Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 T'es gentil, tu vas me la passer ta monnaie ? [PV Princesse Kaguya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 1693
Arme de prédilection : Pistolet
Arme non maitrisée : Grosses armes
Maladresse incarnée
Maladresse incarnée
Lun 4 Aoû - 15:08
Oksa s'ennuyait à mourir chez elle. Les jours et les nuits se ressemblaient tous : métro, boulot, dodo. Pourtant, après son déménagement, elle avait pensé à un avenir plus intense, plus rebondissant. Oui, un avenir peut être rebondissant, à condition qu'on lui flanque des ressorts sous les fesses. De plus, si on lui met de bons ressors, on peut s'envoler et toucher les nuages.
Mais si on ajoute à l'avenir des boulets, il risque de rester au sol et ne jamais s'envoler.
Et c'était cela qu'Oksa était. Un boulet qui empêche son avenir de s'envoler.

Elle sortit de chez elle. Il ne faisait ni chaud, ni froid, sans pluie ni neige juste ce qu'il fallait pour pouvoir se promener tranquillement. En même temps, de la neige en été était peu probable. Seul le vent se mêlait de ce qui ne le regardait pas.Il n'était pas méchant, seulement il s'amusait à emmêler les longs cheveux d'Oksa, qu'elle n'avait pas pris le temps d'attacher. Elle resserra ses lèvres rouges, par habitude, et avança vers le parc.

Ah, le parc. Elle s'y rendait souvent, car c'était l'un de ses endroits préférés. Après la pizzeria, of course. C'était là où elle avait rencontré son prince charment, Thomas. Mais à l'époque, il n'y avait pas autant de monde.
Il fallait s'y attendre : une après-midi de samedi, pendant les vacances scolaires, tout le monde sort, surtout s'il fait beau.

Le marchant de glace était toujours là, avec son attirail de saveur. Vanille, chocolat, ou mistérigout pour les plus courageux. Personne ne sait vraiment de quoi est composé cette glace. Les enfants en ont même créér un légende. Une histoire de prince, de princesse et de sorcière.

- Bonjour, une glace litchis-cerise s'il vous plait.

C'est une amie qui lui avait fait découvrir cet étrange mélange. Mais, vraiment pas mal.
Elle jeta un coup d'oeil à l'affiche qu'il avait accroché au fond de la petite camionnette. Les soldes étaient finis, et le prix de la glace avait augmenté. La semaine dernière encore, une boule revenait au meme que deux. Une ou deux buoles à deux euros, parce qu'on est pas des ramollos ! C'etait LE sloggant de l'été.

- Trois euros cinquantes s'il vous plait.

Oksa fouilla dans ses poches : elle sentit deux pièces. ELlle y jeta un coup d'oeil : deux euros, et un euro. Déçu, elle ravala sa salive.

- Excusez moi, mais finalement je ne la veux plus.

Le gros monsieur la regarda de ses gros yeux enfoncés. Avec cette tête, il aurait fait peur à n'importe quel enfant.

- Elle est faite, vous la payez.

En plus d'être vilain, il était radin ET rabat-joie. Les marchants de glaces n'étaient ils donc pas connus être de gros nounours adorables ?

- Posez là alors, je reviens.

L'homme aurait pu ne pas la croire, mais il semblait etre naif. Oksa s'élança vers l'allée et rechercha un visage sympatique. Non loin de là se trouvait une femme, élancé, les cheveux noirs, les yeux en amandes.

-Pardonnez moi, mais vous n'auriez pas cinquente centimes s'il vous plait ?





Dernière édition par Agent Orange le Ven 8 Aoû - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 7 Aoû - 2:14
   La routine . Enfin ça l'est que lorsque que l'on n'a pas besoin de moi pour des missions par ci et par là . De toute façon , je n'ai pas de travail à proprement parlé autre que celui d'agent chez GML mais cela ne me sert à rien puisque mon salaire dans l'organisation me suffit amplement en plus de l'argent que je reçois de mes parents donc je vis très confortablement , un avantage que j'ai d'être née dans une famille influente .
   
   Alors pendant mon temps libre , je suis plutôt du genre à sortir dehors me changer les idées au lieu de restée cloîtrée à la maison à ne rien faire . Pas que je n'aime pas être avec ma colocataire Alyss  non bien au contraire ! Mais j'ai toujours eu le besoin d'être libre et aujourd'hui ne fait pas exception à la règle .
C'est une belle journée en plus ,  autant en profité n'est-ce pas ? De plus , je sais déjà où me rendre : le parc. L'endroit parfait pour me détendre tout en lisant un livre par exemple . D'ailleurs j'en avais le dessin puisque j'ai récemment commencé  ''Kafka sur la rive'' de Haruki Murakami  , ça sera une bonne occasion de le terminer tiens ! Ce titre m'avait un peu amusée parce que Kafka me faisait pensé à un certain personnage , Kefka , de Final Fantasy sixième du nom , jeu auquel je jouais avec mon frère Sôta quand j'étais petite . Bref avant de sortir , j'ai pris soin de me changer car j'étais en pyjama . J'ai donc choisis ma tenue minutieusement dans ma garde robe qui est ... comment dire ...bien remplie . Mais heureusement ,  je trouvais toujours rapidement ce que j'allais me mettre et pour aujourd'hui comme il fait plutôt chaud dehors , j'ai décidé de de porter une tenue simple assez légère mais féminine comme j'en ai l'habitude . C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle on me surnomme " Princesse". Enfin là ça se résumera à un haut rouge à bretelles dentelées , une jupe noire et des collants  ainsi que des ballerines de la même couleur . Oh , sans oublier les accessoires bien sûr : un serre tête et mon précieux médaillon offert par mon défunt frère que je ne quitterais pour rien au monde ; c'est comme s'il était tout le temps avec moi , où que j'aille . Alors si je le perdait , ça serait pour moi perdre sa présence à tout jamais …

