AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♥ By the light of the silvery moon ♥ || Princesse Kaguya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Sam 4 Avr - 12:46
LE GRAND SOIR

Feat. Princesse Kaguya


   
   
   


Depuis quelques semaines déjà, et même presque un mois si on compte bien, je passais de plus en plus de temps avec Meiko.
Certains mercredi, on allait au cinéma, certains après-midi, on se promenait ensemble, on s'asseyait dans l'herbe sous les arbres tout en discutant de sujets de notre quotidien.
Le temps passé avec elle restait toujours gravé dans ma mémoire, et à chacun de ses départs, je voulais l'inviter dès le lendemain pour recommencer. Mais... Elle avait eu beaucoup d'empêchement ces derniers mois, alors la voir avant avait été vraiment difficile... Je lui avais, par exemple, proposé de venir à une pyjamas party, mais elle avait eu un empêchement et n'avait su me prévenir qu'en y envoyant Gabriel.

Ce n'est pas bien grave, de toute façon. Vous savez bien que je suis du genre à tomber amoureux et à coller mes aimées facilement. Sauf qu'avec elle, c'était différent : Elle partageait le même sentiment que moi !
Alors, il fallait passer au stade suivant maintenant ! Celui où j'avais toujours échoué lors de mes précédentes conquêtes : L'inviter au restaurant, et lui avouer mon amour pour elle.
Ouais, je sais, c'est cliché : à la fin du dîner, je vais lui dire que je l'aime, et elle, elle sera toute rouge et elle dira "Oh ! Moi aussi mon Reno d'amûr, mais je n'ai osé le dire que maintenant !" Et paf, un baiser. Mais oui ! Evidemment, vous pensez que ça pouvait se terminer comment avec un cadre amoureux aussi revu ? Je penses pas que ça la dérangera, hein. Si elle m'aime, elle me reprochera pas ça !
Enfin, c'est pas comme si on allait manger dans un restaurant gastronomique. Oh non ! J'ai décidé de l'inviter dans un restaurant italien, qui faisait de très bonnes pizza et de très bonnes spaghetti. J'y suis déjà allé quand j'avais 13-14 ans, et je m'en souviens toujours pour tout vous dire ! Alors autant fêter notre amour dans un truc mémorable ! Et puis, je penses pas qu'elle déteste les pizza ou les plats italiens en général...
Enfin, de toute façon, je lui avais envoyé un SMS pour lui dire que je l'invitais au restaurant. "Chez Vino", que ça s'appelle. Je lui ai bien dit où c'était, et à quelle heure elle devait y être.
Là, d'ailleurs, il doit être bientôt l'heure : il est 19h50, et le rendez-vous est à 20h.
Je remis ma manche de veste en place, et me passa la main dans les cheveux. Je les avais coiffés exprès pour l'occasion. Alors y'a intérêt à ce qu'ils ressemblent pas à ceux d'un type mal réveillé, comme ils le sont d'habitude ! Mais bon, c'est pas ma faute si même en passant 100 000 000 coups de brosse dessus, on arrive pas à plaquer ça comme il faut !
Pour combler le tout d'ailleurs, j'avais décidé de sortir les beaux habits de soirée du placard : J'avais mit une veste noire et une chemise grise, repassées exprès pour l'occasion. Bon, pas de cravates ni rien, hein. C'est pas comme si j'allais me marier...

19h53. Elle devrait pas tarder à arriver !
J'attendais devant le restaurant, adossé contre la vitre aux bandes vertes, blanches et rouges qui rappelaient évidemment celles du drapeau italien. A l'intérieur, le monde était baigné d'une superbe lumière jaune, qui donnait tout son sens au côté romantique de l'endroit où on allait dîner ! Il y avait du monde, certes, mais ce n'est pas ça qui empiétera sur ma déclaration ! Je suis ready, elle a plus qu'à se montrer, Meiko !

20h. Je vois une ombre s'approcher du restaurant. C'est elle ! Je l'ai reconnue, évidemment, grâce à ses magnifiques cheveux noirs. Elle aussi s'était préparée pour l'occasion alors, après un sourire dans sa direction, je vins à sa rencontre, et la salua.

- Hey, bonsoir Meiko ! Tu es ravissante ce soir !

