Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un rendez-vous des plus festifs! [Agent Emerald+libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 18 Aoû - 15:38
HRP:
 

J'attendais sagement contre un réverbaire. Pourquoi j'attendais ? Parce qu'il y a deux jours, le lendemain de ma rencontre avec Tenzin, je lui ai proposé un jour pour notre journée à la fête foraine. Un rendez-vous galant donnée par une fille, vous allez vous dire, et bien.... Pas du tout! Je l'avais invité pour qu'on puisse discuter de notre organisation de nos futurs sorties nocturnes de coéquipiers justiciers... Et pourquoi la fête foraine alors? Heuuuu... La je doit admettre que c'est une excellente question, mais je pense que c'est surtout que j'avais très envie d'y aller et de découvrir de mes propres yeux ce qu'était une "fête foraine", malgré la très détaillée description que m'en a fait Ethan...

Je m'étirais rapidement sur le poto avant de remettre correctement mes habits. J'avais opté pour une tenu décontractée mais féminine, composée une jupe noir, un t-Shirt blanc, de mes ballerines noir et de ma fidèle veste en cuir noir, qui avait appartenu à mon père et qui était devenu ma petite marque de fabrique dans l'Agence... Faut dire que je l'a metté tout le temps et peut importe les météos pluvieuses ou enneigées ou tempétueuses, elle se trouvait toujours sur mon dos... Je tapotais un instant mes poches vérifiant que mon téléphone et mon petit porte-monnaie s'y trouvais toujours.

Je pris mon téléphone indigo et regardais vite fait l'heure avant de soupirer d'impatience... Je n'aurais pas du arriver une demi-heure en avance, mais je n'avais pas trop le choix si je voulais échapper à l'avalanche de questions de la part d'Ethan sur qui j'allais voir aujourd'hui à la fête foraine... Et puisse que je ne savais absolument pas mentir, j'ai du opter pour le silence et la fuite face à mon panda de grand-frère, en lui promettant une looooongue privation de mes gâteaux au chocolat si il continuait à m'écraser sous son interrogatoire... Il ne manquerait plus qu'il débarque durant mon rendez-vous avec Tenzin...

Je relevais la tête doucement, observant les environs et la foule qui se bousculait pour entrer ou pour sortir de la Fête Foraine, à la recherche d'une tête brune que j'attendais avec impatience... Il était exactement l'heure de notre rendez-vous et je trepinais déjà sur place pour découvrir la fête forraine...



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 19 Aoû - 1:19




HRP:
 

Une petite mélodie rythmée s'était mise à jouer dans la chambre de Tenzin et Yumi, déjà bien envahi par les rayons du soleil. Le jeune homme tendit le bras à l'aveuglette pour essayer de trouver le portable qui était en train de sonner et vibrer sur la petite commode blanche. Il finit par l'atteindre et cliqua dessus au hasard  jusqu'à ce que la sonnerie s'arrête. Encore à moitié endormi, il se laissa bercer par la chaleur de son lit et le petit drap qui recouvrait son ventre. Il fit donc l'erreur si commune de se rendormir, se retournant complètement, face contre le mur.  Se rendant compte de la chose, il se décida finalement à ouvrir les yeux. Il étendit à nouveau son bras vers sa table nuit afin de se saisir de son téléphone. Il ne connaissait pas vraiment grand chose à ces trucs là mais on lui avait bien fait comprendre que c'était indispensable aujourd'hui. Il avait tout de même réussi à se démerder pour mettre un réveil dessus. Il amena alors le petite appareil  recouvert par une coque en mousse, verte évidemment, et appuya sur le rond central afin d'illuminer l'écran. Pas de messages. Normal, il n'avait encore aucun contact. Mais c'est lorsqu'il vit l'heure affiché en haut à gauche, que son visage de décomposa. En fait, il était arrivé ce qui arrivait à tout ceux qui avaient le malheur de se recoucher. Ce fameux paradoxe où lorsqu'on se rendort et que l'on a l'impression de ne dormir que 5 minutes alors qu'en fait, on a pioncé une heure plus.

Il sauta de son lit en catastrophe et se précipita devant son armoire, à moitié ouverte. Il se saisit des rares vêtements propres qu'il avait et se mit à courir vers la douche. Il jeta un coup d'œil vers le lit voisin et se rendit compte que sa colocataire n'y était plus. Après une bonne dizaine de minutes dans la salle d'eau, il en sortit et revint dans la chambre afin d'enfiler ses chaussures, prendre son portefeuille, son téléphone et bien sûr sa fameuse écharpe. Il était vêtu de façon un peu plus occidentale cette fois, un jean Lévis de couleur noire et des chaussures de villes de même couleur et une chemise verte à manches longues et col large. Il retroussa les manches jusqu'au coude et enfila une paire de gants en cuir noirs.  Il se rua dans la cuisine et ouvrit le frigo vite fait et prit se qui lui passa sous la main. Une pomme en l'occurrence. Il sorti alors de la maison et sauta sur le toit le plus proche et se mit à regarder aux alentours, la main droite en visière au dessus de son front. Vous l'aurez compris, le tibétain était en retard pour son rendez-vous avec Tora. Mais il n'était toujours pas familier avec les environs alors  il valait mieux pour lui qu'il repère la direction dans laquelle il devait aller. Il finit par s'y retrouver et se mit à sauter de toit en toit, au risque de peut-être choquer quelques passants.

Au fur et à mesure qu'il avançait, il pensa un peu à la précédente journée. Hier, il était venu très tôt à l'Agence, ne sachant pas à quelle heure elle s'y trouverait. Finalement, elle vint à l'heure d'ouverture de la boutique, en travailleuse consciencieuse. Et c'est elle qui le trouva alors qu'il dormait sur l'une des banquettes de la cafétéria. Apparemment, elle voulait l'emmener à la fête foraine pour discuter avec lui de l'activité de justicier. Le seul truc, c'est que lui n'avait jamais dit qu'il acceptait de la prendre avec lui. Lorsqu'il voulut lui faire comprendre ça, elle lui fit alors le regard le plus cruel qui soit. Oui, le regard de chien battu! En rajoutant un "Alors, tu veux pas venir avec moi à la fête?" bien apitoyant. Ah non, c'était injuste, c'était un coup bas! Il ne pouvait pas dire non à ce visage là! Alors il se résigna et décida tout de même de l'accompagner. Mais il la mit tout de même en garde, c'était seulement pour lui tenir compagnie et qu'il était hors de question qu'ils reparlent de cette histoire d'acolyte. Quoique maintenant qu'il la connaissait un peu mieux, il se doutait qu'elle ne lâcherait pas le morceau aussi facilement.

Ok, fini les courses sur les maisons des gens, sinon la police allait lui taper sur les doigts. Il descendit alors et poursuivit sa course dans les ruelles de Chantilly. Il jetait souvent des coups d'œil sur son portable afin de voir s'il était toujours dans les temps, tout en croquant dans sa pomme. Après plusieurs bouchées, il jeta alors le trognon dans une poubelle sur le passage et tourna au coin de la rue pour tomber sur ce qui était normalement un terrain vague mais qui, cette fois-ci, avait laissé place à une installation peu ordinaire à ses yeux. Il eut du mal à décrire l'endroit tellement il y avait d'installations et surtout tellement de monde. Il se faufila à travers la foule qui n'était pas encore si dense vu qu'il était quand même aux alentours de 9h du matin. Oups, il était 9h pile en fait, l'heure du rendez-vous! Il se mit à courir, esquivant soigneusement les passants puis arriva devant ce qui ressemblait à l'entrée principale. Il se mit à regarder tout autour de lui mais il avec tout ce monde, il aurait un peu de mal à trouver Tora. Il vit alors une jeune fille aux longs cheveux noirs près d'un réverbère et s'approcha d'elle. Il ne la vit que de dos et lorsqu'il toucha son épaule et que la personne se retourna, il constata que ce n'était pas la bonne. Il fit un sourire gêné, déclarant à l'inconnue qu'il s'était trompé puis soupira, les mains sur les hanches. Elle avait dit près d'un réverbère, mais il y en avait des dizaines dans le coin! Il soupira puis sortit son téléphone, regardant l'heure de rendez-vous qui était déjà dépassée de 10 minutes. Si seulement il avait son numéro de téléphone...




Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 19 Aoû - 15:38
Je restais-là encore 9 minutes, immobile contre mon réverbère, observant la foule toujours à la recherche de Tenzin, quand un homme faisant une tête de plus que moi me bouscula sans me demander pardon, mais accélérant le pas... Je fronçais un instant les sourcils, posant mes mains sur mes hanches. Puis je sentis à ce moment-là qu'il me manquait quelque chose dans ma poche droite... Je fouillais un instant ma poche avant de crier à l'homme:

- Voleur! Rend-moi mon porte-feuille! Espèce de malfaiteur! Tu vas voir! Je vais te montrer qu'il ne faut pas voler les gens, et surtout pas moi!

Je le coursais dans la foule, évitant les autres personnes agilement sans jamais le perdre de vu. Puis je repérais non loin un autre réverbère... Si j'accélère et que j'arrive à y être avant lui, je suis certaine de l'arrêter et de récupérer mon bien!

J'accélérais donc mon pas de course, et grâce à mon entraînement récent, j'arrivais sans mal au poteau, je sautais assez haut puis attrapais le réverbère me faisant tourner à 180° à l'horizontal, par ma vitesse. Et je tendis ma jambe droite qui frappa le jeune voleur dans le ventre le faisant voler avec moi, à quelques mètres de ma position initiale, soit du réverbère. Je me retrouvais à cheval sur son ventre, le tenant fermement par le col et le menaça froidement:

- T'as dix secondes pour me rendre mon porte-monnaie, espèce d'emmerder du dimanche... Sinon je te jure, que je te refais ton joli minois version puzzle et éparpillé dans tout Chantilly!

- Tou-tout de suite! Te-tenez! Mais si vous plais ! Me faite plus de mal!


Je repris mon porte-feuille d'un geste vif et violent, faisant tendre de peur le voleur. Je me relevais en suite toujours le tenant par le col avant de le jeter un peu plus loin de moi en lui crachant froidement et dangeureusement:

- Que je ne te reprennes plus à faire les poches des gens, espèce de voleur d'opérette! Si c'est le cas, je t'assure que tu souffriras pour un bon moment et tu ne pourras plus te prétendre être un homme après ça! Est-ce claire!!?

- Oui oui!! C'est très claire!


Il prit ensuite la poudre d'escampette sous mon regard froid et coléreux, tandis que je rangeais mon bien dans ma poche que je refermais bien ensuite. Je soupirais un instant, me calmant, avant de faire demi-tour et... De rentrer dans quelqu'un. Je reculais d'un pas, me tenant le nez et relevant la tête pour voir....

- Tenzin?!

Je fus un peu surprise avant de me ressaisir et de lui faire un grand sourire lumineux et joyeux en lui disant:

- Tu es enfin arrivé! Dis-moi... Tu étais la depuis combien de temps ?

J'avais fini ma phrase un peu... Bon d'accord, beaucoup gênée... Je n'appréciais que très peu ce côté coléreux et froid de mon caractère quand je suis face à des personnes que je n'apprécie pas vraiment, comme les voleurs par exemple. Mais bon... C'était quand même rare que j'en croise et que je perde si vite ma patience... Je fixais Tenzin dans ses yeux noirs, attendant sa réponse...



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 19 Aoû - 21:59


Peut-être qu’il devrait aller voir le service de sécurité, parce qu’il devrait y en avoir un, et passer une annonce adressée à Tora via les haut-parleurs. Il l’avait vu à de nombreuses reprises dans les centres commerciaux des différents pays par lesquels il était passé avant de venir s’établir à Chantilly. Ouais mais c’était un peu la loose puisqu’on faisait ça surtout pour les enfants qui se perdaient. Allez, qu’il cherche encore un peu et il finirait bien par tomber sur elle ! Il fit un pas en avant et heureusement qu’il n’en fit qu’un. Car à l’instant où il s’avança, un ahuri passa à 2 cm de lui en courant, manquant de lui rentrer dedans. Par reflexe, il recula et tourna alors la tête vers la gauche pour voir l’abruti en pleine course. Bon, de dos il portait un blouson noir et un bonnet rouge sur la tête. Il voulut pester sur ce mec mais un sprinter faillit encore une fois le percuter. Mais curieusement, ce dernier avait soigneusement évité Tenzin en se décalant d’un petit pas sur la droite. Comme une caméra tournant au ralenti, les yeux du tibétain décortiquèrent la silhouette de celui, ou plutôt celle car il se rendit que c’était une fille, qui avait aussi manqué de le renverser. Pourquoi avait-il instinctivement réagit, en s’attardant sur cette personne,  il ne le savait pas. Mais son cerveau oui. Ce dernier avait inconsciemment reconnu cette odeur, cette longue chevelure noire et cette peau blanche légèrement rougie par le solei. « Tora ? ». Et il reconnut aussi cette voix. Qui semblait hurler après le type au bonnet rouge.

Comme l’épilogue d’un 400 mètres olympique, elle força son allure et dépasse l’autre coureur et sauta vers l’un des réverbères sur le bord du chemin. Elle s’y agrippa et se servit de son élan pour pivoter et intercepter le bonhomme, la jambe droite en avant. Tel un cavalier médiéval qui en désarçonne un autre, son pied percuta le ventre de l’inconnu comme un javelot et les deux sprinters finirent par s’envoler pour finir par atterrir juste devant Tenzin. Tora se retrouva sur l’homme au bonnet, lui tenant le col de son blouson, l’air menaçant.

«T'as dix secondes pour me rendre mon porte-monnaie, espèce d'emmerder du dimanche... Sinon je te jure, que je te refais ton joli minois version puzzle et éparpillé dans tout Chantilly!»

«Tou-tout de suite! Te-tenez! Mais si vous plais ! Me faite plus de mal!»

répondit immédiatement le gars qui était en fait un voleur à la tire. Le pauvre gars, enfin il n’était pas trop à plaindre mais bon, se dépêcha de rendre le portefeuille à son propriétaire qui l’arracha carrément aux mains de son ravisseur. Finalement, il était un peu à plaindre. Il semblait effrayé, à la limite du traumatisme même. L’Agent Indigo se releva alors, tirant sur le col du voleur, le forçant à se tenir debout puis elle le projeta violemment vers l’avant, la voix toujours pleine de colère.

«Que je ne te reprenne plus à faire les poches des gens, espèce de voleur d'opérette! Si c'est le cas, je t'assure que tu souffriras pour un bon moment et tu ne pourras plus te prétendre être un homme après ça! Est-ce clair!!?»

«Oui oui!! C'est très clair!»

hurla alors le mec au bonnet qui se mit à courir tellement vite qu’on aurait dit qu’il allait s’envoler. Oui c’était clair. Même pour Tenzin. Un frisson traversa l’ensemble de son corps, imaginant ce qu’elle était capable de faire si jamais elle se mettait en colère contre lui. Ça contrastait carrément avec l’image douce et affectueuse qu’elle avait montrée avant-hier.