   Enfin bref  après avoir fini de me préparer , j'ai pris un petit sac en bandoulière où j'ai mis en plus de mes clés , mon livre et mon porte-monnaie au cas où sur la route je craquerais pour quelque chose dans un magasin puis je suis partie en direction du parc . Pendant que je marchais , mes longs cheveux bruns flottaient  un peu en arrière sous l'effet du vent mais ma mèche devant restait toujours en place grâce au serre tête . J'ai fermé un peu les yeux pour apprécier cette brise sur mon visage tout en faisant attention aux gens ainsi qu'a mes affaires … c'était vraiment agréable . Puis j'ai continué le chemin .

Arrivée là-bas , je me suis assise sur un banc qui était placé entre l'ombre et le soleil , l'endroit idéal pour faire ce que j'avais à faire : lire . A peine le nez dedans j'ai tout de suite retrouvé le fil de l'histoire . Cependant ,  peu de temps après m'’être installée j'ai entendu quelqu'un , une femme d'après sa voix , s'adresser à moi et bizarrement je ne l'avais pas sentie s'approcher .

-Pardonnez moi, mais vous n'auriez pas cinquante centimes s'il vous plait ?

J'ai donc levé la tête et c'était une jeune fille d’à peut près mon âge avec de long cheveux bruns et des yeux bleus en amande qui était debout devant moi . La première impression que j'ai eu en la voyant est qu'elle avait l'air très amicale . C'était une raison pour laquelle j'allais accepté sa demande , après tout cinquante centimes ce n'est pas grand chose et c'était demandé poliment en plus de ça ce qui est assez rare de nos jours .

-Cinquante centimes ? Bien sûr il n'y a pas de problème .

J'ai fouillé dans mon sac pour trouver ce qu'elle m'avait demandé et je lui ai donné . J'étais un peu curieuse de savoir pourquoi d'ailleurs .

- C'est pour quelque chose en particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1693
Arme de prédilection : Pistolet
Arme non maitrisée : Grosses armes
Maladresse incarnée
Maladresse incarnée
Jeu 7 Aoû - 13:06
-Cinquante centimes ? Bien sûr il n'y a pas de problème.
- Merci beaucoup !

La jeune femme chercha de quoi dans son sac. Oksa n'avait pas fait attention, mais elle venait de la déranger dans sa lecture, et dieu sait comme c'est désagréable d'être interrompue dans son histoire. "Kafka sur la rive" de Haruki Murakami. Elle n'en avait jamais entendue parler. Mais rien que la couverture du livre ne donnait pas envie à Oksa d'aller courir l'acheter dans la librairie la plus proche.
Oksa s'attarda plus longuement sur le physique de cette étrange personne qui n'avait même pas hésiter l'aider. On aurait presque crû une vrai princesse, si celle-ci n'avaient pas disparue de France.
Elle s’apprenait à s'excuser, lorsqu'elle lui demanda :  

- C'est pour quelque chose en particulier ?

Après tout, c'est la moindre des choses, d'expliquer, pensa-elle.

- Evidemment ! dit Oksa sur un ton dont elle même fut surprise.

Elle pointa son doigt fin vers la petite caravane, sur le gros monsieur rondouillard, et sa glace posé sur le coté. Un petit garçon venait d'arriver, de demandait la très célèbre glace mistérigout. On pouvait le remarquer de loin, avec ses couleurs hors du commun, mais surtout sur l'excitation du garçon.

- Je voulais m'acheter une glace. Je vous en aurais bien offert une, mais malheureusement, comme vous pouvez le voir, je suis un peu à sec.

Il était vrai que Mère-Grand les sous-payait, mais c'était le seul travaille auquel Oksa pouvait prétendre. Elle arrivait presque à payer son loyer, et à se nourrir, mais il est vrai que les journées shopping était nettement à proscrire.
Elle fut d'ailleurs un peu honteuse de demander de l'argent à une inconnue. Ce n'était ni une mendiante, encore moins une clocharde.

Oksa replaça son rouge à lèvres en les serrant. Elle était confus de tout cela, juste pour une glace. Comme pour se rassurer elle même, elle essaya un peu d'humour :

- En plus, le gros monsieur est tout méchant, et radin !

Humour, c'était pas vraiment le mot. C'était plus une tentative vaine de blague vaseuse. Oksa se retourna vers le stand de glaces, désirant de tout coeur que l'homme ne l'avait pas entendu. Le petit garçon venait de payer son glace, et courra loin du glacier qui, apparemment, venait de lui faire sa tête de poisson rouge.
Malgré tout, elle s'efforça de sourire, en espérant que la jeune femme le lui rendre.

- Je... je suis désolé. Je vous ai dérangé dans votre lecture.

Le vent venait de se lever, très étrangement. Ou bien était-ce l'esprit d'Oksa qui lui jouait des tours ? Si c'était cela, sa robe bleue aussi lui jouaient des tours...





