AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nyohohoho ! Une première cliente ! [La Sorcière]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Mar 25 Aoû - 12:54
Assis, les pieds posés sur le comptoir, Camille cousait. Personne n'était venu depuis l'ouverture de la boutique. Des fois, à travers la vitre, il voyait des visages curieux se coller, puis s'en aller. Il pestait : pourquoi le vieux avait réussi à attirer du monde dès l'ouverture ?! Pourquoi lui et pas moi ? Il essaya de se calmer, il ne devait pas prendre le risque de gâcher ce qu'il cousait. Il avait récemment commencé une tenue de mariage pour femme. La robe était dans la cave, recouverte d'épingles et de tissus. Il avait répertorié tous les blancs qu'il avait. Crème, cassé, immaculé, albâtre, blanc de plomb, blanc de saturne, blanc lunaire, blanc-bleu … Il avait une palette impressionnante, sous différents tissu. Pour cette tenue, il voulait quelque chose de fin et estival. Il avait donc choisi d'utiliser du lin. Il confectionnait les accessoires à la boutique. Il avait créé un masque immaculé dont les bords avaient été cousus de toutes petites perles noires. Il était maintenant à la phase des gants. Il avait découpé dans le lin les formes nécessaires qu'il était en train d'assembler avec des fils dorés, les mêmes qu'il utilisait pour assembler la robe. Il avait finalement choisi le blanc lunaire pour cette tenue. Il avait à presque tous ses doigts des pansements, car il était nerveux de ne pas réussir cette petite merveille qu'il s'était piqué plus d'une fois, enfonçant la pointe de l'aiguille dans le gras du doigt. À chaque fois, un juron avait retentit dans la boutique. Il avait parfois vu des gens rirent à travers la vitre. Mais bon … Qu'importe … Il décida de mettre de la musique. Il alluma les enceintes. Bizarrement, il trouva que la musique s'accordait un peu avec son monde ... Bon, peut-être pas à l'extrême, mais bon ... Il fredonna avec le chanteur :
"We are the people that can find whatever you may need
If you got the money honey we got your disease"


musique de fond:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 25 Aoû - 16:29
Je m’étais levée de super bonne humeur ce matin, j’avais mangé mes gâteaux préférés au déjeuner et j’avais pris un bon bain qui avait duré une bonne heure. Ma bonne humeur était immédiatement retombée quand je m’étais rappelé que ma robe préférée était fichue. Je ne pouvais pas en vouloir à Anastasia, elle n’avait pas fait exprès de renverser sa limonade dessus mais maintenant, elle était irrécupérable. Je me demandais ce que j’allais bien pouvoir porter en regardant désespérément mon armoire. Je finis pas choisir une robe noire simple avec un ruban bleu autour de la taille. J’avais énormément de robes mais aucune ne ressemblaient à ma favorite. C’est alors que j’avais eu l’idée de m’en racheter une, cette idée m’avait remis la joie au cœur et, après m’être munie d’une bonne trentaine de sucettes et quelques gâteaux, je me mis en route direction : Chantilly.
Comme d’habitude, il me fallut une demi-heure pour arriver là-bas. J’avais déjà mangé la moitié de mes sucettes et je craignais de ne pas en avoir assez. Je me baladais donc dans les rues de la ville à la recherche d’un magasin de vêtements et de pâtisserie. Je trouvai d’abord celui de pâtisserie et je rentrai dedans avec l’intention d’acheter tout leur stock de sucettes. Je faillis m’étouffer avec celle que j’avais en bouche quand la vendeuse m’apprit qu’ils n’en avaient plus. J’avais pris une autre demi-heure pour trouver cette pâtisserie et je n’avais aucune envie d’en chercher une autre. Après un petit quart d’heure de réflexion, j’achetai une bonne partie de leur pâtisserie pour remplacer les sucettes. Je sortis ensuite du magasin avec un sachet de nouveau rempli.
Je cherchais une boutique de vêtement depuis un moment qui ressemblait à l’éternité quand j’en trouvais finalement un. « La boutique du hérisson » drôle de nom ! Je m’approchai de la vitrine en mordant dans un de mes gâteaux. Je n’étais jamais venue dans cette boutique, je me doutais bien qu’il n’y aurait pas la même robe que ma préférée, elle n’existait que dans un seul magasin et celui-ci avait fermé. Mais je comptais tout de même trouver une jolie robe pour la remplacer. La vitrine de ce magasin me plaisait et j’avais envie d’en voir plus. Je rentrai dans la boutique où une petite clochette m’accueillit accompagnée d’une délicieuse odeur de sucrerie qui me plu tout de suite. Le bruit de mes talons résonnait dans la pièce tandis que j’avançai. Il y avait une musique de fond que je n’avais jamais entendue auparavant. Je marchais dans un des rayons et j’étais prise dans une ambiance merveilleuse que je ne saurais pas décrire. Ma main frôlait les vêtements, les tissus doux, à motifs ou en laine. Je regardais tout autour de moi et finis par arriver près du comptoir. Le vendeur se trouvait derrière celui-ci et il cousait bien que mon arrivée ait arrêté son activité. La machine à coudre devant lui avait l’air de dater un peu mais je trouvais qu’elle s’accordait bien avec le reste du magasin.

