Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Là où y a du feu, risque de se brûler il y a

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 8
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 23 Déc - 6:12

Le Dragon, à votre service



Unknown feat [Aoshiki]

Nom d'agent : Le Dragon

Nom & prénom : Alastair MacCionath

Surnom : Alas pour les intimes, c’est-à-dire presque personne.

Âge : 935 ans, mais il a l’apparence d’un jeune homme de 19 ans.

Nationalité : Il a vu le jour au Pays des Galles.

Orientation sexuelle : Ugh. Doit-il vraiment faire un choix? (Pansexuel.)

Phobies & complexes : Il a un peu de mal à se retrouver dans l’époque actuelle. Son époque dite ‘‘brutale et ignorante’’ lui manque. Il craint de ne pas pouvoir trouver sa place dans un monde qui ignore son existence. Et les cellulaires lui font peur. Pis, hum, il a peur du feu…

Autre : Il aime beaucoup manger du pain, peu importe la sorte, sauf le pain aux raisins. Beurk, des raisins.


Silencieux et souvent perdu dans ses pensées, Alastair dégage une aura de nostalgie qui attire les regards. Les gens osent rarement l’approcher, mais quand ils le font, ils trouvent une personne curieuse et qui s’exprime sans ménagements, pour tout dire, tact et diplomatie ne sont pas au nombre de ses qualités. Il lui arrive de prendre ce qu'on lui dit au pied de la lettre, aussi se révèle-t-il parfois crédule. Suite à son passé, Alas a développé de l’alexithymie : il est incapable d’identifier, différencier et exprimer ses émotions, ou parfois celles d'autrui. Cela fait de lui une personne  imprévisible et dont les actions peuvent parfois  frôler le comportement psychopathe. Il lui faudra beaucoup de temps et la présence d’une personne affectueuse pour le ramener à ses sens.

Caractère


Attaque : 56
Esquive :63
Magie :40

Armes de prédilection : Arc et flèches, magie du feu (pas du tout contrôlée présentement, mais à venir quand sa peur sera surmontée).
Armes non maîtrisées : Armes lourdes, corps à corps, armes actuelles.

Spécialisation : Soutien de classe 5.
Alastair n’a jamais eu une force brute et même s’il se débrouille avec les épées, ce n’est pas son arme de prédilection. De même, le combat rapproché le met en désavantage lorsqu’il s’agit d’attaquer. Cependant, il est très rapide et agile alors il évite facilement les coups. Il est bon avec un arc et rate rarement sa cible, mais il répugne à utiliser des armes à feu. Pour ce qui est du pouvoir propre à sa race, il ne le contrôle pas du tout pour le moment, car il a peur du feu, mais le potentiel est là et il est question qu’il surmonte sa crainte pour le maîtriser de nouveau. Aussi, il ne peut utiliser son pouvoir que sous sa véritable forme, et ça risque de prendre du temps avant qu’il le domine, car il faudra qu’il réapprenne les bases. Sinon, le sortilège que Myrddin lui a donné aidait seulement à atténuer la douleur de la transformation et il s’est estompé avec le temps. Alastair peut donc toujours changer de forme, mais la métamorphose est affreusement douloureuse et peut prendre entre cinq et dix minutes pendant lesquelles il ne peut rien faire. Ses écailles sont très résistantes et, bien évidemment, le feu ne peut le blesser, mais les membranes de ses ailes sont plus fragiles et constituent le point faible de son corps de dragon. Il faut savoir qu’après chaque métamorphose, il finit lessivé et pratiquement en état KO. Un lieu propice à un bon dodo est donc à prévoir pour après un combat.

Capacités


De taille moyenne et plutôt mince, Alas pourrait facilement se fondre dans la masse s’il n’arrêtait pas de trébucher sur les craques de trottoir parce qu’il regarde constamment le ciel au lieu de voir où il va. Il a des cheveux couleur acajou dont les mèches tombent sur son front, lui barrant de temps en temps la vue. Il a d’ailleurs un regard magnifique, des iris vert anis qui semblent décrypter votre esprit. C’est un regard vif et intelligent, une véritable fenêtre de l’âme, car toutes ses émotions s’y reflètent. Et quand ses yeux pétillent d’amusement, bien souvent il y a un sourire en coin et une fossette qui l’accompagnent. Cependant, quand la colère s’empare de lui, ses traits deviennent partiellement ceux du dragon : pupilles verticales, regard dangereux, sa peau se couvre d’écailles rubis et l’extrémité de ses doigts deviennent des griffes acérées. Alastair est encore capable de prendre sa forme de dragon, mais n’y a recours que très rarement, car la métamorphose est atrocement douloureuse. Peut-être avec du temps, la douleur s’estompera un peu, ce qu’il souhaite vivement, car il rêve de faire des longs vols nocturnes. En tant que dragon, il est de couleur rubis avec des fortes ailes et un corps long et fluide de la taille d’une girafe. Il se caractérise plus pour sa rapidité que par sa force brute.  

