Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Parce que il faut bien ce lancer ! [ouvert à qui le veux ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Anonymous
Invité
Mar 26 Fév - 7:52
"Déprimant !"

Voilà 3 jours qu'il marchais à la recherche de l'agence GML mais impossible de savoir où elle ce trouvais. Il n'avait d'ailleurs rencontré personne depuis ces 3 jours, et il ne s'en plaignait absolument pas. Quoi que il n'aurait pas dis non à un chasseur de passage. Il avait d'ailleurs faim, très faim et ça le déprimais profondément. Trouver à manger voilà son objectif pour le moment, il ce mit debout et renifla de son museau l'air fétide de cette vieille forêt, très vieille forêt d'ailleurs. Il avait l'impression que cette forêt avais quelque chose de... magique, ses arbres étaient immenses et presque terrifiants, mais il était persuadé que la chose la plus dangereuse dans cette foret ; c’était lui.

Son ventre gémissant le rappela à l'ordre, il continua de humer l'air de son museau et c'est à ce moment qu'une abeille vint ce planter dans sa narine gauche, il l’éjecta d'un souffle, elle était un peu chamboulé par ce passage nasal et il la vit repartir en zigzaguant dans la forêt. Il se lécha la narine, et y sentit du pollen.
Voilà ce qu'il cherchais, il suivit donc la petite butineuse car elle finirait bien par rentrer à la ruche. Dans sa traque de la petite abeille il se remit a penser à cette forêt, elle lui rappeler quelque choses mais il n'arrivait pas à dire quoi...

La petite butineuse arriva enfin à sa ruche, elle se trouvait en hauteur sur la branche massive d'un arbre énorme. Il était pour lui exclu de faire tomber la ruche sur le sol, il aimait bien ces petites bêtes. Au vu de l'ampleur de cet arbre même lui pourrait y grimper sans l'abattre. Il s'y employa donc et planta ses griffes dans le tronc pour commencer son escalade. Il arriva tant bien que mal au niveau de la branche qui portait la ruche. Il s'approcha doucement lorsqu'une nuée d'abeilles l'entoura, cela ne l'effraya pas, après tout le cuir épais de sa peau lui permettait de ne ressentir aucune douleur de la part des piqûres de ces petites bêtes. Il tendit la paume de la main pour montrer qu'il ne prendrais que ce dont il as besoin. Elles comprirent bien qu'elles n'avaient pas le choix soit une perte de leur récolte soit la destruction totale de leur nid. Elle s’écartèrent, Théodore mangea le miel sans détruire la ruche, remercia les abeilles puis redescendit de son arbre.

Il commençait à ce faire tard et après ce repas, une petite sieste s'imposait. Il se gratta le dos nonchalamment sur l'arbre qu'il venait d'escalader, et chercha des yeux un coin où dormir. Il trouva le tronc d'un arbre abattu parfait pour lui servir d'oreiller et s'y installât. Il repensa à cette forêt et compris pourquoi elle le faisait autant réfléchir : elle ressemblait à celle de son enfance. Il repensa à sa famille disparu et ce dit que cet endroit lui plaisait même si elle lui apportait aussi une tristesse qui de toute façon lui était familière.
Ho, je finirais bien par croiser quelqu'un. ce dit-il. Il attendrait donc ici. Il s'endormit donc le coeur triste et l'estomac un peu moins vide dans l'attente d'une rencontre qu'il espérait intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Mar 26 Fév - 10:21
Assise à la lisière du bois, la jeune fille blonde avait les yeux rivés contre un livre qu'elle tenait de ses deux mains. Pour une fois qu'elle restait calme sans bouger, c'était plutôt rare, elle si énergétique. Puis soudainement, un bourdonnement parvint à ses oreilles. Un bourdonnement d'abeilles, les frelons faisant plus de bruit. Elle se leva souplement et posa le livre qu'elle était en train de lire sur le côté et inspecta du regard la forêt. Et si c'était... non, il faisait jour et elle n'était pas dans les sous-bois, la jeune femme ne quittait jamais les sous-bois, non ? Elle inspira un grand coup et se faufila à travers les arbres. Elle ne regardait pas où elle marchait, se prenant un bon nombre de racines dans les pieds, avant d'arriver à... Attendez, c'était quoi ça ? Un... ours ? Ca existait dans la région ces bêtes-là ? Non, Yellow savait juste que c'était très méchant d'après les livres. Et les dragons aussi. Or comme Vivou était gentille, bah l'ours devait l'être aussi, non ? Surtout qu'il ressemblait vaguement à un nounours en peluche. En beaucoup plus grand.

- Bonjour...

Un nounours avec des griffes coupantes, ça faisait presque penser à une certaine poupée qui trucidait les gens tiens... Mais après tout, elle savait courir vite. Minute, est-ce que les ours courraient vite ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Mar 26 Fév - 10:34
Oui, je sais, c'est imprudent de s'aventurer dans les bois. Oui, je sais, au vu des derniers événements qui se sont produits dans la dite forêt, s'y aventurer n'est plus seulement imprudent mais tout à fait suicidaire. Considérez donc que je suis un suicidaire invétéré. Ou plutôt... Moi je sais ce que je fais. Mais vous, faîtes pas ça chez vous !

- ACTIIIIIIVE !!!!!
- JE SAIS !

Ou plutôt, non, je sais pas du tout ce que je fais. Vu que je suis en train de courir, aux côtés de Tetsu, une louve sur les talons, prête à nous déchiqueter si elle nous attrape. Comment vous pensez que j'ai appris à courir si vite ? A cause de mes âneries en tout genre, évidemment ! Sauf que là, je plaide les circonstances atténuantes, votre honneur ! C'est à cause de Tetsu si on est en train de cavaler de la sorte ! Oui parce que ce crétin profond semble avoir développé une haine profonde contre les loups. Peut être à force de me côtoyer, qui sait. Toujours est-il que pendant qu'on se baladait, on avait croisé des loupiots et cet abruti profond leur avait foncé dessus à fond la caisse, la mère derrière ! Résultat, qui est en train de courir pour la semer ? C'est bibi ! Moi qui suis déjà pas mal traumatisé niveau loups, s'il en rajoute une couche...

