AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV Alice + libre] And I've always lived like this, keeping a comfortable distance ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Messages : 1953
Membre souvenir
Membre souvenir
Lun 17 Nov - 21:03
Et gnagnagna, bande de bouffons ! Bien sûr que non que j’ai pas craqué pour Maelyss. J’ai… ‘fin je la trouve super cool comme fille c’tout… Ethan monta la dernière marche. Si j’avais le béguin pour une meuf ça se saurait ! Pff n’importe quoi celui-là. Le mec il est amoureux, il veut que tout son entourage le soit aussi nan mais okay, pas de soucis. Il continua d’avance dans le couloir sombre de l’étage en râlant intérieurement. Si t’as a flashé sur une blonde c’est pas ma faute, j’suis pas obligé de faire pareil, pff nan mais va te pendre gars. Quelle mauvaise foi… Il aimait bien faire chier les autres sur ça mais quand il était pris pour cible, ça le refroidissait direct. Fuuuh fait ièch, il est où l’interrupteur ?
Grincement.
... Nan par contre on va se calmer tout de suite avec les bruits chelou s’il vous plait. Un frottement suivi d’un bruit de truc qui tombe. Sa respiration se bloqua. Apnée maggle. Ca provenait de la porte du fond, alors le jeune brun décida d’y aller prudemment, like un agent. C’est pas rassurant, c’est pas rassurant… En plus j’ai rien pour me défendre. A part mes poings. Si un taré sort de la pièce avec une kalach’ mais je tiens pas deux secondes ! Il déglutit. Allez rend fier tes niggas en bas… Ethan défonça la porte à coup de pied style le FBI, et se rua dans la pièce. Pour tomber nez à nez avec…
Un chaton.
Vous entendez cette musique ? La douce musique de l’abruti et de la honte. Un délice auditif. Ethan planta ses yeux de jais dans ceux du chaton. Electricité entre les deux. Depuis quand Gab à un chat sérieux ?

- Maow.
- Taggle.

Comment ça je suis un sans cœur ? Mais putain j’ai failli avoir une crise cardiaque à cause de ce sac à puces ! J’AI UNE ENVIE DE BARBEC’ PAS VOUS ? Le félin fit de petits bonds maladroits et se mit jouer avec un mouton de poussière sous le lit. Gabriel, on voit bien que tu sais faire le ménage. Soupir. Bon je vais leur dire quoi ? « Eh en fait notre monstre c’était un chaton. Ah ah c’est con hein ? » PUTAIN C’EST LA HONTE OUI. Son attention se reporte sur le petit chat qui était en train de faire ses griffes sur les rideaux de Gabriel, minuscule peluche qui titube ensuite sur son lit pour essayer de sauter sur sa table de nuit. Cette scène tira un fin sourire au ténébreux. La vache faut filmer ça, Ethan qui s’attendrit devant un… chat. Il secoua la tête et s’apprêta à quitter la pièce lorsque le félin bondit vers lui et vint se frotter entre ses jambes.

- Mais… mais casse-toi kjdnzjf !

Il tenta de le repousser de son pied mais il perdit vite l’équilibre et tomba en arrière. Dans la chute il tenta de se rattraper à l’étagère mais il emporta avec lui ce qu’il y avait dessus. La boite en carton tomba sur sa tronche. FUUUUUUUUUUUH. Le brun essaya de se dépêtrer de là, mai sentit un truc au niveau de son entre jambes. Hein ? Il retira le carton de sa tête. Freeze. Le chaton était entrain de s’y frotter. AAAAARGH. Il le repoussa encore une fois avec un… masque de clown (wadzeuf man ?) et recula en arrière pour installer une distance entre eux. Barre toiiii. Va retrouver tes potes au lieu de vouloir jouer avec mes burnes. Pervers. Mais visiblement, le félin avait pas envie. Il avait trouvé un nouveau compagnon de jeu, pas question de le laisser filer. Regarde consterné. La boule de poil sauta sur les jambes d’Ethan qui était toujours assied par terre. Soupir. T’es chiant. S’il avait son katana il en aurait déjà fait des nems. Mais bizarrement… Il avait pas envie de lui faire du mal. Il avait un truc différent ce chat. Mise à part le fait qu’il était tout noir, avec une tache blanche au niveau de son œil droit. Il ne l’avait pas attaqué contrairement à la moitié des félins de Chantilly qui ont attenté à sa vie plusieurs fois. Le jeune homme lui caressa du dos de son index le dessus de sa petite tête pelucheuse. Ronronnement. Purr purr. T’as pas de collier ? En plus t’es un nouveau né toi j’me trompe ? Tu devrais pas gambader tout seul comme ça, sérieux. Imprudent va.
Bon visiblement le feeling passe direct. Ethan a jamais eu l’instinct paternel voire fraternel mais il craque complètement et le chaton se blottit carrément contre lui en lui lançant des regards passionnés qui ont l’air de dire « t’es mon nouveau papa t’es mon nouveau papa dis c’est vrai t’es mon nouveau papa ». Ridicule, niais et mièvre. Mais ça l’empêche pas de sourire bêtement lorsqu’il sent la minuscule langue râpeuse du mini chat lui lécher la mâchoire. Comment je vais t’appeler ? J’hésite entre Kick-ass, Nicotine et Pepito. Il a jamais été doué pour trouver des noms. Bon va pour Kick-ass. Parce que oui, tu me casses le cul mais j’t’aime bien quand même. Ethan se releva enfin et s’épousseta. Faut que je te présente aux deux pigeons d’en bas. Tourtereaux Ethan, tourtereaux. Ouais c’pareil. Mais le chaton ne suivit pas tout de suite le jeune homme et fourra sa bouille dans le masque de clown. En voyant ça, une idée jaillit dans l’esprit sadique du brun. Kick-ass t’es un génie.

