Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Pv Astrid] Drague vs drague, ça donne quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Dim 31 Mai - 15:36
14h15. Il était en retard.
Plic. Ploc.
Aujourd'hui, il pleuvait.
Bon en même temps, il avait fait beau toute la semaine. Après le beau temps vient la pluie.
Le jeune homme aux cheveux rose esquissa un mince sourire. La pluie, il adorait. La fraicheur, la liberté, deux mots qu'il accordait avec ce temps que tout le monde qualifiait de... pourrit.
La main gauche sur le volant, il prit avec la droite la pomme qui trainait dans son sac posé sur le côté passager. Il croqua dedans. Il aimait pas les pommes. Mais il avait la dalle. Alors il la mangea. Puis il ouvrit son carreau en grand après la dernière bouchée. La vitesse lui amena toute l'eau du ciel dans la gueule. Ça lui faisait du bien. Il faisait hyper chaud dans la voiture. Foutue clim, un jour tu fonctionneras. Il balança le trognon dans le paysage qui défilait et posa sa main sur le rebord de la fenêtre. Il passa dans un tunnel. Il adorait les tunnels aussi. Les jeux de lumières et tout et tout. Ombre, lumière, ombre, lumière. Oui je sais, il aime des trucs chelous et sans intérêt.
Enfin bref. Maintenant il était à Chantilly. Bien qu'il y était déjà allé qu'une seule fois pour aller parler au boss, il retrouva son chemin easy.
Enfin bref.
Il sortit enfin du tunnel. Chantilly, la renommée petite ville côtière qui cache bien son jeu. Elle a beau être accueillante, personne ne se doute que la moitié de ses habitants sont des agents secrets.
Je vais m'y plaire, je le sens bien.
Aleph avait demandé un truc à sa sœur, ex agente chez la fameuse et redoutée Mère-Grand. Il voulait savoir où il pourrait habiter. Parce qu'il aimait pas les hôtels, il avait l'impression d'être épié h24. Et puis, c'était mieux que de se retrouver à la rue ou de dépenser tout son fric dans une maison trop grande pour lui tout seul. Et en plus il détestait le ménage. Un petit soucis parmi tant d'autres. Sa sœur l'avait redirigée dans un appart de la résidence Otelo, dans un appart où elle avait logé. Avec deux colocs. Une "Tigrou" qui était apparemment hyper gentille et qui se préoccupait énormément des autres et un Ethan, le genre de mec morfale qui passait son temps avachi devant la télé en train de bouffer. Et elle lui avait dit qu'il y aurait certainement une troisième personne qui allait prendre sa place. Mais ça , elle n'en était pas sure.

"Résidence Otelo"

Enfin arrivé, songea le jeune homme.
Il se gara et descendit de sa voiture.
Putain je vais galérer...
Les bagages... Déjà la valise, il avait la flemme de la prendre, mais il avait aussi avec lui deux instruments de musique. Un violon et une guitare. Le genre de truc que tu regrettes si tu le casses. Parce que oui, mine de rien, ces trucs valent la peau des fesses.
Je suis bon pour faire deux aller retours.
Soupir.
Heureusement qu'il n'avait ni de piano, ni de batterie. Oui enfin, il comptait aller en acheter une si Hector n'était pas radin sur les salaires des missions. Idem pour le piano en fait. Je sais, ça prend de la place. Et alors ? Ça devra rentrer de toute façon. Heureusement que l'orgue c'est pas trop son trip.
Il prit la valise, laissant ses instruments sur les sièges arrière. Il ira les chercher plus tard. Il monta d'un pas calme les marches, puis il s'arrêta sur le perron de la porte au numéro indiqué par sa sœur.
15h20. Vingt minutes de retard. Peut mieux faire.
Il sonna sans hésitation et patienta.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 3 Juin - 17:59
drague vs drague, ça donne quoi ?