- Val', pourquoi tu marches ?! Hey ! Elle nous suit plus !
- Normal, on a dépassé son territoire, imbécile. A quelques mètres près, elle nous aurait rattrapé et là on était morts !
- Oh ça va ! Tu ne vas pas me le reprocher éternellement !
- SI JUSTEMENT! C'était totalement inconscient et stupide de ta part de foncer sur ses loupiots comme ça pour leur faire la peur de leur vie ! En plus de traumatiser des loupiots qui t'ont rien fait, t'as failli te faire massacrer et moi avec !
- V-Valshe, y a un ours qui est juste derrière toi...
- La ferme ! Change pas de sujet !
- Non mais il y a VRAIMENT un ours derrière toi... Et la fille qui t'aime pas de la dernière fois.


Vu son air pâle, y a des chances que ce soit pas vraiment un moyen de détourner mon attention. Je me retourne. Ah... C'en est effectivement pas un. On fait quoi ? Parait-il qu'il ne faut pas courir face à un ours -et j'ai un léger doute en songeant à l'aide de Yellow. Dîtes... Vous croyez qu'un ours court vite ? Oui. Oui, je pense. Pas envie de tenter le diable. Faut pas le regarder dans les yeux non plus, parce qu'il prend ça comme un défi. Merveilleux. Ah ! Et il ne faut pas tirer sur un ours parce qu'il risque d'avoir le temps de te déchiqueter, aussi. Remarque, j'avais pas franchement l'intention de lui tirer dessus : Il m'a rien fait pour l'instant, après tout. Mais alors, je fais quoi, bord*l ?! Testu se cache derrière moi, merci pour ton courage, mon pote. Je lui donne un coup de coude dans les cotes. Pas la peine de jouer à l'effrayé, ça risque de l'énerver plus qu'autre chose.

- Euh... Salut. On est sur votre territoire, là ? Désolé, si on dérange...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 26 Fév - 11:15
- Bonjour...

Théodore ouvrit un oeil, et vit une jeune femme, une humaine ! Il n'aimais pas être réveillé, encore moins par une humaine. L'humain en question ne pointait pas une arme sur sa tête. Ce qui était plutôt inhabituelle à ses yeux. Théodore bailla, et ce releva tranquillement. Il regarda de plus près la jeune femme, au moins elle ne ressemblait pas à un chasseur, il ne l'attaquerait donc pas sans prévenir. Le silence commençant à ce faire pesant, il ce dit qu'elle attendait peut-être une réponse, il dit alors en ce grattant l'abdomen :

-Bonjour humaine, je n'est pas l'habitude de dire ça mais tu n'aurais pas à manger ?

A ce moment, il entendu un bruit de pas derrière lui, il se retourna tranquillement et vit deux hommes, l'un étant caché derrière l'autre.
Réaction déjà plus habituelle, ce dit-il, mais toujours pas d'arme à feu pointés sur lui et il n'avait pas l'air de chasseur non plus. Donc pas d'agressivité.

Un petit peu chahuté par ce réveil et par le fait de ce retrouver entourer par trois humain alors qu'il n'avait croisé personne depuis... combien de temps déjà ? Il ne se rendait même pas compte du temps qu'il avait dormis.
Enfin il finit par dire :
-Dites moi, vous avez vos horaires de passage ?
Revenir en haut Aller en bas
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Mar 26 Fév - 11:49
Ok, une fois debout, il ressemblait déjà moins à un petit nounours tout mignon. Yellow se sentit petit sur le coup, mais s'appliqua à ne pas reculer ou montrer sa peur. Après tout, il parlait et ne l'avait pas encore déchiqueté de ses griffes, il était sûrement gentil ? Non ?

-Bonjour humaine, je n'ai pas l'habitude de dire ça mais tu n'aurais pas à manger ?

Euh... ça mangeait quoi les ours déjà ? Pas des humains hein... N'y avait-il pas un ou plusieurs films sur les ours qu'elle avait vu qui lui l'indiqueraient... des saumons ! Oui, maintenant elle ce rappelait très bien, dans tous les films qu'ils passaient, les ours ne mangeaient pas des humains, ils les tuaient juste, mais ils adoraient le poisson. Avec un peu de chance, lui aussi ?

- Euh, pas sur moi, dit-elle en insistant sur le "pas sur moi", mais plus en contrebas il y a une rivière avec des saumons.

- Euh... Salut. On est sur votre territoire, là ? Désolé, si on dérange...

Attendez, mais elle connaissait cette voix ! Elle se retourna brusquement, manquant de peu de vaciller, pour apercevoir le garçon de l'autre jour sur la plage, et Gray. Mais ils se suivaient où c'était juste un pur hasard ? De toute façon, elle refusa de le regarder. Pas parce qu'elle était fâchée, en fait ça faisait plusieurs jours qu'elle ne l'était plus, mais elle ne savait pas si lui était en colère contre elle. Bah oui, on redevient aps ami avec quelqu'un qui vous aime pas, ça fonctionne pas comme ça.

-Dites moi, vous avez vos horaires de passage ?

Des horaires de passage ? Pour passer dans la forêt ? Pas à la connaissance de l'agente blonde qui remit une de ses mèches derrière son oreille tout en réfléchissant. A part l'autre folle qui y habitait, et Red qui parfois s'y promenait, elle ne connaissait personne d'autre qu'eux. Et Vivou. En parlant de Red, Yellow se fit un post-it mental pour lui interdire de continuer à se balader dans les bois. Trop dangereux.

- Au fait, moi c'est Maelyss.

Bah quoi ? Elle avait bien le droit de se présenter, non ? Il ne l'avait pas tué, ils avaient parfaitement le droit de faire connaissance, point !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Mar 26 Fév - 11:51
- Dites moi, vous avez vos horaires de passage ?
- ...
- ...
- Alors c'est ça l'effet "vent"...


Visiblement, cet ours s'est décidé à inverser les rôles. Parce que d'habitude c'est moi qui met des vents ! Non mais ça, on l'a tous compris. Oui mais faut préciser. C'est bien les précisions. Ok bon bref. Au moins, il m'a pas déchiqueté ! J'ai pas à me plaindre. Par contre... Pourquoi Tetsu pâlit autant ?

- I-Il... p-parle... O-Ours... P-Parler...

Vlan. Il vient de me tomber dessus, dans le sens propre du terme. Il est en train de me claquer dans les pattes, cet imbécile ! Forcément, les trucs de contes de fées version réalité, ça le dépasse, lui ! J'avais complétement oublié ce fait. Soupirant un peu, je le secoue légèrement, lui tapotant les joues et il finit par reprendre ses esprits. Sûr que j'ai fais disjoncté deux ou trois neurones à la secouer, vu l'air ahuri qu'il a en me voyant.

