Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV Green - Indy] Sonnette, plaquage & cookies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 25 Avr - 20:04
Trois fois.

Cela faisait exactement trois fois qu'elle sonnait à la porte sans que l'on vienne lui ouvrir. Une de plus et ça ferait quatre. Bien sûr, elle aurait pu en rester là depuis longtemps, mais la jeune blonde avait bien précisé à Indy la veille qu'elle se rendrait le lendemain à l'appart pour lui apporter la dernière recette qu'elle avait testé au labo, pour que sa collègue lui donne un avis objectif. Maelyss savait un peu cuisiner, un peu, quand elle ne cramait pas la cuisine à côté, mais n'avait pas une grande connaissance culinaire. Suivre une recette était simple, en inventer une était à un niveau bien supérieur au sien. Elle avait déjà eu bien dû mal à trouver un truc potable, alors quand Indy s'était proposée pour l'aider, elle n'avait pas hésité. Si Indy cuisinait plutôt bien, il fallait se l'avouer, le niveau de la petite blonde frôlait dangereusement celui d'une quiche. Parce qu'une quiche, ça ne sait pas reconnaitre un départ de feu. Parce qu'une quiche, ça confond toujours les millilitres, les centilitres et tout ce qui finit par litre. Et parce qu'une quiche, ça finit toujours par oublier qu'il y a un truc sur le feu. Woow, la dernière fois j'ai pas oublié ! Paix à l'âme des muffins aux oréos qui s'est faite carbonisée. ... Baaah en tout cas ceux aux granolas étaient réussis ! Si réussi signifie vivant, alors oui ils étaient plus que réussis. J'y peux rien si la cuisson me déteste... Sûrement. La jeune fille soupira en ne voyant toujours personne arriver. Si ça se trouve, Indy n'est pas là... ce qui est étrange vu que je l'avais prévenue et qu'elle m'avait assuré qu'elle serait là ! Maelyss roula des yeux.

Quatre fois.

Elle réajusta une mèche rebelle qui s'était enfuie de son chignon derrière son oreille et se mordit la lèvre intérieur. Entre ses fins doigts, un papier plié et replié, à demi-froissé parce qu'il avait servi d'avion en papier pour être passé en douce à Blue sous le nez de la patronne pendant la réunion de la veille. Bon, autant dire que ça avait bof marché et que le papier avait atterrit dans les cheveux de Red. Qu s'était mise à chanter l'hymne des granolas avec la macarena comme chorégraphie en lisant l'intitulé de la recette. Fin de la réunion. Heureusement grâce à ça, elle avait pu discrètement filer hors de la salle, après avoir récupéré son avion improvisé, et c'était à ce moment-là qu'elle avait croisé Indigo. Qui lui avait gentiment proposé son aide. Et que Maelyss avait tout de suite accepté. D'où sa présence en ce bon matin, devant le perron de son appartement.

Cinq fois.

Je vais finir par attraper un procès pour harcèlement sur sonnette ! Elle se retint de rire à cette douce pensée et se contenta de jeter un coup d'oeil aux plis anis de sa robe. Sa journée de congé et le beau temps prévu pour la suite de la journée l'avaient convaincu d'en mettre une, avec les ballerines assorties. Car oui, lorsqu'elle le pouvait, il lui arrivait d'être un peu coquette sur les bords. Elle appréciait se sentir jolie et à l'aise. Surtout lorsqu'il y av... Nooon Indy, dis-moi que tu es lààà ! Pitiééé ! Elle fit la moue et recommença à sonner.

Six, sept, huit, neuf fois.

Elle tapota du pied et se tourna pour se retrouver dos à la porte. Faudrait vraiment qu'ils refassent l'escalier... on ne voit même pas le paysage ! Que ça doit être déprimant ! La cage d'escalier ne comptait qu'une minuscule fenêtre qui laissait à peine voir le grand ciel bleu qui s'étendait dehors. Une superbe journée ! Interdiction absolue de la passer coincé entre quatre murs celle-là ! La jeune fille émit un petit rire. Avant de penser à dehors, il valait encore attendre qu'Indigo vînt lui ouvrir la porte. Pas possible de partir d'ici sans la voir ! Autrement pour la recette c'est fichuuu ! La petite blonde posa à nouveau son doigt sur la sonnette, sans lui jeter de coup d'oeil, et continua d'appuyer. Ou plutôt voulu continuer d'appuyer. Car à peine tenta-t-elle de recommencer le harcèlement de tout à l'heure que quelqu'un vint lui... lui prendre le bras ? La sonneeeette ! Je ne peux plus atteindre la sonneeeette ! Sûrement. Sûrement pour qu'elle arrête de frapper sur la sonnette comme une malade comme elle le faisait depuis tout à l'heure. Ah Yellow, toute une histoire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Dim 27 Avr - 18:07
Je suis mort. Je suis vivant mais je suis mort … Nan en fait je vais bien ! Meuh oui je suis en forme, c’est mon cerveau qui essaye de me faire croire le contraire … Pourquoi y’avait pas Vanessa hier au fait ? D’habitude c’est la première à venir avec nous en boite … Elle m’en veut. Tant pis y’a que la vérité qui blesse. Comme la raclée que les videurs ont infligé à Romain. Ahrg j’ai la dalle. Une fois j’ai mangé des petits trucs verts tout ronds … J’crois que c’était des petits pois nan ? Ben c’est dégueulasse. D’ailleurs …

- Tigroooooou ! J’ai faim !

Ah Ethan Ethan Ethan … Ethan était mort. Concrètement, il pouvait difficilement être "présent". Ethan s’était pris une sacrée cuite hier soir au Night’s Club. Alors Ethan décuvait comme il pouvait. En fait, Ethan était très con quand il s’y mettait et… Ta bouche l’auteur ! J’essaye de me concentrer ! … A l’heure où je vous parle, le jeune brun était en pleine descente. Totalement plongé dans les vapes, allongé sur son lit, il se racontait des trucs pour ne pas s’évanouir. Et pour ne pas non plus se focaliser sur ses intempestifs aller-et-retour aux chiottes aussi. C’est glorieux n’est-ce pas ? Sa coloc lui avait mis un gant de toilette froid sur son front brulant, qu’il s’était amusé à lancer au plafond … Maintenant devinez où est le gant de toilette ? Bref. C’est fini le NC. Tu as déjà dit ça la semaine dernière et tout ce que tu as trouvé à faire hier, c’est d’y retourner. Nan mais là c’est fini pour de vrai. Mais oui on y croit tous.

Le jeune homme se redressa et s’assit en tailleur sur son lit complétement débraillé. Il s’étira un long moment, bailla, passa une main moite dans ses cheveux et … replongea désespérément sa tête brune dans l’oreiller. Courage ! Lève-toi, va manger tes Chocapics, aère-toi l’esprit dehors et… DRIIIIIIIIING ! Mes oreiiiiilles ! Faite taire ce truuuuuc ! C’est la sonnette. Oui et ben dite lui d’arrêter de faire çaaaaa ! Et d’un bond, Green se mit sur pied, déboula dans le couloir et s’enferma dans la salle de bain pour se doucher. C’est son nouveau record de rapidité. S’il ne fait pas ça d’un coup il va rester à moisir dans sa chambre. Il ressortit un quart d’heure plus tard, tout beau, tout frai, tout nu ! /PAN/ Nan je déconne, Ethan avait soigneusement enfilé son "magnifique" peignoir qu'Indy lui avait offert, dont la capuche, possédant des oreilles de panda, était rabattue sur sa tête. Swaaaagg. Pis comme c'est sa coloc qui lui avait acheté, il l'aimait bien. DRIIIIIING … Green grimaça. Ce mec qui s’amuse à défoncer mes tympans cherche littéralement la merde. Je suis sûr que c’est pour nous vendre des calendriers avec des chats dessus en plus ! … ‘tendez … Depuis tout à l’heure il est là ?! Mais pourquoi Tigrou n’est pas allée ouvrir ?! Le jeune brun, dont le peignoir lui donnait un air tout mignon et inoffensif, se dirigea vers la porte d’entrée, l’ouvrit violemment -il est en pleine descente n’oubliez pas- et sans regarder de qui il s’agissait, il attrapa le poignet qui tentait d’enterrer pour de bon son ouïe.

- Ecoute moi bien connard, on a déjà des calendriers alors si c’est pour…

Green s’arrêta net. Il écarquilla les yeux devant la frimousse féminine qui lui faisait face et finit par rougir. Je viens d’insulter … Maelyss … de connard. Ahrrrm, des cookies ? Confus, il relacha le bras de la demoiselle.

