AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV Mag, Emerald, Vio] Deux pour le prix d'un.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Mar 1 Avr - 13:35
Musique :
 

On avait laissé à l'agence de logement une annonce comme quoi on pouvait prendre des colocataire, et il y à une semaine l'agence avait appelé. Deux personne voulait emménagé avec nous. Et pour évité que le conseillé de logement ai à faire plusieurs aller retour, il à mis les deux emménagement en même temps. D'ailleurs, cela évitai de devoir prendre des heure supplémentaire pour remboursé tout le travail non fait, déjà que on perdait deux heure de travail à les faire venir en même temps. Enfin bon après c'est pas la mort deux heure, tant que la patronne est de bonne humeur.

Pour l'arrivé des deux colocataire j'avais rangé et nettoyé la maison de fond en comble. J'avais même préparé des mini sandwich sur la table s'il avait faim! J'avais fini tout ça depuis environ dix minute, maintenant j'attendait qu'ils arrive. J'avais hâte de les voir et de faire leurs connaissance! Je me leva et mis un peu de musique : Enfant du solstice, du groupe Kyo.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mar 1 Avr - 16:18
Juan était en route pour son nouvel habitat. Ça lui arrivait de temps en temps d'avoir envie de déménager tant qu'elle n'était pas trop rattachée à son lieu de vie. Ce qui en général n'était jamais le cas. Toute les affaires dont elle avait besoin étaient avec elle. Simplement deux gros sacs qui contenaient ses vêtements de l'année et tout son équipement et un vélo. Pour éviter de déranger un camion de déménagement juste pour ça, elle avait fait appel à un taxi équipé pour son vélo. Elle louait toujours des appart's en coloc déjà meublés sinon c'était trop galère pour elle et bien trop cher. Elle faisait toujours attention au mobilier qu'on lui fournissait et il était en général satisfaisant.

Cette fois, là où elle se rendait ne serait pas un appart, c'était une maison. Il y a un temps, elle n'aurait pas eu les moyens. Mais grâce à une récente mission et des petit boulots par ci par là, maintenant qu'elle en avait l'âge, elle avait pu emmagasiner une petite somme pour ses futurs loyer. Et encore elle avait de la chance, la somme était loin d'être astronomique. Elle étai même en dessous pour une maison, qu'elle soit en coloc ou non. Et ça lui convenait très bien, elle avait toujours de la chance pour dénicher de bonnes affaires.

Le chauffeur arrêta son taxi devant une maison à trois niveaux avec une jolie apparence vu d’extérieur. Elle prit son gros sac qu'elle mis sur ses épaules et tira sa lourde valise. Le chauffeur, aimable, se chargea de son vélo et la déposa un peu plus loin. Elle ne se rappelait pas être déjà venue ici un jour et le quartier était charmant. Elle s'avança sur l'allée et toqua à la porte. Quand on lui ouvrit, sa première colocataire fit son apparition sur le pas de la porte.

- Bonjour, je suis Juan, votre nouvelle colocataire, dit-elle aimablement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 2 Avr - 15:03



Manger dans un restaurant plutôt luxueux, ça n'avait rien d'une mauvaise idée...si son portefeuille ne s'était pas mystérieusement volatilisé. Ah ces grandes villes et ses pickpockets, que du bonheur! Mais comment expliquer cela au "gentil" propriétaire de l'établissement? Et bien, comme tout délinquant qui se respecte,  il eut le mauvais reflexe de partir en courant. Quelques coups de feu retentirent derrière lui, suivit de quelques balles qui sifflèrent non loin de lui. Mais depuis quand les restaurateurs avaient des fusils? À moins de chasser eux-mêmes ce qu'ils cuisinent...ou bien pour tirer sur les voleurs. Aye aye, il lui fallait dégager en vitesse! Mais c'était loin d'être fini, frustré de ne pas avoir pu toucher sa cible, le vieux bougre entraîna une petite foule de commerçants avec lui, qui se mirent à pourchasser notre héros.

Bien que nombreux, ses poursuivants demeuraient bien moins rapide que lui. Il réussit à les semer en à peine quelques secondes mais c'était sans compter le fait que ces gens connaissaient la ville et pas lui. Ils eurent bientôt fait de boucler le périmètre, ce qui faisait qu'à chaque coin de rue, il se mettait à croiser un citadin en colère, qui tentait tant bien que mal de le saisir. Se déjouant avec agilité de ses assaillants, il sauta sur les toits afin de tenter de trouver une issue. Difficile, ces pots-de-colle surveillaient également les toits et il ne pourrait pas s'échapper aussi facilement. Une vrai solidarité, ils doivent avoir l'habitude de coincer les voleurs.

Ah que faire? En plus de ça, il devait se rendre à sa nouvelle demeure, et bien qu'il avait l'adresse, il n'avait absolument aucune idée de comment s'y rendre et il était peut-être un peu difficile de demander à des passants de lui montrer le chemin, sans attirer l'attention de la "milice". Il n'avait pas vraiment trop de choix, il faillait qu'il se cache. Mais où, il ne pouvait pas aller bien loin. Il tourna la tête vers une maison voisine, munie d'un petit jardin à la japonaise . "Yosh, il ne me verrons pas si je saute là-bas!" D'un bond, passa au dessus de la petite clôture afin de tomber directement dans l'herbe verte. Mais  Tenzin avait manqué un détails, il y avait un étang en plein milieu du jardin. "Meerrrde!" Instinctivement, il déploya le large tissu rouge qu'il portait autour du cou et la fit s'enrouler autour d'un morceau de bois, posé sur le toit de la maison. Telle une liane, il s'accrocha à son tissu, évitant de justesse de tomber dans l'eau. Il soupira de soulagement. Mais il avait oublié qu'il était encore en train de se balancer dans les airs, et en direction d'une des portes de la maison.

«Woooooooh!»

Il défonça la porte qui menait au jardin et s'encastra dans une table basse, la brisant sur le coup. Le choc fit tomber une télévision sur sa tête, sans compter qu'il se retrouvait la tête en bas contre le sol, les pieds sur le canapé. Il passa sa main sur son crâne, le visage crispé.

«Aïe, aïe, qui a eu la connerie de placer un étang ici?»





Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 


Dernière édition par Agent Emerald le Ven 4 Juil - 1:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Ven 4 Avr - 20:46
Cela faisait un moment que j'attendait, quand j'entendit frappé à la porte. Je me dépêcha d'allé ouvrir la porte sur l'un de mes nouveaux colocataire. Une jeune femme femme avec de magnifique yeux bleu et une chevelure rose pâle des plus surprenante! Enfin... Je suis pas mieux avec mes cheveux vert pomme. 


- Bonjour, je suis Juan, votre nouvelle colocataire.


Juan ? Prénom peu commun, mais non dénué de charme. Charme qui émanait autant du nom que de celle qui le portai. Je lui sourit et lui dit en la faisant rentré.

-Enchantée, moi c'est Nagisa. Yumi n'est pas encore la donc je suis toute seul pour vous salué.

Si je disait "vous" j'avais l'impression de la vouvoyé alors je me justifia.

-Un deuxième nouveau colocataire devrai arrivé.

Comme pour appuyé mes propos un gros choc. Juste après le choc une voix nous parvint.

«Aïe, aïe, qui a eu la connerie de placer un étang ici?»

Je courut dans le salon voir ce qu'il se passait, et me préparait d’instinct à combattre un voleur ou quelque chose dans le genre. Même si ce voleurs n'était pas très futé d'entré en plein jour de cette manière. La prochaine fois il aurai qu'à annoncé son arrivé avec un clairon tien. Je ne savait pas si Juan m'avait suivi, et j'était désolé de l'avoir laissé en plan comme cela. Mais...

-Qui êtes vous ?

Ma couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mer 9 Avr - 14:50
La porte s'ouvrit sur une jeune fille aux cheveux verts. Elle ne savait pas pourquoi mais sentait que cette coloc n'allait pas manquer de couleurs.

-Enchantée, moi c'est Nagisa. Yumi n'est pas encore la donc je suis toute seul pour vous salué. Un deuxième nouveau colocataire devrai arrivé.

La jeune fille avait l'air sympathique et sociale, elle espérait qu'elle s'entendrait bien avec elle. Et de ce qu'elle avait compris, ils seront quatre : elle, la jeune fille aux cheveux verts, la "Yumi" et l'autre nouveau coloc. Y aurait-il assez de place ici ? En même temps, c'était une maison ils auront sûrement de quoi faire. Et puis elle se dit qu'ici pour le ménage, ça ne devait pas être facile tout les jours. Même si ce n'était pas immense, ça devait en faire quand même du boulot.

Puis un choc sourd se fit entendre, surprenant tout le monde. Ah peut-être qu'il y avait une cinquième personne finalement ? Une pas très douée alors. Ni très discrète.