La lune argentée dans ce ciel déjà sombre, sans nuage, brillait. C'était magnifique. On pourra la contempler autant qu'on veut quand on sera à l'intérieur, car la place que j'ai réservée se trouve justement à côté de la vitre !

Code par ZokuPengin sur Epicode


Dernière édition par Agent Tomato le Mar 1 Sep - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Dim 19 Avr - 0:36


♥ By the light of the silvery moon ♥
Feat Agent Tomato


Il y a deux jours, j'ai reçu un sms de Reno. À votre avis, pourquoi ? Cela fait quelques semaines qu'il m'invite à aller par-ci et par là, tenez la dernière sortie tout les deux était au cinéma. Le film m'avait quelque peu bouleversé d'ailleurs, j'avais vraiment l'impression de m'identifier à l'héroïne, tellement que ça faisait même froid dans le dos et que j'en ai même pleuré. Mais il était là, à me réconforter en me disant que tout irait bien, qu'il sera là pour moi et tout. S'il savait ce que j'ai enduré en réalité...Vu l'expression qu'il a eu, il devait se dire que j'étais seulement sensible. C'est vrai. Mais pas que. Puis je ne voulais pas lui montrer que j'étais faible, je me l'étais promis de ne plus l'être pour mon grand frère adoré. Sans vraiment m'en rendre compte, j'avais commencé à lui déballer des choses personnelles, des choses que personne n'était encore au courant concernant ma famille, mon enfance...A l'exception du fait que je fasse partie d'une Organisation secrète bien sûr ! Je ne suis pas idiote non plus. Néanmoins...C'est à cet instant que j'ai réalisé que je pouvais lui faire confiance, oh son caractère je l'ai bien cerné depuis notre première rencontre, c'est un garçon maladroit, beau parleur ou plus faire plus court CHARMEUR. Et charmant mais marrant aussi. Il n'avait pas de geste déplacé à mon égard - il ne valait mieux car j'ai beau avoir l'air sans défense, le premier qui me met la main aux fesses je l'encastre tout de suite contre un mur -, enfin j'avais juste l'impression qu'il me scannait par moment. Étrangement, il y a qu'avec lui que je me sentais embarrassée de cette manière. Au début non...Mais au fil de nos sorties oui. Et c'est pendant cette sortie au cinéma que je me suis rendu compte du pourquoi...Je devais probablement être véritablement tombée sous son charme. Qui l'aurait cru ? L'amour est vraiment un mystère. D'ailleurs quand je l'ai réalisé, j'ai feinté être occupée - bon ce n'était pas complètement faux non plus - le temps d'assembler mes esprits. Jusqu'au jour fatidique où j'ai finalement décidé d'accepter son invitation au restaurant, en même temps le pauvre je n'allais pas le laisser se languir plus longtemps de me voir ça serait égoïste de ma part, mais là je me sentais prête de recroiser son chemin. Bon si je ne me trompe pas, vu le nom de l'endroit ça devait être un restaurant italien ! Oooh ! Ça tombe bien j'aime bien cette cuisine, elle est juste succulente ! Peut-être que je l'apprécie parce qu'elle partage des points communs avec la cuisine japonaise ? Hmm...Bonne question.

Heureusement que j'avais bien fait attention de n'avoir rien de prévue du coup j'avais la soirée de libre. Donc rendez-vous à 20h...J'ai passé une grande partie de mon après-midi libre à m'aérer la tête et je suis finalement rentrée vers 18h30. Après avoir pris un bon bain pour me détendre comme je les aime, je me suis préparée. Autant dire que j'avais l'habitude de savoir quelle tenue mettre pour chaque circonstance, en même temps en tant que fille d'un grand patron, c'était quelque chose que je connaissais très bien !  J'ai donc opté pour une robe à brettelles ni trop simple ni trop sophistiquée de couleur violette m'arrivant jusqu'au genoux mais comme il y avait toujours une petite brise le soir j'ai pris soin de mettre un boléro noir. Après pour mes cheveux j'ai opté pour une tresse sur le côté, le tout avec un serre-tête de couleur argenté et des boucles d'oreille de la même couleur. Après une mise en beauté dans les tons naturels, j'avais enfin fini ! Il me manquait plus que le sac et hop j'étais enfin prête pour aller le rejoindre en espérant qu'il ne soit pas en retard. Ce n'est pas  le fait qu'en étant  seule, des hommes bizarres peuvent venir m'aborder, non eux je les remets en place vite fait, c'est plutôt que je n'aime pas attendre pendant des lustres pour rien ! Faire attendre une fille alors qu'on lui donne rendez-vous, je trouve ça complètement irrespectueux. Mais bon, je parle pour rien bien que pas tout à fait en fin de compte. Parce que si Reno me fait le coup je saurais agir en conséquence, ça je vous le garantis !

