Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Agent Emerald - Du calme à la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Ven 24 Oct - 11:31
Agent Emerald - Du calme à la tempête Gou_24
Du calme à la tempête

feat Agent Emerald


Zara s'étira longuement, marchant d'un pas tranquille dans le centre-ville. Elle venait de sortir de l'Agence, ayant terminé son travail très tôt aujourd'hui. L'agente avait passé sa journée à chercher des informations sur l'Organisation du Loup et ses sbires : mine de rien, c'était un travail tellement répétitif qu'il en devenait éreintant. Elle compta les pièces de monnaie qui teintaient dans les poches de sa veste noire et, à son grand soulagement, elle avait assez pour se payer un délicieux café dans son endroit préféré : le Cooki d'Or. Un léger sourire étira ses fines lèvres et Zara prit le chemin du café, pressée de se restaurer. La rouquine arriva enfin au Cooki d'Or, après une dizaine de minutes.

Assise à une table en terrasse, la jeune femme croisa les jambes et ne regarda la carte que pour se choisir une pâtisserie, car elle savait déjà ce qu'elle voulait boire. Une serveuse arriva pour prendre sa commande :

-Que désirez-vous?
-Un Expresso, très serré, et un beignet au chocolat s'il vous plaît.


L'employée repartit avec la carte pour préparer ce qu'avait demandé Zara. Pendant ce temps, la rousse regarda autour d'elle. A cette heure, le café est presque vide, excepté les personnes âgées et quelques étudiants en groupe d'amis. Elle soupira et observa les passants. Des mères tirant leurs gamins par la main, des bandes de potes qui riaient à gorge déployée, des gens pressés qui regardaient leur montre non-stop et qui courraient presque. En somme personne de réellement intéressant aux yeux de l'Agent Scarlet. Un nouveau soupir franchit la barrière de ses lèvres. La serveuse revint à ce moment, la commande de Zara sur un plateau rond en bois. L'italienne la remercia, paya et but sa tasse de café d'un coup. "Toujours aussi bon." Elle sourit légèrement et mordit une première fois dans son beignet au glaçage chocolaté.

Quand un bruit de bagarre lui fit tourner la tête.

Fiche de liens (c) Miss Yellow
" />
Revenir en haut Aller en bas
Agent Emerald
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 25 Oct - 7:59



Mener une double-vie, ce n'était pas vraiment facile. Après une journée chargée, à remplir son quota de mission pour la vieille, il avait vraiment envie de prendre du bon temps et s'adonner à son activité favorite, l'escalade. Mais les responsabilités sont ce qu'elles sont. Tenzin a choisit une vie de justicier et il était hors de question pour lui de se dérober à la tâche. Mais quelques minutes de repos ne seraient pas de trop. La journée s'achevait mais le soleil illuminait encore le ciel de ses derniers rayons. Allez, disons qu'il commencerait son activité secrète une fois la nuit tombée, d'accord? Parfait, alors direction le centre-ville pour se promener un peu. Et regarder ce qui pourrait être intéressant. D'autant plus qu'il serait un peu seul soir. Rain, le hibou de Tora avait pour habitude de le suivre lors de chacune de ses virées nocturnes, sans compter la présence d'une certaine enquiquineuse qu'il aimait bien. Mais ni elle ni lui ne serait présent, apparemment invités à une soirée pyja-truc-machin-chose, bref un truc de cons, un truc  des gens d'ici quoi. Il n'y comprenait rien puis de toute façon, cela ne l'intéressait pas. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été réellement seul, et parfois cela pouvait faire un bien fou!

Avançant à travers les petites rues pavées de Chantilly, il finit par tomber sur une rue plus large que les autres, bordée par toutes sortes de boutiques farfelues, probablement ce que les habitants d'ici appellent des "attrape-touristes". Et pour cause, il avait beau jeter un coup d'œil à chacune des enseignes et des échelles de prix, tout était tape-à-l'œil et bien trop cher à son goût. Qui irait acheter des babioles sans intérêts à des prix aussi exorbitants? Puis tout ces gens, y'avait bien trop de monde, c'était trop bruyant, bref, ce n'était pas vraiment un environnement idéal pour un amateur d'air frais comme Tenzin. Il y avait bien quelques visions chaleureuses comme ces mamans et papas qui se promenaient en famille, ou ces bandes de potes, qui fit remonter quelques souvenirs de sa propre jeunesse dans les montagnes. Les mains dans les poches, il en tira une pour réajuster son écharpe, qu'il portait constamment, peu importe la météo. Il arriva alors devant une enseigne assez colorée, sur laquelle on pouvait lire "Le Cookie d'Or". Ah, il avait bien envie de manger un cookie fait-maison de Tora, c'était délicieux ce truc!

Il était en train de baver intérieurement lorsque son ouïe puis sa vue furent attirés par un groupe de jeune. Ou plutôt la jeune fille, une petite blonde, qui était encerclée par une horde de mâle au sourire effrayant. L'un des mecs s'avançant, saisissant le poignet de la gamine, la forçant à s'adosser contre un mur.

«M-mais lâchez-moi, vous m'faites mal..!»

«Calme-toi, on veut juste discuter! Ça te dirait pas de t'amuser avec nous? Moi et mes copains, on est gentil, héhéhé!»

Tenzin regarda autour de lui et constata, à son grand regret, que personne n'osait vraiment intervenir. Ils avaient peur de ces gars-là? C'est vrai qu'en les regardant de plus prêt, certains portaient des armes tranchantes, bien masquées dans leurs vestes mais qui n'échappèrent pas aux yeux du tibétains. Sûrement des voyous qui sévissent dans le coin. Le jeune homme en tabassait souvent chaque soir, mais il portait un masque. Et là, aucun moyen de l'enfiler puis d'intervenir. Le temps qu'il aille se changer, il serait peut-être déjà trop tard? Ah putain, pas le choix! Il devra trouver un moyen de la tirer de là, sans trop attirer l'attention sur ses capacités.

Et un, deux...L'Agent Emerald marcha tranquillement à côté du groupe avant de délibérément se prendre les pieds une pancarte de menu restaurant. Il simula une chute, s'accrochant alors au pantalon de l'agresseur, abaissant son pantalon jusqu'à ses chevilles.

«Mais qu'est-ce que...?!»

«Aïe aïe vrlaiment désolé, moi pas faile explès!»

Il fit mine de se relever et effectue avant une roulade sur le côté, faisant alors chuter le voyou, le caleçon à l'air. Tenzin se redressa, une main derrière la tête, un sourire complètement idiot sur la face.

«Ah pa'don pa'don, moi tlès maladloit, mais tlès beau caleçon!»

Bon, il n'était pas obligé de prendre l'accent asiatique mais c'était tellement drôle. Mais le plus drôle était de voir le mec qui se roulait au sol, les jambes bien au frais, pendant que ses potes étaient partagés entre l'hilarité et la colère.

«Arrête de vous marrez bandes de cons et réglez son compte au chin'tok !»

L'un des mecs décocha un coup de poing vers le tibétain, qui s'abaissa aussitôt, faisant mine de ramasser une pièce de monnaie qu'il venait de trouver par terre.

«Oh, legardez. Ça pièce, moi chanceux!»

«Mais..? Connard!»

hurla le mec, frustré d'avoir manqué sa cible. Et les coups tentèrent de toucher à nouveau le tibétain, qui plaça un pied sur la route de son assaillant, qui finit le nez sur les pavés. Em' cria  alors à la petite blonde!

«Cours!»

Sans se faire attendre, la gamine profita du bordel général pour sprinter à toute vitesse, échappant à ses agresseus. Entre -temps, le mec sans froc  avait remit son pantalon et les autres voyous s'étaient déjà agglutinés autour du tibétain, brandissant leurs objets coupants et des visages pas content, mais alors pas du tout.

