AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Surpriiise, Ivory arrive ! PV[Blood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 29
Arme de prédilection : Armes à feux
Arme non maitrisée : Armes blanches et combat rapproché
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 21 Mar - 19:53
Une petite clé posée dans le creux de sa main, la brune se tenait immobile, un peu hébétée. Un seul rendez-vous avec MG et son problème avait été solutionné. Lorsqu’elle était arrivée, l’appartement qu’elle avait repéré avait brusquement disparu… Pourquoi ? Et bien le propriétaire avait finalement décidé de le garder. Super ! Grâce à lui, elle s’était retrouvée avec ses deux valises, son sac à main et ses affaires de peinture, dans une ville qu’elle ne connaissait pas, sans logement. Il n’y avait absolument pas de quoi paniquer voyons… La voilà qui se vit obliger de dormir à l’hôtel en attendant de trouver un endroit où vivre. Et ça faisait bien deux jours qu’elle cherchait sans succès. Camille avait passé une nuit entière, assise en tailleur, sur le petit lit de sa chambre d’hôtel, son ordinateur portable sur les genoux, à regarder toutes les petites annonces, espérant enfin trouver quelque chose.
Au petit matin, elle se réveilla après trois heures de sommeil seulement, avec de superbes cernes bleutés sous ceux yeux. Un simple regard sur ses valises et ses affaires de peintures, elle soupira d’agacement. Pourquoi cela n’allait jamais comme je le voulais ? Après un bâillement, elle s’étira et se prépara. Dans une heure elle avait rendez-vous avec Mère-Grand. Ce n’était pas la visite d’arrivée, celle où tout se met en route, bien loin de cela. Celle-ci avait déjà eu lieu pratiquement au moment où elle avait posé le pied à terre. En fin de compte la raison de la visite restait inconnue. Mais elle verrait bien ! Manteau sur les épaules et sac en main, elle sortit de sa chambre en coup de vent, une petite grimace peinte sur sa figure. Si je ne me dépêche pas, je vais  être en retard…
Une heure plus tard, voilà comment elle s’était retrouvée avec logement, « cadeau » inattendu de la part de MG qui avait remarqué la galère dans laquelle Cam baignait depuis un petit bout de temps. Un léger sourire flottant sur ses lèvres, son angoisse la quitta peu à peu. Le logement, au moins un problème réglé. Alors, son regard dériva sur les couleurs du coucher de soleil et, clé bien en main, elle alla récupérer ses valises. Elle avait très envie de peindre, de ranger ses affaires et de manger, enfin, un bon dîner maison. Refermant sa veste beige, elle trottina, slalomant entre les personnes qui se promenaient, le bruit des roulettes de ses valises résonnant dans les rues de Chantilly. Direction : le Quartier Les Narcisses.

Lorsqu’elle fut devant la dite maison, elle regarda sur le papier où figurait l’adresse histoire de vérifier que c’était la bonne maison. Son regard survola son nouveau chez elle. C’était une grande maison, moderne, majoritairement en bois et non-loin des bois d’ailleurs, qui avait l’air très agréable. Il semblait y avoir un petit jardin, mais de là où elle était, elle ne distinguait pas vraiment tout ça. En tout cas, il était mentionné sur le « contrat » qu’elle aurait un colocataire, l’Agent Blood apparemment. Ce nom ne lui disait rien, Camille ne l’avait sûrement pas encore croisé. En même temps, en quelques jours, rencontrer tous les agents  semblait compliqué, voire impossible… Enfin. Allons-y, pensa-t-elle. Elle se dirigea vers la porte d’entrée, d’un pas décidé, quasiment sûre que son « coloc » n’était pas présent si on en croyait les lumières éteintes. Après avoir jonglé entre ses sacs et les clés, elle posa le tout dans l’entrée et poussa un petit soupir d’aise. Allumant les lumières, elle sourit. Enfin. La brune jeta un rapide coup d’oeil à sa montre, 19H00. Il était un peu plus tard que prévu, mais qu’importe. Elle marcha dans le petit couloir et déboucha sur une grande pièce à vivre qui faisait salon, salle à manger et cuisine. Et pas n’importe quelle cuisine, une grande, type américaine. Son sourire s’agrandit. Le salon était spacieux et les canapés semblaient super confortables. De grandes baies vitrées permettaient d’éclairer la pièce d’une lumière naturelle et diffuse. Elle avait très très envie de peindre. Alors, rapidement, elle finit de faire le tour du rez-de-chaussé.
Une dizaine de minutes plus tard, la jeune femme retourna dans le salon. Hésitant entre attendre le retour de son colocataire pour savoir quelle chambre serait la sienne et commencer à préparer le repas, son regard tomba sur le réfrigérateur et son ventre gargouilla. De toute façon, elle ne pourrait pas attendre sans rien faire et, en deux jours, elle devait avoir mangé deux sandwichs et une salade de fruit. Donc, autant faire le repas. Elle sortit son portable, le posa sur le plan de travail et mit un peu de musique, là elle était prête. Chantonnant, elle se dirigea vers le frigo… Vide. Il était quasiment vide. 19h10. Le supermarché allait bientôt fermer. Avec un énième soupir, elle récupéra son portable, ses clés, mit ses valises de côté et partit rapidement faire les courses. C’est reparti !
Surpriiise, Ivory arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 82
Arme de prédilection : Arts martiaux / armes à feu
Arme non maitrisée : Epées / armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 27 Mar - 16:46
Surpriiise, Ivory arrive !  Feat Agent Ivory