apparence



L’homme est une drôle de créature.  Pas particulière intelligente, ni spécialement forte. Ils sont plutôt faibles et de mentalité fragile. Et malgré cela, ils se croient supérieurs en tout. Peut-être est-ce pour cela qu’ils sont capables de détruire plus fort qu’eux. Sinon, comment seraient-ils arrivés à mettre en miettes l’essence même d’un dragon? Bah, faut dire qu’ils sont plutôt bons manipulateurs, les hommes, ainsi qu’opportunistes. Ah, les hommes… Ils déclenchent des catastrophes dont ils ne peuvent se sauver par la suite. Une preuve? Ce cas où un jeune dragon a réduit en cendres un village entier après que les hommes l’aient fait craindre sa propre nature. Comment s’était-ce passé déjà? …Ah, oui, voici comme ça s’est passé, l’histoire d’Alastair MacCionath…

Castell Cynffig, County Borough
Cymru ( actuel Pays des Galles), an 1080 ap. J.-C.


Le château était en effervescence, les gens se bousculaient, certains effrayés et d’autres excités. Leur seigneur avait ramené il y a quelques mois un drôle d’œuf, qui aurait pu contenir un chiot tant il était grand, et il venait d’éclore, révélant la créature qui assurerait leur victoire contre les ennemis.

- Voici Alastair, celui qui protègera les hommes de Castell Cynffig! tonna le sieur devant ses guerriers.

Les regards se concentraient sur la petite créature qu’il tenait dans ses bras : un petit dragon rubis. De la taille d’un chat adulte, couvert d’écailles brillantes, et avec une paire d’ailes dans son dos, il fixait l’assemblée avec ses yeux vert anis aux pupilles verticales. Certains firent le signe de protection contre le Malin tandis que d’autres murmuraient d’émerveillement. Le silence se fit cependant quand le mage du compté entra, le regard fixé sur le dragonnet.

- Mon fidèle Myrddin se chargera de l’éducation de la créature alors soyez sans crainte, il sera une arme fatale uniquement contre l’adversaire.

Le mage se saisit du petit reptile ailé tandis que le seigneur continuait son discours. La boisson et la nourriture commençaient à être distribuées et Myrddin s’éclipsa avec Alastair dans ses quartiers pour commencer l’éducation du petit. Quelques mois après sa naissance, le mage mit un enchantement sur le dragon qui lui permettrait de prendre forme humaine afin de moins attirer l’attention. Ce fut l’erreur qui déclencha la catastrophe. Il ne fallait pas changer la nature que le destin donnait aux choses au risque de les dénaturaliser.

En effet, ressemblant à un humain normal, mais plus résistant aux coups et avec une affinité avec le feu, Alastair avait développé au fil des ans des besoins affectifs humains : il désirait avoir des amis, tomber amoureux et fonder une famille, être apprécié par la communauté de Castell Cynffig et devenir un grand guerrier comme le seigneur qui l’avait recueilli. Pour son bonheur, les gens s’étaient habitués à son apparence humaine et la crainte avait fait place à une attitude plus amicale à son égard. Il avait été invité à s’entrainer avec les jeunes aspirants chevaliers tout en suivant, caché aux yeux des gens, un entrainement avec Myrddin sous sa véritable forme afin de contrôler son pouvoir sur le feu. Le jeune homme qu’il devenait abhorrait de plus en plus ces cours avec le mage, souhaitant chaque jour un peu plus d’être un homme ordinaire. Sauf que la réalité le rattrapait toujours.
Son essence qu’il essayait de supprimer fit éruption un soir au milieu d’une taverne. Il était sorti avec des amis pour fêter leur adoubement de chevaliers. Il venait d’avoir dix-neuf ans. Tout semblait parti pour une nuit d’amusement quand la cloche annonçant une attaque tonna dans la noirceur. Un homme entra en criant :

- On nous attaque! Vite, aux ar…

Un coup d’épée vint couper court à son appel et la panique s’empara de clientèle de l’établissement alors que des guerriers ennemis entraient en hurlant. Alastair se saisi de ses armes et entama le combat avec ses compagnons. Quand ils sortirent de la taverne, ce fut pour contempler un carnage en cours. Ils avaient été pris par surprise et leur armée peinait à contenir l’attaque. Les villageois se faisaient tuer sans merci dans un orchestre sinistre composé des cliquetis des armes et des cris de douleur.