En partant de chez-moi, je regardais mon téléphone : 19h45. Et d'après l'itinéraire que je devais prendre, j'en aurais bien pour une quinzaine de minutes et si je compte bien j'arriverais pile-poil à l'heure. Hé bien, c'était impeccable ! Satisfaite, je souriais et levais la tête pour observer brièvement le ciel, dont celui-ci était devenu sombre sous l'effet de la nuit. " Tsuki wa kon'ya utsukushii desu... " ( La lune est belle ce soir...) pensais-je. Quelque chose me disait que cette soirée s'annonçait être pleine en rebondissements...

Comme je l'avais prédit, je suis arrivée devant le restaurant à 20h pimpants. Je n'ai même pas eu besoin d'attendre au final parce que Reno était déjà là ! Au moins le bon côté, c'est que je n'avais pas à attendre. C'est qu'il devait vraiment avoir  envie de me voir et vu l'expression qu'il affichait quand ce dernier est venue vers moi, cela voulait tout dire !

- Hey, bonsoir Meiko ! Tu es ravissante ce soir !

À la suite de son compliment, je le fixais pendant un dixième de seconde, regardant comment il était habillé. " Il s'est fait beau pour moi, comme c'est adorable...! " Réalisant ce à quoi je pensais, je me suis mise à rougir  et à détourner le regard, en tenant fermement mon sac.

- Ah Reno...Hmm...Merci... !

Raah ce garçon est d'un perturbant ! Il va finir par me tuer avec son sourire charmeur...Mais pas avant de m'être vengée du monstre qui a ôté la vie de Sôta ! Il fallait que je pense à autres choses, et vite.

- Je pense qu'on devrait rentrer à l'intérieur, il commence à faire froid tu ne crois pas ?
proposais-je en souriant timidement.

Ce n'était pas tout à fait faux, je commençais vraiment à grelotter. On est finalement rentrés à l'intérieur du restaurant et c'était...J'aimais bien l'ambiance. Ça me changeait des restaurants chics où mes parents me traînaient à chaque fois sans me laisser le choix. Mais là j'aimais bien, parce qu' il y avait comme une ambiance familiale, ce qui manque cruellement chez moi, et puis ça se voyait bien que c'était italien avec le drapeau accroché au mur du fond, les couleurs de la décoration... Et alors que j'étais en train d'admirer l'intérieur, un serveur est venu à notre rencontre.

- Bonsoir, mademoiselle, monsieur. Vous avez réservé une table ?

Une table ? Dites-moi qu'il y a pensé au moins ? Je regardais le serveur, puis immédiatement Reno avec un regard inquiet, en attendant impatiemment sa réponse.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


Dernière édition par Princesse Kaguya le Jeu 30 Juil - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Dim 19 Avr - 15:19
Les ennuis commencent...

Feat. Princesse Kaguya


   
   
   


Sourire aux lèvres et regard chaleureux, ça y est, je venais de la gêner ! Elle se mit à rougir à mon compliment, et me répondit d'une manière timide qui la rendait d'autant plus mignonne...

- Ah Reno...Hmm...Merci... !

Ah, cette soirée s'annonçait merveilleuse ! Sérieux, j'aurais pu la commenter aussi longtemps et avec autant de passion - et d'ennui pour ses interlocuteurs - que mon frère lorsqu'il se mettait à dire un truc. D'ailleurs, ça fait longtemps que je l'ai pas vu...  Ca doit bien faire 3 ans, ou plus, ou moins, j'en sais rien, lorsqu'il a décidé de quitter le logis familial... Je me demande à quel niveau de mot croisés il a pu arriver depuis que je l'ai perdu de vue... Oh non en fait, j'ose même pas imaginer.
Et puis, c'est pas le moment de s'inquiéter pour Thomas. On s'en fout de lui ! Le plus important maintenant, c'était Meiko avec sa belle robe violette. ~ D'ailleurs, il commençait à faire un peu froid. Ca se ressentait sur Meiko qui commençait à grelotter un peu. Enfin, on allait pas rester là indéfiniment ! Il fallait bien entrer un jour ! Alors, Meiko eu la bonne idée de me proposer d'entrer enfin dans ce joli restaurant italien lorsque j'étais encore perdu dans mes fantasmes en l'observant rougir.

