Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [MISSION]Vos papiers s'il-vous-plait [La Bête et Sirène]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 4 Sep - 19:14


Vos papiers s'il vous plait
Sans aucune gêne, Fauve me répondit et dévoila ses capacités. Elle avait l'air toujours aussi contente. Tant mieux. Les gens qui débordent de vie, donnent envie d'être tout aussi joyeux. La joie, c'est contagieux ! Ainsi, elle pouvait se transformer. Ouah génial ! Même si le fait que cela concernait les félins ou les canidés me fit dans un premier temps déglutir. Néanmoins, i ls'agissait d'un superbe don. Je tentais de rester calme, rien que l'évocation de félin me donnait des frayeurs dans l'estomac. Fichue phobie...
Tout va bien Ariel, tout va bien...
Je me rassurais en me disant que même dans sa transformation, une partie d'elle restait humanoïde.

J'hésitai à lui parler de ma vrai nature de Sirène... La dernière fois, ça avait fini en queue de poisson... Je m'étais dit de ne pas m'enthousiasmer trop à ce propos. Tout le monde d'agréer pas. Et bien qu'elle avait l'air sympathique, Noémie aussi avait l'air...
Elle termina son café et partit se changer. Je cachais un petit rire amusé. Sa tenue était assez dénudée, ce n'était pas forcément la meilleure poru se promener dans les bois. Le temps que je termine ma boisson, elle était revenue. Prêtes toutes les deux, nous décollâmes. Je notais qu'elle parlait beaucoup avec une autre langue. Que je ne connaissais pas d'ailleurs. Je connaissais la langue des dauphins, des étoiles de mers... Mais pas celle là. Heureusement, le contexte faisait que je comprenais ses phrases.

Sous son conseil, je la suivis de près. Côte à côte, elle paraissait encore plus gigantesque. Je me sentis un peu ridicule face à elle. Au bout d'une bonne demie-heure, nous arrivâmes dans les bois. Je me demandais qui j'allais rencontrer dans ses bois. Durant le trajet, je lui posai quelques questions pour ne pas qu'il y ait un énorme silence :

- Cela fait longtemps que tu es à Chantilly ? tu as l'air plutôt familière avec les lieux.

Le centre ville, le bois et la plage, ça allait je connaissais globalement bien. Je ne m'aventurerais pas dans des petites ruelles, mais je savais m'y retrouver.
Faire des faux papiers d'identités pour Yume et Ariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 74
Arme de prédilection : Transformation en ''bête'' , combat rapproché
Arme non maitrisée : Toutes les armes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 4 Sep - 19:44

Vos papiers s'il vous plaît

Fauve et Ariel


Ariel tape la causette pendant notre trajet. J'avoue qu'il est un peu long donc autant en profiter pour faire plus ample connaissance. Elle me demande si je suis de Chantilly. Je lui réponds.

Oui !!! Je suis native de Chantilly, mais je ne connais que les bois car j'y est vécue une bonne partie de ma vie. Depuis mon retour, plusieurs choses ont changé comme notre agence par exemple et l'agence d'en face. Mais je m'adapte très vite aux changements et à de nouveaux lieux. J'ai mis peu de temps pour me familiariser avec le centre ville.

On ne peut pas me retirer une chose : c'est que je suis toujours franche et honnête. Quand je dis quelque chose c'est la pure vérité. Ou du moins quand il s'agit d'un sujet à plusieurs sens, je dis toujours mon avis, même si ça déplaît et basta. J'aime beaucoup parler avec les gens. A mon tour de lui poser quelques questions en retour.

Dit moi ragazza, d'où viens tu toi ? Tu habites aussi a Chantilly je présume

Si le temps du trajet nous le permet, j'aurais d'autre question à lui poser. Je suis trop causante une fois lancée. Ça va être dur de m'arrêter. Je me stopperais de blablater quand je serais à proximité du château. Je ne voudrais pas trop faire de bruit en approchant les lieux pour les laisser les plus dissimulés possible. J'ai confiance en ma collègue, je ne me fais pas de soucis du fait qu'elle se rende au château avec moi.Puis je ne suis pas sûre qu'elle se souvienne du trajet de toute manière. Ariel a à peine répondu à ma première question, que j’enchaîne avec une deuxième.

Et les amore ( amour en italien, même si c'était prévisible ) ça baigne ?

Je sais que c'est très impoli de poser ce genre de question à une personne qu'on vient à peine de rencontrer, mais j'adore la poser. Puis au moins ça me permet d'agrandir mon tableau de chasse ou non. Hihi !!!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 6 Sep - 17:32

Vos papiers s'il vous plait
Ainsi elle était native de Chantilly ? En effet elle devait connaître tout comme sa poche bien qu'elle précisa avoir surtout connu les bois. Elle semblait s'adapter vite à tout, c'était une bonne qualité. Je n'étais pas totalement comme ça, je m'adaptais mais plus ou moins vite selon la chose. Fauve avait dit cela sans hésitation. Elle paraissait claire avec elle même, en plus d'être à l'aise. ça aussi c'était quelque chose où je n'excellais pas. J'étais beaucoup trop timide, pas sûr de moi...  Par la suite elle me demande où j'habitais. Dans une premier temps, j'eus envie de lui répondre que je vivais à l'origine dans l'océan, mais vu comme c'était terminé l'entrevue avec Noémie, je ravalai ma salive. Il était préférable que je m'abstienne pour le moment.

