Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV Green] Comment créer une bagarre dans un lieu censé être silencieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Jeu 28 Nov - 21:30
Magenta avait décidé ce matin de traîner un peu à la bibliothèque à la recherche d'infos pour un futur projet. Rien que pour trouver les bons livres à feuilleter dans le bon endroit, elle avait mis une petite heure et du coup, il lui restait beaucoup moins de temps pour parcourir les ouvrages. Heureusement, en ce moment elle avait peu de missions, ou sinon la mission quotidienne assez simple.

Pour son projet, elle avait eu l'idée folle de trouver l'élixir d'amour mais avait tout de suite abandonner sachant que c'était totalement débile de créer ce genre de truc. Surtout, auquel cas elle aurait réussi, si ça tombait entre de mauvaises mains. Alors n'ayant pas d'autres idées (vous lecteurs, sachez que l'élixir d'amour était son idée la moins absurde...), elle s'était rendue ici armée de deux sandwich au poulet, de son carnet de notes et de ses lunettes. Oui parce que travailler dans le noir a fait baisser sa vue et elle est obligée de porter des lunettes pour lire.

Elle s'assit alors sur un des bureaux avec la pile de livres qu'elle avait retenue. Avant de commença à feuilleter les pages, elle regarda autour d'elle qui était présent. Cherchez pas c'est une de ses manies. Il n'y avait pas grand monde mais dans ce peu de monde, elle retenue tout de même un visage. Et ce visage, elle le regarda de haut en bas, le fixa et se fit la réflexion qu'elle aurait dû se faire quand elle l'avait retrouvé il y a peu de temps à la piscine. Ce gars là-bas, elle le connaissait et pas d'hier. Elle leva les sourcils de surprise en voyant ce qu'il avait au doigt. Là, plus de doutes c'était bien lui.

Elle se leva, laissant ses bouquins de côtés, et alla à sa rencontre, bien sûr oubliant d'enlever ses lunettes comme d'habitude. Quelle tête en l'air, celle-là.

- Tiens, Ethan. Ça fait un bail, je t'avais pas reconnu quand on s'est vu à la piscine.


Dernière édition par Agent Magenta le Jeu 28 Nov - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Jeu 28 Nov - 22:16
Mangeeeer … Argh, j’ai faim … Trop … faim.

Un gargouillement monstrueux vint briser la plus belle de toutes les mélodies … Le silence. Green, qui avait choisi d’aller à la biblio pour travailler plus tôt que d’aller se bourrer en boite, languissait comme un vers sur une des nombreuses tables de la grande bibliothèque. Il était là depuis ce matin, triant des dossiers sur ses derniers rapports de missions. Sauf qu’il n’avait rien n’avaler de toute la journée. Et il devait impérativement finir pour les rendre à MG. Déjà qu’il était en retard de deux semaines sur son taf. Sa tête lourdement posait sur la table, Green ressemblait un petit enfant abandonné par ses parents. Petit enfant avec pleins pleins de papiers de grands autour de lui.
Une odeur vint titillait ses narines … Poulet ! Il se redressa tel un lévrier pour observer les alentours …

- Tiens, Ethan. Ça fait un bail, je t'avais reconnu quand on s'est vu à la piscine.

- Aaaah ! sursauta-il sur sa chaise. Wow, t’as pas idée d’apparaitre comme un fantôme devant moi ! Bouge de là, je cherche mon repas, pesta-t-il énervé, se fichant complétement de qui elle était.

La bibliothécaire persiffla un « Chuuuut » qui fit crisser les dents du brun.
Bref. C’est vrai quoi, des filles il en croisait des centaines. Elles se souvenaient souvent de lui, mais lui se souvenait jamais d’elles. Mais, c’est vachement zarb une fille aux cheveux roses nan ? A part Milliana, il connaissait personne avec cette couleur de che … veux. Green écarquilla les yeux … Toi …

« - Alors là, c’est le dortoir. A côté, c’est le réfectoire.  En général, le pion n’aime pas trop qu’on vienne roder par ici.

La petite brune, qui devait être âgée de 7 ans, à peine, se pencha vers lui pour ajouter en murmurant tout bas :

- Je crois que cette pièce renferme un secret. Mais, il ne veut pas qu’on sache c’est quoi.
- C’est un peu le but d’un secret, ajouta Ethan, timidement. C’est qui le pion ?
- C’est LA personne que tu dois éviter quand tu piques des cookies dans les cuisines. Sinon, d’après les grands, il t’emmène dans un endroit … et tu reviens jamais … Tu te connais Geoffroy Michelo ?

Le petit garçon secoua la tête négativement.

- Eh ben justement …

Gloups. C’est surement la phrase que les grands disent pour faire rebuter les plus courageux. La petite brune continuait de lui faire visiter les lieux, et de lui filer quelque bons conseils pour survivre dans cet orphelinat … des plus accueillants. Je sens que je vais vraiment me plaire ici, pensa Ethan, sarcastique et triste à la fois. Il serra sa bague trop grande pour lui entre ses petits doigts …"


Green s’enfonça sur sa chaise. Perturbé et secoué par ce flash-back.

-Avant … t’étais brune … pourquoi t’as changé de couleur de cheveux ? dit-il sans élever le timbre de sa voix en continuant de la fixer.
Elle allait peut-être rien comprendre à cette question chelou mais … il était sûr que c’était elle. Certain même.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Ven 29 Nov - 10:18
- Aaaah ! sursauta-il sur sa chaise. Wow, t’as pas idée d’apparaitre comme un fantôme devant moi ! Bouge de là, je cherche mon repas, pesta-t-il énervé, se fichant complètement de qui elle était.

Waa, c'est comme ça qu'on accueille les anciens amis chez lui ? Dis donc, il a changé, il était plus sympa avant.

- Tu veux parler du sandwich au poulet dans mon sac ?

- Chuuuut !

Ça y est, la bibliothécaire s'y mettait aussi. Qu'est-ce qu'ils avaient aujourd'hui, ils avaient renversé leur tartine de nuttella du mauvais côté ou quoi ?

Enfin bref, revenons sur Ethan. Quand elle était à l'orphelinat, Juan accueillait souvent les nouveaux, la plu part du temps plus vieux qu'elle, âgée de cinq ans. Mais elle les prenait quand même sous son aile et au final, elle avait créé comme un clan. Elle n'était pas la seule à faire ça mais disons que leur groupe était le plus turbulent.

