Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Terrasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 21 Fév - 14:57

EVENT SPECIAL


La terrasse




De l'autre côté des gigantesques portes-fenêtres de la salle de bal se trouve une terrasse presque aussi grande que celle-ci. On y danse, on y rêvasse. Les dalles de marbre sont idéales lorsqu'il s'agit de valses. Délimitée par des petits murets clairs, la terrasse s'étend jusque dans le parc en contrebas où elle y descend par deux grands escaliers courbés. Ici, la vue sur les environs est splendide et la Lune éclaire suffisamment pour permettre de voir comme en plein jour


Principe de l'évent

- Vous postez dans le sujet du lieu où se déroule l'action de votre personnage
- Ne changez pas de lieu / sujet tous les deux posts
- Evitez les sujets saturés (où le RP sera difficile à suivre) et privilégiez des lieux avec moins de monde (c'est peut-être moins drôle mais cela permet de faire du RP sans problème)
- Lorsque votre personnage change de lieu (donc de sujet), signalez-le explicitement dans un spoiler à la suite de votre message (voir exemple 1)
- Lorsque vous décidez de fouiller un lieu (un tiroir, une pièce ou un placard), le Maitre du Jeu (dirigé par les admins) postera alors un message pour vous guider dans vos recherches et si des objets se trouvent dans l'endroit fouillé (voir exemple 2)

>> Les personnes ne suivant pas ces règles (existant pour maintenir ordre et cohérence au sein du RP) seront sanctionnées ! Bon RP à tous et toutes ;)


1/ Exemple pour changer de sujet

Bidule marchait dans la pièce. [...] Mais il ne trouvait toujours rien. Il décida alors de tenter sa chance ailleurs.
Spoiler :
 


2/ Exemple pour fouiller une pièce

>> J1
Bidule arriva alors face à un placard. [...] Curieux de son apparence, il se décida à l'ouvrir.
Spoiler :
 

>> Maitre du Jeu
Sur les étagères sont entreposées bibelots et dossiers papiers, mais nulle trace d'un quelconque objet ayant une véritable valeur. Néanmoins, tout en haut du placard, un curieux coffre attire l'œil. Mais celui-ci est verrouillé, il manque une clef pour l'ouvrir.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Anonymous
Invité
Dim 23 Fév - 13:30
J'arrivai un peu en avance. Et je vit qu'une partie des invité se trouvait déjà sur les lieux. Bah le plus gros n'allait pas tardé. Ce château était vraiment magnifique! Et ses jardin, waouh! C'était quelque chose! Comme si toute la beauté du monde c'était rassemblé en cette endroit. Cela me donnais envie de resté la à admiré le paysage. En remontant une l'allé principal j'aperçut une petite rangé annexe avec des rose, une rangé qui j'irai exploré. Déjà je dois trouvé le maître des lieux pour me présenté à lui. Je rentra dans la salle de balle pour voir s'il  y était, effectivement, il discutait avec un groupe d'invité. Je m'approcha du groupe, et arrivé à leurs hauteur fit un révérence dans ma magnifique robe vertes. Je pense que cela ce remarqué que j'affichait une attirance particulière pour la couleurs verte. Et je me présenta.

-Enchanté de vous rencontrez Messieurs. Je me prénomme Nagisa Oribukaze.


Ils eurent l'air étonné de ma large ascendance japonaise, appuyé notamment par mon accent. Mais ils me saluèrent tous poliment, et reprirent leurs conversation. Tandis que moi je me dirigeai vers la terrasse. Une vraiment très grandes terrasse, donnant directement sur le parc, par deux escalier imposant. On voyais un labyrinthe avec une fontaine en son centre. Qu'elle magnifique endroit! Je m'accouda à la rambarde et regarda au loin, perdu dans mes pensé. J’essayai d'imaginé dans qu'elle pièce il pourrait avoir caché la recette.  Le bureau. Trop banal, tout le monde penserai à cette zone en premier... Il fallait cherché dans la zone la moins soupçonnable. Et en même temps une zone avec peu de passage. Enfin après il peut y avoir beaucoup de passage, car c'est encore moins soupçonnable de la mettre dans une zone largement visité mais sa reste prévisible. Merci mon entrainement au centre plus les film, on en apprend des truc! En attendant d'avoir un idée je regarda les gens dans la grande salle. Il était 19h50 le moment ou le gros des invité arrivait commençait. Je regardai les gens arrivé depuis ma terrasse. Déjà vérifié si des personne correspondante au description fournis, même si ses personne serait masqué ou pas forcément présente, par la grande patronne pour des agents du loup. Mais il y avait tellement de monde que c'était plutôt dur de repéré des personne de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 24 Fév - 15:46
« Cette robe est beaucoup trop courte Maya !
- Il ne fallait pas venir me voir à la dernière seconde, sois déjà contente que j’ai pu t’en trouver une qui s’accorde avec ton masque,
rétorqua la dite Maya avant de pousser son amie dehors, allez files ! Tu vas encore être en retard… »

