AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À la poursuite du passé [PV Obéron] - Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 115
Arme de prédilection : Magie du Vent; Magie de Distorsion
Arme non maitrisée : Toutes les armes physiques, Magie de feu
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 14 Oct - 19:36
Au cours de ces derniers jours, Maeve avait subit de nombreuses situations nouvelles, et même un peu stressante pour elle.  Tout d’abord sa mère, en rêve qui avait bouleversé sa vie. Vivre dans cette nouvelle ville devait lui donner plus de chance d’échapper à la malédiction, mais elle avait été envoyé ici sans aucune indication. Heureusement, le Loup l’avait trouvé presque aussitôt et lui avait offert un travail qui ne consistait pas à servir des vieux hommes saouls à longueur de journée. Au moins pour le moment elle pouvait manger à sa faim gratuitement, même si elle serait sans doute sollicitait d’ici peu. Elle ne savait même pas en quoi consisterait ses « missions », et elle n’en avait rien à faire.

La Fée passait le plus clair de son temps dans la forêt, comme elle l’avait fait pour la majeur partie de sa vie. Dormir dehors ne la dérangeait pas même avec les températures assez fraîches d’un début de printemps, et le reste de la journée le soleil brillait le plus souvent. Elle avait pu rencontrer un être qui lui ressemblait un peu déjà, mais ce moment avait été très étrange. La méfiance avait été de mise, et la discussion ne tournait qu’autour de confessions à demi dévoilées. Aucun autre contact depuis, même si elle croisait très souvent toutes sortes de créatures en se restaurant à l’Organisation. Les énergies étaient parfois humaines, d’autres fois magiques ou encore une sorte de drôle mélange des 2.

Mais jusqu’à aujourd’hui, rien de ce qu’elle avait ressenti ne l’avait autant fasciné. Alors qu’elle s’intéressait à une personne qui semblait affectionnait l’eau, une puissante force était entrée dans le bâtiment. Et elle se sentait comme attiré irrémédiablement vers cette chose ou personne. Alors elle suivit son instinct et se mit à tourner en rond dans les couloirs. Les édifices dans cette région sont tellement compliqué ! Un véritable labyrinthe. Maeve se retrouva dans une section à laquelle elle n’avait jamais eu accès, jusqu’à s’arrêter devant une porte. Elle en était sûre à présent, c’était derrière cette porte. En plus de l’incroyable intensité de cette énergie, la jeune femme perçut comme quelque chose de familier.

Familier pour 2 raisons : une qu’elle n’aurait su déterminer, et l’autre lui rappeler Jack, qu’elle avait rencontré quelques jours auparavant. Une sorte d’affinité avec le froid. Sans pouvoir lire l’écriteau sur la porte qui la séparait de cette fameuse puissance, quelqu’un chose lui disait de ne pas entrer. C’est pourquoi elle décida d’attendre sagement que la créature qu’elle cherchait en sorte. Et elle ne dû pas attendre très longtemps : après 5 ou 6 minutes, une masse dorée sortit de la pièce. Et en voyant enfin ce qu’elle cherchait, Maeve se sentit encore plus captivée.
«  Qui es-tu ? »


Dernière édition par Le Changelin le Dim 23 Oct - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 480
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Dim 16 Oct - 1:13


OBERON
LE CHANGELIN
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥



GML n’était pas présent. Mais cela n’empêchait Oberon de pénétrer dans « Là-Où-Se-Joue » afin de fouiller dans les archives de son soi-disant supérieur. Bien que son propre réseau d’espions soit très développé, toutes informations supplémentaires étaient bonnes à prendre. Le blond avait déjà mis la main sur une quantité importante de Cristaux Noirs, mais il en existait encore un bon nombre éparpillé dans la nature.

Lorsqu’il venait à l’Organisation, Oberon ne masquait pas son énergie. En effet, une fois qu’il y entrait, ceux de l’extérieur ne pouvait plus la ressentir. Une vieille histoire de barrière magique. Et théoriquement, il n’avait rien à craindre de ses « collègues ». Et si l’un d’entre eux aurait la bonne idée de s’en prendre à sa personne, l’intensité de sa force suffirait à en dissuader plus d’un.
Pendant qu’il épluchait un dossier important, il sentit pourtant que quelqu’un était entré en phase avec son énergie spirituelle. Quelqu’un était en train de le traquer en plein milieu du quartier général. La force qu’il ressentit n’avait rien d’inhabituelle. Bien au contraire, il s’agissait d’une sensation qui lui était familière.

En plongeant rapidement dans ses souvenirs récents, GML venait effectivement d’engager quelqu’un de la même espèce que le grand blond. Oberon n’était pas du genre à s’extasier du fait de pouvoir travailler avec quelqu’un qui lui ressemblait. Mais il était plutôt curieux de savoir pourquoi cette Fée était à sa « poursuite ». Il se leva alors tranquillement vers la porte qui menait aux couloirs.

Lorsqu’il sortit de la fameuse salle, il tomba nez-à-nez avec une jeune fille qui était bien plus petite que lui. Cheveux bruns, yeux marrons, une allure d’adolescente. Mais inutile de se fier aux apparences, les Fées ne vieillissaient pas comme les êtres humains. Oberon avait 25 ans en année féerique mais sur l’échelle temporelle humaine, celait constituer plusieurs siècles d’existence.

