Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les souvenirs, ça peut faire très mal [PV La Reine Blanche]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Agent Amethyst
Messages : 91
Arme de prédilection : Katanas
Arme non maitrisée : Grosses armes contondantes, arbalètes
Equipement : - Bouclier d'acier x1
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 30 Aoû - 15:15
L'Agent Amethyst ne savait même pas comment elle avait atterrit ici, à la plage. Voilà ce qui arrivait quand on se promène perdu dans ses pensées dans une ville que l'on connait à peine.

Stella s'arrêta un instant. La mer bleue produisait des vagues qui se cassent  inlassablement la tronche sur la plage de sable fin et blanc.
Y'a vraiment des masos dans la nature, pensa Stella.
Stella, étant très attiré par le décor-cliché "plage au soleil couchant", descendit sur la plage. Bien évidement, elle enlève ses chaussures avant de mettre les pieds sur le sable. Stella aime bien le contact du sable sous ses pieds. Elle avance tranquillement jusqu'au bord de la mer, ses chaussures dans les mains. L'eau vient caresser ses pieds tandis que le vent venait se mêler à ses cheveux. Stella ne put s'empêcher de repenser à sa soeur.

Quand elle était petite, il était fréquent que Stella vienne avec sa soeur à la plage le soir. Et elles s'y amusaient jusqu'à ce que le soleil laisse presque place à la nuit. Et après, elles rentraient.
Mais Stella savait que plus jamais elle ne pourrait faire cela avec sa soeur. Car la dernière avait disparut pour de bon et elle ne reviendrait pas. Seuls les souvenirs la faisaient réapparaitre. D'ailleurs, Stella se le demandait : qui de la disparition définitive de quelqu'un ou les souvenirs qu'on a eu avec cette même personne faisait le plus mal ? Peut-être était-ce la combinaison des deux qui faisait aussi mal l'un que l'autre ?

Quoiqu'il en soit, Stella ne préférai pas y penser. Elle regarda droit devant elle, perdue dans ses pensées.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Agent Amethyst le Sam 5 Sep - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Reine Blanche
Messages : 129
Arme de prédilection : Magie des ombres
Arme non maitrisée : Armes blanches / Arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 30 Aoû - 19:15
Sur un coup de tête finalement, j’étais arrivé à être sur la plage à marcher vêtu d’un bikini de couleur rouge ce qui m’était en valeur mes formes, mais aussi mes tatouages qu’on remarquait beaucoup. Comment est-ce que j’en étais arrivé à m’asseoir sur cette plage alors, que je n’étais pas près de la mer. Alors, ça a commencer ce matin au moment où mon réveil s’était mis à hurler de me réveiller, en fait non, c’était plutôt un appel de mon frère. Et oui… Cet abruti n’a rien de mieux à faire que de me réveiller à six heures du matin pour me dire « bonjour ». S’il n’était pas à des milliers de kilomètres, je lui aurais fait avaler son chapeau illico presto. Quoiqu’il en soit après lui avoir passé un bon savon à mon jumeau, j’étais tout de même contente d’avoir pu discuter un peu avec lui. Loin de la maison, ça me chamboulait, enfin non ! Plutôt loin de lui. J’étais toujours fourré avec, même si je lui faisais presque toujours porter le chapeau. Mine de rien, j’étais plutôt une fille qui aimait le danger. En grandissant, j’ai perdu cette notion, ou plutôt père m’avait imposé d’oublier que je pouvais être une fille espiègle. C’est pour cette raison pour être la fille qu’il aurait aimée que je sois, je me suis donc prise de jeu et être une femme digne de ce nom. Être la fille parfaite, c’est pour cela que je vouvoyais tout le monde, que j’avais un langage soutenu. Tout ça pour faire plaisir à mon père, car j’avais perdu ma mère, la mère que je n’ai pas connue.


