Forum Fermé

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les rayons vont s'en souvenir ! [PV Sapphire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Lun 24 Nov - 20:36
Ça faisait bien trois heures que je m’égarais dans les rayons, à la recherche de produits pour tester de nouvelles recettes. Hé oui, c’est toujours moi qui m’en occupe, des courses, et de la bouffe… Mais à vrai dire ça ne me dérange pas, parce que mon imagination à inventer de nouveaux plats n’a pas de limites ! Et comme ça, les courses me permettent de prendre le meilleurs, selon mes choix, et surtout TOUT ce dont j’ai besoin, pas que mes coloc’s reviennent en ayant oublié des bananes, et que du coup je ne puisse pas faire mon dessert… Quoi qu’il en soit, je passe des heures quand je vais dans un magasin, que ce soit pour la nourriture ou les vêtements, à choisir ce que je veux et à tout comparer. Et puis au final, je prends quasiment tout le magasin… ARGH moi et mes pulsions d’acheteuse ! Quand quelque chose me plaît ou me fait plaisir, je me sens obligée de l’acheter. Juste pour le fait de l‘avoir, même si je ne m’en sers pas, ou que ça ne sert à rien… Pour mon mental, il faut que je l’ai. Et du coup, je suis très encombrée chez moi… Mais bon, je suis assez organisée donc ça passe je pense !

Et là, alors que j’étais dans le rayon boissons (on avait plus rien à la maison, faut me comprendre !), devant les cocas, j’ai pris les trois derniers pacs de bouteilles, et les deux derniers de canettes. Faut voir grand ! A trois ça part vite, et ça m’évite d’en prendre tous les jours. Aller quoi, me dites pas que vous ne faites pas pareil ! Enfin... J’étais là à me servir généreusement quand j’ai entendu un cri derrière moi. Je me suis retournée en pensant qu’il y avait un truc qui n’allait pas ou que quelqu’un s’était fait mal. Un garçon à genoux, presque en pleurs, les mains crispées, la bouche entre ouverte, me regardait d’un air choqué. Il avait l’air bizarre déjà à première vue… Et puis ces yeux rouges ! Il me fait peur. Mais il me semblait l’avoir déjà vu quelq… Mais d’où il me saute dessus en hurlant ?! Qu’ai-je fais pour mériter ça enfin ! Qu’est-ce qu’il me veut ce fou ? J’suis gentille moi, j’ai rien demandé à personne, j’fais rien, j’suis sage ! Ouai ok, plus ou moins sage…  En plus je peux pas répliquer, nulle comme je suis, il aurait facile de me maîtriser. Je vais mourir. Je le sens. Y’a des personnes encore dans le magasin ? Ce serait bien, ils m’aideront peut-être… Et voilà, je vois ma vie défiler devant mes yeux et je sens mon cœur qui bat à tout rompre… Je tiens à léguer tout ce que j’ai à moi-même, dans ma tombe. Ouai, parce que c’est à moi, je me suis pas ennuyée à tout avoir si c’est pour le donner à quelqu’un comme ça sans raison ! Ou sinon, je lègue tout à ma mère… Oui voilà, je lui lègue tout ce que je possède… Mais non, aller reprends-toi un peu ! Tu vaux mieux que ça ! Tu peux te battre ! Surtout qu’après m’avoir bousculée par terre, il s’est rué sur le coca que j’avais pris. C’était ça qu’il voulait en fait… Même si je me moque qu’il puisse me le prendre, c’est une simple question de dignité.

- Hé ne bouge pas toi ! C’est à moi je te signal ! T’avais qu’à le prendre avant si t’en voulais ! Fais gaffe, je suis coriace je te signal… Et je vais pas lâcher l’affaire si tu me rends pas mon coca !

