Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plantée devant l'entrée. [Pv: Lapin]Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Lun 10 Nov - 19:52
TOC TOC TOC

-IL Y A QUELQU'UN?

Ça devait faire environ 3 heures que j'attendais. En fait j'en sais rien j'ai pas de montre. Si je voulais vivre en colocation, c'était pour payer du loyer moins cher, et surtout pour me sentir moins seule. Non pas que discuter avec Ardvio me dérangeait, mais c'était vraiment silencieux dans mon ancien appart… si on pouvait apeller ça comme ça. Enfin! Je frappe à la porte depuis des heures… Il est ou ce Matthew? Matthew McFly je crois ouai…
D'après ce que j'ai vu, c'est un mécanicien. MAIS C'EST PAS UNE RAISON SUFFISANTE POUR ME POSER EN PLANT!

J'aimerais bien qu'il rentre, ça doit faire… 10 minutes que j'attend et que je frappe à la porte comme une folle. Tout l'Otelot va penser que ce Matthew à recueillit une tarée… On peut pas dire que c'est pas vrai hein…

-HÉ HOOOO?!

Ça ne servait à rien de crier. Mais c'était tellement drôle! Je regarde la porte. Donc dans ma folie présente, je me suis dit que j'allais pouvoir la défoncer, j'ai reculé. Pris une grande aspiration, et j'ai courru le plus vite possible vers la porte puis sauta, le pied face à la porte, avec un cri de guerre dans le genre:

-BANZAIIIIIIIIIIIIII!!!!!

J'ai cogné la porte, mais je l'ai a peine fait mal, seul l'empreinte de ma chaussure montrait que j'était passée par la… Le plus préoccupant, c'était ce sentiment de présence très TRÈS désagréable.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Agent Silver le Sam 3 Jan - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Mar 11 Nov - 12:55




Plantée devant l'entrée.
« MECHANTE AGRESSEUSE DE PORTE. »


C'était un bel après-midi d'automne.
Un après-midi que toutes les villes françaises pourraient envier : le ciel, d'un bleu d'azur et couvert par endroit de petits nuages blancs semblables à des traces de chantilly, laissait paraître dans la ville bercée par quelques doux sons de moteur, une atmosphère de vacance idéale. La rue était calme, et certains oiseaux s'étaient même mit à chanter.
Aujourd'hui pouvait alors être qualifié comme un jour heureux. Mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait se reposer sur ses lauriers : dans quelques minutes, une personne allait rendre visite à Matthew et, qui sait, co-habiter avec elle dans l'appartement. Il avait donc fait tout intérêt pour que l'appartement paraisse le plus resplendissant possible. Il avait tout fait pour que cela soit parfait : il y avait passé l'aspirateur, dépoussiéré les meubles dans les moindres recoins, et même passé du produit dessus toute la matinée. Matthew ne pouvait pas se permettre d'accueillir quelqu'un sans que l'appartement soit parfait. Il était très méticuleux. Alors, bien que l'appartement semblent être entretenu de façon respectable, il n'hésitait pas à passer encore quelques coups de balais. Après avoir vérifié toutes les pièces de l'appartement, il s'avança rapidement vers la seconde chambre, à la gauche du hall d'entrée.
Cette pièce était, pour l'instant du moins, totalement vide. Il avait commandé quelques meubles pour cet après-midi, mais malheureusement, ils n'étaient toujours pas arrivés. Ils avaient dit 13h10 ! 13h10 ! Cela faisait 1h qu'il attendait, et cela ne le mettait pas dans une humeur des plus radieuses. Mais il voulu bien vite faire sortir cette pensée de sa tête pour s'atteler au nettoyage de cette chambre vide. Il commença par aérer la fenêtre, faisant entrer dans la chambre une douce odeur d'herbe coupée. Ensuite, il balaya le sol, jetant les quelques rares grains de poussière par dessus la grande fenêtre de la chambre.
C'est là qu'il entendit du bruit près de la porte d'entrée.

-HÉ HOOOO?!

S'en suivit une série de cognements ininterrompus sur sa porte d'entrée. Qui était cette personne qui agressait cette pauvre porte ? Une tarée ? Un témoin de Jénova, peut-être ? Enfin, peu importe. Matthew en avait déjà ras le bol d'entendre tout ces cognements de porte. Il ramassa le balais et alla le ranger, prêt à aller régler son compte à cette personne dégénérée, quand soudain, les bruits de cognement disparurent. Etonné, il se demandait si la personne était partie. Mais avant qu'il n'ait eu le temps d'évacuer un court soupir de satisfaction, il entendit un cri provenant de derrière la porte.

-BANZAIIIIIIIIIIIIII!!!!!


Et bam ! S'en suivit un énorme boum, faisant vibrer la porte en bois. Après ça, Matthew lâcha directement le balais et fonça vers sa porte d'entrée. Déverrouillant la porte en un geste, il ouvrit la porte d'un coup, fou de rage.

- Bien bien bien bien. Je vois que vous semblez être une personne bien motivée à vouloir rentrer chez moi... Ma pauvre porte en a bien souffert, à présent.

Après avoir jeté un rapide coup d'oeil à l'état de sa porte d'entrée, il baissa la tête, serrant les poings.

- MAIS QUI ÊTES-VOUS DONC ? POUR OSER FAIRE CELA A MA PORTE ? Vous a-t-elle a ce point blessée, de ne point s'être ouverte la première fois que vous y avez toquée ? Mais est-elle vraiment en tort ? Ce n'est qu'une porte ! Une simple porte ! Comment pourrait-elle avoir le libre arbitre de s'ouvrir et de se fermer quand bon lui semble ? Cette porte est à la merci des humains. Ah, quelle tragédie ! Cette porte est confinée à l'état d'esclave. Imaginez un peu, ce qu'elle a dû endurer par votre faute ! Toute la douleur qu'elle a dû ressentir, mais ne pouvant pas l'exprimer par son mutisme ! C'est une bien triste histoire. La triste histoire d'une porte qui en a bien souffert... Comment osez-vous ?!

Il fixa la personne avec un regard noir. Puis, quelques secondes plus tard, il repensa à quelque chose.

- Ah ! Mais, vous devez être la personne que j'attendais, non ? C'est bien ça ? Et bien ! Je me demande où est-ce que ces gens ont pu embaucher une créature telle que vous ! J’omettrai les détails, mais pour a deliverer, vous semblez bien peu formée ! Et donc, où est la commande que j'attend ? Oh !

Il se coupa net, venant de penser à quelque chose. Cette jeune fille était sûrement la personne qui devait visiter l'appartement !

