Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Récupérer le carnet de comptes de MG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Mar 29 Avr - 19:49
Après avoir répondu présente à la mission de GML, Émilie-Rose décida de commencer sa mission le jeudi à six heures du matin parce que comme ça, ses ailes ne sont pas ouvertes et elle serait un peu plus discrète, sauf que, elle avait (bien évidement) négligé beaucoup de détails important pour la réussite de la mission...
Jeudi 5:30 am :
 Après qu'elle se soit levée, habillée, coiffée, (oui, elle n'a pas mangé parce que la où elle va, elle pensait trouver quelques biscuits à se mettre sous la dent), Émilie pris la route en direction de l'agence cooki. Au bout d'une demi heure de route, elle arriva ENFIN devant la porte de l'agence. Il faut dire que quand on s'appelle Émilie, que l'on ne sait pas conduire et que l'on est même pas fichu de savoir prendre le bus, c'est évident que ça prenne une demi-heures pour faire 600 mètres, il y a de quoi se poser des questions...Le bus était en retardOui mais pour 600 mètre, tu aurais quand même pu y a aller à pied! Bon, reprenons. Émilie força la porte (heureusement que la boutique n'ouvre que à six heures et demi parce que sinon, elle était tout simplement morte. Elle entra à l'intérieur.
 Émilie n'en croyait pas ses yeux, des macarons,  des cupcakes, des biscuits...et puis le mieux de tout, des cookies. Elle resta quelques minutes à baver devant la vitrine ou tout semblait tellement succulent, tellement délicieux. Si seulement MG m'avait recruté, j'aurais pu manger tellement de gâteau (soupir). Elle regardait tendrement les gâteaux avec envie lorsque quelqu'un passa la clé dans la porte. Cette imbécile avait dû confondre l'ouverture de la boutique avec l'arrivée des employés.. Et encore, elle avait de la chance parce que ce matin, ils étaient en retard. Elle commença à paniquer et décida d'aller dans l'arrière boutique. Elle chercha en vain le bureau de MG. En même temps, je ne vois pas tellement ce que ferait un bureau dans l'arrière boutique mais bon. Elle continua donc à chercher et elle trouva un porte qui donnait sur un couloir, long et étroit, qui était relativement sombre.
 Elle marcha, jusqu'au bout et ouvrit une porte qui donnait sur des escaliers. Elle alluma lumière mais, en voulant l'allumer, elle dévala les escaliers. Elle était tombée dans quelque chose. La lumière, qu'elle avait réussi à allumer en tombant s'alluma et éclaira d'une petite lumière la pièce.Des cookies?! Et oui, des cookies, elle était en faite tombée dans la réserve et était en train de se baigner dans un immense bac rempli de cookies.
-Des cookies, génial, je meure de faim!
Quelle imbécile, dans une mission d'infiltration, on est censé rester discret et se la fermer et elle , qu'est-ce qu'elle fait, elle hurle haut et fort qu'il y a plein de cookies!
-Il y a quelqu'un?
Et m****repérée.En même temps, il fallait s'y attendre! Émilie prit un cookie et le lança sur l'interrupteur. Elle prit ensuite une porte qui donnait encore sur un couloir.Mais il y a combien de pièce ici?! Elle ouvrit une porte (encore au hasard) et elle vit une pièce qui était neuve et super grande. On dirait qu’ils ont refait la peinture ici. Non mais attendez, il n'y a pas de trucs qui vous choque là? Elle est poursuivit par quelqu'un et la seule chose à laquelle elle pense c'est la peinture! Donc, cette pièce était assez grande, avec des escaliers, des passerelles, ... En faite ce n'était pas tout à fait une pièce, c'était un sorte de base secrète. C'était en faite le quartier général de l'agence cooki! J'adore la couleur, mais j'aurais préféré que leur base secrète soit peinte en rose bonbon. Non mais c'est pas vrai, elle fait tout pour me mettre la honte celle-là, elle est incroyable quand même non? Enfin Bref, toujours à la recherche du bureau de MG, elle déambulait dans leur base secrète mais, au bout d'une demi-heure de recherche environ, elle s’assit, épuisée, et se mit à pleure. Pourquoi ai-je accepté cette mission, j’aurai mieux fait de me contenter de rester chez moi à regarder la télé mais il a fallu que j'accepte cette stupide mission!