Alors comme tout les autres, elle avait pris Ethan dans son groupe, qu'il soit d'accord ou pas d'ailleurs. Et quand elle est partie à 13 ans de l'orphelinat, elle l'avait "confié" à Ethan et depuis, elle ne sait pas ce qui s'est passé. Ethan était celui qui trouvait les meilleurs idées pour les bêtises, même s'il était plus timide au début. Les autres lui avaient dit que c'était une mauvaise idée mais elle savait que les autres n'aimaient pas trop Ethan alors si elle ne lui confiait pas le groupe, il se serait peut-être retrouvé tout seul. Ce qui était peut-être le cas puisqu'elle ne savait pas ce qu'était devenu leur petite team de délinquants.

-Avant … t’étais brune … pourquoi t’as changé de couleur de cheveux ?

Oui c'est vrai qu'il avait de quoi s'étonner. Pourquoi elle avait fait ça ? Parce que quand elle était partie en maison d'accueil, elle faisait vivre l'enfer à ses parents d'un temps. Elle fuguait souvent et à chaque fois, soit elle cherchait un moyen de retrouver son frère et quitter ces enfers, soit elle allait au parc ou devant l'orphelinat. Puis elle s'est rendue compte que ça lui faisait trop mal de revoir ces lieux chers à ses yeux alors elle avait décidé de tourner la page.

- Pour commencer un nouveau chapitre. J'avais besoin d'être différente et pas simplement une gosse qu'on trimbale de famille en famille. D'ailleurs, tu es majeur non ? C'est pour ça que tu n'es plus à l'orphelinat...
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 29 Nov - 19:54
- Tu veux parler du sandwich au poulet dans mon sac ?

Green la regarda en haussant un sourcil interrogateur. Je ne sais pas, mais … Si tu me le proposes si gentiment alors … Un sourire pensif flotta sur ses lèvres. Elle avait intérêt à surveiller de près son sac la petite rose, enfin j’dis ça, j’dis rien.

- Pour commencer un nouveau chapitre …

Un nouveau chapitre hein … Je tourne la page et j’écris une nouvelle histoire … Ses paroles faisaient toujours référence à l’univers débile des livres. Maintenant il s’en souvenait … Juan n’a pas changé contrairement à ce qu’elle voulait faire croire en changeant simplement et naïvement sa couleur de cheveux. Lui, avait choisi une méthode plus radicale. Couper toutes sortes de liens passés. Alors, qu’elle ne s’étonne pas s’il était aussi froid avec elle. Ethan en avait passé du temps en sa compagnie à faire les quatre cents coups à l’orphelinat des Enfants Perdus (belle référence à l’univers de Peter Pan XD !) en chipant tous pleins de choses. Au début, il était timide, ‘fin timide comme un nouveau quoi parce qu’au fond, depuis qu’il était tout petit, il était très sûr de lui. Juan avait montait une petite bande au fil des années, que Green avait rejoint de pleins grès. Rares étaient les fois où ils se faisaient prendre. Et heureusement d’ailleurs parce qu’en général les sanctions étaient sévères même … atroces. Genre 3 bonnes semaines à dormir dans la cave aux punis. Et puis elle avait finis par être envoyé dans une famille d’accueil, elle lui avait légué le groupe à sa grande surprise. Les autres n’aimaient pas vraiment l’assurance et la désinvolture naturelle du petit brun. Raison pour laquelle la team s’était dissoute … Ils lui avaient tendus le plus beau piège de tous les temps en le laissant se faire prendre par le pion et l’accuser de toutes les conneries … « Après tout c’est toi le chef. Toute responsabilité te revient de droit ». A partir de ce jour, Green ne faisait plus confiance à personne. Il mener ses escapades nocturnes seul et avait développé la capacité à s’attirer beaucoup d’ennuis en se moquant ouvertement de tout le monde. Et il avait appréhendé tous les vices du monde. Le mensonge, la manipulation, la provocation et même la séduction- pour obtenir ce qu’il voulait- n’avaient plus aucuns secrets pour lui.

-… trimbale de famille en famille.


Hein ? A merde je n’ai pas suivi. Au pire ça ne devait pas être bien intéressant.


- … D'ailleurs, tu es majeur non ? C'est pour ça que tu n'es plus à l'orphelinat...

- Hn, ignorante,
dit-il en lâchant un sourire narquois, je n’ai pas attendu ma majorité pour me barrer de là-bas. T’as encore des questions idiotes comme celles-là ? Si oui, voilà la sortie, dit-il en pointant la porte de la biblio.

Green rassembla tous ses papiers pour les fourrer dans son sac à dos à l’arrache. Il leva la tête vers elle. Et dire que je ne l’avais même pas reconnu. Je crois qu’elle fait aussi partit de l’Agence. Sinon elle ne m’aurait pas appelé par mon nom d’agent à la piscine quand elle était complétement pétée. Et depuis quand elle porte des lunettes ?

- Bon tu m’excuseras mais j’ai faim.

Il se leva en mettant son sac sur son dos … et soudain se précipita vers celui de Juan en éclatant d’un rire … Insupportable. Juste pour l’énerver. Juste pour tester ses nerfs … Et s’amuser avec.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Lun 2 Déc - 14:56
- Hn, ignorante, dit-il en lâchant un sourire narquois, je n’ai pas attendu ma majorité pour me barrer de là-bas. T’as encore des questions idiotes comme celles-là ? Si oui, voilà la sortie, dit-il en pointant la porte de la biblio.

- Eeeeeh c'est bon on se détend, je demandais juste. Et ici c'est un lieu public donc ce n'est pas à toi de choisir si je dois sortir ou pas !

- Bon tu m’excuseras mais j’ai faim.