Je devais paraître un peu folle, et radine (et grosse bouffe surtout), avec tout ce coca, et ne voulant même pas qu’on m’en prenne au point d’agresser les gens… Mais c’est lui qui a commencé après tout ! Quoi qu’il en soit, il avait l’air déterminé aussi… J’ai eu l’impression d’apercevoir un léger sourire… Ou peut-être avait-il peur ? Pffff haha, c’est ça ouai, peur de moi…
En position de ninja, j’étais prête à lui sauter dessus. Je me voyais déjà enchaîner les multiples attaques, rebondissant contre les rayons, m’accrochant aux lampes et aux pancartes suspendues… D’accord ça c’était le rêve que j’avais fais hier soir, mais je pouvais toujours espérer… En réalité je me voyais déjà grimper en haut d’un rayon pour lui sauter dessus par derrière et lui mordre la main, je pense que c’est la seule chose dont je suis capable. Dans ce genre de moments, je me demande toujours ce que pensent les autres, si ils ont des visions psychopathes, ou si ils pensent comme moi, qui ne sait absolument pas me battre. Et je le vis, devant moi. J’avais vraiment peur, mais j’étais amusée aussi, … Aller, je me lance, que la bataille commence... A MOI LE COCA !!!
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Jeu 27 Nov - 16:36
C'est la crise. Je venais de constater LA chose que je ne voulais pas qu'il m'arrive... Je tirais une tête d'enterrement. Parce que... Parce que... Parce que je n'ai plus de coca chez moi. Plus aucune goutte de coca. J'ai cherché partout pendant 5 minutes dans mes armoires, dans ma planque à coca... Il n'y avait plus rien. ENFER ET DAMNATION. MISERICORDE. J'vais mouuuuuuuuuurir ! Nan. Je ne mourrais pas. J'ai bien trop de trucs à faire dans ce monde. Faucheuse, tu ne viendras pas me pourfendre de ta lame aujourd'hui ! Je m'habillais vite fait à l'arrache avec un t-shirt Iron Maiden, ce qui montre direct mes goûts musicaux puis avec un vieux pantalon, et let's go to the supérette ! Ouais z'avez vu je parle franglais à mes heures perdues. Il faut que je me dépêche. Je veux le plus de coca possible. Non pas qu'une bouteille part trèèèèèès vite avec moi, mais un peu quand même. Armé de mon porte-feuilles et d'une poche pour tout mettre, je pris la route. Bon, ça n'avait pas duré très longtemps, et heureusement d'ailleurs parce que j'avais pas envie de marcher 10 000 ans.

Une fois dans la supérette, je me ruais vers le rayon des boissons, ou devait se trouver le coca. Oui, devait car... NON. C'EST PAS POSSIBLE. J'ai fait quoi à Dieu pour qu'il me déteste autant ? Quelqu'un avait pris devant moi les trois derniers packs de bouteilles et les deux derniers packs de canettes. Bon, j'avais raison... JE VAIS MOURIIIIIIIR. ADIEU, MONDE CRUEL, JE NE REPONDS PLUS DE RIEN ! Un cri s'échappa de mes cordes vocales. Merde, j'avais pas envie que ça se sache... J'devais avoir l'air bizarre et flippant. A genoux, avec une tête d'enterrement et les mains crispées. Non. Je n'allais pas perdre. Je DEVAIS avoir un pack au moins. A tous prix. Je relevais mes yeux couleur sang vers elle avant de sauter sur les packs qu'elle tenait dans les mains. C'EST A MOI. Enfin, si encore je savais viser... Parce que je me suis chié et que j'ai sauté à côté. PUTAIN, LE DOUE QUOI. Passer pour un con facilement, ça c'est fait ! Pauvre madame, elle avait l'air apeurée. Désolé, mais quand il est question de coca, c'est quitte ou double !

- Si j'avais su... J'ai pas envie de t'agresser, je tape pas sur les femmes. Mais, tu as pris quelque chose dont j'ai envie. Tu vois, j'en ai plus chez moi. Ça serait con que j'meure de décocaisation parce que j'en ai pas bu hein ? Sois sympa et files moi la moitié de tes biens. Sinon... Je sortis un coca du pack avant de prendre un paquet de mentos que j'avais pris pour mon cousin. Tu sais ce que ça fait, coca + mentos ? Réaction chimique d'effet geyser, effet de mouillage et tout ?

Je regardais ce que cette inconnue faisait, prêt à dégainer mon arme étrange, bizarre et ésotérique en cas de besoin. Puis, un sourire narquois se dessina sur mes lèvres. Si faut la jouer strat, un effet de surprise s'impose... Nyark nyark nyark. Je suis maléfique. Je vais pouvoir lancer ma technique spéciale de la mort et de la destruction, de l'enfer et de la damnation... Tel un ninja, je pris une seconde bouteille de coca, avant d'ouvrir les deux et d'y introduire deux mentos. Un effet geyser bien puissant se produisit... CA VA CHIER DES BULLES OCTOGONALES. LITTERALEMENT. Je concentrais les deux tirs de geyser vers la personne, tout en gueulant un "BUUUUUUUUUUUUUUUULIAH".

- Kaaaaaaaakakakakaka, tu viens de te prendre ma plus puissante attaque... COCA FLAMING GEYSER OF DOOM !

