AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le retour de la momie. [Pv: Le Lapin Blanc]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Dim 19 Avr - 18:27
MA TÊTE.
La vache Ahem, putain je sais pas ce qu'il s'est passé mais j'ai dû dormir un paquet temps pour avoir une migraine pareille. J'ai l'impression d'avoir une hémorragie cérébrale. Mouarf tu en parles mais tu sais pas ce que c'est. …Wut? Coucou. Je sens qu'on va pas s'entendre tous les deux ♥…QUELQU'UN A PARLÉ. MONTREZ VOUS VILS ESPRITS DÉMONIAQUES. Putain mais j'suis vraiment tombé sur une conne en fait. JE SUIS DANS TA TÊTE. Quoi sérieux? J'ai une voix dans la tête? ET PUIS J'SUIS PAS CONNE. Ta gueule. Grouille toi de rentrer j'ai la dalle. Non mais c'est encore moi qui commande hein, tu vas pas me dire quoi faire non plus… Mais c'est vrai que j'ai un peu faim quand même. Mais tu la ferme le temps que je m'en remette s'il te plaît ça fait bizarre d'avoir une voix dans ta tête. T'as un nom d'ailleurs? Non. Appelle moi juste Grandissime Voix Dans Ma Tête et ce sera parfait. Je préfère "Casse-Moi-Les-Oreilles". Ou "Méchante Petite Voix." Wut? Ouais MPV, ça sonne bien. Donc MPV, la ferme steuplé.
Je vais pas m'en remettre. J'AI UNE VOIX DANS LA TÊTE PUTAIN. Je suis pas sourde.

- LA FERME.

Passant traumatisé qui se barre en courant. T'es fière de toi? Ouais. Je vais quand même essayer de me bouger le cul pour rentrer. J'ai envie de pancaaakes. Je suis sûre de leur avoir manqué à ces deux là. Même pas. Tu vas leur gâcher leurs vacances. Les pauvres.

- Non mais CHUT.

Et deux passants traumatisés, DEUX. Enfin même plus vu la façon dont on me dévisage. Okay j'ai changé de couleur de cheveux mais c'est pas si traumatisant que ça si? JE CONNAIS UN MEC AVEC DES CHEVEUX BLEUS SI VOUS VOULEZ //PAF// Même qu'il a une soeur jumelle en plus, deux pour le prix d'un. Et puis aussi y'a un mec! Ses cheveux sont roux quasi rouge! Même deux mecs comme ça! Une paire de tomates, ouais. Après j'ai plein d'autres exemples comme ça… MÊME MA SOEUR. Oui, elle a des cheveux verts. Alors POURQUOI le blanc vous choque tant que ça hein? En plus que blancs, y'a pleins de gens qui ont des cheveux comme ça. En dehors des vieux et de Mère-Grand. Les Chantillais seraient racistes des cheveux? À moins qu'ils soient racistes des TEINTURES? Ou alors c'est tout simplement parce que … STOP. Comment t'arrive à stocker toutes ces conneries dans le peu de neurones présents dans ta tête? Eh? Mais… Chut chut chut… Garde le silence mon enfant.

Quand enfin j'arrive à l'entrée de l'appart, je prend les clés qui sont dans ma poche, et par maladresse les fait tomber par terre. Et au moment où je me baisse Putain t'es vraiment un boulet hein. Qu'est-ce qu'on va faire de toi?

- PUTAIN TA GUEULE.

Oui, j'ai crié ta gueule en tournant la serrure. Au pire je dirait que j'ai croisé William qui a fait un commentaire désobligeant sur ma nouvelle couleur alors que c'est à cause de LUI que mes cheveux sont devenus blancs.

- Je suis rentrée! ♪ TOUT LE MONDE S'EN FOUT. SHADDAP. SHADDAP TOI MÊME.

Comment faire une entrée avec discrétion. Hello Matthew.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Dim 19 Avr - 20:03
Boredom is a sin

Feat. Agent Silver

ENNUI.
Ces cinq pauvres petites lettres hantaient l'esprit de Matthew depuis déjà quatre longues heures.
Aujourd'hui, pas de travail. Rien du tout : aucun appel, et pas de mission chez GML. Certes, cela aurait pu être prit comme du temps libre pour faire ce qu'il voulait sauf que... CELA FAISAIT DEPUIS UNE SEMAINE QU'IL N'AVAIT RIEN A FAIRE.
Que se passait-il ? Matthew se le demandait. Surtout que cela fait justement une semaine que Willow était partie. Il s'ennuyait à cause d'elle ? Que nenni. Même si sa présente ponctuait un peu la vie de Matthew. Parce qu'elle était idiote, le faisait râler et qu'elle aurait bien pu l'occuper quelques jours en cassant on-ne-sait-quoi ou en s'attirant d'autres ennuis.
William n'avait pas donné signe de vie, lui non plus. Enfin, ce n'est pas comme si ce gars tenait beaucoup à Matthew. Mais depuis leur accrochage et la soirée de St. Valentin, c'était silence radio. Peut-être était-il rentré aux Etats-Unis, Matthew n'en savait rien et s'en fichait éperdument.
Il y pensait juste parce que c'était la seule chose d'un minimum intéressant qu'il aurait pu faire.
A la télé, tous les programmes qui passaient étaient d'un ennuis... Sauf quelques films dans la soirée. Mais qu'allait-il faire en attendant la soirée ? Rien. Car il s'ennuyait.
Lire ? Matthew avait déjà lu tous les livres de sa bibliothèque au moins quatre fois depuis le temps. Et il n'avait aucune envie de les relire encore une fois. Sortir en acheter ? ... Non. En fait, Matthew avait la flemme. Il voulait du renouveau. Un événement qui le mettrait dans le feu de l'action ! Quelque chose qui le changerait un peu de sa routine quotidienne !
Mais ce n'était pas une chose facile, car notre routine s’échafaude à partir de nos centres d'intérêts, et l'on ne s'en créé pas comme ça : il faut prendre connaissance de ces nouvelles choses et les apprécier pour les intégrer dans nos hobbies !
Peut-être Matthew devrait partir à l'aventure dans la mystérieuse ville de Chantilly, mais il avait du mal à croire que cela serait palpitant d'apprendre que dans les tréfonds de Chantilly se cachent des choses dont il ne voudrait même pas savoir l'existence. Qui s'intéresserait de connaitre l'emplacement de la décharge de la ville, par exemple ? Pourtant, c'était un endroit que Matthew n'avait jamais visité. Mais pas regain d'intérêt, justement il n'y était encore jamais allé.
Bref.
L'esprit de Matthew divaguait.
Allongé sur son canapé, il regardait par la vitre les nuages passer.

- Haaa... How boring...

C'était le cas de le dire. Good job Matthew.
C'est sûr qu'observer les nuages n'était pas un divertissement très intéressant. Alors, Matthew s'en lassa vite. Il saisit sa clé à molette et jongla avec, soupirant.

- Boredom, boredom... que c'est monotone... Que de temps perdu à ne rien faire... Et des gens trouvent que l'ennuis est bénéfique ! What a bullshit ! Comment l'ennui pourrait-il être ne serais-ce que bénéfique ? J'aimerais bien le savoir, tiens... As I say, boredom is a sin. Because wasting time is such a crime ! We could even die by tedium ! (COmme je le dis, l'ennui est un péché. Car perdre du temps est un crime ! On peut même mourir d'ennui !)

Sa voix était étrangement faible, limite à moitié endormie. Mais détrompez-vous, il n'était pas en train de déprimer. Bon, en fait, si. Mais c'est dû à l'ennui. Car l'ennui rend dépressif, vous savez. D'ailleurs, ça a pour effet de rendre les gens plus irritables... Attention, Willow, toi qui arrivera bientôt.
Enfin, Willow qui arrivera bientôt... Matthew n'en savait rien, lui. Il n'est pas médium.
Donc il se demandait bien quand Willow finira par revenir.
Il ne savait d'ailleurs même pas pourquoi elle était partie, sans rien lui annoncer.
Elle avait même laissée ses affaires là. Elle n'aurait pas pu partir sans emmener sa guitare ! Alors, il a dû se passer quelque chose. C'était évident. Mais quoi ? Matthew n'en avait, encore là, aucune idée.
Sauf que, quand même, son absence le mettait en rogne.
Elle aurait au moins pu le prévenir par SMS ! Elle avait pas oublié de prendre son portable, si ?
Enfin, bref...

Matthew se redressa. Il allait faire des pancakes, tiens.

- PUTAIN TA GUEULE.

Sursaut. Alors que l'appartement était depuis plusieurs jour plongé dans la tranquillité et le calme, voilà que quelqu'un venait de crier ça à plein poumon. Mais qui ? Willow ?
Non, Matthew devait se faire des idées. C'est pas comme si elle était aussi stupide pour gueuler ça toute seule...

...

Quoique, Matthew entendait la serrure tourner. Et ce n'était sûrement pas dans le habitude de Tutur de gueuler comme ça.

- Je suis rentrée! ♪

Cette voix. Matthew avait bien raison : c'était bien celle de Willow !
Abandonnant alors me saladier qu'il venait de sortir pour faire la pâte à pancake, il se dirigea vers l'entrée et vint accueillir Willow.

- Ah, Willow ! Tu tombes bien parce que j'ai beauuucoup de choses à te dire y'know ? Alors... Tout d'abord, pourq--

- SHADDAP TOI MÊME.

... "shaddap toi même" ? Matthew fut étonné par ce qu'elle venait de dire. Mais elle venait de le couper en lui disant de se la fermer.

Je vous ai déjà dit tout à l'heure que l'ennui rendait inévitablement les gens irritables.
Et cela s'accroisse de plus en plus lorsque l'ennui est déjà présent depuis longtemps.
Et cela s'accroisse encore plus lorsque la personne irritée par l'ennui le devient aussi facilement lorsqu'on lui manque de respect.

Alors, évidemment, Matthew se fâcha.
Et c'est ainsi que commença le début d'un événement intéressant pour Matthew ! Mais fallait-il s'en réjouir ?

- "Shaddap". C'est ça que tu viens de me dire ? Il ne me semble pas que cela soit quelque chose de très aimable à dire à son colocataire. Surtout lorsque cela vient d'une personne QUI NE PREVIENT MÊME PAS DE SON ABSENCE ET QUI SE PERMET DE NE PAS DONNER DE NOUVELLES.

A deux doigts de lui donner un coup de clé à la figure, Matthew lui lançait des éclairs. Elle a intérêt à ne pas enfoncer le clou, où ça finira mal. Très mal.


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Lun 20 Avr - 10:54
- "Shaddap". C'est ça que tu viens de me dire ? NON. C'EST UN COMPLOT. Il ne me semble pas que cela soit quelque chose de très aimable à dire à son colocataire. Maismaismaismaismais… JE SUIS TRÈS AIMABLE. Avec les personnes gentilles. Pas que tu sois pas gentil hein mais tu vois ce que je veux dire. Surtout lorsque cela vient d'une personne QUI NE PREVIENT MÊME PAS DE SON ABSENCE ET QUI SE PERMET DE NE PAS DONNER DE NOUVELLES.

...Et je lui dis quoi au Matthew ? Que je parlais à une voix dans ma tête et que c'est pas à lui que je parlais ? Autant lui dire que je parlais à une table aurait fait le même effet. Mais une seconde… Tu me compare à une table…?
Une absence?
Lui aurait-je manqué?
Cette seule idée agréable (ou presque) eut l'effet d'autant m'amuser que de me répugner. Mais là n'était pas le sujet, sa clé à molette était dangereusement proche de ma tête. Et une luxation crânienne ne doit pas être quelque chose de très agréable. Surtout quand ça n'existe pas. Ou alors une hémorragie cérébrale? Genre il tape ma tête et ça saigne du cerveau? De quoi tu parle? Quel cerveau?

-C'était si long que ça?