Allen poussa un long soupir disgracieux, il était presque 20h lorsque cette dernière arriva devant l’immense demeure de son hôte : Alphonse de Vaubigny. Ce ne fut pas chose aisé que d’y parvenir, le sens de l’organisation si aiguisé de notre protagoniste lui avait valu de ne pas emporter l’adresse du château, ainsi elle se retrouva bien bête à l’arrière de son taxi quand ce dernier lui demanda « ou la d’moizelle voulait s’rendre ? ». Heureusement pour elle, le conducteur pu la mener à destination, non sans quelques détours expliquant son arrivée pile à l’heure alors que pour une fois, la petite fée avait prévu de se présenter un peu plus tôt. Enfin, il était déjà exceptionnel qu’Allen se présente à l’heure quelque part.

« J’aurais dû partir avec Zeph’ ! » pensa la jeune femme tout en levant des yeux émerveillés devant la grandeur du château. Que venait faire le Roi de Concordia dans cette histoire ? Ce n’était qu’un simple caprice d’Allen qui, ne connaissant personne d’également convié au bal, n’avait pas voulu s’y présenter seule. Après de multiples promesses futiles, des « je te le revaudrais, s’il te plait ! », la Princesse l’avait emporté…non sans mal. Toutefois, la petite rousse n’avait guère plus l’habitude des grandes réceptions, et de ce fait de porter des robes, son dernier recours, une petite heure à peine avant l’heure prévu, était une amie de la ville bien étonnée de la voir débarquer avec des yeux de biches en criant « Maya il me faut une robe ! Un truc de fille quoi ! ».
La Princesse de Cottingley était donc perché sur de petits talons aiguilles inconfortables lui donnant une silhouette élancée, sa courte robe noir lui chatouillant les cuisses à chaque pas, un peu perdu face à tout ce monde qui se dirigeait à l’intérieur de la demeure. Elle n’avait pas oublié, pour une fois, son masque noir lui cachant une partie du visage. Etait-ce vraiment nécessaire afin de ne pas la reconnaître ? Peu de personne possédait une tignasse écarlate, il était improbable qu’on ne la reconnaisse pas si jamais on devait la rechercher. La jeune fille poussa son deuxième soupir de la soirée et secouant légèrement sa tête afin de chasser une mèche rebelle de sa joue, cette dernière retombant soigneusement avec les autres, épousant la forme de son cou.
Enfin, se munissant d’un beau sourire, elle pénétra la demeure.

A peine avait-elle mis un pied dans le château de son hôte que tout l’émerveillait autant que tout l’étouffait. Chaque lumière, chaque tableau, chaque rideau, chaque coupe de champagne, rien n’était laissé au hasard. Au milieu de cette finesse, de cette bourgeoisie, Allen se sentait comme une étrangère, une tâche noire au milieu d’une parure d’or qui n’avait pas lieu d’y être. Que faisait-elle ici déjà ? Ah oui, une recette pour son employeur, qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire pour une pâtisserie… Oubliant les règles de bienséances qu’on lui avait jadis enseignées, la petite fée franchis la salle de bal rapidement, tant bien que mal du haut de ses escarpins. Fallait-il faire un stage pratique d’une semaine pour marcher correctement avec ces trucs ? Aussi gracieusement que possible Allen se dirigea vers ce qui semblait être une terrasse, son estomac lui criant pourtant de se jeter dans la salle à manger pour y goûté chaque mets, mais la jeune femme avait besoin d’air frais, de quitter la chaleur pour elle insoutenable que produisaient les lustres suspendus au plafond par dizaines.
Allen finit par passer les grandes portes fenêtres qui séparaient la salle de bal de la terrasse, débouchant sur un espace recouvert de délicates dalles de marbres sur lesquelles ne put s’empêcher de buter notre protagoniste, surement munis de spaghettis à la place des jambes. La princesse à la grâce indéfinissable se rattrapa tant bien que mal sur le muret qui la séparait d’une chute d’une certaine hauteur. Ouf. Elle replaça d’une main son masque qui barrait désormais son visage, puis prit une grande inspiration…avant de soupirer pour une troisième fois. « C’est vraiment pas pour moi ces conneries… » se dit-elle avant de lever les yeux vers le parc qui s’étendait devant elle. Son sourire s’étendit, la lune, si ronde et belle, éclairait délicatement le jardin dont la vue était imprenable depuis la terrasse. Une légère brise la rafraichit, elle laissa le vent soulever ses courts cheveux et se délecta de l’odeur si appréciable de la nature. Ce bal n’était pas si mal, au moins son hôte avait un merveilleux jardin.

