Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV Le cygne] Du vinaigre dans les cookies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Lun 14 Avr - 21:00
Mère grand m'avait donné une mission simple, et j'avais été envoyé seul pour gardé la discrétion. Car avec moi la discrétion est dans la visibilité. Mes cheveux d'un vert éclatant était toujours attaché en deux longues couettes et j'était habillé d'un shorty en jean, avec en haut un t-shirt court, s'arrêtant avant le nombril et pardessus le tout une petite veste en cuir. J'avais dissimulé des dagues dans l’intérieur des manche de cette veste. Puis un petit revolver six coup, avec douze balle supplémentaire en plus de celle chargé, était dans un holster sous mon bras, dissimulé toujours par la veste. C'était un python à canon de 27 millimètre de longueur. Sachant qu'il avait la puissance d'un 347 magnum ce petit bijou fait très mal. Je l'utilisai rarement, et seulement à des fin dissuasive. En général... Mais la, c'était une mission de protection rapproché. Pas sur une star ni rien, mais sur un maître pâtissier français voulant offrir ses service à notre patronne. Il devait descendre d'un bateau nommé : L'éternel. J'était sur le port quand je vis le bateau approché. Aussitôt je me présenta au marin faisant descendre la passerelle, et il était la. Son nom ? Jonathan Denpont. J'avais assez bien mémorisé sa photo pour le reconnaître. Je m'avança vers lui et aussitôt il fut méfiant. Je le jugea du regard un moment avant de lui déclaré :

-Je suis Nagisa, votre guide. Je dois vous conduire auprès de Mère-Grand.

Je lui tendit une main en guise de salut. Il ne la prit pas et regarda autour de lui.

-Il n'y à que vous ? J'aurai pensé à un comité d’accueil plus... Grand.

J'effaça l'ombre d'un sourire. Il n'avait pas l'air très au fait de la guerre opposant GML et MG. Enfin bon, ce n'était pas à moi de lui expliqué. Je lui dit juste :

-Veuillez me suivre, s'il vous plait.

Je ne savait pas trop comment me comporté, aussi me comporterai-je en temps que guide/garde du corps.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 15 Avr - 20:51


Un début relativement foireux...
Le Cygne et Agent Olive


Elisa était assise sur un petit banc situé sur le quai du port, à quelques pas de l'endroit où les bateaux venaient accoster. Elle avait un livre en main, petit détail qui lui permettrait (selon elle) de passer inaperçue. Il s'agissait de la toute première mission où elle aurait à faire face à l'ennemi. Jusqu'ici, elle avait seulement été envoyée faire du repérage et espionner du côté de l'Agence cooki. Mais cette fois-ci, c'était du sérieux. Cette fois-ci, elle allait passer à l'offensive. Elle allait devoir contrecarer les plans d'un vrai agent de Mère-Grand, le tout premier à qui elle s'opposerait réellement. Elle bénéficiait pour ce travail d'un certain avantage : son adversaire ne savait pas qu'elle avait été envoyée pour l'empêcher de mener sa mission à bien. La clef de la réussite était donc la discrétion ; elle allait devoir ruser pour parvenir à ses fins.

Tout en observant les allées et venues des voiles, elle se souvint de la discussion qu'elle avait eue avec GML quelques jours auparavant, alors qu'elle était convoquée dans son bureau. Son objectif était simple. Un agent de Mère-Grand devait escorter un chef pâtissier venu de France, depuis le port jusqu'à la fabrique de gâteaux, et elle avait pour but de l'en empêcher et de capturer le chef en question pour le ramener à GML. Le hic, c'est qu'elle ne connaissait pas son visage. Les seules informations que l'Organisation avait réussi à récolter étaient le nom de la cible, Jonathan Denpont, ainsi que celui du bateau qui le transportait, l'Eternel.