Pour une fois que l’une de ses missions se terminaient tôt, Ayden n’allait pas se priver d’un peu de temps libre ainsi que d’une bonne nuit de sommeil bien méritée. Inutile de s’attarder sur les détails de son travail. Tout ce dont vous avez besoin de savoir, c’est qu’il était rentré chez lui plus tôt dans l’après-midi afin de déposer quelques affaires et de repartir ensuite. Le plan pour la fin de journée, une petite balade en voiture sur les routes campagnardes qui longeaient les cours d’eaux.

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas fait ronfler le moteur de sa Jaguar XJ. Quel bonheur se fut d’entendre sa bête rugir sous ses coups de pédales. Avec ses 550 chevaux, il ne mit pas longtemps avant de quitter la ville pour se retrouver sur les routes nationales. Le jeune homme aimait slalomer dans les virages serrées caractéristiques des routes rurales. Vitres ouvertes, il appréciait les caresses du vent sur son visage, tandis qu’il essayait de battre quelques records de vitesse dont il était déjà le détenteur. Une activité bien imprudente, mais que voulez-vous, la jeunesse venait avec son lot d’insouciances.

Quelques fois il s’arrêtait près d’un point d’eau afin d’admirer la vue, avant de repartir encore plus vite sur les routes. Après avoir fait un grand tour de la région, il se décida enfin à retourner sur ses pas. Il était proche de 18h30, et d’après le GPS il mettrait environ une heure pour rentrer chez lui. S’il respectait les limites de vitesse. Mais se connaissant, il savait qu’il pourrait y arriver en à peine 30-35 minutes, et il n’avait pas peur de la police. Sa voiture était bien trop puissante pour être rattrapé par les petites Renault du coin, sans parler du fait qu’il pouvait effacer toutes traces d’existence de sa voiture si elle venait à se faire identifier. Être agent secret avait du bon parfois. Bref, top chrono!

19h10. Pari perdu, cela lui avait pris une quarantaine de minutes. Tout ça parce qu’un imbécile de motard de la police eut la merveilleuse idée de le pourchasser sur quelques kilomètres. Heureusement pour Ayden, sa voiture disposait de bien plus de ressources que sa puissance, ce qui lui permit de disparaitre loin des yeux de cet agent. Ou agente. Bref, il arriva tranquillement en face de sa maison, fit une manœuvre en marche arrière afin de placer son auto devant la porte de son garage, l’avant vers l’extérieur. Il ne la rentrerait pas tout de suite, étant donné qu’il devra peut-être passer à l’épicerie tout à l’heure. Histoire de se prendre ses conserves et ses boissons énergisantes habituelles. Il en connaissait une qui ne fermait qu’à minuit, alors il n’avait pas à se presser. Il voudrait prendre une douche avant ça. Il descendit alors de son véhicule avant de constater quelque chose d’inhabituel. Pourquoi est-ce que la lumière chez lui était allumée alors qu’il était sûr de l’avoir éteinte avant de partir?

