AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Pv Indy + Raven] Les cousins démoniaques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Jeu 22 Jan - 16:28
Journée de merde. Sérieusement. L'une des pires journées que j'ai passé, et qui m'a bien fait péter un câble. Commençons par le commencement. Et le commencement... Bah, c'était ce matin. N'étant pas matinal DU TOUT, une CERTAINE personne m'a réveillé pendant que j'étais en train de dormir. Je m'étais couché tard la nuit, jor 3h30 à force de geeker comme un fou, toujours sur mon fidèle PC, un bon truc puissant comme il faut. Sur mon petit skyrim avec plein de mods... Mwaha, j'ai beau avoir déglingué Alduin le boss le plus merdique au monde et Mirrak, le boss plus merdique que le boss le plus merdique au monde, je m'éclate toujours autant dessus. Je n'avais vraiment, mais vraiment pas besoin qu'un mongolito des rues courre en gueulant "RAPTOR JESUS, ILLUMINATI, USA, COMPLOT,  REPTILIEEEEEEEEEEENS" comme une espèce de... Gros dératé. A 7h du mat. 3h30 DE SOMMEIL, TU LE SENS LE GABRIEL MAL RÉVEILLE LA ? Putain.

- Je vais le buter... FAITES LUI FERMER SAGGLE.

Saggle. Oui, saggle. De sale humeur, je me lever avant de descendre les escaliers d'un pas lourd, le regard énervé, regardant devant moi. Je manquais de me vautrer par terre. Fucking marche ! C'est pas moi qui l'ai loupée, c'est elle qui m'a évité. Après avoir descendu les escaliers, je me dirigeais vers la cuisine, avant de sortir un bol et d'ouvrir le placard pour me prendre des céréales. Tout allait bien. Sauf que... Y'avait plus les céréales. Braaaaaah le monde est contre moi aujourd'hui ou quoi ? Tant pis, je boufferais pas ce matin. J'allais dans la salle que j'avais aménagé exprès pour mes jeux rapidement, histoire de pouvoir un peu me détendre. Une fois dans la salle de jeux, j'allumais ma play pour lancer une partie de FFXIV, le second Final Fantasy en mode MMORPG. Bah quoi j'me fais chier, faut bien que j'me défoule nan ? Je plains les monstres qui vont me croiser au coin d'une instance... Sauf que, bien évidemment, internet s'est mis à bugger. Du coin de l'oeil je regardais l'écran de mon ordinateur pour voir l'état de la connexion... Connexion limitée. ARE YOU FOUTING MA GUEULE ? Je hais quand ça fait ça. J'suis sûr ce truc a été crée pour me faire chier moi ! "Tiens, et si on créait un état ou l'ordinateur capte la box mais ou la connexion ne passe pas pour faire chier les gamers ?" Pff, la poisse... Sérieux quoi, manque plus qu'un séisme ou un incendie et c'est bon, là j'pars déprimer dans un carton avec Roberto le claudo tout en buvant une desperado !

Comme je n'avais rien à faire, je décidais de faire mon Lloyd -ou Llheauïyddheuldht quand je suis bourré- et d'aller retourner pioncer un coup. Sauf que quand le Seigneur à décidé de te faire chier, il te lâche plus. Alors que je commençais a me rendormir dans mon lit, un gros vrombissement style bagnole qui passe à 150 se fit entendre, avec en fond une musique... Indescriptible. Je me sens violé des oreilles. QUI... Mais qui ose écouter ça ? Sérieux, qui écoute ces conneries de Sexion d'Assaut que je l'atomise avec mon pote Bahamut ? Ah bah merde, juste une bande d'imbéciles qui passaient par là pour faire les kékés... J'en connais qui vont mal le prendre si ils se réveillent -Je parle de Grizzlloyd, bien évidemment-. En parlant de lui, voila que j'entendis un bon gros "BOUM" dans la pièce d'à côté, suivi d'une bonne pluie de jurons, style "Godammit !" ou encore "Fuck off !". Valait mieux que je quitte la maison et VITE... Bon, il n'était que 11h mais c'pas grave, j'vais me faire un p'tit kebab hein, ou alors un sandwich jambon-beurre, au choix... A la magne, je pris une quinzaine d'euros, sait-on jamais, puis je notais à l'arraché sur un post-it que je m'étais absenté, avant de le coller à la porte de ma chambre et de me speeder de partir. Heureusement qu'il avait mis du temps à se réveiller, car subir la colère d'un Lloyd mal réveillé, c'est comme si t'avais les Avengers à ton cul: t'as intérêt à changer de galaxie. Et encore, même pas sûr que ça soit suffisant...

Une fois dehors, j'entendis un Lloyd gueuler des trucs du genre "Qui est le con qui a mis la musique a fond !?" Limite il allait se transformer en Hulk quoi. HEUREUSEMENT QUE JE SUIS SORTI ! Sinon, j'aurais pas payé cher de ma peau... Pitié, qu'il ne lui vienne pas à l'idée de balancer/casser une de mes consoles ou un de mes jeux parce qu'il avait rien d'autre sous la main. Il fait ça, j'lui laisse la maison et j'vais vivre avec quelqu'un d'autre m'voyez. Sérieusement. Après avoir échappé à Hulklloyd et l'avoir entendu rager -I know that feel bro.-, je me dirigeais presto vers le centre-ville. Enfin, presto si on voulait, car après m'être éloigné de chez moi, je prenais plutôt mon temps. Les inconvénients de ne pas être proche du cente-ville... Finalement, j'avais la flemme d'aller chercher un bon kebab, j'préfère aller acheter un bon jambon-beurre à la supérette. C'est une valeur sûre ! Tout autant que la pizza.  Et les pâtes avec du fromage fondu dessus. Après avoir marché un bon petit bout de chemin, je me rendais compte qu'il était déjà midi passée. L'art de faire des détours en marchant lentement, by Gab'. Mon estomac rugissait, la faim montait. Il fallait que je fasse vite ! Quand je serais riche, j'me paierais des larbins pour aller me faire et m'acheter de la bouffe...

