Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Libre] Vamos a la playa !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 25 Sep - 13:12
Ah la plage. Le sable glissant sous les pieds, la mer luisant à l'horizon, le soleil réchauffant doucement la peau. Les crabes aussi, même si ce jour-là il n'y en avait aucun à l'horizon. Tant mieux, c'était mieux pour se baigner. Ou, dans le cas de la jeune fille blonde, pour chercher Félix.

Félix, plus connu sous le nom du chat de la Mère Michelle, était un... sale matou. Introuvable quand on le cherchait et qui s'avisait toujours de filer avec un paquet de cookies entre les crocs. Si si, c'était possible. Encore plus si c'était Red qui lui avait appris, même si c'était au départ pour qu'il lui les donne. Mais l'élève se retournant souvent contre son maitre, Félix avait rapidement prit conscience qu'il pouvait garder les paquets pour lui pour les dévorer en haut d'un arbre, au lieu de les donner à la petite rousse. Voilà donc pourquoi la jeune agente était à la plage, alors qu'il faisait monstrueusement chaud et qu'elle désirait plus que tout se poser et... nager. Mais, on ne pouvait contester les ordres de la patronne, malheureusement. Sinon, on risquait de devenir comme Blue. Un pauvre agent kamikaze ayant tout sauf des heures normales.

- Féliiiiiiiiiix !

Oui, appeler un chat par son prénom ne servait strictement à rien, mais elle n'avait que ça à faire la pauvre. Le soleil tapait fort et elle n'était pas protégée contre lui. Ni chapeau ni crème solaire, seulement un short court en jean, un haut blanc un peu ample et des chaussures en toile pour courir dans toute la ville, comme elle faisait depuis le début de l'après-midi. Et si en échange la vieille lui avait promis des cookies, Maelyss restait sceptique. Car la patronne de Cooki... n'était pas connue pour sa générosité. Mais au moins, elle prenait l'air, au lieu de devoir rester enfermée à remplir des dossiers ou cuisiner.

- Fél... aaaaah ! cria-t-elle en voyant le sol se rapprocher soudainement de ses yeux

Pour ceux qui se posaient la question non, elle ne s'était pas faite volontairement de croche-pied. Elle était certes un peu gauche mais il y avait des limites. En fait, quelqu'un lui en avait volontairement fait un alors qu'elle passait à côté. Comportement vraiment mature, non vraiment. Résultat, elle se retrouvait le nez à terre, à manger du sable. Berk, il y avait mieux par temps chaud. Puis comme vengeance, ça ne volait pas bien haut n'empêche.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
avatar
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Dim 29 Sep - 17:04
-Allez, saute ! Allez !

Purée, c’est haut. Sa respiration devint saccadée. Les pulsations de son cœur s’accélérèrent. Le jeune homme, au bord de la paroi rocheuse et à rien de paniquer tourna le dos à l’étendue bleutée qui lui faisait face. Le soleil frappait fort, à vous donner le tournis. Regardant une dernière fois le groupe de jeunes voyous qui riait et se chamaillait, il expira un bon coup histoire de décompresser, et ferma les yeux. Après tout, Ethan avait simplement accepté de sauter du haut d’une falaise de plus de 30 mètres de hauteur. Certes il adorait les défis, mais de là à risquer sa vie …
Il recula prudemment, prit de l’élan et … se jeta avec force dans le vide pour s’éloigner le plus possible des récifs !

-Waaaaaaaaaaaaaaahouuuuuuuuuuuuuu !

La pression exercée par l’eau claqua violemment sur son corps en formation bouteille. Tout ce que l’on pouvait voir à la surface c’était de petites bulles pétillantes, et l’eau trouble ...
Green mit un certain temps pour remonter à la surface. Sa tête surgit de l’eau, un énorme sourire de satisfaction sur son visage d’inconscient. Le groupe de jeunes crièrent en cœur et applaudirent. Respect moi j’dis.

Il finit par regagner la rive, et s’allongea sur le sable chaud, complétement exténué. Quelques autres téméraire firent de même, gagnant ainsi le respect de la bande…
Ils décidèrent de rentrer après une série de plongeons à courte hauteur. Ethan était à l’arrière du groupe se séchant du mieux qu’il pouvait tout en vantant ses divers exploits. Ils passèrent prêt d’une jolie blonde, et l’un d’entre eux lui fit un croche-pied

- Fél... aaaaah !

Certains rirent, d’autres sifflèrent en se rinçant l’œil, et Green qui n’avait pas vu l’action, s’arrêta de marcher les laissant s’éloigner. Il se planta devant la blondinette qu’il connaissait on ne peut mieux …

-A ce que je vois on a toujours pas apprit à marcher, dit-il en souriant gentiment, taquin.

Le jeune homme lui tendit la main pour l’aider à se relever. Oui oui, vous vous dites surement « Euuh, j’ai raté un épisode où c’est comment ? » Nan ne vous inquiétez pas,  Ethan a simplement finit par réaliser et comprendre que Maelyss n’y était pour rien dans cette histoire de malchance. Ouais la mésaventure en boite c’était suffisant comme argument. J’ai comme qui dirait le don de m’attirer des ennuis. Seul.

-Tu cherches quelqu’un ? Un animal je suppose vu la manière dont tu l’appelais, déclara-t-il en passant une main dans ses cheveux ébènes. Si tu veux je peux t’aider à le retrouver, t’as pas l’air très doué.

Et c’est à ce moment-là qu’on tire une balle dans la tête d’Ethan pour son manque ABSOLU de tact. Réactions fort plausibles de la part de Yel : une gifle, une réplique cinglante du genre « j’ai pas besoin de toi et de ta stupidité», une gifle, une insulte, une gifle, une action très gamine comme tirait la langue et lui foutre « unboncoupdepiedbienplacélàoùçafaitmal » et … j’en ai parlé de la gifle ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Lun 30 Sep - 19:59
Ah... les joies de la mer. Ah... les joies du sable. Ah... les joies des rencontres hasardeuses. Ah... pourquoi Dieu était aussi cruel ?

- A ce que je vois, on n'a toujours pas appris à marcher.

Toujours le nez au sol, la jeune fille se demanda un instant si elle avait le droit de cracher le sable qu'elle avait avalé par mégarde sur Ethan. Un instant, avant de repousser l'idée, ainsi que la main que le jeune homme tendait vers elle, trop lâche à son goût. Elle pouvait se relever toute seule, comme une grande, sans un pervers moqueur à ses côtés pour l'assister comme si elle était handicapée. La petite blonde s'épousseta vivement, crachant au sol par intermittence pour faire évacuer le sable ingurgité.

- Tu cherches quelqu'un ? Un animal je suppose, vu la manière dont tu l'appelais. Si tu veux je peux t'aider à le retrouver, t'as pas l'air très doué.
- J'ai pas besoin de tes commentaires, lâcha-t-elle dans la direction du brun

Le ton sur lequel avait été lancé la remarque était sans appel : tout ça commençait légèrement à l'énerver. Ce fut sans doute pour cela que Maelyss, après avoir jeté un dernier coup d'oeil autour d'elle, s'assit sur le sable dans une position boudeuse, la tête enfouie dans ses mains, symbolisant son désespoir le plus intense. Sa colère aussi rapidement envolée qu'elle était venue, la jeune agente se mit alors à se morfondre sur la mission qui lui avait été assigné ce matin-même.

- Ça fait des heures que je cherche ce foutu chat de malheur, et si je n'arrive pas à le trouver d'ici la fin de la journée, elle rendra la peine de mort légale spécialement pour moi...

L'identité de elle en question n'était pas bien difficile à cerner, vu le ton sur lequel l'avait prononcé la jeune agente. Un mélange d'angoisse, d'impuissance face à la patronne de Cooki dont les sanctions pouvaient, et malheureusement bien des fois, dépasser l'entente et l'imagination de ses pauvres... agents, ou esclaves, au choix. A côté, GML faisait plus penser à une 'tite peluche qu'à un Grand Méchant Loup. Les crocs en moins, bien sûr. La petite blonde se laissa soudainement tomber en arrière, le dos sur le sable et ses cheveux imitant la forme d'un soleil, tout en continuant de fixer Ethan et, chose peu commune, de l'implorer.

- Diiiiis, tu veux bien m'aider ? S'il-te-plaaaaaait...

La jeune fille joignit des mains en faisant un grand sourire... qui à coup sûr risquait plus de forcer le jeune homme à dire non. Mais, et là se trouvait la faiblesse d'un gentleman, on ne refusait jamais de l'aide à une demoiselle en détresse, encore moins si celle-ci vous implorait de ses grands yeux lumineux, pareils à ceux d'une enfant quémandant une glace. Par ailleurs, la jeune fille avait aussi envie d'une glace, la chaleur étouffante ayant eu raison d'elle, et cela ne faisait que renforcer cette image enfantine, presque candide, qui émanait d'elle.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
avatar
Invité
Mar 1 Oct - 10:13
Ah la la... Les glaces, délicieusement froides par un temps si chaud et ensoleillé... L'odeur de la mer, le sable qui chatouille les pieds, le chaleur doucement réconfortante et... Et c'est rare que ça m'arrive d'être libre par un temps pareil. J'ai moi-même du mal à croire que je suis sur la plage, reposé, glace à la main et sourire aux lèvres en plein milieu de journée... Une vision réellement idyllique.

Pour un peu, je serai presque heureux d'avoir du supporter cette... cérémonie de mariage. Et cet anneau débile que j'ai rendu à Mère-Grand maintenant. Je n'ai mis dans cette phrase aucun censuré, mot vulgaire, expression stupide et pourtant bien colorée, vous avez vu ? Je ne sais pas si c'est l'idée que moi, je suis peinard pour aujourd'hui, alors que Blue doit encore faire des heures supp... Mais c'est vraiment la journée idéale pour glander.


- Rrrr... Rrrrr...

Je suis calmement assis contre un rocher, pieds nus et enfouis dans le sable chaud, quand je sens une boule de poils se loger sur mes genoux et ronronner comme un moteur. Au début, je pensais qu'il s'agissait peut être de Tiago mais son pelage est différent. Un chat inconnu ? Ah ah, c'est celui de la mère Michelle ! A chaque fois elle embauche un agent pour s'élancer à sa poursuite et je m'amuse comme un fou, parce que celui-ci galère... Et comme je ne fais jamais rien pour le poursuivre et que les animaux m'apprécient en général contrairement aux humains... C'est vers moi que le p'tit Félix vient. Bizarre, hein ? Je suis sûr que si je tentais de le capturer, il me fuirait aussi... C'est une vraie saleté quand il s'agit de le ramener de force à la mère Michelle...

- Quel agent a-t-on encore embauché pour te courir après, petite furie...

Comme celui-ci ne répond qu'en ronronnant, je lève un genou pour le faire bouger un peu mais n'obtient strictement aucune réaction de sa part. T'es fatigué après avoir couru pour échapper aux vilains petits agents essayant de te capturer, c'est ça ? Je ne vaux désormais pas plus qu'un accoudoir pour chat, navrant... Bon, du moment qu'il me laisse finir ma glace, en même temps, c'est pas si grave. Et puis il est tout mignon et tout doux à caresser.