Dernière édition par Agent Orange le Ven 8 Aoû - 10:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 7 Aoû - 23:45
-Merci beaucoup !.
-Derien , tout le plaisir est pour moi .

Puis après lui avoir demandé si c'était pour quelque chose en particulier , elle m'a répondu un peu surprise par ma question :

-Évidement !.

Je n'ai pas pu m’empêcher de rire et de sourire .  En faite je crois qu'on s'était mal comprises sur ce coup là , mais en y réfléchissant bien ma question était peut être ambiguë .

-Non non , j'avais compris ! Je voulais juste vous demander ce que vous vouliez acheté avec ..


C'est à ce moment là qu'elle a pointé son doigt en direction du marchand de glace à proximité avec un cône glacé d'une couleur particulière posé à coté . Le vendeur semblait un peu ronchon et grippe-sou comme à son habitude . J'avais l'occasion de le voir souvent au parc mais je ne lui ai jamais rien acheté .  D'ailleurs , je me souviens qu'une fois il manquait cinq centimes , seulement cinq à une pauvre maman qui voulait prendre un cornet à sa fille qui n’arrêtait pas de pleurer mais il le lui a refusé ! Il a vraiment du culot ! Soit cet homme n'a pas de cœur , ou alors il ne connaît pas le sens des affaires . Peut être les deux même.

-Je voulais m'acheter une glace , je t'en aurais bien offert une , mais malheureusement comme vous pouvez le voir je suis un peu à sec ..


M'offrir une glace ? C'est vraiment gentil de sa part même si elle ne peut pas , c'est  le geste qui compte non ? J'avais l'habitude qu'on m'offre des choses venant de mes admirateurs  et de mon entourage pour la plupart du temps mais là c'était différent .

-Ce n'est pas grave , c'est quand même gentil de votre part , j'apprécie !.

Puis comme si elle avait lu dans mes pensées quelques minutes auparavant , elle a qualifié le marchant de ''gros monsieur'' et '' radin '' et pendant que la jeune femme s'est retournée pour voir s'il ne l'avait pas entendu , je me suis remise à nouveau à rire . Elle a vraiment un bon sens de l'humour et elle est bien sympathique avec tout ça .

-C'est amusant , j'étais entrain de pense la même chose de lui !.


Après m'être calmée  , le vent s'est soudainement mit à souffler un peu plus fort puis il y a eu comme un grand silence entre nous deux  . La jeune femme avait tout à coup un air désolée sur son visage .


-Je ...je suis désolé . Je vous ai dérangé dans votre lecture ..

--Mais non voyons , bien au contraire ! Je suis contente de pouvoir parler un peu avec quelqu'un ici , il n'y a rien de particulièrement intéressant à faire généralement   ….

Je voyais qu'elle était assez mal à l'aise , mais j'ai tout fait pour qu'elle se détende . J'ai alors souris en retour et sans un mot j'ai fermé mon livre puis je me suis levée de mon banc avec une idée en tête .


-Viens suis moi ! . Faisais-je en souriant .

Puis je me suis dirigée vers le stand de glace . Il y en avait pour tout les goûts , même des parfums que je ne connaissais pas , cependant elles avaient l'air toute délicieuses . J'avais soudainement envie d'en manger aussi tiens !


-Bonjour ! Je prendrais trois boules du même parfum que mon amie voulait tout à l'heure avec deux boules pour chaques s'il vous plaît.

A la façon dont il se comporte la plupart du temps avec les autres , je ne serais pas étonnée qu'il me dise quelque chose . Enfin ce n'est pas comme si il me faisait peur , j'en ai déjà remis en place des bien plus tenace que lui !


-Bien ! Mais j'espère que vous aurez de quoi payer parce que vous n'en aurait pas sinon

Et voilà j'avais raison ! La seule chose à faire est de rester calme dans ce genre de situation et de dire ce qu'il faut quand il faut même si des fois il faut employé d'autres méthodes pour arriver à ses fins.

 
-Tenez.

Je lui ai donné les sept euros comme indiqué sur la pancarte puis , j'ai attendu qu'il ait fini pour prendre les cornets dont un que j'ai donné en souriant à la jeune femme que je venais de rencontrer et je me suis mise à regarder le vendeur d'un air sérieux .


-Vous savez vous pouvez être un peu plus aimable , ça ne vous fera pas de mal au contraire ! Et puis ce n'est pas comme ça que vous allez faire des affaires croyez moi et je sais ce que je dis ! Maintenant merci et au revoir.


Voilà comment on remet on place quelqu'un efficacement et rapidement tout en étant polie . Non mais vraiment ce n'est pas une façon de parler aux femmes et aux enfants , j'espère que maintenant à l'avenir il aura comprit .


Dernière édition par Princesse Kaguya le Mar 12 Aoû - 2:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1693
Arme de prédilection : Pistolet
Arme non maitrisée : Grosses armes
Maladresse incarnée
Maladresse incarnée
Ven 8 Aoû - 11:12
Spoiler:
 

Oksa suivit la jeune princesse vers la stand à glace. Au pétillement de ses yeux, Oksa remarqua qu'elle aussi voulait une glace. La multitude de parfum semblait la déconcerter.
Oksa était une habituée de la maison, et avait déjà goûté à toute les sortes. Le vendeur, toujours le même après toutes ces années, ne semblait pas s'en être rendu compte. Ou bien le faisait exprès.
Elle adorait par dessus tout les glaces. Ou plutôt, ce qu'elle adorait, c'était les brownies au chocolat. Mais après eux, ce serait les glaces.