Bref, je rentrais dans la supérette en mode ninja pour ne pas attirer l'attention comme la dernière fois avec madame pizza humaine, avant de me rendre au rayon des sandwichs, sauf que... PLUS DE JAMBON BEURRE ? C'est pas possible bordel... Bon, bah j'vais devoir aller me payer un autre truc alors... Mon choix se reporta sur un panini trois fromages chez un vendeur de panini à 10 minutes du magasin. Au moins, j'aurais quelque chose à me foutre dans le ventre, pour pas errer comme un affamé sur la route... J'me demande si Lloyd s'était calmé. Après avoir fini de bouffer et balancé le papier dans la poubelle au bout du 3eme essai, je haussais les épaules avant d'aller marcher un coup. Apparemment, ça calme ces choses là... M'oui bon. Sauf quand t'as une bande de guignols qui, pendant que tu marche, t'insultent à cause de tes yeux rouges. Chose qu'il ne fallait surtout pas faire... J'étais vraiment énervé maintenant. Mais, je devais me contenir, car 6 contre 1, c'est légèrement suicidaire. Un mauvais plan quoi... Serrant le poing pour tenter d'un peu me calmer, je déambulais comme ça pendant une bonne partie de l'après-midi, m'énervant sur des petits trucs de merde comme ça, que je pourrais pas avoir ou quoi... Mais ce qui fut le summum, ce fut quand même quand une saleté de mioche irrespectueux se mettait à se marrer de moi parce que j'avais une tronche de dépressif, et toujours à parler de ces foutus yeux rouges. A certains moments, je les détestais ces yeux... Mais a d'autres moments, je me dis que sans ça, on ne me remarquerait pas. Au fond... Je sais pas trop quoi penser. Sans faire gaffe, en marchant, je passais vers le bar nommé "Au coin du parc". Et qui que j'y ai vu ? Ma cousine, Tora. Et vue la tronche qu'elle tirait... Elle devait être elle aussi bien remontée. Bah tiens, j'suis pas seul à être dans la dèche. D'un pas lourd, je traînassais avant d'arriver près d'elle.

- Tora ! T'as pas l'air contente, toi non plus.

Ce toi non plus de ma part qui voulait tout dire. Pendant qu'elle m'expliquait ce qui lui était arrivé aujourd'hui et tout, je ressentis une impression bizarre, comme si quelqu'un que je connaissais bien était près de moi... Mais, je faisais mine de l'ignorer, me focalisant sur les paroles de ma cousine. Mais, pendant que j'écoutais le récit, j'entendis des bruits de pas, assez lourds aussi... Je me retournais, sur mes gardes, avant de vite la baisser, ma garde. C'était qui devant moi ? Vegelloyd, qui était limite prêt à se transformer en Super Saiyen tellement il était énervé lui aussi. Comme on dit, jamais deux sans trois... Je soupirais, avant de lui raconter ce qui s'était passé, fin, ce qui l'avait réveillé plus tôt.

- C'est pas moi qui ai foutu la musique à fond ce matin, ni Zack, mais une bande de cons en voiture qui passaient par là... Ah, et j'ai été réveillé 1 ou 2h plus tôt par un con qui gueulait des trucs idiots dehors, puis y'avait plus de céréales, j'ai pas pu me rendormir, internet déconne un truc de fou, des mecs m'ont encore insulté a cause de mes yeux rouges, un gamin s'est foutu de moi, y'avait plus de sandwich jambon-beurre au magasin, et j'ai aussi failli faire tomber mon billet de 10 à travers une fente d’égouts... ET J'AI PAS EU MON COCA ! Oups, désolé de gueuler, mais je suis légèrement en rogne...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 25 Jan - 22:35
Qu'est-ce que j'ai fait pour qu'on ne me laisse pas dormir en paix ? Moi qui pensait être tranquille ce matin hé bien non ! Y'en a qui ont que ça à foutre d'emmerder leur monde de bonne heure seriously? Déjà y'a le gars qui criait dehors je-ne-sais-quoi à sept heures du matin et qui m'a fait réveiller en sursaut le tout avec le coeur qui battait à deux milles à l'heure – d'ailleurs je n'étais pas le seul parce que j'ai entendu Gabriel crier un " Je vais le buter... FAITES LUI FERMER SAGGLE."- j'avais littéralement envie de répondre au vœu de mon cousin pour dire. Je m'en foutais complétement de ce que ce mec disait mais il aurait bien mérité que je sorte pour lui faire un rappel à l'ordre par rapport au fait que le tapage nocturne est interdit et qu'il y a des lois à respecter ici damn it ! J'ai quand même réussi à me rendormir tant bien que mal mais il a fallu que des abrutis mettent de la musique à fond comme s'ils étaient les rois du monde , ils se croyaient où ?! Je ne savais pas qui c'était mais s'il s'agissait de mon frère ou de mon cousin – ce qui m'étonne un peu moins - je vous assure qu'ils passeraient un mauvais moment. Et à cause de leurs conneries je me suis réveillé une deuxième fois sauf que cette fois-ci j'ai tellement sursauté que j'en suis sorti de mon lit et me suis retrouvé parterre comme un idiot. De la colère , j'ai commencé à balancer des insultes dont moi-même j'étais étonné parce que ce n'est pas du tout mon genre de parler de cette manière mais là trop c'était trop. Je suis sorti en trombe de ma chambre en disant "Qui est le con qui a mis la musique à fond ?! " sauf que ça ne servait absolument à rien puisque personne n'était là , même pas Zack. Alors en réalisant que je m'étais surment tromper sur leurs comptes , j'essayais de me calmer et la seule façon de le faire était de sortir dehors pour me changer les idées. Dans un moment pareil, c'était la meilleure chose à faire avant que je ne commette un meurtre.

Avant ça , je suis allé prendre mon petit-déjeuner encore bien remonté de ce qu'il venait de se passer et en voulant retourner dans ma chambre pour me changer , j'ai vu un mot sur ma porte et à en voir l'écriture ça venait de Gabriel qui me disait comme quoi il était sorti pour manger un truc. Bon au moins ça confirmait qu'il n'y était pour rien dans ce vacarme qui m'a valu d'être dans cet état et je déteste l'être , parce que j'ai l'impression de ne pas être moi même. Surtout que ça m'arrive de plus en plus en ce moment sans vraiment savoir pourquoi comme la dernière fois avec l'agent qui est venu draguer Yumi tranquillement devant moi. Son nom était Reno je crois , enfin ça n'a pas d'importance mais il m'avait bien énervé celui-là ! J'espère juste ne pas lui retomber dessus dans la même situation, sinon je pense que ça ne se passera pas aussi facilement. Bref , après tout ça je me suis habillé et j'ai pris mes affaires avant de partir me balader sans vraiment savoir où aller mais tant que je sortais c'était le principal , c'est tout.