Nagisa courut vers la source du bruit tandis que Juan se contenta d'entrer dans la maison et d'attendre poliment dans le hall avec ses valises. Ca ne se faisait pas tout de même de débouler dans la maison comme ça, elle attendra qu'on lui fasse visiter ou au moins montrer sa chambre. Et puis dans quelques jours, elle aura pris ses marques.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 9 Avr - 22:23


Ah, cet horrible mal de crâne! De plus, il lui était difficile de savoir s'il ne s'était rien cassé! Vu  l'ampleur de la chute, c'était tout à fait possible mais Tenzin était un homme solide, il en fallait plus pour lui briser un os. Bon, là n'était pas l'urgence. Ce qui le préoccupait le plus, c'était les occupants de cette maison. Avec tout ce raffut, il avait du éveiller l'attention des habitants. Gagné! Il ne fallu pas plus de dix secondes pour entendre des bruits de pas empressés se diriger vers lui.

«Qui êtes-vous?»

La question à un millions de cookies. Bon, il ne pouvait pas être dans pire situation de toute façon. Ah si, que ses poursuivants débarquent. Ok, ok, finalement ce n'était pas si mal, si ça trouve, il pourrait convaincre ses gens qu'il n'avait pas fait exprès d'exploser leur salon et de le laisser se cacher ici pour une petite nuit? Ouais...peu de chance, m'enfin, qui ne tente rien n'a rien.

La tête à l'envers comme il l'était, il ne voyait que le plafond. Pas très utile pour répondre à...la fille, oui elle avait une voix de fille, première bonne nouvelle, au moins, il ne se prendrait pas de coups, du moins c'est ce qu'il pensait. Il tournoya alors sur sa tête et d'un petit bond, il se redressa sur ses deux jambes, le corps toujours en rotation , profitant de la force centrifuge pour enrouler son écharpe autour de son visage, ne laissant dépasser que ses yeux. Oui, il ne voulait pas que l'on voit son visage, au cas où. Ce qui le rendait encore plus suspect, il fallait l'avouer.

Bon, alors, qui...une gamine? La personne qui se tenait devant lui, en plus de ne pas être très grande, avait une expression  plutôt enfantine. Et asiatique en plus, comme lui. Elle devait avoir moins de 20 ans, à coup sûr. Ouais, il était mal placé pour faire ce genre d'analyse,  lui-même ne connait pas son âge, mais il ne faisait aucun doute qu'elle était bien plus jeune que lui. En même temps, ce n'était pas plus mal, les jeunes filles sont souvent naïves, peut-être arriverait-il à lui faire gober un petit mensonge? Par contre, il devait avouer que ces cheveux verts, c'était classe. Tenzin aime le vert, et là, tout de suite, il aurait bien envie de sauter sur la jeune inconnue pour jouer avec ses cheveux mais ce serait un peu...déplacé?

Allez, place à la diplomatie. Emerald leva doucement sa main droite en guise de salut et prit à son tour la parole.

«Yoo! Euh...vraiment désolé d'avoir détruit ta maison, c'est un accident! J'te jure, je marchais dans la rue et un putain de  chien s'est mit à me poursuivre! J'ai paniqué, alors j'ai foncé sans réfléchir et je me suis retrouvé là!»

dit-il , en faisant de grands gestes pour appuyer son argumentation.  Bon, il avait été plutôt convaincant mais bonjours la première impression! Il parlait comme un voyou. En même temps, c'est un voyou.  Ok, il lui fallait ajouter quelque chose, n'importe quoi de crédible, de quoi balayer les soupçons. Mais oui!

«D'ailleurs, avant de me faire attaquer, j'cherchais ma nouvelle maison. Attends, je crois que...voilà voilà! Tu sais c'est où ?»

ajouta t-il, en fouillant dans ses poches avant d'en sortir un bout de papier froissé sur lequel était inscrit l'adresse de sa nouvelle demeure, qui tendit devant lui avec que la jeune fille puisse le lire. Bon, au moins, il n'avait menti qu'à moitié. Pour le reste, il va falloir qu'il se démerde pour rembourser les dégâts.




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Ven 11 Avr - 11:30
Le jeune homme se releva rapidement et cacha sont visage. Mon instinct me dit que tout vas bien, mais ses action m'affirme le contraire. Je regarda l’étendu des dégât et vit, la table basse cassé sur ça partie en bois, il à eu de la chance la partie en verre de la table n'avait rien. Et la télé, écran plat de 90cm, était au sol à côté de lui, l'écran explosé. sans compté le vase que j'avais posé sur la table base, dernier souvenir de mes parents, pour l’accueil des nouveaux colocataire. Avec la force du choc il était tombé au sol et c'était brisé. Il leva sa main droite puis parla :

«Yoo! Euh...vraiment désolé d'avoir détruit ta maison, c'est un accident! J'te jure, je marchais dans la rue et un putain de  chien s'est mit à me poursuivre! J'ai paniqué, alors j'ai foncé sans réfléchir et je me suis retrouvé là!»


Je fixait le vase, ne l'ayant pas vraiment écouté. Mon regard était fixé sur le vase.

«D'ailleurs, avant de me faire attaquer, j'cherchais ma nouvelle maison. Attends, je crois que...voilà voilà! Tu sais c'est où ?»

Je me tourna finalement vers lui et lui dit :

-Je peut te frappé ?

Sans attendre de réponse, je lui donna un bon coup juste sous la mâchoire, qui d'une faisait mal de deux sonnai et faisait en général perdre l'équilibre. Puis je récupéra la feuille qu'il m'avait tendu, lut l'adresse puis éclata de rire.

-Bah pour remboursé les dégât se sera plus simple, c'est ici.

Puis je regarda pour voir si Juan était la, non elle ne l'était pas. Je partit la chercher pour l'emmené dans le salon. Je m'en voulait de l'avoir laissé en plan comme ça, pour me faire pardonné je lui tendit des mini sandwich que j'avais fait en lui souriant.

-Bon maintenant tu peut te présenté. Et enlevé cette écharpe aussi, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 14 Avr - 11:38


Deux pour le prix d'un

Olive ~ Magenta ~ Emerald ~ Violet




Juan en profita pour regarder la maison en détail. Il y avait un magnifique salon décoré avec goût. Elle monta à l'étage pour y déposer ses valises dans le couloir et vit que les chambres dont les portes étaient entrouvertes étaient confortables et douillettes, avec une sorte de salle de bain dans chacune. Elle redescendit et remarqua que toute la maison avait un agréable style japonais. C'était assez spécial de voir une maison décorée de la sorte, mais ce n'en était pas moins joli.
Elle entendit son ventre gargouiller. C'est vrai qu'elle n'avait pas mangé depuis la matinée et il était presque 14h. Elle avait été trop occupée avec le déménagement pour régler les papiers et n'avait pas penser à manger. Entendant des voix venant du fond de la maison, elle n'y tint plus. Elle se dirigea vers ce qu'il semblait être le jardin et vit un spectacle assez étrange. Un homme, masqué avec une écharpe se tenait devant tout un tas de débris dont la télé écran plat, ce qui eut le don de la faire grimacer. Ouïe, ça ne serait pas facile de rembourser les objets de valeur. Elle n'osait pas imaginer la tête de Nagisa... D'ailleurs, l'homme avait un peu la mâchoire enflée. Mais bon sang, qu'est-ce qui s'était passé ici ?
Nagisa revint vers elle et lui donna des minis sandwitch pour se faire pardonner. Ça tombait bien, elle crevait la dalle. Elle en goba un en quelques secondes et garda l'autre pour après. Elle en profita pour lui demander qui était le gars dans le jardin.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 15 Avr - 4:57


La réaction de la jeune fille à la chevelure verte se faisait un peu attendre. Elle avait passé les secondes qui avaient suivis son "explication" à fixer quelque chose au sol. Un vase, ou plutôt ce qu'il en restait. Aïe, à la tête qu'elle faisait, c'était sans doute quelque chose de valeureux à ses yeux. Bien joué Tenzin, entrer chez les gens par effraction et en plus bousiller leurs souvenirs les plus précieux, décidemment il avait le don pour se retrouver dans les pires situations.
La jeune fille se tourna finalement vers lui, ajoutant rapidement ces mots:

«Je peut te frapper?»

"Hein?" Il eut juste le temps de penser à ce mot qu'une frappe venue de nulle part vint heurter sa mâchoire, lui faisant relever le menton vers le haut. Bon,  le coup n'avait pas vraiment de quoi le faire vaciller, enfin peut-être une petite trace rouge. C'était surtout la vitesse du coup qui fut impressionnante et surtout le fait qu'elle ait osé s'en prendre à un type qui faisait presque deux fois sa longueur. Surpris par cette attaque, il avait lâché le petit bout de papier sur lequel était inscrit l'adresse, qui virevolta dans la pièce avant de se faire saisir au vol par l'inconnue. Lorsqu'il abaissa de nouveau  la tête, le visage de la gamine avait changé. Elle éclate de rire en lisant le papier. Quoi? Qu'est ce qu'il y avait de si drôle?

«Bah pour rembourser les dégâts,  ce sera plus simple, c'est ici.»

