Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment est la vie entre colocataires... Particuliers ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 253
Arme de prédilection : Son sable / Sniper
Arme non maitrisée : Arme blanche / combat rapproché
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 22 Oct - 20:21


Colocataires particuliers

feat Le Chat du Cheshire & Le Marchand de Sable


Entre l’équipe à gérer et la mission de démantèlement, Yume avait du travail à revendre en ce moment. La fatigue… Physique et mentale. On pourrait faire une liste de toutes les choses qui ne vont pas, mais ce serait trop long. Au moins, le travail lui occupait l’esprit la journée, et la soirée il pouvait toujours compter sur son colocataire. Justement, il rentrait d’une très longue soirée à espionner le cartel dans une boîte de nuit avec Ariel. Il était à peu près 2 ou 3 heure du matin, ça l’importait peu. Avant même d’insérer la clé dans la serrure de l’appartement, il perçu un son très familier.

Le chat était en train de rire. Le gens de rire qu’on ne retrouverait pas chez tout le monde, ça c’est sûr… En plus chez lui, ce n’est pas toujours annonciateur de bonne humeur et de blagues légères. Parfois, c’est juste signe que vous allez avoir le droit de vous faire embêter toute la soirée avec des énigmes et autre casse-tête pendant une bonne partie de la journée ou nuit comme ici. Comme lors de leur première rencontre… On peut dire que pour une première impression, on peut faire mieux.

~

Après une nuit particulièrement pénible, le garçon avait enfin remis la main sur ses bagages et ses médicaments. Il s’était empressé d’en prendre une dose pour éviter des dérives comme la nuit dernière. Les victimes de son alter-ego ne s’en sortent pas aussi bien d’habitude… Peu importe, même si cette fille aux oreilles pointues l’intriguait, il ne comptait pas la revoir. Pour son bien à elle. Prochaine étape : rencontrer la personne qui avait accepté de le prendre comme colocataire. Ils avaient rendez-vous en fin de soirée à la résidence Otelo, 4ème étage à gauche. Comme à son habitude, Yume arriva une quinzaine de minutes à l’avance.

Il avait sonné plusieurs fois sans résultat. Pourtant quand il avait appelé à l’interphone on lui avait autorisé l’accès, donc ce Katsuya devait être là. Pourquoi ne lui ouvrait-il pas ? Etrange. Pour vérifier, le jeune homme avait tenté d’appuyer sur la poignet. Bingo, elle était ouverte. Il était entré, appelant poliment la personne vivant en ces lieux.

«  Bonjour, je suis Yume. Il y a quelqu’un ? Je viens pour la colocation ! »

La seule réponse qu’il eut à ce moment là, c’était ce rire. Ce son serait à jamais gravé dans sa mémoire et associé à l’image du Chat de Cheshire, le colocataire le plus bizarre qu’on puisse rêver d’avoir.


Fiche de liens (c) Miss Yellow






Dernière édition par Le Marchand de Sable le Dim 17 Sep - 9:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 156
Arme de prédilection : Griffe - Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feux - Armes blanches lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 25 Oct - 16:53
Il était très très tard... Pourtant seul dans l'appartement, Cheshire trouvait encore le moyen de s'amuser! En effet avoir fait sursauter et crier la mégère grinçante qui lui servait de voisine du dessus, avait énormément fait rire Le Chat. Rien que de revoir la scène dans sa petite tête de chat fou le faisait se tordre de rire dans tout l'appartement, apparaissant et disparaissant d'un instant à l'autre, entièrement et partiellement, sous sa forme original comme sous sa forme d’empreint...

Oui, Le Chat du Pays aux Merveilles s'amusait comme un petit fou. Et quand il réussit le miracle de se calmer légèrement, stoppant ses sursauts d'invisibilité et se stabilisant dans sa forme originel, il se décida à se faire un peu de thé, thé qu'il sentait qu'il allait devoir partagé avec son cher Colocataire rougeoyant. Seul son rire si spécial informé quiconque passant près de chez lui, qu'il était de bonne humeur ou d'être d'humeur à faire des blagues. Il entendit, alors, distinctement le bruit typique des clés qu'on tourne dans leur serrure, agrandissant son sourire un peu.

C'est alors que le bruit de son rire et de la porte s'ouvrant doucement lui envoyèrent le doux souvenir d'une rencontre riche en rebondissement...