J'errais dans les rues de Chantilly et je me suis finalement retrouvé devant le parc. En y repensant, c'était peut-être le meilleur endroit pour me détendre alors je l'ai traversé tranquillement jusqu'à ce que je tombe sur un gamin qui me fixait du regard et je savais , je savais qu'à tous les coups il allait se moquer de moi par rapport à mes yeux vairons. Gamin ou pas gamin , j'en avais rien à faire et sans même avoir besoin de parler , je lui ai lancé un de ces regards noirs qui voulait tout dire " Tu continues, je t'étripe ". C'est super , j'avais réussi à me calmer hé bien non ! Il a fallu qu'un gamin vienne m'énerver encore plus. Aujourd'hui était The best day of my life ! Avec une pointe d'ironie bien évidemment sinon c'était trop beau.

Au final , j'ai voulu rentrer à la maison avant que ça s'envenime donc je suis sorti du parc en prenant le chemin derrière la Résidence Otello lorsque j'ai aperçu au loin devant le bar mes deux cousins en train de discuter. Je marchais vers eux d'un pas lourd et ils avaient l'air de ne pas m'avoir remarqué dans un premier temps. À ce moment-là, je me disais que le monde était contre-moi aujourd'hui , c'était pas possible autrement ! Ils ont fini par me voir , et d'après l'expression de leurs visages Tora et Gabriel avaient l'air bien énervés eux aussi. Bah tiens je me sentais moins seul pour le coup et mon cousin avait fini par me dire la raison pourquoi après avoir lacher un soupir.

- C'est pas moi qui ai foutu la musique à fond ce matin, ni Zack, mais une bande de cons en voiture qui passaient par là... Ah, et j'ai été réveillé 1 ou 2h plus tôt par un con qui gueulait des trucs idiots dehors, puis y'avait plus de céréales, j'ai pas pu me rendormir, internet déconne un truc de fou, des mecs m'ont encore insulté a cause de mes yeux rouges, un gamin s'est foutu de moi, y avait plus de sandwich jambon-beurre au magasin, et j'ai aussi failli faire tomber mon billet de 10 à travers une fente d'égouts... ET J'AI PAS EU MON COCA ! Oups, désolé de gueuler, mais je suis légèrement en rogne...

Je vois , il avait l'air d'avoir eu la même journée que moi. Hé bien , on n'est pas cousins pour rien tout les deux. Attendez le dont il me parle...

- Le gamin en question je crois que je l'ai croisé et il s'apprêtait à faire de même avec moi sauf que je l'ai bien remis en place comme il le fallait , sérieusement les parents ne leur apprennent pas le respect ou quoi ? Sinon ne t'inquiètes pas , j'avais compris que Zack et toi n'avaient rien à voir avec le coup de la musique à fond , ces cons ont vraiment de la chance d'être loin de là parce que je les aurais encastrés contre le mur si ça ne tenait qu'à moi.

Je serrais les poings pour essayer de me calmer mais je n'y arrivais pas , c'était dingue. Néanmoins , ce n'est pas en restant comme ça que les choses allaient s'arranger alors si je pouvais d'abord faire quelque chose pour détendre mes deux cousins , ça m'aiderait surement. Donc j'esquissais un petit sourire avant de demander à Tora ce qui n'allait pas.

- Et toi Tora , qu'est-ce qui t'a mise dans cet état ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1396
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 30 Jan - 20:33
Journée de merde~! Journée de merde~! Je hais cette journée de merde! Reveille à trois heures du mat par une énième dispute entre Rose et Ethan, qui était rentré d'une soirée au NC très arrosé. Forcément j'ai du les envoyé chacun à leur place, Émilie dans le salon et Ethan dans sa chambre, enfin surtout après m'être prise la porte de ma chambre en plein en face et un des oreillers du canapé toujours dans la tronche... Et avant que je puisse enfin allez retrouver mon lit voilà que l'autre zarbe veut manger des bonbons à la bolognaise... Des bonbons à la bolognaise! Non mais c'est quoi c'est quoi ces goûts bizarres! Après lui avoir donner ce qu'elle voulait je retrouva avec joie mon petit lit pour... 4 petites heures de sommeille en plus? Enfin bref! Au véritable réveil et au moment où je prends ma fidèle veste en cuir, qui me venait de mon père, je vois avec horreur la phrase: " Vilain Panda pas beau" écrit en lettre capitale avec de la peinture rose sur le cuir noir de mon siiii précieux vêtement... L'envie de meurtre me monta à la tête, et avec elle mille et une façon de torturer et de tuer très lentement la responsable de cet acte intolérable.... Car oui je savais qui étais la coupable et son nom de Parfaite n'allait plus être en accord avec son petit visage une fois que je mettrais la main sur elle... On ne défigure pas impunément l'objet que j'avais avec mon père. Je le pris toutefois avec moi en me rendant à l'agence où une looongue série de petits rien peuvent vous foutre encore plus votre journée en l'air. Comme le fait de se prendre une bonne dizaine de fois la porte dans la tête en moins d'une heure avec une photocopieuse qui merde avec l'impression d'un rapport capitale à rendre dans les minutes qui suivaient. Et aussi le résultat d'une énième bataille de nourriture à la cafétéria de votre job. Ouiiiii ce genre de petites choses qui vous pourrient définitivement votre journée jusqu'à la moelle...

J'ai donc du fuir mon job à la fin de mes heures, habillée différemment qu'arrivée au travail, soit de mon haut, qui m'arrivée juste au dessus de mon nombrile avec un jolie décolté, mais pas trop non plus pour être indécent, de couleur gris argent, et de mon jogging de sport gris avec des bandes bleu nuit sur les côtés, franchement lavés de la veille. Je marchais les mains dans les poches, ma veste en cuir coincé sur mon avant-bras, broyant profondément de ma colère. Enfin jusqu'à ce qu'un con vienne me mettre sa main sur mon fessier. Ce dernier avait fini par bouffer de la brique et du macadam après que je l'ai engueulé pendant une bonne quinzaine de minute. Oui je m'étais déroulée mais pas suffisamment et même pire... Ma colère était largement plus grande qu'avant cette rencontre fortuite. Je leva mon regard indigo vers l'enseigne d'un bar assez connu d'une agent bleue copieusement assommée d'heure sup' de l'agence, et au moment où je m'appretais à y rentrer j'entendis la voix de mon cousin, Gabriel, m'appeler:

- Tora ! T'as pas l'air contente, toi non plus.

