Forum Fermé

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 C comme cauchemar et cérémonie [PV Gray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nora Piriou
Messages : 872
Membre souvenir
Membre souvenir
Lun 26 Aoû - 18:22
Tout ceci est parfaitement grotesque. Et le penser ne changera pas grand chose. D'abord, il y avait eu cette arche bizarre avec des fleurs roses et quelques petits angelots tenant un arc dans leurs mains et visant ceux qui s'en approchaient, l'oeil malicieux et le sourire enfantin.
Une fois passé sous cette magnifique arche, il ne fallait pas trébucher sur les petits trous présents dans la pelouse et cachés par un long tapis rose lui aussi. Mère-Grand n'avait pas fait dans l'original... Le long de l'allée se trouvaient des buissons fleuris, allée qui la conduisait lentement mais surement vers son fiancé. Berk. Rien que de penser à ça, elle avait la nausée et seul l'envie d'en finir au plus vite lui permit de franchir les quelques pas qui restaient à faire pour entrer dans un petit chapiteau, prévu en cas de pluie. Rien ne viendra interrompre cette cérémonie. Sauf l'OS. Et pour la première fois depuis longtemps, elle pria pour que des ennemis apparaissent et gâchent tout. Naïve ? A peine.

Ca, c'était la meilleure partie du mariage. Maintenant, elle était à côté de Gray, l'air complètement désespérée, faisant face au prêtre qui déblatérait sur le mariage, l'amour, la fidélité et le bonheur. Tout un tas de choses qui ne l'intéressaient pas en somme. Elle cachait difficilement un sourire crispé, qu'heureusement, aucunes des personnes se trouvant derrière eux, ne pouvait voir.
Pourtant, au bout d'un long moment, elle finit par se détendre, oubliant presque pourquoi elle se tenait là, pour réussir enfin à retrouver une expression neutre. Jusqu'à ce qu'elle écoute un peu, pour savoir où ils en étaient rendu.

-... Maladie, dans la richesse et la pauvreté, pour le meilleur et pour le pire, jusqu'à ce que la mort vous sépare ?

C'est elle qu'on regardait et bien qu'elle comprenait mal pourquoi les gens étaient heureux à ce moment, elle fit un grand sourire qui aurait pu paraître authentique s'il n'avait pas été si grand, justement.

- Oui... je le veux.

Si elle avait tout écouté, sans doute qu'elle aurait eu plus de mal à le dire. Mais heureusement pour la vieille et la paye à la fin de la mission, elle n'avait pas trop hésité. Pas assez du moins pour faire douter l'andouille d'en face, qui se tourna vers Gray.





Dernière édition par Agent Blue le Dim 8 Sep - 13:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Eraelle
Anonymous
Invité
Lun 26 Aoû - 21:20
...OUAAAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !

C'est le rire qui a explosé dans ma tête quand j'ai vu la décoration de cette... hum... splendide cérémonie. Heureusement que je sais garder un visage impassible dans ce genre de cas, Mémé nous aurait tuée - et me tuerait si elle savait comment je viens de l'appeler. Mais de toute façon depuis ce matin, j'ai pris d'importantes décisions. Sans doute que, sur le coup, l'alcool m'empêche de penser convenablement mais que le lendemain, ça m'aide à faire le point de ne plus penser correctement.

A ce propos. Qui a dit cette conner** comme quoi "je pense donc je suis" ? Descartes, non ? Ouais ben j'y crois plus, moi. Sans doute parce que je suis vraiment en train de prendre conscience que moi, c'est pas mon cas. Si je pense trop, je suis plus rien, ça me bouffe la vie, la santé, le moral, tout. Aussi stupide que de penser que l'alcool qui est mauvais pour la santé et le moral. Moi ça vient de me donner un bon coup de fouet là ! Mais faîtes pas des cuites chez vous, ça marche pas à tous les coups et chez tout le monde... Moi j'suis bizarre, vous savez.