Le Chat tournait et retournait son appartement à l'idée d'une bonne blague à faire à son tout nouveau visiteur. Bien sûre, il avait beaucoup d'idées mais aucune ne lui paraissaient suffisamment drôles et marquantes pour être digne de cette nouvelle rencontre. Si Cheshire aimait mettre un point d'honneur à faire c'était bien de faire une surprise, un casse-tête, une devinette ou une bonne blague!

Ce n'est qu'au moment où il entendit la sonnerie de l'interphone que notre Félin fou trouva enfin une idée de comment accueillir. Son fameux sourire en croissant de lune retrouva rapidement sa place sur son minois humain, avant de se frotter énergiquement ses mains, d'ouvrir la porte de l'immeuble, et de filer dans sa petite cuisine.

Le Chat blagueur n'attendit pas longtemps avant que la porte de son appartement ne s'ouvre sur un jeune garçon à la chevelure rouge décoiffée, et aux yeux de jade déjà bien cernés malgré son jeune âge. Ce dernier entra et déclara d'une voix assez poliment:

- Bonjour, je suis Yume. Il y a quelqu’un ? Je viens pour la colocation !

Seul le silence lui répondit... Enfin pas tout à fait! Le rire particulier de notre Cheshire s'éleva dans tout l'appartement. Debout en face de son nouvel arrivant, il l'examina à loisir sans même que le dénommé Yume ne le remarque. Qu'il adorait sa capacité d'invisibilité, mais il adorait aussi celle qui lui permettait de voler, lui donnant ainsi la possibilité de passer au dessus du jeune homme, sans même le toucher, et d'ainsi se mettre derrière lui dans la discrétion la plus parfaite. Toujours en planant au dessus du sol, il attrapa les bagages encore devant la porte de son logis et les déplaça juste derrière son nouveau partenaire de blague. Le Chat se saisit alors doucement de sa porte, retenant son souffle et se collant à son plafond, et claqua violemment la porte du petit appartement, faisant ainsi bondir le nouvel arrivant et déclenchant son rire une nouvelle fois avant de filer dans le salon toujours invisible aux yeux de couleur Jade.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 253
Arme de prédilection : Son sable / Sniper
Arme non maitrisée : Arme blanche / combat rapproché
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 26 Oct - 21:16


Colocataires particuliers

feat Le Chat du Cheshire & Le Marchand de Sable


Pour résumer la situation, Yume était donc entré dans l’appartement qu’on lui avait indiqué. Rien d’autre qu’un rire bien étrange pour l'accueillir… Un son qui ne venait de personne. Aucun être humain n’était manifestement dans la pièce ou celle d’à côté. Ensuite, chose encore plus bizarre qu’un rire sans propriétaire, sa valise bougea toute seule. À sa connaissance les objets n’ont pas de conscience et ne sont pas animés non plus. Le jeune garçon était de plus en plus méfiant. Son sixième sens s’affolait complètement, il était sur ses gardes et s’attendait à tout. Une blague venant d’un gamin de 12 ans comme à une attaque pour Dieu seul sait quelle raison.

Quoi de mieux qu’un bruit sourd et inattendu pour surprendre une personne à son niveau de méfiance maximum. Yume avait d’abord sursauté avant de se retourner brusquement, en position de combat. Il avait été à 2 doigts d’utiliser du sable mais c’était retenu au dernier moment. Il ne savait toujours pas où il était ni ce qu’il s’y passait. Le Marchand de Sable ne pouvait pas dévoiler ses pouvoirs ainsi à n’importe qui. Le même rire que précédemment s’éleva à nouveau. Sauf que cette fois, il se déplaçait jusqu’au salon. C’est à pas de Loup que le rouquin suivit ce son si particulier, s’attendant à subir une autre farce de l’individu d’une seconde à l’autre. Il y en avait au moins un des 2 qui s’amusait !

Il arriva jusqu’à une grande pièce, un salon-salle à manger très spacieux. L’endroit parfait pour tomber dans une embuscade… Cette fois il prit une décision. Yume appela une petite quantité de sable contenu dans sa valise à venir se loger dans le creux de sa main, qu’il avait positionnait derrière son dos. En réalité, il n’avait pas imaginé une seule seconde avoir à faire à une entité magique comme lui. Il espérait que son « assaillant » ne remarque pas ses pouvoirs ni les petits cristaux de minéraux qui se déplaçait tout seul sur le sol. Il était prêt, au cas où, à aveugler quiconque s’approcherais de lui la prochaine fois.

« Très bien alors j’ai été poli jusqu’ici, et patient. Maintenant je vais vous dire une chose, et je ne le répèterais pas. Montrez-vous ! Parce que si jamais c’est moi qui vous trouve… Ce sera une autre histoire. »

Le roux commençait à être agacé par la situation. Il n’hésiterais pas une seconde à user de la force s’il le fallait.


