Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La cafét', c'est génial, si t'as pas faim [PV Reine des Neiges]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Dim 16 Juin - 10:09
Ça pue, trop de bruit, trop de monde et la nourriture à l'air toxique. Voici la cafét' de l'Organisation. Il fallait vraiment chercher pour faire pire. Anna lâcha un petit soupir en regardant son plateau, où même le dessert ne faisait pas franchement envie. Elle regrettait déjà la somptueuse maison de sa mère. Après la "mort" de celle-ci, elle avait du revendre la maison, souhaitant mettre un peu d'argent de côté pour en acheter une moins cher à entretenir et plus près de son lieu de travail. N'empêche qu'elle aurait du garder la cuisinière, parce que là...
Elle quitta la file et se dirigea directement vers une table libre, un peu à l'écart et où elle ne serait pas dérangée. De toute façon, elle n'allait pas rester ici bien longtemps, le temps de trouver un truc comestible dans son assiette et de repartir. GML devait bien avoir quelques missions à proposer ? Et puis, si elle avait encore le temps, elle chercherait peut-être un endroit où loger. Peut-être.
Sa fourchette bougeait machinalement la nourriture, sans qu'elle ne mange, les yeux dans le vide, toute à ses pensées. C'est pour ça qu'elle n'entendit pas tout de suite des pas se rapprocher de sa table, lui faisait lever la tête vers la personne qui arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 16 Juin - 10:54
Toujours autant de monde. Toujours autant de bruit. Telles étaient les raisons qui poussaient habituellement Serafina à éviter la Cafétéria de l'Organisation, préférant manger dehors ... Oui mais voilà, ici étaient réunis tous ces agents croisés tant de fois dans les couloirs, inconnus les uns aux yeux des autres pour la plupart et qui pourtant possédaient tous un point commun : ce lien qui les liait à l'Agence, au Grand Méchant Loup. C'est cette proximité avec les autres qu'elle recherchait aujourd'hui, bien que ce ne soit pas dans sa nature. Elle voulait entendre le bruit des conversations, voir l'agitation.

Cependant ses pensées l'emmenaient loin, très loin de cette cafèt' à l'allure minable et aux repas infects - comme toutes les cafèt' en somme. Où avait-elle bien pu égarer ce fichu pendentif qui lui était si précieux ? Dernier cadeau d'une mère longtemps haïe autant qu'aimée. Dernier souvenir d'une reine qui avait connu un passé glorieux mais qui avait disparu après une dure décadence. Elle n'aurait eu aucun remords à le perdre si avec lui n'avait pas disparu le charme lui permettant de contenir le froid en elle... Au lieu de n'apporter qu'une légère brise glacée dans les pièces dans lesquelles elle passait, à présent elle apportait un froid polaire. Il faut dire que ses réflexions n'arrangeaient rien au phénomène. Alors pour éviter de congeler tout le monde dans un rayon de 5 mètres, elle devait maintenir une pression constante sur sa nature de glace. Autant dire qu'elle commençait à fatiguer de ne penser qu'à cela et elle espérait que le bruit et la chaleur dégagée par tous ces corps réunis pourraient l'aider à gérer. 

Serafina, plongée dans ses pensées, avait fait la file et rempli son plateau comme un automate et à présent se dirigeait vers une place qui lui semblait libre sans même se préoccuper de ce qu'il se passait autour d'elle. Aussi fut-elle très surprise lorsque son esprit se reconnecta au présent et qu'elle découvrit en face d'elle l'un des plus dangereux agents de GML : La Chasseuse.

- Bon...bonjour, bredouilla-t-elle encore un peu dans le brouillard de ses préoccupations.


Dernière édition par Reine des Neiges le Dim 16 Juin - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 16 Juin - 11:29
- Bon...bonjour.

La température baissa un peu, éloignant d'avantage encore les quelques agents qui flânaient dans la cafét', à la recherche d'une table encore libre. Tiens donc, un agent qui avait un pouvoir sur ça... Elle en avait entendu parlé, évidemment, mais impossible de se souvenir de son nom... Princesse de la glace ? Déesse du froid ? Non... Reine des Neiges. Il faudrait demander les noms de tous les agents à GML, un jour, histoire de ne pas confondre, durant les missions.
N'empêche, elle la regardait bizarrement, tel qu'on pourrait presque croire qu'elle avait peur. Enfin, tous les agents avaient leur réputation et la sienne n'était plus à faire. Celle de la Reine non plus d'ailleurs, puisqu'elle en avait entendu parler. Il parait même qu'elle allait emménager dans une immense maison, un peu à l'écart de la ville, dans le style villa somptueuse. Quoique, ça restait une reine, sans doute avait-elle des goûts princiers.