"Hein comment ça? Ici, c'est-à-dire...c'est ici..l'adresse?" Il resta immobile pendant plusieurs secondes, le temps de réaliser l'absurdité de la situation. S'il avait bien compris, il avait défoncé la maison où il était sensé vivre? "EEEEEEEEEEHHHHHH?!"

Ironie du sort. Mais au moins, il n'aurait plus à se cacher de ses poursuivants. Enfin, si mais comme c'est chez lui, ce n'était plus exactement se cacher. Entre temps, la gamine avait disparue. C'est tout? Rien d'autres? Ça s'était plutôt bien terminé mais euh...comment ça allait se passer? Il devrait avoir une chambre non? Une visite? Enfin peut-être pas, elle devait le détester à présent, il était mieux de trouver sa chambre et de ne plus en sortir avant un bon  moment.

Ah tiens, elle était revenue...avec quelqu'un d'autre. Enfin, quelqu'une. Ah, elle avait l'air un peu plus grande que l'autre, une belle chevelure...rose? Oui, de la teinture à coup sûr, enfin ce n'était qu'un détails. Elle avait de beaux yeux bleus et en tout sincérité, malgré son jeune âge, il la trouvait plutôt séduisante. Qui était-elle? Un visiteur ou un locataire? Ils étaient sensé être quatre mais il ne savait pas qui étaient les autres. Enfin, ce n'était pas le moment de penser à ça et puis, ce n'était pas comme si ça l'intéressait aussi. La fille en vert tendit un sandwich à la nouvelle arrivante. Il n'avait pas vraiment faim pour sa part donc ce n'était pas trop un souci de voir une autre manger.

«Bon maintenant tu peut te présenter. Et enlever cette écharpe aussi, non?»

Ouais, suite logique des choses. Il s'exécuta et retira le long tissu de son visage avant de l'enrouler autour de son cou. Se présenter hein, c'est quelque chose qu'il n'avait pas l'habitude de faire. En tant que voyou, révéler son identité était plutôt risqué et malgré le fait que ce passé soit derrière lui, il en avait gardé quelques séquelles comme la difficulté à faire confiance et s'ouvrir aux autres. Enfin, la situation était tout autre et ces deux charmantes personnes trouveraient cela peu commode de vouloir cacher son nom.

«Ouais, ouais, moi c'est Tenzin et toi? Et c'est qui l'autre?»

Toujours ce manque cruel de tact. Enfin, avec le temps, elle s'y habituera. Ou pas et dans ce cas, cette collocation allait peut-être mal se passer. Il entendit alors du bruit dehors. Ses poursuivants continuaient à le chercher activement. "C'est mauvais!!" Il se retourna subitement et tira les rideaux afin de masquer l'entrée et ainsi empêcher ceux à l'extérieur de voir à l'intérieur du salon. Il se retourna ensuite vers les deux jeunes filles, un sourire un peu bête  sur le visage.

«Je ne supporte pas quand il y a trop de lumière et puis c'est mieux non? Il ne faudrait pas que quelqu'un voit tout ce bordel, hé-hé-hé!»

Un autre mensonge éhonté. Mais c'était ça ou se faire lyncher sur la place publique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mer 16 Avr - 14:18
Il retira finalement son écharpe de son visage, c'était un homme d'age mur je dirai. Et en même temps c'était le deuxième nouveau colocataire. Mais... Je n'arrivais pas à le voir comme quelqu'un de mature alors pour moi je ne le voyais pas comme un adulte. Après que j'eu tendit les mini sandwich à Juan, celle-ci me demanda qui était l'homme en face de nous. Je lui répondu en tout honnêteté :

-Je n'en sais pas plus que toi. Excepté que c'est le deuxième nouveau colocataire.

«Ouais, ouais, moi c'est Tenzin et toi? Et c'est qui l'autre?»

-Moi c'est Nagisa, la propriétaire des lieux. Je me tourna vers Juan. Je te laisse te présenté.

Une rumeur s'éleva dans la rue et il parti fermé les rideau. Nan mais vas-y prend tes aise! Nan je ne suis pas énervé! Peut-être un eu d'accord, mais sinon, pas trop!

«Je ne supporte pas quand il y a trop de lumière et puis c'est mieux non? Il ne faudrait pas que quelqu'un voit tout ce bordel, hé-hé-hé!»

Tu na pas tout à fait tord... J'aurai honte que des gens voient ce désastre... Mais quelque chose dans la situation me disait qu'il n'y avait pas que ça. Est-ce le brouhaha venant de la rue qui me faisait pensé ça ? Surement, mais je n'y fit pas attention.

-Bon, une petite visite peut-être, non ?

En attendant leurs réponse je pris un mini sandwich. Celui que j'avais pris était à thon mayo. J'en avait fait trois type différend, les thon mayo. Mais aussi des jambon beurre et des rosette cornichon. Il était tous très bon. J'avais goutté avant des les préparé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sam 26 Avr - 22:32


Deux pour le prix d'un

Olive ~ Magenta ~ Emerald ~ Violet




- Je n'en sais pas plus que toi. Excepté que c'est le deuxième nouveau colocataire.

Comment ça le nouveau coloc ? Il ne pouvait pas trouver mieux comme entrée digne de ce nom ! Au moins, on avait quelqu'un tout désigné pour être de corvé ménage la semaine qui suivra. Il retira son écharpe et l'enroula autour de son cou. C'était étrange tout de même, il ne faisait pas froid, on était à l'intérieur et il la gardait ? Il était bizarre ce type. D'ailleurs, son écharpe nous dévoila un homme qui n'était pas vraiment de leur âge, plutôt dans la trentaine, brun aux yeux sombre avec un air espiègle et un certain charme et qui la dépassait d'au moins 10 cm. Déjà que de base elle n'était pas très grande, malgré que Nagisa soit plus petite qu'elle.

- Ouais, ouais, moi c'est Tenzin et toi ? Et c'est qui l'autre ?

L'autre... L'autre ? L'AUTRE ? Non mais pour qui il se prenait lui ? Il se croyait chez lui ou qu... Ouais nan rien, j'ai rien dit. Heureusement que Juan n'était agressive qu'en son for intérieur sinon elle aurait éclaté. Il ne manquait pas de culot, lui.

- Je te laisse te présenté.

Elle leva un sourcil et fixa son regard bleu dans celui du new coloc. Elle n'était pas censée avoir le droit de dire ça étant donné qu'elle était aussi nouvelle mais son entrée tonitruante laissait trotter un préavis assez négatif dans l'esprit de Juan.

- L'autre s'appelle Juan, dit-elle avec une voix froide.

Oui, elle n'était pas très accueillante mais peut-être qu'au bout d'un moment, ils finiraient par se supporter. Elle se fit la réflexion aussi que le prénom au jeune homme n'était pas commun. Elle avait l'impression qu'il était d'origine asiatique, tout comme Nagisa d'ailleurs. Et aussi comme elle. Ben dis donc, ils en formaient une drôle de coloc !
Soudain, il s'agita et ferma précipitamment les rideaux du salon à la suite de bruits dans la rue. Et bien, qu'est-ce qui lui arrivait encore à l'ahuri ?

- Je ne supporte pas quand il y a trop de lumière et puis c'est mieux non ? Il ne faudrait pas que quelqu'un voit tout ce bordel, hé-hé-hé !

Euh... Je rêve ou il nous prenait pour des idiotes ? Son sourcil se rehaussa encore plus sur son visage fin. Et il espère qu'on va le croire comme ça ? Non, quelque chose dans les bruits de la rue le dérangeait. Vraiment bizarre ce type...

- Bon, une petite visite peut-être, non ?
- Je te suis.



Dernière édition par Agent Magenta le Dim 27 Avr - 17:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sam 26 Avr - 23:12
HRP:
 

Aaaah... Une journée ensoleillée, où on peut être tranquille, sans être poursuivie par un ninja vert. Oui, nouveau surnom. C'est pour prouver que je l'aime ma coloc'. Collante, mais je l'aime. Maladroite, mais je l'aime. Qui a des idées bidons mais qui se révèlent parfois efficaces, mais je l'aime. C'est Nagisa, ma coupiiiiine.

'Fin voilà quoi. Normalement, deux nouveaux colocs emménagent à la maison. Comme ça. Au moins l'annonce de Nagisa était très persuasive. D'ailleurs, je l'avais laissée en plan s'occuper de l'accueil pendant que je faisais des courses. Courses qui on un peu vidé mon portefeuille. Je pensais pas que ça allait me coûter autant. J'ai acheté à manger, des livres pour mes loisirs, des 'tites décos, à manger et à manger. Bref que des choses extra utiles. Pour moi. Héhé, je sens que mademoiselle sera pas contente à mon arrivée. Mais j'ai aussi pris des trucs pour elle ! Et qui allait en accord avec la maison ! Mais si elle est pas d'accord, bah je redonne au magasin.