Je tourna la tête vers lui et me fis la réflexion que lui non plus n'avait pas l'air de la meilleur humeur qui soit... Je lui répondis alors d'une voix assez grave:

- Je suppose que le "toi non plus" signifie que tu l'es tout au tant que moi, n'est ce pas ?

Je lui dis un sourire machiavélique en repensant à ma journée pourri jusqu'à la moelle et au moment où j'allais le lui expliquer les raisons de ma trèèèèès mauvaise humeur, que nous aperçûmes Lloyd non loin de nous, lui aussi avait l'aire de ne pas avoir l'envie de sourire gaiement !


- C'est pas moi qui ai foutu la musique à fond ce matin, ni Zack, mais une bande de cons en voiture qui passaient par là... Ah, et j'ai été réveillé 1 ou 2h plus tôt par un con qui gueulait des trucs idiots dehors, puis y'avait plus de céréales, j'ai pas pu me rendormir, internet déconne un truc de fou, des mecs m'ont encore insulté a cause de mes yeux rouges, un gamin s'est foutu de moi, y avait plus de sandwich jambon-beurre au magasin, et j'ai aussi failli faire tomber mon billet de 10 à travers une fente d'égouts... ET J'AI PAS EU MON COCA ! Oups, désolé de gueuler, mais je suis légèrement en rogne...

- Le gamin en question je crois que je l'ai croisé et il s'apprêtait à faire de même avec moi sauf que je l'ai bien remis en place comme il le fallait , sérieusement les parents ne leur apprennent pas le respect ou quoi ? Sinon ne t'inquiètes pas , j'avais compris que Zack et toi n'avaient rien à voir avec le coup de la musique à fond , ces cons ont vraiment de la chance d'être loin de là parce que je les aurais encastrés contre le mur si ça ne tenait qu'à moi.

Je les regarda chacun s'expliquer sur leur colère tandis que je crois mais faussement calmement les bras sur ma poitrine. Je remarqua un instant Lloyd des poings avant qu'il ne me lance un petit sourire en demandant:

- Et toi Tora , qu'est-ce qui t'a mise dans cet état ?

Je lui dis un sourire très éclatant... Éclatant de colère et d'ironie certaine qui se fit sentir dans ma voix quand je lui repondis en essayant de garder une voix a peu près calme:

- Moi? Oooooh... Trois fois riiiieeeens... Juste une dispute à trois heure du matin par mes deux coloc's, puis une bonne dizaine porte dans la figure, une photocopieuse qui vous massacre un rapport que vous devez rendre a peine imprimer... Hummmm quoi d'autre? Ah oui! Une bataille de bouffe qui a foutu en l'air mes fringues de la journée, d'où le fait que je me balade en tenu de sport et basket... Un gros connard de pervers sans cervelle qui te mets une mains aux fesses pour tenter une approche pour.... Je ne sais même pas pour quoi!! Oh et aussi CECI!

Je pris furieusement ma veste en cuir et leur montre mon jolie vague rose claire tranchant avec le noir du cuir...

- Jolie n'est ce pas ?? Émilie-Rose a de la chance que je puisse l'enlever dans une machine... Non mais je vous jure ! Se gourrait avec la veste d'Ethan et celle de mon père! MON PÈRE MERDE QUOI!

Oui je venais de gueuler comme il était rare que je le fasse... Mais j'adorais cette veste... C'était celle de mon père, j'y tiens comme la prunelle mes yeux. Je jeta un coup d'oeil désolé à mes deux cousins avant de décoincer ma veste sur mon avant-bras et de pousser un long soupire résigné à me calmer.... Un peu? Je passa ma main sur mon front, relevant ainsi la longue mèche qui me cachait le coté droit du visage, dévoilant un bon nombre de bleus dessus révélant la vérité sur les coup de porte que j'avais reçu. Je repris un peu plus calme:

-Excusez-moi... Mais c'était la veste de mon père... Il la mettais tout le temps même durant les grosses canicules... Alors... C'est normal que j'y tiens, non ?



°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Dim 8 Mar - 10:00
La journée, bizarrement, ne s'est pas passée de façon extrêmement merdique que pour moi. De ce que j'ai entendu, Lloyd et Tora ont eux aussi passé une belle journée de merde. Entre un qui a été emmerdé par les mêmes choses que moi et l'autre qui a eu des problèmes de photocopieuse, de colocataire et de pervers... C'était le sort qui s'acharnait sur nous, sur la famille. J'essayais de me calmer en fermant les yeux et en pensant à autre chose mais rien n'y faisait. Je repensais encore et toujours à cette frustration qui était en moi durant toute la journée. Je regardais ma cousine puis mon cousin, silencieusement, quelques secondes, avant d'enfin lâcher une phrase.

- Putain c'est vraiment des sales journées que vous avez eus aussi... C'est quoi ce complot contre la famille là ? Y'a une intelligence supérieure elle est arrivée elle s'est dit "Tiens, et si aujourd'hui on faisait chier la famille Valtier/Ai ?"

J'allais pas tenter de faire de l'humour pour le moment, ça rimerait à rien et ça ferait rire personne, et en plus ça serait merdique avec nos états respectifs. Pour une fois que j'étais sérieux. Je venais de me rappeler mais n'avait-elle pas parlé d'un pervers qui l'avait pelotée par hasard ? Nan mais parce que fallait le temps que l'info monte au cerveau et tout, et que je m'énerve aussi. Le petit enfoiré il avait osé faire ça... J'allais bien le faire souffrir comme il faut. On ne touche pas à ma cousine, surtout pour penser à vouloir lui faire des trucs pas cathos. Quoi, je suis trop protecteur ou quoi que ça soit ? Nan, je cherche juste à ce qu'elle trouve le bon gars, je vis pas fouiner dans ses fréquentations, vous m'prenez pour qui ! Je pris une espèce de sourire entre le carnassier et l'enfoiré avant de reparler.