- Alastair! hurla Myrddin entre les combattants. Fais ce pourquoi tu as été entrainé!

Le jeune dragon regarda son mentor avec hésitation. S’il se transformait, il pourrait les sauver, mais les gens se rappelleraient sa véritable existence et, effrayés, le mettraient de nouveau de côté comme quand il était enfant.

- Non! Je peux y arriver sous cette forme!

Et il se lança dans la bataille avec détermination. Il avait enfin sa place parmi les autres habitants de Castell Cynffig, hors de question d’y renoncer! Son seigneur avait même fini par le considérer comme l’un de ses fils. Soudain inquiet pour celui qu’il considérait son père, il se fraya un chemin à sa recherche. Quand il le repéra enfin, ce fut pour assister à son assassinat. Quand l’ennemi retira son épée du corps et que ce dernier tomba lourdement, les émotions se déchainèrent en lui. Il poussa un cri qui se transforma en rugissement en même temps que son corps humain cédait place à sa forme de dragon.

La métamorphose normalement douloureuse ne lui fit rien sous l’emprise de la rage qu’il ressentait. Il battit des ailes et s’éleva dans les airs sous les yeux épouvantés des combattants. Il émit un puissant rugissement avant de déverser un torrent de flammes sur l’homme qui avait tué son seigneur.
Terrorisés, les soldats adverses commencèrent à prendre la fuite, mais ils n’allèrent pas très loin. Alastair les poursuivit et leur fit subir le même traitement qu’à leur camarade. Des hurlements s’échappaient des hommes qui couraient en feu tandis que le dragon continuait à cracher sa rage sous forme de flammes dévastatrices. Après un moment qui sembla une éternité, la créature ailée se posa et, sous un rugissement de douleur reprit peu à peu sa forme humaine. Alas tomba à genoux, nu, le corps endolori et avec une douleur qui lui fit croire que son cœur allait exploser. L’odeur de chair brûlée lui leva le cœur, mais il contint la nausée. Les gens criaient en panique autour de lui. Il leva la tête, croyant qu’il restait encore des ennemis à combattre, mais les habitants le regardaient. Il fallut un moment à son cerveau pour comprendre que ce qui les bouleversait tant, c’était sa personne. Il ne put pas penser à quoique ce soit d’autre, la fatigue lui faisant perdre connaissance.

Lorsque Alastair se réveilla, deux jours plus tard, il était dans les quartiers de Myrddin comme lors de son enfance. Ce dernier le regardait avec mécontentement.

- Tu aurais pu sauver nombre de vies ainsi que celle de ton seigneur si tu t’étais transformé dès le début comme je te l’avais dit!
- Je ne voulais pas les effrayer… ils m’ont finalement accepté, Myrddin! Je suis enfin un habitant de Castell Cynffig
, se défendit le jeune dragon dans un filet de voix.

Le mage ricana sarcastiquement. Il avait les yeux rougis par la fatigue, les traits tirés et semblait plus vieux même si Alas n’aurait pas su lui donner d’âge.

- Tu n’es pas humain, Alastair, mais un dragon. Tu as été amené ici pour protéger le peuple et tu as failli à ta tâche d’arme et bouclier. Tu ne seras jamais un membre de Castell Cynffig! Plus vite tu le comprendras, plus vite tu te déferas de tes rêves pitoyables de ressembler à un humain.

Myrddin se leva après ces dures paroles et sortit de la chambre. Amer, le jeune dragon s’habilla et sortit. Le regard de chaque personne qu’il croisa le désemparait peu à peu. Lorsqu’il arriva au hall du château et rejoignit ses compagnons, ces derniers lui lancèrent un regard méfiant et haineux. Prenant son courage à deux mains, il leur demande s’il pouvait se joindre à eux pour aider à réparer les dégâts de la bataille. L’un des jeunes hommes étouffa un rire sardonique.

