AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un nouveau copain [RP with Pinnocchio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Ven 9 Jan - 18:07
Il était enfin arrivé le petit Jack. Petit c'était bien le mot, il fallait dire qu'il était pas grand le Jack.
Même les filles qui venaient l'aborder dans l'espoir d'attraper le beau jeune homme étaient plus grandes que lui. Mais, de toute façon, plus c'est petit, plus c'est mignon. Et Jack, il a la classe et la beau-gossitude en plus ! Alors quoi de mieux?

Donc, je disais ? Oui, l'Apollon des flocons venait d'arriver face à sa nouvelle maison. Il y fut envoyé un peu de force, à dire vrai.. C'était son patron qui lui avait dit d'y aller et de s'y trouver un travail. " Pour au moins faire quelque chose de ta vie, par ce que rire c'est bien mais tu vas rien réussir dans la vie rien qu'avec ça. "

- " Pfouais... Si tu l'dit patron... "
Jack soupirai déjà à l'idée de devoir habiter avec quelqu'un. Certes il aimait rire, mais au fond, c'était un solitaire. Il avait toujours vécu seul depuis qu'il était devenu le légendaire Jack Frost, un peu oublié de tous...
Mais ! Mais mais mais, par ce qu'il y a toujours un mais, il ne perdait pas espoir.

Peut-être que son colloc' allait être le plus sympas du monde, qu'il allait le laisser faire ce qu'il voulait sans broncher. Par ce que Jack est un peu égoïste, il fait des conneries, des trucs et tout ça mais il s'en fou des autres, l'important c'est que ce soit lui qui s'éclate !
Puis... trouver un travail ? Trouver un travail !
S'il vous plait, Jack travailler ? On aura tout vu... Surtout qu'il avait entendu que la boutique que son mystérieux colocataire dirigeait était spécialisée dans les pantins. Les pantins... en bois...

Jack réfléchissait à ce qu'il allait bien pouvoir faire dans cette boutique, le bois, la glace. Pas de gros points communs. Enfin, fort heureusement pour lui, le gamin n'avait pas affaire à un pyromane, c'était déjà ça.

Face à la grande demeure, le jeune albinos sortait un papier chiffonnée, recouvert d'une petite poudreuse de flocons, non sans rappeler un petit aspect sucré. Sur le brouillon était noté l'adresse et le nom du colocataire.
" Hum... Pinocchio... Ca me dit quelque chose ça ... "

Sans plus attendre et après avoir vérifié s'il ne s'était pas trompé de maison, le seigneur du froid entrai à pas de géant dans la propriété avant de toquer à la porte. Prêt à être accueilli, il entrevit alors le visage de son nouvel futur ami avant de fermer rapidement les yeux pour afficher un large sourire.

" Hello ! "


Hrp : :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mar 30 Juin - 15:11

Un nouveau copain # Feat Jackie






Pitié.. achevez-moi mon dieu, maintenant, avant que toute ma volonté ne défaille et que je ne décide de mettre fin à mes jours moi-même en sautant du haut de mon immeuble et abandonne tous mes adorables petits pantins à une décomposition longue et atroce. Non. Je ne pourrais leur faire cela. Un énième soupir sortit de ma bouche. Quel était mon problème? Aujourd'hui, j'accueillais un nouveau colocataire chez moi. Et j'avais du mal à accepter le fait de partager ma maison. Mais ce n'est pas comme si le choix était facultatif, après tout. J'avais besoin d'argent, mon commerce n'allait pas fort en ce moment, et tout me semblait devenu futile et sans intérêt. Avec un peu de chance, ce nouvel arrivant pimentera un tant sois peu les choses. J’espère ne pas tomber sur un pyromane comme la dernière fois, ou pire : un bucheron. Je frissonna à cette idée. Grand dieu... quelle horreur ! Mais bon, peut-être mon inquiétude n'avait pas de raison d'être, après tout. Il était surement agréable, beau et aimable. Beurk. Dio Mio! un couteau je vous pris... juste pour tailler mes jolies petites veines. Après tout, ce n'est pas comme si je risquais de manquer à quelqu'un. Le père mort, la mère morte, la mafia sur le dos... dixième soupir. Je posa la petite bouteille de jus de pomme sur la table, et m'adossa à mon siège, fixant la porte avec appréhension, derrière mon bureau. Tout était rangé, ordonné, bien mis à la place où il devrait être. Et dans quelques instants, cette harmonie sera brisé par un bruyant et éblouissant :

«  Hello !  »

Je ferma mes yeux. Ca y est. On y était. Que le carnage commence. Cette voix était assourdissante et pleine de joie. Je grimaça. Un oeil s'ouvrit... et je tomba nez à nez devant la plus mignonne tête blanche que j'eus jamais contemplé de ma vie. Une peau neigeuse, comme la touffe sur son crâne, de beaux yeux et... je ne ferais aucun commentaire sur son choix vestimentaire. Je le lorgna pendant quelques bonnes minutes, avant de me racler la gorge et retrouver un semblant de sérieux. Finalement, cette collocation pourrait s'avérer plus intéressante que prévue... Je lui rendit un petit "bonjour" et replongea la tête dans mon bureau, cherchant mes papiers et la lettre d'arrivée. Son nom, son nom... ha ! trouvé ! Je sortis d'un tiroir une feuille blanchie et usée par la saleté régnant sur cette table, et l'ouvrit. Alors... Monsieur Jack Frost. Un sourire amusé perça mes lèvres : ce nom était relativement bien choisie. Et cet homme serait donc mon nouveau colocataire. Je releva la tête : hum... ça pourrait aller, je suppose.

