Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV : indy et green]Un oiseau dans le nid d'un tigre et d'un panda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Dim 19 Oct - 11:57
Émilie, couchée dans son lit en position étoile de mer attendait le sommeil, en vain, comme tous les soirs. Un énième soupir se fit entendre de la bouche de la petite blonde et le bruit résonna dans la pièce. Cet appartement est trop vide... Ce qu'il y avait d'assez étrange dans cette histoire c'était  que sur l'annonce de l'appartement, il était spécifié que c'était une collocation. Or, elle habitait là depuis le mois de juillet et personne n'avait encore donné signe de vie. Elle était bien retournée à  l'agence immobilière mais on lui avait certifié qu'il y avait quelqu'un d'autre... Cette histoire commençait à la stresser au plus au point, elle était anxieuse. Le pire dans cette histoire sogrenu était qu'elle n'avait jamais visité l'appartement...  C'était assez comique comme situation.
Soudain, un éclair traversa ses prunelles butées. Elle avait une idée! Elle décida qu'elle allait se lever tôt! Enfin plus tôt que d'habitude... Il est que vu qu'elle ne s'endormait jamais avant six heures du matin, de ce fait elle se levait toujours en fin d'après midi, et ensuite elle partait aller jouer au parc, pas étonnant que ses collocolocataires n'aient jamais daigné se montrer...
Son plan était simple, se lever à midi! Vous parlez d'un plan génial... Même moi j'aurais pu  y penser! Mes plans sont géniaux! Mais oui on y croit tous.
Elle regarda une énième fois son réveil. Il indiquait cinq heures cinquante huit. Grand aigle que le temps passe lentement. (traduction : "Mon dieu que le temps passe lentement") Les deux minutes  passèrent  avec une lenteur interminable. Le coucou de son horloge sortit et indiqua six heures. Un grand sourire etétait  collé  à  son visage. Ses ailes disparurent, et la pièce fut immédiatement inondée d'une couleur sombre. Plus aucune lumière, rien. Et elle s'endormit, comme un petit poussin.
Son réveil sonna donc à midi, comme prévu. Elle se leva et se dirigea vers sa coiffeuse  pour se brosser les cheveux d'un geste las. Elle était fatiguée c'était évident. De grosses cernes déformaient son visage angélique lui donnant une allure de zombie... Elle s'habilla comme à son habitude, d'un robe légère qui était aujourd'hui assortit à  la couleur de ses yeux. Elle plassa aussi, comme à son habitude, un chapeau avec un noeud de papillon sur sa tête. Elle se contempla une nouvelle fois dans le miroir. Parfait!
Elle ouvrit avec prudence la porte de sa chambre, ses iris parcourant le couloir d'un air peu rassuré. On ne sait jamais et si il y avait vraiment des gens qui habitaient avec elle. Elle souffla, rassurée qu'il n'y ait personne dans le couloir. Elle sourit puis sortit de sa cachette en sautillant et fredonnant une comptine pour enfant. Heureusement qu'elle n'avait pas chanté sinon je ne donne pas cher de l'état des oreilles des voisins... Elle commençait à avoir faim, elle se dirigea donc machinalement vers la cuisine pour se prendre un paquet de bonbons.
Elle se rapprochait de la cuisine quand une délicieuse odeur chatouilla ses narines. Quelque chose ne collait pas. Quelqu'un était en train de faire à manger! Il y avait quelqu'un d'autre qu'elle dans cet appartement! Elle se rapprocha doucement de cette odeur exquise, en essayant de faire le moins de bruit possible, mais fit, par malchance, tomber un objet non identifié sur le sol, le brisant en mille morceaux.
-Oups.
Le bruit de ses paroles résonna dans tout l'appartement. S'était-elle faite repérer?


Dernière édition par Le Rossignol le Lun 20 Oct - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 20 Oct - 12:50
Enfin le week-end, j'allais pouvoir souffler et Ethan aussi d'ailleurs! Aujourd'hui, mon planning se résumes à Cuisine, lecture, télé, cuisine, balade avec Noria, et reglandage avec de la lecture, de la musique et devant la télé... Je crois que c'est le meilleur planning que je puisse me faire pour me détendre... Si Ethan a faim? Il se débrouille! Le samedi c'est mon jour de déstresse, je ne m'embête avec rien du tout!

Je me suis levée à 10h00, par mon petit ventre. Je me suis préparée un petit truc rapide avant de me jeter sur le canapé et de regarder "Doctor Who". Puis après les épisodes de cette série, je changea pour une chaine de musique et lire tranquillement un vieux conte.

Ensuite à 11h50, je décida finalement à me faire des pâtes à la carbonara, mon petit pêché-mignon niveau plat le samedi. Je me mis à chanter et danser dans la cuisine "Girlfriend" d'Avril Lavigne, tout en préparant mes lardons et mes pâtes...

Je souriais comme jamais, et rougissais par moment, en pensant à Tenzin. Souvent quand je chantais cette chanson, mon coeur battais la chamane, et mon esprit affichait les traits doux de mon amoureux... Les paroles étaient tellement vrai à ce que je vivais aujourd'hui... Je ferais tout pour qu'il m'aime... Certe, je ne suis certainement pas une princesse mais je ferai tout pour être celle de son cœur... Oui, c'est beau de rêver mais je changerais pas d'avis, foi d'Agent Indigo! Mais... Si il a déjà quelqu'un en vu? Je m'arrêta de chanter et de danser, fixant d'un regard triste et vide mes lardons cuir... Je secoua la tête négativement avant de faire bouger ma viande en silence.Si c'est le cas... Je ne veux pas le blesser, ni briser son bonheur... Après tout, si il est déjà amoureux de quelqu'un, je ferais en sorte qu'il soit toujours heureux quoi qu'il arrive et qu'il rentre en un seul morceau de ses sorties nocturnes. Oui! C'est... *BLING* Je sursautais violemment manquant de me bruler de peu avec ma poele... Je coupa le feu avant de crier pour qu'on m'entende, enfin, je fus couper dans mon élan par un :

-Oups.

J'haussais un sourcil surprit, ne reconnaissant pas la voix habituellement grave d'Ethan avant d'entendre le téléphone sonnait. Heureusement ce fut le mien, je décrochais d'un " Bonjour" amicale, vite répondu par la voix fluette de l'assistante de l'agent immobillier:

- Bonjour! Mlle Ai?

- Elle même... puisse que vous appelez sur mon téléphone privé...

- Ahahahaha... Oui en effet! Enfin bref! Je vous appelle si vous avez rencontré votre nouvelle coloctaire, Mlle Parfaite? Elle est arrivée, il y a 6 mois maintenant... De plus! Elle nous appelait pour savoir si elle avait vraiment des colocataires... Bon de se fait je vais vous laisser! Au revoir!


Je restais quelques secondes avec le téléphone contre l'oreille avant de raccrocher et murmurait:

- C'est moi ou elle m'a vraiment pas laissé en placer une l'autre?!

Je soufflais rapidement avant de sortir de la cuisine et de tomber nez à nez avec une jeune fille plus jeune que moi. Je clignais plusieurs fois les yeux avant de secouer rapidement la tête de demander intriguée:

- Euuuuh... t'es la nouvelle colocataire? Mlle Parfaite? C'est ça?



°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Invité
Lun 20 Oct - 16:19
Emilie essayait de se faire toute petite, quelle situation gênante, elle ne savait même pas à quoi ressemblait ses colocataires, sur ses pensés elle commença à s'imaginer des canards dansant la samba. Elle se fit toute petite et se cacha sous une table, proche de la cuisine. Soudain la blonde entendit le téléphone sonner, elle se rapprocha pour écouter la conversation.
"- Bonjour! Mlle Ai?"
Cette petite voix elle la reconnaissant entre mille! C'était l'assistante de l'agent immobilier, elle l'avait souvent appelé pour savoir si elle avait des colocataires mais à chaque fois c'était le même retreint, la personne lui disait toujours qu'il y avait quelqu'un et qu'il ne fallait pas qu'elle s'inquiète. Peut-être que l'assistante  en avait eu marre des appels incessants de la bonde... Il faut dire que en cinq mois elle l'avait appelé trois fois par jours... Emilie n'aimait pas trop cette assistance, cette femme assez vielle, tout le temps pressée et voulait toujours avoir raison, ce qui insupportait au plus au point!
- Elle même... puisse que vous appelez sur mon téléphone privé...
La petite pouffa de rire en silence, alors c'était elle sa nouvelle colocataire. Elle sortit de sa cachette pour se mettre à l'entrée de la cuisine, mais cachée derrière le mur. En fait la dénommée mademoiselle Ai n'avait pas du tout l'air effrayante, elle ne ressemblait pas le moins du monde à un canard. La blonde souffla de soulagement.
"-Ahahahaha... Oui en effet! Enfin bref! Je vous appelle si vous avez rencontré votre nouvelle coloctaire, Mlle Parfaite? Elle est arrivée, il y a 6 mois maintenant... De plus! Elle nous appelait pour savoir si elle avait vraiment des colocataires... Bon de se fait je vais vous laisser! Au revoir!"
Emilie arqua un sourcil, elle avait même pas attendu la réponse de l'autre fille qu'elle avait raccroché, elle devait être vraiment pressée...
- C'est moi ou elle m'a vraiment pas laissé en placer une l'autre?!
Cette phrase fut suivit d'un soupir puis elle sortit de la cuisine. Emilie se retourna et observa l'appartement d'un air paniqué. Soudain l'autre personne arriva devant la blonde. Emilie rit nerveusement. Eh mince qu'est ce que je fais moi maintenant, j'ai vraiment une cervelle de moineau.
-Euuuuh... t'es la nouvelle colocataire? Mlle Parfaite? C'est ça?
La tête blonde baissa les yeux, et se mit à regarder ses chaussons roses en lapin, elle était un peu gênée, ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre sa colocataire au bout de cinq mois!
-Oui c'est moi, je m'appelle Emilie-Rose et toi? murmura-t-elle d'une voix presque inaudible. Alors comme ça tu es ma colocataire on est que deux? sourit la blonde.
Elle regarda attentivement la jeune fille elle était très belle, de beaux yeux bleus indigo. Ce n'est pas très commun mais ça lui allait magnifiquement bien.
-Dis tu veux bien me faire visiter l'appartement? A par ma chambre je connais rien, dit-elle avec un petit sourire gêné.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 24 Oct - 10:13
Je fixais la nouvelle arrivante, elle avait les yeux sur ses pantoufles rose en forme de lapin. Je croisais les bras avec patience, continuant à la détailler. Elle était largement plus petite que moi, donc plus jeune aussi? Possible. Mlle Parfaite avait les cheveux Court, blond comme le blé en été, et les yeux semblant aux aussi bleu que le ciel de cette chaleureuse saison. Je remarquais qu'elle avait l'air un peu gênée, et je la comprenait tout à fait, c'est pas souvent qu'on rencontre sa nouvelle colocataire au bout de 5! mois d'habitation... Encore si j'étais en missions avec Ethan, d'accord et que nous avions été prévenue je ne dis pas que ça pouvait passer à la rigueur comme prétexte... Mais là ce n'est pas le cas... Faut qu'on est une discussion avec l'Agence Immobilière avec Ethan parce que la c'était le pompon niveau connerie!
Je sortis de mes pensées parla voix de la jeune fille:

-Oui c'est moi, je m'appelle Emilie-Rose et toi? Alors comme ça tu es ma colocataire on est que deux?

.... WHUT?!!! Elle ne savait pas non plus combien on était dans l'appart! Je vais gueuler sur c'te babache d'assistante là... Et Ethan aussi va pousser sa gueulante, d'ailleurs quand il va comprendre la situation... Je lui fit un sourire doux cachant ma colère comme je le pouvais. Cette jeune fille reprit avec un sourire, cette fois-ci gênée:

-Dis tu veux bien me faire visiter l'appartement? A par ma chambre je connais rien.

Je secoua ma tête positivement avant de lui répondre gentiment:

- Je te le ferai visiter dans quelques minutes. Mais avant... Je me présente, Tora et non nous ne sommes pas que deux dans l'appart. D'ailleurs je vais réveiller le Panda...

Je lui ébouriffais gentiment les cheveux avant de crier un "ETHAAAAAAAAN" tonitruant qui composait la première étape pour réveiller Ethan quand on était samedi, qu'il avait un rendez-vous quelque part ou je ne sais quoi, et qu'il voulait que je le réveille pour être à l'heure. La deuxième se compose de l'éclairage de sa chambre, je me dirigea donc dans sa chambre, ouvrit d'un geste brusque les rideau de sa fenêtre. Maintenant, troisième et dernière étape du réveil... La menace. Je dis alors d'une voix sérieuse et étrangement calme:

- Si tu ne sors pas de ton lis et que tu ne me rejoins pas dans le salon, habillé, dans une minute, je te jure que tu ne revois pas le moindre chocobons ni le moindre gâteau au chocolats pour les dix prochaines semaines... Et le compte à rebours commence... Maintenant!

Je sortis calmement de la chambre, les yeux fermés, et referma la porte de cette dernière. Je posa ma main sur l'épaule d'Emilie-Rose et lui fais un sourire doux en lui demandant muettement de venir avec moi dans le salon d'un signe de la main. Je la fit s’assoir sur le canapé, éteignis la télé, avant de retourner dans la cuisine, éteignis mes fourneaux et revins avec un verre de Fanta. Je m'assis dans le fauteuil, buvant une seule gorgée de mon Fanta et tapotant des doigts de ma main libre. Ce geste signifiait clairement que j'étais dans un début de mauvaise humeur et que si quelqu'un ou quelque chose tournait mal, c'est très certainement sur celui ou la chose que mes foudres tomberont... Quand Ethan apparut enfin dans le salon à une minute pile de mon compte à rebours, je lui coupa toute envie de parler en lui disant dans une voix un peu trop calme comparé à mon tapotement régulier:

- Avant que tu ne dis quoi que ce soit ou râle contre ton réveil non demander... Assied-toi et écoute moi...

Je posais lentement mon verre sur la table et pointais gentiment la nouvelle d'un coup de tête:

- Je te présent Emilie-Rose Parfait, notre nouvelle colocataire... Depuis 5 mois.

J'encrais mon regard dans celui onyx d'Ethan, patientant calmement sa réaction, qui ne devrait pas tarder...



°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 24 Oct - 19:56
- ETHAAAAAAAAN !

Gémissement rauque. Un bras émergea des couvertures, cherchant à tâtons le réveil qui s’amusait à gâcher son sommeil.

- Ferme-lààà… p’taaain… laiss’moi dormir gnnnh…

Sauf que y’en a pas. C’est juste Tora qui s’amusait à le réveiller en hurlant son prénom dans tout l’appart. Que voulez-vous, y’a que ça qui marchait avec lui. Tous les réveils électroniques qui avaient tenté de le tirer de sa torpeur avaient fini encastrés dans l’mur ou au fond de la cuvette des chiottes. Ethan c’était pas quelqu’un du matin. Vraiment pas. Et puis, si vous voulez survivre fallait respecter 3 règles qu'il avait mis en place "Le matin : Ferme ta gueule. Pose pas de questions. Ferme ta gueule."
Sa frangine entra donc dans sa chambre comme tous les jours et ouvrit d’un geste brusque les rideaux comme une princesse Disney. Boarf. Puis vinrent les menaces quotidiennes qui n’avaient plus aucun effet sur lui. Plus de gâteaux au chocolat ? Meh… Pas grave, Maelyss m’en fera, ouais elle sait cuisiner Maelyss. Tora repartit en refermant la porte derrière elle, laissant le jeune brun en paix, se réveiller en douceur. Il entrouvrit les yeux. Overdose de clarté. La lumière dans la pièce lui viola littéralement la rétine et il tenta de mettre fin au supplice le plus vite possible pour regarder l'heure sur l'écran de son téléphone. L'amas de pixel le narguait, indiquant qu'il était trop tard pour aller à l’entrainement, et trop tôt pour bouffer un kebab. Midi... C’est ce qu’il devinait derrière son œil vitreux et son esprit encore ensommeillé.

Blotti sous ses couvertures, le visage à moitié caché, il resta un moment allongé sur le côté, les jambes ramenées contre son buste. Position fœtale quoi, le pur bonheur. Plus envie de bouger... Il était encore dans les vapes... Aucun bruit à part celui de la pluie qui martèlait la fenêtre à côté de son lit, qui lui indiquait qu'aujourd'hui, il faisait un temps de merde. Raison de plus pour ne pas me lever... M'enfin, j'aime bien la pluie. Finir trempé ça me dérange pas...
Un élan de motivation. Il se redressa lentement pour s'étirer de tout son long avant de s'asseoir en tailleur, les couvertures tombant le long de ses flancs. Ça caille... En même temps j'ai dormi avec un t-shirt large et un calbut'. Certains font l'effort de porter un pyjama pour dormir devant ses colocs. Bah moi j'm'en fous. Rien ne remplacera le mythique t-shirt / calbut'. C'est un style ! Une philosophie de vie ! Faut que j'arrête de raconter des conneries sérieux.
Son regard vitreux parcourut rapidement sa chambre. Des fringues par terre, des dossiers qui traînaient, des jeux un peu partout... Wah, j'avais oublié que j'étais aussi bordélique... Il passa ses mains sur son visage, désemparé. Ethaaan sans déconner... J’me perds tout seul de jour en jour.
L'heure tournait, va bien falloir qu’il quitte son lit s’il ne voulait pas avoir d’ennuis avec sa coloc... Et finalement, il réussit à se lever. J'ai l'impression d'avoir accompli un exploit, quelque chose de surhumain ! Ça mérite bien 5 minutes de plus sous la couette... Nan putain faut que j'arrête de procrastiner, si jamais quelqu'un arrive... Je suis pas présentable du tout. So, salle de bain. C'est où déjà ? J'suis tellement pas réveillé que j'me paume dans ma propre chambre. Sur le trajet, il trébucha sur une pile de bouquin.

- PUTAIN DE MERDE ! Y’A PERSONNE QUI RANGE JAMAIS RIEN ICI !