- En effet, j'habite à Chantilly près de la mer. Mais je n'y suis pas originaire. Je ne peux pas trop en parler actuellement, ce n'est pas contre toi, c'est juste une partie de ma vie plus complexe. Mais je viens d'un endroit plus éloigné dont les habitudes sont très différentes d'ici, d'où le fait que je me sente encore assez perdue. Je suis arrivée récemment.

Je ne souhaitais pas non plus lui mentir, je n'en avais aucune raison. Autant lui dire la vérité, que je préférais en parler plus tard, en espérant ne pas la vexer... En tout cas, ma camarade semblait bien partie. Cela divertissait pendant le trajet, c'était tout de même plus agréable. Et puis je trouvais que la phase connaissance était vraiment très excitante. Apprendre à connaître l'autre, savoir un peu sa vie, comme la personne fonctionne...
Peu de temps après ma réponse, ma collègue enchaina avec une autre question. Celle-ci me fit rougit immédiatement. Elle curieuse la demoiselle... Mais je trouvais ça mignon.

- He bien... Je n'ai actuellement personne dans ma vie. Néanmoins, c'est un peu étrange avec une amie que j'ai qui m'est très précieuse. Je tiens énormément à elle, mais au point où je me pose des questions. Bon j’imagine que c'est normal. Peut-être que ça ira plus loin plus tard... J'imagine qu'il faudra qu'on en parle.

Je marquai une légère pause, assez gênée. Cependant je me sentais soulagée de m'être confiée. Je ne parlais que rarement de moi à quelqu'un. A part Polochon mais je le considérais comme un petit frère, donc c'était différent. D'où le fait que la conversation me faisait beaucoup plaisir. Je décochai un grand sourire pour le lui montrer. Puis avec une pointe d'humour :

- Hum, j'ai l'impression quand même qu'entre nous c'est particulier... Et toi alors ?

Étonnement, Fauve déclenchait chez moi un caractère que je ne connaissais pas; la taquinerie, la coquinerie.
Faire des faux papiers d'identités pour Yume et Ariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 74
Arme de prédilection : Transformation en ''bête'' , combat rapproché
Arme non maitrisée : Toutes les armes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 6 Sep - 18:19

Vos papiers s'il vous plaît

Fauve et Ariel


Alors comme ça Ariel habite à Chantilly. Il serait dur en même temps de vivre ailleurs en travaillant sur le secteur en tant qu'agent. A ce que j'ai cru compris, elle a une histoire assez compliqué. Si elle savait mon passé... Elle s'excuse envers moi, comme si elle se ferait gronder si elle ne me disais pas pourquoi elle ne veux pas m'en parler. En tous cas, elle a l'air toute timide et toute gênée. Je vais finir par décoincé tout ça moi !!! ( Attention esprit pervers en action ).

No soucy !!!! Si tu ne peux pas m'en parler ça ne me gêne absolument pas

Oh Oh !!!! Je crois que ma deuxième question l'a un ti peu rendue honteuse. Elle s'est mise à rougir. En même temps, ce genre de question met mal à l'aise les gens quand ils ont une position compliquée, ou qu'ils sont amoureux tout simplement. Sa réponse confirme mon hypothèse : elle est amoureuse. Comme c'est mignon !!! L'amour c'est pas trop mon truc, mais je trouve cela attendrissant, une personne amoureuse.

Rho !!!! Mais vas y bella ragazza ( belle fille en italien )  fonce !!! Si tu éprouve quelque chose pour cette amie, il faut le lui dire. J'avoue que je suis pas spécialiste mais c'est ce que je ferais. Du moins je le fais juste pour ... enfin tu vois quoi ... et ça marche. En même temps avec ce physique c'est difficile de me dire non hihi !!! Non mais plus sérieusement, parle lui.

Conclusion : enlever Ariel de ton tableau de chasse. J'aime sauter sur tout ce qui bouge, enfin ce qui est à mon goût et qui bouge, mais je ne touche JAMAIS au gens qui sont casés ou qui sont amoureux. Je ne suis pas si nympho que ça.

Ouh !!! La coquine, c'est qu'elle ajoute une pointe d'humour ma parole !!!! J'ai un impact positif sur elle. Je la décoince un ti peu la madame. Moi !!!! Je crois que j'y est répondu un peu plus tôt mais je préfère me répéter jusqu'au cas où.

Moi !!! L'amour c'est pas mon trip !!!! J'aime la compagnie par contre, c'est très agréable. Par contre de là à me caser, partager ma vie avec quelqu'un, ou à avoir des gosses. Non merci !!! Je passe mon tour.

