Forum Fermé

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Petite excursion à la Supérette [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
Mer 17 Oct - 19:30
- "Personne indésirable" hein ? Je peux faire quelque chose pour vous ?

La personne en question finit par arriver devant elle, vous pensiez qu'elle était grande, et bien comparé au jeune homme qui venait d'arriver, Lime paraîssait ... petite. Il devait faire à peu près 1m95, brun, tirant légèrement sur le roux, avec des yeux noisettes.

- Elle n'a pas besoin de votre aide, répliqua-t-il séchement, visiblement, il avait l'ouïe fine. Tu n'as pas répondu à mes appels, alors je suis venu.

- Je t'avais clairement fait comprendre de ne pas venir, déclara-t-elle d'une voix qu'elle espérait calme et forte. Qu'est-ce que tu ne comprends pas là-dedans ? Tu ... Tu ne me laisses pas le choix.

A cet instant, la jeune femme sortit son revolver, prête à appuyer sur la gachette et en un rien de temps, l'arme se retrouva au sol alors qu'il la tenait fermement par le poignet, la faisant gémir doucement.

- Ne joues pas à ce petit jeu avec moi, qui t'a entraîné, rappelle-toi !

- Tu me fais mal ... Lâche-moi.


Grâce à sa main qu'il ne voyait pas, elle tenta de faire comprendre aux deux autres de ramasser le revolver et de s'en servir immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 17 Oct - 19:50
Yellow remarqua que la conversation devant l'entrée commençait à chauffer. C'était bizarre mais c'était surtout à cause des garçons. Elle soupira et décida de ne pas intervenir, du moins maintenant.
Et dire qu'on est censé être des personnes civilisées...
Elle prit plusieurs boites de gâteaux et se dirigea vers un autre rayon.






Dernière édition par Agent Yellow le Lun 29 Oct - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mlleyellow.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Jeu 18 Oct - 5:17
- "Personne indésirable" hein ? Je peux faire quelque chose pour vous ?

- Elle n'a pas besoin de votre aide, répliqua-t-il sèchement, visiblement, il avait l'ouïe fine.

- Ca, y a qu'elle qui peut le dire, mec.

Waw, vu le regard noir qu'il me lance, je suis prêt à parier que c'est pas un marrant. On va pas s'aimer, toi et moi, à mon avis, mon grand. Mon grand ? Ben c'est un géant pas beau. On fait un remix de David et Goliath ? Viiiiiii ! Ce serait drôoooole ! Bon, ça va, j'ai l'autorisation de l'écrivain débile : S'il m'énerve, je lui en colle une.

- Tu n'as pas répondu à mes appels, alors je suis venu.

- Je t'avais clairement fait comprendre de ne pas venir ! Qu'est-ce que tu ne comprends pas là-dedans ? Tu ... Tu ne me laisses pas le choix.

A cet instant, la jeune femme sortit son revolver -Heeeeeeeeeeein ? Ola, c'est plus grave qu'on ne pouvait l'imaginer au départ-, prête à appuyer sur la gâchette et en un rien de temps, l'arme se retrouva au sol alors qu'il la tenait fermement par le poignet.

- Ne joues pas à ce petit jeu avec moi, qui t'a entraîné, rappelle-toi !

- Tu me fais mal ... Lâche-moi.


Là, je commence sérieusement à m'énerver. Je sors un revolver de ma ceinture, tirant une balle entre ses deux pieds. Tant pis pour la carrelage ! Je rembourserai les dégâts, au pire. P'tain, c'est quoi son problème, à ce gars ? C'est pas parce qu'il est grand qu'il doit se comporter comme un coq dans sa basse-cours ! Je lui flanque une bonne gifle pour le faire vaciller et l'accoler au mur, mais aussi histoire de lui remettre les neurones en place, pointant mon arme sur ses tempes. Il bouge ne serait-ce que d'un millimètre, je lui flanque un bon coup de crosse, ça sera vite régler, dans les tempes.

- Bon, les règlements de compte, c'est dehors et en privée. Vous êtes sur une zone publique, Monsieur. Et vous commencez à me faire clairement chi** et encore je reste poli, alors soit vous déguerpissez, soit je vous assomme et me charge moi-même de faire disparaître le corps. Même si c'est vrai que tirer le cadavre, ou du moins le corps, d'un grand balourd vers la sortie du magasin m'agace considérablement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 18 Oct - 13:07
(Gray, Lime. Si vos perso finissent ensemble vous me devrez un paquet de cookies chacun parce que c'est pas drôle quand vous êtes trop prévisible >_< :P)
(Lime. Je peux faire apparaître MG si ya besoin^^)

Qu'est-ce qu'il était grand ce gars.