J'ai donc décidé sagement sur un coup de tête de ne plus réfléchir aux conséquences de mes actes - je veux dire, encore moins que d'habitude - et de profiter de chaque situation, même si elle m'amène aux portes de l'enfer. Blue va payer le prix fort de cette idée. Attention les yeux, ça va chi** des confettis, moi je vous le dis !


- ... Maladie, dans la richesse et la pauvreté, pour le meilleur et pour le pire, jusqu'à ce que la mort vous sépare ?

La mort, ça risque d'arriver assez vite. La malade, la richesse, la pauvreté, le meilleur et le pire et tout ça tout ça, je pense que ça aura pas le temps de se propager. En fait, en me suicidant de cette manière, j'évite de terribles choses. Merci Monsieur le prêtre de me le rappeler. C'est très gentil à vous de compatir à mon triste sort.

- Oui... je le veux.

Héhé, elle me veut. Genre. Blue qui me veut. Moi. Vous trouvez pas la situation cocasse, vous ? Moi j'ai décidé que si en tout cas et je préfère m'en amuser que d'en déprimer. Ca changera rien de toute façon, on n'a pas le choix. Le prêtre baragouine un truc, comme quoi c'est à mon tour ou je sais pas trop quoi et je réponds donc un très docile et très spirituel "Je le veux. Aussi." Et un laaaaaarge trèèèèèès laaaaaarge et très sadiiiiique sourire se peint sur mes lèvres quand je l'entends me dire...

- Vous pouvez embrasser la mariée.

Ba quoi, Blue ? T'as peur, d'un coup ? Flippe pas, c'est juste un sourire et un baiser... On va pas partir en lune de miel après... Et c'est pas parce que t'as l'air d'un bouledogue quand tu me regardes que tu vas y échapper. Si tu crois que j'en ai plus envie que toi. Quoi que... Peut être plus, rien que pour voir ta tête après ce que je vais faire. Parce que oui, je vais me donner beaucoup de mal pour qu'on fasse un couple crédible. Je pose donc ma main droite sur sa taille et l’autre derrière sa nuque, pour l’attirer à moi et... l'embrasse, yerk.

En gros je suis en train de lui rouler la pelle de sa vie, sous le regard médusé de toutes les personnes présentent ne s’attendant sans doute pas à une telle... coopération de ma part.

Oooook c'est pas très romantique dit comme ça mais vu que le mariage en lui-même ne l'est pas... Ben c'est pas grave. Et puis, l'idée du dégoûtant est là. Ouais, ça m'enchante pas de le faire, vous faîtes pas d'idées. Mais juste pour la tête que va tirer Blue, je pense que ça vaut le coup. Et puis, elle me hait, non ? J'ai jamais su pourquoi. Autant mériter cette haine. Ca ne vaut pas le coup sinon !


- Haut les mains, personne ne bouge !

...Désolé mais je vais bouger mes lèvres de là, d'accord ? Je reste pas à l'embrasser pendant trois plombs non plus, abusez pas. Je sais que j'embrasse bien mais quand même XD Ca va, je déconne, c'est pas interdit dans la vie ! Pis même si c'était interdit je le ferai, voilà. Et que j'embrasse bien ou non, Blue dira non quoi qu'il arrive, donc c'est pas à elle de juger.

Bref.

Je me dégage de là, me recule d'un pas pour ne pas mourir d'une attaque de Blue et lève les mains bien haut, attendant que les autres nous secourent... étant donné que Mère-Grand a interdit qu'on ait des armes sur nous. Pour éviter un double meurtre/suicide... Si vous voyez ce que je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Piriou
Messages : 872
Membre souvenir
Membre souvenir
Dim 8 Sep - 14:10
- Vous pouvez embrasser la mariée.