-Bonjour !

Je souris au vendeur, il n’avait pas l’air très grand mais c’était probablement parce qu’il était assis. Je me permis de l’observer un petit peu : ses cheveux roses et noirs partaient dans tout les sens, j’imagine que ça ne devait pas être facile de les coiffés. Je croisais ses yeux roses, je n’avais jamais vu une telle couleur autre part que sur les glaçages de mes pâtisseries. J’espérai ne pas l’avoir trop dérangé dans son travail, je détestai déranger les gens comme je détestai qu’on me dérange pendant que je cuisine.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mar 25 Aoû - 23:07
Camille releva la tête. La sonnette venait de tinter à l'entrée. Il regarda la jeune fille s'avancer. Elle avait une robe noire cintrée de bleu. À bien y regarder, c'était un ruban. Elle frôla les tissus du bout de ses doigts et huma l'air. Il sourit. Elle avança encore, le détaillant lorsqu'elle s'arrêta à sa hauteur. Il la laissa le contempler, puis la regarda à son tour. Sa peau était rosée, comme un petit bonbon et elle avait l'air plus grande que lui, ses grands yeux noirs brillant de curiosité et de malice. Il se leva, confirmant qu'elle le dépassait de quelques centimètres, l'obligeant à relever la tête. Il déposa ce qu'il était en train de coudre et lui répondit :
« Bienvenue ! Tu es la première cliente que j'ai depuis l'ouverture ! Pour l'occasion, je t'offre un chocolat avec des shamalows, ça te tente ? »
Il la tutoyait dès le début et se montrait avec elle comme si elle était une ancienne amie. Il était particulièrement tactile avec les gens. Il n'attendit pas sa réponse et sortit une tasse avec marqué 'Love hugs' dessus. Il remplit à ras-bord et la tendit à sa cliente. Il lui tendit ensuite une brochette de shamalows goût multifruit. Puis il déambula dans les couloirs de cartons en lui demandant :
« Que viens-tu chercher ici, petit chaton ? »
Pour les personnes ne le connaissant pas, cela ressemblerait à de la drague … sauf que ça ne l'était pas … et sauf qu'elle ne le connaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mer 26 Aoû - 8:18
Le jeune homme se leva et déposa ce qu’il était en train de coudre. Il me tutoya dès la première phrase, je sais, je n’étais pas ici pour critiquer les vendeurs. L’affaire fut vite oubliée quand il me proposa du chocolat et des shamalows. Il ne me laissa pas le temps de répondre mais là, je n’y fis pas attention. Je pris le chocolat et la brochette en souriant, il savait recevoir ses clients ! Enfin, à ce que j’avais compris, j’étais sa première cliente… Ca me fit de la peine, je ne comprenais pas pourquoi un tel magasin n’avait pas eu un succès immédiat. Je bus une gorgée du chocolat et mangeai un shamalow quand il me demanda ce que je venais chercher ici. J’essayai de faire abstraction au tutoiement et au petit surnom et repris une gorgée de la boisson.

-Et bien, hier, j’ai eu un petit accident et ma robe préférée en a subi les conséquences… Je suis à la recherche d’une nouvelle robe qui pourrait éventuellement la remplacer…

Je terminai la brochette (bah oui, avec moi, ça part vite ces trucs-là !) et bus le fond de mon chocolat. J’espérai que le jeune homme avait une robe qui pourrait remplacer ma favorite. C’était dans un magasin un peu comme celui-ci où j’avais acheté ma robe. Je me demandai pourquoi je n’étais pas venue ici plus tôt, j’avais pour habitude de venir à Chantilly dès qu’un nouveau magasin ouvrait ses portes.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 27 Aoû - 16:47
Camille la regarda. Une robe préférée? Mais ...

"À quoi ressemblait-elle? Je peux en avoir une semblable en rayon ... sinon, tu peux passer commande. Comme je n'ai rien à faire puisque personne ne vient jamais ... si tu as une photo, je peux toujours essayer de la coudre moi-même."

Il sortit de sa poche un mètre ruban noir qu'il déplia :

"Mais avant, il me faudra tes mensurations si tu veux du sur mesure." Il le réenroula "Mais je pense que tu peux aller faire un tour dans la boutique, on ne sait jamais si tu trouves quelque chose qui te plait."