Normal, c’est ta chambre. Crois pas que quelqu’un va se dire un jour en se levant le matin « Tiens ! Si j’allais ranger le bordel qui règne dans la chambre d’Ethan Cooper ? Bonne idée ! ». Il pouvait s’en prendre qu’à lui-même. Aah n'empêche... Ça fait du bien de hurler pour rien quand on est tout seul. Perso' j'hésite pas quand y’a personne dans l’coin... J'engueule des objets, tout ça... Bref. Il poussa les livres du bout du pied pour les mettre sous son lit avant d'aller dans la salle de bain. C'est rangé, à ma façon on va dire... Il prit une rapide douche, brûlante pour l'encourager à ne pas rester trop longtemps sous l'eau, avant de choper un boxer et un jean noir sur le sèche-linge pour se fringuer en vitesse. Pour le t-shirt on verra plus tard, j'ai les cheveux trempés et ça me dégouline dans le dos... Retour dans sa chambre. Consternation absolue. Roow j'aurais préféré rester sous la douche, rien que de voir le bordel dans la pièce ça me démoralise... J'vais devoir ranger. OUI, RANGER, MOI, RANGER ! C'est la fin du monde, c'est un paradoxe qui se réalise pour de vrai, c'est... Ta gueule Ethan, et active toi.

- Fuh...

Il poussa un long soupir et commença par rassembler les affaires qui trainaient. Génial, ça a toujours été mon rêve de me trimballer le linge sale. Une fois fini, il traversa le salon comme un blasé de la vie en trainant les pieds sans adresser un regard aux personnes présentes et alla dans la cuisine. Ouvrant les placards, il sortit son petit déjeuner. Des céréales Frosties. Armé d’un bol, d’une cuillère, et d’une brique de lait déjà ouverte, il revint au salon et alluma la télévision pour avoir un bruit de fond. J’aime pas déjeuner en silence. Il adressa un petit « b’jour » à Tora qui était installée dans le fauteuil depuis tout à l'heure une canette de Fanta en main. Puis son regard noir dévia inévitablement sur l’autre fille avec elle. Blonde, petite, yeux bleus, un air niais collé au visage. C'est qui elle ? Il cligna plusieurs fois des yeux.

- Avant que tu ne dis quoi que ce soit ou râle contre ton réveil non demander... Assied-toi et écoute moi... Je te présent Emilie-Rose Parfait, notre nouvelle colocataire... Depuis 5 mois.

Freeze. Donc je résume, je suis complètement en bordel, sans t-shirt, avec seulement mon jean, les cheveux en vrac, l'air débraillé devant une petite fille qui est censée être ma coloc. Géniaaaaaaal.

- ...

Enorme silence. Honte de ma vie numéro 179. On se toise du regard et je reste con. Puis son cerveau fit tilt. Wait… Elle a dit quoi ? Depuis combien de temps elle vie ici celle-là ? Depuis 5 mois. Sans que vous le sachiez. DEPUIS 5 MOIS ?? C’EST UNE BLAGUE C’EST CA ? C’EST UNE PUTAIN DE BLAGUE LA ? Ethan n’y croyait pas une seconde. Comment elle a fait pour vivre ici sans qu’il ne la croise UNE SEULE FOIS ? Il fronça les sourcils, méfiant. Si c’était une blague, ça le faisait pas rire. S’asseyant tranquillement à table du salon, il versa ses céréales dans son bol et y rajouta du lait. Première bouchée, qu’il macha Il leva son regard onyx vers la petite blonde. Puis vers sa frangine.

- Tora t’sais très bien que j’ai pas envie de plaisanter à mon réveil. So, fais-moi plaisir, et renvoie cette gamine d’où elle vient s’te plait, cracha-t-il d’un air dédaigneux.

Deuxième bouchée. Il fixa encore une fois la blonde, la transperçant du regard, puis replongea sa tête dans ses cérales. Elle a quel âge sérieux ? 6 ans ? 7 ans ? Hors de question qu’elle vive ici. On n’est pas la crèche merde. Je refuse d’avoir une gamine comme colocataire. J’me demande d’où Tora elle la sortit en plus… Ca doit être une orpheline qu’elle a du trouver dans la rue ce matin et comme elle s’attendrit devant tout et n’importe quoi, elle lui a proposé de loger chez nous. Tss, si elle pense que je vais approuver comme un canard ses élans de compassions, elle se fout le doigt dans le nez. La gamine le fixait toujours.

- Quoi ? Pourquoi tu m'regardes comme ça ? T'es amoureuse ? Tss...

Y'a pas à dire. Quand il se réveillait, Ethan c'était une salope avec pratiquement tout le monde. Sauf avec Maelyss.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Sam 25 Oct - 12:22
- Je te le ferai visiter dans quelques minutes. Mais avant... Je me présente, Tora et non nous ne sommes pas que deux dans l'appart. D'ailleurs je vais réveiller le Panda...
Un panda? Elle arqua un sourcil. elle habite avec un panda? Elle regarda la porte, elle était pourtant pas si grosse que ça, elle se demandait vraiment comment un panda était entré dans cette appartement.
Elle dévisagea sa colocataire. Tora était donc son prénom, d'ailleurs il contrastait un peu avec sa personnalité. Elle avait plutôt l'air d'être un petit ange qu'un méchant tigre... Sa colocataire lui ébouriffa légèrement ses cheveux blonds.
-ETHAAAAAAAAN, hurla elle dans tout l'appartement.
La blonde tressaillit, elle ne s'attendait pas à ce changement de personnalité si soudain... Elle se fit toute petite, elle ne voulait en aucun cas recevoir les foudre de Tora.
- Si tu ne sors pas de ton lis et que tu ne me rejoins pas dans le salon, habillé, dans une minute, je te jure que tu ne revois pas le moindre chocobons ni le moindre gâteau au chocolats pour les dix prochaines semaines... Et le compte à rebours commence... Maintenant!
Privé de chocobons?! La blonde fit les gros yeux, quelle punition sévère elle ne tiendrait pas une journée. Rien que le fait de se savoir privée de quelque chose lui donnait encore plus envie de le manger. Heureusement pour elle, Emilie avait son travail, donc de l'argent. Et qui dit argent signifie nourriture! Elle bavait rien qu'en s’imaginant dévaliser la boutique de cookies où elle allait tous les lundis. Dix semaines sans sucre, elle ne pourrait pas! Ses repas étaient très simple, bonbons, gâteaux, boissons sucrées, des fruits parfois aussi mais jamais de légumes verts, de viande ni de poisson! C'est simple elle se considérait comme allergique à ces choses là...
La fille aux cheveux brun sortit de la chambre et lui fit une petite tape amicale sur l'épaule en lui indiquant le salon. La blonde fit un petit signe positif et suivit Tora dans le salon. Emilie s'assied sur un fauteuil et regarda sa colocataire boire, en silence, une canette de Fanta. Oh du Fanta c'est trop bon. Elle regardait la canette, les yeux remplis d'étoiles lorsque son rêve se brisa, son colocataire, qui s'appelait donc Ethan, arriva dans le salon.
La blonde le dévisagea longuement avant d'en conclure : Il ne ressemble pas du tout à un panda...
-Je te présente Emilie-Rose Parfait, notre nouvelle colocataire... Depuis 5 mois.
-Parfaite, corrigea la blonde automatiquement.
Le dénommé Ethan ne dit rien, et il sortit une boîte de céréale, qu'il commença à manger bruyamment, tout en la dévisagent, ainsi que Tora. Il n'avait pas l'air de croire cette histoire. A vrai dire Emilie aussi avait du mal à y croire, en cinq mois ils ne s'étaient jamais rencontrés, même pas aperçu une seule fois. Ce qui était assez inimaginable vu la discrétion dont faisait toujours preuve la blonde.
- Tora t’sais très bien que j’ai pas envie de plaisanter à mon réveil. So, fais-moi plaisir, et renvoie cette gamine d’où elle vient s’te plait,
Gamine? Emilie le dévisagea, elle était loin d'être une gamine. Elle avait tout de même seize ans! Bon c'est vrai, elle ne les faisait pas vraiment, aussi bien mentalement que physiquement... La seule chose qui s'en rapprochait un peu était sa taille. Eh oui, malgré sa bouille enfantine, elle mesurait un mètre soixante-dix... Il faut dire qu'elle avait de grandes jambes, ce qui était fort pratique pour la course, où elle excellait d'ailleurs, était à peu près une de ses seules qualités...
- Quoi ? Pourquoi tu m'regardes comme ça ? T'es amoureuse ? Tss...
Elle le regarda les yeux grands ouverts, d'où tenait-il une déduction aussi saugrenue? Ah oui c'est vrai elle le fixait, il faut dire qu'elle avait une bonne raison...
-Tu ressembles pas à un panda, dit-elle d'un air ahuri.
Elle baissa la tête et commença à verser de fausses larmes de crocodile. Ces larmes aurait pu tromper personnes, sauf peut être sa nouvelle colocataire!
-Tu es méchant avec moi en plus je n'ai nul part où aller, sanglota la blonde. A peu être que si en fait.
Elle s'arrêta soudainement de pleurer et pointa son index sur son menton, elle réfléchissait. Hum hum, réfléchissons... Ah je sais! Elle mit une de ses main dans la poche de sa robe et en sortit un petit téléphone avec une coque en hibou. Puis, elle commença à taper sur les touche, une par une. Il ne devait pas servir souvent... Au bout de cinq bonnes minutes pour taper des chiffres, elle appela enfin quelqu'un! Cette personne, Émilie la connaissait bien, il s’avérait que c'était sa grande sœur, par adoption. Elle porta le téléphone à l'oreille, et attendit quelques secondes.
-Allo Maelyss? C'est moi, voilà c'est pour te dire, tu pourrais pas me loger chez toi? Oui, d'accord, oui je comprends. Oui. Oui. D'accord très bien merci.
Elle reposa ses prunelles sur ses deux colocataires, tout en rangeant le téléphone, si on peut l'appeler comme cela, dans sa poche. Elle les fixait, tantôt Tora, puis Ethan. Elle fit un petit rire nerveux.
-Vous allez jamais me croire mais... En fait la personne que j'appelais n'était pas là, je suis tombée sur la messagerie...
Soudain, elle se jeta à leurs pieds en les implorant. Elle se mit à sangloter, à cette allure le sol de l'appartement allait bientôt être inondé si elle continuait à pleurer comme ça... Allez faut que je joue le tout pour le tout sinon je vais finir à la rue!
-Me jetez pas à la porte! Par pitié!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 27 Oct - 21:11
La Réaction de Green se résume facilement en un mot: Silence... Je souffla discrètement avant d'essayer de me calmer un peu. Inspire... Expire... Inspire... Reste calme... Pas la peine de se mettre en rogne hein? Tout va bien... Je sortis de mes pensées par la voix d'Ethan, qui me crachait d'un air dédaigneux:

- Tora t’sais très bien que j’ai pas envie de plaisanter à mon réveil. So, fais-moi plaisir, et renvoie cette gamine d’où elle vient s’te plait,

... INSPIRE ! EXPIRE! T’ÉNERVE SURTOUT PAS! TU SAIS QU'IL EST PAS DU MATIN!!! Mais j'en ai rien à secouer le popotin qu'il est pas du réveille moi! Il croit que ça m'amuse ce genre de situation???!!! HEIN???! ET BAH NON CA M'AMUSE PAS D'APPRENDRE LE SAMEDI QUE NOUS AVONS UNE NOUVELLE COLOCATAIRE DEPUIS 5 FOUTUS MOIS! 5!!!! De nouveau je sortis de mes pensées par la voix d'Ethan qui s’adressait à Emilie-Rose:

- Quoi ? Pourquoi tu m'regardes comme ça ? T'es amoureuse ? Tss...

Celle-ci enchaina d'une voix d'ahuri:

-Tu ressembles pas à un panda.

Je me frappa mentalement la figure... Super! Après le panda pas du matin, nous avons une fille de 2-3 ans de moins que nous qui était aussi naïve que Fire est roux! Je suis pas sortie de l'auberge moi... Je fixa lassement ma nouvelle colocataire et la vis verser des larmes... Non, excusez-moi... Des fausses larmes de crocodiles. Et voilà qu'elle nous la fait à la Caliméro maintenant... J'ai vraiment plus de patience là... Si l'un d'eux continue sur ce chemin, je vais vraiment m'énerver...

-Tu es méchant avec moi en plus je n'ai nul part où aller. A peu être que si en fait.

Ah? Elle a arrêté de Chialer! Enfin! huumm? Pourquoi elle nous sort son téléphone?

-Allo Maelyss? C'est moi, voilà c'est pour te dire, tu pourrais pas me loger chez toi? Oui, d'accord, oui je comprends. Oui. Oui. D'accord très bien merci.

Un rire nerveux s'éleva de notre petite nouvelle... Bizarrement je me tendis comme un arc, m'attendant encore à un de ses manèges ridicules...

-Vous allez jamais me croire mais... En fait la personne que j'appelais n'était pas là, je suis tombée sur la messagerie...

Et le manège se fit tout de même, brisant les dernières réserves de patience qui me restait... Pendant que Emilie-Rose chouinait à nos pieds, doucement mais surement une aura d'ondes très négative s'élevais au tour de moi...

-Me jetez pas à la porte! Par pitié!

Et je finis par craquée réellement. Je me leva d'un bon et gueula une bonne fois pour toute, tout mon énervement et mon agacement:

- CA SUFFIT MAINTENANT! J'EN AI MA CLAQUE DE CE MERDIER! PERSONNE NE VA METTRE PERSONNE DEHORS!! C'EST COMPRIS VOUS DEUX???

Je pointa tour à tour Ethan et la Blondinette. au moment où Ethan ouvris la bouche, je darda de mes yeux indigo, emplis de colère et de rage et lui sursurra froidement:

- Écoute moi bien, Grand frère Panda, je ne me répèterai pas! Quand je te disais qu'elle était notre colocataire depuis 5 FOUTU mois ce n'est pas une blague! Car si c'était vraiment une crois-tu que j'arriverai à te mentir la maintenant? Alors que j'en suis tout a fais incapable et que tu sais quand je mens ou non?! Maintenant si tu veux passer tes nerfs sur quelqu'un ne les passe ni sur moi, ni sur la tite nouvelle, okay? Passe-les sur c'te pouffe d'Assistante de l'agent Immobilière!!

Quand j'étais en colère, je ne différenciais plus vraiment les gens. Et comme toujours, j'avais une sorte d'aura démoniaque qui m'entourait et mes cheveux bougeaient comme si ils avaient une volonté propre... Je disais aussi la vérité et ce que je pensais réellement. Je me tourna lentement vers la blonde et la relevai d'un geste. Je la tenais par l'avant-bras avant de lui dire de la même voix qu'à Ethan:

- Et toi! Ce genre de petits manège ridicule n'est pas vraiment A-MU-SANT! Maintenant suis moi je vais te faire visiter l'appartement...

Je la lachai brusquement avant d'aller dans le couloir, je lui fis rapidement la visite avant de retourner dans la cuisine où je repris la préparation de mon plat, essayant de me calmer les nerfs le plus possible...



°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 31 Oct - 22:32
- Tu ressembles pas à un panda.
- Waouh tu fais preuve d’une perspicacité étonnante, j’suis très impressionné, répliqua-t-il avec dédain d’une voix parfaitement ironique.
- Tu es méchant avec moi en plus je n'ai nul part où aller, se mit à chialer la blonde.
- C’pas mon problème.

Désagréable. Y’a pas d’autre mots. Ethan n’avait jamais su faire dans la demi-mesure. Il était extrême. Il pouvait être atrocement méchant, comme incroyablement doux. La, il avait envie de faire aucun effort, alors son côté vexant prenait le dessus. Il continuait de manger ses céréales sans faire attention à Tora qui commençait légèrement à perdre patience. Légèrement ? Nan nan, elle était carrément remontée à bloc mais elle gardait tout à l’intérieur. Jusqu’à ce que ça pète. Ethan avait déjà eu à faire à l’une de ses colères, et il préférait pas s’en souvenir. Non mais elle faisait trop flipper sa race. Vous la connaissez toute gentille mais quand elle gueule elle gueule putain. Moi ça m’fait marrer au début mais quand j’vois qu’elle me fait du boudin j’vais la voir et j’essaye de la faire rire. Pis après elle me pardonne et elle me fait un câlin. J’aime pas ses câlins parce qu’ils sont étouffants. Sauf que j’me tais, hausse les épaules, joue le mec fort et viril vous voyez. « Pff, me faire briser les côtes et finir à l’hôpital à cause d’une meuf comme Tora ? Trois fois rien. »

- Allo Maelyss?

F.U.C.K
Ethan leva la tête de son bol de céréales et se mit à fixer la petite blonde. Elle téléphone à ma Maelyss ou à une autre Maelyss ? Nan parce que si c’est de ma Maelyss qu’elle parle, moi j’me tire une balle dans la tête. Ah mais clairement. J’suis désolé mais j’peux pas concevoir le fait que ma meuf ait ce genre de fréquentations de gamines. C’est pas possible. Ethan ne prêta pas attention à son petit manège ridicule. Il posa sa cuillère à côté, prit son bol des deux mains et but le lait sucré d’un coup, laissant une petite moustache blanche au-dessus de ses lèvres. Il s’essuya du revers de sa main, et soupira. Ca va déjà mieux. Il lui fallait sa petite dose de sucre pour rester calme. Parce qu’un Ethan qui vient de se réveiller et qui a le ventre vide c’est pire qu’une fille qui à ses ragnagnas. Sauf qu’apparemment la gamine avait décidé de l’énerver. Elle se jeta à leurs pieds et se mit à les supplier en chouinant. Mon dieu…

- Me jetez pas à la porte! Par pitié!

- Tu vois Tora ?
commença-t-il irrité en élevant la voix et en se tournant vers sa frangine. Si on la garde on aura le droit à ses pleurs tous les matins ! C’est moooort, elle reste pas ici ! Rien à branler qu’elle soit SDF !

C’était la cohue. La grosse merde pour un samedi matin censé être tranquille. Entre l’autre qui pleurait comme si elle avait perdu sa mère, et Ethan qui râlait, Tora explosa. Pas littéralement j’vous rassure, mais elle péta son câble quoi. Une aura vachement sombre et flippante – style Kushina vénère -  se dégagea de son corps alors qu’elle se leva et hurla, fermant ainsi le clapet des deux gosses qui s’cherchaient depuis tout à l’heure.

- CA SUFFIT MAINTENANT! J'EN AI MA CLAQUE DE CE MERDIER! PERSONNE NE VA METTRE PERSONNE DEHORS!! C'EST COMPRIS VOUS DEUX???

- ... Attends tu rigoles j’espère ?!
s’indigna Ethan en se levant à son tour.