- J'ai rêvé qu'un ours parlait ! Et te mettais un vent !
- C'est normal, Tsu-chan. C'est normal. Tu... rêves. Ouais, c'est ça. Tu es en train de rêver, là.
- ...Genre, un rêve ?

- Ouais. Dis-toi ça. C'est la plus simple des explications.


Ou comment essayer de faire croire à un de ses amis que les ours, ça ne parle pas. Bravo Valshe... En même temps, c'est la seule solution que j'envisage pour qu'il ne se pose pas des questions bizarres sur ma vie tout aussi bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 26 Fév - 12:25
- Au fait, moi c'est Maelyss.

-Et bien, je me présente, Théodore. Il fit ensuite un mouvement du bras vers la jeune fille, il avait entendu parler de cette acte : la poignée de main. Il s'y essaya, puis s'avança vers les deux garçons.

-Voyez-vous, je ne suis pas habituer à ce que l'on me parle, je suis plutôt habitué à ce genre de situation, dit-il en pointant d'une griffe l'homme délirant dans les bras de son ami.
-Ne vous inquiétez pas, dit-il à l'adresse de l'homme encore en présence de ses facultés, il devrait s'en remettre. Quoi que beaucoup on fait des crises cardiaques,dit il honnêtement.

Puis quelque chose de bien plus important lui vint à l'esprit. Il se tourna vers Maelyss et dit
-Vous avez dit saumon ?
Revenir en haut Aller en bas
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Mar 26 Fév - 12:47
-Et bien, je me présente, Théodore.

Attendez, il faisait quoi là ? Il lui tendait... sa ma... sa patte ? Geste typiquement humain qui ne pouvait renforcer l'idée de Yel que oui, il était gentil. Elle lui tendit la main en retour en souriant, faisant bien attention aux griffes tout de même.

- I-Il... p-parle... O-Ours... P-Parler...

La jeune fille blonde se mordit la lèvre pour ne pas rire. C'était vrai que pour ceux qui n'y étaient pas habitués, parler avec un animal pour s'avérer être... paranormal. Surtout si l'animal en question est plus gros que vous et peut vous déchiqueter en une fraction de seconde.

-Voyez-vous, je ne suis pas habituer à ce que l'on me parle, je suis plutôt habitué à ce genre de situation. Ne vous inquiétez pas, il devrait s'en remettre. Quoi que beaucoup on fait des crises cardiaques.

Se dirigeant vers le jeune homme qui était en train de perdre littéralement la raison, Yellow s'accroupit sur le sol à côté et sortit de l'une de ses poches une mini-bouteille d'eau qu'elle tendit à... la personne dont elle ne connaissait pas le nom.

- Bois, lui conseilla-t-elle en souriant. C'est dangereux pour la tête quand on n'a pas assez d'eau dans le corps.

Bah quoi ? Fallait bien trouver une excuse valable sur le fait que les animaux se mettaient soudainement à parler. Surtout que le manque d'eau faisait vraiment perdre la raison. Une fois en été une vieille dame était déshydratée et imaginait que des dragons roses crachaient des flammes vertes et bleues sur la ville. Bon ok, à l'hôpital ils avaient aussi trouvé qu'elle était droguée. Mais quand même !

-Vous avez dit saumon ?

Elle se tourna vers l'ours et pointa du doigt un massif de fleurs sauvages, vers l'est. Elle avait donc raison, les ours aimaient le saumon. Note mentale, remercier les producteurs de Frères des Ours et Syo qui l'avait oublié quand elle était plus petite à le regarder.

- A environ cent mètres, il y a une petite rivière qui fait une courbe.

C'était la saison en plus pour le poisson, non ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Mar 26 Fév - 14:37
- Et bien, je me présente, Théodore.

Théodore. Sérieusement. Théodore. C'est quoi ce nom de grand-père ? Ok, si je lui dis, ça, je suis mort. Vu ses griffes et crocs, pas sans souffrances en plus. Donc je garde mes commentaires pour moi. Comme quoi, vous voyez, je ne suis pas totalement suicidaire. Un peu mais pas beaucoup !

- Bois, lui conseilla Yellow en souriant. C'est dangereux pour la tête quand on n'a pas assez d'eau dans le corps.

Je hausse un sourcil à la réaction de Yellow. Ok... D'accord... Tetsu m'adresse un regard tout aussi interrogateur et surpris que le mien mais je lui fais signe qu'il n'y a pas de danger. Je ne pense pas qu'elle me déteste au point de vouloir empoisonner mes amis. Il se tourne vers la jeune femme, lui fait un grand sourire digne d'un enfant puis boit un peu de sa bouteille d'eau.

- Ca a l'air super réel pour un rêve quand même. Ou pour une hallu' à cause de l'eau.
- T'as une meilleure explication ?
- Ouais : Tu me mènes en bateau pour cacher un truc super louche, fait d'ours parlant, de jolie fille méchante devenue soudainement super sympa et de... trucs comme ça. T'es encore plus bizarre que ce qu'on pensait, quoi.


Le pire, c'est qu'il dit ça en rigolant, mais surtout, il a entièrement raison ! Yellow indique à l'ours où se trouve la rivière où il trouvera du poisson. Tetsu continue de le dévisager étrangement en buvant l'eau de Yellow, lui rendant la bouteille une fois la gorge désaltérée.

- Merci, c'est gentil, mademoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 27 Fév - 16:57
A la vue de la réaction des deux jeunes hommes, Yel passait pour une folle dingue qui allait les tuer avec du poison dans l'eau. Eh oh, elle ne frapperait même pas une mouche, ou presque. Ok, elle frapperait une mouche, mais c'était pas une raison pour croire qu'elle voulait tuer les gens ! C'était pas son boulot naméo !

- Ca a l'air super réel pour un rêve quand même. Ou pour une hallu' à cause de l'eau.

Et alors ? Elle avait rien d'autre en stock comme excuse. L'espace d'un instant, l'idée de l'assommer pour qu'il ne pose plus de questions lui semblait très justifiée. Quoique pour le coup, Gray lui en voudrait à vie. Ce qui ne changerait certainement pas grand chose au final.

- T'as une meilleure explication ?