- Hey salut toi …

La jeune blonde était juste magnifique dans sa petite robe anis. Ce qui laissa notre boulet de service sans voix. Waah … Avec sa main, il s’appuya sur l’encadrement de la porte pour jouer le BG absolu devant elle, mais … mais il remarqua qu’avec la capuche aux oreilles noires toutes pelucheuses ça l’faisait pas. Paye ta crédibilité mec. La hoooooonte !

- Euuuuuh … Vas-y entre, dit-il en la laissant passer, toujours honteux. Il s’éclaircit la gorge et poursuivit tout en essayant de reprendre sa désinvolture habituelle. On peut savoir pourquoi t’insistais autant sur la sonnette ? Je vais porter plainte pour harcèlement si ça continue …

Et même s'il n'en avait absolument pas envie -normal vu la misère qu'il s'était mis-, son éternel sourire taquin se dessina sur ses lèvres, le visage encore humide. J’ai pas eu le temps de me sécher correctement aussi … Pis Maelyss débarque toujours dans les pires moments.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Dim 27 Avr - 20:24
- Ecoute moi bien connard, on a déjà des calendriers alors si c’est pour…

... what ? Depuis quand j'ai l'air d'une vendeuse de calendriers ?! Depuis que le mec qui venait de dire ça, c'était Ethan. Pas la peine de chercher une logique avec lui. ... Eth... an ? Pauvre Maelyss, être considérée comme une connasse par Ethan. Y a mieux dans la vie. Surtout qu'il n'était pas le mieux placé pour l'insulter, eh oh ! Se rendant sûrement compte de la bêtise qu'il venait de dire / faire, le jeune brun relâcha son bras, ce qui permit à la demoiselle de se tourner pour se retrouver face à son regard d'ombre.

- Hey salut toi …

Un changement radical de comportement survint. Alors qu'auparavant il s'était exprimé avec toute la méchanceté gratuite dont il était capable - quoiqu'il était encore loin du centième de ses capacités -, il faisait maintenant preuve d'une grande confiance en soi, et n'hésitait pas à la draguer ouvertement. Bien que la jeune fille n'avait toujours rien remarqué. Elle se contenta de porter son index à ses lèvres et de le fixer béatement.

- Euuuuuh … Vas-y entre. On peut savoir pourquoi t’insistais autant sur la sonnette ? Je vais porter plainte pour harcèlement si ça continue …

Elle rit. Le rire était un peu niais mais mignon. Comme Ethan avec ses oreilles de panda. Elle passa devant lui pour entrer dans l'appartement et se dirigea vers le salon avec le jeune homme à sa suite. Arrivée, elle posa le papier froissé qu'elle tenait sur le bar. Elle effectua ensuite un magnifique demi-tour sur la pointe des pieds, à la manière des danseuses, et pour une fois sans tomber ! Sa robe se souleva doucement lorsqu'elle tourna, accentuant sa grâce, et son regard se posa à nouveau sur le jeune homme à qui elle fit un grand sourire afin d'expliquer sa venue. Et le harcèlement.

- Je cherche Indy ! Tu ne l'aurais pas vue ? Elle devait m'aider, elle m'avait dit hier que je pourrais passer pour qu'elle vérifie une recette de cuisine. Parce que je n'avais pas envie de passer mon après-midi à brûler des muffins... Elle leva les yeux au ciel en pensant à ses capacités culinaires. Et toi, tu comptes passer la journée en peignoir ? lui demanda-t-elle, une lueur d'espièglerie dans les yeux

Ca lui allait bien certes, là n'était pas le problème, mais ce n'était pas possible de rester enfermer par une journée pareille ! C'était inimaginable ! La jeune blonde détourna son regard d'Ethan et se mit à fixer le bout de ciel bleu visible à travers la fenêtre du salon. Une pensée vint lui titiller l'esprit et elle sourit en y pensant. Ah, les garçons.

- Ca doit être dur de devoir passer sa journée à décuver... fit-elle, légèrement taquine

Ouiii, elle était au courant. A vrai dire, elle était rentrée au milieu de la nuit chez elle, et c'était en rentrant qu'elle avait aperçu Romain trainer dehors et parler fort avec... trois, quatre filles assez peu vêtues dont la provenance ne laissait guère place à l'erreur. Le Night's Club. Devant tant de passion de sa part à draguer ses jolies minettes, la petite blonde avait fait son possible pour passer inaperçue. Parce que rentrer à 2h du mat, c'était suspect. Très. Déjà que la dernière fois, elle s'en était tirée bizarrement bien, là elle ne pensait pas que Romain laisserait passer sans... allez, l'embêter dessus un bon quart de siècle. Faudra que je demande à Ethan ce qu'il lui a dit quand même... au cas-où. Oui parce que s'il racontait des salades sur elle, ça n'allait pas le faire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Dim 4 Mai - 20:05
Alors que la jolie blonde lâchait un rire adorable, Ethan referma la porte tout en continuant de la regarder virevolter, surement obnubilé par sa robe qui venait de se soulever délicieusement. C’est pas vrai ! Les rougeurs et le détournement soudain de son regard ne laissaient aucun doute là-dessus …Oh ! Le ciel est bleu ! Change pas de sujet !

- Je cherche Indy !

Et là tout s’écroulait. Ce stop innocemment violent engendra une grande déception de la part du jeune brun qui pensait que Maelyss était venu le voir LUI et pas sa coloc. Son sourire de tombeur laissa place à un minois déconfis voire boudeur. Merci Yellow.

- Tu ne l'aurais pas vue ? Elle devait m'aider, elle m'avait dit hier que je pourrais passer pour qu'elle vérifie une recette de cuisine. Parce que je n'avais pas envie de passer mon après-midi à brûler des muffins...

- Si tu veux tout savoir, Indy est portée disparu depuis genre … dix minutes. Toujours avec ses oreilles de panda « tue-crédibilité », il lui adressa un sourire faussement désolé, et s’avachit sur le canapé, puis il continua. Sinon je peux t’aider moi … En éteignant un possible incendie exhibant tes qualités de pâtissière, par exemple ?

On ne pouvait pas être plus sarcastique. Il avait beau dire ça, Ethan n’était pas le mieux placer pour critiquer. C’est à peine s’il arrivait à utiliser un four sans se bruler ou envoyer la personne qui se trouvait dangereusement dans les alentours, à l’hosto. Puis sur trente cookies fait de sa main, 90% sont immangeables. C’est ce qu’on appelle mesdames et messieurs le talent d’une bouse dans toute sa splendeur. Ne vous précipitez pas tous pour le prendre en photo.  

- Et toi, tu comptes passer la journée en peignoir ? lui demanda-t-elle, une lueur d'espièglerie dans les yeux.

- …

Et Dieu créa les rafales. Voilà, Ethan faisait son vexé en ne lui répondant plus. Le jeune homme laissa tomber sa tête brune en arrière, sur le dossier du canapé et regarda la blonde à l’envers. Il lui lança un regard de mignon petit ange disant : « Déjà je te parle plus parce que … parce que j’en ai envie ! Oui c’est un argument de choc. Ensuite non, je ne compte pas rester là toute la journée, je vais aller me saouler dans un bar pour décuver. Oui c’est logique. Puis j’irai terminer ma descente dans une fête brésilienne avec des danseuses de samba en string à plumes. Voilà à présent tu connais mes intentions pour le reste de la journée. Bouyah ! » … Oui son regard pouvait dire tout ça, problème ?

- Ca doit être dur de devoir passer sa journée à décuver... fit-elle, légèrement taquine

- Je décuve pas ! s’indigna-t-il sur le ton d’un parfait comédien en se redressant pour lui faire face. Je … Je … Bon OK, t’as gagné je décuve. Je suppose que tu as vu Romain rentrer complétement déchiré et donc tu as tout de suite fait le lien avec moi ?

Quel boulet ce mec. Maintenant elle sera au courant à chaque fois de toutes nos escapades au NC. J’ai plus de vie privée, c’est fou. Bon en même temps, ça ne devait pas être trop dur de deviner mon état secondaire d’épave vu la gueule que j'ai. Enfin bref passons. Il fait beau alors j’ai intérêt à sortir et prendre l’air si je veux me changer les idées. J’ai rien à faire et je sais que si je m’ennuie je vais faire des conneries donc le mieux serait de …

- Eh Maelyss ? Tu fais quelque chose de particulier cet aprèm ? ‘fin j’veux dire, mise à part tes muffins avec Indy, t’as prévu un truc ?

