Forum Fermé

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV Gold] Arrivée froidement annoncée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 18:13
- C'est une maison ça ?!

Serafina se trouvait, les yeux exorbités et la bouche bée, devant une immense propriété. Depuis qu'elle avait appris le départ de son colocataire précédent, elle faisait le tour des agences immobilières pour trouver une nouvelle maison où elle pourrait s'installer et, elle l'espérait, faire connaissance avec un gentil colocataire. Ce matin elle avait eu la grande chance de tomber sur une annonce intéressante : celle de cette maison. Mais l'agent immobilier auquel elle s'était adressée avait tout fait pour la dissuader de contacter le propriétaire car d'après lui la colocation était au-dessus de ses moyens. Après cette phrase la température avait chuté de plusieurs degrés, et l'agent avait soudain compris qu'il avait fait une bêtise en voyant les yeux furieux de Serafina. Dès ce moment les négociations s'étaient avérées beaucoup plus rapides. En quelques minutes, elle avait réussi à obtenir les coordonnées du propriétaire et l'agent avait même appelé lui-même pour lui obtenir un rendez-vous.

A présent, elle se tenait devant cette propriété démesurée et ,au-delà de toute considération économique, puisqu'en 40 ans elle avait eu le temps d'accumuler une sacré somme, elle était impressionnée et écrasée en pensant au propriétaire d'une maison pareille … D'un coup, elle avait un très gros doute quant à l'attitude qu'elle devait adopter et pour ne rien arranger son stress augmentait le froid qui l'entourait. Prenant son courage à deux mains, elle s'avança et appuya sur la sonnette, espérant ne pas être trop en avance.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 19:01
Alexandar, en revenant en ville avait retrouvé sa villa, comme il s'y attendais, poussiéreuse. Et avait décidé pour l'occasion de se trouver des colocataires, puisqu'il était loin d'utiliser beaucoup de place. En plus, ils pourraient l'aider pour le ménage. Tout remettre à neuf après un an d'absence fut long et laborieux, mais l'endroit brillait. Dès le lendemain, il avait contacté une agence, et une personne était venue évaluer la colocation. Alexandar n'y avait, pour le coup, fait que très peu attention, concentré sur les menus travaux qu'il fallait qu'il réalise pour finir de redonner toute sa splendeur à ce lieu. Notamment en dépoussiérant toute sa chère bibliothèque. Il avait donc loupé les yeux exorbités l'agent immobilier et son air égaré quand il lui présenta le grand parc qui s'ouvrait à l'arrière de la propriété.
A peine deux jours plus tard, alors qu'il avait fini de nettoyer le parc en plus de la ville même, il avait reçu un appel de l'agence, par un employé à priori légèrement apeuré, qui lui demandait un rendez-vous pour une visite dès le début d'après-midi. Il avait accepté, et avait finit sa matinée en se demandant avec un sourire quel type de personne pouvait faire peur à un agent immobilier, avant que la sonnette du portail ne sonne. Il prit les clés et sortit, apercevant son reflet dans le miroir de l'entrée alors qu'il ouvrait la porte. Ses cheveux étaient toujours aussi court, et il portait son pantalon de treillis, avec un T-shirt à manche courtes qu'il avait récupéré en Afghanistan. Autant le blason de son unité était discret, et une personne qui n'y connaissait rien ne ferai pas attention, mais sur le dos était marqué "Forces Spéciales - Black Squadron". Il soupira avec un sourire désabusé en descendant dans le jardin, au moins il aurait posé son décor.

Il ouvrit quelques instants plus tard, observant enfin la personne qui avait effrayé l'agent immobilier. Une jeune femme, belle, dans le style blanc et neige, aux cheveux longs et aux yeux... étranges. Elle semblait, et devait être jeune, mais ses yeux dégageaient une expérience et un savoir qui déroutèrent quelques instants Alexandar, avant qu'il ne se reprenne, la voyant gênée:

-Excusez mon comportement madame, je manque à tous mes devoirs alors que vous êtes des plus ponctuelle. Je suis Alexandar Von Virtus, propriétaire de cette propriété, et peut-être votre futur colocataire si ce lieu vous plaît, dit-il avec un sourire qu'il voulût engageant, peu habitué qu'il était à ce genre de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 27 Mai - 15:44
Serafina observa l'homme qui lui faisait à présent face. Elle n'avait pas prévu que le propriétaire d'une telle batisse soit aussi jeune ; elle aurait plutot pensé à un aristocrate d'un certain age ... Son pantalon de treillis et son T-shirt lui donnaient une allure très ... sévère et sportive à la fois.

