlocutrice dans les yeux. La pauvre, on aurait dit qu'elle était en train de s'endormir. Ce n'était pas de ma faute, au moins ? Car ça serait... Vexant d'apprendre ça. Je ne me savais pas si ennuyeuse. Je pense plutôt que c'est la vapeur, car cette chaleur, c'est agréable... J'en ai presque envie de dormir, si je n'étais pas avec quelqu'un dans ces bains. Puis, après quelques secondes de blanc, cette dernière reprit la parole, pour dire que c'était relaxant de venir ici après du travail. C'est vrai que c'est une bonne chose... On oublie vite le stress d'une dure semaine, après tout ça. Et comme je suis presque toujours sur le terrain, la plus part du temps... Il n'est pas rare de me voir me plaindre de courbatures, ce qui me fait passer pour une vieille, alors que physiquement, je fais 20 ans, et que mon corps est toujours en forme optimale. Ce qui me donne aussi envie d'aller faire brûler ceux qui me font ça, mais on ne brûle pas ses collègues voyons. Sinon, je m'ennuierais bien si j'étais virée et sans passe temps... Quoi que, je pourrais aller chercher des adversaires à ma hauteur dans le monde, mais je n'aime pas tant que ça voyager. Je hochais la tête, avant de lui faire un petit sourire.

- Il est vrai que c'est relaxant de se reposer ici après le travail. Mais ce qui serait mieux... Ce serait de boire une coupe de saké en se baignant, n'est-ce pas ? Malheureusement, l'alcool est interdit ici. Quel dommage... Même si j'en bois très rarement.

Puis, brusquement, je me levais, avant d'aller près des palissades, histoire de m'assurer que personne n'était en train de nous contempler à de pervers dessins, et personne ne le faisait, ce qui était rassurant, d'un côté. Puis, je revenais m'asseoir, en face de Yuzu, avant de pencher la tête sur le côté. Elle devait probablement se demander ce que je faisais... Je pris un sourire sadique. Pourquoi ? Je n'en sais rien, ça fait plus crédible pour dire ce que j'allais dire. Je sortais mes mains de l'eau, avant de m'accouder contre le rebord en pierre du bain. C'était reposant et relaxant... Mais bon, passons. Elle devait vraiment se demander le pourquoi du comment j'étais allé aux palissades, et je n'avais pas envie qu'elle s'imagine que je voulais mater des hommes en pleine effervescence ou quoi que ce soit.

- Hm ? Je m'étais juste assurée que personne n'était en train de nous regarder nous baigner. De toute façon, je crois que personne n'est assez fou pour faire ça quand je suis dans les parages. Je crois bien que ma réputation de pyromane me précède. M'enfin, je ne te donnerais pas plus de détails là-dessus. Tu es une inconnue, et puis, je n'ai jamais aimé faire part de mon histoire aux gens, de toute façon ~

Puis je m'enfonçais un peu plus dans l'eau, laissant ma longue chevelure blanche s'étaler dans l'eau. Il n'y avait bien que dans les sources chaudes que je pouvais faire ça... Car je déteste l'eau. Sauf quand elle est chaude. Et puis, même... Je m'ennuie vite, dans l'eau. Mais pour une fois que j'avais quelqu'un qui avait envie de me parler, je n'allais pas lui poser un lapin et partir comme ça parce que j'en avais rien à faire ? Et puis, de toute façon, elle avait réussi à captiver mon attention, ce qui était rare de la part d'une simple humaine, donc j'allais l'en gratifier en lui faisant l'honneur de converser avec elle autre part qu'au travail. Mes chevilles ? Elles vont très bien, merci.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 46
Arme de prédilection : Armes lourdes, combat au corps à corps
Arme non maitrisée : Arc, armes à feu sur longues distances
Agent Double
Agent Double
Mar 11 Oct - 16:40
La conversation continuant de manière plutôt ordinaire -ce qui est assez reposant d'une certaine manière- j'appris que Hanabi travaillait dans une troupe de théâtre. Hum. Ce pourrait être une troupe ambulante ou autre mais naturellement, je pensas à l'organisation. En y repensant, elle a une apparence assez peu commune, donc ce ne serait pas si étonnant... Sauf que je ne sais rien de plus sur elle, donc je ne vais pas prendre la peine de penser boulot et simplement la considérer comme une personne ayant eu l’amabilité de discuter avec moi, ce qui est vrai au fond.