Tora se retourna alors et s’apprêta à revenir sur ses pas mais ne se rendit pas compte qu’Em était juste derrière elle et elle le cogna, la tête la première sur le buste du jeune homme. Elle recula légèrement, se tenant le nez avec douleur avant de relever la tête et de faire de grands yeux étonnés.

«Tenzin?!»

Elle lui fit un grand sourire et lui demanda d’une petite voix enjouée :

«Tu es enfin arrivé! Dis-moi... Tu étais la depuis combien de temps ?»

À ce moment, il se retint pour ne pas mettre ses bras devant lui et balancer un « Non, ne me fait pas de mal ! » mais il se rappela à quel point cela pouvait vexer une fille, n’est-ce-pas Juan ? Il se contenta de sourire à son tour puis s’abaissa légèrement pour approcher ses yeux du visage de Tora.

«Ça va ton nez ?»

demanda-t-il en ricanement doucement, l’index posé sur le milieu de la face de la brune. Il se redressa en riant joyeusement, les mains sur les hanches puis jeta un coup d’œil sur son portable. Il fixa alors la jeune fille, un petit sourire gêné dans le coin du visage, une main derrière la tête.

«Ha-ha-ha…ben j’ai 10 minutes de retard, désolé…je me suis rendormi !»

Il arrêta de rire lorsqu’il entendit les applaudissements des gens aux alentours qui avaient assisté à la scène. C’était une action héroïque, on ne pouvait pas le nier. Mais il valait mieux en parler ailleurs. Une petite foule commençait à se rassembler autour d’eux, des curieux la prenant même en photo sans doute pour publier ça on ne sait où sur le net. Ce n’était pas vraiment une bonne chose d’être aussi en vue quand on est agent. La base quoi. Certains commençaient carrément à demander si elle faisait des arts martiaux, son nom etc. Tenzin lui prit alors la main et se mit à courir vers les guichets de la fête foraine, entrainant Tora avec lui. Rapidement, il sortit un billet de son portefeuille qu’il tendit au réceptionniste qui lui rendit alors sa monnaie plus deux tickets. Il les prit puis passa la barrière pour pénétrer dans l’enceinte de la fête. Il ne courait pas cette fois-ci. Il était bouche-bée devant toutes les attractions qui se présentaient devant lui. Il lâchait des petits « Whoaa ! » devant chaque nouveau truc qu’il voyait, ses yeux pétillants de curiosité et d’envie. Ben oui, il n’était jamais allé à un événement de ce genre avant. Il reprit alors ses esprits puis se tourna vers la jeune fille, lui faisant encore un sourire gêné.

«Désolé si je t’ai un peu forcé à me suivre, mais c’est qu’avec cette foule, on pourrait croiser un agent de GML alors il ne faudrait pas qu’on s’affiche trop, tu vois ? Mais n’empêche, je le savais déjà mais t’es vachement forte !»

finit-il avec un large sourire, faisant un clin d’œil à Tora. Un détail au passage : il ne lui avait toujours pas lâché la main. ;)




Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 23 Aoû - 9:08
Tenzin répondit à mon sourire en m'en faisant un et en approchant son visage du mien. De ses yeux noirs, il me fixait et c'est en posant son index sur mon nez, me faisant louchée de cette manière, qu'il me dit en ricanant doucement:

- Ça va ton nez ?

Mon collègue se redressa en riant joyeusement, mettant ses mains sur ses hanches, me faisant ainsi croiser les bras et gonflée les joues de manière vexée. Manière qui me rendait plus mignonne qu'autre chose avant de lever un sourcil interrogateur quand il regarda rapidement son téléphone. Le jeune homme me fixa avec un petit sourire gêné et mît une de ses mains derrière sa tête en me dont tout aussi gêné:

- Ha-ha-ha…ben j’ai 10 minutes de retard, désolé…je me suis rendormi !

Je dégonflais mes joues avant de sourire doucement en de croisant mes bras. Et quand j'ouvris la bouche pour lui dire que ce n'était pas grave que je me fis couper dans mon élan par... des applaudissements ?! Je tournais ma tête sur le côté pour voire une petite foule, se rassemblant autour de nous, me prenant en photos ou, et en posant beaucoup de questions. Ma réaction ne se fit pas attendre plus longtemps, je me sentis rougir de plus en plus, me reculant au fur et à mesure avant d'essayer de me cacher derrière Tenzin en murmurant un faible mais angoissée:

-Oh... Maman...

Je pus rien faire d'autre tellement que j'étais tétanisée devant cette foule d'inconnue. Je ne protestais même pas quand mon ami me prit la main, en nous mettant à courir vers les guichets de la fête foraine. Tout ce qui compter pour moi c'était de fuir cette foule de curieux de plus en plus oppressante pour moi, je ne vis donc pas les billets que s'échangeaient la caissière et Tenzin, avant de me faire de nouveau entraîner dans une course par le brun. Enfin on aurait dû courir, si l'autre agent ne s'émerveillait pas devant toutes les nouvelles choses que l'on découvrait, mais j'avais une autre chose en tête, comme un certain groupe de curieux qui les suivaient en courant. Regardant toujours derrière moi, tremblant de plus en plus, serrant la main de Tenzin, priant pour qu'il voit que les curieux ne nous lâchaient toujours pas. Mais la voix de ce dernier me fit tourner la tête vers lui, et voir son sourire gêné:

- Désolé si je t’ai un peu forcé à me suivre, mais c’est qu’avec cette foule, on pourrait croiser un agent de GML alors il ne faudrait pas qu’on s’affiche trop, tu vois ? Mais n’empêche, je le savais déjà mais t’es vachement forte !

Puis il me fit un grand sourire avec un joli clin d'œil, j'ouvris de nouveau la bouche pour lui dire que je comprenais bien et que j'apprécierais beaucoup le geste, oubliant les poursuivants. Poursuivants qui se rappelèrent à nous en me coupant de nouveau la parole par un :

- Mademoiselle! Attendez!

Un violent tremblement me prit et avant que Tenzin ne puisse dire quoique ce soit, je le tirais à mon tour pour fuir les curieux, en courant ce coup-ci. On courra pendant dix minutes à une vitesse soutenu avant de tourner subitement dans une petite cabine avec Tenzin. Je mis ma main sur sa bouche en entendant nos poursuivants passés devant la cabine que j'avais ingénieusement fermé, pour nous cacher d'eux.

Quand ils partirent enfin, je poussais un long soupire de soulagement et enlevais ma main de sa bouche. Je m'appuyais contre une des paroie métallique, retrouvant un rythme cardiaque et respiratoire normaux avant de lui chuchoter:

- Cette fois c'est à mon tour de m'excuser... Mais comme tu l'as dis, on devrait être discret et avec ces gens-là, je pense pas que se soit possible... Aaaaah... Et merci pour le compliment! Vivre seule dans une forêt et sans aide, ça vous forge le caractère et une force non négligeable, héhéhé... Sinon c'est pas grave que tu sois en retard... Tant que tu sois venu, cela ne me dérange pas du tout!

Je lui fis un grand sourire avant d'ôter mon cuir et de l'attacher au tour de ma taille laissant ainsi mes bras fins et blancs à l'air libre. Puis je repris toujours en souriant:

- A part ça, tu vas bien ? Prêt à passer une bonne journée dans toutes ces attractions ? Je te préviens! Je compte bien faire tous les ménages!

Je lui fis un petit clin d'œil malicieux avant d'attendre sagement sa réponse en souriant joyeusement.



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 24 Aoû - 5:12


Tora lui répondit alors mais il ne comprit pas très bien ce qu'elle lui disait. Enfin, une partie seulement, celle où elle lui disait qu'elle appréciait ce qu'il avait fait. Parce que lors de la seconde qui suivit, un cri empêcha la jeune fille de finir sa phrase.

«Mademoiselle! Attendez!»

Eh? Encore eux? Mais ces pires que des sangsues ces mecs là! Oui, parce qu'il y avait essentiellement que des gars dans cette mini-foule qui s'était lancée à leur poursuite. Et cet idiot ne s'en était même pas rendu compte! Il faut avouer qu'il s'était un peu déconcentré devant toutes ces nouvelles choses mais bon, ce n'était pas une excuse. Il devait protéger sa collègue. Si elle lui laissait un peu de temps pour le faire aussi. Il  voulut-il reprendre sa course mais la jeune fille fut plus rapide que lui. C'est elle qui se mit à courir en le tirant par la main, le forçant à emboiter son allure. Et c'est parti pour une course-poursuite entre les manèges et les stands de barbe-à-papa! Les deux agents évitaient dangereusement les gens qui se trouvaient sur leur chemin mais le marathon commençait un peu à s'éterniser. Tenzin était endurant, le souffle n'était pas le problème. C'est surtout qu'ils se trouvaient dans un complexe fermé qui les obligeait un peu à tourner en rond au bout d'un moment. Ils finiraient par croiser les poursuivants tôt ou tard. Et certains ne les lâchaient toujours pas, de vrais parasites!

«Ahem, Tora, on va continuer à courir longtemps comme ça? J'pense que vu les circonstances, il vaudrait mieux se...»

Elle tourna subitement pour entrer à l'intérieur d'une sorte de petite cabine. Elle le plaqua au mur tout en plaçant une main ferma sur la bouche du tibétain et refermant la porte de l'endroit avec sa main libre. "...cacher". Elle savait peut-être lire dans les pensées, qui sait! Mais revenons à nos moutons poursuiveurs! On put alors entendre les bruits de pas rapides de ses sales mouches à merde, hurlant encore des "Mam'zelle!" et des "Je l'ai vu, elle est passée par là!". Mais qu'est-ce qu'ils ont tous ces mecs? Vraiment, il ne comprenait pas mais ce dont il était sûr, c'est que c'était une manière bien spectaculaire de commencer sa journée. Ils demeurèrent collés l'un à l'autre comme ça, pendant encore quelques minutes jusqu'à ce que les bruits s'éloignèrent suffisamment. Lorsque ce fut le cas, elle soupira fortement tout en retirant enfin sa main de la bouche de Tenzin. Il fit remuer son "museau" pour se débarrasser de la sensation gênante qui s'y était installée. Ce n'est pas que la main de Tora puait ou du genre, ça sentait même très bon. Mais personne n'aime avoir un truc collé sur le nez pendant dix minutes, non?

Elle s'appuya sur l'un des murs de la cabine. Elle semblait être plus calme. Il pensait ça car elle paraissait vraiment paniquée lorsque les gens avaient commencé à l'approcher et encore plus quand ils avaient continué à lui courir après. Et bien, c'est le rançon de la gloire pourrait-on dire.

«Cette fois c'est à mon tour de m'excuser... Mais comme tu l'as dis, on devrait être discret et avec ces gens-là, je pense pas que se soit possible... Aaaaah... Et merci pour le compliment! Vivre seule dans une forêt et sans aide, ça vous forge le caractère et une force non négligeable, héhéhé... Sinon c'est pas grave que tu sois en retard... Tant que tu sois venu, cela ne me dérange pas du tout!»

Ouais, il faudra vraiment faire gaffe. Il suffisait d'en croiser juste un de ces obsédés et il leur faudra encore courir. Belle journée en perspective vraiment. Bon après, comme elle le dit, elle est entraînée et lui aussi alors échapper à de joyeux zouaves n'étaient pas bien compliqué. Mais il ne faudrait vraiment pas que les types de chez GML les remarques sinon il pourrait y avoir de la tension dans l'air. Et il était pas venue pour ça aujourd'hui. À son tour, il soupira. Au même moment, Tora lui fit un beau sourire. Elle enleva sa petite veste en cuir pour l'attacher autour de ses hanches. C'est vrai que courir ça donnait chaud. Mais bon, il portait déjà une chemise sans rien en dessous alors il ne valait mieux pas qu'il la retire aussi! Il se contenta de retrousser encore un peu plus ses manches.

«A part ça, tu vas bien ? Prêt à passer une bonne journée dans toutes ces attractions ? Je te préviens! Je compte bien faire tous les manèges!»

lui demanda-t-elle alors, toujours aussi souriante. Tenzin ne se fit pas prier pour lui répondre avec un sourire aussi large que le sien. Il fit un autre clin d'œil, avec sa fameuse pose du pouce levé en l'air.

«Ouais, ce petit jogging m'a donné la pêche! On va toutes se les faires aujourd'hui!! Par contre...dehors ce serait mieux, on est un peu à l'étroit ici.»

Il finit sa phrase avec un petit ricanement enfantin. Il passa à coté de Tora, se collant un peu contre la paroi opposée de la cabine pour ne pas trop serrer la jeune fille. Malgré ça, il la frôla un peu, mais ça ne le dérangea pas plus que ça. Il s'excusa au passage puis ouvrit lentement la porte de la cabine. Il sortit juste sa tête, regardant à gauche à droite histoire de voir si les petits cons étaient encore dans les parages. R.A.S. Il sortit complètement puis se retourna derrière pour voir si Tora avait suivit. Il revint alors sur ses pas puis lui prit la main, avec un sourire narquois.

«Allez, cesse un peu de rêver et amène toi! Si on veut être tranquille, il faut commencer par une attraction où on passera un max de temps loin de la foule, ça doit exister non? Comme la grande roue qu'on voit là non?»

Il se gratta le menton, se disant que c'était un peu tôt pour faire cette attraction là. Elle semblait géniale à ses yeux puisqu'il se trouverait en hauteur mais ce serait pas drôle de débuter par la plus excitante. Le meilleur pour la fin! Il avança un peu, sa main dans celle de Tora avant de tomber sur un croisement de chemin et une grande tente décorée de noir et de rouge. Une tête monstrueuse en ornait l'entrée et l'on pouvait lire "Le Labyrinthe des Cauchemars" sur l'enseigne. Tenzin pointa du doigt l'endroit, puis se tourna vers son amie, toujours aussi souriant.

«Pourquoi pas là? Puis si on s'y perd, tant mieux. Les autres idiots ne nous trouveront jamais là dedans! Héhéhé.»




Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 26 Aoû - 10:24
Tenzin me fit un sourire aussi large que le mien, puis me fit un clin d'œil, reprenant sa pose avec le pouce en l'air et dit:

Ouais, ce petit jogging m'a donné la pêche! On va toutes se les faires aujourd'hui!! Par contre...dehors ce serait mieux, on est un peu à l'étroit ici.

Il poussa un petit ricanement assez enfantin, me faisant sourire et rire un peu plus. Puis mon collègue essaya de passer à côté de moi, en se collant à la paroi en face de moi, pour sortir de la cabine. Et malgré son effort on se frôla un peu, il s'excusa sur le moment avant d'où vivre lentement la porte de la cabine, sortant à peine sa tête et regardant à gauche à droite un petit moment, pour vérifier certainement qu'ils n'y avaient plus les poursuivants dans le coin. Puis Tenzin se décida à sortir complètement, pour ma part, je restais encore un peu en arrière et avant que je ne sorte de la cabine, je sentis que l'on me tirer par la main. Je rouvris mes yeux et tombais directement sur le sourire narquois de mon ami qui me déclara alors:

Allez, cesse un peu de rêver et amène toi! Si on veut être tranquille, il faut commencer par une attraction où on passera un max de temps loin de la foule, ça doit exister non? Comme la grande roue qu'on voit là non?