- L'on m'a dit qu'une personne allait sûrement me rendre visite, aujourd'hui. Seriez-vous cette personne-ci ? Si c'est le cas, alors je peux toujours attendre pour me faire livrer ce que j'avais demandé. Quelle misère ! Vous êtes venue ici dans le but de visiter l'appartement, am I right ?

Il la scrutait maintenant de près, curieux de voir qui elle était vraiment.

- Enfin, pour une personne comme vous, vous seriez bien mieux une fois passée cette pauvre porte ! Cet obstacle qui vous empêchait -fort heureusement- de pénétrer dans my home ! Mais, ô, miracle, je vous y laisse maintenant y fouler le pied ! Je suis quand même une personne pleine de bonté ! Car je pourrais tout aussi bien vous laisser dehors ! Alors, entrez donc !

Il se recula sur le côté, laissant la jeune fille entrer dans son appartement.
Matthew s'était forcé de montrer un visage radieux. Mais cette personne commençait déjà à lui taper sur les nerfs et, en plus de ça, les meubles qu'il avait commandé n'étaient toujours pas arrivés !


© Kibara sur Epicode..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Mer 12 Nov - 15:14
Étalée par terre, un grand blond a ouvert la porte et a commencé à parler très vite et à me poser plein de questions. Je l'écoutais même pas je crois en plus. Je me suis levée et je lui ai répondu fermement:

-Hé du calme m'sieur! Désolée pour la porte mais pourquoi tu n'as pas ouvert? Et puis ta porte elle est solide…

Pour dire la vérité ce gars me fait bien rire avec son accent québecois. Mais je crois pas que ça soit réciproque par contre. Il a aussi des sautes d'humeur, passant par la colère d'avoir défoncé la porte, puis la tristesse pour sa pauvre PAUVRE porte d'entrée puis par… La Joie? De me voir arriver. Donc j'allais répondre à sa question principale, après être entrée:

- Je m'apelle Willow. Willow Oribukaze, tu doit être Matthew MacFly C'est bien ça? En tout cas c'est vachement bien rangé chez toi…

Le pire c'est que c'était vrai. Tout était rangé et nettoyé. Sauf un balai qui trainait par terre. Dés qu'on entrait, on était dans un salon assez spacieux avec un petit balcon, d'où on pouvait voir Chantilly dans toute sa splendeur… Maladroite que je suis, je n'osait toucher à rien, de peur d'irriter encore plus mon futur locataire.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Agent Silver le Sam 3 Jan - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Jeu 13 Nov - 21:41




Plantée devant l'entrée.
« Let's drink some drink ! »


Après de minces excuses, elle s'avança vers le hall d'entrée pendant que Matthew, après qu'elle ait posée ses affaires à l'entrée, refermait la porte derrière elle et alla l'accompagner jusqu'au salon, toujours avec un faux sourire collé au visage.
Cette porte... Elle l'avait quand même bien endommagée. Il espérait qu'elle n'en fasse pas de même avec les autres meubles, et qu'elle payera les réparations !
Ils arrivèrent dans le salon, et commencèrent, après plusieurs seconde où la jeune fille admirait l'éclat et le rangement de la pièce, la jeune fille finit par prendre la parole.

- Je m'appelle Willow. Willow Charlestons, tu doit être Matthew McFly C'est bien ça? En tout cas c'est vachement bien rangé chez toi…

Et ça a intérêt à le rester ! Matthew l'observait d'un oeil soucieux durant quelques secondes, avant de se tourner vers le canapé.

- Enchanté, Willow. Je me prénomme en effet Matthew MacFly. Mais Matthew sera suffisant, évidemment. Et vous savez, pour la propreté de l'appartement, cela va de soi que, pour accueillir des invités, quels qu'ils soient, il faut qu'il y ait un minimum de rangement ! Vous ne trouvez pas ? Et même sans qu'il n'y ait d'invité ! Comment pourrait-on vivre dans un endroit sans qu'il n'y ait un minimum de rangement ? C'est insensé ! Impossible ! Unbelievable ! Vous vous imaginez ? Une chaussette sale qui traîne sur la télé ! Un pot à crayon renversé sous une armoire ! Dans un tiroir de la cuisine, une brosse à dent ! Le désordre, partout ! Il serait impossible pour un être humain de vivre dans ses conditions ! Vous ne trouvez pas ? Alors, ce qu'il reste à faire, c'est d'entretenir la propreté ! Et oui ! Et donc, comme vous le voyez, faire le ménage ! Pour que ça brille !

Matthew n'était pas vraiment de ceux qu'on pourrait appeler des maniaques de la propreté, mais cela s'en rapprochait grandement. Il n'aimait pas le désordre, cela était vrai, mais pas au point de passer des coups d'éponges 24/24h. Tout d'abord parce qu'il n'avait pas le temps, et en plus parce que, la plupart du temps, il ne mettait pas du tout son appartement en désordre, et se contentait du minimum pour vivre.

- Bon, alors, je vous en prie, have a sit ! Bon, je ne vais pas aller jusqu'à vous proposer de faire comme chez vous... je ne veux pas voir tout mon appartement mis en morceau, hein ! Bon bref ! Vous voulez boire quelque chose ? Ah ! Ne vous en faite pas, ça ne prendra pas 10 ans ! Juste quelques secondes.... 30, pour être précis. La cuisine est juste à côté, vous savez ! Alors, si vous voulez quelque chose...

Sans même qu'elle ait eu le temps de lui répondre quoi que ce soit, il s'élança vers la cuisine, au fond du salon, et lui cria, de derrière le bar :

- Alors, qu'est ce que je vous serre ? Du jus de fruit, peut-être ? Orange ? Ananas ? Raisin ? Pomme ? Abricot peut-être ? Ou alors, peut-être une boisson chaude ? J'ai du café, si vous voulez ! Ou alors, peut-être êtes-vous une amatrice de thé ? Dans ce cas, bonne nouvelle, j'en ai aussi ! Vous n'avez qu'à me le dire ! Bon, ce n'est pas comme si j'avais des stocks et des stocks de boisson, mais j'en ai quand même !


© Kibara sur Epicode..