En tout cas, elle ne semble pas passionnée par sa profession... Cette franchise a quelque chose d'assez amusant. Personnellement, je serais incapable de parler aussi librement à quelqu'un que je viens de rencontrer, mais disons qu'elle "me facilite la tâche". Dans le sens où je ne suis pas encore habituée au principe de communication. S'ajoutant a son honnêteté apparente, elle proposa du saké, bien qu'en précisent que l'on ne pouvait pas en boire dans les bains. Je devrais d'ailleurs essayer un jour... Je n'ai jamais vraiment eu l'occasion d'en boire, et entant que Japonaise, je pense que je me dois de le savoir -et non, il n'y a rien d'étrange dans mon sens des priorités.

Lorsqu'elle se releva brusquement, je m'enfonças dans l'eau comme par réflexe en lui adressant un regard interrogatif. C'était comme si... Elle avait eu une illumination, et vu que l'on parlait de saké mes idées dévillèrent  sur plusieurs possibilités qui colleraient parfaitement avec le sourire sadique qu'elle affichait. Mais en revenant elle m'expliqua qu'elle s'assurait naturellement que personne ne mate. Que personne ne mate... Hum? Tiens, je n'y avais jamais penser, sûrement étais-je trop somnolente pour ne serait-ce que réfléchir à ce qu'il pouvait se passer de "l'autre côté". En y pensant, je m'enfonças d'avantage dans l'eau, un peu gênée.

Mais je repris alors ma position initiale à l'entente de la suite. Apparemment, elle avait une certaine réputation dans les parages, une réputation sur laquelle je ne me suis pas renseignée. Cela m'intriguait cependant quelque peu... Une pyromane? N'était-ce qu'une sorte de surnom ou... Avait-elle sérieusement une sorte de "talent" avec le feu? Le feu... En y pensant, me regard sembla se perdre dans le vide un bref instant et des mots dits à voix basses sortirent seuls de ma bouche:

- En y repensant, je me demande quand était la dernière fois que j'ai vu du feu...

Le dernier souvenir qui résidait dans ma mémoire date de mon enfance, par la suite, j'ai principalement loger dans différents hôtels, aussi je n'ai pas vraiment eu l'occasion d'en revoir. Mais je me repris, sans même me rendre compte que j'avais lâcher un murmure un sourire si discret qu'il était dur de le remarquer apparut quand je reportas mon regard vers Hanabi:

- D'une certaine manière, c'est rassurant de te savoir ici maintenant que tu as dit ça.

Mon ton était légèrement plaisantin mais c'était honnête. Au moins j'étais sûre que nous n'aurions pas ce genre de problème. Si ça venait à arriver, je pourrait rapidement remettre ma serviette, sauter par-dessus les palissades et réglé ça par la force mais... ça me demanderait de faire des eff- euh... de risquer de prendre fois en sortant aussi brusquement de l'eau! Moui, c'est bien ça, ahem. Malgré ça, ma voix prit soudain un air légèrement taquin bien que la neutralité de mon visage persistait.

- Même si la situation serait assez amusante, en plus de prouver une nouvelle fois la supériorité de la femme~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre aux thermes [Pv: L'oiseau de Feu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un oiseau qui chante....
» L'oiseau messager
» Deux oiseau etrange(PV Duscisio)
» Un petit kit pour l'oiseau bleu
» Un petit oiseau, un petit poisson, ... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Partie RP :: Chantilly :: Les thermes-