Non. C'est là qu'on voit que les prêtres/maîtres de cérémonies/tous ces gens qui marient les autres même quand ils ne sont pas eux même mariés, manquent particulièrement de politesse. Est-ce qu'on lui avait demandé son avis, à elle ? Non, ce serait trop beau. Enfin, quand on accepte de se marier, cette partie de la cérémonie est comprit dans le lot "je vais faire de ta vie un enfer et ça commence maintenant" qu'on reçoit dès les essayages de la robe. Quand il y a des essayages et que ce n'est pas juste une vieille moche qui vous la donne du jour au lendemain en espérant que ce soit à peu près de la bonne taille.
Berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk berk !
Non, ce n'est pas un bug de la part de l'ordinateur de certaines personnes à l'humour étrange, c'est juste que là, il venait de se passer plusieurs choses en même temps qui ne lui faisait pas très plaisir. Au contraire. Déjà, y avait ses mains là, qui touchaient sa peau, ce qui valait au moins 5 berk. Ensuite, y avait son visage beaucoup trop près avec un sourire qu'elle n'aimait pas. Celui qui disait "pour une fois, c'est moi qui vais m'amuser un peu", le sourire qui vaut bien 8 berk.
Et une dernière chose. La pire. Il l'embrassait. Et pas le truc du bout des lèvres, comme elle s'y attendait - comme elle espérait. Au contraire. Et elle du user de tout son sang-froid - et de son envie de toucher la paye à la fin de la mission - pour ne pas le repousser et lui coller une baffe. Avec l'aide d'une hache. Une hache particulièrement affûtée. Suivit de quelques balles dans l'estomac, pour le laisser se vider de son sang quelques heures. Ouais, ça ce serait bien... Et ce simple rêve la fit presque oublier la situation. Ce qui ne l'empêcha pas de lui mordre la lèvre avec force, jusqu'à sentir un peu de sang couler. P'tit cadeau.

- Haut les mains, personne ne bouge !

Cette voix. La jeune mariée n'eut pas le temps de le pousser, que l'autre idiot fit deux pas de côté. Bien. Parce que là, elle ne pouvait plus le regarder, ses yeux fixaient avec surprise la personne qui venait juste d'arriver.

- Viktor ?

Grand, blond, les yeux clairs, plutôt bien foutu. Non, très bien foutu. Il l'avait toujours été après tout. Il y avait juste un petit détail, cette démarche boiteuse qu'il n'avait jamais pu lui pardonner. La preuve, si un jour il avait songé à accepter ses excuses, il ne serait pas là, un sourire malsain sur les lèvres, l'air content de gâcher ce qu'il pensait sans doute être le plus beau jour de la vie de son ex petite-amie.

- Je vois que t'as pas traîné pour trouver un autre blond à épouser. Tes parents sont au courant au moins, ou ont-ils encore oubliés qu'ils ont une fille ? Faut dire, qu'avec la réputation que t'as, t'es pas ce qui fait leur fierté.

Qu'il intervienne était une chose. Qu'il raconte sa vie privée devant tous les agents en était une autre. Mal à l'aise, elle voulu se détourner de lui, avant de remarquer un mouvement. Une ombre venait de surgir de l'assistance et retirait son revolver à Viktor, avant de le pousser jusqu'à la sortie de la tente, où ils disparurent sous le regard médusé de l'assistance.

- J'aurais ta peau NORA !

Hurm... Ouais, comme beaucoup de monde sans doute. Le jour de ses funérailles, y aura sans doute pas mal de dispute à se propos d'ailleurs, mais elle s'en fichait, elle serait déjà morte, en théorie.

- Vive les mariés !

Un idiot venait de bondir pour hurler ça, espérant peut-être alléger l'ambiance un peu... Tendue. Cela fonctionna, puisque plusieurs agents se levèrent pour applaudir cette merveilleuse mascarade.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Eraelle
Anonymous
Invité
Mer 11 Sep - 11:38
- Viktor ?