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Ven 14 Nov - 15:48
En fait il parle vraiment VRAIMENT beaucoup! J'ai pas le temps de répondre à toutes ces questions moi…

- Enchanté, Willow. Je me prénomme en effet Matthew MacFly. Mais Matthew sera suffisant, évidemment. Et vous savez, pour la propreté de l'appartement, cela va de soi que, pour accueillir des invités, quels qu'ils soient, il faut qu'il y ait un minimum de rangement ! Vous ne trouvez pas ? Et même sans qu'il n'y ait d'invité ! Comment pourrait-on vivre dans un endroit sans qu'il n'y ait un minimum de rangement ? C'est insensé ! Impossible ! Unbelievable ! Vous vous imaginez ? Une chaussette sale qui traîne sur la télé ! Un pot à crayon renversé sous une armoire ! Dans un tiroir de la cuisine, une brosse à dent ! Le désordre, partout ! Il serait impossible pour un être humain de vivre dans ses conditions ! Vous ne trouvez pas ? Alors, ce qu'il reste à faire, c'est d'entretenir la propreté ! Et oui ! Et donc, comme vous le voyez, faire le ménage ! Pour que ça brille !

-Oui…

- Bon, alors, je vous en prie, have a sit ! Bon, je ne vais pas aller jusqu'à vous proposer de faire comme chez vous... je ne veux pas voir tout mon appartement mis en morceau, hein ! Bon bref ! Vous voulez boire quelque chose ? Ah ! Ne vous en faite pas, ça ne prendra pas 10 ans ! Juste quelques secondes.... 30, pour être précis. La cuisine est juste à côté, vous savez ! Alors, si vous voulez quelque chose...


Pas le temps de répondre. Trop rapide. POurtant il a eu le temps de se déplacer derrière le petit bar en criant:

- Alors, qu'est ce que je vous serre ? Du jus de fruit, peut-être ? Orange ? Ananas ? Raisin ? Pomme ? Abricot peut-être ? Ou alors, peut-être une boisson chaude ? J'ai du café, si vous voulez ! Ou alors, peut-être êtes-vous une amatrice de thé ? Dans ce cas, bonne nouvelle, j'en ai aussi ! Vous n'avez qu'à me le dire ! Bon, ce n'est pas comme si j'avais des stocks et des stocks de boisson, mais j'en ai quand même !

-Un jus de pomme m'ira très bien… C'est très  gentil de ta part.


J'osais à peine demander plus, nous étions partis du mauvais pas depuis l'incident de la porte et j'éspèrait pouvoir nouer un lien plus positif avec lui. Si on devait cohabiter, il vallait mieux qu'on s'entende un minimum. Pendant qu'il préparait les boissons, j'essaya de trouver un sujet de discussion pour bien commencer. Inspire Expire Inspiiiiiire Expire. Aucune idée ne viens fleurir dans ma tête. Quand il reviens avec les boissons, je sirote mon verre en silence. QU'EST CE QUE JE FAIT? Si ça se trouve il va ressortir une réplique longue comme une route et je vais pouvoir dire quelque chose? Non? Si j'y réfléchis bien il va se mettre à parler, vu qu'il parle quasiment tout le temps très vite et pendant un quelques minutes. Le silence doit être rare ici… Heureusement que j'ai emmené mon casque! D'ailleurs où sont mes valises? Ah oui devant l'entrée. Il ne dit rien. C'est mauvais signe. Il devrait être en train de parler. Il est vexé pour sa portounette? J'ai dit quelque chose de mal? QU'EST CE QUE JE FAIS?! Je sais. Je lui parle de son travail, je fais semblant de l'écouter et je hoche la tête. Si ça se trouve il va apprécier qu'on l'écoute et puis après il arrêtera de m'harceler à propos de la porte? J'ai combien sur moi déjà? Au pire je lui parle de rembourser la porte? MAUVAISE IDÉE Il va me parler pendant des heures du fait que de toute façon je devrait rembourser la porte. Allez je me lance!

Je lui fais un sourire discret. POURQUOI T'AS FAIT ÇA? ÇA FAISAIT PAS PARTIE DU PLAN! Je me re-concentre sur mon jus de pomme. Vide. J'ai l'air débile à boire du rien. J'ai envie d'écraser ma main sur ma tête. JE FAIS N'IMPORTE QUOI!

HRP:
 



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Lun 17 Nov - 21:38




Plantée devant l'entrée.
« Coffee and anormal volubility »


En attendant la réponse de son invitée, Matthew alluma une casserole d'eau et sorti d'un placard mural une petite tasse aux décorations bleutées. Pour sa part, ce sera un bon café.

- Un jus de pomme m'ira très bien… C'est très gentil de ta part.

Aussitôt sa réponse formulée, aussitôt il saisit un verre et ouvrit le frigo, où y était rangé, dans un bac tout en bas de la porte, une bouteille de jus de pomme. Il la saisit avec assurance, l'ouvrit d'un geste, et versa le liquide dans le verre sans aucun débordement. Déposant le verre sur le bar, il dû attendre un petit moment avant que l'eau du café soit bien chaude. Une fois cela fait, il versa le contenu de la casserole dans la tasse, se saisit de sa tasse ainsi que le verre de jus de pomme et revint s'asseoir auprès de son invitée. Il lui tendit le verre et commença à boire son café, anormalement silencieux.
Observant pendant un moment la jeune fille en train de boire son jus de pomme, il se demandait si elle allait finir par lui dire quelque chose. Mal à l'aise, elle semblait attendre, elle, qu'il ouvre la marche. Matthew la regardait avec étonnement : Quelle étrange personne ! Lui qui pensait que la jeune fille allait se mettre dans tout ses états une fois entré chez lui, il se retrouvait devant une blonde rougissant et lui faisant quelques discrets sourires. Il se demandait même si il était bien en face de la personne qui avait démoli, il y a quelques minutes, sa porte d'entrée. D'ailleurs, ce sujet le fâchait grandement, et il ne tarderait pas à inclure ce sujet dans une conversation ultérieure. Cette personne était en effet là pour visiter et, en vu de ses valises, semblait déjà pré-disposée à s'installer ici. Il n'allait quand même pas commencer la discussion en parlant de malheurs ! Il préférait plutôt commencer par les formalités. Car même si cette Willow semblait être une personne qui lui causera bien des soucis, il n'était pas sûr que cela finisse, au contraire, par bien se passer avec elle.
Il lui rendit son sourire et finit par briser le silence, après une gorgée de café.

- Well. So, welcome to my house ! Comme vous le voyez, c'est un appartement de tout ce qu'il y a de plus confortable, pour un prix tout à fait abordable... Le salon est éclairé, et est même pourvu d'un petit balcon ! Je vous aurais bien proposé de venir discuter et faire connaissance à cet endroit, mais, malheureusement, je n'ai rien qui puisse nous permettre de nous asseoir. Alors je penses qu'il serait mieux de rester sur le canapé ! J'ai raison ?