Alors nous sommes à mi chemin. J'ai encore le temps de poser quelques questions :

Une chose me rend curieuse : ton nom d'agent. Le mien c'est la bête, car je suis sa petite fille et que au vu de mon '' pouvoir '' cela me semblait logique d'avoir ce pseudonyme. Mais le tien, '' la petite sirène '' d'où provient il et perque ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 7 Sep - 16:40

Vos papiers s'il vous plait
Fauve garda son expression joyeuse après ma réponse, ce qui me rassura. Elle ne semblait pas l'avoir mal pris, à moins qu'elle masquait sa vexation. Cependant, sa phrase me conforta dans l'idée qu'elle avait accepté la chose, selon elle il n'y avait pas de souci. Je me demandais ce qu'elle pensait...
Fauve prit un air enjoué et motivant. Elle me conseilla de foncer, d'aller la voir sans hésiter. La jeune femme ajouta néanmoins qu'elle le faisait surtout pour les relations sexuelles je supposais. Son physique lui convenait, et elle aimait en jouer. D'un côté, cela faisait plaisir de voir quelqu'un si bien dans sa peau et d'affirmer ses pensées. Au moins c'était clair, et c'était appréciable. Il n'y avait pas de honte à avoir. Chacun pense ce qu'il souhaite et aime ce qu'il veut.

Ensuite, elle répondit à mes questions, bien qu'elle avait commencé déjà à entamer le sujet, toujours avec cette franchise qui l'animait. L'amour, ce n'était pas son truc apparemment. C'était aussi ce que j'avais cru comprendre plus tôt. Elle voulait plus profiter du contact physique que de l'amour en lui-même, pouvoir rester libre je supposais et ne pas avoir la contrainte d'enfants plus tard par exemple. Pour nourrir un peu plus encore la conversation, je répliquai :

- Il est vrai que je suis plutôt à l’opposé de ce fonctionnement. Néanmoins, je respecte totalement. L'important c'est de sentir bien comme cela, et de respecter les autres. Par exemple, que l'autre personne soit au courant de la façon dont ça se passe. Certains sont ambigus et cela cré des situations... impossibles !

Après quelques mètres, elle posa une question que je redoutais. Mais étant du genre directe, il était évident qu'elle comptait demander. D'où provenait mon nom d'agent... Erf. ça me gênait de devoir en parler aussi tôt. D'un autre côté, je ne pouvais pas lui mentir et encore moins l'envoyer promener, ce n'était pas très sympathique sachant qu'elle m'avait avoué ses facultés. Et puis justement, elle aussi possédait un côté non humain. Compliqué compliqué...

- He bien... hum... En fait, je suis née dans l'océan. C'est la partie délicate de ma vie pour être honnête... Si tu as envie d'en savoir plus, je t'invite à m'envoyer un jour de l'eau dessus, une bonne tournée d'eau. Mais pas en public de préférence...

Je lui fis un clin d’œil. Si elle était curieuse, elle allait essayer lorsque le moment serait le bienvenu. Peut-être qu’elle se faisait déjà quelques idées. Je ne savais pas à quel point c'était évident. Et puis ça donnait un peu de suspens. Si je lui disais et qu'elle ne me croyait pas, elle risquait de réagir comme Noémie. Lui montrer maintenant était quelque peu compliqué. Finalement, c'était elle qui choisissait vu ma réponse. Pendant que je disais ça, j'imaginais que nous étions sans doute bientôt arrivées à destination.
Faire des faux papiers d'identités pour Yume et Ariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 74
Arme de prédilection : Transformation en ''bête'' , combat rapproché
Arme non maitrisée : Toutes les armes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 7 Sep - 18:35

Vos papiers s'il vous plaît

Fauve et Ariel


J'avoue que Ariel a raison pour mon fonctionnement. Je suis une bête ( c'est cas de le dire ) de sexe et je l'assume à 100%. Il ne faut juste pas que quelqu'un tombe amoureux de moi, sinon je serais bene embêtée. J'aime bene les gens, donc ne plus les voir à cause de sentiments ambigus, surtout quand il s'agit d'amour, ça me ferais terriblement chier. Oh moins je suis contente que Ariel ne me juge pas sur .... ça. Il y a des gens honorables comme elle et heureusement. Je suppose que la personne dont elle est tombé amoureuse doit être une bonne personne également. Et quand je dis ''bonne'', je n'ai aucune arrière pensées en tête, pour une fois.

T'as raison c'est chaud !!!! C'est pour cela que je vérifie toujours l'état d'esprit des gens avant de passer à l'assaut. Puis c'est pas à ma mort que je pourrais le faire

Pour ce qui concerne ma dernière question, je pensais la vexée ou la gênée, un peu comme la précédente. Mais elle est comme même honnête dans sa réponse. Alors comme ça elle est née dans l'océan. Je me demande ce que cela veut dire réellement mais peu importe. Je suis bene née dans les bois alors ... Je vois pas où est le mal. Lui envoyer de l'eau dessus. Non merci !!! Moi et la flotte on s'entend pas très bene. Enfin, ça dépend si je suis plus avec un caractère canin ou félin. Le ro chat que je suis n'est pas particulièrement à l'aise avec l'océan, la mer, les lacs ou mêmes les bains. Je tacherais comme même de m'en souvenir pour le coté public et tout et tout. Je comprend un peu mieux la complexité de son nom d'agent maintenant. Océan / Petite sirène, c'est étroitement lié.