Doucement, Allen se reconnecta à la réalité, elle n’avait pas remarqué la présence d’une jeune fille à ses côtés qui avait surement assisté à la magnifique maladresse de notre protagoniste. Sa tête tourna lentement vers ce nouveau personnage alors que le vent faisait voler quelques mèches vertes devant ses yeux. Une grande robe verte bustier venait recouvrir le corps de cette jeune fille plutôt fine ne semblant pas dépasser la majorité. Cette dernière n'était pas étrangère à Allen qui se mit à fixer la jeune fille tout en fronçant les sourcils. « Nag... Non c'est pas parce que quelqu'un à les cheveux verts que c'est forcément elle. Mais... »Les joues d’Allen rosir quand elle se rendit compte que fixer une personne de la sorte n'était pas vraiment polis.
Elle soupira…une quatrième fois… se maudissant elle-même d’être si empotée.
Allen se racla discrètement la gorge avant de s’accouder au petit muret, dans la même position que la jeune femme à la chevelure de jade qui lui inspirait une grande sympathie tant elle ressemblait à sa plus grande amie Nagisa. Tout en contemplant le ciel, elle s’adressa à cette dernière, un délicat sourire accroché aux lèvres.

« Il fait bien meilleur ici… »

La petite fée c’était sentit dans l’obligation de dire quelque chose, non pas pour faire ami-ami, mais pour faire oublier à son interlocutrice, sa maladresse d’il y a peu. Et aussi pour faire taire la petite voix dans sa tête qui lui hurlait «C'est Nagisa ! Débile ! ». Allen aurait pu s'en assurer en lui demandant, tout simplement, mais il y avait une chance que ce ne soit pas elle, et là, elle aurait été bien gêné ! Comme si elle n'avait pas déjà attiré l'attention avec ses deux pieds gauches... Tout en attendant une réponse, la jeune femme se mit à fixer la salle de bal, observant chaque personne minutieusement, se demandant qui était des alliés, qui des ennemis, car il était évident que des membres de cette autre agence se présenteraient aussi. Enfin une autre question flottait également dans son esprit : ou était Zephyrius ? Il avait intérêt à être venu, sinon la jeune Princesse allait crier au scandale pendant un sacré bout de temps… Mais le connaissant, il n’allait évidemment pas se présenter comme tout le monde.
La plus importante question demeurait tout de même sans réponse, ou trouver cette recette ? GML était bien gentil d’envoyer ses agents dans un château si gigantesque sans autre indication que « chercher une recette » … la soirée n’était pas prête de se terminer…
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 2 Mar - 17:51
J'était plongé dans l'observation du jardin, réellement magnifique vue de haut. Jusqu’à ce que j'entende un bruit de chute à côté de moi, je me retourna et vit une jeune femme s'étalé en se rattrapant à la rambarde. J'aurai voulu l'aidé, mais elle était perdu dans ses pensé et avait l'air d'avoir rien. Je me remit à regardé le jardin, lui jetant quelque coup d’œil discret. Après s'être redressé elle regarda le jardin un moment, puis elle tourna la tête vers moi et me fixa. Comme si j'était une extraterrestre. J'allais lui demandé ce qu'elle avait quand elle lâcha un soupir. Puis elle se mit dans la même position que moi et me parla.

-Il fait bien meilleur ici… 

Cette voix ? Non... Cela ne peut pas être elle! Enfin si... La patronne à précisé que des agent du loup serait la, donc c'est peut-être ma Allen.


-Je suis tout à fait d'accord.