Je le regardais avec un air faussement innocent, même si ce n'étaient que quelques heures, je savais pertinemment que Matthew n'aimait pas perdre du temps, surtout si c'est pour roupiller. J'allais avoir le droit à un serment à la Matthew. Ces serments qui durent longtemps, beaucoup trop longtemps et qui pourraient être résumés en 3 phrases. Ces serments toujours accompagnés de cet accent canadien qui les rendaient difficilement compréhensibles mais qu'on comprend quand même. Ces serments si chiants. Parfois accompagnés de quelques menaces du genre "Plus jamais de pancakes!" ou alors par des petits mouvements de clé anglaise.

C'est alors que sous mes yeux qui s'illuminèrent d'un seul coup je reconnut LE SALADIER. Ce bol là! Celui qu'il utilisait pour la pâte à pancakes. Et moi j'avais très faim. Mais tellement faim je vous jure! J'avais l'impression d'avoir un grand vide dans l'estomac. T'es sûre que t'as pas tout simplement trop bouffé? Mais non j'en suis sûre! Comme si j'avais pas mangé depuis trois jours. Pire même! Depuis des mois!

- Tu vas faire des pancakes?

Oui des pancakes! C'est tellement bon les pancakes!
Je n'ai pas le souvenir qu'il se soit plus inquiété que ça lorsque je suis partie en forêt et que trois malades ont tenté de faire des choses. Alors pourquoi il s'est inquiété là hein? Il ne s'est pas inquiété, c'est juste qu'il a des TRUCS à te dire. Oui, il s'est inquiété en gros. Écoute ta tête : tu as une clé à molette juste au dessus de la tête et il veut te dire des choses. Ça te rappelle pas quelque chose?… Quoi? Il va pas me faire un deuxième interrogatoire quand même? Il va pas remettre ça? MPV? Hello?

- MP... TOUSSOTE TOUSSOTE. Ahemmh. Euh oui donc, j'étais chez le coiffeur. Et puis je me suis endormie.

Comment changer de sujet entre deux toussotement complètement faux. J'avais pas intérêt à faire voir à tout le monde que j'avais une chose dans la tête Eh. Je suis pas une chose. Tu me respecte. Oui oui pardon, pardon. Mais j'avais quand même pas intérêt à ce que tout le monde sâche que j'ai une voix dans la tête, sinon je finirai avec une camisole dans une asile aussi glauque que dégoutante. Je frissonne rien que d'y penser. Mais pour l'instant j'ai autre chose en tête, ça tient en huit lettres. Pancakes.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Lun 20 Avr - 18:35
PANCAKE TIIIIIME

Feat. Agent Silver

Et non, Matthew n'était pas content du tout. En voilà une façon d'annoncer son arrivée ! Enfin. Matthew essaya de contenir sa colère deux minutes pour voir la situation qui se présentait à lui : Après une semaine sans aucunes nouvelles, il se retrouvait devant une Willow qui avait drôlement changée depuis la dernière fois... C'est pour dire, son teint était devenu beaucoup plus pâle. On aurait maintenant limite dit un mort-vivant. Si elle avait eu des bandelettes, on aurait aisément pu dire que c'était une momie. Oui, le retour de la momie.
Enfin, si on était un peu tordu d'esprit (encore plus que Matthew, alors il faudrait du niveau), on pourrait se dire que les points de sutures rouges qu'elle avait maintenant partout sur le corps pouvaient faire penser à des bandelettes de momie. Oui, il n'y a pas de limite à l'imagination vous savez !
Bref. Willow ne disait rien depuis tout à l'heure, et Matthew pas content continuait à déballer sa colère sur la pauvre fille qui avait sans le vouloir engendré un quiproquo. Enfin, encore une fois, Matthew n'est pas médium, et aurait du mal à croire que Willow puisse avoir une voix dans sa tête alors que, jusqu'à maintenant, ce n'était pas le cas...

-C'était si long que ça?

Oh oui, très long. Encore plus long lorsque l'on a rien à faire. Pauvre Matthew.

- Long ? WHAT ? WHAT DID YOU SAID ? LONG ? ARE YOU JUST KIDDING ME ? CELA FAIT UNE ETERNITE ! Une semaine, yes. MAIS CELA FAIT QUAND MÊME 168 HEURES Y'KNOW ? 168 heures à ne rien faire. 168 heures accordée à notre vie humaine WASTED FOR NOTHING ! Tu sais qu'une semaine contient 604 800 secondes ? HM ? YOU SEE THAT ? 604 800 SECONDES DE PERDUE A SE DEMANDER OU TU ETAIS PASSEE !

Surtout qu'au fond, Matthew s'était inquiété pour Willow.
Et oui, même si il la détestait et que les premiers jours avaient été pour lui des vacances, il sentait bien vite que quelque chose n'allait pas et que Willow avait peut-être eu des soucis.

- 604 800 seconds with nothing to do... Unbearable. Just unbearable. Tu sais que j'étais au bord de la déprime again ? JE N'AVAIS RIEN A FAIRE AUTRE QUE DE ME LAMENTER SUR CE CANAPEEE ! Gaah... Bon, heureusement tu es revenue, hm. Même si... Tu as beaucoup changée. En apparence du moins. What a strange style. C'est des vrais points de suture ? Me dis pas que tu t'es mise au gothic style ! My gah ! Si c'est ça, je préférerais ne pas commenter !


Toujours avec ses railleries, Matthew était déjà un peu plus calme. Parce que d'un côté, il était content de la revoir. Surtout qu'il avait trouvé, juste avant, une occupation : Faire des pancakes. D'ailleurs, cela plairait sûrement à Willow, même si c'était, en quelque sorte, une invitée surprise.

- Tu vas faire des pancakes?

BINGOOOOOOOW Willow.
Des bon pancakes made by Matthew sont en préparation dans la cuisine ! Elle a l'oeil, quand même. Enfin, maintenant, Matthew savait qu'il allait devoir en faire plus parce que 10 pancakes pour deux, ça suffit pas !

- Exactly ! Je viens de commencer, alors cela prendra un peu de temps. Du temps ? Yes, mais dépensé dans un but honorable ! Faire des pancakes, ou cuisiner en général n'est-il pas la meilleure des choses à faire lorsque l'on s'ennuie ? Maybe. Cela fait passer le temps tout en étant rentable alors... Mais je me demande alors pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt... En tout cas, tu as le bon timing, Willow ! Good job !

Lui faisant un thumb up tout en souriant, il finit par retourner dans la cuisine. Il semblait tout de suite avoir retrouvé sa bonne humeur, étrangement. Enfin, cela était tout à l'avantage de Willow. Parce que Matthew pas content, gens dans le tourment. Matthew est fâché, tu finiras en steak haché. tout le monde le sait.
Sortant des verres d'une armoire en hauteur, Matthew ouvrir le frigo et lança à Willow si elle voulait boire quelque chose.

- Anyway. Willow, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais en tout cas, installe toi ♪ tu veux boire quelque chose ? Je sais que cela fait une semaine yes, mais normalement, vu que les courses ont été faites, il y aura toujours les mêmes choses que la semaine dernière. En attendant, je continue les pancakes. Ca ne prendra pas longtemps ~

Attendant la réponse de Willow avant de se mettre au travail, Matthew chantait même un petit air qu'il avait dans la tête pendant qu'il mélangeait les ingrédients un par un. Maintenant arrivé à la cuisson, Matthew finit bien vite par empiler les pancakes dans l'assiette qu'il avait préparer à côté de lui. L'odeur sucrée se propageait maintenant dans toute la pièce, et on voyait bien que Willow avait hâte d'en déguster, elle aussi.
Il devait être aux environs de 15 heures, et dans le ciel encore bleu ne passaient maintenant que de rares nuages cotonneux. C'était une belle journée. La meilleure du monde dans le meilleur des mondes possibles, probablement. Du moins, selon l'avis d'un Matthew content.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Mar 21 Avr - 9:43
Attendez…
Est-ce qu'il vient de dire…
UNE SEMAINE?
POINTS DE SUTURES?
GOTHIC STYLE?
WTF.
C'est une blague hein? Je les vois pas les points de sutures. UNE SEMAINE? J'ai dormi une semaine? Nononon. C'est pas possible. Hoy Willow. Quoi? Regarde ton bras droit. De quoi mon bras droit?…
KYAAAAAAH. MAIS QU'EST CE QUE C'EST QUE SDJFGZQDFYG.
Du fil rouge. Qui passe à travers ma peau. Sur tout le long du bras. Je lève ma main, je la tourne et la retourne, puis je passe mon doigts sur les fils avec un petit frisson.
Mon dieu. Des points de sutures. Des vrais points de sutures. Des vrais points de sutures tout dégueu. Ça veut dire qu'une aiguille est passée dans ma peau?  Mais si ça se trouve l'aiguille était rouillée? EST CE QUE J'AI LE TÉTANOS? Oui. OH NON. JE VEUX PAS MOURIR. PAS TOUT DE SUITE. Non mais je déconne.

- Anyway. Willow, je ne sais pas ce qu'il s'est passé MAIS MOI NON PLUS.  Mais en tout cas, installe toi ♪ tu veux boire quelque chose ? Je sais que cela fait une semaine yes, mais normalement, vu que les courses ont été faites, il y aura toujours les mêmes choses que la semaine dernière. UNE SEMAINE. En attendant, je continue les pancakes. Ca ne prendra pas longtemps ~

J'ai envie de pleurer, de me jeter par la fenêtre ou de courir le plus loin possible. UNE SEMAINE. Ça fait une semaine que je suis partie? C'est pas possible… Et pourtant! Même que ça n'avait pas l'air de le déranger le Matthew! Même qu'il CHANTONNAIS pour vous dire! D'une certaine manière venant de lui, ça pourrait paraître flippant! Imaginez vous faire poursuivre par un Matthew qui chantonne en jonglant avec des clés anglaises! MAIS LÀ N'EST PAS LE SUJET. UN MIROIR. IL ME FAUT UN MIROIR. Bouah narcissique en plus!

-MAIS TAIS TOI! AHEM. Je veux bien du… euh de…  DU SIROP D'ÉRABLE.

NON C'EST PAS CE QUE JE VOULAIS DIRE.

- Euh oui du sirop d'érable… avec les pancakes hein! Je vais pas boire du sirop d'érable… ce serait stupide… Mh Bref. De l'eau ce sera très bien.

Est-ce que si je bois de l'eau ça va ressortir par les points de sutures? Ce serait glauque! Très glauque! Je passe mon doigts sur le fil rouge. Flippant. Écoeurant. Dégoutant. Je réprime un petit frisson. Y'aurait eu des gens qui ont fait des choses pendant que je dormais? Et puis une semaine? UNE SEMAINE? C'est pas possible. Il s'est passé un truc. J'ai faim. Ouais moi aussi. C'est si long que ça à préparer des pancakes?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Mar 21 Avr - 12:47
No time for fantasy.

Feat. Agent Silver


-MAIS TAIS TOI! AHEM. Je veux bien du… euh de…  DU SIROP D'ÉRABLE.

...
Matthew fronça les sourcils. Il y a un truc qui n'allait pas depuis qu'elle était rentrée. Déjà, Matthew se demandait bien pourquoi elle lui disait toujours "ta gueule". Aurait-elle attrapé le syndrome de la Tourette entre temps ? C'est possible. Ou alors, c'était encore une de ses combines pour le mettre à bout ? Possible aussi. Sauf que dans les deux cas, cela ne lui ressemblait pas de répéter à outrance "ta gueule" à son colocataire si ce n'est dans sa tête. Elle s'était bien gardée de le dire à l'oral et elle avait raison. Alors pourquoi maintenant ?
Et puis cette réponse. Du sirop d'érable ? Qu'est-ce que ça veux dire ? Elle veut en boire ou quoi ?

- Euh oui du sirop d'érable… avec les pancakes hein! Je vais pas boire du sirop d'érable… ce serait stupide… Mh Bref. De l'eau ce sera très bien.

... Définitivement bizarre.
Oui, Matthew trouvait Willow très bizarre depuis qu'elle était rentrée. Elle semblait troublée, et un peu perdue.
Terminant de cuire les dernier pancake, il fouilla le placard pour trouver le sirop d'érable et servit de l'eau dans le verre de Willow et dans le sien avant d'apporter le tout autour du canapé.

