AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ... Et la mort reste au-dessus de nos têtes" | Raven [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Jeu 16 Juil - 3:11




Personne n'arrive à me comprendre. Pas même Gabriel...Tout simplement parce que je ne me comprends pas moi-même. Qu'est-ce que je veux vraiment en fin de compte ? Protéger ma famille ? Me battre pour la Justice ? What's going on with me dammit ?! Je ne sais PAS. Je ne sais PLUS ! Je...Mon cousin a peut-être raison, je ne suis peut-être qu'un idiot qui fait les mauvais choix, et là ce que je viens de faire en était probablement un. Tuer la copine de mon cousin...Je suis tombé bien bas. Tu n'es plus à la Lincold Academy Lloyd, tu es libre de faire tes propres choix, alors pourquoi avoir fait celui-là ? Pourquoi as-tu eu ne serait-ce qu'un bref instant un moment d'hésitation quant à te salir les mains inutilement ? Parce que je suis faible, voilà tout. Au final, je me rends compte que toute ma vie, il a fallu quelqu'un pour me rattraper, sinon j'étais écrasé par le poids de mon existence. D'abord mes parents...Mon mentor...Mes amis...Ma famille...Sans eux, je ne serais probablement pas là aujourd'hui. Mais pour le moment, mon esprit était trop confus, à tel point qu'en sortant en trombe de la maison, j'ai complètement ignorer la pauvre Alice alors qu'elle m'a toujours voulu que du bien en plus d'être sympathique. Je l'apprécie beaucoup, et je comprends pourquoi Gabriel est tombé amoureux d'elle. Et moi je fais quoi pour la remercier de tout ça ? La pire chose que l'on peut faire au monde.

...

... Puis là, j'ai laissé mes jambes me porter aussi loin que possible. J'étais dans un tel état de rage, de doute de ...De culpabilité que je sentais mes mains qui tremblaient légèrement. En fait, il fallait que je trouve des réponses à mes questions et surtout pourquoi m'a-t-on donné une mission pareil à la base ? Il fallait...NON. Il faut que je le sache, sinon je pense que cette autre culpabilité justement va finir par me tuer. Oui cette "autre", parce que jusqu'à maintenant, il arrive que je me réveille parfois en sueur, le cœur battant à mille à l'heure, avec l'impression d'entendre le coup de feu que...Mon mentor s'est pris à ma place et qui lui a coûté la vie. Et j'ai aussi cette impression de chaleur dans mes mains, comme si j'avais encore du sang qui coulaient sur mes doigts. Alors vous voyez où je veux en venir ? Toutes ces années j'ai enduré...Enduré...Et là la goutte aurait débordé le vase. Faire tout cela pour me racheter ? Peut-être...Mais cette culpabilité dont je parle, c'est de ne pas avoir fait mon devoir d’aîné jusqu'au bout. Et Gabriel m'a ouvert les yeux sur ça justement.

Me voilà parti pour l'Agence, et peut-être pour la dernière fois de ma vie selon ce que je vais apprendre. Je marchais tellement vite, ignorant complètement si je percutais quelqu'un ou pas, qu'en l'espace de dix minutes, j'étais déjà arrivé à destination. Même mes collègues, quand je traversais les couloirs pour aller voir ma patronne, on pouvait me dire bonjour, je ne voyais plus personne, parce que mon esprit était complètement ailleurs avec qu'une seule idée en tête. Et là, j'arrivais vers la fameuse porte...Ce n'est pas la première fois que j'y mets les pieds, mais c'est surtout si je vais les remettre un jour ou non. Et si c'est vraiment ce qu'on m'a dit, par rapport au fait que ça soit Mère-Grand qui ait donné cette stupide mission, hé bien il y a de fortes chances que je dépose mon tablier d'Agent. Mais mon but est de savoir POURQUOI, c'est celui-là que je recherche frénétiquement et dont je veux mettre un motif dessus.

Je n'ai pas réfléchi une seconde, j'étais tellement déterminé que j'ai toqué trois bons coups à la porte histoire de faire comprendre que j'étais pressé.

- Agent Raven au rapport. Mère-Grand, ouvrez s'il vous plait c'est urgent !!

Je pense qu'avec ma voix qui porte assez la patronne m'a entendu, et il ne tenait qu'à moi de rentrer sans qu'on m'ouvre, mais même dans cet état je sais rester lucide et poli. Maintenant il ne reste plus qu'à attendre.
HRP

Spoiler:
 


Dernière édition par Agent Raven le Ven 17 Juil - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Directrice de l'Agence Cooki
Directrice de l'Agence Cooki
Jeu 16 Juil - 9:50
Les rideaux à moitié tirés et la vieille lampe de bureau allumée, Mère Grand était affairée à écrire une publication sur sa toute nouvelle recette de muffins pistache ananas. Elle venait de finir sa plainte à l'encontre du magazine Cooking family qui avait fait un article peu élogieux sur elle. En effet, ces malotrus avaient tenté d'estimer son âge. Que nenni, on ne demandait pas son âge à une femme ! Celui de Mère Grand en particulier était un secret et c'était très impoli que de vouloir le savoir.

Trois grands coups à sa porte la tirèrent dans son travail d'écriture. La vieille femme soupira. Allons bon, voilà qu'on voulait lui casser sa belle porte ! Notant au passage sur son bloc-note de réduire la paye de l'Agent Raven pour motif de tentative de destruction de biens publics, Mère Grand releva la tête et sa voix froide résonna dans la pièce.

- Entrez.