-Excusez mon comportement madame, je manque à tous mes devoirs alors que vous êtes des plus ponctuelle. Je suis Alexandar Von Virtus, propriétaire de cette propriété, et peut-être votre futur colocataire si ce lieu vous plaît.
- Mademoiselle s'il vous plaît ... Ai-je l'air si âgée pour que vous me donniez ce titre honorable ? demanda-t-elle avec un sourire taquin.

Elle espérait réussir à cacher la tension qui s'était emparée de ses épaules par une aisance dans la discussion, aussi elle enchaina assez rapidement. :

- Serafina, enchantée de vous rencontrer. Je ne pourrais vous dire si ce lieu vous plaira, mais le moins que je puisse affirmer est que son immensité m'a impressionnée et m'intéresse grandement.

Elle finit en lui adressant un sourire qu'elle espéra lumineux ... Et pas trop froid ...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 27 Mai - 16:58
- Mademoiselle s'il vous plaît ... Ai-je l'air si âgée pour que vous me donniez ce titre honorable ? demanda-t-elle avec un sourire taquin.
-Milles excuses, ce titre ne faisait pas référence à votre apparence physique, sur laquelle je suis sûr que l'on a déjà dû vous chanter des louanges, mais à la maturité et au savoir qui transparaissent dans votre regard, répondit Alexandar un sourire tout aussi amusé en faisant une légère courbette et en l'invitant à le suivre dans l'allée qui conduisait à la villa, tandis qu'elle se présentait à son tour:

- Serafina, enchantée de vous rencontrer. Je ne pourrais vous dire si ce lieu vous plaira, mais le moins que je puisse affirmer est que son immensité m'a impressionnée et m'intéresse grandement., dit-elle en le gratifiant d'un sourire lumineux, bien qu'il lui semblât distinguer une légère tension dans ce sourire.

-J'ai eu la chance d'avoir des moyens financiers considérables, reconnut Alexandar, et je m'en suis servi pour construire ce lieu, expliqua-t-il en la précédant, avant de lui ouvrir la porte d'entrée et de lui faire signe d'avancer avec un sourire qu'il espérait aussi rayonnant que le sien:
-Après vous.

Il savait que le hall, surtout quand il faisait beau comme aujourd'hui, étant un véritable couloir de lumière, celle-ci se reflétant sur les miroirs de sa grand placard et sur le marbre au sol. Au lieu d'être froid, le lieu devenait des plus accueillants, comme le lui avaient fait remarqué tous ses (rares) invités.


Dernière édition par Agent Gold le Mar 28 Mai - 18:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 28 Mai - 18:18
-Milles excuses, ce titre ne faisait pas référence à votre apparence physique, sur laquelle je suis sûr que l'on a déjà dû vous chanter des louanges, mais à la maturité et au savoir qui transparaissent dans votre regard.

Serafina se figea l'espace d'un court instant ... Elle ne rougissait jamais mais n'en était pas loin à ce moment précis. Alors elle fit semblant de se concentrer sur la propriété qu'elle était censée visiter.

-J'ai eu la chance d'avoir des moyens financiers considérables ... et je m'en suis servi pour construire ce lieu. -Après vous.

" Considérables, c'est le mot ! Non mais il est tombé sur un trésor de pirates celui-là ... C'est pas possible autrement. " pensa-t-elle en observant autour d'elle avec une admiration indescriptible dans les yeux. Le soleil qui brillait ce jour-là apportait une touche supplémentaire de magie à l'endroit qui était déjà magnifique à la base. En dehors des talons de ses escarpins qui claquaient sur le sol de marbre, aucun bruit ne se faisait entendre dans la maison.

Tout semblait si lumineux, si propre, si beau ... Serafina avait beaucoup de mal à ne pas rester bouche bée devant le luxe et la beauté de l'environnement qu'elle découvrait. Elle eut un peu de mal à articuler :

- C'est ... La visite commence très bien !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 28 Mai - 18:52
Alexandar observa avec plaisir l'admiration dans les yeux de la jeune femme, tandis que le seul bruit de ses talons résonnaient dans le hall, cathédrale de lumière étincelante.

- C'est ... La visite commence très bien ! souffla Serafina, apparemment conquise dès ses premiers pas dans la maison. Alexandar sourit, et lui répondit, amusé:

-Je vais commencer par vous faire visiter les pièces les moins appréciables, je m'en voudrais que vous ne finissiez pas cette visite avec les mêmes étoiles que celles que vous avez actuellement dans les yeux, dit-il tandis qu'il la guidait vers immense garage, qu'il ouvrit. La pièce était bien plus froide, les murs étant nus, gris. Dans la pénombre trônaient son crossover et sa berline, noires toutes les deux, et bien que cela fût invisible à l’œil nu, blindées.