- Ouais : Tu me mènes en bateau pour cacher un truc super louche, fait d'ours parlant, de jolie fille méchante devenue soudainement super sympa et de... trucs comme ça. T'es encore plus bizarre que ce qu'on pensait, quoi. Merci, c'est gentil, mademoiselle.

Woh woh woh, où était la touche répéter le message ? Elle n'était pas sûre d'avoir tout compris sur le coup et... il la trouvait méchante ? Gray, qu'est-ce que tu avais encore raconté sur Yel ? Elle t'avais juste frappé la pauvre ! Bon, un peu fort, mais tout de même. Et puis tu l'avais cherché.

- Je ne suis pas méchante.

Voilà, une chose de faite, manquait plus que le reste. Que devait-elle dire déjà à l'o... Théodore sur ladite rivière ? Ah, la jeune fille de l'autre fois. Celle dont elle ignorait toujours le nom.

- Je vous déconseille d'aller là-bas ! Ce... c'est son territoire !

Bah oui, c'était peut-être un ours mais les coups bas, ça existait. Surtout qu'elle paraissait vraiment dangereuse à approcher et de savoir qu'un innocent pourrait se faire tuer, par sa faute en plus, était au dessus de la jeune agente. Elle fixa son regard vert dans celui de l'ours et secoua la tête, priant pour que celui-ci l'écoute. Elle n'avait vu qu'une fois l'autre folle, mais ça lui avait suffit à ne plus avoir envie de l'approcher. D'ailleurs, ils devaient tous partir d'ici avant qu'elle ne se ramène.

- C'est très dangereux.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Mer 27 Fév - 17:38
Vu le regard de Yellow... Elle est persuadée que je lui ai raconté des trucs bizarres. Pourtant, je vous jure que non ! J'ai strictement rien dit. Mais j'imagine qu'il a posé des questions à Kaname et Blaise pour mon air bizarre. J'espère qu'ils n'ont pas donné dans les détails. En plus, c'est vrai que Yellow est d'une nature gentille. D'ailleurs c'est pas sa faute si elle m'en veut. Mais de la mienne. J'assume les conséquences. C'est à dire... Qu'elle me fasse la tronche. Et encore, j'ai de la chance qu'elle ne m'insulte pas cette fois.

- Je ne suis pas méchante.
- Ben maintenant, je sais ! Mais la première fois qu'on s'est rencontré, t'avais l'air d'une furie ! Enfin j'ai demandé des explications aux autres quand j'ai vu que Val' avait l'air super coupable et ils m'ont bien expliqué qu'il avait juste...
- Tetsu, Tetsu, tu parles toujours trop. Ne l'embête pas avec nos histoires. L'essentiel est : Yellow est une personne gentille.
- Mmh... Ouais. L'essentiel... Qu'elle soit gentille.


Yellow signale au big nounours qu'il allait pénétrer dans le territoire de Vassilissa. Faudra que j'y retourne un de ses jours. Non mais vous inquiétez pas, ce sera armé jusqu'aux dents et pas pour lui chercher des noises ou lui taper la discute. Parce qu'elle aime pas qu'on lui parle amicalement ou qu'on soit gentil. En fait, c'est comme avec Genji, quoi que tu fasses, tu te fais déchiqueter. A la différence qu'elle, elle semble apprécier l'audace. Peut être pour ça que je suis encore vivant, au fond. Ou alors, j'ai vraiment le c*l bordé de nouilles pour survivre à autant de rencontres mortellement dangereuses. Possible aussi.

- Elle a raison : Quand t'y vas, faut avoir à l'esprit que tu vas y mourir. Comme ça, t'as soit une bonne surprise en revenant vivant soit t'es mort. Par vivant, j'entends vivant mais pas entier. Là, ça relèverait du miracle.

J'avais balancé ça naturellement bien sûr, comme on parle de la pluie et du beau temps et ça, ça semblait dépasser Tetsu qui leva les yeux au ciel.


Dernière édition par Agent Gray le Mer 27 Fév - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 27 Fév - 18:11
- A environ cent mètres, il y a une petite rivière qui fait une courbe.

Teddy ce dirigea rapidement vers la rivière, il avait faim et le dernier docteur qu'il avait croisé lui avait déconseillé de manger de l'humain, rapport au cholestérol, (c'était d'ailleurs le dernier humain qu'il avait mangé).

En direction de la rivière Maelyss l’interpella :

- Je vous déconseille d'aller là-bas ! Ce... c'est son territoire !

Et elle enchaîna

- C'est très dangereux.

Si Théodore avait compris ce qu'était l'ironie, il aurait ri, moi le plus terrifiant des ours, on me préviens d'un danger !, De toute façon il avait trop faim. Il remarqua tout de même que les 2 hommes avait l'air tout aussi inquiets que la jeune femme, ils parlaient avec anxiétés, son ventre gargouillant le rappela à l'ordre, il dit alors :

-Ho, et bien vous n’êtes pas obligé de me suivre, voyez vous quand la faim m’appelle rien ne m’arrête, enfin encore moins que d'habitude

Il poursuivit à l'adresse de tout le groupe :

-Et bien messieurs, madame. Peut-être survivront nous assez longtemps pour que nous puissions nous revoir.

Il se dirigea ensuite d'un pas décidé vers la rivière. Qu'on le suive ou pas il s'en contre-fichais ce qui l'importais c’était le poisson. Il pensa un moment qu'il devrait peut être demander ce qu'était ce danger. Il haussa les épaules, je verrais bien
Revenir en haut Aller en bas
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 27 Fév - 18:53
- Ben maintenant, je sais ! Mais la première fois qu'on s'est rencontré, t'avais l'air d'une furie ! Enfin j'ai demandé des explications aux autres quand j'ai vu que Val' avait l'air super coupable et ils m'ont bien expliqué qu'il avait juste...

- Tetsu, Tetsu, tu parles toujours trop. Ne l'embête pas avec nos histoires. L'essentiel est : Yellow est une personne gentille.

- Mmh... Ouais. L'essentiel... Qu'elle soit gentille.

Attendez attendez, Gray venait vraiment de dire qu'elle était gentille ? Ok, peut-être que lui aussi avait besoin de boire finalement. Et l'autre garçon s'appelait Tetsu, noté. C'était fou ce qu'on apprenait sur ses collègues en dehors de l'agence. Comme le fait qu'ils ont des amis qui vous prennent pour une furie. Noté également, ça pouvait toujours servir.