Je ne comprends pas très bene mais d'accord. Puis pour ce qui concerne de t'arroser, il a peu de chance que se soit moi qui le fasse. Je ne suis pas très à l'aise avec l'eau. Je n'en ai pas peur pour autant, mais je sais pas .... je suis pas dans mon élément

Je ralentis le pas. Nous sommes bientôt arrivés. Cinq minutes de marche dans les chemins sinueux de la forêt nous sépare du château de mes grand-parents. Je regarde ma collègue en ne prononçant plus aucun mots, ce qui pour moi est très difficile à retenir. Un moulin à parole est compliqué à stopper dans sa marche. Je fais juste quelques signes à Ariel pour qu'elle fasse exactement comme moi. Nous tournons à plein d'endroits différents : deux fois à droite, puis une fois à gauche, puis la deuxième à gauche, puis à droite, puis enfin tout droit. Nous voilà arrivées !!!!

Voici le château de la mia famiglia ( ma famille en italien )

L'immense bâtisse se dresse devant nous. Nous avançons jusqu'au portail. Il n'est pas verrouillés, bene heureusement. J'aurais fait déplacer le personnel jusqu'ici, ce qui m'aurait légèrement embêter. Je n'aime pas les prendre de haut et les considérer comme les '' bonniches ''. Pour moi, ils font parti de la mia famiglia. Nous nous dirigeons ensuite vers l'immense porte d'entrée, aussi haute que l'entrée d'un pont levis. Je sonne sur la sonnette '' DING DONG ''. Je regarde ma collègue.

Je préfère te prévenir à l'avance, ici les gens sont ... come dire ( comment dire en italien ) ... assez turbulents et comme c'est la première fois que j'amène de la compagnie en ces lieux, je pense que l’accueil va être très festif

Quelqu'un vient ouvrir la porte. C'est Norbert, le fils de Lumière. A peine suis je ''entrée'' qu'il hurla de bonheur en voyant une autre personne que moi venir ici. '' Oh Fauve, mais qui est cette jeune fille ? Il faut tout de suite organiser une fête en son honneur !!! Hey tout le monde, Fauve à ramené une jolie fille, venez m'aider à installer les préparatifs, c'est la fête ''. Une fois cette phrase énoncée, tout le personnel accours à notre rencontre. Facepalm, ils sont pas croyable !!!! De plus Ariel est entraîné dans ce tourbillon de ... de je sais pas trop quoi d'ailleurs. Il l'installe dans le salon ( gigantesque au passage )en lui faisant goûter divers plats cuisinés, en chantant des chansons, en dansant sur des rythmes endiablés.

Au moins, je peux me diriger tranquillement jusqu'au bureau, dans l'aile ouest, sans que personne ne vienne me déranger. Et par le plus grand des hasards, la porte est fermée. Jean, le fils de Big Bang vient à moi. Il me tend une paire de clé. '' Tenez pour vous Miss Fauve. Votre grand père me l'a sagement confier pour vous la remettre en tant venu. Et je crois que c'est le bon moment pour cela, n'est ce pas ? '' Je le serre dans mes bras en le remerciant. J'entre dans la pièce. Wahou !!!! J'adore, c'est très classe !!! Mais pas le temps d'admirer la déco. Je cherche les papiers d'agents de papa. Un nom apparaît fréquemment sur divers papiers, mais un vient m'éclairer la lanterne : le rapport sur la mort de papa. Il y est inscrit le nom de l'agent qui est venu nous annoncer sa mort. Je prend les coordonnées du monsieur, et les check sur l'ordinateur. OK. J'ai trouvé. Agent bicarbonate de soude, nommé en tant normal Patrick Martin. Il réside encore à Chantilly. Je prend son adresse et son numéro de téléphone. Ca peut être pratique.

Je retourne en bas dans le salon, en faisant signe à mon amie de venir me rejoindre. Enfin si elle y arrive.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 8 Sep - 18:59

Vos papiers s'il vous plait
Plus je discutais avec Fauve plus j'avais l'impression qu'elle était une personne compréhensive et ouverte. Cela semblait de plus en plus dur à trouver au fil du temps. Au moins nous partagions les mêmes opinions malgré des différences de fonctionnement.
Par la suite, elle m'écouta simplement. Puis me dit franchement qu'elle ne comprenait pas trop pourquoi. Mais ne semblait pas curieuse au point de vouloir m’embarrasser avec cela. Elle ajouta qu'elle n'était pas très à l'aise avec l'eau. Cela devait avoir un rapport avec son côté félin... Je supposais... Poisson et chats n'ont jamais fait bon ménage. Pourtant, l'amitié paraissait possible entre eux...
Elle ralentit le pas. Nous devions probablement approcher. Le silence se fit, et je ne cherchai pas à ouvrir la bouche. Il y avait sûrement une raison à notre fin de conversation. La forêt devenait particulièrement sombre à ce moment là. Cette partie devait être peu explorée au vu de la quantité abondante de végétaux. Les signes de Fauve pour se taire confirma ma pensée. Après quelques zigzagues par-ci par-là, nous arrivâmes devant un château immense, qui selon Fauve appartenait à sa famille. C'était la première fois que je voyais un château, mais je tentais de ne pas montrer mon étonnement, cela aurait paru étrange... Plus loin, il y avait la gigantesque porte d'entrée, ancienne, qui avait l'air indestructible tellement elle était ancienne. Mais lorsque ma collègue sonna sur le petit bouton en bas, j'émis un léger rire. Visiblement, le château avait été modernisé sur certains aspects. Il n'était peut-être aussi lugubre qu'au premier abord.

