Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une rencontre inattendue [Pv Le Rossignol]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Mer 23 Juil - 17:20
14h30. C'est à cette heure que j'avais finalement décidé de me lever, bien conscient du fait que j'avais eu mes dix heures de sommeil qui m'étaient nécessaires pour ne pas ressembler à un zombie, une goule, ou tout autre macchabée affreux et repoussant qu'on pourrait croiser dans un Resident Evil ou dans tout film de zombies digne de ce nom. Enfin bref, cette nuit je m'étais couché à 4h30. Vous vous demandiez sûrement ce que je faisais, non ? Et bien, disons que j'étais en train de jouer à un de mes jeux préférés, c'est à dire Final Fantasy VII, et que justement je n'avais pas vu le temps passer... C'est vrai quoi, c'est tellement bien de vivre une aventure avec des personnages inexistants dans la vie réelle, c'était une occupation comme les autres. Enfin, après m'être réveillé à coup de Dragonforce, parce que le métal c'est bien, j'avais finalement décidé d'aller grailler un coup dans la salle a manger. D'ailleurs, je trouvais ma maison bien vide... Pour tout dire, je vis seul, donc pas étonnant que je n'ai pas de hobbys particuliers.

Bref, je me dirigeais vers la cuisine, puis je pris un bol que je remplis de céréales. Des trésor de Kellogs pour être plus précis, même si ce n'est pas ça le plus important. Evidemment, j'avais aussi pris une tasse que j'avais remplis de lait au chocolat, qui était en train de chauffer dans le micro-ondes d'occasion que j'avais réussi à récupérer. Sans oublier l'inimitable croissant que je prenais chaque matin, car je suis plutôt ce qu'on appellerait une grosse bouffe... Après avoir déjeuné convenablement et assez vite, comme d'habitude et comme je n'avais pas de travail aujourd'hui, j'avais décidé de me rendre au parc, histoire de me reposer à l'ombre d'un arbre, sur un banc, tout en écoutant de la musique. Ou alors, en regardant une des vidéos marrantes que j'avais enregistré sur mon portable aussi... Enfin, ce qui était sur, c'était que je n'allais pas croiser de Yeti, d'Eddy Malou ou encore de Violoneux Ronald.

Après avoir pris les clefs de ma maison, être sorti et avoir fermé la porte à clé justement, sinon ça aurait été inutile de prendre mes clefs, je me dirigeais à pied vers le parc. Oui, à pied. J'aurais très bien pu prendre mon scoot' mais j'avais un peu la flemme de le sortir, et puis il faisait bon aujourd'hui donc bon. Après avoir marché une bonne dizaine de minutes, car oui j'avais pris mon temps, j'étais finalement arrivé au parc. Mine de rien, depuis mon départ, je n'y étais plus retourné car entre un voyage foireux à l'infini et mon plan machiavélique et saugrenu pour venir ici, je n'ai pas eu trop le temps de m'amuser, puis j'étais même plus à Chantilly donc je me demande franchement comment j'aurais fait pour venir quoi... Une fois au parc, je me mis à marcher dans les allées, cherchant un banc ou j'allais être seul et non dérangé, à l'ombre, comme je l'avais prévu. Bien sur, j'étais content de retourner à un endroit ou je faisais des conneries en étant enfant et tout, mais j'étais pas venu faire l'idiot, pour une fois.

Après avoir fait le tour du parc, je m'étais finalement trouvé un endroit assez calme pour faire ce que j'avais a faire, c'est à dire m'asseoir tranquillement pour me relaxer. J'avais pris la peine de vérifier que il n'y avait personne aux alentours, ce qui était étrange car je m'attendais a voir deux ou trois enfants glisser sur le toboggan ou bien se balancer sur les balançoires mais il n'y avait personne... Mais bon, j'allais pas m'en plaindre, malgré le fait que j'avais horreur de la solitude. J'avais une sorte de pressentiment, je me doutais qu'on allait venir me voir alors j'devais en profiter... Une fois assis sur le banc, je me décida à mettre mes écouteurs dans les oreilles, mais ce n'était pas une musique rock ou quoi que ce soit qui passait, mais une musique plutôt calme... Du genre Still loving you du groupe de rock allemand The Scorpions. D'ailleurs, les musiques que j'écoutais n'avaient pas eu l'effet que je voulais... Au lieu d'être au calme, je m'étais littéralement endormi assis après... 10 minutes d'écoute ?

Bref, mon sommeil fut de courte durée. Pourquoi ? Car, un certain temps après, quelqu'un était venu me réveiller, mais j'avais tellement la tête à un endroit incongru, pour ne pas citer l'expression, que je ne savais pas qui c'était. J'étais plutôt étonné de m'être endormi si vite...

- Rah c'est pas vrai, j'me suis encore endormi quoi... J'ai du passer pour un clodo durant tout ce temps, en tout cas, merci à la personne qui m'a réveillé.

Puis, une fois un peu mieux réveillé, je me mis à regarder la personne qui m'avait réveillé, et cette personne me disait quelque chose... Attendez que je réfléchisse... Puis, quelque chose dans ma tête avait fait tilt. Ça y'est, j'avais trouvé qui était cette personne !