«Enfoiré, tu vas nous l'payer!»

«Héhéhé...une petite pièce?»

lança-t-il de façon nonchalante, montrant la pièce qu'il venait de ramasser. Il était pas un peu dans la merde là? Bon, il pourrait bien se défendre mais ce n'était vraiment le moment de s'afficher. Bon manœuvre d'évasion? Ou pas. Parce que quelque chose d'imprévu se produisit alors.




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Sam 25 Oct - 9:08
Zara savourait encore son goûter tardif amplement mérité, quand des cris de peur puis de rage ensuite lui firent lever la tête. Que se passait-il dans la rue? Elle eut bientôt la réponse : presque juste en face, un groupe de voyous s'en prenait à une pauvre fillette. Jusque là, rien qui poussait Zara à agir car elle n'en avait que faire. Sauf que ces jeunes idiots portaient des armes que l'agent secret avait remarqué. La belle rousse voulut agir mais un garçon aux cheveux bruns et habillé de vert fut plus rapide qu'elle. Plissant les yeux, Zara observa la scène et un léger rire moqueur s'échappa de sa bouche quand un des agresseurs perdit son pantalon.

L'Agent Scarlet regarda la bagarre qui venait d'éclater, bien décidée à intervenir si cela dégénérait vraiment. Cette pensée la surprit, elle qui ne faisait jamais rien pour aider les autres. Peut-être que la gamine blonde était le reflet de son enfance innocente? Peut-être que le sauveur de la fillette l'avait touchée par son geste? Elle n'en savait rien mais Zara ne pouvait se contenter de rester les bras croisés pour cette fois. Elle observa l'asiatique (selon son accent) régler son compte aux voyous et crier à la blondinette de s'enfuir. L'italienne s'approcha d'elle et lui indiqua un chemin pour fuir en toute sécurité.

-Va par là, c'est plus sûr, ils ne viendront pas te chercher ici.

Un peu rude, Zara la poussa dans le dos et la fillette, sans avoir le temps de la remercier, s'engagea en courant dans la rue indiquée par la rouquine. Voyant que le brun allait se faire laminer par les autres hommes, l'italienne posa sa veste sur sa chaise, glissa sa main sous sa jupe noire d'uniforme pour récupérer ses deux poignards. Sur son autre cuisse se trouvait deux pistolets Beretta 92, mais elle n'allait pas forcément les utiliser cette fois-ci.

Approchant en silence par derrière, Zara en assomma un d'un coup bien placé sur la nuque : il fallait encore en neutraliser une petite dizaine. "Quelle idée d'attaquer une fillette puis son sauveur à dix! Bande de lâches." La jeune fille faussement sans défense poursuivit son carnage et fit couler le sang en entaillant des bras, des joues, des jambes quand elle se baissait pour éviter des coups. Jouant avec ses deux lames, la combattante finit par prendre en otage le chef, lui mettant une dague sous la gorge (l'autre étant rangée) et lui tordant le bras. Mais la jeune femme n'avait pas vu qu'un des malfrats s'était relevé. Lui aussi avait une arme à feu et il en plaqua le canon froid sur la tempe de Zara.

-Tu disposes d'une force impressionnante, mais tu ne peux rien contre une arme à feu, sal**e. Tu bouges, je fais exploser ton joli minois c'est clair?

L'italienne ne daigna même pas acquiescer, se contentant de rester impassible mais de continuer à menacer leur chef.

-On pourra s'amuser avec toi, plus qu'avec la fillette.

Le gros porc descendait déjà sa main le long de la chemise immaculée de Zara, soulevant le tissu et caressant la peau du dos de la rousse, dont les yeux montrait tout son dégoût.

-Ne me touchez pas, pauvre c*n.

Il lui rit au nez, lui disant qu'elle n'était pas en position de faire quoi que ce soit. Et personne qui réagissait, cela désespérait Zara qui implora du regard le jeune homme aux cheveux bruns.
Revenir en haut Aller en bas
Agent Emerald
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Dim 26 Oct - 7:49
Et quelque chose d'imprévu se produisit. Une ombre rouge avait déferlé sur la bandes de voyous, les faisant tomber un par un, avec une certaine violence. Malgré la rapidité de l'action, Tenzin put aisément distinguer une forme féminine armée de lames, qui semblaient être des dagues ou bien des poignards. Et la jeune fille, une rousse vraisemblablement, fit valser quelques gars à coups de lames, projetant du sang dans toutes les directions. Ce n'était pas vraiment approprié, surtout devant une foule constituée d'enfants et de mères de famille. Mais n'empêche, elle se débrouillait bien. Très bien même. Au point qu'elle réussit à se débarrasser de la plupart de ses ennemies avant d'arriver à la hauteur du chef des voyous et l'acculer. Lui tordant violemment le bras, elle mit l'un de ses poignards sous la gorge du mec, lui arrachant un rugissement de douleur. Le tibétain lâcha un sifflement admirateur et se sentant un peu con quelque part. Il était prêt à se tirer et c'est une fille qui lui avait montré comment faire. Enfin, il aurait pu en faire autant mais il rechignait à verser le sang devant les civils. C'est alors qu'il remarqua un mouvement suspect derrière la rousse mais il n'eut pas le temps d'intervenir ou au moins la prévenir. L'un des voyous s'était relevé et contre toute attente, il était en possession d'une arme à feu. Il se plaça derrière l'inconnue et posa le bout du canon de son arme sur la tempe.

«Tu disposes d'une force impressionnante, mais tu ne peux rien contre une arme à feu, salope. Tu bouges, je fais exploser ton joli minois c'est clair?»

Aïe, la fille était en sale posture! Et pourtant, elle gardait son calme de façon exemplaire, continuant encore à menacer le voyou de sa lame. Mais qui de son bras ou du doigt de l'autre serait le plus rapide? L'avantage était clairement du côté de l'arme à feu.

«On pourra s'amuser avec toi, plus qu'avec la fillette.»

Bien qu'il ne comprit pas trop le sens réel de cette phrase, ni même la porté de la main qui s'était engouffrée dans le chemisier de l'inconnue, il savait que ces bonhommes allaient lui faire de mal. Et ça, il pouvait pas le tolérer.

«Ne me touchez pas, pauvre con.»

cracha-t-elle au visage de son agresseur, le visage déformé par le dégoût. Le voyou éclata de rire, affirmant haut et fort qu'elle n'était en position de faire quoi que ce soit. Tenzin lança un regard à tous les passants. Rien. Que des visages terrorisées, indifférents, choquées mais personne ne daignait lever le petit doigt pour aider la petite rousse. Et c'est à ce moment qu'il croisa le regard de l'inconnue, qui semblait le supplier de faire quelque chose. Le regard du tibétain, d'ordinaire si espiègle et si enfantin, s'était transformé en un regard de tueur, duquel se dégageait une haine incommensurable pour ces voyous sans scrupules. Mais malgré la rage qui bouillonnait en lui, il lui fallait prendre un risque. En agissant, il y avait une chance sur deux pour que le voyou presse sur la détente. La rapidité sera la clé.

Il était temps pour la psychokinésie d'entrer en action. Se focalisant sur la main qui tenait le flingue, il réussit à la faire bouger contre la volonté du gars, qui se donna un coup de poing dans sa propre face. Sans attendre, il déroula son écharpe et usa encore de ses capacités pour la lancer à pleine vitesse sur la tronche du détenteur du flingue, l'assommant alors sur le coup. La jeune inconnue fut déstabilisée par tout ce remue-ménage, libérant alors le chef de la menace du poignard. Le gars tentant de saisir la rousse pour l'immobiliser et en faire une otage à nouveau, mais c'était sans compter l'Agent Emerald.

«Hey connard, reprend ta monnaie!»