- Salut.

La fille aux cheveux blancs - étrange... il faudrait noter ce détail quelque part... - semblait perdue dans ses pensées. Peut-être était-ce à cause de ça, qu'elle était là ? Si perdue qu'elle n'avait pas fait attention à la table à laquelle elle s'asseyait. Préoccupée alors ?
Sa fourchette cherchait toujours quelque chose de bon dans son assiette, dont le contenu ne ressemblait à rien de potentiellement comestible. Vraiment pas une bonne idée d'être venue ici, la prochaine fois elle mangerait en ville. Elle finit par poser la fourchette, et prit la belle pomme verte qui se trouvait sur son plateau, avant de croquer dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 16 Juin - 11:43
- Salut.

Bon, il semblait clair que ce n'est pas la Chasseuse qui allait engager la conversation ... Mais après tout, qu'avaient-elles à se dire ? Serafina avait atterri là tout à fait par hasard, ne s'attendant pas à tomber sur une des légendes de l'Organisation. Surtout qu'elle ne savait pas grand chose d'elle ... Dans tout ce qu'elle avait entendu sur la personne qui lui faisait face, elle se souvenait qu'elle s'appelait Anna. Ca ne la menait pas loin, mais c'était toujours ça ! Ensuite, ne lui revenaient en mémoire que les rumeurs sur ses exploits et sa dangerosité.

Elle l'observa alors attentivement chipoter dans son assiette avant de mordre dans sa pomme. Elle finit par parler tout en commençant à manger sans réel appétit :

- J'avoue que je n'avais pas prévu de m'asseoir à votre table, mais maintenant que je suis là autant rester ... Je n'ai jamais eu le plaisir de partir en mission avec vous bien que votre réputation soit connue de tous. Alors enchantée de vous rencontrer enfin, Chasseuse.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 16 Juin - 12:16
- J'avoue que je n'avais pas prévu de m'asseoir à votre table, mais maintenant que je suis là autant rester ...

Anna hocha la tête, pas dérangée par cette présence imprévue. Tant qu'elle ne posait pas trop de question et qu'elle la laissait tranquille, elle n'avait rien contre elle. Et puis, c'était peut-être le moment de sympathiser avec un membre de l'Organisation... 'fin, fallait pas non plus s'attendre à ce qu'elle devienne gentille et bavarde pour autant, hein.

- Je n'ai jamais eu le plaisir de partir en mission avec vous bien que votre réputation soit connue de tous. Alors enchantée de vous rencontrer enfin, Chasseuse.

Que de compliments. Un petit sourire se dessina sur les lèvres roses d'Anna. Pour un peu, sa mauvaise humeur s'en irait. Qui n'était pas sensible à la flatterie ici ? Et puis, c'était toujours agréable de savoir que sa réputation la précédait maintenant dans l'Organisation. Il aura fallu du temps, mais après quelques missions, tous avaient bien compris comment elle fonctionnait, et plus personne n'était venu la déranger. Ça valait mieux pour tout le monde, même si certains continuait à la comparer à sa mère, qui elle aussi, n'était pas inconnue ici...

- Moi de même, Reine des Neiges. J'ai aussi entendu parlé de vous... Les gens sont décidément très bavards ici, vous ne trouvez pas ?

En fonction de la réponse, elle se montrerait peut-être plus encline à parler avec fille en face d'elle. Mais, quelque chose l'intriguait chez cette personne. Ca aussi, elle en avait eut écho, mais c'était d'autant plus flagrant en vrai. Une aura particulière se dégageait d'elle, et pendant un instant, la Chasseuse se posa une question toute bête : qu'elle âge avait la Reine ?


Dernière édition par La Chasseuse le Dim 16 Juin - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 16 Juin - 12:54
Serafina était contente, elle avait réussi à entamer la conversation sans se faire découper en tranches très fines ... Elle avait même réussi à faire sourire son interlocutrice ! Exploit pour le moins remarquable ; cela lui semblait totalement contradictoire avec ce qu'on lui avait raconté d'elle. Mais après tout, quel agent ici n'était pas bizarre ou renfermé ? Tous avaient une histoire plus ou moins compliquée, plus ou moins difficile. Cela n'empêchait pourtant personne d'avoir une part humaine en soi. Alors peut-être que la Chasseuse avait, elle aussi, une part humaine. Les gens préfèrent toujours retenir les actes sanguinaires plutôt que d'essayer de comprendre ce qui avait amené leurs auteurs à les commettre.

