Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 « Le fait que ton copain t'ait trompée ne fait pas de moi une pute. C'est pas ma faute si t'es pas de toute dernière fraîcheur. » † Astrid Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Astrid Cooper
Messages : 29
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 4 Mar - 21:05

astrid cooper

Je ne trompe jamais mon copain.
Par contre je me trompe souvent de copain.


» GET DOWN TO BASICS

NOM DE CODE : Shéhérazade
NOM PRENOM : Astrid Cooper
SURNOM : Majesté suffira
AGE : Et ta soeur ?
NATIONALITE : French
ORIENTATION SEXUELLE : Je t'ai demandé la couleur de ton caleçon ? Non ? Alors taggle.
PHOBIES ET COMPLEXES : Astrid a peur de la solitude et de l'orage mais plutôt crever que de l'avouer en public.
VOUS ET L'AGENCE : Fine stratège et manipulatrice, sa capacité à s'attirer des emmerdes est vraiment remarquable. Encore plus quand elle les retourne contre ses adversaires.
RANG DE COMBAT : C.2 Fort
AUTRE : Il se peut que je drague, ça ne veut pas dire que j'éprouve un quelconque sentiment envers vous. Idiots.

» PRETTY BITCH

Astrid Cooper, il ne suffit que d’un simple regard pour comprendre à quel point cette fille est dangereuse. Chevelure d’un brun sublime tombant en cascade sur ses épaules, visage aux traits harmonieux, lèvres tentantes. Son teint de velours fait ressortir ses prunelles de jais où dansent de sombres flammes. Si l’on devait associer des mots à ce spectacle, nous n’hésiterions pas longtemps. Désirable créature. Plutôt grande et élancée, sa démarche et souple et gracieuse à la fois se marie à la perfection avec son côté rebelle et décontracté. Des formes mais pas trop, Astrid a des arguments pour séduire. Et ce sans faire de E. En effet, son bonnet moyen lui permet de s’affirmer tout entière et de plus attirer le regard que ces filles vulgaires entourées de geeks frustrés par un manque total de contact féminin durant depuis plusieurs années. Ce que l’on se souvient d’Astrid, c’est de sa démarche, c’est de son rire, c’est de ses prunelles sombres qui font tourner les regards et chavirer les cœurs. Astrid, c’est ce genre d’être qui dégage une aura pleine de mystère et de charme. Ce genre de femme envoutante qui sait se faire distante pour se faire plus attirante.

RÈGLE 1 : NE PAS DÉSIRER, ÊTRE DÉSIRÉE.

La famille Cooper excellant bien souvent dans de nombreux domaines, la majorité de ses membres ont développé une personnalité très fière. Astrid ne fait pas exception à la règle. Très tôt, elle a montré des aptitudes au corps à corps relativement surprenantes pour une gamine de son âge et a pour cette raison pratiqué de la boxe thaï pendant plusieurs années. Cela lui permettait de canaliser le trop de colère qu'elle accumulait par frustration ou stress. D'un potentiel sportif plutôt bon, la jeune femme le doit à son entrainement quotidien et à tous ces fruits qu'elle ingurgite à côté des bières et kebabs. Partageant mode de vie sain et laissant à désirer, Astrid possède une autre particularité. Depuis sa plus tendre enfance, elle possède un sommeil polyphasique, c'est-à-dire qu'elle ne se contente que de deux à trois heures de sommeil par jour. Ce sommeil est partagé en six à huit siestes de vingt minutes réparties de façon équidistante, soit environ toutes les trois-quatre heures. Ayant la particularité d'être insomniaque, un cycle de sommeil standard ne lui permettait pas de correctement récupérer. Bien sûr, avec un cycle comme celui-ci, la jeune brune devait régulièrement sécher les cours mais avec des parents laxistes comme les siens cela ne posait aucun problème. Dotée de facilités naturelles, la jeune brune est ce que l'on peut qualifier de génie rien fouteur. Elle est intelligente, brillante même, mais s'en fout royalement. Sauf quand c'est pour manipuler les gens, ce qu'elle pratique avec un certain talent il faut bien le reconnaitre.

RÈGLE 2 : NE PAS DRAGUER, UNIQUEMENT SERVIR SES INTÉRÊTS.