Cela pouvait être Red qui avait toujours la bonne idée de lui rendre visite à l’improviste. Mais il valait mieux toujours être prudent, surtout lorsqu’on travaillait pour MG. Il plongea sa main dans sa veste et en sortit IMI Desert Eagle qui se pressa de charger. Il s’approcha lentement de la porte d’entrée, attentif au moindre bruit. Au moment précis où il se trouva à 1 mètre de la porte, celle-ci s’ouvrit brusquement vers l’intérieur et quelque chose en sortit. Quelque chose de mou visiblement, car cette dernière rentra dans le ventre d’Ayden. Le jeune homme manqua de tomber aux pieds des quelques marches qui se trouvaient devant l’entrée. Il se rattrapa in extremis, s’appuyant contre l’un des murs sur les côtés, mais vit que la chose allait probablement finir sa course par terre. Par reflexe, il empoigna la main de la personne qui s’avérait être en fait…une jeune fille.

Pour être plus précis, une jeune fille à la chevelure courte couleur châtain, des yeux bruns et qui semblait un peu plus petite que lui. Difficile à dire étant donné qu’il était un peu hauteur. Mais fille ou pas fille, là n’était pas la question, il s’agissait d’une intruse. Il s’accroupit et pointa doucement son arme sur le front de l’inconnue.

« Qui es-tu et qu’est-ce que tu fais chez moi? »

code by lizzou × gifs by tumblr



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
Arme de prédilection : Armes à feux
Arme non maitrisée : Armes blanches et combat rapproché
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 14 Avr - 9:08
HRP:
 


Pour la deuxième fois de la journée, Camille se trouvait dans une situation surprenante. Alors qu’elle s’apprêtait à sortir pour aller faire les courses, elle ne s’attendait pas le moins du monde à tomber sur quelqu’un à quelque mètre de la porte d’entrée. Dans le sens littéral du terme aussi… La brune, déjà lancée dans sa course, ne pourrait pas s’arrêter à temps sans lui rentrer dedans. Elle lâcha alors un petit cri de surprise, à peine audible et se cogna sur ce qui semblait être son torse. Les choses se déroulèrent rapidement, n’ayant que brièvement aperçu le visage de l’étranger, elle ne sut dire qui il était. Elle eut le temps de battre des bras dans l’air pour reprendre l’équilibre perdu, mais se prépara quand même à finir les fesses par terre. Cam’ jeta un bref regard sur le grand garçon, parce que oui c’était un garçon, qui s’était rattrapé comme il pouvait sur le petit muret. Génial. Bonjour la honte…
Et puis, sans qu’elle ne puisse comprendre comment, elle se retrouvait pratiquement assise par terre, la main du jeune homme enroulée autour de son poignet et le canon d’une arme à feu pointé entre les deux yeux.

————————————————————————————

Avec un froncement de sourcils, elle considéra son interlocuteur, n’appréciant pas vraiment la position dans laquelle elle se trouvait. C’était un homme, aux cheveux roux, qui, avec le soleil de fin journée, prenaient quelques reflets rougeoyant. Étant obligée de lever les yeux pour rencontrer les siens, deux yeux verts suspicieux, elle serra les dents. Elle détestait être en position de faiblesse, mais n’était pas stupide au point de tenter de renverser la situation. Il était debout, elle, accroupie et compte tenu de son incroyable talent en matière de combat rapproché, elle ne pourrait que réussir à le désarmer, et encore… Camille était, en plus, quasiment certaine que cet homme était le fameux Agent Blood. Alors, autant éviter de déclencher un combat. Surtout un combat qu’elle n’était pas sûre de gagner.
Il n’était pas loin de 19h15 et la luminosité commençait à décliner, la température avec. Le regard fixé sur le visage du roux, elle sentit une pointe d’agacement, de frustration couler dans ses veines. Décidément, se faire menacer, sentir la morsure du métal froid sur sa peau, cette journée qui avait plutôt bien commencée, ne se terminait pas de la meilleure des façons. Un frisson la secoua en sentant la brise fraîche passer sur ses bras. J’ai oublié ma veste. C’est malin. Ils se fixèrent en chiens de faïence quelques instants. J’aimerais aussi que ce petit jeu se termine rapidement pour avoir le temps d’aller faire les courses. Alors qu’elle allait ouvrir se mettre à parler, elle le vit ouvrir la bouche et attendit qu’il s’explique. Parce qu’il allait s’expliquer de toute manière.

