Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Repas de bienvenue [Agent Scarlet et La Fée Bleue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Mer 17 Déc - 19:46
Repas de bienvenue

Agent Scarlet et la Fée Bleue


Je fermais la porte en claquant des dents. Le froid himalayen qui régnait au dehors aurait découragé n'importe qui de poser le pied dehors, mais forcément, il faisait plus doux tout à l'heure, quand j'étais partie acheter une tenue de combat pour mon nouveau boulot… Le contraste avec la douce chaleur qui régnait à l'intérieur me déconcerta. M'avançant prudemment jusqu'au salon, je vis que quelqu'un avait allumé un feu qui ronronnait doucement dans l'âtre. Depuis quelques jours que je m'étais présentée ici, je n'avais vu personne, ce qui m'avait étonnée avant de me rassurer. Au moins, personne ne me dérangerait. La propriétaire avait marqué être distante sur l'annonce, mais ne croiser ni elle ni la deuxième collocatrice dans toute la villa me rendait nerveuse, comme si j'étais observée en catimini par une volée d'esprits moqueurs. Déposant mon sac, je me débarrassai de ma veste et de mon écharpe et sortis les deux tartelettes à la myrtille que j'avais achetée, les déposants sur la table haute avec précaution et tendant l'oreille. Je pouvais bien espérer les faire venir non? M'avançant vers la cuisine, je décidais également de tenter un premier contact agréable, et quoi de plus sympathique qu'un repas pour ces nouvelles connaissance?

Après tout, nous allions devoir nous supporter, même si je ne me voyais pas leur confier mes secrets, je savais que jusque-là mes nuits étaient loin d'être silencieuses. Tout en réfléchissant à comment expliquer mes cauchemars et crises d'angoisses qui me réveillaient chaque nuits et me laissaient des cernes dignes de cocards tout sauf discrets bien que j'eusse tenté de les cacher sous un peu de maquillage, je récupérai mon sac et en sortit les récents achats que j'avais fait avant de rentrer.
Je n'allais quand même pas leur raconter mon histoire digne d'un opéra mélodramatique. Le sang, les tripes et le destin n'étaient pas les sujets de conversations les plus recommandés avec les personnes normales. Même si je devais avouer que d'après ce que j'en avais entendu, les deux étaient assez particulières. Et l'une d'elle était agente de l'Organisation. Sur le papier, tout cela avait l'air fort sympathique, et je sortis mes ingrédients en chantonnant.

Oignons, pommes de terre, pommes, riz, miel, curry, porc, haricots… de quoi leur faire ma spécialité: le curry japonais! Avec des senbei et du thé vert, ce sera parfait.
J'espère qu'ils apprécieront… Un coup d'œil à droite, un à gauche, personne? Et pouf, l'eau bout déjà. Facile et précis. Hop hop hop, le riz cuit, je coupe les légumes et verse, je m'active, et lorsque mes nouvelles connaissances arriveront, je saurais me faire pardonner pour le dérangement! Enfin j'espère…


Codage par Bambi, parce que vous le valez bien ♫

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mar 23 Déc - 16:27

Repas de bienvenue


Ondine | La Fée Bleue




-----------------------------------------------


Zara s'étira longuement contre le dossier de sa chaise et regarda l'heure : 15h45. Ses colocataires ne devraient plus tarder. Parce que oui, malgré l'apparente froideur présente dans sa proposition de colocation, deux personnes avaient eu le courage (ou la folie?) d'accepter de vivre avec le démon écarlate! Et cette dernière ne savait pas si elle devait en rire ou en désespérer... Sa seule espérance était de ne pas tomber sur des gens trop optimistes, qui voulait la faire changer, ou des psychologues. Sinon, ils risquaient de se retrouver à la rue vite fait bien fait!
La rouquine descendit de l'étage pour allumer un feu, car il faisait un peu froid. Logique, car l'hiver avait déjà bien entamé sa course. Voulant se dégourdir un peu les jambes, l'agente enfila ses mitaines, son long manteau noir puis son écharpe assortie à ses cheveux et sortit affronter les éléments glacés. En plus, le frigidaire était bientôt vide (point de vue italien, précisons) et accueillir des gens avec "peu" de nourriture n'était pas très engageant. "Si j'achète ce qu'il faut... je pourrais faire des pâtes maison! Le truc c'est que ça prend du temps... beaucoup de temps!" Mais il n'y avait pas de raison de ne pas le faire, Zara avait tous les ustensiles nécessaires chez elle : la machine. Tout se résumait par cet outil (presque) magique.

*****

L'italienne sortit de la supérette, deux gros sacs plastiques dans les mains. Ses placards et le frigo allaient de nouveau être remplis, et elle pourrait faire ses pâtes à la main tranquille pour le lendemain soir! Enfin... Elle espérait avoir le temps pour commencer aujourd'hui, sinon ça allait être repoussé au week-end. Zara reprit tranquillement le chemin jusqu'à chez elle. Arrivée sur le palier, elle posa ses deux pages, prit ses clés et voulut pousser la porte mais elle fut surprise de constater que cette dernière n'était pas fermée. Pourtant, elle était sûre d'avoir tourné la clé dans la serrure en partant...
Zara avança prudemment (méfiante même chez elle, j'vous jure...) et se détendit légèrement en voyant les tartes aux myrtilles sur la table trônant fièrement dans le salon. L'odeur alléchante d'un plat en train d'être préparé acheva de remettre la petite rousse en confiance. Mais pas pour longtemps, car si cuisine il y avait, qui était dans SA cuisine? L'italienne déposa son chargement en silence et attendit sans rien dire, accoudée contre la porte de la cuisine. Elle plissa légèrement les yeux : d'après ce qu'elle savait, c'était évidemment un de ses colocataires, a priori celle nommée Ondine (en même temps, soit c'était les cheveux bleus donc la Fée, soit roses donc Ondine).