Pourtant... Il fila droit au moment où une jolie blonde se ramassa sur le sable et qu'un petit groupe se marra en la voyant. Je ne faisais pas parti du groupe. Cependant, c'est vrai que j'esquissai aussi un sourire. Alors c'était elle, l'agent que Felix faisait tourner en bourrique... Terminant enfin ma glace, je l'observai de loin, curieux de la tournure des événements... Un mec semblait lui parler et la connaître plus que le groupe... Et bien que ça ne me regardait absolument pas du tout, c'était drôle de les observer de loin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mer 2 Oct - 13:30
Nous sommes comme les grains de sable sur la plage, mais sans les grains de sable la plage n'existerait pas.  Alors cela veut dire que nous sommes tous identiques et nous formons un tout unique ? Comme les grains ? Ou bien sommes-nous tous différents et notre altérité forme un ensemble singulier ?

Assise en tailleur, vêtu du maillot de bain que son amie lui avait offert, les yeux cobalt de la petite Alice se perdirent dans l’uniformité de cet azur changeante. La mer n’est pas bleue. Elle a volé la couleur du ciel pour se l’approprier … elle est loin d’être pure comme certains s’obstinent à penser. Chaque année elle doit prendre son quota de victimes. Son regard se dirigea vers les jeunes inconscients se jetant du haut de la falaise …

C’était une belle journée ensoleillée. La plage était bondée. Des jeunes couples, des retraités, des adolescents, des enfants s’amusant à faire des châteaux ou pêcher des oursins. Alice avait abandonné sa sculpture sur sable après avoir essayé mainte et mainte fois de placer un simple bâtonnet sur le sommet sans que tout ne s’écroule.

Elle était en compagnie de sa meilleure amie, Elise, qui était allongée sur un transat. Les deux jeunes filles s’étaient donné rendez-vous ici pour se détendre mais aussi pour se livrer leurs  secrets. Alice avait appris que son amie était également une agente au service du Grand Méchant Loup, l’agente Boucle d’Or. Toutes les deux faisaient donc partit de la même agence. Folle coïncidence.
Son regard s’arrêta sur un jeune garçon adossé à un rocher avec un chat sur les genoux.

-Oh regard Elise ! Ce chat ressemble à celui de la mère Michelle !

Se levant d’un bond, elle trottina vers lui, ses longs cheveux dorés dansant au même rythme que la douce brise. Alice ressemblait à une petite pêche gorgée de soleil.

-Hello ! dit-elle joyeusement en s’approchant du garçon le perturbant dans ses pensées, c’est votre chat ?

Soudain, comme si le félin avait compris qu’on s’intéressait à lui, il s’enfuit ! N’ayant pas compris que ce n’était pas elle qui l’avait fait fuir mais la jeune fille qui était tombé un peu plus tôt, elle prit un air désemparé.

-Oh là là, I’m sorry ! Je l’ai fait fuir ! Mais ne vous inquiétez pas je vais le rattraper !


Ne donnant pas le temps au jeune blond de répondre, elle courut derrière le petit chat. Mais … il allait largement plus vite qu’elle, et finit par grimper à un des arbres à proximité. Flûte. Qu’est-ce que je vais dire à … je ne lui ai même pas demandé son prénom. Je vais l’appeler Mister Cat alors.

... cherche ce foutu chat de malheur, et si je n'arrive pas à le trouver d'ici la fin de la journée, elle rendra la peine de mort légale spécialement pour moi... Diiiiis, tu veux bien m'aider ? S'il-te-plaaaaaait...

Chat ? Alice pivota sur elle-même pour observer les deux adolescents en proie à une discussion forte intéressante et … reconnut instantanément le beau jeune homme. Cette posture, cette chevelure noire, cette voix moqueuse et ce … torse ? Un reste de souvenir …

-Green ! Elle s’approcha de lui, oubliant Mister Cat, et se hissa sur la pointe des pieds pour l’embrasser gentiment sur la joue. Elise m’a tout raconté pour la dernière fois en boite … mais ne t’inquiète pas je te pardonne car tu nous as aidé à sortir de là.

Contente de le revoir, elle se tourna également vers la petite blonde allongée sur le sol, qui était en train de le supplier pour l‘aider.  Et il se trouvait que c’était une ancienne connaissance !

-Oh Maelyyyss ! How are you? Ca faisait longtemps! S’écria-t-elle.

Décidemment la petite blonde ne savait plus où donner la tête. A Élise ? Ou bien à Mister Cat et son chat ? A Ethan ? Ou encore à Maelyss ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Jeu 3 Oct - 19:44
Allongée confortablement sur un transat à côté d'Alice, Boucle d'Or profitait de cette journée aux températures estivales pour reprendre quelques couleurs, mais aussi pour se transmettre les nouvelles et autres petits secrets de chacune. La plage étant un lieu plus approprié pour les révélations, qu'une boutique tenue par une vendeuse caractérielle.

Elle portait pour l'occasion, le maillot bleu qu'elle avait acheté ainsi que les spartiates assorties. Après s'être assurée qu'Alice allait mieux depuis leur sortie en boite, elle s'était lancée dans une longue discussion et avait appris avec stupéfaction, que son amie, tout comme elle, travaillait pour GML. Elle était restée muette quand elle lui avait parlé de la destruction du Pays des Merveilles. Ce monde, celui qu'Alice chérissait tant et dont elle ne ratait jamais une occasion pour parler de ses aventures. Elle s'était contentée d'un simple câlin, mais s'était promis de trouver une solution au problème de son amie.

-Oh regarde Élise ! Ce chat ressemble à celui de la mère Michelle ! 

- Huuuum...

Les yeux mi-clos, la tête penchée sur le côté, la jeune fille s'était légèrement assoupie. Une fois n'était pas coutume, elle était calme, à tête reposée, et rien, ni personne n'allait lui gâcher ce moment de pur farniente. Enfin... pour l'instant.

-Hello ! C’est votre chat ? Lui parvint au loin la voix enjouée d'Alice

Hum... A qui, à qui elle parle ?

-Oh là là, I’m sorry ! Je l’ai fait fuir ! Mais ne vous inquiétez pas je vais le rattraper !

S'ensuivit des bruits de pas précipités quelques peu étouffés qui achevèrent définitivement de la réveiller.

- Aliiiiiice ! Attends moi !

Sortant de sa torpeur, elle s'étira, et courut à la suite d'Alice. Il ne fallait surtout pas qu'elle la perde de vue. Parce que la connaissant, elle savait qu'elle serait capable de poursuivre... ce chat jusqu'à l'autre bout de la ville ! Elle accéléra la cadence, rallongeant ses foulées comme elle avait l'habitude de le faire, les yeux fixés devant elle, vers le sol, regardant où elle mettait les pieds mais pas vraiment où elle allait. Ce qui la perdit vraisemblablement vu qu'elle tamponna par derrière Alice, qui s'était arrêtée. Et qui en plus de ça, n'était pas seule.

- Oooh Green, comme on se retrouve !

Elle avait dit ça sur un ton neutre. Quoique légèrement ironique. Elle en voulait encore au jeune homme du tour qu'il leur avait joué. Et puis c'était pas lui qui avait veillé sur Alice le reste de la nuit. Elle adressa ensuite un fin sourire, à la jeune fille étendue sur le sable, qu'elle n'avait pas vue tout de suite, et qui avait l'air de connaître Green.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Jeu 3 Oct - 21:16
Et que je pousse ta main parce que moi je suis une grande fifille, et que … Green s’arrêta de penser pour se rappeler … Ça me fait penser à Vio et moi la dernière fois. Bref.

- J'ai pas besoin de tes commentaires, lâcha-t-elle dans la direction du brun

Haah les femmes … tellement prévisibles. La jeune fille se mit à pleurer sur son sort en boudant comme une gamine de quatre ans. Encore une fille changeant d’humeur toutes les deux minutes … A … à quoi elle joue là ? Le ténébreux fit mine de ne pas la connaitre. Ah elle ? Nan nan je ne l’a connais pas. Je sais pas ce qu'elle a … ouais je sais pas.

- Ça fait des heures que je cherche ce foutu chat de malheur, et si je n'arrive pas à le trouver d'ici la fin de la journée, elle rendra la peine de mort légale spécialement pour moi...

Pauvre choupette. Depuis le temps qu’elle connait les méthodes de travail de la vieille peau, elle devrait savoir que chouiner ne sert strictement à rien, sinon renflouer l’envie de MG de te coller au c… hum aux fesses des heures sup’. Là t’auras une bonne raison de te plaindre cocotte.
Elle finit par se jeter en arrière pour s’allonger sur le sable chaud. Green ne la lâchait plus du regard, tout comme elle. J’avais jamais remarqué … ses yeux … ils sont … Nan rien.  

- Diiiiis, tu veux bien m'aider ? S'il-te-plaaaaaait....

Ethan écarquilla les yeux. Elle vient à peine de refuser mon aide que maintenant elle me supplie de l’aider ?! Je ne comprendrais jamais rien aux filles. Et faut qu’elle arrête de me faire ces yeux là ! C’est … c’est c’est fatiguant.

-Arrêtes de me supplier,
dit-il, gêné,  en détournant le regard, j’ai dit que je voulais bien t’aider … de toute façon je te dois bien ça.

Pour toutes les personnes étant dénuées de toute intelligence, logique, aisance à la compréhension, ou encore atteintes de la maladie de « euuuhjecomprendspastrop »,  Ethan a effectivement une dette envers Maelyss. Enfin plutôt deux si on veut rester dans la précision. Je vous aide ? Vous m’avait l’air perdu. Ok commençons par la première. Yel l’a aidé quand il a fait un malaise chez elle. Puis, elle l’a également aidé à sortir de l’aquarium quand Gold essayait de les noyer (alors qu’il avait été odieux avec elle). Et plus vite il aura remboursé tout ça, plus vite il aura la conscience tranquille. Et il n’aura plus rien avoir avec elle …

-Green !


Quoi encore ? Il se retourna vers la personne qui l’avait interpellé. Alice ? La petite folle s’approcha d’eux et embrassa Green sur la joue. La gêne créée par Alice s’ajouta à celle produite par Maelyss. Ce qui nous fait un « Rougissement powaaaa ! » Au contact, le jeune homme frémit. Faudra qu’il s’adapte parce qu’il n’avait pas vraiment l’habitude de ce genre de marque d’affection. Lui était plus, lancement de téléphone en pleine tronche.

... Elise m’a tout raconté pour la dernière fois en boite … mais ne t’inquiète pas je te pardonne car tu nous as aidé à sortir de là.

-Oublie.

Son ton fut froid. ‘Tendez … s’il y a Alice il y a forcément

- Oooh Green, comme on se retrouve !

Il ne se retourna pas, mais son visage afficha un grand sourire mauvais.

-Elise. Dit-il du même ton, une pointe de fausse surprise dans sa voix en se tournant vers elle.

-Oh Maelyyyss ! How are you? Ca faisait longtemps!

Elles se connaissent ? Nan en fait, je ne veux pas le savoir. Le jeune brun s'étira comme un chat. Hahah en parlant de chat, il aperçut une queue balayer lentement l’air, dépassant des feuillages d’un arbre. Petit filou.
Il tapa une vitesse vers l’arbre et s’accrocha à l’une des branches, se balançant aisément pour se perdre dans le feuillage.

-Je te tiens ! cria-t-il.

Pas si vite. On ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. On pouvait entendre le feulement du matou, Green pousser un cri de douleur et jurer juste après, feulement, des « arrêtes de bouger puuuta** », des coup de griffes/coup de patte. Le jeune homme tomba de l’arbre et le chat s’enfuit vers l’opposé. Game Over.





Dernière édition par Agent Green le Sam 5 Oct - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 4 Oct - 18:48
- Arrêtes de me supplier, j’ai dit que je voulais bien t’aider … de toute façon je te dois bien ça.