-Bonjour ! Je prendrais deux du même parfum que mon amie voulait tout à l'heure avec deux boules pour chaque s'il vous plaît.
-Bien ! Mais j'espère que vous aurez de quoi payer parce que vous n'en aurait pas sinon.

Et voilààààà ! Le vendeur avait encore fait sa p..., heum, son petit manège qui repoussait pas mal de gens hors de son commerce.

-Tenez.

Après avoir donné la totalité de l'argent au gros monsieur (Merci, c'est tellement aimable), la demoiselle lui donna sa glace. Oksa lui sourit de toute ses dents, et avant qu'elle puisse la remercier, la jeune femme se tourna vers le marchant, et pris un air plus-que-sérieux.
A ce qu'elle compris, elle lui parla de son amabilité exemplaire, et de ses affaires florissante. Ou bien était-ce l'inverse.

Oksa regarda avec envie la glace qu'elle tenait entre ses mains. Elle commençait déjà à baver d'avidité.

- Je vous pourrais jamais assez vous remercier.

Elle en rajoutait encore une couche. Peut-être était-ce à cause de ses origines, ou de l'enfance stricte et respectueuse qu'on lui avait inculpé. Elle n'arriverait jamais à s'en débarrasser, jamais. Et puis, pourquoi le faudrait-il ? Le passé nous forge. Mais si le forgeron n'est pas assez bon, ou que le fer est de mauvaise qualité, il aurait fallu mieux l'oublier.
Il semblait que la princesse devant elle fut formé avec un forgeron de talent.
Oksa baissa les yeux vers sa glace dégoulinante. Elle commençait à chauffer, et le vent n’arrangeait encore moins le tout.

- Cerise-litchis. Vous allez voir, c'est un délice.

Elle attendit que cette connaissance goûte à sa glace avant de commencer la sienne... Mmmh !! Quel délice !
Le vent commençait à souffler plus fort, et le ciel formait d'inquiétants nuages gris.

- Le temps est menaçant, il serait peut être temps de rentrer avant que le ciel ne nous tombe sur la tête.

Elle se souvient de ses bandes dessinées qu'elle lisait pour faire passer le temps. Astérix, Tintin, le marsupilami...
Elles s'empressèrent de s’abriter sous l'arbre le plus proche.

- Le temps est étrange, il n'y a pas cinq minutes, il faisait encore beau !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mar 12 Aoû - 3:23
Spoiler:
 

Le monsieur n'a pas répliqué après ce que je venais de lui dire , c'est que le message est bien passé . J'ai ensuite fait quelques pas en compagnie de la jeune fille . Le vent soufflait tellement fort que j'avais vraiment peur que ma glace finisse par s'envoler !

- Je ne pourrais jamais assez vous remercier.

Elle avait les yeux qui pétillaient de gratitude et d'envie . C'est comme si elle n'en avait pas manger depuis longtemps ou alors c'est qu'elle adorait ça . Surement les deux à mon avis ! C'est amusant , je trouvais de plus en plus que nous nous ressemblions beaucoup toutes les deux , non pas qu'à la façon de s'habiller mais aussi à la façon d'agir et de parler . J'ai toujours eu l'habitude moi aussi d’être très respectueuse envers les autres et je pense que le monde ne serait que meilleur si tout le monde était comme cela . Mais malheureusement ce n'est pas le cas ...mais ça fait plaisir de croiser des personnes comme celle qui se présente devant moi . Je ne sais pas pourquoi mais je sens que notre rencontre ne va pas se terminer aujourd'hui .

- Derien ! Et puis je pense que ce n'est pas la peine qu'on se vouvoie , j'imagine qu'on a à peut près le même âge...je m'appelle Meiko Amano , peut etre que mon nom te dit surement quelque chose ? En tout cas ravie de   faire ta connaissance .

Je lui ai fait un sourire en retour en espérant ne pas avoir été trop directe . Je pense qu'il était temps que je mange ma glace également , si elle ne s'envole pas par la force du vent elle finira par fondre et ça serait vraiment stupide haha ...
Et puis la jeune fille avait l'air d'attendre que je l'entame avant elle , je pense qu'elle s'attende à ce que je lui dise ce que j'en pense . C'est vrai que le fait de ne l'avoir jamais goûtée me rendait curieuse à mon tour !

- Cerise-litchis. Vous allez voir, c'est un délice.

J'ai pris ce qui me servait de cuillère et j'en ai mangé un bout histoire de voir qu'elle gout elle avait ... Mais c'est délicieux !! Ce gout à la fois sucrée et acidulée , mmh !

- Tu as raison elle est délicieuse , je n'ai jamais mangé de glace aussi bonne  auparavant !

Nous avons ensuite toutes les deux continuer à manger cette douceur sucrée jusqu'à ce que le vent se remit à souffler de plus belle et des nuages menaçants couvraient déjà le ciel au dessus de nos têtes. Ils annonçaient qu'une chose : la pluie . Pas que cela me dérangeais ...peut être exceptionnellement aujourd'hui parce que d'après ce que je porte , si je suis mouillée on verra à travers mais ...cela pourrait paraître bizarre pour beaucoup de personnes mais la pluie me permet de réfléchir plus facilement et de me perdre dans mes pensées . Je n'ai jamais compris pourquoi , peut être à cause du bruit ou de l'ambiance ?

