Forum Fermé

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [PV: Scarlet] Histoires d'oiseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Lun 15 Sep - 16:32
Ennuie mortel. C'était le seul mot qui venait à l'esprit d’Émilie qui essayait tant bien que mal à s'endormir mais en vain... C'était à chaque fois le même résultat, ses loupiotes dans le dos la ramenait toujours à la réalité, cette lumière, plus efficace que le café, lui provoquait toujours des insomnies. Le jeune demoiselle regarda son réveil avec ennuie. Encore six longues heures d'éveil à tenir. Sa patience, qui était déjà peu élevée se brisa en mille et elle se leva pour sortir dehors, dans la nuit... Un oiseau sortit de l'horloge lui indiquant minuit. Elle se vêtit d'une robe légère de couleur rose pâle, presque blanche, qui laissait passer ses ailes. Elle ne prit pas la peine de prendre des chaussures. Pourquoi se donner la peine de marcher lorsqu'on a des ailes? Absolument à rien.  
 Le jeune fille sortit par la fenêtre, observant le ciel étoilé avant de se jeter -dans le sens propre du terme- dans cet océan d'étoiles. Il faisait nuit noir. La lune, qui était cette nuit pleine éclairait de toute sa splendeur la ville. Mais maintenant il y avait une autre source de lumière, une colorée. Émilie s'envola au dessus toit, admirant le ciel les yeux remplis d'étoiles. Elle revisita la ville des airs, se regardant dans chaque lampadaires qui reflétaient son image.
 Soudain, il y eu une petite brise de vent, ayant un peu froid, la petite blonde se posa au sol avec grâce et élégance. Elle regarda l'endroit où elle se situait. Une cimetière! Quelle chance! Eh oui, pour une raison inconnues, elle adorait les cimetières, mais surtout... Elle adorait y chanter! L'écouter chanter! La seule chose à ne pas surtout si elle est au cimetière! Oh ça va je chante très bien. J'ai une magnifique voix moi! C'est sur ces... pensés ou plutôt ses merveilleux rêves qu'elle s'assit sur le bord d'une tombe.
-Il fait beau j'ai de la chance!, dit elle en riant d'un rire enfantin.
 Évidemment elle riait toutes seule bien sûr mais elle fut vite rejoins par une chouette.
-Oh une chouette c'est chouette!
 Eh c'est ainsi qu'elles entammèrent une discussion mais comme je ne parle pas l'oiseau, je ne peux vous traduire les réponses de la chouette...
-Eh donc tu es arrivée récemment à Chantilly?
 La chouette n'eu même pas le tempe de répondre qu'un petit bruit la fit fuire, laissant la pauvre Émilie seule . Elle se mit subitement à bouder. La chouette n'avait même pas daigné répondre à sa question! Cette chouette est vraiment impolie, elle a eu peur d'un tout petit bruit! Un autre bruit, semblable au précédent, mais plus fort, attira l'attention de la petite qui arqua un sourcil. Elle se leva et s'envola en direction du bruit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 15 Sep - 19:28
Zara, insomniaque dans son lit beaucoup trop grand pour une personne, soupirait. Morphée ne voulait pas l'accepter au doux pays des songes. Et de toute manière, la rousse ne voulait pas y aller, la réalité était trop amère ensuite à supporter. Elle désirait seulement un sommeil tranquille mais celui-ci n'avait aucunement l'intention de la visiter. L'italienne soupira une nouvelle fois en regardant son réveil : une heure pile. Elle se leva et troqua sa chemise de nuit noire contre un short moulant de la même couleur et un débardeur gris perle qui laissait entrevoir une petite partie de son ventre plat.

Ayant décidé de laisser ses cheveux lâchés, Zara enfila des ballerines noir mat, ferma sa villa et laissa ses pas la guider au hasard. Dans les rues encore endormies dans la nuit aux étoiles cristallines, l'agente se sentait libre. Se balader aussi librement la ravissait toujours autant, la solitude pour seule compagne. Quand elle habitait encore en Italie avec sa famille, il y avait toujours un garde du corps auprès d'elle, pour éviter les enlèvements (comme c'était arrivé une fois, mais c'est une autre histoire).