- Tu sais Tora... Si tu veux, je peux t'aider à réduire ta colocataire à un état de traumatisme tellement elle aura peur de nous ! Elle a osé faire ça à la veste de ton père... A la veste de notre oncle disparu. Oh ouais, elle va morfler... Trouvons un truc auquel elle tient et réduisons-le en pièces devant elle, en la forçant à regarder dans le plus grand des sadismes, ça va la briser ! Et puis j'suis pas rancunier mais se faire surnommer gaspacho... On va dire que ça m'fait chier. Surtout que c'est dégueu ce truc, faut être totalement maso pour en boire... Lloyd, j'espère que tu ne croiseras jamais cette personne. Vaut mieux pour ta sainteté mentale.

Disais-je en me retournant Lloyd. Puis, je re-regardais ma cousine car c'était pas fini, fallait aussi que je parle du pervers.

- Ah, et concernant ce pervers qui t'a peloté... Crois-moi, il a pas intérêt à revenir, car si tu le recroises, je lui ferais vivre un véritable enfer pour qu'il ne recommence pas. Et si par hasard il en reviendrait à faire ce qu'il a fait devant nos yeux a moi et à notre cousin..
Je regardais mon cousin, avec une lueur de machiavélisme dans les yeux. Je lui démonte les burnes, et je suis prêt à parier que Lloyd m'aidera.

Ouah, j'ai jamais été aussi violent de ma vie. Enfin si, y'a bien une fois ou je l'ai été, mais j'ai bien morflé... Enfin, là n'est pas la question. Je réfléchissais sur ce qu'on allait bien pouvoir faire pour nous calmer, mais je trouvais pas grand chose de bien. En fait, toutes mes idées étaient un peu pourries. Je soupirais avant de regarder en l'air, puis de regarder le bar. C'était la seule solution malheureusement... Bah, de toute façon, j'allais me tenir au coca, j'avais pas envie de finir bourré et de passer pour un gros alcoolique.

- Ça vous dit qu'on rentre dans le bar pour se calmer en faisant je ne sais quoi ? De toute façon y'a rien d'autre à faire en ce moment... Promis on vient pas pour se bourrer la gueule ! Sauf si quelqu'un tient à être trainé chez lui en brouette.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 15 Mar - 17:55
De nous trois, je crois bien que c'est Tora qui en a le plus bavé aujourd'hui. La connaissant elle a bien dû remettre le pervers en plus comme il fallait mais il a vraiment de la chance d'être loin, TRES loin d'ici sinon je lui aurais botté le derrière tellement fort qu'il n'aurait pas pu s'asseoir pendant une semaine. On ne touche pas à ma famille, c'est tout. Quant à sa coloc' , lorsque ma cousine nous a montré dans l'état dans lequel elle avait mis la veste préférée de Tora qui appartenait à mon oncle, sur le coup je comprenais , on m'aurait fait un coup pareil je l'aurais très mal pris. Déjà que là, je n'étais pas de bonne humeur, là , LA je l'étais encore moins !

- Jolie n'est ce pas ?? Émilie-Rose a de la chance que je puisse l'enlever dans une machine... Non mais je vous jure ! Se gourrait avec la veste d'Ethan et celle de mon père! MON PÈRE MERDE QUOI!

Rectification : je l'aurais tuée sur place. On m'aurait dégradé mes Deserts Eagle que mon défunt mentor m'a offerts ou encore mon bracelet, la personne aurait volé dans les cieux, c'est moi qui vous le dis. Après son coup de gueule, ma cousine a fini par se calmer un peu avant de rajouter :

-Excusez-moi... Mais c'était la veste de mon père... Il la mettais tout le temps même durant les grosses canicules... Alors... C'est normal que j'y tiens, non ?

- Ne t'excuse pas, je comprends. J'aurais fait pareil à ta place.


Et quand au fait que le mauvais sort s'était acharné sur nous comme le disait si bien Gabriel ,c'est clair que ça l'était. Le monde a décidé de nous foutre des bâtons dans les roues et moi je l'emmerde ! Le seul jour où je pouvais être TRANQUILLE non, il a fallu qu'on me soûle ! SHIT à la fin !
Frustré, je fermais les yeux en mettant mes mains dans chacune des poches de ma veste et j'écoutais mots à mots ce que mon cousin disait. Alors comme ça elle le surnommait Gaspacho, hein ? What a stupid name . Je ne donnerais même pas ce nom à un chien sérieusement.

- ... Lloyd, j'espère que tu ne croiseras jamais cette personne. Vaut mieux pour ta sainteté mentale.

- Il faudrait déjà que je sache à quoi elle ressemble...Mais il est clair que si elle croise mon chemin, une personne comme elle va tellement me foutre en rogne que je vais la transformer en charpie.

Rétorquais-je en regardant mon cousin avec des yeux perçants tel un démon en colère et en fronçant des sourcils. C'est simple ; je hais les surnoms à la con , je hais ceux qui emmerde leur monde et par-dessus tout ceux qui causent du tort à mes proches. Donc oui, vaut mieux qu'elle reste loin de moi voire plus précisément de nous si cette chipie veut rester en vie. Pareil pour le pedobear aux mains baladeuses.

- Ah, et concernant ce pervers qui t'a peloté... Crois-moi, il a pas intérêt à revenir, car si tu le recroises, je lui ferais vivre un véritable enfer pour qu'il ne recommence pas. Et si par hasard il en reviendrait à faire ce qu'il a fait devant nos yeux a moi et à notre cousin...Je lui démonte les burnes, et je suis prêt à parier que Lloyd m'aidera.

Bingo, il a tout compris ! Il n'y a même pas besoin de demander je l'aurais fait d'office.

- Ça, tu peux en être sûr Gabriel. Le gars flippera tellement de nous que sur le coup il se fera dessus et réfléchira à deux fois avant de recommencer. Disais-je en rendant le même sourire.