En résumé, j’ai donc parlé à mon frère et s’il avait les projets de venir me rendre une visite, mais, ça réponse avait été négatif. Il m’avait dit que ce n’était pas, pour l'heure, actuel. Je lui avais confié qu’il me manquait énormément et qu’il avait déclaré que lui aussi trouvait mon absence pesante. Après, des mots particulièrement touchants, j’avais dû raccrocher à contre-cœur, pour aller me préparer. Et ce n’est qu’à dix heures, que j’étais enfin prête !


Et oui que croyez-vous ? Je reste une femme malgré tout, et mon apparence était une chose importante, cependant, au vue de mes projets, un maquillage discret allait surement suffire pour l’endroit où j’allais aller me réfugier. Ce projet allait être la plage ! Alors, sans plus attendre, j’avais rassemblé mes affaires. Une crème solaire, une serviette, une glacière pour ranger de quoi me désaltérer. J’allais bien avoir soif, durant cette horrible chaleur torride. Prenant un maillot de bain au hasard, pour l’enfiler, ce n’est que deux minutes plus tard que j’avais remarqué qu’il ne m’allait plus du tout. Mes seins étaient en train de partir sur le côté et franchement, ça ne faisait pas très beau.

Fouillant dans mon placard à maillot de bain, j’avais pu dénicher un splendide bikini rouge qui par ailleurs m’allait comme un gant. Et c’est ainsi que j’ai décidé de me rendre à la plage, par le biais de ma magie. Au bout de quinze minutes, j’étais arrivé à bon port. Sans que personne ne me voient.


Qu’est-ce que l’abysse pouvait être horrible, ah oui l’abysse est le monde qui existe quand je passe à travers mes ombres. Ça pourrait donner des frissons certains et je pense qu’ils auraient raison. Ce monde ne possède aucune couleur et tout est froid là-bas, je ne préfère pas m’attarder dans l’abysse, car plus je reste et plus s'est risqué pour ma santé. Enfin bon, une fois que j’avais passé ce passage, je me suis dirigé vers la plage et c'est ainsi que je me suis retrouvé à être assise sur ma serviette.


Me mettant de la crème solaire pour ne pas prendre des coups de soleil, unefille marchait sans vraiment faire attention ou elle pouvait se rendre. Elle continuait son chemin et de ce que j’ai pu voir, elle avait failli tomber dans un trou creusé par des hommes pour soit disant faire un château de sable.


J’avais donc fait tomber ma crème solaire pour la rattraper enfin pas moi, mais l’ombre que j’avais contrôlé.. Du moins, l’ombre de la jeune fille. Je n’aimais pas vraiment utiliser ma magie par temps chaud encore moins en public l’avantage, c’est qu’il était tout focalisé sur la mer. M’approchant de la fille qui avait été comme porter par l’ombre qui reprit place sous les pieds de la jeune fille. Et rapidement, je lui avais pris la main. Tout en étant naturelle et l’air de rien, je me suis approché d’elle un peu plus et calmement, je lui dis :


« Bonjour.. Jeune fille, vous avez failli tomber heureusement que je vous ai rattrapé à temps. Il faudrait faire attention ou vous mettez les pieds.. »

Je ne devais pas mettre en danger ma magie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendarium.forumrpg.org/
Agent Amethyst
Messages : 91
Arme de prédilection : Katanas
Arme non maitrisée : Grosses armes contondantes, arbalètes
Equipement : - Bouclier d'acier x1
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 31 Aoû - 14:57
Amethyst était tellement plongée dans ses pensées qu'elle oublia le monde autour d'elle. C'est à se demander si elle savait qu'elle se déplaçai. Stella zigzagua entre les dernières personnes qui s'en allait. Qui s'en allait... Stella regarda le ciel. Oh mon dieu, on était le soir... ou l'après-midi ? Elle ne l'avait même pas vu. Bon... Elle avait le temps, de toute façon. Elle détourna le regard et continua sa marche.