Le vent jouait dans ses cheveux écarlates, les faisant voleter autour de son visage fin, lorsque Zara s'arrêta devant un grillage en fer forgé. Elle regarda à l'intérieur de l'enclos. "Des tombes... Les demeures éternelles des esprits des morts..." Elle poussa les grilles et se balada nonchalamment dans les allées désertes. La jeune femme ne comprenait pas pourquoi personne n'appréciait les cimetières. Le calme des lieux était pourtant magique et même incroyable, surtout sous les rayons argentés de la pleine lune et la faible lueur des étoiles lointaines.

Stoppant sa marche silencieuse derrière un mausolée, Zara ferma les yeux. Elle eut une pensée fugace envers ceux qu'elle avait assassinés de sang froid, sa famille et ses "camarades". Oh non, elle ne regrettait aucunement son geste. l'italienne y repensait juste. "Ils n'étaient que des imbéciles. Idioti personi."

Un bruit de plumes fit lever les yeux de l'agente vers la voûte céleste. Son regard rouge sang se darda sur une chouette qui volait à tire-d'ailes. Intriguée, elle prit la direction opposée de l'animal nocturne. Zara s'arrêta à une vingtaine de mètres de la fille qu'elle vit. La seconde intruse avait des ailes lumineuses dans le dos. la rousse remarqua que l'autre était sur la défensive. "Mierda, j'ai dû marcher sur quelques brindilles un peu trop fines pour supporter mon poids sans craquer."

Zara s'approcha de l'inconnue, juste assez pour que cette dernière puisse voir uniquement le reflet carmin de ses iris et sa silhouette.

-Qui es-tu? Qu'es-tu comme créature étrange?

Son accent italien se faisait nettement entendre dans le silence pesant du cimetière désert. Ou presque car, en plus des deux présences humaines, un chat noir arriva et se frotta contre les jambes de Zara, qui caressa le petit félin avant de le prendre dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 16 Sep - 18:22
Une personne s'approcha d'Émilie, il faisait noir et on ne pouvait distinguer qu'une silhouette féminine. La petite regarda attentivement cette inconnue s'approcher, lentement. Un rayon de l'une éclaira la personne en face d'elle. Malgré la nuit sombre, on pouvait distinguer seulement 2 choses dans le cimetière. Les ailes d'Émilie et la chevelure flamboyantes de son propriétaire. Les cheveux de la fille étaient de couleur rouge. Mais pas n'importe lequel. Un rouge écarlate. Soudain,  la personne en question brisa ce silence qui durait depuis trop longtemps.
-Qui es-tu? Qu'es-tu comme créature étrange?
Émilie regarda la personne d'un air ahuri. Elle baissa ensuite la tête ayant remarqué une présence non désirable à ses côtés. Un chat noir. Bien qu'elle n'ait absolument pas peur des chats, elle n'aimait pas se retrouver avec l'un d'eux. Ces animaux, qui excellent dans l'art de manipuler les personnes âgées et les jeunes enfants, aiment les oiseaux pour leur naïveté mais malheureusement, Émilie était un peu spécial... D'un geste brusque, elle mit ses ailes en arrière puis en avant ce qui provoqua un grand coup de vent qui fit fuire le chat. Une fois qu'il fut partit, la blonde reposa ses iris bleues sur son interlocutrice et se mit subitement à rire, d'un rire cristallin.
-Je suis un rossignol.
Un battement d'ailes la fit décoller du sol et elle se rapprocha de la jeune fille, les yeux pétillants. Ces cheveux bougeaient, grâce au vent prodigué par les ailes de la belle, les faisant ainsi danser. Ces cheveux. Jamais au grand jamais elle n'en avait vu de tels. Doux, soyeux, brillants, étincelants, lumineux, souples et incroyablement envoûtants. Émilie était totalement envoûtée par ces étranges cheveux écarlates. Émilie rejoint le sol, juste en face de l'inconnue.
-Et mon nom est Émilie-Rose Parfaite!, s'extasia la jeune fille blonde.
Elle fit une petite quinte de toux, montrant sans doute qu'elle était sérieuse.
-Et toi? Ah et au faite pendant que j'y pense! Je ne suis pas bizarre, dit-elle en prenant un mine boudeuse.
-Si je puis me le permettre... Est ce que tu pourrais pe dire ce que tu fais dans un cimetière alors que la nuit est tombée? Ne me dit pas que tu es une folle tueuse qui enterre ses victimes la nuit, demande-t-elle inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 17 Sep - 5:34
Lorsque la fille ailée rabattit ses ailes en arrière, le chat prit la fuite des bras de Zara, qui esquissa une moue contrariée. Son rire ne l'intrigua pas, comme aurait réagi bon nombres de personnes, mais la dérangea légèrement. Il avait une tonalité étrange, entre psychopathe, mais elle n'y ressemblait pas, elle était trop enjouée pour ceci, et inconscience.