« Qui es-tu ? »

Le jeune homme la fixa froidement. Le simple fait de porter cette armure et ces armoiries devaient normalement suggérer le fait qu’il appartienne à la Famille Royale de Concordia. De toute évidence, il s’agissait d’un énorme manque de respect. Mais Oberon était un homme réfléchi. Il ne céda point bêtement à la frustration de son égo ; si cette fée travaillait pour le Loup, c’est qu’elle n’était pas comme les autres.

« Je suis de bonne humeur aujourd’hui, aussi je vous pardonne votre manque de respect. Mais à l’avenir, je vous suggère de bien peser vos propos avant de vous adresser de la sorte à la Noblesse Féerique. »

Sur ces mots, il s’avança lentement. Les bruits de ses pas cuirassés faisait un écho sur les murs froids de la bâtisse. Il passa à côté de l’inconnue avant de poursuivre à travers le couloir.

En mode j’en ai rien à foutre de toi /PAF


Fiche de liens (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
avatar
Messages : 115
Arme de prédilection : Magie du Vent; Magie de Distorsion
Arme non maitrisée : Toutes les armes physiques, Magie de feu
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 16 Oct - 13:35
La jeune Fée détailla quelques secondes la créature qui se trouvait en face d’elle. Il avait quelque chose de sombre en lui, et la manière qu’il avait de la regarder la forçait à se méfier. Cette fois-ci elle ne ferait pas la même erreur qu’avec Jack, soit s’approcher beaucoup trop près pour l’inspecter. Lui s’était simplement reculé mais celui-là l’aurait plutôt envoyé valdinguer à plusieurs mètres de là. Il sembla comme réfléchir au sort qu’il réservait à celle qui avait osé le déranger pendant quelques instants puis finalement lui répondit calmement. La curiosité de Maeve était encore plus captivée qu’auparavant : la Noblesse Féérique ?

Elle n’eut absolument pas le temps de lui en demander plus que le blond était parti sans lui donner plus de considération. Pourtant, il l’avait vouvoyé, et c’était bien là la première fois. Tout bonnement parce que personne ne l’avait respecté par le passé. Non pas qu’elle se sentait plus en valeur aujourd’hui, pas par cette montagne de muscle qui se sentait beaucoup trop supérieur à son goût. Elle sonda un peu plus le coeur de ce « noble ». Et il y trouva des choses beaucoup trop humaine vis à vis de son énergie qui ne l’était pas du tout. Dans la rancoeur, beaucoup de rancoeur.

Maeve se lança à sa poursuite, en courant puisqu’avec sa taille un pas du géant en valait 4 pour elle. Elle lui bloqua le passage les bras ouverts, au risque de se faire violemment repousser. Maintenant elle était bien décidée à avoir ses réponses. Et même si elle passait par la flatterie comme il pensait le méritait avec son rang, s’il était bien une fée il devait en savoir plus long sur le peuple qui l’avait jadis abandonné. En pensant à cela justement, elle se fit la remarque que lui contrairement à elle rentrait parfaitement dans les normes physiques qui lui avait valu d’être remplacé par un humain dans sa famille.

« Excusez-moi d’avoir été insolente à votre égard. C’est que je ne sais absolument pas qui vous êtes. Pour la simple et bonne raison que je ne connais rien sur les créatures comme moi. Je tenais juste à préciser que ma mère aussi, fait parti de la Noblesse que vous mentionnez, alors s’il-vous-plaît, accordez moi un peu de votre précieux temps. J’aimerais découvrir d’où je viens. »

La Fée avait soigneusement évité de parler de l’abandon de cette même personne qui lui avait donné naissance. Elle voulait être considérer comme faisant partie de la famille royale d’un royaume qu’elle ne connaissait pas, mais peut-être que le fait d’avoir été rejeté ne lui permettait plus de revendiquer ce rang. Alors pour le moment les informations la concernant ne serait donné qu’au compte-goutte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 480
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Dim 16 Oct - 23:14


OBERON
LE CHANGELIN
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥



Ce qu’ignorait la gamine aux cheveux bruns, c’est qu’Oberon était également télépathe. Comme une grande majorité des Fées. Il fut très facile pour lui de détecter l’intrusion peu discrète dans son esprit. Elle ne le savait sans doute pas, mais il s’agissait là d’une violation d’une règle entre les Fées, qui interdisait la télépathie entre elles. Tout comme les humains qui avaient leurs règles de vie privée.  Mais les pouvoirs de la jeune fille ne semblaient pas être très stables, elle ne put donc pas aller trop profondément dans son cœur intérieur.

Les petits bruits de pas de la jeune inconnue résonnèrent à leur tour à travers les couloirs. Des pas pressés, lui indiquant qu’elle était en train de lui courir après. Pourquoi est-ce que toutes les personnes qu’il rencontrait ne savait pas rester tranquille? La jeune fille le dépassa et se mit à bloquer le chemin, les bras écartés.

« Excusez-moi d’avoir été insolente à votre égard. C’est que je ne sais absolument pas qui vous êtes. Pour la simple et bonne raison que je ne connais rien sur les créatures comme moi. Je tenais juste à préciser que ma mère aussi, fait partie de la Noblesse que vous mentionnez, alors s’il-vous-plaît, accordez-moi un peu de votre précieux temps. J’aimerais découvrir d’où je viens. »

Ses propos étaient contradictoires. Oberon n’était pas dupe. S’il admettait qu’elle faisait effectivement partie de la Noblesse Féerique, comment ne pouvait-elle ne rien savoir sur sa propre espèce? Les Nobles avaient accès au Savoir les plus poussées de la culture des Fées.