Tenzin lui balança en plein dans l'œil, la pièce qu'il avait ramassé plus tôt. Le voyou se couvrit le visage de ses mains, hurlant de douleur tandis que du sang commençait à dégouliner de son orifice oculaire. Le tibétain ne voulut pas que la rousse porte un coup, étant donné qu'elle risquerait de le frapper fatalement. Il courut vert le chef et il sauta sur lui, mettant la tête du gars entre ses genoux avant de faire une roulade vers l'avant, entrainant alors  le voyou dans son acrobatie. Ce dernier s'éclata durement sur le sol, perdant connaissance sur le choc. Le tibétain ramassa l'arme à feu qui était sur la tempe de l'inconnue tantôt. Il se releva avant de poser une main sur l'épaule de la rousse, reprenant de nouveau son expression espiègle et innocente, un large sourire moqueur.

«Hey tête de tomate, ça va?»

Il ne restait que quelques mecs encore debout, mais le plus cool, c'est que la foule commençait à lancer des cris d'encouragements à nos deux agents. Le vent était en train de tourner.




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Dim 26 Oct - 14:04
Zara n'essaya pas de se dégager de l'étreinte du voyou, sa vie tenait déjà sur un fil unique et faible en plus de ça, elle ne voulait pas tenter le diable. La jeune rousse ferma les yeux et tenta de faire abstraction de ce qui l'entourait. malheureusement pour elle, elle ne pouvait pas oublier la désagréable main de l'homme qui la tenait en otage. Et personne qui ne l'aidait, Scarlet désespérait intérieurement. Mais le regard vert de l'inconnu, ayant croisé celui rouge de l'italienne, changea du tout au tout et il se décida à l'aider.

L'Agent Scarlet ouvrit de grands yeux surpris quand elle entendit son agresseur avoir mal alors que le brun ne l'avait pas touché ni même n'avait bougé. Le jeune homme le frappa ensuite au visage avec son écharpe rouge, ce qui assomma le malfrat en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Sous le coup de la surprise due à l'étrangeté de la situation, Zara laissa s'échapper son otage et ne fit aucun mouvement pour éviter l'étreinte du chef. Heureusement pour elle, l'inconnu lui vint une nouvelle fois en aide et lança une pièce dans l'oeil du malfaiteur.

-Hey conn*rd, reprend ta monnaie!

L'homme poussa un hurlement déchirant sous la douleur, le sang vermeil tâchant ses mains posées sur son visage. Voulant soutenir à son tour celui qui l'avait aidé, Scarlet se reprit et prévu d'attaquer à nouveau le voyou mais l'asiatique ne lui en laissa pas le temps : il lui fit perdre connaissance avant que Zara puisse lui porter un coup sûrement mortel. "Belle attaque..." La rousse raccrocha ses dagues à sa cuisse, les cachant sous sa jupe. Quand l'inconnu s'approcha d'elle, l'italienne se retourna prestement. Un grand sourire enfantin se dessinait sur le visage du garçon.

-Hey tête de tomate, ça va?

Zara, souriant légèrement, lui pardonna le "tête de tomate" et acquiesça.

-Merci de l'aide, je ne sais pas ce que ça aurait donné sans toi.

Encore un petit nombre de voyous étaient indemnes mais cela n'allait pas durer. Au mieux pour eux, ils allaient fuir comme les lâches qu'ils étaient. Au pire, ils se feraient laminer par les deux combattants hors-pair. Une foule s'était formée autour de la zone de bagarre et encourageaient les deux agents. Même un grand-père et ses petits enfants, dont les yeux brillants trahissaient l'excitation et l'admiration, criaient vers les adolescents!

-Allez-y les jeunes, mettez-leur la raclée de leur vie!

Zara, qui n'avait pas l'habitude d'être acclamée ou même encouragée, trouvait cela très étrange. Son fin sourire s'agrandit légèrement. Elle pointa les hommes encore debout :

-On s'occupe d'eux "pas trop violemment" ou ils fuiront tous seuls?
Revenir en haut Aller en bas
Agent Emerald
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 27 Oct - 4:45


L'inconnue lui adressa un sourire, pas très chaleureux mais c'était déjà un sourire quoi! C'était la "tête de tomate" qui la vexait? Oui bon, Tenzin avait l'habitude de charrier un peu tout le monde alors il ne fallait pas lui en vouloir. Bref, la rousse acquiesça de la tête.

«Merci de l'aide, je ne sais pas ce que ça aurait donné sans toi.»

Ouf, plus de peur que de mal on dirait. Le mec au flingue n'avait pas put appuyer sur gâchette et c'était tant mieux. Un coup de feu, avec des gens touchés ou non, avait le don de provoquer des mouvements de paniques alors autant les éviter le plus que possible en public.

«Allez-y les jeunes, mettez-leur la raclée de leur vie!»

Le tibétain lâcha un petit rire espiègle devant l'image du grand-père qui était en train de les encourager à tue-tête. Cette ambiance chaleureuse lui rappela encore une fois celle de son ancien gang, où les bagarres amicales étaient le quotidien. Avec le même enthousiasme, la même ferveur que ce papy. Mais la nostalgie devra s'arrête là. Ils avaient encore du boulot, notamment les 4-5 gars encore debout et qui les fixaient d'un regard à la fois inquiet et en colère. Et ce regard allait bientôt faire place à une expression honteuse, Tenzin s'en fit la promesse.

«On s'occupe d'eux "pas trop violemment" ou ils fuiront tous seuls?»

La rousse s'était adressée à lui, un sourire un peu plus grand que tout à l'heure. Bonne question! Dans tous les cas, cela ne changerait rien puisque s'ils s'enfuyait, le justicier de la nuit (lui quoi!) s'en chargera. Mais l'idée de laisser s'échapper des types aussi dangereux, devant tout ce beau monde, n'était pas séduisante. Il se tourna alors vers son alliée, un large sourire de gamin et lui fait un clin d'œil.  

«Ehh, moi qui pensait que tu ne savais pas sourire héhé! Bon, j'pense qu'on va pas les laisser partir aussi facilement, ma mère m'a toujours dit de punir ceux qui s'en prenaient aux filles!»

Temzin brandit le flingue qu'il avait ramassé tantôt, la même arme qui s'était retrouvée sur la tempe de l'inconnue. Il la pointa vers les gars, un sourire mauvais complètement différent de celui de tout à l'heure, provoquant une réaction de panique chez les voyous, dont certains levèrent les bras en l'air, prêts à se rendre.

«Bon, je vais vous montrer comment on se sert de ça..! Et.......bang! Meuh non, je déconnes!»

Il avait fait semblant de tirer mais à la toute fin, son regard mauvais était redevenue celui qu'il était d'ordinaire, espiègle et enfantin. Il sortit le chargeur de l'arme et vida son contenue sur le sol, faisant tomber les balles une à une sur le sol. Il se tourna à nouveau vers les voyous puis leur lança un regard moqueur et sadique à la fois.

«Voilà comment on s'en sert!»

Il fonça alors vers l'un des gars avant de lui asséner un coup sur le visage, en se servant de la crosse de l'arme à feu. Le mec tomba au sol, K.O premier round comme on dit. Tenzin se tourna alors vers les autres, qui reculèrent de terreur aussitôt, deux des quatre s'étant mit à genoux pour lui implorer son pardon.

«Pitié, on se rend, ne nous faites pas de mal!»

Le tibétain revint sur ses pas, un large sourire satisfait sur la tronche et s'arrêta à côté de la rousse et agita sa main en l'air.

«Les gars, les gars, moi je veux bien avoir pitié de vous maiissss...je ne sais pas si c'est le cas de la demoiselle à côté de moi, héhéhé...»

Il se tourna alors vers elle, lui faisant un autre clin d'oeil complice.

«Fais-toi plaisir mais pas trop fort hein! ...Et au fait, j'adore ton accent!»