« Qui es-tu et qu’est-ce que tu fais chez moi ? »

Et voilà, son intuition s’était confirmée. Cet homme était l’Agent Blood, son colocataire. Mais, dans le contrat, MG n’avait pas réellement mentionné qu’Ivory risquerait de se retrouver avec une arme pointée sur elle. Légèrement agacée, elle comprit néanmoins sa réaction. Visiblement, la patronne avait oublié de mettre au courant l’un des principaux concernés…

« J’habite ici aussi en fait. Donc techniquement, c’est chez moi aussi. Donc j’aimerais autant éviter de me faire tirer dessus là… Parce que comme tu le vois je ne suis pas armée et si tu regardes à l’intérieur tu verras des valises. Si j’étais vraiment une menace, je ne serais pas venue avec des valises, déclara-t-elle en haussant un sourcil. »

Attendant sa réaction, elle commença à gigoter légèrement. D’un mouvement rapide de la main, elle enroula les doigts de sa main libre autour du poignet de l'étranger pour écarter l’arme de son visage.Vite.Vite. Si je pouvais être partie et en route pour le supermarché dans les dix minutes qui suivent, ça serait l’idéal. Alors, elle reprit la parole, déterminée à bouger.

« Je t’expliquerais bien, mais il faudrait que j’aille chercher le contrat qu’on m’a donné. Et, il est dans mon sac. Ça serait bien pratique que je puisse y aller et pour ça je dois me lever, dit-elle avec un léger sourire. »

Camille redirigea son regard brun sur le visage de la personne qu’elle supposait être l’Agent Blood.
Il y a mieux en matière de première rencontre, pensa-t-elle. Pensée qui serait bien accompagnée d’un soupir, si elle n’était pas accroupie sur le perron d’une maison, une arme à feu à quelques centimètres de son visage.
Surpriiise, Ivory arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 82
Arme de prédilection : Arts martiaux / armes à feu
Arme non maitrisée : Epées / armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 15 Avr - 3:55
Surpriiise, Ivory arrive !  Feat Agent Ivory


Spoiler:
 

La réponse ne se fit pas attendre.

« J’habite ici aussi en fait. Donc techniquement, c’est chez moi aussi. Donc j’aimerais autant éviter de me faire tirer dessus là… Parce que comme tu le vois je ne suis pas armée et si tu regardes à l’intérieur tu verras des valises. Si j’étais vraiment une menace, je ne serais pas venue avec des valises. »

Bullshit. Pour des raisons plus qu’évidentes, il était impossible qu’elle vive ici sans qu’Ayden le sache. De plus, elle ne semblait nullement effrayée par le calibre pointé sur son crâne. Elle était donc accoutumée à l’utilisation ou à la présence d’arme à feu. Qui était-elle, une espionne? Un agent gouvernemental? Une policière? Les possibilités étaient multiples. « Pas une menace », c’était difficile à avaler.

Elle osa même se saisir, sans faire de gestes brusques toutefois, du poignet du rouquin afin de décaler la trajectoire du canon.

« Je t’expliquerais bien, mais il faudrait que j’aille chercher le contrat qu’on m’a donné. Et, il est dans mon sac. Ça serait bien pratique que je puisse y aller et pour ça je dois me lever »

Si se lever était son souhait, alors il sera exaucé. L’Agent Blood tira sur le bras de la jeune fille avant de la retourner afin de lui faire une clé de bras dans le dos et l’immobiliser. Lorsqu’il s’agissait de sécurité et de la protection de ses intérêts, le roux n’était pas du genre à plaisanter. L’inconnue se trouvait maintenant dos contre face avec le jeune homme, ce dernier lui tenant fermement ses bras au bord de la rupture, dans le bas du dos.

« Cette maison, je l’ai acheté en arrivant à Chantilly. Je l’ai payé à la sueur de mon front, alors il est impossible qu’elle soit également la tienne. » lui chuchota-il sèchement dans l’oreille.

Il donne un petit coup de pied dans la porte afin de l’ouvrir, puis il poussa doucement la jeune fille vers l’intérieur de la maison. Une fois dedans, il repointa de nouveau son arme dans sa direction, la fixant assez froidement. Ayden n’était vraiment pas quelqu’un de méchant, mais il ne fallait pas non plus le chercher. Si ça se trouve, elle était envoyée par GML pour surveiller le petit-fils de MG. Et quoi de mieux qu’une jolie jeune fille pour ne pas éveiller les soupçons d’un jeune homme hein?