Le blond observa son interlocutrice de haut en bas, usant également de ses sens pour analyser son énergie spirituelle. La réponse était plus qu’évidente. Dans un Royaume Traditionnel, une apparence et un pouvoir aussi sombre était considérée comme un tabou, une malédiction. Une tradition absurde que le souverain avait fait disparaitre sur son territoire, lui-même étant très proche de la Magie Noire. Cette jeune fille était une Exilée.

« Pourquoi une Fée élevée par la race humaine voudrait en savoir plus sur ses origines, alors même qu’elle a été banni ? » rétorqua-t-il d’une voix sombre.


Fiche de liens (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
avatar
Messages : 115
Arme de prédilection : Magie du Vent; Magie de Distorsion
Arme non maitrisée : Toutes les armes physiques, Magie de feu
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 17 Oct - 6:38
Maeve attendait sagement sa réponse, laissant la Fée dorée l’observait autant qu’il voulait. Cependant elle avait été bien naïve de penser posséder un pouvoir que lui n’aurait pas. Alors qu’elle avait quelques secondes plus tôt fait la même chose sur lui, elle sentit comme une énergie qui n’était pas la sienne circuler dans son corps. Cette sensation était vraiment étrange et désagréable. Elle n’aurait pas pu prévoir cet effet puisqu’elle n’avait jamais rencontré une créature de la même espèce. Et puis les humains qu’elle avait analysé ne se plaignait pas, évidemment sans don de perception n’était pas perceptible pas un humain sans autres énergie que leurs sentiments.

Quand il prit enfin la parole, la jeune fille espéra sincèrement qu’il lui donne ses réponses tant attendues. C’était sans compter qu’il découvre son secret… Maeve fut succinctement surprise et honteuse. Que devait-il penser d’elle à présent ? Peut-être que comme sa propre mère il ne la considérait pas comme quelqu’un de son espèce ni même de son rang en sachant qu’elle n’avait pas été élevée parmi les siens. Elle ne sut plus quoi dire pendant un moment et fixait le sol intensément.

«  Parce que… Ma propre mère a décidé de m’échanger contre un bébé humain. Toute ma vie j’ai subit la malédiction qu’elle m’avait laissé, seule dans ce monde sans magie ou personne ne me comprenait. Je voudrais savoir d’où je viens, si la personne qui m’a remplacé a été plus heureuse que moi, si un jour j’aurais une place parmi les Fées… Et j’ai toujours ces dons que je ne maîtrise pas totalement. Vous ne comprenez sans doute pas, si vous avez été grandi parmi eux. Peut-être même pensez vous comme eux.  »

Elle commença à s’éloigner résigner à ce qu’on ne l’accepte jamais nulle part. Elle passerais une très longue vie pleine de solitude. La Fée comptait à présent repartir en forêt et s’entraîner seule. Maeve pensa un instant à Jack qui maîtrisait parfaitement ces pouvoirs malgré sa vie d'ermite évidente. Peut-être que d’ici 300 ans elle saurait en faire autant… Finalement au dernier moment, alors qu’elle allait bifurquer à un couloir, elle jeta un dernier coup d’oeil à la Fée. Elle voulait au moins savoir une chose :

«  Dites-moi simplement… Est-ce qu’il est possible de refaire pousser des ailes ?

Cette question était celle du dernier espoir. S’il y avait bien une chose qu’elle voulait récupérer à tout prix c’était sa capacité à voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 480
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Mar 18 Oct - 2:47


OBERON
LE CHANGELIN
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥



Suite à cette question assez directe, la jeune fille détourna le regard. Elle semblait honteuse. Oberon avait mis le doigt en plein dessus, mais ne s’attendit pas à ce que ce soit aussi « grave ». D’une voix fébrile, l’inconnue finit par avouer.

« Parce que… Ma propre mère a décidé de m’échanger contre un bébé humain. Toute ma vie j’ai subi la malédiction qu’elle m’avait laissé, seule dans ce monde sans magie ou personne ne me comprenait. Je voudrais savoir d’où je viens, si la personne qui m’a remplacé a été plus heureuse que moi, si un jour j’aurais une place parmi les Fées… Et j’ai toujours ces dons que je ne maîtrise pas totalement. Vous ne comprenez sans doute pas, si vous avez été grandi parmi eux. Peut-être même pensez-vous comme eux. »

C’en était trop pour la jeune fille qui commença alors à s’éloigner, ne supportant sans doute pas le fait de revivre de douloureux souvenirs. Mais dans le ton, elle paraissait résignée, abattue, découragée.

« Dites-moi simplement… Est-ce qu’il est possible de refaire pousser des ailes ? »

Mais Oberon ne l’écoutait plus vraiment. Les révélations qui lui ont été faites résonnait dans son crâne comme un mauvais morceau de musique, tandis que la rage bouillonnait de plus en plus à l’intérieur. Ses poings se serrèrent, son visage se crispa. Et bien qu’il se retînt, son corps se mit à dégager une aura noire et dorée à la fois. L’air se fit lourd et le sol se fissurait lentement sous ses pieds.

« Rejeter son propre sang, trahir sa propre race pour l’une de ces vulgaires créatures, un humain…c’est…impardonnable! »

Oberon était extrêmement fier de son sang féerique. Néanmoins, il s’opposait à de nombreuses règles de son peuple qu’il jugeait désuètes. Cette tradition de l’Exil en faisait partie. Il ne pouvait comprendre comment on pouvait faire du mal à son semblable, car si on commençait à s’en prendre aux siens, comment se défendre contre les autres? Contre les humains?