Scarface. Okay elle rigolait pas. Elle planta ses yeux de tueuse dans les siens, en levant légèrement la tête parce qu’il était quand même plus grand. Sauf qu’il avait beau faire une tête de plus qu’elle, c’est elle qui lui faisait la morale. Ethan croisa les bras sur son torse, et la regarda dans les yeux. A celui qui flanchera le premier now.

- Écoute moi bien, Grand frère Panda, je ne me répèterai pas! Quand je te disais qu'elle était notre colocataire depuis 5 FOUTU mois ce n'est pas une blague! Car si c'était vraiment une crois-tu que j'arriverai à te mentir la maintenant? Alors que j'en suis tout a fais incapable et que tu sais quand je mens ou non?! Maintenant si tu veux passer tes nerfs sur quelqu'un ne les passe ni sur moi, ni sur la tite nouvelle, okay? Passe-les sur c'te pouffe d'Assistante de l'agent Immobilière!!

- J’passe mes nerfs sur qui j’veux d’abord !
Bonjour je m’appelle Ethan et j’ai 19 ans. Et j’te ferais dire qu’on n’est pas censé l’héberger si on n’est pas d’accord !

C’est vrai quoi, fallait signer des trucs comme quoi monsieur bidule accepte une collocation avec madame machin nan ? On est pas on bled bordel ! Pis c’est pas une auberge de secours mon appart. Nan mais vive l’administration. Tora passa aussi un savon à la gamine et lui fit visiter l’appart. Tout ça dans la joie et la bonne humeur. Tss. Ethan laissa son bol sur la table et vint s’avachir sur le canapé comme tous les matins en zappant les chaines. Il regardait pas vraiment la télé. Nan. Naaan, il manigançait un truc. Il était obligé de vivre en coloc avec elle ? Okay pas de problèmes. Il va lui faire comprendre que sa présence gênait clairement. Tora revint et partit à la cuisine, laissant Ethan et Emilie machin faire connaissance. AH AH. No. Il adressa un bref coup d’œil à la blonde, levant un peu sa tête brune histoire qu’elle dépasse légèrement du canapé. Puis son regard noir dévia sur la fenêtre du salon qui donnait sur le balcon. Une idée de tordu venait de naitre les nenfants. Il se leva et se dirigea vers la petite fille. Souris Ethan, sois aimable et accueillant, fais un effort.

- ... J’pense qu’on est partis sur de mauvaises bases toi et moi. Ca te dit de faire la paix ? Sourire hypocrite. La gamine mordit à l’hameçon. Ils se serrèrent la main. Alors Ethan passa un bras sur l’épaule de la jeune fille et l’entraina vers la fenêtre - qui l’avait inspiré pour son plan - même s'il aimait pas ça. Putain je hais toucher les mioches. J’suis sur qu’on peut trouver un terrain d’entente... Il ouvrit la fenêtre, laissant un vent froid entrer dans l’appart, accompagné de gouttelettes vu qu’il pleuvait toujours. Alors si tu restes sur le balcon, j’pense que tu généras pas trop !

Il la poussa et referma la fenêtre derrière elle, la laissant se recevoir la tempête en pleine gueule. Ethan éclata de rire en la voyant complétement trempée. On ne pouvait pas être plus détestable que ça. Elle tambourinait à la fenêtre, et lui la regardait en souriant. C’est mal. Il colla sa bouche à la vitre et fit de la buée pour y dessiner un petit cœur. Notre amour est impossible Emilie, je suis désolé, la fenêtre s’y oppose. Quel connard. Vous inquiétez pas, il n’allait pas la laisser là toute la journée hein, mais c’était juste pour qu’elle comprenne à qui elle avait à faire. Le jeune brun fit exprès de s’étirer et de lui montrer qu’à l’intérieur il faisait bieeeeeen chaud hmm. Même si en vrai il caillait sa race vu qu’il était torse nu. Mais son petit jeu prit fin quand Tora revint au salon. Silence. Hrrm salut ! … Il allait se faire tuer s’il ne disait rien. Masquer son air coupable, prendre une voix calme et posée et inventer un mytho, c’est ça qu’il devait faire pour sauver sa peau.

- Elle voulait admirer la vue, du coup j’l’ai emmené sur le balcon. Sauf que y’a eu un coup de vent et la fenêtre n’a plus voulu s’ouvrir. J’crois elle est bloquée... Il tourna la poignée, et la fenêtre s’ouvrit brusquement, laissant tomber la petite blonde, qui tambourinait sur la vitre depuis tout à l’heure, à l’intérieur. Oh tiens ! Elle est plus bloquée, c’est bizarre nan… ?

Prendre un air innocent. Prendre un air innocent. Prendre un air innocent.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lun 3 Nov - 18:19
Émilie fit un sourire ravit, elle n'allait pas finir dehors quelle chance! Elle détourna le regard quelques instant de la petite scène de famille et ses yeux bleus se posèrent sur la fenêtre, ou plus précisément, la pluie qui tombait! Des litres d'eaux coulaient sans s'arrêter et venaient se jeter contre le vitre du salon, où il y avait un balcon d'ailleurs. Et reposa ensuite ses prunelles sur Tora qui semblait vraiment très énervée, contre qui déjà... Ah oui Ethan!
- Écoute moi bien, Grand frère Panda, je ne me répèterai pas! Quand je te disais qu'elle était notre colocataire depuis 5 FOUTU mois ce n'est pas une blague! Car si c'était vraiment une crois-tu que j'arriverai à te mentir la maintenant? Alors que j'en suis tout a fais incapable et que tu sais quand je mens ou non?! Maintenant si tu veux passer tes nerfs sur quelqu'un ne les passe ni sur moi, ni sur la tite nouvelle, okay? Passe-les sur c'te pouffe d'Assistante de l'agent Immobilière!!
Grand frère panda. La blonde pouffa en silence. Ce garçon avait tout sauf l'air d'un pan! déjà les panda sont des sortes d'ours noirs et blanc(c'était une magnifique définition xD *meurt*), tout doux et gros, très gros... Elle regarda son colocataire quelques secondes. Il n'avait vraiment pas l'air d'un panda. Elle arqua un sourcil. En plus il est même pas noir et blanc, ne même pas différencier les couleurs à cet âge c'est lamentable... Ah je sais! Tora est albinos!!! Je suis un génie!
La blonde releva la tête, fière de sa magnifique découverte sur sa nouvelle colocataire, elle revint ensuite dans la conversation. Parce que à vrai dire les deux jeunes parlaient d'elle depuis tout à l'heure sans qu'elle n'écoute ne serait-ce qu'un seul mot de la conversation...
- J’passe mes nerfs sur qui j’veux d’abord ! Et j’te ferais dire qu’on n’est pas censé l’héberger si on n’est pas d’accord !
Émilie leva les yeux au ciel. Il n'avait vraiment pas l'air d'un mignon petit nounours. Peut-être qu'il est gentil sous sa grosse fourrure. Mais il a pas de fourrure, c'est un homme. En plus il a même pas de t-shirt... Après cette remarque très perspicace, la jeune fille décida de se défendre un petit peu...
-Mais vous savez, je ne suis pas souvent là, moi je veux juste pouvoir dormir entre six heures et quatorze heures et ensuite voilà, je suis plus là, fit-elle en souriant légèrement.
- Et toi! Ce genre de petits manèges ridicules n'est pas vraiment A-MU-SANT! Maintenant suis moi je vais te faire visiter l'appartement...
La blonde tressaillit puis hocha de la tête avant de suivre Tora dans l'appartement! Elles revinrent dans le salon quelques minutes plus tard et Tora partit dans la cuisine. Émilie lui jeta un bref coup d’œil avant de détourner le regard vers Ethan qui venait de s'adresser à elle.
- ... J’pense qu’on est partis sur de mauvaises bases toi et moi. Ca te dit de faire la paix ? lui sourit le jeune homme.
Il lui souriait?! Pourtant il y a quelques minutes il semblait la détester, il s'agissait peut-être d'un piège, il fallait qu'elle reste méfiante!  
-Oh oui bien sûr! fit-elle en lui adressant un sourire ravit.
Elle venait de tomber lamentablement dans le panneau, et elle lui serra la main amicalement. Finalement je ne le trouve pas si méchant que ça.
J’suis sur qu’on peut trouver un terrain d’entente...
La blonde le regarda ouvrir la fenêtre, un peu perdu. Mais qu'est ce qu'il était en train de faire? Il pleuvait des cordes dehors pourtant. Émilie reposa son regard sur le sol qui se remplissait de gouttelettes au fur et à mesure que les secondes passaient. Mais qu'est ce qu'il est en train de faire?!
Alors si tu restes sur le balcon, j’pense que tu généras pas trop !
-Hein de quoi? Pour quoi faire?! interrogea la blonde complètement perdue.
Soudain elle se sentit pousser vers le balcon, où la baie-vitrée était grande ouverte, puis, la fenêtre se referma sur elle.
Émilie regarda de ses grands yeux bleus le ciel, il pleuvait des cordes, et elle adorait ça! Un sourire débordant de joie apparut sur son visage. Il faut dire qu'à force de tout le temps chanter quand il faisait beau, Emilie avait l'habitude de la pluie et des morts-vivants le soir... La pluie s'abattait toujours, devenait de plus en plus violente et le vent soufflait, lui faisant ainsi une nouvelle coupe de cheveux.
Elle se retourna vers la fenêtre pour apercevoir Ethan qui était toujours à l'intérieur, et souriait bizarrement... Je sais! Lui aussi doit aimer la pluie et il est triste de ne pas en profiter, je vais lui demander d'ouvrir pour que je lui dise qu'il y a assez de place pou deux! En plus comme ça on pourra jouer ensemble! Ah je suis géniale!
Émilie commença alors à frapper la fenêtre de toutes ses forces, pour qu'il lui ouvre...
-Ethan ouvres moi la porte! Comme ça tu pourras aussi profiter de la pluie, lui cria-t-elle.
Elle soupira, il n'avait pas l'air de l'avoir entendu... Tant pis, elle en profiterait toute seule. Elle sourit à Ethan et il lui fit un dessin bizarre sur la vitre. Mais il dessine horriblement mal, j'arrive pas à savoir ce que c'est... Elle lui adressa un regard interrogatif et elle eu pour réponse un étirement de sa par. Ah j'ai comprit, il peut pas venir, il est fatigué... Tant pis, mais c'est dommage quand même, Moi qu voulait jouer avec lui... Emilie croisa les bras et se mit à bouder, lorsque la porte s'ouvrit d'un seul coup.
Elle jeta un petit coup d’œil à l'intérieure, Tora et Ethan qui semblait en pleine discussion.
Oh tiens ! Elle est plus bloquée, c’est bizarre nan… ?
Ah je comprends maintenant pourquoi il ne voulait pas venir jouer dehors sous la pluie, il était bloqué! Oh le pauvre, il a raté un truc.  Elle jeta un coup d’œil dehors, la pluie avant cessé.
-C'est bête que la porte se soit bloquée et que tu ne pouvais pas venir dehors, la pluie était vraiment froide! C'était génial! s’enthousiasma la blonde avant de s'approcher de Tora Regardes c'est trop beau j'ai une nouvelle coiffure maintenant!
C'est vrai que ses cheveux laissaient un peu à désirer maintenant. Ils étaient éparpillés dans tous les sens et partait en pic comme si elle avait mit du gel. Le chapeau informe qu'elle mettait tous les jours n'avait quand à lui pas changé d’aspect, il n'avait toujours aucune forme... Quand à ses vêtement, pour son plus grand bonheur ils étaient trempés mais pas transparents!
Elle sourit puis regarda la cuisine d'un air affamé.
-Dis Tora qu'est ce que tu es en train de cuisiner? fit la blonde les yeux pétillants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 16 Nov - 12:12
Je cuisinais d'arrache pied sur mon plat principal avant de m'attaquer à un gâteau où je devais battre les œuf en neige. Et comme je suis de très mauvais poil, j'attrapai mon fidèle fouet et me mis à battre les blancs avec hargne. Mais petit problème... C'est bien beau de les battre mais faudrait savoir ce qu'on va rajouter comme ingrédient secondaire à ce joli Moelleux... Des pommes ? Des poires ? Du chocolat ? Hummm... Non pas envie de chocolat... Et j'ai surtout pas envie de faire plaisir à Ethan, qui adore le chocolat et les chocobons... Je soupire lassement, avant de sortir de la cuisine, en demandant simplement, une pomme dans une main et une poire dans l'autre :