Juan le regarda avec suspicion tandis qu'il s'éloignait. Elle tourna la tête vers son sac et... vit flou. Merde les lunettes. Elle les enleva et les posa sur la tables. Et quand elle releva la tête, elle vit Green approcher dangereusement de ses précieux sandwitch en éclatant de rire. Et dire qu'elle comptait lui en passer s'il était sympa avec elle... M'enfin, elle aurait dû s'y attendre, il a appris à voler aussi bien qu'elle.
Mais elle ne comptait pas abandonner ses sandwitch ici. Juan se précipita vers lui et tenta de lui arracher le sac des mains de toutes ses forces. Heureusement que ce n'était pas sa besace pleine de potions sinon elle était fichue. La besace en question étant posée sur un siège, bien cachée. La bibliothécaire en colère venait vers eux pour les séparer et mettre fin au vacarme. La pauvre...
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Mar 3 Déc - 19:16
- Eeeeeh c'est bon on se détend, je demandais juste.

Tu veux faire un geste pour l’humanité ? Ne demande plus rien ! Sérieux tu te fais du mal. Green s’apprêta à ouvrir la bouche pour répliquer mais s’abstint.

- … Et ici c'est un lieu public donc ce n'est pas à toi de choisir si je dois sortir ou pas !

Mon dieu … Humainement parlant on ne peut pas toucher la débilité à un point aussi critique. Elle est bien partie pour me sortir la charte de la bibliothèque …

Juan se précipita vers Ethan pour récupérer son sac. Mais celui la stoppa avec un bras et essaya de garder une distance entre elle et lui en pressant sa main contre le front de la jeune fille. Comme quand un petit veut se mesurer à grand. Et même que la scène parait tellement pathétique que tout le monde se fend la gueule. En général. Parce que là, la bibliothécaire n’avait pas l’air de vouloir rire. Elle les sépara et commença à leur rappeler les règles de, je cite : « cet endroit respectable qui est censé rester SI-LEN-CIEUX ! ». Green lui assura avec un grand sourire d’ange qu’elle n’aurait plus besoin de se déranger.

- J’espère bien !

La vieille pingre à lunette s’éloigna en claquant des talons, hautaine. Les gens qui avaient assistés à la scène replongèrent leurs têtes dans les bouquins. Ethan s’assit sur l’une des chaises à proximité et adressa un rictus ironique à Juan, du genre « Tu ne voudrais quand même pas qu’elle revienne ? Alors tâche de poser sagement tes fesses sur une chaise et de rester calme». Bon, voyons voir ce qu’il y a là-dedans. Hum, c’est pas mal ça.

- Deux sandwiches ?! La vache, t’attendais quelqu’un ou c’est ton côté « gloutonne » qui a refait surface ? ricana-t-il.

Il en prit un et lui lança l’autre. Vous n’aviez quand même pas cru qu’il allait manger les deux ? Je vous rassure, il n’est pas si méchant. Il avala une bouché en levant le pouce vers le haut pour lui dire qu’il était délicieux.
Les yeux noirs du jeune homme se posèrent sur les livres que Juan était sans doute entrain de feuilleter un peu plus tôt. Et … en particulier sur un.

- « Comment créer un élixir d’amour en quelques étapes ? » … … …
Green leva la tête vers elle … Et éclata tout bonnement de rire sous son nez … Naaaaannn, Juan, t’es sérieuse là ?!! Hahaha, naaann, c’est pas possible, ne me dis pas que tu crois à ces conneries ?!!

Il essaya de se calmer mais c’était trop. Tout le monde se tourna vers Green qui s’était écroulé sur la table. Le jeune brun respira profondément puis reprit calmement un grand sourire espiègle aux lèvres.

- Aloooors, dit-il d’une voix insupportable, à qui est destiné cette potion ? Tu es tellement désespérée que tu as recours à ce genre de choses ? Je ne te croyais pas comme ça, continua-t-il, guilleret.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Ven 27 Déc - 2:59
Juan se débattait contre Green pour à tout prix récupérer son sac. Mais comme cela l'avait toujours été, l'homme était plus fort que la femme, alors Green était plus fort qu'elle donc impossible d'avoir son sac entre ses mains. Pendant que la bibliothécaire venait les sermonner, Juan tenta plusieurs tentatives pour récupérer son sac tant que l'attention de Green était retenue ailleurs mais malheureusement, il la tenait encore à bonne distance et esquivait ses tentatives.
Une fois la bibliothécaire partie, Green s'était assis sur une chaise faisant cesser ses pathétiques tentatives et commença à vider le contenu du sac. Juan en profita pour faire le tour de la table pour récupérer sa précieuse sacoche. Elle s'assit en face de Green et la mit sur ses genoux.

- Deux sandwiches ?! La vache, t’attendais quelqu’un ou c’est ton côté « gloutonne » qui a refait surface ?

Juan fit la moue à la remarque. Elle était gourmande mais n'aimait pas l'avouer. Elle sortit alors comme d'habitude son excuse préférée.

- J'ai pas mangé ce matin, j'ai faim.

Et pour donner du sens à ses paroles, son ventre gargouilla bruyamment.
Elle attrapa le sandwitch que Green lui lançait tandis qu'il mangeait l'autre. Bon tant pis, elle s'achèterait des cookies sur le chemin. Elle commença à manger et sourit en voyant que Green aimait le sandwitch. Elle les avait fait elle-même, ceux qu'on achète sont trop chers et beaucoup moins bons.

- « Comment créer un élixir d’amour en quelques étapes ? » … … … Green leva la tête vers elle … Et éclata tout bonnement de rire sous son nez … Naaaaannn, Juan, t’es sérieuse là ?!! Hahaha, naaann, c’est pas possible, ne me dis pas que tu crois à ces conneries ?!!

Mmmh ? Juan regarda Green pouffer de rire le temps que ses mots percutent. Ah oui, l'élixir. Nan, cette idée là elle l'avait abandonnée même si elle croyait que c'était possible. Mais elle attendait que Green se calme pour lui dire sinon elle n'y arriverait jamais.

- Aloooors, dit-il d’une voix insupportable, à qui est destiné cette potion ? Tu es tellement désespérée que tu as recours à ce genre de choses ? Je ne te croyais pas comme ça, continua-t-il, guilleret.

- Justement, c'est parce que ce n'est destiné à personne que j'avais abandonner l'idée. Tu es juste arrivé au moment où j'allais faire le tri, répondit-elle calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Jeu 2 Jan - 17:13
- Justement, c'est parce que ce n'est destiné à personne que j'avais abandonner l'idée. Tu es juste arrivé au moment où j'allais faire le tri, répondit-elle calmement.