Ah ces humains, ces viles anomalies de la création. Cette espèce incapable de tolérer ce qu’il ne comprend pas. Comment une Fée a-t-elle pu préférer ces choses à sa propre descendance ? Rejetée par les siens, maltraitée par sa famille d’accueil au point de lui couper les ailes. Cette jeune fille avait souffert. Tout comme lui. Tant de similitudes. Car lui aussi ne fait pas l’unanimité dans son monde. Haït et considéré comme un dictateur par les siens, trahit et humilié par les humains. Et s’il n’était pas devenu Roi, il aurait sûrement été un Exilé également.

« Je déteste prononcer ces mots, mais ces Fées ne méritent que la mort pour avoir trahis leur sang. Vous n’aurez jamais votre place parmi ces conservateurs qui ne jurent que par leurs traditions de l’Ancien Temps. Mais je ne suis pas comme eux. »

Le souverain prit le temps de se calmer, ce qui fit cesser la petite tempête que sa colère avait généré. Il se tourna vers la jeune fille, la fixant directement dans les yeux. Il ne souriait pas. Mais son regard exprimait toute la compassion qu’il avait pour cette jeune fée perdue entre deux mondes. Et si ces deux-là étaient devenus des Agents de l’Organisation, ce n’était pas un hasard. Peut-être s’agissait-il là du seul endroit où ils pouvaient encore être acceptés. Peut-être qu’inconsciemment, se cachant toujours derrière son ambition et sa soif de pouvoir, il s’agirait de la véritable raison pour laquelle Oberon s’y était engagé.

Fiche de liens (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
avatar
Messages : 115
Arme de prédilection : Magie du Vent; Magie de Distorsion
Arme non maitrisée : Toutes les armes physiques, Magie de feu
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 18 Oct - 22:07
Maeve n’en revenait pas de la réaction de de la Fée dorée. Elle n’avait même plus besoin de s’introduire dans son coeur pour ressentir toute la rage qui s’échappait de lui. Cette colère était même tellement forte qu’elle se matérialisa sous la forme d’une énergie sombre et très puissante. Jamais elle n’aurait pensé que des créatures mêmes magiques puissent atteindre des niveaux de forces pareils. Rien que la manifestation d’un sentiment amener ce noble à fissurer le sol en béton armé d’un bâtiment qui a partout l’air solide. En fait, c’était peut-être ça le secret : allier une émotion forte à de la magie. Elle se souvint du mur de glace qu’elle avait réussi à briser d’un seul coup grâce à sa magie de distorsion, qu’elle peinait beaucoup à utiliser en condition normale. Le simple fait de se sentir une fois de plus seule et abandonnée avait apparemment enclenché le phénomène.

La jeune fille fût tirée de sa rêveries par le monologue de son « compatriote », qui parlait seul désormais. La rancoeur qu’elle avait détecté quelques minutes plus tôt venait donc de là… Les humains. Pour en arriver là, il devait certainement avoir des antécédents, quelque chose de conséquent. On atteint pas un niveau de haine ainsi pour tout un peuple à cause d’une petite querelle de rien du tout. Elle-même avait souvent vécu des choses difficiles pour ne pas dire horrible. Ces ailes, par des croyantes. Son innocence par de vieux alcooliques. On l’avait très souvent considérés comme une erreur de la nature, à commencer par sa mère et sûrement une bonne partie de sa famille. Qu’ils soit humains ou Fées, personne ne semblait vouloir l’accepter tel qu’elle était.

Et pourtant… Jamais elle n’avait ressenti cette vague de colère. De la tristesse oui, parfois, mais rien qui pourrait soulever des montagnes ou fissurer le sol comme ici. « Trop bonne, trop conne », c’est ce qu’on dit. Et c’est exactement un diction qui pourrait désigner Maeve. Elle n’avait ressenti aucune rancune contre qui que ce soit, quoi qu’ils aient fait. Parfois même, dans certains bar où elle avait travaillé, elle revenait après une lourde correction de la part du gérant, parce qu’elle avait osé se défendre contre un pervers aux mains baladeuses. Trop souvent elle avait été celle dont on profité à son insu, sans même qu’elle ne s’en rende compte. En 50 années de vie, la Fée avait réussie à mimer beaucoup d’émotions humaines, mais elle n’en comprenait encore que très peu.

Cette fois, avec cette Fée là, elle n’était pas rejeté. Du moins pas pour l’instant, ni pour ce qu’elle était : une créature magique d’un autre monde parmi les humains. Il se calma, assurant à Maeve qu’il ne partageait la manière de penser de son ancien royaume. Une sorte de vague de sentiment la bouscula encore une fois, mais cette fois ce n’était pas lourd ou malsain comme de la colère. Cela ressemblait plutôt à quelque chose d’apaisant, comme si on cherchait à lui enlever la peine qu’elle portait. Tout ça en un seul regard.

La jeune fille revint sur ses pas, s’approchant de l’homme à l’armure dorée, sans le lâcher des yeux. Sans s’en rendre compte encore une fois, mauvaise habitude, elle s’approcha vraiment trop près pour lui parler.