Il reprit une gorgée de café.

- Alors, maintenant, parlez-moi donc un peu de vous ! Qui êtes-vous ? Comment allez-vous ? Que faites-vous ?... Ah, non. Bien sûr, je sais déjà tout ça... Mais bon, bref ! Tell me... tell me your story ! Comment avez-vous fini par me contacter ? ... Et bien sûr, endommager ma porte... Mais passons ! Alors ? Dites-moi. Vous habitiez ici, avant ? Et quand je dis ici, je parle de Chantilly, évidemment... Vous travaillez ? Quel âge avez-vous ? Vous aimez quelque chose en particulier ? Lire, écrire, manger des chips ? Dites-moi tout ! Je suis tout ouïe, et j'ai hâte d'en savoir plus sur vous, ma nouvelle colocataire ! Je vois que vous avez apporté vos valises, alors je me doute bien que vous avez hâte d'habiter ici... Et vous n'avez pas tort ! Cet appartement est vraiment sublime !

Déposant son café sur la table devant le canapé, il finit par prendre ses aises, croisant les jambes et s'enfonçant dans son canapé moelleux. Ses yeux se tournaient maintenant vers un point indéterminé de l'appartement.

- Cela me fera quand même du bien, d'avoir un peu de compagnie... La vie est bien triste, lorsque l'on a personne à qui parler... Vous n'êtes pas d'accord ?

Il sourit encore, cependant maintenant de manière beaucoup plus détendue. Il faut dire que le nettoyage de la maison l'avait épuisé. Il ressaisit sa tasse de café et en bu une nouvelle gorgée avant de la reposer sur la table.
Ayant emménagé ici que depuis quelques semaines, il n'avait, il l'avouera, jamais encore parlé à ses voisins, ni même ceux de paliers. Il restait très peu dans son appartement et préférait prendre l'air, ce qui faisait qu'il donnait très peu de visites, et que lui-même en faisait très peu. Cela l'embêtait beaucoup, de ne pas pouvoir parler à des gens. Bavard comme il est, il lui fallait absolument avoir un interlocuteur en face de lui qui veuille bien écouter jusqu'au bout tout ce qu'il avait à dire. Alors, avoir une personne cohabitant avec lui, bien que celle-ci ne semble pas des plus normales, le rendait, dans un sens, heureux. Cependant, il gardait toujours en tête une certaine méfiance par rapport à cette fille : allait-elle, un jour, faire plus que détruire un porte ?
Oh mais, de toute façon, Matthew finira bien par en parler, de cette porte vandalisée. Il détestait que les gens abîment ce qui lui appartient. Et il est toujours l'un des premiers à se rappeler de ce genre de chose. Alors, le coup de la porte, il n'est pas prêt de l'oublier !

© Kibara sur Epicode..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Mar 18 Nov - 19:44
- Alors, maintenant, parlez-moi donc un peu de vous ! Qui êtes-vous ? Comment allez-vous ? Que faites-vous ?... Ah, non. Bien sûr, je sais déjà tout ça... Mais bon, bref ! Tell me... tell me your story ! Comment avez-vous fini par me contacter ? ... Et bien sûr, endommager ma porte... Mais passons ! Alors ? Dites-moi. Vous habitiez ici, avant ? Et quand je dis ici, je parle de Chantilly, évidemment... Vous travaillez ? Quel âge avez-vous ? Vous aimez quelque chose en particulier ? Lire, écrire, manger des chips ? Dites-moi tout ! Je suis tout ouïe, et j'ai hâte d'en savoir plus sur vous, ma nouvelle colocataire ! Je vois que vous avez apporté vos valises, alors je me doute bien que vous avez hâte d'habiter ici... Et vous n'avez pas tort ! Cet appartement est vraiment sublime !

Il pose son café sur la table, se met dans la pose que je prends pour bronzer à la plage et continue d'une voix plus aisée, et pour une fois légère et moins rapide.

- Cela me fera quand même du bien, d'avoir un peu de compagnie... La vie est bien triste, lorsque l'on a personne à qui parler... Vous n'êtes pas d'accord ?

J'hoche la tête et je finis par répondre:

-Ben c'est justement parce que je suis d'accord avec vous que j'ai fini par choisir la colocation. Avant j'habitait dans un petit appartement, pour prendre un peu de recul par rapport à mon ancienne vie…   J'ai 18 ans et euh par contre je ne mange aucuns produits laitier, mais genre aucuns. Ah oui, et il est possible d'entendre de la guitare électrique ou alors un grand silence. Dans ces deux cas j'aimerais bien ne pas être dérangée s'il te plait, le grand silence c'est quand je dessine, ou que je bricole un truc. Pas grand chose hein, mais juste quand parfois je trafiquote mon téléphone mais rassure toi je vais rien casser… Ah et heu désolée pour la porte mais comme il n'y avait personne qui répondais et que je ne suis pas très patiente je me suis mise en tête de pouvoir défoncer la porte… Je suis désolée, je te promet que je paierais quand j'aurais les moyens… Et une dernière petite, toute petite chose mais très très importante: Pas touche à mes barettes.

Je lui montre les deux barres de métal qui appartenait à Anaïs:

-Ça appartenait à une… amie. Mais peu importe ce n'est pas très important…

Je sirota encore de l'air avec ma paille quand je me rendis compte que je venais de lui parler d'Anaïs. Je viens de parler d'Anaïs à une personne que je connais à peine. PAS POUR LONGTEMPS!

-Et toi? Je peux te poser les mêmes questions?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Dim 14 Déc - 23:34
HRP:
 





Plantée devant l'entrée.
« Coffee stain and huge introduction »


-Ben c'est justement parce que je suis d'accord avec vous que j'ai fini par choisir la colocation. Avant j'habitait dans un petit appartement, pour prendre un peu de recul par rapport à mon ancienne vie…

Il finit par tourner son regard vers elle, et ne pu s'empêcher de se remémorer les décisions qu'il avait prises pour partir en France : Recommencer une nouvelle vie.
Il l'écoutait attentivement, son café toujours fumant posé sur la table.

- J'ai 18 ans et euh par contre je ne mange aucuns produits laitier, mais genre aucuns. Ah oui, et il est possible d'entendre de la guitare électrique ou alors un grand silence. Dans ces deux cas j'aimerais bien ne pas être dérangée s'il te plait, le grand silence c'est quand je dessine, ou que je bricole un truc. Pas grand chose hein, mais juste quand parfois je trafiquote mon téléphone mais rassure toi je vais rien casser…

- Temps que cela ne me dérange pas non plus, je penses pouvoir vous laisser tranquille lors de vos activités ! J'en ai aussi donc, il en sera de même pour moi !