- …

Green cligna plusieurs fois des yeux puis fini par lâcher un « pfff » sonore. Il était déçu. Déçu non pas de sa réponse mais de sa réaction. Elle ne s’est même pas énervée. C’est nul, je peux même pas jouer moi avec ce genre de personnes droguées à la morphine, aussi inexpressif qu’un caillou. Laissant tomber lourdement le bouquin sur une pile de gros pavés à proximité, il posa sa tête sur la table et l’entoura de ses bras de sorte à ne laisser dépasser que ses yeux. Il contempla Juan pendant quelques minutes sans ciller une seul fois. C’est mal de dévisager une jeune fille. Je ne la dévisage pas, je l’envisage … Green se leva brusquement et se précipita vers l’une des immenses fenêtres de la grande bibliothèque. Et plusieurs flocons parfaitement travaillés vinrent s’y poser. Yes ! Il neige ! Un sourire se dessina sur ses lèvres, mimant parfaitement celui d’un enfant. Green revint calmement vers Juan sous l’œil ennuyé de la bibliothécaire.

- Ça te dirait qu’on aille s’amuser un peu ? lui demanda-t-il, en désignant la fenêtre d’un signe de tête. J’ai une folle envie de te mettre la raclée comme avant, rajouta-t-il, en souriant, taquin.

A l’orphelinat, en période de grand froid, ils passaient leur temps dehors, à faire des batailles de boules de neige, de la luge, des glissages sur vers-glas, faire des bonshommes de neige (que Green s’amusait à détruire en fonçant dedans et après Juan le coursait en lui criant qu’il était sadique), du lèche-vitrine aussi (surtout celles des pâtissiers). Enfin tout ça pour dire que ça lui foutait les boules de rester cloitré à l’intérieur à s’ennuyer alors que dehors, une bonne crise de fou rire les attendait. Green ferma sa veste et proposa son bras à la petite rose, comme un parfait gentleman.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Jeu 2 Jan - 19:01
Aucune réponse de la part d'Ethan. Elle continua alors à manger son sandwitch en lisant un des livres et en prenant des notes de temps en temps. Au bout de quelques minutes, elle sentit quelque chose peser sur elle. Elle n'y fit pas tout de suite attention, mais ça devenait vraiment dérangeant et détacha ses yeux de son bouquin deux sec. Pour voir Ethan qui la regardait. Et elle faillit tomber de sa chaise de surprise tellement il s'était levé brusquement pour plaquer son nez contre une des grandes fenêtres de la bibliothèque. Mais quel mouche l'a piqué, lui ? Elle gesticula pour voir ce que regardait Ethan, en vain. Puis il revint à sa place et elle le questionna du regard.

- Ça te dirait qu’on aille s’amuser un peu ? lui demanda-t-il, en désignant la fenêtre d’un signe de tête.

Elle tourna la tête en direction de la fenêtre. Oui, elle la voyait maintenant, il neigeait belle et bien. Un grand sourire d'enfant vint illuminer son visage. Les batailles de boules de neige faisait toujours parties de ses plaisirs en hiver, quel que soit son âge.

- J’ai une folle envie de te mettre la raclée comme avant, rajouta-t-il, en souriant, taquin.
- Alors là, tu peux toujours rêver, j'ai grandi depuis, lui répondit-elle en lui rendant son sourire.

Même si elle avait très peu foi en ses convictions. Parce que lui aussi avait grandi et si elle n'avait pas réussi à le battre quand il était petit, ça risquait d'être mission impossible. Il fallait pas oublier qu'il avait toujours deux trois ans de plus qu'elle.
Ethan ferma sa veste et lui proposa son bras, comme un parfait gentleman. Elle, toujours aussi effrontée envers lui (il faut bien, lui il l'est naturellement.), le fit poireauter. Elle prit ses livres, courut vers le bac où elle les laissa, mit son manteau et son sac et enfin accepta son bras. C'était parti pour une bonne revanche.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Mar 7 Jan - 20:55
- Alors là, tu peux toujours rêver, j'ai grandi depuis, lui répondit-elle en lui rendant son sourire.

Après qu’elle eut finit de ranger ses livres au bon endroit, elle le rejoint et accepta son bras. Ethan se dirigea vers la porte, et adressa un magnifique sourire hypocrite à la bibliothécaire :

- Au revoir mademoiselle ! Et merci pour tout !

Il avait bien évidemment insisté sur le « mademoiselle » qui sonnait tellement faux dans sa bouche. La harpie, qui devait avoir au moins soixante berges à tout cassé, fit tomber ses lunettes et regarda Green stupéfaite et outrée. Le jeune brun se retint de dire « Pourquoi tu me regardes comme ça ? Tu veux m’épouser ? Très peu pour moi les cougars … » et préféra ricaner en coin. Il poussa la lourde porte, avec Juan toujours à ses côtés. A la vue de la neige parfaitement propre et blanche, Ethan écarquilla les yeux et lâcha le bras de Juan. Ouah … Chaque année, je trouve ça toujours aussi beau …

Ethan laissa échapper un petit rire, et couru à toute vitesse pour sauter sur la barre des escaliers gelée, et y glisser tout le long. Il effectua un parfait vol plané non-contrôlé et atterrit … en plein sur un bonhomme de neige que des enfants avaient durement confectionné avec amour. Boooooh ! Green sortit de sous la neige en secouant la tête avec un grand sourire. Il tourna lentement sa tête, et ses yeux tombèrent sur deux petites filles qui le regarder avec de grands yeux tous ronds qui s’embuèrent de larmes. Bouuuulet !

- Et meeeer…credi … Euuuh, je …
balbutia-t-il en se levant et s’époussetant. Si vous voulez on peut en refaire un, essaya-il de les rassurer. Vous savez,  y’a encore beaucoup de neige. Pis regardez, dit-il en pointant le reste de bonhomme de neige, il n’est pas totalement décapité … Sa tête est juste endommagée quoi …

Les petites filles séchèrent leurs larmes, tout en reniflant, et observèrent le garçon avec intérêt qui se pressait pour rassembler la tête de la victime. Green s’agenouilla, et replaça les morceaux au bon endroit en déclarant, souriant :

- On pourra dire que c’est un warior qui a survécu à l’attaque du Géant Vert ! Pis on pourra lui faire une forteresse !


- Avec une princesse ? demanda la première, timide.