Pis elle failli tomber à cause d'un trou que des crétins avait jugé bon de le foutre en plein milieu du passage juste pour emmerder le monde, ce qui marchait parfaitement bien. Mais au moment de tomber, elle sentis qu'une chose n'allait pas. Quoi, elle ne savait pas. Mais elle sentais qu'elle est tombée trop lentement... Ou même que sa chute avait été arrêtée. Quoiqu'il en soit, Stella atterrit en douceur sur le sable. Puis elle senti une main l'attraper et une voix de femme lui dire :

- Bonjour.. Jeune fille, vous avez failli tomber heureusement que je vous ai rattrapé à temps. Il faudrait faire attention ou vous mettez les pieds...

Stella regarda son interlocutrice. Elle avait des cheveux noirs et était très fine. Stella se releva, gênée, et dit :

- Euh... Merci madame...

Madame ? Mademoiselle devait sûrement être plus approprié. Enfin, elle ne savait pas. Mais Stella n'arrêtai pas de repenser à l'épisode de la chute. Elle resta donc plantée là comme une andouille, tout en essayant d'avoir des réponses. Peut-être que si elle demandait... Non, on la prendrait pour une folle. Ou en utilisant sa super intelligence ? Non plus.
Oh, et puis crotte.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Reine Blanche
Messages : 129
Arme de prédilection : Magie des ombres
Arme non maitrisée : Armes blanches / Arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 3 Sep - 21:15
Cette jeune fille avait vraiment la tête dans les étoiles, il fallait vraiment dire ce qu’il en était. Cependant, elle avait une mignonne petite bouille cette enfant. Elle m’avait remercié et c’était vraiment adorable de sa part. Même s’il fallait l’avouer ce qui s’était passé sortait de l’ordinaire. À mon humble avis, elle devait se douter de quelques choses, mais, elle ne pourrait imaginer qu’est-ce que ça pouvait être. Ce qui était plutôt triste, c’est si elle me posait la question, je n’aurais pas d’autre choix que de tout nier en bloc ou de lui avouer que la magie n’existait qu’avec les magiciens et encore ou dans les contes de fées. Ça me brisait le cœur de le faire, mais je n’avais pas vraiment d’autres choix. Après tout, en temps normal, on ne pouvait pas vraiment jouer avec son ombre ? Quoi que… Moi non plus je ne le peux pas. Mais avec celle des autres, je le peux ! Et je n’hésitais pas à le faire quand je désirais la moindre chose.


Néanmoins, aujourd’hui, il m’avait tout de même aidé à sauver une jeune fille d’un trou terriblement dangereux, elle aurait pu se rompre le cou en tombant ou se briser le crâne. Enfin, en même temps, elle n’aurait pas dû être dans la lune.. Enfin, ce qui est fait et fait et ne peut être défait. J’étais en train de regarder si elle n’avait rien de casser par malheur que j’aurais loupé un détail.


« Appelez-moi Emmaline, cela sera beaucoup mieux que madame et puis je ne suis pas encore mariée.. Et vous quel est votre nom ma jolie ?»


Ces cheveux étaient bien plus clairs que les miens, d’un blond ravissant. Ce n’était pas vraiment une couleur qui irait sur moi, mais sur certaines personnes ça leur allait plutôt bien. Ma main se posa délicatement sur sa joue et je lui souris amicalement.


« Vous allez bien ? Vous n’avez rien de casser ?


Je m’inquiétais tout de même, pas que je lui ai fait le moindre de mal en la rattrapant aussi rapidement que j’ai pu, pour ne pas qu’elle se pose trop de questions par rapport à la force qui l’aurait aidé à ne pas tomber. Parfois, je me demande comment réagiraient les personnes par rapport au don que j’ai reçu de la nature, je sais qu’ils ne comprendraient pas et me traiteraient de sorcière ou autre créature maléfique. Même si à dire vrai, je ne suis pas un ange loin de là. Alors pourquoi j’avais sauvé cette petite ? Justement parce qu’elle me fait penser à une enfant qui serait tête en l’air. En plus d’une certaine personne, les enfants sont aussi l’une de mes faiblesses.


