Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salle à manger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 21 Fév - 14:57

EVENT SPECIAL


La salle à manger




Située non-loin de la salle de bal, la grande salle à manger permet à quiconque de pouvoir se restaurer à sa faim. Au centre de la pièce se trouve un alignement de tables en U, toutes recouvertes de mille et une victuailles plus appétissantes les unes que les autres. Vous ne rêvez pas, le buffet est bien là ! En prime pour les frileux, un grand feu de cheminée a été allumé dans la pièce et des domestiques seront toujours à votre service pour vous apporter le plat désiré.


Principe de l'évent

- Vous postez dans le sujet du lieu où se déroule l'action de votre personnage
- Ne changez pas de lieu / sujet tous les deux posts
- Evitez les sujets saturés (où le RP sera difficile à suivre) et privilégiez des lieux avec moins de monde (c'est peut-être moins drôle mais cela permet de faire du RP sans problème)
- Lorsque votre personnage change de lieu (donc de sujet), signalez-le explicitement dans un spoiler à la suite de votre message (voir exemple 1)
- Lorsque vous décidez de fouiller un lieu (un tiroir, une pièce ou un placard), le Maitre du Jeu (dirigé par les admins) postera alors un message pour vous guider dans vos recherches et si des objets se trouvent dans l'endroit fouillé (voir exemple 2)

>> Les personnes ne suivant pas ces règles (existant pour maintenir ordre et cohérence au sein du RP) seront sanctionnées ! Bon RP à tous et toutes ;)


1/ Exemple pour changer de sujet

Bidule marchait dans la pièce. [...] Mais il ne trouvait toujours rien. Il décida alors de tenter sa chance ailleurs.
Spoiler :
 


2/ Exemple pour fouiller une pièce

>> J1
Bidule arriva alors face à un placard. [...] Curieux de son apparence, il se décida à l'ouvrir.
Spoiler :
 

>> Maitre du Jeu
Sur les étagères sont entreposées bibelots et dossiers papiers, mais nulle trace d'un quelconque objet ayant une véritable valeur. Néanmoins, tout en haut du placard, un curieux coffre attire l'œil. Mais celui-ci est verrouillé, il manque une clef pour l'ouvrir.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
avatar
Messages : 4108
Arme de prédilection : Arts Martiaux / Dague
Arme non maitrisée : Tout ce qui demande de viser
Grande déesse des Cookies
Grande déesse des Cookies
Mar 25 Fév - 20:43
- Red, y a des cookies. souffla son oreillette.

Qu'on se le dise tout de suite, elle n'était pas en train d'en manger. Mais non voyons, la rouquine prés du buffet là-bas, ce n'était pas elle ! Du moins ce n'était plus. Elle était arrivé à l'heure, avec quelques minutes d'avances et avait même pu saluer leur hôte en avance. En fait, c'était lui qui était venu à sa rencontre car, contrairement à la majorité des autres membres de la mission, Mère-Grand n'avait pas galéré pour lui avoir une invitation... "Chère Aliya Aylin". C'était le début de la lettre qu'elle avait reçu à son domicile, ou plutôt celui de sa mère, avant même que sa grand-mère ne leur parle de cette mission. En fait, sa famille était un peu bourgeoise sur les bords. EN plus, sa grand mère était quand même réputée dans le monde entier, ce qui en soi n'était pas négligeable du tout. Surtout quand la réputation venait des cookies. Rien n'est négligeable à partir du moment où sa parle de cookies !
Passant une mèche derrière son oreille, elle venait de laisser le buffet -et a son grand damne, les cookies- tranquille et s'était dirigée vers la salle à manger, tout en délogeant la mèche de l'endroit où elle venait de la placer. Elle avait un peu peur que son oreillette se voit... Même si c'était une toute petite oreille -le meilleur prix, eh ouais ! Elle avait une grande capacité de persuasion sur sa grand mère et pouvait avoir du matériel plus performant que celui fournis aux autres agents de temps à autre. Merci Maman !- un oeil avisé pouvait toujours la repérer.

- Je suis dans la salle à manger. Je vais migrer discrètement vers la bibliothèque. souffla-t-elle à l'oreillette.