Parfois, il arrivait à Matthew de prendre un air très sérieux, indépendamment de ses changements d'humeur. Cela ne lui était pas arrivé souvent, mais aujourd'hui, il y avait quelque chose qui n'allait pas pour Willow et il voulait lui en parler. Parce que mine de rien, la voir aussi étrange, bien qu'elle le soit un peu déjà avant son départ, le mettait dans le doute. Il voulait savoir ce qu'il s'était passé durant la semaine où elle était partie.
S'asseyant à côté d'elle et se servant d'un pancake et l'arrosant de sirop d'érable, il commença à le grignoter tout en plongeant son regard bleu dans les yeux gris de Willow.

- Willow, tell me.

Pause. Il voulait que Willow ait toute son attention avant de continuer. En attendant cela, il prit quelques bouchées de pancakes.

- Cela fait une semaine que tu n'étais pas rentrée. Et te voilà maintenant couverte de point de sutures, pâle, et encore plus bizarre que d'habitude. That's odd, not usual. (c'est étrange, pas normal.)

Il prit encore une bouchée de pancake.

- Sans vouloir dire que tu n'étais pas bizarre avant, bien entendu. Ce n'est pas ce que je veux dire ! Bien que tu le sois un petit peu... Hm. Well, Willow. Pendant cette semaine d'absence, as-tu été attaquée ?

Attaquée, c'était la meilleure suspicion que pouvait se faire Matthew. Ses points de sutures sont révélateurs. Elle n'aurait pas pu se les faire seule, au vu du regard qu'elle avait fait quand elle les avait vus elle-même.
Peut-être lui a-t-on prélevé un rein ou d'autres parties d'organe ? Il fallait s'en assurer, car les trafiqueurs d'organes rôdent toujours dans la ville. Et les jeunes filles insouciantes et un peu sottes comme Willow se feraient bien vite avoir. Enfin, dans tous les cas, si Matthew avait vu juste, il fallait au moins prévenir la police !

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Mer 22 Avr - 9:29
- Willow, tell me.

QUOI QU'EST CE QUE J'AI FAIT? C'est pas moi en tout cas! Quoi que j'aie fait! Je te promet! J'ai rien cassé, rien touché, rien mangé… Bon si d'accord j'ai fini les Granolas mais c'était parce que j'avais un petit creux! Et il n'y avait plus de pancakes! Ni de muffins! C'était terrible! J'allais mourir de faim! AIE PITIÉ.
Je fais de mon mieux pour ne pas détourner, ni baisser le regard. Être observé n'est pas toujours une sensation très agréable. Surtout que tu dois pas avoir beaucoup l'habitude que des mecs te regardent je me trompe? Chut. J'écoute.

- Cela fait une semaine que tu n'étais pas rentrée. Et te voilà maintenant couverte de point de sutures, pâle, et encore plus bizarre que d'habitude. That's odd, not usual.

Aowh il parlait de ça. Même pas possible de manger des pancakes tranquillement sans subir un mini-interrogatoire.

- Sans vouloir dire que tu n'étais pas bizarre avant, bien entendu. Ce n'est pas ce que je veux dire ! Bien que tu le sois un petit peu... Hm. Well, Willow. Pendant cette semaine d'absence, as-tu été attaquée ?

Une semaine. C'est vrai que j'avais tendance à éviter de rester dans l'appart depuis quelques jours, mais un peu moins d'une semaine. 4 jours, je crois. Et puis… Mooh c'est mignon. De quoi? Il te donne des pancakes, il te pose des question de plus en plus indiscrète et tu finis par lui déballer le truc en te goinfrant de pancakes. T'es vraiment stupide hein. Le pire c'est que t'as raison. Il faut que je fasse gaffe à ce que je vais répondre. Mais je suis pas stupide d'abord.

- Non, non. C'est vrai que j'était pas très souvent à l'appart ces derniers jours mais je ne me souviens pas d'une semaine …

Et puis c'est toujours au moment le plus tardif que la pensée génialistique viens s'implanter dans ma tête pour étouffer MPV WUT NON. WUT SI. Et j'éspère que tu en souffriras bien! *rire démoniaque* #Crédibilité

-… On est quel jour?

Et là tout le monde se demande POURQUOI ce n'est pas la première question que j'ai posée en arrivant. Et bien je répond PARCE QUE je n'y ai pas pensé. Faut croire qu'MPV prend tellement de place dans ma tête qu'il n'y en a plus assez pour les idées de génies qui allument les ampoules au dessus des têtes. Ou alors t'es juste conne. Ou alors TAIS TOI.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Mer 22 Avr - 14:06
No time for fantasy. I prefear coffee.

Feat. Agent Silver


- Non, non. C'est vrai que j'était pas très souvent à l'appart ces derniers jours mais je ne me souviens pas d'une semaine …

Et pourtant !
On ne va pas dire à Matthew qu'il s'était trompé dans sa mesure du temps. Ce serait un comble, quand même !
Après, en réfléchissant, Matthew se souvenait parfois avoir entendu la porte d'entrée se refermer lorsqu'il était encore tôt le matin. Peut-être que c'était elle, mais cela fait que, contrairement à d'habitude, elle ne restait pas dans l'appartement. Et c'était ça qui lui semblait bizarre.

-… On est quel jour?

Willow se servait toujours de pancakes, et on voyait la pile dangereusement s'estomper. Cela fait peut-être longtemps qu'elle n'avait pas dû manger de pancakes Made by Matthew, mais quand même, ce n'est pas une raison pour piller tout le plat !
Défendant ainsi son droit de lui aussi se servir, Matthew prit deux pancakes et en prit une bouchée avant de détourner le regard de Willow, l'air désabusé.

- ... Hm, here we are, Willow. What an awkward story isn't it ? Je ne sais pas où tu es allée te fourrer encore, mais en tout cas, c'était une chose à ne pas faire... Es-tu a ce point perdue pour en perdre TOUTE notion du temps ? Aurais-tu perdue la mémoire aussi, tiens ? Willow, nous sommes dimanche. Mais pas le même dimanche que la semaine dernière non, celui d'après. Yes ! ça fait depuis dimanche dernier que tu joues à ton petit jeu. Peut-être est-ce dans tes intérêts personnels, et si tel est le cas, alors, je tâcherais d'éviter de trop m'y intéresser parce que je sais que nous avons tous nos petits secrets, BUT ! Je ne penses pas que d'avoir des points de suture rouges de partout soit un secret et quelque chose qui aille dans ton intérêt ! Surtout que tu avais l'air de n'en savoir rien. Alors WILLOW.

Soudain, Matthew se tourna vers Willow et la prit pas le col.

- TELL ME. WHERE HAVE YOU BEEN SINCE THE LAST SUNDAY ?

A moins qu'elle ait rejoins un groupe de fanatiques douteux et auquel cas, elle aurait tout intérêt à ne rien révéler, Matthew ne voyait pas pourquoi elle ne pourrait rien lui dire sur la semaine dernière. Enfin.
Matthew, qui avait relâchée Willow, prit un dernier pancake et se leva vers la cuisine. Il allait se faire un petit café pour faire passer le tout.

- Ou alors au moins, est-ce que je pourrais savoir ce que tu as fait cette semaine ? Je sais que c'est un peu mettre son nez dans les affaires des autres. C'est vrai que tu as le droit de partir et revenir quand bon te semble; mais ce n'est pas comme si tu était rentrée indemne, hm ?

Revenant avec une tasse fumante dans les mains, Matthew se rassit à sa place et but une gorgée de café... Trop chaud. Buh, sa langue lui faisait une drôle de sensation, maintenant... Il posa le café sur la table, et regarda le plafond.

- Peut-être que cela te paraît bizarre que je te pose toutes ces questions, surtout que tu viens de rentrer et que te faire submerger à chaud de question n'est peut-être pas la bonne solution... Désolé, mais c'est juste que je m'inquiète un peu...

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Jeu 23 Avr - 8:40
- ... Hm, here we are, Willow. What an awkward story isn't it ? Je ne sais pas où tu es allée te fourrer encore, mais en tout cas, c'était une chose à ne pas faire... Es-tu a ce point perdue pour en perdre TOUTE notion du temps ? Aurais-tu perdue la mémoire aussi, tiens ? Willow, nous sommes dimanche. Mais pas le même dimanche que la semaine dernière non, celui d'après. Yes ! ça fait depuis dimanche dernier que tu joues à ton petit jeu. Peut-être est-ce dans tes intérêts personnels, et si tel est le cas, alors, je tâcherais d'éviter de trop m'y intéresser parce que je sais que nous avons tous nos petits secrets, BUT ! Je ne penses pas que d'avoir des points de suture rouges de partout soit un secret et quelque chose qui aille dans ton intérêt ! Surtout que tu avais l'air de n'en savoir rien. Alors WILLOW.

Oh le beau discours.
DIMANCHE. Maismaismaismais… Il y a à peine quelques heures on était vendredi! À moins que j'ai dormi pendant 3 jours mais ça me semble un peu bizarre… Sans blagues.
Et puis là il me prend par le col. MAIS PAS TAPER. JE SUIS DÉJÀ ASSEZ CHOQUÉE COMME ÇA. UN PEU DE PITIÉ.

- TELL ME. WHERE HAVE YOU BEEN SINCE THE LAST SUNDAY ?

- MAIS JE SAIS PAS. JE SAIS PLUS. POSE MOI PAR TEEEERRE.


Il le fait. C'est bien, gentil Matthew. Ne mange pas tous les pancakes. NON. VIL TOI. Il aurait dit: "Qu'avez vous fait ce dimanche dernier vers 18 heures du soir? RÉPONDEZ." avec une lampe et une clé à molette au dessus de ma tête aurait eu le même effet.

- Ou alors au moins, est-ce que je pourrais savoir ce que tu as fait cette semaine ? Je sais que c'est un peu mettre son nez dans les affaires des autres. C'est vrai que tu as le droit de partir et revenir quand bon te semble; mais ce n'est pas comme si tu était rentrée indemne, hm ?

Cette semaine?
Ok, ok. Brainstorming time. Qu'ai je fais dimanche?…

- Peut-être que cela te paraît bizarre que je te pose toutes ces questions, surtout que tu viens de rentrer et que te faire submerger à chaud de question n'est peut-être pas la bonne solution... Désolé, mais c'est juste que je m'inquiète un peu...

Oh.
Oooooooooh.
Ça c'est trop mignon. Mais vraiment. Willow, ou l'art de passer du "JE TE HAIS, MEURS" au "JE T'AIME CÂLIN". Chut toi.
Alors là, je m'approche quasi sans crainte de lui (oui parce qu'il a une clé à molette dans la main et ça fait un peu peur.) et puis je lui fais un câlin. OUI UN CÂLIN. Mais c'est mérité moi je dis!

- Faut pas t'inquièter pour ça Matthew! Je vais bien! Très bien même! ♪

Je me reposa sur ma place pour me remémorer ce que j'avais fait la semaine dernière. Alors…

- Dimanche et lundi j'étais chez Melody pour l'aider à faire de Muffins d'épice, Mardi je suis allée faire une ballade en forêt et puis j'ai croisé des gens. Ouais. Même qu'ils ont essayés de m'enlever les fourbes. Mercredi… Mercredi j'ai travaillé toute la journée Ouais! J'ai gagné 12 euros en tout! Jeudi j'étais en ville et vendredi…

Oui vendredi. Tout tourne autour de ce vendredi. Parce que ce vendredi c'était pas aujourd'hui. Et ça c'est bizarre. Mais très bizarre. Mais VRAIMENT bizarre. Tellement bizarre que ça dépasse les limites de la bizarrerie, pour vous dire! Ça dépasse même Matthew blasphème.

- Vendredi je suis d'abord allée chez le coiffeur. Conseillé par William, rappelle moi d'aller lui dire deux mots celui-là. Et ensuite…Je suis allée dans la forêt. Je me suis endormie. Et quand je me suis réveillée on était dimanche.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Jeu 23 Avr - 18:18
Blupblupblup coooffeeee.

