Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV Le Chat] Une rencontre avec son colocataire plus ou moins étrange...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Mer 9 Avr - 17:23
Il pleut. Voilà seulement quelques minutes que la pluie s'est mise à tomber drue sur la ville, prenant de surprise ses habitants. Les bâtiments ne ressemblent plus qu'à de vagues formes de couleurs foncées dans un paysage en apparence gris et triste. Peu de gens remplisse les rues, la météo ne s'y prétend pas, seuls quelques rares passants, armés d'énormes parapluies, vagabondent dans les rues ou d'autres courent afin de rentrer chez eux le plus sec possible. Parmi les quelques inconscients se trouvant dehors par un temps pareil, une personne se détache des autres. Une belle jeune femme avance avec élégance dans les ruelles de la ville et se démarque par sa tenue dès plus originales, celle-ci ressemblant davantage à un costume du XVI ème siècle qu'à ce qu'il est habituel de voir et de porter. Sa robe de satin bleu clair, brodée d'or, met en avant sa fine silhouette et sa jupe longue, élargie dans sa partie inférieure, donne une légère forme de cloche au bas de la robe. Dans une main, la jeune femme tient un parapluie dans le même style que sa tenue, protégeant celle-ci ainsi que ses longs cheveux blonds du danger que représentait l'eau de pluie, tandis que, dans l'autre main, elle tenait un petit morceau de papier sur lequel était inscrit une adresse ainsi qu'une note à l'intention de son destinataire. C'est à cette adresse que la femme se rendait. D'après son patron, c'est là-bas qu'elle allait vivre, mais avec quelqu'un d'autre. L'idée de vivre avec une autre personne déplaisait quelque peu à la jeune femme, étant donné que la seule personne avec qui elle voulait vivre... n'était plus de ce monde. Des larmes se mirent à couler sur le visage parfait de la femme, se mêlant aux quelques gouttes de pluie qui arrivaient à l'atteindre.
Enfin, elle arriva devant un grand bâtiment, un immeuble pour être plus précis mais la jeune femme l'ignorait, elle avait encore quelques petites difficultés avec la langue française. Elle entra dans sa nouvelle demeure, puis aborda l'homme derrière le comptoir, qui loucha légèrement en la voyant s'approcher de lui. Elle lui tendit le papier que lui avait confié son patron, il la regarda avec méfiance avant d'accepter de prendre le morceau de papier quelque peu trempé. Elle ne comprit cependant pas tout ce que l'homme se mit à lui dire, suite à la lecture du document, parlant dans un français trop familier et rapide pour elle, mais elle réussit à tout de même à tirer quelques informations dans ces paroles incompréhensibles :

- Mlle Delacour ! J'ai ... pour vous, ... spacieux, confortable... avec... chambre... ami... arrivé... quatrième étage...

Il tendit une clé à la jeune femme, dénommée Aurore Delacour, qu'elle accepta en bafouillant un "merci" puis se dirigea vers les escaliers. Elle ne possédait qu'un petit sac de toile pour simple bagage, dans lequel se trouvait une simple robe de rechange et un nécessaire à toilette. Elle n'avait emporté que le strict minimum en quittant le royaume, étant donné que tout ce qui lui appartenait la ramenait toujours à lui. Philippe. De nouvelles larmes se mirent à couler sur le visage de l'ancienne princesse, qu'elle tenta d'essuyer tout en grimpant les innombrables marches qui constituaient l'escalier. Elle arriva finalement devant la porte qui correspondait au numéro inscrit sur la clé que lui avait donné l'homme au rez de chaussée, déverrouilla celle-ci puis entra.
Elle pénétra dans un petit couloir sombre, éclairé uniquement par le faible halo de lumière qui arrivait à pénétrer à travers la porte fenêtre qu'elle discernait devant elle. Aurore visita rapidement l'appartement, surprise. D'abord parce que l'homme lui avait dit que son colocataire était arrivé et pourtant l'appartement était désert. Mais surtout... Mais quelle maison minuscule ! pensa t-elle. Je ne vais tout de même pas vivre là dedans. M'aurais t-on trompé ? Il doit sûrement y avoir une erreur. Alors qu'elle allait redescendre afin d'exprimer ses inquiétudes à l'homme au comptoir, elle entendit un bruit autre que celui de ses pas ou les gouttes de pluie s'écrasant sur la fenêtre dans le salon.
En effet, un chat grattait de l'autre côté de la porte fenêtre, dehors, sur le balcon, attaqué de toute part par la pluie, insensible devant les miaulements déchirants de l'animal. Cela n'étant pas le cas de la jeune femme, elle se précipita aussitôt pour ouvrir la porte qui n'était étrangement pas fermée à clé. Le chat se précipita à l'intérieur, Aurore referma rapidement, puis se mit à s'inquiéter pour le chat. Voyant qu'il semblait se remettre de ses émotions, elle se rendit dans la cuisine qu'elle avait aperçu quelques minutes auparavant afin de trouver de l'eau ou du lait ou autre chose à grignoter afin d'attendre que la pluie ne cesse. Elle ouvrit le réfrigérateur et ne vit... rien. Même chose pour les placards. Il n'y a donc personne pour ramener de quoi s'alimenter ici ? Elle retourna dans le salon pour s'excuser auprès de l'animal trempé puisqu'elle n'avait rien à lui donner, mais le chat ne se trouvait pas à l'endroit où elle l'avait laissé quelques secondes plus tôt. Il avait disparu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Chat du Cheshire
Messages : 156
Arme de prédilection : Griffe - Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feux - Armes blanches lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 29 Avr - 15:37
Bon... Résumons joyeusement la situation... Cheshire avait emménagé dans l'appartement dans lequel il se trouvait... Enfin plus précisément enfermé sur le balcon où il se prenait la pire drache de sa vie... Comment se fait-il qu'il se trouve enfermer dehors sous la pluie? Aussi simple que de dire Hello! Il avait décidé de flemmarder sur le dit balcon toute la journée, hors! Il faisait beau et bon, un temps idéale pour se prélasser dehors toute la journée, avec une assurance qu'il allait faire beau toute la journée, d'après madame Météo! Hors! Au moment même où je vous parle, il pleut! Oui! Il PLEUT! Pourquoi ne rentre-t-il pas pour se mettre à l'abris dans son cosy appartement, me diriez-vous? Pour la simple et bonne raison que notre Matou national s'est enfermé sur le balcon, qui ressemble de plus en plus à une piscine soit dit en passant. Oui il aurait pût, descendre en volant jusqu'au rez-de-chaussé, puis d'entrer par la porte d'entrée, chose qu'il aurait faite avec plaisir si elle n'était pas fermée à clé avec les dites clés dans la serrure...