Puis elle replaça une de ses mèches rouges derrière son oreille avant de l'en déloger à nouveau. Aujourd'hui, elle n'avait pas fait dans la dentelle. A part son masque, rien n'avait de motif en dentelle. Elle en avait assez eu étant petite, na mais... Une robe rouge et noir. Oui, toujours du rouge avec Red. Même si elle est loin de représenté la femme fatale super féminine et sexy, elle adore cette couleur. Et puis ses cheveux était attaché en un espèce de chignons élaboré d'où  ses cheveux colorés s'échappaient pour retomber le long de son dos et sur ses épaules. Bon, OK, élaboré est un bien grand mot. Surtout fait à la va vite parce qu'elle était en retard... Mais l'illusion était parfaite ! A son sens.
Une fois devant la grande table, elle en fit le tour, se servant discrètement par-ci par-là dans les plats. Les invités étaient encore dans la salle de balle, le parc ou bien sur la terrasse. Ou peut-être pas encore arrivés, pour certains. Alors le repas n'était encore la priorité de personne, sauf de Red qui avait très envie de faire un tour dans la bibliothèque avant de jouer les "troubles-fêtes". Sa mère avait parié avec MG qu'elle ferait un scandale pour des gâteaux durant la soirée et la jeune fille se connaissait assez bien pour savoir que ce serait très probablement le cas. Les gâteaux c'était sacré ! Que le GDC la bénisse. Grand Dieu des Cookies. Oui, c'était le seul dieu qui méritait d'être vénéré. Mais revenons-en à notre histoire de bibliothèque ! Même si ça ne se voyait pas beaucoup, Red adorait les livres. Etant petite, elle se complaisait à gribouiller sur les pages des romans préférés de ses parents, pour leur faire une jolie surprise. A vrai dire, elle n'avait jamais vraiment compris pourquoi elle se faisait disputer à chaque fois. Mais cette bibliothèque devait être gigantesque et les bibliothèque avait une atmosphère qu'elle appréciait énormément. C'était calme, paisible, et le regard de ces livres avait quelque chose qui intimait le respect. Seul bémols, dans tout ce silence on ne remarquait que le paquet de bonbons qu'elle tentait d'ouvrir, et dans les bibliothèque municipal il était interdit de manger...
Tout à ses pensées de nourriture, Red restait Red et quand Red rêvait... Elle avait tendance à se rétamer sur le plancher. Elle n'eut pas le temps de traverser la moitié de la pièce, qu'une chaise décida qu'il était amusant de faire un croche patte aux invités et plus spécialement à cette invité là. Pouf ! Une petite rouquine à plat ventre sur le carrelage dans un bruit qui lui aurait semblait assourdissant si la musique de la salle de balle ne s'entendait pas dans tout le rez-de-chausser.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agencecooki.lebonforum.com
avatar
Invité
Sam 8 Mar - 20:35
Il était un peu plus de huit heures cinq lorsque Boucle d'Or arriva devant le portillon du château de M. de Vaubigny. Elle était partie légèrement en retard, malgré le fait qu'elle s'était préparée au moins deux heures à l'avance, elle avait au dernier moment oublié de prendre son châle, qui avait décidé de jouer à cache-cache dans les recoins de l'appartement. Alice, surexcitée rien qu'à l'idée de cette soirée, était partie devant elle, trop impatiente pour l'attendre ne serait-ce qu'une demi-heure de plus.

Elle descendit lentement de la voiture aux vitres teintées, veillant à ne pas tomber dans le gravier et salua d'un geste timide de la main, le chauffeur qui l'avait conduite jusqu'ici. Elle pénétra ensuite dans la propriété, en ayant au préalable montré son carton d'invitation au majordome qui se trouvait à l'entrée. Ce château n'était pas sans lui rappeler le manoir de son enfance ; avec ses tourelles hautes, sa vingtaine de pièces où elle se perdait constamment ainsi que le grand escalier de pierre qui menait à la salle commune et à la bibliothèque de ses parents. Je me croirais presque de retour à la maison, si ce n'est que ce château est encore plus somptueux que notre bon vieux manoir que j'ai du quitter précipitamment... Mais je ne suis pas venue ici pour m'apitoyer et être nostalgique mais bien pour m'amuser en profitant au maximum de cette soirée tout en m'acquittant de ma mission en trouvant cette recette ! Car oui, si elle était venue ici dans ce magnifique château, ce n'était pas pour le plaisir de se trouver un éventuel prétendant, mais pour retrouver une recette volée par le propriétaire des lieux, et qu'elle devait ensuite ramener à son patron, GML. Patron qui avait fortement insisté sur l'importance de cette mission et qui n'avait pas lésiné sur les moyens, qui étaient selon lui, nécessaires à la réussite de la mission. Les agents, du moins ceux qui participaient, étaient équipés d'oreillettes dernier cri, capables d'émettre à des fréquences différentes et qui permettaient une communication quasi instantanée entre eux. Même si à vrai dire, elle ne connaissait véritablement qu'Alice dans l'Organisation. Cette soirée serait peut-être l'occasion de faire des rencontres intéressantes qui sait.