Fiche de liens (c) Miss Yellow






Dernière édition par Le Marchand de Sable le Dim 5 Fév - 1:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 156
Arme de prédilection : Griffe - Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feux - Armes blanches lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 23 Jan - 19:03
Un petit grésillement attira l'attention du félin farceur. Il contourna son nouveau colocataire, et aperçut une ligne de sable qui mena son regard à la main caché dans le dos de Yume. La curiosité du jeune Cheshire grandit à la même allure que son sourire en croissant de lune. Voilà qui était intéressante! Mais au moment où il allait parler le nouvel arrivant le doublant en déclarant avec sérieux:

- Très bien alors j’ai été poli jusqu’ici, et patient. Maintenant je vais vous dire une chose, et je ne le répéterais pas. Montrez-vous ! Parce que si jamais c’est moi qui vous trouve… Ce sera une autre histoire.

Une moue boudeuse remplaça une seconde son éternelle sourire ne serait-ce qu'une seconde, avant qu'à nouveau son rire ne s'éleve dans la pièce et qu'il ne réplique d'une voix calme mais un peu moqueuse:

- Déjà? Mais on s'amuse à peine! Et puis ce n'est pas tous les jours que je rencontre l'un de mes confrères! Surtout pas une pâle copie comme certain d'entre eux... D'ailleurs! Si on jouait un petit mon cher ami? J'adore les énigmes, c'est même ma marque de fabrique... Sauras-tu trouver qui je suis? Sans jamais me voir? J'espère que tu ne seras pas trop long à trouver, kukukuku!

Le Chat s'envola jusqu'au plafond toujours invisible aux yeux du monde entier, et repris d'une voix mélodieuse:
- Car, moi, à ton contraire, j'ai déjà deviné qui tu étais mon cher... Tu manies le sable d'une façon remarquable… Je connais peu de personnages capable de le faire et le seul que ce vieux loup caillouphobe est réussi a engagé est...
Le félin de Cheshire s’arrêta nette dans son petit monologue, vint silencieusement positionner sa bouche tout contre l’oreille du jeune rouquin et y souffla la réponse avant vite de se réfugier dans la cuisine :
- Le marchand de Sable, kukuku !
Une fois à l’abris d’une éventuelle attaque de sable, il reprit d’un ton nonchalant, se baladant au grès de son humeur dans tout l’appartement, passant même par la salle de bain :
- Bien que ton physique me paraît diffèrent de celui qu’on raconte sur toi dans les contes et légendes… Peut-être n’est une qu’en faite une simple copie du véritable Marchand de Sable… Et que tu ne possède que seul lien avec ce dernier par ta capacité à manipuler son sable, kukuku ! Fort interressant~ ! Tu me plaît décidement ! Mais revenons à nos petits moutons sauteurs de barrière, veux-tu my dear ? Je rêve de savoir si tu as réussi à résoudre ma petite énigme...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 253
Arme de prédilection : Son sable / Sniper
Arme non maitrisée : Arme blanche / combat rapproché
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 5 Fév - 1:47


Colocataires particuliers

feat Le Chat du Cheshire & Le Marchand de Sable



Apparemment, la menace de Yume n’avait pas été prise au sérieux puisqu’elle ne fut reçu qu’avec un autre rire toujours aussi mystérieux et il fallait bien l’avouer, effrayant. Un tel son dans un appartement ouvert où les objets bougent d’eux même, pas de quoi être rassurer non plus. Le rouquin se crispa en entendant que son statut d’agent était potentiellement découvert. Bon après tout si c’était un collègue ce n’était pas très important, mais rien ne le garantissais. Cet inconnu aux pouvoirs étranges et invisible voulait simplement vouloir jouer. Alors il allait jouer, un peu résigné. Mais l’énigme était trop difficile pour lui. Comment pouvait-il deviner l’identité d’un fou au rire bizarre ?

En tout cas, Yume était découvert. Il pensait pourtant avoir été discret avec son sable. Est-ce que cet personne avait également des yeux partout ? Cette position le dérangeait de plus en plus. Il ne savait rien et son adversaire semblait être au courant de tout. Il sursauta quand il sentit un souffle dans son oreille lui chuchotait son nom de code pour le Loup. Enfin d’après ce que racontait l’autre, il pensait que surnom était bien plus que ça. Comment il aurait pu être un vrai personnage de conte ? En plus d’être agaçant, de tout savoir, son hôte était également fou.