Impatient va! J'allais sortir quand tu m'as tiré! Bon... La grande roue pourquoi pas... Alors la grande roue c'est par ou pour s'y rend..!! Je sortis de mes pensées quand Tenzin me tira une nouvelle fois, manquant de me faire tomber, en me faisant faire un croche-pied à moi-même. Je relevais la tête, et observa l'endroit. Un croisement, une grande tente noire et de rouge, avec une tête monstrueuse à l'entrée et "Le Labyrinthe des Cauchemars" comme inscription sur l'enseigne, et un peu plus loin un de mes poursuivants qui semblait... Hein! Un poursuivant?! Par les crocs de Noria! Faut vite disparaître! Je me tournais vers Tenzin, qui pointa du doigt la tente, avant se tourner vers moi, toujours en souriant.


Pourquoi pas là? Puis si on s'y perd, tant mieux. Les autres idiots ne nous trouveront jamais là dedans! Héhéhé.

-Excellente idée et si tu veux bien on va l'expérimenter TOUT DE SUITE!!

Je mis mes deux mains au milieu de son dos avant de le pousser prestement, nous enfonçant dans le noir complet de la tente. J'arrêtais enfin de le pousser quand j'étais sûre que l'on ne pouvait plus nous voir, je soupira de soulagement avant de mettre sur son côté droit, marchant à son même rythme. Plus on avançait, plus il faisait sombre, et quand une lumière s'allumait violemment, on voyait quelque chose qui devait nous faire peur avec un bruit sinistre en fond. Le plus souvent je sursautais légèrement avant de rire devant les figurines grotesque en mon sens. Je souriais de toute mes dents tellement que je m'amusais comme une petite folle, on pouvait le dire.

Puis je sentis quelque chose d'écailleux passer sur mes jambes, je m'arrêtais un instant puis pensant avoir rêver, je repris ma marche avant de de nouveau ressentir ce touché écailleux. Qui dit touché écailleux, dit peau écailleuse. Qui dit peau écailleuse, dit reptile. Et qui dit reptile, dit...

- KYAAAAAA!!!! UN SERPENT!!!

Je venais de pousser un joli cri de panique et d'horreur, cri qui avait fini par ce que je saute littéralement dans les bras de Tenzin, qui désormais me tenait comme une princesse, et dont je cachais ma tête dans son cou en tremblant violemment. Qu'est-ce que je hais les serpents



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 26 Aoû - 15:24


« Excellente idée et si tu veux bien on va l'expérimenter TOUT DE SUITE!! »

Tora se mit à le pousser, avec empressement, à l’intérieur de l’attraction. " Eh?! Que…Quoi? Doucement voyons! ". Elle était vachement pressée c’te fille! Il ne savait pas qu’elle aimait tant que ça les fêtes foraines. Ils avaient toutes la journée, inutile de se presser quoi! Il se laissa faire gentiment, avançant dans un couloir qui devenait de plus en plus sombre. Finalement, elle arrêta de la pousser et Tenzin en profita pour se retourner vers elle, la regardant soupirer, avec un sourcil levé. Il jeta un coup d’œil vers l’entrée, que l’on distinguait à peine de là où ils étaient. Il ne chercha pas à questionner la jeune fille sur son comportement.  Il se contenta de lui faire un sourire, en faisant un mouvement de tête pour l’inviter à bouger, lui-même commençant à s’avancer.  Elle s’exécuta et s’ajusta à l’allure du tibétain, évoluant à sa droite. Les yeux du jeune homme s’ajustèrent alors à l’obscurité, lui permettant de voir un peu où est ce qu’il mettait les pieds. C’était bien utile, surtout que le noir se faisait de plus en plus sombre, au fur et à mesure qu’ils s’avançaient dans la tente.  Il jetait parfois des petits regards discrets vers son camarade, histoire de voir si elle n’avait pas de trop de problèmes pour se déplacer. Jusque là, pas trop de soucis.

En tendant un peu l’oreille, on pouvait entendre une musique dans le fond, une sorte d’air sinistre que l’on jouait souvent dans les films d’épouvantes. Cela dit, c’était trop naze parce que, lorsque la musique s’accélérait, on savait immédiatement que quelque chose allait se produire. Et bien c’était pareil dans ce soi-disant Labyrinthe des Cauchemars. Lorsque la musique atteignait son point culminant, les lumières s’allumaient brusquement, faisant apparaître des trucs en tout genre : des faux squelettes, des bouts de tissus blancs sur lesquels on avait dessiné des yeux et une bouche, des zombies en plastoc; bref c’était sensé faire peur...ou pas. La première fois, il avait sursauté mais une fois qu’on connaissait le truc hein, ça  devenait vite ennuyant. M’enfin, ça changeait un peu de son quotidien alors il appréciait l’instant, rigolant comme un fou à chaque fois qu’un monstre sortait de l’ombre. Puis, Tora semblait beaucoup s’amuser alors c’était tant mieux. Il riait encore plus lorsqu’il la voyait sursauter à la moindre apparition, c’était mignon à regarder. Comme quoi, des gens aussi gamins que lui, c’était possible.

Il se demandait quand est-ce qu’ils verraient le bout de cette attraction. Bon, ça ne faisait que 15 petites minutes mais il y avait tellement de trucs à voir qu’il était pressé de passer à autre chose. Puis, l’Agent Indigo s’arrêta sans prévenir. Tenzin marchait encore lorsqu’il s’en rendit compte. Il s’arrêta à son tour et se retourna pour voir ce qu’elle faisait. Elle était à nouveau en train d’avancer. Soudain, elle se figea en une fraction de seconde. Son visage se décomposa, devenant écarlate, avant qu’elle ne se mette à hurler.

« KYAAAAAA!!!! UN SERPENT!!! »

Le tibétain fit de grands yeux, masquant à peine son étonnement mais il n’eut pas le temps de dire quoique ce soit. La jeune fille avait littéralement bondit sur lui, les bras en avant. Heureusement pour elle que l’Agent Emerald avait de bons reflexes. Il bougea rapidement une jambe qu’il recula afin d’en faire un appui, et fléchit l’autre pour l’équilibre. Elle s’agrippa à son cou, balançant ses jambes derrière elle. Il passa son bras gauche derrière son dos, l’attrapant par l’épaule gauche pour l’empêcher de tomber au sol. Son autre bras réceptionna les jambes de la jeune fille, le passant sous l’articulation des cuisses et du tibia. Ah, elle n’était pas bien lourde, heureusement pour lui! Il se tourna pour voir le visage de Tora, mais cette dernière, les bras toujours enroulé autour de lui, avait plongé son visage dans le cou du jeune homme. Il pouvait même sentir sa respiration haletante souffler contre sa peau, le chatouillant légèrement. Elle tremblait en plus! La vache, elle avait vraiment eu peur!

Tenzin regarda au sol, et vit une forme allongée se rétracter dans l’ombre. Ce qui était sûr, c’est que ce n’était pas un vrai serpent. Parce qu’il n’avait jamais entendu  parler de serpent avec de grands yeux rouges qui brillent dans le noir. Alors comme ça, elle avait une peur bleue des serpents?  Il fit un sourire narquois, imaginant déjà ce qu’il pourrait faire pour se marrer.  Son amie ne semblait pas s’être ressaisit totalement. Son visage était toujours dans son cou, tandis qu’elle marmonnait des trucs à voix basses. Tenzin parla à voix haute, essayant de parler normalement pour masquer le fait qu’il était en train de dire n’importe quoi.

«Oh ouais, et il n’est pas tout seul le serpent! Regarde par terre, c’est quasiment une famille! »

Bon, pas besoin de vous faire un dessin, la réaction de Tora était plus que prévisible. Ouais, mais il n’aurait peut-être pas dû faire ça parce que maintenant, elle était plus agitée que jamais! Elle bougeait tellement, s’accrochant encore plus fortement au tibétain qu’il commençait à avoir du mal à garder l’équilibre. On aurait dit qu’ils dansaient, le jeune homme tournant plusieurs fois sur lui-même, tenant la jeune fille dont les jambes bougeaient frénétiquement dans les airs. Et bon, il tomba logiquement au sol, entrainant la japonaise dans sa chute. Il atterrit lourdement sur le dos et il serra instinctivement la jeune fille contre lui, pour éviter qu’elle ne se fasse mal. Les yeux fermés de douleur, il sentit qu’elle était allongée sur lui mais le plus bizarre, c’est qu’il sentit une sensation douce et humide sur ses lèvres. La blessure qu’il s’était fait avant-hier à la tête le faisait encore souffrir, aussi il mit du temps avant d’ouvrir les yeux. Lorsqu’il le fit, la sensation mouillée avait disparue et il tomba sur le visage de Tora, recouvert par un voile rose-rouge, qui le fixait avec de grands yeux gênés. Elle était à califourchon sur lui mais ce dernier se redressa quand même, pour se retrouver face au visage de son amie. Il se massa l’arrière de sa tête en faisant une grimace puis il se mit à rire, en posant une main sur la tête de la brune.

«Haha, désolé, je n’ai pas pu m’en empêcher! Mais regarde, ce n’était pas un vrai serpent! Il n’y en a aucun en fait! »

Il pointa du doigt un petit trou duquel dépassait la tête du faux reptile. C’était une vulgaire décoration en plastique vert, avec des  boutons rouges fluorescents en guise d’yeux. Un vrai travail d’enfant. Il continua de rire, mettant sa main devant sa bouche mais il arrêta lorsqu’il vit que Tora n’avait pas le cœur à rire. Elle le fixait étrangement, ses mains devant sa bouche, comme si elle était sur le bord de fondre en larmes. Il fit sa pose de chat étonné et la fixa avec inquiétude.

« Tora? »






Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 27 Aoû - 10:44
Au bout de deux ou trois minutes, je commençais à me ressaisir, marmonnant en boucle la même chose, soit "Je hais les serpents, saletés de serpents", en commençant à descendre des bras de Tenzin. Tenzin qui déclara alors à voix haute:

-Oh ouais, et il n’est pas tout seul le serpent! Regarde par terre, c’est quasiment une famille!

Je dois dire que ma réaction fut tout à fait prévisible et surdimensionnée... Je vous l'accorde. Mais mettez à ma place, vous feriez quoi? Vous paniquerez et vous gigoterez comme pas possible pour être le plus éloignée au possible de ses sacs à venin et à croc ! Bah c'est pas pareille pour moi... Je  resserrais ma prise sur Tenzin tremblant de plus en plus, et sentant les larmes me couler le longs de mes joues opalines. Enfin... Jusqu'à ce que mon ami finisse par perdre l'équilibre avec mes gesticulades après quelques tour sur lui-même pour le garder vainement. Il m'entraina avec lui dans sa chute, augmentant un peu plus ma peur mais il amorti ma chute en me serrant contre lui et en tombant sur le dos. Quand je rouvris les yeux, je retrouvais mes lèvres sur les siennes. Je restais un instant comme ça par la surprise avant de retirer mes lèvres des siennes. Je cachais ma bouche de mes mains, je sentais mon visage me brûler, et je le fixais ses yeux noirs, qu'il venait d'ouvrir, avec gêne. Je me trouvais assise sur lui avec un espace entre nous suffisant, mais que Tenzin se mît à le raccourcir, se mettant face à moi. Puis il se massa l'arrière de sa tête en grimaçant avant de rire et de poser sa main sur ma tête .

- Haha, désolé, je n’ai pas pu m’en empêcher! Mais regarde, ce n’était pas un vrai serpent! Il n’y en a aucun en fait!

Je fronçais les sourcils... Il se moquait de moi? De ma peur? Mon ami pointa du doigt un endroit du couloir, une sorte de trou où dépasser la tête d'un faux serpent. Il ria avant de s'arrêter en me regardant. Mes larmes me montaient de plus en plus , mais je les gardais pour moi. Sa plaisanterie m'avait fais vraiment mal... Et quand il me demanda, la tête penchée sur un côté et en me regardant, inquiet.

- Tora?

- Je... Ce... Raaaahhh..

Je me relevais en une fraction, puis courrais loin de lui. Il aurait pu m'appeler que je ne lui aurais pas entendu ni lui aurait répondu du tout! Je sortis de la tente, en larmes, je m'arrêtais un moment avant de reprendre ma course, en tournant sur le côté droit de la tente. Je me cachais derrière de gros cartons, assise à terre, les genoux remontaient devant mon visage, je pleurais en silence. Tenzin s'est moqué de moi et de ma peur pour ces reptiles à venin... Et pourquoi ça me fait mal au cœur qu'il ai fait ça? Et pourquoi mon cœur battais si fort quand mes lèvres ont touché les siennes? Je ne comprends pas... Oh papa... Pourquoi tu n'es pas là... J'ai tant besoin que tu m'éclaires sur ce qui m'arrive... Je chercha dans l'une de mes poches, mon porte-monnaie où il y avait une photo de mon père avec ma mère, la seule que j'avais d'eux, mais je ne le trouvais pas. J'ouvris en grand les yeux de terreur en me levant rapidement, marmonnant une litanie de "Nan.... Nan... Nan... Tout mais pas ça!" paniquée et stressée. Je ne pouvais le perdre, c'est la dernière chose que je tiens de ma mère cette photo... Il faut que je récupère mon porte-feuille... Je refis le chemin inverse, regardant le sol à la recherche de mon porte-monnaie bleu foncé où était cousu une tête de tigre mignon dessus, jusqu'a ce que je me butte contre le torse de quelqu'un...



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 27 Aoû - 20:15


«Je... Ce... Raaaahhh.. »

Il n’avait pas besoin d’être très observateur pour remarquer que Tora se retenait pour ne pas pleurer. Elle se releva si rapidement qu’il n’eut pas le temps de la retenir. Car il aurait voulu la retenir. Nul besoin d’être intelligent non plus, pour deviner comment elle allait réagir. La jeune fille se mit à courir vers la sortie, laissant des gouttes d’eaux perler derrière elle, dans l’obscurité. Il tendit la main vers elle, la regardant avec inquiétude, s’éloigner de lui.