-Pourquoi suis-je aussi stupide!
Ça y est, elle craque... Elle continuait à pleure lorsqu'elle releva la tête et aperçu un panneau fléché indiquant le bureau de MG. La chance me sourit à nouveau! Non mais attendez, ce n'est quand même pas possible! MG n'est quand même pas assez stupide pour mettre de la signalétique pour les petits nouveaux! Eh bien il faut croire que si. Je crois que je l'ai surestimé alors. Émilie, qui avait maintenant repris espoir, se dirigea vers la pièce indiquée par le panneau. Comment ai-je pu penser un seul instant que je n'étais pas assez forte pour réussir cette mission! Je suis tellement géniale, tellement intelligente, tellement belle, tellement parfaite quoi! Comment ai-je pu imaginé un seul instant que je faillirai à ma mission! Je suis quand même Émilie-Rose, un agent de GML... Je crois que je vais la laisser dans ses délires et continuer la mission toute seule voulez-vous? donc, lorsqu'elle arriva devant la porte (qui était quand même relativement grande et imposante, elle posa la main sur la poignée, elle tremblait (pas de peur mais d’excitation, elle était tellement contente qu'elle ne pouvait pas s’empêcher d'afficher un sourire assez niait sur le visage). Mais, elle était en mission, en mission d'infiltration, elle était sur le point d'ouvrir la porte lorsqu'elle toqua et cria:
- Il y a quelqu'un?  
Alors là franchement, comment dire, venant d'elle ça ne m'étonne même plus... Évidemment, personne ne lui répondit. Elle avait à peine ouvert la porte, celle-ci était juste entrouverte, qu’une montagne de papiers, de documents tomba sur elle. Dans le bureau, il y avait des milliers de papiers, tellement que je me demande comment ils ont pu fermer la porte. La pièce en était remplie, de simples recettes de gâteaux jusqu'aux documents officiels, dans la pièce, un bureau, recouvert par les tonnes de papiers et une fenêtre, qui laissait s'échapper un faisceau de lumière. Elle chercha le fameux carnet de comptes, en vain. Bon j'en ai assez, je vais passer aux choses sérieuses! Elle sortie une valise, d'où? Je ne sais pas, ne me poser pas la question. Elle l'ouvrit et essaya de rentrer le maximum de papiers dans sa minuscule et insignifiante valise de rien du tout. En faite, je crois qu'elle a un peu un grain cette fille, j'ai juste précisé quelques lignes au dessus qu'il y avait des milliers de papiers mais bon, on lui en veut pas!  Si ça ne marche pas, j'ai une autre solution! Elle s’assit, respira un bon coup et pris le maximum de papiers qu'elle pu dans ses petites mains, et les lit un par un. Elle les lisait tous, entièrement, du début à la fin. A l'allure où elle lisait, il lui aurait fallu au moins une semaine et demi (sans dormir) pour tous les lires. mais qui sait, peut-être qu'elle aurait eu de la chance et qu'elle aurait trouvé le carnet de compte après avoir lu une vingtaine de papiers. Mais, Émilie n'étant pas tellement chanceuse, il fallait tout de suite arrêter de croire en sa bonne étoile et rechercher directement une nouvelle façon pour trouver ce stupide document. C'est vrai que pour cette mission, il faut avoir un peu de bon sens et trouver une stratégie, et une bonne. Mais, nous parlions quand même d’Émilie, donc nous pouvions aussi écarter cette hypothèse. Elle chercha, en vain lorsque la poignée de la porte tourna. Un moment de panique l'envahit et, après avoir retrouvé son calme, se dirigea vers la fenêtre. Elle l'ouvrit, et regarda, à une dizaine de mètres en dessous d'elle, le sol. Cruel dilemme, elle avait en faite deux possibilités. Première possibilité :  je reste et je me fais attraper par MG, qui me fait mettre en prison, il y aura un interrogatoire et, sous la torture je cracherais le nom de GML. Il sera envoyé en prison et tous les agents de GML se retrouverons au chômage, tous le monde m'en voudra à mort et ils me traquerons jusqu'à ce que je meurs. Deuxième possibilité :  je saute par la fenêtre, je dégringole jusqu'en bas tel un oiseau qui s'écrase sur le sol à la fin de sa vie, je suis emmenée à l’hôpital, aux urgences, et après être resté dans le coma pendant trois ans, on décide de me débrancher. Personne ne me regrettera et je sera dans les archives de la bibliothèque de GML comme la personne qui a échoué, qui a lamentablement et incontestablement échoué cette mission qui était pourtant si simple, si facile. Que choisir?C'est vrai que c'est un choix difficile, je n'aimerai pas être à ta place. Mais je pense que tu devrai prendre la deuxième possibilité. Si c'est toi qui le dit; c'est toi le patron après tout. Elle força la fenêtre et prit son élan. La porte s'ouvrit.