Il lui montra les rangées du doigts avant de se rassoir. Puis, il lui désigna ensuite un catalogue :

"Et sinon, tu peux regarder là-dedans, ce sont toutes les tenues qui trainent dans la réserve ..."

Il retourna à son ouvrage, la laissant regarder ce qui lui plaisait. Il passait à la touche finale, c'est à dire coudre les minuscules perles noires sur le revers du gant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 27 Aoû - 18:51
Je hochai la tête et me dirigeai vers les rayons, si je ne trouvais pas quelque chose qui me plaisait, je pourrais toujours lui décrire mon ancienne robe, comme il me l’a proposé… Je savais exactement à quoi elle ressemblait jusqu’à ses moindres détails. J’entrai dans un des rayons au hasard et observai les différentes robes proposées. Elles étaient toutes magnifiques mais aucune ne me convenaient vraiment. Ce n’était pas vraiment mon style mais je ne me décourageais pas et passai dans un autre rayon. Je n’avais pas trop l’habitude de traîner dans les magasins de vêtements mais j’avoue que je pris un certain plaisir à découvrir celui-ci.

Après un certain temps - je ne sais pas vraiment combien, c’était passer tellement vite ! – je me dirigeais vers le catalogue que le jeune vendeur m’avait montré un peu plus tôt et je me mis à le feuilleter patiemment. Je finis par m’arrêter à une page, une des robes ayant particulièrement attiré mon attention. J’observai plus attentivement le vêtement, elle ressemblait un peu à celle que j’avais envie de remplacer. Je relevais la tête vers le vendeur et m’approchai de lui en montrant la robe dans le magasine.

-Serait-ce possible de faire quelques retouches sur un vêtement de la réserve ? La robe me paraît bien, j’aimerais juste rajouter un peu de volume au jupon, de la dentelle autour du col et un nœud bleu foncé autour de la taille !

Je souris au jeune homme, il avait l’air pris dans la fabrication d’un gant. J’espérai ne pas lui rajouter trop de travail en lui demandant ces retouches.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 27 Aoû - 23:23
Camille observait sa cliente du coin de l'oeil. En la voyant s'arrêter parfois devant quelques robes, d'autre non, il arriva à vaguement deviner de quoi il s'agissait. Il replongea dans la couture. Entre temps, il s'attaqua au deuxième gant. Au bout de quelques minutes, elle revint vers lui, le catalogue en main :

-Serait-ce possible de faire quelques retouches sur un vêtement de la réserve ? La robe me paraît bien, j’aimerais juste rajouter un peu de volume au jupon, de la dentelle autour du col et un nœud bleu foncé autour de la taille !

Il releva la tête et observa la robe. Alors qu'elle lui faisait les descriptions, il visualisait l'habit final. Il posa son ouvrage et lui demanda de rester là. Il ouvrit la porte de la réserve (qui n'était que la porte de la maison) et s'engouffra dans le couloir. Il revint cinq minutes plus tard avec le vêtement demandé. Il avait également ramené de quoi faire les modifications. Il déposa la robe sur un cintre et les accessoires sur sa chaise. Il la regarda :

"Je peux faire tout de suite les retouches. Mais comme c'est un modèle unique, j'aimerai prendre tes mensurations pour être sûr que cet habit puisse t'aller. Je ne pense pas qu'il faille changer grand chose, mais je préfère prévenir que guérir ..."

Il haussa les épaules :

"Après, je peux faire les retouches tout de suite ... sur toi. Si tu enfiles cette robe, tu restes debout et dans un quart d'heure au grand maximum c'est promis, tu as ta robe."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 28 Aoû - 12:01
Il observa la robe et me demanda de l’attendre. Il ouvrit une porte et s’engouffra dans un couloir. J’attendis un peu en mangeant un des gâteaux que j’avais acheté, j’avais déjà fini ma collation quand il revint. Il avait mis le vêtement sur un cintre et avait apporté d’autres tissus, probablement pour les retouches que je lui avais demandées.

-Je peux faire tout de suite les retouches. Mais comme c'est un modèle unique, j'aimerai prendre tes mensurations pour être sûr que cet habit puisse t'aller. Je ne pense pas qu'il faille changer grand chose, mais je préfère prévenir que guérir ...

Je l’observai tandis qu’il me proposait la suite :

-Après, je peux faire les retouches tout de suite ... sur toi. Si tu enfiles cette robe, tu restes debout et dans un quart d'heure au grand maximum c'est promis, tu as ta robe.

Rester debout ? Un quart d’heure ? Comment est-ce que j’allais pouvoir faire ? Je me retins de soupirer, j’avais vraiment envie d’une nouvelle robe et si je devais en passer par là, et bien, d’accord. Je souris au vendeur :

–C’est d’accord ! Je vous devrais combien ?