Non je boude plus. Ca demande trop d'efforts.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 7 Mai - 18:22
- Si tu veux tout savoir, Indy est portée disparu depuis genre … dix minutes.
- Oowh...
Sinon je peux t’aider moi … En éteignant un possible incendie exhibant tes qualités de pâtissière, par exemple ?
- Pff, n'importe quoi ! Je ne cuisine pas si mal !

Elle rit. Elle était consciente que la cuisine c'était pas trop son truc. Enfin si, mais sa maladresse l'emportait bien souvent sur le reste. Maelyss regarda le jeune brun avachi dans le canapé, elle eut un soupir amusé en le voyant faire basculer sa tête et ses commissures se relevèrent lorsqu'elle croisa son regard... innocent. Ethan innocent. Et les cookies c'est pas bon aussi. Mais bon, était-ce de sa faute si le regard du jeune brun semblait lui crier "Je suis un panda !" ? Et comme les pandas étaient tout ce qu'il y avait de plus innocent au monde, elle croyait entendre sa voix su... sa voix lui murmurer dans le creux de l'oreille qu'il n'y était pour rien dans sa descente. Croyait. Elle savait bien qu'il y allait toujours de plein gré. Elle secoua la tête et détourna le regard.

- Je décuve pas ! Je … Je … Bon OK, t’as gagné je décuve. Je suppose que tu as vu Romain rentrer complétement déchiré et donc tu as tout de suite fait le lien avec moi ?
- Un peu oui ! Vous n'êtes jamais discrets sur vos escapades de toute façon ! C'est pas comme si tout le monde était au courant...

Elle lui sourit, le genre de sourire à vous faire tourner la tête. Ou à vous griller les neurones, quoique dans le cas d'Ethan il ne devait pas en avoir beaucoup au départ. Elle laissa passer. ce n'était pas comme si elle arrivait à en vouloir à Ethan pour toutes ses virées en boite. Elle n'arrivait pas à en vouloir aux gens de toute façon. Mais même si elle ne disait rien, elle n'en pensait pas moins. Ca lui faisait de la peine, même si elle ne savait guère pourquoi. Je me fiche bien que Romain se saoule et couche à droite à gauche, mais... Elle souffla discrètement. Y avait comme un truc coincé au fond de sa gorge.

- Eh Maelyss ? Tu fais quelque chose de particulier cet aprèm ? ‘fin j’veux dire, mise à part tes muffins avec Indy, t’as prévu un truc ?
- Ah ah ! Tu te trompes lourdement ! Je ne compte pas toucher à ta cuisine, à part si tu espères que je brûle tout !

Elle lui tira la langue, espiègle, avant de se mordre la lèvre inférieure en émettant un charmant rire enfantin. Elle fit un pas en avant pour s'approcher du jeune brun. Cependant, elle trébucha. Et pour ne pas finir étalée comme une crêpe sur le sol, elle décida de se rattraper sur Ethan. Elle le plaqua au mur. Fougueusement. 'fin ça c'était la vision que l'on pouvait avoir de l'extérieur. Elle se contentait simplement de ne pas tomber. Oui, c'était pour cette unique et bonne raison qu'elle était maintenant sur le jeune brun, ses bras entourant son corps. Son souffle se coupa et elle tenta de déglutir pour le retrouver. Et après plusieurs instants à articuler dans le vide, elle frissonna.

- Et toi... ? parvint-elle finalement à articuler

Sa voix était aussi inaudible qu'un souffle d'air. Elle releva la tête dans la direction du jeune brun, avec l'impression que ses joues brûlaient. Pourquoi ? Pourquoi est-ce que sa tête était aussi proche de la sienne sérieusement ? Il n'aurait pas pu reculer et... ah non. Y avait ce mur. Stupide mur. Aussi inutile qu'un poisson. Paix aux âmes de millions de poissons qui viennent de se retourner dans leur tombe. Et pis là t'as Indy qui débarque comme par magie. Ouais, comme par magie. Indy elle était forte en magie. Malheureusement.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Agent Indigo
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 9 Mai - 7:01
-Allez Noria! Dépèche-toi! Je dois rentrer rapidement à l'appartement avant qu'Ethan ne sorte de son état de coma!

-Yap!

Comment je suis arrivée à courir comme une folle avec un sac en bandoulière, rempli d'ingrédients de patisseries, et un sac de randonnée, rempli de provision pour les deux semaines à venir, sur le dos, traînant limite ma renarde noire attachée à sa laisse, pour la faire passer pour un chien? Les raisons sont on ne peux plus simples...

Hier, à l'agence, j'avais croisé l'agente Yellow qui filait discrètement d'une réunion avec la patronne. Dans ses mains elle tenait une sorte d'avions en papier où j'avais pu lire le titre d'une recette de muffin... Et après une petite discution, je lui ai proposé de l'aider à la réaliser si elle voulait. Chose qu'elle acceptarapidement, avant de me prévenir qu'elle viendrait le lendemain matin.

Ce qui normalement n'aurait pas du me poser de probleme, si Ethan n'avait pas décidé de se prendre une très grosse cuite au Night's Club... Et bien évidement, j'ai veillé sur lui toute la nuit, lui préparant une décoction anti-cuite que j'avais l'habitude faire pour mon père le lendemain de mon anniversaire et celui de la mort de ma mère. Et après quelques heures de repos mérités, j'avais rapidement préparé un gros gateau de chocolat pour le petit-déjeuné d'un certain agent vert. Malheureusement... j'avais utilisé les derniers ingrédients de patisseries que j'avais à l'appartement et il m'en fallait pour la recette de Yel'. Donc je me suis vite changé, troquant ma robe de nuit pour un petit débardeur, bleu indigo, s'arrêtant juste au-dessus du nombril, et un mini-short de sport noir, s'arrêtant mi-cuisses.

Voilà les deux grandes raisons de ma course à pleine vitesse entre les passants matinaux. Arrivée en face de la résidence Otelo, je ne ralentis même pas l'allure, au grand malheure de Noria, qui était des plus exténuée, et grimpa quatre à quatre les marches de l'immeuble pour atteindre le plus vite possible l'appart. J'ouvris en grand la porte en silence pour découvrir Yel plaquant Ethan au mur, et pour la refermer aussi sec dans un gros claquement et un "BOUM" bien sonore, car Noria avait essayé d'entrer mais s'était prise la porte en plein sur le museau. Je l'ouvris la porte une seconde fois, priant pour que j'ai "CRU" voir cette scène ne "SOIT QUE LE FRUIT DE MON IMAGINATION". Mais ma prière ne fut pas entendue par le grand patron la haut! Je finis par dire toujours avec une tête de plus génée:

-Ooooookaaaaay.... Heeuuu... Si on me cherche je suis dans la cuisine hein!

Je leur adressais un petit sourire gênée avant de filer dans la cuisine après avoir refermé la porte derrière Noria qui s'affala comiquement sur le pas de l'entré... Dans la cuisine je vis que la boisson et le gâteau étaient toujours intacte ce qui me fit rapidement pensé qu'Etan ne s'était levé que pour ouvrir la porte à Yellow... J'haussais les épaules puis commençais ranger les produits dans la cuisine, et les ingrédients sur la table, jusqu'à ce qu'une main attrape le paquet de Chocobons de mes mains, me faisant me retourner vers le ou la propriétaire de la main chapardeuse...



°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Dim 11 Mai - 19:57
- Pff, n'importe quoi ! Je ne cuisine pas si mal ! dit-elle, rieuse.

J’en sais rien, ce n’était qu’une supposition. Maintenant j’ai la confirmation que la cuisine n’est pas ton point fort. C’est quand même chelou pour une fille… Oh le sexiiiste ! Oh le machooo ! Eh, j’avais pas fini ma phrase ! Donc je disais, c’est chelou pour une fille qui travaille dans une Agence essentiellement basé sur la cuisine. Oui, moi aussi normalement je devrai être calé dans ce domaine mais je vous signale qu’elle est plus ancienne que moi, et toc ! Maturité à tous les niveaux.

- Un peu oui ! Vous n'êtes jamais discrets sur vos escapades de toute façon ! C'est pas comme si tout le monde était au courant...