-Je suis un rossignol.

L'Agent Scarlet haussa un sourcil. "Un rossignol? Mais ce n'est pas un oiseau? Pourtant elle a une silhouette bel et bien humaine, mise à part ses ailes lumineuses..." Elle eut un mouvement de recul quand le rossignol humain se posa juste devant elle. Son regard rouge parut s'allumer d'un agacement pour l'instant contenu.

-Et mon nom est Émilie-Rose Parfaite!

"Et en plus elle n'a pas l'air très modeste... Au moins je peux mettre un nom sur son visage. Mais elle vient réellement de me donner son nom complet comme ça? Quelle idiote... Je ferais des recherches sur elle, ça pourrait m'apporter beaucoup de choses, même si une fille pareille ne doit pas être chez le Loup." Sa quinte de toux arracha un sourire en coin à Zara, légèrement moqueuse maintenant.

-Et toi? Ah et au fait pendant que j'y pense! Je ne suis pas bizarre.

Dans l'esprit de la rousse, elle l'était toujours. Une humaine tout ce qu'il y a de plus normale avec des ailes brillantes, c'était étrange. Insensible, Zara regarda Emilie bouder sans une once de remords.

-Si je puis me le permettre... Est ce que tu pourrais pe dire ce que tu fais dans un cimetière alors que la nuit est tombée? Ne me dit pas que tu es une folle tueuse qui enterre ses victimes la nuit

On pouvait facilement deviner que, à son ton, Emilie-Rose était inquiète. Et ce n'était pas pour déplaire à l'italienne, qui aimait inspirer de la crainte ou ce qui s'en rapproche, à ses interlocuteurs.

-Mon nom ne te regarde pas, pas plus que mon occupation dans ce cimetière. Mais ta dernière question est plutôt déplacée, car ta présence en ce lieu est toute aussi bizarre. Donc, je te retourne la question : que fais-tu dans le cimetière à cette heure-ci?

