Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't eat my house! ♥ [Pv La Chapelier Fou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 29 Aoû - 15:21
Musique d'ambiance ♥ :
 

Je déballai ma dernière sucette alors que j’arrivai à ma maison. Je déposai mon sac de course sur la table en sucre d’orge et montai me rafraîchir un peu. Il faut dire qu’il faisait chaud dehors et marcher pendant plus d’une heure sous cette chaleur, ça m’avait mise K.O. Je pris une rapide douche froide avant de retourner dans la cuisine. Je n’étais pas allée jusqu’à Chantilly pour rien, je m’étais réveillée avec une énorme envie de gâteaux, un peu comme tout les jours en réalité mais cette fois, c’était légèrement différent. J’avais eu une grosse journée de boulot hier, GML m’avait demandé de préparer pas mal de potions spéciales. Les préparer m’avait prit tout la journée puis j’avais dû me rendre au QG de l’Organisation pour apporter la commande. Je n’avais donc pas eu le temps de préparer mon déjeuner et je m’étais réveillée avec une faim de loup. Comble de la matinée, je n’avais plus de quoi cuisiner. Plus d’œufs, plus de lait et plus de sucre ! J’avais donc dû me rendre en ville pour faire quelques achats.

Il me restait une dernière chose à faire avant de préparer mes pâtisseries. Je descendais dans la cave de ma petite maison, j’y avais installé une très jolie pièce de loisirs lumineuse et accueillante. J’observai un peu la pièce, des divans confortables, une musique d’ambiance, un petit frigo à boissons et un bar où étaient proposées des sucreries dans de grands bocaux ronds. Au fond de la pièce, il y avait un coin lecture avec deux bibliothèques et des poufs. Je m’approchai d’une des bibliothèques en prenant une sucette dans un des bocaux, je me mis sur la pointe de pied et tirai d’un coup sec sur le livre le plus à gauche. Il y eu un déclic et je poussai sur le meuble et il s’ouvrit comme une porte. Je pénétrai dans mon petit labo mal éclairé en déballant ma sucette pour la mettre dans ma bouche. Les murs étaient cachés par des armoires pleines de pots et autres bocaux. C’était ici que j’avais placé tout les ingrédients trouvés dans les cartons de mon grenier, il y en avait énormément et je pouvais faire toutes les potions possibles grâce à eux. Mais ce n’était pas les potions qui m’amenaient ici, aujourd’hui. Comme je l’avais déjà dit, il faisait très chaud ce jour-là et une partie de ma maison était faite en chocolat, j’utilisais donc un sort pour l’empêcher de fondre mais il m’arrivait d’oublier les sorts que je n’utilisai pas souvent. Je me dirigeais vers le grimoire de magie et l’ouvris à la page 589 : « Sort de protection ». C’était exactement ce qu’il me fallait, je mémorisai rapidement la formule et sortis du laboratoire, aussi vite que j’y étais entrée.

Je sortis de ma maison et ouvris la barrière en biscuit pour faire face à l’entièreté de la chaumière. Je fermai les yeux et levai les bras, paumes dirigées vers la demeure. Je dis d’une voix forte et claire les mots latins de la formule et une lumière engloba la maison en l’espace de quelques secondes puis disparut. Un sourire satisfait se dessina sur mes lèvres et je retournai à l’intérieur. Un petit coup d’œil à mon horloge en réglisse m’indiqua qu’il était presque 10h. Je sentis mon ventre réclamer son déjeuner et me dépêchai d’enfiler mon tablier rose et d’attacher mes cheveux en queue haute pour commencer à cuisiner. J’avais décidé de préparer des petits cupcakes aux fraises, aux framboises et au chocolat. Je mis donc les mains à la pâte et une demi-heure plus tard, ils étaient dans le four.

J’étais contente de mon travail et je me réjouis qu’ils soient enfin prêts à être dégusté. Je tournai soudain la tête, j’avais senti qu’il y avait quelque chose dehors, ou plutôt quelqu’un.

Je quittai ma cuisine en trombe et me dirigeai vers ma porte d’entrée. Je jurai que si c’était encore un sale gosse qui touchait à ma… J’ouvris ma porte et sortis dans mon jardin. Ah non, ce n’était pas un gamin. C’était un adulte, plutôt grand et assez mince. Je n’arrivai pas à deviner si c’était une femme ou un homme. Il ou elle avait les cheveux courts de couleur argenté et ses yeux (celui que je pouvais voir en tout cas) étaient rouges. Il ou elle leva la tête vers moi et suspendit son geste. Cette personne était sur le point de goûter à MA maison, à MA propriété !! Je m’approchai de la personne d’un pas décidé, les sourcils froncés.

-Je vous interdis de goûter à ma maison !!

J’exagérai peut-être un peu mais je ne supportai pas qu’on essaye de manger ma maison que j’avais faite avec tellement d’amour et de magie. J’essayai de reprendre mon sang froid en respirant calmement, sans pour autant quitter le ou la gourmand(e) des yeux.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Sam 29 Aoû - 20:18
Je marchais depuis un peu plus de deux heures... J'étais si fatiguée et affamée... Si j'avais su je n'aurais jamais écouter les conseils de Tonnerre.

-Je t'avais dit de prendre à droite ! Rugis tonnerre !
-Non tu avais dit à gauche ! Rétorquais-je avec le peu d'énergie qu'il me restait.
-Zéréa a raison Tonnerre , tu avais dit à droite, intervint Plume.

Tout ce que je voulais c'était trouvé un endroit tranquille pour m'amuser avec mes amis... Maintenant je me retrouve à... eh... ben je ne sais pas trop en fait. Je suis quelques part perdu dans les bois.

-Allez ! Courage Zéréa ! N'oublie pas : Toujours garder le sourire et amuse-toi ! Sorti Plume.

J'esquiva un bref sourire avant de souffler un long soupir pour sortir toute les ondes négatifs de mon corps. Maintenant , je dois trouver un endroit où me reposer et manger. Je me remit à marcher le sourire jusqu'aux oreilles. Je grimpais sur les arbres jouant à Tarzan et allant dire bonjour aux oiseaux sur les branches. Je m'amusais tellement que je n'avais même pas remarquer que je rigolais toute seule... Soudain une douce odeur sucré me parvint aux narines... Si doux... Ca à l'air délicieux... Mais qu'est ce que c'est ? Je commenca à marcher lentement afin de déterminer d'où la merveilleuse fragrance provenait. Mes pieds se mirent à marcher tout seul au fur et à mesure que j'approchais de mon but. Puis en poussant quelques branches et buissons sur mon chemin, je tomba sur une délicieuse clairière. Délicieuse au sens propre comme au figuré. La batise était fait de confiserie ! De la cheminé à l'herbe tout avait l'air si bon. Comme un enfant surveillé et sur le point de voler dans la boîte à biscuit, je m'approcha furtivement de la maison donc les diverses sucreries semblaient m'appeler. Je posa ma main sur la barrière qui avait l'air d'être du biscuit. Un regard à droite, un regard à gauche... Rien , ni personne. Alors je m'accroupi et goûta du bout de la langue la barrière. Ma bouche était remplis d'en goût exquis et si doux. Mon coeur commença à battre plus vite et je passa la barrière pour goûter le mur qui avait l'air si bon. Je cru entendre un bruit me cela ne m'arrêta pas. J'ouvris grand ma bouche et planta mes dents dans le mur qui était d'un goût si sucré ! DE-LI-CI-EUX !!

-Zéréa, je crois qu'il y a quelqu'un pas loin, sortit soudainement Speed. Je sens quelqu'un.
-Encore une petite bouchée, ou deux ...

Soudain

-Je vous interdis de goûter à ma maison !!

Je me tourna lentement et devant moi apparu une très belle jeune fille avec des longs cheveux bleu dégradés rose. Elle serait encor plus jolie sur ses sourcis n'étaient pas froncés et qu'elle n'avait pas c'est air menaçant...

-Dis quelque choses, murmura Plume.
-Je sais ! dis-je à voix basse pour essayer que la demoiselle devant moi n'entende rien. Eh... Bonjour... Je suis affamé et vous êtes ??