- Attends... C'est toi la personne a qui je livre des cookies tous les lundis à la même heure environ ? Ne me demandes pas pourquoi je dormais ici, j'ai une maison et tout, je pensais pas m'endormir ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Mer 23 Juil - 19:39
Je m'ennuie. Eh oui, assise sur le canapé,  à siroter sa boisson préférée depuis 2 heures du matin alors qu'il était tout juste 6 heures moins le quart. Vous vous demandez sans doute pourquoi? Eh bien à cause de ses stupides loupiotes qui lui pendaient dans le dos, Émilie était toujours victime d'insomnies. Les films à la télé ne passaient que jusqu'à minuit ou une heure mais il y avait toujours quelques documentaires très intéressants sur la culture des patates au Pérou ou la vie d'un papillon. Mais là, elle était fatiguée, elle avait déjà lu tous les livres imagés de sa bibliothèque et s'ennuyait donc mortellement. Bientôt 6 heures. 6 heures, l'heure qu'elle attendait avec impatience approchait à grands pas et quand vint l'heure fatidique,  ses ailes disparurent d'un coup.
-Je revis!
C'est sur ces paroles qu'elle s'endormie comme une souche... 14 heures 30, Émilie sortie de sa trance et se réveilla,  des cernes sous les yeux. Je devrais peut être aller au parc me prommener. Elle se leva, s'habilla et se coiffa d'une couette sur le côté, mit de la crème solaire, ainsi qu'un chapeau. Elle partie donc en direction du parc, courant derrière les pigons, bousculant quelques personnes, pour finalement arriver à sa destination finale.
-J'adore le parc!
Elle courrut et sauta sur une balançoire,  glissa sur un toboggan,  et fit quelques pâtés dans le bac à sable avant de remarquer qu'une personne dormait sur le banc. Elle s'en approcha, méfiante mais très curieuse.
-Excuse moi?
- Rah c'est pas vrai, j'me suis encore endormi quoi... J'ai du passer pour un clodo durant tout ce temps, en tout cas, merci à la personne qui m'a réveillé.
Elle lui sourit.
-De rien
- Attends... C'est toi la personne a qui je livre des cookies tous les lundis à la même heure environ ? Ne me demandes pas pourquoi je dormais ici, j'ai une maison et tout, je pensais pas m'endormir ici...
Moi qui croyait que c'était un clodo. Elle cacha le pain qu'elle avait amenée pour nourir les oiseaux et qu'elle voulait donner à ce qui semblait être un homme.
-Oui c'est bien moi, et toi tu es Gaspacho non, Gérard non plus, Guillaume nan c'est pas ça à je sais j'ai trouvé tu es Gabriel?! Mais oui bien sûr suis-je bête.
Elle baissa la tête, confuse.
-Est ce que je pourrais savoir pourquoi tu étais sur ce banc?
Elle le dévisagea de haut en bas et en déduit que non, ce n'était pas un SDF.
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Sam 26 Juil - 15:50
Après cette courte énumération de noms que la personne à qui je livrais des cookies le lundi avait dite, je repris la parole, légèrement amusé par le prénom "Gaspacho", qui était, si je ne disais pas de conneries comme j'avais l'habitude d'en dire, une soupe froide.

- Franchement... Je préfère mon prénom que ceux que tu as cités, surtout Gaspacho... Je ne suis pas une soupe froide ! Sinon, ça ferait longtemps que je ne répondrais plus de rien si tu veux mon avis...

Puis, je l'avais vu baisser la tête, pour je ne sais quelle raison. Après tout, je pouvais pas savoir, j'étais pas dans sa tête, je n'ai aucun pouvoir. Même si parfois, j'aimerais en avoir... C'est vrai quoi, ça serait bien de pouvoir tout cramer en crachant du feu, ou de pouvoir donner le coup de foudre aux gens rien qu'en les touchant en pouvant manipuler la foudre... Et au moins, pas de coupures de courant avec ce pouvoir ! Ou bien, celui de geler tout serait amusant, car au moins, les gens resteront... De glace ! Humour moisi, comprenez. Mais, je fut tiré de mes pensées quand on me demanda ce que je faisait sur ce banc. C'était une bonne question en effet...

- Bon, ça va te paraître idiot, ce qui est le cas, mais comme j'avais pas de boulot ni rien aujourd'hui, j'avais envie de profiter de mon temps libre pour aller me reposer au parc, enfin, plutôt me relaxer, et j'me suis endormi 5 minutes après avoir mis mes écouteurs... D'ailleurs, c'est drôle que j'arrive à t'entendre alors que j'ai du rock à fond dans les oreilles !

Bref, après avoir parlé, j'enlevai mes écouteur. C'est vrai quoi, c'était pas poli de parler à quelqu'un alors que j'avais mes écouteurs dans les oreilles, surtout que c'était de la musique bien pétante que j'écoutais donc, c'était difficile d'entendre mon interlocutrice. D'ailleurs, en parlant d'elle... Je venais de me rappeler de son prénom. Je sais, ce n'était pas très sympa et tout d'avoir "oublié" mais, j'ai pas mal de choses dans la tête en ce moment, et ça n'avait pas directement fait tilt, du coup, je me sentait un peu idiot.

- Et toi, tu t'appelles... Emilie-Rose si je me souviens bien, non ? Et désolé si ce n'est pas ça, mais en ce moment, pas mal de choses me trottent dans la tête...

