Forum Fermé

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV Blue] Shall we dance ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 14:29
Elle poussa la porte du bâtiment de sa main blanche et entra silencieusement, le visage toujours aussi neutre. Un rapide coup d'oeil sur les gens qui l'entouraient lui assura que celle qu'elle devait voir n'était pas arrivée. Parfait, le temps de régler quelques menus détails, qui lui tirèrent un fin sourire sur son joli minois. Se dirigeant vers le bar, et donc le patron des lieux, elle repéra sans hésitation les regards qui trainaient sur sa jolie silhouette de poupée. Désolée les mecs de vous décevoir, mais elle n'était pas là pour vous entendre la baratiner avec vos pauvres tentatives de drague...

- 'désirez ?

- Une salle privée, discrète, avec pas trop de bruit et de la vodka.

- J'vous fais venir des gens ?

Bonté divine, c'était fou le nombre de personnes qu'elle allait faire pleurer ce soir, vu qu'elle n'avait aucune intention de se divertir en compagnie d'hommes. Elle n'avait jamais eu l'envie même.

- Non ça ira, j'attends déjà une jolie brunette aux yeux bleus. Vous lui direz de me rejoindre si vous la voyez.

Elle fit trainer la fin de sa phrase, dans un sourire plutôt étrange sur sa tête de petite fille. Ca, c'était fait, le fait qu'il la croit lesbienne allait le décourager de jouer le charmeur aussi, comme pour toutes les personnes qui avaient entendu. Dommage pour elles. La demoiselle attendit que le barman eu pris une bouteille de couleur rouge et deux verres, avant de se mettre à le suivre jusqu'à la salle. Celle-ci était dans les tons bleu marine, avec un charmant aquarium sur les trois murs, et séparé du reste par un lourd rideau de velours noir. Des LED étaient disposées de sorte à faire ressortir les poissons multicolores nageant librement, et faisaient apparaitre sur les murs des reflets de vague. Ne s'intéressant guère plus à l'apparence de la salle, pourtant fort charmante, la jeune fille saisit la bouteille pourpre et remplit le contenir d'un verre, avant de saisir celui-ci et de s'allonger nonchalamment contre la banquette. Elle porta un instant le verre à ses lèvres, avant de sourire et de reposer celui-ci sur la table basse, penchant légèrement la tête vers la droite à la vue de la nouvelle arrivée.

- Je t'aurais bien faite danser, mais il parait aux dernières nouvelles que tu as déjà quelqu'un... Tous mes voeux de bonheur ma jolie.

Un mignon blondinet aux yeux bleus. Un mignon blondinet purement masochiste et suicidaire aussi. Qui sur ces points-là lui ressemblait beaucoup. Yerk. Nina soupira, et jeta un regard ironique serti d'un sourire à son interlocutrice. Sourire légèrement teinté de moquerie.

- Alors Nora, ma chère, que désires-tu de moi ? A part tuer ton doux fiancé que je ne ferais de toute façon pas.

Et oui, même les damoiselles sans coeur refusaient parfois de tuer des gens. Et puisque les pensées de la jeune femme restaient secrètes en toute occasion, elle ne lui expliquerait pas pourquoi elle refuserait de le tuer. Ou alors juste avant de la faire périr dans d'atroces souffrances. La jeune femme porta à ses lèvres son verre et un but une gorgée, ne quittant pas de son regard intensément bleu celle qui avait requis son aide, en attendant, et lui fit signe de s'installer.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Piriou
Messages : 872
Membre souvenir
Membre souvenir
Dim 26 Mai - 15:59
En retard. La vieille avait réussit à lui faire faire de nouvelles heures supplémentaires. Sans doute allait-elle continuer jusqu'à ce que la mariage soit finit et la mission un succès. Pour ça, faudrait-il encore que les mariés soient en vie à la fin de la cérémonie.
Elle entra dans le night club nouvellement ouvert. Le seul endroit en ville que Mère-Grand et GML ne surveillaient pas. Et c'est justement pour ça, qu'elle y venait, parce que la vieille ne devait pas savoir ce qui allait se passer.
Une forte odeur d'alcool et de produits pas très légaux l’accueillirent tendit qu'elle entrait dans la salle bondée. En quelques gestes où transparaissaient une certaine habitude, elle traversa la foule, non sans remarquer quelques regardes lubriques sur ses courbes. Dommage pour eux, elle n'était pas là pour ça. Enfin, pas ce soir. Blue se dirigea directement vers le bar, où le propriétaire avait l'air aussi sympa qu'un requin. Le sourire de psychopathe en plus.