J'entendis Plume soupiré tandis que pour je ne sais quelles raisons, Speed et Tonnerre étaient mort de rire. Qu'est ce que j'ai dit de drôle ? La jeune fille me regardait toujours d'un regard meurtrier... Mais qu'est ce qu'elle me veut ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 29 Aoû - 22:46
Je tournai la tête vers ma barrière de biscuit ! Il manquait un morceau ! Il ou elle avait osé goûter à ma barrière ! Je tournai de nouveau la tête vers le fautif, mon mur ! Il y a des marques de dents dans mon mur ! Il fallait que je me calme, que je respire un peu sinon, j’allais commettre un meurtre et le regretter toute ma vie. J’observai la personne en face de moi quand elle murmura quelque chose que je ne compris pas. Mais qu’est-ce que c’est que ce zouf ? Elle parlait toute seule ou je rêvai ? Elle s’adressa ensuite à moi en se présentant.

-Eh... Bonjour... Je suis affamé et vous êtes ??

Pardon ? Elle osait me demander qui j’étais ? Respire, Meagan, respire. Je me massai les temps un court instant en fermant les yeux avant de les rouvrir et de lancer un regard meurtrier au gourmand. Je jetai un coup d’œil à mon mur en me désolant. Mon mur… Mon beau mur… La personne en face de moi était peut-être complètement dérangée mais le fait est qu’elle avait goûté à ma belle demeure. Ce n’était plus arrivé depuis si longtemps que j’avais pensé que ça n’arriverait plus jamais. Je m’étais trompée, à mon plus grand regret pour mes nerfs.

- Ecoutez, « Affamé », tout ce que vous avez besoin de savoir sur moi est que je suis la propriétaire de cette maison dans laquelle vous avez mordu ! Je devrais vous lancer un sort pour me venger de l’affront que vous m’avez fait ! Mais je vais vous laisser une chance : celle de vous en aller et de ne jamais revenir !!

Je crois qu’Affamé (quel drôle de nom !) avait compris le message et il se dirigea vers la barrière et s’en alla. Je restai quelques secondes sans bouger, les yeux fixés sur le dos d’Affamé. S’il (ou elle) avait fait ça, c’était peut-être pour une bonne raison ! Je lançai distraitement un sort de réparation vers le mur et la barrière. Je regrettai de m’être comportée ainsi, ce n’était pas très sympa de ma part, j’essayai de me dire qu’il n’avait pas fait ça pour mal faire et je finis par en être sûre. Je m’élançai (en marchant évidemment) pour le rattraper. Je finis par arriver à sa hauteur et lui attraper le bras. Il (ou elle) ne s’était pas fort éloigné et je n’eu pas trop de mal à le rattraper. Il se tourna vers moi et je le regardai dans les yeux. Respire, Meagan, ne perds pas ton sang froid.

- Excusez-moi… C’est que… ma maison est très importante à mes yeux mais je n’aurais pas du m’énerver pour autant… Que diriez-vous de prendre le déjeuner avec moi ? Je viens de faire une fournée de gâteaux !

J’espérai sincèrement qu’il ou elle allait me pardonner, je tiens beaucoup trop à ma maison et mes réactions sont parfois un peu trop… exagérées.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 30 Aoû - 13:08
- Excusez-moi… C’est que… ma maison est très importante à mes yeux mais je n’aurais pas du m’énerver pour autant… Que diriez-vous de prendre le déjeuner avec moi ? Je viens de faire une fournée de gâteaux !

Gâteaux ? J'avais toujours aussi faim... Surtout les quelques petites bouchées de sa maison m'on ouvert l'appétit ! Peut-être qu'elle est moins méchante que je crois... Quand elle s'est énervée elle avait l'air si hystérique ! Aussi folle qu'une sorcière ! Mais que faire ? J'ai vraiment envie de manger des gâteaux... Qu'est ce que je pouvais savoir que cette énorme montagne de sucre était sa maison... Moi j'ai rien fais de mal, mais bizarrement je m'en veut qu'en même un peu... Je regardais la jeune femme dans les yeux.

-Excusez-moi un moment, fis-je avant de me retourner et de m'accroupir soudainement sur le sol dont le gazon était des friandises. Plume, Tonnerre, Speed ? Vous êtes là ? Qu'est ce que je devrais faire ?
-Je crois que si on suit les bonnes manières ,tu devrais t'excuser pour avoir goûter sa maison, fit Plume, la plus réfléchie de nous quatres .(moi et mes trois amis bien sûre )
-En plus tu pourrais faire connaissance tu ne crois pas ? sorti Tonnerre. Si ça se trouve vous allez bien vous entendre...
-Ou alors elle est quelqu'un d'horrible qui mange les petis-enfants !! Paniqua Speed !

Je tourna vite la tête pour voir que la personne aux magnifiques cheveux me regardait toujours. Je détourna le regard pour vite terminer les concertations avec mes amis.

-Je crois que je vais quand même y aller... Et puis je ne crois pas qu'une personne dont la maison est en sucre est vraiment dangereux ? non ? Ou peut-être... Hen... et puis zut ! Ca peut etre marrant !! Elle a peut-être du thé ?

Je me remis doucement sur mes pieds et fis face à la demoiselle. Je l'observa de bas en haut puis posa mon regard sur le mur où comme par magie l'empreinte de ma mâchoire avait disparu. Elle fait de la magie ?

-Je veux bien déjeuner avec vous mais à une condition TRES importante ! Mes amis auront droit aussi à des gâteaux !

Elle hocha la tête mais elle n'avait pas l'air vraiment de comprendre ce que je disais. J'afficha un énorme sourire avant de faire une très élégante révérence, tête baissé et chapeau en main.

-Zéréa pour vous aidez ! fis-je d'un ton malicieux. Fabriquante de chapeaux et membre du Gr... ! Enchanté de vous rencontrez ! Je vous présente Tonnerre , Plume et Speed ! dis-je en montrant ma droite. Speed est un peu timide donc il se cache mais sinon les deux autres sont très sociaux !

Et sans attendre de réponse de la jeune femme, je m'approcha d'elle me retrouvant nez à nez avait elle. De si près je pouvais sentir un parfum si doux !
-On va manger les gâteaux ?! demandai-je tout excitée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 31 Aoû - 18:04
La jeune personne se retourna après m’avoir demandé de l’excuser un instant et s’accroupit. Elle chuchota une nouvelle fois toute seule, laissant quelques blancs entre ses messes-basses. Elle tourna une fois la tête vers moi puis détourna rapidement le regard pour recommencer à parler seule.

Après quelques minutes, elle (ou il, oh et puis zut !) se releva et me refit face. Elle m’observa de la tête au pied, encore une personne démunie de politesse ! Son regard dériva vers autre chose et elle parut pendant un instant étonnée. Elle avait la politesse d’accepter ma proposition mais réclama une condition. Je fronçai les sourcils alors qu’elle parlait de ses amis et de leur part de gâteaux. Je regardai autour de moi à la recherche de quelqu’un d’autre mais il n’y avait personne, aucun ami à l’horizon à part elle et moi. Je hochai la tête et elle parut très satisfaite de cette réponse car elle afficha un grand sourire auquel je répondis sans comprendre. Elle fit ensuite une très élégante révérence en enlevant son chapeau. Ahah ! Elle avait donc un minimum de manières ?

-Zéréa pour vous aidez ! Fabricante de chapeaux et membre du Gr... ! Enchanté de vous rencontrez ! Je vous présente Tonnerre, Plume et Speed ! Speed est un peu timide donc il se cache mais sinon les deux autres sont très sociaux !

Je savais désormais que c’était une fille, ça me soulageait de le savoir, je n’avais plus à hésiter entre « il » ou « elle ». Je fronçai un sourcil quand il me présenta ses amis (Plume, Tonnerre et Speed je crois) à sa droite… Sauf qu’il n’y avait rien du tout à sa droite, rien, personne. Elle était complètement tarée ou quoi ?? Je compris qu’elle était schizophrène, les gens qui inventent des amis imaginaires. Je n’avais pas vraiment envie de lui dire qu’il n’y avait personne à côté d’elle et que ses amis étaient dans sa tête alors je ne fis que sourire d’une façon légèrement hésitante. Je n’eu pas le temps de dire « enchantée » ni de me présenter qu’elle se rapprocha de moi très près, un peu trop près à mon tour, et me demander si on allait manger les gâteaux. Je me retins de soupirer et crispai juste mon sourire, je m’éloignai d’elle pour me laisser un peu d’espace vital.