J'espère que je ne m'étais pas trompé, enfin bon, la question que je me posais c'était surtout: pourquoi n'y avait-il personne ici ? C'est vrai quoi, le samedi, y'a pas cours ni école, et les enfants devraient affluer ici, avec leurs parents, et jouer au toboggan et tout et tout, bref, la routine quoi, pourtant, y'avait personne...

- Dis, tu sais pourquoi y'a personne ici aujourd'hui ? D'habitude, cet endroit est rempli d'enfants qui s'amusent ou il y a des gens qui passent par là et tout mais là... Niet, il n'y a pas un chat !

Enfin, j'avais trouvé quelqu'un a qui parler, et j'avoue que ça allait sûrement être plus intéressant que de passer ma journée sur sa console, même si je n'y joue que trois ou quatre heure par jour en moyenne. D'ailleurs, malgré tout, j'ai hâte de rejouer, j'ai envie de voir comment ça s'termine tout ça... Quelques secondes après, je me relevais donc correctement, avant de regarder dans une direction. J'avais envie d'un peu me dégourdir les pattes après ce court sommeil, et j'avais surtout envie de trouver un distributeur quelque part, histoire d'aller manger un petit coup, car m'est avis que le petit déjeuner que j'avais eu ne m'avait pas suffit...

- Dis, ça te dirait de marcher un peu ? Histoire d'un peu discuter aussi, parce que j'aime pas trop rester comme ça sur place !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Mar 29 Juil - 13:53
- Franchement... Je préfère mon prénom que ceux que tu as cités, surtout Gaspacho... Je ne suis pas une soupe froide ! Sinon, ça ferait longtemps que je ne répondrais plus de rien si tu veux mon avis...
-Gaspacho ça te vas bien pourtant!
Elle sourit.
-Est ce que je pourrais savoir pourquoi tu étais sur ce banc?
- Bon, ça va te paraître idiot, ce qui est le cas, mais comme j'avais pas de boulot ni rien aujourd'hui, j'avais envie de profiter de mon temps libre pour aller me reposer au parc, enfin, plutôt me relaxer, et j'me suis endormi 5 minutes après avoir mis mes écouteurs... D'ailleurs, c'est drôle que j'arrive à t'entendre alors que j'ai du rock à fond dans les oreilles!
Il enleva ses écouteurs tendis qu'Emilie le dévisageait lentement. Mais comment peut-on dormir avec du rock?! Déjà qu’écouter cette musique est un calvaire alors dormir avec ce bruit dans les oreilles, très peu pour moi Elle le regarda éteindre cette "musique".
-Comment peux-tu écouter ça, c'est pas de la musique, moi je préfère... heu... le chant des oiseaux comme par exemple celui des rossignols, c'est très joli.
Il réfléchi quelques instants.
- Et toi, tu t'appelles... Emilie-Rose si je me souviens bien, non ? Et désolé si ce n'est pas ça, mais en ce moment, pas mal de choses me trottent dans la tête...
-Ce n'est rien et sinon oui je m'appelle comme ça.
Elle lui fit un sourire enfantin.
- Dis, tu sais pourquoi y'a personne ici aujourd'hui ? D'habitude, cet endroit est rempli d'enfants qui s'amusent ou il y a des gens qui passent par là et tout mais là... Niet, il n'y a pas un chat !
-Ah non je sais pas, il y avait plein de monde tout à l'heure mais après que j'ai chanté une chanson il n'y avait plus personne...
Elle baissa la tête un peu déçu de ne pas avoir répondu à sa question, même si pour tout le monde c’était évidant, il ne faut jamais l'entendre chanter, JAMAIS!!!  
- Dis, ça te dirait de marcher un peu ? Histoire d'un peu discuter aussi, parce que j'aime pas trop rester comme ça sur place !
Marcher, mais pour quoi faire? Moi je veux faire du toboggan et puis en plus je ne le connais pas, et si Maelyss était là, elle me dirait quoi faire... Voyons voir, elle me dirait de ne pas accepter de bonbons d'un inconnu. Mais oui c'est ça!!! Tu es géniale, merci Emilie! Eh mais attends, je suis Emilie! Bravo! Tu viens seulement de le remarquer... Oh ça va! Mais n’empêche, je me demande pourquoi elle me dirait ça d’ailleurs? A ton avis? Parce que ça fait grossir!!! Mais oui c'est ça je suis la meilleure! Je laisse tomber.
-D'accord, je veux bien.
Elle sourit.
-Mais seulement si tu ne me donne pas de bonbons!
Elle lui fit un clin d’œil et se lança à la poursuite d'un papillon rose.
-Bah alors tu viens?
Elle rit aux éclats sous le regard amusé des gens qui étaient revenus dans le parc.
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Sam 2 Aoû - 14:31
Apparemment, la personne à qui je parlait n'avait pas l'air d'aimer le rock. Pourtant, je vois pas ce qu'il y a de mal dans cette musique, c'est vrai quoi, tant que les gens font bien leur boulot... Je préfère franchement ça que la musique de maintenant ! Enfin, toujours est-il que par raisons de politesse et surtout pour ne pas avoir à me concentrer pour écouter, j'avais enlevé mes écouteurs, qui étaient maintenant dans ma poche, avec mon lecteur mp3.