- On doit m'attendre dans l'une de vos salle. Une petite blonde aux yeux bleus.

- Z'avez qu'à me suivre.

C'est ce qu'elle fit, tandis qu'il la conduisait jusqu'à une salle assez grande et richement décorée. Des aquariums où nageaient des poissons exotiques les entouraient, et chacun des fauteuils semblaient coûter plus cher que l'appartement de Gray. On n'entendait même plus la musique, alors que la salle qu'elle venait de traverser était juste à côté. Ici, on pourrait même tuer quelqu'un, sans qu'on puisse entendre les hurlements de cette personne. Intéressant à savoir...

- Je t'aurais bien faite danser, mais il parait aux dernières nouvelles que tu as déjà quelqu'un... Tous mes voeux de bonheur ma jolie.

Blue serra les dents, mais réussit à garder le contrôle. Enfin, presque. Il valait mieux ne pas s'énerver dès le début, si elle souhaitait enfin avoir ce qu'elle voulait.

- Merci, même si je doute que les tous les voeux du monde ne suffissent au bonheur d'une personne.

Elle s'approcha de l'un des aquariums, et posa sa main sur la surface en verre pendant qu'un poisson passait devant. Son regard se perdit dans l'eau limpide et que faisait briller quelques néons.

- Alors Nora, ma chère, que désires-tu de moi ? A part tuer ton doux fiancé que je ne ferais de toute façon pas.

Elle tiqua à peine sur le prénom, que presque personne ne connaissait. Red, la vieille, c'est tout, les autres n'avaient pas besoin de le savoir. Ca allait drôle d'ailleurs, le jour de la cérémonie, de voir Gray chercher son prénom, et ne pas le connaître, alors qu'elle savait le sien. aurait bien répliqué que de toute façon, ils avaient interdiction de s'entre-tuer, mais si elle avait bien apprit une chose durant sa - courte - carrière, c'était de ne jamais donner aucune information à l'ennemi. Même dans ce genre de situation.

- C'est simple. Je veux toutes les informations que tu peux avoir sur le Joueur de Flûte.

Blue, de son prénom Nora, s'approcha d'un fauteuil en face de la banquette où se tenait Vassilisa. Il était aussi confortable qu'il en avait l'air, mais son esprit ne se préoccupait plus que la jeune fille en face d'elle.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Eraelle
Anonymous
Invité
Dim 26 Mai - 18:29
Touchée. La petite brune n'aimait donc pas que l'on lui rappelât ça. Ce qui signifiait donc qu'elle n'aimait toujours pas son blondinet de colocataire plus qu'un ver de terre. Intéressant à savoir si elle désirait vraiment obtenir ce qu'elle désirait, il était toujours plus judicieux de se servir des sentiments des gens pour cela.

- Merci, même si je doute que les tous les voeux du monde ne suffissent au bonheur d'une personne.

- Que veux-tu, sur ce choix-là elle n'a pas fait le bon. Et qui sait si ils interviendront réellement.

Pour ne pas avoir fait le bon choix, elle l'avait. Pas sûre que ses agents lui restent totalement fidèles sur tous les points après cela. C'était pour cela que les liens d'amitié étaient si... brisables, éphémères.

- C'est simple. Je veux toutes les informations que tu peux avoir sur le Joueur de Flûte.