Après avoir enfilé un sweat appartenant à Gabriel – oui ben il fait froid puis il a l’habitude que je lui pique des fringues – par-dessus son t-shirt, il fourra son chaton dans la poche de devant et enfila le masque affreux d’Halloween. Ils vont se chier dessus. Ethan sortit de la chambre et s’apprêta à dévaler les escaliers lorsqu’ils les aperçu tous les deux entrain de monter. Shit. Alice était accrochée au bras de Gabriel comme si ça vie en dépendait ah ah. Le brun se cacha dans le recoin du couloir et attendit qu’ils passent pour lâcher un :

- Hellooo ~ !


Voix de sadique à la Scream. Ils se retournèrent. Hurlements. Gabriel se ressaisit le premier, et prit d’un élan de courage - pour faire style jor le bg devant Alice etou - , se rua sur lui. Ethan n’eut pas le temps de défaire son masque pour lui dire que c’était juste lui qu’ils basculèrent tous les deux en arrière. BAM. Baston baston baston ! Le ténébreux bloqua facilement le poing qui plongea vers son visage.

- Argh mais t’es con c’est juste moi ! Il enleva son masque. Bonjour. Puis il éclata de rire en voyant la tête de Gab. Meeeeec, t’es trop friable. Calme tes neeeeerfs.

- Maow.
La tête du félin sortit du sweat d’Ethan, ‘fin de Gab à la base, mais maintenant c’est à Ethan. ‘fin z'avez compris.

- Kick-ass je te présente Gabriel et Alice, Gabriel et Alice voici Kick-ass. Bref maintenant que les présentations sont faites, ça te dirait mec de virer ton corps du mien. Nan parce que je sens tes boules et c’est pas c’qu’il y a de plus agréable tu vois. C’est même gênant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mar 25 Nov - 13:42
Ayant les yeux clos, elle pouvait difficilement discerner les rougeurs de Gabriel lorsqu’elle lui avait posé sa question, mais en revanche ça ne l’empêchait pas de sentir sa gêne. S'il est aussi gêné c’est qu’il doit avoir une petite amie et qu’il ne veut pas parler du sujet fragile qu’est l’amour non ? Flute, je suis parfois trop indiscrète, songea la douce anglaise alors qu' une moue se dessina sur son minois mais comme il faisait un noir le plus complet on pouvait difficilement percevoir son expression faciale. Allez Alice ne te dépite pas avant d’avoir entendu sa réponse.

- Euhm... Si j'étais amoureux... Bah... Je pense que j'attendrais un certain moment pour le faire. Mais j'te vois venir avec tes cadres roses et gnan gnan ! Nan, c'est pas mon genre. J'attendrais un moment comme ça à l'arrache et quand ça viendra, ça viendra... Et j'improviserais ! Like a boss ! Mais bon j'suis une tanche en amour. Ce qui explique pourquoi j'ai jamais eu de copines...

L’énorme poids que ses inquiétudes lui faisaient subir sur ses frêles épaules, disparu en un instant comme un nuage de fumée sur lequel on soufflait. Pouf magie ! Il venait d’affirmer qu’il n’avait jamais eu de petites amies ! Vous rendez vous compte de ce que cela veut dire !? Oh mon dieu je ne devrais pas me réjouir car au fond c’est assez triste de n’avoir jamais connu l’amour (enfin je dis ça mais je n’ai jamais connu le grand Amour (avec un grand A) et ce n’est pas pour ça que je me porte mal) mais je ne peux m’empêcher d’être soulagée… Serais-je en train de devenir une véritable égoïste qui ne fait attention qu’à son propre et unique intérêt ? ….. Non je ne suis pas égoïste voyons ! Je suis… amoureuse ? Uhm... Alice très chère vous divaguez, serait probablement en train de lui dire le Chat du Cheshire s’il fut ici. Bon quoiqu’il en soit, Gabriel était plus quelqu’un qui attendrait le moment propice pour déclarer sa flamme à celle qui l’aime et il ne passerait pas par quatre chemins d’après ce qu’elle avait compris.

- Et toi ? Comment comptes-tu te déclarer si t'aimes quelqu'un ? Directement ou t'attends ?

- Uuuuuuh… Tu vas sans doute me prendre pour une fille à l’esprit encore bien arriéré mais… mais je crois encore au prince charmant, dit-elle un air embarrassé au visage. J’attendrais que ça soit lui qui fasse le premier pas. S’il ne vient pas c’est que… c’est qu’il n’a sans doute aucun sentiment pour moi.

Déclara-t-elle en relevant sa tête blonde vers lui en souriant ! Un faux sourire bien évidemment, pour qu’il ne se fasse pas de mourons. Le prince charmant… Oui elle y croyait. Elle y croyait dur comme fer, car Alice était encore une jeune fille innocente, bercée par la douce mélodie des contes de fée de petites filles et non confrontée à la réalité tristement décevante. Mais peut-être qu’en allant au Night’s Club avec les deux bruns tout à l’heure elle allait changer sa vision des choses et comprendre que la vie ce n’était vraiment pas un cookie. En attendant, son prince se laissait un peu désirait… La demoiselle adressa un regard en coin à Gabriel, puis secoua la tête faisant virevoltait ses cheveux dorés. Un bruit sourd se fit entendre à l’étage ce qui paniqua complétement la jeune fille, elle secoua Gabriel pour aller sauver Ethan qui était surement en train de se faire séquestrer dans une chambre du fond par des cambrioleurs ou des violeurs ou des assassins ou des tueurs à gage ou des monstres ou des démons ou des esprits maléfiques ou des créatures mystiques ou encore pleins d’autres choses terrifiantes pour elle ! Le brun qui connaissait à présent toutes les astuces pour tranquiliser la belle blonde se mit à lui caresser avec douceur sa chevelure or et planta ses iris pourpres qui feraient sans doute honte au rubis, dans ses yeux cobalts

- T'inquiètes pas ! Avec moi dans les parages, ces saletés ne te toucheront pas...

