Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les aveux d'une sirène [PV La Petite Sirène ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 274
Arme de prédilection : Grenade / Lance
Arme non maitrisée : Fouet / Epée
Myrtille Sauvage
Myrtille Sauvage
Lun 12 Sep - 17:50
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les aveux d'une sirène

feat BB & Sirène


Cela fait du bien de revenir chez soi. Après mon séjour chez Touka san, la mère de Mukuro sama, je me sens à la fois heureuse et triste. En effet : j'a été très contente de revoir Touka san, mais j'y est fait une découverte qui m'a laissé sur place. Pensant retrouver Mukuro sama là bas, je me suis rendu compte qu'il n'y était pas. Touka san voyant ma déception me parla un peu en détail de lui. Elle voyait bien que j'étais folle de lui. Mais, Mukuro sama est très distant par rapport à l'amour et aux sentiments. Touka san m'a dit qu'il ne se confiait pas à se sujet, mais qu'elle ne ressentait pas de l'amour en lui pour moi. Elle pense qu'il ne me voit que comme une petite sœur. Je me suis sentie un peu bête. L'homme que j'admire, et que j'aime le plus, ne ressent pas la même chose envers moi. C'est pour ça, que depuis quelques jours je suis un peu morose. Je suis enfermée chez moi, allongée sur mon lit, regardant des disneys et pleurant toutes les larmes de mon corps. En plus je suis seule à la maison, ce qui ne m'aide pas dans ma consolation.

Regarde toi Oihana !!!! Comment Mukuro sama peut aimer une gamine timide comme toi. Lui son type de fille c'est plutôt les femmes chics au tempérament de feu. Moi, je suis juste chétive comme une petite chose fragile à protéger, comme une petite sœur. Mais je n'y peux rien. Je pense à lui sans cesse. Mon nez coule, il me faut un mouchoir dans le tiroir de ma table de chevet. Je l'ouvre et aperçois une arme dangereuse : ''Oh oui c'est vrai !!! J'ai toujours le pistolet d'Ariel ''. D'ailleurs je me demande comment elle va ? J'espère qu'elle s'est rétablie de ses blessures. Je me sens tellement coupable de ne pas avoir été lui rendre visite avant de prendre congé de Chantilly. Puis j'aimerais récupérer ma lance et lui rendre son arme, même si cela est secondaire par rapport à son état de santé. Puis je dois la remercier comme il se doit pour m'avoir protéger malgré le fait que nous soyons ennemi dans le travail. Elle aurait pu avoir des ennuis ou pire, un licenciement.

C'est décidé, demain je lui rend visite. C'est normal de voir si sa meilleure amie se porte bien. Pour l'instant, la seule chose que je peux faire, c'est me lamenter sur moi même, et me dire à quel point je suis une fille indigne pour une personne aussi extraordinaire que Mukuro sama. Même Snow n'arrive pas à me consoler. Je suis vraiment pitoyable, me mettre dans des états pareils. Mais je l'aime c'est comme ça. Je ferais mieux de changer au lieu de pleurer comme une fillette. Dans tous les cas, tous les points se rejoignent. Je ne suis pas une femme, je suis qu'une simple gamine.

Je ne l'ai pas entendu de suite, mais on sonne à la porte. C'est Snow qui me préviens en me tirant l'épi d'ananas. Je regarde mon visage dans le miroir de le couloir avant d'aller ouvrir. '' Tu as une salle mine Oihana ''. Après cela, je me recoiffe un minimum, défroisse mes vêtements, et m'efforce de dévoiler un sourire forcé sur mon visage. J'ouvre la porte.

Ariel ?! Que fais tu ici ? Comment as tu trouvé ma maison ?

Je suis très surprise. Je pensais justement à elle, et la voilà sur mon paillasson. Je l'invite à rentrer. Peux être que ma journée ne va pas être aussi triste finalement.  

Fiche de RP (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Agent Blueberry le Lun 12 Sep - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 12 Sep - 19:28
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ariel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft. Oihana

「 Les aveux d'une sirène 」
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La mission avec Yume me prenait un temps fou, elle devenait interminable. Heureusement, on comprenait l'un l'autre qu'on avait besoin de manger, dormir, et vivre tout simplement. Cela devait être la punition du patron d'avoir été si peu utile lors de l'intrusion d'agents MG à l'organisation. Il était évident qu'il comptait faire un rapport très précis sur mon comportement. Si je faisais le moindre faux pas il m'éjecterait violemment, et de plus il comptait me rouler dans la farine pour que je ne puisse plus m'en servir après. C'était clairement ce qu'il m'avait dit... Pas commode le bonhomme...  Je fixai la lance que j'avais posé face à mon lit. Je n'avais pas eu le temps de la rapporter à Oihana. Pourtant elle possédait toujours mon arme, et j'avoue que cela été quelque peu pénalisant durant la mission avec Yume. Heureusement, je n'avais pas eu besoin de me battre, et j'avais encore mes dagues. Plus important encore, je me demandais comme elle se portait. Ce qu'elle avait fait ces longs derniers jours. J'avais beaucoup repensé à elle en passant du temps avec Fauve. Peut-être avait-elle raison. Je devais sans doute aller la voir et tenter une conversation. Je m'enflammais peut-être aussi pour rien, mais sans discussion, on avançait généralement pas beaucoup. Le mieux était d'aller la voir, et d'en parler, tout simplement. Mince de mince... Mais il fallait à tout pris que je sache où elle habitait. Je n'avais pas son adresse, et elle ne faisait pas parmi de GML donc je ne pouvais pas fouiller les papiers. Crotte de crotte...

Je me décidai, pris mes affaires et me rendis à la page, juste en face. Polochon m'attendait comme à son habitude. Je lui présentai mon problème. Eureka était un oiseau qui rendait souvent visite à Polochon. Nous étions sûre qu'il pourrait retrouver la chouette de Oihana.
Ce fut une bonne heure plus tard qu'il revint, après notre demande. Effectivement, les chouette n'étaient pas courante, il avait réussi à l'apercevoir dans le quartier les Narcisses. Je sautai dans le premier bus disponible, pour une fois je n'avais pas envie de me déplacer à pied. Cependant, tout le monde me dévisageait à cause du paquet tout en longueur dans mon dos. J'avais veillé à emballer l'arme, mais cela restait visible. Eureka me guida de loin, pour rester discret. Ce n'était pas quelque chose de commun chez les humains... Il virevolta autour d'une maison en particulier vraiment tout prêt de l'arrêt. C'était forcément cette maison. Je remerciai Eureka d'un sourire et d'un signe de tête et avançai doucement. Je respirai un bon coup et sonnai.