En plus d'avoir le caractère bien trempé, Astrid est intérieurement quelqu'un d'exécrable qui n'a aucune notion de respect ou de gentillesse. Parfaitement hypocrite, elle ne le montre jamais et se contente de passer pour une fille au caractère imposant. Parfaitement franche, elle insulte son monde dès qu'on commence à la faire chier. Assez impatiente, la jeune femme n'a aucune notion de politesse. En effet, dire bonjour prend une seconde. Sachant qu'en moyenne nous parlons à une trentaine de personnes dans la journée, ça fait déjà une demi-minute en un jour, une en deux. En l'espace d'un an nous avons déjà perdu deux heures et demi et si ça continue en dix ans nous aurons perdu une journée en marques de politesses hypocrites et inutiles. Donc non, ne vous vous attendez pas à un bonjour de sa part. Sauf si elle a besoin de vous, bien sûr.

RÈGLE 3 : GARDER MAINMISE SUR SES PROPRIÉTÉS.

Le plus gros défaut d'Astrid est sans aucun doute celui d'être possessive. Affreusement possessive. Elle veut tout pour elle et n'accepte pas que l'on lui prenne. Cette possessivité ne s'exprime cependant que si elle ressent des sentiments envers la personne, ce qui arrive assez rarement en soi. Possessive, jalouse, égoïste et égocentrique, la jeune femme apprécie particulièrement être le centre d'intérêt et déteste par-dessus tout être transparente. De nature fière et arrogante, Astrid n'aime pas faire ce que l'on attend d'elle et souhaite se démarquer de la majorité inférieure. Rancunière, appréciant la vengeance et plus particulièrement celle détruisant la personne en face, se mettre à dos la jeune brune n'est pas vraiment recommandé pour la survie.

» PAST STORY

23 mai 1993, trois heures. Cela faisait maintenant cinq heures qu’Anne était allongée sur la table d’opération, les jambes écartées et le visage en sueur. Les médecins craignaient une mort par asphyxie des jumeaux que portait la jeune femme mais celle-ci ne voulait pas lâcher prise. A ses côtés, Marc lui serrait la main, la mâchoire crispée. Soudainement, l’un des deux sortit enfin. « C’est une fille ! » criait la sage-femme en soutenant la tête du bébé pour l’aider à sortir. Un murmure de soulagement envahit la salle. Si l’un était dehors, l’autre pourrait sortir plus facilement. Harassés par ce dur labeur, ils gardèrent quand même espoir. Le second bébé sortit finalement, un garçon. Astrid et Baptiste Cooper. Si la fille se portait bien, son frère fut rapidement mis sous soins intensifs. Son cœur s’arrêta plusieurs fois de battre et au bout de la troisième, il ne repartit plus. Des deux jumeaux, il ne restait plus qu’Astrid, ses parents ne désirant plus perdre un autre enfant se mirent à la chérir comme ils n‘avaient jamais chéri auparavant.

Le temps passa et Astrid grandit. Rapidement, elle montra des particularités peu communes. Victime d’insomnies, elle ne pouvait dormir plus d’une demi-heure à chaque fois sous peine de souffrir de migraines infernales. Ne trouvant pas d’autre solution, elle dû adopter un cycle de sommeil polyphasique. Durant les longues heures qu’elle passait seule pendant que les autres dormaient, elle s’occupait à lire et à jouer avec Monsieur Tom, un ravissant poney auburn en peluche et Miss Diana, sa poupée favorite. Ce style de vie ne la dérangeait pas plus que ça et contrairement à ce que disaient les mauvaises langues n’influença pas sa capacité intellectuelle. Dès l’enfance, Astrid était une enfant intelligente et curieuse. Pendant sa septième année, elle et ses parents durent déménager pour des raisons pratiques. En effet, Marc Cooper tenait avec son frère une firme multinationale, ce qui faisait de lui quelqu’un d’important et souvent pris. Et pourtant, il avait toujours eu de l’attention à accorder à sa fille qu’il chérissait plus que tout et à sa femme, Anne Cooper, brune aux yeux verts et au tempérament aussi doux que de la crème. Il était facile de deviner que dans cet environnement où elle avait tout ce qu’elle désirait, la jeune fille devint capricieuse. Cependant, ce ne fut rien comparé aux années suivantes.