- Et bien... Chacun ses goûts j'ai envie de dire, mais le chant des oiseaux, c'est vraiment pas mon truc... On va dire que je préfère des musiques bien puissantes et épiques que le chant des oiseaux qui est une chose plutôt relaxante faut le dire... Mais, je pourrais pas passer des heures à écouter ça.

D'ailleurs, j'était content de savoir que je n'avais pas écorché le nom de quelqu'un ou que j'avais bien retenu, c'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup... Ça veut dire que j'étais pas stupide ! Attendez, je venais vraiment de reprendre de la variété française et de la tourner à ma sauce ? Oula, j'suis pas bien moi, heureusement que personne ne peut lire dans mes pensées, sinon, je ferais peur à tout le monde, si ce n'est déjà pas le cas. Et, j'avais appris que le fait que le cet endroit soit désert était sûrement à cause d'une chanson, mais si c'était le cas... Comment pouvait-il exister quelqu'un qui pouvait chanter aussi mal au point de faire fuir les gens ? Décidément, c'était pas de chance...

- Euh... Sans vouloir t'offenser ou quoi que ce soit, si c'est à cause de ta chanson que les gens ont fui, c'est que tu dois chanter assez mal... Mais comment ça se fait que ça fasse fuir les gens ? C'est totalement surréaliste quoi ! Mais bon, ça l'est beaucoup moins qu'un type qui zigouille tout le monde avec un katana de 2 mètres et quelques de long...

Quoi, ça se voyait tant que ça que j'aimais bien les jeux ? Bon, oui, peut-être, mais bon, faudrait vraiment que je me calme quoi, ça pourrait m'attirer des ennuis, et boulet comme je suis, ça n'arrangerait rien. D'ailleurs, après une longue réflexion, la personne à qui je parlais avait finalement accepté ma proposition pour marcher un peu. Tant mieux, parce que j'avais vraiment envie de me trouver un distributeur pour aller grailler un coup, et d'ailleurs, au même moment, mon estomac se mit à gargouiller, et ça ne m'avait pas gêné plus que ça, c'était la nature après tout. Puis, elle m'avait dit de ne pas lui donner des bonbons... Sérieusement ? Je ressemblais tant à un pédophile qui emmenait les enfants dans des camionnettes avec des bonbons pour leur faire des trucs pas très catho' dedans ? Bon, soit, mais au moins, je ne m'appelais pas... J'sais pas moi, Robert, je n'avais pas 45 ans et je n'était pas camionneur, donc bon, un pédophile de 17 ans, ce n'était pas crédible...

- Qui t'a dit que j'allais te proposer des bonbons ? De une, j'en ai pas, de deux, je ne suis pas pédophile et de trois... Bah... Je ne suis pas pédophile. Est-ce clair ?

Pour avoir un minimum l'air sympathique, j'avais un peu souri, même si ce que j'avais dit n'était pas parti d'une mauvaise intention, c'était juste pour dire que je n'étais pas un genre de psychopathe ou autres, au choix. Et puis, en plus, j'aimais pas les bonbons, je préfère les gâteaux au chocolat... Puis, alors que j'étais en train d'avancer tranquillement à un rythme, je voyais la personne à qui je livrai des cookies tous les lundis se lancer à la poursuite d'un papillon, alors qu'elle me demandait de venir en rigolant, car les gens étaient revenus dans le parc. décidément, elle en avait, de l'entrain... J'avais plutôt l'air d'un vieux croûton aigri qui en avait marre de la vie à côté ! Puis, alors que je scrutais partout en quête d'un truc à manger... J'étais tombé sur un distributeur. Un distributeur de nourriture en plein milieu d'un parc ? Bah, pourquoi pas, y'a bien des distributeurs de préservatifs dans les centres-villes alors pourquoi pas ça...

- Je reviens, je vais aller chercher à manger et à boire à ce distributeur là-bas... Nourriture, viens voir papa !