Et il tient à ce que cela soit respecté. Si il laissait Willow tranquille pendant qu'elle était occupée, elle devait faire de même pour lui ! Lorsqu'il devait élaborer son emplois du temps, par exemple, ou lorsqu'il devait terminer divers travaux ou comptes pour son travail.

- Ah et heu désolée pour la porte mais comme il n'y avait personne qui répondais et que je ne suis pas très patiente je me suis mise en tête de pouvoir défoncer la porte… Je suis désolée, je te promet que je paierais quand j'aurais les moyens…

Matthew fronça les sourcils. Sa porte d'entrée... C'est vrai qu'elle ne s'était pas retenue pour la frapper telle qu'elle l'avait fait. Il faut espérer que ses voisins ou autres ne s'attardent pas trop là dessus lorsqu'ils iront sonner chez eux.

- Il y a parfois des moments où les gens sont trop occupés pour répondre tout de suite ! Vous devriez vous entraîner à être plus patiente, car si il vous arrivait encore une fois d'attendre, je ne voudrais pas que vous ayez encore plus de réparations à payer !

D'ailleurs, il ne savait même pas combien pouvait coûter la réparation d'une porte. Cependant, il espérait que cela se ferait vite, et que cela ne se reproduise pas !

-  Et une dernière petite, toute petite chose mais très très importante: Pas touche à mes barettes.

Ses barrettes ? C'est vrai qu'elle en avait deux attachées dans les cheveux. Ce n'était que de simples épingles blanches, mais elle avait l'air de beaucoup y tenir. Elle les lui montra, et commença à siroter de l'air au fond de son verre, l'air troublée.

-Ça appartenait à une… amie. Mais peu importe ce n'est pas très important…

Matthew releva la tête. Elle aussi avait un objet précieux ! Lui, c'était sa clé à molette. Et ce, depuis déjà longtemps. Tenait-elle a ces barrettes autant que lui tenait à sa clé à molette ? En vue de son expression, il trouva cette réflexion tout à fait plausible. Il reprit sa tasse de café, qui était, mine de rien, en train de refroidir, et le termina avant que Willow ne reprenne la parole.

-Et toi? Je peux te poser les mêmes questions?

A ses paroles, un fin sourire vint éclairer son visage. C'était à son tour de lui raconter sa sad story. Mais avant ça, il se leva et alla se resservir du café.
Une fois revenu, la tasse fumante en main, il vint se rasseoir, s'enfonçant dans son canapé, et regarda le plafond.

- Hmm... Alors. Tout d'abord, j'aimerais vous dire que les réparations de la porte d'entrée devront être faites dans les plus brefs délais. Cela va de soi qu'accueillir des invités avec une porte pareille ne se fait pas ! Imaginez leur réaction ! Que diront-ils ? Je n'ose même pas imaginer !

Il marqua un pose, inspira profondément, et reprit la parole, sur un ton beaucoup plus sérieux.

- So...

Il prit une gorgée de café. Toujours en regardant le plafond blanc de son appartement. Son air devint progressivement sombre.

- There is again ! My sad story... Damn it. Pourquoi suis-je toujours obligé de me la faire souvenir pour toutes les personnes que je rencontre dans cette ville ? C'est pourtant une masse de souvenir que j'essaye désespérément d'oublier. Ah... Mais de toute façon, les souvenirs ne s'échappent pas si facilement. Il faudrait que je me prenne un grand coup sur la tête et que je devienne soudainement amnésique pour que je puisse l'oublier... Amnésique. Ah, dans un sens, ces gens-là ont bien de la chance ! Bien qu'ils oublient leurs meilleurs moment, ils en oublient aussi les pires ! Je les envies ! Cela serait formidable de tout oublier, n'est ce pas ? Car mon histoire est vraiment, vraiment awful. Then, Listen carefuly ! Je ne le répéterai pas ! Tout d'abord, je suppose que vous avez remarqué que j'avais un certain accent par rapport à vous... Je viens en effet du Canada. Du Québec, pour être plus précis. C'est là que j'ai vécu jusqu'à l'âge que j'ai aujourd'hui... C'est à dire, 22, dont 16 que j'ai passées dans d'affreuses souffrances. Yeah, si on prend ça avec des pincettes, on pourrait plus dire 12 ans au lieu de 16. Mais whatever, Cela fait quand même une grande partie de ma vie ! Pendant cette période, la vie était bien rude... Ugh, yes. BUT maintenant, j'ai emménagé en France, et j'essaye de commencer une nouvelle vie ! Yes, je continue toujours à exercer mon métier de mécanicien, et, comme vous le voyez, beaucoup de souvenirs me traversent encore l'esprit ! Mais... J'essaye de les oublier, pour vivre heureux ! Sinon, je penses pouvoir dire que je me débrouille assez bien en cuisine. Je sais faire des pancakes, and je pourrais vous en faire si vous le voulez bien ! Niveau passe-temps je fais un peu de tout. Je peux lire quelques livres, sortir dehors, ou encore entretenir ma collection de clé. AH ! Et temps que j'en parle : Je vous le dis tout de suite : N'Y TOUCHEZ SURTOUT PAS. Cela me mettrai hors de moi. Je ne veux pas qu'on touche à mes affaires ! Surtout celle-ci ! Ok ? Soooo ! Je crois que c'est à peu près tout ce que j'avais à vous dire ! Now, je vous propose de---

Alors qu'il continuait à assommer Willow avec ce condensé d'information pharaonique, Matthew, voulant boire encore une gorgée de café, en renversa par mégarde sur sa belle combinaison. Il se coupa net lorsqu'il senti le liquide chaud sur son torse, et tourna les yeux vers une tâche sombre qui commençait à s'élargir de plus en plus.
Paniqué, Matthew se leva soudainement, et, lançant quelques jurons, couru vers la salle de bain.

- ShitshitshitSHIT. Tabarfuck ! Ma combinaison ! Willow ! Attendez-moi juste, il faut que je nettoie ça !

Il avait foncé vers la salle de bain comme une flèche. Ouvrant la fermeture éclair de sa combinaison pour en enlever les manches, Matthew se pencha vers le lavabo et, essorant un gant de toilette rouge avec du savon, frotta à toute vitesse la tâche de café. Il continua à frotter durant quelques secondes, puis soupira avant de nouer les deux manches de sa combinaison à sa taille.
Il espérait que son vêtement ne serait pas trop tâché, et se résigna à aller se changer avant d'aller retourner voir Willow. Car rester en débardeur et exposer ses cicatrices à sa nouvelle colocataire la mettrait sûrement mal à l'aise, ce que Matthew, malgré certaines appréhension à son sujet, ne voulait pas faire.
Il sorti alors de la salle de bain et se dirigea vers sa chambre...