- Je pense qu'on devrait rentrer à l'intérieur, il commence à faire froid tu ne crois pas ?

- Ah ouais tiens, bonne idée ! D'ailleurs, tu vas être contente parce que la place où on va pouvoir dîner est juste à côté de la fenêtre ! Tu vois, on va pouvoir manger tout en observant la lune et tout !


J'étais fier de lui avoir déclaré ça. Ca me donne un air sérieux et tout, du genre le type qui prévoit TOUT et qui organise TOUT. Ouah, à côté de la fenêtre, par une lune aussi belle ! Et oui, tout était prévu pour que la soirée soit inoubliable !
On finit par entrer dans le restaurant, qui nous plongèrent immédiatement dans une atmosphère chaleureuse gorgée d'odeur de sauce tomate. Han, ça me donnait l'eau à la bouche toute ces senteurs. Parce que mine de rien, j'avais la dalle.
J'allais m'avancer vers le comptoir pour déclarer notre présence, lorsqu'un serveur vint tout de suite à notre rencontre.

- Bonsoir, mademoiselle, monsieur. Vous avez réservé une table ?

Hé hé, Meiko. Tu vas voir comment ton homme, il a tout prévu !

- Euh, bonsoir monsieur. J'ai en effet réservé une table pour deux au nom de Lavigne. Pour ce soir, à 20h normalement.

- Une table pour deux à 20h ? Attendez, je vais aller vérifier ça.


Heh ?
Ils auraient au moins pu avoir connaissance de notre réservation et nous mener tout de suite à la table, non mais ! Enfin, c'est pas grave hein, on demande pas le luxe. Enfin, pas moi en tout cas. Mais je penses que Meiko m'en voudra pas pour ça ! (surtout que c'est pas de ma faute, alors elle a pas intérêt à se contrarier, même si je me demande bien pourquoi elle le serait !)

Bon, en attendant, on restait plantés à l'entrée (d'ailleurs, il faudrait bien se pousser un jour parce qu'il y a des gens qui entraient, là) et on se demandait bien à quelle heure on allait enfin nous asseoir.

- Hmm, il en met du temps, ce serveur...

C'est vrai que maintenant, ça devait bien faire 10 minutes.
Je regardais autour de moi, impatient. Impatient pour elle, parce que je voulais que tout soit parfait, et si on attendait autant de temps pour trouver nos place qu'à être servit, ça va pas aller !

- Oh, sinon, je t'ai pas encore demandé mais, tu as passé une bonne journée ?

Malgré mon impatience, je restais souriant et joyeux. J'allais pas tout de suite râler, quand même ! Et puis, c'est pas trop mon genre de râler pour un rien. Tant mieux parce que je sais pas si Meiko apprécierait les hommes comme ça ! Enfin bref. Elle venait de me répondre lorsque le serveur se présenta à nouveau à nous, la mine un peu perdue.

- Je suis navré monsieur, mais il n'y a aucune réservation à votre nom sur la liste... Êtes-vous bien sûr d'avoir réservé ?

Heeeeh ?
Mais il me prend pour qui, ce serveur ? Bien sûr que j'avais réservé ! C'est quoi cette histoire ?

- Bah oui pourtant ! Je vous ai téléphoné il y a 3 jours ! Réservation d'une table de deux le 17 avril à 20h au nom de Reno Lavigne ! C'est aujourd'hui non ?

Ah non hein ! Les ennuis vont pas commencer !
Si il se passe un malheur, je vous jure que je vais déprimer. Parce qu'à CHAQUE FOIS que j'organise un truc important, y'a TOUJOURS un truc qui va pas. Toujours ! Enfin, si on a pas réservé, on pourra toujours aller s'asseoir sans réservation, hein ? Au pire, la place près de la fenêtre, ce sera pour une autre fois, hein ?