La jeune fille fit de grands yeux étonnés quant à la déclaration du brun. Celle-ci n'avait aucun souvenir de dette ou autre... puis d'ailleurs elle finissait toujours par oublier. En revanche, le fait de le voir rougir ainsi la gênait un peu. Voire beaucoup, vu qu'elle n'avait vraiment pas souvenir d'avoir fait quelque chose pour...

- Green !

Soudainement, Alice surgit dans le champ de vision de la blondinette. Une vieille connaissance, dont l'amitié semblait remonter à des siècles et des siècles. La jeune fille sourit... avant d'écarquiller les yeux sous la scène qui se déroulait sous ses yeux émeraude. Alice embrasse Ethan qui rougit... mais... mais... heeeeeein ? Ce... c'est... heeein ? La jeune fille était perdue. Et un peu choquée aussi de voir que son amie connaissait Ethan... sous son nom d'agent secret en plus ! Savait-elle au moins que c'était un pervers et qu'elle risquait sa vie plus qu'autre chose à lui parler ? Alice et... la vache ! Je comprends rien ! Et puis, pourquoi il... enfin il...

- ... Elise m’a tout raconté pour la dernière fois en boite … mais ne t’inquiète pas je te pardonne car tu nous as aidé à sortir de là.
- Oublie.
- En boite ?! Depuis quand tu sors en boite toi ?

Sa tête enjouée avait laissé place à une totale stupéfaction. Depuis quand Alice, la petite fille toute innocente qu'elle connaissait, fréquentait ces endroits-là ? Et surtout... depuis quand connaissait-elle Ethan ? Et son nom de code ? Ils... ils étaient si proches que ça, qu'il pouvait sans problème lui dire qu'il était à l'Agence ? Mais.... mais non mais non mais non ! C'est pas digne d'un agent secret ça !

- Oooh Green, comme on se retrouve !

Une autre voix survint dans la discussion, une voix qui n'étonnait pas Maelyss vu que Alice et elle n'allaient jamais l'une sans l'autre et qu'elle avait récemment appris son retour dans la région. Elise, petite blonde comme elle et Alice, avec une jolie paire de prunelles ambre et... un tour de poitrine vachement développé qu'elle n'hésitait pas à mettre en valeur. Maelyss fit légèrement la moue en comparant la corpulence de son amie avec la sienne, qui semblait plutôt vouloir imiter une planche à pain. Mais bon, au final ça l'avantageait plus qu'autre chose lorsqu'il fallait se faufiler dans d'étroits conduits ou de courir pendant plusieurs heures.

- Elise.
- Hey ! Depuis quand tu laisses Alice sortir en boite toi ? s'indigna-t-elle dans un ton amusé par le mutisme des deux jeunes gens

La petite blonde croisa les bras et tapa du pied, tout en imitant une personne qui attendait impatiemment sa réponse, et qui ne lâcherait pas l'affaire facilement. D'habitude, Elise était plutôt du genre à protéger Alice qu'à la laisser trainer tard le soir dans des lieux... peu fréquentables pour une jeune fille assez candide.

- Oh Maelyyyss ! How are you ? Ça faisait longtemps !
- Su... per horriblement pas bien, je dois attraper un chat si je veux pas finir décapitée, je te dis pas la galère, déclara la jeune fille en mimant quelqu'un qui lui coupait la tête

Alors qu'elle se mit à demander de ses nouvelles à Alice, Ethan essayait d'attraper le chat dans l'arbre. Mais, le chat était coriace, et surtout habitué à fuir, aussi le jeune homme échoua, au moment même où la jeune fille tournait la tête dans sa direction. Elle eut une esquisse de sourire, avant de déclarer :

- Et alors ? Je croyais que c'était simple pour toi !

Un simple boutade, qui sonnait comme un défi envers le jeune homme. Aussi la jeune fille éclata d'un rire enjoué, avant de s'étirer à son tour et de faire craquer ses doigts. Si ça continuait, elle allait devoir finir toute seule. Heureusement qu'elle avait une réserves d'astuces pour attraper Félix. Félix qui s'était de nouveau volatilisé...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
avatar
Invité
Sam 5 Oct - 5:14
- Oh regarde Elise ! Ce chat ressemble à celui de la mère Michelle ! Hello ! C’est votre chat ?

Une autre blondinette venait de s'introduire dans mon champ de vision. Sauf que celle-ci n'était pas en train de manger du sable, ce qui était quand même mieux pour elle. Étant de bonne humeur, je lui offrais un sourire poli, continuant de caresser le chat blotti sur mes genoux. Sauf que celui-ci se barricada bien vite en voyant qu'on lui portait de l'attention. Je le regardai courir à une vitesse folle sans chercher à le rattraper : En plus d'être un geste totalement inutile, il n'aurait qu'à revenir si l'envie lui prenait à nouveau. Tournant à nouveau la tête vers la demoiselle, elle ne me laissa pas le temps de lui répondre à sa question au final pour s'excuser... En anglais. Une anglaise ?

- Oh là là, I’m sorry ! Je l’ai fait fuir ! Mais ne vous inquiétez pas je vais le rattraper !

Même pas le temps de lui dire que c'était la meilleure manière de le faire fuir définitivement qu'elle s'était déjà élancée à sa poursuite, une autre fille - "Elise" ? - sur les talons. Avant que Félix ne se décide à escalader un arbre pour être hors de sa portée et qu'elle ne change d'objectif, vu qu'elle partit saluer... Euh... Le brun qui discutait avec Yellow. Par un bisou sur la joue. Soit elle était très proche de lui, soit elle était du genre tactile. En tout cas, elle avait l'air de connaître également Yellow, enrichissant la discussion. J'appris leurs trois noms - même celui de Yellow -, qu'il y avait une histoire de boîte de nuit entre eux (tournure de phrase bizarre, j'en ai conscience) et que Yel était choquée de voir Alice et Green si proches. Oui j'aime écouter les discussions des autres et les observer quand je n'ai rien d'autre à faire. Personne ne m'en voudra, vous verrez qu'ils ne le remarqueront sans doute même pas.

- Je te tiens !
- Et alors ? Je croyais que c'était simple pour toi !

Ouais parce que par définition, "tenir" c'est avoir un contact et là le chat lui échappe complétement voire définitivement. Chat 2, Green 0, Yellow 0. Il parait que les animaux voient la véritable nature des gens. Pour mon égo personnel, je croirai ce proverbe. Mais si c'est le cas, ça veut bien dire que ces deux-là doivent une nature cachée pas jolie jolie... Héhé. Pauvre gars n'empêche, il parait que ça fait mal de se faire griffer et les chats sont spécialistes quand on tente de les attraper. Et Yellow qui en rajoute, boom, cette fois c'est l'égo qui en prend un coup. C'est fou ce qu'on en apprend sur les gens rien qu'en les écoutant parler en petit groupe. Après c'est peut être une déformation professionnelle avec l'espionnage, qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 7 Oct - 19:16
- Aliiiiiice ! Attends moi !

Son amie, bien trop lancée dans sa course, la percuta par derrière. Alice faillit tomber sur Maelyss mais se rattrapa in extremis. Ce n’était pas le moment de s’étaler. Et surtout pas devant Ethan. Car elle lui aurait donné une occasion en or pour se moquer d’elle.

-Oublie.

Oublie? Mais mais mais …voyons ce n’est pas sur commande ! On ne peut pas vous obliger ce genre de chose ! Et surtout pas de cette manière … Si je vous dis « ne pensez pas aux éléphants roses » Qu’est-ce que votre esprit va faire ? Il va vous transmettre une image d’éléphants roses. Et donc vous y penserez. C’est psychique et psychologique.  La seule façon et possibilité d’oublier c’est de laisser le Temps s’écouler.

- En boite ?! Depuis quand tu sors en boite toi ?

Alice éclata de son rire féerique à la vue de la mine déconfite de Maelyss. La pauvre, elle devait se poser beaucoup de questions étranges.

-Depuis que j’ai appris qu’il y avait parfois des soirées déguisées organisées pardi ! Mais ne t’inquiète pas je n’étais pas seule. Il y avait Elise ! Et puis j’ai rencontré Yumi, Nagisa et Ethan ! Il s’est passé énormément de choses durant cette soirée, que moi-même je ne saurais expliquer, déclara-t-elle d’une traite sans prendre le temps de respirer.

- Oooh Green, comme on se retrouve !

-Elise.

La petite blonde observa tour à tour ses deux amis (enfin pour ce qui est de Green elle ne savait pas trop s’il savait qu’il en faisait partie à présent). Leur silence traduisait la tension qui régnait. Ils étaient en train de s’affronter sans prononcer aucuns mots. Seul leur ton et regard parlaient. Elle n’aimait pas vraiment ce genre de relation qui refroidissait l’ambiance environnante malgré cette chaleur étouffante.

- Hey ! Depuis quand tu laisses Alice sortir en boite toi ? s'indigna-t-elle

Alice les laissa ce justifier en souriant, et chercha du regard Mister cat qui ne semblait pas vouloir se  secouer pour rattraper son chat. Un mauvais maitre ? Non, il avait l’air si doux avec cet animale … Est-ce un simple masque ?  La petite blonde tapota sa lèvre inférieure de son index, songeuse.

- Su... per horriblement pas bien, je dois attraper un chat si je veux pas finir décapitée, je te dis pas la galère,

-Mais … Moi aussi ! Il a disparu dans l’arbre quand j’essayai de le rattraper. C’est le chat de Mister Cat !

Green, incapable de tenir en place, se précipita dans l’arbre où se trouvait le félin et tenta de le capturer. Le combat entre le jeune brun et le félin pouvait s’entendre facilement.

- Je te tiens !

-Noooon ! Ne lui fait pas de mal ! cria -t -elle en courant vers le grand chêne.

Le jeune homme tomba aussi vite qu’il était monté. Vainqueur, le chat se volatilisa à nouveau. Alice se pencha doucement vers Green et lui tapota l’épaule.

-Es-tu toujours parmi nous ? demanda-t-elle, enfantine et inquiète.

- Et alors ? Je croyais que c'était simple pour toi !rajouta Maelyss en riant.

Le pauvre, comme si ce faire battre par un chat n’était pas assez humiliant qu’il fallait qu’elle en rajoute. Alice fit volte-face d’un coup et se dirigea vers Mister Cat.

-Il est temps de vous impliquer dans cette histoire ! dit-elle en le tirant par la main essayant de le lever et de le réveiller de sa transe qui ressembler plus à de la flemmardise qu’autre chose. Le jeune homme semblait un peu moue-moue sur les bords. C’est son chat après tout !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Ven 11 Oct - 20:04
-Elise.

Elle le fixa sans ciller, les bras croisés sur sa poitrine avantageuse. S'il voulait jouer à ce petit jeu là, alors ils seraient deux. Quand elle s'y mettait, elle pouvait vraiment être insupportable, à la limite du possible. Et s’il tentait un sale coup sur Alice, voire sur elle-même, elle ne se gênerait absolument pas pour lui en faire voir de toutes les couleurs.

- Hey ! Depuis quand tu laisses Alice sortir en boite toi ?

Oh mais c'était Maelyss ! Et dire qu'elle ne l'avait pas reconnue ! Regarder un imbécile dans les yeux, et on ne voyait plus rien autour. Affligeant. 

- Saluuut ! Baaah... elle a insisté, elle voulait à tout prix que je vienne avec elle... Et comme c'était une fête déguisée et que ça faisait un bon moment que je l'avais pas vue, j'ai cédé...