« Tu vas être gentille et me montrer ce fameux contrat. »

Il pointa le sac de la jeune fille, l’invitant à fouiller dedans. Mais l’agent se tenait prêt. Si cette personne était bien ce qu’il pensait être, elle pourrait très bien cacher des armes dans son sac. D’ailleurs les femmes cachaient souvent bien des choses dans ces énormes trucs en cuir. Et si elle décidait de riposter, cela ne ferait que confirmer ses doutes et il n’aura sans doute pas le choix de l’éliminer.

code by lizzou × gifs by tumblr



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
Arme de prédilection : Armes à feux
Arme non maitrisée : Armes blanches et combat rapproché
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 15 Avr - 21:05
Alors non. Je ne suis pas vraiment d’accord.

Décidément, plus le temps filait, moins la situation lui plaisait. Et bien que très patiente, son impulsivité manquait de faire surface. En effet, Camille n’appréciait déjà que très peu le fait d’être accroupie le canon d’une arme entre les deux yeux, mais là, elle avait failli mettre un coup de pied à l’inconnu qui l’avait brutalement relevée et bloquée avec un bras de le dos. Lui aussi se débrouille niveau rapidité. Cela ne faisait que confirmer ce qu’elle avait appris. Il s’agissait bien de l’Agent Blood. Cependant, en lui tendant le contrat, MG avait manifestement omis de la prévenir de sa potentielle réaction. Elle était arrivée chez lui à l’improviste, certes. Ce n’était pas pour autant nécessaire de la traiter ainsi.
Lorsqu’il l’avait levée, elle avait émis un petit cri de surprise. Mais elle ne pensait pas qu’il l’immobiliserait de cette façon. Sentant les muscles de son épaule se tendre douloureusement sous la torsion, elle se maudit intérieurement de ne pas avoir anticipé son mouvement. Cela n’avait sans doute pas traversé l’esprit du jeune homme qu’elle puisse avoir été invitée par MG à emménager. Camille le lui prouverait de toute façon, elle n’était pas venue pour lui nuire. Dans le cas contraire, elle ne s’y serait certainement pas pris de cette manière.

« Cette maison, je l’ai acheté en arrivant à Chantilly. Je l’ai payé à la sueur de mon front, alors il est impossible qu’elle soit également la tienne. »

Décidée à ne pas montrer que son articulation gémissait, elle garda le silence et un visage neutre, néanmoins légèrement marqué par un froncement de sourcil. Ça faisait longtemps que mon épaule n’avait pas été autant mise à l’épreuve depuis les dernières séances de rééducation qui ont suivi l’accident, se dit-elle serrant les dents. Si jamais elle ouvrait la bouche, il percevrait à coup sûr la douleur dans sa voix. Camille ne comptait pas piétiner le peu de fierté qui lui restait. Son agacement enflait à chaque pas qu’ils firent. Impuissante, encore. Il n’y avait vraiment pas moyen de tourner la situation à son avantage. À moins de se faire casser le bras bien sûr. Chose qui n’était pas dans ses plans, aussi bien proches qu’éloignés. Alors elle se laissa guider, sursauta légèrement en le voyant ouvrir la porte d’entrée d’un coup de pied et grimaça lorsqu’il la poussa, plus doucement cette fois, vers ses sacs. Le roux ne l’avait pas non plus balancée, c’était déjà ça. Debout devant lui, Camille le fixa quelques instants, lui et l’arme braquée sur son sac.

« Tu vas être gentille et me montrer ce fameux contrat. »

Elle souffla doucement et se dirigea vers l’objet retenant l’attention du l'homme. Sentant son regard peser sur elle à chaque mouvement qu’elle fit, elle l’ouvrit et commença à chercher ce foutu contrat. Il y avait beaucoup trop de choses dans son sac, elle poussa un soupir de frustration et sortit portefeuille, thermos et trousse de toilette qui ne rentrait plus dans sa valise. Enfin, elle brandit la fameuse feuille hors de son sac, avant de se diriger rapidement vers l’inconnu, supposé être l’Agent Blood. Un petit sourire espiègle s’afficha sur son visage et haussant un sourcil, elle la lui tendit. Au final, elle avait raison et lui tort. Preuve à l’appuie : le contrat. Elle baissa les yeux un instant sur le papier au bout duquel figuraient sa signature et celle de MG et releva son regard pour fixer ses yeux verts.