-Attendez! qui êtes-vous?
-Oups.
Elle sauta par la fenêtre et la personne qui était à la porte lui couru après.
-Arrêtez!!!!
Trop tard, Émilie sautait dans le vide et se rapprochait rapidement du sol, un peu trop rapidement. Je fais quoi maintenant? Elle paniquait, ne savant pas quoi faire, elle ouvrit ses ailes mais, nous étions en plein jour. Dès l'ouverture de ses ailes, une forte lumière l’éblouit et elle s’endormit dans la seconde. En plus, le fait qu'elle a ouvert ses ailes n'arrange rien, ne contrôlant plus rien et avec ses ailes, la vitesse accéléra encore. Elle se dirigeait dangereusement vers le sol mais plus particulièrement vers les arbres. Elle n'était plus qu'à quelques mètres du sol lorsque sa robe s'accrocha à une branche. Elle se réveilla et ses ailes disparurent. Ouf, j'ai eu de la chance. Mais, la chance n'étant pas son point fort, sa robe qui était faite d'une toile très légère, se déchira sous son poids. Elle tomba, deux mètres plus bas, la tête la première. Quand elle se releva, elle avait une énorme bosse sur la tête et sa robe était en lambeaux.
-Aï, ma tête. Mais oh ma robe!
Sa robe était tout simplement fichue mais bon ce n'est pas une grosse perte parce qu'elle était à mon gout elle était toute simplement moche. Je t'interdis de te moquer de ma robe. Tais toi et continu la mission. La personne de tout à l'heure était toujours penchée à la fenêtre et la regardait fixement; Émilie prit ses jambes à son cou et couru en direction de chez elle. Elle y arriva en 1 minute 38 secondes. Lorsqu'elle arriva chez elle, elle ferma la porte à double tours et s’assit dans le canapé. Après, elle repensa à la mission. J'ai échoué, je suis nulle,je suis la risée de l'Organisation. Elle se dirigea vers la cuisine et y noya son chagrin dans du thé saveur fanta. Elle baissa les yeux et regarda une sorte de papier accroché à ses chaussures par un vieux chewing-gum collé à sa semelle. Elle ouvrit le papier.
-Mais mais, ce n'est pas possible, comment c'est arrivé là?!
Elle regarda le papier et le relu encore et encore.
-Je n'arrive pas à y croire, c'est une recette de cooki!!!
Avouez que vous y avez cru là? C'était en fait le carnet de comtes de MG.
-J'ai réussi ma mission avec brio!!!
Je ne sais pas vous mais moi je aurais plutôt tendance à dire avec chance mais bon, l'important c'est d'avoir réussi la mission non?
Revenir en haut Aller en bas
 

Récupérer le carnet de comptes de MG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reddition des comptes: cle de la lutte anti-corruption
» Carnet de Chasse
» Carnet d'un espion malade | Luigi di Paliano
» la SPA et la Cour des Comptes
» Les bons comptes font les bons amis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Missions & events :: Missions-