- Euh ouais ouais, carrément ! Et il aura une armée personnelle aussi !
continua-t-il, avec toujours beaucoup d’imagination. L’imagination d’un enfant.

- Des lutins ?! Déclara la deuxième, joyeuse.

- Des lutins des neiges ? La claaaasse ! siffla Green en riant. Juan ! Amène-toi ! On va conquérir le monde avec euh … comment vous vous appelez ? Moi c’est Ethan,  leur dit-il en leur offrant un sourire réconfortant.

- Je m’appelle Lila ! Et elle, c’est Rosie !

- Lila, Rosie, enchanté !


Green regardait, avec ce qui semblerait être de l’affection -ce qui est assez étonnant, venant de lui- les petites filles rassembler des boules et bloques de neiges plus ou moins solides, en délibérant sur qui ferait la princesse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Mar 21 Jan - 21:10
- Au revoir mademoiselle ! Et merci pour tout !

Ethan dit au revoir à la bibliothécaire avec une telle ironie dans la voix qu'elle en rigola. C'était pas bien de se moquer des gens mais Ethan était trop... trop. Et pour rajouter de l'humour à la situation, elle le regarda d'un air si offensé qu'elle en fit tomber ses lunettes.

Puis ils sortirent et elle n'eut même pas le temps d'admirer la neige qu'Ethan était déjà parti pour s'éclater. Elle, ne le suivit pas, autre chose avait attirer son regard. La bibliothèque était toute près des bois et les bois en hiver, c'est juste magnifique. Elle se rapprocha doucement pour admirer la splendeur des arbres. Elle regarda au ciel et vit la neige tomber sur elle comme une pluie douce. On se croirait comme dans un film sauf que cette fois la caméra, c'était ses yeux. Un flocon se déposa sur sa main et fondit doucement. Voilà, pour elle, c'était ça la magie de l'hiver.

- Et meeeer…credi …

Juan tourna la tête vers Ethan pour voir la bêtise du siècle. Alors là, il ne pouvait pas faire pire. L'image était pire que celle plus tôt avec la bibliothécaire. Ethan, ensevelie par la neige avec seulement quelques parties du corps qui dépassait, une bosse qui pointait le bout de son nez sur le front et deux gamines en larmes. La pure BD. Juan malgré elle, éclata de rire et elle rigolait tellement qu'elle finit plier en deux par terre.

Et vous savez ce qu'il y avait de plus drôle encore ? Ethan qui tentait de rassurer les gamines que leur bonhomme de neige n'avait pas été détruit atomisé par lui et qu'il lui restait des petits bouts par-ci par-là.

Et le pire dans tout ça, c'est que ça marchait ! Alors là, elle s'arrêta de rire et regarda Ethan, bluffée. Et bien, les techniques les plus bêtes sont parfois les meilleures, on dirait. Et maintenant, il se mettait à leur raconter une histoire sur leur bonhomme de neige atomisé. Malgré elle, elle ne put s'empêcher d'écouter avec attention l'histoire. Ce qui fit qu'elle eut un long temps de réaction avant de comprendre qu'Ethan l'appelait.

- Juan ! Amène-toi ! On va conquérir le monde avec euh … comment vous vous appelez ? Moi c’est Ethan.

Elle se leva illico pour les rejoindre.

- Je m’appelle Lila ! Et elle, c’est Rosie !
- Lila, Rosie, enchanté !
- Moi c'est Juan !


Elle tourna la tête vers Ethan avec un grand sourire. Lui aussi souriait mais pas de la même façon. Il souriait tendrement aux petites filles...
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 24 Jan - 20:36
- Moi c'est Juan !

Présentation faite. Juan regardait Ethan en souriant, qui lui-même observait les deux gamines continuaient d’amasser des petits monceaux de neige pour former leur bonhomme. Il détourna la tête, et posa son regard noir sur la jeune fille aux cheveux roses.

- Qu’est-ce qu’il y a ? s’enquit-il en voyant qu’elle le regardait.

Soudain, il forma une boule et la frotta sur le visage de Juan, en éclatant de rire. OK, ce n’était pas très fair-play de la prendre par surprise mais où était l’intérêt de faire ça quand elle s’en doutait le plus ? Leur chahut attira l’attention des deux petites filles, et elles mêlèrent leurs rires à celui du jeune brun. Une scène qui aurait tiré un sourire au plus grincheux. La neige continuait de tomber éternellement, laissant aucune parcelle vierge. La place en face de la grande bibliothèque était couverte d’un blanc manteau. La forêt derrière était toute aussi magnifique. L’hiver était sans doute l’une des périodes préférée du jeune ténébreux, oui ça ne faisait aucun doute …

Il finit par laisser Juan tranquille, et s’allongea dans la neige en croisant les bras derrière son cou, un grand sourire lui fendant le visage en deux. Green s’amalgamait parfaitement avec la neige, son teint étant pratiquement le même. Les petites filles reprirent leur confection avec enthousiasme :

- Elles me font penser à toi, Juan, fit-il en fermant les yeux laissant les flocons de neige fondre sur sa peau, il continua, parlant plus pour lui. "L’enfance trouve son paradis dans l’instant"... Et je ne suis pas d’accord.

Ça lui arrivait parfois, de lancer des phrases philosophiques sans vraiment s’expliquer. Ça lui venait comme ça, lui permettant d’appuyer sur la touche pause et d’être là juste pour y être. De penser juste pour penser. D’oublier pour oublier … Jusqu’à ce qu’il se souvienne ce pourquoi il était là, et pas ailleurs justement. Il rouvrit les yeux et se redressa, sentant que ses vêtements commençaient peu à peu à s’humidifier.
Ethan se leva et roula une boule qui grossissait au fur et mesure qu’il la poussait, jusqu’à atteindre une taille respectable pour le corps du bonhomme de neige. Lila et Rosie fixèrent la tête maladroitement, que Green redressa doucement.

- Il n’a pas de nez !

- Ni tout le reste,
rajouta le jeune brun. Hmm … J’arrive.