Maintenant, il ne me restait plus que retourner à la maison. Hmmm... Je crois que c'est par-là. Ah non, une impasse. Bon demi-tour et... Petit chien devant moi. Naaaaaan... Tout mais pas ça. Et dire que ma journée commençait bien. Et qui est gâchée à cause d'un chien. Qui s'approche un peu trop de moi en plus. Allez, vilain ! Va-t-en ! Mes chevilles c'est pas des rôtis ! Ouste ! Je cherchai vite un truc dans les sacs pour trouver... Une balle. Pourquoi j'ai acheté ça ? Parce que ça m'amuser, et je pensais que ça allait servir à quelque chose. Comme la lancer sur Nagi. Nan je blague !
Je lance la balle loin, puis le chien la suivit, comme un... Chien. Puis je me dépêchai de sortir de l'impasse et de rejoindre la maison en vitesse.

Yipiii, enfin arrivée à la... Mais c'est pas ma maison ça ? Oh l'étang ! Qu'est-ce qui s'est passé ici ?! J'entrai vite quand je vis tout le désastre, au point de mettre encore plus le désordre, les sacs tombèrent de mes mains. Argh... Qui a fait ça ?! Où est-elle ? Où est-eeeeelle ? Je vais la tuer ! Maintenant qu'est-ce qu'ils doivent penser les nouveaux colocs ? D'ailleurs, c'est eux là ? Une fille aux longs cheveux roses, et un mec. Woah, un gars et trois filles. Bon le gars, sur le canapé ! /SBAF/

Je taper du poing contre le mur pour que Nagisa me remarque. Pas contente, mais alors là j'étais vraiment furax. Puis je lui montrai brusquement mon ardoise.

"Tu peux m'expliquer ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 27 Avr - 5:38


«Moi c'est Nagisa, la propriétaire des lieux.» répondit alors la fille à la chevelure verte avant de se tourner vers l'autre. «Je te laisse te présenter.»

Na-gi-sa hein? Ce n'était pas japonais comme nom? Ouais, à en juger par sa tête, il ne faisait aucune doute qu'elle était d'origine asiatique. Tout comme lui, au moins un point commun. Peut-être le seul aussi. Quant à celle qui avait les cheveux roses, c'était peut-être un peu plus dur, il semblait qu'elle avait quelques traits asiatiques, enfin, ce n'était pas vraiment le plus urgent en ce moment. D'ailleurs, celle-là le fixait d'une drôle de façon, un sourcil levé, un certain air de désapprobation dans le regard.

«L'autre s'appelle Juan.» lança-t-elle d'un ton aussi glacial que son regard.

Ah, ouais, Tenzin et son tact légendaire. Apparemment ce n'était pas du goût de..Juan. Drôle de prénom, c'était pas un nom espagnol? Et de mec en plus? À moins que...du chinois hein? La langue qu'il détestait le plus et paradoxalement, c'était sa langue natale, avec le Tibétain évidemment. Ça commençait bien, déjà qu'elle n'avait pas l'air de l'apprécier, ce qui était assez normal, lui non plus ne portait pas les chinois dans son cœur. Pas qu'il généralisait mais ceux qu'il avait rencontré n'étaient pas vraiment très amicaux.

Et lorsqu'il se précipita pour fermer les rideaux sur l'extérieur, cela ne fit que faire monter la tension qui était déjà bien palpable à ce moment. Ouais, il y avait peu de chance que son cinéma fonctionne bien plus longtemps et les regards que lui firent Juan et Nagisa n'étaient pas ceux de personnes convaincus par son baratin à deux yuans. Super journée, même pas 5 minutes qu'ils connaissaient ses colocataires et déjà qu'il s'était fait deux "ennemies". Le mot était fort mais il était peu probable qu'ils s'entendent bien après tout ça. Bah, il n'en avait rien à foutre, il se contenterait de rester dans sa chambre le soir et disparaître la journée, au moins comme ça, il ne s'attirerait pas plus les foudres de ces jeunes filles.

«Bon, une petite visite peut-être, non ?»

«Je te suis.»

Ehh? C'est tout? Elle ne cherchait même pas à savoir ce qui se passait dehors? Pourtant, elles avaient bien entendues. Finalement, tout n'était pas si noir que ça. Ouais, une visite s'imposait, surtout qu'il était curieux de voir où il allait passer les prochains mois. D'après l'agent du logement, c'était une chambre pour deux. Bon ces deux là devaient se partager l'un des chambres, il ne restait plus qu'à voir avec qui il occuperait l'autre. Il espérait qu'il ne soit pas trop chiant, déjà qu'il devait se supporter, alors si l'autre était comme lui, bonjour les dégâts.

"Huh?" Il entendit, même si c'était très faible, une porte s'ouvrir. Et des bruits de pas, assez rapides, se diriger vers eux. Qui était-ce? Si c'était le quatrième locataire, pourquoi était-il aussi pressé? À moins que ce ne soit pas lui et que ce soit.. "Merde, on m'aurait retrouvé?" Il saisit son écharpe, la déroula de son cou comme s'il dégainait une épée. Ok, s'ils voulaient sa peau, il la défendrait chèrement. Les regards des deux autres s'étaient à nouveau tournés vers lui quand un petit poing vint frapper le mur de la cuisine.

Une fille? Elle aussi n'avait pas l'air d'être très âgée et elle n'était pas très grande non plus. Et une asiatique de surcroit. Mais c'est la journée portes ouvertes de l'Asie ou quoi? Tenzin la fixa attentivement. Passons sa tenue assez peu commune, il n'avait rien à dire lui non plus mais bon, elle était brune en partie mais ce qui frappaient plus, c'était ses yeux qui étaient...violets. Et elle n'était pas mal pour être franc. Enfin, elle serait mieux si elle pouvait arrêter de faire cette tête. Elle n'avait pas l'air très contente, mais vraiment pas du tout.

«Tu peux m'expliquer ?»  

demanda-t-elle alors à Nagisa, lui montrant une ardoise. Drôle de façon de communiquer...

"Attendez... elle ne vient pas pour moi?" Il fixa les deux jeunes filles d'un air ahuri. Elles avaient l'air de se connaître. Le tibétain baissa sa garde ainsi que son écharpe qu'il avait brandi plus tôt. Il leva le bras lentement, tremblant et pointa la nouvelle arrivante du doigt.

«Euuuhh....ne me dit pas que c'est la quatrième colocataire?»

C'était mauvais. Parce que si c'était le cas, cela voudrait dire que lui, le voyou presque trentenaire, devrait vivre avec trois gamines orientales qui avait à peine l'âge de boire de l'alcool. Mais dans quel bourbier il s'était encore fourré?? Mais pourquoi il était si fauché? Attendez....les chambres. Cela impliquait qu'il devrait partager sa chambre avec l'une d'entre elles? Lui, ça lui était égal mais ce n'était pas forcément le cas de ces demoiselles. Bon, et bien, à lui le canapé! Ou peut-être la porte. Vu la tête de l'inconnue, son séjour ici ne dépasserait sûrement pas les dix minutes.


Couleur:
 




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 


Dernière édition par Agent Emerald le Dim 27 Avr - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 27 Avr - 13:29
Au moment ou j'allais commença ma visite des lieu avec les deux nouveau colocataire, j'entendit un coup contre le mur. J'avais vus Tenzin "dégainé" son écharpe prêt à défendre ça vie. Ce qui prouvait que ce n'était pas la lumière qui le dérangeai, mais les gens qui cherchait quelque chose, ou quelqu'un, dehors. Je me retourna et vit Yumi face à moi. Elle me montrai son ardoise, et je remarqua notamment les sac de course à ses pied.

«Tu peux m'expliquer ?»  

Yumi avait l'air très en colère. Alors que techniquement ça devrait être à moi de l'être puisqu'elle ma laissé en plan pour accueillir les nouveau colocataire. Mai bon, elle avait fait les course alors ce n'était pas une absence inutile non plus.

-Il pleut des coloc, si tu veux vraiment savoir.

Oui cela donnait l'impression que je me moquai d'elle, mais en même temps j'était énervé la. Donc je n'allais pas tout lui dire d'un coup. Puis au fond je ne ment pas.

«Euuuhh....ne me dit pas que c'est la quatrième colocataire?»

-Si c'est elle la quatrième colocataire. Juan, Tenzin, je vous présente Yumi.

Bon bientôt allais ce posé la question des chambres. Étrangement mettre Juan et Tenzin dans la même chambre me semblait être une mauvaise idée, et Yumi je ne pense pas qu'elle serait d'accord. Donc il ne restait plus que moi. Et franchement je m'en moque royalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Dim 27 Avr - 17:38


Deux pour le prix d'un

Olive ~ Magenta ~ Emerald ~ Violet




Ils allaient commencer la visite lorsqu'on frappa à la porte d'entrée. Une jeune fille brune à peu près du même âge qu'elle entra dans le salon et put admirer le magnifique désastre qui y régnait que Tenzin avait semé derrière lui comme des petits cailloux. D'ailleurs, il tenait son écharpe en position de combat. Quoi, vous allez pas me faire croire qu'il se bat avec un bout de tissu... si ? Elle était très curieuse de voir de quelle façon il s'en servait. C'était vraiment utile ce truc, sérieux ? Et si possible, ne pas essayer sur elle.
Lorsque la jeune fille se tourna vers eux, il eut deux choses simultanées qui la frappa... de manière imagée, bien sûr. La jeune fille qui était sûrement la quatrième coloc avait de curieux yeux violets et en plus de ça, pour communiquer, elle écrivait sur une ardoise. De plus en plus bizarre... On allait de surprises en surprises, aujourd'hui. Cette coloc promettait d'être fort... intéressante.