-Il y a trois portes pour ce garage, expliqua Alexandar en appuyant sur un bouton, les ouvrant toutes, qui le rendent tout de suite plus lumineux, bien qu'il ne tienne pas la comparaison avec l'entrée. Et comme vous pouvez le voir, vous avez largement la place pour vos véhicules. De manière optimale, le garage est prévu pour en contenir six, mais je suis sûr que l'on pourrait en faire rentrer plus, précisa-t-il avec un léger rire avant de la ramener vers la buanderie:

-La buanderie, avec une machine à laver et une autre à sécher le linge, commenta Alexandar avant de montrer le fil qui parcourait la longueur de la pièce et le soleil qui le rendait brillant, et un étendoir sur lequel le soleil vient régulièrement aider le linge à sécher. Les toilettes du rez-de-chaussée sont là, précisa-t-il en désignant une petite porte, qu'il ouvrit pour présenter des cabinets de plus normaux.

Alexandar ramena ensuite son invitée dans le hall:
-C'était, je pense, la partie qui pouvait le plus vous déplaire dans cette maison, de par sa banalité et sa faible luminosité, lança-t-il avec un léger sourire, heureux de s'être débarrassé de la partie qu'il considérait comme le moins présentable.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 29 Mai - 18:12
-Je vais commencer par vous faire visiter les pièces les moins appréciables, je m'en voudrais que vous ne finissiez pas cette visite avec les mêmes étoiles que celles que vous avez actuellement dans les yeux.

"Mais il essaie de me faire rougir ou quoi ? C'est quoi cette manière de parler avec des compliments cachés entre les mots ?" pensa Serafina en dévisageant Alexandar.

-Il y a trois portes pour ce garage, expliqua Alexandar en appuyant sur un bouton, les ouvrant toutes, qui le rendent tout de suite plus lumineux, bien qu'il ne tienne pas la comparaison avec l'entrée. Et comme vous pouvez le voir, vous avez largement la place pour vos véhicules. De manière optimale, le garage est prévu pour en contenir six, mais je suis sûr que l'on pourrait en faire rentrer plus.

... Ce garage était certes très grand et devait représenter un véritable paradis pour les amateurs de mécanique, mais n'ayant ni cette passion, ni le moindre véhicule, elle n'en avait pas l'utilité. Pour le moment.

-La buanderie, avec une machine à laver et une autre à sécher le linge, et un étendoir sur lequel le soleil vient régulièrement aider le linge à sécher. Les toilettes du rez-de-chaussée sont là.

Tout cela semblait bien fonctionnel et bien installé ; Serafina n'était pas une ménagère dans l'âme donc elle faisait confiance au propriétaire qui semblait bien sûr de l'équipement. Aussi sourit-elle lorsqu'elle entendit Alexandar poursuivre ...

-C'était, je pense, la partie qui pouvait le plus vous déplaire dans cette maison, de par sa banalité et sa faible luminosité.

Haha ! Les choses sérieuses et intéressantes allaient commencer. Serafina avaient plus qu'hâte de découvrir le reste de l'immense bâtisse.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 29 Mai - 19:51
Alexandar monta le grand escalier en marbre, Serafina à sa suite, et s’arrêta un instant le palier:

-Mon bureau et ma chambre se trouvent derrière la porte sur votre gauche, précisa-t-il, avant de l'emmener dans le couloir de droite et de lui faire passer la premiere porte à gauche.

-Comme vous avez pu le deviner en voyant les rayonnages, précisa Alexandar en louvoyant entre eux pour arriver au centre de la pièce, où se trouvait une table basse et trois sièges à l'allure confortable, c'est là la bibliothèque.

Une fine couche de poussière s'élever dans les airs au dessus de chaque livre, et le reflet de la lumière sur eux donnait l'impression que des arches de lumières s'étaient formées entre les étagères pleines de livres vénérables et les vitres anciennes. Le bois sombre ne faisait que renforcer ce contraste, donnant l'impression qu'une chape de silence s'était posée sur le lieu intemporel, dont le seul signe du temps était celui de la poussière mouvante dans les rayons de lumière.
Alexandar fit ressortir la jeune femme de la bibliothèque par une autre porte, donnant sur une vaste chambre vide:

-La première des deux chambres disponibles pour la colocation, avec la salle de bain et les toilettes attenants, précisa Alexandar, avant de lui montrer la seconde, globalement similaire, et de rebrousser chemin dans le couloir, aillant fait là le tour de l'étage.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Sam 1 Juin - 12:15
-Mon bureau et ma chambre se trouvent derrière la porte sur votre gauche.