- Le joli brun de chez GML ? C'est toujours aussi tentant de franchir les interdits, tu ne trouves pas ?

Un malicieux sourire apparu sur ses lèvres tandis qu'elle fixait la jeune femme brune qui venait de prendre place en face d'elle. Ah, l'amour... Qui ne faisait pas n'importe quoi pour se le procurer, au détriment du danger et des interdits ? Amour impossible, amour interdit, amour... pathétique. La jeune femme blonde détourna le regard en soupirant. Pathétique. Ca sonnait dans sa bouche comme un arrière-goût dont on aimerait se débarrasser au plus vite. Quelque chose qui resterait, à jamais.

- Tu sais que je ne travaille pas gratuitement ma chère.

Elle releva son regard, vaguement ironique, avant de reprendre une gorgée de vodka. Russe jusqu'au bout des ongles. Et ce n'était pas deux verres qui lui feraient peur, ni une bouteille en fait. Mais cela lui permettait de réfléchir tout en sirotant dans son verre. Elle inspira doucement, tapotant en même temps le fauteuil de ses fins doigts. Puis elle sortit une feuille et un stylo de nulle part et se mit à écrire dessus le plus important à retenir, ne faisant pas confiance à la mémoire, souvent défaillante, des humains.

- C'est un carnet, de couleur brune, à la couverture un peu usée. Taille moyenne et assez fin. J'aurais besoin que tu me le trouves et rapportes.

Tout sourire avait disparu de son visage, qui paraissait maintenant mortellement sérieux. Mortellement oui, si elle avait eu tort de lui faire confiance et que la jeune femme échouait ou se faisait prendre, c'était la mort qu'elle encourait. Comme toute personne qui parlait à Nina sans lui donner une raison de ne pas la tuer. Si possible dans d'atroces souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Piriou
Messages : 872
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 29 Mai - 14:31
- Que veux-tu, sur ce choix-là elle n'a pas fait le bon. Et qui sait si ils interviendront réellement.

Ouais. C'était très probable. Et même certain. La vieille aurait du mieux réfléchir à sa stratégie, et trouver un autre moyen de piéger l'ennemi. Une réplique du Cookie d'or, un faux précieux document, n'importe quoi. Mais dépenser autant pour un faux mariage entre deux agents qui se détestent en ESPÉRANT attirer l'ennemi, ça, c'était complètement foireux. Mais c'était aussi très bien payé, donc bon...

- Le joli brun de chez GML ? C'est toujours aussi tentant de franchir les interdits, tu ne trouves pas ?

- Il ne s'agit pas de limite, mais bien de choix. Tu es l'une des seules personne à pouvoir me dire si je fais le bon ou le mauvais. Cela dépend de tes réponses.

Continuer ou arrêter de le voir ? L'envoyer dans les roses ou s'en rapprocher ? L'amour est stratégie. Surtout quand l'autre venait du camps ennemi. L'amour est compliqué. Surtout quand on ne sait si on est juste une mission pour l'autre, ou quelque chose de... différent.
Quelque chose de différent ? Quoi au juste ? Elle ne savait même plus pourquoi elle était là, à rechercher tout ce qu'elle pouvait trouver sur lui... C'est pas comme si... Tss.

- Tu sais que je ne travaille pas gratuitement ma chère.

- Je sais. Qu'est-ce que tu veux ?

- C'est un carnet, de couleur brune, à la couverture un peu usée. Taille moyenne et assez fin. J'aurais besoin que tu me le trouves et rapportes.

Comme un gentil toutou. Sauf que là, le cleps veut sa récompense, et ne se laissera pas avoir par un os à ronger. Il lui fallait ses infos. Elle n'était plus Blue, plus celle qui allait devoir épouser un blond qu'elle aimait pas. Non, c'était l'Agent Blue. La fille qui savait ce qu'elle faisait et où elle allait. Et c'est cette fille qui prit le papier que lui tendait Vassilissa, avant de le plier et de le ranger soigneusement dans son porte-feuille.