- Ethan... tu préfères des pommes ou des poi...

… Euuuuuuhhh... Que fais Émilie dehors sur le balcon, sous la pluie battante, entrain de tambourine la pauvre porte-fenêtre qui n'avait rien demandé? Et pourquoi j'ai l'impression d'avoir pris en flague Ethan ??? Je regarda successivement Ethan et Émilie avant de me pincer l'arrête du nez en fronçant dangereusement les sourcils. Un silence imposant pris place dans le salon, et avant que je ne puisse dire quelque chose qu'Ethan me dit avec calme :

- Elle voulait admirer la vue, du coup j’l’ai emmené sur le balcon. Sauf que y’a eu un coup de vent et la fenêtre n’a plus voulu s’ouvrir. J’crois elle est bloquée...

Je haussai un sourcil, peu convaincu, le regardant ouvrir la fenêtre brusquement, faisant tombée la jeune blonde à l’intérieur de l'appartement...

- Oh tiens ! Elle est plus bloquée, c’est bizarre nan… ?

Je ne pus m'empêcher de lui répondre sur un ton et avec un sourire ironique :

- C'est bizarre en effet ! Tout au tant que sur le fait que je ne te crois pas beaucoup... C'est vraiment bizarre tout ça !

-C'est bête que la porte se soit bloquée et que tu ne pouvais pas venir dehors, la pluie était vraiment froide! C'était génial!

Je tourna la tête vers celle qui venait de dire ça, en haussant de nouveau un sourcil, incrédule, l'observant se rapprochait de moi.

Regardes c'est trop beau j'ai une nouvelle coiffure maintenant!

Ooooookay... Elle est vraiment chelou c'te fille... Bon... Allez sois pas méchante avec elle et répond lui avec un zentil sourire...

- Heeuuuu si tu le dis...

La jeune fille sourit avant de loucher vers la cuisine, avec un air affamé. Elle me demanda alors avec les yeux pétillants :

-Dis Tora qu'est ce que tu es en train de cuisiner?

- Des pâtes à la carbonara et un moelleux au... euuh... Chocolat... Mais avant que tu ne manges quoi que ce soit de tout ça... Tu devrais aller te changer... J'ai pas envi que tu attrapes la crève parce que tu t'amusais sous la pluie... Allez zou ! A la salle de bain, jeune fille !

Je la poussa gentiment vers le couloir et quand elle eut fermée la porte de la salle de bain, je me rapprochais près d'Ethan. Je ne quittais à aucun moment la porte, tout en demandant à voix basse à mon colocataire Panda :

- Rassure moi... Je ne suis pas la seule à la trouver vraiment mais vraiment chelou ?



°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 19 Nov - 22:24
- C'est bizarre en effet ! Tout au tant que sur le fait que je ne te crois pas beaucoup... C'est vraiment bizarre tout ça !

- Le mensonge a-t-il déjà effleuré mes lèvres ?


Ethan ta gueule tu t’enfonces là. Surtout avec ce sourire niais que t’es entrain de lui improviser. Ah cette innocence pas du tout crédible. Elle a cramé depuis le temps que il mentait mais comme elle est sympa elle joue le jeu. Gentille frangine. Un jour j’demanderai à Alice de m’apprendre à faire son sourire overdosé de naïveté qui arrive à duper tout le monde easy. Mais même avec cet apprentissage, Tora réussirait à me percer à jour. Normal elle me connait trop depuis le temps qu’on vit ensemble. Combien déjà ? Deux, trois ans ? La vache, en scred ça en fait un bout de temps qu’on crèche dans cet appart douillé RIEN QUE TOUS LES DEUX. Alors je permettrais pas qu’une gamine puérile me gâche mon cocon OKAY ?

-C'est bête que la porte se soit bloquée et que tu ne pouvais pas venir dehors, la pluie était vraiment froide! C'était génial !

- Oh c’est vraiment dommage, dit-il avec ironie.

Nan mais sur quoi on est tombé putain ? Pincez moi je crois rêver. Pourquoi faut  toujours que y’ait un « truc » qui perturbe mon équilibre déjà bien bancale bordel ! Okay, de nouvelles têtes de temps à autres ça fait pas de mal, c’est même bénéfique askip, mais de nouvelles têtes NON ATTARDES SI POSSIBLE. J’ai l’impression d’avoir affaire à… Son regard détailla la blonde qui montrait sa nouvelle coupe de cheveux à Indy qui s’en battait royalement les couilles mais qui se forçait à sourire. Respect pour l’effort. A une chose. On sait pas trop ce que c’est, ça a pas vraiment de nom, c’est insignifiant et assez stupide. Consternation. Elle est pas intéressante.

- Dis Tora qu'est ce que tu es en train de cuisiner?

- Des pâtes à la carbonara et un moelleux au... euuh... Chocolat...


Bouyaaaah. Ca ça m’intéresse par contre ! Les plats d’Indy étaient tout le temps délicieux, et il se remplissait à chaque fois la pense. Il se dépensait souvent, donc la jeune brune lui faisait la plus part du temps des repas bien calorique. Pate à la carbo et fondant au chocolat, rien de mieux pour aller s’entrainer ensuite. Sauf que cette fois, il allait devoir partager. PARTAGER ? COMMENT CA PARTAGER ? ET AVEC QUI ? … Oh non, non non non non non, c’est mort elle aura que dalle. Nan déjà que j’accepte qu’elle vive ici, je vais pas en plus lui donner MA  bouffe. Je refuse, elle n’aura qu’à bouffer hum… des cailloux. Ou de la terre, c’est très bien la terre. Après tout, c’est ce que mangent tous les mômes nan ? Indy, dotée d’un immense instinct maternel – pas comme Ethan -, ménagea la blonde et la poussa vers la salle de bain pour qu’elle aille se changer. Wait… Putaing elle va voir mes calbut ! Mmmhpf ras le cul. La brunette se rapprocha de lui sans quitter la porte des yeux.

- Rassure moi... Je ne suis pas la seule à la trouver vraiment mais vraiment chelou ?