Mon stress se transforma aussitôt en immense sourire lorsque j'aperçus le visage de mon amie. Malgré tout, ma joie redevint rapide de l'inquiétude quand je notai son expression. Elle avait beau afficher un sourire, elle avait les yeux rouges et clairement... on avait l'impression qu'elle avait pleuré toutes les larmes de son corps.

- Oih !!  J'ai trouvé ta maison grâce à un ami oiseau qui a su retrouver Snow... Mais que t'arrive-t'il ma belle ?

Elle m'invitait à entrer, quant à moi, je l'invitai à se confier, bien que je ne voulais pas la forcer. Cela avait l'air d'être grave, je ne l'avais jamais vu triste. La preuve elle avait voulu le cacher. Je souhaitais le savoir si quelque chose la tourmentait ! Pouvoir l'aider, la réconforter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 274
Arme de prédilection : Grenade / Lance
Arme non maitrisée : Fouet / Epée
Myrtille Sauvage
Myrtille Sauvage
Lun 12 Sep - 20:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les aveux d'une sirène

feat BB & Sirène


Ariel est joyeuse. Cela fait plaisir à voir. Sa luminosité éclaira peut être mon teint triste. En tous cas la voir est un immense plaisir. C'est drôle. Elle aussi à un ami oiseau ?! Ça nous fait un point commun à toutes les deux. Copine d'ami oiseau. Snow est très reconnaissable dans Chantilly. Il a donc était facile pour l'ami oiseau de la détecter. Enfin je suppose. Elle me demande ce que j'ai, avec un joli petit surnom derrière. En même temps c'est normal je suis belle, enfin je crois, enfin je sais plus trop. Cela se voit tant que ça !!! Mince alors !!! Moi qui croyait ne pas être percée à jour. Je ne voudrais pas la déranger avec ce genre de futilités. Je me vois mal lui raconter que je pleure car j'ai le cœur brisé, et que a cause de cela, je suis une pauvre petite larve déprimée. Apparemment, une belle petite larve déprimée. Je ne veux pas qu'elle s'inquiète pour moi, cela n'en vaut pas la peine.

Moi ... heu ... rien ... rien .... je ... fais une allergie au pollen ... tu sais le printemps est la période la plus redoutée par les gens qui font des allergies

J'espère que mon excuse tiendra la route. Mais je reviens à la réalité en voyant un paquet emballé.

C'est ... C'est

Oui c'est bien elle. Ma lance, ma chère lance, celle que Mukuro sama m'a confiée. Une fois que je l'ai dans les mains, je souris bêtement en rougissant. Cela peut paraitre idiot, mais elle m'a manquée. Je me sens plus en sécurité quand je l'ai près de moi. C'est comme si Mukuro sama ... Je me remet a penser à lui de nouveau, ce qui attriste mon sourire si expressif il y a peine quelques secondes de cela. Je secoue mon visage. Oihana, reprends tes esprits. Je pose ma lance dans le couloir. Je la monterais dans ma chambre quand j'irai cherche le pistolet.

Mais là maintenant et tout de suite, j'ai juste envie de profiter de mon amie. Je ne sais pas trop ce qui m'a prise encore une fois, mais je me suis jetée sur elle pour qu'elle m'enlace. Entendre son petit coeur à nouveau est très réconfortant. Je me recule, je lui souris :

Veux tu un peu de thé avec des cup cakes à la myrtilles ? Ils sont d'hier, mais sont encore très bons

Je la conduis dans le salon. Il très spacieux, avec un canapé d'angle blanc en simili cuir, une table de salon, une télé face au canapé, des meubles, une chaîne hifi, et une petite table et des petits tabourets pouf autour près du canapé. J'invite Ariel à s'asseoir.

Installe toi confortablement. J'arrive avec le thé et les desserts.

Je prépare ce qu'il faut dans la cuisine. Je fais chauffer l'eau à la bouilloire, sors mes gâteaux et mes sachets de thé matcha japonais, et les pose sur mon plateaux. Tout y est je peux emporter tout ça là bas. Je rentre de nouveau dans le salon avec mes préparations. Je souris à mon amie.

Je n'ai pas été trop longue ? Attention c'est chaud

Je laisse mon amie prendre un gâteau et boire quelques petites gorgée. J'attends un peu avant de commencer la discussion car j'en ai tant à lui poser. Je lui tient sa main et regardant un peu curieusement son corps.

J'espère que tes blessures se sont cicatrisées ? Tu as put récupérer en bonne et du forme ? Je ... je suis vraiment désolée pour la mission, pour Noémie et Ana, puis désolée pour tout en fait  

Voila que je recommence à m'inquiéter pour la moindre ''petite'' chose. Je ne voudrais pas l'oppresser ou la gêner. Je me mis à rougir de honte à cause de mon comportement. Je ne suis vraiment qu'une gamine. Grandis un peu Oihana, soit plus adulte à la fin.

Fiche de RP (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 13 Sep - 17:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ariel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft. Oihana

「 Les aveux d'une sirène 」
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je fus triste lorsqu'elle me dit que c'était le pollen. C'était évident que ce n'était pas le cas. D'autant que je savais que les seuls moments où elle bafouillait c'était lorsque qu'elle perdait ses moyens, que la situation était gênante, qu'elle rencontrait de nouvelles personnes... Donc je me doutais que c'était parce qu’elle était gênée. Et oui, je commençais à les connaître sur certains points. C'est à cela qu'on reconnaît les amis après tout ? Cela signifiait qu'elle ne savait pas spécialement mentir, ce qui n'était pas un défaut, loin de là.

- N'oublie pas que si tu souhaites parler avec moi, il n'y a pas de souci, je suis là pour toi. Tu n'as pas à te sentir mal à l'aise. ça fait généralement du bien, c'est dur de garder tout pour soit. Après, je ne suis peut-être la  personne à qui tu souhaites te confier, bien évidement.

En disant cela, je me rendis compte que j'avais besoin d'être là pour elle. J'aimais pouvoir être sa confidente, la rassurer. Je ne voulais surtout pas qu'elle soit gênée, ou autre chose. Au contraire, cela me faisait plaisir.
Je n'insistais pas, cela devait venir d'elle, je n'avais pas à la forcer.
Elle s'attarda sur mon paquet emballé, bien attaché à mon dos. Je lui souris et défis les sangles du paquet. Je pris soin de ne pas le faire tomber et déballai la lance pour lui remettre en main propre. Elle était contente évidement, cette arme devait avoir une signification particulière pour elle. D'ailleurs, elle sembla partir dans ses pensées quelques instants. Il y avait vraiment quelque chose qui n'allait pas. Juste après sa rêverie, elle me sauta au cou et me serra très fort. Je la serrai d'avantage contre moi, comme si je ne voulais pas qu'elle s'éloigne, qu'elle parte.
Elle me proposa aussitôt du thé avec des cupcakes aux myrtilles.