Oooooooooooooow il est trop choupiiii. Un sourire attendrit se dessina sur ses lèvres rouges tandis que le jeune homme se leva pour savoir ce que bon dieu fabriquait Ethan là haut ! On pouvait difficilement émettre des hypothèses tant ce dernier était si imprévisible et impénétrable. Il pouvait très bien se sauvait par la fenêtre comme être entrain de danser la samba parce qu’il avait bu une canette de bière de trop entre temps. Gabriel, qui semblait avoir un mal fou à se repérer dans le noir, avança à l’aveuglette manquant de se cogner contre un mur. Buuuh le pauvre, il a failli finir aplatit ! Il réussit en revanche à s’emparer de l’épée qui trônait fièrement au-dessus de la télé. Alice écarquilla ses grands yeux bleus ne comprenant absolument pas pourquoi il… ooooh elle venait de comprendre finalement. Il allait terrasser les monstres comme un véritable samourai. Elle avait hâte de le voir à l’œuvre alors elle le suivit de près, de trèèèèèèès près pour ne pas le perdre de vue. Ils n’avaient pas pensé à rallumer judicieusement la lumière, complétement plongés dans l’ambiance morbide du jeu Evil Within bouuuuuh.

- Le chevalier Gabriel va trancher du monstre ! BULIAH !

- J’espère que tu sais te servir de cette arme,
dit cependant la demoiselle un tantinet inquiète d’une voix chevrotante, car mine de rien c’est une sacrée épée que tu as là ! Il ne faudrait pas blesser l’un d’entre nous, je n’ai pas envie de nous voir à l’hôpital…

Cette nature pessimiste qui prenait parfois le dessus quand elle était dans un état de stress inexplicable la rendait assez triste. Prenant leur courage a deux mains, les deux amis montèrent les quelques marches qui les séparaient de l’étage supérieur là où Ethan devait normalement se trouvait. La tension était palpable, leurs respirations étaient le seul bruit de fond qui tranchaient le silence morbide qui régnait en maitre au-dessus de leur tête. Brrrr… Alice se rapprocha encore de Gabriel et s’accrocha à son bras lorsqu’ils atteignirent enfin l’étage.

- Hellooo ~ ![b] murmura une voix totalement vicieuse et donc inconnue de la belle blonde.

Alice sursauta et se retourna subitement en criant d’un cri strident à vous percez les tympans tellement le son était aigue ! Rho vous connaissez ce qu’est une fille qui crit comme une folle non ? Eh bien voilà la démonstration en direct si vous n’avez jamais entendu ce cri perçant. Son hurlement d'effroi s’accentua lorsqu’elle croisait l’affreux visage d’un clown tout droit sorti des films d’horreurs. Pauvres oreilles de Gabriel qui était juste à côté de la demoiselle. Lui aussi avait avait hurlé mais plus par la surprise que par la peur, alors il chargea et sauta littéralement sur l’inconnu. Ce dernier poussa un cri de surprise rauque, cette fois très connu de la petite blonde et bloqua d’un geste rapide le poing que Gabriel tenter de lui adresser. C’était la technique d’un agent secret aucun doute, ou du moins c’était la technique de quelqu’un très doué au corps à corps, habitué à ce genre d’attaque surprise. Alice observa désormais la scène silencieuse, bizarrement plus du tout effrayée.

[b]- Argh mais t’es con c’est juste moi ! Bonjour.


Déclara… Ethan. Devant cette scène absolument cocasse, Alice ne put s’empêcher de pouffer de rire à cause de la baisse subite de nervosité. C’était l’effet de son stress qui s’estompait peu à peu… La jeune fille se rapprocha des deux garçons (qui se chevauchaient toujours) tenant absolument à voir la tête que tirait Gabriel ; tête qui était totalement hilarante. Le rire de la blonde s’intensifia mais elle tenta de le masquer du mieux qu’elle pouvait en leur offrant son dos tandis que son visage était tourné vers le mur. Le pauvre, il ne semblait pas comprendre ce qui lui arrivait. Il fallait le voir plonger sur le clown comme un héros qui fonce sur un boss final, c’était absolument prenant. Entendant le rire taquin d’Ethan, Alice partit à son tour dans un fou rire incontrôlable en plaquant sa petite main contre sa bouche.

- Meeeeec, t’es trop friable. Calme tes neeeeerfs.

- Gabriel tu as été tout simplement magistralement héroïque !
réussit à dire Alice en se re-retournant vers eux entre deux rire.

- Maow.

Plait-il ?? La demoiselle, s'arrêtant de rire, tendit l’oreille en leur demandant de se taire. Venait-elle d’entendre un miaulement ou son esprit lui jouait des tours ? Eh non, pour une fois son esprit n’avait rien avoir avec ce petit miaulement, car une mignonne petite tête toute pelucheuse sortit du sweat d’Ethan (qui ne portait pas de sweat tout à l’heure… Etrange…) en ronronnant comme un petit moteur.

- OOOOOOOWW IL EST TROP CHOUPIIIIII !!