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Mer 29 Oct - 9:54
-Ehh, moi qui pensait que tu ne savais pas sourire héhé! Bon, j'pense qu'on va pas les laisser partir aussi facilement, ma mère m'a toujours dit de punir ceux qui s'en prenaient aux filles!

Zara eut un petit rire et reprit ses lames en main, les faisant tournoyer avec un sourire sadique sur les lèvres.

-Bon, je vais vous montrer comment on se sert de ça..! Et.......bang! Meuh non, je déconnes!

Les voyous baissèrent les mains et,voyant que l'inconnu n'allait pas tirer car il avait vidé le chargeur, ils se ruèrent sur lui. Mais malheureusement pour eux, ce n'était pas un adversaire à leur taille!

-Voilà comment on s'en sert!

Il assena un coup de crosse sur la tête d'un des malfrats, deux le suppliaient de les laisser partir tandis que les deux derniers ne faisaient rien.

-Pitié, on se rend, ne nous faites pas de mal!

-Les gars, les gars, moi je veux bien avoir pitié de vous maiissss...je ne sais pas si c'est le cas de la demoiselle à côté de moi, héhéhé...

Demoiselle qui s'amusait "gentiment" avec ses poignards. Zara, toujours un sourire particulièrement mauvais sur son visage, regarda les voyous d'un air ironique et méchant. Elle répondit par un léger sourire au clin d'oeil de son allié.

-Fais-toi plaisir mais pas trop fort hein! ...Et au fait, j'adore ton accent!

-Promis, je les abîme "juste un peu". Et merci!

Mauvaise, l'italienne passa entre les deux hommes agenouillés et se posta devant les deux voyous restants. Un sourire, qui tendait vers le diabolique, étirait les lèvres de la jeune femme aux cheveux de feu.

-Par qui on commence?

Sachant très bien qu'ils n'avaient aucune chance, les deux hommes se jetèrent sur elle. Vive comme l'éclair, elle esquiva chacun des coups et balança sa jambe dans le ventre du premier, lui coupant le souffle sous le choc et l'envoyant valser plus loin. "Et de un!" Elle s'approcha dangereusement du deuxième, qui commençait à trembler. Nonchalante, elle rangea ses lames et attendit son adversaire, la tête penchée sur le côté mais toujours avec un air de psychopathe et un faux sourire innocent. Innocence qui se transforma la minute suivante en un rictus haineux. En moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, le voyou se retrouva au sol, dominé par la petite rousse, son genou appuyé sur son ventre.

-Maintenant, tu dégages. Et que je ne te revois plus! Capischi?

Il acquiesça fébrilement et, lorsque Zara se releva, partit en courant et hurlant sa peur. Elle était réellement si effrayante? Le bon point, c'est qu'elle n'aurait pas besoin d'acheter un costume pour Halloween. Elle se retourna vers les deux hommes restants.

-Maintenant, à vous... Vous avez une préférence pour vous battre?

Question rhétorique évidemment, elle n'avait aucunement l'intention de faire ce qu'ils voulaient mais juste leur laisser un semblant d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Agent Emerald
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 30 Oct - 7:02


«Promis, je les abîme "juste un peu". Et merci!»

Bon, effectivement elle savait sourire. Mais c'était pas une expression très agréable à regarder, surtout pour ses adversaires. Son visage affichait un long sourire qui ferait frissoner Satan lui même (Bon, on exagère un peu mais..), appuyé par une aura  qui tendait plus la pulsion meurtrière haineuse. "Juste un peu" qu'elle dit? Tenzin avala une grosse goutte de salive, attendant de voir ce que ce "un peu" voulait dire pour la rousse. Elle s'était postée devant les deux voyous toujours à genoux sur le sol, les mains jointes et la tête baissée pour demander pitié.

«Par qui on commence?»

Les deux hommes se regardèrent quelques instants, et dans un geste despéré, ils se ruèrent sur l'inconnue. Cette dernière ne se laissa pas surprendre une deuxième fois et manœuvrer avec agilité afin d'éviter les coups des deux brutes avant d'asséner un coup de pied dans le ventre de l'un d'eux. Et v'là, un vol plané pour celui-là! Devant la violence du coup, son complice s'était mit à trembler de peur, tandis que la rouquine s'approchait de lui. Bon, Tenzin ne la voyait que de dos mais à en juger par la face que faisait le pauvre mec, elle lui avait sûrement sorti un autre de ses sourires de mort. Il ne lui fallu pas plus de quelques secondes pour mettre le second homme au sol, son genoux planté dans le ventre de sa victime. Le jeune homme regardait la scène, fasciné, admiratif et amusé, les mains sur les hanches, la bouche en "o".

«Maintenant, tu dégages. Et que je ne te revois plus! Capischi?»

Italienne? Ouais, à en juger par l'accent c'était plutôt logique. Bref, le mec se releva et ne se fit pas prier pour s'échapper de là en courant. Hoy hoy, mais on laisse pas les criminels s'enfuir comme ça, voyons! On les connait ces raclures, il aura peur un temps mais quand la situation sera plus calme, il va revenir. Ou bien sévir ailleurs. Pendant ce temps, la jeune fille  s'était tournée vers les deux gogoles encore là.

«Maintenant, à vous... Vous avez une préférence pour vous battre?»

Alalala, que de sadisme! Il était clair que peu importe la méthode que ces deux là choisiraient, ça finirait mal. Pourquoi elle faisait ça, leur donner un peu d'espoir? Tenzin rigola intérieurement, amusé par l'attitude de cette jeune fille. Elle était un peu comme lui, dans la seule différence où lui se montrait sadique pour s'amuser. Bon, passons. Le tibétain n'était déjà plus là. Il avait sauté sur un mur, sur lequel il s'était mit à courir avant de lancer son écharpe, qui s'enroula autour des jambes du voyou en fuite. Comme il le disait, hors de question d'en laisser partir un. Le gars fit une spectaculaire chute en avant, finissant alors sa route sur la chaussée, les pieds en l'air, complètement sonné. Le brun sauta pour arriver près de lui puis le tira par le col de son vêtement. D'un geste vif, il le balança vers l'avant, le faisant atterrir près de ses camarades tombés au combat. Tenzin s'avança vers les deux gars restant, incapables de faire quoique ce soit, n'ayant même pas trouvé la force de répondre à la rousse. Les voyous avaient à présent la jeune fille devant eux, et le jeune homme dans le dos. Le tibétain ne dit rien mais brandit de nouveau l'arme à feu et frappa le haut du crâne des deux bandits de deux coups secs et rapides. Ils s'écroulèrent sur le sol dans un bruit lourd tandis que l'agent se frottaient les mains en marmonnant un "bon débarras". Puis l'asiatique fit un grand sourire gêné à la fille, une main derrière la tête.

«Désolé, désolé, je comptais t'en laisser mais j'ai pas pu résister!»
commença-t-il, en lui tirant la langue.

«Puis il fallait en finir vite, parce que sinon...et merde!»

Il n'eut pas le temps de parler que des sirènes se firent entendre. Ouais, la police! Avec tout ce remue-ménage, quelqu'un avait probablement appelé les poulets.. Que faire? Violence, coups et blessures, ports d'armes, ils étaient bons pour la taule! Et puis merde! Le tibétain prit la main de la jeune fille et se mit à courir, pour quitter le plus vite cet endroit. Poussant quelques personnes au passage, il n'eut pas le choix de s'engouffrer dans la ruelle qui séparait le Cooki Doré et une maison voisine. Des policiers avaient déjà investi la rue. Soudain, une porte s'ouvrit devant eux et une serveuse en sortit, leur barrant le passage.

«Venez à l'intérieur du café, vous pourrez vous cacher dans les salons privés à l'étage. Il n'y a personne en ce moment. Ce serait injuste de vous faire arrêter alors que vous avez protégé une jeune fille!»