- Oh avec plaisir !! J'imagine que c'est toi qui les a fait en plus !

Des pâtisseries réalisées avec amour par Oihana. Ils devaient forcément être bons.
Elle me conduisit dans le salon que je notais particulièrement grand. Le canapé était juste superbe. J'adorais cette couleur et ce type. Elle était vraiment bien lotie ici, bien confortable.

- C'est vraiment chouette chez toi, tu dois te sentir bien.

Je m'assis sur le canapé, sous son invitation. Elle me demanda quelques minutes plus tard si elle n'avait pas été longue.

- Bien sur que non ! En plus j'admirais ton salon.

Une fois toutes les deux installées, je pris un gâteau. Délicieux. Je n'avais mangé quelque chose comme ça. Elle était vraiment douée. Il n'y avait que quelques pâtisseries que je savais faire. Un jour, il faudrait que j'y passe plus de temps. Partager la cuisine avec ses amis et invités, c'était quelque chose de super. Après avoir bu quelques gorgées, elle me posa plusieurs questions. Je relevai mon jean pour lui montrer les restes de ma blessure.

- C'est encore en phase de réparation, mais ça va mieux comme tu peux voir, merci de t'en inquiéter, c'est très gentil ! Tu sais, tu n'y es pour rien... Ce genre de situations arrivent, et cela risque de se reproduire malheureusement... Je pense qu'il faut essayer de faire abstraction de nos vies au travail, pour ne pas penser qu'une attaque est personnelle. Bien sur, tant que je peux éviter les combats contre toi, je le ferais. Sincèrement, je n'ai aucune envie de te blesser, pour rien au monde. Et toi alors, tu n'as pas eu de souci dans ton agence ? Ni avec Noémie et... Ana je crois ?

Cela me paraissait étrange qu'elle soit chez  MG, je ne m'y attendais pas. Pourtant sa lance à la plage aurait dû me mettre la puce à l'oreille, ou à la rigueur Snow.Je me mis à rougir en repensant à ce qui s'était passé cette nuit là. Il n'y avait clairement pas eu que du négatif. Je m'aperçus qu'elle rougissait également. Je ris, la situation était plutôt comique.

- Par contre, je me demande ce que vous êtes allé chercher, surtout pour être trois. Je n'avais pas eu vent qu'il y avait un objet spécial sous surveillance dans le bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 274
Arme de prédilection : Grenade / Lance
Arme non maitrisée : Fouet / Epée
Myrtille Sauvage
Myrtille Sauvage
Mar 13 Sep - 19:33
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les aveux d'une sirène

feat BB & Sirène


Ouh !!!!! Sa blessure n'est pas très jolie. Même si c'est les risques du travail et que c'est en phase de réparation , je n'aime vraiment pas quand une amie est mal. Cela doit se voir sur mon visage que je n'apprécie pas les ''bobos ''. Ce qu'elle me dit me fait très chaud au cœur. Elle ne veux en aucun cas me faire de mal. Je suis comme elle. Je n'ai pas envie de la blesser. J'ai bien maîtriser mon lancer la dernière fois, mais imaginons que je me sois louper, j'aurais pu la toucher.

Pour le travail ... c'est arrangé. Je dois mettre les bouchées double maintenant. Mon erreur a été entre guillemet bien prise car les filles ont pu être tranquille un petit moment pour récupérer l'objet de notre venue. Mais ce genre de choses ne doit plus arriver à l'avenir. Sinon je servirai juste de femme de ménage à mon travail : la bonniche. Hum ... je sais pas si je dois te le dire ... mais je te fais confiance ... on était venu chercher des cookies d'or. Apparemment ils sont assez précieux. 

Je la vois rougir. Ce n'est pas dans ses habitudes. Moi que je rougisse, on va dire que c'est normal. Mais Ariel... Puis ça se voit pas tant que ça. Avec la couleur de ses beaux cheveux, ça camoufle les rougeurs. Alors que moi avec mes yeux et mes cheveux violets c'est super voyants. Elle a peu être trop chaud. Le thé est pourtant a température ambiante.

Tu as chaud ? Tu veux que j'ouvre la porte fenêtre qui donne sur la cour ?

Mais de toute façon je compte l'ouvrir car j'ai chaud personnellement. C'est surtout que je suis prise entre deux camps et que cela me donne des sueurs chaudes. Dois je lui dire mes tracas ou ne rien lui dire ? J'ai envie d'en parler à quelqu'un car il parait que ça soulage ( j'ai lu ça dans biba magazine ). Ou alors ne rien lui dire pour ne pas l'embêter avec les histoires de cœur de Oihana Cassel, fille mignonne qui n'arrive pas à devenir une vraie femme. Peux être qu'il faut que j'aborde le sujet de manière énigmatique. C'est ce que vont les héroïnes dans les shojo que je lis. Je reviens à ma place, à coté de mon amie. Peux être qu'elle pourra m'aider sur ce que préfère les hommes. Elle est si belle, qu'elle doit avoir eue des aventures. Cela me fait rougir.

Ariel ... tu ... tu ... c'est ... oh c'est très gênant. C'est ... C'est quoi ton type d'homme ?

J'espère ne pas avoir été trop indiscrète. Je me suis permise de poser ce genre de question alors que ça ne se fait pas. Quelle honte !!! Je rougis de plus belle, et cache ma gêne à travers mes mèches de cheveux.  

Fiche de RP (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 14 Sep - 13:30
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ariel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft. Oihana

「 Les aveux d'une sirène 」
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pendant quelques instants, j'eus quelques doutes. Et si Oihana avait été gentille avec moi juste pour donner du temps à ses camarades ? Cette pensée m'offrit un vent glacial qui parcourue tout mon corps. Je chassai cela de mon esprit. Non je ne pouvais pas penser cela. Pourtant, beaucoup de personnes aimaient se servir des autres, leur faire croire des choses, les manipuler finalement. Oihana était peut-être quelque qu'un comme cela ? Stop la parano, je ne DEVAIS pas me dire cela. Mon amie eut quelques réserves à me confier l'objet qu'elle cherchait. C'était vraiment par curiosité, je ne comptais pas m'en servir. Mais évidement, la confiance était difficile à donner à nos jours.