...Hein ? Ils se connaissent ? Oh ! Scoop ! Quoi ? J'ai un truc collé sur le visage ? Entre les dents ? Elle m'a mis du rouge à lèvre ? Non mais oh, calmos, hein. Il me regarde comme un bouledogue lui aussi. C'est de famille ? Ils sont mariés ? Cool ! S'ils sont mariés... Non s'ils étaient mariés cette mascarade n'aurait pas eu lieu. Voilà, tout ça, c'est de la faute de Blue. Elle aurait du se marier, comme ça on aurait pas été dans cette mouise ! Et puis si je lui plais tellement qu'elle m'a envoyé sa lettre par Yellow - je l'ai pas oublié ce truc-là... Faut qu'elle parte avec ce gars ! C'est limite mon clone. C'est ce qui me surprend le plus en fait. J'ai l'impression de me voir dans un miroir. Quoi qu'il est peut être plus vieux ? Ou alors c'est son regard assassin qui le rend plus vieillot...

- Je vois que t'as pas traîné pour trouver un autre blond à épouser. Tes parents sont au courant au moins, ou ont-ils encore oubliés qu'ils ont une fille ? Faut dire, qu'avec la réputation que t'as, t'es pas ce qui fait leur fierté.

Je fronce les sourcils, surtout en voyant Blue aussi mal à l'aise. Je ne l'aime pas particulièrement pourtant. Je veux dire, dans le sens, apprécier quelqu'un. Mais je ne la déteste pas - j'ose l'avouer - et même si c'était le cas, je hais encore plus quand on agit comme blondinet bougon vient de le faire. Zappons le fait que j'en suis un aussi, d'accord ? C'pas le moment. Et j'agis pas comme il vient de le faire, moi. En fait te marie pas avec lui, Blue. Même toi t'as pas l'air de mériter ça. T'imagine. Si c'est moi qui dit ça.

- Quoi, t'as pas su la garder alors t'es jaloux ? C'est moche ça... Tant pis pour toi, c'est moi qui l'ait maintenant. Trouve-toi une nana au mieux de jalouser celle des autres !

Moi en train de défendre Blue et de parler d'elle comme si c'était ma petite-amie. Tout un concept, n'est-ce pas ? Je lui fais un clin d'oeil taquin, non pas pour l'énerver cette fois - quoi que.. - mais pour lui apporter un minimum de soutien. Un minimum, hein. Allez pas croire que je ferai ça tous les jours. J'aurais pu faire comme elle "tel père tel fils" et la blesser mais... Je n'étais pas assez cruel pour ça. Et puis elle s'était excusé donc je pense bien qu'elle n'avait pas voulu me blesser à ce point. Tiens. "Viktor" vient de disparaître comme par magie. Enfin je ne pense pas qu'il s'agisse vraiment de magie...

- J'aurais ta peau NORA !
- Va cr*ver, nigaud.


Y a que moi qui ais le droit de la tuer, d'abord. Non mais oh. Et peut être un peu Mère-Grand ou Vassilissa si elle la prend en grippe (parce que j'ai pas envie de mourir pour la faire survivre) mais c'est tout. Hey oh. C'est ma fausse fiancée, quand même. Enfin... Femme maintenant. Waourk. Mélange de waouh et berk pour ceux qui ont toujours pas capté.

- Vive les mariés !