Elle dût attendre une éternité, jusqu'à-ce que l'Eternel arrive enfin. Elle regarda les passagers descendre par-dessus son livre. Cela aurait été bien plus simple si sa cible avait porté un signe distinctif, une toque par exemple... elle patienta le temps que tous les passagers soient descendus du bateau, avant de se diriger vers celui-ci pour interroger un membre de l'équipage. Elle connaissait le nom de la personne qu'elle devait ramener, après tout, et si quelqu'un était venu l'escorter, il y avait peut-être une petite chance pour que l'un des marins aie vu quelque chose...

"Euh, bonjour, excusez-moi, je cherche mon frère... il était sur ce bateau mais j'ai dû le manquer... il s'appelle Jonathan Denpont...

- Même si je l'avais vu, vous pensez bien que j'ai pas retenu tous les noms des passagers... désolé mais je ne peux vous être d'aucune aide, mademoiselle."

Raté. Il avait été un peu stupide de sa part de penser que les choses seraient aussi faciles... mais elle ne voulait surtout pas retourner à l'Organisation sans son but atteint, c'était impossible. Elle ne pouvait pas se ramasser dès la première mission importante qu'on lui refilait ! Non, elle devait persévérer ; elle ne pourrait pas supporter la honte qui suivrait cet échec cuisant.

Elle regarda autour d'elle pour tenter de repérer quelque chose... action qui ne fit pas grandement avancer ses recherches. Elle commençait à perdre espoir quand son attention fut attirée par... des cheveux... verts. Des cheveux verts. Des cheveux verts accompagnés d'un homme assez grand, à la coloration capillaire plus banale. Constatant qu'elle n'avait de toute façon rien à perdre, Elisa décida de suivre (le plus discrètement possible) l'étrange créature qui avait suscité son intérêt, et qui se dirigeait vers la ville. Et puis, peut-être que cela allait la mener quelque part...


© Le Cygne pour Agence cooki

-
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 16 Avr - 13:59
Cela faisait à peine deux-cent mètre que le venait de parcourir qu'il me demanda à brûle-pour-point.

-Nous n'avons pas de moyens de transport ?

Sa question me désespéra, car je n'avait pas encore eu le temps de passé le permis... Et qu'on me le fasse remarqué, même sans l faire exprès, m'énervais facilement. Aussi je lui répondit, peut être un peu sèchement.

-Malheureusement non, monsieur Denpont. Mais ne vous inquiété pas, ce n'est pas loin.

Ce n'est pas un mensonge. Par rapport à la distance qu'il à traversé pour venir ici, la il n'y a plus grande distance à traversé jusqu'au locaux de la boutique de Mère-grand. Environ cinq kilomètre de marche. C'est pas la mort! Surtout que la marche c'est bon pour la santé! Mais je ne devait pas oublié mon rôle de garde du corps. Je devais le protéger. Et je ne savait pas qu'elle agent de GML allait être envoyé. Si c'était Allen tout pourra se passé sans encombre. Même si je supporterai pas de la mettre dans l'embarras... Mais si c'était un autre agent, je ne le reconnaîtrai pas. Je fit donc attention à ce qui se passait autour de moi. Ici un couple se baladai main dans la main au bord de l'eau. La les mouette était plongé dans un ballet complexe au dessus de la baie artificiel. La-bas des ouvrier chargeai des conteneurs sur un cargo immense. Puis nous entourant, la masse de gens qui avait débarqué de bateau. Il était claire qu'un agent de GML assez discret pourrai ce fondre dans la masse, ce qui était d'ailleurs surement le cas je pense. Mais je ne pourrai pas le découvrir tant qu'il ne fera rien. Je continua donc ma route, jetant de petit coup d’œil furtif autour de moi. Mais attendez... Qui me dit qu'il n'y à qu'un seul agent de GML. Si ça ce trouve il à envoyé une équipe complète! Ce serai même le moins problématique! Tout me raisonnement venait d'être remis en question par cette interrogation. Une chose était sur, je les laisserai agir en premier.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 17 Avr - 21:21


Follow me, I'll follow you ~
Le Cygne & Agent Olive


Elle continuait de suivre la masse verdoyante qui se trouvait désormais à quelques pas d'elle. L'allée dans laquelle ils marchaient était assez remplie ; les passagers qui n'avaient pas pris d'autre moyen de locomotion que leurs jambes avaient en effet emprunté le même chemin qu'eux. Cela lui permettait de se fondre dans la masse pour ne pas être repérée. En observant autour d'elle, elle remarqua que la plupart des passagers en question marchaient soit seuls, soit accompagnés, mais rarement d'une seule personne, réduisant déjà le champ des possibles.