« Je suis simplement quelqu’un qui possède des capacités spéciales. Je ne sors pas d’un conte de Fées, parce qu’en général les histoires se terminent bien normalement. Et sincèrement, je ne lis pas ce genre de comptine pour enfant. Je ne peux donc pas connaître ton nom de code et de quel histoire saugrenue il est tiré. Désolé, mais je pense que pour le coup, je donne ma langue au chat.  »

Yume avait eu une autre idée que d’utiliser la force. Il préféra la patience et s’assit sur le canapé en attendant de recevoir une réponse, un indice ou une autre énigme puisqu’il n’avait pas réussi à résoudre la première. Il se demande quand même si c’était un test de l’agence avant de valider son contrat de travail ou bien s’il allait vraiment vivre avec un fantôme bien trop bavard à son goût. Déjà qu’il dormait peu et mal, si en plus il devait s’accommoder de cette voix constante et de ce rire toutes les nuits, la vie à Chantilly n’allait pas être facile.


Fiche de liens (c) Miss Yellow




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 156
Arme de prédilection : Griffe - Arts martiaux
Arme non maitrisée : Armes à feux - Armes blanches lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 8 Sep - 8:07
-Je suis simplement quelqu’un qui possède des capacités spéciales. Je ne sors pas d’un conte de Fées, parce qu’en général les histoires se terminent bien normalement. Et sincèrement, je ne lis pas ce genre de comptine pour enfant. Je ne peux donc pas connaître ton nom de code et de quelle histoire saugrenue il est tiré. Désolé, mais je pense que pour le coup, je donne ma langue au chat.

Ni une ni deux, notre félin anglais éclata de rire ! Le pauvre ! Si il savait qu’il venait de dire ça à un chat parlant ! Il reprit un minimum de calme en s’asseyant sur le plan de travail de la cuisine. Essuyant les rares larmes de rire qu’il avait aux coins des yeux, Cheshire reprit d’une voix chantante et rieuse :

-Ahahaha ! Ooooh ! Darling ! Si tu savais ! Pffffuuuuh ! Oh God ! Ma langue au Chat !
Il souffla un bon coup avant de s’envoler vers l’un de ses placards, l’ouvrant doucement et en sortit deux tasses de thé, et sa belle théière en porcelaine blanche.

-Pour revenir aux contes. Tu serais surpris que les versions originaux de ces derniers sont bien plus… hummm… comment dire ? Ah ! Oui ! Malsain. L’histoire se termine peut-être bien, mais pas pour tout le monde, really bad for some of them. Ceux qui les rééditent et les réécrivent les manipulent à ce qu’ils conviennent aux mœurs du moment. Disney est, d’ailleurs, l’un d’entre eux, transformant le conte de Cendrillon en quelque chose de magnifique et sans une seule trace de gouttes de sang. Alors qu’originellement, les deux belle-sœurs se mutilent gravement les pieds, l’une le gros orteil, l’autre le talon, tous ça pour rien car leurs pieds sont toujours trop grand et gros pour entrer dans cette pantoufle de verre. 

Le Chat fit une pose, préparant une bonne tasse de thé anglais, faisant croire à son nouveau colocataire que les objets volaient et bougeaient par eux même, car toujours invisible aux yeux de tous. Puis il reprit, la voix étrangement plus sérieuse mais toujours chantante :
-Ou comme le conte de Hanzel et Gretel. Là par contre, ils nous l’ont vraiment changer ! Hanzel survit alors qu’il finit bel et bien dévoré par la sorcière aveugle. Comme quoi les contes de Fée ne sont pas toujours du genre «  Et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps. », bien loin de là. Je pense qu’il te sera utile d’en lire quelques un, histoire de pouvoir appréhender certains personnages et de ne pas être surprit par d’autres.

Il se tut un instant, s’occupant de sa théière sifflante sur le feu, et la versa dans les deux tasses. Non il n’avait pas demandé son avis à son camarade de vie, mais si il ne buvait pas son thé tempi pour lui ! On disait que son thé était parfait, enfin… Alice aimait le lui dire lors de leur Tea-Party. Il prit ensuite les deux tasses en porcelaine et les amena dans le salon pour les déposer doucement sur la table basse.

-Enfin ! Après avoir rencontré notre grognon canin, il sera pet-être difficile pour toi d’être surpris. If you know what I mean, huh ?  Mais revenons à notre petite énigme, veux-tu Sandman? Et vient donc t’asseoir et boire your tea. Il est toujours l’heure du Tea-time, là d’où je viens. 