L’intelligence, la beauté, la différence sont autant de qualités qui attisent la jalousie. Si dans son ancienne école cela ne posait aucun problème car les enfants la connaissaient sincèrement, ce ne fut pas le cas dans la nouvelle. Si les garçons étaient sans cesse volontaires pour porter son plateau ou même son sac, les filles fulminaient de jalousie. Le fait d’être trop intelligente l’excluait de la société dans laquelle elle se trouvait, alors elle décida tout bonnement d’arrêter. Elle se mit à faire son insolente et à s’attirer des emmerdes dans le seul but d’être acceptée par les autres. Si le fait de devoir sécher les cours pour dormir était toujours considéré comme un comportement anormal, les gens étaient maintenant trop habitués pour s’en rendre compte. Son père perçut la colère qui dormait en elle et tenta de la raisonner. Mais rien n’y faisait. Chaque jour, la jeune fille s’enfonçait davantage dans de sombres abysses pour ne pas finir seule. C’était là sa plus grande angoisse. Les nuits qu’elle passait seule dans sa chambre la terrifiaient de plus en plus. Pour l’aider, son père l’inscrivit à la boxe thaï où elle pourrait évacuer ce trop de colère en elle. En parallèle, elle commença les jeux vidéo. Ce fut comme une libération. Elle passait désormais ses nuits sur la console en oubliant sa solitude ou à s’entrainer sur un vieux matelas attaché au mur. Si son caractère s’était légèrement obscurci, elle connaissait encore la gentillesse et l’espoir. Et c’est alors qu’arriva l’accident.

23 mai 2006, vingt-deux heures. Cela fait une heure que Marc aurait dû rentrer du travail et qu’Anne et Astrid attendaient assises sur le canapé du salon. Ni l’une ni l’autre ne parlaient et seul le tic-tac de l’horloge venait briser ce silence glacial. Le visage d’Anne palissait au fur et à mesure que les minutes défilaient. La sonnerie du téléphone retentit brusquement et la jeune femme se précipita pour décrocher. Sa voix tremblait. Ayant l’oreille fine, Astrid entendit clairement les propos de son interlocuteur. « Désolée Anne, il est mort. » Si la mère tomba au sol les larmes aux yeux, la fille se mit à crier. Elle l’appelait, l’appelait, le suppliait de revenir. S’il n’était plus là, qu’allait-elle devenir sans lui ? Qu’allait-elle devenir sans personne pour la raisonner ? Les larmes coulaient sur ses joues sans jamais pouvoir s'arrêter. C'était la fin. « Souhaite quand même un bon anniversaire à la petite. »

Les années passèrent et le coeur d'Astrid ne cessa de s'obscurcir. Jour après jour, elle enchainait les conneries comme elle enchainait les disputes. Plus personne ne comptait à ses yeux et encore moins sa traitresse de mère qui s'était trouvé un nouveau copain. Fabrice Durant. Elle le détestait. Pourtant, il n'était pas méchant et contribuait autant que possible au bonheur de Anne mais Astrid ne pouvait tolérer un connard pareil qui tentait de voler la place de son père. La jeune fille devint totalement méprisante et perdit toute notion de respect, devenant pour ainsi dire une salope. Entrainée par de mauvaises personnes et sans aucun point de repère, elle ne pouvait plus revenir en arrière.

Malgré cela, il y avait une personne à qui elle était toujours sincèrement attachée. Ethan Cooper. Et si sa fierté lui empêchait de l'admettre, elle l'aimait bien. Les parents de celui-ci étaient morts un an avant son père. Coïncidence ? Il fallait bien admettre que non. La puissante entreprise qu'avaient érigée les deux frères avait toujours été source de convoitises. Et alors que leur puissance atteignait l'apogée, le père d'Ethan fut tué alors qu'il était avec sa femme, la condamnant ainsi par la même occasion. Seul rescapé de cette tragédie, un jeune garçon renié par le reste de sa famille. Comment les autres auraient-ils pu recueillir chez eux un potentiel héritier d'une firme multinationale en proie à des tentatives d'assassinat ? Il fut décidé que la totalité de l'entreprise revenait à Marc Cooper, seul apte à la gérer. Par principe, une part minime de l'héritage de ses parents revint au jeune brun, peut-être pour avoir la conscience tranquille. Cependant quelques mois plus tard, la tragédie s'était reproduite. Marc, conscient du danger qui pesait sur sa famille, passait de moins en moins de temps chez lui. Il mourut sur un chantier à cause d'une poutre qui avait cédé. Une enquête fut ouverte mais ne donnant strictement rien fut rapidement abandonnée. Astrid et sa mère devinrent alors les héritières de l'une des plus grandes entreprises du pays, tout le monde ayant oublié Ethan Cooper qui croupissait dans son orphelinat. Craignant que la fatalité s'abattit également sur elles, Anne céda et vendit la firme. Astrid lui en voulut terriblement, cela signifiait que son père était mort pour rien.