feat aleph algadis

16h, l’heure de réfléchir à ce qu’on va bien pouvoir mettre pour sortir le soir. Temps, concentration, méditation. Pêche ou poire ? Aller, mandarine. Se saisissant du shampoing choisi, la jeune brune enlève la mince serviette pourpre qui l’entoure pour la poser sur une barre métallique et entre dans la douche après s’être secoué les cheveux d’une main revêche. L’eau brûlante coule, ruisselant le long de son corps gracieux, lui tirant un soupir jouissif. Elle s’empare du gel douche, frictionne le savon contre sa chevelure jusqu’à produire une fragile mousse aux senteurs de mandarine puis reproduit le même geste sur le reste de son corps, deux fois. Viens ensuite le tour de l’après-shampoing, l’eau finit par enlever la mousse restante et Astrid sort de la cabine pour venir enfiler un doux peignoir bordeaux légèrement trop court et des chaussons assortis. Elle sèche ses longues jambes puis sa chevelure qu’elle lisse rapidement au fer, finissant le tout à la brosse. Elle s’habille ensuite, optant temporairement pour un chemisier clair qui laisse légèrement entrevoir son soutien-gorge bleu marine et un short en jean. Elle ne se maquille pas, suffisamment désirable au naturel, se contentant uniquement de vaporiser un parfum aux senteurs subtiles dans sa chevelure de jais. Elle s’admire brièvement dans le miroir, entend la sonnerie retentir, lève les yeux au ciel en grognant et finit par sortir de la pièce d’une démarche féline.

Le poste radio allumé diffuse un morceau qu’elle reprend en chantant de sa voix suave le temps d’arriver à la porte, profitant de l’absence d’Ethan pour s’autoriser ce genre de comportement. I’m such a star, Queen boulevard, blessed through the dark, never stop, it’s how we ride, coming up until we die. Un petit mouvement improvisé pour esquiver un sac de sport sauvage et elle ouvre la porte, tombant sur un jeune homme à la chevelure rose. Nooooo, reallyyy ? OMG blocage. J’dois avoir une tronche de demeurée. Le sourire d’abord de surprise s’élargit en un sourire joyeux. Sans lui laisser le temps de respirer, la jeune brune passe ses bras dans le dos du jeune homme et s’empresse de déposer un bisou sur sa joue.

- Mon chewing-guuum, waaaah tu m’as suivi ou quoi ? J’pensais te revoir partout sauf ici ! Haaaan j’suis contente de te revoir !

Astrid s’écarte, un grand sourire aux lèvres qui dévoile une rangée de dents blanches. Elle passe une main dans sa chevelure de jais pour écarter une mèche rebelle. Non seulement elle sourit mais en plus elle montre de l’affection pour quelqu’un. Deux choses qui paraissent insensées, montrant une infime part de l’infinie complexité du caractère d’une femme. Astrid n’est pas une personne que l’on peut définir par de simples mots, même si pétasse revient souvent. Quand on pense la connaitre, on se rend alors compte qu’on ne savait rien d’elle. Elle n’est pas de ces personnes que la société peut mettre dans des boites. La complexité d’une femme est sa seconde nature, biatch.

La jeune femme ouvre la porte en grand, laissant le jeune homme trempé entrer dans l’appart pour y déposer ses affaires. Un coup de pied envoie valser le sac trainant toujours au plein milieu du couloir, celui-ci appartenant sans doute à Ethan vu sa capacité de rangement inexistante. Laissant Aleph s’installer, la jeune femme disparait dans la cuisine et revient dans le salon avec deux bouteilles de coca en main. Elle les pose sur la table basse puis s’assoit sur le sofa en croisant gracieusement les jambes et attend que son ami fasse de même avant de prendre la parole.

- Vas-y, dis-moi tout, lui ordonne-t-elle tout en buvant une gorgée de la bouteille qu’elle vient d’ouvrir.

Celle-ci toujours en main, elle pose son regard si sombre sur le corps du jeune homme. Elle écoute ses paroles, observe ses variations de ton, ses tics. Elle discerne le vrai du faux, l’analyse, comme elle le fait avec chacun depuis toujours. Un regard lui suffit pour juger une personne potentiellement intéressante ou non. Bref étirement de la lèvre inférieure. Leurs regards se croisent. Elle esquisse un faible sourire.