- Tu peux m'expliquer ?

Hum, personnellement je ferme ma bouche et leur laisse l'honneur de subir une potentielle colère. Moi, je n'suis pas lààà... Juan se contenta de regarder la scène et de se faire la plus discrète possible. Question discrétion, si elle le voulait, elle pouvait devenir totalement invisible.

-Il pleut des coloc, si tu veux vraiment savoir. Classe comme excuse, soit dit en passant.

- Euuuhh....ne me dit pas que c'est la quatrième colocataire ?

Ben quoi, ça gène qu'il y ait trois filles et un m... Ah merde, les chambres de deux. Bon bah elle savait ce qui lui restait à faire. Les deux jeunes filles sûrement amies avaient peut être envie d'être ensembles et on n'allait quand même pas les séparer, alors il lui restait plus qu'à partager la deuxième chambre avec Tenzin. Après peut-être qu'ils étaient partis sur de mauvaises bases, mais elle pouvait garder ses préjugés pour elle avant de connaître réellement la personne. Et puis c'est pas comme si elle était totalement asociale, elle pouvait très bien s'entendre avec lui. Bon, comme ça l'affaire était réglée.

- Si c'est elle la quatrième colocataire. Juan, Tenzin, je vous présente Yumi.
- Salut.

Simple, rapide, efficace. Bon ok, elle aurait pu faire mieux mais la fleme. Ils se connaîtront plus tard, là c'était pas vraiment le moment.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Dim 27 Avr - 22:05
-Il pleut des coloc, si tu veux vraiment savoir.

Oui merci, j'avais remarqué que c'était eux les colocs. Les bagages à côté ils servent pas pour la déco. Les deux inconnus me regardèrent bizarrement. Quoiiiii ? J'ai quelque chose au visage ? Mais je remarquai que la demoiselle au cheveux roses fixaient particulièrement l'ardoise que je tenait. Ahah ! Une explication s'impose ! J'ai la flemme de parler ! /SBAF/

"Je suis muette de naissance. Cette ardoise est mon seul outil de communication", finis-je par écrire et par leur montrer. "En attendant."

Maintenant j'espérais juste qu'ils ne critique pas le fait d'avoir une colocataire muette chez leur nouveau nid. Et puis sinon je les fous à la porte ! Mouahah !
Le garçon s'était mis à brandir son écharpe vers moi, en prenant garde. Il comptait faire quoi avec ? M'étrangler ? Ou m'étouffer ? S'il espérait me faire peur avec ça, il se met le doit dans l'oeil. Et puis qu'il me touche, et il aura un trou entre les deux yeux. Je suis sûre que la couleur rouge lui sied à merveille. Vilaine je suis. Mais il rabaissa sa fameuse "arme" pour me pointer du doigt en tremblant. Quoi encore ?

- Euuuhh....ne me dit pas que c'est la quatrième colocataire ?

Un petit bonjour au moins ? Ce na serait pas de refus. Et puis si, ça te pose un problème ? Tu veux te battre hein ? Vas-y j't'attends de pieds ferme ! ... C'est pas moi, c'est les cookies qui ont un effet secondaire.

- Si c'est elle la quatrième colocataire. Juan, Tenzin, je vous présente Yumi.

- Salut.

Je fis une petite révérence pour leur dire bonjour. Maintenant que les présentations étaient faites, fallait finir l'emménagement, définir qui dort où avec qui eeeeeet... Ranger la maison. Super accueil pour les arrivants. On dépasse tous les records pour les rangements. D'ailleurs, je sais toujours pas qui a fait ça moi ! Parce que je veux qu'on nous rembourse ! Je doute que ce soit Nagisa, elle est toute aussi en colère que moi. Donc il s'agirait d'un des nouveaux colocs ? Haaaaan, merci merci. La première chose que tu vas faire, cher nouveau coloc, c'est rembourser ! Elle est pas belle la vie Il est magnifique l'accueil de choc ? Reste plus qu'à savoir qui c'est. Je me brandis de ma fidèle ardoise et de mon petit feutre et commença l'interrogatoire.

"C'est qui qui a fait ça ?"

Vachement français. On dirait une grosse gamine qui pose la question, pas quelqu'un de sérieux. Oh et puis on s'en fout, le principale est de trouver le coupable. D'ailleurs j'suis pas mieux placée, je leur souhaite même pas la bienvenue ici. Je pris l'ardoise et... Vous connaissez la suite, flemme d'écrire plus.

"Bienvenue ici. J'espère que vous aimerez votre nouveau chez vous. Je vous propose de finir votre emménagement puis Nagisa et moi on rangera ce désordre."

Voilàààà ! Ça c'est mieux ! C'est pour paraître gentille, innocente, accueillante, bienveillante, accueillir des nouveaux colocs quoi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 28 Avr - 4:17


«Il pleut des coloc, si tu veux vraiment savoir.»

Ouais, expression "judicieusement" choisit étant donnée qu'il avait littéralement atterrit dans le salon de la petite maison. Pas sûr que la fille aux yeux mauves saisissent l'ironie cinglante de cette réponse. D'ailleurs, pourquoi elle ne parlait pas? Est-elle aussi timide que ça?

«Je suis muette de naissance. Cette ardoise est mon seul outil de communication. En attendant.»

écrit-elle alors sur la dites ardoise, comme pour offrir une réponse aux interrogations du tibétain.

Ah, cela expliquait tout! Par contre, il sentait qu'il n'avait pas fait une très bonne impression auprès de la nouvelle arrivante. Même si elle ne pouvait pas causer, il y avait une sorte de...d'ambiance pas géniale. Comme lorsqu'il avait adressé la parole à Juan. Oh, mais oui. Il avait beau être brillant sur le champ de bataille, il était un peu lent à la détente lorsqu'il s'agissait de relations humaines. Les règles de politesses lui faisaient un peu défaut, vu que ce n'était pas vraiment l'usage dans les gangs de pillards.

«Si c'est elle la quatrième colocataire. Juan, Tenzin, je vous présente Yumi.»

«Salut.»

Yumi hein. Japonaise. Bon, apparemment, l'agent du logement s'était bien foutu de sa gueule  quand il lui avait assuré "qu'il se sentirait comme chez lui" ici! Une allusion toute conne sur le fait qu'ils étaient tout les quatre issus du même continent. Génial, on mange du riz ce soir? N'importe quoi vraiment! Entre temps, Yumi fit une petite révérence en guise d'accueil, sûrement destiné aux deux autres,  vu que lui n'avait salué personne. Elle se redressa et se mit à écrire sur son ardoise. Ah, il allait falloir s'y habituer. Espérons qu'elle ne fasse pas de longs discours..!

«C'est qui qui a fait ça ?»

Eh? Il ne parlait pas couramment la langue alors les fautes lui, il ne les distinguait pas vraiment non plus. Mais ça sonnait un peu bizarre. M'enfin, qu'importe. Il avait au moins compris qu'elle cherchait le coupable de tout ce bazar. Bon et bien...

«Bienvenue ici. J'espère que vous aimerez votre nouveau chez vous. Je vous propose de finir votre emménagement puis Nagisa et moi on rangera ce désordre.»

Il eut même pas le temps de répondre qu'elle s'était déjà empressée d'écrire autre chose. Qu'est-ce que c'est que cette faon de changer d'humeur comme ça? Tsundere? Bon, il fallait se jeter à l'eau, il n'allait tout de même pas donner le plaisir à Nagisa de le dénoncer. Un homme assume ses conneries, que l'on se le dise. Il secoua légèrement son tissu et celui-ci vint s'enrouler autour de son cou, comme animé par sa propre volonté,  masquant légèrement le bas de sa bouche. Il plaça sa main derrière sa tête, le grattant et en regardant autour de lui.

«Ah, bordel, je vais devoir accomplir combien de missions pour rembourser tout ça...je crois que j'aurais besoin d'un peu de temps!»

Oui, oui, il n'avait pas vraiment répondu à la question, enfin il a plutôt fait comprendre que c'était lui le responsable. Pas besoin de s'excuser, il l'avait déjà fait auprès de Nagisa. Par contre, autre chose le titillait depuis quelques minutes. Il se demandait s'il était vraiment à sa place. C'est vrai, il débarque comme ça en brisant tout, il allait vivre avec trois gamines qui faisait la moitié de son âge probablement, et qui n'avait pas l'air de l'apprécier...et puis surtout, il ne voulait pas leur attirer des problèmes. Il avait quand même la moitié des commerçant à ses trousses. Il ne fallait pas les mêler à ses emmerdes. Il plaça ses deux mains devant son buste, les paumes tournées vers l'avant.