Elle entra finalement dans le hall d'entrée, vérifiant d'un simple coup d’œil son apparence dans un grand miroir ouvragé du XVIIème : elle portait une robe bustier dans les tons orangés qui offrait un joli dégradé de couleurs et qui la rendait... lumineuse. La robe mettait en valeur ses membres fins et délicats ainsi que son avantageuse poitrine qui en faisait loucher plus d'un. Ses cheveux bouclés habituellement coiffés à l'anglaise étaient ramenés en plusieurs tresses qui formaient à elles seules un chignon complexe, dont partaient quelques mèches qui venaient s'entortiller autour de son oreille droite et qui cachaient habilement l'oreillette qu'elle dissimulait. Elle continua sa progression, passant devant un jeune couple en grande conversation et se faufila discrètement dans la salle à manger, négligeant d'aller se présenter à leur hôte, pris lui aussi dans une conversation avec d'autres personnes. Elle aurait sûrement l'occasion de le saluer plus tard et autant commencer la mission dans les meilleures conditions. La soirée risquait d'être sacrément longue. Et puis ce n’était pas tous les jours qu'on pouvait manger en amuse-bouches des terrines de canard et du saumon fumé et qu'on pouvait boire du vin rosé provenant des meilleurs grands crus de tout le pays. Il y avait étonnamment peu de personnes dans la pièce, les invités préférant saluer le maître des lieux dans l'autre salle. Tant mieux, il y aura ainsi plus du choix au buffet et elle ne s'en priverait pas. Elle se cala donc dans un coin de la pièce, assise sur une des nombreuses chaises, réparties de manière assez disparate autour des tables et commença à dévorer des yeux les mets entreposés sur les nappes, lorsqu'une rouquine tomba sur le carrelage faisant basculer la chaise d'à côté de celle où elle se trouvait. Les quelques personnes présentes se retournèrent, et ce malgré la musique assourdissante de l'orchestre provenant de la salle d'à côté. Boucle d'Or se leva, se pencha vers l'inconnue et tendit une main secourable pour l'aider à se relever.

- Faites plus attention la prochaine fois... murmura-t-elle avec un large sourire

L'oreillette grésilla un court instant lui signalant qu'une communication allait passer, l'obligeant à s'éloigner à regret de la rouquine.

- Elise ! Je viens d’apercevoir un magnifique spécimen ! Il nous le faut … Enfin il me le faut.

Elle eut un petit rire nerveux qu'elle étouffa dans sa main et se rendit derrière la fenêtre qui donnait sur la grande terrasse. Les rideaux, accrochés à une tringle dorée, flottaient doucement par la fenêtre entrouverte au rythme de la brise du soir. Elle eut l'espace d'un instant, l'idée de s'enrouler dedans mais se ravisa aussitôt, cela serait mal vu et paraîtrait d'autant plus louche et elle ne cherchait vraiment pas à vouloir se faire remarquer.

- Déjà, lâcha-t-elle, sa voix portant un peu au dehors, c'est du rapide dis donc ! Tu es où, Alice ?