Feat. Agent Silver

Soupir.
Voilà maintenant que Matthew était retombé dans le même état qu'il avait avant l'arrivée de Willow.
Déprime, et une flemme monumentale de faire quoi que ce soit. Sauf boire du café - lorsque celui-ci sera moins chaud - et continuer à se gaver de pancakes. Ah, il n'y en avait plus ? Ô, tristesse.
Alors, Matthew continue à regarder le plafond.
Le beau plafond blanc de son appartement.
Quelle tristesse. Willow ne se souviens même plus de ce qu'elle a fait cette semaine...
Les yeux de Matthew regardaient le plafond d'un air de plus en plus blasé.
Mais cela changera du tout au tout lorsque Willow s'approcha de lui, et lui fit quelque chose qu'il n'aurait jamais pensé.
Un câlin.

- Faut pas t'inquièter pour ça Matthew! Je vais bien! Très bien même! ♪

- ..........


Matthew resta crispé, très gêné par la soudaine marque de gentillesse que lui offrait Willow. C'est vrai qu'il n'avait pas l'habitude de se faire câliner comme ça, surtout par une personne qu'il déteste. C'était même la première fois qu'une telle chose arrivait.
Il aurait pu l'envoyer bouler et lui crier dessus, mais là n'était pas le moment.  Et si ils commençaient à se disputer pour un simple câlin, ce serait aussi stupide qu'infinissable. Au moins, ça prouvait que Willow ne lui faisait pas que  des taquineries et savait bien se trouver gentille.
Le câlin ne dura pas longtemps. Willow finit bien vite par se remettre à sa place et commencer à réfléchir à ce qu'elle avait fait dans la semaine.

- Dimanche et lundi j'étais chez Melody pour l'aider à faire de Muffins d'épice, Mardi je suis allée faire une ballade en forêt et puis j'ai croisé des gens. Ouais. Mercredi… Mercredi j'ai travaillé toute la journée. Jeudi j'étais en ville et vendredi… Vendredi je suis d'abord allée chez le coiffeur. Conseillé par William, rappelle moi d'aller lui dire deux mots celui-là. Et ensuite…Je suis allée dans la forêt. Je me suis endormie. Et quand je me suis réveillée on était dimanche.

Rah ce William. Il était donc toujours vivant ! Dommage, Matthew aurait préféré le contraire. Mais de toute façon, si il mourrait, il y aurait bien vite un autre pour le remplacer. Et qui sait si ce ne serait pas quelqu'un de pire que lui !
Bref, il aura deux mots à lui dire, lui aussi.
Enfin, là n'était pas le réel soucis. Le moment où Willow parlait de vendredi attira l'attention de Matthew : elle est allée en forêt, d'accord. Mais elle s'est endormie ? Déjà, quelque chose était bizarre là dedans.

- Hmm, so. Tu t'es endormie right ? C'est... Etrange, ça aussi. Où t'es-tu endormie, hm ? Je sais que tu n'as pas pu savoir ce que tu étais devenue entre la fin de vendredi et ce matin, mais au moins, t'es-tu endormie et réveillée au même endroit ?... C'est étrange. Très étrange. Un garde forestier aurait dû te remarquer allongée, hm. C'est sûrement à ce moment-là que quelqu'un a dû te faire quelque chose. Je ne penses pas que ces points de sutures sont apparus tout seuls, Am I right ? Ah, what a sad story... Même toi ne sait même pas ce qui t'es arrivée ! What should we dooooo ?

Un autre soupir avant que Matthew ne se redresse et presse son front contre sa clé à molette.

- Gosh, il a dû t'arriver de terribles choses pour que tu ne t'en souviennes pas... Ce n'est pas comme si tomber de sommeil en plein jour était répandu. A moins que tu n'ai fait que des nuits blanches cette semaines, yes. Dans ce cas-là, je pourrai comprendre ! But... Je suppose que tu as dû dormir toute les nuits de cette semaines sans soucis, non ? Ce n'est pas comme si tu avais des périodes sans sommeil comme moi, je suppose...

Matthew fronça les sourcils.

- Cette histoire is such a mystery. Une vraie enquête digne d'un polar est sur le point de commencer... Et tu en es la victime ! Ah, dammit ! Il va falloir que tu ailles témoigner 248 000 fois à chaque gens que tu croiseras quand ils te demanderont ce qu'il t'es arrivé, comme avec moi ! Cela va être difficile. So hard... Faut-il alors que tu finisses par rester cloîtrée pour que l'on te fiche la paix ? Les gens ont dus s'attarder sur toi, dans la rue. C'est vrai que ce fil rouge est très voyant. Rah, dammit...

Relevant la tête, Matthew reprit sa tasse de café et souffla plusieurs fois la surface du liquide avant d'en boire une partie maintenant devenue plus tiède.
C'est vrai qu'une histoire comme ça n'était pas anodine, et que Matthew s'inquiétait vraiment pour Willow. En plus d'être facilement reconnaissable par les gens qui lui ont fait ça, elle sera maintenant vu telle une revenante pour le restant de ses jours. Car même son teint livide et ses points de sutures rouges mettait Matthew mal à l'aise. Rien que de penser que ses fils lui ont était cousus sur la peau le faisait grimacer de dégoût.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Ven 24 Avr - 9:53
- Hmm, so. Tu t'es endormie right ? C'est... Etrange, ça aussi. Où t'es-tu endormie, hm ? Je sais que tu n'as pas pu savoir ce que tu étais devenue entre la fin de vendredi et ce matin, mais au moins, t'es-tu endormie et réveillée au même endroit ?... C'est étrange. Très étrange. Un garde forestier aurait dû te remarquer allongée, hm. C'est sûrement à ce moment-là que quelqu'un a dû te faire quelque chose. Je ne penses pas que ces points de sutures sont apparus tout seuls, Am I right ? Ah, what a sad story... Même toi ne sait même pas ce qui t'es arrivée ! What should we dooooo ?

Oh mais Matthew. En fait t'es intelligent. J'y avait pas pensé. Ou alors il a un cerveau à peu près normal et c'est toi qui est conne. Mais je suis pas conne! Pas contre j'ai peut-être la mémoire qui flanche un peu. Pas beaucoup hein, mais un petit peu. Alzheimer? Mandiou tu fais plus vieille que ton âge Willow! TA GOULE.

- Gosh, il a dû t'arriver de terribles choses pour que tu ne t'en souviennes pas... Ce n'est pas comme si tomber de sommeil en plein jour était répandu. A moins que tu n'ai fait que des nuits blanches cette semaines, yes. Dans ce cas-là, je pourrai comprendre ! But... Je suppose que tu as dû dormir toute les nuits de cette semaines sans soucis, non ? Ce n'est pas comme si tu avais des périodes sans sommeil comme moi, je suppose...

"Comme moi"? C'est à dire? Matthew ne dort pas la nuit? Dormir c'est aussi du temps perdu? MER IL EST FOU.

- Cette histoire is such a mystery. Une vraie enquête digne d'un polar est sur le point de commencer... Ouais! Comme dans les séries américaines! Et tu en es la victime ! Ah oui c'est moins drôle d'un coup. Ah, dammit ! Il va falloir que tu ailles témoigner 248 000 fois à chaque gens que tu croiseras quand ils te demanderont ce qu'il t'es arrivé, comme avec moi ! Eh? "Comme avec moi"? Cela va être difficile. So hard... Faut-il alors que tu finisses par rester cloîtrée pour que l'on te fiche la paix ? QUOI? MAIS NON. Les gens ont dus s'attarder sur toi, dans la rue. C'est vrai que ce fil rouge est très voyant. Rah, dammit...

Oh, je l'aime ce Matthew. Comme casser le moral d'une Willow en à peine un petit pavé. Maismaismais… Je veux pas rester à la maison! Je veux sortir! Courir! Casser des portes! Jouer de la guitare… Et si mes points de sutures étaient si effrayant que personne ne me donnerait de fonds? JE SUIS DANS LA MERDE. Sans payer ton loyer tu finira dehors comme un SDF à mandier pour quelques pièces. Mais vu ton allure zombiesque personne ne te donnera rien et tu finiras par crever, ou par te suicider. Oh c'est TRÈS rassurant! Merci de ton soutient moral!
Et puis ces "Comme moi" me perturbaient. Ça veut dire quoi, ça "Comme moi"? Au pire je mettrais un sweat shirt que je zipperai jusqu'en haut. Et puis ça me donnera un air ténébreux /PAF/.

"Comme moi"? Je n'ai pas pour habitude de m'occuper des affaires des autres, mais la curiosité me piqua à vif. "Comme moi"? Matthew aurait-il vécu des évènements plus ou moins difficiles? Une Sad story comme il dirait? Au pire je pourrais toujours demander à Melody… "Comme moi"… J'avais très, trèstrèstrèstrèstrès envie de savoir.

-…"Comme moi"? Matthew, il t'es arrivé quelque chose?

La curiosité est un vilain défaut. Oui mais non. Je m'inquiète un TOUT PETIT PEU pour sa pomme au canadien. Qui me fera des pancakes le matin s'il disparaît pendant une période indéfinie? Ce serai terrible! Une pénurie de pancakes!



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Ven 24 Avr - 14:34
Let me tell you a sad, sad story...

Feat. Agent Silver


-…"Comme moi"? Matthew, il t'es arrivé quelque chose?

Oh ? Elle s'intéressait aux soucis de Matthew, maintenant ? C'était bien nouveau, mais il n'avait pas vraiment le temps ni l'occasion de fêter ça : Toujours dans la déprime, il n'avait sûrement même pas fait attention à cette petite marque d'attention.

- Hmm. Quelque chose ? Il m'est arrivé des milliers de choses. Dans le sens négatif évidemment. But it's a long, long story... And a sorrowful one.

Sur un ton languissant, Matthew rapprocha ses jambes de lui et les enroula autour de ses bras, avant de continuer, toujours d'un air déprimé.

- Une story que je ne voulais plus jamais avoir à m'imaginer, une story que j'essaye d'oublier pour toujours. Ah, what a sad story... My childhood was such a misery... C'était horrible, sincèrement.

Un soupir. Il tendit son bras vers sa tasse de café avant d'en boire une gorgée et de la reposer où elle était.

- Je sais que ton histoire aussi n'est pas des plus joyeuse. Surtout ce qu'il vient de t'arriver... Mais je peux te jurer que mon histoire is the saddest thing that ever exist, sans blagues. Et cela fait des années que je vivais avec ça...

Matthew serra les poings rien qu'en repensant à ce que ses parents et ses camarades lui ont fait subir. Il attrapa bien vite sa clé à molette et la serra contre lui.

- Raaah, shit, shit shiiit... Non. Je ne veux pas m'en souvenir. I'm sorry Willow. It's no time for such a sorrowful story... J'aurais préféré que ce ne soit qu'une histoire inventée, un conte de fée qui commence mal, mais c'est bien la vérité, malheureusement. Et... La partie merveilleuse de cette histoire n'est pas prête d'arriver...

Toujours la tête dans les bras, Matthew ne bougea pas pendant quelques instant. Se remémorant contre son gré de toutes ces histoires tristes, il décida enfin d'essayer de passer à autre chose en rejetant un coup d'oeil vers l'assiette de pancake vide et se tourna vers Willow.

- Hm, by the way... Est-ce que tu veux que je refasse des pancakes ? Ca me changera un peu les idées, parce que ce nuage noir de tristesse et de malheur n'est pas prêt de sortir de mon esprit embrumé. Ah, what a sad story...

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Sam 25 Avr - 12:16
- Hmm. Quelque chose ? Il m'est arrivé des milliers de choses. Dans le sens négatif évidemment. But it's a long, long story... And a boring /PAF/ Mais qui a dit ça?sorrowful one. Dit-il en se mettant en position foetale. - Une story que je ne voulais plus jamais avoir à m'imaginer, une story que j'essaye d'oublier pour toujours. Ah, what a sad story... My childhood was such a misery... C'était horrible, sincèrement.

Oublier.
En fait c'est plus un coup de chance, que je ne me souvienne de rien. Comme s'il ne s'était rien passé. C'était peut-être mieux de faire comme si tout était absolument normal, et de ne pas s'attarder sur ce détail, aussi énorme soit-il.
Ouais. J'ai de le chance.