- Le temps est menaçant, il serait peut être temps de rentrer avant que le ciel ne nous tombe sur la tête.

-  Ce n'est qu'une question de minute je pense ...

Je levais la tête vers le ciel pour vérifier ce que je venais d'affirmer et au même moment des petites gouttes commençaient à tomber sur mon visage. J'ai ensuite suivit la jeune fille sous l'arbre le plus proche en faisant attention de ne pas glisser et de perdre ce que j'avais dans les mains . Puis après s’être abritées , nous nous sommes assises en dessous tout en faisant attention à l'endroit ou l'ont allait se poser  .

- Le temps est étrange, il n'y a pas cinq minutes, il faisait encore beau !

- Pourtant avec le soleil qu'il y avait , on ne s'en serait pas doutée...! Mais ce n'est qu'un orage  , ça se termine vite généralement .

A peine le temps de s’abriter ,  les quelques gouttent qui tombaient sont devenu averse . Le temps s'était rafraîchit et l'ont pouvait voir des gens courir dans tout les sens enfin du moins ceux qu'ils n'avait pas de para-pluie . J'ai fixé la scène pendant quelques secondes  tout en terminant mon cône glacé avant de me tourner vers la jeune fille à coté de moi .

- Que dirais-tu de discuter en attendant que ça se calme ? Tu es originaire d'ici ?


Dernière édition par Princesse Kaguya le Jeu 14 Aoû - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1693
Arme de prédilection : Pistolet
Arme non maitrisée : Grosses armes
Maladresse incarnée
Maladresse incarnée
Mar 12 Aoû - 12:25
- Que dirais-tu de discuter en attendant que ça se calme ? Tu es originaire d'ici ?
- Non, je viens de bien plus loin.


Le sous-entendu "Et donc tu viens d'où" avait été compris, évidement. Mais elle avait horreur de parler d'elle même, cependant c'était obligatoire pour se présenter. Son discours était toujours le même depuis son déménagement dans cette ville : "Je viens de Corée.. Non, pas la Corée du Nord avec leur dictature mais du Sud. Et -NAN !- c'est pas bien là bas, c'est nul et ça pue du cul".

- Je viens de Corée. Du Sud, rajouta pressement Oksa, avant d'avoir entendu la si redoutée question.

Elle n'arrêtait pas de penser à toutes ces années d'enfance, pendu dans le désespoir et le désordre. Elle toucha du bout de ses doigts le collier qui pendant au dessus de sa robe. Il n'avait jamais été aussi froid. Elle ravala ses larmes, en se concentrant sur le plus important : l'avenir. Son visage ne lassait rien paraître de ce désarroi. Plus d'une fois elle avait dû cacher son lourd secret, que peu avait eu le privilège d'entendre. Comme ce bougre de  Thomas, en qui elle avait accordé toute sa confiance. Elle lui avait tout raconté, tout...
Un brusque coup de vent l'avait sortie de sa torpeur. Elle tourna sa petite cuillère en plastique dans ses doigts fin, et pris la dernière petite bouchée de sa glace. L'autre désavantage de la glace, c'est que la cerise fondait plus rapidement que l'autre saveur. Mais elle était toujours la dernière à finir.
Toujours, et pour tout.

- Je m'appelle Oksa Rider. Comme tu pourrais très justement le souligner, mon nom ne fait pas trop asiatique.

Le sien, pour la peine, sonnait comme tels. Même son tout petit accent le suggérait.

- Toi non plus, à moins que je ne me trompe, tu ne viens pas d'ici ?

Il s'avérait qu'elles avaient des point commun, et puis elles discutaient, plus Oksa était que cette discussion était loin d'être terminée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 14 Aoû - 17:13
J'ai vraiment posé cette question ? Je regardais à nouveau la pluie , serait-ce à cause de ça ? Je savais qu'elle avait tendance à changer mes pensées sur le moment c'est peut être la raison en fin de compte .

- Je viens de Corée. Du Sud

Oh je vois ... je me disais bien qu'on avait des origines très proches mais je ne pensais pas à ce point. Ça confirme une fois de plus que nous avons beaucoup de points communs même si c'est vrai que son nom n'est pas très asiatique cependant j'aime bien son prénom .

- Toi non plus, à moins que je ne me trompe, tu ne viens pas d'ici ?

J'aurais du réfléchir à deux fois avant de posé cette question , sachant que celle-ci suggérait par la suite qu'on me la retourne et que par rapport à avant je ne suis pas trop du type à parler de moi même . Mais bizarrement avec Oksa ça ne me dérange pas plus que ça .

- Je suis née au Japon mais j'ai rapidement déménagé près de Chantilly avant de ... m'installer ici toute seule . Désolée si ma question t'as mise mal à l'aise.

Je lui souriais faiblement puis j'ai plié mes jambes et posé ma tête sur mes genoux en laissant à Oksa la parole . Je soupirais en tenant mon médaillon fermement dans la main tout en regardant à nouveau la pluie tomber. Sôta ... tu me manques grand frère , tu le sais ça ?  pensais-je . Il est vrai que c'est en partie pour mon aîné que je suis venue à Chantilly afin de trouver des réponses et je me demande si un jour je les trouverais .