Je déposai mon sachet rempli des pâtisseries et attendis qu’il vienne prendre mes mesures.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Ven 28 Aoû - 13:11
Camille la regarda. Il lui montra un paravent :

"On va aller se mettre derrière. Ce sera plus simple. Il faudrait que tu te mettes en sous-vêtements, ou dans la tenue la plus légère possible. Je ne peux rien faire si tu portes des habits, la couche de vêtement peut fausser tes mensurations ..."

Il prit l'étiquette qui dépassait de la robe. Puis il se mit à réfléchir à haute voix, posant son visage dans la paume de sa main :

"Une armature pour le volume de la taille, plus la dentelle, le ruban et les retouches ..."

Il compta rapidement avant de lâcher :

"15 pour la robe, 5 pour l'armature, 5 pour le ruban ..."

Il la regarda dans les yeux :

"Je t'offre la dentelle et les retouches, tu es ma première cliente, je te fais ce cadeau."

Il lui fit un grand sourire :

"Ceci te fera vingt-cinq euros, petit chaton."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 28 Aoû - 15:47
Je répondis à son sourire, je trouvais ça vraiment donné pour une robe ! Je sortis mon portefeuille et lui donna 35€ en lui faisant un grand sourire.

-Parce que je suis votre première cliente !

Je me dirigeai vers le paravent qu’il m’avait montré, je me réjouissais d’avoir ma nouvelle robe ! Je commençai déjà à me déshabiller, j’étais un peu pudique mais il avait déjà vu d’autres clientes en sous-vêtements, n’est-ce-pas ? Ah non, puisque je suis sa première cliente ! Je défis les lacets de mes bottes et les retirai lentement. J’enlevai ensuite ma robe et la fis glisser sur le sol. Je la ramassai et la déposai sur le paravent. J’attendais ensuite le vendeur, il faisait froid tout à coup ! Il finit par arriver, la robe et les accessoires sur le bras et tous ses outils dans ses mains.

C’était la première fois que je faisais un essayage alors je ne savais pas trop quoi faire. Il prit son mètre ruban noir, j’imagine que c’était avec ça qu’il comptait prendre mes mensurations. J’étais un peu mal à l’aise mais je ne laissais rien paraître, j’essayai d’être le plus impassible possible. J’aurais dû garder mes gâteaux près de moi parce que je commençai à avoir un petit creux ! Que voulez-vous, j’ai la digestion rapide !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Sam 29 Aoû - 12:46
Camille voulut protester, mais elle était déjà derrière le paravent. Il cligna des yeux. Une fois. Puis il soupira, pensant qu'il devrait peut-être mettre en place une tirelire à pourboire. Il rejoint la jeune fille qui était déjà en sous-vêtement. Il sourit pour la rassurer :

"Ne sois pas gênée ... Je vais juste prendre tes mensurations. Ce sera vite fait."

Et en deux minutes, les chiffres étaient sur papier. Camille tendit les habits à la jeune fille :

"Et voilà, c'est fait. Maintenant, soit tu restes ici en attendant que ce soit fini. Soit tu rentres chez toi en me laissant un numéro de téléphone et je te tiens au courant lorsque c'est terminé. Ce ne devrait pas être si long je pense ..."

Il la regarda avant de dire :

"Je te laisse te changer, dis moi ta décision après."

Il retourna à son comptoir. Il mit l'habit sur un mannequin. Il s'occupa en premier des retouches sur la forme de la robe. Il prit son mètre-ruban, des épingles simples et à nourrice. Il réunit les pans de tissus. Il n'avait qu'à réduire, la robe était un poil trop grande, c'est tout. Quasiment rien à changer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 29 Aoû - 15:38
Je souris tandis qu’il me rassura, ce fut très rapide. Quelques minutes plus tard, c’était fini, j’imaginai que ça prendrai plus longtemps ! Il me proposa de rentrer chez moi et de lui laisser mon numéro de téléphone ou de rester pour attendre. Il me laissa le soin de me rhabiller en me demandant de lui donner ma décision après. A vrai dire, j’avais déjà une idée de ce que j’allais lui répondre. Si je me rappelai bien, il m’avait informé que faire les retouches prendraient un quart d’heure maximum et rentrer chez moi prenait une demi-heure. Je serai rentrée chez moi qu’il appellerait déjà pour me prévenir que la robe était finie. L’idée de faire tout le chemin pour tout de suite repartir ne me plaisait pas trop. Je me rhabillai rapidement et quittai le paravent. Le vendeur avait mis la robe sur un mannequin et avait préparé tout son matériel pour faire les retouches. Je lui souris et l’informai de ma décision.

-Je vais attendre ici si ça ne vous dérange pas !