- Je sais que ton histoire aussi n'est pas des plus joyeuse. Surtout ce qu'il vient de t'arriver... Mais je peux te jurer que mon histoire is the saddest thing that ever exist, sans blagues. Et cela fait des années que je vivais avec ça… - Raaah, shit, shit shiiit... Non. Je ne veux pas m'en souvenir. I'm sorry Willow. It's no time for such a sorrowful story... J'aurais préféré que ce ne soit qu'une histoire inventée, un conte de fée qui commence mal, mais c'est bien la vérité, malheureusement. Et... La partie merveilleuse de cette histoire n'est pas prête d'arriver...

Mais si. C'est moi la partie merveilleuse. /PAF/
Je posa ma tête dans la paume de ma main. Il me faut vraiment un miroir. Juste pour être rassurée. Pour voir que ma tête n'est pas suturées de partout et a gardé son teint clair mais pas trop blanc non plus… POURQUOI TU RIGOLE MPV? Pour rien. Je pensais à un truc marrant. ☺ …C'est quoi ce smiley?

- Hm, by the way... Est-ce que tu veux que je refasse des pancakes ? Ca me changera un peu les idées, parce que ce nuage noir de tristesse et de malheur n'est pas prêt de sortir de mon esprit embrumé. Ah, what a sad story...

- OUI. Hm pardon. Je vais juste vérifier un touut petit truc je reviens.


Oui, j'ai tilté sur le mot à huit lettre d'origine anglo-saxonne. Pancakes. Autrement dit, les gateaux poële. Comme les cupcakes, les gâteaux verres. Sauf que muffin, on ne sait pas ce que c'est, c'est l'exception à la règle. Les dissidents.

Direction, salle de bain. Il faut absolument que je voie ma face. Mais vraiment. Je tourne la petite poignée en métal, puis ouvre la porte.
ET LÀ.
LE CHOC INTERSIDÉRAL.

- OMAGAD MAIS QU'EST CE QUE C'EST QUE ÇAAAA?

J'avais crié comme une fille l'aurait fait devant une araignée.
MON VISAGE.
Il était presque aussi blanc que mes cheveux, pour dire ça donne un certain air satanique effrayant. Et puis des points de sutures. Encore.
Sur les lèvre, et en dessous de l'oeil. Flippant. Dégueu. Mais vraiment. Je trouve ça plutôt drôle. SHADDAP.
Et puis encore des points de sutures! évidemment, c'est pas drôle sinon. Sur touuut le long du cou. Comme une ligne bien droite qui me cisaille en deux partie symétrique. Ou presque. Parce que la symétrie, c'est pas humain. Techniquement.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Sam 25 Avr - 13:43
Let me tell you a sad, sad story...

Feat. Agent Silver

Matthew s'attendait bien à ce qu'elle réponde de cette façon. Proposer des pancakes devait être l'une des seules choses qui pouvait faire réagir Willow en plus de menacer de casser sa guitare sans aucune once de pitié. Matthew soupira alors, et la vit se lever pour partir, d'après la direction ou elle allait, donc la salle de bain. Pour y faire quoi ? Matthew n'eut même pas le temps de se le demander car, alors qu'il s'était levé et avait rejoins la cuisine, un cri de terreur retenti dans la salle de bain.

- OMAGAD MAIS QU'EST CE QUE C'EST QUE ÇAAAA?

Matthew, surprit par ce soudain cri, ne prit pas une seconde et fonça vers la salle de bain.
Ah, Willow venait de se regarder dans le miroir, c'est ça ? C'est vrai que sa nouvelle apparence en choquerait plus d'un (n'imaginons même pas si Tutur la voyait comme ça), elle y comprit. Voir une personne avec autant de points de suture, rouges qui plus est, le teint blanc, livide comme un mort en phase de décomposition, et ses cheveux aussi blanc que son teint pouvait inévitablement effrayer, voir même dégoûter les êtres humains normaux.
Pauvre Willow.

- You see it don't you ? Tu as toi-même eu peur de ton nouveau visage inondé de fil rouges ressortant sur ton teint blanc, semblant à un mort - parce que je dois t'avouer que je n'ai jamais vu une personne aussi pâle jusqu'à maintenant -. It's a sad, sad story. Avoir peur de soi, se dégoûter soi-même, ça m'arrive aussi. Mais je sais que toi, tu ne pourras pas cacher tes points de sutures... Rouges. Aaah, pauvre de toi. VRAIMENT. WHAT A SAD STORYYY. Comment pourrais-tu camoufler ça ? Les points de sutures ne se cachent pas facilement. Encore, si tu en as sur le corps, tes habits pourront faire l'affaire, mais ce n'est pas avec du maquillage que tu vas arranger les choses - limite pour ton teint, yes, mais le reste, j'en doute fort... -  Alors, la seule solution qu'il te reste serait de... De vivre avec ça, sous le regard médusé et dégoûté des autres ? Les gens vont te prendre pour un zombie. Ils vont te voir d'un mauvais oeil... Ils vont peut-être te rejeter... Oh yes ! C'est sûr, même ! How sad, sad it is !

Hm, le miroir.
Un objet bien utile mais qui peut être aussi tellement franc avec les gens que ça en deviendrait blessant.
Le miroir, un objet bien étrange, aussi...
Matthew observa son reflet pendant quelques instant. Il avait une sale tête. Une belle tête de dépressif, avec des cernes sous les yeux et le regard vide. Bah, c'était la vérité, aussi. Mais le miroir lui remettait cette vérité en plein dans la face. Et sachez que cette vérité le déprima encore plus.
Il détourna la tête du miroir.

- Les pancakes seront prêt bientôt. Si tu souhaites rester dans la salle de bain ou autre part -je n'en sais rien -, je te préviendrai quand ce sera prêt. Enfin, rien que l'odeur normalement pourra te dire que les pancakes sont prêt...

Déclarant ça sur un ton monotone, Matthew retourna bientôt dans la cuisine en traînant des pieds.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Sam 25 Avr - 15:02
- You see it don't you ? Tu as toi-même eu peur de ton nouveau visage inondé de fil rouges ressortant sur ton teint blanc, semblant à un mort - parce que je dois t'avouer que je n'ai jamais vu une personne aussi pâle jusqu'à maintenant -. It's a sad, sad story. Et c'est censé me remonter le moral? Avoir peur de soi, se dégoûter soi-même, ça m'arrive aussi. Mais je sais que toi, tu ne pourras pas cacher tes points de sutures... Rouges. Aaah, pauvre de toi. VRAIMENT. WHAT A SAD STORYYY. Buuh… Comment pourrais-tu camoufler ça ? Les points de sutures ne se cachent pas facilement. Encore, si tu en as sur le corps, tes habits pourront faire l'affaire, mais ce n'est pas avec du maquillage que tu vas arranger les choses - limite pour ton teint, yes, mais le reste, j'en doute fort... -  Alors, la seule solution qu'il te reste serait de... De vivre avec ça, sous le regard médusé et dégoûté des autres ? Eeh… Les gens vont te prendre pour un zombie. Ils vont te voir d'un mauvais oeil... Ils vont peut-être te rejeter... Oh yes ! C'est sûr, même ! How sad, sad it is !

Si Matthew voulais me transmettre sa joie de vivre, c'était réussi.
Méchant miroir. Uhoh. Le miroir reflète ce que tu es Willow. Ça veut dire que je suis méchante? C'était méchant ça. Méchante.

- Les pancakes seront prêt bientôt. Si tu souhaites rester dans la salle de bain ou autre part -je n'en sais rien -, je te préviendrai quand ce sera prêt. Enfin, rien que l'odeur normalement pourra te dire que les pancakes sont prêt...

- Ok.


J'attendis que Matthew sorte de la salle de bain, pour continuer les pancakes. Et quand il était assez loin pour ne pas m'entendre, je me suis mise à chialer. Mais comme une gamine de 5 ans à qui on aurait pas donné sa sucette. Tout ça c'est de ta faute. Quoi? Moi? Oui toi! Depuis que t'es là il m'arrive que des merdes! Depuis que t'es là… Depuis que je me suis réveillée en fait. Et puis mon visage quoi… Mon pauvre visage…
Je passe mon doigts sur le bord de ma lèvre, là où il y a du fil, en priant pour me réveiller.
Sauf que c'était pas un cauchemar. J'avais beau me pincer autant de fois que je veux, tout ce que ça faisait, c'était du mal. Je fixait la surface lisse et froide du miroir. Je pose un index dessus. Puis je recule ma main avant de faire un Falcon Punch de la main droite. Soit maudite, vile chose provenue des enfers!
Ma main me brûle, strillée de rouge. Et cette fois c'est pas du fil. Des petits bouts argentés mélangé à des filets de sang s'étalent sur le sol, le temps que je me rendre compte de la connerie que j'ai fait.
Je lève la tête.
Sauf qu'au lieu de voir ma face, je la vois, mais déformée, comme si elle s'était démultipliée en plusieurs. C'est plus joli comme ça. T'as vraiment des idées bizarres. Sauf que j'ai fait une connerie, oui on peut le dire. Et à mon avis, un miroir qui se casse ça fait un peu de bruit. Sept ans de malheurs. T'es vraiment douée toi. Ouep. Même que le premier malheur de ces sept ans arrive à grand pas. Hey Matthew! J'ai fait exploser le miroir parce que je me suis faite peur toute seule, mais c'est pas grave hein? Hoy, c'est moi qui parle en itallique ici. Tu veux me mettre au chômage? Oui! Par chercher un autre boulot à Pôle Emploi! S'il te plait! Je peux pas. À moins que tu te flingue la tête. QUOI SÉRIEUX? Ouais. Même que si tu meurs autrement je serai toujours en  vie et je pourrais m'emparer de ton corps MUEHEHE. WUT. MAIS C'EST GLAUQUE. Je déconne. Je supporterai pas d'avoir un corps comme le tien, je me suiciderai sûrement. Majeur? T'as peut être dix huit ans mais t'as pas l'air très mature. Donc non, pas majeur. Surtout que tu vas nous voter Le Pen ou un truc du genre. VOTER LE PEN? Arrête de me donner des idées. Vraiment.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Sam 25 Avr - 15:58
WATS GOINON ?

Feat. Agent Silver

Bon, la pâte à pancake était prête.
Yay, Matthew s'en réjouissait.
... Bon, d'accord. Pas tellement en fait. Mais ce n'était pas vraiment de sa faute, il était déprimé. Qu'est-ce qu'il pouvait y faire ? Son humeur avait décidée d'être basse à ce moment précis de la journée, à cette heure précise, dans cette situation-là. C'est ainsi, malheureusement. Il savait qu'il avait pas dû remonter le moral à Willow en lui déballant son défaitisme à la figure, mais que pouvait-il y faire ? Pas grand chose, hein ? Il se disait que quand il sera un peu plus calme, il irait la voir pour essayer de la réconforter un peu - parce que mine de rien, ça doit être dur à vivre -. Enfin, réconforter... Il essayerait. Il avait déjà réussit à le faire avec Tutur, alors avec Willow ça passera peut-être ! Il n'y croyait pas tellement (c'est vrai que Tutur et Willow n'ont pas le même quotient intellectuel), mais peut-être qu'il y arrivera, il n'en était pas certain, mais pourquoi pas !

Versant le liquide dans les emplacements de la poêle à pancake, Matthew pensait à tout ça avant de se tourner vers la vitre.
Le ciel était toujours aussi bleu. C'était une bonne nouvelle, car si le ciel c'était d'un coup assombri, peut-être que l'humeur de Matthew n'aurait pas changée à ce moment-là.
A moins que cela ne soit pas lié...

Tandis que les premiers pancakes étaient prêt et que Matthew les déposa dans l'assiette à côté de lui, un étrange bruit retenti dans la salle de bain.
Une sorte de "crak", comme si...
Quelque chose avait...
Cassé.
Cassé ? Qu'est-ce que Willow avait fait, encore ?
Matthew fronça les sourcils, et éteignit le feu de la gazinière avant de s'approcher de la salle de bain qu'il avait quitté depuis déjà quelques minutes...
Il ouvrit la porte, et écarquilla les yeux.

- ... Le miroir...

Effectivement, il n'y en avait plus.

- WILLOW.