Et elle regrettait. Beaucoup. Si son amie lui proposait une nouvelle fois, elle refuserait catégoriquement. Elle avait pas envie de risquer sa vie à poursuivre Alice dans une salle surchauffée, avec des pervers autour qui ne rataient pas une occasion de faire du charme, même dans les toilettes.

- Oh Maelyyyss ! How are you ? Ça faisait longtemps !

- Su... per horriblement pas bien, je dois attraper un chat si je veux pas finir décapitée, je te dis pas la galère.

- Mais … Moi aussi ! Il a disparu dans l’arbre quand j’essayai de le rattraper. C’est le chat de Mister Cat !

Mister Cat ? Elle avait dû rater quelque chose d'important parce qu'elle ne comprenait vraiment rien. C'était qui ? Une nouvelle connaissance de son amie ? Ou peut-être la personne à qui elle parlait tout à l'heure, qui sait ? Green, se sentant peut être de trop, fonça en direction de l'arbre et grimpa habilement à travers les branches.

- Je te tiens !

-Noooon ! Ne lui fais pas de mal !

Le chat, averti peut-être par un sixième sens, commença à feuler violemment. Mauvais, très mauvais. Il fallait jamais énerver un chat de la sorte, ou sinon on finissait avec des griffures de partout, les vêtements à moitié déchirés, les cheveux en bataille et le moral à zéro. Mais visiblement, Green ne devait pas connaître ces principes de base vu qu'il s'acharnait sur la pauvre petite bête et qu'elle entendait les glapissements de l'imbécile de là où elle était. Green finit par tomber de son perchoir et contrairement au chat, il ne retomba pas sur ses pattes mais se ramassa sur le sol sablonneux.

- Es-tu toujours parmi nous ? demanda son amie en accourant vers lui, soucieuse.

- Il est pas mort, si c'est ça qui t'inquiète ! fit-elle, hilare

- Et alors ? Je croyais que c'était simple pour toi !

Haha, ça lui apprendra, lui qui se croit le plus malin. Au moins, elle n'était pas la seule à penser la même chose au sujet de Green .
Alice, vive comme l'éclair, se détourna et se précipita sur un jeune blond, assis nonchalamment à côté des rochers.

- Il est temps de vous impliquer dans cette histoire ! dit-elle en le secouant un peu

S'impliquer ? Pour un peu intriguée, elle s'essuya les yeux, séchant les quelques larmes qui avaient perlé et s'approcha doucement du petit groupe.

- Dites, c'est votre chat ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Lun 14 Oct - 19:55
-Noooon ! Ne lui fait pas de mal !

Lui fait pas de mal, lui fait pas de mal, pour l’instant c’est LUI qui me fait du mal !! Green essayait de le maitriser en bloquant ses pattes avant mais le chat utilisait également ses pattes arrière pour lui infliger un maximum de blessures … On pourrait croire qu’il est humain à se montre aussi vicieux. Un chat Ninja … L’innovation de l’année.
Le jeune homme finit par perdre l’équilibre et basculer en arrière.



Aïe.
Il entendit une voix lointaine mais proche quand même (oui je sais, je sais c’est compliqué comme phénomène)

-Es-tu toujours parmi nous ?


-Non … je suis dans l’Au-delà ...
dit-il les yeux toujours fermés avec une voix très sérieuse et solennelle, mais son ton moqueur reprit vite le dessus, et tu vois là je communique grâce à la puissance de l’inconscient. Like a boss !

Il ouvrit les yeux et lui adressa un sourire narquois avec la célèbre expression du « Je me fous de toi»

- Il est pas mort, si c'est ça qui t'inquiète ! fit-elle, hilare

- Et alors ? Je croyais que c'était simple pour toi ! dit Maelyss en riant juste après.

Tatata, on n’apprend pas à un provocateur à provoquer …
Green se redressa, s’asseyant en tailleur et frotta sa tête, déjà parce qu’il avait mal mais aussi pour enlever les feuilles et les brindilles parsemant ses cheveux noirs. T’sais manque plus que je m’enchaine à l’arbre et que j’installe une pancarte « Préservons notre environnement ! Ne faisons plus qu’un avec la nature ! » et c’est bon, je rentre easy dans l’organisation de Green Peace … Green … Peace … Z’avez capté ? Nan ? Bon ok c’était pourri je sors … C’est vrai qu’avec son allure de « Père Nature » il aurait fait un bon membre.

-Je n’ai jamais dit que c’était simple,
déclara-t-il en essuyant du dos de sa main le fin filet de sang qui s’écoulait le long de sa joue du aux nombreuses griffures, j’ai dit que tu n’étais pas douée, nuance.

Il se releva en s’époussetant. Purée il m’a bien arrangé.

-Et puis, là c’était pour vous montrer ce qu’il ne fallait pas faire, dit-il sur un ton super détaché, genre le mec qui gère la situation. C’était le contre-exemple voilà tout … hrmm.

Ethan masqua le fou rire qui commencer à monter à cause de l’idiotie qu’il venait de dire. Il se détourna d’elle faisant mine «Aaah, la mer est magnifique ». Le jeune brun savait pertinemment que cette excuse n’allait pas  passer, m’enfin c’est mieux que rien … en fait nan, il aurait mieux fait de se taire.
Alice se dirigea d’un pas décidé vers un mec assit près d’un rocher mangeant tranquillement sa glace ne demandant rien à personne. Et Élise la suivit également. D’ailleurs il avait l’impression de l’avoir déjà vu le gars … Il en était sûr. Mais où ? Ça c’est une bonne question Thierry … Bref.

Green partit chercher ses affaires posaient sur un banc. Il enfila son T-shirt et ses tennis à la va vite et mit son sac à dos, le serrant à bloque. Aujourd’hui il allait courir c’est moi qui vous le dit.
Il adressa un regard à Yel … et les autres et marcha vers l’opposé, là où le chat était partit. Je vais te trouver mon beau. Et je vais m’improviser Joker dans Batman, juste pour l’occasion. Après de multiples pensées bien sadiques, Green se concentra sur son objectif principal : Trouver le chat. Capturer le chat. Rendre le chat.

Tout un tas de plans avaient été mis au point pour le neutraliser sans lui faire de mal. On peut déjà rayer la technique du bourrin. Et celle du « je me déguise en femelle pour l’attirer grâce à mes charmes ». Green continuer de marcher et de se remémorer les éléments importants qu’il avait pu analyser. Essayons la manière douce.

Il arriva vers le marchand de glace, et aperçu un chat tourner à l’angle d’une rue, s’éloignant un peu de la plage. Ohoho, te voilà. Il sortit en vitesse un paquet de cookie de son sac, et trottina vers la ruelle. Sur la pointe des pieds, il s’approcha du fameux félin qui se léchait tranquillement les pattes.

-Viens mon petit, j’ai des gâteaux pour toi, murmura-t-il en tendant un cookie tout en s’approchant tooooouut doucement pour ne pas le brusquer.

Le chat de la Mère Michelle le tailla de manière hautaine, et …. Feula de nouveau. Toi et moi on sera jamais copain, hein ? Le matou avança dangereusement vers Green, ses griffes prêtes à se planter là où elles pouvaient. Et c’est là qu’on doit courir en criant « MAAAMAAAN ! » comme dans les films c’est ça ?
Le chat bondit vers le jeune homme … Et en une fraction de seconde, Green se retrouva à se faire courser par un petit minou complétement possédé et obnubilé par le paquet de gâteaux.

-Puuuuuurée ! Laissez passer, chat enragé !
cria-t-il sautant par dessus des jeunes filles qui bronzaient, et en écartant la foule pour se frayer un passage vers le groupe.

-Maaaaelyss, je l’ai ton chat !! Enfin façon de parler ... Bref, c'est le moment de réagir, tu vois !

Green jeta des regards furtifs derrière lui. Le chat faisait vraiment flippé. On l’a drogué aux cookies où c’est comment ? En plus, le petit ténébreux commençait à s’épuiser en courant comme un dingue et virer brusquement pour perturber la bête.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 23 Oct - 17:03
HRP:
 

-Es-tu toujours parmi nous ?
-Non … je suis dans l’Au-delà ... et tu vois là je communique grâce à la puissance de l’inconscient. Like a boss !

S'il avait un humour aussi pourri, ça voulait dire qu'il allait bien. Ou pas, il pouvait aussi avoir eu un violent choc cérébral, ce qui lui aurait fait perdre toute notion d'intelligence et de maturité. Mais bon, le jeune brun ne semblait de toute façon pas trop en posséder, donc ça ne changerait pas beaucoup.

-Je n’ai jamais dit que c’était simple, j’ai dit que tu n’étais pas douée, nuance. Et puis, là c’était pour vous montrer ce qu’il ne fallait pas faire. C’était le contre-exemple voilà tout … hrmm.

La jeune fille écarquilla les yeux. Il la prenait toujours pour une pas douée, il allait souffrir. Fortement. Elise ne semblait pas le porter dans son coeur, tant mieux : elle l'aiderait dans son plan machiavélique à l'encontre de l'agent brun. Restait à savoir ce qu'elles pourraient faire, ainsi Maelyss resta songeuse tandis qu'Ethan partit en direction de la mer, laissant les trois amies seules.

- Il est temps de vous impliquer dans cette histoire ! déclara soudainement Alice en tirant un jeune homme vers elles

La jeune fille se demandait de qui son amie pouvait bien parler lorsque son regard se posa sur... Gray ! Laissant de côté Ethan qui était partit on ne sait où, elle se mit à fixer son collègue d'un regard curieux, comme si elle se demandait comment il avait réussi - lui - à échapper à la vieille. L'expérience sans doute, la blondinette nota mentalement de lui demander plus tard comment il s'y prenait pour filer en douce sans être repéré.

- Dites, c'est votre chat ? demanda Elise à Gray

Pas vraiment non, celui de Gray n'avait pas été dressé pour ramener des cookies. Dommage, ça aurait pu être utile. D'ailleurs en parlant de chat, il y avait Félix qui revenait vers eux, même si cette fois-ci c'était lui qui poursuivait Ethan ! Le pauvre n'en menait pas large. La scène paraissait tellement comique que l'agente blonde ne put se retenir de rire face à la détresse d'Ethan. Tant pis pour lui, il ne l'avait pas volée.

- Maaaaelyss, je l’ai ton chat !! Enfin façon de parler ... Bref, c'est le moment de réagir, tu vois !
- C'est pas mon chat ! fit-elle en lui tirant la langue et en restant parfaitement immobile

Néanmoins, Maelyss se sentait attirée par ce que le jeune homme tenait dans sa main : un paquet de cookies ! Elle avait faim en plus ! Puis... il ne les méritait pas... Soudainement, la jeune agente fit un grand sourire diabolique en direction d'Elise, qui avait certainement eu la même idée qu'elle en voyant les gâteaux. Courir vers Ethan, pousser Ethan, piquer les gâteaux à Ethan, laisser le chat tuer Ethan, manger les gâteaux à Ethan, jeter dans la mer le cadavre d'Ethan et... non, elles allaient se contenter de piquer les gâteaux et de les manger devant lui. Ca lui apprendrait à critiquer les blondes.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
avatar
Invité
Mar 29 Oct - 12:05
Je dois me faire des idées... Mais y a blondinette 2, "Alice" qui s'approche de moi. Ce doit être un hasard mais ça ne m'empêche pas de me sentir fixé bizarrement. Je deviens peut être réellement parano. Qui sait.

- Il est temps de vous impliquer dans cette histoire !