- Nan… t’es pas la seule,
dit-il d’un ton blasé en regardant aussi la porte. On a affaire à un spécimen rare pas encore répertorié si tu veux mon avis. Il tourna son visage vers sa frangine. T’es sure qu’on peut pas la renvoyer d’où elle vient ? J’ai pas envie de passer ma vie à paranoïaser dans ma propre baraq’ tu vois. Il prit un air méfiant. J’suis sur elle est possédée… Tora rit, amusée. Ouais c’est ça c’est ça, rigole ! Quand tu me retrouveras violé et égorgé dans ma chambre tu viendras pas pleurer !

Air boudeur. Il se dirige vers la cuisine en fronçant les sourcils et en shootant au passage dans le porte manteau. Il a raté sa crise d’adolescence.
Délicieuse odeur qui se dégage du four et qui vient chatouiller les narines du brun. Je mangerai ça quand je rentrerai de l’entrainement au pire, j’ai pas très faim là.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mer 3 Déc - 14:58
-Des pâtes à la carbonara et un moelleux au... euuh... Chocolat...
La petite blonde la regarda, les yeux pétillants. Cette Tora avait l'air d'être une excellente cuisinière vu la délicieuse, non la succulente odeur qui se dégageait de la cuisine. Elle tourna ses yeux bleus en direction de la cuisine. Elle espérait y voir ce fameux gâteau au chocolat. Les pâtes, elle n'aimait pas ça spécialement, le salé n'avait jamais été son fort. Elle préférait de loin les choses douces et sucrées, très sucrées même, voir un peu trop... Mais ce qui était incroyable vu l'énorme quantité de sucre qu'elle consommait par jours, elle n’avait encore jamais eu de caris. Et ce n'était pas comme si elle se brossait les dents tous les jours...
-Mais avant que tu ne manges quoi que ce soit de tout ça... Tu devrais aller te changer... J'ai pas envie que tu attrapes la crève parce que tu t'amusais sous la pluie... Allez zou ! A la salle de bain, jeune fille !
La fin du rêve, Emilie qui était partit au pays de Hansel et Gretel était maintenant revenue sur terre. Adieu le petit monde emplis de sucreries à vous en faire vomir. Elle regarda sa nouvelle colocataire et voyant son air un peu sévère, la blonde compris qu'elle n'aurait pas de gâteau sans un bon bain...
-c'est bon j'ai compris j'y vais, sanglota Emilie.
Elle eu à peine le temps de finir sa phrase que le jolie brune le poussa dans le couloir et la poussa dans la salle de bain. Emilie était maintenant seule...
Elle observa la salle de bain. Elle était basique mais était décorée d'un farandole de parfums et de déodorant. Elle les regarda quelques instants. Si je prends mon bain maintenant, qui sait se qu'il restera du gâteau. Tout le monde sait que les pandas raffolent du chocolat. Elle se gratta la tête, tout en continuant réfléchir. Il lui fallait un plan à la hauteur de son nom de famille! Tout doit être parfait!
Elle se rapprocha du miroir et contempla son visage, salit par la pluie. Elle posa ensuite ses prunelles sur ses vêtements trempés et délavés. Elle n'allait pas pourvoir les remettre, il était en bien trop mauvais état. Elle se retourna, et aperçu des vêtements qu'elle avait déposé la veille, pour tester la douche un de ces jours... ais bon! Ce n'était pas aujourd'hui qu'elle avait le temps pour ça!
Elle saisit ses vêtements propres et les enfila par dessus ses autres vêtements. Tout en se dirigeant de nouveau vers le miroir, elle enfilait des chaussettes à pois lorsqu'elle glissa, sur la flaque d'eau qu'elle venait de former... Dans sa chute elle fit tomber de nombreux flacons mais par chance, rien ne se brisa. Emilie souffla. Ce serait bête qu'elle se fasse exclure de son nouveau logis alors qu'elle venait tout juste de faire la rencontre de ses colocataires. Elle prit ensuite une brosse à cheveux et un peigne et commença à coiffer ses cheveux d'ors lorsqu'elle aperçu, juste sur le rebord du lavabo, un sèche-cheveux en excellent état!
Elle le souleva et des un éclair traversa ses yeux bleus. Ce sèche-cheveux allait lui faciliter la tâche! Elle l'alluma et appuya sur des boutons un légèrement au hasard puis l'engin s'alluma. Elle commença à se sécher les cheveux mais, n'étant pas assez fort à son goût, et le mit au maximum.
-Il ne fait pas encore assez de vent...
Elle commença à frapper le pauvre sèche-cheveux sur le rebord du lavabo et fit tomber quelques flacons de parfum à terre. Cette fois il se brisèrent et une forte odeur se rependit aussitôt dans la pièce.
-Flûte alors il y a une drôle d'odeur ici.
Elle haussa les épaules et se contempla avant se contempler avant de sortir de la salle de bain en lâchant un petit "Parfait."
Elle sortit de la salle de bain en jetant un bref coup d’œil au couloir. Elle se dirigea ensuite discrètement vers le salon à quatre pattes, histoire de ne pas se faire repérer. Si on la surprenait avec ce qu'elle s’apprêtait de faire, elle serait privée du gâteau au chocolat de Tora. Il faut que je réussisse! je dois réussir à tout prix à aller dans la cuisine pour manger ce gâteau!A cet instant, elle se serait cru dans un film et comme tous bon films, elle se mit à espionner ses colocataires tout en se faisant aussi discrète que possible derrière un meuble.  
Ouais c’est ça c’est ça, rigole ! Quand tu me retrouveras violé et égorgé dans ma chambre tu viendras pas pleurer !
-Mais qu'est ce qu'il raconte? murmura la blonde d'un voix presque inaudible.
Elle arqua un sourcil et le vit se diriger vers la cuisine. Nan il va manger la gâteau!!! La blonde souffla. Face à lui elle ne faisait pas le poids. Les pandas c'est très gros et c'est super fort, il va tout manger si je ne l’arrête pas... Sur ces pensées elle se dirigea à quatre pattes vers la cuisine et commença à observer les moindres faits et gestes du panda lorsqu'elle aperçu, éclairé par une lumière venant de la fenêtre, un paquet de schocobons qui n'était même pas encore entamé!
Elle rit intérieurement et tendit le bras pour attraper le paquet. Elle avait malheureusement le bras un tout petit peu trop court. Elle tendit un peu plus le bras et finit par toucher les sucrerie. Mais, elle fit un geste un peu trop brusque et fit tomber le paquet par terre et elle sortit de sa cachette pour les rattraper. Ouf sauvé!
Elle regarda le paquet tout en affichant un sourire ravit puis leva les yeux vers Ethan qui n'avait pas quitté la pièce. Flûte je l'avais complètement oublié... Elle regarda ces délicieux kinder et ouvrit le paquet puis en sortit un qu'elle mangea devant lui.
-Hum c'est délicieux! Bon je suis gentille je te laisse le gâteau moi je prends ça hein, fit la blonde en en mangeant un deuxième. Bon bah... Salut!
Elle n'écouta même pas la réponse de ce dernier et sortit en courant de la cuisine, le paquet à la main. Mais évidemment, elle trébucha sur le sol et fit tout tomber par terre... Ils étaient maintenant sur le sol, inertes. Il ne bougeaient plus. Ils étaient...morts.
-NAN LES KINDER!!!! hurla la blonde.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Lun 2 Fév - 21:59
Le paquet de schoko-bon qui tombe par terre et la petite blonde qui se jette à corps perdu pour le rattraper attirent l’attention du brun. Œillade méprisante pour la petite chose qui agrippe les sucreries comme un enfant qui agrippe les jupes de sa mère. Son regard noir déchire de toute part l’être entier de la miss chieuse. Sans pitié. Lâche ses chocolats meuf, et y‘aura pas de carnage. C’était ses douceurs fav, so touche à ses réserves perso et il te fout un fulguro punch dans ta face niaise. Sa coloc n’avait pas l’air de connaitre cette règle d’or qui garantissait la paix dans cet appart. Car oui, tout le monde savait qu’on ne touchait pas au schoko-bon d’Ethan Cooper parce que justement c’était à Ethan Cooper.
Elle en mangea un devant lui.
CETTE PROVOCATION JDFVJFKBJPGPF ET MAIS RETENEZ MOI OU J’VAIS LA BUTER. Nan en fait ne me retenez pas. Ca va saigner.

-Hum c'est délicieux ! Bon je suis gentille je te laisse le gâteau moi je prends ça hein. Bon bah... Salut !

La blonde courut. Nan rectification : la blonde tenta de courir, parce que visiblement mettre un pied devant l’autre c’était pas à la portée de tout le monde. Elle se rétama comme une bouse. Sourire mi carnassier mi moqueur. Ethan il jubile. Même pas besoin de lui courir après. Cependant elle venait de renverser tout le paquet par terre quand même. Putain quelle cruche… Il s’approche et s’accroupit vers la blonde qui était à terre, presque en larme. En larme parce qu’elle venait de tuer des sucreries quand même. Consternation. Mon dieu rapportez lui des kleenex j’sens qu’on va l’entendre chouiner. N’empêche que c’était une occasion en or pour jouer. Et vous savez qu’Ethan aimait jouer.

- Tu vois, même les schoko-bon ne veulent pas de toi, lui susurra-t-il mauvais. Ils ont préféré se suicider que rester entre tes mains. C’est triste… J’pense que tu devrais vivre recluse, au moins tu causeras du tort à personne.