Puis, je me mis à courir vers le distributeur et à y insérer de l'argent, avant de choisir ce que j'allais manger: un bon sandwich au jambon, avec comme boisson de l'eau... C'est ça qui était bon, simple mais bon !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Lun 4 Aoû - 16:33
- Euh... Sans vouloir t'offenser ou quoi que ce soit, si c'est à cause de ta chanson que les gens ont fui, c'est que tu dois chanter assez mal... Mais comment ça se fait que ça fasse fuir les gens ? C'est totalement surréaliste quoi ! Mais bon, ça l'est beaucoup moins qu'un type qui zigouille tout le monde avec un katana de 2 mètres et quelques de long...
-Moi faire fuir les gens? Tu es étrange, c'est juste qu'ils devaient avoir quelque chose à faire...
...
- Qui t'a dit que j'allais te proposer des bonbons ? De une, j'en ai pas, de deux, je ne suis pas pédophile et de trois... Bah... Je ne suis pas pédophile. Est-ce clair ?
Elle le dévisagea avec un regard qui en disait long, les yeux gros comme des balles de pétanque, visiblement elle n'avait pas compris. Mais si j'ai compris, pour qui tu me prends?! Pour toi très chère, pour une gamine hystérique, complètement folle, qui ne sait pas ce qu'un un pédophile à l'age de 16 ans... Ah oui c'est vrai j'ai 16 ans, j'avais complètement zapé, je croyais que j'en avait 6. Quelle idiote des fois celle là, des fois tu me fais un peu pitié. Tu es méchante. Non réaliste, comporte toi en adulte pour une fois! Ça va j'ai compris! Après cette petite discutions avec soit même, ils partirent quand le dénommé Gaspacho s'éloigna en direction de ce qui semblait être un distributeur, sous le regard amusé d’Émilie.
- Je reviens, je vais aller chercher à manger et à boire à ce distributeur là-bas... Nourriture, viens voir papa !  
Elle le regarda partir puis réalisa qu'elle était toute seule...
-Attends moi Gaspacho! Tu croyais que j'ai rester toute seule?
Elle lui fit un petit sourire enfantin, suivit d'un petit rire.
-Allez je suis de bonne humeur, aujourd'hui je te paye la soupe.
Elle appuya sur le bouton E16 qui était du gaspacho, à la tomate. Il y en avait aussi au concombre mais les concombres c'est étrange, c'est tout vert... Elle avait donc prit celui à la tomate et voulu le donner à Gaspacho mais, à cause d'une fausse manip, le jus ne se retrouva pas dans un gobelet dans sa main (celle de Gabriel) mais sans le gobelet sur son T-shirt. Le jus dégoulinait de partout et fini par arriver au pieds d’Émilie qui riait silencieusement.
-Au moins t'es assortit à ton prénom.
Après sa petite remarque, elle pouffa rire et frappa le sol avec les mains tellement elle ne pouvait plus se retenir de rire, elle explosa littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Jeu 7 Aoû - 12:33
Alors que j'étais en train de courir vers mon meilleur ami le distributeur, Emilie-Rose m'avait rattrapé et m'avait proposé de me payer à manger... Et ce que j'allais manger était plutôt... Attendez, sérieusement ? Du Gaspacho ? Elle devait adorer ça je suppose, car au point de m'appeler Gaspacho... A moins qu'elle ne haïssait ça et que ce n'était qu'une façade pour mieux me tuer après, hein ? Nan, elle m'avait l'air trop innocente pour faire ça... Et elle ne m'avait pas l'air méchante, schizophrène ou quoi que ce soit, je pense que c'était une bonne intention, c'est tout. Mais, alors que j'allais récupérer cette soupe froide (qu'elle allait me donner), à la suite d'une erreur, la soupe finit tout simplement et purement renversée sur mon t-shirt. C'était froid mais je ne la sentais même pas, étant donné que le froid n'avait aucun effet sur moi, ou alors, il fallait faire fort, genre qu'il fasse -10 degrés pour que je soie emmitouflé dans un manteau bien chaud. Enfin, je n'étais pas trop en colère quand même. J'avais malgré tout légèrement grogné après avoir vu mon t-shirt blanc (pour une fois que je m'habillais pas en noir) décoré d'une grande traînée rouge. Puis, alors que je regardais la route, je vis une Mustang blanche décorée d'une bande rouge, ce qui était plutôt classieux.

- Assorti à mon prénom et à cette magnifique Mustang qui vient de passer par ici !

Bon, je crois que j'avais perdu la personne avec qui j'étais. Elle était littéralement... Pliée en deux de rire. Je ne sais pas si c'était le fait d'avoir dit que je m'accordait avec ce surnom ou bien si c'était dû au fait qu'on aurait dit que j'avais saigné comme un fou après avoir pris une entaille traversant mon corps. Si c'était la première solution, c'était a peu près normal, mais si c'était la seconde solution... Oh, j'ai pas trop envie d'y penser justement. Y'avait juste quelques gens qui me regardaient bizarrement ou d'autres qui pouffait de rire en me voyant mais bon, rien de grave, j'en ai l'habitude...

Bref, une fois cet événement passé, j'avais enfin décidé à prendre mon sandwich et à l'ouvrir, après avoir payé et remboursé Emilie-Rose pour l'argent qu'elle avait inutilement dépensé pour le plus grand plaisir de mon t-shirt. Puis, alors que j'en avais pris une bouchée, un bruit interpella mon intention... Une fois que je m'étais retourné pour en voir l'origine, j'avais vu deux types plutôt louches en train d'ennuyer un gamin a peine plus jeune. A tout casser, les deux types avaient 13 ans et l'enfant devait en avoir... 10. Bah, j'avais vu ça, mais j'avais un peu la flemme de m'en occuper, car ce n'étaient pas mes affaires et puis, je n'avais pas grand chose à y gagner, c'est vrai quoi, ils ont cas continuer leurs gamineries si ils le veulent...

- Tu veux aller l'aider ou bien ? Ah, et j'oubliais, pour mon t-shirt... T'aurais pu faire un petit peu plus attention quand même ! Mais bon, je vais m'en remettre, c'est pas la fin du monde quoi...