J'avais tellement l'air con mais je me mis à rire. Ça m'amusait, pis ça fait passer le temps ces conneries. C'est la gueeeerre ! Fuck yeah.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 7 Déc - 14:35
Pourquoi ça m'arrive ce genre de choses sérieusement ?? J'ai rien demandé là ! Et puis, je fait tout bien pour ne pas attirer les gros psychopathes, à croire que ça ne marche pas et que je suis un aimant à idiots... Tant qu'il ne me fait rien ça va, mais ne crions pas victoire trop vite, vus sa tête, il est aussi prêt à tout que moi pour son coca. Mais... PAAARDDOOOOOOOONNNNNNNN ???!! MON DIEU ! Je n'en reviens pas !! Non seulement il venait de m'envoyer le contenue de deux bouteilles de coca dans la tête, ce qui avait pour conséquences de rendre mes cheveux tout collants, et mes habits tout dégueus, mais EN PLUS, il venait justement de GÂCHER DEUX BOUTEILLES TOUT ÇA POUR ÇA QUOI !! NON MAIS OÙ VA LE MONDE ?! Je veux bien qu'il soit énervé, mais c'est du coca tout de même ! Et puis si il le voulait il avait qu'à le prendre ! Pas à le gâcher ! Et en plus... IL VIENT DE GÂCHER DES MENTOS ! Il n'a donc pas de cœur ?? En plus il me parle de flaming et de doom je comprends rien. Il parle dans une autre langue ou quoi ? Ou peut-être qu'il se parle à lui-même... Quand je disais que j'attirais les gens bizarres, je suis tombée sur un schizophrène... Mais pas de conclusions trop hâtives, qu'ils soient plusieurs dans sa tête ou pas, il va regretter son geste, et amèrement, c'est moi qui le dit. Enfin, qui le pense.

- Alors là... Je suis désolée pour toi, je te connais pas, mais tu risques de prendre cher. J'espère que ça ne te dérange pas ?

J'avais pris du miel pour pouvoir faire des slilates aux amandes en dessert après un bon couscous, et des cornichons, parce que j'aime les cornichons... Je lui ai sauté dessus et sans qu'il puisse se rendre compte de ce qu'il se passe je lui avais versé mon pot de miel et ma farine dessus. Quoi et les cornichons ? J'ai juste dis que j'avais pris des cornichons parce que j'aimais ça, pas que j'allais m'en servir contre lui, ce serait du gâchis... D'accord d'accord avec mon gâchis, j'ai gâché du miel et de la farine... MAIS PAS DU COCA OU DES CORNICHONS ! Et ça, c'est précieux. Le pauvre, il devait bien le sentir passer maintenant. En plus j'étais morte de rire ! Et avec mon rire bizarre et flippant, il devait encore plus avoir peur... Quoi que, si ça se trouve il était tout autant amusé que moi ! Je me demande si il va continuer où si il va s'arrêter là, en espérant limiter les dégâts... Je ne sais pas ce qui serait le mieux, mais je pense qu’intérieurement j'espérais qu'il se venge. Parce que ça voudrait dire qu'il existe des gens aussi bizarres que moi et qui aiment bien s'amuser... Mais je venais pas de le penser schizophrène ? Bon bah heum... On va dire que je le suis aussi du coup ! A moins qu'il ne fasse pas ça pour s'amuser, mais vraiment par pure folie et par colère... Dans n'importe quel cas je reste bizarre alors.
Enfin, après m'être enfuie en abandonnant tout ce que je voulais acheter, et après avoir fait 73 fois le tour du magasin en espérant qu'il ne me rattraperais pas, je suis finalement revenue prendre ce que j'avais laissé. Et j'ai continué mes courses, comme si de rien n'était. Même si j'étais un peu TOUTE COLLANTE. Et je me suis arrêtée devant les poissons. Une friture de carpe ça peut le faire ? Bon, maintenant en trouver des belles. Mais c'est quoi ce bruit là ?
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Jeu 18 Déc - 18:06
Bwahahahahahaha, mon attaque dévastatrice *ahem* avait marché. La voila trempée et collante ! Coca + Mentos, le duo incroyablement puissant et cheat. Ou comment te construire un geyser fait maison ! Sauf que... Sauf que... Je venais de me rendre compte de l'acte ignoble que je venais de faire. NON. POURQUOI J'AI FAIT CA ? Quelle conne idée ais-je eu de gaspiller deux bouteilles de coca pour ces enfantillages ? Tain quel couillon. Surtout que la madame en face elle m'avait pas l'air très contente. Et en plus, elle m'avait pas trop l'air de comprendre ce que j'avais dit... Bwah, on me le dit souvent que je suis incompréhensible, c'est pas ma faute après ! Puis, sans crier gare... Fin si, elle m'avait dit que j'allais prendre cher, elle me sauta dessus sans que j'aie le temps de rien faire et je me fis verser une bonne couche de miel et de farine dans laggle. Tain, j'étais aussi collant qu'une crotte au cul d'un chien maintenant ! Génial...

- Raaaah ! Pourquoi tu veux me transformer en homme mielleux toi ? R'gardes moi c'bordel maintenant !