- D'accord Fauve, j'essayerais d'être à la hauteur !

J'allais tout de même être en présence de sa famille. Il fallait que je me tienne bien. En fait, je ne pensais pas que je devais prendre au pied de la lettre ses mots. Lorsque un monsieur vint nous ouvrir, je changeai aussitôt d'avis ! Tout joyeux, il cria "à l'invité, vite une fête" dès qu'il nous vit ensemble. Quelques secondes passées, et tout un tas de gens se ramenaient déjà. A peine prenant conscience de mon entourage, que je me fais embarquer, on me pousse légèrement, on me prend le bras, on me parle, on me pose des questions.... jusqu'à ce qui me fit penser à un salon. Un bon sang de bonsoir de salon. Mon cerveau ne savait plus où donner de ses connexions ! On me met presque la nourriture dans la bouche. Ne contrôlant plus mes mouvements, je me laisse faire, perdue oubliant ce pourquoi nous étions là à la base. Je commençai à paniquer lorsque Fauve m'abandonna.
NOOOOOOOOOOOOOOON hurlai-je mentalement.

- Excusez-moi, tentai-je de m'imposer. J'ai besoin d'y aller... Désolée... C'est important.


Voyant que cela ne fonctionnait pas, j'inventai une excuse :

- Oh mais quel beau meuble, il a l'air très ancien !!

Évidement, on débuta un long discours sur l'ancienneté du château et de ses origines, j'en profitai pour filer discrètement vers Fauve qui me faisait des grands signes. Essouflée, je me tins à son bras.

- Ne m'abandonne plus jamais, vilaine fille !!

J'explosai de rire à la suite.
Je redevins sérieusement peu de temps après, il fallait avancer malgré tout sur la mission même si je passais un super moment.
Faire des faux papiers d'identités pour Yume et Ariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 74
Arme de prédilection : Transformation en ''bête'' , combat rapproché
Arme non maitrisée : Toutes les armes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 8 Sep - 20:15

Vos papiers s'il vous plaît

Fauve et Ariel


Ariel me rejoint essoufflée par toute cette agitation. Quand on est pas habitué à cela, ça peut surprendre, je dois le reconnaître. Moi une vilaine fille !!! Carrément oui !!! Si elle savait, ouh mais si elle savait ... Je ne suis pas vilaine je suis pire wouhahaha !!!! Je lui répond avec un clin d'oeil, en léchant mes lèvres.

Oh que oui je suis vilaine, et j'adore qu'on me mette des fessées quand je ne suis pas sage

Elle rigole. J'aime entendre les gens rire. Cela me donne également envie de rire et de raconter encore plus de conneries que d'ordinaire. Je deviens un vrai clown, même si c'était pas le rôle que j'avais exercé au cirque. Certes on rigole bene, mais on est pas là pour ça de base. Je tousse un peu pour revenir sérieuse.

Hum Hum ... revenons à nos moutons. J'ai trouvé notre homme. Allons en parler dans ma chambre, on sera tranquille.

J'ai beau avoir mon propre appartement, j'aime comme même revenir ici et retourner dans ma chambre de petite fille, avant que je ne fasse kidnapper. J'invite ma collègue à s'asseoir sur le lit. Je laisse le plus confortable à mon invitée. Je saisis une chaise et m'assois, dossier devant, en écartant les jambes pour leur laisser de l'espace. Je croise les bras sur le haut du dossier et pose ma tête dans mes avant bras en regardant droit dans les yeux cette jolie rousse. Je sors en même temps un bout de papier plier en quatre, ranger dans ma poche en le tendant vers elle.

Voilà !!!! Tout est là : nom, prénom, nom de code, adresse et numéro de téléphone. Il est tout à toi !!! Oh !!! Et dit lui que tu viens de la part de la famille Meilland, il acceptera ta requête, j'en suis sûre

En tous cas, j'ai fais une bonne partie du boulot. Après je ne sais pas si elle compte se débrouiller seule par la suite, ou si elle veut que je l'accompagne jusqu'à la bas. Si elle me le propose, je ne dirais pas non, car je suis assez curieuse de savoir ce qu'est devenu ce monsieur, même si je ne l'ai vu qu'une fois. J'aimerai connaître d'avantage la double vie de mon père, puisque je prend son exemple, comme lui l'avait pris sur mon grand père.