«Écoutez, je paierais, je ne sais pas quand, mais je paierais! Puis, ne vous dérangez pas pour ça, je vais ranger tout ça et après, je me casse. Je pense que je ne suis pas vraiment au bon endroit, l'agence a du faire une erreur..»

dit-il, un faux sourire sur les lèvres. Voilà, bon maintenant, il était officiellement SDF. À lui les nuits enchantées sous les ponts  et les douches gratuites les jours de pluies. Génial...




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mar 29 Avr - 11:50
Vus son regard elle n'avait pas comprit l'allusion dans ma phrase.

«Je suis muette de naissance. Cette ardoise est mon seul outil de communication. En attendant.» 

C'est vrais que si on le savait pas on ne pouvait pas le deviné.

«Si c'est elle la quatrième colocataire. Juan, Tenzin, je vous présente Yumi.»

«Salut.»

Juan est polie! Mais pas Tenzin. Il vas ce faire tapé sur le doigt.


«C'est qui qui a fait ça ?»

On dit " Qui est-ce qui à fait ça ? " En bon français. J'avais un sourire à cause de cette pensé.

«Bienvenue ici. J'espère que vous aimerez votre nouveau chez vous. Je vous propose de finir votre emménagement puis Nagisa et moi on rangera ce désordre.»

Ça c'est ce qui s'appelle passé du coq à l'âne. J'allais répondre à son interrogation mais Tenzin prit la parole.

«Ah, bordel, je vais devoir accomplir combien de missions pour rembourser tout ça...je crois que j'aurais besoin d'un peu de temps!»

C'est bien, tu dit que c'est toi! Tu porte tes bourses! Si jamais quelqu'un entendait mes pensé Je me ferais abattre sur le champs. Il tendit ses main devant lui, tourné vers nous.

«Écoutez, je paierais, je ne sais pas quand, mais je paierais! Puis, ne vous dérangez pas pour ça, je vais ranger tout ça et après, je me casse. Je pense que je ne suis pas vraiment au bon endroit, l'agence a du faire une erreur..»

Que... Que... Quoi ? Si tu cherche un coloc c'est que tu vien d'arrivé! C'est mort je te laisse pas habité à la rue!


-Stop! Pour sur que tu vas rangé, ça je ne le retire pas. Mais si tu na aucun autre endroit ou allé je t'interdit de partir!

Ma générosité est assez spécial quand une personne ma un peu énervé mais qu'elle à besoin d'aide après. Cela donnai souvent des réaction généreuse qui était prononcé agressivement et de manière pas souvent sympa, même si ça aidait la personne. Je suis bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Dim 11 Mai - 15:53


Deux pour le prix d'un

Olive ~ Magenta ~ Emerald ~ Violet




- Je suis muette de naissance. Cette ardoise est mon seul outil de communication. En attendant.

C'est... classe mais horrible. En fait c'est bizarre, Juan n'éprouvait pas de pitié pour elle, elle devait avoir l'habitude maintenant. Nan, c'était plutôt de l'admiration. Elle se demanda même si elle ne pourrait pas travailler dessus justement, c'est-à'dire faire une potion qui "guérissait" les cordes vocales ou qui lui permettrait de parler.

- C'est qui qui a fait ça ?

Elle se retint de montrer du doigt Tenzin comme une enfant, elle en avait déjà assez fait comme ça avec lui. Surtout qu'il se désigna tout seul, ce qui était drôlement plus pratique. Au moins, Juan retint que c'était un mec qui assumait ses conneries, enfin ! Y en a pas des masses, des comme ça moi j'vous le dit. Il remit son écharpe autour de son cou et qu'on se le dise, ça lui donnait un style de ninja super classe. Elle avait que des colocs super classe, c'est un point positif, non ?

- Bienvenue ici. J'espère que vous aimerez votre nouveau chez vous. Je vous propose de finir votre emménagement puis Nagisa et moi on rangera ce désordre

- C'est hors de question.

Ou comment foutre un blanc avec quatre petits mots de malheur. Nan mais c'est vrai quoi, c'était pas leur faute si tout était en bordel, c'était pas vraiment à elles de ranger.

- Je pose ma valise et on va vous aider.

Comme ça, elle impliquait directement Tenzin et il sera obligé de les aider même s'il doit déjà rembourser les trucs cassés. Dont soit dit en passant un écran plasma qui coûte la peau des fesses.

- Ah, bordel, je vais devoir accomplir combien de missions pour rembourser tout ça...je crois que j'aurais besoin d'un peu de temps!

Uat ? Des missions ? Juan se raidit à ces mots. Et si c'était un agent de GML ? Il va nous étrangler avec son écharpe pendant notre sommeil, si ça se trouve c'est un dangereux psychopathe. Tout d'un coup, elle était mal à l'aise de se tenir près de lui. Elle avait une soudaine envie de s'éloigner.

- Écoutez, je paierais, je ne sais pas quand, mais je paierais! Puis, ne vous dérangez pas pour ça, je vais ranger tout ça et après, je me casse. Je pense que je ne suis pas vraiment au bon endroit, l'agence a du faire une erreur..

C'est ça casse toi, j'ai pas vraiment envie de mourir, moi. C'est dommage s'il part quand même, elle s'était habitué à ce qu'ils soient tout les quatre. Oui, ça faisait que quelques minutes qu'ils se connaissaient et alors ? Il y a des gens dans la vie comme ça qui s'attachent vite, et puis c'est tout ! Mais s'il n'était pas le dangereux psychopathe qu'elle s'imaginait qu'il soit, c'était vraiment dommage.

- L'agence fait rarement d'erreurs.

Dans ces paroles, fallait détecter l'allusion au fait qu'il pouvait rester et qu'on ne le rejetterait pas. 'Fin, fallait vraiment bien le détecter.

- Stop ! Pour sur que tu vas rangé, ça je ne le retire pas. Mais si tu na aucun autre endroit ou allé je t'interdit de partir !

Ben voilà, Juan n'aurait pas dit mieux. Sauf qu'elle a toujours sa fierté. Attendez, dire à un gars de 30 piges "nan pars pas !", c'est flippant de la part d'une gamine de 16 ans, non ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mar 27 Mai - 17:26
- C'est hors de question.

SBAF. C'est un vent divin là. C'était simple et rapide, et je regardai la demoiselle avec une grimace. C'est mal de demander aux nouveaux colocs de ranger tout ce... Ça.

- Je pose ma valise et on va vous aider.

- Ah, bordel, je vais devoir accomplir combien de missions pour rembourser tout ça...je crois que j'aurais besoin d'un peu de temps!

Toi, t'as besoin d'une bonne correction, si tu continues de mal parler. Et puis, de quoi parlait-il ? Des missions ? Je doute qu'il fasse partie d'un centre d'agents secrets moi, s'il se bat avec une écharpe. Mis à part fouetter les gens avec, ça sert à pas grand chose.

- Écoutez, je paierais, je ne sais pas quand, mais je paierais! Puis, ne vous dérangez pas pour ça, je vais ranger tout ça et après, je me casse. Je pense que je ne suis pas vraiment au bon endroit, l'agence a du faire une erreur..

L'agence... Maintenant il fallait savoir à quelle agence il faisait allusion. S'il fait partie de GML, alors il ne reste qu'à le surveiller, et s'il fait un mauvais geste. Bang. À plus le Tenziiiin.

- L'agence fait rarement d'erreurs.

Argh, elle aussi elle vient de l'agence ? Pourvu qu'elle ne soit pas une ennemie elle aussi ! Enfin, sauf si elle ne nous veut pas de mal. Mouahah, je vais les interroger plus tard ces deux-là.

- Stop ! Pour sur que tu vas rangé, ça je ne le retire pas. Mais si tu na aucun autre endroit ou allé je t'interdit de partir !

Et puis, il a dû faire quelque chose avec l'annonce ou je ne sais quoi, s'il l'a prise ou non. J'allai dans la pièce d'à côté et cherchai une copie de l'annonce. Sauf que je la trouve pas. Y'a trop de papiers là ! Pourtant j'étais sûre qu'elle était là avant que je parte... Ah si, elle est là ! Un peu froissée, mais elle est là. Alors qu'on l'a imprimée il y a quelques jours. Et puis c'est rien, c'est qu'un bout de papier, et qu'on n'aura plus besoin dorénavant. J'apportai l'annonce au jeune homme et lui passai. Et je lui montrai à la suite mon ardoise.

"Donc c'est toi. Je ne sais pas comment tu as fait ça, mais il y a des priorités avant tout. Ah et, normalement si tu as vu cette annonce, c'est que tu as frappé à la bonne porte."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 7 Juin - 19:35
Retard:
 



Pendant un moment, il se senti un peu con. Juan fut la première à se proposer d'aider alors qu'elle n'avait rien à voir dans tout ce cirque. Non, c'était à lui et à lui seul d'assumer ses conneries. Il se sentit con également parce qu'il venait de lâcher le mot "mission" sans réfléchir. Que faire si l'une de ses gamines était un agent de GML, on pourrait le tuer dans son sommeil. Bon, apparemment personne n'avait fait de remarques, c'était passé inaperçu , enfin il espérait. Mais au cas où, ça lui donnait une raison supplémentaire de ne pas rester ici.