- Des cookies d'or ? Il s'est bien gardé de nous le dire le patron. Je n'étais pas au courant. Je me demande où il a pu dénicher cela.

Des cookies d'or, et bien ça alors ! Ce n'était pas étonnant que trois agents étaient sur le coup pour récupérer ces précieux biens. En me voyant rougir, elle me demanda si le thé était trop chaud. Je ne pouvais pas lui dire pourquoi je rougissais...

- Je veux bien merci !


Heureusement qu’elle me proposait d'ouvrir la fenêtre, je ne voyais pas d'autres excuses valables. Je me mordis la lèvre, ressentant de plus en plus de stress, avec mes battements de cœur qui s'accéléraient. Elle se mit à rougir de plus bel. On ressemblait à deux écrevisses ou deux clientes sortant d'un sauna. Ne pouvant plus tenir je me mis à la fenêtre pour me prendre tout le vent possible en pleine face. Respirer surtout, il fallait. Je me demandais pourquoi de son côté elle rougissait, le thé sans absolument aucun doute... Comme moi, n'est-ce pas... Je me raclai la gorge alors qu'elle me posait une question. Encore plus gênée-je n'imagine même pas à quel point elle devait être une tomate maintenant-, elle me demanda quel était mon type d'hommes. Cela eut pour effet de me faire réfléchir et donc de reprendre une couleur de peau rosée normale.

- He bien, je n'ai pas vraiment de type d'hommes que je préfère comme : blond, roux etc... L'amour vient tout seul d'une certaine manière je pense. Cependant, j'ai des préférences de comportements. Par exemple, j'apprécie les hommes gentils, honnêtes et francs, qui discutent beaucoup, les hommes actifs... Mais en fait, je me rends compte de plus en plus... que les femmes aussi peuvent m'intéresser... Et... toi ?

Je me fis toute petite en disant cela. J'avais entendu parler que tout le monde n'adhérait pas à... homosexualité si je ne me trompais pas de terme. Au moins, je pouvais être fixée quant à ses pensées vis à vis de moi.
Oh lala, j'imagine de plus en plus de proximité avec elle, ça ne veut plus quitter mon esprit.
Je restais bien à la fenêtre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 274
Arme de prédilection : Grenade / Lance
Arme non maitrisée : Fouet / Epée
Myrtille Sauvage
Myrtille Sauvage
Mer 14 Sep - 16:12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les aveux d'une sirène

feat BB & Sirène


Alors comme ça elle aime ce genre d'hommes, un peu comme Mukuro sama. Heureusement qu'elle ne l'a jamais vu, elle aurait pu tomber amoureuse elle aussi. Les femmes ? Ouh lala !!! Je rougis encore, encore et encore. Les  FEMMES !!!! Je n'avais jamais envisagé ce genre de possibilités avant. Et c'est là qu'on voit qu'elle est beaucoup plus femme que moi pour y penser. Pour moi, il n'y avait que Mukuro sama, et personne d'autre. Des femmes !!! Je ne suis pas non plus candide. Je lis pas mal de yaoi, donc les personnes homosexuelles ne me gêne pas. Mais pour les filles ... Gloups ... J'ai du mal à voir.

Moi ... je ... je ... je ... oh ... je ... ne sais pas

Des scènes érotiques de types femme/femme se mélange dans ma tête. Ahhhh !!!! Mais pourquoi tu penses à ça maintenant Oihana ? Oula la quelle honte !!!! Je deviens encore plus rouge. Heureusement que le vent frais souffle sur mon visage pour me rafraîchir. Sinon cela ferait belle lurettes que je me serai évanouie. Il faut que je me calme : afou !!!!!!

Je ... je trouve ça mignon deux hommes qui s'aiment. Je ... je suppose que c'est pareil avec ... avec .. les .. femmes

Je ne pensais pas que mon amie serait de se coté. Mais je respecte totalement. A bien y réfléchir, l'amour est universel. C'est une petite étincelle qui illumine nos pensées, nos gestes, nos émotions. Il est unique et différent à la fois. Je souris. C'est peux être enfantin de penser ainsi, mais cela me réchauffe le cœur.

L'amour est incompréhensible. Notre âme peut être attiré par celle d'une autre, que se soit une fille ou un garçon. Ce n'est pas le genre qui compte, c'est l'âme de la personne

J'ai lu cette citation dans un bouquin '' sœur Magali, ange de l'amour ''. C'est seulement maintenant que je comprends la tournure de sa phrase. Donc, si cela se peut, un jour je peux tomber amoureuse d'une fille. J'imagine une fille comme Mukuro sama. Ah !!! Ou une personne comme .... Je regarde mon amie. Je détourne vite le regard. Heu ba bravo. Je n'arrive même plus à la regarder dans les yeux. J'ai le coeur qui bat la chamade. Comment cela se peut il ?  

 

Fiche de RP (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 14 Sep - 16:50
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ariel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft. Oihana

「 Les aveux d'une sirène 」
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ce qui était sûr, c'était qu'elle réfléchissait beaucoup à ce que je disais. Moi même, j'y songeais encore. Je commençais à m'interroger là dessus depuis quelques semaines seulement. A force de côtoyer Oihana, de penser à elle, de passer du temps en sa compagnie... Je me posais la question. J'éprouvais des sentiments forts à son égard, mais j'avais du mal à définir à quel point.

Elle finit par me dire qu'elle ne savait pas. Je me retournai et constatait qu'effectivement, c'était une pivoine. Je terminai mon thé en attrapant une petite gourmandise. Voir qu'elle était gênée me détendit en vérité. La jolie violacée m'indiqua qu'elle trouvait cela mignon deux hommes ensemble. visiblement elle ne rejetait pas mes idées ce qui confirmait que c'était quelqu'un d'ouvert. Encore une fois elle me confirma ma pensée lorsqu'elle continua à parler.

- C'est vrai, tu as totalement raison.

J'avais de plus en plus d'admiration pour elle. Un sourire se dessina inconsciemment sur mon visage. Mes yeux montraient que je partais dans le vague, mais que j'étais contente. Je me sentais bien. Cette sensation me décida à me confier, comme me l'avait suggéré Fauve, tout en m'avançant vers elle.

- Tu sais Oihana, je tiens énormément à toi. Je pense beaucoup à toi. J'ai ce sentiment que j'ai envie d'être tout le temps auprès de toi, de te protéger...