« Certes, vous désapprouvez. Mais… Allez-vous m’aider ? J’ai toujours besoin de réponse. Je ne connais rien de mon monde, celui auquel je n’aurais jamais accès. Cela n’empêche que je veux savoir d’où je viens, pouvoir mieux maîtriser ma magie et… Voler. Concernant ce monde, la chose que je n’arrive pas à assimiler vous semblez l’utiliser sans trop de difficulté je dirais même sans contrôle. Tous ces sentiments qu’il y a dans votre coeur… Je ne les comprends pas, je ne sais pas d’où ils viennent. Néanmoins cela augmente considérablement votre puissance. »

Une fois de plus elle ne pouvait que rester là, à attendre sagement une réponse. Elle l’espérait positive, ce n’est pas tout les jours qu’on croise une Fée qui a sûrement eu droit à une éducation très poussée sur sa race, son royaume et tout ce qui tourne autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 480
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Mer 19 Oct - 0:38


OBERON
LE CHANGELIN
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥



L’inconnue se retourna et se décida finalement de rester. Mieux, elle revint sur ses pas et s’approcha du jeune homme, jusqu’à se retrouver à moins d’un mètre en face de lui. Elle levait la tête, mais elle plongeait profondément son regard dans le sien. Elle était peut-être un peu trop près mais cela ne gênait pas tellement. Il n’était pas du genre à être affecté par ce genre de « tentation ».

« Certes, vous désapprouvez. Mais… Allez-vous m’aider ? J’ai toujours besoin de réponse. Je ne connais rien de mon monde, celui auquel je n’aurais jamais accès. Cela n’empêche que je veux savoir d’où je viens, pouvoir mieux maîtriser ma magie et… Voler. Concernant ce monde, la chose que je n’arrive pas à assimiler vous semblez l’utiliser sans trop de difficulté je dirais même sans contrôle. Tous ces sentiments qu’il y a dans votre coeur… Je ne les comprends pas, je ne sais pas d’où ils viennent. Néanmoins cela augmente considérablement votre puissance. »

Oberon écouta attentivement son interlocutrice. Il prit de nouveau son air sérieux qui gardait son visage fermé et inexpressif. Il croisa les bras et se mit à regarder au loin. Après un long moment de silence, la Fée daigna enfin lui répondre.

« Les sentiments ne sont pas faciles à maitriser. Il est vrai qu’ils peuvent procurer une force incommensurable. Mais si on les laisse nous contrôler, on se perd pour ne jamais en revenir. Un corps vide sous le contrôle d’une puissance brute.  Par contre, si on canalise cette force et qu’on l’utilise, on obtient un pouvoir bien plus grand. L’essence même de la magie. »

L’inconnue l’ignorait mais lorsqu’Oberon succombait à la haine et à la colère, il se transformait en ce qu’il surnommait le « Mode Dark ». Et dans cet été, il devenait incontrôlable. Une véritable machine de destruction…

Toujours les bras croisés, une aura similaire à celle vu précédemment émana de son corps. Mais son intensité était bien plus importante. Le sol et les murs se fissurèrent de plus belle, et en vent violent se souleva dans l’espace étroit des couloirs. Et pourtant le blond n’était pas en colère, il était parfaitement calme et serein. Il se retenait même, car il aurait pu faire s’effondrer le bâtiment s’il intensifiait encore plus son pouvoir. Il arrêta après quelques secondes, avant de fixer de nouveau la jeune fille.

« Je vais faire ce que je peux pour vous aider. Mais les usages veulent que nous nous soyons présentés avant toute chose. »

Fiche de liens (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
avatar
Messages : 115
Arme de prédilection : Magie du Vent; Magie de Distorsion
Arme non maitrisée : Toutes les armes physiques, Magie de feu
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 19 Oct - 9:38
La Fée dorée lui expliqua en premier lieu l’importance et la force que peuvent avoir les sentiments sur le magie. C’en serait l’essence même d’après ses dire… Mais la jeune fille n’avait jamais senti dans son coeur des choses aussi forte que ce qu’elle venait de voir chez l’inconnu. Pourtant sa magie avait toujours fonctionné du moins celle du vent. Elle avait en elle une autre forme de magie beaucoup plus puissante, dévastatrice, et surtout incontrôlable. Une sorte d’énergie qui déforme l’espace et détruit tout ce qu’elle atteint. La puissance que son interlocuteur lui montra, pour prouver que le contrôle permet une plus grande force, était phénoménal. Le sol déjà fissurée se craquela complètement en plusieurs petits morceaux et la déflagration atteignit le plafond et même les murs alentours.

Maeve aurait été emporté par de puissants mouvements d’air si elle n’avait pas elle-même pris le précaution de créer une protection de courants contraires. Elle était comme entouré par une aura similaire à celle de son aîné, mais plutôt d’un bleu sombre que noir. La manifestation de magie cessa peu à peu, est la Fée reprit la parole. La brune pensait avoir tout d’abord mal entendu, et coupa la parole pour demander confirmation.


« Vous allez vraiment m’aider ? Oh, oui pardon... Le nom que les humain m’ont donné est Maeve O’Farrell. »

La curiosité est un vilain défaut, surtout quand on en oublie la politesse. La jeune fille  se laissa emporter par l’envie de connaître la réponse à toutes les questions qu’elle gardait depuis un demi-siècle. Elle débita un flot énorme de questions, ne laissant même pas le temps à la Fée de se présenter.