Alice s’attendrit immédiatement devant cette petite bouille trop kawaiiiii, ses yeux se remplissant immédiatement de millions de petites étoiles lorsqu’elle vit le chaton sortir complétement du sweat du jeune ténébreux. Il était tout noir, seulement une tache blanche contrastait avec le reste de son corps.

- Kick-ass je te présente Gabriel et Alice, Gabriel et Alice voici Kick-ass.

Kicck-Ass… Non mais qu’est-ce qui lui à prit de le nommer ainsi !? Ethan et la finesse ça faisait définitivement deux, pensa la jolie blonde en soupirant en levant les yeux au ciel.

- Bref maintenant que les présentations sont faites, ça te dirait mec de virer ton corps du mien. Nan parce que je sens tes boules et c’est pas c’qu’il y a de plus agréable tu vois. C’est même gênant.

- Je dirai même plus : c’est assez ambiguë, les taquina-t-elle en détaillant leur position avant d’exploser de rire.

Une fois la boutade digéré, elle se précipita vers le petit chat qui était venue jusqu’à ses pieds pour miauler. OOOOOOOW IL EST TROP MIGNOUUUUUU. Elle s’en saisit avant de le coller contre son visage en le caressant de doux mouvements de tête. Elle sentit la langue rose du chaton lui léchait le nez avant de la regarder avec des yeux tout ronds. OOOOOOOOW. Elle le câlina et le serra doucement contre sa poitrine généreuse, où il déposa ses petites patounettes toutes pelucheuses. Elle déposa un tendre baiser sur le dessus de sa petite tête et le leva de sorte à ce que sa bouille soit pile en face de ses prunelles cobalts. Décidément il était vraiment troooooop mignon.

- Ou l’as-tu trouvé Ethan ? Demanda-t-elle d'une voix fluette au jeune brun qui récupéra sa boule de poil. Je croyais que tu n’aimais pas les chats, je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Mer 26 Nov - 15:08
Fait chaud vous trouvez pas ? Bon, aussi j'avais oublié d'enlever ma veste, et j'étais en plein câlin. Con de moi, faut que j'enlève ma veste. Mais plus tard. J'aime pas être interrompu dans ce que je fais. Je me préparais à entendre ce qu'Alice allait dire, histoire de tout noter dans ma tête, et en essayant de ne pas oublier. Car ouais, ça dépend des fois mais il m'arrive d'avoir aussi bien une mémoire à chier qu'une bonne mémoire. Imprévisible je suis. J'attendais quelque seconde, puis elle parlait. Et ça m'avait surpris... Comme ça elle croyait encore au prince charmant ? Ça n'existe pas à notre époque, malheureusement pour les demoiselles qui y croient encore. Enfin, j'crois bien qu'un jour on se fera envahir dans les monstres et que comme dans un RPG des héros les repousseront donc bon, pourquoi pas ? Mon amie avait l'air plutôt embarrassée. Apparemment, ça serait à moi de faire le premier pas... Fuck ! Faut que j'prenne mes burnes en main quoi. Le premier pas, je le ferais, une fois que je serais sûr de ce que m'avait dit Ethan, et une fois que j'aurais accumulé assez de courage en moi pour le faire, car pour ce genre de truc, j'suis pas courageux. Je suis un couard, et je le sais très bien. Elle releva sa tête vers moi, avant de sourire... C'est moi ou ce sourire n'était pas très vrai ? J'allais quand même faire genre que j'y avais cru et je levais ma tête à mon tour.

- Oh, je vois... Je ne te trouve pas ni arriérée ni stupide. Nous avons chacun notre propre vision des choses, et chacun fait ce qu'il veut à sa manière, aussi bien en ce qui concerne par exemple la cuisine, le sport ou l'amour... T'as ta façon de faire les trucs qui t'est propre, et moi aussi j'fais les trucs à ma manière. Tu te trouves arriérée mais je trouve que ça te va bien... C'est comme une princesse qui croit au prince charmant ! Enfin pour moi, une princesse c'est un bon compagnon de route qu'on sauve généralement, et qui tombe amoureuse du héros ou une connerie dans le genre, et qui sait se battre... Sois patiente Alice, je suis sûr que le prince viendra. A cheval, à dos de dragon, sur une autruche, à pieds, en chevauchant une tornade, ou en se la jouant ninja... Ça n'a pas d'importance. Juste... Il viendra. Un jour, un ami m'a dit que tout le monde à une moitié dans le monde. Je suis sûr que tu en as une, et que moi aussi. Maintenant, manque plus qu'à trouver la bonne personne...

... Ouah. C'est moi qui vient de dire ça à l'instant ? J'ai fumé quoi moi aujourd'hui ? A moins que ça soit la bière qui fasse effet, mais une si faible quantité ne suffit pas à me rendre ivre. C'est vrai, qui pourrait être bourré après une gorgée de bière ? Je sais pas, mais cette personne n'aurait AUCUNE résistance à l'alcool. D'un coup, un bruit sourd retentit, en provenance de l'étage. Ow shit... Je le sentais pas là. Ethan était en danger ? Pourtant il est sûrement plus fort que moi... Merde, y'a quoi à l'étage ? Un Behemoth ? Un démon ? Chaos ? Un dragon ? Un zombie en armure increvable ? Grima ? Nyx ? Le Chevalier Noir ? Madara ? Bon, je m'arrête ici, la liste est longue. Mais si il était dans la merde, il fallait que nous montions. Après avoir fait ce que je venais de faire à mon amie, j'étais un peu gêné et je pris mon épée de déco, manquant de me vautrer contre ma télé. Si je l'avais perdue, j'aurais gueulé comme un démon et je me serais transformé en démon renard à 9 queues, rien que ça. En parlant de mon amie, elle me demanda si je savais me servir de mon arme. Je baissais la tête en mode déprimé.