- Elle a raison : Quand t'y vas, faut avoir à l'esprit que tu vas y mourir. Comme ça, t'as soit une bonne surprise en revenant vivant soit t'es mort. Par vivant, j'entends vivant mais pas entier. Là, ça relèverait du miracle.

Tiens, même lui était d'accord avec Yel pour le coup. Et sinon, il s'en était sortit comment lui ? Parce qu'il n'avait pas l'air d'avoir eu beaucoup d’ecchymoses, de cicatrices ou de couteau dans le ventre. En y repensant, ça faisait quand même drôlement louche...

-Ho, et bien vous n’êtes pas obligé de me suivre, voyez vous quand la faim m’appelle rien ne m’arrête, enfin encore moins que d'habitude. Et bien messieurs, madame. Peut-être survivront nous assez longtemps pour que nous puissions nous revoir.

Yellow le regarda partir, incapable de faire un seul mouvement à part de déclarer ce qu'elle sentait le plus judicieux de faire.

- Adieu.

Et oui, parce que si c'était pas lui qui y passait, ça allait être eux. Le jour tombait, et ce n'était jamais trop prudent de rester ici. Pas à cause des loups, car même si ceux si restaient dangereux si on s'approchait de leur territoire, ils ne mangeaient pas d'humains. Et abandonnaient dès que leur proie quittait leur territoire ou était morte. Contrairement à la fille. La jeune agente leva alors les yeux vers le ciel qui se couvrait de nuages gris d'orage puis reporta son regard sur les deux jeunes hommes. Son sixième sens lui hurlait aux oreilles de partir, et bien que d'habitude elle ne l'écoutait guère, elle ferait une exception pour ce jour-là.

- Je crois que le mieux ne serait de ne pas trainer ici.

La jolie blonde se releva, époussetant ses mains sur son jean, et commença à faire quelques pas. Juste assez pour qu'un éclat argenté brille au coin d'un bosquet et passe à quelques centimètres de son visage, avant de se ficher dans le tronc d'un arbre proche. Un poignard. Reconnaissable entre mille. Trop tard, ils étaient morts. Et l'ours avec.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Mer 27 Fév - 19:25
- Adieu. Je crois que le mieux ne serait de ne pas trainer ici.
- V-Val', elle exagère, là, hein ?

Je hausse les épaules face à son air vaguement effrayé, même si l'envie de lui répliquer que c'est un euphémisme me taraude quelques secondes. Ca ne sert à rien de s'affoler. Mais surtout, ça ne sert à rien de l'affoler, lui. Pour Vass' c'est un pauvre civil. Il restera silencieux et immobile en la voyant, alors je ne m'en fais pas pour lui, elle le trouvera bien vite inintéressant. Et moi... Moi elle m'aurait tué depuis longtemps si elle le voulait. Alors je ne m'inquiète pas davantage. Pour Yellow, par contre... Au pire... Je pourrais la blesser à nouveau... Elle risque de m'en vouloir définitivement cette fois mais si ça peut la faire fuir et lui sauver la vie, c'est pas très grave. Un poignard me sort de mes pensées. Trop tard pour partir, elle prendrait ça pour une fuite. Tant pis, alea jacta est. Tetsu, en voyant le poignard filer, faillit prendre son revolver en main mais je l’arrête illico, le forçant à le ranger soigneusement.

- Tout doux. Panique pas. Et évite d'utiliser des armes si elle ne t'attaque pas, même par réflexe. Immobilité et silence. Un simple civil ne va pas l'intéresser, tu sais. Donc reste calme, tout ira bien, Tetsu.
- Comment tu peux être si confiant... ? Si elle est si dangereuse...
- En paniquant, tu risques juste de l'énerver. Agis comme si c'était un animal sauvage qu'on aurait blessé. Avec méfiance. Sans méchanceté mais sans gentillesse non plus. Neutralité totale.


Je me demande si elle va se montrer ou si elle va continuer à nous balancer des poignards... des dagues... des haches... Enfin tout ça, quoi. J'espère quand même qu'elle va se montrer rapidement, parce que les armes volantes, c'est vite ennuyant de les esquiver.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 27 Fév - 20:22
Les pauvres petits anges, perdus dans un monde cruel. C'était presque triste de les voir ainsi, ne pouvant fuir le destin. Le destin de la mort. Tout ça à cause d'une poupée au teint porcelaine. Nina huma encore quelques instants la peur qui avait envahi au moins deux des quatre esprits présents dans la forêt puis sortit de l'ombre où elle se tapissait quelques instants auparavant.

- C'est fou comme tu me connais bien mon mignon.

Elle posa son regard sur chacune des personnes présentes, d'abord la jeune fille blonde, puis sur le civil qui accompagnait Valshe, insistant sur un ravissant sourire qui aurait pu être amical sans l'impression de froideur qui se dégageait de cette fine silhouette, et enfin sur ce dernier. Qu'elle fixa peut-être plus longuement dans les yeux. Vêtue à son habitude d'une jolie robe remontée aux genoux dans les tons sombres, ses cheveux tombant dans son dos en mèches délicates, elle semblait fragile, poupée au teint pâle.

- J'ai cru comprendre que tu désirais me parler. Est-ce vrai ?

Elle semblait préoccupée, ne jetant aucun regard sur le côté. Ses avants-bras étaient toujours recouverts de cicatrices mais ne lui faisaient plus mal. Trop de douleur tue la douleur, Nina ne s'en occupait déjà plus. Non, l'une des choses qui pourrait paraitre étonnant à son égard était l'absence de sa poupée. Qui n'était même pas dans les environs. Non, à vrai dire elle était ailleurs pour une bien autre mission. La jeune fille russe posa sa fine main blanche sur la mousse verdoyante d'une branche morte, s'asseyant en tailleur sur le sol. Alors elle tourna vers la jeune fille blonde et le civil son mignon visage fendu d'un sourire espiègle, caressant en même temps de son doigt son cou.

- Vous pouvez considérez cela comme votre jour de chance...

Non, elle n'avait pas envie de tuer aujourd'hui. D'ailleurs si on regardait attentivement l'endroit qu'elle indiquait de son doigt, on pouvait y remarquer un fin filet de sang couler d'une blessure sur l'arrière de son cou, cachée par sa longue chevelure blonde. Une blessure ancienne, qui refaisait surface.