Code par ZokuPengin sur Epicode


Dernière édition par Agent Tomato le Mar 1 Sep - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Ven 31 Juil - 1:25


♥ By the light of the silvery moon ♥
Feat Agent Tomato


Il me fixait. Reno me fixait. Bon sang mais stop...! Je suis déjà assez gênée comme ça, et j'ai l'impression de me faire épier, mater...PAS L'IMPRESSION, IL LE FAISAIT VRAIMENT. Et...Et ça ne me dérange même pas ? En temps normal, je n'aurais même pas chercher à savoir et ma main serait partie toute seule. " Oups ! Désolée ! Ma main a dérapé toute seule ♥ " que j'aurais dit avant de partir, mais là rien du tout. Cupidon, attends que je t'attrape ! Aaah...En attendant je grelottais, j'étais toute rouge mais heureusement, mon prince charmant m'a annoncé une bonne nouvelle après que je l'ai pressé un peu pour rentrer à l'intérieur du restaurant.

- Ah ouais tiens, bonne idée ! D'ailleurs, tu vas être contente parce que la place où on va pouvoir dîner est juste à côté de la fenêtre ! Tu vois, on va pouvoir manger tout en observant la lune et tout !

Hm à côté de la fenêtre ? Je penchais légèrement la tête avec un grand sourire. C'est mignon, Reno avait vraiment pensé à tout. Hé bien s'il voulait m’impressionner, c'était déjà un bon début ! Mais j'attendais de voir jusqu’où il ira, quelque chose me dit que ce garçon est rempli de surprises ! ...Et c'est bien ça qui me fait peur. Mais d'un autre côté, ça me plait aussi, parce qu'un garçon qui ne me surprend pas, qui fait toujours la même chose...Je m'en lasse très vite, je n'arrive pas à m'attacher à lui tout simplement. Mais Reno lui, a quelque chose de différent, et ça me rend folle de ne pas mettre le doigt dessus !

- Hé bien ! Je pense que tu ne pouvais pas me faire plus plaisir, j'ai toujours aimé observer la lune le soir et puis...Je trouve que c'est romantique.

Au même moment, je posais ma main sur son bras et je l'ai regardé calmement pendant quelques secondes. Pourquoi j'ai fait ça moi ? J'ai vite retiré ma main en sortant un petit " désolée", et j'ai pressé le pas pour franchir la porte. Peut-être qu'il n'a même pas fait attention et qu'il croit que je suis vite rentrée parce que j'avais trop froid ? Oh oui, ça serait bien ! Parce que je n'ai pas envie de lui avouer ce que je pense vraiment de lui, si c'est réciproque c'est lui qui fera le premier pas, pas moi. Quoi qu’avec Reno je doute que cela soit sincère de son côté, coureur comme il est. Tu es en train de te faire rouler dans la farine Meiko, et pas qu'un peu miss ! Mais si c'est le cas, tu sauras agir en conséquence, ça tu le sais.

Nous voici enfin à l'intérieur. Un serveur est venu nous voir, et Reno lui a indiqué notre table. Le monsieur est ensuite allé vérifier. Bon ! Hé bien il ne manquait plus qu'à attendre.

... En plein milieu, alors qu'il y avait des gens qui circulaient, et certains nous bousculaient au passage sans dire pardon. C'est quoi ce manque de respect ? Je leur lançais des regards noirs pour les faire réagir, mais eux, rien du tout. Heureusement qu'il y en avait deux qui l'ont été, cela prouve au moins que ce n'est pas complémentant désespéré. Mais je me suis quand même un peu décalée. Par contre, ce qui est vraiment désespérant, c'est que le serveur mettait du temps à revenir. J'ai un mauvais pressentiment tout à coup.

- Hmm, il en met du temps, ce serveur...

Ah, lui aussi avait remarqué. Je ne voulais pas le dire parce que ça ne se faisait pas, mais je commençais à m'impatienter un peu. Il faut dire que je n'ai pas vraiment l'habitude, dans les restaurants où j'allais, tout de suite on me voyait accompagnée de ma famille ou juste de mon frère, ils voyaient qu'on n'était pas n'importe qui, et ils venaient tout de suite. Là...Non. Je regardais autour de moi et j'ai lâché un soupir.

- C'est étrange oui... Généralement, c'est que quelque chose ne va pas.