Dernière édition par Princesse Kaguya le Jeu 14 Aoû - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1693
Arme de prédilection : Pistolet
Arme non maitrisée : Grosses armes
Maladresse incarnée
Maladresse incarnée
Jeu 14 Aoû - 20:58
- Je suis née au Japon mais j'ai rapidement déménagé près de Chantilly avant de ... m'installer ici toute seule. Désolée si ma question t'as mise mal à l'aise.
- Ne t'en fais pas ! Ça ne me gêne pas.

Étrangement, parler avec Meiko ne la gênait pas. Sans doute était-ce leurs nombreux points communs qui les rapprochaient. Elles étaient presque fais pour se rencontrer, comme dit l'expression "qui se ressemblent s'assemblent".
La question de retour semblait déconcerter la jeune femme, qui la plongea dans une sorte de rêverie. Une douce rêverie, ou de noirs songes ?

Elles restèrent ainsi quelques secondes, l'une divaguant au gré de ses pensées, l'autre se taisant dans le plus grand des respect. Oksa jeta un coup d’œil au dessus de son épaule : plus personne ne passait sur le chemin ruisselant d'eau. Les feuilles sur les arbres pliaient sous le poids de la pluie, et laissaient leurs gouttes tomber sur les malheureux gens qui se trouvaient malencontreusement en dessous.

Ne trouvant rien à dire de mieux, (et sans doute elle allait le regretter) elle questionna :

- Et, pourquoi es-tu venue à Chantilly ?

Et merde Oksa, t'as encore dis du caca, les questions comme celle là mette mal à l'aise tout le monde, allez, rattrape toi TOUT DE SUITE...

- Je veux dire, le Japon ça doit être bien, c'est...

Et zut j'ai encore fais n'importe quoi. Réfléchir avant de parler Oksa, réfléchis !
Elle commençait à vraiment à devenir angoissé, en plus du regard mi-questionné, mi-amusé qui ne lui disait rien de bon.

- Enfin, c'est vrai que Chantilly c'est bien. Je me suis toujours demandée pourquoi ce nom d'ailleurs. C'est étrange, c'est comme la crème chantilly, mais sans la crème devant.

Ouf, mission accomplie mon caporal ! Le sujet semblaient écarté...ou presque.
Oksa frissonna : considérant les éclaircies du ciel, Oksa n'eut pas pris le temps de prendre son manteau. Les gouttes de pluie longeait son bras et ses cheveux. Sa coiffure qu'elle n'avait pas pris le temps d'attacher s'avérait être dans un état encore pire que ce qu'aurait pu imaginer Oksa.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mar 19 Aoû - 0:06
Spoiler:
 

Un silence régnait , Oksa et moi étions toutes les deux perdues dans nos pensées avec seulement le bruit de la pluie et des gouttes qui tombaient lentement des feuilles . Ai-je fais les bons choix ? Ai-je eu raison de venir ici ? Me demandais-je .
Après tout , je vivais dans une famille qui avait une très bonne situation , tout à porter de main et l'admiration de beaucoup de personnes mais il y avait quelque chose en moi qui me manquait : quelqu'un qui veille sur moi , qui me protège et qui sait me faire sourire . Mon frère était le seul capable de ça mais il n'est malheureusement plus ici à mes cotés ...J'ai encore du mal à accepter la situation , c'est d'ailleurs pour cela que j'ai tout quitté pour espérer retrouver à Chantilly ses assassins et éventuellement tisser de nouveaux liens. Peut être en ai-je même tissé un avec Oksa ?

Mais alors que j'avais la tête ailleurs , celle-ci brisa le silence et me fit sortit de ma rêverie.

- Et, pourquoi es-tu venue à Chantilly ?

Un peu surprise , je relevais la tête en ayant l'intention de lui répondre mais elle s'est mise à paniquée en enchaînant les questions .


- Je veux dire , le Japon ça doit etre bien , c'est …


- Euh et bien …


Puis elle a continué de la même manière . Toujours en la regardant ,  j'étais confuse mais ça m'amusait en fin de compte.

- Enfin, c'est vrai que Chantilly c'est bien. Je me suis toujours demandée pourquoi ce nom d'ailleurs. C'est étrange, c'est comme la crème chantilly, mais sans la crème devant.

Je n'ai pas pu m'empêcher de rire à sa remarque , c'est vrai ce n'est pas tout les jours qu'on peut vivre dans une ville avec un nom aussi particulier .


- Je suis venue à Chantilly pour être plus indépendante , avec la pression ...je voulais partir loin de tout ça . souriais-je tristement puis je me suis repris avec un ton amusée Mais c'est vrai que je partage le fait de trouver cette ville très particulière , je me suis toujours demandée "Les habitants de Chantilly on les appelles comment ? Les Chantillois  ou les Chantillais?"

Les Chantillois et Chantillais … je me demande ou je suis allée chercher ça moi .  Et puis sans vraiment faire attention , la pluie avait déjà cessé de tomber et les nuages commençaient à s'écarter pour laisser à nouveau la place aux rayons de soleil. Bizarrement j'avais vraiment l'impression que le temps fonctionnait avec mon humeur , comme si j'en avais le pouvoir involontaire , enfin c'est ce que je croyais quand j'étais petite parce que ça relève quasiment de l'impossible mais bon c'est ça qui fait le charme de Chantilly : on peut s'attendre à tout , comme dans les contes de fées .