Elisa avait cependant du mal à détacher son regard de la petite fille aux cheveux verts. Elle se sentait comme attirée par elle, certainement du fait de sa coloration peu commune... elle la vit échanger quelques mots brefs avec l'homme qu'elle accompagnait, puis regarder furtivement les gens autour d'elle.

Mais le temps pressait. Ils allaient bientôt arriver au bout de l'allée, et là les chemins se sépareraient, les cibles potentielles commenceraient à prendre des directions différentes. Il fallait qu'elle agisse, qu'elle trouve un moyen de trouver qui elle devait capturer. Une fois qu'elle connaîtrait le visage de sa proie, tout deviendrait simple. Elle n'aurait qu'à attendre que l'Agent chargé de l'escorter détourne le regard quelques secondes pour s'emparer de sa victime et s'envoler avec. Elle savait cependant qu'elle ne pourrait voler trop longtemps avec celle-ci sur le dos, étant donné que sa force physique était très faible... mais elle aviserait en temps venu. Pour le moment, elle devait découvrir le visage de sa victime, une information cruciale sans laquelle elle ne pouvait entreprendre quoi que ce soit.

Restant focalisée sur les deux personnes ayant attiré son attention depuis le début de ses recherches, elle accéléra le pas pour s'en approcher de manière discrète. Elle pouvait maintenant entendre leur conversation. Elle tendit donc l'oreille et se concentra sur celle-ci, tout en regardant ailleurs, tentant de conserver un air naturel. Elle pensait que le dialogue entre ces deux personnes lui permettrait au moins de déterminer s'il s'agissait bien de celles qu'elle cherchait. Sinon elle devrait recommencer l'opération sur les autres personnes aux alentours, jusqu'à savoir qui elle devait attaquer. Tout ceci aurait été bien plus simple si GML avait réussi à trouver une photo du chef pâtissier...


© Le Cygne pour Agence cooki

-


Dernière édition par Le Cygne le Dim 20 Avr - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Ven 18 Avr - 13:39
On arrivait au croisement de la sortie du port. J'essayai de resté repéré d'éventuel attaquant, malheureusement nombre de gens me fixai à cause de ma couleurs de cheveux, ce qui rendait l'observation plus compliqué. Au bout d'un moment je sentit dans mon dos un regard insistant. Je regarda qui me regardai comme cela et je découvrit une jeune femme, blonde avec des cheveux assez long. Qu'elle est belle! Mais très vite je me détourna d'elle. Je devais resté attentive au moindre mouvement suspect, ceux-ci pouvant venir de n'importe ou. Le chef pâtissier à mes côté commençait déjà perdre patience. Il ne devait pas avoir l'habitude de marché.

-Mademoiselle, je voudrai un chauffeur immédiatement, s'il vous plait.

Il commençait déjà à me tapé sur le système. A moins que j'appelle un taxi nous n'aurions pas de chauffeur, et évidement je devrai le payé moi même, puisque Mère-grand avait précisé "Ramène le par tes propres moyen".

-Désolé mais nous ne pouvons en avoir, monsieur Denpont.

Je n'avait pas le choix, je l’amènerai à l'agence à pied. Puis s'il est pas content c'est pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 22 Avr - 22:22


Got you...
Le Cygne & Agent Olive


"Désolé mais nous ne pouvons en avoir, monsieur Denpont"
Monsieur Denpont.
Denpont.
Comme dans Jonathan Denpont.
Je te tiens.