- Je vois je vois.


Dernière édition par Shéhérazade le Sam 22 Aoû - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Ven 5 Juin - 11:48
I’m such a star, Queen boulevard, blessed through the dark...
Ayant l'ouïe fine, Aleph écouta chanter la personne derrière la porte.
...never stop, it’s how we ride, coming up until we die.
Puis on lui ouvrit la porte. Une jolie demoiselle lui ouvrit la porte. Une jolie demoiselle qu'il connaissait lui ouvrit la porte.

- Mon chewing-guuum, waaaah tu m’as suivi ou quoi ? J’pensais te revoir partout sauf ici ! Haaaan j’suis contente de te revoir !

Waw. Astrid Cooper. LA Astrid Cooper.

-Heeeeey ma vieille ! Qu'est c'tu fous à Chantilly ? C'est pas ton genre le tourisme !

Aleph. L'une des rares personnes à la connaître et à l'accepter telle qu'elle était. Malgré ses défauts peu de personnes cherchent vraiment à savoir qui est Astrid. Ils étaient ensemble à l'école primaire. Comme tous les mecs il avait essayé de la draguer. Et comme tous les mecs, elle lui en avait fait voir de toutes les couleurs. Tous les mecs avait abandonné tout espoir de sortir avec la jolie et intelligente Astrid Cooper. Mais Aleph n'était pas comme tous ces mecs. Il avait remarqué les absences répétées de la jeune fille. Et un jour il l'avait suivit. Les maths, il en avait rien à foutre. Elle habitait une grande maison, assez luxueuse fallait dire. Ses parents ne devaient pas être n'importe qui.
Il avait escaladé le grand portail et avait sonné. En vain. Mais il voulait voir Astrid telle qu'elle était. Cette fille le fascinait. Il était alors entré. Puis il avait visité sa maison. Après quelques minutes, il tomba sur la chambre de la jolie brune. Elle était soft, bien rangée si on négligeait les consoles qui jonchaient le sol. Et il se prit un pain dans le gueule. Le genre de truc qui fait très mal. Très très mal même. Malgré ses réflexes de boxeur, il avait rien vu venir. Mais il n'avait pas bougé et était resté debout à fixer la jeune fille. Ensuite, ils avaient parlé. Longtemps, jusque tard dans la nuit. Depuis ce jour, ils se revoyaient souvent et ils avaient passé de nombreuses nuit blanches à jouer au jeux vidéos. Après le collège, ils ne s'étaient plus revus.
Et maintenant, revoilà Astrid Cooper. Elle était toujours aussi jolie faut dire.

Elle le laissa entrer après lui avoir claqué un baiser sur la joue. Il enleva son manteau un peu gêné et posa sa valise dans l'entrée pendant qu'Astrid shoota dans un sac de sport. La délicatesse incarnée. Il sourit en partant s'installer sur le canapé du salon. Astrid était partie dans une autre pièce qui s'avérait être la cuisine étant donné qu'elle revint avec deux canettes de soda.

- Vas-y, dis-moi tout.

Il lui raconta presque tout. De ses années de collège jusqu'à son enlèvement en Italie qu'il camoufla comme étant un voyage chez son oncle mafieux. En parlant il s'amusait avec sa canette, jouant avec la fine couche d'eau qui l'entourait. A la fin de son récit, il secoua ses cheveux encore mouillés et fixa la jeune femme en lui souriant. Elle était gênée. C'est mignon.
Aleph ouvrit son coca et en bu une gorgée avant de terminer.

-Voilà mon histoire, et toi qu'est ce que tu fous ici ? Ah et j'ai ma petite sœur qui avait habité dans cet appart avant je sais pas si tu l'a croisée, elle m'avait dit que y'avait d'aut... Waaa z'avez même une ps4 ?! Tain ça te dis une partie comme au bon vieux temps ?