Bon ben, puisqu'il faut y aller hein! De toute façon, il pouvait faire quoi? Et les voilà donc qui entrèrent par la porte de service, donnant sur l'arrière de la cuisine. Ça sentait bon, c'était déjà ça!



Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Sam 1 Nov - 11:11
Du coin de l'oeil, Zara aperçut le jeune homme qui partait à la poursuite de celui qu'elle avait laissé partir. Heureusement pour elle, les voyous avaient trop peur pour profiter de son inattention et attendirent sagement tandis que la rouquine observait son coéquipier laminer le fuyard. Grâce à son écharpe extensible (mais quel est ce nouveau mystère bizarre?), il fit faire une chute incroyable au voyou et, en le traînant au sol, le ramena près des autres blessés. Un rire s'échappa de la bouche de l'italienne, que la scène avait amusée. Désormais, les deux voyous restants ne pouvaient rien faire, pris en tenaille entre Zara et le brun. Dommage pour eux, ils étaient de plus bons en combat. Avant que l'agente puisse faire un mouvement pour leur donner une leçon, son allié les assomma une nouvelle fois avec la crosse de l'arme à feu.

L'expression du combattant après avoir neutralisé les cibles de la rousse la fit rire, mais normalement cette fois-ci, ce qui n'était pas arrivé depuis des lustres. Il fallait croire que la présence du jeune homme faisait réapparaître la gentillesse de l'italienne. Il lui tira la langue et Zara lui répondit par un vrai sourire.

-Désolé, désolé, je comptais t'en laisser mais j'ai pas pu résister!

-C'est pas grave! Enfin, un tout petit peu quand même mais le principal, c'est qu'ils soient hors d'état de nuire.

-Puis il fallait en finir vite, parce que sinon...et merde!

Zara haussa un sourcil puis suivit le regard du brun avant de jurer en italien à son tour. "La police! Qui les a appelés que je le trucide? Raaah, c'est pas possible, c'est quoi cette merde?!" En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, elle ragea ses lames sous sa jupe une nouvelle fois et voulut récupérer sa veste mais son allié ne lui en laissa pas le temps et, lui prenant la main, il l'entraîna dans une course folle pour fuir les problèmes et les policiers qui, à coup sûr, les mettrait en prison pour violence et utilisation d'armes illégalement. Heureusement, la chance était avec eux et une jeune serveuse leur offrit la solution :

-Venez à l'intérieur du café, vous pourrez vous cacher dans les salons privés à l'étage. Il n'y a personne en ce moment. Ce serait injuste de vous faire arrêter alors que vous avez protégé une jeune fille!

A la suite de l'asiatique, la rousse entra par la porte de service et les deux jeunes gens partirent se cacher à l'étage précipitamment, précédés par la serveuse qui les aidait. Elle redescendit pour continuer son service, fermant la porte à clé pour que les combattants ne soient pas trouvés par les hommes de l'ordre. Zara soupira.

-C'était peut-être un peu exagéré...
Revenir en haut Aller en bas
Agent Emerald
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Lun 3 Nov - 1:38


HRP:
 

Et voilà nos deux combattants qui montaient tranquillement des escaliers, suivant une petite serveuse brune qu'il ne connaissaient même pas. Bon, il n'allait pas se plaindre quand même, c'était ça ou les flics. Elle les fit rentrer dans une grande salle avec plusieurs tables vides sauf une seule, qui semblait avoir été préparé pour accueillir des clients. La serveuse descendit précipitamment, fermant la porte du seconde étage à clé. Elle venait de les enfermer ici, non? Holà, mais c'était pas possible ça! Maintenant Tenzin commença à soupçonner la brune de vouloir les piéger là pour les livrer à la police. Et si c'était une agente de GML?

«C'était peut-être un peu exagéré...»

Sans porter attention à la rousse, le tibétain se précipita vers la fenêtre et regarda dehors, en écartant discrètement le rideau. Bon, les flics étaient en train d'interroger des passants. Il leva la tête et constata qu'ils pouvaient sauter sur le toit voisin depuis cet étage. Super, ils avaient un échappatoire! Il se tourna vers l'inconnue et lui fit un signe pour lui dire de s'approcher.

«Hey toi, regarde! On peut sauter par là et se barrer tranquille!»

lui dit-il alors, une fois qu'elle s'était retrouvée à sa hauteur, montrant l'autre bâtiment du doigt. Elle s'était placé à côté de lui, lui donnant une vue assez zoomée de sa chevelure. Il se rendit compte du truc que maintenant, c'était la première fois qu'il rencontrait une rousse. Ses yeux se firent alors tout rond, brillant d'émerveillement comme ceux d'un gosses qui venait de recevoir son cadeau de Noël. Il fit un large sourire et s'approcha un peu plus de la jeune inconnues, saisissant délicatement l'une de ses longues mèches, les amenant  devant ses yeux. Bon, Tenzin en avait rien à foutre d'être à 2 cm d'une fille, c'est ce qui était bien chez lui. Ou pas bien, selon le point de vue!

«Waaaahhh, ils sont classes tes cheveux!! C'est ta couleur naturelle?»





Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Jeu 20 Nov - 16:43
HRP:
 

Zara observa son allié se diriger vers la fenêtre, le regard neutre. Une petite grimace se peignit sur son visage lorsqu'il tira légèrement les rideaux. Si un passant ou un policier levait les yeux de quelques mètres, ils les verrait et ça serait fini : ils iraient sûrement en prison. Au pire, elle pourrait toujours faire jouer ses relations mafieuses pour y échapper mais elle ne voudrait pas infliger cette épreuve au brun qui l'avait aidée. Elle poussa un discret soupir.

-Hey toi, regarde!

-Hum?


Elle leva la tête et le rejoignit à la fenêtre mais néanmoins en retrait par rapport à lui. Zara suivit le doigt que le jeune homme pointait sur le toit d'en face, pas si loin que ça mais trop pour sauter.

-On peut sauter par là et se barrer tranquille!

La rouquine grimaça légèrement.

-Si on avait une corde, je ne serais pas contre pour passer par la voie des airs mais là, je ne suis pas persuadée de la possibilité...

L'agente réfléchissait encore quand elle retint un mouvement brusque envers le brun, qui s'était finalement traduit par un léger tressaillement : il venait d'attraper une mèche de ses cheveux rouges sans prévenir et ça l'avait surprise, n'étant pas habituée aux contacts physiques. L'italienne se tourna de trois quarts et un fin sourire étira ses lèvres en voyant la bouille enfantine de son allié. Les deux personnages étaient assez différents et pourtant, Zara ne l'avait pas encore envoyer paître, comme à son habitude. En avait-elle l'envie au moins? Lui était un peu bipolaire, entre la violence de toute à l'heure et la gaminerie dont il faisait preuve à l'instant. Elle était toujours froide, distante et solitaire. Jamais ses vrais sentiments ne faisaient surface, sauf avec celui qui partageait la pièce avec elle.

-Waaaahhh, ils sont classes tes cheveux!! C'est ta couleur naturelle?

-Oui, ils sont comme ça depuis toujours... Et merci.


La jeune fille n'arrivait pas, ou plus, à s'exclamer quand elle remerciait les autres, comme la plupart des gens. Mais qu'elle dise autant de mots en quelques instants était un exploit non négligeable. Comme le fait qu'elle pose une question :

-Au fait, quel est ton nom?
Revenir en haut Aller en bas
Agent Emerald
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Sam 22 Nov - 17:49
HRP:
 



«Si on avait une corde, je ne serais pas contre pour passer par la voie des airs mais là, je ne suis pas persuadée de la possibilité...»