Plus, dans le sens où celui devant lequel Willow se tenait n'était plus du tout utilisable. Il était maintenant fissuré de partout. Et compte tenu de la main sanglante de Willow, c'était elle la coupable.
Matthew avait beaucoup plus de vivacité que tout à l'heure.
Malheureusement.
Matthew fit tout pour contenir sa colère, mais il finit par foncer vers Willow et la prendre par le col.
Malheureusement.
Son oeil bleu fixaient les yeux gris de Willow d'un air furieux.
... Malheureusement.

Matthew vit plus tard que les yeux de Willow pleuraient.
Pleuraient pour quoi ? De sa situation peut-être ?
Non, Matthew en était sûr. C'était parce qu'elle c'était vue dans le miroir.

- ... LE MIROIR, WILLOW. TABARFUCK DAMMIT. QU'EST-CE QUE TU AS FAIT ?

Oui, sûrement que le miroir était la première préoccupation de Matthew.
Parce que Willow, il ne la comprenait guère.
C'était peut-être pour ça qu'ils s'entendaient aussi mal.

- Tu l'as brisé... Qu'est-ce qui t'as prit ? EST-CE QUE TU PENSES QUE TU N'AS QUE CA A FAIRE DE CASSER TOUTES LES AFFAIRES DE MON APPARTEMENT PARCE QUE TU EN AS ENVIE ET QUE TU NE PENSES PAS AUX CONSEQUENCES ? ... Non. Nonononon. Non. Un miroir, en plus de ça... Le verre qui se brise à dû te faire mal ! Regarde ta main, elle est toute saignante ! ... Willow. I DON'T UNDERSTAND. WHAT'S GOING ON IN YOUR BRAIN ? DAMMIT.

Non vraiment, il ne comprenait pas Willow. Et encore moins depuis qu'elle était rentrée avec cette nouvelle dégaine.
Il y a quelque chose qui ne va pas. Matthew l'avait remarqué.
Sauf que c'est comme si Willow voulait le cacher. Comme si elle voulait garder ça pour elle, que Matthew ne soit pas au courant... Ca le dérangeait un peu, quand même. Parce que même si Willow ne tenait pas toujours dans son coeur, il pouvait s'inquiéter pour elle, aussi.
Il lâcha le col de Willow, mais continua de la regarder dans les yeux.

- Willow. Tu sais que je suis souvent à me plaindre et raconter des sads stories. Si toi aussi tu as des soucis, tu peux aussi les faire partager, y'know ? A Tutur ou à moi, je penses qu'on sera plus ou moins en mesure de t'écouter. Tu as cassé ce miroir à cause du désespoir que suscitait ton apparence, n'est-ce pas ?

Le miroir était un problème, oui. Le changer coûtera de l'argent, et, évidemment, ce sera à Willow de payer les réparations !
Mais ce n'était vraiment le moment de parler de ça. Matthew garda ainsi cette pensée dans un coin de sa tête pour se concentrer sur le cas de Willow.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Sam 25 Avr - 17:20
- ... Le miroir...

...Bonjour Matthew.

- WILLOW.

MATTHEW?
Mine de rien, il a l'air moins calme, soudainement.
Mine de rien, la façon dont il a foncé comme une fusée pour e prendre par le col est surprenante, par rapport à son air las et ennuyé d'il y a quelques minutes.
Mine de rien, la façon dont son iris bleu fixe mes yeux gris est assez perturbante.
Mine de rien, j'ai l'impression de voir les flammes de la haine de Beelzebuth et de Satan dans le néant noir profond de ses pupilles.

- ... LE MIROIR, WILLOW. TABARFUCK DAMMIT. QU'EST-CE QUE TU AS FAIT ? Tu l'as brisé... Qu'est-ce qui t'as prit ? EST-CE QUE TU PENSES QUE TU N'AS QUE CA A FAIRE DE CASSER TOUTES LES AFFAIRES DE MON APPARTEMENT PARCE QUE TU EN AS ENVIE ET QUE TU NE PENSES PAS AUX CONSEQUENCES ? ... Non. Nonononon. Non. Un miroir, en plus de ça... Le verre qui se brise à dû te faire mal ! Regarde ta main, elle est toute saignante ! ... Willow. I DON'T UNDERSTAND. WHAT'S GOING ON IN YOUR BRAIN ? DAMMIT.

I DON'T KNOW.
Dans ma tête, déjà il y a MPV.
Et puis y'a des tas de trucs inutiles que j'aimerai bien oublier. Des trucs stupides aussi. Des idées lumineuses. Des souvenirs plus ou moins flous. Et destas d'autres trucs dont je me rappelle pas. Y'a aussi du vide. Beaucoup de vide. ...C'est tout? ...Non. Y'a aussi une fourmi qui joue de la trompette en chantant Pomme de Reinette et Pomme d'Api. SERIEUX? Non.
Il me relâche, mais pas du regard.
Malheureusement.

- Willow. Tu sais que je suis souvent à me plaindre et raconter des sads stories. Si toi aussi tu as des soucis, tu peux aussi les faire partager, y'know ? A Tutur ou à moi, je penses qu'on sera plus ou moins en mesure de t'écouter. Tu as cassé ce miroir à cause du désespoir que suscitait ton apparence, n'est-ce pas ?

-.........


Je ne savais pas la réponse.
Moi je sais. Ecoute moi bien, OK?...OK. Si tu écoute bien, il t'as fait un méchant sous entendu. Très très très méchant!...Méchant? Ouaip! Il te dis des trucs gentils mais il en pense tout autrement! par exemple, il pense que tu es assez stupide pour lui révéler plein de trucs par élan de tendresse! Je vois. Même pire: Tu lui fait pitié.
Juste quatres petits mots.
Mais quatres mots qui font très mal.
Qui blessent bien ton amour propre.
Je regarde ma main, en sang. Ca piquote.
Puis mon regard se tourne à nouveau vers Matthew.

- C'est gentil, Matthew. Mais je vais bien. Je vais nettoyer tout ça. Parce que c'est un peu gore.

Je pars chercher un balai avec une petite pelle en plastique pour ramasser les débris de verre, pour une fois que je fais un peu de ménage il devrait être un minimum content non?
Je commence à pousser les petits bouts de miroir dans un petit tas (en ramassant quelques poussières passagères) et puis je les met dans la petite pelle en plastique. Et enfin, direction poubelle. En fait c'est plutôt simple à faire. Mais je le referai peut être pas. Faut pas rêver.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Sam 25 Avr - 22:51
INQUIETUUUDE

Feat. Agent Silver

- C'est gentil, Matthew. Mais je vais bien. Je vais nettoyer tout ça. Parce que c'est un peu gore.

Facepalm.
Oui, oui, vous avez bien vu. Matthew a bien fait un facepalm. Un facepalm envers la phrase que venait de prononcer Willow.
Elle était partie chercher un balais et une pelle pour récupérer les bouts de verre. Bon, au moins ce sera pas à lui de le faire. Tant mieux parce que ça l'aurait mit encore plus en rogne qu'il ne l'est déjà.
Ca y est, elle revient avec l’attirail et commence à balayer les bouts de verre qu'il y a par terre et devant l'évier. Matthew la regardait, fronçant les sourcils. Non, vraiment. C'était exaspérant. Il continuait à presser sa main contre son front pour -encore une fois- retenir sa colère.
Mais... Comme toujours, ça n'a pas marché.
Il s'approcha encore une fois d'elle et la reprit par le col.

- Wait. Wait, wait wait wait. WILLOW. Let me tell you awkward story. Again. But an awkward story, though. Listen to me. Carefully...

Matthew prit son inspiration, et finit par lui donner une baffe. Il était tellement en colère que son teint avait viré au rouge.

- Est-ce que tu penses qu'une personne aux yeux humides, qui vient de totalement détruire un miroir et en même temps se blesser la main va bien ? Est-ce que tu serais pas en train de te foutre de moi again ?... STOP LYING ON ME WILLOW. Peut-être est-ce pour me mettre en colère ou je ne sais quoi, mais cependant je sais bien que tu as cassé ce miroir à cause de ça. Tu pourras me dire tous les mensonges du monde, je ne les croirai pas. Alors please, tell me... WHAT'S WRONG ?

Se tenant toujours devant elle, il finit par poser ses deux mains sur ses épaules.

- Bon, yes, je te le dis. Je m'inquiète un peu. Déjà que cela faisait une semaine que je n'avais pas de nouvelles sans que tu ne me dises rien, te voilà maintenant revenue une semaine après totalement changée. Tu n'as pas fait ça de ton plein gré, don't you ? Je suis sûr que ce sont des gens qui ont dû te kidnapper lorsque tu dormais. Oui. MAIS QUELLE IDEE D'ALLER DORMIR DANS LA FORÊT AUSSI ! C'est un lieu public, y'know ? Tout le monde peut y aller, même des types encore plus tarés que moi ! Imagine si ils avaient vendus tes organes, hm ? Hopefully not. Mais ils t'ont quand même salement défigurée -c'est le cas de le dire-... Sorry.

Ce qu'il a à dire étant dit, il se recula d'elle et la regarda d'un air un peu inquiet.

- Hm... Pour ta blessure, tu as besoin de désinfectant et de bandages non ? Il y en a dans la boîte dans l'étagère à ta droite. Si tu as un soucis, n'hésites pas à me le dire, right ? Parce que moi, je vais de mon côté continuer les pancakes. Ils seront bientôt tous prêts ♪

Se tournant maintenant vers la sortie de la salle de bain, Matthew retourna en cuisine pour reprendre sa confection de pancakes.
C'était la première fois qu'il était si attentionné avec Willow. Bon, c'est vrai qu'il avait un peu pitié d'elle, oui. Mais ce n'est pas que de la pitié dans le mauvais sens du terme. Depuis l'incident de "l'interrogatoire", Matthew prenait beaucoup plus en considération les faits de Willow, et l'affection qu'il portait pour elle tout au fond de lui commençait à s'extérioriser. C'est vrai que, dans le fond, il ne voulait pas être en mauvais termes avec elle. Surtout qu'en tant que colocataires, ils avaient tout intérêt à ne pas l'être. Encore faut il que Willow y mette du sien. Oui. Matthew voulait qu'elle y mette du sien pour essayer que ça ne parte pas en dispute pour trois fois rien comme il arrive souvent. Certes, dans ce cas-là, Matthew devrait changer, lui aussi. Mais... Il n'y pensait pas vraiment. Matthew se remettait rarement en cause, sauf si il était vraiment confrontés à des événements important concernant ses défauts. Peut-être qu'un jour, il s'en rendra compte et essayera ainsi de les corriger. C'est une affaire à suivre...

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Mar 28 Avr - 8:55
Voilà! Tout beau tout propre!

- Wait. Wait, wait wait wait. WILLOW. Let me tell you awkward story. Again. But an awkward story, though. Listen to me. Carefully...

Il me reprend par le col. Mais qu'aiii-je fais? pourquoi tant de haine dans ce regard? hm?
PAF
MON VISAAAAGE. Ma tronche est assez amochée comme ça, y a vraiment pas besoin d'en rajouter. Mais vraiment. Et puis ça fait mal. Je fais un peu le ménage (pour une fois) ET C'EST COMME ÇA QU'ON ME REMERCIE? Buh. Ma joue est toute rouge maintenant. Et avec une jolie empreinte de main de Matthew.

- Est-ce que tu penses qu'une personne aux yeux humides, qui vient de totalement détruire un miroir et en même temps se blesser la main va bien ? Est-ce que tu serais pas en train de te foutre de moi again ?... STOP LYING ON ME WILLOW. Peut-être est-ce pour me mettre en colère ou je ne sais quoi, mais cependant je sais bien que tu as cassé ce miroir à cause de ça. Tu pourras me dire tous les mensonges du monde, je ne les croirai pas. Alors please, tell me... WHAT'S WRONG ?

Ébahie, j'ouvre la bouche, en quête de mots corrects pour exprimer le fond de ma pensée, mais aucun son n'en sort.
Mine de rien, je l'avais méritée cette baffe.
Et mine de rien... J'avais un peu envie de lui dire. Sauf que j'avais la trouille en même temps. Parce que mine de rien, Matthew reste Matthew.
Et Matthew est imprévisible. Malheureusement.