« Je suppose que tu t’attendais à ce que je sorte une arme de mon sac, soupira-t-elle. Eh bien désolée de te décevoir, mais je n’en sors qu’une feuille . Exactement comme je te l’avais dit avant que tu ne me broies l’épaule, termina-t-elle satisfaite. »
Surpriiise, Ivory arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 82
Arme de prédilection : Arts martiaux / armes à feu
Arme non maitrisée : Epées / armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 16 Avr - 3:15
Surpriiise, Ivory arrive !  Feat Agent Ivory


Le fait que les sacs à main des jeunes femmes étaient des fourre-tout n’était pas vraiment un cliché tout compte fait. Entre deux soupirs d’exaspération, l’inconnue eut le temps de sortir un portefeuille en cuir, un thermos et quelque chose qui ressemblait à une trousse de rangement. Elle finit par mettre la main sur une feuille de papier et s’empressa de se diriger vers Ayden. Un sourire satisfait se dessina sur son visage, tandis qu’elle lui tendit le supposé contrat.

« Je suppose que tu t’attendais à ce que je sorte une arme de mon sac, soupira-t-elle. Eh bien désolée de te décevoir, mais je n’en sors qu’une feuille. Exactement comme je te l’avais dit avant que tu ne me broies l’épaule. »

Blood ne répondit pas à ce commentaire. Il était bien trop impatient de lire ce bout de papier sensé prouver quelque chose d’impossible. Il se saisit de la feuille et se mit à la lire attentivement. Effectivement tout y était, un contrat stipulant qu’elle devenait un locataire de cette maison. Le tout signé et approuvé par cette vieille folle de MG. Sauf que quelque chose clochait évidemment; d’après ce truc la maison appartenait à l’Agence, or ce n’était pas le cas. Il leva les yeux vers l’inconnue qui n’en était plus vraiment une, étant donné qu’il avait lu son nom sur ledit contrat. Camille Walker.

« Sauf qu’il y a quelque chose qui ne fonctionnes pas. Comme je te l’ai dit, je suis le propriétaire légitime de cette maison. MG n’a aucun droit de faire signer un bail sur ce qui ne lui appartient pas. De ce fait, ce contrat et nul et non avenu. »

Il serra le bout de papier dans sa main, qui devint une petit boule blanche froissée qu’il laissa tomber sur le sol. Maudite vieille harpie! Il était sûr que c’était un coup monté de sa part, cette folle pensant évidemment que son petit-fils ne pouvait rien lui refuser. Elle se trompait lourdement; il irait de ce pas la voir et mettre fin à tout ce cirque. Enfin, peut-être.

Ayden avait oublié un gros détail, mais il était tellement énervé qu’il était passé juste à côté. Si MG était la signataire, alors Camille était sans l’ombre d’un doute un nouvel agent. Le jeune rengaina son arme à feu dans son étui, accroché dans la face intérieure de sa veste. Il sortit ensuite son téléphone portable d’une de ses poches de pantalon. Grâce à une application fournit par l’un de ses contacts à l’Agence, il put identifier le nom d’agent de la jeune fille. Ivory.

Américaine, comme lui. D’un coup il se sentit un peu mal d’aller se plaindre afin de la mettre dehors. Après tout, elle ne connaissait pas la ville, et elle n’avait sans doute pas d’endroit où aller. À part l’hôtel, ce qui n’était pas vraiment donné. Surtout avec le magnifique salaire d’agent secret chez MG. Il fit un long soupir, puis tira une chaise de la cuisine pour s’y assoir. Bon des excuses étaient de mises, non?

« Bon, déjà je m’excuse pour ton bras et…tout ça, le flingue…Je pense que MG s’est bien foutu de nous, mais bon je ne vais pas non plus te mettre à la porte. Elle a bien pensé tout cette sale…hum-hum. Bref tu peux rester pour le moment et on verra par la suite. Sauf si tu ne désires plus vivre ici, ce qui serait compréhensible étant donné que j’ai tenté de te coller une balle dans le front. Et je parle trop. »

Ah oui, l’Agent Blood ne peut pas mentir et à tendance à dire certaines choses qui lui passent par la tête. Même quand ce sont des choses à ne pas dire. Un charmant garçon, n’est-ce-pas?


code by lizzou × gifs by tumblr



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Surpriiise, Ivory arrive ! PV[Blood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agence Cooki :: Partie RP :: Chantilly :: Quartier Les Narcisses :: Maison de Blood et Ivory-