Son flair ne l'avait donc pas trompée. Les deux personnes qui se trouvaient juste devant elle étaient bien l'homme qu'elle était chargée de capturer et l'Agent qui l'escortait. Elle remercia intérieurement l'impatience de sa victime, et se soulagea d'un poids. Elle connaissait son visage. Elle savait qui elle était. Elle pouvait enfin passer à l'action. Son coeur se mit à battre plus rapidement, son sang à couler plus vite. Ses lèvres s'étirèrent en un sourire teinté de malice alors que l'adrénaline montait en elle. Que d'excitation à l'idée de réussir sa mission, de ramener ce jeune homme à l'Organisation. Mais surtout, que de bonheur procuré du fait d'accomplir une chose ayant de la valeur aux yeux de GML. Enfin. Elle allait pouvoir lui montrer toute sa gratitude, lui offrir sa reconnaissance. Sa dette était certes éternelle, mais elle était toute secouée de joie à l'idée de pouvoir glisser un doux merci au creux de l'oreille de ce loup féroce, en lui rapportant ce qu'il voulait. En exécutant ses ordres à la lettre, mais surtout en réussissant. Elle allait y arriver. C'était dans la poche.

Elle accéléra le pas pour dépasser le Chef et son accompagnatrice, avant de tourner au bout de l'allée. Toutes ces semaines qu'elle avait passées à espionner et faire du repérage dans les quatre coins de la ville lui avaient permis de l'apprendre et d'en connaître les moindres recoins. Et elle savait le chemin jusqu'à l'Agence de la vieille bique. Bientôt ils passeraient par une rue plus petite, avant de devoir traverser une ruelle étroite. Là, ils seraient seuls ; il était rare que des individus s'introduisent dans ce genre d'endroits sans savoir où ils mènent exactement. Là, elle frapperait. Elle retirerait le gros gilet qui cachait ses ailes, les déploierait et s'envolerait, avec sa victime, sous les yeux ébahis du pauvre petit Agent aux cheveux verts. Elle la transporterait quelques rues plus loin, car elle pouvait tenir le long d'une petite distance avec une telle charge sur le dos ; mais elle ne pourrait le mener directement à l'Organisation. Il était trop lourd, elle serait trop faible. Elle devrait effectuer cette procédure très rapidement, pour parer les éventuels réflexes de son ennemi. D'autant plus que Monsieur le Chef ne risquait pas d'apprécier la balade. Mais elle était prête. Une fois la victime emportée loin de son escorte, elle l'endormirait avec la petite bombe de gaz qu'elle avait dans son sac, histoire d'éviter le chahut. Puis, elle pourrait la traîner vers sa voiture qui était garée non loin de là, avant de prendre la route jusqu'à l'Organisation.

Tout était prévu. Elle allait y arriver. C'était dans la poche.


© Le Cygne pour Agence cooki

-
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Ven 25 Avr - 15:55
Je continuai ma route avec monsieur Denpont. Il me tapai royalement sur le système.Je voulais arrivé le plus vite possible à l'agence, aussi je pris un assemblage de petite rue toute plus étroite les une que les autre. On se serai crue à l’intérieur d'une souricière tellement nous devions tourné et nous retourné. Heureusement pour moi, j'avais appris le plan de la ville par cœur et je savais parfaitement on l'on était. Finalement aucun membre de l'agence ennemis ne m'avais attaqué, mais il ne fallait pas se reposé maintenant, on était dans un zone totalement silencieuse et vide de monde. L'endroit parfais pour une attaque surprise. Il avait finalement arrêté de se plaindre quand j'était devenus totalement froide avec lui et maintenant il me suivait sans mot-dire. Je saisit le python sous ma veste d'une main ferme et l'arma. Prête à réagir en cas d'attaque. Le vent dans cette ruelle était amplifié par la proximité, des murs. Faisant de ceux-ci un couloir venteux extrêmement dérangeant pour quiconque s'y engage.

-Nous seront bientôt arrivé Monsieur Denpont. Encore une dizaine de minute de marche.