Je me suis doucement relevée et j'ai tendue ma main pour l'aider en lui offrant un sourire amicale . C'est la que je me suis aperçue , en passant une mèche derrière mon oreille , que j'avais les cheveux humides et en frottant ma jupe , mes vêtements aussi . Mais ce n'est que de l'eau et non pas autre chose , donc c'est n'est pas très grave ça finira bien par sécher ! Alors pour accélérer le processus , je me suis enlevée d'en dessous l'arbre avec Oksa puis j'ai levé ma tête vers le ciel en mettant ma main devant les yeux pour pouvoir regarder en direction du soleil , et je me suis retournée vers la jeune coréenne .

- C'est difficile de croire qu'il y a eu un orage il n'y a à peine cinq minutes et que maintenant il fait aussi beau que tout à l'heure ! Enfin c'est ce que sont les orages , surtout en été , hein ?

Quand j'y pense , on prévois souvent nos journées à l'avance en pensant qu'elles se passeront d'une certaine manière mais ce n'est jamais le cas , la preuve avec aujourd'hui . « Le destin n'est jamais écrit d'avance  , il faut avancé pour l'écrire » . C'est ce je dis souvent , un peu comme chez les ninja avec leurs nindô ( la voie du ninja ), hé bien moi je suis ma propre voie
.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1693
Arme de prédilection : Pistolet
Arme non maitrisée : Grosses armes
Maladresse incarnée
Maladresse incarnée
Lun 25 Aoû - 16:50
- C'est difficile de croire qu'il y a eu un orage il n'y a à peine cinq minutes et que maintenant il fait aussi beau que tout à l'heure ! Enfin c'est ce que sont les orages , surtout en été , hein ?

Oksa acquiesta, et se leva tout comme Meiko. Il était vrai que c'était étrange, un temps comme celui la, mais après la pluie, vient le beau temps ! Elle trouva une poubelle non loin, et jeta un vieux mouchoir pour alléger ses poches. (Truc qui n'a rien à voir xD Je sors...)

Après la pluie, le parc prenait une tout autre ambiance. Les enfants sortaient le bout de leur museau de la tanière pour s'assurer que le mauvais temps était passé, les parapluies disparaissaient, et surtout, l'arc-en-ciel de Chantilly embellissait le ciel d'été.
Les deux jeunes femmes continuèrent à marcher dans les allées du parc que Oksa connaissait par cœur. Elle bavardèrent de la pluie et du beau temps, et tout ce qui leur venait par la tête. Plus le temps passait, plus elles se rapprochaient, et trouvaient d'autres points en commun.
Sans s'en être rendu compte, le soleil avait laissé la place à la lune, qui s’aprétait à faire son entrée sur la piste. Les lampadaires s'était déjà allumés, et éclairaient faiblement. Oksa s'était toujours demandé pourquoi ils s'allumaient aussi tôt.
La jeune femme appuya sur le bouton de son téléphone blanc, regarda l'heure, et fut surprise de l'heure aussi tardive. Mais elle admit qu'elle était plutôt fatiguée. L'air du parc, sans doute, était le meilleur somnifère qu'elle connaissait.

- Il est déjà si tard, je pense que nous devrions rentrer. Ce fut un tel plaisir de te rencontrer.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Ven 29 Aoû - 18:01
Spoiler:
 



On dit souvent que le temps passe vite et notamment lorsque que l'on ne s'ennuie pas . Hé bien là , c'était tout à fait le cas !  
Après l'épisode de la pluie et du retour du beau temps , nous nous sommes promenées dans les allées du parc en discutant de sujets divers tout en étant captivées par le fait que plus nous parlions, plus on se découvrait d'avantage de point communs . Quand j'y repense ...depuis la mort de mon frère et après être venue m'installée à Chantilly , Oksa est vraiment la seule personne avec laquelle je me suis le plus ouverte . J'étais comme soulagée d'un poids de savoir que je pouvais parlé librement avec quelqu'un qui me comprenait , ce qui n'était pas le cas de beaucoup de personnes . C'est la raison pour laquelle généralement je ne parle quasiment pas de moi .


Tout à coup , Oksa a ouvert son téléphone pour regarder l'heure et d'après son expression , il devait être assez tard . C'est à ce moment que j'ai réalisé la nouvelle ambiance nocturne et comme pour vérifier j'observais les alentours : en levant l tête à nouveau vers le ciel  , je pouvais voir la lune qui scintillait au dessus de nos têtes , le parc était quasiment vide et les lampadaires étaient déjà allumés ce qui signifiait en plein été ... qu'il devait être pas loin de huit heures du soir . Et puis sans compter le bruit des cigales qui ne faisait que confirmer ce que je pensais. Moi qui avait prévu de rester ici jusqu'à six heures c'est loupé !   pensais-je en riant doucement Enfin ce n'est pas du temps perdu pour rien au contraire , c'est mieux que de les passer seule .

-Il est déjà si tard, je pense que nous devrions rentrer. Ce fut un tel plaisir de te rencontrer.

- Effectivement tu as raison , ravie de t'avoir rencontrée aussi .