- Moi de même, Reine des Neiges. J'ai aussi entendu parlé de vous... Les gens sont décidément très bavards ici, vous ne trouvez pas ?

Sa propre réputation était-elle si importante qu'Anna y avait porté attention ? Cela eut le don de surprendre la jeune femme. Serafina tourna ensuite sa fourchette dans l'espèce d'infâme purée dans son assiette avant de répondre :

- Extrêmement bavards, il est vrai. Mais peut-être un jour auront-ils des informations plus intéressantes à raconter ? Car il me semble que leurs racontars sont certes véridiques, mais souvent bien trop superficiels ...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 16 Juin - 13:45
Elle croqua de nouveau dans sa pomme, seul aliment peu près potable qu'elle avait trouvé ici. Il faudrait signaler ça au boss, un jour, quand elle serait porte parole des membres de l'Organisation, sa voix s'élevant pour défendre leur droit. Haha, la bonne blague. Comme si ça lui importait... Pour le nombre de fois où elle mangeait ici, franchement...

- Extrêmement bavards, il est vrai. Mais peut-être un jour auront-ils des informations plus intéressantes à raconter ? Car il me semble que leurs racontars sont certes véridiques, mais souvent bien trop superficiels ...

Nouvel hochement de tête. Quoique, tous n'était pas véridiques. Par exemple, elle avait apprit bien des choses sur elle en écoutant un peu. Par exemple, elle aurait tuée Belle-Mère, uniquement pour prendre sa place dans l'Organisation. Ou, dans le même sens, elle l'aurait tuée sous ordre de GML pour prouver sa loyauté. Pff... Il parait qu'elle aurait trouver sa cape sur le corps du premier mec qu'elle a tué, entre autre... C'était lassant... Comme quoi, on ne pouvait avoir une bonne réputation, sans quelques sacrifices.

- Des informations intéressantes ? Il est vrai que dans un sens, ce serait mieux, mais dans l'autre, voir sa vie se répandre comme une trainée de poudre dans toute l'Agence serait assez dérangeant... Vous ne pensez pas ? Ils en savent déjà assez pour nous faire parler de ça, n'est-ce pas déjà suffisant ?

Plus de sourire. Mais une vague lueur d'intérêt dans le regard. Elle sortait de sa bulle, et pour une fois, ne le regrettait pas dans la minute de l'avoir fait. Il faudrait réfléchir à faire une missions avec elle, un jour... Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 16 Juin - 15:44
- Des informations intéressantes ? Il est vrai que dans un sens, ce serait mieux, mais dans l'autre, voir sa vie se répandre comme une trainée de poudre dans toute l'Agence serait assez dérangeant... Vous ne pensez pas ? Ils en savent déjà assez pour nous faire parler de ça, n'est-ce pas déjà suffisant ?

Apparemment tout n'était pas tout à fait faux dans les ragots sur la Chasseuse ... Notamment cette envie de rester à l'écart des autres et surtout que les autres restent à l'écart d'elle. Pour Serafina, la vie privée était importante mais si l'on voulait garder ses secrets ... eh bien secrets, rien n'était plus efficace que de ne jamais en parler. Alors plutôt que de savoir que les gens pouvaient potentiellement raconter des idioties sur son compte, elle aurait préféré que ces mêmes gens réfléchissent un peu plus aux causes et profondeurs des choses au lieu de se contenter de la surface visible par tout le monde.

- C'est vrai, c'est vrai ... En même temps, ne nous connaissant pas, les rumeurs et réputations qui nous sont rattachées sont les seules choses dont nous disposons pour nous faire une idée plus ou moins correcte sur l'autre. De même que cette base représente la seule façon de débuter notre conversation ...

Serafina porta quelques petits pois à sa bouche, les mâcha, puis avala en grimaçant ...

- Sauf si vous tenez particulièrement à discuter de cette abomination que les cuisiniers de la cafétéria appellent nourriture, ajouta-t-elle avec un demi-sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 16 Juin - 17:21
- C'est vrai, c'est vrai ... En même temps, ne nous connaissant pas, les rumeurs et réputations qui nous sont rattachées sont les seules choses dont nous disposons pour nous faire une idée plus ou moins correcte sur l'autre. De même que cette base représente la seule façon de débuter notre conversation ...