Un idiot venait de bondir pour hurler cette ânerie tout droit sorti d'un film à l'eau de rose. Mais au moins ça fonctionne puisque plusieurs agents se lèvent pour applaudir. Clap clap. Vive les mariés. Clap clap. Oui c'est bien tout ça mais... On fait quoi maintenant ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nora Piriou
Messages : 872
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 11 Sep - 13:13
Un blondinet de moins, plus qu'un. Blue, ou la terreur des blonds, bientôt au cinéma. Y aura pas beaucoup d'acteurs à la première du film. Voir aucun. Tous les blonds seraient morts et la famille de ces derniers viendraient tuer Blue, donc plus de Blue. 'fin, plus de Nora ou de "jolie brunette". Argh.
Bref, Gray à l'air d'un coup un peu perdu, comme elle en fait. Ils font quoi les mariés après le baiser ? C'est pas dit dans les films ça. Quoique, la suite logique serait de sortir de l'église improvisée. Suivant donc cette fameuse logique, la jeune mariée - yeeerk - s'approcha de son... Epoux et lui saisit la main en essayant de ne pas avoir l'air ni complètement dégoûtée, ni trop heureuse que le baiser soit passé - et d'être débarasser de l'autre là-bas. Il fallait maintenant sortir en espérant que les tueurs psychopates interviennent avant que la vieille ne les forcent à continuer son délire de mariage et après qu'elle est piqué un bout de gâteaux à la pièce-montée qui n'avait pas intérêt à être en plâtre. Un mariage sans gâteaux, c'est pourrave.

- Merci pour tout !

Non, elle ne disait pas ça à Gray, mais au prêtre, derrière eux, un tout petit peu beaucoup choqué et qui fixait toujours l'endroit où se trouvait Viktor une minute plus tôt. Dommage pour lui, il allait devoir vivre avec ça, la vieille n'avait pas encore de machine pour effacer la mémoire des pauvres témoins des quelques accidents dans ce style là, qui arrivaient chaque année au cours d'une mission. Enfin, il a de la chance, il a échappé à l'OS, c'est déjà pas mal.
Elle tira légèrement sur la main de l'agent et se dirigea presque un peu trop vite vers la sortie, soulagée que tout ceci soit finit. Maintenant, il fallait attendre une bombe. Ou quelque chose dans ce genre-là. Et le tout, avec le sourire. C'est beau l'amour.

- Enfin fini, souffla-t-elle discrètement en parcourant du regard ce qui se trouvait autour d'eux.

La plaine aménagée était toujours aussi mal décorée qu'à son arrivée, ce qui la ramenait des siècles en arrière. Et sans réellement s'en rendre compte, elle cherchait du regard les yeux brûlants de haine de son adorable ex petit-ami. Tout au plus, Gold - car c'était bien le seul agent à pouvoir réagir aussi rapidement - avait du l'assomer dans un coin. Ou laissé dans un bois, très loin. En tout cas, il n'était pas mort. Enfin, elle l'espérait. Ou pas. Et puis zut, une pièce-montée surperbe l'attendait et il valait mieux penser à ça qu'à de vieux souvenirs tous moches.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Eraelle
Mère-Grand
Messages : 20
Directrice de l'Agence Cooki
Directrice de l'Agence Cooki
Mer 2 Oct - 15:11
HRP:
 

La petite vieille soupira. Assise au premier rang en partant du troisième de la fin, ou autrement dit au second rang, elle avait suivit sans rien dire toute la cérémonie, comme l'aurait fait toute petite vieille assistant à un mariage, qu'il fût vrai ou non. Elle applaudit comme les autres, esquissa une marque de répulsion au moment du baiser - doux Jésus, de son temps on ne se bécotait point en public ! - et bien sûr, eut un sourire particulièrement machiavélique lorsque la fin de la cérémonie arriva. Car oui, c'était à son tour d'entrer en scène, sous les traits de... la femme la plus généreuse au monde !

- Et en guise de cadeaux pour nos deux jeunes et heureux tourtereaux, je leur offre moi-même leur lune de miel dans un somptueux... hôtel ! proclama-t-elle dans toute sa bonté, tout en hésitant sur le dernier mot