- Néanmoins, je n'ai encore jamais joué avec un ours en peluche.

Menace à peine dissimulée. Dire qu'elle les épargnait pour la minute qui allait suivre était un grand privilège de la damoiselle. Privilège dont il fallait plutôt profiter pour fuir. Ce n'était pas parce qu'un ours était chez elle qu'elle allait avoir peur. Une seconde lui suffisait lui lui lancer une dague et le tuer. Une seule, à la tête, et celui qui avait osé violer son territoire se retrouverait mort, étendu sur le sol. Comme chaque personne présente.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 27 Fév - 20:45
En route pour la rivière, Théodore entendu une voix nouvelle :

- Vous pouvez considérez cela comme votre jour de chance...
Il se retourna et vit la jeune fille assise en tailleur sur le sol.
Encore une nouvelle rencontre ? Décidément c’était une journée remplie.

Elle s'adressa alors directement à lui :

- Néanmoins, je n'ai encore jamais joué avec un ours en peluche.

Théodore ne compris absolument pas la menace que sous-entendait la jeune fille. Il la regarda en détail. Elle lui paraissait plutôt jeune mais elle avais surtout ce petit truc, elle venait d'un endroit qu'il connaissait bien, il y avait vécu une grande partie de sa vie déprimante. Dans un effort pour se remémorer une langue qu'il n'avait pas utilisé depuis longtemps , il dit :

Добрый вечер, мисс ("bonsoir mademoiselle")

Il ne savait pas pourquoi, mais le souvenir de sa mère lui revint. Douce douleur qu'il aimait bien ressentir. Quelqu'un du pays, étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 27 Fév - 21:02
- C'est fou comme tu me connais bien mon mignon.

Mignon. Son. Mignon. Berk. Enfin c'est mieux que sa victime mais je ne suis PAS mignon. Enfin, c'est Vass'. Pas envie de me fâcher avec elle. En plus d'être masochiste et suicidaire c'est... trop banal. Tout le monde se fâche intérieurement contre Vass'. Soyons original, un peu ! Ma façon de penser est peut être un peu illogique, je l'avoue mais ça m'agacerait un peu de me faire tuer dans la banalité la plus totale... En haïssant la personne qui te tue. Une mort ennuyante. Encore pire qu'une mort tout court.

- Oh, je n'ai pas cette prétention. Je ne pense pas qu'on puisse vraiment prétendre à connaître quelqu'un, de toute manière.

Ouais, bon, je vais peut être pas m'amuser à la philosophie avec Vass'. Quoi que. Peut être est-ce une personne avec un point de vue intéressant. Je sens Tetsu tout raide à côté de moi, comme si le relâchement d'un seul de ses muscles risquait de signer sa mort immédiate. En même temps, il sait, lui, que quand je dis de quelqu'un qu'il est dangereux c'est pas des blagues. D'ailleurs, quand elle lui balance que c'est son jour de chance, je peux presque entendre ses pensées me suppliant de s'enfuir avec lui de cette forêt dont l'ambiance commence sérieusement à le peser. N'empêche que là-dessus, j'ai de la chance : Avec Eléa ou Kaname, j'étais bon pour qu'elles jouent leurs curieuses et se fassent massacrer par Vass'. D'ailleurs, j'entends l'ours parlait en russe. Ok, il est mort. Parler en russe à Vass' = Lui rappeler sa langue d'origine = ses souvenirs = mort imminente. Enfin après, les miracles existent après tout, alors sait-on jamais...

- J'ai cru comprendre que tu désirais me parler. Est-ce vrai ?
- Te parler... ? Pas vraiment. Je me baladais juste avec un ami dans la forêt et on a fui des loups. P'tête bien que certains ont développé une dent contre moi, en fait. Je n'étais donc pas venu t'embêter avec mes questions existentielles habituelles. D'solé.
Revenir en haut Aller en bas
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 27 Fév - 21:49
- C'est fou comme tu me connais bien mon mignon.

- Oh, je n'ai pas cette prétention. Je ne pense pas qu'on puisse vraiment prétendre à connaître quelqu'un, de toute manière.


Gray, s'il-te-plait, me dit pas que tu lui parles ? Etait-il un maso-suicidaire où avait-il vraiment un lien avec elle ? Note mentale, fouiller les dossiers personnels le concernant, ça devenait vraiment bizarre cette histoire. Et ce truc de "mon mignon" sonnait très gore. Note mentale numéro deux, ne pas approcher Gray à moins de trois kilomètres. Ou sinon danger de mort imminente.

- J'ai cru comprendre que tu désirais me parler. Est-ce vrai ?

- Te parler... ? Pas vraiment. Je me baladais juste avec un ami dans la forêt et on a fui des loups. P'tête bien que certains ont développé une dent contre moi, en fait. Je n'étais donc pas venu t'embêter avec mes questions existentielles habituelles. D'solé.


Ceci confirmait ses pensées, ils s'étaient déjà parlés avant. Ok, pour le coup elle avait grandement pâli, elle commençait à avoir peur de son ami là... Mère-Grand, c'était dans ton habitude d'engager des gens pas nets ?

- Добрый вечер, мисс

Théodore c'était mis à parler dans une langue bizarre, c'était tout à fait normal. Surtout que la jeune femme venait clairement de les menacer de partir juste avant. Et s’ils écoutaient son conseil, hein ? Elle semblait de bonne humeur pour le moment. Fallait pas la pousser à commettre quelque chose d’irréparable.

- Je... propose qu'on y aille...

Là, elle parlait pour elle et Tetsu. Parce que l'ours était mort de toute façon et Gray... hum, Gray était considéré comme un cas à part, très à part.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Jeu 28 Fév - 10:10
- Добрый вечер, мисс

Les poings de la belle se serrèrent sur la dague qui venait d'apparaitre entre ses fins doigts. Elle n'aimait pas la provocation, surtout pas de ses prochaines victimes. Si ça continuait, elle les tuerait tous la prochaine fois sans aucune chance de salut.

- Я советую вам уходить (Je vous conseille de partir :p)

On ne la provoquait pas, surtout en russe. Il y avait des choses que l'on préférait oublier, des gestes, des signes, des paroles. Le dernier qui l'avait appelé mademoiselle avait une dette de mort au dessus de sa tête, Nina ne l'oubliait pas, elle ne l'oublierait jamais. Alors que cet ours ose raviver en elle ce souvenir la mettait hors d'elle. Elle inspira un grand coup et se força à se calmer. Око за око, зуб за зуб, les imbéciles finissaient toujours par payer le prix de leur bêtise. L'heure n'était pas venue, pas encore.