La forêt regorge de branches, utiles pour donner au bonhomme des bras … et un nez. Oui bon, Ethan n’avait pas de carotte sur lui, et jusqu’à preuve du contraire il n’était pas magicien. Il s’engagea dans la forêt enneigée, et choisit deux branches de même taille et une autre plus épaisse et beaucoup plus petite. Ça fera l’affaire. Il revint vers les filles et plaça les branches aux bons emplacements. Il retira son écharpe et l’enroula autour du bonhomme …

- Manque un truc … enfin deux. Les yeux et la bouche.

C’est juste le plus important parce qu’il définissait en quelque sorte le caractère du bonhomme. Joyeux ? Triste ? Innocent ? Vicieux ? Bref, il se tourna vers Juan :

- Bon à toi de lui donner la vue et la parole ma chère, fit-il en souriant en coin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Dim 23 Fév - 16:05
- Qu’est-ce qu’il y a ?

Toujours aussi agressif quand on le surprenait à être attendri... Mais ce n'est pas grave, on ne lui en veut jamais à Ethan. Parce que Ethan, il veut se montrer méchant mais il ne sait pas qu'au fond il est gentil et qu'il ne peut pas le cacher aux personnes qui savent le voir. Mais vaut mieux pas le vexer parce que s'il entendait les pensées de Juan, il lui crierait sûrement dessus en la rabâchant qu'il était le diable, qu'il n'était pas attendri par les petites, etc...

Sauf que bien sûr, lui il était toujours là pour la tirer de sa rêverie. Il aurait dit "Youhou, Juan on se réveille !", ç'aurait donné le même effet. Avec la jolie boule de neige sur la tête, elle se tourna vers Ethan et lui lança un regard noir. Sincèrement, croyez-moi, elle se retenait vraiment et se forçait pour rester calme. Non Juan, ne pas frapper Ethan, ne pas lui crier dessus, ne pas se venger, rester calme... Et les petites ne manquèrent pas d'en rajouter en rigolant au nez de Juan. Elle ne put s'empêcher de sourire elle même rien qu'en s'imaginant à quel point elle devait être ridicule.
Ethan était allé s'allonger dans la neige et Juan en profita un peu. Elle enleva la neige de son visage, forma discrètement une nouvelle boule de neige et allait l'abattre sur sa tête avant qu'il n'ouvre la bouche.

- Elles me font penser à toi, Juan, fit-il en fermant les yeux laissant les flocons de neige fondre sur sa peau, il continua, parlant plus pour lui. "L’enfance trouve son paradis dans l’instant"... Et je ne suis pas d’accord.

Elle ouvrit de grands yeux ronds, surprise, et laissa sa boule de neige suspendue au dessus de la tête d'Ethan qui bien sûr ne se rendait compte de rien. Elle tourna la tête vers les petites pour les observer et sourit en voyant qu'il n'avait pas tord.

- Pourquoi tu n'es pas d'accord ?

Juste au moment où Ethan allait se relever, elle décala sa boule de neige d'au dessus de sa tête et la balança en arrière. Du genre l'auréole au dessus de la tête et les ailes blanches qui lui poussent dans le dos.

- Il n’a pas de nez !

- Ni tout le reste. Hmm … J’arrive.


Ethan s'enfonça dans la forêt et revint avec des bouts de bois. Il en mis deux en guise de bras et un qui fera le nez. Il ajouta aussi son écharpe autour de la tête du bonhomme de neige.

- Manque un truc … enfin deux. Les yeux et la bouche.

Le plus important, en fait. Et le plus difficile. Sinon c'est une coquille vide et triste. Il faudrait lui rajouter son expression.

- Bon à toi de lui donner la vue et la parole ma chère, fit-il en souriant en coin.

- Pas de soucis, répondit-elle à son sourire.


Elle regarda dans sa besace si quelque chose aurait pu faire l'affaire. Elle avait ses potions, des composants, des bonbons... Riend e bien intéressant qui pourrait faire des yeux ou une bouche. Ah si, peut-être les berlingots. C'est bête, elle adorait ces trucs là, mais bon c'était pour faire plaisir aux petites. Elle en prit deux bleus et les mit sur le bonhomme de neige pour lui donner des yeux.

- Voilà, comme ça il a de beaux yeux bleus. Et pour la bouche...

Elle prit un feutre noir indélébile et dessina sur le bonhomme une bouche souriante en faisant attention à ne pas déborder.

- Voilà !

Elle sourit comme une gamine, fière de son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 5 Mar - 20:28
- Pourquoi tu n'es pas d'accord ?

Aucune réponse de la part d’Ethan. Il n’était pas du genre à s’expliquer et ça, depuis qu’il était tout petit. Donc normalement, ça ne devrait pas trop étonner et vexer Juan d’être laissée en suspens.  Après que Green ait rajouté des bras, un nez et son écharpe au bonhomme, Juan se chargea donc de la petite bouille de l’homme de neige.

- Pas de soucis, répondit-elle à son sourire.

Green la regarda faire avec attention. C’est fou ce qu’il en avait passé du temps à ses côtés … Comment avait-il pu l’oublier aussi facilement ? Peut-être à cause de tout ce qu’il avait vécu depuis le départ de la jeune fille jusqu’à maintenant. Quelques années, une teinture de cheveux, des centimètres en plus, et hop ! Elle était méconnaissable. Les petites filles dévoraient Juan des yeux, surement pour enregistrer la manière dont elle s’y prenait pour les yeux. Des bonbons. Pas bête, pis ça lui donnait un côté tout inoffensif.

- Voilà, comme ça il a de beaux yeux bleus. Et pour la bouche...

Elle dessina un beau sourire joyeux au bonhomme. Bien pensé. Ca ne l’étonnait pas de Juan. Cette fille était loin d’être cruche et complétement gaga comme la plupart des adolescentes de son âge. Elle avait toujours su s’en sortir dans n’importe quelle situation. C’est pourquoi, c’était la seule gamine que Green acceptait d’embarquer dans ses raids nocturnes et ses fugues à l’orphelinat. Bon parfois, c’était trop risqué alors il ne préférait pas tenter le diable.

- Voilà !

- Pas mal, pas mal, avoua-t-il en tournant autour du bonhomme, le détaillant sous toutes ses coutures

- Ouuuuaw, il est tout beau !
s’exclamèrent-elles en harmonie, émerveillées devant le résultat. On peut le prendre en photo ?

On ne peut rien refuser devant ses petits yeux suppliants décidément. Green leur sourit puis finit par sortir son portable. Il se rapprocha d’elles et fit signe à Juan de venir poser avec eux.