Si son visage resta impassible, les yeux de la Chasseuse, eux, se mirent à briller de malice. Donc on écoutait bien ce qui se disait à son sujet... En même temps, on ne pouvait pas prétendre être l'agent la plus mystérieuse de GML et être blanc comme neige. Elle moins que d'autre. Son passé était trop couvert de rouge pour ne pas attirer l'attention... Mais, pouvait-on s'attendre à autre chose de sa part ?

- Sauf si vous tenez particulièrement à discuter de cette abomination que les cuisiniers de la cafétéria appellent nourriture, ajouta-t-elle avec un demi-sourire.

Cela aussi, aurait pu la faire sourire, mais elle se contenta de croquer de nouveau dans sa pomme.

- Alors, vous croyez les rumeurs qui courts à mon propos ?

Ses grands yeux bleus fixaient ceux de son interlocutrice, guettant sa réponse avec patience. C'était une question que la Reine pouvait lui rétorquer, sauf que contrairement à elle, elle savait discerner le vrai du faux.


Dernière édition par La Chasseuse le Dim 16 Juin - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 16 Juin - 18:18
- Alors, vous croyez les rumeurs qui courts à mon propos ?

Serafina sentait poindre sous cette question d'apparence parfaitement banale une curiosité quelque peu tendue. Elle hésita un moment, cherchant dans les yeux bleus qui la scrutaient quelle réponse la dangereuse Chasseuse attendait. Elle aurait pu lui retourner la question sans y répondre. Elle aurait pu contourner la difficulté. Elle aurait pu répondre totalement par l'affirmative ou nier tout en bloc. Elle aurait pu, oui. Mais cela aurait été se faciliter la tâche. Et la vie facile ne plaisait pas autant à la jeune femme que les difficultés. Elle décida de répondre honnêtement à la question, les yeux toujours plongés dans ceux de son interlocutrice :

- Je ne retire des rumeurs que ce qui pourrait potentiellement m'intéresser. Souvent les gens se sentent obligés d'inventer ou d'amplifier les événements, j'en ai parfaitement conscience aussi je ne tiens pas pour argent comptant tout ce qui se dit. Plus encore lorsqu'il s'agit des agents les plus secrets de GML.

Serafina finit par repousser son plateau, posa ses coudes de part et d'autre, et appuya son menton sur ses mains avant de demander avec un sourire des plus avenants :

- Cette réponse vous satisfait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 17 Juin - 11:24
- Je ne retire des rumeurs que ce qui pourrait potentiellement m'intéresser. Souvent les gens se sentent obligés d'inventer ou d'amplifier les événements, j'en ai parfaitement conscience aussi je ne tiens pas pour argent comptant tout ce qui se dit. Plus encore lorsqu'il s'agit des agents les plus secrets de GML.
Bonne façon de réfléchir, elle pouvait lui reconnaître ça. Il ne fallait jamais se fier aux rumeurs, et plus la personne était haut gradé, plus il y avait de chance pour qu'elles soient fausses. Et si elle laissait la place de main droite du chef à la Sorcière, elle n'était pas pour autant de ses petits sbires qui ne savaient rien sur rien.
Tout ici demandait beaucoup d'informations. Les missions, comme les personnes qu'on fréquentaient. Chaque personne ici cachait un passé plus ou moins sombre et plus ou moins célèbre, qui avait inspiré un jour, un conte de fée. Elle-même était un conte, même si dans l'histoire, son personnage était effacé. Cela l'amusait, de voir que dans cette réalité, elle prenait une place si importante, contrairement à ce que raconte l'histoire...
Tout en réfléchissant, elle continuait de grignoter sa pomme, dont elle ne laissa bientôt presque plus rien. Elle posa les restes sur le plateau, avant de pousser ce dernier sur le côté, pour ne pas être gênée avec.
La jeune femme qui lui faisait face poussa elle aussi son plateau, avant de lui sortir son plus beau sourire :

- Cette réponse vous satisfait-elle ?
- Parfaitement.

Elle avait encore faim... Faut dire qu'une pomme, c'est un peu maigre comme repas... Il lui aurait au moins fallu une deuxième... Elle irait en ville après, chercher un truc à manger à l'épicerie. Le loup attendra bien un peu. Et tant qu'elle n'était pas convoquée, elle pouvait se permettre de prendre une dizaine de minutes pour manger.