...Hein ? Mais pourquoi elle me traine par la main celle-là ?! Et d'où elle me prend la main comme ça ?! Et comment ça m'impliquer dans cette histoire ? J'ai rien avoir avec eux, je les connais même pas ! Enfin Yellow si mais je me vois mal aller la saluer et lui taper la causette alors qu'elle est visiblement occupée avec d'autres gens. Et puis c'est ma journée farniente aujourd'hui, c'est normal pour moi de ne pas me fatiguer à parler inutilement. Expliquez-moi pourquoi je devrais m'impliquer dans une conversation qui ne me regarde même pas... ?

- Que... Mais... Euh... Hey ! Lâchez-moi, j'ai rien à voir avec vous ! On ne se connait même pas !

Virant sa main de la mienne pratiquement aussitôt qu'elle l'eut prise, je fronçai un peu les sourcils, lui jetant un regard plus interrogateur que furieux néanmoins. Je ne comprenais pas trop son geste. Moi qui n'étais pas du tout tactile en plus, c'était bien ma veine qu'elle me traine comme ça par le bras, tout d'un coup. En plus ça me faisait l'impression d'être un enfant qui avait fait une bêtise et qui se faisait trainer par sa grande sœur pour aller se faire dénoncer et donc sermonner par les parents. Mais sauf erreur de ma part, ce n'était pas le cas... Pour une fois que je n'avais rien à me reprocher.

- ...

Youpi, je sais même pas quoi dire d'autre maintenant que je suis incrusté dans le petit groupe. J'diiiis quoiiii ? J'fais quoiiii ? Heureusement, blondinette 3, "Jenesaisplusonnomparcontre", me permit vite de ne pas faire juste parti du décor ; Pour trente secondes au moins.

- Dites, c'est votre chat ?
- Non... Il s'était réfugié sur mes genoux mais votre agitation a du le faire fuir... C'est dommage.
- Maaaaelyss, je l’ai ton chat ! Enfin façon de parler... Bref, c'est le moment de réagir, tu vois !


Je regardais de nouveau vers le garçon. Qui avait le chat accroché à son bras pour tenter d'attraper les cookies qu'il avait dans la main. Cette vision tout à fait comique me plia en deux, un fou rire me prenant immédiatement, surtout à le voir courir dans tous les sens comme ça. C'était à s'en rouler par terre. Et puis un fou rire, ça ne se contrôle pas, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Ven 1 Nov - 14:25
-Non … je suis dans l’Au-delà ... et tu vois là je communique grâce à la puissance de l’inconscient. Like a boss !

Et par cette simple phrase, de nombreuses interrogations fusèrent dans l’esprit d’Alice. L’Inconscient … Mais s’il était vraiment inconscient (oui il l’est mais pas dans ce sens-là), il ne pourrait pas me parler, j’ai raison ? A moins qu’il utilise la merveilleuse puissance du Subconscient, générateur de mondes parallèles et autres allèles du rêve? Mais le subconscient est productif si et seulement si, on se trouve dans l’univers des songes, ce qui n’est pas le cas, n’est-ce pas ? Donc il a transvasé ce pouvoir pour pouvoir communiquer avec nous sans se trouver dans un autre espace. Ainsi, ce paramètre est altéré par le Conscient, qui dans ce cas, serait le plus logique ? Donc j’en conclue que Green est conscient et qu’il se moque de moi !

-Veux-tu arrêter de me charrier ? dit-elle, un poil furieuse. Elle soupira, soulagée d’avoir pu répondre à toutes ses questions. Le vice de tout vouloir Savoir. Et l’importance des Mots …

La petite blonde tenta de réveiller l’autre jeune homme, mais il retira brusquement sa main pour balbutier et rouspéter à la manière d’un vieux papi grincheux.

- Que... Mais... Euh... Hey ! Lâchez-moi, j'ai rien à voir avec vous ! On ne se connait même pas !

Alice le fixa de ses grands yeux bleus, comme pour essayer de comprendre sa réaction ou bien de déjouer les plus sombres secrets de ce personnage maléfique d’un simple regard.

- Dites, c'est votre chat ? demanda Elise

- Non... Il s'était réfugié sur mes genoux mais votre agitation a du le faire fuir... C'est dommage.

Ah mince, ce n’est pas son chat. Flute, c’est vrai que je ne lui pas donné le temps de répondre tout à l’heure … Bon et bien, j’ai n’ai plus aucune raison de rattraper cette pauvre bête. Visiblement, il n’avait plus rien n’à dire, alors Alice décida de rompre ce silence qui semblait le mettre mal à l’aise.

-Il ne faut pas être timide voyons.  Je m’appelle Alice,
dit-elle en souriant, et voici mes amis Elise, Maelyss et G … Elle s’arrêta dans son élan ne voyant plus le jeune brun.

Mais où est-il passé ? Oh non, il est parti ! Sa première pensée fut de rattraper le jeune homme mais après la soirée en boite qu’elles avaient passé en sa compagnie, Elise lui avait formellement interdit de le suivre quel que soit la raison, bonne ou mauvaise. Elle se souvenait mot pour mot, de ce que lui avait dit son amie « C’est un aimant à problèmes. Il est moqueur, arrogant, manipulateur et se fiche de tout le monde. Et en plus de tous ces défaut, ce qu’un pervers! Alors non, il est hors de question que je lui pardonne, juste parce qu’il a une tête d’ange.  Et si tu continues à fréquenter ce genre de personne, tu côtoieras la mort bien assez vite ! » Alice s’était contenter de ne rien dire … et de penser très fort à recontacter le jeune homme juste pour qu’il lui présente la Mort, au moins une fois, et puis après elle arrêtera de lui parler, promis ! Et puis ce n’est pas sa faute à elle si elle le trouve drôle. Mais bon, Green semblait vivre pour l’adrénaline et le danger  et ce n’est pas la meilleure recette pour vivre une petite vie tranquille.

-Maaaaelyss, je l’ai ton chat !! Enfin façon de parler ... Bref, c'est le moment de réagir, tu vois !

En parlant du loup …
La jeune fille sursauta, et se retourna pour voir un jeune homme en totale détresse, avec un chat à ses trousses. Green ! Maelyss éclata de rire, suivit par le jeune blond. Alice essaya tant bien que mal de ne pas rire devant cette scène totalement absurde, mais elle finit par se joindre aux autres, pliée en deux.

- C'est pas mon chat ! fit Maelyss en lui tirant la langue sans bouger d’un poil

Mais à qui appartient-il alors? Depuis tout à l’heure ils essayent de l’attraper mais personne ne sait à qui il est. La pauvre bête. Alice qui essayait de stopper son fou rire, ne remarqua pas le sourire sadique de Maelyss, indice d’un mauvais coup qu’elle allait jouer au jeune farceur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Jeu 7 Nov - 6:37
HRP:
 

- Non … je suis dans l’Au-delà ... et tu vois là je communique grâce à la puissance de l’inconscient. Like a boss !

Haha. Et il se croyait drôle en plus. A se demander où il allait dénicher ses blagues pourries avec la tête dans le sable, alors qu'il venait juste de tomber d'un arbre. Le fait d'être un imbécile, ou la chaleur peut être, ça fait jamais bon ménage la chaleur, ça a tendance à griller les neurones de certains pervers et autres imbéciles en plus des gens normaux... Like a looser, ça conviendrait mieux.

- Veux-tu arrêter de me charrier ?

La remarque fit sourire la jeune fille. Ce n'est pas parce que Alice était complètement bourrée en boîte de nuit qu'il fallait la prendre pour une imbécile, loin de là. Et il venait de l'apprendre, à ses dépens. On allait bien voir s'il allait retenir la leçon.
Alice finit par se détourner d'Ethan pour tirer un jeune homme vers elles, qui... voulait se trouver partout sauf là visiblement. A moins d'avoir rêvé, il lui semblait avoir entendu une voix masculine tout à l'heure, peut être avait-il un lien quelconque avec ce chat. Autant lui demander tout de suite, elle serait fixée.

- Non... Il s'était réfugié sur mes genoux mais votre agitation a du le faire fuir... C'est dommage.

Votre agitation ? Elle n'avait rien fait, elle s'était juste contentée de courir après Alice, pour ne pas la perdre de vue et s'assurer qu'elle ne fasse pas le tour de ville. Elles n'avaient pas fait un boucan de tous les diables, si ?

-Il ne faut pas être timide voyons, fit Alice, brisant le silence gênant qui s'était installé. Je m’appelle Alice et voici mes amis Elise, Maelyss et G … 

Et Green qui semblait avoir disparu de la surface de la Terre. Tant mieux ! Elle n'aurait pas à le supporter, ni à s'inquiéter (pour Alice), ni à s’énerver contre lui, ce qui était quand même une sacrée aubaine surtout quand elle repensait à cette soirée en boîte, qu'elle voulait à tout prix oublier. A peine venait-elle d'y songer qu'il revenait déjà en courant, faisant de grands slaloms entre les parasols pour éviter... le chat qui était à ses trousses ! Elle éclata de rire, en simultané avec les trois autres.

- Maaaaelyss, je l’ai ton chat !! Enfin façon de parler ... Bref, c'est le moment de réagir, tu vois !

- C'est pas mon chat ! fit-elle en lui tirant la langue et sans daigner bouger

La situation quelque peu cocasse lui donna une idée de plan. Plan qui lui permettrait de se venger de Green et accessoirement d'attirer le chat vers eux. Elle venait d'apercevoir à l'instant, le paquet de cookies que Green tenait à la main, et dont le chat avait l'air d'en avoir après. Il suffisait alors de faire tomber l'imbécile, de lui voler ses cookies, de laisser le chat saigner Ethan et de revenir vers les autres incognito. Maelyss se tourna vers elle et sut tout de suite qu'elles avaient pensé à la même chose.

- Allons-y, murmura-t-elle avec un grand sourire.

Les deux blondes s'élancèrent, courant à la même allure et se postèrent derrière le brun qui commençait à s'épuiser. Du regard, elle désigna les pieds d'Ethan et lui fit un magnifique croche-patte qui ne lui laissait aucune chance de se rattraper. Maelyss quant à elle, s'empara du paquet et prit la direction opposée. Elle la suivit, ne se préoccupant pas de savoir si le chat les suivait. Il fallait mettre le plus de distance possible entre Green et elles, ça valait mieux pour leur survie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Jeu 7 Nov - 20:28
HRP:
 

Et les pitreries du jeune brun firent rire toute la galerie. Green ne put s’empêcher d’éprouver une sorte de fierté même si au départ, ce n’était pas du tout, mais alors pas du tout l’effet voulu ! Il voulait juste de l’aide.  Sauf que lui, de l’aide il n’en donnait jamais, sauf peut-être par intérêt. Ou par obligation, genre rembourser une foutue dette.

- C'est pas mon chat !  

… C’est censé m’avancer dans la capture de Félix, ça ?! Green, plus guépard que gazelle, n’en pouvait plus, et le chat gagnait en distance. Pis, fallait pas oublier qu’il faisait super chaud ! C’est pas eux, qui ont fait les quatre cents coups toute l’après-midi à faire des « combo jump » ! Mais finalement, les deux blondes … Nan, faut préciser, parce qu’ils sont tous blonds. Heureusement que je suis là pour donner un peu plus de charisme à ce groupe ! Bref, Yel et l’autre cruche ont enfin daigné apporter du soutien au jeune homme.

-C’est pas trop t … AAAH !