Je lui tournai le dos et rentrai dans ma maison en sachant qu’elle me suivait. Je pris mes maniques et les mis à mes mains pour ensuite ouvrir le four et sortir les petits gâteaux. Une délicieuse odeur envahit la pièce et je déposai le plat sur la table. Je retirai ensuite mes gants, ouvris une armoire et en sortis un beau plateau où je déposai les pâtisseries. J’enlevai ensuite mon tablier et défis ma queue haute. Je pris le plateau et fis signe à Zéréa de me suivre dans la salle à manger. Je déposai le plateau sur la table et montrai une chaise à la jeune femme. Elle s’assit tandis que moi, je restai debout.

-J’ai oublié de me présenter ! Je m’appelle Meagan Richards mais vous pouvez me surnommer Meg’ ! Voudriez-vous quelque chose à boire ?

Je savais qu’elle avait surtout faim mais un petit thé ou quelque chose dans le genre ne la dérangerait probablement. Je souris de la même façon que je souriais à mes clients de mon ancien commerce. Un sourire sincère, accueillant et serviable, je n’avais pas perdu mes vieilles habitudes de vendeuse après tout !

Hrp:
 



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mar 1 Sep - 18:27
Je suivi la demoiselle dans la salle à manger qui était plongé dans une odeur sucré de petits gâteaux, tous ayant l'air plus délicieux les uns que les autres. Elle était si gentille de me laisser rentrer chez elle , alors qu'il y a à peine quelques minutes j'avais mes dents planter dans un des murs de sa maison. Je me demande à quand ça remonte qu'une personne aie montrer autant de gentillesse envers moi.En plus, elle a même laisser rentrer Plume et les autres... Peu de gens les prennent en considération.

-Elle à l'air gentille, fit Plume.

J'hocha la tête puis m'assis à la demande de la jeune fille. Elle affiche toujours un grand sourire depuis qu'elle m'a invité. Comme si c'était la chose la plus naturel au monde. Peut-être qu'on... pourrait devenir... ami.. Ami... C'est un mot qui est plutôt rare dans mon vocabulaire. A part Plume ,Tonnerre et Speed , je n'ai pas vraiment de sois-disant '' ami ''. Personne ne m'accepte pleinement pour qui je suis...

-Tu crois que tu peux être bonne amie avec elle, sorti Speed d'une voix inquiète.
-Oui, mais ne t'inquiète pas, je serais toujours ton amie, je ne t'oublie pas ! murmurai-je au dessus de mon épaule gauche.
-Mouais... Ca pourrait être pas mal... grogna Tonnerre.

Je souris à sa réaction et quelques instant plus tard ,elle ramenna des gâteaux à l'aspect succulant ! Je mourrais d'envie de tous les manger.

-J’ai oublié de me présenter ! Je m’appelle Meagan Richards mais vous pouvez me surnommer Meg’ ! Voudriez-vous quelque chose à boire ?

Meagan... C'est beau comme prénom... Meg'... Cela me semblait si familier que j'étais heureuse d'être considérer comme quelqu'un de plus ou moins proche.

-Je veux bien ! Mais j'aimerais faire du thé ! Pour vous remerciez des gâteaux ! S'i vous plait ! Demandai-je.

Elle me lança un regard perplexe , d'un air pas très convaincu.. Je sais que ça ne se fait ps trop ,mais j'aimerais tellement lui faire du thé, mon thé. Voyant qu'elle ne disait rien, je m'agenouillai et commençai à la supplier comme un enfant.

-S'il vous plaiiit !! S'ill vouus plaiit !! S'iiill vouuus plaiiit !

Elle finit par accepter et me guida jusqu'à la cuisine où elle sorti deux tasses et nue thèière. Je mis l'eau à bouillir puis ,je poussa Meg' a aller s'asseoir dans la salle à manger avant de retourna aux fourneaux.

-Tu sais... Mes parents sont morts il y a longtemps dans un accident dont je suis la seule survivante et je me suis retrouver seule. Jusqu'à ce que Plume, Tonnerre et Speed arrive. Ils m'ont sauvés la vie ce jour là. Je leur dois beaucoup. Je ne connais pas encore bien la notion du mot ''ami'' mais je contine d'apprendre... Peu de gens accepte mes amis, mais si on ne les acceptes pas... C'est comme si on ne m'acceptais pas. Mais toi tu les as accepté.. Tu m'as accepté.. Alors merci...

Sentant que je devenais un peu trop sentimental, je repris mes esprits.

-C'est prêt ! Criai-je.

J'apportai l'eau chaude et la versai dans les deux tasses. Elle me regarda voyant qu'i n'y avait pas de thé puis je sorti délicatement de ma poche deux baies roses. Je les laissa tomber dans nos tasses respectives et en quelques secondes, les petites baies rondes florissèrent en magnifique fleur d'un rouge intense. L'eau prit doucement une belle couleur ambré et une odeur délicate s'échappait du thé.

-C'est la première fois que j'utilise une baie pour le thé de quelqu'un d'autres... Souris-je avant de me rasseoir à ma place...

Tout en sirotant mon thé ,je piochais pour prendre un gâteau puis mon regard rencontra celui de Meg'.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 2 Sep - 16:04
Zéréa se retourna et chuchota une nouvelle fois. Un petit sourire se dessina sur mes lèvres, je commençai à m’habituer à ce qu’elle parle toute seule. Je lui proposai donc à boire et elle accepta et me demanda si elle pouvait faire le thé elle-même. J’hésitai un peu, il n’y avait pas beaucoup de monde qui avait accès à ma cuisine, c’était un peu mon repère et je n’aimais pas trop que quelqu’un d’autre l’utilise. Comme je ne répondais pas, la jeune fille se mit à genoux et me suppliait. Un sourire enfantin illumina mon visage et je finis par accepter. Je l’amenai à ma cuisine et sortis deux tasses ainsi qu’une théière. Zéréa allait me pousser hors de la pièce quand je me rappelai quelque chose. Je rouvris une armoire et sortis trois autres tasses. Je voulais que mon invitée se sente à l’aise et si je devais faire semblant de converser avec ses amis et bien je le ferais. J’emportai les cinq tasses sur la table et m’assis en attendant le retour de la jeune fille.

Mon visage s’assombrit un peu quand elle m’apprit que ses parents étaient morts. Ca expliquait les amis imaginaires… Je lui souris quand elle me remercia, je trouvais ça triste qu’on ne l’accepte pas juste parce qu’elle avait des amis imaginaires. J’avoue que ça m’avait moi aussi un peu perturbée mais après tout, chacun est différent. Je sursautai quand elle cria que c’était prêt. Je souris, elle était assez marrante et je souris tandis qu’elle revenait. Je tournai ensuite mon regard vers mes pâtisseries, je ne les avais faites que pour une personne ! Et il fallait dire que le matin, j’étais affamée, ce matin-là ne faisait pas exception.

Elle versa l’eau chaude dans les deux tasses et je fronçai légèrement les sourcils. Elle ne m’avait pas dit qu’elle voulait préparer du thé, je savais que je commençai à me faire vieille mais je ne savais pas que j’étais déjà sourde ! Elle sortit deux billes de sa poche et en mit une dans chaque tasse. J’observai l’intérieur de celle posée devant moi et c’est avec émerveillement que je découvris que la bille avait éclaté en une magnifique fleur rose qui donna à l’eau une couleur ambrée. Je relevai la tête vers Zéréa et elle m’informa que c’était la première fois qu’elle utilisait une baie pour quelqu’un d’autre. Un sourire étira mes lèvres et je goûtai le breuvage en observant mon invitée par-dessus la tasse. C’était délicieux ! Une étincelle brilla dans mes yeux, je n’avais jamais bu un tel thé. Je fis un grand sourire à la jeune fille assise en face de moi.