Je pense que tout est buono !!! Tu as entre tes mains la réussite de ta mission. Je pense que nous pouvons y aller, il va commencer à faire sombre

En tous cas, nous pouvons rentrer toutes les deux à l'intérieur même de Chantilly. Je n'ai pas très envie de promener Ariel dans les bois la nuit qui plus est. Pour l'instant je me permet juste de la raccompagner. Si elle me demande d'autre choses, je verrais si je suis apte à les accepter, ou pas.  




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 9 Sep - 20:36

Vos papiers s'il vous plait
Fauve me fit un clin d’œil en passant sa langue sur les lèvres. Elle était vraiment coquine cette demoiselle. Sa remarque ajouta du rire. Elle participa à la séance de rire. Puis elle se racla la gorge comme pour essayer de nous faire revenir au sujet de base. J'eus une petite pensée triste, mais en effet il fallait bien. J'essuyai mes larmes et repris mon sérieux, en affichant un sourire malgré tout.

- Oh super, merci beaucoup ! Je te suis.

Je la suivis jusque dans sa chambre, où je fus invitée à m'assoir sur son lit. Je me sentais un peu gênée encore une fois. Elle n'avait pas besoin de me laisser son lit tout de même !

- Je pouvais m'assoir par terre ! lui dis-je avec amusement. Il ne fallait pas t'embêter.

Cela faisait étrange, cela me donnait l'impression d'être avec une bonne amie, à partager des petits délires, se promener, visiter sa chambre... Néanmoins, la chose avait un côté beaucoup plus professionnel que cela. La preuve en fut lorsque Fauve s'installa au bureau pour m'envoyer un papier. Elle m'indiqua les informations que je pouvais trouver dessus. En ouvrant, je confirmai qu'il y avait le nom d'un monsieur, avec son nom de code etc...

- T'es géniale merci infiniment. Je vois cependant qu'il commence à faire sombre. Si tu le souhaites tu peux continuer la mission à mes côtés, j'en serais ravie. Avoir ton expérience, et même ta compagnie... Après c'est comme tu veux. Je ne te force pas. J'appelle ton contact, et nous pourrons nous rejoindre à son lieu de travail.


Je me disais que cela serait vraiment très sympathique si elle m'accompagnait. Je l'appréciais bien, nous semblions bien nous entendre... La mission allait paraître beaucoup plus lourde à ses côtés. Et puis, avec son aisance, son expérience, elle m'apporterait forcément. J'étais toujours preneuse de prendre exemple sur quelqu'un. Je vérifiai l'heure. Il commençait à faire sombre, mais il était peut-être encore à son travail à ce moment là. Pendant que Fauve réfléchissait, je pris mon portable en main et appeler le numéro. Je n'évoquai pas de détails au téléphone, sait-on jamais... Mais il eut l'air de comprendre que cela était important. Et puis entre agents, nous nous comprenions. Enfin agent... Il avait un nom de code, c'était ce que je supposai.
Comme ça, il était au courant de ma venue, qui m'envoyait etc...
Faire des faux papiers d'identités pour Yume et Ariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 74
Arme de prédilection : Transformation en ''bête'' , combat rapproché
Arme non maitrisée : Toutes les armes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 10 Sep - 9:13

Vos papiers s'il vous plaît

Fauve et Ariel


Finalement Ariel me propose de me joindre à elle, pour la fin de cette mission, même si je pense qu'elle peut y arriver seule. Mais comme je me le suis dis plus tôt, ça ne me dérange pas de la suivre et de l'accompagner. Au même moment, tandis que je réfléchis dans ma tête à comment se passera ce fameux entretien, Ariel s'est tout de suite mis à l'appeler. Elle est si pressée que ça !!! Je pensais qu'elle attendrait qu'on soit rentrée à Chantilly pour le faire. Après son appel, je prend enfin la parole.

Je suis d'accordo ( d'accord en italien ) pour t'accompagner. Je ne pense pas t'être d'une grande aide, mais tu me le propose gentillement donc pourquoi pas venir  

Ce ton n'est pas très expressif je dois l'admettre, mais j'essaye de rester un minimum sérieuse, car j'appréhende cette rencontre. On est là pour les faux papiers d'Ariel, mais rencontrer l'homme qui a fait basculer le court de ma vie, me fout un peu les chocottes. Puis le rencontrer sur le lieux de travail secret de mon père est assez intriguant et flippant à la fois. Pendant que je pensais que mon père préparait des lasagnes faites maison ou un bœuf bourguignon, ou autres spécialités italiennes et françaises dans sa cuisine, mon père tuait des gens quand il n'était pas en cuisine.

Andiamo, ragazza( On y va, fille en italien ) ?

J'attends son accord pour pouvoir partir. Nous descendons les escaliers quand tout le personnel nous attend en bas pour continuer les festivités. Je les calme deux secondes pour calmer le jeu. Nous somme ici pour le travail, nous n'avons pas le temps de nous amuser, même si je préfère de loin m'amuser que travailler. Mais je sais avoir le sens des priorités. Je préviens juste Norbert et Jean de dire à ma famille que je suis passée ici avec Ariel. Le message transmis, je pense que ma mère m’appellera quand le message sera remis. Je leur promet également que la prochaine fois, je viendrai pour faire la fête.