- Mon père m’avait prévenu qu’avoir un démon comme toi n’augurerait rien de bon, cracha-t-il. Tu as réduit plus de la moitié du village en cendres! Pourquoi est-ce que tu ne reconstruis pas tout seul?
- Tu as aussi brûlé les corps de plusieurs des nôtres qui étaient tombés au combat! On ne pourra pas leur donner de funérailles dignes de ce nom par ta faute! Tu les as carbonisés comme s’ils étaient des ennemis, tu n’as pas honte?
lança un autre avec colère.


Stupéfait par autant de rancœur, Alastair fit un pas vers l’arrière, incertain quant à ce qu’il pouvait dire pour les apaiser. Il chuchota une excuse et sortit en direction du village. Il pourrait aider à la reconstruction, mais aussitôt que les villageois le virent, une vague de mécontentement et de frayeur d’éleva. Les gens commencèrent à lui hurler de partir, à l’accuser d’avoir brûlé leurs maisons ou de leur avoir enlevé le corps d’un disparu pour des funérailles. Certains le traitaient de démon, d’autres l’insultaient et soudain quelqu’un lui lança une pierre qui l’atteignit au front. Du sang brouilla sa vue et un tourbillon d’émotions violentes s’éleva en lui. Apeuré, bouleversé, de voir son univers tomber en morceaux, il commença à perdre le contrôle et il cria de douleur alors que ses doigts devenaient des griffes et que ses bras se couvraient d’écailles rubis. Les torches posées ici et là flambèrent et la panique gagna les gens. Quelque cria :

- Tuez le monstre avant qu’il ne nous tue!

Incapable de croire ce qui se passait, de voir que ces gens qu’il avait aimé le haïssaient, sa métamorphose s’enclencha. Les villageois commencèrent à lui lancer des pierres et à lui lancer des flèches, ajoutant à la douleur de sa transformation. Alastair voulu leur crier d’arrêter, mais ce fut un rugissement qui s’échappa et le feu ragea au compas du tumulte intérieur qu’il vivait. Douleur, tristesse, incrédulité et désespoir l’empêchèrent de contrôler les flammes qui se propagèrent avec violence partout dans le village, détruisant tout sur leur passage.  Au milieu de tout ça, Alastair ne savait plus où donner de la tête, pour la première fois de sa vie, craignant les flammes que normalement il aimait tant.  La vision brouillée, il vit Myrddin s’avancer et l’attaquer avec sa magie. Il reçut l’énergie de plein fouet, le déstabilisant. Alors qu’une autre attaque arrivait, il tenta de se protéger, et cracha du feu sur la mage. Terrorisé par ce qu’il venait de faire, la silhouette brûlant sous ses yeux, Alastair prit son envol et fuit le village en flammes.

Il ne sut pas pendant combien de temps il vola, mais il finit par s’échouer dans une clairière et reprit forme humaine avec souffrance. Il était couvert de sang, blessé grièvement à de multiples endroits et des flèches étaient encore fichées dans sa chair. Il allait mourir et c’était tant mieux ainsi après les crimes qu’il avait commis. Il avait tué tout le monde. Il avait détruit Castell Cynffig. Il n’avait pas réussi à sauver son seigneur. Il était un monstre. Et son élément… c’était une malédiction! Au souvenir des flammes autour de lui et de leur chaleur, la peur s’empara de lui. Plus jamais il ne voulait avoir affaire au feu! Il ne ferait que détruire! Non plus jamais…
Exténué, Alastair ferma les yeux et sombra dans le sommeil, croyant ne plus jamais se réveiller. Ce qu’il ne sut pas, c’est que des fées l’avaient observé et, chagrinées par ce qu’elles avaient ressenti en lui, l’avaient guéri et l’avaient plongé dans un profond sommeil avant de le cacher dans une grotte. Elles espéraient qu’il réussirait à apaiser la douleur de son âme après un long repos, il se réveillerait quand il serait prêt à vivre de nouveau.