Serafina observa longuement la porte, comme si elle voulait voir à travers. Comment cet homme avait-il bien pu aménager son espace privé ? ... Mais elle n'eut pas le temps de s'attarder sur la question qu'Alexandar l'entrainait déjà vers une autre pièce.

-Comme vous avez pu le deviner en voyant les rayonnages, c'est là la bibliothèque.

L'émerveillement pu alors se lire dans les yeux de la jeune femme. Elle se perdit dans la contemplation de ces magnifiques ouvrages, n'osant pas toucher les reliures de cuir, de carton ou de papier. Elle parcourut des yeux les auteurs et les titres, soufflant parfois sur la fine poussière qui se déposait sur les étagères. Et le silence presque religieux qui régnait dans ce lieu rendait l'ambiance plus magique encore ...

Serafina fut tirée de sa petite bulle de paradis par la voix du propriétaire :
-La première des deux chambres disponibles pour la colocation, avec la salle de bain et les toilettes attenants.

Elle se ressaisit alors et se dirigea vite fait vers la seconde pièce. Celle-ci lui plaisait tout autant que la bibliothèque même si elle était moins mystérieuse, moins magique. La lumière qui entrait par les grandes baies vitrées réchauffait agréablement la pièce. Serafina pourrait ainsi laisser le froid s'échapper d'elle sans risquer de faire geler les boiseries.

Elle suivit Alexandar dans la seconde chambre, mais celle-ci n'avait pas de lien direct avec la bibliothèque et perdait une part de son charme pour cela. Enfin ils finirent dans le couloir du pallier.

La jeune femme attendit sans un mot, juste quelques étoiles dans les yeux ...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Sam 1 Juin - 16:22
Alexandar sourit en observant les étoiles qui dansaient dans les yeux rêveurs de la jeune femme, et la conduit sans un mot au sous-sol, descendant silencieusement le grand escalier de marbre blanc, puis le petit escalier en bois caché derrière, derrière une porte dérobée. Il faisait bien plus sombre, mais des vitres et un astucieux jeu de miroir donnait à l'immense pièce, qui aurait pu passer pour un vulgaire sous-sol, l'aspect d'une grotte féérique.

-La "salle" de musculation, expliqua Alexandar à Seraphina en désignant les appareils de musculation, et la piscine, dit-il en se déplaçant légèrement et en pointant le reste de la pièce.

La lumière se reflétait sur le bassin qui prenait les deux tiers du sous-sol, qui couvrait lui même l'ensemble de surface habitable. Ce qui faisait des vagues mouvantes de lumière partout sur les murs, gris, et donnait vie à toute cette partie là du sous-sol. Alexandar fit remonter après quelques instants son invitée, et lui fit découvrir la dernière partie du rez-de-chaussée.

-La cuisine et le salon-salle à manger, fit-il en lui présentant successivement les deux pièces, toutes deux étincelantes dans la lumière, avec un mobilier majoritairement sombre ou noir, avant de l'inviter à s'asseoir dans l'un des fauteuils ou des canapés qui se trouvaient là:

-Alors, vos conclusions ? demanda-t-il en souriant et en lui proposant une boisson de son choix.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 2 Juin - 10:36
-La "salle" de musculation, et la piscine.

De l'eau ... De l'eau à l'état liquide. Cela changeait agréablement de la glace ou de la neige... Mais les instruments de musculation, ou plutôt de torture, ne présentaient pas un grand intérêt pour une jeune femme telle que Serafina. "Il croit quoi le grand gaillard ? Que je vais me lancer dans le body-building ?" pensa-t-elle avec un petit sourire amusé.

-La cuisine et le salon-salle à manger.

Pièces tout aussi imposantes que le reste de la maison, Serafina les apprécia à leur juste valeur. Bien qu'il lui semblait qu'il manquait un élément très important dans tout cela.
Serafina prit place dans l'un des confortables fauteuils ... Dans lequel elle faillit se noyer tant elle ne s'attendait pas à s'enfoncer aussi profondément ! Passée la surprise, elle tenta de reprendre contenance et demanda un simple verre d'eau gazeuse.