Le Chat du Cheshire se trouvait donc idiotement enfermé dehors sous la pluie qui le trempé jusqu'aux os, quand une jeune fille entra dans l'appartement. Elle était habillée d'une robe bleu avec des broderies dorées... Le chat fut instant surpris par l'entrée de la demoiselle dans sa demeure, avant de se rappeler que GML lui avait dit qu'il aurait une colocataire... Cheshire poussa un petit soupire soulagé puis se mît à pousser des miaulements déchirants en grattant à la baie vitrée, jusqu'à ce que la demoiselle le ramage que et lui ouvre pour son plus grand bonheurs personnelle de ne plus être mouillé par ce fichu déluge.

Une fois à l'intérieur, Le Chat ressemblait nettement à une serpillère et ne voyais pas plus loin que son museau à cause de ses longs poils plaqués contre son corps et dégoulinant de l'eau de pluie. Il prit alors sa forme humaine avant de filer dans la salle de bain dans le plus silence pendant que sa gentillesse "Sauveuse" dans la cuisine. Une fois sec au niveau de son corps et débarrasser de ses vêtements trempés qui se trouvaient désormais dans le bac à linges sales, Le Chat se mît en mode invisible et vola jusqu'à sa chambre où il mît un boxer orange pétant avec une bande noir sur chaque côté et un bas de pyjama noir qui était légèrement trop grand au niveau de la longueurs et alla dans le salon pour retrouver sa nouvelle colocataire entrain de fouiller joyeusement la pièce à la recherche de quelque chose, non pas de quelque chose mais de quelqu'un... Soit lui sous sa forme féline. Il ne pût contenir un petit pouffement en se rendant compte que leur patron n'avait pas eu la délicatesse de prévenir sa colocataire qu'elle allait vivre avec Le Chat Du Cheshire... Il quitta doucement le sol, vola juste au dessus de la jeune fille qui ne l'avait toujours pas remarquer et lui demanda amuser:

-Vous cherchez quelque chose ma p'tite dame? Je peux peut-être vous aider?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Mar 6 Mai - 15:00
Silence. Les seuls bruits perceptibles dans la pièce étaient ceux, étouffés par la porte fenêtre, de la pluie qui s'écrasait contre le verre et du vent qui se déchaînait à l'extérieur. Le plus important était qu'il avait disparu. Le chat. Il n'y avait plus de chat à l'endroit où elle l'avait laissé alors qu'il y en avait un il y avait encore quelques minutes. Aurore commença à paniquer légèrement : il y avait un animal en liberté dans la maison, ou l'appartement, ou, enfin bref, elle ne savait plus, elle n'était pas encore habituée après tout. Se faisant pour devoir de le retrouver, et de le rendre à ses propriétaires, elle se mit à chercher. Pendant un instant, elle tenta de suivre les quelques gouttes d'eau qu'il avait laissé sur le sol, trempé comme il était, mais elle fut rapidement perdue par le nombre trop important qu'elle avait elle-même laissé ou quand elle avait ouvert la porte pour ouvrir au pauvre animal et décida donc d'abandonner cette piste. Elle se mit alors à chercher sous les meubles, tentant de l'appeler et se sentant parfaitement ridicule. Toutefois, n'ayant aucune expérience avec les animaux et n'ayant donc jamais fait cela, elle ne savait pas quoi faire d'autre. Entre deux "petit chat, où est-tu ?", elle croyait entendre du bruit et arrêtait ses recherches, mais devait sans doute rêver la plupart du temps et se remettait au travail.
Au bout de longues minutes, fatiguée, elle commençait à se persuader qu'il n'y avait jamais eu de chat et qu'elle avait rêvé. En soupirant, elle épousseta sa robe et essaya de recoiffer ses cheveux quelques peu désordonnés à cause de la pluie et de ses recherches, se demandant également ce qu'elle allait faire à présent...

- Vous cherchez quelque chose ma p'tite dame ? Je peux peut-être vous aider ?

Aurore retint un cri de surprise mais ne pu contenir un sursaut qu'il lui valu presque de trébucher mais elle réussi à garder l'équilibre en se cramponnant au canapé qui se trouvait juste à côté. Elle respira un bon coup pour se remettre de sa frayeur avant de se tourner vers son interlocuteur qui se trouvait... au dessus d'elle. Les yeux ronds de stupéfaction, la jeune femme dévisagea le jeune homme qui... volait. Ce n'était pas qu'elle n'avait jamais vu personne voler, au contraire, elle était seulement surprise de trouver des individus dotés de ce don dans ce pays. Toutefois, elle avait oublié qu'il appartenait également à l'agence de GML à laquelle de mystérieux agents aux étranges pouvoirs appartenaient. Elle avait encore du mal à s'y habituer.
Une fois qu'elle eu reprit ses esprits, Aurore s'écarta quelque peu afin de ne pas se déboîter le cou en regardant en l'air et s'adressa, sans doute, à son colocataire.

- Peut-être, je cherche un chat. L'auriez-vous vu ?

Malgré sa frayeur, la jeune femme avait réussi à comprendre ce qu'il lui avait demandé et réussi à répondre en conséquence, avec un léger temps de réflexion pour être sûre de ne pas proférer d'absurdité. Elle se mit à examiner son interlocuteur, le jeune homme avait les cheveux blonds, en bataille et légèrement mouillés, des yeux bleus et d'étranges marques sur le visage, semblables à des cicatrices, qui lui donnaient un air quelque peu félin.
Revenir en haut Aller en bas
Le Chat du Cheshire
Messages : 156
Arme de prédilection : Griffe - Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feux - Armes blanches lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 3 Juil - 13:29
La jeune demoiselle sursauta et faillit de retrouver a faire un joyeux calin avec Monsieur le Planchet en s'accrochant au canapé a coté d'elle. La jolie Blonde respira un bon coup puis se tourna vers le Chat du Cheshire qui souriait de plus en plus, dont le sourire rappelé de plus en plus la forme d'un croissant de lune.interlocuteur qui se trouvait... Il observa avec satisfaction les yeux de sa nouvelle colocataires s'arrondirent par sa stupéfaction avant que la jeune femme ne le dévisage. Cheshire lui laissa un temps suffisant pour qu'elle décide enfin a lui répondre, s'écartant un peu de lui, ne l'offensant guère de ce geste dont il avait l'habitude de voir depuis loooooongtemps. Elle avait encore du mal à s'y habituer.

- Peut-etre, je cherche un chat. L'aurez-vous vu?

La jeune fille examina le Chat, qui la laissa faire en lui repondant de sa voix chaleureusement rauque:

[color:c078=00ffcc]- En effet... Je l'ai vu... Je vous remercis de m'avoir laissé rentrer chez "nous"...

Il la laissa la avant de se dirigea vers la cuisine, sortant d'un placard particulierement haut un pacquet de biscuits anglais sablés et un pacquet de sachet de thé. Cheshire passa sa tête devant la porte, toujours en volant, et demanda de sa voix grave:

[color:c078=00ffcc]- Voulez-vous du thé Jeune demoiselle?

Le chat l'observa un petit moment avant de l'éviter vers le même placard que précédemment et en sortis de tasses en porcelaines et une théière qu'il mit sur la gazière après l'avoir remplie d'eau....



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Le Chat] Une rencontre avec son colocataire plus ou moins étrange...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le réveil du chat
» Chat méchant
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Le chat qui n'existait pas...
» LUMINUS mâle Pinscher de 6 ANS, aveugle et énucléé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-