Je la fixai droit dans les yeux malgré mon embarras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 274
Arme de prédilection : Grenade / Lance
Arme non maitrisée : Fouet / Epée
Myrtille Sauvage
Myrtille Sauvage
Mer 14 Sep - 17:32
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les aveux d'une sirène

feat BB & Sirène


Ariel est de mon avis. On aime une personne pour ce qu'elle est. Pas besoin de changer cette personne, sinon cela veut dire qu'on ne l'aime pas vraiment. Cela me fait un peu ouvrir les yeux. Si Mukuro sama ne m'aime pas telle que je suis, c'est que je ne lui correspond pas tout simplement. Je resterai tel que je suis. Même si c'est sacrifié mon amour pour lui. Je finis mon thé et mon cup cake. Toutes ces émotions m'ont vidé complètement. Manger et boire me ravigote un peu. Je ferais mieux de relire ce bouquin pour mieux m'éclairer les lanternes. Je suis sûre que je trouverais les réponses à mes questions à propos de Mukuro sama. Mais voilà qu'Ariel se rapproche vers moi. Elle me fixe, yeux dans les yeux en me tenant un discours très touchant. Je lui prend la main.

Oh Ariel !!!! Moi aussi je tiens énormément à toi !!!! Tu m'es très précieuse et je n'ai pas eu ce genre de ressenti avec quelqu'un ... enfin sauf Mukuro sama mais ça ne compte pas.

Son regard est très intense. Je ne peux vraiment plus la regarder en face. Je baisse le visage rougissant. C'est comme si elle me dévorait. J'ai les mains moites. Qu'est ce qui m'arrive ? Je suis souvent comme cela, dans des états d'anxiété et de peur, mais là c'est différent. Mon cœur va exploser. Pourquoi est il comme ça ? Je ne comprends vraiment pas ? Qu'est ce que mon corps veut me dire ?

Trop d'émotions surgissent. Je ne sais pas comment les gérer. Puis, je ne me sens pas très bien. J'ai la tête qui tourne, le souffle qui accélère, des bouffées de chaleurs importantes. Je m'effondre sur Ariel.

Je ... je ... ne sais pas ce qui m'arrive ?

Dans un sens je ne me sens pas très en forme, mais je suis bien sur Ariel. C'est rassurant. Je ne reçois pas de contact tactile avec personne. Elle est la seule à m'en procurer, et à m'en donner le plus. Je vais rester là un petit moment moi. Juste pour ressentir un peu la chaleur humaine et juste pour rester près d'elle.

Ta peau est douce

 

Fiche de RP (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 14 Sep - 17:57
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ariel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft. Oihana

「 Les aveux d'une sirène 」
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Oihana semblait de plus en plus perturbée. D'un côté, cela signifiait que ce que je disais la touchait, mais d'un autre côté, cette gêne n'était pas forcément agréable pour elle. Peut-être malgré tout qu'elle avait réussi à ne plus penser à ce qui la chagrinait auparavant ? Je l'espérais de tout cœur. Elle me confia qu’elle tenait énormément à moi. Cela me fit chaud au cœur. Savoir qu'une personne tient à vous, ça procure du bonheur. Encore plus lorsque vous voulez absolument que cette personne tienne à vous car vous tenez à elle à un point inimaginable, qu'il serait inconcevable d'être détestée d'elle. De plus en plus rougissant, son regard se perdit la où il pouvait. Je détournai également mon regard, car cela paraissait lui procurer d'avantage d'embarras. Elle s'effondra dans mes bras, comme épuisée, comme si trop de choses débordaient de sa tête. Je la rattrapai immédiatement.

- Oih !! Reste avec moi ma myrtille !

Malgré le fait qu'elle était dans les vapes, son visage indiquait qu'elle se sentait bien. D'une voix enivrée elle me confia qu'elle trouvait ma peau douce. Je la serrai très fort contre moi en mettant une main dans ses cheveux. Son épis sur la tête me fit décocher un sourire amusé. J'adorais son épis. Je profitai de sa présence rassurante. Lorsqu’elle était comme ça, cela me donnait l'impression qu'elle était toute fragile et qu’elle pouvait facilement se briser. Je déposai un bisou sur sa joue.

- Mukoru sama ? Je me souviens du jour de la plage où tu l'avais évoqué. Il a l'air d'être quelqu'un d'exceptionnel pour toi.

De plus elle avait ajouté qu'il ne comptait pas, comme si il était tellement unique qu'il était inclassable. Je me demandais de qui il s'agissait, probablement quelqu'un de très bien et d’honorable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 274
Arme de prédilection : Grenade / Lance
Arme non maitrisée : Fouet / Epée
Myrtille Sauvage
Myrtille Sauvage
Sam 17 Sep - 14:39
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les aveux d'une sirène

feat BB & Sirène


Je pense que mon amie a eu peur que je m'effondre dans ses bras. Mais elle ne me rejette pas. J'ai même plutôt l'impression qu'elle accepte ma position. Ariel déposa un baiser sur ma joue. Décidément, je confirme mon hypothèse : toute les filles aiment m'embrasser. Elle joue également avec mes cheveux. C'est rigolo, et contre toute attente de ma part, cela ne me gêne absolument pas. Oui Mukuro sama est quelqu'un d'exceptionnel. Tellement exceptionnel, qu'il est intouchable. Jamais Mukuro sama ne m'a embrassé ou enlacer dans ses bras. Mais il a toujours été comme cela. En même temps, je ne suis pas son amoureuse, cela me semble normal en y réfléchissant. Mais attends voir: Ni Noémie, Ni Ariel, Ni Onee chan, Ni Ana, Ni Yuzu ne sont mes amoureuses, et pourtant, chacune d'elles m'ont déjà touchée. C'est louche !!!!

Tellement louche que je n'arrive plus à réfléchir à rien. La seule chose que j'ai pu faire quand Ariel à mentionner Mukuro sama, c'est de hocher la tête. Je suis si bien là où je suis actuellement. C'est chaud et agréable. Pourquoi c'était pas pareil avec les accolades des autres filles ? Tant de questions sans réponses. Puis en réfléchissant encore plus, je n'arrive pas à être proche de garçons. Seul les filles me rendent à l'aise et sereine, sauf exception de Mukuro sama bien sûr. Je crois que je me pose trop de questions. Je suis juste une jeune fille timide qui n'arrive pas trop à avoir de contact intime avec les hommes. C'est peux être ça.