- Tu l'auras.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Eraelle
Anonymous
Invité
Mer 29 Mai - 16:41
- Il ne s'agit pas de limite, mais bien de choix.

Les choix, l'une des pires choses au monde. Véritables malédictions qui se déchainent sur nous à la première incertitude, nous faisant regretter petit à petit chacun de nos gestes, actes et pensées. Si durs, et si décisifs sur notre route à prendre.

- Tu es l'une des seules personne à pouvoir me dire si je fais le bon ou le mauvais. Cela dépend de tes réponses.

- Ce qui dépendra de tes résultats. Je ne pense pas que j'ai à te dire ce qui t'attend si tu échoues, si ? L'amour, ça peut être tragique parfois, et j'aime écrire des histoires tristes.

Amour, amour... un peu comme une touche amère dans sa gorge. Amour, amour... écho d'un passé lointain, pas assez pour qu'elle l'oubliât, trop pour qu'elle pût un jour espérer le revoir. Amour, amour... le verre se brisa net sous l'effet du point de la demoiselle qui s'était serré. Des morceaux de cristal se fracassèrent sur le sol, suivit par plusieurs gouttes d'un liquide écarlate. Son poing toujours serré à en devenir livide, Nina ferma les yeux et inspira doucement. Profondément, jusqu’à ce qu'elle fût calmée. Puis elle ouvrit sa paume blanche, contemplant les fines perles qui y apparaissaient, serpentaient, coulaient le long de la plaie. Charmant. Elle regarda la plaie d'un regard neutre, impénétrable, non-émue par la blessure ou le sang. Elle secoua brièvement sa main, avant de se retourner vers on interlocutrice, n'y attachant pas plus d'importance que cela. Amour, amour... une chose sans importance.

- Tu l'auras.

Oui elle l'aurait, avec ou sans son aide. Elle finissait toujours par avoir ce qu'elle voulait de toute façon, même si parfois la solution pour y arriver était assez extrême. Souriant de la détermination de la jeune femme brune, son sourire s'accentua au frôlement d'une pensée dans son esprit sinueux. Ah oui, elle avait oublié de mentionner un détail. Les petits mots font de grandes choses, et une simple poignée de ceux-ci peut changer des vies lorsqu'elle est bien utilisé. Pardon, il est mort, adieu. Je t'aime aussi. Cela peut provoquer la joie, ou tristesse, surtout si la personne en face est sur le point de nous quitter. Et puis, qui n'a jamais pleuré pour le départ d'un être cher ? Tant de raisons, si peu de mots les provoquant. Comment son interlocutrice allait-elle réagir à celui-ci ?

- Au fait le carnet... il est chez Valshe.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Piriou
Messages : 872
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 29 Mai - 17:39
Le bruit du verre se brisant retentit dans la pièce, comme la note d'un instrument muet. Doux. Mélancolique. Il réveilla en elle quelques souvenirs de ces soirées trop longues où l'on reste jusqu'à la fermeture du bar, entendant sans écouter les voix des derniers éveillés. Avant que ceci ne partent pour se battre ou pour rentrer. Peu importe. Elle marchait ensuite sur le port, inspirant le parfum de l'air iodé, l'esprit ailleurs, dans les nuages qui peuplaient le ciel. Puis, elle finissait par revenir à l'appartement. Elle finissait toujours par y revenir, peu importe où elle dormait la nuit, peu importe se qu'elle faisait. Comme une promesse à Red, que quand elle se réveillerait, elle serait toujours là, pour lui sourire avant de dire bonjour.

- Au fait le carnet...

Nora releva à peine la tête, quoique son esprit soit de nouveau concentré sur les paroles de la blonde. Ses yeux fixaient, comme hypnotisés, les reflets de l'eau se baladant sur un éclat de verre au sol

- Il est chez Valshe.