Ça faisait des années que le jeune homme n'avait pas touché une console. Il allait surement se faire bousiller mais bon, il voulait passer du bon temps avec Astrid, renouer des liens avec elle, quitte à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Membre souvenir
Membre souvenir
Mar 9 Juin - 5:10
drague vs drague, ça donne quoi ?

feat aleph algadis

Waaah, une histoire de mafieux. Intéressant, j’me demande s’ils ont des filiales ici. Ca peut être un point à creuser. Pis si Al’ s’en rend compte, j’pense pas qu’il dira grand-chose. Fallait pas dire qu’on avait de la famille dans la mafia. La jeune femme plisse le nez. Non, ce n’est pas vraiment le genre de choses qu’on affirme haut et fort vu comment la mafia est considérée. Sûrement une demie-vérité. Elle note dans un coin de sa tête de faire des recherches dessus, quitte à se mettre son ami sur le dos. Al’, c’est avec Ethan la seule personne à la fréquenter en sachant qui elle est sans s’arrêter aux premières apparences de façade. Le jeune homme a beau être séduisant, les cheveux bariolés c’est pas son truc, du coup au lieu de sortir avec, leur relation avait viré à de l’amitié. Beaux, désirables, chiants, pas cons, d’un certain point de vue ils se ressemblent beaucoup, c’est certainement la raison de leur relation qui tient encore debout. La jeune femme passe une main distraite dans sa chevelure d’ébène pour dégager son beau visage.

- Non, j’ai débarqué y’a peu de temps et y’avait pas ta sœur. Juste Ethan, qui est mon cousin, et… l’autre.

L’autre, c’est la fille bizarre qui s’auto-proclame « sœur d’Ethan le panda » - oui et moi j’suis une coccinelle -. Toujours prête à cuisiner et à faire des câlins à tout le monde. Yeeeeerk. Astrid n’est pas très câlin. Une des conséquences du manque d’affection. Elle adorait son père quand il était encore vivant mais c’était plus ce genre d’homme droit et strict qui lui avait tout appris et à qui elle vouait un profond respect plutôt qu’une espèce de guimauve ambulante la serrant dans ses bras mous à la moindre occasion. Les seuls câlins qu’elle connait, c’est quand elle s’endort dans les bras de quelqu’un lors d’une soirée durant une bonne partie de la nuit. Du coup, avoir pour coloc une brune un peu naïve sur les bords - à part moi Ethan n’attire pas beaucoup de lumières. C’est pas du narcissisme mais une observation objective. La preuve il sort avec une blonde - ne la branche pas trop. Mais puisqu’Ethan ne veut pas la virer, elle doit faire avec.

- J’espère que t’as pas peur de la défaite dans ce cas, parce que moi si et comme t’es galant tu vas me laisser gagner, n’est-ce pas ? demande-t-elle avec un grand sourire avant de se lever et de lancer la console - façon de parler, je risquerais plus que la mort si je jetais la ps4 par la fenêtre -

La jeune femme est comme son cousin : extrêmement mauvaise perdante. Mais comme elle passe ses nuits dessus, elle ne se fait pas d’illusions. Elle sait que la victoire lui appartient. Néanmoins cette idée de passer un bon moment devant un bon jeu avec un bon pote la séduit. C’est pas tous les jours que ça arrive, faut savoir en profiter. La belle brune se rassied en tailleur sur le canapé tout en donnant une manette à Aleph. Lego Batman, ça va chier. Le jeu commence, le principe est simple : se battre ou mouriiiir. Entre coups foireux, de bâtard et totalement cheatés, ils s’éclatent à déstabiliser l’autre tout en buvant du coca. A la fin, Astrid finit par l’emporter et le fait savoir en levant son poing au ciel en criant. Ecraser tout le monde, même ses coéquipiers. La baaaase. La jeune femme se tourne victorieuse vers Al’.

- Obligé, le sang du gaming coule dans les veines des Cooper depuis cinq générations !