- Elle n'a pas besoin de votre aide, répliqua-t-il sèchement, visiblement, il avait l'ouïe fine.

- Ça, y a qu'elle qui peut le dire, mec.

Ils étaient d'accord sur ce point.

- Tu n'as pas répondu à mes appels, alors je suis venu.

- Je t'avais clairement fait comprendre de ne pas venir, déclara-t-elle d'une voix qu'elle espérait calme et forte. Qu'est-ce que tu ne comprends pas là-dedans ? Tu ... Tu ne me laisses pas le choix.


A cet instant, la jeune femme sortit son revolver, prête à appuyer sur la gâchette et en un rien de temps, l'arme se retrouva au sol alors qu'il la tenait fermement par le poignet, la faisant gémir doucement.
...
Ça commençait à dégéner. Il porta instinctivement la main à sa flûte et la porta à ses lèvre.

- Ne joues pas à ce petit jeu avec moi, qui t'a entraîné, rappelle-toi !

- Tu me fais mal ... Lâche-moi.


Et le garçon qui avait parlé plus tôt sorti lui aussi son revoler et tira deux coup dans le carrelage avant de mettre une gifle au grand type, tant qu'Alexis soufflait dans sa flûte et quelques notes en sortirent. Et le gros chien qui passait dans la rue fit irruption dans la supérette, les babines retroussées découvrant des crocs blancs. Et il avait l'air remonté contre le grand type, sans trop que personne ne sache pourquoi. Mais Alexis savait qu'à la moindre note lui demandant d'attaquer, le chien sauterait sur le gars.
La femme qui semblait être la maîtresse de l'animal avait lâche un cri lorsque son chien avait subitement tiré sur la laisse et c'était libéré. Et elle était resté prudemment dans la rue en voyant la scène.

- Bon, les règlements de compte, c'est dehors et en privée. Vous êtes sur une zone publique, Monsieur. Et vous commencez à me faire clairement chi** et encore je reste poli, alors soit vous déguerpissez, soit je vous assomme et me charge moi-même de faire disparaître le corps. Même si c'est vrai que tirer un grand balourd vers la sortie du magasin m'agace considérablement.

Alexis souffla à nouveau dans sa flûte, et cette fois les notes résonnèrent aux oreilles des personnes présentent. Personnes qui ne semblaient pas l'avoir remarqué.

- Ce serait dommage de salir le sol et de donner plus de travail à la femme de ménage.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 21 Oct - 17:53
- Bon, les règlements de compte, c'est dehors et en privé. Vous êtes sur une zone publique, Monsieur. Et vous commencez à me faire clairement chi** et encore je reste poli, alors soit vous déguerpissez, soit je vous assomme et me charge moi-même de faire disparaître le corps. Même si c'est vrai que tirer un grand balourd vers la sortie du magasin m'agace considérablement.

Lime remarqua qu'il était désormais collé contre le mur, chose qui était quasiment impossible, surtout avec la taille de Gray comparée à celle de ... l'autre. Elle entendit le son d'une flûte et tourna la tête, découvrant un jeune homme avec des cheveux noirs, exactement comme la jeune femme.

- Ce serait dommage de salir le sol et de donner plus de travail à la femme de ménage.

- Oui, exactement, murmura-t-elle.

Elle obligea Gray à lâcher son adversaire, qui lui envoya de nouveau un regard noir : comment avait-il osé le toucher ?! Alors qu'il allait répliquer, Harmonie se mit devant lui. Elle n'aurait pas du entraîné tous ces gens dans ses histoires privées, l'aider n'allait leur attirer que des ennuis ...

- On y va. Il faut qu'on parle... Si tu n'avais pas fait l'idiote, tout cet incident ne serait pas arrivé ...

Elle hocha la tête et se résigna à le suivre sans dire ne serait-ce qu'un seul mot après avoir ramassé son arme et ses deux pommes. Le changement n'était pas possible, où qu'elle irait, il la retrouverait ... Lime avait été stupide de penser le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

Petite excursion à la Supérette [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Une petite baignade [libre]
» (F/libre) Ariana Grande - Une petite peste
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» petite terrine de foie gras saumon lentilles
» Une petite victime qui passait par là. (Jann) (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-