« Quel sentiment il faut avoir pour être capable de développer une force comme ça ? C’est quoi la magie que vous utilisez ? Vous pensez vraiment que je pourrais faire ça ? Je n’ai pas beaucoup de puissance pour le moment. Du moins je ne détruit pas un couloir entier en une seconde ! Vous avez dû vous entraînez beaucoup ? Oh et on a pas reparler des ailes !  »

Maeve partait dans tout les sens, tout les sujets, faisant de grand geste pour appuyer chacune de ses questions. Au bout d’un moment, elle se rendit compte de sa réaction excessive et irrespectueuse. Elle avait coupé la parole, empêcher la Fée qui voulait l’aider de se présenter et harceler de requêtes en tout genre. Elle se calma tout d’un coup, plaça ses mains derrière le dos et baissa la tête, pour laisser la parole au blond et s’excuser silencieusement de son débordement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 480
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Jeu 20 Oct - 0:19


OBERON
LE CHANGELIN
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥



Lorsqu’il avait augmenté son niveau d’énergie, Oberon avait constaté que la jeune fille utilisait une sorte de bouclier pour se protéger. Au départ, il pensait à une bulle télékinétique mais ce n’était pas le cas. « Alors les Astres lui ont donné la Magie du Vent, intéressant! ». Bien que son niveau ne soit pas aussi élevé que celui du grand blond, elle se débrouillait plutôt bien. Pour quelqu’un qui n’a jamais reçu un enseignement de la Magie.

« Vous allez vraiment m’aider ? Oh, oui pardon... Le nom que les humains m’ont donné est Maeve O’Farrell. Quel sentiment il faut avoir pour être capable de développer une force comme ça ? C’est quoi la magie que vous utilisez ? Vous pensez vraiment que je pourrais faire ça ? Je n’ai pas beaucoup de puissance pour le moment. Du moins je ne détruis pas un couloir entier en une seconde ! Vous avez dû vous entraînez beaucoup ? Oh et on n’a pas reparler des ailes !»

Elle faisait de grands gestes, et parlait extrêmement vite. Un peu comme un enfant impatient et curieux, posant des questions à son père. Le genre d’enfant, pardonnez-lui l’expression, chiant. Mais le souverain l’écouta sans broncher, les bras toujours croisés, l’air impassible. Finalement Maeve se tut et baissa la tête, mains derrière le dos. Comme un enfant attendant sagement sa punition. Mais Oberon ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. S’il comprenait bien, il était la première personne de son espèce qu’elle rencontrait. Sa réaction était tout ce qu’il y avait de plus normal. Remarque, si un humain lui avait parlé de cette façon, il aurait sûrement valsé six mètres plus loin…

« Je me nomme Zephyrius Elbegast, fils de Zephyrion Faylinn, Quatrième Souverain du Royaume Féerique de Concordia. Vous pouvez relever la tête. »

Voilà, les présentations étaient faites. À présent que cela était fait, il pouvait passer aux choses plus sérieuses. Les questions étaient nombreuses, mais la priorité pour elle semblait être ses ailes. Il s’avança et se mit à observer attentivement son corps. Tel un scanner, il utilisait ses sens pour évaluer l’état de santé de la jeune fille.

« Je ne pense que ce n’est ni l’endroit ni le bon moment pour répondre à tant de questions. Je peux comprendre votre impatience, aussi vais-je répondre à celles qui vous semblent les plus importantes. Pour commencer, combien d’ailes avez-vous perdues ? »

Fiche de liens (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
avatar
Messages : 115
Arme de prédilection : Magie du Vent; Magie de Distorsion
Arme non maitrisée : Toutes les armes physiques, Magie de feu
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 20 Oct - 8:09
Fort heureusement pour elle, la Fée à l’armure ne s’énerva pas. Il avait simplement attendu qu’elle se calme d’elle-même, le visage inexpressif. Alors que Maeve s’attendait au moins à une correction verbale sur ce genre de comportement, il n’en fit rien. Il se contenta de se présenter, donnant son titre en entier. Mais alors, si elle avait bien compris, cette Fée là était Roi ? Dans une réalité alternative, ils se seraient sans doute croiser dans leur monde. La jeune fille était très étonné d’avoir à faire directement à la personne la plus importante d’un des royaumes de son peuple.

Le souverain passa directement à autre chose, la scrutant de manière étrange. Elle sentait qu’on l’observait, mais aucune mauvaise attention n’était décelait alors elle se laissa simplement faire. Elle prit le temps de s’excuser  en attendant qu’il est terminé de l’analyser. Peut-être était-ce là une pratique pour vérifier ses réserves de magie ou autre chose ?

«  Pardonnez mon comportement puérile. Il est très rare que je perde ainsi le contrôle de moi-même en général. Vous êtes Roi alors ? Dois-je vous appeler Majesté ou quelque chose dans le même style ?  »

Zephyrius ne semblait pas vouloir répondre à toutes ces questions ici, ni pour le moment. Un sourire  furtif s’insinua jusqu’à son visage, interprétant que dans ce cas elle aurait bien des réponses, mais plus tard. C’était au tour de l’autre Fée de posait des questions, sur ces ailes. Il avait perçu son besoin presque vitale de les retrouver, à tout prix. L’examen qu’elle avait subit devait être en rapport avec ce sujet, finalement.

«  Il y avait 2 paires, comme celle des papillons. Je me souviens encore comme si c’était hier, d’absolument chacun des détails. »

Les premières sensations de vol surtout… C’étaient les sentiments les plus fort que Maeve ait jamais ressenti. L’exaltation, l’euphorie, l’impression de ne faire qu’un avec son élément… Ses ailes avaient été rose et noire principalement. Elle avait toute de suite sentie qu’elle était très délicate et pas très puissante. Mais leur finesse lui avait permis des mouvements très précis, et de pouvoir utiliser le vent pour prendre de la vitesse en faisant très peu d’effort.