© Kibara sur Epicode..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Mer 17 Déc - 14:15
- Hmm... Alors. Tout d'abord, j'aimerais vous dire que les réparations de la porte d'entrée devront être faites dans les plus brefs délais. Cela va de soi qu'accueillir des invités avec une porte pareille ne se fait pas ! Imaginez leur réaction ! Que diront-ils ? Je n'ose même pas imaginer !
De l'argent. Source d'obsession des trois quarts des hommes sur la terre Aah là là… Prendre prendre prendre, c'est tout ce qu'il savent faire? C'est pas en jouant des morceaux dans la rue que vais réussir à accumuler beaucoup d'argent en 3 minutes… Même pas un peu de Générosité dans ce monde? Prendre c'est tout ce qu'ils savent faire… Enfin. Il prit une grande iiiinspiration, puis commença, en prenant un air ténébreux:

- So...

Une gorgée de café.

- There is again ! My sad story... Damn it.

Si triste que ça? Et pourquoi encore… Il a dut la répéter plusieurs fois, je suppose.

Pourquoi suis-je toujours obligé de me la faire souvenir pour toutes les personnes que je rencontre dans cette ville ? C'est pourtant une masse de souvenir que j'essaye désespérément d'oublier. Ah... Mais de toute façon, les souvenirs ne s'échappent pas si facilement. Il faudrait que je me prenne un grand coup sur la tête et que je devienne soudainement amnésique pour que je puisse l'oublier... Amnésique. Ah, dans un sens, ces gens-là ont bien de la chance ! Bien qu'ils oublient leurs meilleurs moment, ils en oublient aussi les pires ! Je les envies ! Cela serait formidable de tout oublier, n'est ce pas ?

Je ne peux pas m'empêcher d'être d'accord. Tout oublier. Puis tout recommencer. ce serais vraiment génial…

Car mon histoire est vraiment, vraiment awful. Then, Listen carefuly ! Je ne le répéterai pas ! Tout d'abord, je suppose que vous avez remarqué que j'avais un certain accent par rapport à vous... Je viens en effet du Canada. Du Québec, pour être plus précis. C'est là que j'ai vécu jusqu'à l'âge que j'ai aujourd'hui... C'est à dire, 22, dont 16 que j'ai passées dans d'affreuses souffrances. Yeah, si on prend ça avec des pincettes, on pourrait plus dire 12 ans au lieu de 16. Mais whatever, Cela fait quand même une grande partie de ma vie ! Pendant cette période, la vie était bien rude... Ugh, yes. BUT maintenant, j'ai emménagé en France, et j'essaye de commencer une nouvelle vie ! Yes, je continue toujours à exercer mon métier de mécanicien, et, comme vous le voyez, beaucoup de souvenirs me traversent encore l'esprit ! Mais... J'essaye de les oublier, pour vivre heureux ! Sinon, je penses pouvoir dire que je me débrouille assez bien en cuisine. Je sais faire des pancakes, and je pourrais vous en faire si vous le voulez bien !

BIM Willow la voyante! D'affreuses souffrances… Qu'est ce que ça veux dire? C'est en rapport à sa coupe de fille? Et puis j'ai hoché plusieurs fois la tête au mot pancakes. Et qui dit Québec, dit Sirop d'Érable non?

Niveau passe-temps je fais un peu de tout. Je peux lire quelques livres, sortir dehors, ou encore entretenir ma collection de clé. AH ! Et temps que j'en parle : Je vous le dis tout de suite : N'Y TOUCHEZ SURTOUT PAS. Cela me mettrai hors de moi. Je ne veux pas qu'on touche à mes affaires ! Surtout celle-ci ! Ok ? Soooo ! Je crois que c'est à peu près tout ce que j'avais à vous dire ! Now, je vous propose de…

Il renverse du café sur sa combi bleue. Il Crie: TABARFUCK! Quelle magnifique expression! Un mélange de Tabarnacle et fuck j'aurais jamais cru… Puis cours vers la salle de bain en s'excusant:

- ShitshitshitSHIT. Tabarfuck ! Ma combinaison ! Willow ! Attendez-moi juste, il faut que je nettoie ça !

Attendre? Il a intérêt à se dépêcher alors…  Je reste assise pendant cinq minute. Mais c'est qu'il en met du temps! Je pose mon verre vide sur la table basse en évitant de la poser sur les larmes du café (je l'ai cherchée longtemps cette expression!) Puis je me suis mise en tête de faire un visite improvisée de l'appartement. Alors, je suis entrée dans la salle la plus proche. Des clé à molettes. Partout. Je crois que j'ai trouvé la chambre de Matthew, alors que je me retourne pour essayer de sortir d'ici avant de faire une bêtise, je vois Matthew en débardeur. Couvert de cicatrices. C'est pour ça qu'il porte une combinaison! Tout est liééééé! Je souris et dit maladroitement:

-Bon d'accord il faut VRAIMENT que je gère mon Impatience. Mais j'ai touché à aucune clé à molette promis! Par contre qu'est ce que t'as fait pour avoir toutes ces cicatrices? T'es tombé dans des ronces?

Je voyais bien qu'il n'avait pas vraiment envie de plaisanter. Et puis ça ne ressemblait pas à des ronces…



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Sam 20 Déc - 17:54




Plantée devant l'entrée.
« Matthew est quand même de très bonne humeur... »


Alors que Matthew s'avançait vers sa chambre dans le but de se changer, quel ne fut pas sa stupeur lorsqu'il vit que Willow était entrée dans sa chambre pendant son absence et qu'elle était à deux doigts de toucher à sa collection de clé.
Celle-ci, le voyant arriver, détourna la tête et prononça d'une voix tremblante et maladroite :

-Bon d'accord il faut VRAIMENT que je gère mon Impatience. Mais j'ai touché à aucune clé à molette promis! Par contre qu'est ce que t'as fait pour avoir toutes ces cicatrices? T'es tombé dans des ronces?

Ses cicatrices. Encore quelque chose qu'il voulait cacher à tout prix de la vue des autres. C'est en parti pour cela qu'il reste constamment dans des combinaisons de travail : Elles cachent toutes les parties du corps, en plus de ne pas se mettre en 10 ans !
Cependant, la façon dont avait parlé Willow de ses stigmates ne lui plaisait pas du tout, en plus du fait qu'elle soit entrée sans autorisation dans son lieu intime.
Sentant la colère colorer peu à peu ses joues, il s'avança vers Willow et prit au hasard une clé dans son armoire. Il la brandit devant Willow et grimaça.