«Tora!! »

Il avait hurlé son nom à plusieurs reprises, mais rien. Elle ne semblait le plus l’entendre et elle finit par disparaître dans le noir. Il frappa le sol de son poing, frustré contre lui-même. Il se gratta la tête, visiblement gêné par ce qu’il venait de faire à sa collègue. "Et ben bravo Tenzin, encore une fois, t’es allé trop loin…! " Oui mais, c’était pas méchant, il voulait juste rire un peu quoi. Il ne s’imaginait pas que cette simple farce pouvait lui faire du mal à ce point. Il rumina quelques minutes dans son coin avant de faire de grands yeux. Elle était toute seule là. Et si jamais elle tombait sur les cons de tout à l’heure? Et mais il était si bête ou quoi? Y’avais plus important que ça. Qu’est ce qu’il attendait pour lui courir après? Il devait s’excuser auprès d’elle! Et tout de suite. Il se releva pronto et mais ne s’élança pas tout de suite à la poursuite de la brune. Quelque chose trainait sur le sol. Il s’accroupit pour saisir l’objet, qui était en fait un portefeuille. À qui pouvait-il bien être? Une tête de tigre, du moins c’est à cela que ça ressemblait, était cousue dessus. Il décida de regarder dedans afin d’identifier son propriétaire, histoire de passer une annonce après. Il tomba en premier lieu sur une photo soigneusement placée derrière un film plastique cousue dans l’objet en cuir bleu. Il y avait un homme et une femme dessus. Le regard de cet dernière ne lui était pas inconnu. Il y avait un air de..Il tourna l’une des "pages" du portefeuille et tomba sur une carte bancaire sur laquelle était inscrit  "Tora Ai". Il revient alors sur la photo. Ces gens étaient ses parents alors? Elle devait énormément tenir à cette photo. Il mit le porte-monnaie dans une poche sûre de ses vêtements et  se mit à courir de toutes ses forces vers la sortie.

Il déboula dehors comme un taureau, bousculant quelque gens au passage. Il se tourna vers un groupe de gens aux alentours, et leur demanda, un brin de panique dans la voix et le regard.

«Hey, z’aurez pas vu passer une fille qui courait, cheveux noirs, grandes à peu près comme ça, asiatique comme moi, avec un blouson de cuir sur les hanches?! »

Il haletait. Lui qui était d’ordinaire si endurant, il se sentait essoufflé par une simple course d’à peine 2 min. Ce n’était pas seulement physique. L’inquiétude qu’il avait pour son amie avait également accélérée ses constantes physiques, si bien que le stress était en train de l’étouffer. Un vieil homme avec un collier de barbe blanc et un béret lui répondit calmement, tout en ajustant ses lunettes.

«Ah oui, je crois bien avoir vu quelqu’un qui correspond à ta description. Elle est partie par là et je te conseille de te dépêcher mon garçon. Je ne sais pas ce que tu lui as fait mais ta petite amie ne semblait pas très heureuse. Allez, file! »

«A-Ah...Ok! J’y vais! »

Il lui avait montré l’allée situé sur la droite du Labyrinthe. Ok, cours Tenzin, elle n’a pas pu aller bien loin c’est sûr. Après, sa…comment qu’il a dit le m’sieur déjà...petite amie... était sportive donc si elle avait décidé de partir, c’était mort. Mais quelque chose lui disait que ce n’était pas le cas. Et son instinct ne le trompa pas. Il put apercevoir Tora, plusieurs mètres devant lui. Elle ne regardait pas devant elle, les yeux rivés sur le sol et ne vit pas le groupe d’hommes qui se trouvait sur son chemin. Elle percuta l’un d’entre eux et releva la tête pour voir qui c’était. Les gars n’avaient pas l’air très commode et la grosse brute dans laquelle elle était rentrée sembla lui dire un truc. Sûrement pas gentil. Le mec attrapa le bras de Tora assez violement tandis que ses camarades regardaient la scène en souriant méchamment. Bien entendu, elle devait être assez forte pour se débarrasser d’eux mais le sang de Tenzin ne fit qu’un tour. Il fonça alors vers eux, déroula son écharpe et la fit durcir avant de frapper  la tête du mastodonte avec, le projetant sur quelques mètres.

« Je t’interdis de toucher ma p’tite amie!!!! »

hurla-t-il, le regard remplie de colère, celui qu’il affichait sur le champ de bataille. Un regard de tueur.  Il avait dit ça machinalement, pensant toujours à la phrase du vieux monsieur de tout à l’heure. Les autres gars étaient scotchés sur place, soit par la peur ou par la surprise. Le tibétain ne chercha pas à les cogner, il voulait juste corriger celui qui avait osé toucher à Tora. Il profita de la surprise générale pour prendre la main de la japonaise puis il se mit de nouveau à courir, la tirant encore  une fois derrière lui. Constatant qu’on ne le poursuivait pas, il tourna dans un coin pour se retrouver derrière une tente et le mur d’enceinte de la foire. Là au moins, on ne les trouverait pas. Ah il n’aurait peut-être pas dû frapper le gars, maintenant ça allait être dur de circuler sans risquer de se faire repérer. Ah génial, la journée était gâchée alors qu’elle commençait à peine. Mais il y avait plus important.

Il se tourna vers Tora et il mit ses mains sur ses épaules, la regardant dans ses yeux, inquiet. Il la prit alors dans ses bras, la serrant fortement contre lui, et lui chuchota à l’oreille.

«Ne me fait plus peur comme ça,  j’ai bien cru qu’il allait de faire du mal….mais c’est ma faute je sais…Désolé pour les serpents, je n’aurais pas dû.. »

Il resta quelques minutes comme ça puis il se décolla doucement d’elle puis mit une main dans ses poches. Il en sortit le portefeuille de Tora et le lui tendit alors, détournant son regard vers le sol.

«Je crois que c’est à toi. J’ai regardé dedans pour savoir à qui il était.» Il se décida finalement à la regarder dans les yeux puis il lui fit un sourire pour tenter d’effacer la morosité ambiante. Il parla alors avec un ton plus amusé, se grattant l’arrière de la tête. «Ah quelle journée! Maintenant il va falloir que l’on achète des masques si on veut rester ici, non?»




Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 28 Aoû - 17:31
Quand je relevais la tête, je tomba sur un visage d'un homme pas très commode... Un long frisson me prit et avant que je ne puisse dire une seule excuse, le gars me prit l'avant bras gauche en ricanant de façon mauvaise:

- Regardez ce que nous avons là... Ne serait-ce pas un joli bout de femme? Hein les gars? J'ai bien envie de m'amuser avec elle, pas vous? Allez viens là toi!

Il me tira contre lui, mais je me débattis, essayant de rester loin de lui et de me dégager de sa prise. Je n'aimais pas ce que sous-entendait ce gars et ça ne présageait rien de bon pour moi. J'entendais le groupe d'hommes rire à la déclaration de ce qui devrait être leur chef, puis soudain la brute me lâcha sous le choc d'un coup portait au visage par une écharpe rouge, que je connaissais trop bien, avant qu'un hurlement coléreux ne résonne à mes oreilles:

- Je t’interdis de toucher ma p’tite amie!!!!

Devant moi se tenait Tenzin, un regard de tueur dessinait dans ses yeux... Je n'en revenais pas, la surprise que je ressentais était tel que je ne pouvais bouger la moindre partie de mon corps. Ce fut mon ami qui me fit enfin réagir en me tirant derrière lui, par la main, me forçant ainsi à courir à son rythme. Je sentais mon cœur battre de plus en plus et instinctivement je lui serrais sa main doucement avec un petit sourire. Je ne regardais pas où nous allions, et franchement je m'en fichais bien, et je ne connaissais pas vraiment la raison...

Tenzin s'arrêta finalement, je regardais rapidement où nous nous trouvions, avant qu'il ne se tourne vers et me prenne par les épaules, le regard inquiet. Et avant que j'ai eu le temps de faire quoique ce soit, il me prit dans ses bras, me serrant fort contre lui et me murmurant à l'oreille:

- Ne me fait plus peur comme ça, j’ai bien cru qu’il allait te faire du mal….mais c’est ma faute je sais…Désolé pour les serpents, je n’aurais pas dû...

J'ouvris grand les yeux avant de les fermer et de me resserrer contre lui. Mon cœur battait de plus en plus fort et rapidement, tandis que mes joues s'enflammaient progressivement. Je cachais ma tête dans le creux de son coup, respirant doucement l'odeur de Tenzin... Je crois que j'ai compris ce qu'il m'arrive Papa... J'ai compris, Papa...

On resta comme ça pendant quelques minutes comme ça avant que mon ami ne s'éloigne un peu de moi, me faisant revenir sur terre. Il fouilla un instant ses poches avant de me tendre mon porte-monnaie. Mon regard s'élargit et fit des allez-retours entre mon porte-feuille et le visage de Tenzin qui regardait fixement le sol. Il me déclara donc ainsi, presque timidement aussi:

- Je crois que c’est à toi. J’ai regardé dedans pour savoir à qui il était.

Mon sourire s'agrandit et s'adoucit au possible avant que je ne reprenne mon porte-monnaie, l'ouvrant et caressant du bout des doigts la photo prise d'un homme aux yeux et aux cheveux bleus foncés avec une femme au longs cheveux noir et aux yeux rouge rubis. Je le refermais doucement avant de le serrer contre moi, écoutant la voix amusé de Tenzin:

- Ah quelle journée! Maintenant il va falloir que l’on achète des masques si on veut rester ici, non?

Je levais mon regard de Saphir, lui rendant son sourire en rigolant légèrement avant de lui prendre la main, en rangeant de l'autre mon porte-monnaie avec mon téléphone. Je lui dis alors doucement:

- Oui en effet! Ils ne seraient pas de trop! Hihihihi... Mais pour ça faudrait déjà trouver le bon stand, non? Hihihihihihi... Alors en route Partenaire!

Je levais mon poing vers le ciel pour montrer mon excitation et ma détermination avant de le tirer vers l'allée principale. Je ne lui lâchais pas la main, même après qu'on y soit, je marchais à côté de lui, souriante comme jamais. Je regardais de chaque côté, observant, avec des yeux pétillant, chaque stand de jeux. Je montrais finalement un stand de tire à mon compagnon de route en sautillant presque d'impatience:

- Tenzin! Tenzin! Dis! On essaye celui-là? Il a l'air sympas! En plus, il y a plein de lots intéressants! J'aimerai bien gagner le petit tigre blanc là. Il est tout mignon, non? Alors on essait?

Je le regardais droit dans les yeux attendant patiemment sa réponse...



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 31 Aoû - 18:27


Tenzin avait reculé de quelques centimètres, voulant laisser un peu d'intimité entre Tora et son portefeuille. Elle semblait vraiment tenir aux photos qu'il y avait dedans, ce que le tibétain pouvait comprendre.  Elle chérissait ces souvenirs de ses parents, si c'étaient bien eux, de la même façon qu'il affectionnait tant la couleur émeraude ainsi que son écharpe. C'étaient les seules choses qui le rattachait  à sa mère adoptive disparue. Elle serra l'objet en cuir bleu contre elle, tandis que le jeune homme se mettait à regarder un peu partout en l'air, se sentant un peu "out". Finalement, suite à son idiotie sur les masques, il l'entendit rigoler doucement. Il posa à nouveau son regard sur elle, constatant avec bonheur que Tora avait retrouvé le sourire. Cette dernière rangea soigneusement son porte-monnaie et prit délicatement la main du tibétain, glissant ses doigts entre ceux du jeune homme. Cette fois, il fut un peu surpris par ce geste et se retint presque pour ne pas se dégager. Ça n'a pas de sens, il lui avait tenu la main plusieurs fois aujourd'hui, me diriez-vous!  Sauf que c'était dans la précipitation, dans le but de la protéger et de la guider. Mais cette fois, le geste était d'une extrême délicatesse, lui donnant des frissons inexplicables dans le dos.

«Oui en effet! Ils ne seraient pas de trop! Hihihihi... Mais pour ça faudrait déjà trouver le bon stand, non? Hihihihihihi... Alors en route Partenaire!»

Elle leva le poing en l'air, déterminée et contente comme tout, à se demander qui était le plus gamin des deux finalement. Tenzin fit un sourire amusée, se rassurant lui-même du geste de son amie. En fait, elle voulait juste le motiver et l'inviter à bouger de là quoi, comme il l'avait fait plutôt. Y'avais rien de bizarre finalement se disait-il, craignant en fait un autre bisous de la part de Tora, comme lors de leur première rencontre. En fait, il  était tombé sur un magazine dans la salle d'attente de l'agence. Il y avait un article sur la séduction, 'fin bref, il ne s'était pas attardé sur le fond du sujet mais plus sur une phrase qui parlait du fait qu'une femme qui veut vous tenir la main s'attendait généralement à un baiser à la fin de la journée. Sur ces mots, il avait refermé rapidement le magazine, ne voulant même pas penser à ces histoires de baiser. Pour résumer, c'était un idiot qui ne comprenait rien aux femmes et à l'amour.

Tora le tira hors de leur cachette jusqu'à se retrouver à nouveau sur l'allée principale. Il regarde vite fait les alentours et constata avec soulagement, qu'il n'y avait aucune trace des agresseurs ou des poursuivants. Il ne savait pas trop aller alors il se dit qu'ils devraient juste bouger et voir ce qu'ils trouveraient en chemin. Il voulut avancer et se dégager  sa main de l'étreinte de celle de la japonaise, mais celle-ci le serra un peu plus fort, l'empêchant de se retirer non sans forcer. Elle semblait heureuse, souriante et excitée comme un gosse de 5 ans alors il ne sentit pas l'âme de gâcher ce moment de bonheur. Il décida de laisser sa main dans celle de la brune, qui se mit alors à marcher à côté de lui. Les rôles étaient à présent inversées, elle était la gamine et lui l'adulte responsable. Car à chaque fois qu'ils tombaient sur quelque chose d'intéressant, Tora était toujours la première à s'exciter dessus, à la regarder avec des yeux brillants de curiosité et à inviter Tenzin à venir voir. À la fin, c'était deux enfants qui se tenaient la main que l'on avait, tellement les deux agents s'émerveillaient devant des choses parfois un peu banales. Après environ une trentaine de minutes de balades, la jeune fille lui montra alors un stand, sur lequel était disposé des fusils en plastique et des cibles dans le fond de la boutique.

«Tenzin! Tenzin! Dis! On essaye celui-là? Il a l'air sympas! En plus, il y a plein de lots intéressants! J'aimerai bien gagner le petit tigre blanc là. Il est tout mignon, non? Alors on essait?»

Cela ressemblait à un défi d'adresse mais étant un étranger et peu coutumier à ce genre de jeu, il demanda tout de même au gérant du stand quel était le principe de son attraction. Celui-ci lui répondit avec un grand sourire que si Tenzin faisait mouche une fois sur la cible, il pourrait choisir un lot dans l'étagère du milieu ou alors il pourrait choisir le défi le plus dur, il devait  faire mouche 5 fois d'affilé.  Il pourrait alors choisir sur l'étagère du haut, avec des lots plus beaux que la rangée en dessous. Et comme par hasard, le tigre blanc que son amie voulait était tout en haut. Le tibétain sourit devant le défi puis se tourna vers son partenaire, levant un poing serrée avec détermination.

«Yep, ça m'tente! Allez on s'lance ! J'commence!»