Hé bien oui, si tout était bon, pourquoi mettre autant de temps alors ? J'espère qu'il ne s'est pas trompé dans sa réservation, sinon on va être bon pour se retrouver dehors à nouveau dans le froid.
Reno en revanche, n'avait nullement l'air d'en être inquiété. Il n'a pas peur de se prendre la honte ?
J'observais la salle, perdue dans mes pensées et d'un seul coup je l'ai entendu me parler, mais je n'ai pas réagi tout de suite.

- Oh, sinon, je t'ai pas encore demandé mais, tu as passé une bonne journée ?

En fait, j'ai dû mettre une bonne dizaine de seconde avant de tourner à nouveau mon attention vers lui, du coup il y a eu comme un petit silence entre nous.

- Hmm... ? Oh ! Euh oui oui très bien et toi ? A part me balader et me prélasser dans mon bain, je n'ai rien fait de spécial...Passionnant n'est pas ?

Je l'avais dit sur un ton ironique en souriant malgré la situation dans laquelle nous nous trouvons, parce que c'est vrai, ce n'était pas extraordinaire. En fait, quasiment toutes mes journées se ressemblaient, à part quand j'étais en mission ou que je passais du temps avec Reno. C'est peut-être pour cela que je me suis attachée à lui. On peut dire qu'au moins, je ne m'ennuie jamais avec lui !

Et là, le monsieur revient. Pour nous dire qu'il n'avait rien réservé. Attendez. C'est le serveur qui se moque de moi ou Reno ? Parce que s'il m'a fait le coup " Je t'ai réservé la place la plus agréable du restaurant, mais en fait ce n'est pas vrai, et peut-être que j'ai de la chance, la place est libre et on pourra y aller", je le laisse en plan, avec un beau cadeau avant de partir, et je coupe les ponts. Comme les autres idiots, pareils. J'ai horreur qu'on se la joue de moi, et le dernier qui l'a fait l'a vite regretter croyez-moi. Alors à l'annonce de cette nouvelle, je regardais mon rendez-vous du soir en levant un sourcil, l'air de dire " c'est quoi cette histoire ?"

- Bah oui pourtant ! Je vous ai téléphoné il y a 3 jours ! Réservation d'une table de deux le 17 avril à 20h au nom de Reno Lavigne ! C'est aujourd'hui non ?

...Ou alors tu te fais peut-être des films un peu trop vite Meiko. Tu te souviens quand ton frère avait réservé pour une soirée, mais il y avait eu une erreur dans les registres ? Ah oui effectivement ! Bon, reste positive, calme toi, c'est sûrement ça. Je ne pense pas qu'il m'aurait fait un coup pareil.

- Vous vous êtes simplement trompé je pense. Peut-être avez vous réserver pour un autre jour ?

Mais c'est CE SOIR que nous voulons ! Demain soir je ne pourrais même pas, je reviendrais sûrement de ma mission complètement lessivée, ça Reno n'est pas au courant et c'est normal, mais je ne me sentirais pas de revenir demain. Hors de question.

- Ou alors monsieur, avez-vous une place de libre pour ce soir par hasard ?

Brièvement, je regardais Reno et je prenais un air inquiet pour essayer d'attendrir le serveur en face de moi. J'étais vraiment inquiète c'est vrai, mais peut-être allons-nous avoir de la chance qui sait ?

- Je suis désolée mademoiselle, mais nous sommes complets ce soir. Je vous remercie néanmoins d'être venus ce soir, mais malheureusement je vais devoir vous demander de partir.

...Il est vraiment en train de nous virer comme des malpropres. Je rêve ! Oh mon dieu la honte, la honte, la honte ! Mais je ne me laisserais pas faire ! Une idée m'est soudainement venue en tête, maintenant qu'on est fichés, autant y aller jusqu'au bout ! Alors je m'approchais discrètement du grand monsieur, et j'ai ouvert mon sac pour y révéler un billet de 200 euros.

- Et si je vous donnais ceci, vous accepterez de nous laisser prendre la place de quelqu'un d'autre ?