Tenzin ne l'avait écouté que d'une seule oreille. Sa seule réaction à cette réponse avait été un haussement de sourcil et un rire intérieur. Si seulement elle savait. Monsieur était un pro de l'escalade quand même, un petit saut comme celui-ci n'était pas grand-chose. Et si c'était vraiment trop loin, il lui restait encore sa fidèle écharpe pour faire le boulot. D'ailleurs, il ne pensait même plus ça. En ce moment, il avait les yeux rivés sur la chevelure de la jeune inconnue, jouant avec les mèches rouges, les enroulant entre ses doigts. Il se souvint de la réaction de l'Agent Yellow lorsqu'il avait fait pareil, mais étrangement la jeune fille ne réagit pas du tout de la même façon. Au contraire, un léger sourire se dessina sur son visage. Il faut dire qu'elle n'avait l'air très souriante de nature mais là, ça avait beau être un tout petit sourire, il dégageait quelque chose de plus fort. C'était sincère et c'est ce qui comptait. Faire sourire les gens, c'était le métier de Tenzin.

«Oui, ils sont comme ça depuis toujours... Et merci.»

«Gééééniaalll, je veuuux les mêêêmeuh!»

supplia-t-il en serrant les poings, une expression mêlant à la fois excitation et frustration. Il continuait à enrouler délicatement les mèches de feu autour de ses doigts et il approcha alors son visage, puis se mit à renifler les yeux fermés. C'était un peu indélicat mais il fallait dire que la politesse n'était pas vraiment le fort de notre ami.

«En plus qu'ils sentent bons, t'as de la chaance!»

La jeune fille, comme il l'avait assez bien analysé, n'était pas du genre très expressif. Elle était un peu à l'opposé du tibétain. Mais ce n'était pas grave, le jeune homme n'était pas du genre à se laisser intimider ni même à appuyer sur la pédale de frein face à des personnes un peu plus introvertis. Il voulu d'ailleurs continuer à parler, mais l'inconnue l'interrompit avec une question assez évidente.

«Au fait, quel est ton nom?»

Le brun se décida enfin à laisser la chevelure de la jeune fille tranquille et se redressa, une face un peu crispée, voire légèrement frustrée. Il croisa les bras et détourna un peu le regard vers la droite, comme un enfant qui faisant la moue.

«Mouaiiis, ma Maman m'a toujours dit de ne pas donner son nom à des inconnus..!»

Ouais, un mec qui a bientôt la trentaine, qui écoute encore les vieux conseils de sa mère, c'était un peu...bref. Il jeta un petit coup d'œil vers la rousse, ses joues commençant à gonfler par le fait qu'il était en train de se retenir pour ne pas éclater de rire. Il se lâcha finalement, rigolant à gorge déployé, les mains sur le ventre. Oui, ce n'était pas aussi drôle mais bon, c'est Tenzin hein, ne cherchez pas à comprendre.

«Mais non, je déconne! Haha...enfin bref, moi c'est Tenzin, et toi?»

Il tendit le bras en avant, le poing fermé, invitant la rousse à lui faire un check (oui, les poignées de mains, c'est tellement pas swagg! :D). Et bien entendu, avec son fameux clin d'œil! Voilà, voilà, les présentations c'était fait! Après un échange de noms en bonne et due forme, le regard du tibétain se figea devant ce qui venait d'apparaître devant ses yeux. Derrière la jeune femme, sur l'une des tables au fond de la salle, c'était devinez quoi? Un buffet à volonté. Mais comment avait-il fait pour ne pas voir ce truc? Bon une chose était sûre, ce n'était pas pour eux. Sûrement pour un client privé ce soir! Mais toute cette bouffe, en plus que le morceau de steak lui faisait de l'œil. "Mange-moi, mange-moi" qu'il disait! Et Tenzin, c'était un gourmand, on ne refuse jamais une invitation à déjeuner ma gueule! Le brun se frotta les mains puis se mit à courir vers le festin qui s'offrait à lui, passant à côté de l'italienne.

«Maannnnger!»




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Mar 16 Déc - 10:26
-Gééééniaalll, je veuuux les mêêêmeuh!

Le sourire de Zara se fit un peu plus marqué.

-Pourtant les tiens sont jolis aussi! Au pire, tu peux toujours te les teindre en rouge, ça pourrait être amusant...

Les yeux de l'italienne avaient repris l'étincelle de joie qu'ils avaient avant, même si elle était moins présente car on ne change pas de personnalité en moins de trente secondes. A moins d'être bipolaire, ou schizophrène, ou les deux. Elle faillit sursauter quand le brun sentit ses cheveux mais se contenta de rougir très légèrement, si bien que c'était à peine visible.

-En plus qu'ils sentent bons, t'as de la chaance!

-Merci, c'est gentil...

La rouquine n'avait plus l'habitude de remercier, d'être sympathique et amicale, etc, si bien qu'elle ne savait plus trop comment s'y prendre et était un peu maladroite dans la manière de s'exprimer et ça devait se voir ou, du moins, se ressentir des l'échange. Cette fois, une vrai sourire franc prit parce sur les lèvres de Zara, qui laissèrent échapper un rire cristallin lorsque la rousse aperçut la mimique d'enfant boudeur sur le visage de son allié.

-Mouaiiis, ma Maman m'a toujours dit de ne pas donner son nom à des inconnus..!

Devant cette réponse assez surprenante venant de la part d'un adulte comme lui, Zara eut une sorte de... de bug. Certes, c'était une excuse valable quand on avait une dizaine d'années, mais pas quand on en avait au moins 20! Elle cligna des yeux plusieurs fois en entendant l'autre rire aux éclats. "Parfois, j'ai du mal à comprendre les gens... Et je vois pourquoi."

-Mais non, je déconne! Haha...enfin bref, moi c'est Tenzin, et toi?

-Moi c'est Zara...

Elle ouvrit de grands yeux en voyant Tenzin tendre le poing vers elle et lui fit, plutôt timidement, un check. Le clin d'oeil du brun eut le mérite de "rassurer" la jeune femme et elle sourit de nouveau, franchement. Remarquant le regard figé de l'asiatique, elle se retourna et aperçut elle aussi le buffet à volonté. Reportant son attention sur l'homme, elle soupira intérieurement en devinant ce qu'il allait faire ou ce qu'il se disait. Tellement...

-Maannnnger!

Prévisible. Et rapide aussi! Plus par réflexe qu'autre chose, Zara s'agrippa à son bras mais ce n'était pas le poids plume qu'elle était qui allait ralentir Tenzin. Donc la rouquine se fit traîner sur tout le trajet entre la fenêtre où ils étaient et la table immense recouverte de plats.

-C'est pas pour nous, ne va pas manger! Si tu veux je te paie un truc en bas mais pas ça!

Puis ils allaient avoir des ennuis sinon, la serveuse les jetterait dehors et la police les mettrait en prison. Super programme non?
Revenir en haut Aller en bas
Agent Emerald
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 23 Déc - 6:51
Ah mais c'est qu'elle savait sourire finalement! Et c'était un très jolie sourire d'ailleurs! Ça lui allait vraiment mieux, plus que cette bouille constamment crispée qu'elle affichait en permanence! Mais bon, même pour un si beau sourire, il ne se teindrait pas les cheveux en rouge.  Il appréciait la couleur mais sur une tête comme la sienne, non, ce serait plus du mauvais goût qu'autre chose. Puis s'il devait oser colorer ses mèches, se serait en vert, ni plus ni moins. Par contre, quelque chose faisait dire à Tenzin que la rouquine n'était pas très à l'aise. Déjà, elle bafouillait un peu. Mais voilà qu'elle s'était mise à rougir. Très légèrement mais ça se voyait. Mais non, il ne faut ma grande! Il est gentil le Tenzin, il va pas te manger! Non, lui il voulait manger ce festin qui s'offrait à lui!