- C’est mieux si on se prend avec. Ça prouve que c’est notre création !

Green laissa l’empreinte de sa main sur le bonhomme, et les petites filles firent de même, tout comme Juan. Bah oui faut bien signer avec les moyens du bord. Le jeune brun s’accroupit, dos collé au bonhomme, et éloigna son portable en tendant le bras de sorte à prendre tout le monde. Les deux gamines se blottirent contre les deux adolescents, et tirèrent la langue à l’objectif. Il fit plein de clichés, changeant à chaque fois de pose. Allongé, debout, portant l’une sur son dos, l’autre accrocher à ses jambes … Mon dieu, je perds toute ma dignité. Mais bon, comment on est tous, trop beaux. Narcissisme powa !
Après cette séquence photo mouvementée, les petites filles se firent interpellées par leur maman qui était venue les récupérer.  Green les salua en frottant de sa main leurs petites têtes, enfoncées dans leurs bonnets. Elles sautèrent sur Juan et lui firent un big hug tout plein de tendresse. Green avait décliné la proposition. Faut pas trop lui en demander non plus.  Les câlins collectifs ce n’était pas trop son truc.
Green les regarda s’éloigner et finit par soupirer. Et dire qu’il devait finir de te trier des dossiers pour MG. Tant pis, il terminera ça chez lui. Il observa le bonhomme puis Juan, le bonhomme puis Juan, bonhomme/Juan … Un sourire malin se peigna sur ses lèvres … Naaann, ça serait dommage de détruire cette belle sculpture. Pis projeter Juan dessus serait du suicide. Green se ravisa. Soudain, une pensée refit surface …

- Dis Juan … t’as eu des nouvelles du  mec que tu cherchais quand t’étais petite ?

Avec tout ça, il avait complétement oublié de lui demander. Le type c’était son grand-frère je crois, nan ? Parfois, quand il trainait dans les couloirs de l’orphelinat la nuit, il l’entendait pleurer dans les escaliers du dortoir des filles. Pis, il avait fini par savoir qu’elle avait été abandonnée (?). En fait, Ethan n’avait jamais cherché à comprendre pourquoi elle avait été transférée dans un orphelinat, ou même aborder le sujet. Qui semblait plutôt fragile. Mais là, il avait envie de savoir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Lun 10 Mar - 10:04
Il ne répondit pas à sa réponse. Peut-être qu'il avait la flemme de s'expliquer ou qu'il avait pas envie, on sait jamais. De toute façon elle en avait pris l'habitude avec lui. Même si elle a un peu oublié avec le temps. Il n'avait pas changé d'un pouce et du coup, les bons vieux réflexes revenaient tout seuls. Rhalala, qu'est-ce qu'il avait grandi son petit Ethan, ça faisait tout bizarre de voir sa bouille d'enfant remplacée par un visage d'homme. Ça faisait tellement du bien de le revoir ! Un bon vieil ami, voilà ce dont elle avait besoin.

- Pas mal, pas mal.
- Merci !
- Ouuuuaw, il est tout beau ! On peut le prendre en photo ?


Elle sourit, fière d'avoir fait un truc qui plaisait aux petites. Et en même temps qu'elle appliquait sa main sur la neige froide pour marquer leur bonhomme de neige, elle dessina un coeur sur le côté gauche de la poitrine. Comme pour marquer un pur instant de bonheur maintenant le bonhomme de neige avait son propre coeur.

- C’est mieux si on se prend avec. Ça prouve que c’est notre création !

Bon, c'est pas que Juan n'aimait pas les photos mais... bon d'accord elle aime pas les photos. Mais là, elle n'avait pas le choix. Elle s'assit à côté d'Ethan pour être sur l'objectif et sourit comme elle sourirait à un ami. Ils firent pleins d'autres photos avec des grimaces, des oreilles de lapins, tout ça dans différentes positions. Wow, Juan n'avait jamais fait autant de photos de sa vie en si peu de temps !
Après, les petites se firent appelées par leur mère et elles lui firent deux gros bisous sur chaque joues, qu'elle leur rendit sans discuter. Ethan se contenta de frotter le petites têtes amicalement, puis elles partirent. Elle souriait encore, heureuse d'avoir passer ce moment. Lorsqu'elle se retourna, Ethan passait son regard d'elle au bonhomme de neige. Pas compliqué de deviner ses intentions...

- Ah non, n'y pense même pas !

Elle reculait tout doucement pour s'éloigner d'Ethan. Oui, c'était plus prudent.

- Dis Juan … t’as eu des nouvelles du  mec que tu cherchais quand t’étais petite ?

Le brutal changement de sujet surprit Juan. Ah, il parlait de son frère. Elle l'avait revu récemment, quand elle était allée chez Tommy pour s'excuser. Il n'était revenu que pour sa dette, sa soit disant promesse qu'un jour ils se reverront. Bien sûr, il avait tenu parole, mais Juan n'avait pas imaginé les choses de cette façon. Il avait tellement changé ! Ce n'était plus le même.
D'ailleurs, ça faisait un moment que Tommy n'avait pas donné de nouvelles. Et cela faisait naître au fur et à mesure du ressentiment en elle...

- Oui, je l'ai revu. Mais il a changé, ça ne s'est pas passé de la façon dont je l'espérais. Il m'a oubliée.

D'ailleurs, elle réfléchit une seconde et remarqua que Green ne lui avait jamais dit pourquoi il avait été dans un orphelinat. Elle n'avait jamais osé poser la question et ce genre de sujet dan un endroit rempli d'enfants sans parents, ça ne s'aborde pas facilement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Mar 11 Mar - 18:59
- Ah non, n'y pense même pas !

Green lâcha un petit rire innocent, du genre « Moi ? Te jeter sur le bonhomme de neige ? Meuh pas du tout ! ». Il avait passé son après-midi à réparer les ravages de son vol-plané alors hors de question de le détruire. Naaaah … pas maintenant. En fait, il avait fortement envie de foncer dessus. Comme un gosse. Comme quand vos camarades de maternelle ont passé toute l’après-midi à construire une pile de lego et que vous venez passer votre doigt en plein milieu. Ou que vous soufflez sur un château de cartes. Oops ! J’ai pas fait exprès ! Trêve de blablateries, il lui avait posé une question sérieuse donc il fallait être sérieux. Ou du moins faire semblant.