Au grand jamais je n'aurais fait une chose pareille , inappropriée, tellement...Tellement pas moi de soudoyer quelqu'un avec de l'argent ! Tu vois Reno tout ce que je fais pour toi ? Mais le serveur me faisait un non de la tête. D'accord, très bien. Il ne me laisse pas le choix. J'ai rangé ce que j'avais dans la main, et j'ai commencé à prendre une attitude enjôleuse et je me suis encore plus rapproché de lui avant de poser ma main sur son torse, puis je lui ai chuchoté dans l'oreille.

- Vous êtes sûr ? C'est dommage, parce que je vous aurez sûrement offert beaucoup plus...


Le sourire aux lèvres, je le regardais, et lui, avait l'air totalement gêné que je lui dise un truc pareil. Ce n'était pas sincère, vous le concevez bien ! Mais il faut avouer que mes leçons de théâtre quand j'étais au lycée m'avaient bien servi pour le coup. Je me tournais ensuite vers celui qui m'avait accompagné, et je lui fais un clin d'œil. Prends-en de la graine mon Reno, c'est comme ça qu'on s'y prend !

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mar 1 Sep - 16:44
Les ennuis commencent...

Feat. Princesse Kaguya


   
   
   


En tout cas, j'avais bien fait de réserver cette table à côté de la vitre. Meiko avait l'air ravie ! HAha, bordel je suis trop fort en fait. Ca fait tellement pro, le mec qui a tout prévu et tout ! Mais en fait c'était un coup de bol. Ouais, on aurait pu tomber sur une nouvelle lune aussi, hein. Mais comme par hasard elle était pleine ce soir. Et puis je trouves ça cool moi aussi, de dîner près de la fenêtre en regardant les rues vides. Surtout que l'endroit où on était, il était pas moche du tout. Donc regarder ces rayons argentés illuminer les arbres et tout... Magnifique. Je suis content que Meiko soit du même avis.

...
Mais, voilà un problème. J'ai l'impression que mon rêve de dîner avec Meiko est en train de se briser en mille morceau. J'ai l'impression que mon ambition de passer pour un mec qui prévoit tout est partie en fumée. Mais merde quoi ! Qu'est-ce que j'ai mal fait, encore ?

- Vous vous êtes simplement trompé je pense. Peut-être avez vous réserver pour un autre jour ?

Il se moque de nous celui-là ! Qu'il me laisse regarder la liste de réservation moi-même, il verra bien qu'il y a une réservation pour ce soir ! Non mais, c'est quoi ça encore ? Comme si ils se liguaient tous pour pourrir mon rendez-vous amoureux... Amoureux bordel ! Vous vous rendez compte ? C'EST PAS COMME SI UNE FEMME ACCEPTAIT DE SORTIR AVEC MOI TOUT LES JOURS !

Je baisse la tête... Haa c'est pas possible. Heureusement que Meiko m'a pas encore reproché ma connerie. Parce qu'il va falloir qu'elle s'y habitue : même quand je veux faire un truc préparé, y'a toujours un truc qui va pas. Comme si je le faisais exprès. C'est con hein ?

- Ou alors monsieur, avez-vous une place de libre pour ce soir par hasard ?

- Je suis désolée mademoiselle, mais nous sommes complets ce soir. Je vous remercie néanmoins d'être venus ce soir, mais malheureusement je vais devoir vous demander de partir.

PARTIR ?

- ...

Non non non. Tout mais pas ça. TOUT. VRAIMENT TOUT. MAIS PAS CA.
CE RESTO, C'ETAIT MA SEULE ET UNIQUE CARTE EN MAIN.
J'aurais pu lui raconter tellement de trucs... on aurait pu échanger sur plein de sujets... la cuisine italienne, la ville, nos occupations... et notre relation.
Et tout se jouait ici. Me dites pas qu'on va devoir aller arpenter les rues à la recherche d'un gentil restaurant qui va vouloir nous accueillir ! NOn ! Je refuse ! Et puis de toute façon, à cette heure, tous les restos sont bondés. Même le petit resto crado une étoile dans les bas fond de la ville doit être rempli de gangsters à l'heure qu'il est. Et puis même, aller là bas, je penses pas que ça enchanterait Meiko. Et moi non plus d'ailleurs.

- ... Ecoutez-moi monsieur. J'ai bien réservé une table. Celle-ci, près de la vitre. Je me souviens encore de l'échange que y'a même pas quelques jours alors me dites pas qu'il n'y a pas de réservation ! C'est totalement impossible ! ...