Les hommes ne m'aiment pas. C'est pour ça que Mukuro sama n'est pas attiré par moi

Cela est sorti tout seul de ma bouche. Parler à voix haute de mes problèmes de cœur ne concerne personne. La honte totale. Je redeviens rouge, même si je crois que je n'avais pas changé de teinte ultérieurement. Je me met à pleurer. Je lâche tout. Je sais très bien que pleurer pour ce genre de futilité est lamentable, mais là si des pleurs se manifeste, c'est que j'en ai le plus grand besoin.

Je suis vraiment désolée Ariel ... Je n'aime pas pleurer devant quelqu'un, en plus pour des broutilles... Tout le monde se fiche pas mal que Oihana Cassel ne trouve pas l'amour, ou que personne ne tombera jamais amoureuse d'elle. Je suis si nulle que ça ?

Ce qui est le plus impressionnant avec tout ça, c'est que Ariel reste tout de même à mes cotés, et que j'arrive à lui sourire et à pleurer en même temps. Je suis réellement une bizarrerie de la nature.

Fiche de RP (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 17 Sep - 16:15
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ariel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft. Oihana

「 Les aveux d'une sirène 」
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Oihana, perdue dans ses pensées, ou peut-être dans le vide, je ne savais pas exactement, restait dans mes bras comme un poids mort. Que se passait-il précisément dans son esprit ? Se posait-elle des questions ? Était-elle perdue ? A ce moment là, je voulais absolument entrer dans ses pensées pour la comprendre complétement et pouvoir l'aider en conséquence.
Elle finit par me dire que d'après elle, les hommes ne l'aimaient pas et que c'était pour ça que Mukoru ne l'aimait pas. Je comprenais un peu bien. Elle avait probablement des sentiments pour lui et que c'était ce qui la tracassé ces derniers temps. Elle redevint rouge, probablement gênée de sa confidence. Pourtant, c'était bien qu'elle se confie ! Ensuite elle se mit à pleurer, comme effondrée par ses propres pensées. J'écoutai attentivement ses paroles pour pouvoir répliquer.
J'esquissai un sourire triste. Je posai un doit sur son menton pour relever son visage afin que nos regards se croisent.

- Tu n'as pas à douter de ce que tu es. Tu es une personne formidable, gentille, qui pense à ses amis avant elle, en voulant les protéger de ton mieux. Malheureusement, il ne faut pas oublier que le monde est rempli de personnes qui te sont opposés, et même chez les sirènes je t'assure ! L'amour se construit à deux et n'a rien de rationnel. Se poser des questions le rend rationnel, donc on ne peut plus parler d'amour. Il faut donner son amour ensemble. Je vais t'apporter un peu d'eau, ça te fera du bien. N'oublie pas que je tiens à toi...

Je l’emmenai doucement vers son canapé et me dirigeai vers sa cuisine en saisissant le verre de thé qu'elle avait vidé auparavant. Je le remplis d'eau. Maintenant qu’elle avait avoué être intéressée par Mukuro, je me voyais mal lui répondre que j'étais intéressée par elle, cela allait l'embrouiller encore plus, et elle n'en avait pas besoin. Pourtant, elle se sentait nulle, elle avait besoin de réconfort, de savoir que des gens l'aimaient. J'émis un léger soupir très discret, commençant à me sentir inutile. C'était Mukuro qu'il lui fallait, pas moi.
Je revins pour lui tendre son verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 274
Arme de prédilection : Grenade / Lance
Arme non maitrisée : Fouet / Epée
Myrtille Sauvage
Myrtille Sauvage
Sam 17 Sep - 18:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les aveux d'une sirène

feat BB & Sirène


Je suis si pitoyable. J'espère qu'Ariel ne m'en veut pas trop de me comporter ainsi. Elle qui était venu me rendre visite et récupérer son arme. Ah il faudra que je pense a monter dans ma chambre pour lui donner. Soudain mes larmes qui noie ma vision laisse place à l'apparition d'un visage clair avec une longue et épaisse chevelure rousse. Ariel tient mon visage en redressant mon visage vers le sien. Je n'ai que d'autre choix que de la regarder.

Son discours est très intense. L'amour se donne à deux alors ? Je pensais qu'une seule personne pouvait aimer pour que l'autre aime en retour. Je crois que je me suis trompée. Elle me reconduit vers le canapé. Elle est partie me chercher de l'eau fraîche. Je m'allonge sur le canapé pour essayer de reprendre mes esprits. Oihana, qu'est ce que Ariel vient de dire à l'instant ? '' personne qui ne sont pas comme moi, amour à deux, eau fraîche et tiens à toi ''.  Ariel tient réellement à moi. Elle n'arrête pas de me le répéter depuis tout à l'heure. Je me demande pourquoi ? Moi aussi je tiens à elle. Je rougis encore. Pourquoi rougir à cette pensée ? Ariel m'est devenue essentielle. Tellement que j'ai gardé son coquillage dans ma chambre sur ma table de chevet, pour la garder le plus près de moi possible. Pareil pour son arme. J'aurai très bien pu la mettre ailleurs. Mais non je l'ai laissé cachée évidement, mais près de moi tout de même. Et pourtant, j'ai une sainte horreur des armes à feu.

Je suis bien allongée comme ça. Le plafond est blanc. C'est le néant. Comme dans mon cœur. J'allais fermer ma paupière quand une petite tâche jaune se fait voir. Un canari jaune est perché sur mon petit nez. Qu'est ce qu'il est chou !!! Je suis obligé de loucher pour le voir. Je dois avoir une sacrée dégaine alors !!! Il se penche en avant, pour effleuré mes lèvres avec son bec. Oh !!! c'est comme s'il m'embrassait. Je lui rend son baiser, c'est si mignon. L'oiseau repartit par là où il est entré, par la porte fenêtre, comme s'il savait exactement ce qu'il avait à faire. Oh moins je sais que je suis désirable au yeux des oiseaux. Je me redresse. Ariel est là en me tendant un verre d'eau. Je le lui prend et bois plusieurs gorgée.

Ah !!!! Ça fait du bien !!!! Merci beaucoup ma belle sirène

Je lui souris bien évidement. J'aime lui sourire. Je veux lui montrer que sa présence me réconforte et que j'aime l'avoir près de moi. Je ne sais pas combien de temps elle compte rester, mais elle peut rester autant de temps qu'elle veut si elle le souhaite. Mais je ne suis pas une tortionnaire, je ne voudrais pas la forcer à être ici. Supporter une myrtille qui pleure, c'est pas une tâche facile.