Sauf que Tenzin était un peu rouillé avec les armes à feu, étant donné que cela faisait des années qu'il s'en était pas servi. Il se souvint tout de même de la posture à adopter et se positionna correctement, tel un pro, pour son premier tir. Pof. Légèrement dévié mais la bille vint tout de même percuter la cible, la faisant tomber en arrière. Le marchant fit un sifflement admiratif, lâchant un "M'sieur s'y connait en tirs un? Z'avez gagné un lot!» Le jeune homme lui dit alors de ne pas lui donner un lot car il allait tenter les 5 tirs à la suite. Bon, plus que 4. Il se remit en position, et avec une meilleur précision que la première fois, il réussit à faire tomber 3 cibles. Il se redressa et s'essuya le front, stressant un peu pour le dernier tir. Il se tourna vers Tora et lui fit un clin d'œil pour la rassurer. "T'inquiètes, tu vas l'avoir ton tigre!». Il se remit en place et plaça son œil en face du viseur.  Sa concentration était à son maximum et il s'arrêta même de respirer afin d'avoir une trajectoire aussi précise que possible. Mais au moment où il appuya sur la gâchette, l'un des doigts qui maintenait l'arme bougea, déviant de quelques centimètres la position du canon. "Meerrrde". La balle percuta le bord de la cible, la faisant bouger comme un pendule mais refusant de tomber. Ah non, pas si prêt du but voyons! Il rageait intérieurement d'avoir raté son dernier coup et il s'imaginait déjà la déception de Tora s'il ne lui donnait pas ce qu'elle désirait. En une fraction de seconde, il bougea discrètement un doigt, usant alors de sa psychokinésie pour bouger mentalement la cible et la faire chuter.

Oui oui, on sait, c'était de la triche mais Tora ne connaissait pas encore ses pouvoirs alors elle ne saura jamais qu'il avait été un peu malhonnête. Tenzin soupira longuement puis se tourna vers le vendeur,  lui pointant le tigre blanc sur l'étagère du haut.

«J'veux celui-là!»

Le marchand lui donna alors son lot, un peu dépité mais toujours souriant, esprit commercial oblige. Le jeune homme se saisit de son prix mais resta un peu bouche-bée quelques secondes, les yeux rivés sur une peluche à côté du tigre. Il s'agissait d'un loup gris mais avec de magnifiques yeux verts émeraudes. Il le voulait, c'était trop beau c'te couleur! Mais il secoua la tête,  oubliant qu'il avait quelque chose à donner. Le tibétain se tourna vers Tora et lui tendit la peluche des deux mains, un large sourire sur le visage.

«Tiens, pour toi !»




Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 21 Sep - 16:05
Tenzin souria après avoir écouté attentivement, puis il se tourna vers moi et leva son poing avec détermination.

- Yep, ça m'tente! Allez on s'lance ! J'commence!

J'hochais la tête et laissa mon ami se positionner devant le stand avec l'arme en plastique. J'observais attentivement mon collègue avec un petit sourire excité accroché sur mes lèvres. Quand la première mini détonation, l'agent fit tombé la cible suivit d'un sifflement admiratif de la part du marchand qui enchaîna:

- M'sieur s'y connait en tirs hein? Z'avez gagné un lot!

Proposition que Tenzin refusa poliment et se remit à tirer. Mes yeux pétillé d'admiration devant la précision de mon ami, le fixant se remettre dans la même positionLe jeune homme lui dit alors de ne pas lui donner un lot car il allait tenter les 5 tirs à la suite. Il se remit en position, et fit tomber les trois suivantes cibles avec une meilleur précision que la fois précédente, à mon avis. Tenzin se redressa, s'essuyant le front, puis se tourna vers moi avant de me faire un clin d'œil. Je lui répondit d'un sourire confiant et l'observa reprendre sa position, et quand il tira, je repéra qu'il avait bougé et qu'il risquait de ne pas avoir la cible... Mais il l'eut par une extraordinaire chance ! Je souria comme jamais au paravent, impatient d'avoir ma petite peluche de la part de mon ami et futur coéquipier, qui le pointait au vendeur en s'écriant :

- J'veux celui-là!

Le marchand le lui donna, Tenzin s’en saisit de son prix mais resta à fixer un des lot à côté de mon tigre pendant quelques instants. Je suivis son regard curieuse bouche-bée quelques secondes, les yeux rivés sur une peluche à côté du tigre. Il s'agissait d'un loup gris mais avec de magnifiques yeux verts émeraudes. Il le voulait, c'était trop beau c'te couleur! Mais il secoua la tête, oubliant qu'il avait quelque chose à donner. Le tibétain se tourna vers Tora et lui tendit la peluche des deux mains, un large sourire sur le visage.

- Tiens, pour toi !

- Merci Tenzin ! Maintenant c'est à mon tour de jouer ! Hihihi !


Je pris un instant la peluche avant de la serrer contre moi et de la poser sur le rebord du stand comme petit porte-bonheur . Je fis gentiment signe au marchand que j'allais jouer aussi. Il me donna mon chargement et la fausse arme qui disait clairement qu'il croyait que j'allais me foirer.

Mais le pauvre, il ne savait vraiment à qui il avait faire. Je souria moqueusement au Marchant et pris la même position que Emerald. Je me concentra à fond et tira le premier projectile qui finit en plein dans le mile de la cible. Et je fit de même pour les quatre autres, mais ce qui était surprenant c'était que je n'utilisais pas du tout le viseur, me contentant de mes yeux seuls. Faut dire que n'avoir jamais utilisé d'ordinateur qui vous fatigue bien les yeux ça aide à garder une excellente vision... Je souria de toutes mes dents et pointa joyeusement la petite peluche de loup gris aux yeux émeraudes au Marchand :

- Monsieur je vais prendre le loup gris qui était à côté de mon tigre, s'il vous plaît !

L'homme me le donna en affichant encore une mine plus que surprise qui était fichtrement comique, car je dû me mordre nerveusement l'interieur de ma joue pour ne pas exploser de rire. Je le pris doucement avant de me tourner vers Tenzin.

- J'ai cru comprendre qu'il te plaisait Tenzin. Alors cadeau ! En espérant qu'il te plaise !

Je le lui tendis avec un énorme sourire, en attendant sa réponse.



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 24 Sep - 4:53


«Merci Tenzin ! Maintenant c'est à mon tour de jouer ! Hihihi !»

Tora se saisit délicatement de la petite peluche, la serra quelques instants contre elle puis la reposa sur rebord du stand. Le tibétain se contenta de la regarder avec un sourire tendre, satisfait d'avoir pu faire plaisir à son amie. Mais elle aussi voulait jouer, jusque là c'était naturel.  Mais quel lot allait-elle vouloir gagner? Ben oui, celui qu'elle désirait, elle l'avait à présent. Bon, ce n'était pas vraiment important, ils étaient là pour s'amuser tant mieux. Elle fit signe au marchand pour que ce dernier lui donne une arme et des munitions, non sans faire un sourire narquois. Ah, ce gars devait avoir certains préjugés, mais il avait bientôt pouvoir se les mettre là où tout le monde pense. Parce que pour avoir vu la japonaise à l'œuvre, Tenzin savait qu'elle allait tout dégommer sur son passage. Elle était bien meilleure que lui au tir, il fallait qu'il le reconnaisse.

La jeune fille se contenta de rendre son sourire au bonhomme avant de se saisir de son équipement et adopter la même pose que son collègue. Avec plein de concentration, il fixa la cible pendant de courtes secondes avant d'effectuer son premier tir. Hop, en plein milieu de la cible! Les yeux du marchand se firent tout rond et il se tourna vers le tibétain pour chercher des explications ou autres. Le jeune agent croisa les bras et se contenta de sourire au coin, en haussant les épaules, voulant lui dire "Et t'as encore rien vu mon gars!". Et ouais, sans même prendre le temps d'attendre qu'on lui propose un lot,  elle fit tomber 4 autres cibles, tous en plein milieu de la cible également. Tenzin émit un petit sifflement d'admiration et se tourna vers le commerçant dont la mâchoire ne semblait plus pouvoir se refermer. Le visage rayonnant de satisfaction, Tora pointa une peluche sur l'étagère.

«Monsieur je vais prendre le loup gris qui était à côté de mon tigre, s'il vous plaît ! »

Surpris, le tibétain se tourna d'abord vers la peluche qu'elle désignait, constatant que c'était celle qu'il voulait avoir. Drôle de coïncidence. M'enfin, elle pouvait le garder, elle l'avait bien mérité. Que pourraient-ils faire comme attraction maintenant? Ils avaient tant de temps et d'attractions à faire, et il avait beau jeter des coups d'oeil aux alentours, rien ne semblait vraiment l'intéresser dans le coin. Peut-être qu'en avançant un peu...il n'eut pas le temps de finir sa réflexion. Tora se trouvait devant lui, la peluche dans les bras. Elle tendit alors les bras, lui montrant le loup aux yeux verts, en lui faisant un grand sourire.

«J'ai cru comprendre qu'il te plaisait Tenzin. Alors cadeau ! En espérant qu'il te plaise !»

Pendant un moment, le jeune homme fit un blocage. La bouche en "O", il n'arriva pas à dire un mot. Sa réaction n'était pas conventionnelle mais n'ayant pas l'habitude que l'on fasse des choses pour lui, il ne sut pas comment réagir. À vrai dire, c'était la deuxième qu'on lui offrait quelque chose. Son premier cadeau, c'était son écharpe, de la part de Minas. Bercé par ses souvenirs, une minuscule larme de nostalgie coula de son œil droit, qu'il s'empressa de sécher avec son bras. Il se saisit délicatement de la peluche et murmura un "Merci.." Il regarda l'objet, puis leva la tête vers Tora, qui lui souriait toujours.

«C'est...gentil..» Il secoua la tête pour reprendre ses esprits et rendit alors son sourire à son amie puis pointa du doigts le tigre toujours posé sur le stand. «Et si on allait voir ailleurs maintenant? Et n'oublie pas le tiens, je ne suis pas sûr de pouvoir le regagner!»
finit-il en ricanant comme il avait l'habitude de faire.

Il passa devant le vendeur en lui faisant un clin d'œil et un "V" de la victoire avec ses doigts puis s'éloigna de l'attraction, suivit de près par la japonaise. La main sur le menton, tandis que l'autre balançait sur le côté, comme une pendule. Il regardait toujours les activités autour mais ne trouvait rien qui l'attirait. Il s'approchait de plus en plus de la grande roue mais lorsqu'il vit la queue monstrueuse qu'il y avait pour pouvoir monter, il haussa les sourcils de dépit. Devaient-ils la faire? Il s'apprêta à demander son avis Tora lorsque son regard se figea sur un tout petit stand. Même pas un stand mais une sorte de chariot avec une sorte de grand creux métallique qui tournait très rapidement. Et au dessus, un petit monsieur avec un collier de barbe , un béret et des lunettes, était en train de tenir un bâtonnet sur lequel se formait progressivement une espèce de truc rose. C'était le petit monsieur de la dernière fois, qui lui avait gentiment indiqué dans quelle direction Tora s'était enfuie tout à l'heure. Le vieil l'homme donna le truc rose à une petite fille accompagnée de ses parents, qui mordit alors dedans. Ça se mange ce truc? L'homme à lunettes fit de grands gestes avec les bras pour inviter Tenzin et Tora à se rapprocher. Ce qu'ils firent.

«Ah mon garçon, je constate que tu as retrouvé ta petite amie! Ne la fait plus pleurer la prochaine fois, d'accord?»
dit-il alors, un sourire chaleureux, tout en faisant un clin d'œil à Indy.

«Euh...ouais...c'est grâce à vous quand même, je supposes que je devrais vous dire merci, non? »
répondit le tibétain, un bras derrière la tête, un peu gêné. Il n'était pas très à l'aise avec la politesse.

«Ne t'y sens pas obligé p'tit gars, j'ai fais ce que n'importe qui aurait fait. Alors, tu veux goûter à mes barbe-à-papa? Ce sont les meilleures de toute la région!»
rétorqua le bonhomme avec le même sourire rassurant.

«De la barba-quoi?!»

Le vieil homme haussa les sourcils de surprise.

«Tu ne sais pas ce que c'est?»

Tenzin hocha la tête négativement.





Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 12 Oct - 18:39
La réaction de Tenzin me fit doucement rire, il restait bloqué la bouche toute ronde, n'arrivant pas a dire quoi que ce soit. Toute fois mon rire s'arrêta quand je vis une larme couler de son visage, serrant mon cœur. Il la sécha rapidement sa larme avant de vite prendre son cadeau en murmurant un "merci", qui me fit retrouver le sourire. 

-C'est...gentil.. 

Mon sourire s'agrandit, Tenzin secoua la tête, me rendit mon sourire avant de pointer du doigts le tigre toujours posé sur le stand. 

-Et si on allait voir ailleurs maintenant? Et n'oublie pas le tiens, je ne suis pas sûr de pouvoir le regagner!

Je me tourna et attrapa ma nouvelle peluche, la serrant fortement contre moi avant de me mettre à suivre mon ami. Ce dernier observait chaque attraction, se dirigeant vers la grande Roue. Pour ma part, je ne faisais pas vraiment attention à ce qui m'entourait, fixant la main de Tenzin qui se balançait et réfléchissant à son idée de devenir partenaire justicier et au moyen de lancer le sujet...  Soudainement Tenzin tourna brusquement sur un des côté. Surprise, je releva la tête pour voir une sorte de stand où un homme âgé, barbu et portant un béret et des lunettes, et qui nous faisait de grands gestes. Cela piqua ma curiosité profondément surtout quand je vis les trucs nuageux roses sur les bâtons que tenait l'homme. Ce dernier fit un sourire chaleureux en disant alors:

- Ah mon garçon, je constate que tu as retrouvé ta petite amie! Ne la fait plus pleurer la prochaine fois, d'accord?

Il me fit un clin d'œil, ce qui me fit bizarrement rougir... Il avait méprise je ne sors pas avec Tenzin! À cette pensée mon cœur se serra un peu... Je ne laissa pourtant rien paraître et souria à mon tour chaleureusement au vieil homme. Pendant que l'agent Emerald lui répondait, un peu gêné, en passant son bras derrière sa tête.

- Euh...ouais...c'est grâce à vous quand même, je supposes que je devrais vous dire merci, non? 

- Ne t'y sens pas obligé p'tit gars, j'ai fais ce que n'importe qui aurait fait. Alors, tu veux goûter à mes barbe-à-papa? Ce sont les meilleures de toute la région!

- De la barba-quoi?!

Le marchand haussa ses sourcils avec surprise, alors que je baissa la tête, rouge de gêne de ne pas connaître non plus...

-Tu ne sais pas ce que c'est?

Je vis du coin de l'œil hochait négativement de la tête. Je n'étais pas la seule alors? Je releva la tête avant de dire timidement, en resserrant ma peluche tigre contre moi:

- Je... Moi non plus monsieur... Je ne sais pas ce que c'est...



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 21 Oct - 2:14
Ben quoi? Le type le regardait comme s'il venait de commettre un crime. Comme si savoir ce que c'était que ce truc tout...rose et filamenteux était d'une si grande importance. Il voulut demander ce que c'était lorsqu'il entendit la voix de Tora qui le fit immédiatement se tourner vers elle.