-Alors, vos conclusions ?
-Ai-je besoin de dire à quel point cette demeure m'a séduite ? Mon expression, je pense, parle pour moi. Sans compter l'admiration que j'ai devant votre bibliothèque plus que magique. Cependant, un léger détail me chiffonne ... Avez-vous une quelconque aversion pour la couleur ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 2 Juin - 12:04
-Ai-je besoin de dire à quel point cette demeure m'a séduite ? Mon expression, je pense, parle pour moi. Sans compter l'admiration que j'ai devant votre bibliothèque plus que magique. Cependant, un léger détail me chiffonne ... Avez-vous une quelconque aversion pour la couleur ?

Alexandar eut un léger sourire avant de répondre:

-Je ne me permettrai jamais d'avoir la suffisance de savoir quelles sont les pensées qui agitent les autres, j'ai déjà bien trop à faire avec les miennes, fit-il en riant doucement. Heureux qu'elle vous plaise, la plupart des gens la trouvent... "étouffante". Quand à la couleur, il ne s'agit pas d'une aversion mais d'un cruel manque de bon goût dont je souffre, j'évite donc toutes les initiatives allant dans leur déploiement.

Il lui servit son verre rempli d'une eau où les fines bulles se manifestaient joyeusement, tandis que lui même se contentait d'un verre d'eau plate, avant de s'asseoir dans un autre fauteuil, en face de son interlocutrice. La jeune femme avait effectivement gardé ses fameuses étoiles dans les yeux, mais elle n'avait rien dit non plus de la visite. Le manque de couleur la chiffonnait ? Il lui laissait très largement le loisir de redécorer les pièces, personnellement il n'y attachait pas une grande importance. L'allusion à la bibliothèque l'aillant franchement amusé, il demanda, curieux:

-Alors c'est la chambre qui donne sur la bibliothèque qui aurait votre préférence ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 2 Juin - 18:21
-Je ne me permettrai jamais d'avoir la suffisance de savoir quelles sont les pensées qui agitent les autres, j'ai déjà bien trop à faire avec les miennes. Heureux qu'elle vous plaise, la plupart des gens la trouvent... "étouffante". Quand à la couleur, il ne s'agit pas d'une aversion mais d'un cruel manque de bon goût dont je souffre, j'évite donc toutes les initiatives allant dans leur déploiement.
- Mmmh ... Je vois que les cours de décoration intérieure ne font pas partie du cursus des militaires ... Ai-je tort ?
demanda Serafina, cherchant par là à avoir des informations supplémentaires sur son interlocuteur.

La jeune femme but dans son verre, ne perdant jamais Alexandar des yeux. Elle voulait en savoir un maximum avant de s'engager dans cette colocation, bien qu'elle soit vraiment intéressée. La bâtisse lui semblait tout sauf étouffante ; le soleil entrait à grands flots par les grandes fenêtres et avec quelques touches de couleur, les pièces seraient accueillantes et encore plus lumineuses. Sans parler de ces endroits merveilleux qu'étaient la bibliothèque et la piscine du sous-sol.

-Alors c'est la chambre qui donne sur la bibliothèque qui aurait votre préférence ?
-Sans nul doute. Cependant, je serais parfaitement capable de m'installer à demeure dans la bibliothèque, quitte à y passer de longues nuits de lecture. Cette pièce n'est faite que pour me plaire ... Hors du temps et magique à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 2 Juin - 19:45
- Mmmh ... Je vois que les cours de décoration intérieure ne font pas partie du cursus des militaires ... Ai-je tort ? demanda Serafina, manière indirecte de confirmer le métier qu'il faisait.

-Non, sur aucun des deux points, répondit-il en souriant. On nous apprends plutôt à survivre, et après à dépenser notre argent sur notre temps libre. Ce qui explique en partie cet endroit et mes lacunes en décoration intérieure, précisa-t-il en observant la jeune femme boire son verre.

-Sans nul doute. Cependant, je serais parfaitement capable de m'installer à demeure dans la bibliothèque, quitte à y passer de longues nuits de lecture. Cette pièce n'est faite que pour me plaire ... Hors du temps et magique à la fois.

-Je dois vous avouez que delà me gênerai, j'ai moi même l'habitude d'y passer un nombre d'heures conséquent... bien que je sois flatté que vous partagiez mes goûts pour la modeste décoration de la bibliothèque, ajouta-t-il avec un sourire en sirotant son modeste verre d'eau, avant de lui demander à son tour, croisant ses jambes de manière décontractée, son verre posé sur un accoudoir:

-Vous avez deviné que je suis militaire, alors dites moi à votre tour, que faites vous dans la vie ?