«  Buongiorno Tesoro ! Je suis Lorenzo Giovanni, ton colocataire, fabricant et vendeur de marionnette, et propriétaire actuel de cette petite résidence. Tu es bien Jack Frost, ou je me trompe?  »

Si ce n'est pas lui, je fous ma tête dans un sceau d'eau complétement glacé et je me tranche ma gorge de roquet.

HRP.

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mer 8 Juil - 15:05
Alors que le jeune Jack Frost rentrait dans la maison, comme si c’était chez-lui, quel sans gène dit-donc, il ne se contentait que d’un petit « bonjour » de son colocataire.

Hummm, pas très accueillant celui-là, il faut croire. Par ce que bon, pas un seul sourire, pas une seule once de fantaisie, c’est un peu ennuyeux. Et Jack déteste l’ennui, il le déteste au plus haut point. Rouvrant ses petits yeux d’un bleu profond que son colocataire avait eu le temps de détailler quelques secondes, le nouvel ami se replongeait dans son bureau. Il était certes sale, recouvert de suie de bois, de chutes et autres poussière, il était aussi tout désordonné. Du bordel partout dessus, ce qui ne manquait pas de faire rire intérieurement notre petit Jack qui s’amusait à le voir fouiller avec ardeur pour espérer retrouver ce quelque chose qu’il convoitait tant.

Il ne manquait pas d’originalité celui-là on va dire… Est-ce que c’était une tradition chez lui de saluer les gens en fouillant un bureau avec, à la limite, quelques gouttes de sueur dues au stress qui perlaient sur son visage. Franchement, Jack se retenait bien de rire en le voyant de la sorte. Joyeux moqueur dans l’âme, la seule chose qui le retenait, c’était de prévoir que son nouvel ami allait se vexer s’il éclatait de rire comme un enfant de 10 ans qu’il était . Il ne voulait surement pas commencer une nouvelle possible amitié avec ce jeune homme pareillement. Oh non, il n’avait pas envie de commencer ça en ayant fait une gaffe à réparer.

Mais alors que l’anonyme, on ne pouvait plus vraiment l’appeler l’inconnu maintenant, trouvait enfin son graal, il changeait du tout au tout. Arborant une expression plus naturelle, une expression plutôt rassurante d’ailleurs, changeant de ton et aussi d’éloquence, le jeune homme des flocons avait vraiment du mal à y croire !

- « Buongiorno Tesoro ! Je suis Lorenzo Giovanni, ton colocataire, fabricant et vendeur de marionnette, et propriétaire actuel de cette petite résidence. Tu es bien Jack Frost, ou je me trompe? »

A cette nouvelle salutation des plus raffinée, même un peu trop pour le jeune homme du moyen-âge, Jack Frost était tout crispé à l’idée de répondre à ce jeune homme qui semblait être finalement beaucoup plus civilisé que lui. Sa gorge se séchait, il déglutissait, ses yeux ne voulaient même plus cligner et il avait une horrible grimace qui commençait à se dessiner sur sa petite bouille toute jeunotte.

« Qu’est-ce que je lui répond, qu’est-ce que je lui répond ?! » Se répétait le pauvre Jack qui se torturait la tête pour trois fois rien. Lui qui prend tout à la légère en habitude, pour ce genre de situation, il le prenait vraiment à cœur. Devait-il remonter à son niveau de langage, histoire de ne pas voir le regard déçu de son colocataire ? Devait-il, au contraire, répondre comme lui le ferait, au risque de le décevoir et de, justement, devoir réparer cette gaffe plutôt que celle de l’éclat de rire ?
Aaaah ! Jack n’en pouvait plus de réfléchir autant ! Intérieurement, son cerveau explosait, donc… il implosait oui. Mais, extérieurement, il ne faisait qu’un mouvement de tête. Il hochait la tête négativement, oubliant totalement la question de sa nouvelle connaissance, en guise de « non, je ne sais pas quoi faire ! »

Mais, alors qu’il voyait l’expression du travailleur changer du tout au tout, le jeune Jack eut le courage de répondre oralement à la question, une fois que celle-ci lui était revenue en tête.
Gardant son mouvement négatif de la tête, il finit par répondre doucement, limite en bégayant :
- « O…Oui… »
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau copain [RP with Pinnocchio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agence Cooki :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-