Elle repousse gentiment le jeune homme par l’épaule avant de reprendre une gorgée de coca. Elle n’a pas peur de trop boire de boissons gazeuses pour avoir  ensuite des gaz ou des remontées gastriques. C’est bien connu. Les filles ça rote pas et ça pète pas. Des princesses u know. Puis avec tout ce qu’elle pouvait avaler en un repas, son estomac était accroché depuis bien longtemps.


Dernière édition par Shéhérazade le Sam 22 Aoû - 19:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mar 16 Juin - 14:52
- Non, j’ai débarqué y’a peu de temps et y’avait pas ta sœur. Juste Ethan, qui est mon cousin...

Alors ce fameux Ethan dont m'a parlé ma sœur c'est son cousin ? S'il est comme elle, ça doit y aller dans l'appart. Tant qu'ils commencent pas une troisième guerre mondiale ça devrait bien se passer.Normalement. Aleph avait failli en causer une une fois. Il avait juste draguer la jolie blonde. Mais l'un des mecs avec qui il était en coloc était son copain. Et ce dernier avait pas beaucoup apprécié. M'enfin, le jeune homme aux cheveux roses avait juste subit une grosse engueulade mais le mec lui avait pas touché un cheveux, question de survie.Aleph ne comprenait pas les gens qui s'attachent aux personnes au point de les...aimer. Ça sert a rien, n'importe quelle personne va mourir a la fin alors autant profiter de la vie. Avoir des potes, c'est carrément mieux.

-Et… l’autre.

How.
Dur si c'est la petite Tigrou. "L'autre", c'est chaud quand même ! Aleph esquissa un sourire. Elle doit être très tactile si elle a ce surnom là.
Astrid se leva et lui donna une manette. Lego Batman. Œil pour œil, dent pour dent. Aleph galéra à retrouver ses repères.
Le gaming, c'est comme le sport : moins on en fait plus on régresse, faut un entraînement quotidien. Signé : Aleph Algadis.
Mais après cinq minutes et cette belle phrase digne des plus grands philosophes, il était lancé.

-Cours cours, mais cours putaiiiiiiin.

Game over. Si tu joues contre Astrid et que ces huit putain de lettres sont pour toi, ça peut te bousiller un tympan. Sans déconner. La jeune femme avait hurlé, victorieuse, le poing en l'air. La classe elle fait superman en jouant a batman, je peux pas mieux faire. N'empêche que va falloir que je m'entraîner aux jeux vidéos.

- Obligé, le sang du gaming coule dans les veines des Cooper depuis cinq générations !

Lawl.

-Tes arrières arrières arrières grands parents jouaient aux jeux vidéos ? Waaaw y sont fort j'veux les mêmes !

Il explosa de rire renversant son coca sur le tapis.
Et meeeeerde...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Membre souvenir
Membre souvenir
Mer 12 Aoû - 19:03
drague vs drague, ça donne quoi ?

feat aleph algadis

La jeune femme feignit de ne rien voir. J'ai pas vu, j'nettoie pas. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre et posa ensuite sa manette sur la table basse. Elle se releva alors et pivota vers le jeune homme.

- Bon, Ethan devrait plus tarder, ça te dit on décharge tes affaires et on visite l'appart avant qu'il débarque ?

Al étant d'accord, les deux jeunes se dirigèrent vers la porte. Ils descendirent les étages en glissant sur la rampe comme deux gamins et arrivés en bas constatèrent que le temps s'était éclairci. Tant mieuuux. Astrid aimait bien la pluie mais n'était pas contre un peu de soleil, surtout lorsqu'elle n'avait ni manteau, ni parapluie. Parfois, elle aimait bien sortir en pleine nuit, courir un peu sous la pluie. Sentir les gouttes glisser sensuellement le long de sa peau. Apprécier la caresse brute d'une brise glacée. Choper la crève lui faisait ni chaud ni froid. C'est bon c'est qu'un rhume faut pas faire sa chochotte dans la vie. Astrid aida Al à porter ses affaires jusqu'à l'ascenseur. En panne. Putaaaain. Il fallut se résigner à porter les valises à la main. Leur poids ne dérangeait pas les deux jeunes gens, c'était juste l'idée de les porter sur plusieurs étages qui était fatigante. Une fois le fardeau déposé dans la chambre libre de l'appart, la jeune femme s'étira gracieusement et lui montra les différentes pièces qui le composaient en énumérant :

- Ethan, moi, l'autre, salle de bain, cuisine, salon, penderie fourre-tout, balcon et litières pour animaux errants.