Au moins il ne me poserait pas la question comme-ça. Vivement que la patronne s'occupe de lui! Moi il m’insupportai. Je me surprit même à pensé que s'il ce faisait enlevé ça ne me dérangerai pas. Ce qui me dérangerai ce serait les heure de travail qui seront ajouté à ma semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 26 Mai - 14:29


Flyin' away
Le Cygne & Agent Olive


Ils avançaient désormais dans une ruelle étroite et sombre. L'air était glacial. Leurs pas résonnaient entre les sifflements des courants d'air. Et elle se préparait à attaquer.

Il n'était plus temps de reculer, il était temps de foncer et d'enfin accomplir sa mission. C'était le moment décisif, celui où tout se jouerait. Si elle était assez rapide pour parer la réaction de son adversaire, le tour était joué ; cependant si celui-ci réussissait à contrecarer ses plans elle devrait trouver une autre solution. Plus question de fuir, elle était devenue agent de terrain. Et il n'était pas question d'abandonner, elle devait combattre jusqu'au bout, quoi qu'il arrive. Elle tourna  au coin de la ruelle alors que sa fréquence cardiaque augmentait crescendo, et se colla contre le mur de la rue adjacente, tentant de calmer sa respiration irrégulière. Bientôt...

Elle resta postée ainsi durant quelques secondes, concentrée, attendant que sa proie vienne à lui. Son gilet était au sol, à côté d'elle, et elle était prête à bondir.

Dès qu'elle sentit que les pas se faisaient assez proche, elle jaillit de derrière le mur et, déployant ses ailes, attrappa sa victime par la taille et s'envola rapidement au dessus de la rue. Toute cette manoeuvre se déroula très rapidement ; elle-même eût à peine le temps de réfléchir et de comprendre ce qu'elle faisait. Elle était seulement en train d'agir, et penserait une fois le feu de l'action passé.


© Le Cygne pour Agence cooki

-


Dernière édition par Le Cygne le Ven 12 Sep - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 4 Aoû - 16:09
HRP:
 

Quand on arriva au milieux de la ruelle un souffle de vent descendant se fit sentir. S’infiltrant dans chaque fissures des murs. Amplifié par la résonance entre les murs qui le renvoyai l'air face à lui-même. Je trouva bizarre qu'un tel souffle de vent ai lieu dans une ruelle ou le vent n'était pas sensé se déplacé aussi librement. Comme ci ce vent n'était pas naturelle. Intriguée je me retourna. Je vit alors quelque chose, ou quelqu'un, avec des ailes enlevé l'homme que j'escortai. Je n'eut pas le temps de réagir, juste de voir la direction approximative qu'elle avait l'air de prendre au dessus des immeubles. En voyant cela je m'élança à sa poursuite au travers la ville. Je n'avais pas sortit mes armes, cela aurai été bizarre pour les passant et je me serai surement fait arrêté. Je couru donc à en perdre haleine pour rattrapé le kidnappeur. En arrivant dans la grande rue je tomba sur le marché. Se déplacé rapidement devenait de plus en plus difficile. Au bout de vingt minute de course effréné et de bousculade impromptue envers des passant se trouvant au mauvais moment au mauvais endroit, je dut reprendre ma respiration deux minute. Je ne suis pas taillé pour l’endurance... Je fit en sorte de ne pas perdre ma cible des yeux et repartie à sa suite au plus vite. Je ne devait pas être distancé.

HRP 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Ven 12 Sep - 17:54


Du vinaigre dans les cookies
Le Cygne & Agent Olive


La course-poursuite avait commencé. Elle volait au-dessus de la ville, portant sa lourde charge sur le dos. L'homme pesait en effet plutôt lourd, et elle sentait qu'elle aurait du mal à l'emmener jusque là où elle le voulait. Il s'était évanoui, ce qui lui facilitait la tâche : elle n'aurait pas à l'endormir par la force. Mais plus elle progressait, plus elle s'affaiblissait, et au fond d'elle elle savait pertinemment qu'elle n'arriverait pas jusqu'au bout, mais, dans un effort de volonté, elle continuait d'avancer, ignorant les plaintes de son corps.
Elle n'avait pas pensé au fait qu'elle pourrait être vue par certains habitants avant de mettre son plan à exécution, cependant personne ne la remarqua, les rues étant suffisamment vides, et elle suffisamment rapide. Et puis, elle était tellement concentrée sur sa tâche qu'elle n'avait pas le temps de s'en inquiéter.