Dans l'attente de la réponse de son amie, elle resta accoudée à la fenêtre, profitant de ce moment pour admirer les étoiles et le jardin qui s'étendait sur plusieurs hectares juste en dessous. Elle aurait peut-être l'opportunité d'y aller avec son éventuel/futur cavalier. Dans le pire des cas, elle irait y faire un tour, que ce soit toute seule ou accompagnée d'Alice.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4108
Arme de prédilection : Arts Martiaux / Dague
Arme non maitrisée : Tout ce qui demande de viser
Grande déesse des Cookies
Grande déesse des Cookies
Dim 9 Mar - 21:58
Spoiler:
 

Derrière quelques rires quelques rires que la rouquines ignora royalement, un main secouriste se tendit vers elle et elle n'hésita qu'une seconde à la saisir. La seconde dont elle eut besoin pour réaliser sa douloureuse rencontre avec le beau carrelage qui avait dû coûter trop cher pour ne pas amortir le choc. Le maître des lieux c'était fait avoir, elle aurait négocié un carrelage rembourré, elle !

- Faites plus attention la prochaine fois... murmura-t-elle avec un large sourire.
- Merci ! répondit-elle avec un de ses grands sourires.

La blonde qui venait de l'aider s'éloigna en direction de la fenêtre,et après s'être dépoussiéré plus par réflexe qu'autre chose -tout brillait dans ce château... Autant par la préciosité des matériaux que par la propreté de l'endroit...- elle décida de la suivre un peu. Elle venait de trouver une personne sympas qui se détachait des poufs de la haute société qui roucoulaient en croisant le premier garçon mignon, elle n'allait pas la laisser partir sans tenter de s'en faire une amie, namé ! Surtout qu'avec tout ces masques, qui pouvait dire que les-dits garçons étaient vraiment mignon ? Berk, qu'est-ce qu'elle détestait ce genre de petite nature superficielle ! Un de ces quatre, elle glisserait des vers dans leur assiette, NA ! .. Bah quoi ? Une petite farce ne fait de mal à personne. Est-ce qu'il y avait assez de vers dans le jardin pour en glisser dans les assiettes ? Hum... Elle n'était pas sûre que tâcher sa jolie robe de boue ferait plaisir à ses parents...
La petite rouquine posa ses coudes sur le rebord de la fenêtre, se souciant peu du fait que la demoiselle parlait toute seule. Elle avait vu bien pire... Et avec tous les cas qu'il y avait à l'agence, elle n'était plus à ça près.

- On a une jolie vu d'ici.

Au delà de la vitre s'étendait le jardin de la demeure. Tiens, n'était-ce pas la robe bleue de Blue ? Il faudrait qu'elle songe à y faire un tour avant la fin de la soirée. C'était amusant les labyrinthe et il y avait un joli kiosque plus loin. Elle le savait parce qu'elle en avait reconnu la silhouette sous la lune. A croire qu'Alphonse avait tout prévu, jusqu'à l'éclairage de son jardin. Si ça se trouvait, il avait demandé l'aide d'une sorcière pour être sûr que le ciel soit dégagé et laisse apparaître la lune pour illuminé son extérieure. Même si il y avait de ravissantes petites flammes qui dansaient dans des lanternes aux abords de la terrasse, leur lumière avait vite fait de se diffuser dans l'obscurité jusqu'à disparaître totalement plus loin. Qu'on se le dise, la lumière de la lune était beaucoup moins effrayante que les flammes qui emportaient les ombres dans leur balai silencieux.

- Je me présente, Lord Mc Cooper, pour vous servir.
- J'attendais une personne qui aurait la bienveillance d'être mon cavalier pour au moins une danse, mais vous semblez assez... demandé my lord.
- … Et puis je serai là pour vous rattraper si vous veniez à tomber.
- Yel, tu te trouveras un mignon jeune milliardaire plus tard