-C’est délicieux, merci beaucoup, c’est un privilège que tu me laisses le boire…

Je souris sincèrement et pris un petit gâteau, le mélange pâtisserie – thé était merveilleux. Je m’étais permise de la tutoyer et j’espérai que ça n’allait pas la mettre mal à l’aise. Je terminai le cupcake en quelques secondes avant de relever la tête vers mon amie.

-Tes amis peuvent aussi se servir !

Un grand sourire illumina son visage, j’étais contente de lui faire plaisir. J’avais déjà oublié notre petit accrochage devant chez moi. J’étais assez étonnée du sang-froid dont j’avais fait preuve, c’était la première fois qu’une personne ayant goûté à ma maison restait humaine ! J’étais plutôt fière de moi, quelle maturité ! Je sirotai ma boisson avant de questionner mon invitée. J’avais envie de la connaître mieux, elle avait tout de même le privilège de prendre le déjeuner avec moi !

-Tu m’as dit que tu étais fabricante de chapeaux… Est-ce que tu as un commerce ?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Sam 12 Sep - 14:21
- C'est délicieux, merci beaucoup, c'est un privilège que tu me laisses le boire....

Elle est si gentille et si polie ! Je m'en veux vraiment d'avoir ùanger un bout de sa maison... En plus elle m'a tutoyer ! Comme si on était proche...  C'est bête mais ça me remplie de joie...

-Tes amis peuvent aussi se servir !

Je souris de toutes mes dents et regarda à ma gauche ,donnant le feux verts à mes amis pour piocher  dans les petis gâteaux.

-Tu m'as dit que tu étais fabricante de chapeaux... Est-ce que tu as un commerce ?

A sa question je m'arrêta de boire. Mon regard était fixé sur la couleur ambré de mon thé. Plume se racla la gorge et me sorti de mes pensées si sombres...

-Un commerce...fis-je en fermant les yeux.

-"Dis papa, tu vas encore travaillé ?"
-"Oui, ces chapeaux ne vont pas se faire tout seul tu sais. Et comme tu es très doué plus tard c'est toi qui reprendra le commerce en attendant dors un peu. Bonne nuit ma puce."
-"Bonne nuit Papa !"


Les derniers mots que j'ai eu avec mon père... Avant cet incendie...Qui m'a tout... Tout prit...

-Sophie ! Cria Tonnerre.

J'ouvris d'un coup mes paupières voyant une larme s'ecrasé dans un bruit sourd dans mon thé. J'essuiyai mes larmes du bout de ma manche avant de sorti un inaudible ''désolé''.

-Non ! Sorti-je en souriant de nouveaux voyan que j'avais inquiété Meg'. On avait un commerce avant mais il n'est plus... ouvert... Toutes mes créations sont chez moi. Ils prennent tellement de place que je ne vie pratiquement pas chez moi. Je prends des commandes pour certaines personnes. Les moins chèrs se vendent dans les alentours des 50 euros et ça peut monté très haut. Tout les chapeaux sont fait par moi à la main. Je n'utilise jamais de machine... Et les matérieux sont des matérieux pour lesquelles je regarde moi-même la qualité... D'ailleurs au début j'étais venue dans les bois pour trouver des feuilles de liaires, mais j'ai voulu m'amuser avec mes amis et je n'ai pas vu le temps et les kilomètres passés. Ce n'est....

Je m'arrêtai en plein mileu de ma phrase remarquant que je lui parlais comme si on était amie depuis toujours. Je ne ressens pas ce mur que je ressens avec d'autres... Ni l'embarras que j'avais lors de notre première rencontre. J'ai l'impression que c'est pareil pour elle... On s'était tellement rapprocher que ça paraissait presque normal...

-Zéréa ? m'interpella Megean.

-Ah oui ! Ce n'est pas comme si j'avais un laps de temps pour faire mes chapeau mais je suis un peu à occupé avec l'organisation du .... du... Tient un petit gâteau !

Je m'empiffra de deux gâteaux en même temps mettant des miettes partout! Je suis sûre qu'elle va me trouver bizarre. J'essayais d'avaler au plus vite les morceaux pour changer de sujet car l'ambiance était devenue un peu embarrassante... Une fois ma bouche terminer je l'ouvris doucement et me mis à parler.

-Et toi ? Avec ce délices de patisseries tu dois sûrement tenir une boutique non ?

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 12 Sep - 17:22
J’avais posé une question sur son commerce mais je pense que ce n’était pas une très bonne idée. Elle fixait sa boisson depuis un petit temps quand quelque chose la sortit de ses pensées, je me doutai que ça devait être un de ses amis, lequel par contre, il aurait fallu que je les vois pour le savoir. Elle finit par simplement dire le mot « commerce » avant de fermer les yeux.

Je ne m’attendais pas à ce qu’elle se mette à pleurer, un souvenir triste l’avait probablement submergée à cause de la stupide question que j’avais eu la mauvaise idée de poser. J’étais inquiète pour elle, je tendis le bras et attrapai sa main que je serrai dans la mienne, elle ouvrit les yeux tandis qu’une de ses larmes tombait dans sa tasse. Elle s’essuya les yeux en murmurant un inaudible désolé.

Elle répondit soudainement, un sourire éclatant sur ses lèvres comme si elle n’avait jamais pleuré. Je retirai rapidement ma main, un peu gênée par la situation, j’étais inquiète, je n’avais jamais voulu la faire pleurer, elle avait pourtant l’air de ne jamais avoir vécu ce moment et répondait simplement à ma question.

-Non ! On avait un commerce avant mais il n'est plus... ouvert... Toutes mes créations sont chez moi. Ils prennent tellement de place que je ne vie pratiquement pas chez moi. Je prends des commandes pour certaines personnes. Les moins chèrs se vendent dans les alentours des 50 euros et ça peut monté très haut. Tout les chapeaux sont fait par moi à la main. Je n'utilise jamais de machine... Et les matérieux sont des matérieux pour lesquelles je regarde moi-même la qualité... D'ailleurs au début j'étais venue dans les bois pour trouver des feuilles de liaires, mais j'ai voulu m'amuser avec mes amis et je n'ai pas vu le temps et les kilomètres passés. Ce n'est....

Elle s’arrêta en plein milieu de sa phrase et m’observa en silence. Je me demandai ce qu’elle pensait pour me regarder comme ça. J’avais envie de savoir la suite de sa phrase mais elle n’avait pas l’air décidée de la continuer. Elle gagnait bien sa vie en vendant des chapeaux et à ce prix-là, ça devait être une très bonne qualité. Ca m’étonnait beaucoup d’apprendre qu’elle n’utilisait pas de machine, ça devait lui prendre un temps fou de faire un chapeau mais qu’est-ce que ça devait être beau… La façon qu’elle avait de me regarder trahissait une sorte d’étonnement… d’être ici ? Ou était-ce autre chose ? Je remis une mèche de cheveux derrière mon oreille et comme ses amis n’avaient pas l’air de vouloir la secouer un peu, je décidai de le faire moi-même.

-Zéréa ?

Je parlais doucement, histoire de ne pas la brusquer, elle sortit de son monde et continua enfin sa phrase.

-Ah oui ! Ce n'est pas comme si j'avais un laps de temps pour faire mes chapeau mais je suis un peu à occupé avec l'organisation du .... du... Tient un petit gâteau !

Elle prit deux gâteaux et les enfourna dans sa bouche. C’était louche, c’était la deuxième fois qu’elle parlait d’une organisation et qu’elle se reprenait avant de finir sa phrase. Je commençai à me douter qu’elle n’était pas à Chantilly que pour ses chapeaux mais le problème était de savoir quel agent elle était. Je l’observai calmement alors qu’elle essayait de sauver sa situation en changeant de sujet, mais je n’allais pas laisser tomber, si elle était du camp ennemi, il fallait que je le sache. Je décidai de d’abord répondre à sa question avant de lui en poser une.