Une façon comme une autre d'engager la conversation, songea-t-il, cherchant à deviner. Elle aimait les livres et elle semblait des plus intelligentes, mais ne ressemblait pas à une intellectuelle pure et dure... Il se fit la même réflexion que lorsqu'il l'avait vu pour la première fois, malgré sa jeunesse, son regard était teinté d'expérience. Un regard qu'il avait déjà vu plusieurs fois, mais sur des visages bien plus marqué... Mais il s'égarait, et s'ébroua dans un frisson, ses yeux perdus dans ses pensées retrouvant toute leur acuité et se posant à nouveau vers la jeune femme, évitant cependant ses yeux:

-Excusez moi, j'étais ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Sam 8 Juin - 20:19
-Non, sur aucun des deux points. On nous apprends plutôt à survivre, et après à dépenser notre argent sur notre temps libre. Ce qui explique en partie cet endroit et mes lacunes en décoration intérieure.
-Des lacunes qu'un simple passage dans un magasin de décoration pourra combler sans problème, lui dit Serafina avec un clin d'oeil.

-Je dois vous avouez que cela me gênerait, j'ai moi même l'habitude d'y passer un nombre d'heures conséquent... bien que je sois flatté que vous partagiez mes goûts pour la modeste décoration de la bibliothèque.


La jeune femme se contenta de sourire car elle se doutait bien que le propriétaire devait avoir les mêmes goûts qu'elle en matière de lecture ou encore de lieu "magique".

-Vous avez deviné que je suis militaire, alors dites moi à votre tour, que faites vous dans la vie ? ... Excusez moi, j'étais ailleurs.

Elle pencha légèrement la tête sur le côté en scrutant son interlocuteur ; cet intérêt, ce trouble qu'elle voyait dans ses yeux l'interpelait ... Qu'est-ce qui avait bien pu déclencher cette réaction ?

-Disons que j'exécute les ordres qu'on me donne ; je travaille à mi-temps dans une Agence et je suis susceptible d'accomplir un large panel de taches. Le reste du temps je me contente de m'instruire ... Et vous ? Lors des creux entre les missions, qu'avez-vous l'habitude de faire de votre temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Sam 8 Juin - 20:47
-Des lacunes qu'un simple passage dans un magasin de décoration pourra combler sans problème, lui dit Serafina avec un clin d'oeil.
-Sûrement, et je compte sur vous pour m'apprendre au plus vite, répondit Alexandar avec un clin d'oeil complice, tandis qu'elle souriait quand il mit en avant l'embarras qu'il aurait si elle faisait de la bibliothèque son lieu privé, avant qu'il ne la questionne à son tour:

-Vous avez deviné que je suis militaire, alors dites moi à votre tour, que faites vous dans la vie ? ... Excusez moi, j'étais ailleurs.

Elle pencha légèrement la tête sur le côté en le scrutant, tandis que les derniers souvenirs repartaient de là où ils venaient:

...je travaille à mi-temps dans une Agence et je suis susceptible d'accomplir un large panel de taches. Le reste du temps je me contente de m'instruire ... Et vous ? Lors des creux entre les missions, qu'avez-vous l'habitude de faire de votre temps ?

Il avait loupé une partie de la réponse... Tant pis, il avait quand même une idée de ce qu'elle faisait. Elle devait travailler dans une boîte quelconque avec un niveau de diplôme élevé, la rendant polyvalente. Même si la façon dont elle avait dit "Agence", avec le "A" majuscule, l'aurait sans doute interpellé si ces souvenirs ne l'avaient pas renvoyé dans le passé au mauvais moment...

-Je suis gardien-veilleur dans une boutique de cookies quand mon métier de militaire m'oblige à cesser d'être actif, et sinon j'ordonne mon temps entre maintien de ma condition physique et améliorations de mes connaissances dans certains domaines, telles les langues étrangères ou la géo-politique, métier oblige. Il m'arrive sinon de lire ou de regarder la télévision pour des loisirs, mais c'est assez rare je l'avoue, je n'éprouve pas un grand besoin de loisirs. Et vous, quels sont-ils ? demanda-t-il, aillant retrouvé toute son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 14:52
-Je suis gardien-veilleur dans une boutique de cookies ...

Serafina eut un moment de blocage et se retint de glousser lorsqu'il parla de son second travail ; depuis quand les cookies avaient besoin d'être surveillés ou même protégés ?! Les yeux brillants et pétillants, elle essaya néanmoins de se concentrer sur la suite de la réponse d'Alexandar.