Je me dirigeai vers mon sachet et m’abaissai pour le ramasser. Il y avait encore assez de pâtisseries pour tenir, je dirais, une demi-heure. Je souris, c’était largement assez et pour le chemin du retour, je passerai à une pâtisserie (différente que celle de l’aller) pour faire le plein de gâteaux et de sucettes. Je piochai un petit cupcake et mordis dedans en observant le jeune homme commencer les retouches de la robe. J’espérai qu’elle serait aussi magnifique que je l’imaginais et qu’elle serait à la hauteur de l’ancienne.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 30 Aoû - 13:11
Tout en commençant à coudre les retouches, il sourit :

"Je ne suis pas gêné le moins du monde ..."

Elle ramassa son paquet de sucreries. Il retourna à ses fils et aiguilles. Il fouilla dans un panier de bobines multicolores et trouva le fil adapté. Il réduisit la taille en premier lieu, sa cliente étant menue et fine comme une poupée de porcelaine. Il la regarda et dégagea de sous un monticule de tissus un tabouret qu'il lui passa :

"Ne reste pas debout ... Tu peux t'assoir."

Il replongea dans son travail. En six minutes, montre en main, les retouches étaient faites. Il se leva et regarda son oeuvre. Puis il regarda la jeune fille. Il se rappela lorsqu'il avait pris les mesures. Il réfléchit, superposant dans sa tête la robe qu'il avait devant ses yeux et le souvenir ... puis hocha la tête. C'était bon. Il se rassit et prit l'armature qui allait servir à donner du volume à la robe. Il releva le jupon jusqu'au supposé nombril du mannequin et épingla pour que cela tienne. Il avait les épingles à nourrice à la bouche. Il déposa l'armature en l'enfilant vers le bas, comme on met des collants. Il la fit tenir avec un scotch spécial vêtement. Par dessus, il commença à coudre par-dessus. Avec rapidité et efficacité, l'armature fut en place. Il prit alors un tissu sombre, de la même couleur que la robe. Il découpa un long rectangle avec lequel il recouvrit l'armature, le scotch et les fils. C'était pour tout cacher, que cela soit joli. Une fois fini, cela ne se voyait plus, si ce n'est une légère bosse qu'elle ne sentirait même pas. Il enleva les épingles à nourrice et abaissa délicatement le jupon. Le volume était léger, mais il était là. Un peu trop léger peut-être ? En quelques secondes, il releva à nouveau la jupe de la robe et ouvrit à l'aide de ciseau son ouvrage. Il rembourra de coton. C'était l'affaire d'une minute. Il recousit l'ouverture. C'était bon. Passons à la suite. Ses doigts attrapèrent le ruban et dans le même mouvement baissèrent la robe. Il le noua autour de la taille et fit un beau noeud. Il commença à le coudre avec un fil de même couleur. Il se piqua deux fois dans cette action périlleuse. Il s'arrêta juste pour enfiler des pansements et se remit au travail. Il lui restait trois minutes pour coudre le col. Jeu d'enfant. Il s'amusait avec les fils et les aiguilles. Il s'amusait en faisant son travail. Il se mit à siffloter l'air du Roi lion : In the jungle, the mighty jungle, the lion sleeps tonight. In the jungle, the quiet jungle, the lion sleeps tonight ♫ ♪ Enfin bref. Le col fut fixé avec soin dans les trois minutes qui suivirent. Il fit le dernier noeud et coupa le dernier fil. Il se leva et essuya les petites perles de sueur qui commençaient à couler sur son front. Il avait eu peur de tout rater. Regardant son oeuvre, il ne fut pas trop déçu Yes, t'es un bigboss Camille ! La modestie ne faisait pas partie de ses amis lorsqu'il était content de ses ouvrages. Il se tourna vers sa cliente, qu'il avait un peu oublié à force de se concentrer, et lui présenta la robe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 30 Aoû - 17:32
J’observai le vendeur travailler sur ma future robe, il maniait les aiguilles avec précisions comme une cuisinière quand elle fait la décoration de ses pâtisseries. Il me regarda de nouveau et me proposa un tabouret où m’assoir, je lui souris et le remercia discrètement en m’asseyant sur le siège. Il changea d’abord la robe en fonction des mensurations, elle était apparemment trop large pour elle puisqu’il rétrécit la taille. J’attendis pendant quelques minutes tandis qu’il faisait les retouches, il se leva ensuite et observa la robe puis moi. Je ne savais pas à quoi il pensait mais je ne savais pas trop où me mettre, je mordis nerveusement ma lèvre en regardant le jeune homme qui finit par hocher la tête. Je fronçai les sourcils puis haussai légèrement les épaules sans plus chercher à comprendre à quoi réfléchissait-il. Il mit un peu plus de temps à donner du volume à la robe, il s’y prit à deux fois avant d’être satisfait et de passer au nœud. Celui-ci me convenait parfaitement, il le cousit à la robe et se piqua deux fois avec l’aiguille. Je détournai un peu les yeux quand ça arriva, le temps qu’il mette un pansement. Il finit par le col, le voir travailler sur un vêtement me fit sourire. Il avait l’air de s’amuser et il finit même par siffloter un air connu.