-Et bien, j’en tenais une il y a un certain temps mais elle est tombée en faillite… Je suis dans autre chose maintenant…

Si elle ne connaissait pas, il faudrait que je trouve un moyen pour m’en sortir. Je sais que ce n’est pas très honnête mais je devrais peut-être recourt à la magie, un sort pour lui faire oublier par exemple. Je me lança, n’ayant plus rien à perdre.

-As-tu déjà entendu parler de l’Organisation ?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Sam 19 Sep - 15:54
J'avais vraiment l'air bête avec mes gâteaux en bouche ! Qu'est ce qu'elle va pensé de moi manitenant... Comme on s'entend bien je n'ai pas envie de lui faire une mauvaise impression...

-Et bien, j’en tenais une il y a un certain temps mais ELLE est tombée en faillite… Je suis dans autre chose maintenant...

Tombée en faillite ? Waoh ! Comment ça a pu arriver avec de tels patisseries ?!
Elle me répondit assez brièvement. Son regard avait changé. Peut-être était une once de curieusité qui illuminait ses yeux. Elle ouvrit lentement sa bouche puis de suite pinca ses lèvres ensemble. Puis elle rouvrit finalement sa bouche.

-As-tu déjà entendu parler de l’Organisation ?

Oh ho... La boulette ! Qu'est ce que j'ai fait !! Je suis si stupide ! Ma langue a fourché plusieurs fois et voilà ce qu'il arrive !! Méchante Zéréa ! Méchante ! Qu'est ce que je vais lui répondre ? Et qu'est ce que je fais si elle est un ennemi ? Comme j'ai cru voir, elle pratique la magie, sinon ça maison ne ce serait pas reconstruit aussi vite... J'ai toujours été nulle en magie... Tout ce que j'arrivai à faire c'était créer des explositions partout... Au pire un petit coup de couteau par ici et un autre par là...

-Non ! Non et non ! Zéréa on n'essaie pas de tuer les personnes qui nous acceuilles ! S'indigna Plume !
-Peut-être qu'elle peut la mutiler gravement puis la laisser pour morte en partant. Et puis lui laisser un petit mot '' désolé'' proposa Speed.
-Non ! Ce n'est pas convenable ! Tonnerre dit quelque chose !
-C'est pas mal comme idée quand on y réfléchit bien.
-Tonnerre ! Gronda Plume.
-Eh tout le monde silence ! Je ne vais rien faire de trop ambitieux... Je vais juste faire des sous-entendu et si elle comprends peut-être que je serais de quel camps elle est.... Répondis-je en prenant une grande bouffée d'air.

Et après que le brouhaha de mes amis se tasse un peu ,je me retourna vers Meg' qui me regardait avec un léger sourire sur son visage.

-J'ai entendu parler de DEUX organisations. Une tenue par une vieille et une autre tenue par une bête... Il parait qu'il y aurait des querelles entres eux depuis des années... Maintenant si tu veux mon avis, j'ai toujours trouvé les vieilles très vicieuses...

( Pourvu qu'elle comprennne ! Pourvu qu'elle soie comme moi ! )

Je m'arrêtai avant de reparler et observa les réactions de Meg'. Malgrés son visage qui,d'habitude, changeait tout le temps d'expression, ce qui était très rafraichissant,  là je ne pouvais rien lire. Comme une poker face... Oh poker ! Un jeu !!! Non ! Zéréa concentre-toi ce n'est pas le moment de jouer !

-Personellement, je trouve que les deux camps ont surment leurs raisons mais je crois que se battre du côté ''obscure'' de la force est beaucoup plus classe et amusant. Maintenant je dis ça mais ce n'est pas comme si je savais hein, ne vas rien t'imaginer ...

(si imagine !! Je suis peut-être comme toi !! )

-Et toi ? Tu as entendu parler d'eux ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 20 Sep - 12:54
A peine avais-je posé ma question que j’ai eue droit à tout un cirque. Elle s’était tournée légèrement pour probablement parler avec ses amis. Je regardai un peu le visage paniqué de mon amie, elle ne savait pas quoi répondre, je me demandai ce que ses amis pouvait bien lui dire, ça devait être vachement tordu au vu de ce que la jeune fille leur répondit.

-Eh tout le monde silence ! Je ne vais rien faire de trop ambitieux... Je vais juste faire des sous-entendus et si elle comprend peut-être que je serais de quel camp elle est...

Un sourire étira mes lèvres, elle allait me faire comprendre de quel camp elle était subtilement, ça risquait d’être comique avec une fille telle qu’elle ! Elle me répondit donc qu’elle avait effectivement entendu parler des organisations, ce qui voulait directement dire qu’elle faisait partie d’une des deux. Et elle me fit très bien comprendre qu’elle était dans l’Organisation, elle s’arrêta ensuite et m’observa, j’avais toujours le même sourire, sans autre expression ni menaçante ni accueillante, histoire qu’elle continue ses sous-entendus amusants.

-Personnellement, je trouve que les deux camps ont surement leurs raisons mais je crois que se battre du côté ''obscure'' de la force est beaucoup plus classe et amusant. Maintenant je dis ça mais ce n'est pas comme si je savais hein, ne vas rien t'imaginer... Et toi ? Tu as entendu parler d'eux ?

Mon sourire s’agrandit, je ne pouvais plus me retenir, elle était tellement rigolote ! Je terminai mon énième gâteau et me re-servis en la regardant en coin. Elle devait être en train de s’imaginer toute sorte d’histoires folles sur moi. Je pris une bouchée de ma pâtisserie et mâchai lentement en la regardant tranquillement, je finis par avaler et répondre à sa question, j’imagine qu’elle attendait une réponse avec impatience.

-Oui, j’en ai entendu parler, ça fait maintenant 7 ans que je les connais !

Je lui souris et repris une bouchée que j’avalai plus vite que celle d’avant. J’humectai mes lèvres avant de continuer.

-Tu dois être nouvelle dans l’Organisation vu que l’on ne s’est jamais croisée auparavant… J’espère que tu t’intègres bien ! Ca fait longtemps que tu es à Chantilly ?

Je terminai mon petit gâteau et sortis une sucette que je mis rapidement dans ma bouche. Je voyais son soulagement à des kilomètres, elle avait sûrement dû s’imaginer les pires scénarios peut-être qu’elle avait aussi pensé à cette histoire de sorcière mangeuse d’enfants. Mais maintenant qu’elle était rassurée et que nous savions toutes les deux notre véritable travail, ça allait être plus facile. Je pensai encore une fois avoir rencontré une personne normale mais il faut que je me fasse une raison, ça n’arrivera jamais.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 20 Sep - 15:31
-Oui j'en ai entendu parler, ça fait maintenant 7 ans que je les connais !

Oh, dieu merci ! Elle est dans la même organisation que moi ! J'avais tellement peur. La plupart des scénarios que je m'étais imaginé fanèrent un à un doucement dans mon esprit jusqu'à ce que la voix de Meg' retentit.

-Tu dois être nouvelle dans l'Organisation vu que l'on ne s'est jamais croisée auparavant... J'espère que tu t'intègres bien ! Ca fais longtemps que tu es à Chantilly ?

Après avoir fini sa question , elle entama une sucette et me regarda , attendant une réponse. J'avais eu si peur qu'elle soie de l'autre côté et qu'on soie ennemie. Mais comme quoi le destin est bien fait parfois. Je pris encore un gâteau, le coupai en petit morceaux et ouvrit doucement ma bouche pour lui répondre.

-Ca fait à peine quelques semaines que je suis dans l'Organisation, mais je passe la plupart de mon temps dans la salle de jeu privé de GML. Il y a un énorme tobogan !!

Elle sourit brièvement à la vue de mon excitement et je ne pus m'empêcher de baisser doucement les épaules et de rougir bêtement, embarrassé par ce que je venais de dire. C'est vrai que ,quand on y pense, je suis encore une vrai gamine dans ma tête. Petite j'étais déjà super-active. Ma mère disait toujours qu'avec l'âge je serais plus calme mais apparement c'est plus compliqué que ça l'âge adulte. Ou en tout cas c'est très différent pour moi. Encore une fois je souris bêtement perdue dans mes pensées et mes souvenirs lointain. Oops ! J'ai oublié de finir de lui répondre ! Je finis vite ma bouche remplie de cake puis regarda de nouveau Meg' droit dans les yeux.