-...ordonne mon temps entre maintien de ma condition physique et améliorations de mes connaissances dans certains domaines, telles les langues étrangères ou la géo-politique, métier oblige. Il m'arrive sinon de lire ou de regarder la télévision pour des loisirs, mais c'est assez rare je l'avoue, je n'éprouve pas un grand besoin de loisirs. Et vous, quels sont-ils ?

Clignement d'yeux . . . Re-clignement d'yeux . . . Re-re-clignement d'yeux . . .
Comment une personne pouvait-elle être autant occupée ? Et surtout dans des domaines aussi peu divertissants ?

Re-re-re-clignement d'yeux . . .
Bon il était peut-être temps qu'elle lui réponde ;

-Je suis ... impressionnée. Pour ma part, j'aime flâner dans les bibliothèques ou dans les musées, et j'entretiens autant que possible ma forme physique. Rien de bien passionnant en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 11 Juin - 14:17
La jeune femme eut un moment de surprise qu'elle dissimula derrière des yeux brillants et pétillants de malice, à la limite du rire, tandis qu'il continuait. Et la plaçait dans un apparemment total ébahissement, tel qu'elle cligna plusieurs fois des yeux avant de se reprendre:

-Je suis ... impressionnée. Pour ma part, j'aime flâner dans les bibliothèques ou dans les musées, et j'entretiens autant que possible ma forme physique. Rien de bien passionnant en somme.
-Impressionnée, pourquoi donc ? la questionna Alexandar en haussant un sourcil, mimant la surprise, les yeux rieurs. Il convenait aisément que peu de gens appréciaient les mêmes choses que lui, et cela l'amusait toujours, sans qu'il cherche à voir plus loin sur l'étrangeté de ses occupations.
-Tant que cela vous plaît, c'est quelque chose de passionnant, même si je reconnaît pour ma part avoir du mal à apprécier une partie de l'art exposé dans les musées. Un manque d'intérêt tragique que je pourrai imputer à l'armée, de la même manière que mon manque de goût en décoration intérieure., finit Alexandar.

Il se resservi un verre et en proposa un à son invitée, l'observant avec une curiosité qu'il ne dissimulait que peu, évitant cependant de la mettre mal à l'aise par un regard trop insistant.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 11 Juin - 15:01
-Impressionnée, pourquoi donc ?

"Parce que je me trouve devant un militaire mono-maniaque. Et mono-maniaque sur quoi s'il vous plaît ? Sur son boulot ... Et sa condition physique ... Et sur la politique ... Sur tout ce qui a un rapport de près ou de loin à l'armée en somme. Et Môsieur ose se demander pourquoi je reste bloquée pendant 10 minutes avant de répondre ? Eh bien Môsieur est une andouille." pensa Serafina très irrespectueusement.

-Je suis impressionnée par votre implication dans votre domaine d'activité. Quitte même à ne pas avoir besoin de loisirs extérieurs, répondit-elle très respectueusement sans rien laisser paraître de ses pensées.

-Tant que cela vous plaît, c'est quelque chose de passionnant, même si je reconnais pour ma part avoir du mal à apprécier une partie de l'art exposé dans les musées. Un manque d'intérêt tragique que je pourrai imputer à l'armée, de la même manière que mon manque de goût en décoration intérieure.

"Ce n'est pas une grande perte venant d'un militaire, si vous voulez mon avis" ... que la jeune femme se garda bien de donner. Elle se contenta de sourire tout en refusant que son hôte ne la serve. Sentant qu'il aurait voulu en apprendre bien plus sur son compte qu'elle n'était disposée à lui dévoiler en une première conversation, elle sourit chaleureusement (enfin ... le froid restait toujours mais le moment avait été agréable donc elle sourit de la manière la plus agréable possible) et lui dit :

- Non, merci. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps ; il est temps pour moi de partir ...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 11 Juin - 15:16
-Je suis impressionnée par votre implication dans votre domaine d'activité. Quitte même à ne pas avoir besoin de loisirs extérieurs, répondit Seraphina très respectueusement.
-C'est surtout un manque de plaisir dans les loisirs extérieurs qui m'a poussé à cesser de les pratiquer, répondit agréablement Alexandar, en reposant la bouteille tandis qu'elle déclinait son offre avec un sourire, avant de prendre congé:
- Non, merci. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps ; il est temps pour moi de partir ...
-Vous ne me dérangez pas, répondit Alexandar avec un léger rire, avant de lui demander, toujours très amusé, tandis qu'il la raccompagnait :Votre départ est-il définitif ou aurai-je le plaisir d'avoir quelques cours en décoration intérieure ?