Puis, en attendant la réponse, je m'étais mis debout, bras croisés, cheveux au vent, une cape sur le dos, l'air héroïque... Non, je déconne, je m'étais juste immobilisé, les bras croisés, c'était tout. Et, si je devais aller aider cet enfant... Les deux autres feraient mieux de déguerpir auquel cas ils auraient à subir le courroux terrible de Raptor Jésus. Ou au pire, un peu d'intimidation et c'était réglé...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Ven 8 Aoû - 10:57
Après ce petit égarement de la par d'Emilie, les deux jeunes retrouvèrent leur sérieux. Il ne firent que quelques pas quand ils aperçurent deux gamins qui se disputaient avec un plus petit. Le sang d'Emilie ne fit qu'un tour, et elle était rouge de rage, aussi rouge que le t-shirt de Gaspacho. Pauvre petit poussin... Ah qu'est ce je déteste les corbeaux!! Ils embêtent tout le temps les autres... Que faire pour l'aider? Elle fit mine de réfléchie quelques instants. T'aurais pas une petite idée? Non désolée, cette fois tu te démerdes! Tu es méchante. Après cette petite "discutions", Emilie tourna la tête vers son compagnon qui regardait lui aussi les jeunes garçons.
- Tu veux aller l'aider ou bien ?
Elle le dévisagea puis baissa la tête
Je veux bien mais je suis timide...
-Ah, et j'oubliais, pour mon t-shirt... T'aurais pu faire un petit peu plus attention quand même ! Mais bon, je vais m'en remettre, c'est pas la fin du monde quoi...
-Ah oui c'est vrai désolée!
Elle explosa de nouveau de rire mais se concentra. Elle remonta de fausses manches et se dirigea près du petit garçon, plus énervée que jamais.
-Nan mais ça va pas vous deux?! Quand allez-vous enfin le laisser tranquille!
Une puissante aura noire émanait de son corps et les deux jeunes importuns se regardèrent, les yeux ronds, et la terreur se lisait sur leur visages. Ils s'enfuirent, prenant leurs jambes à leur cou. Emilie quand a elle, changea radicalement d'expression pour reprendre son sourire enfantin.
-Merci mademoiselle.
-Mais de rien mon petit poussin.
Elle lui ébouriffa les cheveux puis repartit près de Gaspacho. Un sourire radieux se dessinait sur son visage.
-J'adore le parc pas toi?
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Dim 10 Aoû - 18:37
Vous vous demandez sûrement pourquoi j'ai demandé à Emilie si elle voulait aller aider cette pauvre petite brebis égarée en proie a deux prédateurs ? Et bien, tout simplement parce que j'avais vu que de voire un enfant se disputer avec deux autres plus grands l'avait énervée et donc, qu'elle allait agir, et que j'allais bien entendu l'y aider. Et, pour se faire, j'avais une petite idée de ce que j'allais faire... Combattre la peur par la peur... En voila une bonne idée ! J'allais prendre une voix très grave et m'approcher lentement d'eux pour leur faire peur en leur disant d'arrêter, car nul doute qu'avec la couleur de mes yeux, ils allaient me prendre pour un démon ou une créature tout droit sortie des enfers, de chez Satan en personne. Après avoir eu une légère conversation avec la personne qui m'accompagnait, je commençais a m'entraîner a faire ma voix démoniaque comme je l'appelle, ma voix qui fait peur comme d'autres l'appellent. Après avoir explosé de rire, encore une fois, la petite blonde avec qui j'étais avait remonté des manches... Invisibles, oui. C'est comme de l'air guitar, mais avec des manches... De l'air manches ! Non, voyons Gabriel, ce n'était pas l'heure de penser à de telles conneries, même si c'était ce que tu faisais le mieux !

Puis, pendant qu'elle parlait, Emilie avait une sorte d'aura noire démoniaque autour d'elle... C'était assez flippant, mais classieux. Très classieux. On se croirait dans un jeu vidéo dîtes donc ! Puis, pour achever les deux enfants qui étaient déjà bien terrorisés et qui étaient en pleine fuite , je me mis à m'approcher d'eux avec un sourire psychopathe sur mon visage, et je les toisais du regard avec mes yeux couleur sang, avant de leur dire de la voix extrêmement grave que j'avais pris pour les faire fuir :

- Foutez-lui la paix à ce gamin, sinon vous allez subir le courroux du diable...

Et j'avais argumenté cette phrase d'un rire en fond, ce qui avait définitivement fait fuir les enfants. Heureusement que l'enfant qui se faisait consoler n'avait pas entendu ce que je venais de dire, sinon il aurait fui lui aussi, et nul doute que je me serais fait remonter les bretelles pour lui avoir fait peur. Enfin bref, après quelques secondes, Emilie m'avait rejoint un peu plus loin dans le parc, ou je me tenais depuis que j'avais fait peur aux deux enfants dissidents. Elle était devenue toute souriante maintenant... Une vraie lunatique apparemment, fallait que je me méfie et que je fasse attention à ne pas faire de bêtises, sinon, j'allais sûrement goûter à l'aura noire de la destruction, de la mort et de l'apocalypse ! Mais bon, toujours est-il qu'elle avait dit qu'elle adorait le parc, avant de me retourner la question. J'allais y répondre, en souriant légèrement, ce que je n'avais pas l'habitude de faire en la présence de personnes que je ne connaissais a peine. Bon sang, la bonne humeur c'est contagieux !