C'est reparti pour Chantilly. Nous faisons le chemin inverse. Je la questionne sur ce que l'agent lui a dit exactement au téléphone.

Que t'as dit exactement le monsieur au téléphone ? Et je viens de penser à un truc ça m'intrigue, comment on tombe amoureux ? C'est quoi tes symptômes ? Puis tes cheveux, c'est quoi ton secret pour qu'ils soient aussi beaux ?   

Ça m'énerve quand je suis comme ça, car quand je suis un peu ( d'accordo beaucoup ) stressée, je ne peux m'empêcher de parler très vite et de ne plus m'arrêter. Le pire, c'est de faire semblant de montrer que je suis assurée et confiante, mais là, c'est absolument pas le cas.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 10 Sep - 10:49

Vos papiers s'il vous plait
A son expression, je compris qu'elle avait été surprise. Probablement que l'enchainement des choses avait été brutal. Je me rendis compte en raccrochant. Je pouvais agir vite quand cela concernait des missions. Ce n'était pas contre elle. D'un certain côté j'avais envie de vite finir ces papiers pour terminer l'autre mission laissée en suspend.
Fauve me répondit qu'elle était d'accord pour m'accompagner. Je décochai un sourire pour montrer mon contentement. Je la remerciai vivement, reconnaissante. Je notai malgré tout une baisse de joie dans ses propos ce qui était surprenant. Jusqu'à présent elle avait été extravagante, enthousiaste. Là, quelque chose clochait.

- Si quelque chose te dérange, n'hésite pas à me le dire ! L'invitai-je à se confier si elle le voulait.

Je ne savais pas exactement de qui il s'agissait, peut-être avait-elle un lien particulier avec le contact. Ou alors c'était la mission qui l’intriguait.
Ainsi, après son feu vert, nous partîmes de nouveau vers Chantilly alors que le soleil déclinait de plus en plus. J'aimais beaucoup le coucher de soleil que je trouvais splendide. Toutes ces couleurs, ce calme, cette ambiance... C'était très agréable. Se poser sur un banc, lire un peu sous le crépuscule. Fauve me sortit de mes pensées en m'interrogeant sur la discussion que j'avais eu avec l'homme.

- En fait, il ne m'a pas dit grand chose. Comme tu as dû entendre, je lui ai exposé rapidement le problème. Il n'a fait que répondre par des "hum... d'accord... entendu... je comprends...". Il est resté très neutre finalement mais semblait réellement savoir de quoi il s'agissait. Il m'a juste demandé à la fin de me présenter en disant "j'ai la requête pour vous". Il a dit qu'il comprendrait que c'était bien moi. Ce soir, il est peut-être un peu tard, je n'ai pas pensé à lui demander si on pouvait passer maintenant, j'étais partie sur demain matin pour ne pas embêter le monde. Selon toi, que devons-nous faire ?

Maintenant que j'y pensais, c'était un peu bête de ma part. J'aurais dû lui demander le moment où je pouvais passer le voir. Cela m'apprendrait pour une prochaine fois. Après tout, l'expérience s’acquiert d'erreurs et de tentatives.

Un peu plus tard, elle me posa des questions assez étonnantes, auxquelles  je ne m'attendais pas.

- Je pense que tomber amoureux est une notion que l'on ne peut pas enfermer entre deux barrières. Je m'explique. C'est une alchimie complexe qui se fait entre deux individus qui est difficile à cerner. Mais ce qui est sûr c'est que cela se traduit par un désir puissant d'être en permanence avec une personne, on pourrait laisser tomber tout pour elle, on pourrait mourir de son absence. Une fusion tellement importante que plus n'a de sens si ce n'est pas cette personne qui est au centre du monde. Après j’imagine que chacun à sa définition, et que chacun ne vit pas l'amour de la même façon. Pour c'est ça en tout cas. Bien sur, je ne suis pas une experte, et je ne le prétendrais jamais !

Je terminai mon monologue en riant. Non bien sur, je n'avais pas cette prétention.

- Mes cheveux et bien... Ma mère avait exactement les mêmes en fait. Enfin dans mes souvenirs de jeunesse. Mon père m'a toujours dit que je lui ressemblais beaucoup... Après, je ne sais pas si on peut les qualifier de beaux, mais ils viennent d'elle, ça c'est sûr !

Je marquai une petite pause pour reprendre mon souffle. Elle semblait très intéressée par ce qui l'entourait.

- Dis-moi... Vu qu'on est dans les questions... ça n'a pas été trop dur de vivre avec un don que tu es la seule à posséder ? Personne ne doit être au courant globalement.
Faire des faux papiers d'identités pour Yume et Ariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 74
Arme de prédilection : Transformation en ''bête'' , combat rapproché
Arme non maitrisée : Toutes les armes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 10 Sep - 11:48

Vos papiers s'il vous plaît

Fauve et Ariel


Ariel voyait un peu ma baisse d'enthousiasme. C'est ça quand on est souvent de bonne humeur 24h/24h. Les gens pensent que vous n'allez plus bene car vous êtes trop sérieux ou un peu dans la lune.