« À quoi rêviez-vous milady ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendarium.forumrpg.org/
Agent Amethyst
Messages : 91
Arme de prédilection : Katanas
Arme non maitrisée : Grosses armes contondantes, arbalètes
Equipement : - Bouclier d'acier x1
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 13 Sep - 9:01
HRP:
 

Amethyst était toujours en train de se demander comment elle avait pu ne pas faire attention au trou dans lequel elle avait failli tomber. Elle ne l'avait pas du tout vu en arrivant... Peut-être que le trou a été creusé pendant qu'elle regardait le large ? Mouais, c'était un peu trop rapide pour cela... A moins de creuser à la vitesse de la lumière...

Mais revenons au rp, voulez-vous...

- Appelez-moi Emmaline, cela sera beaucoup mieux que madame et puis je ne suis pas encore mariée.. Et vous quel est votre nom ma jolie ?

Stella se sentis un peu mal sur le coup. Elle savait qu'elle n'aurait pas dû l'appeler madame, mais ce n'est pas très grave après tout... Bon, elle lui a demandé son nom, non ? Elle ne savait pas trop si elle devait mentir dessus ou si elle devait dire son véritable nom...

- Moi c'est Stella.

Bon, la deuxième option avait remporté le combat.

- Vous allez bien ? Vous n’avez rien de casser ?


Stella s'inspecta dans tout les sens. A vu de nez, rien de cassé... A part sa cheville qui lui faisait un peu mal.

- A part ma cheville qui me fait un peu mal, je n'ai rien, je crois.

Il est important, le "je crois".

- À quoi rêviez-vous milady ?

Milady ? Ow.
...
Bref.

- Hum... A mon passé en fait...

Oui, c'est très bizarre comme réponse, mais que voulez-vous ? C'est la vérité...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Reine Blanche
Messages : 129
Arme de prédilection : Magie des ombres
Arme non maitrisée : Armes blanches / Arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 11 Oct - 20:30
A son passé ? C’est vrai que ce n’était pas une chose commune de penser à son passé sur le moment. Elle ne devait pas avoir la tête ailleurs surtout dans ce genre de cas. Ce n’est pas que je lui interdirais de penser à son passé, mais dans ce cas elle aurait dû être assise ou allongée et ne pas marcher la tête dans les nuages. A m’entendre on dirait que j’étais sa mère, mais c’était une chose normal chez moi car je mourrais d’envie d’avoir des enfants, mais je n’avais pas encore trouvé le bon époux pour cela. Ou tout du moins, il m’évitait surement et ne pensait pas vraiment à moi ou ? Bref la n’était pas l’urgence. Je devais penser à Stella.

Son prénom était vraiment très joli, et elle le portait à ravir, si toutefois elle m’avait dit son véritable nom. Je sais qu’une enfant ne devait pas parler aux inconnus, mais je ne voulais pas non plus qu’elle ne me parle pas. Et je n’allais pas la laisser seul avec les fantômes de son passé. Si toutefois c’était des fantômes. Prenant doucement sa cheville dans ma main pour regarder doucement ce qu’il en était. Par chance elle n’avait rien de grave juste un faux mouvement. Je la massais doucement pour que la douleur ce dissipe doucement.

« Votre cheville n’est pas brisé ni même foulé. Vous avez juste fait un faux mouvement du à la peur je pense. Avec un peu de crème la douleur disparaitra aussi vite qu’elle est venue. »

Un petit sourire s’était affiché sur mes lèvres, elle était vraiment adorable cette petite, qu’on aurait presque envie de la croquer. Mais je devais reprendre mon sérieux et ne pas me montrer trop douce non plus.

« Stella.. Vous devriez faire attention la prochaine fois, je ne serais pas là pour vous rattraper… et puis qu’est-ce qui vous tracasse tant ? Un mauvais souvenir du passé ?»