Il attrape un schoko-bon et le mange avec douceur sous son nez. Ethan cette vieille pute qui changera jamais. Il joue avec la psychologie des gens pour les faire craquer. Il se redresse, enjambe dédaigneusement le corps de la petite fille faisant exprès de la bousculer un peu au passage et se dirige vers sa chambre en sifflotant comme un connard. Une forte odeur de parfum se fit sentir. Pouuuah ça pue ! Il entra dans la salle de bain et…. SURPRAIZE MOTHERFUCKER. Un bon gros bordel. Les parfums de Tora étaient complétement renversés par terre, son sèche cheveu était bousillé, y’avait de l’eau partout. Papapapaaaa j’en connais une qui va péter les plombs. Il sourit, une idée sadique fleurissant doucement en même temps.

- Toraaaa ~ l’appela-t-il. Tu devrais venir voir, ça va te plaire.

J’espère qu’elle va câbler et lui flanquer la frousse de sa vie. Parce que ouais quand Indy s’énerve c’était un phénomène. Grrr une vraie tigresse. N’accordant pas plus d’importance au carnage – t’façon c’est pas lui qui allait ranger donc il en avait rien à foutre – il alla dans sa chambre. Jogging, sweet, chauffe bras, c’parti pour s’entrainer. Il prit son sac de sport comme d’hab, n’adressa pas un regard de plus à sa nouvelle coloc, puis quitta l’appart en claquant la porte. Il allait devoir vivre avec cette chose donc autant commencer par l’ignorer. Le silence est l'expression la plus parfaite du mépris. Lui il était pas à plaindre, oh nan c’est elle qui allait morfler. Quand t’es dans la ligne de mire du brun, t’es mal négro. Très mal.

HRP:
 
[/b][/b]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 5 Mar - 9:57
Ethan me répondit avec son entrain habituel, c'est-à-dire son ton blasé de la vie, tout en fixant la porte comme je le faisait :

-Nan… t’es pas la seule. On a affaire à un spécimen rare pas encore répertorié si tu veux mon avis.

Mon cher panda tourna alors sa tête vers moi et repris avec un air assez méfiant :

-T’es sure qu’on peut pas la renvoyer d’où elle vient ? J’ai pas envie de passer ma vie à paranoïaser dans ma propre baraq’ tu vois. J’suis sur elle est possédée…

Je ne pus retenir un rire des plus amusé ! Dieu que oui que je te comprens Grand Frère. D'ailleur je ne serais pas du tout surprise qu'elle le soit, possédée ! Mon frère reprit alors certainement un peu vexé :

-Ouais c’est ça c’est ça, rigole ! Quand tu me retrouveras violé et égorgé dans ma chambre tu viendras pas pleurer !

Je ne pus de nouveau m’empêcher de repartir dans un fou rire monstre devant son air boudeur. Je le laissa partir dans la cuisine, tandis que je me pliais en deux tout en essayant de me rapprocher du canpé pour m'y écrouler dessus. Qu'est-ce que je l'adore mon grand-frère ! Il arrive toujours à me dérider et me faire oublier ma colère... bien qu'il se reçoit quand même une petite vengeance discrète de ma part quand il est fautif de ma colère avec un calin bien serré et fort à vous en brisez 3 côtes. Oui j'ai une foutu force de bourrine mais je m'en fiche ! Je sais parfaitement la contrôler quand je veux, c'est juste que je la contrôle que légèrement quand je me venge sur lui.

Je poussais un petit soupire détendu avant d'entendre Ethan m'appellait dans le couloir :

-Toraaaa ~. Tu devrais venir voir, ça va te plaire.

Oh ! ooooh.... Vu le ton qu'il a pris... Ça va définitivement pas me plaire... Et c'est pas à cause de lui sinon il éviterai de m'appeler... Je me leva du canapé, méfiante au possible et me dirige lentement vers la salle de bain, d'où s'élevait une très très très forte odeur de parfums. Je regardais donc à l’intérieur avant de pousser un véritable cri de rage, ressemblait étonnamment à un rugissement de fureur faisant trembler chaque mur de l'appartement et très certainement la dernière colocataire restait à tort dans l'appart'. La salle avait été quelque peu transformer en... Non pas transformer mais complètement ravagé par un violent ouragan de CONNERIES OUI ! Tous mes parfums étaient à terre, soit intactes soit complètement brisées au sol, où le précieux liquide senteur était étalée. Ensuite mon tout nouveau sèche-cheveux était définitivement hors d'usage maintenant avec toutes les pièces qui s'étaient barrées à droite- à gauche sur ou dans le lavabo... Et avec la petite touche finale, la pièce était complètement trempé vois même noyé sous la flotte.

Je restais « calmement » devant ce « magnifique » spectacle pendant quelques instants avant de susurrais très très haut d'un ton étrangement calme et très très très froid, pire que la température au Pôle Nord :

-Emiliiiiiiieeeee-Rooooooose... J'espère pour toi que tu t'es enfermée dans ta chambre car...

Je laissais un petit silence pendant une demi-minute avant de poursuivre en me retournant très (trop) doucement avec un sourire de sadisme et de folle furieuse collé sur le visage, l'aura démoniaque de retour et d'une puissance supérieur à celle de tout à l'heure, et les cheveux volant une seconde fois dans les airs de leur propre volonté, « à la Kushina vénère » comme l'aime si bien le décrire Ethan. Je repris en suite avec une voix tout aussi froide et étrangement rieuse et bonne enfant :

-Si je t’attrapes attend-toi à être transformée en bouilli pour Renard et Hiboux dans les pires souffrance qu'ils puissent exister dans ce bas-monde... Pire même qu'en Enfer, au point que là-bas ce serait le Paradis pour toi....  

J'envoyais rapidement un sms à Ethan avant de me mettre en chasse dans mon propre appartement.

« Ethan. Changement de menu pour ce midi. On va faire dans le cannibalisme aujourd'hui. Pourrais-tu ramener un groooos paquet de sac poubelle ? On va en avoir besoin... Pas sur que tout est mangeable chez la nouvelle.

Tigrou, qui part à la chasse !

Ps : Bon entrainement Grand Frère Panda ! »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Invité
Dim 29 Mar - 15:30
La jeune fille était toujours allongée sur le sol, position étoile de mer. Elle fit la moue, avant de se relever doucement, époussettent au passage sa robe rose. Quel horrible personnage tout de même ! Et il osait encore se faire passer pour un panda après ça? Emilie soupira longuement, avant qu'elle n'entende une voix venant de l'autre bout de l'appartement.

Tu devrais venir voir, ça va te plaire.

La blondinette arqua un sourcil, se demandant de quoi son colocataire qui se faisait passer pour un panda voulait parler. Sans doute quelque chose de peu intéressent ! C'était plutôt à lui de vivre seul pour causer de tord à personne, il était tellement agacent. Alors qu'elle comptait l'ignorer, elle entendit les pas de Tora. Qu'est-ce qui pouvait être si intéressent tout de même?

Piquée par la curiosité, la jeune fille sortit de la cuisine pour se cacher derrière une petite table. Au moins, elle pouvait assister à la scène et déguerpir en vitesse si ça dégénérait ! Elle ricana doucement, histoire de ne pas se faire entendre du panda et de Tora. Continuant d'observer attentivement la scène, elle ne put que constater qu'Ethan venait tout juste de partir. Un ennemi en moins !

-Emiliiiiiiieeeee-Rooooooose... J'espère pour toi que tu t'es enfermée dans ta chambre car...

La jeune fille sursauta , tandis qu'elle continuait de se demander pourquoi elle avait l'air si en colère ! Où était donc passée sa gentille colocataire? Où?! Malgré la peur qui s’insufflait dans tout son être, elle trouva le courage de lever ses iris bleutées de sous la table pour observer plus attentivement encore. Elle regardait la salle de bain. Mais quel était le problème avec cette pièce? Elle se gratta la tête, alors que le temps passait, lentement.

-Si je t’attrapes attend-toi à être transformée en bouilli pour Renard et Hiboux dans les pires souffrance qu'ils puissent exister dans ce bas-monde... Pire même qu'en Enfer, au point que là-bas ce serait le Paradis pour toi....  

Elle déglutit, essayant de se faire la plus petite possible, alors que la brune détourna le regard, pour se concentrer sur cet outil étrange nommé téléphone. Vive la nouvelle technologie ! Malgré tout, dès qu'elle eut finit de jour avec, sa colocataire se mit à fouiller partout. Au secours !!! Personne ne pouvait l'aider, elle le savait. Limite elle cuisait sur place ! Si elle restait là, elle allait finir en barbecue. Doucement, elle sortit de sa cachette, s’appliquant à faire le moins de bruit possible. Tandis que Tora continuait de fouiller partout, la blonde ouvrit la porte d'entrer, et sortit. Elle était libre, mais de nouveau à la rue ! Finalement, elle n'aurait pas dû aller à la rencontre de ses très chères colocataires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV : indy et green]Un oiseau dans le nid d'un tigre et d'un panda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'oiseau dans sa cage d'Or
» « L’oiseau en cage rêvera des nuages. » [Safira]
» Beth N. Green ▲ ❝ Dans le bonheur d'autrui, je cherche mon bonheur ❞
» Un oiseau dans un arbre qui faisait pi.... hiiii!
» Un oiseau dans une caverne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-