Je disais ça en riant. Mine de rien, j'me marrais bien avec cette inconnue aux tendances de gaspillage de nourriture. DU MIEL ET DE LA FARINE PLEASE ! J'suis devenu un gâteau au miel please. Avec un supplément de conneries, mais ça pas besoin de le préciser... Miséricorde, son rire était étrange ! Mais il en fallait plus pour me faire flipper. Ouais. Bien plus. Et d'un coup d'un seul, alors que je regardais quel truc situé aux alentours j'allais lui renverser dessus, elle se tira en courant. Je la regardais faire, assis au sol, réfléchissant à la suite du plan. Elle avait tout lâché... RAAAH Y'A TROP DE LOOT, J'PEUX PAS TOUT PRENDRE. FICHTRE. Bon, c'pas grave, j'y retournerais plus tard. Maintenant, j'ai trouvé quoi faire de mieux... FAIRE LE CON. Ça je sais bien le faire. Je réfléchissais un instant sur ce que je pouvais faire pour me venger, et croyez moi, ça va être terrible. Tellement terrible qu'elle me suppliera d'arrêter ! Même Satan himself voudra m'recruter dans son armée. Ou pas en fait. Je réfléchissait en triturant une mèche de mes cheveux qui étaient tous dégueulassés par du miel et de la farine. Les cheveux blancs et les yeux rouges... La classe. Fin, avec mes yeux rouges j'dois plus avoir une gueule d'albinos déprimé mais bon on m'en veut pas hein ! D'un coup... J'eus l'illumination tant espérée du style comme dans un walktrough quand tu regardes un gars faire un truc tout con et que tu gueules ce qu'il faut faire depuis 10 minutes alors qu'il t'entend pas. Bah là c'est pareil... Je déambulais dans les allées du magasin avant de trouver un rayon de costumes. Avec un costume de pizzaïolo au centre. PARFAIT. Je regardais si il n'y avait personne autour de moi avant d'enfiler le costume en toute clandestinité par dessus mes habits. Ça faisait un peu cuistot obèse m'voyez mais ranafout' ça le fait plus réaliste.

- Ma ! Qué yé vais té touer ! Tatatata tatatata tatatata !

NICKEL. L'accent italien cliché et parodique y était, avec la bonne intonation. Quand j'vous disais que j'étais pas normal, c'est pas du bullshit hein. JE suis le bullshit. Maaaaaaintenant... Je me baladais en mode Janine le ninja dans les rayons, prenant tout ce que j'avais besoin. Sauce tomate, farine, paquet d'emmental rapé, boite de champignons de Paris et jambon. Vous avez compris, je vais la transformer en pizza humaine. QUEL PLAN MAGNIFIQUE. Pas du niveau d'un génie du mal, mais toujours moins con que les plans foireux du Docteur Eggman et de ses 300 de QI. Enfin, ses THEORIQUES 300 de QI. Maintenant, manquait plus qu'à trouver cette inconnue... A moins qu'elle eut fuit de peur ? Bref. Je me baladais dans le rayon poissonnerie, et là... LA VOILA. Ça va chier c'moi qui vous l'dit. J'ouvris discrètement tout ce que j'avais, et quand j'ouvris la boite de champignons émincés, un bruit se fit entendre. MEEEEEERDE.

- MAAAAAAAAA! QUE TOU MA MIS EIN COULERE ! JI VAIS TE TRANSFORMER EN PIZZA ! MA.

Je précise, je rigole. Et là, en m'appuyant sur ma vitesse... Je fonçais sur cette pauvre jeune femme avant de lui rendre son sac de la farine sur la tête. Et là, paf, versage de sauce tomate derrière ! Et sans qu'elle puisse faire quelque chose, je lui versais le contenu du paquet de jambon, de gruyère et la boite de champignons. NINJA PAWA ! Bon, j'étais aussi tâché, mais osef, ça fait vrai pizzaïolo. Et là, je me mis à me marrer comme rarement. PUTAIN C'ETAIT DROLE DE LA VOIR COMME CA ! Sauf que... Cette joie ne fut que de courte durée. J'enlevais mon costume de pizzaïolo avant de voir un vigile débarquer. CA PUE LE ROUSSI PUTAIN. Je me mis à courir comme un dératé, et cette madame me suivait, tenant le rythme. Fallait le semer, le mec il avait une carrure Schwarzeneggerienne ! J'eus un éclair de génie en voyant une grande pyramide de boites de conserves en mode dessins animés. Et si... Une fois devant, je me retournais avant de prendre l'inconnue par le poignet et de l'envoyer en arrière, avant de me retourner et de kicker en plein dans la pyramide.

- DIVIIIING KICK ! OUUUUH.