«Je... Moi non plus monsieur... Je ne sais pas ce que c'est...»

Tenzin fixa son amie avec de grands yeux avant de sourire discrètement. En réalité, il était heureux de ne pas être le seul à ne pas savoir ce que c'était. Elle serrait fortement son cadeau, les joues légèrement teintées de rose. C'était un peu honteux, n'est-ce-pas? Le tibétain comprenait parfaitement ce sentiment. Lui qui avait toujours voyagé et qui venait du fin fond de la montagne, il se sentait toujours mal à l'aise face aux coutumes des pays qu'il visitait et qu'il ne connaissait pas. Et pourtant, il avait une très grande culture générale mais il faut croire qu'on en apprend toujours tous les jours. Et la barba-truc là, ça ne figurait pas dans les leçons de Minas. Il se tourna alors vers le vieil homme, qui les regardait d'un air un peu étonné. Ce dernier finit par leur sourire chaleureusement, et prit un ton qui se voulait rassurant.

«Allons, allons, pas la peine de faire cette tête, ce n'est pas grave! Et bien, on peut dire que vous faites un couple bien assortis, héhéhé! C'est très simple, je fais tourner cette machone sur elle-même et je verse du sucre et du colorant alimentaire. La machine fait fondre le sucre qui s'éjecte dans la bassine et je n'ai plus qu'à les faire s'enrouler autour de ce bâtonnet.»

affirma le marchant, accompagnant sa démonstration d'une démonstration, finissant par donner un immense nuage rose suspendue au dessus d'un minuscule bâtonnet en bois. Le tibétain s'en approcha et se mit à l'observer de haut en bas, tout en jetant des brefs coups d'œil sur la dites machine, la main sous le menton. Il se mit à hocher positivement la tête avant d'écraser son poing gauche sur la paume droite de sa main, pour montrer qu'il avait compris quelque chose.

«Simple mais ingénieux en fait! Grâce à la force centrifuge, le sucre chaud s'échappe et se solidifie au contact de l'air en formant des filaments qui sont  piégés dans la bassine en métal. Il vous suffit de tourner le  bâtonnet pour les enrouler dessus, non?»

répondit Tenzin, sûr de lui. Le vendeur fit de grands yeux ahuris avant de reprendre son sourire et répondre à son tour.

«Tu as compris ça en une seule observation? Tu es brillant petit! Mais trêve de papotages, et si vous goûtiez hein?»

Le jeune homme fit un clin d'œil suite au compliment du monsieur à lunettes puis tendit sa main vers le nuage pour se saisir d'un gros morceau, qui lui colla immédiatement aux doigts. Ce n'était pas très agréable au toucher, c'était même gluant et dur à détacher. Il bataille quelques secondes avec les filaments avant de décider de n'en faire qu'une bouchée. Il resta quelques secondes immobile, avec la mâchoire uniquement en mouvement. Ce truc qui était doux, collant et laineux était devenue croustillant au contact de sa salive avant de fondre littéralement entre ses dents. Et ce goût, c'était du sucré, très sucré même mais il y avait quelque chose de différent, une explosivité pétillante, un doux baiser sur ses papilles gustatives. Un vrai bonheur.

Il se tourna vers Tora qui le fixait avec de grands yeux envieux. Elle tenait toujours sa peluche et semblait hésiter  à la lâcher. Mais elle voulait y goûter, c'est clair. Il avait mit la sienne dans son petit sac mais il n'avait pas la place d'y mettre aussi celle de Tora. Mais les femmes n'avaient-elle pas toujours un sac gigantesque pour tout fourrer? Bref,  il se gratta la tête puis leva l'index en l'air, la fixant avec un grand sourire.

«C'est assez salissant c'truc. Tu vas abimer ta peluche si tu la touches après avoir mangé de la barba-truc.»

Tenzin prit un morceau de la friandise et la présenta devant la bouche de son amie, un grand sourire sur le visage.

«Tora, fait moi un grand "Aaaaah"!»




Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 26 Oct - 8:29
Je me sentis fixer du côté de Tenzin, je me tournais donc vers lui, et vis qu'il me souriait discrètement avant qu'il ne se reconcentre sur le vieil homme. Je fis de même et remarquais que le marchant nous regardait d'un air assez étonné puis il nous fit un sourire chaleureux, avant de prendre un ton rassurant.

- Allons, allons, pas la peine de faire cette tête, ce n'est pas grave! Et bien, on peut dire que vous faites un couple bien assortis, héhéhé! C'est très simple, je fais tourner cette machone sur elle-même et je verse du sucre et du colorant alimentaire. La machine fait fondre le sucre qui s'éjecte dans la bassine et je n'ai plus qu'à les faire s'enrouler autour de ce bâtonnet.

Tout en parlant, le vieil homme exécuta une petite démonstration, et fit  apparaître un immense nuage rose tenu sur un tout petit bâtonnet. Mon collègue se rapprocha de la machine, l'observant de haut en bas. La main sous son menton, Tenzin hocha la tête de façon positive avant d'écraser son poing gauche sur la paume droite de sa main.

- Simple mais ingénieux en fait! Grâce à la force centrifuge, le sucre chaud s'échappe et se solidifie au contact de l'air en formant des filaments qui sont  piégés dans la bassine en métal. Il vous suffit de tourner le  bâtonnet pour les enrouler dessus, non?

Mon ami avait l'air très sûr de lui, sur le coup... Moi je ne compris as grand-chose à ce qu'il venez de dire. Pour ma part je le fixa comme le vendeur, c'est-à-dire avec de grands yeux ouvert très ahuris... Cependant le vieux me sortis de ma fixation, je reporta mon regard de saphir sur lui, pendant qu'il lui répondait avec un sourire :

- Tu as compris ça en une seule observation? Tu es brillant petit! Mais trêve de papotages, et si vous goûtiez hein?

L'agent Emerald répondit à la réplique du monsieur à lunettes avant de tendre vers la friandise. Il batailla quelques secondes avec, avant de décider de n'en faire qu'une bouchée. Tenzin resta quelques secondes immobile, avec la mâchoire uniquement en mouvement.  J'observais son petit manège avec envie, limite je bave un peu mais heureusement c'est pas le cas ! Il finit par se tourner vers moi, se grattant la tête, ce geste m'indiqua sans problème qu'il réfléchissait à quelque chose... Quelque chose qu'il trouva en levant son index en l'air avant de me fixer avec un grand sourire

- C'est assez salissant c'truc. Tu vas abimer ta peluche si tu la touches après avoir mangé de la barba-truc.

J'avais en effet cru comprendre la chose en te voyant batailler avec ton morceau, mon grand. Tenzin prit alors un morceau de la friandise et la présenta devant ma bouche, toujours avec un grand sourire sur le visage.

- Tora, fait moi un grand "Aaaaah"!

Je clignais plusieurs fois des yeux avant d'ouvrir en grand la bouche. Les joues assez rougies, je lui fis avec une petite gêne :
- Aaaaaaah !

J'attrappa rapidement le bout de friandise tendue, et le savoura longuement. C'était délicieux ! Doux et pétillant à la fois... Un doux frisson d'adoration me parcouru de part en part, avant pousser un petit ronronnement de contentement. Je m'exclamais alors avec enthousiasme :

- Whaaaoou ! C'est trop bon, la Barbe à papa ! Tu trouve pas Tenzin?

Je levais mon regard bleu, pétillant de joie et de malice, vers celui noir de mon ami, avec un énorme sourire collé sur mes lèvres



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 27 Oct - 4:41


Tora se mit à rougir devant la proposition quelque peu insolite de son collègue. Mais ce dernier ne voyait pas vraiment le côté gênant de cette action, pour lui il s'agissait tout simplement de rendre service à une amie. Hésitante au tout début, elle avait plusieurs fois clignés ses yeux de surprise avant de finalement accepter la demande du tibétain. Elle avança légèrement la tête vers l'avant, en ouvrant la bouche.

«Aaaaaaah !»

Comment un poisson mordant sur la ligne d'une canne à pêche, elle happa le bout de sucre rose du bout de ses lèvres. L'intérieur de ces dernières se frottèrent quelques secondes contre les doigts de Tenzin, qui sentit une petite sensation de mouillée qui ne lui était pas étrangère. Mais il n'y pensa pas plus que ça. Il observait avec le sourire, le bonheur de son amie qui était en train de littéralement fondre de bonheur. Elle prenait le temps de savourer, n'avalant pas tout de suite la friandise, contrairement à un certain brun qui n'en avait fait qu'une bouchée. Elle finit sa dégustation, lâchant un petit bruit assez drôle mais adorable à la fois. Comme un ronronnement. Il fallait le dire, c'était trop bon la barbe...euh comment cela s'appelle déjà?

«Whaaaoou ! C'est trop bon, la Barbe à papa ! Tu trouve pas Tenzin?»

Ah oui, la barbe à papa! Le français n'étant pas sa langue natale, c'était un peu difficile de se rappeler des noms de ce genre. Bref, l'Agent Indigo était en train de lui faire un gros sourire heureux auquel le tibétain s'empressa de répondre de la même façon, le pouce en l'air.

«Troooppp! Je pourrais manger ça tout les jours! Mais bon, on va chopper un diabète à la fin, hahaha!»

Le brun rigolait doucement, la nostalgie prenant un peu le dessus sur sa joie actuelle. Justement, il se demandait cela faisait combien de temps qu'il n'avait pas vécu un truc aussi joyeux. Cela se comptait en années. Le vieux bonhomme, dont l'expérience de la vie devait être assez élevée, remarqua la baisse de morale de son client. Tora ne se doutait sans doute de rien, normal car elle ne connaissait pas encore assez le comportement de son collègue. Le vieil homme remit en marche sa machine et avec la même dextérité, il monta de la barbe à papa sur deux bâtonnets. Il les tendit alors à nos deux agents, et un petit flacon blanc, un grand sourire chaleureux sur sa vieille face.

«Tenez, je vous les offres! Allez, n'hésitez pas, c'est de bon cœur! Tout le monde à le droit à un peu de bonheur, n'est-ce-pas jeune homme? ...  Et dans le flacon, c'est du produit savonneux que j'utilise pour les nettoyer après avoir touché le sucre. Comme ça Mademoiselle pourra tenir ses peluches après. Et si je peux me permettre de vous recommander une attraction, la grande roue juste derrière offre une belle vue, très appréciée des amoureux! Allez, bonne journée tout les deux!»

Il finit par un clin d'oeil mais étant ce qu'il était, Tenzin ne comprit pas trop le sens de tout ce que le vieux disait. Il n'avait retenue qu'une chose, il avait des friandises gratuites et une attraction géniale à essayer. Il prit les deux barbes-à-papa puis tendit l'autre à son amie, se saisit du flacon et le glissa dans ses poches intérieures. Il fit un salut à deux doigts en direction du commerçant, un sourire au coin espiègle.

«Yep, on reviendra m'sieur, t'en fais pas!»

Allez, on passe du "vous" au "tu" direct! Tenzin et les bonnes manières hein! Bref, il se tourna vers Tora et lui fit un signe de la tête pour l'inviter à le suivre, toujours le même sourire malicieux dans le coin du visage.

«On va la faire cette grande roue?»




Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 5 Déc - 16:18
Mon ami s'empressa de me répondre avec le même entrain que moi, en me faisant un énorme sourire et le pouce levait:

- Troooppp! Je pourrais manger ça tout les jours! Mais bon, on va chopper un diabète à la fin, hahaha!

Il ira doucement, je rejoignis mon rire au sien, fermant les yeux. Cela me rappeler un précieux souvenir de mon père et moi...

- Tora! Mais qu'est ce que tu as fais???

Je releva la tête de mon saladier de pâte à gâteau, avant de passer du visage de surprise de mon père à tout ce qui m'entourait. Des gâteaux... Des dizaines de gâteaux... Non des dizaine de tas de gâteaux... Ooooh... Il y en avait pour tout les goût ! Du simple nature au plus compliqué avec des dizaines de couches de chocolat... Et moi au milieu de mon chantier de pâtisseries... Je reposa mes yeux indigo sur le visage de mon père avant de lui répondre, en haussant les épaules, un simple:

- Bah quoi?

- Non, pas "Bah quoi?"! T'as vu le nombre de gâteaux que tu as fais, Tora! Tu veux rivaliser avec la boutique de Mère-Grand ou quoi?!!! M'enfin Tora... On va en faire quoi de tout ces gâteaux hein?!

- Bah les manger...? Et c'est qui Mère-Grand?

- Une grande cuisinière Pâtissière ! Et c'est ma folle de patronne sadique qui me refiles toutes mes heures supplémentaires ! M'enfin la question n'est pas là... On ne pourra jamais tous les manger ma chérie...


Je houssais les épaules avant de verser ma pâte de gâteau dans un moule et de le mettre en suite dans le four. Dans un soupire résigné, mon père se coupe une part de Tarte Tatin. Je soufflais un <<Attention, c'est chaud...>>, fixant toujours mon nouveau gâteau qui cuisait. Un petit cri de douleur me répondit alors que mon père râlait en se précipitant vers la carafe d'eau fraîche. Je le regardais courir, laissant mon sourire augmentait de plus en plus que mon père râlait sur la chaleur de mon gâteau... Je ne pus retenir plus longtemps le rire qui me montait dans la gorge. Kyo tourna la tête vers moi avant de me sourire doucement, de me prendre dans ses bras et rire avec moi. Une fois notre fou rire finit, il me dit qu'il ramènera tout les gâteaux qu'il resterait à son boulot pour les faire goûter à chacun de ses collègues. Je lui avait répondu que je voulais bien tant qu'il nous en rester un peu pour  les semaines à venir.


Je fixais doucement un point de l'autre côté de la fête foraine, j'avais caché mon sourire avec une de mes mains. Ce sourire se changea, laissant le joie de la découverte d'une nouvelle sucrerie dans le placard, pour vêtir un aspect nostalgique... Que les fou rires avec mon père me manquaient... Mais bon... C'est avec Maman que Papa doit être en train de rire et de sourire. Elle lui avait beaucoup voir même énormément manquait à Papa...

Je sortis de mes pensées par l'apparition d'une nouvelle barbe à papa juste devant mon nez. Je sursautai discrètement en louchant devant le nuage rose sucrée. Je me secoua doucement la tête, puis je souriais au marchant pour le remercier.

- Tenez, je vous les offres! Allez, n'hésitez pas, c'est de bon cœur! Tout le monde à le droit à un peu de bonheur, n'est-ce-pas jeune homme? ...  Et dans le flacon, c'est du produit savonneux que j'utilise pour les nettoyer après avoir touché le sucre. Comme ça Mademoiselle pourra tenir ses peluches après. Et si je peux me permettre de vous recommander une attraction, la grande roue juste derrière offre une belle vue, très appréciée des amoureux! Allez, bonne journée tout les deux!