- Buhuhu tu m'enfoooonces je sais je n'ai aucuuuun talent ! Je relevais la tête, prenant un air déterminé et regardant dans la pénombre de chez moi. Mais... J'y arriverais. J'ai appris des nombreuses techniques de mes jeux, et puis, si quelqu'un doit aller à l'hosto, c'est moi. Ça sera un signe de ma faiblesse. Je ne te blesserais pas, promis.

M'oui dans le domaine de l'épique, je me débrouille pas mal. Parfois, je devrais faire acteur, mais j'aime pas qu'on me regarde faire des trucs en public, donc autant pour moi. Avec un élan de courage, nous montâmes les marches pour aller à l'étage. Il n'y avait aucun bruit, a part le très léger bruit de nos pas et de notre respiration. On se croirait tellement dans un survival horror ! Ça gère. J'commence a avoir la hype là ! Alice se rapprocha de moi et s'accrocha à mon bras, avec un air apeuré... La pauvre. J'allais peut-être un peu la charrier dessus... M'oh j'suis vilain. Puis, une voix que je ne connaissais pas se mit à dire un truc... OH MY GOD UN BOSS. J'avais crié de surprise, et non de peur. Il en fallait plus pour me faire peur... Mon amie criait au même moment que moi, avec un cri perçant digne d'une fille de films d'horreur. Mes oreilles... Elles étaient violées... 25% DE MON AUDITION EN MOINS. ZOHOZHOZHT. MES TYMPANS ! Je chargeais sur l'inconnu, après avoir fait tomber mon arme sans le vouloir en criant. C'est qui ce type avec son masque de clown ?

-Bienvenue dans l'imagination cheloue et bizarre de Sapph-

Nous y voila... Au sommet de ce palais de cristal noir. La salle du trône... Il y régnait une atmosphère oppressante. Une puissante aura noire pouvait s'y faire ressentir... Nous avancions prudemment, moi, guerrier de la lumière, avec une arme sacrée surpuissante et Alice, magicienne multifonctions, et sa grande robe blanche et ses sorts. Nous voila devant le trône. Quelque chose y était assis... Un démon de taille humaine, mais avec un air assez flippant, une puissante aura et un visage qui me rappelait pas mal le joker. Avec une lance gigantesque, les yeux fermés, les ailes pliées. D'un coup, il ouvrit les yeux et se levait.

- Ouvres ton coeur aux ténèbres, misérable humain. Acceptes la noirceur en ton sein, et rejoins mon armée...

Dixit-il en me pointant de son long doigt griffu. Je le regardais avec fureur, tenant la poignée de mon arme en mains.

- Jamais... Je suis venu ici pour te tuer, pas pour te rejoindre. Et quand bien même... Je suis les ténèbres absolues !

Mes yeux rouges brillèrent et je lui fonçait dessus, avant de lui asséner un puissant coup d'épée, qui était devenue noire.

-Retour à la réalité-

J'avais chargé sur le type avec son masque. J'ai pris quoi pour avoir une telle imagination ? Demandez à mon père, je ne suis pas garant de ce qui arrive. Je lui avais littéralement sauté dessus, nous étions tombés par terre. Puis, je tentais de lui asséner un coup de poing, qu'il bloqua facilement. Merde, je suis trop prévisible. Alors que j'allais me retirer pour reculer... Le gars enleva son masque, me trouvant un peu con de pas l'avoir reconnu... Ethan était derrière tout ça. SERIOUSLY ? Fumier, il aurait pu le dire avant ! -Le fumier n'est pas méchant hein-. Je tirais une gueule qui devait être mémorable, car en la voyant... Alice mourut littéralement de rire. Un bon gros fou rire... J'me sentais débile à ce moment. L'art de passer pour un con en deux leçons !

- Oups. J'crois bien que j'ai fait une connerie.

Disais-je sur un ton faussement sérieux avant de rire. Puis, entre deux rire, mon amie m'adressa un compliment... Enfin, compliment ? J'sais pas trop, car dit comme ça, je sais pas comment je dois le prendre. Après un bref soupir, j'entendis un miaulement... WAIT. Y'a un chat ici ? En effet, il sortit sa petite tête de chat du sweat d'Ethan -Enfin de MON sweat-. Tout noir, avec une tâche blanche... Je savais même pas que j'avais un chat ! Sauf si... Lloyd pouvait prévenir quand il ramenait des animaux à la maison. J'suis sûr il cache des chats en secret ! Kick-Ass... Pfeuh ! Je l'aurais appelé Punisher ou Deadstroke, ça serait mieux passé. Chacun ses goûts comme on dit... Quoi que j'aurais pu l'appeler Cloud ou un truc comme ça ! Ahem. Alice venait de littéralement péter un câble sur le chat, y étant devenu totalement accro. Ow. Puis, Ethan me demanda de me retirer de là ou j'étais, et réflexion faite... Je virais promptement, j'avais pas envie d'me faire attaquer les burnes.

- Bah, de toute façon ça faisait gay comme posture. Et gay, j'le suis pas, nan mais !

Wait wait wait... Mon amie qui était accessoirement la fille que j'aimais trouvait ça ambigu, ce qui remettrait en doute mon orientation sexuelle ? FUUUUCK. J'avais la sensation de m'être mangé un rocher dans 6 tonnes dans la gueule ! CA MET UN COUP DANS LA SELF ESTIME TOUT CA. En parlant d'elle, Alice était en train de dorloter le chat comme si c'était la prunelle de ses yeux... C'est décidé. Je vais devenir un chat. C'est décidé. Ranafout' ! J'vais apprendre à miauler, à être tout mignon et à poser des colombins sur le sol et à cracher des boules de poils ! Je deviendrais poilu et avec des griffes, et j'aurais mon armée de larbins à moi ! Putain je suis un génie. Je soupirais avant de m'asseoir au sol.