Poussière tu redeviendras, au sol tu retourneras. La pyramide s'était effondrée dans un grand vacarme, avant de voir le vigile se vautrer dessus. Il avait l'air sonné... C'était notre chance ! Je faisais signe à la madame de me suivre, avant d'arriver aux caisses. Et là... Elle avait tout gardé, et était en train de payer ce qu'elle avait pris. ARE YOU KIDDING ME ? On est en danger là ! Alors les courses ça passe après ! Merde, il se relevait... Pile au même moment, elle avait fini de tout payer. Et là... Je la pris par le poignet une nouvelle fois pour courir vite et pour qu'elle me suive, avant de sortir du magasin et de se planquer derrière un petit muret, à l'abri du vigile. Je soufflais, avant de me mettre à rire.

- Putain, on se sera bien marrés... Oh, on s'est pas présentés. Je m'appelle Gabriel. Et toi ?

Je lui fis un sourire amical en lui tendant la main, avant de re-avoir une idée. Je pris alors un sourire carnassier, une lueur maligne dans les yeux.

-... On y retourne ? On va mettre cet endroit sans dessus dessous ! En mode bordel, comme ma chambre quoi.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 24 Déc - 14:17
Franchement j’hésitais entre avoir honte du fait de ma tête collante, ou rigoler toute seule vu la galère dans laquelle le mec de tout à l’heure devait être. Enfin ça restait méchant… J’espère qu’il ne l’a pas mal prit et qu’il ne va pas m’en vouloir toute ma vie non plus. Si ça se trouve il a même rigolé aussi ! Ouai fin,  ̎rigoler  ̎ est un bien grand mot je suppose. Bref, me voilà maintenant au rayon poissons, et j’avoue que le saumon est pas mal du tout. Saumon pour les fêtes, ça passe ! Mais d’un coup j’ai entendu un bruit derrière moi, et lorsque je me suis retournée j’ai vu un vendeur déguisé en pizzaïolo. Chouette tient, une dégustation ! Et moi qui adore la pizza, je vais me régaler gratuitement… Tient, et pourquoi pas moi-même prendre une pizza ? J’me pose de ces questions existentielles parfois… Enfin bref, la dégustation !

- MAAAAAAAAA! QUE TOU MA MIS EIN COULERE ! JI VAIS TE TRANSFORMER EN PIZZA ! MA.

MA. Ah d’accord j’ai compris, un peu trop tard seulement, que c’était l’autre abruti de tout à l’heure déguisé en pizzaïolo, et avec l’accent raciste qui va bien en plus. Oh mon dieu ce ridicule ! J’étais complètement morte de rire, j’en avais les larmes aux yeux et j’avais mal au ventre, en plus mon rire empirait… Rien qu’en rigolant j’ai dû ameuter la police, l’armée, le swat, le FBI, la CIA, les power rangers et même les télétubies… Je rigolais tellement que je n’ai pas pu répliquer quand il a commencé à me verser des trucs dessus. Après avoir repris mon souffle (bah oui, rire c’est fatigant quoi) j’ai enfin pu ouvrir les yeux et voir qu’il m’avait transformée en pizza géante…

- Comme ça on est assortis !

Entre deux fou rire une phrase c’est très compliqué à placer, ça faut me croire. Ouai, mais je suppose que le vigile plus loin n’était pas d’humeur à rire lui. A peine sorti de son costume et l’inconnu s’enfuyait déjà. Je tentais désespérément de le suivre, mais à peine j’avais fais 5 pas, j’étais déjà fatiguée, en plus j’avais mes courses, même si j’avais un cadis, c’était compliqué… L’inconnu me prit la main, et pendant un instant j’ai cru qu’il avait un peu de gentillesse en lui… Puis il m’a lancée derrière lui afin de pouvoir frapper dans la pyramide de conserves juste à côté.

- DIVIIIING KICK ! OUUUUH.

HEADSHOT. J’étais impressionnée, il a de la ressource lui ! Moi je me serais cassé la jambe rien qu’en pensant à l’idée. Bon, le vigile était à terre, cool. Et l’inconnu me disait de fuir avec lui. Ouai ok je veux bien fuir, mais d’abord je paie mes courses. HE HO, ça faisait plus de trois heures que je faisais les courses et que je galérais à choisir ce que je voulais, alors j’allais pas les laisser ! Surtout que je suis pas sûre qu’après ça on ait le droit d’y retourner un jour… J’avais à peine fini qu’il m’entraînait déjà dehors, à l’abri du vigile derrière un muret.

- Putain, on se sera bien marrés... Oh, on s'est pas présentés. Je m'appelle Gabriel. Et toi ?

OWow, laisse moi déjà reprendre mon souffle, et ensuite j’te réponds, parce que là j’ai l‘impression que la vie me quitte. Surtout que j’étais morte de rire, ce qui empirait aussi les choses.