- HAHAHAHA. TRES DRÔLE, MA CHERE ! Quel merveilleux sens de l'humour ! Incredible ! Je ris au larmes ! J'en agonise, j'en meurs, même ! HAHAHAHA. Non. Nonononononon. Vraiment. Je vous l'ai déjà dit. Tout à l'heure même, mais vous n'avez sûrement rien écouté... ON NE TOUCHE PAS A MES AFFAIRES SANS AUTORISATION ! Et on ne va encore moins dans ma chambre. C'est même le pire que vous ayez à faire ! Vraiment ! Worse than bad ! Vous ne m'avez pas attendu, comme je vous ai POURTANT dit de faire, et nous voilà maintenant dans une situation bien embarrassante ! Bravo, bravo ! Qu'est ce que nous allons faire, maintenant ? Maintenant que vous avez vu mes effrayantes cicatrices, et il ne manquerait plus que vous voyez mon oei---... Que vous connaissiez encore plus de choses indiscrètes sur ma personne ! En temps qu'être totalement inconnu encore pour moi, je ne vous permet pas d'en savoir plus sur ma vie privé, mis à part ce que je vous ai aimablement dit tout à l'heure ! Alors, qu'est ce vous faites à rester plantée là ? Sortez-donc de ma chambre, n'y restez pas plus longtemps ! Allez plutôt attendre BIEN SAGEMENT dans le salon ! DEPECHEZ-VOUS !

Sur les nerfs, Matthew fit un demi-tour en direction de la porte et la montra à Willow avec sa clé. Silencieux, il n'écoutait absolument pas ses remarque et attendit qu'elle s'en aille pour fermer la porte à clé.
S'asseyant ensuite sur son lit, il commença, tout en grommelant, à dénouer le nœud qu'il avait fait à sa taille et alla chercher dans sa commode quelques habits propres.
Vu que toutes ses combinaisons étaient sales, il dû se résigner à aller piocher dans ses habits de villes : des tiroirs du haut, il en sorti un t-shirt vert kaki et un sweat à fermeture éclair bleu, et des plus bas un simple jean bleu marine à ceinture. Enfilant le tout en deux-en-trois mouvements, il alla mettre sa combinaison dans la machine à laver, et revint au salon, où Willow l'attendait sagement sur le canapé.

- Well well well well. Reprenons.

Il alla chercher son café sur la table basse et en but une gorgée... tiède.
Tout en parlant, il commençait à se déplacer tout autour de du canapé où était assise la jeune blonde.

- Je disais que je ne veux pas que l'on touche à mes affaires. SURTOUT lorsqu'il s'agit de choses aussi personnelles que ma collection de clé. Elle m'est très précieuse, vous savez ? Alors je ne tolérerai jamais qu'une personne comme vous ne puisse ne serais-ce que l'effleurer ! C'EST COMPRIS ? YES ?! SOOOOOOO ! Je penses que vous n'avez seulement eu le temps de visiter le couloir et ma chambre -si, évidemment, on pense le couloir comme un lieu intéressant à visiter-, alors je vous propose de visiter les autres endroits ! Déjà pour ne pas que vous vous perdiez, ce serait bien dommage de vous retrouver un jour coincée dans le placard, mais aussi pour que vous puissiez y déposer vos valises, right ? So, follow me ! ~

Il finit par boire le fond de son café cul sec et s'avança vers la sortie au sud du salon, attendant seulement que Willow le suive.

© Kibara sur Epicode..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Ven 26 Déc - 16:36
Je me suis retenue d'éclater de rire:  Qu'est ce que j'aime énerver les gens! Surtout dans le cas de Matthew, qui parle très très vite. C'est encore plus drôle. En plus, je crois qu'il est bipolaire, je ne risque pas de m'ennuyer... Après m'être rassise "sagement" je l'ai écouté parler de sa collection de clé... Attends une minute? Qu'est ce qu'il veut dire par "une personne comme vous"?! Je sais que je suis pas très responsable mais c'est pas comme si... Ah d'accord. La porte.
Je l'ai suivi jusqu' ce qui semblerait être ma chambre. Pas trop petit, ni trop grand. Juste à la bonne taille. Ca manque juste de posters. Je scrute la chambre de haut en bas avant de déclarer:

-C'est Parfaitement parfait! Pas trop grand, ni trop petit juste à la bonne taille. Merci hein!

Je lui ai fais un sourire plutôt sincère. C'est vrai quoi, je lui ai pété sa porte, l'ai vu torse nu, suis entrée dans sa chambre par "effraction" donc autant être gentille au moins une fois. Je pose mes valises derrière la porte en posant délicatement la housse de ma guitare sur le lit. C'est qu'elle est fragile ma chérie, faut la manier avec soin. Pas comme les portes.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
avatar
Invité
Ven 26 Déc - 19:20




Plantée devant l'entrée.
« How akward it is !»


Ils s'avancèrent alors tous les deux dans le couloir. La salle de bain, les toilettes, le placard et la cuisine, en finissant par la chambre de Willow. Heureusement, la configuration de son appartement n'était pas difficile, alors il n'y avait aucune raison pour Willow de s'y perdre.
Ouvrant la porte de la seconde chambre, Matthew présenta un petit sourire à Willow; mais finit se fondre en grimace quand il se rappela que la chambre n'était pas encore meublée.

- Hm... Et bien et bien et bien... C'est vrai que ces gens ne sont toujours pas arrivés. Hm, damn it. RAH ! Comment ces gens peuvent-ils avoir ne serais-ce que l'AUDACE de venir livrer EN RETARD des choses aussi importante que des MEUBLES ?! Aaaaah ! Quelle heure est-il ? ... 14h ? Tabarfuck, 14h ! Et moi qui pensais pouvoir vous présenter une belle chambre !

Il était en train de parler quand d'un coup, en plein coup de gueule, il baissa la tête et soupira, laissant traîner sa voix.

- ...Gnh... Pourquoiiiiii faut-il qu'ils ne soient pas encore là, those dumbasses ? Une heure qu'ils devraient être là. Une heure... Hmm... J'espère au moins... Que la chambre vous conviens, même si il n'y a qu'un lit... Gah ! C'est tellement dérangeant ! J'aurais pu vous présenter une belle chambre meublée et me voilà à vous montrer un simple bloc vide... Oh damn, how ridiculous ! ...