- J'avoue que je peux demander ou t'as trouvé ce chat... J'ai pas de chats ! J'ai jamais eu à m'occuper d'animaux, car si je le faisais, j'oublierais vite.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Dim 30 Nov - 20:51
- Gabriel tu as été tout simplement magistralement héroïque !
- Magistralement con oui !
La franchise ~

Alice et Ethan qui riaient comme deux pas doués. C’est mal de se moquer mais là on pouvait pas fermer les yeux sur ça et faire comme si on n’avait rien vu sérieux. C’était trop épique. Manquait plus que la musique de fond et Gabriel passait pour un vrai héros aux yeux de sa belle. Enfin il l’était déjà pour elle vu comment elle le regardait. Que c’est gnangnan. Ethan leva les yeux au ciel, et hoqueta légèrement à cause des « restes » de son fou rire. Bourré sans une goutte d’alcool mon gars KESTUVAFER. Gab se leva finalement, complétement embarrassé par la situation, tandis qu’Ethan s’assit en tailleur, les avant-bras reposant sur ses genoux, nonchalant. Ce sourire narquois qu’il t’improvise pour mieux remuer le couteau dans la plaie. Un sadique.

- Je dirai même plus : c’est assez ambiguë, rajouta Alice aussi tordue qu’Ethan.

- Bah, de toute façon ça faisait gay comme posture. Et gay, j'le suis pas, nan mais ! se défendit Gabriel.

- Mais chéri… pourquoi t’assumes pas notre couple ? lâcha Ethan en prenant une mine faussement triste et une voix toute cotonneuse.

Gosh la tête de Gab qui avait l’air de dire «MAIS WHAT ? A-ARRETEZ D-DE DISEZ DE LE MERDE SUR MOA HEIN !». Et là le ténébreux éclata de rire avec la blonde encore une fois en se tenant les côtes. Oh naaaaaan c’est trop ! J’ai mal au ventre ! Attaquer un mec sur son orientation sexuel c’était bizarrement ce qu’il y avait de plus vexant. Mais Gabriel savait qu’il disait ça pour rire. Pis Alice avait compris depuis longtemps que c’était une blague tout ça, sinon elle ne serait pas entrain de rire mais pleurer style « Naaaan pourquoi il fallait que l’homme que j’aime soit gay ? POURQUOI ?! » Le jour où Ethan s’intéressera au fondement des mecs n’est pas encore venu. Pour l’instant c’était les boobs jolis sourires des demoiselles et leurs longs cheveux soyeux qui lui faisaient de l’effet. Quoique les mecs avec des cheveux longs c’était courant aussi. D’ailleurs j’ai jamais compris leur délire à eux. C’est quoi votre but ? … Aaaaah je sais, pour draguer des meufs vous leur demandez un chouchou nan ? Ah ah j’ai capté ! Ethan lui fit un clin d’œil taquin, puis il observa la blondinette péter les plombs devant son nouveau compagnon. Et que j’le fous dans mes nibards ! Ethan ouvrit de grands yeux, et grimaça en voyant le chaton disparaitre en mode Titanic dans le décolleté de la blonde. Aaaaah mais arrête il va mouriiiiir ! Kick-Aaaaas te noies paaaaaaas ! Respire mon grand, respire ! Putain on est en train de le perdre ! ON EST ENTRAIN DE LE PERDRE. Ouais il se passait pleins de scénarios dans sa tête, pire qu’une mère quand son gosse rentre plus tard que prévu. Et sinon y’a Gab qui zyeute la poitrine d’Alice, enviant la peluche de touuut son âme. Ah mec, moi aussi j’aurai aimé être à sa place mais que veux-tu, on est pas la bienvenue nous les mecs quand il s’agit de peloter des boobs. Le brun se releva agilement en sautant sur ses deux jambes comme un ninja, et reprit le chaton des mains de la jeune fille. Il était tellement petit qu’on pouvait le tenir simplement du creux de la main. Ethan lui gratta derrière les oreilles et le félin se mit à ronronner.

- Ou l’as-tu trouvé Ethan ? Je croyais que tu n’aimais pas les chats, je me trompe ?

- J'avoue que je peux demander ou t'as trouvé ce chat... J'ai pas de chats ! J'ai jamais eu à m'occuper d'animaux, car si je le faisais, j'oublierais vite, dit le brun en s’asseyant par terre.


- Bah figure-toi qu’il était entrain de saccager la chambre du fond là-bas, dit Ethan en pointant la porte au bout du couloir. Il m’a fait les yeux doux, du coup j’ai décidé de l’embraquer avec moi. Il a pas de collier et je savais que t’avais pas de chat, donc je me suis permis de l’adopter. Il mit Kick-Ass dans sa grande poche de devant, laissant sa tête de peluche dépasser. Au fait, j’ai pris un de tes pulls j’avais froid. Je te le rendrais demain tout propre.