Ne t'en fais pas pour Io ( moi en italien ), quelques souvenirs refont surface c'est tout mais rien de grave

J'essaye de la rassurer autant que j'essaye de le faire pour moi même. Il fallait vraiment que je me ressaisisse. En tous cas elle me rassure sur les propos énoncés par notre agent, enfin plus mon agent HIHI !!!!! J'avoue qu'elle n'a pas spécifié quand est ce qu'il nous était possible de venir le voir. Vu l'heure, j'opterais pour demain. On aura tout le temps de bene dormir ce soir.

A mon avis, il serait mieux d'y aller demain. DE toute façon il nous attends, donc que ce soit se soir ou demain, il sait que nous devons venir. Tout le monde pourra bene se reposer comme ça hihi !!!!

Puis viens les sujets hors missions : PRIMO : L'amour : alors c'est ça l'amour. C'est bizarre. Je n'ai jamais ressenti cela pour personne, à part pour les gens de ma famille. Mais c'est pas le même amour ça. Et encore heureux. Ce serait bizarre de tomber amoureux de son père, de son grand-père, ou pire de sa sœur. Berk !!!! J'en ai des frissons de dégoûts. DEUZIO : ses cheveux : elle les tient de sa mère. Je comprend, je suis le portrait craché de mon grand père, mais en version fille. Quant à ma sœur, c'est pareil. Elle est le portrait craché de ma grand mère. Nous avons toute les deux héritées de nos grand parents. Une bête et une belle 2.0 !!!!  

Puis comme je pouvais m'en douter, à mon tour de me dévoiler. Ça marche dans les deux sens et c'est logique.

Allora !!! ( alors en italien ) Non !!!! Ça n'a pas été difficile car mon grand-père possédait également ce don. Puis je ne le cachais pas aux autres car je ne restais que dans les bois avec ma famille. Ma forme animale n'a jamais été cachée. Au contraire, on m'a même forcer à la montrer quand j'étais au cirque. Enfin c'est pas très joyeux comme histoire, quindi ( donc en italien ) je vais éviter d'en parler pour pas gâcher l'ambiance. Quand j'étais en Italie, je la cachais mais, pas tant que ça. Les gens à moitié bourré dans un bar, on peut leur faire avaler n'importe quoi. C'est plus ici, qu'il faut que je fasse attention





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 419
Arme de prédilection : Revolver, dague
Arme non maitrisée : Arbalète, épée
Equipement : potion x2
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 10 Sep - 12:37

Vos papiers s'il vous plait
Ma collègue tenta de me rassurer en m'expliquant que ce n'était rien de grave, seulement quelques souvenirs. J'espérais que c'était vrai. Dans tous les cas, je n’insistais pas, elle était libre de ne pas vouloir en divulguer plus. Néanmoins, je comptais faire attention à comment elle se portait. Certains souvenirs pouvaient rouvrir des plaies. Elle repartit avec plein d'enthousiasme. Elle n'était pas obligée de se forcer pourtant, elle avait le droit d'être triste aussi, de penser à des choses négatives. La jolie blonde me proposa de nous reposer tranquillement ce soir pour aller le voir le lendemain, à tête posée. Mon corps me soufflait qu'il serait ravi de passer une bonne nuit.

- Faisons comme ça alors, ça me va tout à fait ! ça fait longtemps que je n'ai pas eu de nuit complète.

Fauve m'écouta attentivement avant de se dévoiler à son tour. Ainsi elle n'avait jamais caché sa forme animale. Et elle avait même été dans un cirque. Cette vision me donna des frissons. Avait-elle été maltraitée durant cette période ? Finalement, elle n'avait pas eu l'air de grandir comme les autres vu qu'elle était restée essentiellement avec sa famille. Avait-elle été à l'(école comme tous les enfants ? Je l'imaginais toute petite sous forme de lion. Elle devait vraiment être ultra mignonne. Élever un enfant mi félin mi humain, cela devait être formidable et vraiment unique. Je n'ajoutai rien au sujet lorsqu'elle me dit qu'elle allait éviter d'en parler. Il y avait forcément des points noirs à une vie comme la sienne, cela devait être douloureux. Inutile de la blesser en en reparlant.
Cela faisait déjà un certain temps que nous marchions, probablement que la boutique n'était plus très loin. Heureusement qu'elle m'avait accompagné, je me serais perdue sans aucun doute. Je me demandais comment la suite allait se dérouler.
Faire des faux papiers d'identités pour Yume et Ariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

[MISSION]Vos papiers s'il-vous-plait [La Bête et Sirène]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MISSION] L'addition s'il vous plait!
» Un moment s'il vous plait
» Une tarte, s'il vous plait ! [Yahto] [TERMINÉ]
» Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]
» De l'eau s' il vous plaît [ft Patte D'écume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Missions & events :: Missions-