Cette fois c'était moi qui la fixait, c'est vrai qu'elle lui ressemblait beaucoup, mais si je me trompai ?... Il fallait faire attention, cette mission est sérieuse, si on ne ramenait pas la recette la patronne à prévus pas mal d'heure supplémentaire non payé... Donc je devait resté concentré. Mais si jamais c'était Allen! On pourrai se reparlé! Cela fait un petit moment qu'on ne s'est pas vue... Après l'avoir fixé un moment, je regarda une nouvelle fois les alentour et m'attacha à l'architecture du bâtiments, un style assez particulier type petit château occidentaux. Très différent de ce qu'on à chez moi, mais tout de même magnifique!

-Avec les gens qui afflue cela va vite devenir étouffant dans la salle de danse, donc je profite de l'air frais du début de soirée. Car après bien des gens viendrai ici, vous ne croyez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 5 Mar - 21:34


La musique d’un magnifique orchestre emplissait désormais la tête d’Allen qui battait la mesure du son avec son doigt. Toute son enfance on lui avait enseigné les arts en tout genre, dont celui de la musique, une chose qu’elle affectionnait tout particulièrement et dont les cours, pour une fois, la passionnait. S’ajoutant à la danse, on y trouvait une petite Princesse bien assidue lors de ces enseignements-là. La musique rend vivant… c’est ce qu’elle ressentait à chaque fois qu’une mélodie venait faire battre son cœur plus vite. A cet instant, elle n’eut qu’une envie : rejoindre ces gens sur la piste de danse. Toutefois, une chose lui parut encore mieux qu’aller danser : manger. Une douce odeur de petit-four lui parvint depuis la salle et le ventre de notre protagoniste émis un petit rugissement : en vue de cette soirée, Allen n’avait rien avalé depuis le matin, espérant pouvoir goûter à chaque plat servi.
Elle en oublierait presque sa mission.
Et il n’y avait pas que la mission qu’elle oubliait, son interlocutrice venait de lui répondre sans qu’elle ne s’en aperçoive, plus occuper à écouter la musique en provenance de l’orchestre que la voix de la jeune fille. « Merde ! J’ai pas entendu le son de sa voix… » La petite fée venait de laisser filer une chance de reconnaître, ou non, son interlocutrice qui c’était mise à la fixer étrangement. Etait-ce une habitude chez les gens sur cette terrasse que de se dévisager ?
Allen se sentit vraiment gêné, encore plus que lors de sa maladresse d’il y a peu. La jeune fille qu’elle avait en face d’elle attendait peut-être une réponse… Les lèvres de notre protagoniste s’entrouvrirent alors que son interlocutrice reprenait la parole.

« Avec les gens qui affluent cela va vite devenir étouffant dans la salle de danse, donc je profite de l’air frais du début de soirée. Car après…
- Nagisa ! »


La petite fée coupa vivement la parole à son amie, étant désormais bel et bien sûr de son identité. Cela faisait plusieurs semaines qu’elles n’avaient pu se voir de par leurs travails respectifs même si elles n’habitaient pas très loin l’une de l’autre. Le sourire d’Allen s’élargit alors qu’elle sautait au cou de son amie, l’étreignant comme si des années entières les avaient séparés.

« Qu’est-ce que j’suis bête ! J’ai failli ne pas te reconnaître ! » S’exclama la petite fée tout en faisant désormais face à la jeune fille à la chevelure de jade.

Allen avait désormais la certitude que l’autre agence était présente mais cela lui importait peu, sa Nagisa était là, la soirée promettait d’être agréable finalement. Tout en contemplant son amie, notre protagoniste émit un petit sifflement suivi d’un léger rire.

« Woooh, et bah tu vas aller draguer du petit bourgeois dans cette robe ! T’es resplendissante ! »

Quand Allen se trouvait avec son amie, plus rien n’avait d’importance, bien qu’en temps normal pas grand-chose n’ait d’importance, mais avec sa Nagisa, c’était comme si tout le reste était futile et inintéressant. Elle aurait eu envie de tout laisser de côté et d’aller danser avec elle, de vider le buffet, de rire, de chanter… S’il n’y avait pas un certain loup aux dents pointues qui l’accueillerait la gueule ouverte le lendemain si elle faisait ça. Enfin, elle avait tout de même le droit de s’amuser un peu, ce n’était pas tous les jours qu’on était invité chez Monsieur Alphonse de Vaubigny le grand, l’unique… Qu’elle n’avait d’ailleurs même pas salué.