Peu après l'accident, Astrid se décida d'entrer en contact avec Ethan sans parler à sa mère. Elle ne l'avait vu qu'à deux reprises, au Noël de ses six ans où elle avait été forcée de l'embrasser sous le gui et quelques années plus tard à l'enterrement de ses parents. Mais il était comme elle, perdu dans une tragédie sanglante qui lui avait enlevé tout ce qu'il chérissait. Se parler quotidiennement devint rapidement une habitude. Ils se disputaient souvent mais avaient besoin de l'autre alors finissaient toujours par revenir. En quête de vengeance, ils ne pourraient connaitre de repos tant que l'honneur familial n'aurait pas été vengé. Développant une sorte de relation fraternelle, intérieurement ils ne se connaissaient pas vraiment et pourtant restaient complices. C'était un peu comme une bulle de franchise dans le monde hypocrite d'Astrid Cooper.

23 mai 2013, vingt-et-une heures. Ce monde se brisa, tout simplement. A la suite d'une dispute plus violente que d'habitude entre Astrid et Fabrice, celui-ci prononça des mots qu'il n'aurait jamais dû prononcer. « Et tu crois vraiment que ton père serait fier de ce que t'es devenu ?! » La colère de la jeune femme devint brasier et la consuma entièrement. Et avant qu'il eût répliqué, elle lui brisa le nez de son poing. « COMMENT OSES-TU ÉVOQUER NE SERAIT-CE QUE SON NOM SALE ENCULÉ DE TA RACE ?! TU VAS CREVER FDP, TU VAS CREVER ! » Si sa mère n'était pas intervenue, Astrid l'aurait tué. Elle l'appela doucement pour apaiser sa colère mais c'était bien trop tard. Elle avait pris sa décision. « Dégage de mon chemin. » Mettant dans un sac tout ce qui comptait encore à ses yeux ou pourrait lui être utile, elle se barra de la maison pour ne plus jamais revenir.

Les mois passaient et le fait de ne sortir qu'avec des méchants garçons n'arrangea en rien le caractère de la demoiselle. Elle devint sans pitié. Son héritage lui permettait de vivre une confortable vie jusqu'à sa mort si elle le souhaitait mais quelle vie serait-ce là ? La sienne était si vide. Elle avait beau voyager et déménager, elle n'arrivait pas à trouver de place où se sentir chez elle. La musculature imposante des mecs avec qui elle sortait n'arrivait plus à la rassurer. Elle voulait arrêter et continuer à la fois. Trouver quelqu'un qui lui dirait quoi faire. Elle ne pouvait pas choisir toute seule.

23 mai 2014, deux heures. La sieste était dans deux heures, elle avait encore le temps pour une partie. Le casque enfoncé sur sa tête, la manette dans les mains, elle eut un rictus sadique. Il allait morfler. « Et c'est ainsi qu'Ethan la légende fut abattu par un hélico. Putain j'te savais pas si nul. » Un rire mauvais résonna dans son oreille. « Tu vas mourir salope. » Les tirs se succédèrent, les parties aussi. Entre deux assauts, les jeunes gens discutaient. « Mère Grand ? Tss, tu t'es cru dans le p'tit chap'ron rouge ou quoi ? Putain sérieux Ethan grandit un peu stp, c'est pas drôle. » Il était sérieux, c'était le premier pas vers la vérité affirmait-il, la voix grave. Non dupe, la jeune femme lui demanda ce qu'il attendait précisément d'elle pour lui raconter ça. Il voulait qu'elle s'engage dans le camp adverse qui aurait sûrement d'autres informations potentiellement utiles. « Tss, t'as cru ? J'ai passé l'âge des contes de fées. » Ils recommencèrent une partie mais ni l'un ni l'autre n'y mirent vraiment leur cœur. Blasée, Astrid annonça sa déconnexion et le fait que ça ne servait à rien d'espérer une quelconque aide de sa part dans ce projet de dingue. Elle en avait marre d'espérer pour de la merde. « Au fait, bon anniv. »

Il pleuvait, c'était sans doute mieux ainsi. Vêtue d'une cape sombre qui la protégeait intégralement, la jeune femme attendait face à la porte qui menait au bureau du GML. Tout s'achète, même les infos. Elle n'avait pas eu grand mal à trouver cet endroit et ce sans en toucher un mot à son cousin. Astrid inspira. Elle n'osait pas ouvrir, se repassant dans sa tête tout ce qui l'avait conduit jusqu'ici. Elle était peut-être sur le point de refaire une connerie. Qu'est-ce qui l'empêchait de mener une existence pénarde dans un coin paumé des states ? La vision de cet enculé de Fabrice squattant le bureau de son défunt père lui revint en tête. Elle serra le poing et ouvrit la porte si brusquement qu'elle faillit la démonter contre le mur.