Zara, ou comment ne répondre à aucune question mais en poser une en retour.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mer 17 Sep - 14:21
-Mon nom ne te regarde pas, pas plus que mon occupation dans ce cimetière. Mais ta dernière question est plutôt déplacée, car ta présence en ce lieu est toute aussi bizarre. Donc, je te retourne la question : que fais-tu dans le cimetière à cette heure-ci?
L'inconnue aux cheveux rouges était vraiment habile pour détourner les questions, sans doute une habitude... Mais bon Emilie ne connaissait toujours pas le nom de l'autre, ce qui était un peu un désavantage.
-Eh bien...
Eh voilà qu'elle lui répond en plus... La jolie fille rousse n'avait pas l'air d'être une personne bien sympathique et le pire c'est qu'Emilie ne s'en rendait même pas compte!
-C'est beau la nuit non?
Emilie tourna la tête vers son interlocutrice puis ses yeux se remplirent d'étoiles quand elle reposa son regard bleuté vers la longue et belle chevelure de la rousse. Admirant cette couleur si belle et inédite pour ses yeux.  
-Je vais tout te dire, dit-elle d'un air enjoué. En fait si je suis venue ici c'est pour chanter. Il y a personne et j'aime bien chanter pour les morts, dit-elle en souriant.
A cet instant, n'importe qu'elle personne qui écoutait cette drôle de conversation la trouverais folle et à enfermer immédiatement dans un asile. Depuis quand chante devant une tombe? On a jamais eu la certitude qu'ils nous entendent et de plus, elle chantait magnifiquement... mal. Oui, mal était le mot adapté et encore il n'était pas assez suffisant pour dire à quel point sa voix lui faisait défaut. Le pire c'est qu'elle ne s'en rendait même pas compte et personne ne lui avait dit... De toute façon elle ne l'aurait pas cru. Résument sa vie à celle d'un oiseau chanteur, sa vie était bien évidemment le chant et de ce fait elle s’entraînait à cet art presque tous les jours. Malheureusement cette fois si une autre personne qu'elle se trouvait dans son endroit favori. Et cette personne allait bientôt déguster... cette horrible mélodie.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 21 Sep - 15:28
-Eh bien...

Emilie-Rose allait réellement répondre à une parfaite inconnue qui lui renvoyait ses questions?! Zara haussa un sourcil. La fillette était-elle donc définitivement idiote?

-C'est beau la nuit non?

Fidèle à son habitude et tout à fait d'accord sur ce point de vue, la belle rouquine acquiesça en silence, hochant la tête de bas en haut dans un léger mouvement qui faisait voleter sa chevelure écarlate. Scarlet détailla enfin la gamine qui la dévisageait. La fille-rossignol avait de longs cheveux blonds et des yeux bleus pétillants de malice. Mais, dans les iris azurées, Zara voyait la naïveté d'Emilie. Qui lui répondit joyeusement :

-Je vais tout te dire. En fait si je suis venue ici c'est pour chanter. Il y a personne et j'aime bien chanter pour les morts!

Chanter, soit. Mais pour les morts? La rousse la regarda de travers, la pensant folle à lier. Elle soupira, se pensant face à un cas social désespéré. "On ne pourra rien en faire, sauf si elle est chez GML. Et encore. Continuer cette discussion ne sert à rien, elle ne me sera pas utile" Zara avait la fâcheuse manie de tout trier en deux catégories : l'utile et l'inutile. Les "relations" étaient donc séparées elles aussi, et l'agente considérait qu'Emilie rentrait plutôt dans la seconde catégorie.

-Tu chantes... pour les morts. Mais tu devrais savoir qu'ils ne peuvent pas t'entendre, ce ne sont même pas des êtres, juste des cadavres.

Zara cassait sûrement les délires du Rossignol mais cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Elle avait l'habitude d'être considérée comme la "méchante sadique de l"histoire". C'était même devenu son rôle préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Dim 21 Sep - 18:23
-Tu chantes... pour les morts. Mais tu devrais savoir qu'ils ne peuvent pas t'entendre, ce ne sont même pas des êtres, juste des cadavres.
Elle avait dit ça d'un ton assez arrogant et Émilie fit la moue. Elle était un peu vexée par les paroles de la belle rousse mais ne répliqua pas, elle se contenta de croiser les bras.
-Bah on a qu'à leur demander comme ça on saura, dit-elle d'un air agacé.
-En plus je chante divinement bien.
Elle lui tira la langue et se retourna vers les tombes avant d'appeler la belle rousse pour qu'elle vienne. Un rayon de lune éclaira une tombe parcemée de fleurs, des roses et des lilas. La tombe était celle d'un jeune fille qui était morte récemment, enfin d'après l'inscription de la tombe évidemment.
-Tu veux qu'on essaye cette tombe ou celle-là? , dit-elle en désignant une autre tombe juste à côté de celle décorée par les fleurs.
L'autre tombe semblait... beaucoup moi accueillante que la première. Une tombe délabrée, pleine de terre avec des peaux en terre cassés sur les côtés. La tombe était très ancienne c'était évident, elle était vraiment horrible. Oui, horrible était le mot juste. En plus sachant que c'était une nuit de pleine lune, dans un cimetière, ce n'était vraiment pas très accueilliant... Cette tombe faisait vraiment froid dans le dos. Le silence qui régnait dans le cimetière fit trembler Émilie. Non pas qu'elle avait peur. Mais ce manque de chaleur en cette nuit ne pouvait être comblé que par des paroles chaleureuses. Le vent soufflait provoquant un léger frisson chez la blonde.Tout à coup, la lune qui les éclairait fut cachée par des nuages. Rendant ainsi les tombes sombres mais éclairées par ses ailes, cependant assez faiblement... Vu le froid et le vent, il devait être environ une ou deux heures et la température ne semblait pas dépasser les cinq degrés. Émilie, en robe légère avait d'ailleurs un petit peu froid et ses mains ainsi que ses pieds commençaient à geler doucement. Elle attendait avec impatience la réponse de la fille au cheveux de feu.

hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Lun 22 Sep - 19:37
HRP:
 

Son air agacé de gamine capricieuse arracha un rire à Zara. Mais ce n'était pas un rire des plus gentils qui franchissant ses lèvres. Certes il était cristallin et pur mais on percevait nettement la tonalité moqueuse du rire de la jeune femme rousse.

-Bah on a qu'à leur demander comme ça on saura.

L'agente de Mère-Grand reprit son air impassible.

-Ridicule, je refuse de participer à cette mascarade.

-En plus je chante divinement bien.

"Et alors? On ne peut pas parler aux morts! Mais cette fille est totalement idiote ou quoi? Pourquoi elle n'est pas dans un asile, là où est sa place? C'est incroyable de laisser des gens autant atteints par la folie en liberté..." Zara ne voyait pas le rapport. Et ça la torturait au plus haut point mentalement. Elle avait horreur de ne pas comprendre, même le fait le plus fou et inutile.

-Tu veux qu'on essaye cette tombe ou celle-là?

-Ne m'as-tu donc pas écoutée? soupira la rousse. Je t'ai dit que je ne voulais pas "demander" à un mort car c'est impossible qu'il te réponde! Une personne morte n'est plus et ne sera plus jamais, tu pourras lui dire tout ce que tu veux tu n'obtiendras jamais de réponse!

L'Agent Scarlet pouvait être incroyablement blessante, et faire du mal de façon si détachée qu'elle s'en fichait totalement. Elle regarda néanmoins les tombes. Rien qu'en les voyant, elle put dire que la première était récente avec ses fleurs fraîches et la pierre entretenue, et que la seconde n'intéressait plus personne depuis longtemps. Par esprit de contradiction envers Emilie-Rose, la rouquine pointa la dernière pierre tombale :

-Si tu veux parler à un mort, fais-le avec cette tombe. Si quelque chose en sort, ça sera le plus intéressant.

Bien sûr sa décision n'était pas discutable. C'était ça ou rien. Et voir la destinataire de la tombe entretenue ne la tentait en rien quand on pouvait apercevoir un mort qui l'était depuis plus longtemps, même si cela n'était pas possible juste en chantant ou en demandant si les personnes décédées pouvaient répondre. "C'est complètement stupide."