- Le parc ? Ça dépend de ce pourquoi j'y vais. Si c'est pour faire du sport... Pas trop, c'est pas mon trip, je préfère rester chez moi. Par contre, pour m'y reposer, sans finir a pioncer sur le banc, c'est un bon endroit. Et puis, ça change de la maison... C'est un peu moins calme

Puis, après avoir parlé, j'avais regardé ma montre, ou j'avais vu qu'il était 17h30. Bah, j'aurais un peu pioncé et puis, il faisait bon à cette heure-ci. Ah, j'avais toujours mon sandwich dans les mains d'ailleurs... C'est ça le pouvoir du pâté ! Peu importe ce qui se passe, j'me retrouve toujours avec quelque chose à bouffer entre les mains. En occurrence, c'était le sandwich que j'avais acheté deux minutes plus tôt et que j'avais commencé. Puis, je me mis à marcher lentement, continuant a manger, j'avais toujours faim. Par contre... J'avais aucune idée de quoi faire. J'étais venu ici à la base pour me relaxer un bon coup, et me voila avec une personne que je connais a peine et avec qui on a terrorisé deux gosses de treize ans ! Et, si l'un avait l'idée d'appeler son grand frère à la rescousse... Ah ben, j'avais prédit la chose, l'un des gamins de toute à l'heure était venu avec une personne plus grande que lui, mais malgré tout plutôt gaulée comme une allumette.

- C'est eux qui t'ont fait peur ? Hé, vous-là, j'vais vous péter les dents, j'vais vous apprendre a faire chier mon frère !

- Causes toujours, tu m'intéresse... Je cherche pas les ennuis, fous-moi la paix un peu. Ah, et ne touches pas à cette personne que tu vois derrière moi, j'ai horreur à ce qu'on s'en prenne aux plus jeunes, et surtout aux femmes.

Puis, après avoir dit ça, je m'étais mis à reprendre ma marche... Avant que l'autre grande brindille se mette à me foncer dessus comme un gros bourrin pour me taper ! Il avait levé son poing droit pour me donner un coup de poing, ça s'était senti à des kilomètres. Tellement que je l'ai évité sans problèmes, avant de lui donner un bon gros kick dans la mâchoire, ce qui l'avais mis au tapis directement? One-shot quoi, soit il avait une résistance aux coups totalement foireuse, soit c'est moi qui était trop fort... Bah, peu importe, tant que je pouvais retourner marcher tranquillement.

- Ordure... Ca fait mal putain ! Je vais t'étriper !

Après l'avoir ignoré, j'étais passé à côté de son petit frère, qui était allé vers lui pour l'aider à se relever. Franchement, j'vous jure... Ils avaient pris la fuite comme des bandits qui avaient pillé une maison. Tu parles de lâches, surtout que je n'y étais pas allé si fort que ça... Bon, peut-être que si mais c'était de la légitime défense merde ! Alors que je commençais a avancer, je m'étais retourné verre la personne avec qui je marchais depuis tout à l'heure.

- Hé, Emilie, tu viens ? Par contre, je sais pas quoi faire, j'y ai vaguement réfléchi mais j'ai rien trouvé... Ca va finir aussi ennuyeux que dans un enterrement si on trouve rien à faire !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Lun 11 Aoû - 11:37
- Le parc ? Ça dépend de ce pourquoi j'y vais. Si c'est pour faire du sport... Pas trop, c'est pas mon trip, je préfère rester chez moi. Par contre, pour m'y reposer, sans finir a pioncer sur le banc, c'est un bon endroit. Et puis, ça change de la maison... C'est un peu moins calme
-Oh non moi j'adore! En plus il y a pleins d'oiseaux!
Après leur discutions, un garçon de leur âge qui paraissait un peu plus jeune à cause de son style vestimentaire, entre 16 et 17 ans, tout maigrichon, sans presque aucun muscles, les cheveux roux à la coupe au bol, ... Il devait faire 1 mètre 60 à tout casser. Il s'approcha avec son petit-frère caché derrière lui.
- C'est eux qui t'ont fait peur ? Hé, vous-là, j'vais vous péter les dents, j'vais vous apprendre a faire chier mon frère !
Emilie allait lui répondre quand Gaspacho prit la parole.
- Causes toujours, tu m'intéresse... Je cherche pas les ennuis, fous-moi la paix un peu. Ah, et ne touches pas à cette personne que tu vois derrière moi, j'ai horreur à ce qu'on s'en prenne aux plus jeunes, et surtout aux femmes.
Emilie se retourna et regarda derrière elle. Une femme, Où ça une femme?! Elle regarda le parc, ses yeux posés sur chaque recoins mais ne trouvant pas de femme se retourna.
-Mais où est ce qu'il voit une femme lui?
Elle mit un doigt sur son menton pour réfléchir quand Gaspacho l'interpella.
- Hé, Emilie, tu viens ? Par contre, je sais pas quoi faire, j'y ai vaguement réfléchi mais j'ai rien trouvé... Ça va finir aussi ennuyeux que dans un enterrement si on trouve rien à faire !
Emilie regarda sa montre et il était 17 heures 30. Mais sachant que nous sommes en été, le soleil se couche plus tard, si on était en hiver, Emilie serait en train de courir chez elle... Mais aujourd'hui ce n'était pas le cas, le soleil se couchait dans les 21 heures donc il y avait encore le temps.
-Moi j'ai une idée!
Elle lui fit un petit sourire malicieux.
-Sachant qu'on est au parc depuis longtemps ça te dirais d'aller se promener autre part?
Elle posa son index sur le menton, signe qu'elle réfléchissait et leva les yeux en direction du ciel.
-Je sais!
Elle fit un petit rire enfantin puis reposa les yeux sur Gaspacho.
-Ça te dirais qu'on aille en ville?
Ville=gens=magasin=resto=bouffe Suite à cette idée, Emilie bavait intérieurement à la pensée d'un bon gâteau à la fraise, avec de la chantilly dessus, sans oublié les noix de pécans et les pépites de chocolats! Et pour que son amis soit totalement conquis, elle usa de la ruse, parce qu'elle commençait à cerner son caractère.
-Et on pourra se faire un resto.  
Elle lui fit un petit clin d’œil.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Mer 13 Aoû - 23:45
Apparemment, quand je disais le mot "femme", Emilie n'avait pas compris que c'était elle, pourtant, elle n'avait rien d'un homme... A moins que ce soit un homme qui se nomme Emilie ! Oh mon dieu, je préfère pas savoir finalement... Bah, de toute façon, les problèmes étaient réglés, le roux ayant une forme phallique avait été vaincu par un bon kick dans la tronche... Bref, tout allait bien ! Juste que même si j'avais fini mon sandwich depuis lurette... Et bien j'avais encore faim. Bon sang, c'est un trou noir qu'il y a dans mon estomac ou quoi ? Le pire c'est qu'avec tout ce que je mange, je ne grossis même pas... C'est fou ça, dire que y'a des gens qui aimeraient être comme ça... Haha ! Puis, alors que j'étais en train de me demander ou aller et que je songeais rentrer à la maison parce que je n'avais rien à faire... Oui, la personne avec qui j'étais était plutôt sympathique, mais rien ne pouvait obstruer ma faim et mon envie de jouer inébranlable et gigantesque... Enfin, alors que j'étais en train de penser à tout ça, Emilie avait parlé de se faire un restaurent. A ces mots, mes yeux se mirent à briller, et mon estomac à gargouiller, sûrement de contentement.