- Ouai c’est claire ! Pfiou, j’suis fatiguée moi… Je m’appelle Lola.

-... On y retourne ? On va mettre cet endroit sans dessus dessous ! En mode bordel, comme ma chambre quoi.


Il avait pris une tête de démon, et avec ses cheveux blancs et ses yeux rouges, ça faisait franchement badass. Contrairement à moi, une pizza que prend une tête de démon, ça doit réellement faire peur.

- Ok, mais tu me montreras ta chambre, j’y ferai un peu de rangement. Tu vois, elles ont servi mes courses au final, tiens monte dans le cadis, j’ai une super idée d’entrée, et je sens qu’elle va faire un carton… Je te propose d’utiliser ton imagination avec mes courses, je prends juste les bombes chantilly et les bûches de noël, prend le reste, dans le cadis ce sera simple à transporter. T'en dis quoi ?

Je pense qu’il a approuvé puisqu’il est monté dans le cadis directement et m’a tendu la chantilly et les bûches. Les bombes dans les poches, je poussais le cadis jusqu’à l’entrée du magasin.

- Je te pousse, je prends les bûches, et je te rejoins. Heu attends, règle n°1 : on ne touche pas aux livres. Et ça te dis un petit concours ? Celui qui touche le plus de victimes se fait offrir une bonne douche chez l’autre. C’est un bon parti non ? Aller, à toi de jouer !

Et je le lançais dans l’allée le plus fort possible, avec un sourire aux lèvres en le voyant commencer à déballer mes courses sur tout ce qui bougeait, en chantant "I BELIEVE I CAN FLYYYY". Je pris une bûche dans chaque main et le suivi en courant. SBIM la caissière, SBIM le client. Déjà deux victimes de note folie bordèlière. Enfin, de la mienne, puisque Gabriel avait déjà commencé le massacre. Je sortis deux bombes de mes poches et je continuais dans ma lancée. 3, 4, 7, 11, 19, 27, 38. Mince plus de munitions. Je vis passer Gabriel, qui s’éclatait comme un fou, avec un rire bien sadique. Et là, comme par miracle alors que je tournais la tête pour le regarder, le rayon yaourts. Bon bah je sens que je vais bien m’amuser aussi moi. KAWABOUNGA !!! Désolée aux clients qui vont se prendre des yaourts dans la tête, mais moi j’ai un concours à gagner, c’est pas que ça me dérange qu’il prenne une douche chez moi, mais c’est une question d’honneur hein. Des petits suisses sur le pull de la dame, du smoothie à la fraise sur le monsieur à côté. Et de 40. J’ai repris quelques munitions et je suis partie, car les vigiles nous cherchaient sans arrêt…

- J’espère que tu aimes la pistache Gabriel !

ET SBIM ! De la danette dans la gueule de Gabriel qui passait. Il avait l’air surprit, mais je pense que sa vengeance sera bien pire… Tant mieux ! Amusons-nous Gabriel, amusons-nous… !
Revenir en haut Aller en bas
Agent Sapphire
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Sam 14 Mar - 0:24
Sérieusement, j'veux pas dire mais... Elle est folle. Je suis fous. Nous sommes fous. Stop la conjugaison, plus sérieusement, on est des gros tarés quand on s'y mets, surtout avec une inconnue... Je crois que j'ai par hasard trouvé une personne qui pourrait faire une bonne consœur de bullshits. Faudra juste que je l'initie à Bob Lennon et tout devrait passer comme une lettre à la poste. Après moult péripéties dans le magasin (En fait, on s'est juste fait courser par le Pandemonium Warden... Euuuh, le vigile pardon, en mode la grande vadrouille dans le magasin), on était sortis dehors avant de se planquer derrière le muret. Dans des circonstances tout à fait autres, ça aurait pu donner un truc extrêmement chelou, bizarre, étrange, Owainesque... Wait, vous connaissez pas Owain ? Wikipédia est là pour vous. Vous connaissez pas Wikipedia ? Bah là, j'peux plus rien faire... Enfin, revenons en à nos moutons -bêêêêêêêh-. Une discussion tout à fait normale d'un mec qui ressemble à un démon avec sa farine dans les cheveux et une pizza humaine transformée par un pizzaïolo ambulant nommé Gabriel dans un magasin. Wait, c'est moi Gabriel. Alors comme ça, madame la pizza s'appelle Lola, et elle est déjà crevée ? Quel dommage...

- Je retiens ton nom alors. Par contre, m'en veux pas si je t'appelle pizza par mégarde, ça m'arrive parfois de donner des surnoms à la con parce que j'ai peur de me tromper de personne.