-Je suis à Chantilly depuis aussi longtemps que je ne m'en souvienne. Comme je l'ai dit je n'habite pas ma maison, mais elle se trouve dans les Narcisses, la boutique est juste devant d'ailleurs. Je pensais un jour la remettre en état mais je n'ai pas encore le courage de m'y attaquer alors je continue de la laisser tel qu'elle est, fis-je avant de manger un autre bout de mon gâteau.

Ca fait longtemps que je n'étais pas à la maison... Je suis pratiquement toujours en voyage... J'aimerais bien un jour revoir ce vieux manoir... Mais bon maintenant , l'Organisation dest devenu pour moi comme une deuxième maison. Bien que je ne connaisse pas encore beaucoup de monde, je me sens en famille. C'est une des incroyables choses que GML m'a permis de retrouver. La chaleur d'une famille.... C'est ce que je peux considéré comme le vrai bonheur je crois... C'est comme un bon thé bien chaud en hiver... C'est quelque chose qui vous réchauffe le coeur lorsqu'il fait froid. Quelque chose de doux, parfois amer au début mais qui avec le temps devient excquis.
Je suis vraiment tête en l'air ! Je pense , je pense mais pendant ce temps là je ne lui parle pas !
Je me levai violement de la chaise, la faisant tomber.

-Ahh ! J'ai besoin de m'étendre un peu ,tient ! Ca fait longtemps qu'on est assise ! Criai-je en ramassant la chaise qui jonchai le sol.

Après l'avoir remise sur ses quatres pieds, je m'étirai dans tout les sens. Je commençai à faire quelques flexions et lui parlai tout en continuant de faire ma petite gym en plein milieu de notre petite collation.

-Sinon ,pourquoi tu habites si loin ? Je veux dire, l'Organisation n'est pas la porte à côté de chez toi ? Et  puis même les magasins ?

-Ohh ! Ooh ! Zéréa je viens d'avoir une idée ! Zéréa ! intervint Speed
!-Quoi ? Chuut, je viens de lui poser une question Speed ! C'est impoli d'interrompre quelqu'un comme cela !
-Oui, mais c'est important ! Tu pensais à aller en mission il n'y a pas longtemps ! Pourquoi je pas la prendre avec ?
-Hum... Je dois y réfléchir.. Malgrés qu'elle soie de l'Organisation je ne dois pas mélanger vie privée et professionnel...Si elle n'a pas les capacités je vais être embêtée... Une chose à la fois d'accord ?
-D'accord !

Je me retourna vers Meg' et attendis une réponse pour la question que j'avais posé il y a à peine quelques secondes.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 25 Sep - 18:27
Elle prit un petit gâteau après s’être soulagée de tout son stress. Elle commença à découper la pâtisserie et je me retins avec justesse de lui faire une remarque. ON NE JOUE PAS AVEC LA NOURRITURE, surtout celle que j’ai faite moi-même !! Respire, Meg’, respire… Je pris une grande inspiration et lui souris doucement en essayant de ne pas regarder le meurtre du petit gâteau. Sa réponse me donna une distraction et je me concentrai sur les paroles de la jeune fille.

-Ca fait à peine quelques semaines que je suis dans l'Organisation, mais je passe la plupart de mon temps dans la salle de jeu privé de GML. Il y a un énorme tobogan !!

Sa remarque me fit sourire, me faisant oublier pendant une seconde la décapitation de mon œuvre. Ce n’était pas vraiment autorisé mais elle n’était sûrement au courant de cette information autant qu’elle ne savait pas que j’étais très proche de GML. Elle plongea de nouveau dans ses pensées qui avaient l’air mi-joyeuses mi-tristes. Elle finit par en sortir et me regarda à nouveau en se dépêchant de terminer sa bouchée pleines des restes du pauvre gâteau. Elle me parla un peu de son habitation qui avait l’air d’être plutôt une ruine telle qu’elle me la décrivait. Elle replongea encore dans ses pensées, c’était vraiment une habitude pour elle !

Je ne m’attendais pourtant pas à ce qu’elle saute sur ses pieds en renversant sa chaise. Je fis un bond tellement sa réaction me surprit. Je l’observai, béate, une main sur mon cœur. Se lever aussi vite et crier aussi fort ! Je pris plusieurs grandes inspirations avant de l’observer remettre ma chaise sur ses 4 pieds et continuer à s’étirer.

-Sinon, pourquoi tu habites si loin ? Je veux dire, l'Organisation n'est pas la porte à côté de chez toi ? Et puis même les magasins ?

Elle tourna son petit minois vers là où se « trouvent » ses amis et intima à l’un d’eux de se taire. Je ne compris pas vraiment de quoi elle parlait mais j’avais compris une chose, elle sous-estimait mes capacités ! Mon regard s’aggrava et je me levai dans un calme froid. Je pris poliment la peine de lui répondre avant de régler quelques affaires avec elle.

- J’ai choisi d’habiter dans cette clairière bien avant de rejoindre l’Organisation et à ce moment, j’avais plutôt envie d’être éloignée de la ville.

Je m’approchai un peu d’elle, mes talons claquant sur le sol. Je terminai calmement ma sucette et déposai le bâton sur la table sans la quitter du regard.

-Ne viens-tu pas de dire que je n’avais peut-être pas les capacités ?

Je parlai sur un ton plat et froid, je n’étais que très rarement fâchée et ça ne durait jamais longtemps, je me doutais que dans dix minutes, ce serait fini mais en ce moment, j’étais vraiment remontée contre la pauvre Zéréa.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 27 Sep - 15:12
- J’ai choisi d’habiter dans cette clairière bien avant de rejoindre l’Organisation et à ce moment, j’avais plutôt envie d’être éloignée de la ville.

L'ambiance devint d'un coup tendue. L'air était pratiquement irrespirable.  Meg s'avança vers moi, le regard sévère. Qu'est ce que j'ai fait. A chaque pas ces talonnettes résonnaient sur le sol et elle s'arrêta enfin devant moi. Elle ne détacha pas son regard du mien et ouvrit sa bouche pour parler.

-Ne viens-tu pas de dire que je n’avais peut-être pas les capacités ?

-Idiote ! Cria Plume !
-Là, franchement c'est pas malin... continua Tonnerre.
-Je crois que tu as fait une boulette, rajouta Speed.

Eh, j'ai dit ça moi ? Mais quand ?... Ah oui quand Speed m'a proposé de faire des missions avec elle... Je suis... morte ? Pas encore donc c'est que j'ai une chance de me faire pardonner... Que faire ?! Même que dire !? Zéréa pense ,pense !  C'est super compliqué de pensé quand on a pas l'habitude de ce genre de situation.. ou même quand on a pas l'habitude de pensé...
Je réfléchis maintes et maintes fois à ce que j'allais dire, toujours pressée sous les yeux meurtriers de Meg'.

-Meg', ce que je voulais dire, c'est que...
-Dis lui que tu ne le pensais pas, proposa Plume.
-Ou que tu es idiote ! Renchérit Tonnerre.
-Oh ! oh ! Ou alors fait hara-kiri pour laver ton honneur et ta connerie !
-Non mais ça va pas ! Criai-je d'une voix tremblante toujours incertaine de ce que je devais faire.

Ah... J'aurais vraiment du faire attention à ce que je disais. Je ne pensais pas comme ça, mais c'est sorti tout seul... Quel enfant idiot je fais...
Pendant un moment je n'entendis plus rien autour de moi. Tout ce qui m'était audible était les quelques propositions de mes amis afin de me sortir de ce pétrin. Mais je n'y prêtai même pas attention. Il faut que je trouve une solution par moi-même ! C'est ma toute première amie , mais aussi ma toute première dispute ! Cette fois c'est moi qui vais pensé et personne d'autre.

-Vos pouvez vous taire s'il vous plaît ,j'essaie de réfléchir ! Merci pour votre aide mais je vais résoudre ça seule !