Pouvait-on désigner autrement la présence d'un renard dans l'appart ? Sincèrement, c'était limite vivre dans un zoo. La seule chose qu'elle appréciait c'était le chat. Même si elle évitait de lui faire ouvertement des caresses pour conserver un semblant de dignité. La rapide visite terminée, la jeune femme soupira et leva son regard d'onyx vers le jeune homme.

- Tu ne m'as pas dit ce qui t'avait amené ici, observa-t-elle avec curiosité


Dernière édition par Shéhérazade le Sam 22 Aoû - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mer 19 Aoû - 17:59
D'après ce qu'Aleph voyait, la tache de Coca pouvait rester longtemps sur le tapis. C'est pas comme si Astrid allait se bouger pour passer un coup de serpillière ou de jenesaisquoi. Il se pencha et tira la table vers lui de façon a planquer ce qu'il avait fait. Ni vu ni connu j'suis pas passé par là.
La jeune femme se leva et lui proposa de décharger ses valises et de lui faire visiter l'appart ce qu'il approuva. Il reprit ses clés, qu'il avait posé sur un meuble d'entré, et ils partirent tout deux en direction de la voiture non sans s'éclater sur la rampe de l'escalier. Limite un toboggan serait mieux, elle fait mal aux fesses la rampe !
Arrivé en bas, plus de pluie.
Au moins ses instruments ne seraient pas abîmés à cause de l'eau. Il donna sa deuxième valise à la jeune femme et il se résigna a prendre ses deux instruments et son sac a dos.
Ascenseur en panne. Tant pis, monter les marches avec des poids sur ses épaules et son dos lui fera une sorte de « mini entraînement ». Vraiment mini mais c'est toujours mieux que rien.
Astrid lui montra sa chambre, les différentes pièces que constituaient leur logement et des animaux. Dont un renard. Wow on est pas dans un dessin animé si ? Le jeune homme choppa l'animal par le coup et l'approcha de son visage. Si tu me réveille la nuit je t'apprend à voler capiche ? La nuit c'est précieux pour lui.
Et là, Astrid lui posa the question.

- Tu ne m'as pas dit ce qui t'avait amené ici.

Si jamais il grillait sa couverture, le loup allait le bouffer tout cru.
Le jeune homme soupira.

J'ai trouvé un taff ici. J'suis musicien dans une troupe de théâtre en fait. Et c'est ma petite sœur qui m'a redirigé vers ton appart, elle y a vécu une année avant que je vienne. Et toi alors dis moi tout !!!

Aleph passa son bras au tour de son cou et de sa main libre lui frotta son poing sur sa tête.

-Ah et j'ai mangé une pomme comme déjeuné, t'as pas un truc à me filer ? Mangeable de préférence ?

Ou au pire on se commande un truc. Mais putain comment j'ai la daaaalle !
Ça lui apprendra à faire ses valises à la dernière minute et d'arriver à la bourre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Membre souvenir
Membre souvenir
Sam 22 Aoû - 19:00
drague vs drague, ça donne quoi ?

feat aleph algadis

Une troupe de théâtre. On parie combien qu'il est chez GML ? ... Aaaaaargh. Le jeune homme venait de passer une main sur son épaule et lui faisait un savon.