Oh non... Oh non non non non non non non... Non mais non quoi ! OK, elle les voulait ses infos, mais là... Mais là... Non mais non...

- Il est chez lui, ou il est à lui ?

Avec un peu de chance... La bonne blague, elle a jamais de chance, c'était bien connu pourtant ! Elle va devoir voler son fiancé... Bordel... Il allait la haïr... Sauf s'il ne l'apprenait pas... Bon, OK, si le carnet avait de la valeur, y avait de - TRÈS - grandes chances qu'il s'en rende compte en entrant dans sa chambre... Effroyable... Finalement, c'est peut-être elle qui mourra avant la cérémonie...
Sa respiration se fit irrégulière, mais ses yeux restaient fixés sur le bout brillant à ses pieds. Restée concentrée. Quoique, son visage devait affiché un air décomposé...



Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Eraelle
Anonymous
Invité
Mer 29 Mai - 19:21
Le visage de la demoiselle russe affichait maintenant un sourire charmant, en opposition avec celui de l'agente brune qui devenait vite translucide. Quatre mots, non, quatre lames affutées qui venaient de se planter dans sa douce interlocutrice, ça faisait mal, n'est-ce pas ? Quatre petits mots, et de grands ennuis en perspective, il ne fallait décidément pas se fier aux apparences.

- Il est chez lui, ou il est à lui ?

- Les deux.

Nina lui sourit, tandis qu'elle saisit le second verre de sa fine main de poupée fragile et l'amena à ses lèvres. De toute façon, elle n'y toucherait pas, non ? Et puis, Nora n'aimait sûrement pas la vodka, alcool fort. Déjà qu'elle ne supportait pas grandement ce dernier... La jeune femme laissa le liquide incolore descendre dans sa gorge, la faisant doucement frissonner, avant de reposer son verre sur la table et de croiser les jambes, fixant toujours la demoiselle brune. Sa respiration devenait irrégulière, imprécise. Intéressant.

- Tu peux toujours renoncer tu sais, mais ça serait plutôt dans tous les sens du terme.

Renoncer à lui, à eux, à elle. Mourir. Nina n'était pas une fille clémente et compréhensive, si Nora décidait de la trahir ou d'abandonner, c'était trop tard. A jamais. Rien n'était gratuit dans la vie, même de faire perdre du temps à une douce psychopathe. Mais bon, peut-être avait-elle le droit de savoir pourquoi elle risquait sa vie sur ce coup-là. Ou pas. Moins elle en savait, plus elle avait de chances de survie. CQFD.

- Je n'en sais pas plus que ça, et il est nécessaire pour ta survie que tu ne cherches pas plus à te renseigner. J'ai besoin de ce carnet. Impérativement.

Essayer de comprendre ce que faisait la demoiselle était impossible, et si quelqu'un le tentait, c'était plus que sa vie qu'il y risquait. Ce qu'elle faisait aussi, si 'tit loup apprenait ce qu'elle faisait. Pas qu'il la tuerait sur le coup, quoique on ne savait jamais, et encore, la vie était pleine de surprises, mais elle préférait mourir que lui demander de l'aide. Et la jeune femme détestait par dessous tout faire confiance aux autres. Même si dans ce cas-ci, c'était Nora qui l'avait contactée pour obtenir des informations, et même si l'on était jamais mieux servi que par soit-même, la jeune russe lui avait laissé une raison de lui montrer ce qu'elle valait.

- Je ne te dirais même pas ce que j'encours s'il venait à l'apprendre.

Cher, très très cher. Parce qu'il viendrait sûrement lui poser des questions, et avec sa manie d'apparaitre à tout va, Nina ne s'en sortirait pas. Et finirait par vouloir se frapper la tête contre tous les murs qu'elle croiserait. Alors, déjà qu'elle était sadique, masochiste et suicidaire, là ça la ferait passer pour... oui, il ne valait mieux pas qu'il l'apprît donc.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Piriou
Messages : 872
Membre souvenir
Membre souvenir
Sam 8 Juin - 17:53
Son interlocutrice saisit le verre devant elle, et en but une gorgée tout en souriant. Blue attendait sa réponse, tout en la connaissant déjà. Après tout, ne posait-on jamais une question sans en savoir d'avance la réponse ?