Les deux bruns avaient l’habitude de se prêter des trucs quand ils allaient chez l’un et l’autre, et même si c’était des mecs ils prenaient soin de leurs affaires. Jamais Ethan te rendra un truc à toi en mauvaise état. S’IL T’AIME BIEN ÉVIDEMMENT. Si tu le fais chier, soit il te rendra pas ce qui t’appartient soit il te le rendra mais dans ce cas, tu ne reconnaîtras pas ton bien tellement il sera en mauvaise état. Moral de l'histoire : NE JAMAIS PRÊTER UN TRUC A ETHAN SI VOUS ETES DANS SA LISTE NOIRE.
Son portable vibra. Ethan mit la main dans sa poche et regarda qui ça pouvait bien être. Clarisse. « SOIREE HYPE AU NC CA VA ETRE UNE DINGUERIE. Rejoins moi devant l’entrée j’ai des passes VIP pour toi ! Tenue de bg bien sapé oblige, y’aura la jet-set  <33333 ». Ca va être du lourd. Une risette se tira sur son visage, puis il releva ses yeux de jais vers la blonde et le brun. Soupir. Il regarda l’heure. 20h passé. Ils avaient le temps mais Ethan préférait s'barrer now.

- Bon ben j’vais y aller, lâcha-t-il en s’étirant. On se rejoint devant le NC à 22h pile sans faute. Le brun dévala les marches des escaliers sans leur laisser le temps de répondre. Venez bien sapés ! hurla-t-il avant de claquer la porte après avoir récupérer son bonnet et son skate.

Qu’est-ce qui l’avait fait changer d’avis ? Rien de spécial. Il s’était juste dit que ça pouvait être marrant de les emmenés avec lui, histoire de passer un bon moment entre potes.
Et histoire de réduire la distance…

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 18 Déc - 17:24
Spoiler:
 

- J'avoue que je peux demander ou t'as trouvé ce chat... J'ai pas de chats ! J'ai jamais eu à m'occuper d'animaux, car si je le faisais, j'oublierais vite, dit le brun en s’asseyant par terre.

Quel sens des responsabilités, songea Alice amusée en levant les yeux au ciel. Pourquoi donc les garçons avaient tant de mal à s’occuper d’animaux,  plantes ou enfants ? Non sincèrement elle avait du mal à comprendre le phénomène qui se passait entre eux et les choses citées plus haut. Il n’y avait rien de compliqué ! C’était même moins compliqué que d’exécuter toutes ses combinaisons de touches interminables dans leur jeu là… La demoiselle aimait bien les animaux, elle les adorait aux mêmes titres que les plantes d’ailleurs. Mais les petits bout de chou restaient bien son péché mignon, ils étaient si divertissant et amusant que quand elle était en leur compagnie toute Enuie s’envolait. N’est-ce pas ce que la demoiselle aux yeux océan cherchait désespérément : un divertissement ?  

- Bah figure-toi qu’il était entrain de saccager la chambre du fond là-bas, dit Ethan en pointant la porte au bout du couloir. Il m’a fait les yeux doux, du coup j’ai décidé de l’embraquer avec moi. Il a pas de collier et je savais que t’avais pas de chat, donc je me suis permis de l’adopter.

Ethan Cooper faisant de la charité ? Incroyable… Alice écarquilla ses magnifiques yeux devant la gentillesse et la compassion que pouvait parfois faire preuve le ténébreux sans s’en rendre compte. Et c’était ça qui était transcendant dans tout ça : il ne s’en rendait pas compte quand il faisait quelque chose de bien ! C’était belle et bien la preuve de son fond en or non ? Mais il fallait un peu plus qu’une adoption d’un bébé chat pour enfin pouvoir prouver au monde qu’Ethan n’était PAS un sans cœur. Le Nicht’s Club tout à l’heure était un bon test pour mettre à l’épreuve le jeune homme, et la jeune anglaise allait s’en servir.

- Au fait, j’ai pris un de tes pulls j’avais froid. Je te le rendrais demain tout propre.

C’est mignon ils se prêtent des vêtements mutuellement ooow. On dirait (un petit couple) des frères soudés dans leurs petits malheurs ; moui c’était un beau tableau à regarder. Inutile de préciser que son regard cobalt était surtout dirigé vers Gabriel qui était assied par terre, adossé au mur. Ses mèches brunes, son minois laissant transparaitre sa gentillesse, tout en  lui faisait craquer la jolie blonde décidemment. Si seulement… Ho ! Ce soir au NC elle tentera de se rapprocher de lui ! Ca c’était une idée ! Ethan semblait avoir reçu un message plaisant vu le sourire qu’il affichait sur sa jolie bouille. Eh ba siiiii, Ethan avait une bouille de jeune homme trop kawaii quand il arrêtait de sourire narquoisement.

- Bon ben j’vais y aller. On se rejoint devant le NC à 22h pile sans faute.

Pressé comme si la foudre de Zeus allait s’abattre d’une minute à l’autre sur lui, il dévala les escaliers quatre à quatre et quitta les yeux en leur criant de venir vêtu correctement. Une moue perplexe, Alice se demandait pourquoi il leur avait demandé de venir bien habillé sachant que la moitié des personnes là-bas était très peu vêtus. Comment allait-elle s’habiller d’ailleurs ? Elle possédait une belle garde de robe mais ses tenues étaient-elles adaptées à ce genre de soirées ?

- Je vais y aller aussi Gabriel, merci pour cet après-midi c’était vraiment magique d’être de nouveau avec toi… Enfin avec toi et Ethan ! se reprit-elle en rougissant.