- Je sais pour la lettre.

Elle savait, pire que savait. Quelqu'un l'avait reprise, et il ne lui avait pas été difficile de savoir qui. L'étau se resserrait. Même si pour l'instant, cela lui importait peu. Pourvu qu'elle ait sa vengeance.

- Tu... me déçois. Tu ne pensais tout de même pas qu'il ne ferait rien pour la récupérer.

Si cela continuait, elle allait devoir agir par ses propres moyens, la menace. Utile, cette notion de l'amitié finalement, elle n'était pas sûre que le jeune homme la laissât toucher à la jeune fille blonde ou à l'autre garçon. A moins qu'il ne préférât qu'elle ne s'en prenne à la petite. Plutôt facile pour celle-là, elle l'avait déjà observé plusieurs fois, assez pour savoir comment la faire souffrir rapidement. C'était cruel n'est-ce pas. Mais c'était le fonctionnement de la demoiselle à la poupée. Quand les belles paroles ne suffisaient pas, la mort était toujours une jolie solution.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 28 Fév - 10:59
- Je sais pour la lettre.
- Mmh. Tu sais quoi, exactement ?
- Tu... me déçois. Tu ne pensais tout de même pas qu'il ne ferait rien pour la récupérer.
- Si, bien sûr. Et j'ai fais tout ce qui était nécessaire à ce sujet.


En temps normal, un grand sourire de joyeux luron très fier de lui aurait pris place sur mon visage. Logique ! Je ne connais pas grand-monde qui pourrait se vanter d'avoir dupé tout le monde, la grande Vassilissa la Belle faisant également du lot. Il faut dire que je ne m'attendais pas non plus à un cambriolage et pas aussi rapide mais je savais pertinemment que c'était la meilleure façon de le prendre à son propre piège que de le laisser avoir ce qu'il avait en apparence. Et le rechercher avec cette excuse était une bonne façon de le rencontrer enfin. Mais si Vass' y croyait encore c'est qu'il y croyait encore lui aussi. Je me demande quand il va se rendre compte de la ruse. Du moment que je vois sa tête avant, je m'en fiche, on verra. Bref, en temps normal, j'aurais été hyper fier ! Mais elle avait l'air beaucoup trop préoccupée pour me laisser passer cet air ravi. Alors j'avais juste ma mine blasée habituelle.

- Я советую вам уходить.
- Je... propose qu'on y aille...

D'ailleurs à ce propos, vu ce que j'ai vaguement compris de ses paroles en russe, Tetsu peut y aller. Je croise son regard et hoche la tête. Il capte le signal et lorsque Yellow propose d'y aller il recule vite fait vers elle. Et hop. Il fait en sorte de partir de la forêt sombre et effrayante en deux secondes chrono. Cool, parce qu'il est vraiment tendu depuis tout à l'heure. Et vu le regard de Yellow, elle me prend officiellement pour un taré... Tant pis... Faisons avec. De toute manière, si elle fouille dans les dossiers, elle ne trouvera pas grand-chose sur elle et moi. C'est un lien un peu compliqué pour l'expliquer avec des mots. Ni amical ni hostile... Ni totalement neutre. Je trouve ça moi-même tordu.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 28 Fév - 20:58
- Я советую вам уходить.

Teddy ne comprenait pas trop ce qu'elle voulait dire par là. Il était de toute façon obsédait par une seul chose, la jeune femme avait une arme. Théodore ne comprenait pas l'expression "à couteau tirer" mais c'était bien l'ambiance qui régnait ici.
Maelyss paraissait très anxieuse mais bien moins que l'homme qui c'était tout l'heure évanoui à sa vue.
Le dernier homme lui restait là, à parler avec la fille du pays. Teddy n'écoutait pas ce qu'ils pouvaient ce dire , touts ses sens étaient dédiés au mouvement que parcourait la dague de la jeune fille. Si elle avait dégainé une arme à feu, il aurait d'ores et déjà attaqué, mais l’agressivité monta malgré tout en lui.

-Вам больно молодая женщина с ножом. Вы должны хранить. (Vous allez vous blesser avec ce couteau jeune femme. Vous devriez le ranger.)

Lui qui était normalement toujours voûté, il se redressa de ses 3m10, ses griffes n'étaient pas rétractables mais elles donnaient l'impression de grandir à vue d'oeil. Les veines de ses yeux s'injectèrent de sang. La lumière du soleil couchant se trouvait derrière lui et ses crocs luisirent dans la pénombre. Lui qui ressemblait habituellement à un ours paisible, il etait maintenant terrifiant.

-Je pense aussi que vous devriez tous partir., dit-il sombrement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Ven 1 Mar - 11:25
-Вам больно молодая женщина с ножом. Вы должны хранить.

Elle devrait ranger ce... couteau ? Il lui donnait un ordre ? Dommage, elle serait bien restée là assise à faire gentiment la causette, mais puisqu'il insistait... Elle se leva soudainement, reculant de plusieurs pas pour tous les avoir dans sa ligne de mire et tourna les poignets, dans lesquels apparurent deux poignards à la lame aiguisée. Son visage ne reflétait plus tout à coup qu'une impression de froideur. Plus aucune envie de parler, plus une envie d'agir. L'ours l'avait provoqué, elle allait lui montrer qu'on ne lui donnait pas d'ordre comme ça.

- Tu es mort.

C'était peut-être idiot de le provoquer ainsi. Idiot et carrément suicidaire de la part de la jolie poupée. Elle ne faisait pas du tout le poids face à un ours, aussi dangereuse soit-elle. Dommage, Elle devrait se débrouiller seule pour le tuer. Et puisqu'elle était morte, sa promesse ne tenait plus. Avant de se lancer dans l'attaque, elle sortit de l'une de ses poches deux mèches de cheveux distinctes. Une à la couleur violacée, et une autre rouge.

- C'est dommage que je suis obligée d'en arriver là. Vraiment... dommage.