« Qu’en pensez-vous ? Y-a-t-il quelque chose à faire ? »

Bien que son coeur abritait toujours beaucoup de tristesse et de mélancolie quand à la perte de ses ailes, Maeve maîtrisait parfaitement son visage à présent, et aucune de ses émotions n’était visible à l’extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 480
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Ven 21 Oct - 1:20


OBERON
LE CHANGELIN
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥



« Pardonnez mon comportement puéril. Il est très rare que je perde ainsi le contrôle de moi-même en général. Vous êtes Roi alors ? Dois-je vous appeler Majesté ou quelque chose dans le même style ? »

Oberon était bien trop concentré lorsqu’il reçut la question. Il la garda alors dans un coin de la tête. Normalement, n’importe quelle Fée se devait de respecter la hiérarchie. Mais étant donné qu’elle était sa collègue, en plus de ne pas totalement appartenir au même monde, la chose était assez difficile.

« Il y avait 2 paires, comme celle des papillons. Je me souviens encore comme si c’était hier, d’absolument chacun des détails. » lui répondit-elle alors, un brin d’excitation dans la voix. « Qu’en pensez-vous ? Y-a-t-il quelque chose à faire ? »

Vers la fin, son intonation avait changé. Même si elle ne le montrait pas, voler était sans doute l’une des choses qui lui manquait le plus. Pour le jeune homme, prendre son envol était une chose banale, machinale, tellement cela faisait partie de son quotidien. Si on pouvait le comparer à quelque chose de concret, ce serait comme un homme capable de se tenir sur ses deux jambes qui trouverait une balade en forêt assez banale. Mais pour un handicapé en chaise roulante, dans ce cas-ci Maeve, cela représentait un rêve, un but, un fantasme.

Mais revenons aux choses sérieuses.

« Malheureusement, ce sont des membres à part entière de votrecorps. Si l’on coupe le bras d’un individu, il ne repoussera jamais. Cela dit, il existe des formes de Magie qui pourrait peut-être y remédier, mais je ne suis pas un Mage Soigneur. »

Les bras toujours croisés, il s’avança un peu jusqu’à arriver à un croisement entre plusieurs couloirs. Il se place en plein milieu du « X » et poursuivit ensuite son explication.

« Mais admettons que vos ailes ne puissent pas repousser. Cela ne signifie point que vous ne serez plus jamais en mesurer de voler. Réfléchissez-y, voyez-vous des ailes dans mon dos? La Fée moyenne est capable de matérialiser 2 paires d’ailes et de les faire disparaître comme bon lui semble. Mais ce nombre peut varier, selon la puissance, la maîtrise, l’âge et bien des facteurs. Selon la légende, la Fée la plus puissante qui ait jamais existé pouvait déployer douze paires ailes. Vous n’avez jamais été entraîné, et probablement le traumatisme dû à la perte de vos ailes vous a convaincu que vous ne volerez plus jamais. De ce fait, vous n’avez jamais développé le reste de vos ailes. »

Profitant de l’espace donné par le croisement des couloirs, Oberon déploya ses ailes. Du moins une partie. Un éclat de lumière jaillit dans son dos et prirent la forme de grandes ailes similaires à celles des aigles, mais avec des plumes qui semblaient être faites en or. Majestueuses, brillantes et tranchantes comme des lames. Il en déploya quatre. Mais à sa puissance maximale, il pouvait aller jusqu’à six paires. Le chemin était encore loin pour égaler la Légende.




Fiche de liens (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
avatar
Messages : 115
Arme de prédilection : Magie du Vent; Magie de Distorsion
Arme non maitrisée : Toutes les armes physiques, Magie de feu
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 22 Oct - 16:14
Cette journée était un ascenseur à émotions fortes. Soit très éprouvante, surtout pour quelqu’un comme Maeve qui n’est pas très expressive en temps normal et qui ne comprends pas ni pourquoi ni comment les sentiments peuvent exister. En 2 secondes, elle passa de profonde déception à l’espoir.
Pour résumer la situation, le Roi lui-même n’avait pas connaissance de Magie susceptible de faire repousser un membre, mais peut-être des Fées plus expérimentées dans ce domaine saurait résoudre le problème de la jeune fille. Mais où trouvait des Mages Soigneur ? La brune mis cette question dans un coin de sa tête, pour la poser à un moment plus opportun.

Zephyrius continua de parler, expliquant qu’une Fée n’a pas besoin d’aile physique pour avoir la capacité de voler. Lui-même n’en avait pas… C’est vrai qu’elle n’avait pas noté ce détail avant maintenant. Où était les siennes ? Quoi qu’il en soit, il expliqua à Maeve le pouvoir des créatures de son espèce à pouvoir matérialiser des ailes à partir de leur énergie. Le nombres de membres dépend de beaucoup de choces visiblement. La jeune fille dévorait chacun des mots qui sortait de la bouche de son aîné. Elle n’aurait jamais pu penser qu’elle pouvait faire autant de chose avec sa magie. Ni même qu’il existait des êtres aussi puissant…

La Fée finit par comprendre pourquoi le souverain s’était déplacé tout en parlant quelques instants auparavant. La démonstration qu’il venait de faire était… Impressionnante. Maeve sentait une très grande puissance chez lui, et l’apparition de ses ailes ne semblait pas lui être difficile bien au contraire. Elle était certaine qu’avec une force aussi colossale que ce qu’elle sentait en lui, il pouvait former plus de 2 paires. Devant autant d’or, n’importe qui aurait été ébloui. Ces ailes d’aigles étaient magnifiques. Elle s’approcha, se retenant d’approcher une main pour les frôler.