Décoration intérieure... C'est vrai que c'était très noir et blanc comme endroit, très impersonnel. Mais il n'avait jamais considéré toutes ses pièces comme lui appartenant vraiment, étant destinées à recevoir avant tout. Seul sa partie de vie de la maison, l'aile de l'étage où il possédait son bureau et sa chambre, possédaient une certaine personnalisation. Qui, il en était sûr, était suffisamment particulière pour que quiconque s'arrête. Surtout en aillant vu le reste de la bâtisse... L'habitude de ne jamais être chez soi, songea-t-il, des souvenirs remontant encore une fois de son passé, avant qu'il ne les chassent quand ils devinrent désagréable. Le passé est mort, le présent n'est qu'un souffle, le futur une étincelle de lumière... Il retint un soupir en envisageant toutes les allusions possibles se trouvant derrière l'étincelle de lumière.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 13 Juin - 11:21
-Vous ne me dérangez pasVotre départ est-il définitif ou aurai-je le plaisir d'avoir quelques cours en décoration intérieure ?

Serafina prit un temps pour réfléchir ... Cette maison immense était magnifique, il est vrai. Mais se sentait-elle assez bien ici et en présence d'Alexandar pour décider de s'installer ? Car mine de rien, elle était sur le point de s'installer avec un militaire mono-maniaque ! Mais d'un autre côté, la bibliothèque et la chambre attenante lui plaisaient vraiment beaucoup. Restait l'organisation d'une telle colocation ... Comment ferait-elle dans une maison si grande si Alexandar était rappelé sur le terrain ? Autant ne pas y penser tout de suite ... même si elle ne pouvait s'en empêcher.

Cependant la splendeur du hall d'entrée fit s'envoler tous les doutes qui s'attardaient encore dans son esprit et elle se tourna, un sourire lumineux plaqué sur son visage, vers le propriétaire :

-Si vous voulez bien de moi comme colocataire, je serais absolument honorée et ravie de m'installer ici au plus vite. Et bien sûr de vous emmener dans une virée shopping pour offrir à cette maison la touche de couleur qu'elle mérite !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 13 Juin - 12:59
Serafina prit le temps de la réflexion... Alexandar sourit en voyant les yeux de la jeune femme se troubler, telles des vitres vers son esprit, où il avait l'impression d'entrapercevoir ces nombreux questionnements, sans pouvoir les identifier.
Alors qu'ils traversaient doucement le hall d'entrée, elle se retourna vers lui, décidée et souriante, lui donnant sa décision:

-Si vous voulez bien de moi comme colocataire, je serais absolument honorée et ravie de m'installer ici au plus vite. Et bien sûr de vous emmener dans une virée shopping pour offrir à cette maison la touche de couleur qu'elle mérite !
-Je ne suis pas sectaire, et je pense que je pourrai avoir des personnes bien pire que vous comme colocataire, je vous accepte avec joie et je vous aiderai à vous installer si vous le souhaitez. Quand à cette virée shopping, je suis à votre disposition quand vous voulez, répondit Alexandar en souriant.

L'étincelle de lumière, est-ce le changement ? Où la mort vêtue de ces plus beaux habits ? Ou les deux, la mort étant un changement notable dans notre vie ? Se questionna silencieusement Alexandar en raccompagnant Serafina jusqu'à l'entrée du parc de la villa.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Ven 14 Juin - 8:13
-Je ne suis pas sectaire, et je pense que je pourrai avoir des personnes bien pire que vous comme colocataire, je vous accepte avec joie et je vous aiderai à vous installer si vous le souhaitez. Quand à cette virée shopping, je suis à votre disposition quand vous voulez.
-Ne reste à présent plus qu'à prévenir l'agence immobilière ! A bientôt pour un emménagement dans ma nouvelle chambre et pour une petite vague de couleur dans cette merveilleuse demeure.

Serafina déposa un léger baiser sur la joue d'Alexandar, marquant ainsi le début de leur nouvelle relation de colocataires. Elle se retourna et partit, relâchant enfin un peu la pression sur le froid émanant d'elle. L'effort qu'elle avait dû fournir pour ne pas le réfrigérer lorsqu'elle lui avait dit au revoir, elle ne le regrettait pas pour autant.

Il était cependant temps qu'elle remette la main sur son médaillon de contrôle ...
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Gold] Arrivée froidement annoncée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Ecstasy of Gold
» Zorro est arrivée... sans se presser.
» [Mariage de Bozal et Babak] Arrivée des convives
» Indis ◇ All that is gold doesn't glitter
» 1,000,000 Gold Bars?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-