- Bon, yes, je te le dis. Je m'inquiète un peu. Déjà que cela faisait une semaine que je n'avais pas de nouvelles sans que tu ne me dises rien, te voilà maintenant revenue une semaine après totalement changée. Tu n'as pas fait ça de ton plein gré, don't you ? Je suis sûr que ce sont des gens qui ont dû te kidnapper lorsque tu dormais. Oui. MAIS QUELLE IDEE D'ALLER DORMIR DANS LA FORÊT AUSSI ! C'est un lieu public, y'know ? Tout le monde peut y aller, même des types encore plus tarés que moi ! Imagine si ils avaient vendus tes organes, hm ? Hopefully not. Mais ils t'ont quand même salement défigurée -c'est le cas de le dire-... Sorry.

Je suis toujours un peu sonnée par la baffe. Mais j'essaye de pêcher quelques mots dans ce charabia digne de Pangloss. Vous savez, le pseudo-Philosophe dans un livre que j'ai dû lire et relire au collège. Et même que Pangloss apprend la métaphysique dans les buissons avec sa copine. Ça devient intéressant. Casse toi. Perverse.

Maintenant que j'y pense, je ne mesouviens pas vraiment m'être endormie dans les bois. Mais je suppose que oui, vu que je me suis réveillée. Bref.

- Hm... Pour ta blessure, tu as besoin de désinfectant et de bandages non ? Il y en a dans la boîte dans l'étagère à ta droite. Si tu as un soucis, n'hésites pas à me le dire, right ? Parce que moi, je vais de mon côté continuer les pancakes. Ils seront bientôt tous prêts ♪

Hm. Pancakes.
Je regarde mon bras. C'est vrai qu'il a encore plus de gueule qu'avant. Va falloir planquer ça. J'attends qu'il reparte. N'empêche, c'est la première fois que Matthew me traite de cette manière. Comme un Papa, presque. Ou pas non. Un papa qui frappe ses gosses je sais pas où t'as vu ça toi. D'ailleurs, pourquoi tu te barre pas? Hm? Et toi? Pourquoi tu te barre pas? Parce qu'en fait tu sers à rien. Et puis si je m'en vais, je vais où? Je fais quoi après? Et puis je l'aime bien, le Matthew.

Je sors le désinfectant et déchire un bout de coton pour l'appliquer sur la plaie.
Sauf que y'a un truc auquel j'avais pas pensé, mais genre pas du tout au moment où le coton s'est posé sur ma peau.
AAAAAAAAAAAAH.
ÇA PIIIIIQUE.
Oui. Surtout les points de sutures. Good job Willow.
Je grimace un peu. C'est que ça arrache ce truc. Puis, je momifie mon bras avec des bandages bien serrés. Momifier. C'était le bon mot.

De retour dans notre salon-cuisine, je finis par allumer la télé. Bah oui, c'est l'heure de Pokémon les enfants. Je veux savoir si Sacha arrive à temps chez l'infirmière Joëlle pour soigner son Pikachu. Ça me fait penser que le petit Sacha, à la soirée là. Bah il me rappelle quelqu'un. Avec sa coupe qui barre la moitié de la face.
Affaire à suivre.

- Matthew?

Petite pause. Je veux toute son attention. Entièrement. Quitte à faire cramer quelques pancakes.

- En fait je pense que c'est mieux de pas trop chercher à savoir ce qu'il s'est passé.

Re petite pause, je sens la baffe revenir là. Vite, explique toi.

- Je veux dire, même toi t'essaye d'oublier tes souvenirs alors... Si je n'en ai pas, autant que j'en profite non?

Et puis je retourne la tête vers la télé, en entonnant le générique sous forme de "Hm hm". Attrapez les touuuus...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Mar 28 Avr - 20:15
type='text/css'>
WAT IZDAT

Feat. Agent Silver

Les pancakes chauds s'entassaient peu à peu sur l'assiette à côté de Matthew.
Encore quelques uns et toute la pâte sera écoulée. Il en avait fait beaucoup, d'ailleurs. Et vu que c'était la seconde fois qu'il en faisait consécutivement, il se demandait si ils allaient pouvoir tout avaler... Quoique, en y réfléchissant plus en détail, Matthew avait faim, et ce n'est pas une Willow fanatique de pancake qui ira ne pas saisir l'occasion d'en manger par centaine. Par contre, c'était le dernier service. Il n'en fera pas d'autres parce qu'il serait dommage d'écouler tous les stocks de produits de base ainsi que les bouteilles de sirop d'érable, et finir, en plus de ça, avec un mal de ventre pas possible.
Cela faisait quelques minutes déjà qu'il s'était mis aux pancakes, mais déjà Willow faisait irruption dans le salon pour allumer la télévision.
Elle finit par l'appeler pendant qu'il terminait une nouvelle cuisson.

- Matthew?

- ... What's it Willow ?

- En fait je pense que c'est mieux de pas trop chercher à savoir ce qu'il s'est passé.

Ah, ça. Cet événement qui piquait inopinément sa curiosité. Elle ne voulait pas en parler ? Aah, Matthew était un peu déçu. Mais si tel était son choix...

- Je veux dire, même toi t'essaye d'oublier tes souvenirs alors... Si je n'en ai pas, autant que j'en profite non?

Ah, elle n'avait vraiment aucun souvenir de ce qu'il s'était passé alors ? C'est vraiment très étrange, cette histoire. Mais elle avait raison. Elle a dû subir des choses atroces, alors c'est une aubaine pour elle de n'en avoir aucun souvenirs concis.

- Hmm...

Matthew était quand même déçu. Il faisait la moue parce qu'il voulait savoir. Il voulait savoir qui avait fait une chose pareille pour lui botter le cul bien comme il faut, sous les coups d'une petite maintenance à la Matthew, si vous voyez ce que je veux dire.
Et hop, Matthew déposa derniers pancakes au sommet de la pile de pancakes. Posant les ustensiles usagés dans le lavabo, Matthew attrapa d'un geste l'assiette de pancakes et alla une nouvelle fois s'asseoir aux côtés de Willow, qui continuait à regarder la télévision.
Inaugurant ce nouveau service de pancake en y piochant le premier, Matthew commença à manger tout en regardant la télévision avec elle.

- Ah, les souvenirs, Willow. C'est vrai que tu as de la chance de ne pas te souvenir de l'horreur et de la souffrance. Pour tout te dire, je t'envie un peu. Yes. J'aurais bien voulu moi aussi perdre la mémoire sur les événements de ma vie et tout reprendre de zéro. Mais malheureusement... Cela est impossible. Et la seule chose à faire et d'essayer de ne plus y penser. Mais lorsque cette torture nous a poursuivit durant toute notre enfance et bien au delà, il est difficile de s'en défaire. Sometimes, on en fait des cauchemars, sometimes, cela nous déprime... Ces souvenirs qui t'ont brisée... Yes. Tu as de la chance de ne pas t'en souvenir ! Trust me ! Désolé d'avoir voulu insister, je comprends, maintenant...

S'étant détourné de la télévision pour partager son ressenti, finit par se retourner vers l'écran qu'il regardait d'un air intrigué.
Bien qu'étant issu d'une génération qui pouvait encore se vanter d'avoir été élevé aux "bons" dessins animés et jeux vidéos, Matthew ne connaissait pas grand chose de cet univers-là. Encore, lorsqu'il était encore petit, ses parents le laissait parfois regarder la télévision, mais depuis que la famille était tombée dans la débauche, il ne fallait pas compter sur eux pour laisser leur fils se divertir alors qu'eux avaient d'autres chaînes à regarder. Car même si la famille possédait encore après le désastre une télévision, il se l'accaparait pour eux. Et seul Dieu sait ce qu'il aurait pu lui arriver si il avait osé l'allumer alors qu'il n'en avait pas le droit.
Ainsi, Matthew se trouva bien intrigué par ce dessin animé aux voix très niaises semblant ciblés pour les enfants.

- Hmm. Willow ? Can you tell me what's that cartoon ? Tu vas sûrement me regarder avec des yeux gros comme des planètes but je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de regarder la télévision, so... A la St. Valentin, j'ai eu l'occasion de voir Ondine et Andy porter les costumes de ces gens-là. C'est assez connu alors, non ?

Il se demandait un peu pourquoi Willow aimait ce genre de chose, mais si elle regardait ça passait encore à la télé, ça veux dire que ça a sa renommée, non ? Même si ce qui reste n'est pas le meilleur, c'est toujours quelque chose qui a été apprécié par la masse non ? Au moins qu'il sache les centres d'intérêts de son cousins, parce que même si il ne l'avait vu que très peu de fois depuis lors, il le trouvait déjà bien sympathique et lui ressemblait, en quelque sorte.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Jeu 30 Avr - 7:27
Matthew fit la moue, puis pris le premier pancake. Celui tout en haut de la pile. Celui qui venait de sortir de la poële. Le meilleur. C'est pas juuusteuh. Je prend celui qui était juste au dessus, en me disant que celui qu'il mangeait était encore plus savoureux. Que celui qu'il mangeait était encore touuut chaud… Puis je repose on intérêt sur Pokémon. Pierre commençait à faire u nosebleed sur l'infirmière Joëlle. Tiens, ça me rappelle quelqu'un.

- Ah, les souvenirs, Willow. C'est vrai que tu as de la chance de ne pas te souvenir de l'horreur et de la souffrance. Pour tout te dire, je t'envie un peu. [Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah…] Désolé d'avoir voulu insister, je comprends, maintenant...

Oui, parce que je n'écoutais qu'à moitié. J'étais concentrée sur Pikachu. Mandiou mais qu'est-ce qu'il est trop kawaii ♥

- Hmm. Willow ? Can you tell me what's that cartoon ? Tu vas sûrement me regarder avec des yeux gros comme des planètes but je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de regarder la télévision, so... A la St. Valentin, j'ai eu l'occasion de voir Ondine et Andy porter les costumes de ces gens-là. C'est assez connu alors, non ?

- ……..


Choquée.
Comment pouvait-on avoir une enfance un minimum heureuse sans pokémon? Je le regardai fixement pendant quelques secondes, avant de me rendre compte que malheureusement…
Ce n'était pas une blague.
Je pointai alors l'index sur la boule jaune électrisée qui s'apprêtait à balancer une attaque Tonnerre sur la Team Rocket, et en expliquant au fur et à mesure.

- Ça, Matthew, c'est un pokémon. C'est une espèce d'animal avec des supers pouvoirs. Par exemple, le machin jaune là, c'est Pikachu. Il est type électrique. Car chaque Pokémons ont un type, et chaque type est plus faible ou plus fort qu'un autre. C'est stratégique. Par exemple, le Pikachu là, il est très fort contre les Pokémons de type Dragon, Electrique, Vol, Eau et Plante. Mais il est très faible face aux attaques de type Sol. Et les deux en blanc là, c'est la Team Rocket. Et genre ils sont payés pour capturer Pikachu. Comme une éspèce de mafia en fait. Et le mec avec une casquette en quoi était déguisé le petit aux cheveux blancs, c'est Sacha. Un vrai con ce mec. Mais bon je vais rien te spoiler. Donc, genre Sacha, Pikachu c'est son meilleur pote, donc il veut pas que la Team Rocket le kidnappe. Parce que s'ils kidnappent Pikachu, la série serait terminée très vite, et puis en plus ce serait pas drôle. Tu as compris?

Je venait de faire THE explication sur Pokémon à Matthew. Pokémon, où la seule matière où tu étais forte à l'école. Bah oui, c'est sûr! Avec mon Absol je défonce touuut ! C'était pas très clair mais j'éspère au moins qu'il a compris une partie de l'histoire.La Team Rocket s'envole vers d'autres cieuuuuux… Ouais! Bravo Pikachu! Bah non, pas bravo à Sacha il a rien foutu, comme d'hab. Pauvre con. Puis je repris des pancakes, tout en regrettant encore le tout premier. Buhuhu.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Jeu 30 Avr - 14:14
type='text/css'>
The possible begining of a happy story ?