Trouvé ! Ma mère me disait toujours que s'excuser du plus profond de son cœur auprès d'une amie est la solution de toute dispute... C'est assez simple ! Tout ce qu'il faut que je fasse c'est trouvé un chirurgien ,lui demander d'extraire mon coeur le temps que je m'excuse puis de le remettre en place...

-Megean ! Dis-je d'un ton très solennel. Laisse moi du temps avant de m'excuser ! Le temps d'extraire mon coeur de la poitrine puis de te faire des excuses avec tout mon coeur !! S'il te plait !!

S'il te plait dit oui ! Dis oui !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 9 Oct - 18:05
Je vis la panique dans ses yeux mais je n’étais pas d’humeur à avoir pitié, elle avait intérêt à trouver de bons arguments car je sentais déjà la magie brûler le bout de mes doigts. Des flammes devaient probablement briller dans mes yeux, je n’en revenais pas qu’elle osait douter de mes capacités alors qu’elle me connaissait à peine ! Elle commença ce qui ressemblait à une excuse pas très convaincante mais elle s’arrêta au milieu de sa phrase et détourna le regard vers ses « amis », je fis un pas en avant en faisant claquer mes talons sur le sol. Je serrai les poings et mes doigts crispés me brûlaient les paumes. Elle répondit à ce que ses conseillers lui avaient proposés, je me demandai ce que cela pouvait bien être. Avaient-ils proposés de me tuer ? Un sourire moqueur se dessina sur mes lèvres, se croyaient-ils si supérieurs à moi ?

-Vos pouvez vous taire s'il vous plaît ,j'essaie de réfléchir ! Merci pour votre aide mais je vais résoudre ça seule !

J’haussai un peu les sourcils, elle refusait leur conseils, elle essayait peut-être de se prouver qu’elle pouvait régler ce « léger problème » toute seule. Elle eut l’air d’avoir trouvé et après une seconde, elle m’adressa de nouveau la parole.

-Megean ! Laisse moi du temps avant de m'excuser ! Le temps d'extraire mon coeur de la poitrine puis de te faire des excuses avec tout mon coeur !! S'il te plait !!

Pardon ?? J’avais bien entendu ?? Mes yeux s’écartèrent et mes sourcils se haussèrent ? Elle comptait réellement s’arracher le cœur de sa petite poitrine. Je ne savais pas vraiment quoi répondre, je l’observai un long, très long moment alors qu’elle attendait impatiemment ma réponse. Un léger sourire finit par se dessiner sur mes lèvres avant que je n’explose de rire. Je la pris dans mes bras et la serrai très fort contre moi tout en continuant de rire aux éclats. Elle ne devait pas comprendre ce qu’il se passait la pauvre.

-E-haha- écoute… Haha !

Je finis par me séparer d’elle sans pour autant arrêter de rire, les larmes montaient à mes grands yeux et je commençai à avoir une crampe au ventre. Je passai donc mes bras autour de celui-ci et me pliai de rire. Je ne pouvais plus m’arrêter, je finis par m’étaler sur le sol en continuant de rire. Je ne faisais même plus attention à ce qu’il se passait autour de moi ni à la réaction de Zéréa.

Après quelques minutes de fou rire, je me relevai avec peine en hoquetant un peu et en m’essuyant les coins des yeux humides. Je levai les yeux vers Zéréa et repris la parole.

-Excuse-moi, je crois que je me suis un peu… emportée. Je ne crois pas que t’arracher le cœur soit une très bonne idée…-

J’hoquetai un petit coup avant de reprendre la parole, coupée par les hoquets.

-Ecoute, je ne t’en veux plus du tout, viens, continuons le goûter !

Je lui pris la main et la tirai doucement vers la table et m’assis en face d’elle.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mar 13 Oct - 16:24
Je suis sûre que c'est une bonne idée ! Il faut juste qu'elle accepte !Les yeux de Meg s'ouvrirent grands et son regard me fixait. J'espère qu'elle me laissera le temps de me faire pardonner ! S'il vous plaît ! J’attendais impatiemment sa réaction qui tardait un peu à venir à mon goût, quand soudain elle se mit à sourire. Qu'est ce qui.... Puis elle se mit à rire au éclat ! Je ne comprends pas ce qui se passe ! Mes yeux pétillaient d'incompréhension et soudain je sentais des bras autour de moi. C'est si chaud ! Qu'est ce qui se passe ? Pourquoi suis-je dans les bras de Meg' ? En général quand on est fâche sur quelqu'un on ne le prends pas dans ses bras... Enfin peut-être que j'ai encore beaucoup à apprendre sur l'amitié. Je n'avais même pas eu la réaction de la serrer dans mes bras ,j'étais tellement confuse que tout mouvements me semblait surplus.

-Zéréa ? Pourquoi elle réagit comme ça ? Demanda Speed.

-Aucune idée, murmurai-je doucement.

-C'est bizarre... Même très bizarre... D'après mes connaissances ce n'est pas comme ça que ça se passe... fis Plume.

-C'est peut-être alors que ce genre de choses est imprévisible...

C'est marrant. ''Je t'aime moi non plus '' cette phrase n'était pas exactement la bonne expression pour cette situation mais pourtant c'est la première qui me vint en tête. Alors avec des disputes ,ça signifie aussi avoir des réconciliations ! J'aime bien les disputes moi si c'est ça ! Je ne comprends vraiment pas pourquoi trouve ça si négatif !

Après quelques secondes, elle continuait toujours de rire aux éclats , des perles de larmes se formant dans le coin de ses yeux. Elle s'éloigna un peu de moi et me parla tout en continuant dans son fou rire.

-E-haha- écoute… Haha ! 

Soudain elle mit ses mains sur son ventre et tomba sur le sol. Qu'est ce que je fais ? Peut-être qu'elle a mal quelques part ? Pourtant elle avait l'air plutôt heureuse... Elle se releva et me regarda.

-Excuse-moi, je crois que je me suis un peu… emportée. Je ne crois pas que t’arracher le cœur soit une très bonne idée… Ecoute, je ne t’en veux plus du tout, viens, continuons le goûter ! 

Elle me prit par la main et m'emmena vers la table. Je me stoppai en chemin et Meg' se retourna vers moi. Je la regardai droit dans les yeux et ouvrit doucement ma bouche et lui sorti timidement :

-Je t'aime bien ...

Elle rougit un peu et je fis de même. Peut-être n'était-ce pas le meilleur moment pour lui dire mais j'avais vraiment envie de lui dire... Je le sentais comme ça... Elle esquissa un sourire illuminant son visage et nous nous dirigions vers la table pour continuer et fini le reste de petits gâteaux qui avait rempli nos estomac jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 6 Nov - 14:33
Je me repris tout doucement du fou rire, j’étais un peu honteuse, m’être couchée par terre ! Quelles manières ! Pour couronner le tout, j’avais mise une invitée mal à l’aise, la pauvre devait probablement se demander que faire tandis que je me roulais comme une décharnée sur le sol. J’essayai d’oublier ce gênant moment en retournant prendre le goûter, il n’y a pas de meilleur moyen pour oublier ses soucis que de manger !!

Alors que je prenais la main de ma pauvre amie et l’emmenai vers la table, elle s’arrêta. Je me retournai lentement, craignant un peu le regard qu’elle allait me lancer. Elle me fixait droit dans les yeux. A mon tour mal à l’aise, je baissai les yeux, concentrant mon regard sur mes bottines. Je ne la vis pas ouvrir la bouche mais par contre, j’entendis parfaitement ses paroles.

-Je t’aime bien…

Je relevai brusquement la tête et la fixai, les yeux étonnés et les joues légèrement teintées de rose. Zéréa rougit aussi et nous restions un peu comme ça, l’une en face de l’autre. Une sourire naquit finalement sur mes lèvres et, s’agrandissant, illumina tout mon visage.

-Moi aussi, je t’aime bien !