Je rougis à la fin de sa réplique, et encore plus quand ce gentil bonhomme fit un clin d'oeil à Tenzin. Il prit les deux barbes-à-papa puis m'en tendit une. Je le remerciais d'un petit mouvement de tête tandis qu'il se saisit du flacon avant de le glisser dans l'une de ses poches. Je mis le bout en bout du bâton entre mes dents pour défaire le nœud de mon cuir noir. Je le mis rapidement et au moment de le fermer, je mis ma peluche dans l'espace qui était entre ma poitrine et le cuir. Je remontais au maximum la fermeture éclaire avant de reprendre le bâtonnet de ma barbe à Papa dans ma main. Puis je suivis Tenzin, qui faisait un salut avec ses deux doigts en direction du commerçant, un sourire espiègle aux lèvres.

- Yep, on reviendra m'sieur, t'en fais pas!

Tenzin se tourna vers moi,et me fit un signe de la tête pour que je le suive. Je répondis à son sourire malicieux par un rempli de douceur et de tendresse.

- On va la faire cette grande roue?

- Oui! Allons-y!


Je le suivis dans la file d'attente du manège, mangeant tranquillement ma barbe à papa. Quand ce fut notre tour de monter dans la nacelle, je monta juste après lui et m'assis juste devant mon ami. Une fois que la petite cabine fut fermée, je me raclais la gorge pour dissimuler une montée de stress...

- Dis Tenzin... Tu te souviens pourquoi je t'avais proposé de me retrouver ici aujourd'hui?

Je laissa passer un petit silence avant  de reprendre tout aussi génée qu'au début:

- Je me doute que tu n'as pas changé d'avis depuis l'autre fois.. Mais moi non plus... J'aimerai vraiment t'aider dans tes sorties nocturnes... J'ai fais le tour de la question et j'ai passé en revu toutes les possibilités de ce qui pourrait m'arriver durant ces sorties... Mais je ne change pas d'avis. Nous avons les possibilités dans notre boulot chez Mère-Grand, tu sais... Mon père est mort à cause d'une morsure de serpent qu'il a reçut durant l'une de ses missions pour l'Agence Cooki. Alors d'une certaine manière si j'accepte de travailler pour Cooki, j'accepte aussi ce genre de possibilités de dangers qui peut m'arriver. Dotant plus qu'il y a des chances que je dois me retrouver à me battre avec un dragon, un loup, ou encore quelqu'un qui manipule un élément comme la glace ou l'air ou je ne sais quoi d'autre... Mais n'oublie pas que j'ai vécu dans un milieu hostile la grande majeur partie de ma vie, seule et dès mon plus jeune âge. J'aimerai que tu réfléchisses à ce que je viens de te donner comme argument. Et surtout j'aimerai savoir si accepte que je sois ton associée...

Je plantais mon regard indigo déterminée comme jamais à être sa partenaire nocturne.



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 23 Déc - 6:47
Tora semblait s'être perdue dans ses pensées pendant de longs instants. Ce à quoi elle pouvait bien penser, le tibétain se le demandait. Les possibilités étaient innombrables, mais à en juger par la nostalgie qu'affichait ce jolie visage, elle était probablement partie dans un vieux souvenir. Et comme elle ne semblait pas déprimée, ce souvenir devenait être heureux. Mais ce n'était pas le moment de lui poser des questions indiscrètes, bien que la curiosité naturelle de Tenzin lui tiraillait l'esprit. Puis, elle se décida à emboiter le pas du jeune homme, affichant un sourire comme elle savait si bien les faire, à vous en faire fondre un cœur de granit.

«Oui! Allons-y!»

La file d'attente était d'une assez bonne longue. Rien d'étonnant pour l'attraction  la plus populaire de la foire. Entre deux bouchées de sucreries, Tenzin  pivoter sa tête de haut en bas, de droite à gauche, admirant la structure métallique de l'attraction.. La roue faisait bien dans  les 20 mètres de haut, et ce n'était pas pour déplaire à un dingo de l'escalade tel que lui. Mais hors de question de l'escalader, bien que la tentation était très forte. Il ne ferait que se faire encore plus remarquer, déjà qu'une bandes de mongols les poursuivaient il y a peine 15 minutes.

Bon, il avait fini sa barbe-à-papa. Et il avait les mains toutes gluantes, toutes collantes. Allez, le produit miracle du pépé maintenant. Il appuya légèrement sur le tube pour en faire sortir un liquide gluant et transparent dans la paume de sa main. Il frotta vigoureusement ses mains tandis que le produit se mit à mousser puis de disparaitre, laissa sa peau brillante et à nouveau  lisse. Et ben, ce produit était bien pratique. Il se tourna vers Tora qui n'avait pas encore fini de déguster sa friandise. Bah, elle finirait sur la grande roue. Car leur tour était arrivé plus vite que prévu. Et les voilà en train d'embarquer dans une petite cabine à l'intérieur de laquelle avait été aménagé deux banquettes. Le brun s'assit tranquille puis suivit son amie du regard, en train de prendre place en face de lui. La porte de la cabine se referma et quelques instants plus tard, la roue entama son lent mouvement de rotation. Sans attendre d'être au sommet, Tora s'éclaircit la gorge avant de prendre la parole.

«Dis Tenzin... Tu te souviens pourquoi je t'avais proposé de me retrouver ici aujourd'hui?»

Le tibétain cligna des yeux rapidement, ne s'attendant pas vraiment à ce qu'elle aborde le sujet aussi rapidement. Bien entendu qu'il se rappelait pourquoi ils étaient venus ici. Mais il avait déjà une idée fixa dans le crâne et n'avait accepté ce rendez-vous que pour ne pas la froisser. Après un  bref instant de silence, elle poursuivit, ayant de plus en plus de mal à dissimuler son stress.

«Je me doute que tu n'as pas changé d'avis depuis l'autre fois.. Mais moi non plus... J'aimerai vraiment t'aider dans tes sorties nocturnes... J'ai fais le tour de la question et j'ai passé en revu toutes les possibilités de ce qui pourrait m'arriver durant ces sorties... Mais je ne change pas d'avis. Nous avons les possibilités dans notre boulot chez Mère-Grand, tu sais... Mon père est mort à cause d'une morsure de serpent qu'il a reçut durant l'une de ses missions pour l'Agence Cooki. Alors d'une certaine manière si j'accepte de travailler pour Cooki, j'accepte aussi ce genre de possibilités de dangers qui peut m'arriver. Dotant plus qu'il y a des chances que je dois me retrouver à me battre avec un dragon, un loup, ou encore quelqu'un qui manipule un élément comme la glace ou l'air ou je ne sais quoi d'autre... Mais n'oublie pas que j'ai vécu dans un milieu hostile la grande majeur partie de ma vie, seule et dès mon plus jeune âge. J'aimerai que tu réfléchisses à ce que je viens de te donner comme argument. Et surtout j'aimerai savoir si accepte que je sois ton associée...»

Tenzin l’écouta attentivement du début jusqu'à la fin, sans sourciller. Il n'avait pas le cœur à balancer une blague ou faire une réflexion de mauvais goût. Le visage, le ton, le regard de son amie était si déterminé que ce serait lui manquer de respect. Lorsqu'elle eut terminée de parler, le tibétain avala une grosse boule de salive, ne sachant pas trop par quel bout il devait commencer pour lui répondre convenablement. Il comprenait parfaitement ce qu'elle pouvait ressentir, il comprenait la logique avec laquelle elle venait lui faire cette demande.

Il dirigea son regard vers l'extérieur, constatant qu'ils se trouvaient déjà à mi-chemin. Posant ses yeux sur les milliers de personnes qui se déplaçaient à travers les dédales de la fête foraine, il se mit à réfléchir longuement. Peut-être un peu trop longtemps même. Le temps semblait s'écouler si lentement à ce moment précis il fallait le dire. Finalement il se tourna de nouveau vers son amie, fixant intensément les pupilles brillantes de courage de cette dernière. Il se redressa alors prudemment, faisant osciller légèrement la cabine avant de se retourner et s'asseoir à côté de Tora, qui se décala vers la droite instinctivement.

«Je sais bien qu'en temps qu'Agent de MG, tu dois constamment risquer ta vie. Mais...ce que je ne veux pas, c'est qu'il t'arrive quelque chose par ma faute..je ne veux pas que tu risques ta vie pour moi. Je sais que c'est lâche de ma part, que j'assume complètement le fait de ne pas être capable de supporter de perdre à nouveau  quelqu'un qui m'est cher...Ça c'est que je voulais te répondre au début..»

commença-t-il en regardant droit devant lui. Il tourna alors son visage vers la droite, en direction de l'Agent Indigo. Il ne souriait plus. Son visage prit un ton grave, sérieux, mêlant tendresse et tristesse dans le noir de ses pupilles.

«...Mais je me suis alors dit, si tu continues tes missions de ton côté, qui te protégerait? Je sais bien que tu te débrouillerait très bien sans moi,  et que ce serait très égocentrique de ma part de dire ça...mais je crois que je me suis attaché à toi et que je ne vois personne d'autres que moi pour veiller sur toi..»

Son visage se mit alors à changer de couleur, prenant une teinte tellement rouge qu'on aurait dit qu'il était prit d'une fièvre virulente. Il détourna son regard, le dirigeant vers le sol puis se mit à gonfler les joues, comme s'il faisait la moue. Ben oui quoi,  c'était gênant de dire ça, et sa fierté d'homme alors?

«Ahhh je dis vraiment de la merde, fait pas attention! Ce que je veux dire quoi.....rahh pourquoi c'est toujours si compliqué....ben..c'est d'accord, .je veille sur toi et tu veilles sur moi! Ok?!»

finit-il en pointant le nez de Tora avec son index, les joues toujours aussi écarlates.




Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 8 Mar - 9:39
Je continuais de fixer Tenzin. Ce dernier avala sa salive avant de détourner le regard vers l'extérieur. Je ne dis rien, patientant calmement. Je resserrais un peu plus mon bâtonnet, désormais vide de toute présence de sa sucrerie précédente. Je commençais à douter de mes arguments maintenant... Le silence n'était pas mon meilleurs ami, je le supporter de moins en moins surtout depuis ma convalescence sur la perte de mon ouïe... Oui je déteste le silence, surtout quand je suis en présence d'une personne, cela me donnait l'impression d'être un poid pour l'autre ne servant à rien. Je crois qu'Ethan l'avait compris et mettait toujours la télé en marche pour avoir un fond sonore dans l'appart'. Il le faisait surtout quand il n'avait pas envi de parler comme le matin par exemple... Bizarrement ce geste m'apaiser beaucoup... Je fermais un instant mes yeux avant de les rouvrir, je crois que la réponse de Tenzin n'est pas difficile à savoir, il va certainement me dire encore non... Mais qui le veuille ou non je ne lâcherais pas l'affaire, je serais sa coéquipière masquée veillant sur lui dans l'ombre... Je sortis instinctivement de mes pensées en sentant le regard du tibétain, l'observant se redresser prudemment, faisant balancer un peu la cabine, avant qu'il ne s'installe à mes côté. Par instinct, je me décala sur la droite pour lui laisser plus d'espace où s'assoire. Je ne le quitta pas un instant du regard. Il me dit alors, regardant droit devant lui :


- Je sais bien qu'en temps qu'Agent de MG, tu dois constamment risquer ta vie. Mais...ce que je ne veux pas, c'est qu'il t'arrive quelque chose par ma faute..je ne veux pas que tu risques ta vie pour moi. Je sais que c'est lâche de ma part, que j'assume complètement le fait de ne pas être capable de supporter de perdre à nouveau quelqu'un qui m'est cher...Ça c'est que je voulais te répondre au début..


Tenzin tourna son visage vers moi, il ne souriait plus et arborait un visage sérieux et grave, mêlant la.... tendresse et tristesse qui brillait dans ses yeux onyx. Je comprenais son point de vu mais je le laissais reprendre :


- ...Mais je me suis alors dit, si tu continues tes missions de ton côté, qui te protégerait? Je sais bien que tu te débrouillerait très bien sans moi, et que ce serait très égocentrique de ma part de dire ça...mais je crois que je me suis attaché à toi et que je ne vois personne d'autres que moi pour veiller sur toi...


Aussi étrange que cela puisse paraître je me sentis rougir par cette aveu, enfin peut-être un peu moins que la nouvelle couleur qu'arborait maintenant Tenzin. J'étais aux anges de l'entendre me dire ça... Vraiment... un petit sourire se forma instinctivement, pendant qu'il tournait son visage vers le sol, en gonflant ses joues d'un signe de bouderie. Sa bouille est tellement mignonne quand il la fait... Il reprit une seconde fois :

- Ahhh je dis vraiment de la merde, fait pas attention! Ce que je veux dire quoi.....rahh pourquoi c'est toujours si compliqué....ben..c'est d'accord, .je veille sur toi et tu veilles sur moi! Ok?!


Il pointa mon nez à la fin de sa tirade, les joues aussi rouge que des tomate plus que mures. Je lui fis un gigantesque sourire avant d'attraper doucement son doigt, de l'abaisser avant de lui répondre doucement:


- Tenzin... Je suis plus qu'honorée d'accepter cette colaboration... De plus... Je dois t'avouer que... Enfin... Que cela m'aurait ennuyé que tu sois avec quelqu'un d'autre que moi... Et je me serai fais un sang d'encre...


Je réduisais de plus en plus ma voix au fur et à mesure que je lui expliquais comment je ressentais la chose... Mais en plus je pouvais participer à un concours de tomate plus que mûre avec ma tête maintenant... Je repris néanmoins en prenant une très grande bouffé d'air et détournant le regard vers l'autre côté de la cabine :


- Enfin ! Fait pas attention aussi ! Je dois dire de la « merde » comme tu dis!Mais ce que je veux que tu sache Tenzin... C'est qu'ensemble je suis sûre que rien ne pourra nous arriver... J'en suis certaine.


Je tournais ma tête vers lui avec un sourire madeinTora qui vous réchauffe le cœur en moins d'une demi-seconde et qui vous fait sourire vous aussi dans la plupart des cas...



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 9 Mar - 5:01
La japonaise saisit alors délicatement l’insolent index du tibétain, avant d’abaisser doucement la main de ce dernier. Tout doucement, elle se mit à parler. C’était à peine audible, mais Tenzin avait la chance d’être assit juste à côté de son amie, lui permettant d’entendre parfaitement tous ce qu’elle était en train de lui dire.

«Tenzin... Je suis plus qu'honorée d'accepter cette collaboration... De plus... Je dois t'avouer que... Enfin... Que cela m'aurait ennuyé que tu sois avec quelqu'un d'autre que moi... Et je me serai fait un sang d'encre...»