An 2015
Parc de Golf quelque part en Europe


Et ce fut ainsi que les années s’écoulèrent, les siècles finirent par passer.  L’environnement changea et la forêt devint un parc de golf au XXIe siècle. Quelqu’un frappa trop fort la balle et celle-ci alla se perdre dans une grotte non loin du circuit. Elle cogna la tête d’un jeune homme endormi qui se réveilla en sursaut. Désorienté, il se leva, se défit des plantes qui avaient poussé sur lui et sortit de la grotte. La jeune femme qui était allé chercher sa balle eut un hoquet de surprise en voyant un beau jeune homme nu sortir avec sa balle à la main.

- Excusez-moi, qui êtes-vous? rougit-elle.
- Je suis le dragon Alastair. Où suis-je?

La surprise qu’Alastair causa aux responsables du parc de golf fut grande et la nouvelle qu’il y avait un fou qui se prenait pour dragon arrivèrent aux oreilles du Grand Méchant Loup qui envoya l’un de ses agent voir de quoi il en tournait. C’est de cette manière qu’Alastair fut recruté sans trop comprendre qu’est-ce qu’il lui était arrivé. Il gardait à peine souvenir de son passé, craignait le feu et arrivait difficilement à prendre sa forme de Dragon, mais le GML lui promis de l’aider à surmonter cela et il accepta.

Histoire


Prénom / Surnom : Susana

Age : 20 ans.

Comment as-tu connu le forum ? Obéron m’a attiré du côté sombre de la force avec des biscuits. *munch munch munch*
Fréquence de connexion : Je passe presque tous les soirs et je poste 2-3 fois par semaine, tout dépendant de l’inspiration que j’ai.

Code du règlement : Bouclette s'empare du code ee

Derrière l'écran


Dernière édition par Le Dragon le Jeu 24 Déc - 8:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mer 23 Déc - 10:32
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 58
Arme de prédilection : Epée longue / Combat à main nue
Arme non maitrisée : Arbalète / Dague
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 23 Déc - 12:06
xD tiens, toi aussi tu galères a controler une forme? applaudissement on va bien s'entendre, bienvenuuuuue! dance2



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mer 23 Déc - 12:11
Zomg
Cette histoire
Ce perso
JE VEUX UN RP AVEC TOI, JEUNE REPTILE 83

Bienvenue ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2094
Arme de prédilection : Combat à mains nues
Arme non maitrisée : Armes à feu / Armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Modérateur
Modérateur
Mer 23 Déc - 13:07
Bienvenue petit dragon o/





Merci les gens 83:
 

Ce que ma connerie peut faire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mer 23 Déc - 13:46
Bienvenue o/

Superbe fiche, j'ai adoré tout particulièrement l'histoire ^^
Tu as juste oublié de mentionner la spécialisation de ton personnage sinon à part ça, c'est ok pour moi o/

PS : Pour info, l'image est de l'artiste Aoshiki ;)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 481
Arme de prédilection : Magie noire de l’Eau /Combat au corps à corps et à l'arme blanche
Arme non maitrisée : Armes à feu / Magie de Foudre
Modérateur
Modérateur
Mer 23 Déc - 18:33
Salut Su!

Je pense qu'on en a suffisamment parlé, as-tu vraiment besoin de mon avis ? :) c'est bon pour moi aussi o/

Bienvenue collègue! :3



Oberon's theme~ Heavens Divide




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leygion92.tumblr.com/
avatar
Messages : 8
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 24 Déc - 8:08
Woah, merci pour l'accueil! :3 J'ai tellement hâte de tous vous croiser en Rp! Et je suis prête à m'y mettre alors s'il y en a qui sont intéressés: Mp me! :D

Boucle d'Or: Et voilà, changements faits! Je suis bien contente que l'histoire t'aie plu. :)

Obéron: Haha, merci collègue! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 24 Déc - 9:37
Félicitations, tu es validée ! N'hésite pas à demander un RP [ici] si tu recherches des compagnons. Rendez-vous [ici] pour ta fiche de liens, [ici] pour demander un logement et [] pour ton journal, si tu désires en faire un.

Bonne continuation sur Agence Cooki !
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

Là où y a du feu, risque de se brûler il y a

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BISOU X GRIFFON/CANICHE FOURRIERE 62 RISQUE EUTHA
» Hannah:Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. (terminer)
» Ce qu'on risque, révèle ce qu'on vaut. [Livre II - Terminé]
» On risque de pleurer un peu si l'on s'est laissé apprivoiser... - Marianne Ward
» Bart - Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Hors RP :: Bureau de Mère-Grand :: Agents :: Agents validés-