Ou alors tu peux m'appeler Steven Ciegal aussi, c'pareil //PAF// Nan, plus sérieusement, on dirait que parler de ma chambre comme d'un bordel monstrueux digne d'une déchèterie a éveillé chez elle une certaine... Volonté à aller ranger. OW OW OW, JE VIS BIEN DANS MON BORDEL MOI ! Je ne suis pas bordélique, je range juste à ma façon, c'tout. Enfin, prenons-le comme ça... Alors que j'allais répliquer, Lola me proposa une idée de génie. De génie de la connerie j'entends par là. Shingeki no Caddie... L'ATTAQUE DES CADDIES. Ça, c'est un nom qui claque sa maman ! Nan, mais si on était en Allemagne des années 30, son idée ferait führer... Bon, un peu de non-sérieux Gab, tu fais poireauter la madame là ! Je pris une sorte de sourire confiant avant de regarder le caddie. Je lui file la chantilly, je garde ses courses et je tape l'impro... Sur le papier, c'est une bonne idée, facile à mettre en œuvre. Maintenant, la pratique. Tel un wallaby je sauta dans le caddie avant de lui tendre les bonbonnes de Chantilly et les bûches aussi, prévoyant de m'en manger dans la gueule sauf que... Finalement, elle me proposa l'étape finale de son plan, que je me contentais d'approuver. Un concours hein ? Intéressant...

- Fais gaffe, j'suis un fou moi j'vais faire un carnage ! Ca va être tellement barbare que même Végéta flipperait de moi.

Puis, elle me poussa en mode de toutes ses forces dans l'allée. Je me mis à gueuler un bon gros "BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUULIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! DOVAKHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN ! OOOOOOOOOOOOOOOOOOUH !" Puis, une fois dans le magasin, je commençais à déballer les courses de ma consœur de Bullshit en chantant I Belive I Can Fly. Quoi, c'est pas le moment ? Ranafooooout. Sans toucher aux livres, je me mis à déballer les courses et à attaquer dans tous les sens. Par la pluie de cornichons du zodiaque ! Et là, tu fais quoi ? Puis, pendant que le chariot ralentissait, je pris des tomates et je les lançais sur quelques client passant par là. BOUM, ENCHAINEMENT DE HEADSHOTS, ENCORE MIEUX QUE SUR BF AVEC ETHAN ! Je contais même plus mon nombre de victimes mais je devais être à... 25 ? Le chariot était totalement à l'arret. Je sortis du chariot avant de prendre un tube de ketchup et un de mayonnaise avant de les ouvrir, en courant et en balançant des bonnes grosses faciales dans la gueule des gens qui passaient par là. Vous voyez Bagdad ? Bah c'est un peu ce qui se passait en ce moment. Boum, 45 victimes, j'avais plus de mayo ! Bon, on va torcher ça au kechup. Au passage, je passais devant Lola avec un gros rire sadique, en mode "MOUAHAHAHAHA JE VAIS VOUS ATOMISEEEEEER.". J'avais l'air flippant en vrai. Sauf que quelques secondes après, alors que je trouvais personne, elle eut l'idée de me headshot avec un danette à la Pistache. FOURBE !

- Aaaaah, j'ressemble à Shrek maintenant ! Tu ne le sais pas mais... AAAAAAAAATATATATATATATATATATATATATATATA !

En mode Ken le Survivant. J'avais aussi pris un paquet de pâtes dont je lui vidais le contenu dessus de telle façon que ça faisait une mitraillette. Sauf qu'elle s'était enfuie la petite fourbe... Tu ne m'échapperas pas ! Je la coursais, en canardant le plus de monde possible, comme John Rambo quoi. Mais en moins hardcore quand même... Au bout d'un moment, je n'avais plus de munitions. Dans un grand moment de lucidité, je vis qu'on était au rayon charcuterie... Sauf qu'elle n'y était plus. Je pris deux gros saucifflards avant de me planquer. A son retour, je surgis devant elle en mode "BOUH, JE SUIS LE FANTÔME.", ce qui la fit sursauter. Je fus pris d'un sourire sadique, avant de lui envoyer un saucifflard, pour qu'elle le rattrape.

- Prends ça. On va faire un duel.

Et moi, comme un vieil enfoiré, je pris un autre saucisson. Me toisez pas comme ça, qu'on soit dans un jeu, peu importe lequel ou dans la vraie vie, c'est une convention, un décret, c'est OBLIGE que je prenne des doubles lames ou un truc qui s'y apparente, en l'occurrence ici un double saucisson Justin Bridou de la mort qui tue tout et qui déchire sa maman le jambon de bayonne. Alors que je commençais à lui foncer dessus comme un gros Sapph le Barbare bourrin Lennon MH4U vs le Fatalis Pourpre, je vis le vigile arriver. Je me plaça à côté d'elle, avant de regarder Der Richter, euh le vigile. Une idée brillante me vint... Ouais.