Je m’approchai doucement d’elle et la pris quelques secondes dans mes bras… Mais pas trop longtemps car j’avais faim ! Je me dégageai donc rapidement de l’étreinte et retournai vite vite m’asseoir devant le reste de pâtisserie. J’observai le plateau de sucreries tout en en croquant une. Quand nous eûmes fini, je me levai et débarrassai nos affaires avant de les amener dans la cuisine. Je jetai un rapide sort pour que la vaisselle se fasse et se range toute seule, je suis peut-être une excellente cuisinière mais je déteste par-dessus tout nettoyer ! Je retournai ensuite aux côtés de mon amie qui parlait une nouvelle fois avec ses « amis », la voir parler toute seule me fit sourire, elle avait l’air d’un enfant qui discute toujours avec ses amis imaginaires ou ses peluches. Je m’approchai en souriant et elle se rendit compte que j’étais revenue. Je ne savais pas trop ce que nous pouvions faire, c’est à ce moment-là que je pensai à la fête foraine.

-Et si nous allions à la fête foraine ?

J’étais rentrée des courses il y a déjà deux heures, pour le quatre-heure, c’était déjà la fin de l’après-midi et la foire était plus que probablement ouverte ! J’attendis la réponse de Zéréa en regardant mon bocal favoris, comme d’habitude remplis de sucettes, il avait failli être vide, heureusement que je revenais des courses !

Hrp:
 



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 3 Mar - 18:10
Mes yeux s'illuminaient ! La fête foraine ! Ca faisait si longtemps que je n'y étais plus allée ! J'ai voulu y aller mainte et mainte fois mais mes obligations au sein de l'organisation m'on tenu à l'écart du paradis sur terre.

-On y va ?! Demandai-je toute excitée !

-Oui ! S'écriaient Tonnerre et Speed.

-Une fois de temps en temps ne fais pas de mal, je suppose , soupira Plume.

Mon sourire prit les 3/4 de mon visage et je me tournait vers Meg qui n'attendait que ma réponse. Je ne fis que hocher la tête et elle sourit spontanément. Elle se préparait un peu avant de partir tandis que je m'empiffrai un dernier petit gâteau. Je suis tellement contente ! Meg ne mit pas trop de temps à se préparer et nous étions parti dans les minutes qui suivaient sa proposition.

Elle marchait d'un pas très élégant et était magnifique. Ses longs cheveux flottaient doucement avec la brise qui caressait nos visages. Moi, j'étais remplie d'énergie. Je courrai un peu , puis l’attendais avant de continuer de sautiller dans tout les sens comme un enfant. Enfin ce n'est pas la première fois que je me conduis en enfant. Mais ce sentiment était tellement bon. Je continuai de m'avancée dans la forêt. Je me rappelai de mes parents. Eux aussi ,souvent, étaient derrière moi pendant que je courrai dans la rue. Ils me souriaient à chaque fois que je me retournai tout comme Meg. Encore une fois après m'être éloignée je me tournai mais...

Le vent souffla fort dans les branches détachant quelques feuilles sur son passage... M'étais-je avancée trop loin ? Je ne connaissais pas la route... J'aurai du rester près de Meg... Elle n'était plus dans mon champs de vision et malgré mes cris, aucune réponse ne se fit entendre. Ca recommence comme ce matin, je suis perdue... Mais je ne voulais pas m'éloigner d'elle. Je veux la voir ! Je ne veux pas être seule ! Pas maintenant que j'ai enfin trouvé une amie ! Je veux mon amie. Je m'assis par terre les jambes croisées en indien. J'étais sure que si je ne bougeais pas elle allait me trouver à coup sure. Il faut juste que je patiente un peu. Pourtant le temps mon semblait si longtemps.

-Meeeeeeeeeeeeeeeeeeeg !!


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 10 Avr - 19:55
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Don't eat my house

Avec le chapelier fou


Je viens de lui proposer d’aller à la fête foraine et je vois qu’elle est très enthousiaste à cette idée. Elle se tourne vers ses amis imaginaires et leur demande immédiatement si on peut y aller. La réponse semble positive car elle se tourne de nouveau vers moi et hoche la tête, un gigantesque sourire illuminant son visage. Je réponds à celui-ci avant de lui tourner le dos pour me préparer. J’attrape rapidement mon manteau et l’enfile avant de plonger ma main dans mon bocal à sucettes et en sortir plusieurs poignées que je fourre dans mes poches. Je rejoins ensuite mon amie et nous quittons ma demeure l’instant d’après.

Je marche d’un pas calme et gracieux, profitant de la brise agréable qui est arrivée avec la soirée. J’observe Zéréa courir et sautiller devant moi. J’ai l’impression d’être avec une petite fille, je marche tranquillement tandis qu’elle saute et court devant moi en prenant toujours soin de s’arrêter pour vérifier que je continue de la suivre. Je suis contente de m’être fait une amie, ce n’est pas ce qui court les rues pour moi, je suis souvent prise par le travail alors je n’ai pas le temps de chercher à faire plus ample connaissance avec mes collègues. C’est un peu par hasard que j’ai rencontré Zéréa et ça n’avait pas spécialement bien commencé puisqu’elle avait essayé de manger ma précieuse maison. Je ne regrette pourtant pas du tout de lui avoir rapidement pardonné et de l’avoir fait rentrer dans ma demeure pour goûter. Je reste plongée dans mes pensées un long moment, m’arrêtant juste pour sortir une sucette de ma poche, la déballer et l’enfourner dans ma grande bouche.

C’est seulement quelques minutes plus tard que je me rends compte que Zéréa n’est plus là. J’avance un peu plus vite bien que ça m’épuise, espérant la trouver plus loin sur le sentier qui mène à la ville. Rien, je ne la vois pas, je l’ai perdue. Je panique un peu et me dépêche donc de sortir une nouvelle sucette pour me calmer. Je crie plusieurs fois son nom mais ne reçois aucune réponse, je décide donc de quitter à mon tour le sentier, espérant la retrouver au plus vite.

-Zéréaaaaa ? Où es-tuuuuuuu ?

Toujours pas de réponse, je m’inquiète un peu. Qu’est-ce qu’elle va faire si elle est perdue ? Comment pourrait-elle survivre dans cette forêt sans aucune sucette ? Je finis par m’arrêter, il y a des branches partout et je vais finir par abîmer mon beau vêtement. Je concentre mes pouvoirs pour qu’ils m’aident à la retrouver et je crée une jolie bulle jaune lumineuse qui va me guider jusqu’à mon amie, en espérant qu’elle ne soit pas morte après 10 minutes sans sucre !

J’avance lentement, je ne suis vraiment pas faite pour l’aventure et j’ai l’impression d’avoir marché des kilomètres ! Mon guide va un peu trop vite à mon goût et commence à s’éloigner de plus en plus de moins. Je me dépêche, il faut que je retrouve mon amie ! Je trottine quelques secondes mais dois finalement m’arrêter à bout de souffle. J’aperçois alors ma bulle magique un peu plus loin, immobile. Zéréa ! Elle a sûrement retrouvé Zéréa ! Je me remets en route, elle est à au moins 10 mètres de moi ! Quand j’arrive finalement là après je dirais 3 énormes minutes de marche. Je peux voir Zéréa assise en indien et mon guide flotter devant elle. Elle me regarde avec un grand sourire et je m’approche d’elle pour la prendre dans mes bras.

-Oh je suis si contente de t’avoir retrouvée ! J’ai eu peur tu sais, ne t’éloigne plus des sentiers à l’avenir !

Je sors une sucette de ma poche, la déballe et l’enfonce rapidement dans sa bouche pour être sûre qu’elle a assez de sucre. Je me relève et prends sa main dans la mienne pour l’aider à se lever aussi.

-Tu es toujours partante pour la fête foraine j’espère ?

Oh oui la fête foraine… Les pommes d’amour, les barbes à papa, les raisins enrobés de chocolat, les lacquemants,… J’en bave d’avance ! Il faut qu’on se dépêche sinon il y a aura trop de monde devant les stands à nourritures !
FICHE PAR STILLNOTGINGER.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Don't eat my house! ♥ [Pv La Chapelier Fou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Young Haitian MD named White House fellow
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» Little House on the Prairie [FB 1623]
» House Show # 16 : El Paso , Texas - KNOCKOUTS SUMMER TOUR !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-