Ce petit jeune semblait pressé et pas vraiment dans son assiette. Affichant comme à son habitude une mine hautaine, la vieille femme rangea dans le premier tiroir à sa droite son ébauche d'article ainsi que son bloc note, laissant sur son bureau uniquement une feuille vierge et un porte-plume. Elle croisa ses mains et les posa sur son bureau.

- Vous êtes en retard, lui indiqua-t-elle en notant mentalement de réduire sa paye pour motifs de retards à répétitions.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Ven 17 Juil - 3:41
Attendant seulement quelques secondes, j'ai obtenu l'autorisation d'entrer. Dire qu'il y a moins d'un an, c'était la première fois que je rentrais ici avant d'être finalement admis comme Agent. Et pourtant, j'avais l'impression que cela faisait une éternité, et que toute cette belle aventure pourrait prendre fin ici et maintenant. Bien sûr que j'aurais des regrets, mais c'est le prix à payer.

J'inspirais avant de rentrer dans son bureau, et j'ai vu Mère-Grand, là, avec le même air autoritaire qu'elle avait l'habitude de porter. D'ailleurs, je m'étais toujours demandé a quoi ressemblait les miens, mes grands-parents je veux dire... Bon j'ai pu apercevoir ceux de côté de ma mère en photo et ceux de mon père...Je n'en ai aucune idée. Enfin même si ma patronne avait cette expression, je ne cillais pas d'un cil. Pourquoi ? Parce que je suis habitué à la discipline, en même temps quand vous sortez de l'académie dans laquelle j'étais, à ce moment-là, vous vous dites que plus rien ne peut vous plier. Hé bien là c'était mon cas, mais c'est surtout ma détermination qui poussait ma volonté à agir.

Je disais bonjour à Mère-Grand, et fermais la porte derrière moi. Mais je ne voulais pas m’asseoir, parce que j'avais peur de ne plus jamais me relever. Alors je me suis seulement avancé, en me tenant debout face à son bureau. Et face à elle.

...

Moi en retard me dit-elle ? En retard pour quel motif ? Je n'ai pas de mission, pas de rapport à rendre, rien ! Alors quoi ?

- Madame, que voulez-vous dire par "en retard " ? Vous devez fair erreur parce que j'ai fini ma journée en faisant mon travail, et je n'ai pas le souvenir que vous m'ayez appelé pour quoique ce soit.

Je gardais un ton calme et sérieux, malgré qu'intérieurement j'étais encore mal, mais je ne devais pas le montrer. Je ne devais pas montrer mes vrais sentiments, comme je l'aurais fait en mission. Il me fallait encore ce masque qui me dissimulait, et façonnait ce côté professionnel que je porte lorsque je suis en mission, et que je dois porter aussi maintenant. Mais je craignais que ce masque se brise à tous moment.

- ...Et excusez-moi de vous déranger mais je ne suis pas là pour ça. Je vais être direct avec vous : je refuse la mission que l'un de vos subordonné a donné de votre part concernant l'assassinant d'Alice. Cela mettrait en péril les valeurs qui guident mon devoir de sauver des innocents et...De protéger mes proches. Alors je suis prêt à quitter mon post s'il le faut, mais il est hors de question que je le fasse.

Pour preuve de ce que j'avançais, je lui ai montré le "mot" que Gabriel m'a laissé avec l'adresse de "l'Agent" en question, et heureusement que je n'avais pas eu l'idée de vider la poche de mon pantalon tout à l'heure, alors pour le coup j'avais de quoi prouver ce que j'avançais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Directrice de l'Agence Cooki
Directrice de l'Agence Cooki
Ven 17 Juil - 11:57
- Madame, que voulez-vous dire par "en retard " ? Vous devez fair erreur parce que j'ai fini ma journée en faisant mon travail, et je n'ai pas le souvenir que vous m'ayez appelé pour quoique ce soit.

Bien qu'elle gardait un visage impassible, Mère Grand semblait légèrement irritée. Rien n'était plus énervant qu'un agent qui ne faisait pas son travail, cela pouvait ralentir toute la production.

- ...Et excusez-moi de vous déranger mais je ne suis pas là pour ça. Je vais être direct avec vous : je refuse la mission que l'un de vos subordonné a donné de votre part concernant l'assassinant d'Alice. Cela mettrait en péril les valeurs qui guident mon devoir de sauver des innocents et...De protéger mes proches. Alors je suis prêt à quitter mon post s'il le faut, mais il est hors de question que je le fasse.

La vieille femme ne bougea pas, forçant le jeune homme à déposer le mot sur son bureau. Alors elle s'en saisit et le lut avec attention puis le froissa et le jeta dans sa corbeille à papier à sa droite.

- Cet agent n'existe pas. Si vous vous étiez un minimum renseignés, vous auriez su que Viridian n'est pas une couleur attribuée. Je déplore votre manque de professionnalisme, Agent Raven.

Elle avait beau être une patronne redoutée, Mère Grand n'en oubliait pas pour autant ses agents. Elle connaissait chacun d'eux. Leur nom de code, leur identité, leur histoire. Elle se souvenait même de leur date d'embauche, ne sous-estimez jamais la mémoire d'une personne âgée ! Le regard vert toujours aussi acéré, Mère Grand soupira.

- Je suis déjà au courant de cette histoire, j'ai moi-même envoyé l'Agent Crimson pour vous prévenir. Apparemment, lui ne vous a pas trouvé.

Elle fit une pause pour le laisser digérer ce qu'elle venait de lui apprendre. Elle se leva de son siège et se dirigea vers la fenêtre en croisant ses mains dans son dos. Elle observa un instant le paysage dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

... Et la mort reste au-dessus de nos têtes" | Raven [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agence Cooki :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-