- Bon, bah notre duel niveau Son Goku vs Végéta a été interrompu... Tu l'vois le monsieur là ? C'EST LE BOSS DE FIN. Celui qui l'finit, façon de parler, gagne la partie, okay ?

Pour ceux qui n'auraient rien compris: CA VA CHIEEEER.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 4 Aoû - 19:08
J'avais passé déjà 7 rayons pour le semer et je m'étais cachée dans le rayon pâtisseries. Mauvaise idée je l'avoue, parce que ça m'avait donné grave faim. Quoi qu'en attendant j'ai pu balancer quelque éclairs au chocolat et des Paris Brest sur les gens qui passaient, et ils avaient pas l'air très contents. Moi si, je reparti arborant un énorme sourire aux lèvres. Sauf que je commis une deuxième erreur : repasser par le rayon charcuterie. Où Gabriel le Fourbe m'attendait munit de saucissons. Et il en a profité pour me faire et pour se marrer, enfoiré va. Il m'en lança un puis me proposa de refaire un combat de Star Wars sauf qu'il tricha et se prit pour Dark Maul en prenant un deuxième saucisson. JE CRIE A LA TRICHE OOOHHHH !! Alors qu'il s'élançait dans ma direction, j’aperçus la partie GROS JAMBONS. Mais avant que je puisse lui échapper dans cette direction et prendre à mon tour une nouvelle arme, il m'avertit du danger imminent. ATTENTION ATTENTION, DANGER DANGER !

- Bon, bah notre duel niveau Son Goku vs Végéta a été interrompu... Tu l'vois le monsieur là ? C'EST LE BOSS DE FIN. Celui qui l'finit, façon de parler, gagne la partie, okay ?

Pour la partie Goku/Végéta, je suis pas trop sûre, leurs combats relève d'un niveau d'épicness plus grand qu'on combat de deux attardés aux saucissons. Mais enfin, on fait avec ce qu'on a, et nous on a pas la force avec nous, malheureusement. En parlant de force, j’avais trouvé un super mug Star Wars, il faudrait que je le prenne avant de partir.
Mais pour la partie boss de fin, j'étais plutôt d'accord, et je me suis empressée d’acquiescer en lui rendant son sourire sadique. Les souris partent à la chasse du chat, et cette fois-ci c'est lui qui va devoir fuir... KAWABOUNGAAAAAA !!!

Je regardais Gabriel avec un sourire en coin. J’avais enfin trouvé LA personne qui me comprenait dans la connerie… Bon, à ce qu’il m’avait décrit de sa chambre, c’était un gros bordel, et ça je le supporte pas mais je ne risquais pas d’y entrer un jour alors quelle importance, il ferait bien ce qu’il veut avec son chez-lui… Mais pour le moment, la seule chose importante c’était CE PUTAIN DE VIGILE QUI NOUS FONÇAIT DESSUS et qui n’avait pas l’air d’être là pour prendre le thé… Enfin je pourrais toujours essayer qui sait ? Pendant que Mon confrère s'agitait à côté de moi sans que je puisse dire ce qu'il avait en tête...

- Une tasse de thé cher ami ? Dis-je avant de sauter sur la porcelaine un peu plus loin et de lui lancer dessus. Ahhhh, j’ai toujours rêvé de faire ça !

Bah oui, y’avait pas que la nourriture qu’on pouvait jeter sur les autres. Par contre ça l’avait mis encore plus en colère et il se mit à me courir à nouveau après. Je vis alors Gabriel qui, caché au bout du rayon, lui fit le plus beau croche-pied que j’ai pu voir de toute ma vie… L’armoire à glace s’étala par terre comme une truite, c’était tellement ÉPIQUE que j’ai regretté de ne pas avoir filmé.

- OH MON DIEU MERCI, C’ÉTAIT MAGNIFIQUE !

J’arrivais à peine à parler, entre deux rires, les larmes aux yeux tellement je rigolais. Mais Gabriel me fit remarquer que ça n’allait pas durer, car notre ami commençait déjà à se relever et on sentait dans ses yeux qu’il en avait marre de nous. En même temps, vu le bordel qu’on a fait ! Comme j’étais trop hilare pour que ça me monte à la tête, il m’attrapa par la main et m’entraîna en courant à travers les rayons pour finalement atterrir au rayon gels douche. Oups…
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

Les rayons vont s'en souvenir ! [PV Sapphire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Omega Ruby & Alpha Sapphire
» « Savoir, c'est se souvenir. » ►Aloysha Rosenberg [Finito ♪]
» Que font les autorités haitiennes ?
» Rome interdit les bocaux à poissons rouges...
» Message important de votre Admin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-