Cela dérangeait beaucoup Matthew de présenter une chambre aussi vide à la personne qui allait dorénavant vivre avec lui. Surtout que cette situation aurait pu être évitée si les livreurs n'avaient pas prit trop de retard.
Maudissant intérieurement les auteurs de ce terrible drame, il s’affaissa, le regard vide, sur sa clé à molette et se tourna les yeux vers Willow qui, elle, semblait satisfaite.

-C'est Parfaitement parfait! Pas trop grand, ni trop petit juste à la bonne taille. Merci hein!

Ah, ça lui plaît tant que ça ? Matthew ne l'aurait jamais cru. Même si le sourire qu'elle lui avait fait semblait sincère. Elle déposa ses valises derrière la porte et sa housse de guitare sur le lit. C'est vrai qu'elle faisait de la guitare ! Matthew se demandait si elle jouait bien, mais il n'était pas trop d'humeur à lui demander pour l'instant.
Il se releva et s'approcha Willow. Il fallait qu'il règle une dernière chose avec elle avant de la laisser s'installer.

- Booon. Je vous le dis : les autres meubles ne devraient pas tarder à arriver, ok ? Je suis encore désolé pour ça... Mais vu que ces gens-là sont en retard, je n'y peux vraiment rien, hm... So. Avant de vous laisser, j'aimerais qu'on règle la question du loyer, right ? Comme ça, cela sera fait, et je n'aurais plus à vous le redire... Ca me fera gagner du temps.

Il sorti un papier de sa poche qu'il déplia pour le montrer à Willow. Dessus étaient griffonnés un paquet de chiffres et des inscriptions à côté.

- A propos du loyer, yep. Look at it, j'ai inscrit ce que vous allez devoir payer, right ? J'ai décidé de partager ce que vous devez payer au tiers de ma charge. Vu que vous allez habiter chez moi, je ne vais pas me permettre de vous loger gratuitement, hm ? Pour commencer, vous aurez à payer le tiers de mon loyer. Mais si les factures montent, je mettrai la différence à votre charge. Je ne veux pas avoir à payer sur votre consommation... So, you understand ? Si c'est le cas alors je ne vais pas vous embêter plus longtemps. Je vous laisse la feuille. Dessus est marqué le prix total que vous aurez à payer dès à présent.

Il lui tendit la feuille et se traîna vers la porte.

- Ah, juste... Si vous avez besoin de quelque chose, n'hésitez pas à aller vous servir. C'est chez vous maintenant. Et temps que vous rangez après avoir prit quelque chose, cela ne me dérange pas. Je ne suis pas difficile avec ce genre de chose... Sauf si il s'agit d'emprunter une de mes clés. Dans ce cas-là il faudra me demander. De toute façon je penses que vous l'avez comprit, vu l'état dans lequel je me suis mit... Mes clés me sont chères. Je ne veux pas qu'on me les abîmes... Anyway, je vous laisse.

Après avoir fermé la porte derrière lui, Matthew alla se resservir du café et vint s'asseoir devant la télévision, zappant les chaînes pour voir ce qu'il pouvait y avoir d'intéressant.
... Mais malheureusement, il n'y avait pas grand chose.

© Kibara sur Epicode..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 794
Arme de prédilection : Armes blanches
Arme non maitrisée : Armes de longue portée / armes lourdes
Equipement : - Bombe électronique (-4 PVs) x5
- Bouclier d'acier x1
Hérétique Déchue
Hérétique Déchue
Sam 27 Déc - 11:09
- Booon. Je vous le dis : les autres meubles ne devraient pas tarder à arriver, ok ? Je suis encore désolé pour ça... Mais vu que ces gens-là sont en retard, je n'y peux vraiment rien, hm... So. Avant de vous laisser, j'aimerais qu'on règle la question du loyer, right ? Comme ça, cela sera fait, et je n'aurais plus à vous le redire... Ca me fera gagner du temps.


Loyer. Argent. Je suis dans la merde. Il sort un papier de sa poche, rempli de chiffres. DES CHIFFRES. Avec PLEIN PLEIN PLEIN de zéro à la fin en plus...

- A propos du loyer, yep. Look at it, j'ai inscrit ce que vous allez devoir payer, right ? J'ai décidé de partager ce que vous devez payer au tiers de ma charge. Vu que vous allez habiter chez moi, je ne vais pas me permettre de vous loger gratuitement, hm ? Pour commencer, vous aurez à payer le tiers de mon loyer. Mais si les factures montent, je mettrai la différence à votre charge. Je ne veux pas avoir à payer sur votre consommation... So, you understand ? Si c'est le cas alors je ne vais pas vous embêter plus longtemps. Je vous laisse la feuille. Dessus est marqué le prix total que vous aurez à payer dès à présent.


Je prends la feuille qu'il me tend en me raclant discrètement la gorge.

-Ah, juste... Si vous avez besoin de quelque chose, n'hésitez pas à aller vous servir. C'est chez vous maintenant. Et temps que vous rangez après avoir prit quelque chose, cela ne me dérange pas. Je ne suis pas difficile avec ce genre de chose... Sauf si il s'agit d'emprunter une de mes clés. Dans ce cas-là il faudra me demander. De toute façon je penses que vous l'avez comprit, vu l'état dans lequel je me suis mit... Mes clés me sont chères. Je ne veux pas qu'on me les abîmes... Anyway, je vous laisse.


Ok alors faire attention aux clés et aux clés à molettes... Il repart vers le salon, et j'entends la télévision s'allumer. Bon qu'est ce que je peux faire moi... La chambre est vide donc le son doit être bon. J'ouvre la fermeture éclair de la housse et je sors ma guitare. Ô magnifique guitare électrique comment vivre sans toi? Je caresse avec délice les cordes, dont le doux son sort avec légèreté. Je regarde dans une petite poche de la housse un petit morceau de plastique triangulaire... Attends? Mon médiator? MON MEDIATOOOOR???
J'ouvre toutes mes valises, à la recherche du petit bout de plastique rouge. Mais t'es où? Je balance mes affaires un peu partout. Nulles parts. Putain je l'ai foutu où?! Je fouille dans mes poches, et puis, enfin petit morceau de plastique rouge, mon médiator chéri... Oh la vache le bazar. Je croise les doigts pour que Matthew ne revienne pas...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukamisama.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
 

Plantée devant l'entrée. [Pv: Lapin]Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Devant l'entrée
» demande gif entrée
» René Civil devant le tribunal criminel
» Civet de lapin aux épices
» Recettes d'entrées en vidéo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-