… Faite moi penser que j’aille péter les dents de Romain un de ces quatre. Moi je suis discret au moins ! La preuve, personne ne sait que je traine dans des endroits pas nets le soir. Ou presque. Je soupçonne la voisine d’en face, espionner mes moindres faits et geste et tout cafeter à Indy. M’en fiche ça ne m’empêchera pas d’y aller quand je n’aurais rien à faire. Je me suis toujours demandé ce que faisaient les gens saints le soir quand ils se font chier… Hmm faudra demander à Maelyss. Quoique pour connaitre Romain et la moitié de mes fréquentations, je doute que notre petite blonde soit innocente, pas vous ? Et comme pour confirmer les propos du brun, la jeune fille se mit à lui offrir un sourire de … dragueuse ? What ?! Ethan laissa passer.

- Ah ah ! Tu te trompes lourdement ! Je ne compte pas toucher à ta cuisine, à part si tu espères que je brûle tout !

Le jeune homme haussa les épaules et esquissa un sourire taquin. Mais je n’espère rien du tout moi. C’est Indy qui risque de piquer une crise si tu te mets à tout bruler ma jolie. Même si c’est moi le proprio de l’appart, Tigrou y tient comme à la prunelle de ses yeux. So don’t touch please. Maelyss se mordilla sensu… hum se mordilla la lèvre inférieure ce qui accentua le sourire de Green qui, sans s’en rendre compte, rougit trèèès légèrement. On ne voyait presque pas la différence car son teint naturel restait parfaitement correct. Normalement, quand une fille aussi jolie que Yellow vous sourit comme ça, on n’était jamais indifférent. Ou alors, dans le cas d’Ethan, on était très bon comédien et très entrainé pour masquer ses réactions. Le jeune homme ferma les yeux et s’étira un bref instant pour décontracter ses muscles ankylosés … le temps de donner à la jolie blonde l’occasion de le plaquer ardemment contre le mur. Tout s’était passait très vite. Il n’avait rien vu venir. Maelyss non plus d’ailleurs, qui donnait l’impression de s’être retrouvée coller contre Ethan comme par magie. Ah fichue magie oui. La température moyenne du corps humain étant de 37°C, celle d’Ethan à ce moment précis frôlait dangereusement les 45°C. Sentir le corps frêle mais agréablement chaud de Maelyss contre lui n’aidait pas à le refroidir si vous voyez ce que je veux dire. OK OK on se calme. Il croisa le regard vert de la blonde et là… Bouyachaka. Son cœur battait la chamade. Ca faisait mal. Il se sentait mal. Quoi ? Ce genre de sensations ça faisait des lustres qu’ils ne les avaient pas ressenti. Ethan dégluti péniblement et savait parfaitement qu’il ressemblait, là maintenant tout de suite, à une tomate bien mure. Comme Violet pour faire court.

- Et toi... ? parvint-elle finalement à articuler, après un frisson. Frisson qu’elle transmit à Ethan.

Les yeux étrangement brumeux, le jeune brun finit par enlacer la taille de Maelyss, la pressant doucement contre lui. Décalant légèrement son visage vers la droite, il approcha ses lèvres de l’oreille de la blonde, laissant son souffle caressait la nuque de la jeune fille, pour lui susurrer d‘une voix suave :

- Eh bien… ça te dirait qu’on passe l’après-midi ensemble ? Rien que toi et moi… ?

BAM ! Croyant une attaque terroriste de Nora, Green détourna brusquement la tête vers l’entrée et aperçut sa coloc. Choquée. Troublée. Génée. Aaaaah manquait plus que ça !

-Ooooookaaaaay.... Heeuuu... Si on me cherche je suis dans la cuisine hein !

Naaaan attends je vais t’expliquer ! Ethan aussi gêné qu’elle, se décolla de la blonde et se précipita à la suite de sa coloc dans la cuisine. Il referma la porte derrière eux, laissant Yellow faire connaissance avec le mur. Tu vas voir il est très sympathique. Indy était déjà en train de ranger les courses alors pour attirer son attention, le jeune brun lui chipa le paquet de SB qu’elle tenait dans les mains. Une fois face à lui, il se mit à chuchoter entre ses dents des explications confuses.

- C’est pas ce que tu crois frangine ! Laisse-moi tout t’expliquer. Certes, corporellement parlant Maelyss et moi étions vraiment beaucoup très collés MAIS c’est pas ce que je crois que tu crois en nous voyant comme çaaaa !

Bafouillage de pro.

- Oh t’as fait un gâteau ?

Changement de sujet de pro. Bref son regard noir disait à sa coloc qu’il s’abstiendrait bien de tout commentaire déplacé et taquin sur la scène cocasse qu’elle venait d’apercevoir. Por favor. C’était déjà assez troublant comme ça…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Lun 12 Mai - 22:06
Elle frémit. Cela lui rappelait cette merveilleuse soirée où ce cavalier absolument fgihkdsuijhgf s’était approché d’elle ainsi et lui… minute. J’ai dit merveilleuse ? Hrem hrem, parlons plutôt de cette soirée de basse-cour où, entre les aguicheuses bourrées et les bourrées aguicheuses, un splendide jeune homme s’était éprit d’elle, avant de se faire kidnapper par une grande bécasse ivre visiblement en manque et… minute. La bécasse ce n’était pas Alice ? OH MON DIEU. Bref. Le souffle d’Ethan dans le creux de son oreille lui rappelait de biens doux souvenirs, ceux d’une soirée où ils s’étaient littéralement dévorés du regard, avant de comprendre que lui = Green et elle = Yellow. Ce qui, au passage, avait cassé net la romance. Mais pourtant, elle ne pouvait oublier la suavité de sa voix, ce soir-là, ainsi que toutes les choses qu’il lui avait déclamé entre deux kidnappings. Et à cet instant, les rougeurs qui avaient éclos sur ses joues semblaient vouloir dire qu’elle n’était pas indifférente au charme du jeune brun lorsqu’il se la jouait séducteur. Même si à vrai dire, elles lui tombaient toutes aux pieds quand il faisait ça. Toutes. Sauf Blue, parce que Blue c’était Blue. De plus, Ethan n’était certainement pas assez masochiste pour tenter de la draguer.

- Eh bien… ça te dirait qu’on passe l’après-midi ensemble ? Rien que toi et moi… ?
- ...

Puis soudainement, BOUM. La jeune fille sursauta et se retourna brusquement en direction de l'entrée où Indy venait d'apparaitre. Indy. Rien que ça. Le visage de la petite blonde vira instantanément au cramoisi. Et pourtant, elle ne chercha pas à se détacher brusquement de lui en criant que c'était sa faute ou autre, elle était juste complètement sonnée par la venue de sa collègue brune. Est-ce qu'elle s'y attendait ? Non. Enfin oui. Elle n'avait jamais eu tellement de chance avec le hasard, il suffisait qu'elle ne veuille pas voir une personne pour que celle-ci apparaisse soudainement dans son champ de vision. Bah tiens. Même si, avouons-le, cette scène aurait bien plus empiré et tourné au meurtre si cela avait été Blue qui était entrée. Oh oui. Blue était vraiment dangereuse quand elle s’y mettait, et même quand elle ne faisait rien. Cela relevait presque du miracle que de lui parler sans s’en prendre une. Et je ne parle même pas du cas de Gray ou d’Ethan. Là… ce sont les cadavres tombants délicatement sur le sol qui font BOUM.

-Ooooookaaaaay.... Heeuuu... Si on me cherche je suis dans la cuisine hein !

Ethan se détacha du corps de la petite blonde pour filer à la suite de sa coloc dans la cuisine. La laissant en plan. Je retieeeeens ! Maelyss en profita pour retrouver un teint à peu près normal, tout en se laissant tomber au sol, sur les genoux. Elle inspira grandement. Une excuse, il me faut une excuse. Elle regarda à droite et à gauche. Faut que je trouve un truc pour... oooh ! Elle se leva brusquement et se rua en direction de la table, en direction de son papier froissé en forme d'avion. Elle le déplia pour s'assurer qu'il s'agissait bien de sa recette, avant de le froisser à nouveau pour en observer les pliures. Une lueur maline vint traverser ses yeux tandis qu’elle reforma son avion rescapé de la dernière guerre et le lança dans la pièce. Il se mit à virevolter irrégulièrement avant de tourner autour de son corps et de se crasher en beauté sur un mur. Sa décision était prise, elle se saisit de l’avion – encore plus mutilé désormais – et se dirigea vers la porte de la cuisine. Non, vraiment, ne me demandez pas comment on peut prendre une décision en regardant un avion se prendre un mur. C’est Yellow, n’essayez pas de la comprendre, vous allez y rester sinon. Parfois ses raisonnements étaient pires que ceux d’Ethan. Et oui, ça arrive. Et non Green, m’insulter pour ce que je viens de dire n’y changera strictement rien – insérer un sourire hypocrite –. Bref. La petite blonde ouvrit soudainement la porte avant de s’élancer dans la cuisine en s’exclamant :

- Indyyy ! Voilà la receeeette !