Qu'on se le dise de suite, Red se moque bien d'avoir l'air ridicule en publique. Ou du moins elle ne se rend pas toujours compte de son ridicule. Une fois, elle avait sauté sur un cookie géant dans la rue pour tenter de le manger. Elle a vite découvert que le cookie géant en question était en tissu et que sous le tissu se cachait un employé sensé faire de la pub pour la nouvelle recette de cookies de sa grand-mère... Oui, en pleine rue, en pleins centre-ville, un samedi après-midi. Pour le coup, la tentative de drague de Yel' valait bien un éclat de rire, qu'il y ai quelqu'un à côté d'elle ou non. Yellow en train de se faire draguait était une chose.. Yellow qui draguait en été une autre à laquelle elle aurait bien aimé assister. Surtout que le garçon dont il était question avait l'air d'aller droit au but. Alors Yel', tu nous présente pas ton petit ami ?. A noter qu'elle lui ferait la remarque plus tard, lorsqu'elle pourrait parler à son oreillette sans éveiller de soupçons.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agencecooki.lebonforum.com
avatar
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 14 Mar - 13:20
Arrivant enfin à la salle à manger, la jeune fille poussa un long sifflement admiratif et proche de l'exaspération. A croire que le château avait été construit pour des géants vu la taille des pièces. Elle fit quelques pas à l'intérieur de la salle avant que son regard ne tombât sur l'alignement de tables au centre, recouvertes de mille et une victuailles des plus appétissantes qu'elle n'eût jamais vu. Malgré cette profusion de nourriture presque divine, il y avait peu de monde dans la salle. Maeyss reconnut tout de suite la chevelure roux flamboyant de son amie qui était accoudée à la fenêtre. Elle semblait discuter avec la jeune fille blonde - overdose de blonds dans la même soirée - à ses côtés. Sans faire attention au reste des invités ni aux flammes imposantes qui dansaient dans cette cheminée à la taille démesurée, la jeune agente se dirigea vers Red. La chaleur du feu glissait le long de sa peau et réchauffait son corps quelque peu engourdi par les événements de tout à l'heure.

- On remercie la blonde ivre à la robe bleue qui cherche à séquestrer les cavaliers des autres, fit-elle sur le ton de l'amusement

Quand même en y repensant, c'était vraiment frustrant. Pour une fois qu'elle trouvait un garçon sympathique ni hautain ou abruti avec elle, il fallait qu'elle se le fasse piquer par une fille absolument cheloue qui empestait l'alcool ! Elle n'avait même pas pu l'avoir pour cavalier pour au moins une danse ! Bien sûr que ça l'énervait ! Si je la revois, je lui colle un flingue sur la tempe. Et tant pis pour la couverture. La jeune blonde fit la moue et croisa les bras en s'appuyant sur le rebord du balcon. Pour le moment, à part Blue et Red, elle n'avait reconnu personne de chez Cooki. Cela s'avérait compliqué pour la suite de la soirée si elles n'étaient que trois pour fouiller le château. Et même en y allant avec méthodologie, ça prendrait des années au moins pour retrouver la recette. Bordel, MG ne pouvait pas y envoyer tout plein d'agents un jour où il n'y aurait personne et qu'ils pourraient ne pas se retenir et courir partout ? Le problème du bal était la discrétion. Si par exemple la recette se trouvait sous une dalle de la salle de bal, qui arriverait à la récupérer sans se faire automatiquement griller par la centaine - au moins - d'invités présents ? Même en prétextant avoir fait tomber sa bague ou autre, c'était mission impossible de ne pas paraitre suspect et d'alerter le propriétaire des lieux. Et s'ils ne parvenaient pas à récupérer la recette d'ici demain, ils allaient se faire tués par la vieille. Elle y tenait à sa recette, peut-être même plus qu'elle ne tenait à ses agents. La petite blonde soupira de lassitude.

- Cette soirée s'annonce intensément longue et ennuyante, je regrette déjà d'avoir accepté de venir...

Le seul point positif pour l'instant, c'était la nourriture à volonté. Ainsi que la robe. Maelyss était de ces filles qui adoraient mettre des grandes robes de princesse pour jouer avec. Elle avait littéralement craqué sur celle-ci dès qu'elle l'avait vue dans la vitrine. Et comme elle avait réussi à décrocher une prime - qu'elle attendait depuis des années au moins - lors de sa dernière mission, elle n'avait pas hésiter à la louer pour la soiré. Oui louer, l'acheter était encore très largement au dessus de ses moyens. Puis elle ne voyait pas l'intérêt de dépenser autant dans une robe qu'elle ne mettrait qu'une seule fois dans sa vie. Elle avait repéré la boutique quelques jours auparavant et après avoir longuement négocié avec la vendeuse, elle avait pu repartir avec la robe à un prix réduit. Pour une fois qu'elle avait eu de la chance tiens - chance qui venait de partir en fumée avec le jeune homme de tout à l'heure -.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
avatar
Invité
Sam 15 Mar - 21:40
- On a une jolie vue d'ici.