Zara apprécia le vent qui faisant ondoyer sa longue chevelure de feu et pencha la tête en arrière pour laisser l'air caresser son visage à la peau diaphane. Elle regarda de ses iris rubis la Lune disparaître derrière un nuage. L'atmosphère acheva de devenir glauque à souhait. On s'attendrait presque à voir débarquer un esprit vengeur ou autre créature cauchemardesque pour entraîner les deux jeunes filles dans les tréfonds des ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 23 Sep - 17:39
-Ne m'as-tu donc pas écoutée?, fit la jeune fille en soupirant soupira.
La blonde était obnubilée par l'étrange crinière de feu de la belle, acquis la tête d'un signe positif, bien qu'elle n'ait absolument pas écouté ce qu'elle venait de dire. Elle se contententait de regarder la magnifique chevelure danser dans le vent, elle était comme envoûtée.
-Je t'ai dit que je ne voulais pas "demander" à un mort car c'est impossible qu'il te réponde! Une personne morte n'est plus et ne sera plus jamais, tu pourras lui dire tout ce que tu veux tu n'obtiendras jamais de réponse!
La petite fille prit un air triste. Elle trouvait l'inconnue blessante mais malgré cela elle ne réagit pas et se contenta de refaire un signe positif de la tête.
-Si tu veux parler à un mort, fais-le avec cette tombe. Si quelque chose en sort, ça sera le plus intéressant.
Émilie regarda la tombe quelques instants, prête à refuser. Mais voyant le regard dure de la fille aux cheveux sang, elle se contenta d'obéir bien sagement. Après tout c'était entièrement de sa faute. Elle s'approcha donc de la tombe, un peu anxieuse. Après tout, elle savait déjà ce qui allait se produire... Emilie tourna la tête vers la rousse avec un air de dire :"Je le fais tu es sûr?". Puis, elle fit une petite quinte de toux, histoire de s'échauffer un peu la voix. Elle prit une grand inspiration et ses lèvres s'ouvrirent pour commencer à chanter.
Soudain, un bruit assourdissant retentit dans le cimetière. Des oiseaux tombèrent de leurs nids et les lumières alentours s'allumèrent brusquement avec des habitants qui se demandaient sans doute ce qui se passait. Ce bruit, était tout simplement abominable, c'était comme une centaine, nan que dis-je, un MILLIER de casseroles qui s'étalaient sur le sol toutes en même temps. Ce son était aussi aiguë qu'un ultra-son, à la seule différence que tout le monde pouvait l'entendre. Ce bruit était atroce.
Au bout de quelques minutes de souffrance, sa voix se calma, et elle retrouva un son "normal". Un bruit, ne venant pas d'Emilie cette fois, fit trembler le sol. Une main sortit de terre. Enfin une main, ce qu'il en restait évidemment... C'était plutôt un squelette de main. La main fut suivit d'un bras.
Emilie fit un sourire inquiet, bien que ce ne soit pas la première fois que cela ce produit, elle appréhendait toujours ce moment avec un peu de peur. Un corps sortit entièrement de terre, provocant un moment de surprise envers la blonde qui s'envola à un distance de sécurité au dessus du "mort". Oh grand aigle qu'est ce que j'ai fait! Si j'avais su qu'un corbeau viendrait je n'aurais pas chanté et je serais allée voir des poussins jouer au parc! Traduction :"Oh mon dieu qu'est ce que que j'ai fait! Si j'avais su qu'un monstre viendrait je n'aurais pas chanté et je serais aller voir des enfants jouer au parc!", bien que nous soyons en pleine nuit et qu'il n'y ait personnes sur les toboggans du parc de Chantilly.
Et c'est ainsi que prise de remords, Emilie se mit à se ronger les griffes (ou plutôt les ongles) et elle jeta un coup d'œil plutôt vers la belle aux cheveux qui se trouvait plus bat.
-Je t'avais bien dit que les morts nous entendent! En plus il est venu pour ma belle voix, soupira Emilie la tête dans les nuages.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Jeu 25 Sep - 18:18
L'air triste de la bonde arracha un sourire presque satisfait à Zara, qui releva légèrement le menton. Par contre, la voir acquiescer en silence l'insupporta presque. Elle détestait la passivité. La rousse attendit la réaction d'Emilie, qui se faisait quelque peu attendre. Enfin, la "chanteuse" se dirigea vers la tombe qui tombait presque en ruines. Quand Emilie-Rose se retourna vers Zara pour demander son approbation, cette dernière lui répondit par un "oui" sec, où pointait l'agacement difficilement retenu.