Au final peut-être allait-elle rester avec cette dernière, non seulement pour l’aider dans ce qui était au départ le travail de la petite blonde, mais aussi pour comprendre ce qui clochait dans sa façon de cuisiner, et comprendre ainsi comment elle parvenait – à chaque fois – à faire des bourdes. Ouais, peut-être. Entre nous, elle craignait surtout qu’à passer l’après-midi avec Ethan, elle risquait de le regretter par la suite. Le jeune brun était tellement imprévisible, avec lui impossible de prédire s’ils allaient rentrer intacts ou non. Encore si la jeune fille savait qu’elle pourrait en tirer un avantage, comme une glace offerte, un paquet de granolas, une crêpe, une gaufre, des bonbons, bref, un truc en rapport avec de la bouffe, elle n’aurait sûrement pas hésité. Cependant, la tête qu’il risquait de faire si elle refusait son offre piquait sa curiosité maladive. Certes, c’était méchant. Mais Maelyss voulait savoir s’il lui avait dit ça comme ça ou s’il espérait vraiment passer l’après-midi avec elle. Comme pour s’assurer qu’il n’était pas en train de jouer avec elle. Ah, si seulement elle savait qu’Ethan jouait bien plus finement que ça.

- Et Ethan, fit-elle en se tournant vers lui et en lui tirant la langue, rieuse, rêve ! Je refuse de sortir avec toi cet aprèm ! Je n’accepterai pas même pour d…

HRP :
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Agent Indigo
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 19 Mai - 6:30
Je lui souriais doucement et essayais vainement de mentir car un certain toc montrer systématiquement que je le faisais (soit bégaiement de pro avec sourire dont la commissure droite faisait des bons...):

-Mais je ne croyais rien, avant d'avouais,enfin que je tombais juste mal...

- Oh t’as fait un gâteau ?

Merci d'avoir changer de sujet Grand-frère! Et oui je m'abstiendrais de tout commentaire si tu veux!

Je lui offris un joyeux petit sourire entendu et lui dit avec douceur habituel:

- Je te l'ai fait ce matin avant de filer faire les courses... Je suis d'ailleurs étonné que tu ne l’ai pas mangé ! Tu serai pas malade ?
- Indyyy ! Voilà la receeeette !
- Youpiiii ! En avant pour la cuisine Yellow !

J’attrapais la jolie feuille de recette touuuute froissée par les bons soins de la petite blondinette qui venait d’entrer dans la cuisine.  Et la lisais en silence en sortant chacun des ingrédients et outils dont on avait besoin tandis que ma camarade, de cuisine du jour, tira sa langue à Ethan de façon taquine :

- Et Ethan rêve ! Je refuse de sortir avec toi cet aprèm ! Je n’accepterai pas même pour d…

Je levais les yeux de la feuille avec un regard espiègle dans les yeux, mauvais signe pour Ethan, qui la connaissait suffisamment bien se mettre sur ses gardes,  ou pour Yellow, avant de reprendre son regard doux et gentil habituelle après une demi-seconde de malice, pour demander innocemment, en coupant la jeune fille :

- Diiiis Yellow ? Ca te dirait de manger avec nous ce midi ? J’ai suffisamment de provision pour nourrir un régiment ! Surtout depuis que Milliana n’est pas rentrée à l’appart depuis un bout de temps… S’il te plaiiiiis, Yeeeeell !

J’utilisais mon mignon et attendrissant regard de Chat Potté (Merci Ethan de m’avoir fait voir la série de Shrek ! Tu le regrettes heeein ?) qui n’acceptait bien évidement pas une réponse négative de sa part.



°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Jeu 22 Mai - 20:39
-Mais je ne croyais rien... enfin que je tombais juste mal...

Très mal. Pourquoi faut toujours que tu débarques dans les pires moments ? Quoique niveau « je débarque à l’improviste parce que c’est drôle », Milliana bat tous les records. Genre la dernière fois je vous raconte même pas la honte de ma vie… Je vous la raconte ou pas ? … Bon allez je vous la raconte parce qu’on est entre nous. Bref une fois, elle a déboulé dans la salle de bain alors que j’étais complétement nu. Ouais normal. Comme ça. Le premier réflexe désespéré que j’ai eu c’est de lui jeter le gel douche dans la poire évidemment ! Et de lui dire que prendre un bain avec elle ne m’intéressait pas. Par contre avec sa cousine je suis pas contre… OK j’arrête. Gourmand, le jeune brun approcha son petit du gâteau au chocolat pour le renifler.

- Je te l'ai fait ce matin avant de filer faire les courses... Je suis d'ailleurs étonné que tu ne l’ai pas mangé ! Tu serai pas malade ? lui sourit-elle doucement.

- Je ne l’avais juste pas vu. Sinon il serait déjà dans mon ventre à l’heure qu’il est.

Le jeune brun se mit à découper une part et à la manger en s’asseyant sur la table et en balançant ses jambes dans le vide comme un enfant. Quoi ? I have la dalle, OK ? Pis on ne peut pas se priver des douceurs de ma Tora. Trop bon ! Alors qu’il s’en servit une autre, la bombe blonde rappliqua en mode « Hey hey je suis toujours là ! ». A retardement la bombe quand même.

- Indyyy ! Voilà la receeeette !
- Youpiiii ! En avant pour la cuisine Yellow !


Chouette ! Sortez les licornes en papier et courons dans les champs ! … Green les regarda avec un air consterné devant ce… cette… ‘fin ces trucs de nanas quoi. Il soupira et haussa les épaules avant de se reconcentrer sur la dégustation de ses parts de gâteau. Hm, moi j’aurai rajouté des SB dessus pour lui donner un côté authentique et fun, à ce gâteau. Oui bon c’est avant tout parce que j’aime ça que je dis ça mais voilà quoi. Un peu d’originalité dans ce qu’on fait ne fait pas de mal. Mouais, avec modération l’originalité hein. Tigrou s’affaira à la tâche en commençant la préparation des muffins.

- Et Ethan, fit la blondinette en se tournant vers lui et en lui tirant la langue, rieuse, rêve ! Je refuse de sortir avec toi cet aprèm ! Je n’accepterai pas même pour d…

Des cookies ? Le jeune brun avala difficilement la dernière bouchée. Mine de rien il venait de se prendre un râteau phé-no-mé-nal. Une première dans toute son histoire de tombeur. D’habitude il n’avait même pas besoin de parler. On lui sautait dessus directement et il se trouvait dans le lit d’une bimbo. Eh ouais sans pression ce mec. Mais là, Maelyss venait de lui tenir tête. Pourtant tout à l'heure, il avait eu l'impression qu'un "truc" passait entre eux. C'est difficile de plaquer des mots sur ce genre de sensations étranges... Enfin bref, on va remettre ça sur le coup de l'alcool qui le travaillait encore. En tout cas, il n’abandonnera pas aussi facilement. Oh ça, nan. Au point d’employer des méthodes peu fair play s'il le faut. Bref. Hautain, il ne dit rien et se contenta d’observer sous toutes ses coutures, le reste de la part qu’il tenait en face de son visage. En fait c’était surtout pour éviter son regard -et accessoirement celui d'Indy- probablement espiègle, qu’il ne quittait plus le morceau de fondant des yeux.

- Diiiis Yellow ? Ca te dirait de manger avec nous ce midi ? J’ai suffisamment de provision pour nourrir un régiment ! Surtout depuis que Milliana n’est pas rentrée à l’appart depuis un bout de temps… S’il te plaiiiiis, Yeeeeell !


… … Va au diable Tora Ai, toi et tes plans diaboliiiques ! Pis regardez-moi son air de mignon petit chaton. Nan panda. C’est mieux. Bref regardez là ! Green reposa la part à moitié mordu dans le plat et sauta de la table -sans remarquer qu'il avait une délicieuse trace de chocolat dans le coin de sa bouche. Il se planta en face de Maelyss et la toisa simplement. A nous deux ma jolie.

- OK, commença-t-il d’un ton détaché, t’as le droit de décliner mon offre. T’as aussi le droit de passer ta journée devant les fourneaux. T’as le droit de t’épuiser à essayer de rendre tes muffins potables. T’as le droit de tout nettoyer après. T’as également le droit de rater une occasion de t’amuser. T’as le droit de laisser ta place à une autre fille qui, j’en suis suuuur, ne refusera pas mes propositions. Genre Alice. Elle sera ravie je pense. Et puis, t’as le droit de refuser des cookies. Après tout ce sont tes choix et je les respecte.