Quelques notes plus tard, il avait fini. Il se leva et essuya son front, je ne savais pas que c’était si fatiguant de coudre ! J’avoue qu’il m’arrivait aussi d’avoir des petites gouttes de sueur quand je prépare mes potions mais c’est plus à cause du stress de tout rater. Une idée germa dans ma tête, était-il… stressé ? Cette idée me fit sourire et je quittai mon siège pour observer le résultat. Je me mis en face du vêtement et le regardai patiemment. Après une longue observation (qui ne dura pas plus de deux minutes mais bon), j’arrivai à la conclusion que c’était vraiment… Parfait ! Un grand sourire éclaira mon visage et je me tournai, toute heureuse, vers le jeune homme.

-C’est superbe ! C’est… c’est exactement ce que je voulais !

Il avait l’air un peu soulagé par ma réaction, j’étais tellement contente que je ne pu me retenir de le prendre dans mes bras en le remerciant. Je me séparai de lui pour admirer son œuvre… Magnifique… Tellement parfait ! J’étais comme une enfant qui découvrait que le Père Noël était passé, c’était limite je sautillai sur place ! Je ne savais pas comment le remercier, bien sûr, je l’avais payé avec un petit pourboire mais… j’essayai de trouver une autre façon. J’eu soudain une idée et sans prendre la peine de réfléchir, je fis apparaître un panier de pâtisseries faites par moi-même et les tendis au vendeur.

Oops…

Je venais d’utiliser ma magie… Devant une homme tout à fait normal… Mon sourire se décomposa et j’observai avec une certaine crainte la réaction du vendeur.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 30 Aoû - 20:40
Camille la reçut volontiers lorsqu'elle lui sauta au cou. Il la serra contre lui les quelques instants où le calin dura. Elle se décolla pour regarder à nouveau la robe. Il sourit lorsqu'elle murmura :

"C'est superbe ! C'est ... C'est exactement ce que je voulais !"

Il sourit et allait lui demander si elle voulait l'enfiler tout de suite plutôt que d'attendre d'être rentrée chez elle. Il allait lui dire que tout était propre puisque l'hygiène était impeccable lors de son boulot, et la robe avait patienté sur un cintre à l'abri de la poussière. Il était amusé de voir sa cliente sautiller de joie comme cela. Si c'était ça être costumier, il ne cèderait sa place pour rien au monde. Il n'eut le temps de rien dire, une boite de patisserie apparut entre les mains de la jeune fille. Il écarquilla d'abord les yeux. Puis il s'exclama :

"Wouah ! T'es magicienne ! C'est quoi le truc ?! Allez, dis moi ! C'est quoi c'est quoi ?"

Il se doutait qu'il n'y avait rien ... Il était un hérisson transformé en humain et son employeur était un loup ... Mais la tête déconfite de sa cliente l'obligeait à la rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 31 Aoû - 16:57
Le jeune vendeur écarquilla les yeux et je me maudis. J’avais été tellement excitée que je n’avais pas pensé une seconde aux conséquences ! Qu’est-ce qu’il m’avait pris, bon sang ? Comment est-ce que j’allais expliquer ça maintenant ?

-Wouah ! T'es magicienne ! C'est quoi le truc ?! Allez, dis moi ! C'est quoi c'est quoi ?

Je bégayai un peu en réfléchissant à toute vitesse à quoi répondre. Je m’étais mise dans un beau pétrin, je devais absolument m’en sortir à présent ! Je me rappelai ce qu’il venait de s’exclamer… Magicienne ? Je ne pu m’empêcher de soupirer de soulagement et retrouvant mon sourire. C’était une personne tout à fait normale qui se trouvait devant moi et ça faisait tellement longtemps que je ne m’étais pas retrouvée avec quelqu’un qui ne faisait partie ni de l’Organisation, ni de l’Agence, que je n’avais pas pensé à ce qu’il allait penser ! Je levai les yeux vers lui, un sourire soulagé sur les lèvres, j’avais stressé pour rien, les gens normaux sont innocents et légèrement naïfs, j’aurais dû y penser plus tôt.

-Hum… Et bien, euh, oui, je suis magicienne… Je m’entraîne à faire des tours quand je ne prépare pas mes pot- mes pâtisseries !