Quand le Rossignol toussota pour échauffer ses cordes vocales, Zara eut un sourire de satisfaction et attendit patiemment la suite. Pauvre d'elle, dont les tympans allaient souffrir le martyr! Emilie laissa enfin partir sa voix mais l'italienne ne s'attendait pas à ça. Dès les premières "notes", la belle rouquine plaqua ses mains sur ses oreilles sensibles au son en criant, faisant fuir les derniers animaux qui avaient eu l'audace et le courage de rester :

-Basta!

Heureusement sa torture sonore ne dura pas longtemps et Emilie referma bientôt la bouche, stoppant le son pour le plus grand bonheur des animaux, des voisins et surtout de Zara. Fascinée, la rouquine regarda le mort sortir de la tombe. Vu la taille et la corpulence du squelette, ça avait dû être un homme assez imposant. La blondinette, qui devrait pourtant être habituée, s'envola prestement au-dessus de l'agente.

-Je t'avais bien dit que les morts nous entendent! En plus il est venu pour ma belle voix.

L'Agent Scarlet avait très bien entendu les paroles d'Emilie mais ne répondit pas de suite, s'approchant à pas lents du cadavre doué de vie. Voulant frôler les os, elle se fit attraper à la gorge par la main squelettique. Suffoquant et crachant de rage, la rousse arrêta de se débattre et lança sa jambe dans la cage thoracique de son agresseur, qui valdingua en arrière tout en desserrant sa prise sur le cou de la jeune femme. Le crâne se détacha du reste du squelette et roula plus loin tandis que Zara massait sa nuque endolorie, pestant en italien contre cette aventure étrange et le Rossignol.

-D'accord, ils nous entendent bien. Mais nous n'avons pas la même définition de "belle voix". Si tu veux en entendre une vraie, je vais te montrer. Ecoute.

La demoiselle Canoci prit une grande inspiration et laissa sa voix s'élever dans l'air nocturne, redevenu calme. Après avoir terminer sa chanson, Zara scella à nouveau ses lèvres et attendit.

Chanson ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Sam 27 Sep - 9:39
Emilie revit tranquillement lorsqu'elle vit la belle rousse se faire attraper. Elle ne put s’empêcher de sortir un petit rire quand elle vit l'inconnue frapper de plein fouet le mort vivant dans le ventre. Sous le coup qu'il venait de se prendre, des os se brisèrent et le crâne se détacha soudainement pour atterrir sous les pieds de la blonde qui explosa littéralement de rire. Ça a dû faire mal pauvre squelette!Elle en pleurait tellement elle trouvait cette scène drôle alors que la rousse marmonna quelques mots incompréhensibles. La petite décrocha un grand sourire.
-D'accord, ils nous entendent bien. Mais nous n'avons pas la même définition de "belle voix". Si tu veux en entendre une vraie, je vais te montrer. Écoutes.
Emilie tendit l'oreille et se rapprocha de la fille aux cheveux sang. Elle ne dit rien, se contentant d'écouter les paroles qui pouvaient arriver à tout moment... La rousse prit une grande inspiration et commença à chanter. Elle avait serte une très belle voix, mais elle n'était pas au goût de la blonde qui se boucha les oreilles et se reposa au sol déséquilibrée par cette voix si soudaine. Mes oreilles c'est horrible! Ne savant plus ce qu'elle faisait, elle fit quelques pas non contrôlés et sa tête rentra subitement dans un arbre. La rousse finit sa chanson au plus grand bonheur d'Emilie mais au plus grand malheur des animaux qui s'étaient rapprochés pour écouter. Elle a de beau cheveux mais grand aigle qu'est ce qu'elle chante mal... Emilie passa la main sur sa tête pour sentir une bosse ainsi qu'un filait aussi rouge que les cheveux de la belle qui s'écoulait sur son visage fin.
-C'était très beau. J'ai adoré!, dit la blonde d'un air peu convaincant avec du sang plein les mains.
La petite reposa son regard bleuté sur ses mains ensanglantés avant de faire une tête bizarre. Elle n'imaginait pas que sa blessure soit aussi profonde.
-Oh regardes maintenant je suis assortit à tes cheveux, dit-elle en riant.
Elle riait toujours plus, d'un rire étrange, la rousse devait la prendre pour une folle. Elle mit ses mains devant ses yeux pour essayer ses pleurs mais se mit de cet étrange liquide rouge partout sur le visage. Oups ria intérieurement la jeune fille qui faxait ses mains en gloussant légèrement. À cet instant n'importe quel personnes extérieur au cimetière l'aurait prise pour une folle...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 21 Oct - 9:12
-C'était très beau. J'ai adoré!