- Non non non pas mes cheveuux ! protesta-t-elle en se débattant

En général, un mec ne comprenait pas pourquoi une fille restait autant attachée à la forme de ses cheveux. Mais rappelons que les mecs ont h24 les cheveux décoiffés donc ils ne peuvent PAS comprendre. Car une fille avec les cheveux dans tous les sens, c'était tout de suite moins joli. Astrid faisait partie de ces filles à mettre une heure pour se préparer chaque jour. Mais on ne pouvait lui reprocher ce détail vu qu'à chaque fois elle ressortait de la salle de bain sous son meilleur jour. Tenue, coiffure, maquillage, chaque partie était en harmonie avec les autres. Rien en moins, rien en trop. Résultat d'années d'expérience pour être une femme désirable.

- Hum... on n'aura qu'à manger un truc en ville tout à l'heure.

J'dis ça parce qu'il n'y a rien dans le frigo. J'le sais parce que c'est moi qui ai tout fini ahah. Puis l'idée d'aller manger en ville n'était pas repoussante. Une p'tite pizza komsa, au clair de lune. Ou pas vu qu’aujourd’hui c'était la nouvelle lune et qu'il faisait nuit dans un peu trop longtemps. Ou alors du curry. J'ai envie de curry. La jeune femme aimait bien manger varié et épicé. Que ça soit un steak au basilic, du tofu ou des sushis, elle ne détestait pas grand chose. Excepté les insectes (et c'était pas faute d'avoir essayé).

- Pour répondre à ta question nous sommes collègues, annonça-t-elle en le fixant de ses prunelles ébènes pour guetter sa réaction

N'empêche c'est cool ça. J'aurais enfin quelqu'un non digne de confiance avec qui fait des missions absolutely weird. Sincèrement, y'a pas à se poser de questions. Si quelqu'un demande de l'aide pour qu'il a vu des lutins dans son jardin, la seule chose à faire c'est de le foutre en cure de désintox. Ou alors boire toutes ses bouteilles de tequila à sa place. Solution la plus simple. La belle brune entraina le jeune homme hors de l'appart.

- Pizza ? proposa-t-elle avec entrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lun 24 Aoû - 9:01
La jeune femme, comma à son habitude lorsqu'elle se fait embêter par le jeune homme, rouspéta. C'est vrai que les filles et leurs cheveux, c'est une grande histoire d'amour. Surtout pour la belle brune. Son aspect compte énormément à ses yeux. Une fille reste une fille.

- Hum... on n'aura qu'à manger un truc en ville tout à l'heure. Pour répondre à ta question nous sommes collègues. Pizza ?

Yes pizza ! Que...quoi ? On est collègues ? Alors gml... Et pizza ? Wooow trop d'infos d'un coup.
Aleph garda cette info bien au chaud dans un coin de sa tête et se promis d'en reparler à Astrid à la pizzeria. Les deux agents vont avoir un paquets de choses à se dire. Et qui sait, peut être que les deux autres colocs sont eux aussi des agents de gml ! Ou peut être de Mère Grand. Mais ils sont peut être des citoyens normaux ? Le rose soupira. Cette ville à beau être assez petite, il se passe un paquet de trucs intéressant. Un loup qui parle et une grand mère qui balance des rocher, c'est pas un truc qu'on a l'habitude d'entendre et voir.

Le duo sortit de l'appart et ils se dirigèrent pour la deuxième fois de la journée vers la voiture noire du jeune homme. Il l'ouvrit avec ses clés et se plaça au volant. Astrid quand à elle se mit à la place du passager. Le chauffeur fit crisser ses pneux et démarra en trombe de sa place de parking. Ça va qu'Astrid est pas du genre à se plaindre pour si peu, elle peut être pire que lui au volant quand elle s'y met.
Il ouvrit son carreau en grand et hurla à la lune comme si sa déclaration allait l'intéresser :

-Direction... la pizzeria !

Finish !
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

[Pv Astrid] Drague vs drague, ça donne quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le nom des gens, des lieux, dans votre tête, ça donne quoi ?
» Combat, amitié, le tout casé sur l'île volcanique, ça donne quoi...?
» Candice La Flèche
» Le mafieux dans la cuisine, ca donne quoi?
» L'eau et le feu, ça donne quoi? (pv Bosco)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-