«L'agence fait rarement d'erreurs.»

Merci, cette phrase était une grande aide. Non mais sans rires, elle devrait être folle de joie de le voir partir, pourquoi elle disait ça? À moins qu'elle se cherchait une raison de le retenir mais...Ah non, mais c'est pas possible ça, qui voudrait de lui?

«Stop! Pour sûr que tu vas ranger, ça je ne le retire pas. Mais si tu n'as aucun autre endroit où aller, je t'interdis de partir!»

Attendez, attendez. S'il y a bien une personne qui a une très bonne raison d'être contente de le voir se casser, c'était Nagisa. Elle lui avait même collé un pain sur la gueule alors comment ça elle lui "interdit de partir"? Ah mais décidément, il n'arrivait jamais à comprendre les femmes. Même lorsqu'il était encore dans son clan de bandits au Tibet. À travers le monde, elles sont toutes pareilles...! En tout cas, elle a bien dit que ce n'était applicable que s'il n'avait nulle part où aller, non? Il n'avait dire que oui.

Entretemps, l'autre là, euh....Yumi avait disparu dans la pièce d'à côté avant de revenir avec un bout de papier tout froissé, qu'elle s'empressa de donner à Tenzin. Elle écrivit sur son ardoise avant de la diriger vers lui. Il faudrait qu'il s'habitue à ce truc, vraiment. Lui qui interrompait souvent les autres, ça serait difficile avec elle.

«Donc c'est toi. Je ne sais pas comment tu as fait ça, mais il y a des priorités avant tout. Ah et, normalement si tu as vu cette annonce, c'est que tu as frappé à la bonne porte. »

Ouais, il reconnaissait l'annonce mais ne broncha pas afin de ne pas se trahir. Il fit ensuite une grimace en lisant le papier, faisant mine ne pas reconnaître ce qui était écrit sur le papier. Il la bougea dans tout les sens en grommelant doucement puis la jeta en arrière comme un vulgaire...ben bout de papier.

«Et non, jamais vu cette annonce! Je n'ai qu'à retourner à l'agence de logement, ces cons me donneront  sûrement le bon truc. Ils font rarement des erreurs mais ça veut pas dire qu'ils n'ont font pas! Bref, euh, ben je vais nettoyer maintenant!»

dit-il, un sourire gêné dans le coin du visage tout en étirant ses bras en l'air, faisant craquer ses articulations. Voilà, il nettoie, il laisse ses coordonnées, enfin il n'en avait pas mais il trouverait un moyen de les joindre afin de les rembourser, il se tire et tout est bien qui finit bien. Enfin, si ces trois là ne font pas trop d'histoires.




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 15 Juin - 23:11
L'agence fait rarement d'erreurs.

Voila! Je suis d'accord! Je pense que je vais bien m'entendre avec elle. Oui je vois ça sur une phrase totalement anodine et alors ?

Stop! Pour sûr que tu vas ranger, ça je ne le retire pas. Mais si tu n'as aucun autre endroit où aller, je t'interdis de partir!

Il eu un air surpris, comme si c'était pas normal que je dise cela. Mais pour moi c'est tout à fait logique! Au pire ce ne sont que des objet! Bon le vase avait un valeur sentimental, mais... Mon oncle à toujours tout fait pour que je m'en débarrasse et ne vive plus dans le passé. C'est un mal pour un bien non ? Yumi qui était partit dans la cuisine revint avec l'annonce et la montra à Tenzin en lui tendant son ardoise. Je ne vit pas ce qui était écrit. Tenzin regardé l'annonce et n'eut tout simplement aucune réaction, puis dit :

-Et non, jamais vu cette annonce! Je n'ai qu'à retourner à l'agence de logement, ces cons me donneront  sûrement le bon truc. Ils font rarement des erreurs mais ça veut pas dire qu'ils n'ont font pas! Bref, euh, ben je vais nettoyer maintenant!

-Oui, l'erreur est humaine. Comme tombé des toit ?

La porte sonna pendant qu'on nettoyai le salon. Je parti ouvrir. C'était l'agent immobilier qui arrivait enfin. Je l'amena jusqu’à la salle. Il nous regarda et nous dit :

-Vous êtes tous la, on vas donc pouvoir commencer.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mar 24 Juin - 19:45
Yumi sortit de la pièce et revint ensuite avec un papier qu'elle tendit à Tenzin. Elle marqua aussi quelque chose sur son ardoise mais Juan n'arrivait pas à voir ce qu'elle avait marqué, c'était adressé à Tenzin. Celui-ci ne tarda pas à lui répondre.

- Et non, jamais vu cette annonce ! Je n'ai qu'à retourner à l'agence de logement, ces cons me donneront  sûrement le bon truc. Ils font rarement des erreurs mais ça veut pas dire qu'ils n'ont font pas! Bref, euh, ben je vais nettoyer maintenant !

Mais pourquoi il s'obstinait à vouloir partir ? Juan trouvait ça carrément stupide. C'est pas comme si on le mettait à la porte, non ? Même qu'elles insistaient toutes pour qu'ils restent. Quel paradoxe. Pourquoi, ELLES, s'obstinaient à ce qu'il reste ? Parce que c'était dans leur caractère, sûrement. Et que c'était dans le caractère à Tenzin d'avoir l'impression de déranger. Ils pouvaient très bien s'entendre, en plus, c'est pas comme s'il avait tué quelqu'un. Fin il a tué le vase à Nagisa et la télé, mais il lui avait rien fait à elle !

-Oui, l'erreur est humaine. Comme tombé des toit ?

- Et comme casser des trucs. Pourquoi tu tiens tant que ça à partir ? On ne t'a rien fait. A croire qu'on te met mal à l'aise.


Espérons juste que ses paroles lui donnent plus envie de rester que de partir, Juan n'était pas très douée pour manier les mots et à ce moment-là, ils étaient essentiel. D'un coup, elle sentit une grosse fatigue peser sur elle. Elle alla dans le salon pour ramasser les morceaux de vase. Plus la travail sera rapide, plus vite elle pourra aller se coucher.

- Pour  le vase, j'essayerai de le recoller j'ai ce qu'il faut. Et pour la télé, tu peux l'envoyer au bricoleur du coin elle est pas perdue.

On toqua à la porte et un homme bien habillé, qui faisait très professionnel entra, ce qui interrompit Juan dans son travail.

-Vous êtes tous la, on vas donc pouvoir commencer.

Si il commençait à faire une heure de paperasse, ils étaient pas encore couchés, surtout qu'ils avaient des tas de trucs à faire. En particulier convaincre Tenzin de rester, même si l'agent immobilier pourrait sûrement les aider sur ce point-là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sam 28 Juin - 22:14
HRP:
 

- Et non, jamais vu cette annonce ! Je n'ai qu'à retourner à l'agence de logement, ces cons me donneront  sûrement le bon truc. Ils font rarement des erreurs mais ça veut pas dire qu'ils n'ont font pas! Bref, euh, ben je vais nettoyer maintenant !

Mais pourquoi dit-il ça ? C'est vrai, peut-être est-il tombé subitement du ciel, mais il était bien venu pour chercher un endroit où se loger. Il n'est pas ici par pur hasard je pense. Et pis je... Héééééé ! C'est mal de jeter les papiers par terre ! déjà que t'as ravagé la baraque, la pollue pas encore pluuuus ! Vas-y, je vais t'apprendre à être écolo. Foi de Vio.

-Oui, l'erreur est humaine. Comme tombé des toit ?

- Et comme casser des trucs. Pourquoi tu tiens tant que ça à partir ? On ne t'a rien fait. A croire qu'on te met mal à l'aise.

Tomber du toit... Je levai légèrement les yeux pour voir un... Gros trou au toit. Ah, j'avais pas vu par contre. On est fichuuuuu ! Je respecte la personne qui réussit à le réparer, je suis trop nulle pour ça. Fin respecter, c'est dit vite fait hein. Je vais pas le vénérer comme un dieu aussi.
Juan n'avait pas vraiment tort, on peut croire qu'on lui fiche la trouille ! Mais on est pas des monstres naméo ! ... Enfin... Avec une fille avec deux loooongues couettes vertes, une autres aux longs cheveux roses et un autre avec les yeux vairons et qui de plus est muette, on peut se poser des questions /pan/
Puis une idée me vint en tête. Ouiiiiiii, haleluyaaaa ! On peut contacter la vieille si elle le connaît ! Enfin, s'il fait partie de Cooki. Il parlait de missions dans une agence à l'instant. Je pris mon ardoise et la lui montra, ma question écrite dessus.

- Tu as parlé de missions tout à l'heure. Et d'agence aussi. Quel est son nom ?