Hôtel... plus motel au bord de l'autoroute qu'autre chose, mais bon. Ou hôtel de passe, au choix. Le truc pas très clean, qui coûte pas très cher, et qu'on est vraiment content de quitter le lendemain. Si lendemain il y a. Puis en réalité, ce n'était pas elle qui avait payé la cérémonie, mais plutôt ses agents qu'elle avait secrètement taxés. Si si, la vieille n'était rien d'autre qu'une foutue radine. Masquée au moment-même par un sourire si grand, si exagéré qu'elle paraissait être l'ancêtre de la famille, qui attendait depuis des lustres que son arrière arrière [...] petite fille veuille enfin se marier. Mais, elle avait des raisons d'être heureuse : la mission venait de prendre une nouvelle tort... tournure, inattendue de tout le monde, et cette tournure - ou torture - ne pouvait que déboucher sur la réussite de la mission ! Bref, Mère-Grand tendit en direction de l'Agent Gray un jeu de clefs pour la chambre, bien que cela leur serrait... peu utile. Vu que la vieille avait prévu de les séquestrer pour la nuit. Et oui, pour ceux se posant la question, ils seraient ensemble. Pour le meilleur et surtout pour le pire, comme l'avait si bien dit le prêtre.

- Et profitez bien de cette opportunité qui vous est offerte ! déclama-t-elle de sa voix chevrotante

Sous-entendu pour Gray : non, tu ne pourras pas te suicider une fois arrivé. Sous-entendu pour Blue : idem, les fenêtres sont verrouillées. Sous-entendu pour les gens ne comprenant rien de la relation entre les deux mariés : couchez ensemble, faites des gosses, j'en ai rien à cirer. Sous-entendu pour elle-même : la robe ne boudine pas Blue, c'est Blue qui mérite un régime. Na.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 2 Oct - 17:40
Fini. C'était fini. C'était fini de chez fini. Plus de mariage. Plus de costume de pingouin. Plus de Blue au regard meurtrier. Plus d'anneau stupide à porter au doigt. Oui parce que je comptais bien le rendre à Mère-Grand ou au pire l'envoyer valser par une fenêtre, comme on balance une assiette quand on est énervé ou autre. Bref. Je me voyais déjà libéré par toutes mes responsabilités d'agent quand Blue me prit la main (je crois que ce sera la seule fois de toute ma vie où j'aurai à dire ça) pour sortir de l'église (ouais, ça aussi, c'est pas banal).

- Enfin fini.
- Nous porte pas la poisse...


Trop tard.

- Et en guise de cadeaux pour nos deux jeunes et heureux tourtereaux, je leur offre moi-même leur lune de miel dans un somptueux... hôtel !

Mazette, qu'a-t-elle encore foutu cette vieille pie pour faire de notre vie un enfer ?

- Et profitez bien de cette opportunité qui vous est offerte !

Aaaaah, mon cœur ! Je meurs... Crise cardiaque... Aaaah... Au secours... Pitié... Je vais... Je vais... Nan, pas tout de suite. Attendons d'être devant l'hôtel pour mimer le malaise cardiaque. De toute façon, je suis sûr que même si je m'écroulais par terre, que je convulsais et que je crachais du sang, elle trouverait quand même le moyen pour m'enfermer dans cet hôtel. Ouais. Elle est déterminée la mémé. Tellement déterminée qu'on a souvent envie de la frapper quand elle nous fait ce genre de coups. Donc pratiquement tout le temps, faut pas se leurrer.

Mais je ne m'abaisserai pas à lui envoyer un regard noir / surpris / dégoûté quand elle me tendra magistralement les clefs, non... Elle me renverrait un grand sourire et ça me mettrait hors de moi... Et sinon on va m'accuser de tentative de meurtre sur personne du troisième âge. Tentative parce que je suis certain qu'on m'abattra avant. Bref. Je vais m'efforcer de ne pas succomber à l'envie de porter mes mains à son cou pour la secouer comme un prunier en beuglant que je vais la tuer. En plus de me tuer moi et seulement moi, ça ferait mauvais genre. Bon allez. Qui ne tente rien n'a rien :


- C'est dommage, nous avions déjà prévu une autre destination pour notre... lune de miel. Vraiment, dommage, dommage...