Elle n’était pas obliger de me répondre tout de suite non plus. Ni même me répondre car après tout je n’étais qu’une simple inconnu pour elle, je sais que parfois le passé pouvait se montrer très dur avec nous. Mais ça nous permettais une chose, celle d’avancer vers un nouvelle avenir. C’est ce que j’avais fait, certes doucement mais surement. Le passé n’était autre qu’un problème supplémentaire dans notre vie rien de bien méchant. Il fallait cependant exterminer ce problème rapidement pour ne pas à avoir à souffrir. Stella était peut-être encore jeune pour comprendre cela, mais si elle avait besoin de parler je serais la pour être à son écoute



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendarium.forumrpg.org/
Agent Amethyst
Messages : 91
Arme de prédilection : Katanas
Arme non maitrisée : Grosses armes contondantes, arbalètes
Equipement : - Bouclier d'acier x1
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 17 Oct - 8:26
Emmaline pris la cheville d'Amethyst et la lui massa. Cela faisait franchement du bien. Stella se sentait plus détendue que quand elle était venue.

- Votre cheville n’est pas brisé ni même foulé. Vous avez juste fait un faux mouvement du à la peur je pense. Avec un peu de crème la douleur disparaitra aussi vite qu’elle est venue.

Stella ne se sentait vraiment pas à l'aise quand on la vouvoyait. Enfin, ce n'était pas le sujet.

- Stella.. Vous devriez faire attention la prochaine fois, je ne serais pas là pour vous rattraper… et puis qu’est-ce qui vous tracasse tant ? Un mauvais souvenir du passé ?

Stella ne savait pas trop quoi répondre. Devait-elle lui dire pour sa soeur ? Ou c'était complètement inutile ? Ou alors elle pouvait mentir et ne pas mentir en même temps. Ok, c'est compliqué. Mais dire la vérité, franchement n'était pas une bonne option. Par contre, elle pouvait lui dire une petite partie... ok stop.

- Heu, d'accord... Et euh en effet c'est un très mauvais souvenir...

Stella espérait que cette réponse serait convaincante. Etrangement, Stella se sentait en confiance face à cette étrangère. Elle sentait qu'elle pouvait tout lui dire... ouais enfin non, quand même pas tout.

- Euh, vous pouvez me tutoyer vous savez. Je n'ai que 17 ans. Ca vous dérange si je vous tutoie moi aussi ?

Peut-être que Stella faisait plus, mais elle avait vraiment 17 ans. oui c'est étrange, mais on ne peut pas toujours faire son âge.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Reine Blanche
Messages : 129
Arme de prédilection : Magie des ombres
Arme non maitrisée : Armes blanches / Arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 9 Nov - 11:06
Je n’allais en aucun cas la forcé à me faire part de sa vie privée, je sais comment ça pouvait être dur de parler de son passé. Moi-même, j’avais du mal encore à m’en remettre et à tourner la page. D’ailleurs, je n’aimais pas beaucoup l’être… D’ailleurs, je n’aimais pas beaucoup l’être… Je faisais de mon mieux pour passer au-dessus, mais, parfois ça me rattrapait rapidement. En revanche, j’étais tout de même curieuse de savoir ce qui la troublait en ces souvenirs, vu qu’elle y pense encore et toujours.


« je comprends, le passé est une chose qu’on ne voudrait pas se rappeler et pourtant chaque instant, nous y songeons encore, mais ça peut aider d’en parler, pour évacuer un peu cette douleur… Enfin si toutefois, vu désirez en parler. »

Je n’avais pas pour habitude de tutoyer, j’allais faire des effort s pour ne pas la froisser, je n’avais pas envie de perdre cette conversation alors qu’elle venait à peine de débuter. C’était vraiment quelques choses de spéciale le tutoiement, en même temps mes parents n’avaient pas vraiment jugé bon de m’apprendre à tutoyer les personnes.Je pense que pour l’heure, on devrait peut-être s’asseoir pour discuter plus calmement, l’entrainant sur ma serviette géante, elle pourra mieux laisser sa cheville se reposer au moins et peut-être faire plus ample connaissance toutes les deux. Donc j’ai du apprendre sur le tas.