Les jeunes filles lui firent un croche pied et le jeune homme, destiné à se crouter de toute façon, essaya de se rattraper mais se cogna de plein fouet contre un couple en train de se bécoter en plein dans le passage. Et HOP ! effet domino !  Pendant que Green reprenait ses esprits, les filles lui volèrent les cookies, et s’enfuirent loin trèèès loin. Et le chat profita de la situation pour sauter sur le brun. Ouais, en fait il voulait d’abords le massacrer, et ensuite se charger des deux autres. Sauf que le ténébreux ne se laissait pas abattre. Il se releva à moitié assommé, ignorant les protestations du couple, et se dirigea à toute à allure vers un camion de livraison « Food Orgasmique » laissé grand ouvert ! C’est exactement ce qu’il me fallait !
Combiner la ruse à la manière douce, à présent. Pas de livreurs en vue ? Okay ! Il grimpa dedans et prit le premier carton emplit de douceurs  tellement - aaaah y’a pas de mot pour décrire ce genre de sucreries !- délicieuses pour le vider, laissant juste quelques gâteaux pour appâter le ventre sur pattes. Et comme prévu, Félix se fit avoir comme un bleu. D’un geste très technique, Ethan l’enferma dedans à toute vitesse. Le chat avait beau miauler et feulait, il était pris au piège. Et voilà le travail.

Traversant la rue, son paquet sous le bras il vint rejoindre Alice et l’autre gars, complétement fatigué. Epuisé. Exténué. A bout de force. KO. HS. Mort quoi !

-Cette fois je l’ai vraiment, dit-il en prenant un bâton et en faisait trois trous, histoire que le chat de la Mère Michelle ne clamse pas asphyxier avant que Maelyss ne lui ait rendu.

Il soupira et vint s’asseoir sur le rocher auquel était adossé le blond. Bon. Ça sert à rien que je me mette à courir derrière elles. Elles vont bien finir par revenir. T’façon c’est moi qui ai le chat. Son regard noir se posa sur le jeune blond, qui avait du mal à desserrer ses fesses à priori.

-Toi ? Tu me rappelles quelqu’un ? Et bizarrement l’image qui revient le plus souvent c’est celle d’un caméléon bourré qui chante Justin Bieber avec Charmant,
déclara-t-il sur un ton détaché.

Mouais. Quoi ? J’ai une mémoire sélective. Je sélectionne les choses utiles. Pour pas dire qu’il a une mémoire de poisson rouge quoi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Ven 8 Nov - 17:36
-Il ne faut pas être timide voyons.  Je m’appelle Alice, et voici mes amis Elise, Maelyss et G …
- On se connait déjà, se sentit-elle obligée de répondre

Mais tout à sa discrétion, elle ne précisa nullement qu'elle, Gray et Ethan étaient collègues, encore moins agents secrets. Car c'était tellement plus drôle quand les autres n'étaient pas au courant ! Puis malgré ses airs distraits, c'était la seule chose qu'avait jamais retenu la petite blonde : être agent secret, c'est un secret ! Car malheureusement, tout le reste finissait un jour par être répété, et souvent au mauvais endroit qui plus est. Mais bon, on ne pouvait que considérer son manque de discrétion comme une marque de naïveté assez... touchante, et grande aussi.

En dehors de ça, Elise avait aussi réagi à la vue du paquet, alors quand celle-ci donna le signal, les deux amies s'élancèrent vers Ethan, qui paraissait content de leur venue. Malheureusement, cela ne dura pas. Et déjà, le piège diabolique se refermait sur le ténébreux jeune homme.

- C’est pas trop t … AAAH !

Elise le fit trébucher lourdement sur... un couple d'amoureux non loin ! les pauvres, c'était vraiment cruel l'amour. Puis lourd aussi, surtout quand c'était Ethan qui vous tombait dessus. La jeune agente se saisit de l'occasion pour lui prendre le paquet de cookies des mains, ainsi qu'un autre objet plus personnel qui gisait au sol. Elle se mit ensuite à courir, suivie par Elise, et les deux jeunes filles se retrouvèrent bientôt hors de portée. Aussi parce que le jeune homme ne les poursuivait... pas.

- Ahahah, il reconnait enfin notre supériorité ! clama-t-elle tout haut

Même si elle était essoufflée du sprint qu'elle venait de piquer, Maelyss s'en moquait, trop occupée à vénérer les cookies qu'elle tenait. Elle remarqua sur l'emballage la signature particulière de la patronne de Cooki. Aucun doute, les cookies venaient de chez elle : cela n'en serait que meilleure vengeance ! Insultant au passage Ethan de novice, non seulement parce qu'il s'était fait avoir mais aussi car il ne savait pas qu'il pouvait manger et piquer au passage des cookies gratuits à l'agence au lieu d'en acheter, et de boulet de service, elle ouvrit en grand le paquet et prit l'un des précieux biscuits, qu'elle n’attendit pas pour manger. Savourant l'exquise saveur de sa victoire sur "Green l'incapable", elle tendit la boite à Elise, lui permettant de se servir, avant de la poser sur l'un des rochers derrière lesquels elles s'étaient cachées.

- N'empêche, pour l'avoir croisé une fois en boite, je ne préfère pas imaginer ce qu'il t'es arrivée.

Elle rit légèrement face aux souvenirs que les dangereux ravages de l'alcool avaient faits, même si sur le coup, elle en avait plus eu peur qu'autre chose. Excepté Charmant, qui restait toujours Charmant, l'abus de boissons alcoolisées sur Gray et Ethan était plutôt malsain, dans le sens où ils draguaient tout le monde, ils criaient sur tout le monde et... ils voulaient coucher avec tout le monde. Humains ou pas humains. La soirée avait été au final, assez éprouvante, surtout pour les deux malheureux fiancés.

Se souvenant alors d'une chose qu'elle avait dérobé quelques instants plutôt au jeune homme, elle sortit de sa poche une carte en plastique qu'elle tourna plusieurs fois dans ses fines mains, avant de la brandir vers son amie d'un sourire hilare.

- Il va sûrement vouloir la récupérer quand il saura qu'il ne l'a plus, elle laissa échapper un petit rire. Ca me servira de monnaie d'échange, ah ah.

Mais, il devrait lui passer sur le corps s'il essayait de la lui reprendre de force. Car, à force de côtoyer Blue durant toutes ces années, elle avait appris à faire des plans machiavéliques, souvent pour obtenir justice par la vengeance. Ainsi, la blondinette n'avait pas fini de lui mener la vie dure et ce, avec l'aide d'Elise ! Elles discutèrent quelques instants de tous les coups tordus qu'elles pourraient faire subir au jeune brun, avant que Maelyss ne se leva et se dirigea vers la poubelle la plus proche pour y jeter la boite de cookies, vide. Tout son contenu était parti dans l'estomac ou les poches des deux blondes.

- Bon, fit la jeune fille en s'étirant, j'ai un gentil esclave chevalier servant qui a récupéré le chat. Mais je sens que si je le recroise, je ne vais pas rester entière. Elle rit. On tente de l'éviter pour ne pas qu'il nous tue ?

Car malheureusement, ça ne serait sûrement pas Gray, et encore moins Alice, qui les défendrait contre le jeune homme. C'était bien dommage : la petite blonde aurait pu leur donner des cookies s'ils étaient là. Mais les absents ayant toujours tort, elle se contentait de les manger avec Elise. De toute façon, elle devait en garder de côté pour Red pour après, alors elle en avait toujours dans ses poches. Puis pour le chat, bah Ethan n'avait qu'à le ramener à l'agence. Tout seul, comme un grand. Et avec les compliments de sa voleuse de cookies.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
avatar
Invité
Ven 8 Nov - 19:43
- Il ne faut pas être timide voyons.

Ben... je suis pas timide. C'est juste que... j'ai rien à fichtre là, quoi. C'est pas mon truc aller à la rencontre des autres, j'y peux rien. Et pas non plus de rester debout comme un poteau donc normalement, je suis censé déguerpir en marmonnant que ce ne sont plus mes affaires. Mais bon. Le mec est marrant à courir après le chat de la mère Michelle sans réussir à l'attraper. Donc je le regarde faire en rigolant comme une baleine échouée. Avant de discuter avec les filles vu qu'elles m'adressent la parole. Ouaip. J'suis poli après tout.

- Je m’appelle Alice et voici mes amis Elise, Maelyss et G…
- On se connait déjà.
- Ouaip, Maelyss. Moi c'est Valshe.


Et G. Enchanté, G, votre prénom est un peu étrange mais je suis sûr que vous êtes très sympathique ! Et très... invisible, aussi. Parce qu'il a disparu, là. Peut être encore à la poursuite du chat. Yellow et Elise se dépêchent de disparaître aussi à ce propos. Pauvre bête, tout le monde à sa poursuite comme ça, alors qu'il veut juste se balader sans la mère Michelle dans les pattes. Le pauvre finit dans une... boîte. Je le sais parce que son bourreau revient vite et s'approche de moi avec ce truc sous le bras. Enfin, il se pose contre le mur contre lequel je suis déjà appuyé, quoi. Ah mais c'est vrai qu'il se tourne un instant vers moi pour me parler, quand même.

- Toi ? Tu me rappelles quelqu’un ? Et bizarrement l’image qui revient le plus souvent c’est celle d’un caméléon bourré qui chante Justin Bieber avec Charmant.

D'un... caméléon bourré... qui chante Justin Bieber... avec Charmant... Mais quel rapport avec moi... ? Je me souviens de rien... Mais quand je dis rien, c'est rien, quoi. Ou presque. La dernière fois que je me suis retrouvé ivre, c'était avant mon mariage. Tout ce que je me souviens c'est qu'à un moment, Blue s'est retrouvé une nouvelle fois dans mes pattes parce que Yellow et Red lui avaient apparemment prévu un enterrement de vie de jeune fille... Que Gold m'a énervé en me balançant dans la pièce secrète -enfin je crois, parce que c'est la première fois qu'il m'amenait là-bas... Et puis après c'est Waterloo. Grand trou noir. Niveau mémoire, l'alcool, c'est pas top. Enfin il me semble bien que Charmant a débarqué un moment donné, effectivement... Le pourquoi du comment je sais plus. Et il se peut bien que ce mec se soit incrusté je ne sais quand. Ca fait beaucoup de flou quand même.

- ...J'sais pas, j'étais bourré, j'me souviens plus. T'es... Green, nan ?

Son nom me revient en tête quand je le vois mais où je l'ai appris, j'sais pas. En fait, je veux même pas le savoir. Quoi que, Yellow l'a pas dit tout à l'heure ? Peut être que ça m'est resté en tête... Je préférerai que ça soit ça en tout cas. Je sais même plus quelles idioties j'ai pu faire cette nuit-là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sam 9 Nov - 13:41
HRP:
 

- On se connait déjà.

Oh … Mais pourquoi ils ne se sont pas salués tout à l’heure alors? En général, c’est ce qu’on fait quand on se connait, nan? Je trouve ça bizarre. Ils ne s’aiment peut-être pas, comme Green et Elise? Non c’est un mauvais exemple, car même Elise est venue dire bonjour au brun. D’ailleurs, elle aurait très bien pu l’ignorer. C’est ce qu’elle fait d’habitude. Je suis sûre qu’ils s’apprécient au fond tous les deux … Cette pensée fit sourire Alice.

- Ouaip, Maelyss. Moi c'est Valshe.
-Enchanté monsieur Valshe!