Sur ce listing convaincant, il lui sourit et lui frotta amicalement la tête. Entre guillemets amicalement parce que c’était surtout pour la faire rager qu’il faisait ça. Tuer la jalousie par la jalousie. Ethan était jaloux qu’on le mette de côté ben ça va être au tour de Maelyss de l’être. Le jeune homme passa alors à côté d’elle et se dirigea vers la porte de la cuisine en mettant les mains dans les poches de son peignoir-panda. Puis il lâcha d’un ton purement ironique :

- Bonne journée les filles !

Sous entendus qu’il n’allait pas manger avec elles et respecter ses projets.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Sam 24 Mai - 15:16
- Youpiiii ! En avant pour la cuisine Yellow !

Ouaaais... ... elle était au courant de ses capacités culinaires avant de dire ça ? Sûrement pas, ah ah ! La petite blonde jeta un regard en coin à Ethan. Ou plutôt ses yeux ne le quittèrent pas un seul instant, si intensément qu'on avait presque l'impression qu'elle le dévorait du reg... Mais n'importe quoi ! Je veux juste savoir pourquoi il fixe sa part comme ça ! Pour éviter ton regard justement. Bref. Maelyss ne faisait pas attention à la dangereuse lueur espiègle qui traversa le regard d'Indy. Y aurait-elle fait attention, peut-être aurait-elle pu anticiper ce que comptait lui demander la jeune brune. Peut-être.

- Diiiis Yellow ? Ca te dirait de manger avec nous ce midi ? J’ai suffisamment de provision pour nourrir un régiment ! Surtout depuis que Milliana n’est pas rentrée à l’appart depuis un bout de temps… S’il te plaiiiiis, Yeeeeell !

Elle se retourna brusquement vers son interlocutrice. Traitresse d'interlocutrice. Maelyss ouvrit la bouche comme pour répondre puis la referma aussitôt. Y avait ces yeux qui l'imploraient d'accepter, ces yeux de chien battu qu'utilisait si fréquemment Red pour faire accepter quelque chose à Blue. Même si ceux de Red étaient bien plus pires, oh oui. Mais bon, rien que le fait de les regarder empêchait la jeune fille de dire non. Elle s'apprêtait à accepter la demande lorsqu'Ethan décida soudainement de se lever et de se placer face à elle pour lui parler.

- OK, t’as le droit de décliner mon offre. T’as aussi le droit de passer ta journée devant les fourneaux. T’as le droit de t’épuiser à essayer de rendre tes muffins potables. T’as le droit de tout nettoyer après. T’as également le droit de rater une occasion de t’amuser. T’as le droit de laisser ta place à une autre fille qui, j’en suis suuuur, ne refusera pas mes propositions. Genre Alice. Elle sera ravie je pense. Et puis, t’as le droit de refuser des cookies. Après tout ce sont tes choix et je les respecte.

Et sur ces mots, il lui frotta la tête. Elle grimaça. Déjà qu'elle n'aimait pas quand Romain lui faisait ça par affection, alors Ethan par moquerie... Et puis, il ne faisait cela seulement par simple jalousie. Il détestait sûrement qu'on lui résiste à lui, le tombeur de première classe. Ses phrases toutes faites de dragueur marchaient peut-être avec les autres, mais pas avec elle. Elle n'était pas comme toutes ces filles écervelées qui ne pensaient qu'à finir dans les bras d'un mec, croyant bêtement que celui-ci ne les aimaient qu'elles. Elle était différente et ne s'intéressait pas aux garçons. Sauf si ceux-ci avaient des trucs bons à manger.

- Bonne journée les filles !
- Ethaaan ! s'exclama-t-elle en lui attrapant le bras pour l'empêcher d'aller plus loin. D'où j'ai refusé des cookies ? Ce genre de trucs ne se refuse p...

Le reste du monologue du jeune brun - c'est à dire tout sauf le passage sur les cookies - vint finalement percuter le cerveau de la petite blonde. Le prénom en particulier fut la source d'un grand blocage. Elle laissa retomber sa main, celle qui tenait auparavant son bras, et la leva à hauteur de son visage, comme pour lui demander deux secondes de réflexion.

- Oowh. Elle se retourna, les mains levées comme pour signaler qu'elle n'y était pour rien. Bah si t'en as envie vas-y. J'te retiens pas. Bonne journée à vous deux.

Jalousie, quand tu nous tiens. Ca m'énerve, c'est tout. A vrai dire, il aurait très bien pu mentionner Claire, Emma, Gisèle, Pauline ou même Marie-Christine que cela aurait eu le même effet. Si si. Qu'il veuille demander à Alice de passer la journée lui importait peu. Mais là, il lui avait demandé en première et, sous prétexte qu'elle avait refusé, il allait maintenant voir ailleurs si une jolie minette était d'accord de sortir avec lui. Ca m'énerve... Elle s'assit sur l'une des chaises de la cuisine et retira l'élastique qui maintenait sa chevelure blonde nouée. Elle secoua la tête afin de la faire tomber sur ses frêles épaules, avant de s'affaler sur la table en gémissant.

- Dis Indy, il est toujours comme ça ? J'veux dire, quand quelqu'un lui refuse quelque chose il va voir quelqu'un d'autre ? Elle soupira bruyamment. Moi qui espérait qu'il avait sincèrement envie de passer l'après-midi avec moi et pas avec une fille au pif, pourvu qu'elle fût d'accord...

Rah la la, tout ceci lui donnait envie de pleurer. Très sensible de nature, Maelyss était de ces filles qui se vidaient de leurs larmes à la moindre difficulté ou moquerie. Mais là, elle n'avait aucunement envie de montrer que ça l'avait blessée en versant des torrents devant Indy, ou pire, devant Ethan. Son visage était à présent traversé d'une moue triste, un peu boudeuse. Bye le joli sourire qu'elle exhibait juste avant. C'est la faute à Ethan. Toujours la faute à Ethan. La jeune agente soupira avant de cacher son visage dans ses bras. Elle se releva ensuite brusquement pour se diriger vers la porte de la cuisine.

- Je vais aller m'excuser, je reviens.

Elle marcha jusqu'à la porte de la chambre du jeune homme - pas sûre sûre que c'était bien la sienne - et toqua à la porte.

- Ethan je... désolée, je me suis emportée. J'aurais bien voulu passer l'après-midi avec toi... mais si tu préfères le passer avec... quelqu'un d'autre, du genre... Alice, c'est... c'est ton droit. Elle soupira, une soudaine envie de se frapper la tête contre un mur après son pitoyable bafouillage. Je pensais, 'fin j'espérais juste que... que... ... non rien, laisse tomber. Bonne journée...

Elle laissa tomber sa main le long du bois de la porte, un sourire timide aux lèvres, et se détourna pour revenir à la cuisine.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Agent Indigo
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 5 Juin - 8:00
Yellow se tourna vers moi, ouvrit la bouche avant de la refermer en voyant mon regard de Botté, puis la rouvrit  mais elle fut couper dans son élan par Ethan, qui avait accessoirement du chocolat sur le coin de la bouche :

- OK, t’as le droit de décliner mon offre. T’as aussi le droit de passer ta journée devant les fourneaux. T’as le droit de t’épuiser à essayer de rendre tes muffins potables. T’as le droit de tout nettoyer après. T’as également le droit de rater une occasion de t’amuser. T’as le droit de laisser ta place à une autre fille qui, j’en suis suuuur, ne refusera pas mes propositions. Genre Alice. Elle sera ravie je pense. Et puis, t’as le droit de refuser des cookies. Après tout ce sont tes choix et je les respecte.

Véxé... C'était le seul mot qui me venait à l'esprit face à la longue tirade de celui que je considérais comme mon grand-frère. Ethan lui frotta affectueusement les cheveux tandis que Yel' grimaça. Elle doit pas aimer qu'on lui frotte le crâne... Green commença à sortir de la cuisine en nous souhaitant une bonne journée quand la gentille blondinette lui attrapa le bras en s'exclamant:

- Ethaaan ! s'exclama-t-elle en lui attrapant le bras pour l'empêcher d'aller plus loin. D'où j'ai refusé des cookies ? Ce genre de trucs ne se refuse p...

Avant de relacher le brun, pour indiquer une petite attente de deux secondes au garçon et de reprendre en se retournant:

- Oowh. Bah si t'en as envie vas-y. J'te retiens pas. Bonne journée à vous deux.