Je ne savais pas mentir et je détestai le faire, j’espérai que ça ne se voyait pas trop même si je n’en étais pas du tout sûre. Je crois que j’avais fait la plus grosse bêtise de toute ma vie, j’essayai de ne pas avoir l’air trop inquiète et tendis plutôt le panier que j’avais fait apparaître, mes mains tremblaient et j’essayai de dissimuler ces tremblements du mieux que je pouvais.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 3 Sep - 17:18
La jeune fille ne semblait plus savoir où se mettre tant elle était gênée ... ça se serait vu à des kilomètres à la ronde. Se mordant les joues pour ne pas éclater de rire, il ouvrit la boite à bonheur en demandant :

"C'est toi qui à fait tout ça ? Tu es douée en magie."

Il prit une patisserie entre ses doigts, songeur. Il sourit :

"Tu veux que je te dise ? On a un point en commun toi et moi."

Il croqua dans un éclair en chocolat en lui faisant un clin d'oeil amusé, son regard se faisant rieur :

"Tous les deux, on fait naitre des étoiles dans les yeux des gens."

Il la regarda alors qu'il finissait la douceur. Puis il se lécha les doigts plein de chocolat en rigolant :

"Et si c'est toi qui les fait ... je te tire mon chapeau ! C'est délicieux !"

Il pensait que si c'était elle qui l'avait fait apparaitre, les patisseries étaient le fruit de sa magie à ELLE, donc c'est comme si elle avait fait la cuisine elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 4 Sep - 16:15
Je lui souris légèrement, il semblait avoir cru à mon mensonge… Je n’étais pourtant pas très douée pour ça mais d’un côté j’étais plutôt soulagée. La pâtisserie avait l’air de lui plaire et il ne se souciait plus du petit tour de magie. Je me crispai légèrement quand il m’informa que nous avions un point commun. Il me fit un clin d’œil et je lui souris, me demandant ce que l’on pouvait avoir en commun. Je n’avais pas envie d’entendre un truc du genre : « Je fais aussi partie de l’Organisation » ou pire qu’il fasse partie de l’Agence…

Ce n’était pourtant pas ça, il fallait sérieusement que j’arrête de voir des Agents secrets partout ! Je me méfiai même d’un simple vendeur, j’avais presque honte de moi. Un sourire à la fois soulagé et heureux éclaira mon visage quand il m’apprit notre point commun. Je passai une main nerveuse dans mes cheveux tandis qu’il finissait la douceur.

-Merci… Je les ai préparés ce matin, je suis heureuse que ça vous plaise !

Il avait l’air plutôt amusé par la situation, je ne comprenais pas pourquoi d’ailleurs. Il avait peut-être trouvé mon « tour de magie » divertissant ? Je préférai me convaincre que c’était ça plutôt qu’encore m’inventer des trucs farfelus…



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Ven 4 Sep - 19:37
Résistant à l'envie de prendre une deuxième patisserie, Camille se nettoya les mains avec un désinfectant. Il prit la robe sur le mannequin et la tendit à la jeune fille :

"Tu préfères quoi ? La mettre tout de suite et rentrer avec, ou l'embarquer dans une boite ? Je peux t'assurer que je traite avec une superbe hygiène mes ouvrages, elle est dont tout à fait propre. Tu peux la mettre dès maintenant sans soucis."

Il lui fit son plus beau sourire :

"De plus, si c'était ta robe préféré qu'il fallait refaire, je serai heureux de voir si mon travail te plait quand tu le portes aussi."

Il est vrai qu'il est toujours flatteur de voir ses ouvrages et ses oeuvres portés par une personne qui les aime. Et là, il avait une envie folle de voir ce premier habit sur sa cliente, pour flatter son égo et voir les choses à modifier s'il y avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 4 Sep - 21:15
Le vendeur se lava les mains, zut, j'avais cru qu'il en mangerait plus... Ca ne lui a peut-être pas plu, au final. Je m'inquiétai sûrement pour rien mais ça me tracassait tout de même un peu. Il me demanda si je préférai la porter tout de suite ou la mettre dans un boîte. Je voyais bien qu'il voulait que je l'essaye et de toute façon, j'avais moi aussi envie de la porter. Je répondis à son sourire en prenant la robe qu'il me tendait.

-J'aimerais la porter tout de suite!

Je me dirigeai une nouvelle fois vers le paravent et m'y changeai rapidement. La robe était parfaite, elle m'allait superbement sans vouloir me vanter! Le jeune homme avait fait un travail exceptionnel! Je quittai le paravent et m'approchai du vendeur.

-Je l'adore! C'est exactement ce que je voulais, je ne sais pas comment vous remercier...

Je passai une main dessus et touchai le tissu entre mes doigts. C'était doux et agréable au toucher, c'était la robe parfaite!



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mar 8 Sep - 19:48
Musique:
 

Alors que sa cliente allait se changer, Camille alla changer de registre de musique. Il lança une playist de musiques Disney remixées à une sauce de métal qui donnait envie de bouger et de danser, une musique qui donnait la pêche ! Il se mit à chanter avec le chanteur et bougea dans tous les sens. Lorsqu'elle sortit de derrière le paravent, il baissa doucement le volume alors qu'elle le complimentait :

"Je l'adore! C'est exactement ce que je voulais, je ne sais pas comment vous remercier..."