Son choix était fait. De toute façon, si ce n'était pas elle qui s'en occupait, cela serait sa poupée. Pauvre petite Red, c'était triste de savoir ce qui l'attendrait... Mais assez parler. La jeune fille prit son élan, prit un bref appui sur le sol recouvert de mousse avant de sauter dans les airs. Elle passa au dessus de l'ours, sur lequel elle lança ses deux dagues, avant d'atterrir souplement sur le sol comme un chat. Les lames n'avaient fait que rebondir sur le cuir de l'animal sans n'avoir fait aucun dégât. Une seconde avant qu'il ne réagisse, Nina ferma les yeux et murmura dans un soupir.

- Я люблю тебя мама. (Je t'aime maman :p)

Elle était réaliste sous ses airs prétentieux, elle n'était pas tout puissante. Elle savait parfaitement quand elle avait perdu. Là, elle venait de le réaliser avant qu'il ne lance sa première attaque. Un rapide coup d'oeil sur le bois environnant n'y changerait rien. Nina n'était pas lâche, elle ne choisirait pas la fuite. Même si la mort se dressait devant elle, elle accepterait son destin. Qui de toute façon, n'était tourné que vers cette dernière...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Ven 1 Mar - 11:48
- Вам больно молодая женщина с ножом. Вы должны хранить.

J'ai compris qu'il parle d'une blessure à propos du couteau mais le reste, je suis totalement passé à côté. Même si c'est pas à moi qu'est destinée cette remarque, j'aurai aimé comprendre quand même. Histoire d'anticiper si je risque ma peau en étant trop proche de la scène ou pas.

- Tu es mort.

Si elle ne regardait pas l'ours, j'aurais été persuadé qu'elle parlait de moi et que j'étais vraiment mort. Mais non, elle parlait bien à l'ours et là j'avais une hésitation. Parce que bon... C'est un ours, quoi. Je recule de plusieurs mètres par mesure de sécurité. Et fronce les sourcils en voyant les mèches de cheveux qu'elle vient de sortir. Je ne reconnais pas la mèche violacé... Ca ne me dit pas grand-chose d'ailleurs. Mais la mèche de cheveux rouge... Je ne connais qu'une seule personne aux cheveux rouges. Intérieurement, mon ventre se tord. Non, impossible. Red est tellement... innocente, gentille... naïve... Mer** c'est une proie facile en fait à être aussi enfantine ! Peut être... Peut être que je me trompe, qu'il s'agit d'une mèche de cheveux appartenant à quelqu'un d'autre. J'espère. Mais je reste anxieux.

- C'est dommage que je suis obligée d'en arriver là. Vraiment... dommage.
- Mais dommage pour qui est le plus effrayant...


Je. Déteste. Quand. On. S'en. Prend. A. Quelqu'un. Et. Que. Je. Ne. Peux. Absolument. RIEN FAIRE ! Je hais ce genre de situations, je les hais, je les hais. Tiens d'ailleurs en parlant de haïr, où est la poupée de la demoiselle ? Son absence m'inquiète. Sa présence m'inquiète. Cette poupée m'inquiète, je crois. En fait j'en suis même sûr. Ca me fait ch... Ca m'agace. Je recule encore de plusieurs pas, tandis que la jeune femme lance ses dagues... Sans vraiment y croire à priori. Je rêve ou c'est une attaque suicide... ? Je crois que j'ai bien fais d'imposer entre eux et moi une distance de sécurité...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Ven 1 Mar - 12:24
- Tu es mort.
Teddy à ces mots grogna. Il vit la fille du pays brandir deux dagues et elle avait l'air déterminée.

- C'est dommage que je suis obligée d'en arriver là. Vraiment... dommage.
A ce moment, elle sauta au dessus de lui et jeta ses dagues, Teddy se prépara à la douleur. Les dagues n'était pas assez longues pour le blesser profondément mais il ressenti une douleur vive au moment de l'impact, un liquide chaud perla doucement des deux petits trous provoquées par les lames qui s’écrasèrent au sol.

Il vit la jeune fille atterrir avec souplesse.
Teddy leva ses griffes pour frapper quand elle dit :

- Я люблю тебя мама.

Teddy suspendit son action. Il comprit, cette jeune fille avait peur, pas seulement de lui mais du monde et elle n'avait personnes. Théodore connaissait cette situation, durant sa jeunesse il avait tué par vengeance et par peur. La vision d'horreur qu'était Théodore changea brutalement et devint cet ours à l'air accueillant, celui à qui l'on confie ses secrets et qui protège la chambre à coucher des monstres rodant sous le lit.
Il termina son geste et gifla la jeune fille, non pas avec violence plutôt comme un père réprimanderait sa fille après une grosse bêtise.

Теперь, когда закончил ее детски, может быть, мы могли, мы вводим друг друга? (Maintenant que vos enfantillages son terminées peut-être pourrions-nous, nous présentez l'un l'autre ?)
Revenir en haut Aller en bas
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 1 Mar - 15:07
- Вам больно молодая женщина с ножом. Вы должны хранить.

- Tu es mort. C'est dommage que je suis obligée d'en arriver là. Vraiment... dommage.

Elle venait de brandir quoi dans ses mains ? Une... mèche ? Rouge ?

- Reeeed !!!

A cet instant la jeune fille se sentit mal. Red, non pas elle. Tout sauf elle. Si ça continuait, elle allait vraiment s'évanouir. S'asseoir. Tant pis si c'était à côté de Gray. Elle n'était vraiment pas habituée à ça, à ce sentiment que toute votre vie pouvait être menacée d'un seul coup. Et elle n'aimait vraiment pas ça. A cause de ses vertiges, le mouvement de la jeune fille lui devint flou. Elle vit juste un éclair argenté fondre sur Théodore qui leva sa patte pourvu de griffes pour la frapper.

- Я люблю тебя мама.

... que venait-elle de dire ? Assez fort pour que l'ours arrête son mouvement et la regarde d'un autre oeil ? Il la gifla juste comme un père l'aurait fait avec sa fille. Ce genre de phrases existait ? magie ? Ou tout simplement des mots, juste des mots ? Elle jeta un coup d'oeil à Gray pour qu'il l'aide à comprendre ce que la jeune fille venait de dire, parce que là elle était perdue.

- Gray, c'est quoi cette histoire...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Revenir en haut Aller en bas
 

Parce que il faut bien ce lancer ! [ouvert à qui le veux ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Il faut bien des voleurs, sinon à quoi serviraient les gardes ?
» Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]
» Parce que nous le valons bien... ♥
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-