Soudain, ses deux amies s’élancèrent à la poursuite de Green qui lui-même se faisait poursuivre par le chat. La scène devenait de plus en plus étrange. Beaucoup devait penser que le jeune homme avait des fans, composé de groupies … et d’un chat. Alice rit de plus belle, jusqu’à ce que ce que Elise lui adressât un croche-pied pour le faire tomber sur un jeune couple en pleine démonstration affective. Alice cacha ses yeux de ses petites mains, et avait mal à leur place. Elle voulut allait l’aider mais, Green était une vraie pile électrique et se relevait déjà afin de ne pas se faire tuer par le minou.

-Je n’ai jamais vu quelqu’un comme lui, fit-elle amusée et presque fascinés par son énergie.

C’est peut-être pour ça qu’elle avait envie de le suivre tout le temps. Elle était sûre de ne jamais converser avec l’Ennuie à ses côtés. Les deux petites malignes, coururent à toute vitesse, essayant de s’éloigner le plus du jeune homme. Je n’aimerai pas être à leur place quand il apprendra qu’elles lui ont volé ses cookies et visiblement autre chose lui appartenant. Alice n’apercevant plus ses amies, se tourna vers le beau brun qui revenait avec une boite. Boite qu’elle connaissait bien d’ailleurs.

-Hiiiii, j’en veux! s’exclama-t-elle en courant vers lui.

Tout le monde se devait de connaitre la fameuse food orgasmique. Qui portait bien son nom. Sauf que ce qu’il y avait dedans ne ressemblait en rien aux sucreries tant vénérées par la petite blonde. Elle regarda à travers les trous qu’avait percés Green. Et un mignon petit chat s’y trouvait dégustant des gâteaux! Cuuute!

-Toi ? Tu me rappelles quelqu’un ? Et bizarrement l’image qui revient le plus souvent c’est celle d’un caméléon bourré qui chante Justin Bieber avec Charmant.

Pour le coup, elle ne savait pas vraiment de quoi parlait le jeune brun. D’un truc très étrange de toute évidence. Elle imagina la scène. Et pouffa de rire. Qui est « Charmant »?

-...J'sais pas, j'étais bourré, j'me souviens plus. T'es... Green, nan ?

Encore un adepte à cette liqueur … brrr. Un frisson lui parcouru l’échine.  Alice voulait oublier la soirée de la dernière fois. Toute la nuit elle avait été malade. Et ça, c’était simplement l’effet d’un verre.  Elise lui avait raconté aussi comment elle avait sauté sur le jeune brun pour … l’embrasser. Passionnément. Cela la dégoutait. Non pas parce que Green était laid ou quoique ce soit, loin de là d’ailleurs ... (Elise aussi le trouvait très séduisant au passage. Alice avait fini par remarquer le regard qu'elle lui jetait parfois. Autre qu'un regard noir. Rien ne lui échappait telle une observatrice acharnée) ... mais plutôt parce que cela allait à l’encontre de ses mœurs. A les entendre, les deux jeunes hommes avait également partagé une soirée traumatisante. Alice voulu se changer les idées. Oui, le passé est derrière, le futur est un mystère, mais aujourd’hui est un cadeau. C’est pourquoi on l’appelait le présent.

-Vous voulez qu’on aille manger quelque chose ? proposa-t-elle tout sourire.Mais avant, il serait préfèrable de rendre ce pauvre chat à son propriétaire. Il appartient bien à la mère Michelle? Sa maison n'est pas très loin, on y sera vite.

Elise ne revenait pas. Et elle avait faim. Oh et puis qu'est-ce qu'il peut m'arriver, après tout? Je suis sûre que Green ne tentera rien de diabolique.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Ven 15 Nov - 21:18
- C’est pas trop t … AAAH !

Ouuuups, pas fait exprès. Du moins, c'était pas son intention de le faire tomber sur un couple d'amoureux mais le destin en avait décidé autrement. Il n'avait qu'à pas faire des zigzags partout aussi, il n'aurait pas aggravé sa situation !

Elle s’éclipsa rapidement, elle n'avait pas vraiment envie d'avoir affaire à Green, ni même au couple furieux qui commençait déjà à pousser des jérémiades qui réveilleraient un mort. Elle suivit Maelyss, qui courait droit devant, le paquet de cookies à la main, en reprenant le chemin inverse de ce qu'elle avait fait tout à l'heure. Elle effectua un léger détour pour attraper au passage la sacoche qu'elle avait laissé par mégarde derrière les transats et continua sa route. Elle vérifierait le contenu plus tard.

- Ahahah, il reconnaît enfin notre supériorité ! S'exclama Maelyss

Elles s'installèrent tranquillement dernière les rochers, à l'abri des regards, reprenant leur souffle après la course. Après l'effort, le réconfort ! Avec les cookies volés à l'autre imbécile ! Elle se servit, attrapant le paquet que lui tendait Maelyss et engloutit quatre à cinq cookies dans la foulée. Elle n'allait pas s'en priver. Même si c'étaient les cookies de MG, ils n'en restaient pas moins délicieux.

- N'empêche, pour l'avoir croisé une fois en boite, je ne préfère pas imaginer ce qu'il t'es arrivée.

Elle-même préférait ne plus y penser. Même si l’événement était trop récent pour qu'elle parvienne à oublier tous les détails de la soirée. Qui avait été longue. Beaucoup trop longue et mouvementée à son goût. Elle releva la tête, comme pour chasser ce vilain souvenir et accorda toute son attention à Maelyss qui faisait tournoyer un carte entre ses mains. Elle l'interrogea du regard et en réponse, son amie lui brandit la carte, hilare.

- Il va sûrement vouloir la récupérer quand il saura qu'il ne l'a plus, elle laissa échapper un petit rire. Ça me servira de monnaie d'échange, ah ah.

- Contre quoi ? Un autre paquet de cookies ? demanda-t-elle, taquine. Ou quelque chose de bien pire ?

Parce que oui, c'était toujours bien d'avoir un moyen de pression sur ses ennemis. Et plus le moyen était important, mieux il fonctionnait. Elle l'avait très bien compris, depuis qu'elle avait intégré l'Organisation. Elle avait beau avoir quelques lacunes, elle comprenait pourtant certains principes, les expériences de la vie lui ayant forgé le caractère. Green avait donc intérêt à bien se tenir, s'il ne voulait pas faire connaissance avec l'Enfer. Raison de plus pour l'embêter avec Maelyss. Les plans qu'elles avaient prévu toutes les deux en attestait.

- Bon, fit la jeune fille en s'étirant, j'ai un gentil esclave chevalier servant qui a récupéré le chat. Mais je sens que si je le recroise, je ne vais pas rester entière. On tente de l'éviter pour ne pas qu'il nous tue ?

- Haha, je veux bien oui. Mais il faut que je rende ça à Alice ! dit-elle, en tapotant la sacoche qui contenait les affaires des deux filles. Et à moins d'être invisibles, je ne crois pas que ça va être possible ! A moins que...

Ni une, ni deux, elle sortit une fine robe à bretelles du sac, l'enfila, puis attrapa le chapeau de paille qui trônait au fond du sac pour l'enfoncer sur sa tête, avant de se précipiter ensuite vers le chariot boissons/glaces qui partait en sens inverse. Si elle s'arc-boutait derrière le chariot voire même derrière le vendeur lorsque qu'il passerait devant le petit groupe, elle n'aurait plus qu'à balancer le sac vers Alice et à prendre la fuite vers le bout de la plage s'il y avait encore Green dans les parages.

- Hééééééééééé, cria-t-elle à Maelyss alors que le chariot s'éloignait. Tu viens ? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1953
Arme de prédilection : Katana / Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes / Arc
Membre souvenir
Membre souvenir
Sam 16 Nov - 20:36
-...J'sais pas, j'étais bourré, j'me souviens plus.

Donc j’avais en parti raison. Il était bien shooté quand je l’ai vu pour la première fois. ‘fin je devais certainement être dans le même état que lui. Nan parce que les souvenirs que j’ai, sont très troublants. C’est comme un puzzle, y’a plus qu’à assembler. La flemme. Je crois qu’il y avait d’autres personnes. Il en faisait forcément parti. Son nom m’échappe complétement. Gary nan ? Gale ? Gontran ? Je crois que je m’éloigne plus qu’autre chose.

-T'es... Green, nan ?

Green lui fit un bref mouvement de tête pour approuver.

-Et toi … intense moment de réflexion. Mesdames et messieurs nous assistons à de la haute concentration.… Gray ? tenta-t-il.

-Vous voulez qu’on aille manger quelque chose ? proposa Alice.Mais avant, il serait préfèrable de rendre ce pauvre chat à son propriétaire. Il appartient bien à la mère Michelle? Sa maison n'est pas très loin, on y sera vite.

Le jeune brun la contempla sans ciller, puis finit par sortir des lunettes de soleil en  lâchant :

-Tu m’éblouis trop … nan j'déconne ! se moqua-t-il. Ouais, bonne idée. J’ai la dalle. Attendez moi-là, je me charge de ramener Felix. Vous me ralentirez plus qu’autre chose.

Green s’éloigna d’eux et prit la direction de la maison de Mère Michelle. Voilà voilà. Qu’on se le dise, le jeune homme préférait travailler en solo. Pis, en règle général, un remboursement de dette c’est pas collectif hein. D’ailleurs, j’estime que je suis totalement lavé. Explication. Maelyss m’a demandé de l’aider or, là c’est moi qui est fait tout le boulot. Boulot que j’ai réussi à accomplir en vingt minutes alors qu’elle y a passé la journée. En plus de ça, elle me met des bâtons dans les roues alors que je la sauve de la peine capitale. (Logique ? Y’en a pas avec elle, cherchez pas. J’ai fini par le comprendre.) Ah et les cookies aussi. Donc j’ai largement remboursé ce que je lui devais. Calculateur ? A peeeeeine. Il arriva devant une immense résidence, avec un beau toit en brique bleu, un jardin de vieux parfaitement aménagé, de jolies fleufleurs, une petite fontaine style année 50, un petit sentier de caillou menant au porche … et une fois devant la porte, cette odeur dégueulasse de naphtaline et de pommade pour rhumatisme. Green retint sa respiration pour ne pas gerber sur son "magnifique" paillasson « Welcome » …

Une fois le chat rendu- qu'il l’avait bien évidemment retiré de la boite hein. Se prenant quelques coups de pattes au passage, mais vaux mieux ça, que ce qui aurait pu arriver s’il elle avait vu dans quoi Green l’avait capturer- et le supplice passé à faire son hypocrite et refuser toutes les pastilles à la menthe, Green courut pour rejoindre la plage. La prochaine fois surveille ton chat au lieu de batifoler avec le Père Lustucru, vieille peau.

Le jeune brun s’arrêta de courir, pour regarder plusieurs meutes de gens s’attrouper autour des baraques à bouffe ambulantes. Entre celles à frites, à crêpes, à « spécial smoothies », à glaces, à … CHURROOOOS ?! Il ne se fit pas prier et entra lui aussi dans la foule pour s’arracher ces gâteaux zappant totalement Alice et Gray. Il ressorti avec un paquet de churros dans les mains, en trainant les pieds sur le sable chaud et savourant tranquillement ces pépites. Green cessa de marcher à l’aveuglette. Bon. Qu’est-ce que je fous là moi ? Ah oui, ils sont où les deux autres déjà ? …

-Vous en voulez ?
proposa Green à contrecœur à Alice et Gray, qu’il avait fini par retrouver, en tendant vers eux un churros tout sucré. C’est une offre non renouvelable hein.

Ouais parce que c’est mon yop mes churros !