Son arme j'avais presque oublier. Il faut que je la lui rende. Je me lève de mon canapé. Je fais signe à Ariel de venir avec moi.

Viens avec moi !!! Je dois te rendre ton arme. Elle est rangée dans ma chambre. Comme ça tu auras l'occasion de voir mon jardin secret

Nous montons à l'étage. Ma chambre se trouve à droite des escaliers. A l'intérieur, tout de violet peint la lumière circule dans la pièce. Des petit bibelots colorés. Des meubles blancs, un poster de EXO ( K pop ) sur mon armoire, un lit double avec un drap violet, des taies d'oreillers blanches, mon ordinateur posé sur ma coiffeuse, mon casque et mon smartphone sur la table de chevet, sans oublier le coquillage et la plume jaune. J'ouvre le tiroir de la table de chevet. Voilà l'arme. Je la tend timidement vers mon amie.

Ton revolver est intact, il n'a pas bouger d'ici

Je m'assoies sur le bord du lit. Je lui souris comme une enfant.

Alors elle est pas belle ma chambre ?
 

Fiche de RP (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 17 Sep - 19:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ariel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft. Oihana

「 Les aveux d'une sirène 」
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Oihana m'indiqua qu'elle était contente que je lui apporte le verre d'eau. Je me doutais que c'était surtout une manière de me dire qu'elle appréciait le geste, que je sois là etc, plus que l'eau en elle même. Allongée, elle semblait avoir rassemblé quelques idées et pensées. Elle me paraissait plus calme, un sourire se dessinait même à travers ses joues. Son "belle sirène" me fit chaud au cœur. Peut-être qu'au fond j'avais réussi à lui redonner confiance en elle, à la remotiver. Je l'espérais. Ce fut avec un ton de voix enjoué qu'elle m'invita à la suivre pour me rendre mon arme. Tiens, j'avais oublié. J'aurais été capable de partir sans. Oh ho, son jardin secret ! Une chambre pouvait été particulièrement intime en effet. Une chambre ou autre chose d'ailleurs, ahem... Elle était vraiment mignonne comme ça. Énergique, pleine de vie, souriante... Je la rejoignis avec le même entrain. En entrant, je découvris une pièce remplie de couleur notamment causé par les nombreux objets divers. Une chambre vraiment charmante avec différents accessoires spécifiques à sa personne comme son casque ou son drap violet... Je notai le coquillage posé sur sa table de chevet, que je lui avais trouvé il y a déjà... pffiou de nombreuses semaines, 2 petits mois peut-être... Ou moins, je ne savais plus exactement. Elle me tendit mon revolver que je rangeai à ma ceinture.

- Merci beaucoup ! Ta chambre est vraiment adorable. Tu dois t'y sentir bien.

Assise sur le le lit, je la contemplai. Durant plusieurs secondes je restais figée à l'observai, à penser. Je me sentais un peu coupable de penser cela, mais j'avais envie... ne serait-ce que d'essayer... Et si cela ne lui plaisait pas, elle me le dirait, on oublierait... Mais je ne me voyais pas repartir comme cela, sans essayer... Je m'approchai du lit et m'accroupis face à elle pour me retrouver à sa hauteur. Je mis une main derrière sa tête, mêlée à ses cheveux violets si doux, pour rapprocher son visage du mien pendant que je fermai les yeux. Le temps me parut ralentir d'un coup alors que je posai tendrement mes lèvres sur les siennes. Je ne cherchais pas à appuyer, je voulais juste lui donner un baiser tendre pour apprécier, pour lui faire apprécier. Ce fut également pour cette raison que je me reculai quelques temps après. Je m’introduisais dans sa bulle privée alors que je n'y étais pas forcément inviter. Si cela lui déplaisait, autant que cela ne soit pas trop long pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 274
Arme de prédilection : Grenade / Lance
Arme non maitrisée : Fouet / Epée
Myrtille Sauvage
Myrtille Sauvage
Dim 18 Sep - 11:36
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les aveux d'une sirène

feat BB & Sirène


Je suis heureuse qu'Ariel est récupérée son arme. Elle pourra mieux travailler ainsi. Idem en ce que me concerne. Ma lance est mon atout défensif et offensif. Sans elle je suis comme nue en tant qu'agent. Je suppose que c'est la même chose pour elle. Elle a l'air d'apprécier ma chambre. C'est la seule, hormis Yellow qui est venue ici. Je n'ai qu'elle qui m'est rendue visite, et cela me fait plaisir de lui montrer mon univers, ma bulle.

Ariel reste debout, me fixant tout en ayant l'esprit ailleurs. Pourquoi ne s'assoie t-elle pas à cotés de moi ? Pourquoi elle ne parle plus ? Elle ne va pas bien ? Cela m'inquiète un peu.

Ariel ? ....

Soudain, Ariel se baisse pour être à hauteur de mon visage. Elle met sa main derrière ma nuque, s'approche très très très près de mon visage, et dépose ses lèvres contre les miennes, comme le petit oiseau venait de le faire avant elle. Tout est arrivé vite, je n'ai pas eu le temps de tout comprendre. En fait c'est moi qui rêve. Je suis actuellement allongée sur mon canapé et j'attends qu'Ariel revienne avec un verre d'eau. Elle se recule, ouvre ses yeux et me regarde.

A ... A ... Ari ... el ...

Je suis paumée. Je ne comprend vraiment rien. Je sais que cela n'est pas un rêve. Je touche mon visage, mes lèvres avec le bout de mes doigts. Un baiser. Mon tout premier baiser. Une fille m'a embrassé. Mais pas n'importe laquelle. Mon amie. Mais es tu bien sûre qu'elle n'est qu'une amie pour toi ? '' Ariel arrête de me regarder, je ne sais plus où me mettre '' Je dois être aussi rouge que la planète Mars. Si cela aurait été désagréable, cela m'aurait simplifié la tâche. Mais j'ai trouvé cela si doux et si apaisant. Alors c'est comme cela qu'on se sent quand on reçoit un baiser. C'est la meilleure sensation que j'ai jamais ressentie. Certes, dans mes rêves les plus fous j'aurais espéré que Mukuro sama soit la première personne à me donner mon premier baiser.

Je me sens gênée mais bizarrement bien à la fois. Que ... Que suis je censé faire après ça ? J'ai envie qu'elle recommence, mais à la fois, je ne sais pas si c'est raisonnable, puisque mon destin est lié à celui de Mukuro sama ( enfin je crois ). Des larmes se mirent à couler sur mes joues suite à ce sentiment de confusion. Je regarde Ariel au plus profond de son être.