Elle se hissa sur la pointe des pieds afin de l’embrasser sur la joue malgré la chaleur soudaine de son corps. Uuuuuh pourquoi je rougis ainsiiii ? Impossible de le regarder à nouveau dans les yeux, elle se sauva vite en détalant comme un lapin et quitta à son tour la maison un sourire radieux sur ses douces lèvres. Les imprévus qu’il y avait eu durant cette journée, nous laissaient penser qu’Ethan avait bel et bien un don pour s’attirer ce genre de péripéties.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Ven 26 Déc - 1:18
Là ou Alice me trouvait héroïque, Ethan me trouvait magistralement con, et sur ce coup là, j'étais plutôt de l'avis du brun car con j'le suis, et de nature ! Enfin, j'étais passé pour un héros auprès d'elle et bizarrement ça me faisait marrer. Et là, les deux se mirent à rire comme des abrutis devant tant de conneries de ma part. Les gens limite ils sont déjà bourrés alors qu'ils ont même pas bu d'alcool quoi ! Ça va être quoi si on finit bourrés un soir ? Oh crotte, j'ai pas envie d'y penser justement... Après leur avoir prouvé ma fucking hétérosexualité, Ethan prit une voix mielleuse et totalement HOMOGAAAYSEX avant de dire des trucs chelous. Ma réaction ? J'tirais une tête pas possible, en mode "P'tain, arrêtes de dire de la merde bro', tu vois pas que tu fais tes conneries alors que j'essaies de faire bonne impression ? Chacaaaaal." Mais bon, on y pouvait que d'alle, Ethan était comme ça et il n'était pas près de changer, et il a beau faire le chacal et tout, on se trash' pour rigoler et au fond il est sympa. La preuve, il s'est laissé attendrir par le chat qu'il a récupéré, même si ça, il va jamais l'avouer ! Ethan en mode ninja rprit le chaton à Alice et le caressa, et le félin se mit à ronronner. Il venait de me dire ou il venait de le trouver.

- Naaaan sérieux, y'avait un chat ici ? Punaise, quand j'dis que un chat ça se fourre partout... Sans sous entendus. Et ça m'étonne de toi que tu l'aies adopté... Le grand Ethan Cooper serait-il en train de se transformer en guimauve qui s'attendrit devant les chats ?

Disais-je en mode Gab' la pupute. J'y croyais pas quoi, Ethan qui se laisse attendrir par un petit chaton ! En parlant du chat, j'me demande ce qu'il foutait ici... Se serait-il paumé ? Ou alors on me l'aurait ramené ici pour m'en faire une surprise ? Qu'importe, maintenant il s'appelle Kick-Ass et il est à Ethan, il en a l'entière responsabilité et tout et tout. Et là, il venait de me dire qu'il venait de m'emprunter un de mes pulls. Bah, j'avais l'habitude, j'lui prête des pulls parfois, perso je les mets juste pour décorer car il fait pas très très froid dehors en ce moment. Pis il me rendait toujours ce que je lui prêtais dans un état nickel donc j'lui faisais confiance là-dessus. Ça c'est parce qu'il me déteste pas... J'étais assis en tailleur, adossé contre le mur, mes mèches brunes tombant sur mon visage et couvrant légèrement mon regard légèrement plongé en l'air dans le vide. J'avais l'air pensif mais en fait, putain c'que je pensais à que d'alle. Enfin si, je pensais à comment j'allais approcher la jolie blonde qui était non loin de moi pour pas paraître trop con mais c'est tout, y'a pas de quoi en faire un fromage... Bah tenez, voila que mon regard, légèrement caché, était braqué sur son visage, qui décidément ne me laisse pas indifférent. P'tain mais... Comment a-t-elle fait pour ne pas être casée depuis tout ce temps ? Les gars ont du fondre en la voyant non c'est ça ? D'un coup, mon regard rouge sang se braqua sur Ethan, qui avait l'air euphorique. Il devait avoir reçu une bonne nouvelle par message, je suppose... Il nous avait donné rendez-vous au Night Club à 22h, sans faute. Il était 20h passé, et Ethan venait de partir en dévalant les escaliers comme si il était en train de se faire courser par un dragon.

20h et quelques... Soit Alice allait partir et j'allais me préparer et un peu geeker -ou l'inverse-, soit elle allait un peu rester avec moi et j'allais pouvoir un peu profiter du moment... Bonne idée que j'ai eu, pour une fois. Fallait qu'on vienne bien sapés hein ? Well. Et malheureusement, peu de temps plus tard, une moue perplexe sur le visage, mon amie me révéla qu'elle dût elle aussi rentrer chez elle. Aussi vite... P'tain, j'aurais même pas pu lui parler. 'Foirée d'Ultimécia, ralentis le temps, sers quelque chose ! Pour une fois quoi ! Elle me remerciait d'avoir passé une après-midi "magique" avec... Moi ? Venais-je bien d'entendre ce qu'elle venait de dire ? Elle venait de dire avec moi et Ethan. Et elle avait rougi... De même que moi, j'étais devenu rouge, et mon regard se tourna ailleurs quelques secondes, avant de venir se planter dans ses yeux.

- Merci à toi d'avoir bien voulu me reparler après mon absence... J'ai vraiment passé une super après midi avec vous... Et machinalement, je me mis à chuchoter de façon à ce qu'elle ne puisse pas m'entendre. Et avec toi surtout...

Elle se hissa sur la pointe des pieds avant de doucement m'embrasser sur la joue, ce qui me fit sourire avec une sorte de sourire béat. P'tain, pourquoi je souris comme ça moi ? C'est qu'un bisou sur la joue putain, j'sais que l'amour rend con mais quand même ! Après qu'elle soit partie de la maison, je me dirigeais vers le salon pour me refaire une ou deux petites parties avant de me changer, pensant à ce que j'allais bien pouvoir glander lors de cette soirée...

THIS IS THE END (But... Are you sure ?)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Alice + libre] And I've always lived like this, keeping a comfortable distance ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Humpty Dumpty (Alice au Pays des Merveilles) [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agence Cooki :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-