- Savez-vous ce qu'on retiendra de notre passage ici ? Les contes. De moi, on ne verra que "celui" qui épargna la vie de Blanche-Neige. De vous, ce serra la reine perchée dans sa montagne et qui brisa nombre de cœurs. Mais, voyez-vous, ce n'est jamais la vérité. Ou du moins, pas la totalité.

Enfin... Elle n'avait pas épargnée Blanche-Neige... Elle l'aurait bien tuée, si le nain, n'était pas arrivé au mauvais moment. Elle avait d'ailleurs entendu parler d'une jeune fille, qui aurait rejoins l'Organisation et qui pourrait être elle... Il faudrait vérifier tout cela auprès du boss, dès qu'elle aurait un peu de temps à y consacrer. Après tout, ce n'était toujours que des rumeurs.
Anna releva légèrement la tête, de façon à ce que même Reine ne soupçonne le geste. Le regard de quelques agents coulaient vers elles, la plupart surprit, d'autres curieux. Ceux qu'elle surprit à l'observer se détournèrent rapidement, lui arrachant un minuscule sourire, qui s'effaça aussitôt qu'il était apparu.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 17 Juin - 16:45
- Parfaitement.

Encore un bon point ! Finalement Serafina commençait à aimer celle que tout le monde craignait ; elle n'était pas si asociale et puis ... Elles n'étaient pas tellement différentes toutes les deux. Toutes deux avaient un passé lourd, toutes deux étaient des agents de GML plutôt hauts gradés mais surtout toutes deux avaient à essuyer le regard des autres.

- Savez-vous ce qu'on retiendra de notre passage ici ? Les contes. De moi, on ne verra que "celui" qui épargna la vie de Blanche-Neige. De vous, ce serra la reine perchée dans sa montagne et qui brisa nombre de cœurs. Mais, voyez-vous, ce n'est jamais la vérité. Ou du moins, pas la totalité.

Ce conte ... Et la place que la jeune femme y occupait la firent sourire. Le résumé était vite fait, certainement, mais la vérité était bien plus compliquée que cela... Et de nombreux personnages ayant eu une importance supérieure aux soi-disant victimes seraient oubliés une fois sa mémoire éteinte avec elle. Des souvenirs remontèrent à la surface, apportant leur lot de tristesse, de haine et de désillusion. C'est donc avec une voix teintée d'amertume qu'elle répondit :

- Nos histoires n'ont assurément pas été respectées ... Mais si elles l'avaient étés, qu'en aurions-nous tiré ? Un plus grand respect ? Une image post-mortem plus véridique ? Personnellement, je laisse volontiers les insouciants dans leur ignorance, cela me permet de passer inaperçue quand je ne suis pas tout simplement crainte. 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 17 Juin - 21:55
- Nos histoires n'ont assurément pas été respectées ... Mais si elles l'avaient étés, qu'en aurions-nous tiré ? Un plus grand respect ? Une image post-mortem plus véridique ? Personnellement, je laisse volontiers les insouciants dans leur ignorance, cela me permet de passer inaperçue quand je ne suis pas tout simplement crainte.

Un plus grand respect ? Sans doute. Il serait même très probable. Après tout, que savons-nous du "chasseur" du célèbre conte de "Blanche-Neige et les sept nains" ? Rien. Si l'on savait seulement que c'était une femme, ce lui serait déjà été plus pratique... Les frère Grimms devaient travailler pour la vieille chouette de l'Agence d'en face, pour les avoir traités ainsi au fils de leurs livres. Enfin, elle pouvait déjà être heureuse que l'histoire l'ait retenue... Peut-être pas autant que Jack l'éventreur - même si elle l'aurait mérité - mais bien plus que tous ces inconnus qui mourraient chaque jour dans l'anonymat le plus total.

- Passer inaperçue ? Vous avez bien de la chance, si cela arrive encore.