Sa voix se faisait de plus en plus discrète. Mais comme dit plus haut, rien n’échappa aux oreilles attentives du grand brun. Le visage de Tora aurait pu illuminer une salle obscure, tellement il était rouge. C’était assez amusant à voir pour une personne externe, mais pour le grand benêt qu’était l’Agent Emerald, il ne put trouver meilleure pensée que « Elle a de la fièvre ou quoi? ». Il leva un sourcil d’étonnement devant cette déclaration. Les gens qui se souciait de son bien être étaient rares. À vrai, il n’y avait que Yumi qui pensait un peu à lui à Chantilly. Cette joyeuse pensée lui arracha un léger sourire, mais avant qu’il n’ait le temps de répondre, Tora poursuivit :

«Enfin ! Fait pas attention aussi ! Je dois dire de la « merde » comme tu dis! Mais ce que je veux que tu sache Tenzin... C'est qu'ensemble je suis sûre que rien ne pourra nous arriver... J'en suis certaine.»

Elle s’était mis à fixer l’autre côté de la petite cabine avant de finalement se tourner vers lui. Et ce fut à ce moment qu’elle lâcha ce fameux sourire dont elle avait le secret. Ce genre d’expression qui ne pouvait que vous faire sourire à votre tour, sans que ne sachiez pourquoi. Un vrai rayon de Soleil qui venait s’ajouter à notre bonne étoile qui était déjà bien haute dans le ciel. Il devait être aux alentours de midi après tout. Sans y penser, il répondit à son amie avec un sourire. Certes, moins chaleureux que celui de la jeune fille mais il avait la qualité d’être sincère.

Son sourire se transforma lentement en ce sourire espiègle qu’il avait l’habitude d’afficher. Il leva son pouce qu’il emmena devant son torse pour s’auto-désigner.

«Avec moi, t’as rien à craindre! T’as un héros à tes côtés j’te rappelle, huhuhu!! Puis, je vois pas pourquoi tu voudrais que je sois avec un autre, j’ai toujours bossé seul à la base. C’est toi, ou personne!»

finit-il avec un petit clin d’œil, avant de poursuivre.

«Il te faudra aussi te trouver un nom de héros, que tu pourrais crier sur les méchants avant de les tabasser hahaha!»

Soudain, la cabine s’immobilisa alors qu’ils étaient encore tout en haut. Ce qui était normal dans ce genre d’attraction. Mais le tibétain ne comprit pas très bien pourquoi. Cela dit, il ne souffrait pas du vertige ni de claustrophobie, alors il se contenta de jeter un œil par la fenêtre. La vue était très belle, offrant Chantilly entière sous leurs yeux. Dommage qu’il fasse encore jour, cela aurait été encore plus beau de nuit. Remarque, il était capable de voir sa maison depuis cette hauteur.

«Ooh Tora regardes,  c’est chez moi! Et là c’est l’Agence! Et là c’est…»

Et il continua ainsi pendant quelques secondes, le nez collé contre la vitre, les yeux pétillants d’une innocence quasi enfantine. Après de longues minutes à observer et à commenter sur le fait que les passants ressemblaient à des fourmis, la roue se remit à bouger. Il se rassit correctement, puis plongea sa main dans sa poche afin d’en sortir son portable. 11h45. Cela faisait 3h qu’ils étaient arrivés, autant dire que le temps filait.

Il se mit alors à penser à un truc. Il n’avait toujours pas de contacts alors que cela faisait deux semaines qu’il avait obtenu cet appareil. Étant donné qu’il ne voyait jamais ses colocataires, il n’avait pas eu l’occasion de les ajouter. À tous les coups, Tora avait sûrement un portable elle aussi. Il se tourna alors vers elle, un peu gêné.

«Dis, t’as un numéro? Maintenant qu’on est partenaires, il faudrait qu’on puisse s’appeler en tout temps. Par contre…je ne sais pas comment on fait pour ajouter les contacts dedans. Tu…pourrais?»

Un sourire niais dans le coin du visage, il tendit timidement son téléphone vers la jeune fille.




Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 25 Juil - 14:01
Tenzin me rendit alors mon sourire, mais à sa façon et dont la qualité était d'être d'une sincérité irréprochable. Puis lentement ce dernier vira à l'espièglerie connu du tibétain, qui leva son pouce pour le pointer vers son torse et déclara avec détermination:

-Avec moi, t’as rien à craindre! T’as un héros à tes côtés j’te rappelle, huhuhu!! Puis, je vois pas pourquoi tu voudrais que je sois avec un autre, j’ai toujours bossé seul à la base. C’est toi, ou personne! Il te faudra aussi te trouver un nom de héros, que tu pourrais crier sur les méchants avant de les tabasser hahaha!

Je ne pus retenir un petite rire à mon tour, il était beaucoup plus discret que celui de mon ami mais ne lui jalousait point sa bonne humeur. J’arrêtai de rire aussi soudainement que la cabine, qui s'immobilisa au sommet de l'attraction dans un tremblement contrôlé. Nous tournâmes alors la tête vers l’extérieure. La vue, que nous offrit la hauteur de la cabine, fut incroyable. Nous pouvons voir chaque coin et recoin, de notre grande et belle ville, d'un seul coup d’œil. Tenzin le remarqua bien vite car, le nez contre la vitre et les yeux pétillants comme ceux d'un enfant devant un marchant de bonbons, il m'indiqua chaque lieu qu'il connaissait:

-Ooh Tora regardes,  c’est chez moi! Et là c’est l’Agence! Et là c’est…

Je ria quelques secondes avant de continuer avec lui, pointant les endroit que je connaissais aussi, comme la maison de mes cousin, la Bibliothéque, mon appartement, le parc, etc. Puis nous passâmes à observer et à commenter sur le fait que les passants ressemblaient à des fourmis, la roue se remit à bouger, après de longues minutes à bavarder. Mon ami se rassit alors, avant de plonger sa main dans sa poche et en sortir son téléphone portable. Tenzin fixa un moment son téléphone, perdu dans ses pensées avant de me demander avec un air un peu gênée sur le minois:

-Dis, t’as un numéro? Maintenant qu’on est partenaires, il faudrait qu’on puisse s’appeler en tout temps. Par contre…je ne sais pas comment on fait pour ajouter les contacts dedans. Tu…pourrais?

Il me le tendit avec un petit sourire niais ou adorable selon le point de vue. Je lui fit un grand sourire en hochant la tête affirmativement, et le prenant délicatement des mains de mon nouveau partenaire. Je sortis ensuite le mien, et enregistra rapidement mon numéro dans ses contacts, avant de faire de même avec le sien dans les miens. Je lui rendis son téléphone avec un petit sourire malicieux, et tapa un rapide message qui se résumait un "Coucou toi!" pour lui envoyer. Je déclara amusée, quand son téléphone bippa pour signaler qu'il venait de le recevoir:

- Connection faîte mon cher camarade!

Au moment où j'allais ranger mon téléphone, mon regard s'attarda sur mon fond d'écran, la tête d'un tigre rugissant en néon bleu sur un fond noir. Une ampoule s'alluma alors dans mon esprit tandis qu'un sourire félin et malicieux se dessina à présent sur mes lèvres, avant que je ne lui dise avec une voix malicieuse:

- Et... pour mon pseudonime je crois que je viens de le trouvé... Que penses-tu de ... Black Tiger, la Tigresse Noire ?



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 26 Juil - 18:29


Chantilly, c’était déjà une petite ville, un trou paumé, une poussière sur le globe terrestre. Alors du haut d’une grande roue, l’endroit paraissait encore plus petit. Et Tora le confirmait. Elle fut également capable d’identifier des lieux qui lui étaient familiers. Elle n’habitait pas si loin de chez lui en fait, et il semblerait qu’elle ait de la famille dans le coin. Des cousins disait-elle. Chanceuse. Mais ce n’était pas cool d’être jaloux voyons. Ok, il aurait bien aimé avoir des gens de son pays mais les tibétains ça ne couraient pas vraiment les rues dans c’pays. En fait le tibétains, on les trouvait surtout…au Tibet. De toute façon, pour tout le monde les asiatiques étaient tous chinois. Et des asiatiques, il en connaissait déjà quatre!

« Connexion faîte mon cher camarade! »

dit-elle avec un sourire espiègle.

Pendant qu’il pensait à tout plein de trucs un peu débiles et sans intérêts, Tora lui avait pris son téléphone, fait quelques manipulations avant de lui rendre. Il jeta un coup d’œil sur l’écran. Comment on déverrouillait ce truc déjà? Ah ouais, il suffisait de glisser son doigt sur l’écran. Yumi lui avait dit de trouver un moyen plus sûr de le verrouiller, genre un mot de passe ou un modèle à dessiner. La technologie c’était assez chiant, surtout quand on décide de prendre un smartphone dernière génération. Avec tout ce matraquage publicitaire hein, difficile d’échapper au truc hein. Le dernier portable que Tenzin avait vu, c’était le Siemens A50, même génération que le Nokia 3310 quoi! Ok, c’était quoi le message? «Coucou toi!». Ah elle avait bien enregistré son numéro sous le nom de Tora. Quel nom avait-elle bien pu mettre sur son numéro à lui? Un surnom ou juste son nom?

« Et... pour mon pseudonyme je crois que je viens de le trouvé... Que penses-tu de ... Black Tiger, la Tigresse Noire ? »

C’était Tora qui lui parlait, ou un chat avec la coiffure de Tora? L’expression de la jeune fille avait pris des allures félines lorsqu’elle prononça ces mots. :3 Black Tiger? Ça sonnait bien et ça collait bien avec son tempérament. Douce et gentille avec ses semblables, agressive et impressionnante avec ses ennemis. Au moment où il s’apprêtait à donner son avis, la cabine s’immobilisa de nouveau et la porte s’ouvrit. Oh c’était fini? Bon bah, il fallait descendre dans ce cas, et laisser entre les deux autres personnes qui attendaient patiemment. Il se redressa et sortit de la cabine, invitant la japonaise à le suivre. Un sourire au visage, il s’empressa de lui répondre.

« C’est super comme nom de héros, ça te va bien. Le mien c’est Nightshade, l’Ombre de la Nuit. Mais c’est aussi une plante très venimeuse et associé à la magie noire.  C’est un peu débile mais bon, je le trouve classe! »

Tenzin redoutait un peu les moqueries, mais surtout celle de Tora, sans savoir pourquoi. Il regarda l’heure, midi et quelques minutes. Il commençait à avoir faim d’ailleurs. Peut-être continuer cette discussion autour d’un bon repas? Mais avant, il fallait régler un détail très important.

« Ça te tente d’aller manger? J’ai un peu la dalle en fait. Et aussi, on pourrait profiter pour te dessiner un costume et un masque, moi j’ai déjà le mien. L’identité secrète, c’est super important! J’connais un mec qui pourrait se charger de le fabriquer ensuite. »




Emerald's theme ~ Sons of Liberty




Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1399
Arme de prédilection : les katanas et le trident-lance (arme de son père, l'autre bout du trident possède la pointe d'une lance, une arme à double tranchant donc.
Arme non maitrisée : les armes à feux et les arts martiaux
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 20 Aoû - 14:55
Je vis Tenzin ouvrir la bouche pour dire quelque chose quand la cabine s’immobilisa, tandis que sa porte s’ouvrit sur la file d'attente du manège. J’attrapais rapidement les peluches et mes affaires, pendant que mon ami se redressait et sortait de la petite boite de métal. Je le rejoignis avec un petit sourire heureux sur les lèvres, répondant au sien, alors qu'il reprenait la discution:

- C’est super comme nom de héros, ça te va bien. Le mien c’est Nightshade, l’Ombre de la Nuit. Mais c’est aussi une plante très venimeuse et associé à la magie noire.  C’est un peu débile mais bon, je le trouve classe!

Je rougis un peu à son compliment.. Il est vrai que je montre "crocs" quand des personnes qui me sont chères se font "attaqués"... Mais je n'aime pas particulièrement cette facette-là de ma personnalité. Comparé à mon pseudonyme, Nightshade est tellement plus recherché et classe que Black Tiger, qui ne sont que les rares mots d'anglais que Lloyd m'a appris... J'allais lui répliquer quelque chose quand le tibétain se tourna vers moi:

- Ça te tente d’aller manger? J’ai un peu la dalle en fait. Et aussi, on pourrait profiter pour te dessiner un costume et un masque, moi j’ai déjà le mien. L’identité secrète, c’est super important! J’connais un mec qui pourrait se charger de le fabriquer ensuite.

Je lui fit un grand sourire et hocha la tête le suivant pour manger un truc ou deux. Après quelques minutes, je me décidais enfin de reprendre la parole et dis d'une voix douce et un peu timide:

- Tu sais... Je le trouve très beau ton pseudonyme... Il me rappelle un peu notre première rencontre... Tu étais très discret, tellement que si le vent n'avait pas apportait ton odeur, ni moi et mes animaux ne t’auront remarqué. Tu étais une ombre parmis les ombres... En plus... Tu agis la nuit, protégeant les personnes innocentes et sans défenses... Ce nom te va incroyablement bien... Même si il vient d'une plante vénimeuse, cela montre qu'elle est recherchée et ça lui donne un petit quelque chose un peu sophistiquée...

Je lui fis alors un immense sourire et lui déclara droit dans les yeux:

- Moi je l'aime bien! Alors... Ne crains pas des critiques des personnes qui ne jugent que l'aspect des choses. Ils ne savent pas ce qu'elles cachent en leur intérieure, ni leur véritables significations!

Je reportais mon regard vers le ciel, me souvenant d'une petite discussion avec mon Père:

C'était un jour d'été parmi tant d'autre dans l'année à Chantilly, dans ses bois. Un homme aux cheveux et aux yeux indigo regardait le ciel à travers les feuillages des arbres de la forêt, quand une petite voix fluette et "mignonne", selon lui, le tira de sa contemplation:

- Papa! Papa! Dis! Pourquoi je m'appelle "Tora"?

- C'est le nom que ta maman t'as donné avant de partir avec les anges, ma chérie... Elle voulait que tu es la force et la volonté d'un tigre et que jamais tu n'es peur de tes ennemis, car un tigre est celui qui fait peur à ceux qui lui veulent du mal. Car Tora signifit Tigre dans la langue de nos origines, ma chérie...

- Alors... Je suis un tigre? Hein? Roooaaaarrrr! Rooooaaaaarrrr Papa!

- Ahahahahah! Oui! Tu es ma petite tigresse à moi! Roooooooaarrrrrrrr! Attention! Papa-Tigre va attraper, Tora-tigresse! Rooooaaaaaaarrrr

- Kyyaaaaaaaaaaaah! Ahahahah! Tu m'attraperas pas Papa-Tigre! Rooooaaaaaaar! Kyaaaaahahah!


Je n'aurais jamais honte de mon prénom, car c'est le dernier cadeau que m'a fait ma Mère... Tenzin ne doit pas avoir non plus honte du surnom qu'il s'est donné, il reflète un côté de lui qui est si mystérieux mais tellement... Lumineux...



° Thème de l'agent Indigo°

my chibit:
 

Mes jolis cadeaux...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eltzigen-chronicles.eklablog.com/accueil-c5807041
Revenir en haut Aller en bas
 

Un rendez-vous des plus festifs! [Agent Emerald+libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Partie RP :: Chantilly :: Fête foraine-