« C’est incroyable. Vous semblez avoir un potentiel énorme, je ne sais pas si je pourrais en faire de même. Ma magie me paraît beaucoup plus subtile que la vôtre. Tous ces savoirs que vous avez, toutes ces choses que je ne connais pas… Voudriez-vous m’apprendre ? Je serais obéissante, c’est promis. En échange je n’ai rien d’autre à offrir que mes services éternelles. Vous seriez un peu… Comme mon maître. »

Maeve avait posé cette requête sans trop y croire. D’après l’accueil qu’elle avait reçu de la part de cette Fée et son attitude générale, elle ne s’attendait pas à ce qu’il s’encombre d’une pauvre petite « Exilée » selon ses propres termes. Elle regarda encore une fois les ailes dorées dans le dos du souverain, et se promit qu’un jour elle volerait à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 480
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Dim 23 Oct - 3:56


OBERON
LE CHANGELIN
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥



« C’est incroyable.  Vous semblez avoir un potentiel énorme, je ne sais pas si je pourrais en faire de même.  Ma magie me paraît beaucoup plus subtile que la vôtre. Tous ces savoirs que vous avez, toutes ces choses que je ne connais pas… Voudriez-vous m’apprendre ? Je serais obéissante, c’est promis. En échange je n’ai rien d’autre à offrir que mes services éternels. Vous seriez un peu…Comme mon maître. » lui demanda-t-elle, en frôlant doucement les plumes du souverain.

Toujours les bras croisés (l’une de ses poses favorites, il faut le dire), Oberon fit disparaître ses ailes en les faisant se résorber dans son dos. Toujours dans un flash de lumière. En temps normal, il aurait refusé ce genre de proposition. Mais le jeune homme n’était pas du genre à délaisser une personne de son espèce. Il y avait bien évidemment une volonté réelle de lui venir en aide. Mais l’idée d’avoir une personne ayant le potentiel de devenir aussi fort que lui sous son aile n’était pas pour lui déplaire. Surtout qu’il n’avait toujours pas d’héritier, et cette jeune fille pourrait très bien devenir un successeur de sa volonté.

« Je n’effleure qu’une partie de ce que nous sommes capables de devenir. Je veux aller plus loin, devenir encore plus fort, percer les mystères de ce corps, de ce monde. Et dans ce cas, vous avez déjà trouvé de quelle façon vous devriez m’appeler. Mais je vous préviens, le chemin sera long et extrêmement difficile. Je ne suis pas du genre à faire preuve de tendresse. Que l’idée d’abandonner ne vous traverse l’esprit, sachez que je n’entraîne pas les lâches. Soyez sûre de votre détermination. »

Le message était clair. Il n’y avait pas de place pour l’échec et la faiblesse. Si elle voulait réellement devenir une Fée à part entière, il lui faudra donner son corps, son cœur, son âme durant ses futurs entraînements. Tout comme lui lorsqu’il fut un enfant.

Il finit finalement par lui sourire. Un bref instant, à peine perceptible. Mais il était sincère. Il commença à se diriger vers la sortie, l’invitant implicitement à le suivre. Direction, son Royaume. Le choc sera sûrement rude. Elle qui n’a jamais mis les pieds dans un monde Féerique. Mais il était temps de couper le cordon.

HRP:
 


Fiche de liens (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Oberon's theme~ Heavens Divide


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
avatar
Messages : 115
Arme de prédilection : Magie du Vent; Magie de Distorsion
Arme non maitrisée : Toutes les armes physiques, Magie de feu
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 23 Oct - 11:12
HRP :
 

Les ailes dorées disparurent très vite avec autant de majesté que quand elles étaient apparu. Maeve ne se laisserait jamais de voir quelqu’un utilisait de la magie, surtout aussi belle que celle-ci. Alors qu’elle s’attendait à être renvoyée seule dans sa forêt pour continuer un entrainement au hasard, elle reçu la meilleure des surprises. Le Roi des Fées lui expliqua qu’il était loin d’être satisfait de ce qu’il possédait déjà et qu’il cherchait constamment à se dépasser que ce soit au niveau de sa puissance magique ou physiquement. La jeune fille se demanda ce qu’il avait déjà  bien pu découvrir des mystère du monde, et s’il comptait lui apprendre également.

Il continua sur ce qu’il attendait de son élève. Elle devrait donc l’appeler Maître et son apprentissage serait long et difficile. Le souverain voulait mettre sa détermination et tout son être à rude épreuve. La brune était définitivement décidée à prouver qu’elle en était capable. Elle avait enfin trouver un objectif concret pour mener sa longue vie de Fée : devenir aussi fort que Zephyrrius Elbegast, son précepteur. Maeve eut même droit à un sourire de la part de la Fée dorée, une vraie sourire. Elle lui rendit, comme si cette simple expression sur le visage avait signé un pacte.

La Fée Dorée se mit ensuite en route à travers les couloirs, sans même que la brune ai pu dire quoi que ce soit. Elle parti en courant pour le rejoindre, tentant difficilement de suivre son allure. Ce n’était pas le moment de se faire déjà distancer !

« Je vous suivrais où vous voulez, Maître. »

Encore une fois, elle peinait à garder le contrôle sur ses sentiments. C’était un mélange de chose qu’elle ne comprenait toujours pas, mais qui s’apparentait à de la joie, de l’excitation mais aussi de l'appréhension. Être motivée ne l’empêcher pas d’avoir quelques craintes, surtout que pour elle c’était un voyage directe vers l’inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

À la poursuite du passé [PV Obéron] - Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A la poursuite du passé
» La saveur d'un passé retrouvé [Tour I - Terminé]
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agence Cooki :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-