La rouquine qu'elle avait aidé à relever tout à l'heure venait de la rejoindre s'accoudant tout comme elle au rebord de la fenêtre, admirant le magnifique jardin qui s'étalait sous leurs yeux. Concentrée dans sa communication avec Alice, elle ne l'avait pas entendue arriver et eut un léger sursaut lorsqu'elle se porta à ses côtés. Sur ce coup là, on ne pouvait pas dire qu'elle avait été vraiment discrète. J'espère qu'elle ne m'a pas entendue parler sinon je passe pourquoi moi ? Pour une fille solitaire en mal d'amour ? Haha c'est pas mon genre en plus. Elle détourna le regard et admira le ciel nocturne avec ses étoiles qui brillaient comme des diamants et dont l'éclat se réverbérait dans le bassin ainsi que sur le kiosque en marbre blanc, donnant un aspect encore plus magique au lieu. Les torches tout au long du sentier, qui partaient du grand portillon au loin étaient allumées et éclairaient les visages des quelques retardataires qui se pressaient en direction du château. Elle n'avait guère fait trop attention à son arrivée, s'étant contentée d'observer seulement l'architecture du château et regrettait déjà son manque d'inattention. Elle avait peut-être raté une occasion de remarquer des indices qui l'auraient peut-être mené à la recette.

- Je me demande combien de jardiniers a à sa disposition Monsieur de Vaubigny pour réaliser ce travail, c'est un vrai plaisir pour les yeux.

Banalités et banalités. Elle ne connaissait pas réellement l'inconnue, et ne sachant trop à quoi s'attendre, surtout venant des nobles et aristocrates de la région, elle gardait une attitude polie et courtoise envers ceux qu'elles croisaient. Il fallait aussi dire que la mission la rendait bien plus nerveuse qu'elle ne voulait l'admettre et par peur de commettre des énormes bourdes (elle se connaissait suffisamment pour savoir que dans ce genre de soirées, elle allait en faire une à un moment ou à un autre), elle se contentait du strict minimum, ce qui était un peu résignant quand on connaissait la grande curiosité de la blonde.

- Je monte à l'étage, avec mon spécimen. Tu devrais venir, il est à croquer...

Elle entendit quelques gloussements derrière et en déduisit que son amie riait. Un peu trop fort à son goût mais peut-être n'était-ce qu'une ruse pour masquer la communication. On pouvait s'attendre à tout, venant d'Alice.

“Euh ... À tous ceux qui peuvent m'entendre, est-ce que vous auriez une idée d'où se trouve cette recette ? Comment s'organiser ?

Tiens un inconnu qui appelait à la rescousse. Il avait l'air d'être... perdu et désemparé, on l'entendait rien que dans l'intonation de sa voix. Elle lui aurait bien répondu mais prise au piège en étant à côté de quelqu'un, elle n'allait pas risquer une nouvelle fois de griller sa couverture. Elle avait déjà presque failli tout à l'heure, elle n'allait pas recommencer. Puis un peu de jugeote pour ce jeune homme, ça ne serait pas de trop aussi. La meilleure organisation était sans conteste de se disperser aux quatre coins du château, ils auraient ainsi plus de chance de mettre la main sur la recette que de se concentrer tous au même endroit, ce qui n'était pas le comble de la discrétion.

- Argh fous-moi la paix ! JE SUIS GAY !

C'est vraiment intéressant le genre de conversations qu'on peut entendre par le biais de ces oreillettes. Même si elle avait l'impression d'être Jeanne d'Arc avec toutes ces voix qui venaient la parasiter dans son oreille, pour le peu de ce qu'on entendait, ça valait vraiment le coup. Mais vu que ça venait de chez Alice - enfin c'est ce qu'elle en déduisait vu que la personne avait crié et qu'elle entendait des bruits de talon étouffés -, ça devenait assez inquiétant quand même. Avec la chance que j'ai, elle va s'être embarquée encore avec un malade et je vais devoir encore intervenir avant que le type perde la boule complet... Puis un type qui perd son sang-froid dans ce genre d'événement, ce n'est pas un type fréquentable non ?

- On remercie la blonde ivre à la robe bleue qui cherche à séquestrer les cavaliers des autres, fit une voix dans son dos.