« Je m’excuse de t’avoir vouvoyé, j’ai pris pour habitude de vouvoyer tout le monde, donc je n’ai pas pour principe de tutoyer, mais je veux bien faire des efforts pour toi, si par malheur, je recommence à te vouvoyer, c’est que je n’aurais pas vraiment fait attention, mes parents ont préféré que je sois polie dans mes propos »


Son pied devait être juste un peu foulé, rien de bien grave, elle n’avait qu’à laisser reposer son pied et tout irais pour le mieux. Si toutefois, elle ne m’était pas de talon, car pour le moment, je pense que s’était râpé, vu que ça allait lui faire vraiment mal. Je n’étais pas médecin, mais je pouvais apprendre certaines choses grâce à mon entourage et comme je mémorisais rapidement s’était plutôt pratique.


« Votre.. euh.. ta cheville semble n’avoir rien de grave seulement, si tu as tendance à mettre des talons, ils faudra leur dire au revoir pendant au moins une semaine. Sur le coup, ça peut ne pas faire mal, mais ensuite, tu risques de bien sentir passer le coup »


Je pense que pour l’heure, on devrait peut-être s’asseoir pour discuter plus calmement, l’entrainant sur ma serviette géante, elle pourra mieux laisser sa cheville se reposer au moins et peut-être faire plus ample connaissance toutes les deux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendarium.forumrpg.org/
Agent Amethyst
Messages : 91
Arme de prédilection : Katanas
Arme non maitrisée : Grosses armes contondantes, arbalètes
Equipement : - Bouclier d'acier x1
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 29 Nov - 10:20
HRP:
 

- Je comprends, le passé est une chose qu’on ne voudrait pas se rappeler et pourtant chaque instant, nous y songeons encore, mais ça peut aider d’en parler, pour évacuer un peu cette douleur… Enfin si toutefois, vu désirez en parler.

Stella ne dit rien. La jeune femme qui lui faisait face n'avait pas tord, bien que Stella essaie d'y penser le moins possible... Mais c'était toujours aux moment où elle ne pensait à rien que ça revenait...

- Je m’excuse de t’avoir vouvoyé, j’ai pris pour habitude de vouvoyer tout le monde, donc je n’ai pas pour principe de tutoyer, mais je veux bien faire des efforts pour toi, si par malheur, je recommence à te vouvoyer, c’est que je n’aurais pas vraiment fait attention, mes parents ont préféré que je sois polie dans mes propos

Stella la regarda et lui répondit :

- Ce n'est pas grave... On peut être poli en tutoyant les gens, vous savez...

Stella ne savait pas trop si elle devait la tutoyer elle aussi, aussi préféra-t-elle rester sur le vouvoiement. Stella regarda Emmaline masser sa cheville. Ca lui faisait vraiment du bien.

- Votre.. euh.. ta cheville semble n’avoir rien de grave seulement, si tu as tendance à mettre des talons, ils faudra leur dire au revoir pendant au moins une semaine. Sur le coup, ça peut ne pas faire mal, mais ensuite, tu risques de bien sentir passer le coup

Stella se laissa emporter sur la serviette. Elle était confortable. Stella avait envie de s'endormir dessus et... ouais nan si c'est pour faire des rêves bizarres c'est pas la peine. Et puis, la jeune fille blonde ne portait jamais de talons.

- Je ne porte pas de talons, donc ça devrait passer...

Stella s'allongea sur la serviette et regarda le ciel.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Les souvenirs, ça peut faire très mal [PV La Reine Blanche]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peux faire c’est lui sourire à notre tour
» [Salon/Piscine] Où l'on peut faire un crawl en regardant la télé. (mais où on ne le fera pas)
» [Théorie] Nidoking et Nidoqueen : Un seul et même Pokémon à la base ?
» pourquoi faire la guerre quand on peut faire l'amour ? (rosie)
» Présentation de Raiku !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-