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mer 24 Déc - 15:49
Repas de bienvenue

Agent Scarlet et la Fée Bleue




All by myself, waiting for a "friend" to show.
Seule, j'attendais qu'une "amie" se montre.

Je cuisinais en chantonnant cette "jolie" chanson, souriante et complétement absorbée par la préparation de ce repas. Ce qui devait faire un peu psychopathe quand on connaît la chanson en question...

My magic won't help me now,
Ma magie ne m'aidera pas maintenant,

Oui, enfin tout est relatif, ma magie m'aidait bien à cuisiner. Faire bouillir l'eau plus rapidement était bien plus pratique, et si j'aimais bien cuisiner, j'avais un manque de patience horrible.

not until you walk through the door...
du moins tant que tu ne traverse cette porte

Je me tournais pour mettre le riz à cuire quand je vis que l'une de mes colocataire m'observais, appuyée contre la porte. Mais... Je ne l'avais pas entendue arriver! J'avais l'impression d'être une squatteuse prise sur le fait, ce qui est très désagréable. Surgir sans bruit, c'était plus dans MES habitudes, même si je n'enchaînait pas avec une discrétion phénoménale! Enfin. Je terminait de mettre à cuire le riz fraîchement lavé, continuant la chanson un ton plus bas.

Please set me free...
S'il te plait, libère-moi...

Et je me tournait vers le curry qu'il allait falloir réduire en poudre avant d'incorporer. Mais avant ça, je me tournais vers la rousse, qui était sûrement l'italienne, Zara Canoci. Je savais pas grand-chose sur elle, malgré mes recherches (oui, je suis une psychopathe qui fait des recherches approfondies sur les personne avec qui elle va vivre, dès fois que je tomberais sur un/e serial killer), et j'avais appris par moyens douteux et peu fiables (mais que voulez-vous, je préfère vérifier mes infos auprès d'êtres humains) qu'elle était issue d'une grande famille décimée, possédant quelques médailles de natation, ayant fait quelques concerts, personne ne la connaissait vraiment. Pas d'amis, pas de famille. Elle était complétement libre, liberté confortée par la fortune de ses proches défunts. Les rares qui l'approchaient me l'avaient décrite comme froide et calculatrice. Avant de perdre connaissance brusquement. Je ne suis pas tout à fait un enfant de chœur... Et la demoiselle non plus puisque une rumeur étouffée par mes soins laissait entendre qu'elle avait tout simplement éradiqué sa chère famille, qui l'avaient apparemment laissé grandir sans lui accorder d'attention. Je calmais donc mes esprits, cette vie avait l'air de bien commencer, et j'avais bien envie de faire sa connaissance. Et ce n'était pas en me comportant en écervelée que j'allais réussir.

- Bonsoir, je suis votre nouvelle colocataire, Ondine.

J'étais parfaitement calme, les yeux posés sur l'italienne tout en me décomptant le temps de cuisson de la recette, tout entière a la première impression que je dégageais et sachant qu'il passait également par la façon dont je préparais le repas.


Codage par Bambi, parce que vous le valez bien ♫

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Dim 26 Avr - 17:48
Ondine était totalement absorbée par la préparation du repas et chantait, n'ayant même pas remarqué la présence de Zara sur le pas de la porte. "All by myself, waiting for a "friend" to show. My magic won't help me now, not until you walk through the door... Please set me free..." Un sourire en coin étira les lèvres de la rouquine : les paroles collaient parfaitement bien à la situation dans laquelle les deux filles venaient de se mettre. La rouquine l'observa s'activer avec le curry. Puis lui offrit un tout léger sourire.

- Bonsoir, je suis votre nouvelle colocataire, Ondine.

-Enchantée, moi c'est Zara.

L'italienne avait toujours un sourire cordial accroché à son visage, histoire de ne pas paraître totalement antipathique et de faire fuir Ondine. De toutes les personnes que Zara avient rencontrées, elle était pour l'instant l'une des plus mystérieuses car, malgré le grand nombre de recherches effectuées, elle n'avait pas trouvé grand chose. Juste que c'était une créature et que son petit ami était décédé dans des circonstances étranges. Qu'elle avait été rejetée par les autres. "Que la race humaine est cruelle envers tout le monde..."

-Je vous laisse finir le curry japonais puis je vous montre un peu la maison? C'est comme vous voulez!

Enthousiasme un peu feint. Juste sur les bords. Les deux jeunes femmes n'avaient pas l'air très engageantes, chacune de leur côté, et n'avaient pas l'air de rechercher la compagnie à tout prix. deux personnes pas très sociacles dans la même maison. Deux options s'offraient au troisème colocataire : soit il était comme elles donc ça pouvait passer, soit il était totalement l'inverse et ça pourrait devenir un enfer. Pour Ondine et Zara comme pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

Repas de bienvenue [Agent Scarlet et La Fée Bleue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♣ repas champêtre - sujet global
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» ROOKIE + AGENT LIBRES
» Scarlet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-