Puis après qu'il ait eu le temps de lire (puis les autres aussi, je leur montre quand même), j'effaçai ma question pour laisser place à une autre phrase.

- Parce que tu as attisé ma curiosité à ce sujet c:

Attention, je ne rigole pas là-dessus. C'est soit GML, soit Cooki. Et si c'est Cooki, j'appelle Mère-Grand. Ou je demande à Nagisa. Je me vois pas appeler quelqu'un au téléphone. Ou je fais le langage morse ! Ouais c'est une bonne idée ça !
Pendant ce temps, Juan se dirigea dans le salon pour ramasser les morceaux du vase de Nagisa. Je me tournai vers Tenzin et lui fit signe de venir nous aider. Bon, en fait je le tirai par le bras même, de peur qu'il nous fasse une sorti en mode "ninja"

- Pour  le vase, j'essayerai de le recoller j'ai ce qu'il faut. Et pour la télé, tu peux l'envoyer au bricoleur du coin elle est pas perdue.

Elle est gentille Juan, de vouloir nous aider. Mais ce n'est pas à elle de faire ça. Je ramenai alors un bol pour qu'elle puisse mettre les morceaux du vase. Une fois fait, je pose le bol sur la commode et regarde la télé avec un air... Dégoûté. Zut, je peux plus regarder mes séries moi maintenant. alors encore une fois je pris l'ardoise, j'écrivit dessus et je montrai aux trois autres.

- Qui m'aide ?

Sauf que voilà, ça toque à la porte. Mais qui ça pouvait bien être ? Vous voyez pas l'énorme trou dans le toit là ? Pour comprendre qu'on est un peu occupés ! Et mais c'est qu'il continue de toquer, le bougre ! Il est aveugle en fait ! Nagisa accourut à la porte ouvrir au fou qui ne faisait que toquer. C'est qui lui ? Ah mais je l'ai vu quelque part là ! Quand on a demandé d'avoir des colocs ou je ne sais quoi ! Ouais, ben j'oublie les têtes qui m'intéresse pas, problème ?

- Vous êtes tous la, on vas donc pouvoir commencer.

Vous êtes tous là. Vous êtes tous là... Tous. Donc Nagisa, Juan et moi. Et Tenzin aussi ? Donc il ne se serait pas trompé de destination ? Je montrai mon ardoise à l'agent immobilier. Bah oui, comme ça il nous dira si c'est bien Tenzin qui est notre coloc ou non.

- Excusez-moi, avant de commencer, pouvez-nous dire si cette personne est bien notre 4e coloc ? Je pointai en même temps Tenzin du doigt pour lui montrer de qui je pouvais bien lui parler.

S'il répond que oui, je saute de joie en poussant des cr... Je saute de joie donc.

- Mr Sashi ? Oui, bien sûr, nous avons discuter ensembles pour son nouveau logement.

Biiiiiiiingo ! Mouahah, tu ne peux plus nous échapper, ninja à l'écharpe. Tu es à nous maintenaaaant ! Je le regarde avec un sourire. Si tu croyais nous berner comme ça, t'as tout faux. Rien ne peut tromper un agent comme moi. Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 29 Juin - 9:25


«Oui, l'erreur est humaine. Comme tomber des toit ?»

«Et comme casser des trucs. Pourquoi tu tiens tant que ça à partir ? On ne t'a rien fait. A croire qu'on te met mal à l'aise.»

Il vit Yumi lever la tête pour admirer la magnifique ouverture qu'il avait créé en arrivant dans ce qui devait être sa nouvelle maison. Tenzin était un type débrouillard, quand on a vécu pendant des années comme un vagabond,  on acquiert des compétences qui peuvent parfois s'avérer utile; la couture, le bricolage, la cuisine avec peu d'ingrédients. Il pourrait s'occuper de ce toit sans trop de soucis. Mais il repensait à ce que Juan disait. Non, effectivement elles ne lui avaient rien fait mais oui, il se sentait mal à l'aise. C'était un homme à problèmes mais c'était ses problèmes justement. Mêler ces jeunes filles à ses histoires sordides, ce n'était pas correct, même venant de lui!

«Tu as parlé de missions tout à l'heure. Et d'agence aussi. Quel est son nom ?»

Il venait à peine de finir de lire sa phrase qu'elle s'empressa de l'effacer pour en écrire une autre. Elle tourna une fois de plus l'ardoise vers lui et les deux autres.

«Parce que tu as attisé ma curiosité à ce sujet.»

Merde, ce n'était pas passé inaperçu! Il fit les gros yeux et recula de quelques pas avant de prendre une grande inspiration puis lâcher un gros soupir. Ah lui et sa grande gueule, il va falloir lui apprendre à la fermer! Et puis ce n'est pas le moment, y'a du rangement à faire là. Et maintenant les deux autres voudront le savoir aussi. Il se tourna vers Nagisa et Juan. Elles étaient déjà en train de commencer à ranger, tout en jetant de bref coups d'œil dans sa direction, dans l'attente d'une réponse de sa part.

«Euhh...rangeons d'abord, on en discutera après, enfin on verra, hé-hé-hé!»

bafouilla-t-il d'une voix plutôt basse.

La fille à la chevelure acquiesça et lui prit le bras et le tira vers le milieu du salon. Oh ça va, il n'allait pas s'enfuir, même si l'idée avait germé dans son esprit.

«Pour  le vase, j'essayerai de le recoller j'ai ce qu'il faut. Et pour la télé, tu peux l'envoyer au bricoleur du coin elle est pas perdue.»

Ok, aider les autres, ça il savait faire au moins. Il se mit à genoux et se mit à ramasser les morceaux du vase et à chercher ceux qui auraient pu se retrouver sous un gros meuble. Yumi disparu quelques secondes avant de revenir avec un bol qu'elle posa par terre et dans lequel et mit les morceaux du vases qu'elle avait récupéré. Tenzin fit de même. Pendant qu'il cherchait quelques morceaux récalcitrants sous une commode, il entendit le bruit de la craie sur une ardoise. Il se tourna vers la petite muette.

«Qui m'aide ?»

avait-elle écrit, un regard vers la télévision. Ah oui, ça devait être lourd. Il mit les derniers morceaux dans le petit bol puis se leva. Au moment où il se saisit de l'écran, quelqu'un cogna à la porte. Une grosse boule traversa la gorge du tibétain. Et si c'était les commerçants enragés de tout à l'heure? Inconsciemment, il fit un pas en arrière, quasiment prêt à bondir vers la fenêtre arrière si c'était le cas. Plus inquiétant, ça ne s'arrêtait pas de toquer. Mais bon sang, quand personne n'ouvre, c'est qu'il n'y a personne et on passe son chemin, alors pourquoi ça insistait comme ça? Nagisa finit par se décider à courir vers la porte. Le stress de Tenzin atteignit son paroxysme lorsqu'il entendit les bruits de pas se rapprocher du salon.

«Vous êtes tous la, on vas donc pouvoir commencer.»

M-m-mais? Ah non, c'est pas vrai! Pas lui! Tout mais pas ça! C'était le type de ce matin, le mec qui bossait au truc immobilier...Bon ben, c'est mort pour lui, il ne pourrait pas mentir plus longtemps.

«Excusez-moi, avant de commencer, pouvez-nous dire si cette personne est bien notre 4e coloc ?»

écrivit-elle pour le bonhomme, tout pointant le brun du doigt. Mais bien sûr, allez c'est bon, acharnez-vous, de toute façon c'est foutu. Le regard blasé, il fixa l'agent immobilier, attendant la réponse très évidente qu'il allait sortir.

«Mr Sashi ? Oui, bien sûr, nous avons discuté ensembles pour son nouveau logement.»

Pan, direct dans la gueule de notre Pinocchio en vert. Bon, il pourrait très bien prendre le mec par l'épaule et hurler un "Mais oui, mais ce n'était pas cet appartement mais un autre n'est-ce-pas? Dites leurs, allez!" mais bon, même dans la gaminerie et l'imbécilité, Tenzin avait ses limites.

Le tibétain fit un sourire gêné tout en se grattant la tête,  ricanement tout doucement comme un enfant que l'on venait de prendre en flagrant délit en train de faire une bêtise. Bon alors, récapitulons: vol avec fuite, dégâts matériels et mensonges éhontés et démasqués en plus...plus idiot que lui en ce moment ne pouvait pas exister. Il se mit à fixer les regards perçant des 3 jeunes filles braqués sur lui. Il joint ses deux index, les appuyant l'un contre l'autre, le regard fuyant, ses pupilles effectuant des va-et-vient de haut en bas, de gauche à droite.

«Ha..ha..ha. Je..je peux tout expliquer.»




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Mag, Emerald, Vio] Deux pour le prix d'un.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Deux pour le Prix d'Un...
» Kago & Dante / Deux pour le prix d'un
» Deux mascottes pour le prix d'une !
» Une question pour le prix de deux ! ( Je blague)!
» et ça fait un pour mon estomac, deux pour ma bite (jordan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agence Cooki :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-