Respire, respire... Là. Ça ne sert à rien de m'énerver plus et puis ce n'est pas moi du tout d'être aussi violent. Sauf que là on m'avait poussé à bout ! Il fallait que je me calme, et vite. Mais pour ça, il fallait que je me change les idées , qu'ON se change les idées ou alors je sentais que l'un de nous allait commettre un meurtre. Tout cela à cause d'abrutis qui viennent pourrir ta vie alors que tu n'avais absolument rien demandé, juste à ce qu'on te foute la paix, point.

- Ça vous dit qu'on rentre dans le bar pour se calmer en faisant je ne sais quoi ? De toute façon y'a rien d'autre à faire en ce moment... Promis on vient pas pour se bourrer la gueule ! Sauf si quelqu'un tient à être trainé chez lui en brouette.

Le bar. Good idea. Quoi de mieux qu'on bon café pour me détendre en étant en compagnie de ma famille ? Hors de question de boire parce que dans l'état où je suis maintenant je ne sais pas ce que je pourrais faire. Et déjà que les autres fois où j'ai bu je me suis retrouvé à faire n'importe quoi, je préfère éviter. Dire que c'est moi l'aîné en plus, tu parles d'un exemple... Je soupirais et un léger sourire se dessinait sur mon visage quant à la dernière remarque de mon cousin. Vraiment, il a toujours le dernier mot pour faire rire celui-là !

- Hm..You're right. C'est la meilleure chose à faire alors autant entrer à l'intérieur du bar au lieu rester planté ici pendant deux heures à ne rien faire , hein ?

Ceci dit, nous sommes rentrés à l'intérieur et on a pris place devant le comptoir avec Tora assise entre nous deux. Heureusement ça n'a pas pris longtemps avant que le barman nous demande ce que l'on voulait commander.

- Un café bien corsé s'il vous plait.


Oui vous avez bien entendu, un café bien corsé. C'est la seule boisson qui est vraiment capable de calmer mes nerfs et dans l'état, l'amertume n'était pas quelque chose qui me gênait. Et puis je suis amateur de café depuis un bon moment donc bon. Lâchant un soupir, j'attendais patiemment , le coude sur le comptoir sans dire un mot , tranquillement... Jusqu'à ce que deux mecs bourrés s'assoient à côté de nous en parlant super fort. Je les regardais , d'une façon qui faisait froid dans le dos et je passais une main dans mes cheveux en essayant de me retenir de péter un plomb.

- Damn it, shut your fucking mouths... !(Bon sang, fermez vos gueules...!) Disais-je en grommelant

Par chance, nos commandes sont arrivées presque au même moment et nous avons commencé à siroter. Mes cousins avaient l'air eux aussi dérangé par les deux à côté , j'essayais d'y faire abstraction et au fil que le café dans ma tasse diminuait, j'y arrivais. Jusqu'à ce que les deux abrutis se jettent l'un sur l'autre en criant comme des trolls , le barman tentait de les calmer, mais ça ne servait à rien. Puis ils sont tombés littéralement sur nous, renversant tout sur leur passage... Dont mon café SUR MES GENOUX. Encore une chance qu'il n'y en avait pas beaucoup, mais là je l'ai senti , très bien même. J'en pouvais plus, alors je me suis levé , bien décider à leur mettre les points sur les « i » et je n'étais pas le seul de cet avis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1396
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 1 Juil - 20:12
- Ne t'excuse pas, je comprends. J'aurais fait pareil à ta place.

- Putain c'est vraiment des sales journées que vous avez eus aussi... C'est quoi ce complot contre la famille là ? Y'a une intelligence supérieure elle est arrivée elle s'est dit "Tiens, et si aujourd'hui on faisait chier la famille Valtier/Ai ?"

Un rictus ironique se dessina sur mes lèvres, approuvant silencieusement les dire de Gabriel. OOOOh... oui. Quelqu'un là-haut devait avoir un cota de malheurs à déverser sur la Terre et il s'est dit qu'il allait faire chier notre belle petite famille, qui n'était d'ailleurs pas la plus chanceuse au niveau du passé... Je remarqua alors que mon plus jeune cousin présent prit une espèce de sourire qui se logeait entre celui carnassier et le sourire de l'enfoiré, attirant ainsi mon attention entière sur lui:

- Tu sais Tora... Si tu veux, je peux t'aider à réduire ta colocataire à un état de traumatisme tellement elle aura peur de nous ! Elle a osé faire ça à la veste de ton père... A la veste de notre oncle disparu. Oh ouais, elle va morfler... Trouvons un truc auquel elle tient et réduisons-le en pièces devant elle, en la forçant à regarder dans le plus grand des sadismes, ça va la briser ! Et puis j'suis pas rancunier mais se faire surnommer gaspacho... On va dire que ça m'fait chier. Surtout que c'est dégueu ce truc, faut être totalement maso pour en boire... Lloyd, j'espère que tu ne croiseras jamais cette personne. Vaut mieux pour ta sainteté mentale.

- Il faudrait déjà que je sache à quoi elle ressemble...Mais il est clair que si elle croise mon chemin, une personne comme elle va tellement me foutre en rogne que je vais la transformer en charpie.

- Ah, et concernant ce pervers qui t'a peloté... Crois-moi, il a pas intérêt à revenir, car si tu le recroises, je lui ferais vivre un véritable enfer pour qu'il ne recommence pas. Et si par hasard il en reviendrait à faire ce qu'il a fait devant nos yeux a moi et à notre cousin... Je lui démonte les burnes, et je suis prêt à parier que Lloyd m'aidera.

- Ça, tu peux en être sûr Gabriel. Le gars flippera tellement de nous que sur le coup il se fera dessus et réfléchira à deux fois avant de recommencer.

Mes deux "adorables" cousins s'échangèrent un regard et un sourire des plus machiavélique, dignes des plus grands Psychopathes du monde... Même le Diable ne pourrait faire mieux qu'eux pour foutre les pétoches... Un nouveau sourire fit son apparition sur mes lèvres, un rictus sadique... Vraiment... Il n'y avait qu'eux qui arrivaient à me détendre, ne serais-ce qu'un peu, quand je suis en rogne... Mentalement je souhaitais pouvoir recroiser le pervers qui m'avais peloter pour pouvoir de nouveau passer mes nerfs... Enfin! Peut-être que j'en croiserais un autre dans la fin de journée qui se profilait encore devant moi et mes "gentils" cousins chéris...