J'observais la scène silencieusement, assise à la table, le coude me servant d'appuie-tête avec ma main droite... Jalousie... Décidément... Ils sont tombés amoureux mais ils ne s'en rendent pas compte et se blessent mutuellement... C'est triste.. Pauvre Panda-kun et Yellow...

Je sortis de mes pensées philosophiques, sur la possibilités des sentiments des deux personnes, par la voix de Maelys, qui avait dû s'assoire, se détacher les cheveux pendant mon moment de réflexion et s'affaler sur la table en gémissant.

- Dis Indy, il est toujours comme ça ? J'veux dire, quand quelqu'un lui refuse quelque chose il va voir quelqu'un d'autre ?

Je leva les yeux vers le plafond, montrant que je réfléchissais et j'allais lui répondre que pas vraiment, et qu'il n'agissait comme ça qu'avaec les personnes qu'il devait apprécier qu'elle soupira à s'en fendre l'âme et reprit.

- Moi qui espérait qu'il avait sincèrement envie de passer l'après-midi avec moi et pas avec une fille au pif, pourvu qu'elle fût d'accord...

Je la regardais avec un sourire triste et d'une compassion sincère face à sa moue triste. Il faut que j'arrange ça moi, sinon ils vont vraiment se faire du mal pour de bon...Je vis Yellow se relever brusquement pour se diriger vers la porte de la cuisine en me déclarant.

- Je vais aller m'excuser, je reviens.

- D'accord...

Je soupira à mon tour et me mis à cogiter un petit moment avant de claquer des doigts et d'attraper une feuille vierge. J'y écrivis rapidement quelques mots avant de me lever vers la chambre d'Ethan. J’entendis sans mal, Yel’ parlait face à la porte de la chambre de mon « Grand-Frère » , je savais sans mal qu’Ethan entendais aussi bien que moi les paroles de notre invitée:

- Ethan je... désolée, je me suis emportée. J'aurais bien voulu passer l'après-midi avec toi... mais si tu préfères le passer avec... quelqu'un d'autre, du genre... Alice, c'est... c'est ton droit. Elle soupira, une soudaine envie de se frapper la tête contre un mur après son pitoyable bafouillage. Je pensais, 'fin j'espérais juste que... que... ... non rien, laisse tomber. Bonne journée...

Yellow... Courage ! Le cupidon Indigo est là pour réparer tout ça ! Ce fut donc déterminée que je croisais Yellow dans le couloir. J’attrapais doucement sa main droite et lui remis mon petit papier avec un sourire doux, gentil et encourageant comme jamais. Puis j’ouvris la porte de la chambre d’Ethan, entrai sans un mot où un regard à Ethan, attrapant son blouson, son porte-monnaie que je rangeai dans l’une des poches du vêtement, ainsi que son téléphone, avant de me tourner vers lui pour le découvrir habiller normalement, parfaitement pour sortir. Toujours sans un mot, je lui choppai le poigné gauche doucement et l’emmena dans le couloir de la résidence, lui lançai son manteau dans les bras et ferma la porte de l’appart’ pour me tourner vers Yellow. Je lui fis un petit clin d’œil, en lui pointant le petit mot où était écrit :
« J’ai besoin d’encore quelques ingrédients pour une surprise… Pourrais-tu aller me les cherché ? Emmène Ethan avec toi, trouve des chocobons et offre-lui ! Tu seras immédiatement pardonnée, mon Bouton d’Or, par ce qui me serre de Grand-frère Panda ! Voilà ce dont j’ai besoin :

-Sauce chocolat

-Marshmallows

-Chantilly

-Deux Pacquets de SB (veille à ce qu’il ne me les manges pas tous TT.TT)

-Sucre Glace

Merci d’avance ! Et bonne ballade ! =3
»

Je mis derrière elle et la poussa gentillement vers Ethan et refermai la porte d’entrer rapidement, la verrouillant de l’interrieur. Je sortis mon téléphone bleu indigo de ma poche et envoyai un SMS à Ethan tandis que l’on bourrinait la porte d’entrée fermée avec les clées du seul homme de l’Appart’. Le SMS disant ceci :

«J’ai besoin de quelques ingrédients, pour la surprise de ce soir, alors peux-tu accompagner Yellow ? (tout de façon ta pas le choix, je t’ouvrirais pas la porte temps que ne te sois pas parti avec Elle ! =p) Vous pouvez prendre tout votre temps pour vous ballader en ville ! Je vous préviendrais quand vous pourrez revenir à l’appartement.

Câlin avec des Chocobons à mon Panda !

Ton Tigrou. =3
»

Je souriai de toutes mes dents avant de retourner dans la cuisine où je me mis à faire les Muffins de Yellow…



°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
Ethan Cooper
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Jeu 5 Juin - 20:54
Maelyss est une femme. Certes parfois imprévisible et surprenante, mais elle reste une femme. Pourquoi je dis ça ? Parce que trois… deux… un…

- Ethaaan !

Bingo.Tandis qu’elle lui attrapait le bras pour le retenir, un sourire avisé s’étira sur les lèvres du jeune brun. Ces créatures sont si prévisibles quand on les connait. Ethan se retourna vers elle en masquant son air satisfait, pour lui offrir une mine innocente. Avec le petit sourcil interrogateur qui va avec ; genre il était étonné. Alors que pas du tout.

- D'où j'ai refusé des cookies ? Ce genre de trucs ne se refuse p... Oowh. Bah si t'en as envie vas-y. J'te retiens pas.

… OK donc ça ce n’était pas prévu. Je rectifie ce que j’ai dit tout à l’heure : Maelyss est TOUT LE TEMPS imprévisible. Green grimaça devant ce tournant décisif, voyant bien qu’il avait été un peu trop loin et qu’il l’avait bien énervé, sa blondinette. Shit.

- Bonne journée à vous deux.

Ooooh ! Il comprenait maintenant pourquoi elle était si remontée. Elle était jalouse. Et c’était tout le but d’avoir inclue Alice dans l’histoire. Le jeune homme avait réussi son coup à moitié… En fait nan c’était un véritable échec : En plus de l’avoir fait jalouser, elle refuse de venir avec lui. Ethan fronça les sourcils en sentant tout le fiel dans la voix de la jeune fille. Il la fixa un petit moment puis tourna les talons en prenant soin de refermer la porte derrière lui. Ridicule. Qu’est-ce qui est ridicule ? Ben de se prendre la tête pour rien. De défaire tous les efforts que tu t’efforces de faire. C’est… C’est épuisant. Le jeune brun s’enferma dans sa chambre et s’assied sur son lit encore chaud. Il posa son regard sur la bague en argent qui trônait sur la table de chevet, et finit par la mettre à son pouce errant dans ses pensées. Faut que je me change les idées. Green se leva et laissa tomber le peignoir au sol pour s’habiller et arrêter de trainer comme un déchet dans l'appartement à penser à Maelyss, mais quelqu’un frappa timidement à la porte. Argh purééée ! Il s’empressa d’enfiler un calbute histoire que la minette derrière ne soit pas choquée si elle venait à entrer subitement dans la chambre. Pas moyen d’être tranquille dans cte baraque.

- Ethan je... désolée, je me suis emportée. J'aurais bien voulu passer l'après-midi avec toi... mais si tu préfères le passer avec... quelqu'un d'autre, du genre... Alice, c'est... c'est ton droit.

Pendant que la jeune fille parlait, Green avait enfilé le reste de ses vêtements et s’était approché à pas de loup de la porte pour y coller son oreille afin d’être au plus proche d’elle. N’importe quoi ! Essayer de comprendre ce qu’elle bafouille vous ! De bonne foi, elle était tout simplement venue s’excuser auprès du jeune brun. On ne pouvait pas être plus mignonne. A travers la porte en bois Green l’entendit soupirer, alors il se décala de celle-ci, prêt à l’ouvrir croyant qu’elle avait fini de parler. Mais la jeune fille reprit doucement :

-Je pensais, 'fin j'espérais juste que... que... ... non rien, laisse tomber. Bonne journée...

Green restait là, planté devant la porte, la main sur la poignée. Il hésitait. Mais... quand on a une frangine avec soit, on avait pas le temps d’hésiter en fait. Effectivement, Indy débarqua en mode Al Quaida et ouvrit la porte en grand, cognant ainsi Ethan contre celle-ci. Aieuuuh ! Il porta sa main à son nez tout rouge à présent et fusilla la brunette du regard, qui s’agitait dans tous les sens.