Cap fait !:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9858
Arme de prédilection : Sniper
Arme non maitrisée : Arts martiaux / Armes de poings / Armes de jet
Membre souvenir
Membre souvenir
Sam 30 Nov - 21:16
- Contre quoi ? Un autre paquet de cookies ? Ou quelque chose de bien pire ?

- Non non, les cookies c'était juste le bonus de la journée. Elle fit un grand sourire innocent. Là c'est juste pour l'embêter et lui filer des problèmes.

On n'embêtait pas impunément la jeune fille, non mais. Puis avec un peu de chance il arrêterait de lui parler et donc de la provoquer, puisque apparemment il ne savait faire que ça. Le pire était que ça marchait, par sa faute elle se mettait en colère super rapidement, même si la jeune fille n'arrivait pas à expliquer pourquoi.

- Haha, je veux bien oui. Mais il faut que je rende ça à Alice ! Et à moins d'être invisibles, je ne crois pas que ça va être possible ! A moins que... Hééééééééééé ! Tu viens ? 

Elle se dirigea à contrecœur vers Elise lorsque son portable sonna. Et lorsqu'elle vit qui appelait, elle savait qu'elle en aurait pour longtemps. Très très très longtemps. Ainsi fit-elle signe à son amie d'avancer sans elle, puis elle se retourna et décrocha. Avant d'éloigner subitement le téléphone de son oreille qui venait de perdre l'usage de l'ouïe. Rien à dire, MG avait la voix qui portait.

- ... Oui, oui ! ... Je vous enteeeeeends, pas la peine de crier ! ... QUOI ?! Mais oui que je l'ai ramené le chat ! ... Comment ça c'est pas moi qui l'ai ramené ? ... Green ? Mais non que... Ah non ! Vous aviez dit que je pouvais rentrer chez moi dès que j'aurais fini votre mission ! ... Mais on s'en fiche si je l'ai pas faite entièrement, elle est finie ! ... Mais il l'a fait exprèèèèès de me voler le chat ! Exprès ! ... Non je ne mens pas ! ... Mais il n'est pas à côté ! Comment je peux vous le passer s'il n'est pas là ?! ... QU... ... C'est la survie de mon weekend qui en dépend, ouais j'ai compris. ... Oui je vais le trouver et vous le passer pour prouver que je mens pas ! ... Oui je vais le faaaaaaire ! ... Oui j'ai diiiit ! ... Oui c'est ça, à toute.

La jeune agente raccrocha, et eut la folle envie de balancer son portable au loin en lui criant d'aller au diable - bien qu'elle devait avoir conclut un pacte avec lui pour être aussi démoniaque. Elle inspira profondément. Mission du jour : trouver Ethan, lui coller un flingue sur la tempe et le forcer à dire à MG qu'elle avait raison pour éviter le weekend entier d'heures sup pour avoir osé mentir à la patronne. Ensuite le tuer et faire disparaitre son cadavre dans la mer en accusant... GML. Ouais, ça marchait souvent bien comme excuse d'accuser l'ennemi.

- Je vais le tuer, je vais le tuer, je vais le tuer... répétait-elle tout en marchant d'un pas furibond vers l'endroit où elle avait planté les autres

A aucun moment, la jeune fille ne se remit en question. Pour elle le coupable était le jeune homme qui avait fait exprès de ne mentionner que sa petite personne à la Mère Michelle, ce qui l'obligeait à lui courir après pour sauver sa peau. Et ça se trouvait, il l'avait fait exprès ! Il l'avait consciencieusement aidé à attraper ce foutu chat pour ensuite lui faire payer... payer... payer quoi ? Elle n'avait rien fait, c'était lui le fautif ! Depuis le début c'était sa fauuuute ! Hrum, c'était puéril de toujours accuser les autres mais bon. Mais là elle était franchement énervée. Il avait réussi finalement, à la faire sortir de ses gonds. Habituellement ça n'arrivait pas souvent, voire jamais. C'était troublant.

- Je vais le tuer, je vais le tuer, je vais le tuer...

Marchant d'un pas rapide, la petite blondinette ne faisait attention à rien à part au fait de rapidement trouver Green. Dommage qu'elle n'avait pas d'arme sur elle, même si au pire Gray en avait une lui. Quoique non, y avait Alice et Elise à proximité, mauvaise idée. Très mauvaise. Mais absolument tentante.

- ETHAN ! cria-t-elle en apercevant le jeune homme au loin et en mimant un revolver imaginaire avec ses doigts. TU ES MOOOOORT !

Vraiment adorable comme fille. Quand on l'aide, c'est comme ça qu'elle nous remercie. Vive Blue et son influence néfaste.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mlleyellow.tumblr.com/
avatar
Invité
Ven 7 Fév - 12:53
HRP:
 

-Et toi… Gray ? tenta-t-il.

Gray? Mais non il s’appelle Valshe ! Pourquoi tout le monde a deux pré… Oh mon dieu ! Valshe, alias Gray … Ethan, alias Green … Yumi, alias Violet … Serait-ce des noms de code? On sait que les agents de Mère Grand ont pour nom de code des couleurs … Serait-ce donc des agents ?! Tout comme Elise et moi … Juste Alice. La demoiselle avait préféré garder son prénom comme nom de code, et Grand Méchant Loup n’y avait vu aucune objection. Au moins, il n’y avait aucune chance qu’on la soupçonne, de travailler pour une organisation secrète dont le but est d’éliminer tous les cookies de la terre, et surtout, la petite mamie gâteau. Oui aucune. La jeune blonde observa les deux jeunes hommes d’un regard plus que méfiant. Elle devrait peut-être en parler à Elise, même si elle n’était pas tout à fait sûre. Ce n’étaient que de simples suppositions après tout.  « Dans le métier, les coïncidences n’existent pas, jeune agent ». Le loup n’était pas si paranoïaque que ça finalement …  Et Maelyss dans tout ça ? Faisait-elle partie aussi partie de l’Agence Cooki ? Tachons de rester sur nos gardes, rien n’est jamais sûr.

-Tu m’éblouis trop … nan j'déconne ! se moqua-t-il.

En guise de réponse, Alice lui tira la langue. Les sarcasmes du jeune homme avaient fini par avoir raison des bonnes manières de la jeune fille. Réalisant ce qu’elle venait de faire, elle plaqua ses mains sur sa bouche, déroutée par son comportement. Elise avait raison, Ethan avait bel et bien une mauvaise influence sur elle. Comment ne pas s’énerver avec cet énergumène là ? Il possède l’art et la manière d’irriter tout être vivants croisant son chemin !

… Ouais, bonne idée. J’ai la dalle. Attendez moi-là, je me charge de ramener Felix. Vous me ralentirez plus qu’autre chose.

Évidemment. Pour lui, toute personne n'est que fardeau. La petite blonde s’assied en tailleur et le regarda s’éloigner de son regard bleu. Ethan était vraiment quelqu’un de mystérieux. Plus le temps passait, plus elle avait l’impression d’être baignée dans un monde de compromission depuis toujours.  Elle traça de son index des formes géométriques sur le sable, laissant la douce brise d’été les effaçait en les recouvrant de nouveaux grains. Contrôler le sable serait un pouvoir merveilleux …

-Vous en voulez ? C’est une offre non renouvelable hein.

La demoiselle sursauta en voyant le jeune homme brandir son sous nez un churros mexicain ! Il a été plutôt rapide. « L’efficacité et la célérité sont des atouts importants, que se doit de maitriser à la perfection un agent ». Alice secoua la tête, troublée par ses pensées négatives.

- Je n’ai pas très faim, merci quand même, déclina-telle en essayant de paraitre la plus crédible possible.

C’était un mensonge. Et Alice ne savait pas mentir. Elle se mordit la lèvre inférieure, regrettant d’être obligée d’user ce moyen aussi lâche.

- ETHAN ! TU ES MOOOOORT !

Alice se leva brusquement et aperçu Maelyss, hystérique, qui pointait un revolver imaginaire vers le concerné. Qu’est-ce qu’il a encore fabriqué pour que la blondinette, très difficilement irritable d’après ce que je sais d’elle, soit aussi énervée ? Apparemment ça devait être quelque chose de grave vu comment hurlait Maelyss !

- Noooon, je ne te laisserai pas le tuer ! s’écria-t-elle en faisant barrage devant la blondinette, j’en ai besoin pour rencontrer madame la Faucheuse !

Et cette déclaration plus qu’étrange attira les regards des personnes qui étaient dans les alentours. Flûte, parfois vaut mieux laisser sa langue où elle est … Elle rougit et fini par attraper la main d’Ethan et courir à l’opposé. Loin de tout ce monde oppressant. Oh là là là ! Mais diable où était Elise et son aura réconfortante quand on en avait le plus besoin ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mer 9 Avr - 13:09
- Enchanté monsieur Valshe !

Monsieur Valshe ? Je fais si vieux que ça ? Je mets ça sur le compte de la politesse mais ça prête à sourire. Je ne me souviens pas qu'on m'ait un jour appelé de la sorte, enfin bon, y a une première fois à tout. J'éviterai tout commentaire supplémentaire sur l'arrivée de Green en catastrophe ainsi que sa remarque sur Charmant. On va pas s'étaler, le ridicule tue pas mais ça amoche fortement quand même.

-Vous voulez qu’on aille manger quelque chose ? Mais avant, il serait préférable de rendre ce pauvre chat à son propriétaire. Il appartient bien à la mère Michelle? Sa maison n'est pas très loin, on y sera vite.

Étrangement, Green jugea nécessaire d'enfiler des... lunettes de soleil ? What ?

-Tu m’éblouis trop … nan j'déconne ! Ouais, bonne idée. J’ai la dalle. Attendez moi-là, je me charge de ramener Felix. Vous me ralentirez plus qu’autre chose.

Il ne mit à vrai dire pas si longtemps que ça à le ramener. Mais ce qui se mit à aller très mais alors très vite, ce fut quand il revint : Pour une raison inconnue, Yellow semblait un peu... sur les nerfs, énervée, enfin... Je ne comprenais pas franchement la situation. Peut être que le brun avait fait quelque chose qui avait déplu à la jaune pendant qu'il était parti rendre le chat de la Mère Michelle. Ou avant. Ou après. Oh et puis, on s'en fiche.

- Vous en voulez ? C’est une offre non renouvelable hein.

- ETHAN ! TU ES MOOOOORT !

J'avais à peine eu le temps d'attraper le churos proposé que l'autre débarquait en hurlant après lui. Ca avait l'air assez grave pour qu'elle lui hurle dessus comme ça. Ca ne m'empêchait pourtant pas de savourer mon churos d'un air blasé. Je crois que je commence à avoir l'habitude de tous ces gueulards, en fait.

- Noooon, je ne te laisserai pas le tuer ! J’en ai besoin pour rencontrer madame la Faucheuse !

- Et moi j'ai besoin de toi, Yellow : Et de Blue et Red, aussi, y a Mémé qui nous appelle. Donc je t'embarque et à plus les gens !

Oui je sais qu'il y a des façons de faire plus douces pour calmer les gens et s'en aller. Pas ma faute si avec la jaune, ça se passe toujours comme ça : Lui empoigner le bras pour l'empêcher de causer un meurtre est un des rares moyens que j'ai trouvé pour la trainer jusque l'Agence.


Dernière édition par Agent Gray le Ven 11 Avr - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

[Libre] Vamos a la playa !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Version n°11 : Vamos a la playa, oh oh oh
» Vamos a la playa (Pv Zarathos)
» Vamos a la playa, a mi me gusta bailar... ♫ [Bastien]
» Vamos à la playa !
» [Libre] Vamos a la playa !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-