Bon , avant de remarque toute cette bouffe, ils eurent le temps d'échanger quelques sourires et même, la jeune fille avait lâche un rire quand il s'était mit à "bouder". Ah ben voilà, détends-toi, lâche-toi, t'es avec un ami! Enfin, si elle le considérait comme tel. Et puis il faudrait déjà qu'elle veuille bien lui donner son prénom. Tsara? Euh..c'était assez particulier ça, c'était pas très commun  là d'où il venait. Remarque, il n'avait rien à dire. Le sien détonnait pas mal aussi.

«Tsara? C'est original...mais ça sonne bien quand même!»

avait-il lâché, son fameux pouce levé vers le ciel.

Ok, où en étions nous alors. Ah oui, l'assaut du buffet!! Tel un prédateur agile, il avait entamé une course folle en direction de la grande table pleine de bouffe. Mais c'est alors qu'il sentit quelque chose s'agripper à son bras. Suivit par une voix avec un accent qui lui était d'ores et déjà familier.

«C'est pas pour nous, ne va pas manger! Si tu veux je te paie un truc en bas mais pas ça!»

Toujours en courant, il tourna son regard en arrière, constatant que Zara avait attrapé son bras et qu'il l'avait entrainé dans sa course. Par réflexe, il s'arrêta net mais, emporté par l'élan, la rousse se fit projeter vers l'avant et se dirigeait tout droit en direction du buffet. Bonjour le boucan que ça allait causer, sans parler des ennuis qui s'en suivraient, le patron de l'endroit mais surtout les flics qui ne manqueraient pas de les trouver après.

Avec un temps de réaction record, il tendit le bras vers l'avant et se décida à user des ses capacités spéciales. Voilà comment Zara s'était retrouvé en train de léviter au dessus de bons petites plats, tandis que Tenzin demeurait immobile, le bras tendue vers elle, tremblant, les dents serrées. "Merde, soulever un objet c'est facile, mais un corps entier c'est autre chose..!» Il dirigea alors sa main vers lui, ce qui eut pour effet de faire léviter la jeune fille dans sa direction. Elle n'était plus au dessus de la table à présent. Mais elle était bien haute dans les airs et alors, gare à la chute. Et il était en train de lâcher prise! Pas le choix, il annula son pouvoir et se mit à courir vers l'avant avant de se jeter sur le sol, les jambes avant afin de glisser jusqu'à se retrouver sous elle. Et VLAN, une italienne qui s'écrase sur le ventre d'un tibétain!

Le jeune étouffa son cri pour ne pas alerter la serveuse, et Zara avait beau être légère, si un humain perché à près de 3 mètres de haut vous tombe sur le bide, vous n'allez plus rigoler. Pour oublier la douleur, il se mit à rigoler nerveusement avant d'étendre ses bras en croix, en respirant rapidement.

«Haha, c'était moins une putain..! J'ai une migraine du ventre dis-donc!»




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Dim 26 Avr - 17:35
-Tsara? C'est original...mais ça sonne bien quand même!

Zara eut un petit sourire en coin en entendant la remarque du brun; Il pouvait dire ça mais vu son prénom, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité!

-Tu peux dire ce que tu veux, mais Tenzin aussi ça ne s'entend pas tous les jours dans le coin!

Elle lui tira la langue, dans une attitude parfaitement enfantine. Mais étrangement, elle ne se rendit pas compte de son "changement de personnalité". Et heureusement pour elle, sinon elle irait se jeter par la fenêtre dans la seconde tellement elle trouverait tout ça niais au possible!

Revenons au vif du sujet... C'est-à-dire Tenzin se ruant à l'assaut du buffet à volonté, traînait une rousse italienne sur son passage! Et ça ne le gênait même pas en plus! Zara était-elle autant un poids plume que ça? Et c'est ce qu'il fallait croire car le tibétain stoppa brusquement et elle glissa vers la table. Fermant les yeux, elle crispa ses mâchoires et attendit le choc contre son dos. Qui ne vint pas. Elle rouvrit timidement un oeil avant de tousser violemment. Elle lévitait. "Pardon?! Il se passe quoi là?" La petite rousse ne comprenait rien du tout. A part que ce miracle devait sûrement être de Tenzin, hyper concentré pour garder la jeune fille en l'air. "Tout va bien, tout est normal, et la magie existe. Youpiiiiii... C'est quoi ce truc?! Je suis dans le monde réel, pas dans un rêve!"

Toujours sans piger un dixième de la situation, Zara se retrouva en train de chuter vers le sol, assez peu accueillant. Normal... puis elle tomba, sur le pauvre Tenzin... L'italienne se releva rapidement et s'excusa.

-Désolée...

-Haha, c'était moins une putain..! J'ai une migraine du ventre dis-donc!

La rouquine s'excusa à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Agent Emerald
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Jeu 7 Mai - 19:47


« Désolée... »

Elle répéta ce mot une deuxième fois. Mais de quoi elle s’excusait? Elle avait rien fait surtout. C’est lui l’idiot qui s’était rué sur un buffet qui ne lui était même pas destiné. Enfin bon, elle n’avait pas à s’accrocher à lui mais bon ce n’était pas la faute à la rouquine quoi! En plus il n’avait plus tellement mal vu qu’elle s’était rapidement relevée. Bon il était temps qu’il se relève aussi. Comme un maître des arts martiaux, il leva ses genoux en l’air avant de se redresser sans l’aide de ses mains. Il essuya ses vêtements afin d’enlever le petit amas de poussières qui les recouvrait. C’est que le sol n’était pas très bien nettoyé dis-donc, ce n’était pas très bien pour un établissement de ce calibre quoi!

Bref, il se tourna vers Zara avec un regard un peu gêné. Oui, elle avait vu ce dont il était capable. Peut-être avait-il peur de sa réaction, genre paniquer ou crier à l’aide? Après tout, il était un genre de phénomène de foire aux yeux des humains normaux.

« Euh…je peux tout expliquer, c’est…comment dire…huummm…tu le diras à personne hiiin? Je veux dire le truc là…que je peux faire voler les choses et tout quoi..! »

Il s’emmêlait un peu les pinceaux, ne sachant pas trop comment lui expliquer comment il était devenu doué de psychokinésie. Et il ne fut pas aidé par son ventre qui se mit à gargouiller. On aurait dit un rugissement de fauve le truc! Faut dire que l’odeur du buffet avait éveillé son appétit, mais la rousse ne semblait pas d’accord pour qu’il se serve impunément. Ben qu’elle prenne ses responsabilités alors ! Zara, dépêche toi de nourrir ce pauvre Tenzin! 8D



Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Lun 8 Juin - 10:35
Zara ouvrit de grands yeux. "Quelle est cette magie? En plus, c'est utile dans beaucoup de situations..." Mais Tenzin n'avait pas l'air très à l'aise, il voulait sûrement que ce don reste secret pour tout le monde.

« Euh…je peux tout expliquer, c’est…comment dire…huummm…tu le diras à personne hiiin? Je veux dire le truc là…que je peux faire voler les choses et tout quoi..! »

La petite rousse lui offit un léger sourire, comme pour promettre de ne rien répéter.

-Promis je dirais rien, mais je trouve que t'as de la chance de savoir faire de la psychokinésie!

L'italienne retint la question qui lui brûlait les lèvres à savoir où et comment il avait appris cette magie. Pour elle, savoir manier les armes à feu ou blanches, c'est déjà bien, mais si en plus on maîtrise un pouvoir magique, c'est encore mieux! Oui, l'idée d'utilié est omniprésente dans l'esprit de Zara, c'est pas sa faute si on lui a appris à penser comme cela. Bref. Le tibétain galérait quelque peu pour expliquer d'où lui venait sa magie, alors qu'elle avait rien demandé. Enfin, elle allait pas être contre ce genre de renseignement. Le hic, c'est justement que c'était assez embrouillé et, pour ne pas arranger les choses, le ventre de Tenzin se fit clairement entendre. l'appel de la nourriture était beaucoup trop fort, il faut croire. Sans se maîtrise, la rouquine pouffa avant de rire aux éclats. Ce n'était pas contre le brun, mais après les diverses "aventures", impossible de résister.