- Les deux.

Evidemment, sinon c'est pas drôle. Ce serait trop facile, si c'était pas lui. Voler son fiancé-de-force... La vieille allait le tuer... Puis Gold, parce qu'il obéit à la vieille, puis Gray, puis tout un tas de gens qui voulaient se venger pour une raison ou une autre. Elle avait fait trop de crasse dans sa vie pour que ça ne lui retombe pas dessus un jour ou l'autre... Le mariage n'était rien à côté... Dans le pire des cas, son ego en prendrait un coup. Mais là, tomber aussi bas...

- Tu peux toujours renoncer tu sais, mais ça serait plutôt dans tous les sens du terme.

Dans le style "renonce à ta viiiiiiie" ? Ouais, elle voyait le truc bien glauque, du genre meurtre caché et cadavre dans le placard. Quoique, personne ne retrouverait son corps, ou dans 6 mois, en décomposition avancée... Berk.

- C'est pas mon style de renoncer après avoir accepté un marché.

- Je n'en sais pas plus que ça, et il est nécessaire pour ta survie que tu ne cherches pas plus à te renseigner. J'ai besoin de ce carnet. Impérativement.


Ouais, c'est bon, elle a comprit. Là c'était genre "tu te loupes, je te butte". Très rassurant tout ça... Mais elle avait l'habitude des missions suicidaires/maso/dangereuse pour sa survie, et c'est pas celle de la jolie blonde qui allait changer la donne.

- Je ne te dirais même pas ce que j'encours s'il venait à l'apprendre.

Un truc mauvais pour sa santé à elle aussi ? Sans doute. Donc elle n'avait pas le droit à l'erreur ? Comme toujours. Il faudrait qu'elle revienne un jour, sur les missions faciles, qui payaient mal, mais toujours sympa à faire, si on voulait passer le temps...

- Il ne l'apprendra pas, alors.

Blue disait ça comme si c'était simple, mais rien ne l'était dans la vie, et encore moins une mission comme celle-là.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Eraelle
Anonymous
Invité
Dim 9 Juin - 12:58
- Il ne l'apprendra pas, alors.

Bien, elle apprenait vite dites donc la jolie. Et sa jolie grimace de tout à l'heure, même si elle ne l'avait pas montré, avait fortement amusé la jeune femme. Son fin doigt se promenant avec délicatesse le long de ses frêles lèvres, elle vint cueillir au coin de sa commissure droite une fine goutte d'alcool, qu'elle observa pendre doucement devant ses grands yeux curieux. Puis elle porta son index à sa bouche et une fine langue rose vint happer la perle dans un brusque silence pesant dans l'atmosphère. La jolie brunette attendait qu'elle parlât vu son silence et son visage neutre en apparence.

- Soit, et puis que je n'ai rien d'autre à ajouter, je crois que je vais me retirer.