« Toi le chien, ENGAGE-MOI. »

Fiche (c) Miss Yellow


Dernière édition par Shéhérazade le Dim 8 Mar - 19:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Mer 4 Mar - 21:11
bienvenue :) j'aime beaucoup ta fiche ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 4 Mar - 21:14
Bienvenue !
Je vois déjà Tomato tomber dans ton piège et je me dis que tu te donneras un malin plaisir de le manipuler... OUI JE VEUX UN LIEN A TA VALIDATION. *-*

Sinon bon courage pour le reste de ta fiche, j'ai hâte de lire ça ~
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 4 Mar - 21:17
Hello! ^^

Bienvenue chez les fous! *va se pendre*

Breeeeef, hâte de voir ta fiche de prés', surtout que du peu que j'en vois ton perso à du caractère xD

Par contre je sens qu'Ondine va avoir du mal à te supporter (wiiii je suis voyante *reprend un peu de cooki avec du LSD dedans*)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 4 Mar - 21:20
Uhuh une soeur cousine cachée de Green. //PAN
Hum, bienvenue à toi, bon courage pour finir ta fiche. c:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 4 Mar - 21:44
Bienvenue :) Green en fille omg ._. Bonne chance pour finir ta fiche :D
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 4 Mar - 22:28
~ Bonjouur :D ~

Bienvenue et bon courage pour finir ta fiche ;)
Revenir en haut Aller en bas
Le Prince Charmant
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Jeu 5 Mar - 6:17
OHMANDIEU CE PERSO EST GENIAL *meurs*

Sois la bienvenue très chère! Et pis c'est moi Majesté ici y'a des Règles KAY? 1- Silver a toujours raison 2-Si Silver a tort veuillez vous réferer à la règle n°1 *meurs* Mon p'tit prince risque de pas, mais jor pas du tout, dark mode always activated //PAN avec toi. ET SI TU TOUCHE À UNE MÈCHE DE LA CHEVELURE BLEUE DE MON HANSEL TU VAS TE FAIRE CASSER LA PORTE HMMM?

PS : OHMANDIEU LAPINOU C'EST TRUUUUUC *sors*

EDIT : ENCORE UNE SOEUR/COUSINE CACHÉE? xD Z'êtes pas possible hein comment je survis avec une invasion de pelouse moi? ;;*meurs*



« Le fait que ton copain t'ait trompée ne fait pas de moi une pute. C'est pas ma faute si t'es pas de toute dernière fraîcheur. » † Astrid Cooper Fuyuhiko-Kuzuryuu-image-fuyuhiko-kuzuryuu-36498226-250-125
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
Anonymous
Invité
Jeu 5 Mar - 8:03
Oh mon dieu....
(c'est moi où tout le monde à la même réaction quand on voit que c'est une Ethan au féminin? xD Faut quitter le pays haaaaa /stop/)
Bienvenuuuue x3 Amuse toi bien parmi nous ^o^
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 5 Mar - 15:29
Bienvenue !
Ow , je sens que les rps avec ton perso vont être pas mal , suffit de voir avec Ethan //PAN//

Bref, bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Astrid Cooper
Messages : 29
Membre souvenir
Membre souvenir
Jeu 5 Mar - 18:09
Merci de l'accueil !
Par contre nous nous connaissons déjà (Et oui encore un DC) (Je sais c'est horrible, pas la peine de me remercier)
Peace ♥

P.S. : Je suis pire qu'Ethan ahah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelyss Haryn
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Dim 8 Mar - 19:25
Auto-validation ahah. ♥




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
Revenir en haut Aller en bas
 

« Le fait que ton copain t'ait trompée ne fait pas de moi une pute. C'est pas ma faute si t'es pas de toute dernière fraîcheur. » † Astrid Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Errer fait réfléchir [Eris]
» Surprise d'un été [PV]
» La goutte d'eau qui fait déborder le vase (pour qui veut)
» L'alcool fait presque le bonheur (pv Raphaël ) - TERMINE
» Ça fait quoi, 6 ans ? (PV Cornelya)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciennes présentations-