Un instant elle éprouva une joie emplie de satisfaction : elle était tellement proche du but qu'il lui était alors impossible de rater. Et, pendant ce court moment, elle oublia la chaleur emplissant son corps et les gouttes de sueur qui perlaient sur son front, pour se concentrer sur le bonheur qu'elle éprouvait, le bonheur de celui qui a accompli son devoir avec brio. Puis, tout devint flou, elle lâcha prise, et un choc violent se fit sentir alors qu'elle se heurta à la réalité.

Il lui fallut quelques dizaines de secondes avant de se remettre, et de pouvoir rouvrir les yeux. Elle était allongée par terre, sur le ventre. Subitement, elle se retourna, s'assit, et se terrifia à la vue de la masse inconsciente qui gisait devant elle. Elle resta là pendant un moment, bouleversée et haletante, se demandant si elle venait de tuer un homme. Elle ne savait pas si la chute avait été violente pour lui, elle ne savait pas à combien de mètres du sol il était lorsqu'elle l'avait lâché. Mais il lui restait un espoir : si elle avait survécu à la chute, il était possible que lui également. Prenant son courage à deux mains, elle se releva, s'avança en titubant vers le chef, et pris son pouls. Puis soupira de soulagement.

"Vivant."

Elle observa l'homme, se demandant ce qu'elle allait bien pouvoir en faire. En regardant autour d'elle, elle tenta d'identifier l'endroit où elle se trouvait, et de visualiser l'emplacement de la voiture par rapport à celui-ci. Elle venait de constater que celle-ci ne se trouvait pas très loin lorsqu'elle se souvint que son ennemi la poursuivait probablement toujours, et qu'elle avait perdu énormément de temps avec cette chute.

"Merde ! Ca m'apprendra à vouloir dépasser mes limites..."

Paniquée à l'idée de se faire rattraper, elle décida de traîner sa victime jusqu'à la voiture en la tirant par les pieds, espérant que personne ne la verrait, et que son adversaire ne les retrouverait pas trop tôt. Mais le poids du chef n'avait pas changé, et elle progressait très lentement, l'opération étant difficile pour elle. Ah, si seulement elle avait eu plus de force physique !


© Le Cygne pour Agence cooki


HRP :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 11 Déc - 8:41
HRP:
 

Je poursuivais ma cible, enfin nan, plutôt celle qui a kidnappé l'homme que je devais protéger. Je les suivais donc, c'était dur car elle volait et je devais contourner les bâtiments. Tout à coup Je les vis chutés. J'en profitai pour rattraper mon retard. J'accélérai et arrivai dans une petite place. Il y avait trois rue se séparant à partir de là, en coptant celle dont je venais. Ce qui me laissait que deux chemins à choisir. Quelques gens se trouvaient là, je me renseignai auprès d'eux. J'appris ainsi qu'une jeune fille tentait de trainer un homme d'âge mûr.

Je pris la direction indiquée, je me retrouvai dans un noeud de ruelle plus étroite les unes que les autres. Les maisons s'élançant de chaque côté la route vers le ciel. Ses ruelles étaient assombris mais pas inquiétante, car en même temps c'était une ruelle du type maison ancienne, on était transporté de magie. J'aperçus au loin celle que je suivais, mais ne percuta pas tout de suite que ce fût elle, étant absorbé dans la contemplation du décor. Puis l'information monta au cerveau. Celle que je suivais était juste là, j'accélérai le pas et saisit la garde dont mon arme, sans la sortir de son holster.

-Arrêtes-toi, je t'ai finalement rattrapé. Il est à moi.


Je venais d'arrivée juste derrière elle quand je m'exclamai.
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Le cygne] Du vinaigre dans les cookies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Un portail dans Strayana ?
» Progres d'Haiti dans le domaine des droits politiques
» Bonjour dans toutes les langues
» Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-