- Oui, je l'ai revu. Mais il a changé, ça ne s'est pas passé de la façon dont je l'espérais.

Juan avait l’air … déçue. Déçue et mélancolique à la fois. Ethan ou comment briser une bonne ambiance en une question. Eh merde, je savais que ça allait lui faire de la peine … Cependant, il avait quand même envie de lui dire que tout le monde change. Si ce n’est pas le physique c’est le mental. On dit « Les temps changent » mais non … Le temps ne fait que passer ce sont les hommes qui évoluent. On y peut rien.

- Il m'a oubliée.

Green la fixa longuement, puis il finit par détourner le regard. Et alors ? … ‘fin je veux dire il la oublié OK, et après ? Moi aussi je l’ai oublié et ça n’en reste pas pour autant un crime. Heureusement d’ailleurs, car vu tout le monde que j’ai  zappé de mon esprit, je serai déjà enfermé à perpétuité. Ou bien guillotiné en publique. Avec ma tête qui roule devant tous les gens qui ont subi mes provocations douteuses, jubilant de bonheur. Pourtant malgré ses pensées glauques, Green ne s’était jamais remis en question. Lui ? Admettre qu’il avait tort ? Ah là là mes pauvres, vous savez les licornes n’existent pas. Quoique la dernière fois j’en ai vu une faire de la publicité dans un magasin de vêtements. Sérieux les vendeurs ont des idées chelou pour vendre. Mettez une fille en bikini devant un stand de chaussettes pour hommes et vous verrez, les ventes vont ex-plo-seeeey ! Hrrm on disait quoi déjà ? Ah oui le mec qui avait oublié ma petite Juan.

- On a pas le droit de reprocher à quelqu’un de l’avoir oublié, tu sais. C’est pas comme si s’était volontaire.

Autrement dit : « Euuuuuh tu ne m’en veux pas de t’avoir oublié ? » /PAN/ T’façon il s’en fichait qu’elle lui en veuille ou non. C’était pas sa mère après tout. Par contre ça devait être plus délicat avec son frère dont le nom lui échappait totalement. Le jeune homme n’avait aucune mémoire. Des troubles de la mémoire instantanés, comme Doris dans Némo. Nan pas jusque-là, n’exagérons rien. Il regarda furtivement l’heure sur son portable. Argh, faut que je rende ces dossiers et que j’aille faire les courses. Fais chier. Il aurait voulu lui parler un peu plus.

- Bon, je vais pas tarder, j’ai des courses à faire, dit-il en s’époussetant, et récupérant son sac à dos, faudra qu’on se fasse un ciné un jour, ou nan un restaurant ! Nan nan mieux, on va rider en vélo, ensuite on s’fait un ciné, puis on go dans une pizzeria !

Green remarqua qu’il passait pour un schizo et finit par éclater de rire en voyant la tête de Juan, complétement assommée.

- Ouais tout ça en même temps, lâcha-t-il après s’être calmé, allez j’y vais. Ça m’a fait plaisir de te revoir.

Il lui sourit … puis regarda le bonhomme malsain. Oui vous avez compris … Ethan fonça dessus en criant « Yoloooo ! » complétement pété. Ah on ne pouvait pas lui retirer son petit plaisir d’enfant. Le jeune brun finit par s’éloigner en riant et faisant un signe à la jeune fille.

- A un de ces quatre Juan !

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Sam 15 Mar - 11:32
- On a pas le droit de reprocher à quelqu’un de l’avoir oublié, tu sais. C’est pas comme si s’était volontaire.

- Si, pour lui c'est volontaire, il me la dit. Que j'étais plus rien pour lui. Et puis c'est mon frère ! T'imagine ta mère t'oublier ?


Elle supposait qu'il lui disait ça parce qu'avant de se rencontrer aujourd'hui, il ne se souvenait plus vraiment d'elle. A vrai dire, elle non plus. Ses moments à l'orphelinat avaient été heureux, parfois un peu moins, mais elle avait avancé et du coup, sans entretenir ses souvenirs, elle finissait par les oublier. Mais peu importe ! Le principal, c'est qu'ils se soient reconnus, non ?

- Bon, je vais pas tarder, j’ai des courses à faire.

Elle faillit rigoler en entendant ça. Il avait pris l'air du gars sérieux avec des responsabilités et ça ne lui allait pas du tout ! Mais elle pouvait comprendre qu'il ait changé quand même un peu... même si ça faisait bizarre de l'entendre dire ça.

- Faudra qu’on se fasse un ciné un jour, ou nan un restaurant ! Nan nan mieux, on va rider en vélo, ensuite on s’fait un ciné, puis on go dans une pizzeria !

- Quand tu veux ! J'te donne mon numéro pour me prévenir, t'as toujours eu le goût des bonnes choses.

- Ouais tout ça en même temps, allez j’y vais. Ça m’a fait plaisir de te revoir.


Elle lui rendit son sourire, et il disparut aussi tôt. Ethan venait de se jeter sur le magnifique bonhomme de neige qu'ils avaient fait. Noooooooon ! Là, fermez les yeux et imaginez un superbe ralenti : Ethan qui se jette sur le bonhomme sourire au lèvres, Juan ouvrant de grands yeux et tendant la main vers lui pour essayer de l'arrêter. Vaine tentative qui échoua pitoyablement, évidemment. Là, Juan affichait un bon gros scarface.

- Oui, moi aussi Ethan, ça m'a fait plaisir...

- A un de ces quatre Juan !


Elle prit une boule de neige et la lança sur Ethan qui commençait à s'éloigner.

- Allez vas-t-en, vilain garnement ! lui lança-t-elle amicalement.

C'était la phrase préférée de la vieille mégère de l'orphelinat quand elle les voyait. Et eux, s'amusaient toujours à se moquer d'elle. Et ils n'en avaient pas finis.
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Green] Comment créer une bagarre dans un lieu censé être silencieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Like A Boss
» Caverne de Nascien vs Gorges d'Uther
» Lieux hanté en 1692 dans l'ain
» Comment Hiro a été accepté dans le staff et comment il fut chassé d'icelui.
» [EVENT] La libération de Keldeo... ou pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-