« Dis Nagi’, t’es allé voir Vaubi’machin ? J’ai foncé ici et je crois… qu’il se peut… que j’ai omis… de peut-être aller le saluer… » Déclara-t-elle en prenant un air faussement gêné avant de rire de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 5 Mar - 23:16
Nagisa ! »

- Allen! C'est donc vraiment toi!

Je me retrouva avec ma meilleure amie dans les bras et souriante. Je lui rendit l'étreinte tout sourire moi aussi.

« Qu’est-ce que j’suis bête ! J’ai failli ne pas te reconnaître ! »

J'éclata de rire, lui déposant un bisous sur la joue toute contente de pouvoir la voir.

-J'avais peur de me trompé, j'aurai dut suivre mon instinct.

Je continuai de te serrer contre moi.

-Je suis trop contente!

Tu lâcha un sifflement en souriant légèrement.

« Woooh, et bah tu vas aller draguer du petit bourgeois dans cette robe ! T’es resplendissante ! »

-Un ou une, après faut voir ce qu'il y à. Je riait après avoir dit cette phrase.

« Dis Nagi’, t’es allé voir Vaubi’machin ? J’ai foncé ici et je crois… qu’il se peut… que j’ai omis… de peut-être aller le saluer… »

-Ouai, je suis allé le salué vite fait.

Je vit ta gènes, puis tu éclata de rire, et je comprit que ce n'était qu'une fausse gène. Je rit avec toi pendant un moment.

-Puis au pire tu le croisera bien assez tôt dans la soirée, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 7 Avr - 20:28


Allen ne savait pas si saluer son hôte, ou non, avait une quelconque importance. A vrai dire, elle n'en avait rien à faire et surtout... aucune envie ! Ne le connaissant ni d'Adam ni d'Eve, elle se serait retrouvé bien bête à devoir se présenter devant cet inconnu au grand nom si connu. Nagisa semblait s'être rapidement présenté à lui.

« Ouai, je suis allé le salué vite fait. Puis au pire tu le croisera bien assez tôt dans la soirée, non ?
- Mouais, bon j'vais pas aller le voir, décida la petite fée en jetant un coup d'oeil dans la salle de bal, de toute façon il est occupé je vais pas aller lui faire des courbettes, il ne s'en rendra pas compte ! » Finit-elle tout en faisant mine de faire la révérence.

Sa décision prise, Allen se tourna vers le jardin bercé de la douce lumière du ciel étoilé, et se plongea dans quelques souvenirs perdues avec une pointe de nostalgie, elle dansait de nouveau lors des grandes réceptions organisées par ses parents au royaume de Cottingley. Dans une robe de soie brodé d'or, Allen virevoltait et tournait au rythme de valses féeriques emportant ses problèmes à chaque notes. Allen dansait, dansait jusqu'à se que ses pieds nues lui hurlaient de s'arrêter. Allen souriait, souriait comme jamais, car les notes faisaient vibrer son coeur et son âme. Allen vivait, vivait la mélodie comme aucune fée ne le faisait.
S'arrachant à ses pensées qui lui valaient quelques minces regrets, la jeune femme  s'adressa à son amie, un petit sourire espiègle sur les lèvres :

« T'es là pour la mission je suppose Nagi' ? »

Elle n'avait pas une folle envie d'aborder le sujet, mais il était évident que GML et MG les avaient envoyé. Et de ce fait, chacun devait accomplir son travail. Pourtant, Allen avait envie de prendre cette situation comme un jeu, car de toute manière elle prenait tout comme une partie de rpg, et elle savait que Nagisa comprendrait.

« La perdante invite l'autre au resto' ! Ok ? »

S'en suivi un grand sourire de la petite fée dont le ventre continuait à grogner. «Merde, où sont donc ces petits fours ?! ». Son estomac allait guider ses pas, tout en s'approchant de l'entrée de la salle de bal, Allen se retourna, toute guillerette.

« On se retrouve dans la soirée Nagi' ! » Affirma la rousse tout en lui envoyant un bisous invisible.

Comme une morte-vivante à l'appétit grandissant, Allen franchit la grande porte-fenêtre qui la séparait de la salle de bal. La faim lui faisait faire des folies, elle en oubliait la chaleur étouffante qui y régnait mais surtout sa mission.
L'appel des petits fours surpassent les plus effrayantes canines.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

Terrasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Missions & events :: Bal masqué-