- Ça vous dit qu'on rentre dans le bar pour se calmer en faisant je ne sais quoi ? De toute façon y'a rien d'autre à faire en ce moment... Promis on vient pas pour se bourrer la gueule ! Sauf si quelqu'un tient à être trainé chez lui en brouette.

- Hm..You're right. C'est la meilleure chose à faire alors autant entrer à l'intérieur du bar au lieu rester planté ici pendant deux heures à ne rien faire , hein ?

- Tu viens d'avoir la meilleure idée que j'ai entendu de toute ma journée, Gabriel! Et Dieu m'en ai témoin, j'en ai entendu des bétises aujourd'hui! D'ailleurs avant de vous rencontrer, il me semblait que je m'y dirigeais pour boire une ou deux bouteilles d'alcool... Et pour la brouette, ne t'en fais pas! Tu connais ma résistance à l'alcool, ne?

Je lui fis un petit clin d'oeil, repensant doucement à la fête de Noël que nous avions passé tous les trois, et où on avait jouer à un jeu d'alcool. Fête mémorable, pour toutes nos bêtises dictées par l'alcool... Un sourire amusée, certe tout riquiqui, mais un sourire quand même, apparut cette fois sur ma bouche. Je suivis, donc mes deux cousins anges gardiens, m'encerclant quand nous nous instalâmes au bar. J'hésitais quelques instants à prendre soit un bon Fanta à l'orange, bien frais, soit un excellent vers de Vodka, qui arrache bien la gorge et remet de suite les idées en place... Hmm Commençons softement d'abord... On verra si j'en reprends ou si j'attaque l'alcool ensuite...

- Un café bien corsé s'il vous plait.

- Un fanta à l'orange avec BEAUCOUP de glaçons pour moi.

Pendant que Llyod attendait donc son café et Gab' sa boisson, je posais mes deux coudes sur le comptoire, les mains jointes et la tête appuyée dessus, découvrant chaque bouteille d'alcool, d'un air sérieux et lasse. Un bruit de fond était présent depuis quelques minutes et elle n'allait pas en se réduire au fil du temps... Ooooh ça non... Ca serait trop beau. La source du bruit? Deux mecs bourrés à n'en plus pouvoir étaient assis à côté de nous et parlaient... non... GUEULER, est le therme exacte, super fort. Je dévia mon regard à moitié caché par longue mèche de cheveux, observant Lloyd les regardait d'une façon dès plus flippante tout en passant sa main dans sa tignasse noir... Je sentais clairement qu'il se retenait de les étrangler pour avoir la paix. Tout de même, il grogna quelque chose dans ce qui me semblait de l'anglais, et dont je ne comprenais toujours rien... Il faudrait peut-être que je lui demande de m'apprendre?

- Damn it, shut your fucking mouths... !

J'haussai les épaules quand je vis avec joie que nos boissons étaient enfin prête. Je tendis les bras vers mon petit "alcool" d'amour et préféré avant de commencer à le boire en de loooongues gorgées.... UUuuuuh... ça fait du bien là où ça passe! Par contre le mal de crâne on s'en passerait bien... Les voix des deux demeurés finirent par atteindre le niveau des décibel des cris d'un troll. Je teins fermement mon verre, me blanchissant les jointures de mes doigts, et faisant crisser le verre de mes ongles. Je soufflais fortement et repris une nouvelle gorgée de fanta... Après cette dernière, je n'entendais plus rien... Juste mes glaçons dans mon... Verre? Verre qui avait était envoyé à l'autre bout de la salle par la tête de mongole, qui venait "joliment" se scratchait dans mon "magnifiiiique" décoltée, le nez touchant carrément le bout du creux entre ce qui me formait une poitrine... Un jolie petit silence se fit dans la salle, alors que je me mis à faire un compte à rebours, à l'envers...

3... Doucement, mais surement, mais cheveux se mirent à voler de leur propre volonté... La coupe à la "Kushina énervée" le retour parmi les humains...

...2... Une aura meurtrière, promesse de milles et une tortures et morts inimaginable, s'expulser tout au tour de moi...

...1... Le gars releva enfin sa tête de gros crétin n'ayant jamais eu la chance d'avoir eu un cerveau de sa vie. Et savez-vous ce qu'il a fait en premier? Non? Dommage mais soyez pas deçu je vais vous le dire... Il eut le plus monstrueux saignement de nez et de bave en hurlant un:

- Wooooh! Wesh! Qu'est ce qu'elle a comme nichon, et des vrais en plus, c'te sa...

Oh Dieu... non... Je ne lui avais pas laisser le temps de finir sa phrase. La lui bouclant ce qui lui servait de bouche, d'une bonne et mémorable baffe, qui le fit voler jusqu'au mur à droite, près de l'entré. Je me levais ensuite et me déplaçais doucement vers lui avant de le chopper par le col et d'amener sa sale face de rat devant moi. Je lui sursura alors avec une lenteur et un froideur, qui ferait certainement se uriner dessus le Diable lui-même...

- Toi, mon gars... t'as mal choisis ton jour, ton heure, ta ville, ton bar, et surtout... Ta victime... Car maintenant... Ce sera sur toi que je vais passer mes nerfs... Kukukukuku...



°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 


Dernière édition par Agent Indigo le Dim 5 Juil - 14:13, édité 1 fois (Raison : un petit clin? 8D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Dim 5 Juil - 15:01
Mon cousin et moi étions parfaitement sur la même longueur d'onde, un peu comme Soul et Maka quand ils faisaient leur truc surpuissant, la résonance des âmes ou un truc comme ça. Sauf que nous sommes tous les deux des hommes, et que aucun de nous deux pouvait se transformer en armes, et heureusement d'ailleurs, car sinon, il y aurait eu des meurtres qui seraient vite arrivés. Lloyd et moi pensions à la même chose. On avait tous les deux envie de faire ravaler ses couilles à ce pervers, et ce par la bouche. Comment ça, je suis violent ? Non. C'est juste que je ne veux pas qu'un obsédé s'amuse à peloter ma cousine. La famille, c'est sacré, on ne la touche pas impunément sous peine de subir notre courroux, à moi et mon cousin ! Surprotecteurs ? Non, pas du tout. Pour ma part, je veux juste que ma cousine trouve un bon gars qui pourra prendre soin d'elle, pas un gros obsédé qui ne veut que son corps. Je leur proposer d'aller dans le bar, histoire de nous calmer un peu, et ils acceptèrent, trouvant l'idée bonne. Tora y était allé pour aller boire une ou deux bouteille d'alcool... Avec sa résistance de taré, ça ne m'étonne pas du tout qu'elle soit encore sobre après tout ça. Je sais pas comment elle avait fait pour développer une telle résistance à l’ébriété, mais ça m'impressionne toujours de voir quelle quantité elle peut boire pour être bourrée. Je me mis à légèrement rire.