Feat. Agent Silver

Evidemment qu'elle était choquée ! Matthew s'en rendait bien compte et ça le mettait mal à l'aise d'avoir l'impression d'être un ignorant. Mais que voulez-vous ?
Prenant un deuxième pancake, il écouta la longue série d'explication de Willow pendant que l'épisode se poursuivait.
Elle commença par pointer du doigt une espèce d'animal qui accompagnait les héros. Divers et variés, certains étaient quand même vraiment d'étranges bestioles...

- Ça, Matthew, c'est un pokémon. C'est une espèce d'animal avec des supers pouvoirs. Par exemple, le machin jaune là, c'est Pikachu. Il est type électrique.

Pokémon ? Ces trucs ? Got it. Mine de rien, Matthew se demandait bien ce que pouvait cacher cet univers où des animaux étranges avaient des pouvoirs magiques et sortaient de balles en plastique comme des génies des temps modernes. On pouvait alors comprendre pourquoi il écoutait attentivement l'explication de Willow. D'une seule oreille ensuite, parce que cela devenait tout de suite plus compliqué.

- Car chaque Pokémons ont un type, et chaque type est plus faible ou plus fort qu'un autre. C'est stratégique. Par exemple, le Pikachu là, il est très fort contre les Pokémons de type Dragon, Electrique, Vol, Eau et Plante. Mais il est très faible face aux attaques de type Sol.

Voilà. Matthew commença à regarder Willow d'un air douteux. Des types ? Il y en a beaucoup, d'après ce qu'elle disait. En quoi sont-ils vraiment différents ? Comment on sait contre quel types les pokémons sont les plus forts ? Matthew était un peu perdu, mais continuait à écouter.

- Et les deux en blanc là, c'est la Team Rocket. Et genre ils sont payés pour capturer Pikachu. Comme une éspèce de mafia en fait. Et le mec avec une casquette en quoi était déguisé le petit aux cheveux blancs, c'est Sacha. Un vrai con ce mec. Mais bon je vais rien te spoiler. Donc, genre Sacha, Pikachu c'est son meilleur pote, donc il veut pas que la Team Rocket le kidnappe. Parce que s'ils kidnappent Pikachu, la série serait terminée très vite, et puis en plus ce serait pas drôle.

Donc, y'a des gens en blanc qui se nomment la Team Rocket, qui sont une sorte de mafia qui pratiquerait le trafic de pokémon. C'est ça ? Mais pourquoi en veulent-ils à Pikachu ? C'est une espèce en voie d'extinction ou quoi ? Peut-être veulent-ils s'en faire un manteau de fourrure comme Cruella d'Enfer. C'est une possibilité tout à fait plausible parce que, mine de rien, et ça, Matthew ne le pensait même pas, un manteau de fourrure en Pikachu aurait sûrement connu un succès phénoménal.
Bref, l'histoire tournait autour de héros qui veulent échapper à la Team Rocket, c'est ça ? A la vue de ce que voyait Matthew, c'en était déjà fini pour eux - ils viennent de s'envoler "vers d'autres cieux"-. A moins qu'ils ne reviennent en force dans l'épisode suivant et, dans ce cas-là, n'y aurait-il pas de fin à l'histoire... ? Does that story is a... endless story ?

- Tu as compris?

Matthew réfléchit un moment pour se remettre tout en tête. Il avait comprit les grandes lignes, oui. Mais il y avait quand même quelques part d'ombres dans cette histoire. Mais il finit par acquiescer en souriant.

- Yep ! Enfin, pas tout de ce que tu as raconté, mais en grande partie, yes ! Thanks you Willow ~ cette histoire à l'air un peu d'avoir a lack of interesting plot mais je suppose que ça doit être bien, doesn't it ? T'as l'air de bien aimer ça, en tout cas ! Mais, tell me... Tu sais combien il y a de seasons à cette série ? Parce qu'avec un background aussi peu évolué, ça risque d'être redondant, non ?

Parce que si cette histoire ne se concentre que sur ça, Matthew n'en voyait pas du tout l'intérêt. Enfin, après si c'était un dessin animé destiné aux plus jeunes, ce n'est pas le genre de questions qu'ils se posent, alors Matthew pourrait comprendre - bien que difficilement - que la série compte pas moins de 17 saisons et plus de 840 épisodes.
Il reprit un autre pancake et continua à regarder la télévision. Evidemment, il n'accrochait pas trop à cette histoire et décida, après quelques temps, de se lever et de signaler à Willow qu'il allait dans sa chambre.

- Willow ? I'm going to my room. Cette histoire de Pokémon à l'air bien sympathique mais ce n'est pas trop ce qui m'intéresse y'see ? So je ne vais pas rester assis là et m'ennuyer again and again ! Donc, je vais essayer de trouver une autre occupation. Il faut juste que... Je trouve laquelle, yes. Hm ? What can I do to entertain myself ? ~ Maybe reading, hm. But I've already read yesterday and... Oh, Perhaps do my timetable for the week ? Hm, yes. It's a good idea, I'll do that ! ♪

Murmurant ces paroles pour lui-même, Matthew quitta le salon pour se diriger vers sa chambre.

- Oh juste ! Willow ! Matthew s'arrêta. Pour le miroir, je suis désolé de te l'apprendre mais tu dois bien savoir - si tu ne l'avais pas encore deviné - que tu auras à en payer un nouveau sous peu. Ce sera comme avec la porte y'know ? C'est toi qui l'a cassé, so c'est toi qui devra payer les dégâts ! Et make it quick, ok ? Je ne veux pas à devoir attendre des mois comme avec la porte ! Did you hear me ? Yes ? So, I'm off ~ si tu as un soucis, n'hésite pas à m'appeler, tant que ce n'est pas abusif bien entendu...

Et ainsi, Matthew regagna sa chambre et s'installa à son bureau.
Celui-ci n'était pas très grand, mais il en contenait une masse astronomique de documents de toute sorte, plus ou moins utiles. Dans un tiroir en dessous du support pour écrire était rangé un paquet de feuille blanches dont il se servait essentiellement pour la création de ses emplois du temps, ou bien pour imprimer - Matthew possédait en effet un ordinateur portable, dont il se servait parfois comme support pour écrire ou alors tout simplement pour aller sur internet chercher quelques infos. Mais il ne l'utilisait pas beaucoup, valorisant plutôt l'écriture manuscrite que numérique.
Ouvrant le tiroir où étaient rangées les feuilles, Matthew en prit une et attrapa sa règle et un crayon pour commencer à tracer des colonnes qui équivalent chacune à un jour de la semaine. Il attrapa une autre feuille où il indiqua dessus les activités, ainsi que le jour et l'heure exacte de ses occupations prévues.
Nous sommes dimanche. Lundi, par exemple, Matthew avait marqué qu'il devait passer à l'agence vers 10h pour voir si de nouvelles missions n'avaient pas été postées pendant son absence. Si cela est le cas, il devra voir si l'heure de la mission - si elle est indiquée - correspond à ses disponibilités : le lendemain, par exemple, Matthew enchaînait trois rendez-vous toute l'après-midi alors il serait très dérangeant qu'une mission se passe à cette heure-là. Le travail passe avant tout !
Continuant à réfléchir à cela, Matthew pensait en parallèle aux événements qui venaient de se passer aujourd'hui. Il avait été, aujourd'hui, particulièrement attentionné envers Willow, et il se demandait la réception qu'elle en avait faite. Pas que cela ait été fait pas pure manipulation, mais Matthew avait quand même fait un effort pour se comporter à peu près bien envers elle et ne pas la rabaisser à chacun de ses actes comme il pouvait le faire d'habitude, ou presque.
Il espérait que cette nouvelle semaine qui commençait serait placée sous le signe de la réconciliation, ou bien, si on reste pessimiste sur cette éventualité, peut-être au moins un début de paix entre les deux colocataire !

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Ven 1 Mai - 17:58
- Yep ! Enfin, pas tout de ce que tu as raconté, mais en grande partie, yes ! Thanks you Willow ~ cette histoire à l'air un peu d'avoir a lack of interesting plot mais je suppose que ça doit être bien, doesn't it ? T'as l'air de bien aimer ça, en tout cas ! Mais, tell me... Tu sais combien il y a de seasons à cette série ? Parce qu'avec un background aussi peu évolué, ça risque d'être redondant, non ?

J'hoche la tête.
Oui, on la connait tous cette vieille technique de "j'hoche la tête" pour faire croire qu'on écoute attentivement les propos de son interlocuteur, alors qu'on y porte autant d'attention qu'un chien à la politique. Et puis ça veut dire quoi, redondant? Wikipédia est ton ami. Ah oui. Pas con.
Matthew se lève du canapé alors que le second épisode commence avec toujours le même générique qui rentre bien dans la tête pour pouvoir le chantonner en public devant des tas de gens qui vous regarderons bizarrement. Un jour je serai le meilleur dresseur… Oui Sacha. Un jour. Mais dans tes rêves.

- Oh juste ! Willow ! Pour le miroir, je suis désolé de te l'apprendre mais tu dois bien savoir - si tu ne l'avais pas encore deviné - que tu auras à en payer un nouveau sous peu. Ce sera comme avec la porte y'know ? C'est toi qui l'a cassé, so c'est toi qui devra payer les dégâts ! Et make it quick, ok ? Je ne veux pas à devoir attendre des mois comme avec la porte ! Did you hear me ? Yes ? So, I'm off ~ si tu as un soucis, n'hésite pas à m'appeler, tant que ce n'est pas abusif bien entendu...

QUOI? Maismaismaismaismais… MAIS. En recherche d'arguments pour se défendre, Willow… Qui t'as demandé de faire la narration?
Vous connaissez la tête de la blasée de la vie? C'est genre quand une personne elle a la tête légèrement baissée et un regard qui traduit toute la haine que cette personne a envers son monde? Bah la tête que je faisais, c'était PIRE. Encore ces histoires d'argent, nooo… En plus qu'avec la tête que j'avais àa allait certainement beaucoup m'aider! Mais oui! Tout le monde sait que les zombies attirent la clientèle! Que ça soit pour gratter la guitare dans la rue ou pour vendre des biscuits! TOUT LE MONDE AIME LES ZOMBIES. T'es vraiment un zombie alors? MAIS TOUT S'EXPLIQUE. MAIS NON C'EST PAS CE QUE JE VOULAIS DIRE SQJFGS.

À vrai dire, je n'était pas très concentrée sur l'épisode qui tournait, et pas uniquement car je l'avais déjà vu, non. À part MPV, de nombreuses pensées et surtout des questions sans réponses faisaient du triathlon ensemble dans ma tête. Même si je faisais mine de ne rien vouloir savoir, le plus chiant restait de trouver une explication pour ces trois jours d'absence et cette apparence plus ou moins flippante. Je l'avais bien remarqué, Matthew avait pitié de moi. Et même si ça part d'une bonne intention, ça m'et insupportable. Je veux pas être le petit chaton tout faible qui a besoin de quelqu'un pour le protéger. Et encore moins si c'est face à Matthew, qui en plus d'être mon colocataire n'est pas moins qu'un agent de l'Organisation. Laisse toi guider par ta tête, pour une fois. Dans les film c'est plutôt "Laisse toi guider par ton coeur" non? Oui mais ça fait gerber. Donc écoute moi bien, on va tester : Tu écoute et fais ce que je te dis pendant un petit moment, et on regarde si tu veux encore te suicider ok? mais je veux pas me suicider… Si. Tu y a pensé pendant 0,0001 secondes. C'est faible. Oui mais quand même. Alors tu vas m'écouter? Non. C'est marrant, j'ai l'impression d'avoir un regard noir qui me fixe depuis ma tête.
Cette discussion entre parenthèses, j'éspère quand même qu'au final, Matthew n'essayais pas de m'attendrir avant de me balancer sa clé à molette dans le dos. Parce que ça serait très vilain de sa part. Mais vraiment, très très vilain.

OH MON DIEU. PIKACHU LANCE UNE ATTAQUE TONNERRE.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour de la momie. [Pv: Le Lapin Blanc]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le retour de la momie } Egypte Antique
» Le retour de la momie 2
» Lapangel. Le lapin pas crétin [ Fini, à valider)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agence Cooki :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-