Zara regarda le Rossignol d'un air sceptique, voyant très bien qu'elle n'en pensait pas un mot. La jeune femme croisa les bras sur sa poitrine et jeta un regard glacial à Emilie-Rose.

-N'essaie pas de me mentir, je le saurais tout de suite. Et tu devrais au moins apprendre à mieux chanter avant de nous percer les tympans.

Oui, Scarlet n'avait pas la réputation d'être sympathique et ne voulait en aucun cas être considérée comme telle. Impassible, elle regarda la blessure de la fillette sans rien faire et ne réagit pas quand les mains de la blonde furent recouvertes de sang.

-Oh regarde maintenant je suis assortie à tes cheveux!

Emilie était secouée d'un rire que l'italienne trouvait idiot et inutile. Des sanglots faisaient couler des larmes sur son visage mais ils n'attendrirent pas le moins du monde l'agent de MG. La blondinette étala le liquide vermeil sur sa peau en voulant essuyer ses pleurs. Zara soupira et sortir un paquet de mouchoirs de sa poche, le lançant au Rossignol.

-Essuie-toi avec ça, ça sera sûrement plus utile que tes mains pleines de sang. Et garde le paquet, je n'en ai plus l'utilité. Pense à aller te faire soigner aussi, moralement comme physiquement, tu risques de mourir sinon, Mais je m'en fiche totalement.

La belle rousse haussa les épaules, décroisa ses bras et tourna le dos à la jeune fille, bien décidée à rentrer chez elle. Elle en avait assez vu pour ce soir.

-Que tu y vois ou pas un inconvénient, je te laisse.

Zara, exaspérée apr l'attitude d'Emilie-Rose, prit le chemin du retour et quitta le cimetière, fermant le portail de fer forgé noir derrière elle. Se retournant, elle observa une dernière fois le lieu sinistre, sombre et silencieux avant de faire demi-tour. Une dizaine de minutes plus tard, l'agente rousse était rentrée chez elle et faisait des recherches sur l'étrange oiseau à moitié humain qu'elle venait de rencontrer. C'est ainsi qu'elle apprit que le Rossignol était chez le Loup car Zara était connectée au réseau Intranet de l'Agence Cooki et certaines fiches existaient sur les agents rivaux. Elle compléta celle sur Emilie-Rose Parfaite et retourna se coucher pour une ou deux heures.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Mar 21 Oct - 15:38
-Que tu y vois ou pas un inconvénient, je te laisse.
Mais mais mais.... La blonde la regarda partir le bras tendu comme si elle attendait qu'elle revienne. Elle ne connaissait même pas son prénom en plus...
-Et flûte, souffla la blonde en frappant dans un caillou.
Le regarda le ciel, le soleil n'était pas près de se lever. Elle soupira encore une fois puis commença à partir, les  mains dans les poches. Cette jeune fille avait beau être divinement belle, elle avait fait passer un moment assez désagréable à la blonde.
Elle regarda sa montre qui n'indiquait que trois heures du matin.
-Oh je vais passer faire un petit tour à l'organisation je me demande si il y a quelqu'un à cette heure ci, fit la blonde un sourire en coin. Bah on verra bien!
Et elle partit du cimetière, en volant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV: Scarlet] Histoires d'oiseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Oiseaux de nuit
» Histoires sympas pour ce réchauffer...
» [Pièges -La volière] Les Oiseaux
» WIN ✘ « Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres. L'homme aima les oiseaux et inventa les cages. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Fermé :: Section privée :: Archives :: Anciens RPs-