Il sourit lorsqu'elle passa sa main sur les volants. Il vit les étoiles s'allumaient dans les yeux bleus. Son sourire s'agrandit encore plus. Il ne peut alors résister. Il prit la ravissante jeune fille par la taille, la souleva et la fit tournoyer :

"T'es superbe ! Je suis tellement content qu'elle te plaise !"

Il la reposa au sol et remit ses cheveux en ordre, car en tournoyant, ils s'étaient emmêlés. Il y passa ses doigts et regarda sa cliente :

"Désolé ... J'ai pas pu m'en empêcher ... Tu es ma première cliente, et tu es la première à être contente comme ça de mon travail."

Il s'inclina :

"Vraiment pardon ... Mais je suis vraiment content pour toi."

Un énorme sourire lui barrait le visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 11 Sep - 17:04
Je me changeai tandis que le vendeur mettait une autre musique. Une musique Disney si je ne me trompai pas mais je n’écoutai pas beaucoup de musique alors… Je finis par me montrer au jeune homme. La robe était parfaite et je ne m’empêchai pas de le lui dire. Il avait l’air vraiment content. Il s’approcha et me prit soudainement par la taille. Je n’eu pas le temps de dire un seul mot qu’il me soulevait et me faisait tournoyer.

-T'es superbe ! Je suis tellement content qu'elle te plaise !

Il me reposa au sol et je fis quelques pas sur place, un peu déboussolée par le tournis. J’étais assez étonnée par ce qu’il venait de faire et ça se lisait sur mon visage. Je finis par me remettre et fermai quelques secondes les yeux pour remettre mes idées en ordre. Quand je les rouvris, le vendeur s’inclinait.

-Désolé ... J'ai pas pu m'en empêcher ... Tu es ma première cliente, et tu es la première à être contente comme ça de mon travail. Vraiment pardon ... Mais je suis vraiment content pour toi.

Il souriait et n’avait pas vraiment l’air désolé. Je ne pu m’empêcher de répondre à son sourire, je ne lui en voulais pas vraiment, ça m’avait juste beaucoup surprise ! Mon premier réflexe fut d’observer ma robe sous toutes les coutures pour vérifier qu’elle n’avait rien. Je la trouvai tellement magnifique que j’avais déjà peur de l’abîmer.

-Je ne vous en veux pas du tout, je comprends votre réaction ! Je trouve que vous avez fait un excellent travail, j’adore cette robe !

Je tournai une fois sur moi-même pour faire voler la robe. Je ris un petit peu, j’étais si heureuse ! Elle surpassait largement mon ancienne robe préférée, je ne regrettai pas du tout d’être entrée dans ce magasin.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 20 Sep - 18:30
HRP:
 

Il l'avait faite tournoyer. Il n'avait pas pu s'en empêcher tellement cette robe lui allait bien. Il repassa sa main dans ses cheveux pour remettre en place un épi qui n'arrêtait pas de se placer devant ses yeux. Il la vit regarder la robe et palit un peu ... était-elle cassée ? Décousue ?

"Euh ... Elle n'est ?.."

Mais elle lui répondit avant même qu'il ne formule sa question, elle s'exclama :


"Je ne vous en veux pas du tout, je comprend votre réaction ! Je trouve que vous avez un excellent travail, j'adore cette robe !"


Il soupira de soulagement lorsqu'elle tourna sur elle même pour approuver ses dires. Son rire résonna dans le magasin alors qu'un sentiment de fierté s'emparait de lui. Il lui demanda :


"Je peux faire autre chose pour toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 713
Arme de prédilection : Arme de jet / Magie
Arme non maitrisée : Toutes (sauf arbalète)
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 25 Sep - 17:27
Hrp:
 

J'arrêtai de tourner sur moi-même et me tournai de nouveau vers lui, un sourire éclatant sur les lèvres.

-Je peux faire autre chose pour toi ?

J'observai un peu le jeune vendeur, mon sourire éclairant toujours mon sourire. Je réfléchissais un peu avant d'avoir une idée qui agrandit encore plus mon sourire.

-Oui, j'aimerai bien passer une commande! Halloween arrive et je me demandai si c'était possible que vous me fassiez un déguisement?

J'avais déjà quelques idées, mon costume serait évidemment celui d'une sorcière. J'espérai qu'il accepte de me préparer ce vêtement avant le 31 octobre... Ce serait tellement parfait!



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Nyohohoho ! Une première cliente ! [La Sorcière]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Première mission
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]
» Frida [Sorcière]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agence Cooki :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-