J'acquiesçais avec un sourire mais au fond , j'étais un peu attristée . Alors une idée m'est venu en tête : j'ai ouvert mon sac puis j'ai pris mon téléphone pour chercher mon propre numéro . Oui comme vous l'auriez remarqué je ne l'avais pas encore en tête car cela ne faisait que quelques semaines que je l'avais . Le mien ne marchait plus à cause... d'un fâcheux accident . J'avais un jour fait l'erreur de marcher dans la rue en téléphone et en passant quelqu'un m'a percuté . Sur le coup , mon téléphone m'a échappé des mains et il s'est retrouvé sur la route . Une voiture est arrivée et crack ! En un instant plus de téléphone , brisé en mille morceaux . Heureusement que j'avais pris soin de noté tout mes numéros dans un calepin parce que j'aurais pu leurs dire adieu !.

- Je te donne mon numéro de téléphone , comme ça on pourra se revoir une autre fois si tu veux . Et puis si un jour tu as besoin d'un coup de main je serais ravie de t'aider !


Généralement , il faut plus de temps pour connaitre quelqu'un mais en l'espace de quelques heures j'ai vraiment eu l'impression qu'on se connaissait depuis toujours . Et partit comme c'est partit , je suis convaincue qu'en apprenant d'avantage , nous pourrions dans l'avenir devenir de très bonnes amies .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1693
Arme de prédilection : Pistolet
Arme non maitrisée : Grosses armes
Maladresse incarnée
Maladresse incarnée
Dim 31 Aoû - 21:01
Meiko sortit aussitôt son téléphone de sa poche, et pianota sur l'écran.

- Je te donne mon numéro de téléphone , comme ça on pourra se revoir une autre fois si tu veux . Et puis si un jour tu as besoin d'un coup de main je serais ravie de t'aider !
-Il en va de même pour moi !

Oksa prit soin d'écrire dans le carnet d'adresse de son téléphone le numéro, et nomma son contact "Meiko". C'était juste avant "Maman" dans sa liste, ce qui lui fit penser que l'anniversaire de sa chère mère arrivait plus vite que ce qu'elle imaginait.
Elle était certaine que Meiko allait devenir une amie très proche dans l'avenir.
Un vent glacé la fit frissonner. Elle resserra son manteau brun pour contenir sa chaleur, et rangea son téléphone rouge dans sa poche. Elle avait choisit son téléphone en rouge, pour faire original, sans regarder les caractéristiques de l'engin, ce qu'elle avait regretté aussitôt. Il ne pouvait même pas contenir plus de trois applications (qu'elle devait donc choisir avec parcimonie), faisait des photos de qualité médiocre, et -en plus !- il ne pouvait recevoir les MMS. Au moins, elle pouvait téléphoner. Ce qui est principalement le but d'un téléphone.

Meiko et Oksa se dirent donc au revoir, et se firent la bise sans cérémonie. Elle avait l'impression d'embrasser un iceberg tellement sa joie était congelée. Oksa s’emmitoufla sans son écharpe et repartit vers son immeuble.

L'après midi n'avait pas servi à rien finalement, peut être que son avenir allait s'envoler plus haut que le ciment du trottoir. Il allait peut-être, pour une fois, atteindre le haut du lampadaire.
Oksa pensa au poème de Guillaume Apollinaire qu'elle avait étudié en quatrième :
Regardons nos mains
Qui sont la neige
La rose et l’abeille
Ainsi que l’avenir
.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lun 1 Sep - 18:12
Spoiler:
 

-Il en va de même pour moi !

J'étais ravie de me dire qu'on se reverra . La prochaine fois ,  je l'inviterais peut être à venir se balader avec moi au centre ville ou encore , pourquoi pas ,  à revenir au parc ! C'est toujours agréable de pouvoir discuter avec quelqu'un parce qu'il n'y a rien de pire que de tout faire tout seul . En faite , la seule compagnie qu'on peut avoir est l'ennuie . C'est quelque chose que j'ai déjà vécu mais grâce aux liens que j'ai pu tissé en venant ici , j'ai pu rencontré des personnes comme Alyss qui m'ont aidé à mettre cette lassitude de coté et Oksa en fait désormais partit .

Après avoir chacune enregistré le numéro de l'une et de l'autre et s'être dit au revoir de manière amicale , j'ai lentement fait mon chemin jusqu'à la maison accompagnée par un vent glaciale qui venait de se lever depuis peu . Brrr c'est qu'il fait froid ce soir ... Et je n'ai même pas pris ma veste ! pensais-je . C'est que je n'avais pas l'habitude de resté aussi tard , du coup j'avais complétement oublié que les nuits d'été à Chantilly étaient exceptionnellement froides .
J'ai ensuite de nouveau ouvert mon sac pour prendre mon téléphone : Il affichait 20h49. Puis j'ai fouillé dans mes numéro jusqu'au "O" pour y trouver le nom d'Oksa, alors j'ai décidé de lui envoyé un sms :



Je voulais te remercier pour la journée d'aujourd'hui ^^
Je ne pense pas que tu sois déjà arrivée chez toi mais je te souhaite une bonne soirée , rentre bien ! :)

Bisous , Meiko
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

T'es gentil, tu vas me la passer ta monnaie ? [PV Princesse Kaguya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Jakar gentil Shih-tzu abandonné à 14 ans ! (54)
» NIKI, gentil caniche gris, 10 ans, vit seul (83)
» 11 Choses à faire pour passer le temps chez WalMart !!
» Fashion Week... Où comment passer du bon temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-