Nina se releva de son siège, gracieuse poupée, et passa sa frêle main le long de sa robe pour y enlever les plis dus au fait qu'elle s'était tenue assise, avant de faire de même avec sa longue chevelure blonde. Elle jeta ensuite un dernier regard à la pièce, aux nombreux poissons multicolores nageant délicieusement ensemble dans une douce ode aquatique, et à Nora. Son regard glacé, pourtant fort charmant si on prenait le temps et l'envie d'y faire attention, observa les contours de son visage, de son corps, la couleur de ses yeux, de ses cheveux, comme si elle ne désirait en aucun cas oublier son interlocutrice. Une fois cela fait, elle lui sourit d'une façon tellement convaincante, qu'on avait du mal à se dire en la voyant faire qu'elle ne souriait pas, qu'elle ne souriait jamais. Dans la vie, il y avait deux sortes de sourire. Les sincères, et les menteurs. Les sincères étaient là pour laisser notre joie se révéler au reste du monde, les menteurs n'étaient là que pour cacher souffrances et abominations. Ah non pardon, il en existait un troisième de sourire. Plus triste, plus caché. Il n'était pas à la portée de n'importe qui, et n'importe qui n'était pas à sa portée. Nostalgique, il rappelait de jolis souvenirs... mais seuls ceux qui avaient côtoyé la mort le connaissaient réellement. Une marque du passé, une marque d'avant. Et le sourire de la demoiselle se classait sans hésiter dans les sourires du mensonge. Se dirigeant vers la sortie, elle se retourna une dernière fois vers Nora, avant de tirer le rideau et de sortir de l'établissement. Une envie de fuir désespérément l'humanité sur ses lèvres.

- Je te souhaite une bonne fin d'après-midi... et puisse le mariage t'apporter la lumière qu'il te manque.

Se confier est toujours la meilleure des solutions quand on a un esprit faible demoiselle, car dans un monde peuplé de cruels, seuls les forts survivent, les faibles ne sont destinés qu'à mourir. Tic tac tic tac, l'horloge est en marche, les aiguilles tournent et la mort sur les faibles déroule son emprise... ♪
Revenir en haut Aller en bas
Nora Piriou
Messages : 872
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 14 Juin - 12:31
- Soit, et puis que je n'ai rien d'autre à ajouter, je crois que je vais me retirer.

"Puisque je n'ai rien d'autre à dire pour gâcher ta vie, je peux maintenant partir."
Blue fixa les aquariums dont les reflets dansaient dans sur les murs de la pièce, passant et repassant, tel une longue valse. Les poissons exotiques nageaient lentement, sans se douter ce qui se passait en ces lieux mystérieux. De quoi avaient-ils été témoins, depuis qu'ils étaient ici ? Peu de choses encore, le night club était très récent, mais on ne pouvait douter du rôle que jouaient ses yeux muets sur ce qui s'était tramé, sur ce qui était en train de se tramer et ce qui arriverait dans l'avenir ici. Combien de vie anéanties ? Combien de pactes passés ? On ne pourrait bien plus les compter. Vassilissa et elle ne venait que d'entamer une longue danse, que d'autres continueraient encore et encore, jusqu'à ne plus sentir leur jambe, jusqu'à ce que tous les danseurs soient à terre...

- Je te souhaite une bonne fin d'après-midi... et puisse le mariage t'apporter la lumière qu'il te manque.

- De même...

Elle ne répondit pas à la deuxième phrase de Vass'. Deux ans. Deux ans qu'Il était partit. Deux ans qu'elle ne pensait qu'à Lui. Et depuis, elle ne faisait que s'éloigner de la lumière. La vieille le savait. Comment ? Un sixième sens peut-être. Mais Blue en était certaine : si Mère-Grand apprenait ce qu'elle faisait ici, ce serait la fin. Sa fin.

Nora ne put bouger pendant une dizaine de minutes, les yeux dans le vide, réfléchissant encore et encore. Un plan. Il fallait un plan pour voler ce carnet... Non, pas de tout de suite... Il fallait déjà... Ses mains se portèrent à sa tête, une violente migraine la traversant. Gray... Et merde quoi ! Elle venait de commettre une grosse connerie... Tant pis. Fallait suivre maintenant, elle n'avait plus le choix. Il ne fallait plus qu’espérer ne pas se faire prendre...



Revenir en haut Aller en bas
https://www.wattpad.com/user/Eraelle
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Blue] Shall we dance ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Blue Rain
» Blue Exorcist (青の祓魔師)
» Une enfant à Blue Pegasus ?!
» La nature fait parfois bien les choses. [Shane Smith/Lucky Blue]
» Manga | Personnages pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-