En .... En ... Encore

J'ai besoin d'en savoir plus. Il faut que je sois plus au clair face à cette nouveauté qui m'envahit. Je suis très honteuse de lui redemander une telle chose. Je pensais que les baisers étaient destinés aux gens amoureux. L'amour se donne à deux, comme Ariel l'a si bien dit avant. Que se passe t-il quand une seule personne est amoureuse ? Et surtout : suis je amoureuse d'Ariel inconsciemment ?  
 

Fiche de RP (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 18 Sep - 13:08
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ariel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft. Oihana

「 Les aveux d'une sirène 」
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je me sentie toute chose. Cette idée avait envahi mon esprit depuis un bon moment déjà, même si au début cela était dissimulé sous un tas d'émotions. Je n'avais pas eu envie de réfléchir, je m'étais lancée. C'était la première fois que je faisais le premier pas. Les autres fois, j'étais toujours restée en retrait, timide. Mais cette fois-ci, je ne supportais l'idée d'attendre. Tenter était une nécessité. A mon plus grand soulagement, Oihana ne me rejeta pas, ne trouva pas contre nature, ou horrible, ou que sais-je encore. Elle paraissait comme transcendée. Le temps avait réellement du s'arrêter, je ne voyais pas autre chose. La gêne avait disparue, je me sentais bien, apaisée. Ma tendre Myrtille réclama un autre baiser. Cela me fit rire. Je la poussai en arrière en mode coquine, et m'installai par dessus elle. Un peu comme s'il s'agissait d'une proie, je la fixai intensément.

- La dame devient gourmande ! m'exclamai-je malicieusement.

Je déposai un rapide bisou sur sa bouche, malgré tout avec quelques hésitations. Cela était encore nouveau, je ne me voyais pas déjà m'approprier son intimité. Je me redressai et retrouvai mon sérieux, tout en conservant un sourire joyeux.
Plus j'y réfléchissais, plus je me rendais compte que Fauve avait vraiment fait épanouir ce côté là de ma personnalité. Oh bien, ce n'était qu'exclusif à Fauve et à Oihana. Mais est-ce que sans Fauve, j'aurais agi avec autant de confiance ?

- J'imagine que ça fait beaucoup aujourd'hui. Je pense que je vais te laisser ma myrtille d'amour. Je ne veux pas te brusquer, prend le temps de te retrouver avec toi-même.

Il valait mieux prendre son temps. De mon côté, je me sentais moins embrumée. J'avais envie de continuer avec Oihana. Je voulais passer tout mon temps avec elle, partager mes secrets, la câliner, la réconforter, vivre avec elle... Tout ça à la fois, mais qui me certifiait de mes sentiments à son égard. Cependant, mon but n'était pas de la forcer, de la perturber. J'attendais un peu, mais je m'apprêtais à repartir très prochainement. Bien que cela me rendait triste, je savais que je rentrerais chez moi le cœur léger et l'esprit heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 274
Arme de prédilection : Grenade / Lance
Arme non maitrisée : Fouet / Epée
Myrtille Sauvage
Myrtille Sauvage
Dim 18 Sep - 15:06
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les aveux d'une sirène

feat BB & Sirène


Ariel après m'avoir donné un tendre baiser, me pousse en arrière et se retrouve au dessus de moi. J'avais demandé un autre baiser doux et romantique pas une montée à cheval. C'est les montagnes russes dans mon corps. L'adrénaline monte et mes battements de cœur sont de plus en plus forts. Moi gourmande, oui je suis gourmande, mais pas pour ce genre de friandises, ou peux être que si finalement pour en redemander encore. C'est comme si Ariel était devenue une autre personne. C'est la Ariel perverse qui parle. Oh mon Dieu !!! Alors c'est vrai, on a tous notre petit démon qui parle dans ce genre de situation. Le mien ne s'est pas encore totalement éveillé. Il n'ose pas se manifester. Je rougis à cela. Non non je suis une petite chose pure et innocente !!!!

Ariel se penche pour me donner un autre baiser, mais plus timide que le précédent. Oh !!! Je pensais qu'il serait plus sauvage, vu sa position. Mais cela me convient. Je confirme mon hypothèse : c'est vraiment agréable, doux et apaisant. C'est très sensible également. Une zone aussi frêle que les lèvres, rien qu' à son toucher, on peux soumettre quelqu'un. Je suis complètement soumise à un désir que je ne connais pas. A cette envie d'en avoir plus. Mais est ce autoriser ? Est je le droit de toucher quelqu'un d'autre que Mukuro sama ?

Elle se relève. Je n'ai plus son corps chaud sur le mien. Je me redresse en position assise. Je n'ai aucune raison de rester allongée. Elle me dit qu'elle doit s'en aller. '' Ma myrtille d'amour '', Mho !!!! C'est trop mignon !!! Et c'est ... c'est ... à moi que c'est adressé. Vais je réellement me faire à ce genre d'intimité ? Je n'ai pas spécialement envie qu'elle parte, pas après ça. Mais elle a raison, je dois vraiment réfléchir, réfléchir et encore réfléchir à tout ce qui vient de se produire.

Hum ....

C'est le seul mot que j'ai pu prononcer pour l'autoriser à s'en aller. Nous sortons toutes les deux de la chambre, pour descendre l'escalier et rejoindre le hall d'entrée. Tout est en ordre, toutes les affaires ont été rendues. Personne n'est blessé, et je suppose qu'elle doit partir. Je la vois de dos franchir la sortie. Que faire ? Rester là accrocher à la rembarre d'escalier ou lui courir après et ... et ... Je deviens toute rouge. Ce genre de pensée ne te ressemble pas Oihana.

A ... Ariel

Je veux juste voir son visage avant qu'elle parte. Un petit caprice de ma part. Chez elle je l'avais enlacé avant de sortir de sa maison. La je n'ose vraiment plus bouger. Je lui souris à la place. C'est tout ce que je suis capable de faire là tout de suite. Elle s'en va. La porte se referme. Je m'effondre sur la première marche de l'escalier. Mais bon sang ? Qu'est ce qui m'arrive ?  
 

Fiche de RP (c) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Les aveux d'une sirène [PV La Petite Sirène ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'aime me faire désirer *humour* Je suis la petite sirène!
» La petite Sirène de l'an 2.000...
» avez vous le complexe de la petite sirene ?
» Paris Manga les 15 et 16 septembre 2012
» [Mission]La la laaaa♪ La petite sirène n'est pas rouuuuusse!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-