Zara s'arrêta enfin de rire et, avec un grand sourire, elle ouvrit la porte pour descendre.

-On va manger? J'ai faim aussi avec tout ça, mais pas autant que toi.

Le donut et le café étaient oubliés depuis longtemps, entre une bataille, une fuite et une chute, ils n'avaient pas donné assez d'énergie à la rousse, qui commençait vraiment à avoir faim.
Revenir en haut Aller en bas
Agent Emerald
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Mar 9 Juin - 5:39


Mais c’est qu’elle se mettait à sourire plus souvent la rouquine! Tant mieux, Tenzin n’était pas trop à l’aise avec les gens un peu trop…coincé!

« Promis je dirais rien, mais je trouve que t'as de la chance de savoir faire de la psychokinésie! »

Heh? Comment qu’elle sait que c’est de la psychokinésie qu’il faisait? Ok elle n’avait pas l’air bête, même qu’elle semblait assez intelligente. Mais ce n’était pas donné à tout le monde de donner le nom d’un pouvoir aussi étrange du premier coup. Chapeau! À moins qu’elle n’ait déjà rencontré des types avec le même pouvoir…Brrrr ne me dites pas qu’elle fait aussi partie d’une agence bizarre? Après ce ne serait pas très étonnant, dans cette ville il n’y aurait que ça.

Bah qu’importe, Zara semblait être une chic fille. Lorsque le ventre du tibétain se mit à hurler à la mort (de faim!), elle éclate de rire. Mais vraiment, le rire à gorge déployée, un truc de fou! Ce qui ne collait pas du tout avec l’image que la jeune fille dégageait d’habitude, et pourtant ça lui allait si bien. En fait, elle serait beaucoup mieux si elle souriait un peu plus. Pas du point de vue physique hein, car Tenzin ne pensait pas à ça, mais surtout que ça donnerait plus envie d’aller lui parler. Après, on aurait dit qu’elle se moquait de lui mais finalement, il n’en était rien.

« On va manger? J'ai faim aussi avec tout ça, mais pas autant que toi. »

Elle aussi avait faim. Elle s’était dirigée vers la porte qui menait à l’étage inférieur de l’établissement. Ok, elle ne cherchait même pas à savoir d’où il tenait ses pouvoirs? C’était un peu vexant mais bon, au moins elle respectait sa vie privée. Oui ils avaient faim mais avec tout ce remue-ménage avec les flics…

« C’est une bonne idée de descendre? On ne sait pas si les flics sont encore dans le coin nan? »

Ça valait bien la peine de se cacher si c’était pour se faire griller 3 secondes après hein! Bon après, il était agent. Deux ou trois poulets, c’était du menu fretin pour lui! Puis la rouquine semblait se débrouiller à merveille lorsqu’il s’agissait de se battre. Allez, osef des keufs!

« Mouais, au pire on se démerdera! J’ai trop la dalle! Après toi!
»

dit-il en emboitant le pas de la jeune fille, tout en lui faisant un clin d’œil.




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Jeu 6 Aoû - 14:24
Tiens, Tenzin avait eu l'air vexé qu'elle ne pose pas de question sur la provenance de son étrange pouvoir, l'espace d'un instant. Mais cette impression disparut bien vite, pour laisser la place à son éternel sourire enfantin. Bon, pas à ce point quand même car il y avait un petit détail qui paraissait l'inquiéter. "Petit"...

« C’est une bonne idée de descendre? On ne sait pas si les flics sont encore dans le coin nan? »

Ah oui, eux... S'il y en a à l'intérieur du bâtiment, avec un peu de chance il devrait aussi il y en avoir à l'extérieur pour surveiller. Donc, si y'a pas d'hommes en uniforme dans la rue, c'est peu probable qu'il y en ai dans le café! Zara expliqua vaguement son raisonnement à son partenaire de galère et regarda quelques secondes par la fenêtre.

-Je n'en vois pas en bas, ça serait étrange qu'ils soient uniquement dans le café, donc il y en a plus.

Logique made by Agent Scarlet, il faut toujours que tout aille bien, quand ça l'arrange. Ce qui est le cas maintenant, donc c'est parfait. Au pire, s'il y en a encore, ils pourront encore fuir et se battre un peu pour semer les flics, donc ça passe.

« Mouais, au pire on se démerdera! J’ai trop la dalle! Après toi! »

Voilà, Tenzin était d'accord avec la rouquine, décision prise à l'unanimité : ils descendent mettre fin aux cris de leurs estomacs. L'italienne répondit au clin d'oeil du brun par un sourire et ils dévalèrent les marches de l'escalier le plus silencieusement possible, avant de voir que tous les policiers étaient partis. Plus besoin de s'inqiuéter, magnifique! Arrivés en bas, la petite rousse observa autour d'eux pour voir s'il y avait une sorte de self-service où on devait payer après, mais rien de tout ça. Elle entraîna donc Tenzin vers une table, pas trop loin de la sortie au cas où. Zara, paranoïaque? Non pas du tout, juste prudente.
Revenir en haut Aller en bas
Agent Emerald
Messages : 134
Arme de prédilection : Psychokinésie / Écharpe de ninja
Arme non maitrisée : Armes à feu / Arcs / Armes lourdes
Populace en sucre de Cooki
Populace en sucre de Cooki
Ven 7 Aoû - 17:39


« Je n'en vois pas en bas, ça serait étrange qu'ils soient uniquement dans le café, donc il y en a plus. »

Cela aurait pu avoir du sens. Sauf que depuis la fenêtre, on avait vu que sur un bout de la rue alors s’il y avait des flics juste un peu plus loin qui quadrillaient la zone…c’était foutu. Ou presque. Tenzin s’en sortait toujours, comme tous les superhéros :p

En espérant que Zara et ses clins d’œil aient raison, il la suivit dans les escaliers. Prudence, surtout pas de bruits. Fort heureusement, il semblait qu’il n’y ait plus un seul flic dans le restaurant. Après une brève observation des alentours, la jeune fille tira le tibétain vers une table libre, non loin de la porte d’entrée. Tiens donc, Mademoiselle est prévoyante? Ou parano? Tout dépend du point de vue.

La jeune serveuse qui les avait aidé à se cacher accouru vers les deux agents, l’air un peu paniqué.

«Ah Dieu merci, vous êtes là!  Je viens de monter pour vous voir et vous aviez disparu. Je voulais vous dire que les policiers étaient partis. Je suis vraiment désolé d’être parti sans rien dire. Pour m’excuser, je payerais votre notre. Prenez ce que vous voulez! »

Avec un large sourire, la jeune serveuse retourna vers la cuisine, affirmant qu’elle reviendra quand ils seront prêts à commander. De la bouffe gratuite? Mais c’est le rêve!! Ouais mais, si c’est la serveuse qui paye, il ne pourrait pas non plus abuser. C’est qu’elle ne devait pas avoir tant de sous si elle bossait ici. Oh, pourquoi rien ne marchait comme il le voudrait? Bon, il fallait bien choisir et avec tous ces bons plats, dur de se décider. Il plongea son nez dans le menu avant de lever les yeux vers la rouquine.

« Hoy, tu vas prendre quoi toi? Moi j’sais pas du tout, j’hésite entre le poulet et le poisson! Ou un sandwich? Ou une soupe? Ahhhh j’ai mal au crâne! »




Emerald's theme ~ Sons of Liberty


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pancake <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Agent Emerald - Du calme à la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le calme précédent la tempête
» ¤ Température glacée & Tempérament de feu ¤
» Récompense de l'agent CP9: Kaitô
» Arrivée dans le calme...En êtes-vous sûr? [Rp Adonis T. Nightsprings]
» Calme et plénitude. 19/12 à 14h16.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-