Tellement dommage qu'on devrait se barricader vers la sortie avant qu'elle nous enferme dans ce maudit hôtel... Bien qu'à mon avis, elle finisse forcément par nous rattraper à un moment donné... Bon sang, où est-ce que j'ai foutu mes somnifères déjà... J'ai intérêt à les avoir pour cette nuit-là, sinon, je vais devoir m'asseoir dans un coin jusqu'au lever du soleil... Raaaah, c'était pas compris dans le contrat, ça ! A moins que je viole Blue pour passer le temps, ça sera vraiment impossible de rester enfermé toute une nuit comme ça ! Quelle merveilleuse idée !

Humour. Noir, certes, mais humour. Le pire c'est que je pourrais si j'étais vraiment ce genre de psychopathe, parce que c'est pas Mère-Grand qui la tirerait de ce mauvais pas. C'est l'horreur en fait sa proposition. Qu'est-ce qu'elle cherche à nous faire passer comme message avec sa proposition ? "Faîtes des gosses, il me manque des esclaves nouvelle génération" ? "Je suis une grosse sadique et une grosse voyeuse donc j'aimerai bien voir votre nuit de noces spécial faux couple sado-maso" ? Sérieux, je vois pas ce qu'elle cherche, là, à nous enfermer alors qu'on vient techniquement de terminer sa fichue mission ! Peut être qu'elle a un message à nous faire passer ou... Faut que j'arrête les hypothèses, ça m'avance à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Piriou
Messages : 872
Membre souvenir
Membre souvenir
Sam 5 Oct - 13:19
- Nous porte pas la poisse...

C'est vrai. Ce foutu don d'attirer la poisse quand il ne le faut pas et quand elle ne s'y attend pas. Et en parlant de poisse, la vieille approche, un grand sourire aux lèvres. Un très grand sourire, beaucoup trop pour qu'elle leur dise "la mission est un succès !". Il ressemble d'avantage à ceux qu'elle a quand ils réussissent la capture d'un ennemi et que celui-ci n'est pas très enclin à dévoiler les plans de GML. Une petite séance de torture met toujours Mère-Grand de bonne humeur. Surtout quand la torture est pour deux de ces agents les plus agaçants, pour ne pas dire autre chose.

- Et en guise de cadeaux pour nos deux jeunes et heureux tourtereaux, je leur offre moi-même leur lune de miel dans un somptueux... hôtel !

Ah non. Non non non. Pas de lune de miel. C'était pas prévu dans le contrat ça ! A aucun moment il n'était marqué "vos missions peuvent potentiellement vous conduire à passer une nuit - éventuellement pour ne pas dormir - avec un coéquipier que vous détestez, dans le but d'assouvir les besoins pervers et vicieux de votre patronne". Ce plan foireux ressemblait bien plus à une scène digne de Hitchcock. Avec le motel bizarre en bord de route et un bon double meurtre.

- Et profitez bien de cette opportunité qui vous est offerte !

Cette opportunité ? Mais vas-y la vieille, si tu veux te taper mon "mari", je te retiens pas ! Au contraire, ça m'arrangerais.
De toute façon, il est tout simplement hors de question qu'il se passe quoique ce soit là-bas. A part un suicide ou un cadavre dans le placard.

- C'est dommage, nous avions déjà prévu une autre destination pour notre... lune de miel. Vraiment, dommage, dommage...

Une lune de miel dans un endroit appelé "L'autre monde" ou l'Enfer, Paradis, etc. Mais au vu du magnifique décor que les entourent, aucun doute sur le fait qu'ils se trouvaient en Enfer depuis un moment déjà.

- Oui, vraiment dommage... Vous devriez rappeler pour annuler, je suis sûre que c'est encore possible.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Eraelle
Revenir en haut Aller en bas
 

C comme cauchemar et cérémonie [PV Gray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» S o f i a ▬ L'Italie est comme un artichaut qu'il faut manger feuille à feuille.
» ๑ Alfie of Surrey ~ "Sage comme une image ? Mon oeil !" ๑

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-