- Haha, ta résistance à l'alcool, je la connais cousine ! Je pense que si avec Lloyd on essayait de boire autant que tu bois pour être un peu ivre, on serait déjà couchés par terre à vomir nos tripes ! N'est-ce pas, Lloyd ?

Le pauvre. Quand il est ivre, c'est pas très beau à voir, et c'est le mec qui se la joue Eddy Malou torse poil quand il est bourré qui dit ça... Je me souviens encore un peu de la dernière fois et OUAH. J'ai pas trop envie de revoir ça, donc, évitons de le faire boire, même si, le connaissant, il prendra du café mais un truc bien corsé. J'en suis sûr même. Pour ma part, je pense prendre un bon vieux coca des familles, histoire de boire un truc bien frais. Ou alors une bière, j'en sais rien... Bref. Nous rentrâmes à l'intérieur du bar, avant de prendre nos commandes. Tora commanda un Fanta à l'orange avec beaucoup de glaçons... Et Lloyd un café corsé, bien comme il faut. BOUM, QU'EST-CE QUE J'AVAIS DIT ? Tellement prévisible cousin ! Bon, à mon tour de commander maintenant. Je crois que j'allais me contenter d'un coca, j'en avais pas bu de la journée au final, et un peu en boire me ferait du bien.

- Un coca bien frais pour ma part, s'il vous plait.

Pendant que nous attendions nos commandes au comptoir, quelque chose faisant du bruit était rentré. Deux mecs bourrés qui parlaient fort... Sérieux ? Bordel, on était venus là pour être en paix, pas pour avoir à supporter deux troufions bourrés qui disaient de la merde. Je lâchais un soupir. Ça commençait sérieusement à m'énerver, tout ça. Mon cousin, lui, j'ai cru en l'espace d'un instant qu'il allait devenir psychopathe, il les regardait avec un regard effrayant, à la limite du regard d'une bête enragée. Lui aussi, avait envie de les étriper pour les faire taire ? Quelques secondes après, mon cousin grommela des trucs en anglais. Il leur disait, je crois, de fermer leur gueule. Les deux poireaux là, ils feraient mieux de l'écouter, s'ils tiennent à leur vie... Car un Lloyd énervé, ça fait des morts par milliers. Non, en fait, j'ai dit ça juste pour la rime, mais quand Lloyd s'énerve, c'est pas joli à voir. La dernière fois qu'il s'est énervé, c'était... Non, rien, oubliez.

Sérieux, ils voulaient pas un peu se la fermer les deux cons là ? Ils criaient aussi fort qu'un Nibelsnarf pas content, et déjà qu'un Nibelsnarf c'est moche... Non mais sérieux, PERSONNE n'aime ce monstre. Ce truc ressemble à rien, ne sert à rien, il est chiant et il est nul. Pourquoi a-t-il été crée ? Ah ouais, c'est vrai, pour rendre le Grand Jaggi pus crédible. Fin bref. Mes oreilles putain... Retenez-moi, je vais faire un meurtre. J'allais sortir d'ici avec un mal de crâne pas possible. Puis d'un coup alors que je buvais mon coca... Un gros silence. Aaaah; enfin, ils ont sûrement du se casser, ça fait du bien. Plus aucun bruit ni rien... Raptor Jesus avait entendu mon appel ? Il était temps. Il a vécu au Crétacé, mais il est mort pour nos pêchés. En me retournant vers ma cousine... Mon regard avait changé. L'un des deux mecs bourrés. La tête dans son décolleté. En train de mater.

- Lloyd... Retiens moi, sinon, ça va saigner. Je vais les démonter. Un par un.

Mon cousin, visiblement très énervé lui aussi, me retint néanmoins, me faisant remarquer comment se comportait Indy. Sérieux, elle était juste flippante là... Vous voyez Kushina énervée ? Imaginez ça en vrai, avec en plus une sorte d'aura meurtrière glauque et oppressante. Bah là, vous avez Tora actuellement. Même moi, qui n'était pas facilement peureux, elle me faisait un peu flipper... J'avais pas du tout l'habitude de la voir comme ça, et quand ça arrivait, ça voulait dire "Meurtre meurtre meurtre meurtre VIOLENCE ET MEURTRES.", donc, fallait mieux pas rester dans ses pattes. Le reste, tout se passa très vite. Alors qu'il relevait la tête, ma cousine lui mit littéralement un PUTAIN de FALCON PUNCH dans sa bouche, ce qui l'envoya s'étaler dans le mur du bar. Ma cousine alla vers lui, avant de lui sussurrer quelque chose. A mon avis, ça devait pas être un mot d'amour ou une connerie comme ça, vue son air énervé.

- WESH ZYVA TOI D'OU TU TOUCHES A MON POTE JE VAIS TE...

Il n'avait pas eu le temps de finir sa phrase. Me dégageant de Lloyd qui me retenait, je bondissais littéralement du sol, lui donnant un bon coup de pied sauté, du genre Bruce Lee quoi. Une fois au sol, je me tenais légèrement voûté, le regardant se tenir la tête. Vous voulez VRAIMENT savoir comment j'étais ? Bon, vous voyez Gajeel qui passe en mode Dragon d'Acier Ténébreux pour la première fois, le regard et le gros sourire carnassier de la mort ? Bah je tirais la même tête. Le pauvre, il allait prendre cher, mais tellement cher. J'devais sûrement ressembler à un démon...

- Et toi, t'as choisi la mauvaise personne à emmerder. Je vais te montrer le sort qui attend ton pote...

Petit rire sadique en mode gros démon flippant.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

[Pv Indy + Raven] Les cousins démoniaques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Excursion dans les Limbes démoniaques : [Annulé]
» Raven : Nevermore
» origine INDY MEDIA
» Raven Sloth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agence Cooki :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-