Le Chat de Cheshire n’abandonnait toujours pas son idée d’énigme, bien qu’il n’avait pas l’habitude d’aider à les résoudre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 253
Arme de prédilection : Son sable / Sniper
Arme non maitrisée : Arme blanche / combat rapproché
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 17 Sep - 9:44


Colocataires particuliers

feat Le Chat du Cheshire & Le Marchand de Sable


« Ahahaha ! Ooooh ! Darling ! Si tu savais ! Pffffuuuuh ! Oh God ! Ma langue au Chat ! »

Son prétendu collègue avait décidément le rire facile. Il faudrait certainement un temps au rouquin par s’habituer à ce son particulier… Toujours est-il qu’il n’en comprenait pas vraiment la raison cette fois-ci. Qu’y avait-il de drôle dans cette expression française que Yume connaissait depuis peu et dont il ne captait pas totalement le sens ? C’est vrai après tout, quel rapport entre ne pas savoir la réponse à une énigme, et un chat mangeur de langue ? 

Les objets se mirent à nouveau à bouger d’eux-mêmes dans la pièce, même si maintenant le garçon penchait plus pour un être capable d’invisibilité qu’à des pouvoirs de télékinésie. C’est pourquoi il suivait du regard chacun des mouvement suspect dans la pièce, pour essayer de prévoir la position du propriétaire des lieux. Mais l’absence de bruit au sol attira son attention. Il ne marchait pas, sinon Yume l’aurait remarqué d’une quelconque manière. 

Trop occupé par ses propres réflexions, il n’écouta que d’une oreille ce qu’on lui racontait à propos des contes de Fées. Que ces histoires racontent la vie en rose de princesse ou qu’elles soient totalement horrible lui importait peu. Ces livres restaient de la fiction pour lui et il ne comptait pas s’intéresser à Cendrillon ou Hänsel et Gretel tant que ceux-ci n’étaient pas des pseudos de ses collègues. Quand bien même ils travailleraient avec ces gens-là, il ne leur accorderait la moindre attention que si l’ordre venait directement d’en haut. 

« Je me fiche de lire, et peu de chose me surprennent. dit-il une seconde avant qu’un sifflement résonne dans l’appartement. » 

Son futur colocataire revint de la cuisine avec deux tasses de ce qui semblait être du thé et les posa face à Yume. Il n’hésita pas à en saisir une et à en sentir le contenu, mais rien ne semblait étrange de ce côté-là. 

« Enfin ! Après avoir rencontré notre grognon canin, il sera peut-être difficile pour toi d’être surpris. If you know what I mean, huh ? Mais revenons à notre petite énigme, veux-tu Sandman ? Et viens donc t’asseoir et boire your tea. Il est toujours l’heure du Tea-time, là d’où je viens.  »

Cet homme invisible n’arrêtait pas de parler anglais, et le thé semblait être une valeur assez sacré pour lui. Ces informations rassemblées dans le cerveau du Marchand de Sable, son futur colocataire devaient être un Anglais. Et puisqu’il tenait tant à son énigme, Yume commençait lentement à y voir plus clair. Un Anglais, invisible et qui lévite sans doute au-dessus du sol. Une idée lui traversa l’esprit, une idée qui pourrait résoudre le problème. D’une main, il but une gorgée de la boisson chaude et de l’autre, il sortit son téléphone portable et ouvrit le moteur de recherche. 

« Ce thé est très différent de celui dont j’ai l’habitude. Mais ça n’en reste pas moins délicieux. Merci. »

Pendant qu’il espérait attirer l’attention sur un compliment, il tapa les mots « contes de Fées  - anglais - invisible - qui vole » sur son téléphone et attendit quelques secondes. Plusieurs pages proposèrent d’abord la traduction des mots « contes de Fées » en « Fairy Tale », puis il tomba sur quelque chose d’intéressant. 

Alice aux Pays des Merveilles. Il avait peu de connaissance sur le sujet, mais sans être inculte tout de même, ce titre lui disait quelque chose. Il ouvrit rapidement la page en espérant enfin y trouver la réponse à la question posée.



Fiche de liens (c) Miss Yellow




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Comment est la vie entre colocataires... Particuliers ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Entre colocataires | Ana
» Après-midi shopping, comment passer un bon moment entre amies • Sarah
» Les relations entre élèves de Durmstrang
» ─ Demande de dons particuliers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Partie RP :: Chantilly :: Centre-ville :: La Résidence Otelo :: Cheshire et Marchant de Sable-