Même les passants dans la rue semblait l'éviter... Il fallait croire que les humains possédaient un véritable instinct de survie qui leur commandait de ne pas l'approcher, puisque ses armes, elles, restaient invisible à tous, cachées dans l'ombre de sa cape. Pas totalement idiots, finalement.
Anna jeta un coup d'oeil à la pendule, accrochée à un mur, dans l'immense salle. Cette chose d'un mauvais goût certain affichait pourtant l'heure exact - ou presque - et ainsi, qu'elle était déjà en retard et que si elle voulait manger un repas un peu plus... Complet, il valait mieux arrêter de suite la conversation. Dommage, pour une fois que c'était intéressant. Enfin, peut-être que lors d'une prochaine mission, elles pourraient reprendre là où elles avaient commencé. Sinon, tant pis.
Elle se releva, faisant bouger ses longs cheveux noirs, attachés et qui retombaient par dessus sa cape tout aussi sombre. Ses lèvres esquissèrent un sourire pendant qu'elle tendait sa main en direction de la reine.

- Je suis désolée d'interrompre notre conversation si vite, mais, voyez vous, je suis assez occupée. Il faut que je trouve quelque chose de plus comestible que ce qui se trouve dans mon assiette et après que je trouve où loger. L'une des meilleures agent du Grand Méchant Loup, obligée de dormir à l'hôtel... On tombe vraiment bas, n'est-ce pas ?

D'ailleurs, une odeur étrange s'élevait de son plateau. Ouais, elle avait vraiment bien fait de ne pas y toucher, ce truc ressemblait de plus en plus à un poison mal camouflé et elle espérait - presque - sincèrement que la jeune femme en face d'elle - enfin, jeune femme... - n'aurait pas une indigestion, voir pire, à cause de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 18 Juin - 9:42
- Passer inaperçue ? Vous avez bien de la chance, si cela arrive encore.

Oui cela lui arrivait encore parfois ... Pas en plein été bien sûr. Mais en hiver, lorsque tout est blanc dehors, que la neige recouvre le paysage d'une fine pellicule d'étincelante magie, que les gens sont tous plus frigorifiés les uns que les autres, que tout un chacun empile les couches de vêtements pour se tenir chaud ; à ce moment-là uniquement, sa chevelure rassemblée sous une capuche fourrée, Serafina pouvait se faire oublier. Le froid qui l'entourait, résidu d'un froid bien plus piquant qu'elle emprisonnait en elle, n'était pas si différent du froid général donc personne ne se rendait compte de quoi que ce soit. Les vêtements chauds qu'elle pouvait porter à toutes les saisons de l'année n'étonnaient personne en hiver. Et pendant cette période bénie elle n'avait pas à se cacher du soleil et de ses rayons qui autrement semblaient lutter avec sa nature de glace.

La jeune femme cligna des paupières pour revenir au moment présent et ses yeux se posèrent sur la main que lui tendait Anna :

- Je suis désolée d'interrompre notre conversation si vite, mais, voyez vous, je suis assez occupée. Il faut que je trouve quelque chose de plus comestible que ce qui se trouve dans mon assiette et après que je trouve où loger. L'une des meilleures agent du Grand Méchant Loup, obligée de dormir à l'hôtel... On tombe vraiment bas, n'est-ce pas ?

- Je comprends, et il est vrai qu'on se serait attendu à mieux ... Mais ce "mieux" appartient à une époque révolue, du moins j'en ai malheureusement l'impression. Au plaisir de vous revoir et peut-être d'un jour faire une mission avec vous Chasseuse ! répondit-elle, sincère, en serrant délicatement la main à son interlocutrice.

Serafina observa un instant l'agent s'éloigner, laissant son regard divaguer de ça de là, incapable de se fixer sur quelque chose de précis. Elle finit par se reprendre, et débarrassa son plateau avec une moue de dégoût. Elle eut un dernier regard pour les agents qui s'attardaient encore dans la cafétéria pendant qu'elle la traversait en direction de la porte. Certains levèrent des yeux surpris, admiratifs ou haineux sur elle, mais la plupart baissaient les yeux dès qu'elle leur rendait leur regard ... en bien plus froid. Elle ne souhaitait pas spécialement repousser les gens, mais les nombreuses désillusions qu'elle avait eues et sa nature étrange la poussaient à se refermer sur elle-même. Elle finit par quitter la pièce, pour partir vaquer à ses occupations ...
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

La cafét', c'est génial, si t'as pas faim [PV Reine des Neiges]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ordinateur est un appareil génial...
» Les animaux...sont pas génial!?
» Le buffle, le buffle le buffle c'est trop génial !!!! | Rox' Link
» MUNIA 12 ANS GENTILLE CROISEE GORKI
» La presse haïtienne mal formée et affamée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-