- ... Tu as bien dit resto là ? Tu essaies de m'avoir hein, je ne rentrerais pas dans ton jeu, il en est hors de... C'EST L'HEURE DE MANGER !

Rien que le fait qu'on m'ait invité à manger m'avait rendu euphorique. Tellement euphorique que je m'imaginais en train de marcher dans une ville bâtie de viande en train de manger tout ce qu'il y avait... Succulent, surtout la voiture en entrecôtes de bœuf sauce barbecue. J'en bavais rien que d'y penser... Mais je fut vite ramené à la réalité par non pas 1 mais... Trois personnes qui m'en voulaient parce que j'avais one-shot Teub'man. J'allais pas faire face à autant de monde voyons, surtout que j'avais l'estomac vide et que j'avais envie de manger... Ah, si seulement j'étais un vaillant guerrier, me baladant torse-nu, les pecs et les cheveux au vent, une hache de guerre dans le dos, le tout sur un cheval noir belliqueux dont je suis le seul maître et qui fracasse les dents de quiconque autre que moi ose le monter... Vivre des aventures épiques dans un autre monde, écraser et détruire mes adversaire, combattre de puissants monstres... Enfin, je rêvais, rien de tout cela n'existait dans ce monde.

-Bon, je sais pas si tu sais courir mais... Roh et puis merde, on a pas l'temps !

Puis, après avoir pris mon élan, je me mis à courir vers eux, enchaînant les coups dans les parties, les esquives et les quelques petits coups pris par-ci, j'eus vite fait d'en finir avec eux par la méthode du castrage, et aussi celle de la surprise, car, ces abrutis avaient crus que j'allais m'enfuir alors que non, j'avais fait preuve de finesse et de stratégie pour frapper ces vils freluquets dans leur point faible, car j'pouvais pas faire autrement, j'avais faim. J'ai dit que je n'allait pas y faire face, mais pas pour autant que j'allais fuir, non mais oh !

- Et une brochette de boules pour la table 2, et une !

Puis, après m'être retourné vers Emilie qui devait me trouvait taré et lâche pour tant de castrage, je me mis à devenir un peu plus sérieux avant de commencer à marcher en direction du centre ville. Je m'étais tellement cru dans un jeu de zombies à un moment, du genre on doit fuir un parc infesté de macchabées puants et abominables bouffeurs d'humains avant de se faire... Bah bouffer, y'a pas d'autre choix.

- On ferait mieux de se dépêcher, avant de se faire attaquer par l'armée des roux.

Et c'est ainsi que notre épopée épique et chevaleresque... Non, je plaisante. C'est ainsi que nous nous dirigeâmes vers le centre-ville, avec pour ma part un seul objectif: celui de me remplir l'estomac de nourriture, car avoir la dalle sans être chez soi, ça craint. J'espère juste avoir emmené assez d'argent pour aller manger car sinon, ça allait être la galère... Et puis, pourquoi voulait-elle m'emmener au resto d'ailleurs ? Pour sympathiser ? Y'a pas meilleur moyen que de manger un bon coup pour se faire, c'est vrai... D'ailleurs, mes yeux rouges n'avaient pas l'air de l'effrayer plus que ça. Tant mieux alors, car peut-être allais-je me faire une nouvelle amie avec qui j'allais me taper des délires étranges et ésotériques.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre inattendue [Pv Le Rossignol]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue
» Une vision inattendue
» L'aventure inattendue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-