- On peut savoir ce que tu fabriques avec mes affaires ?demanda-t-il, un peu énervé.

Cependant, elle resta muette comme une carpe et le prit par le bras pour l’attirer dehors. Et quand je dis dehors, c’est vraiment dehors. A l’extérieur de l’appart quoi. Elle lui balança ses affaires comme un mal propre et ferma la porte. Bam.

… … …

- Eeeeeh ! s’exclama-t-il.

Trois ans plus tard, Ethan capta enfin qu’il venait bien de se faire expulser de son propre chez lui. Nan mais c’est le comble ! C’est mon appart ! Alors qu’il s’apprêtait à défoncer la porte, Indy poussa également Maelyss à l’extérieur et la claqua à nouveau. Green s’abstint de lâcher un « Toi aussi ? » taquin. Le jeune brun frappa donc plusieurs fois sur la porte en hurlant que si elle n’ouvrait pas, il passera à la moulinette tous ses animaux et les bouffera pour le diner. Oui c’est un tantinet violent. Le voisin d’en face passa par là et regarda Ethan s’énerver, avec de grands yeux, prêt à prévenir les flics qu’un taré était en liberté. Green remarqua enfin sa présence, et lui adressa un sourire poli du genre « ‘lut. Fais beau aujourd’hui hein ?». Bon. Moment de solitude numéro deux. J’en ai marre d’avoir honte. Green contempla la porte à nouveau laissant le voisin s’éclipser. Voilà voilà. On s’est fait avoir comme des bleus. Soudain la poche de sa veste se mit à vibrer, alors il y sortit son portable pour y lire un adorable petit message.

«J’ai besoin de quelques ingrédients, pour la surprise de ce soir, alors peux-tu accompagner Yellow ? (tout de façon ta pas le choix, je t’ouvrirais pas la porte temps que ne te sois pas parti avec Elle ! =p) Vous pouvez prendre tout votre temps pour vous ballader en ville ! Je vous préviendrais quand vous pourrez revenir à l’appartement.
Câlin avec des Chocobons à mon Panda !
Ton Tigrou. =3»


Je sais pas si je suis censé la tuer ou la remercier de… Bref.
Lâchant un soupire, Ethan se tourna enfin vers la blonde, un air gêné au visage.

- Écoute Maelyss, je… ‘fin t’avais pas à t’excuser tu sais. Si tu n’as pas envie de passer l’après-midi avec moi, c’est tout à fait compréhensible. J’suis pas la meilleure des fréquentations, et puis tu as d’autres préoccupations plus importantes. Comme… Faire des muffins.

Il sourit. Quoi ? On a le droit d’ironiser un peu ! Il regarda Maelyss qui n’avait plus vraiment le sourire de tout à l’heure. Il grimaça encore une fois. Je suis définitivement le roi des boulets pour l’avoir vexé comme ça. Le jeune brun s’approcha donc d’elle et passa doucement le dos de sa main sur la joue de la belle blonde.

- Hey… Il est passé où ton joli sourire ? … Tu ne voudrais quand même pas que je te fasse subir le supplice de la mort pour qu’il revienne ?
demanda-t-il, joueur.

Quand il parlait du « supplice de la mort » il faisait bien évidemment référence aux chatouilles, qu’il craignait lui-même plus que tout. Ah c’était plus qu’horrible ce genre de choses. Rire contre son gré quoi. C’était vicieux comme procédé mais ça pouvait être marrant. Il lâcha un petit rire et se décala d’elle.

- Bon, je vais vous chercher ce qu’il faut pour vos gâteaux. Parce que, oui, sans ingrédients vous risquez de ne pas allez bien loin. Je suppose qu’il s’agit de la liste ? dit-il en pointant la feuille qu’elle tenait dans la main.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 6 Juin - 19:58
HRP :
 

En marchant dans le couloir en direction de la cuisine, elle croisa Indy qui lui remit un papier qu'elle ne lut pas sur le champ, croyant à tort qu'il s'agissait de sa recette. Elle regarda la jeune brune rentrer dans la chambre d'Ethan, puis sortir ce dernier de la pièce et même... de l'appart ? Je rêve ou elle est carrément en train de l'expulser ?! La petite blonde la fixa en train de fermer la porte sur Ethan sans réagir, complètement abasourdie par ce qu'elle venait de voir. Elle attendait des explications de la part d'Indigo, mais celle-ci se contenta seulement de lui montrer le papier remis auparavant et elle la poussa dehors également. Mais... Un bruit métallique se fit entendre dans la serrure, celui d'un verrouillage. Enfermée dehors... je suis censée cuisiner comment comme ça ? Pour avoir ses explications sur cette curieuse situation, la jeune fille choisit de lire le mot laissé par Indy.

« J’ai besoin d’encore quelques ingrédients pour une surprise… Pourrais-tu aller me les chercher ? Emmène Ethan avec toi, trouve des schocobons et offre-lui ! Tu seras immédiatement pardonnée, mon Bouton d’Or, par ce qui me sert de Grand-frère Panda ! Voilà ce dont j’ai besoin :

-Sauce chocolat
-Marshmallows
-Chantilly
-Deux paquets de SB (veille à ce qu’il ne me les mange pas tous TT.TT)
-Sucre glace

Merci d’avance ! Et bonne balade ! =3»


... quoi ? Elle veut que je quoi ?! Rien ne disait qu'Ethan lui serait d'accord de l'accompagner. Y avait Alice qui serait cer-tai-ne-ment plus encline à accepter son invitation selon ses dires, alors bon. Sérieusement... bouton d'or ?! C'est quoi ce surnom ? Même "ma fleur" sur ce coup ça aurait été ultra limite. Depuis quand Maelyss était proche d'Indigo ? Nan mais bouton d'or quoi... c'est la fleur qui sert à rien à part à dire si t'aimes le beurre. ... Donc ça veut dire que je suis un détecteur à beurre ? Incompréhensible, puis il n'y avait pas de beurre dans la liste.

- Écoute Maelyss...

Elle releva la tête dans sa direction, le regard toujours impassible.

- Je… ‘fin t’avais pas à t’excuser tu sais. Si tu n’as pas envie de passer l’après-midi avec moi, c’est tout à fait compréhensible. J’suis pas la meilleure des fréquentations, et puis tu as d’autres préoccupations plus importantes. Comme… Faire des muffins.

Ca va être dur pour les muffins en fait... Elle se demandait si cela voulait dire qu'au final, il préférait quand même passer l'après-midi avec elle. Elle s'apprêtait à prendre la parole lorsqu'elle sentit soudainement un contact au niveau de la joue. Ethan s'était approché d'elle et la lui caressait avec le dos de sa main. Ce contact doux et particulièrement surprenant la fit frémir et elle éprouva des difficultés à garder contenance dans c'était déstabilisant.

- Hey… Il est passé où ton joli sourire ? … Tu ne voudrais quand même pas que je te fasse subir le supplice de la mort pour qu’il revienne ?

Ses commissures se relevèrent timidement. Le "supplice de la mort", c'était la menace qu'elle utilisait quand elle était gamine, quand quelqu'un lui faisait la tête. Cela ne durait jamais souvent car sa présence enfantine suffisait pour amuser l'autre. Elle avait dû utiliser cette menace sur Ethan une fois ou deux, c'était curieux qu'il s'en souvînt vu sa mémoire digne de Dory. Finalement, sa main quitta la joue de la jeune fille, à son grand regret, bien qu'elle n'oserait l'avouer. C'était... perturbant. Elle refusait et cherchait ce contact avec le jeune homme d'une façon simultanée, comme s elle ne savait pas vraiment ce qu'elle voulait.

- Bon, je vais vous chercher ce qu’il faut pour vos gâteaux. Parce que, oui, sans ingrédients vous risquez de ne pas allez bien loin. Je suppose qu’il s’agit de la liste ?

Elle leva sa main à hauteur des yeux et froissa le papier d'Indy. Elle le rangea ensuite au fond d'une poche, signe qu'elle ne s'en préoccupait pas plus que cela. T'façon... c'était qu'une excuse de la part de Indy pour nous faire sortir. Pour le moment, elle voulait juste profiter de la journée. Avec Ethan. Ouais, c'était ce qu'elle comptait faire.

- Ca peut attendre. J'ai souvenir que tu m'avais proposé une sortie en ville, non ? Si t'es toujours partant... fit-elle taquine en lui prenant le bras et en lui faisait un sourire discret




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Green - Indy] Sonnette, plaquage & cookies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Dog Green
» origine INDY MEDIA
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Problème récurent avec la green stuff .
» Resine verte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-