Blonde. Ivre. Robe bleue. Cavalier. D'accord, il pouvait y avoir trente six mille filles blondes à la ronde mais son sixième sens lui criait d'aller monter à l'étage. Ça ne pouvait pas être une simple coïncidence surtout après ce qu'elle venait d'entendre ! Surtout qu'Alice n'est pas du genre à aguicher les garçons... Elle a dit qu'il était... à croquer... Gloups ! Il fallait maintenant qu'elle trouve un moyen de partir d'ici sans froisser les demoiselles ici présentes, bien qu'elle n'ait aucun compte à leur rendre, elle se sentait obligée de dire quelque chose pour ne pas paraître... impolie.

- Je... je crois que le mien ne va plus trop tarder à arriver, lâcha-t-elle précipitamment en jetant un œil à l'horloge dans la salle pour faire encore plus vrai. Sur ce, bonne soirée !

Et en se maudissant intérieurement de mentir aussi mal, elle sortit en trombe de la salle à manger, se dirigeant plus ou moins discrètement vers le premier étage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4108
Arme de prédilection : Arts Martiaux / Dague
Arme non maitrisée : Tout ce qui demande de viser
Grande déesse des Cookies
Grande déesse des Cookies
Mer 19 Mar - 20:05
- Je me demande combien de jardiniers a à sa disposition Monsieur de Vaubigny pour réaliser ce travail, c'est un vrai plaisir pour les yeux.
- Probablement beaucoup...

Ca allait en faire des jardiniers à questionner... Sans compter les cuisiniers. A traîner partout tout le temps sans qu'on les voit, ils devaient en savoir des choses ces gens là... Bah, elle laisserait ça à Blue ! La brunette était nettement plus douée qu'elle pour questionner les gens. Faut dire qu'un revolver sur la tempe ça aide, mais la rouquine faisait abstraction des méthodes de son amie... C'était d'ailleurs pour ça que Mère-Grand lui interdisait la salle d'interrogatoire. "Pas besoin que tu saute sur mes agents pour peu que la personne interrogé fasse parti de tes connaissances !"... Elle l'avait fait qu'une fois ! C'était pas sa faute si sa grand-mère avait arrêté un gars qui venait de lui offrir une glace sous prétexte qu'elle le soupçonnait d'acheter sa petite fille pour avoir des infos... Red avait 15 ans et bavait presque devant le marchand de glace. Le pauvre monsieur avait eu pitié d'elle et de son porte monnaie vide.

- On remercie la blonde ivre à la robe bleue qui cherche à séquestrer les cavaliers des autres, fit une voix dans son dos.

Red se retourna et offrit un grand sourire à son amie. Certes, le fait de l'avoir aussi entendu dans son oreillette l'avait bien aidé à la reconnaître. Il faudrait qu'elle demande quelques détails concernant le fameux "cavalier" à son amie... Comme tout de suite maintenant ! Pourquoi attendre ?

- Eh bien, ma chère amie, il faudra que vous me parliez de ce fameux cavalier en détail ! sourit-elle en passant son bras sous celui de son amie.

- Je... je crois que le mien ne va plus trop tarder à arriver, lâcha-t-elle précipitamment en jetant un œil à l'horloge dans la salle. Sur ce, bonne soirée !

Elle avait l'air pressé... C'était son cavalier qui la mettait dans tout ces états ? Ah ! Ces hommes ! Red s'en tiendrait à manger des cookies, câliner des chats et faire de la balançoire. La vie rêvé ! Il faudrait qu'elle tente de faire installer des balançoires à l'intérieur de l'agence... Après tout, GML avait bien sa propre salle de jeux, lui ! Combien de personne signeraient sa pétition ? Qui pouvait résister à l'appel des balançoires, sérieusement. Pas Red en tout cas. Sauf si il y avait l'appel des cookies juste à côté... hum... Dilemme... Elle pourrait toujours prendre les cookies et les avaler en se balançant.

- Ça te dirais une pétition pour des balançoires ? demanda la rouquine en entraînant Yellow en direction de la bibliothèque.

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agencecooki.lebonforum.com
Revenir en haut Aller en bas
 

Salle à manger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cuisine / Salle à manger / Salon
» La table de la salle à manger
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» ‣ SUJET COMMUN : Repas de Début d'année
» HRP : Description de la Villa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Missions & events :: Bal masqué-