Quel merdier, sérieusement ! C'est quoi ce resto ? Ils se prennent pour qui ces gens ?

- Eh bien nous sommes navrés mais--

- Et si je vous donnais ceci, vous accepterez de nous laisser prendre la place de quelqu'un d'autre ?

- M-Meiko !

Elle s'était approchée du monsieur, et avait sorti un joli billet de 200€ de son sac.
... Elle se ballade sérieusement avec autant de liquide sur elle ? ... Eeeh, et... attendez, elle essaye de le corrompre ou quoi ? Elle allait sérieusement lui donner le billet ! (moi aussi j'aurais bien voulu me voir proposer autant de fric. Je vous cache pas que je suis un peu jaloux, maismaismais bref.)
Le serveur refuse. Evidemment ! Il allait expliquer ça comment que des gens qui avaient soit disant "pas réservés" (ce que je continue de démentir mais apparemment on se fout de moi) aient pris la place d'autres gens uniquement grâce à un petit billet de 200€ ? Le mec se ferait virer ouais.

- Vous êtes sûr ? C'est dommage, parce que je vous aurez sûrement offert beaucoup plus...

... mais Meiko insiste. Elle lui a susurré ça à l'oreille et c'était, pour tout vous dire, vachement sensuel. J'en ai eu un rebond au coeur et j'aurais bien aimé être à la place du serveur. Celui-ci avait l'air vachement gêné et c'était tout à fait logique. La fille elle te drague avec un billet de 200€. Tu vois pas ça tout les jours !
Aah, c'est pour ça que je l'aime, Meiko. Elle est si merveilleuse et talentueuse ♥
Limite elle draguait mieux que moi. Quoique... En fait, elle s'y prend beaucoup mieux que moi. Parce que moi aussi j'étais sous le charme en fait. Une pierre deux coups pour Meiko ! Je l'envie un peu d'avoir autant de talents... Mais bon, tant qu'elle l'utilise pas contre moi, tout va bien...

Raah j'ai du mal à l'admettre mais je crois qu'on a plus rien à faire ici. On s'est fait roulé, Meiko. Enfin "On"... surtout moi ouais. Si j'avais été James Bond je lui aurais bien fait une clé de bras en le prenant par le col et en lui disant de nous donner une table, peu importe la méthode ou l'endroit. Sauf que j'ai ni la carrure ni le charisme de James Bond... Haa.

Bon Meiko, viens, on s'en va.
Je soupirais, avant de me tourner vers elle.

- Bon, Meiko... désolé mais je crois que notre place à côté de la vitre, on l'aura pas ce soir. Pas dans ce restaurant en tout cas...

Raah ça m'énerve ça m'énerve ça m'énerve.
Mais vraiment.
Mes soupirs là ils font transparaître une colère noire, encore plus noire et profonde que la soit-disant âme damnée des ténèbres abyssaux d'un gothique dépressif de la mort incarnée.
Je rigole mais je suis sérieux quand je dis ça. J'en ai marre.
A chaque fois que j'organise un truc faut que ça se termine comme ça quoi.
Enfin bref. Je pars devant, les sourcils froncés.

- Non mais sérieux, c'est quoi ce resto... désolé Meiko. Je te jure que j'avais réservé. Mais ces idiots ont pas l'air d'avoir bien fait leur boulot... Haa c'est pas possible...


On était maintenant dehors. Me facepalmant deux secondes pour réfléchir, je me mis à observer la lune avant de me tourner vers Meiko.

- Meiko chérie... ça ne devait pas du tout passer comme ça... je ne sais pas quoi faire, là. Trouver un restaurant avec des places à cette heure est quasiment impossible, et je n'ai pas envie que l'on se quitte maintenant... Je n'ai pas préparé cette soirée et pris de ton temps libre pour te faire faire une petite balade nocturne le ventre vide, quand même...

Je baisse la tête. Je déprime, là. Je rage intérieurement.

Ma soirée a été gâchée par ces gens incompétents. Je vous jure que je viendrai plus dans ce resto avant un moment, et que je n'y emmènerai jamais de filles !

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

♥ By the light of the silvery moon ♥ || Princesse Kaguya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Silver Moon
» Under the moon light [PV Fel]
» Moon Light [Pouffy]
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agence Cooki :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-